Principal
Myome

Goitre thyroïdien

Le goitre de la glande thyroïde se produit chez les résidents des régions où la quantité d'iode dans les aliments et l'eau est insuffisante, ce qui est nécessaire au fonctionnement normal de l'organe endocrinien. Parfois, la situation inverse se produit également - un apport excessif d'iode dans le corps humain.

Qu'est-ce que le goitre thyroïdien?

Le goitre thyroïdien est une augmentation de la taille d'un organe du système endocrinien, qui n'est pas une maladie indépendante de la glande thyroïde, mais un symptôme d'autres anomalies. Cette condition nécessite un examen immédiat et un traitement complet du patient..

La pathologie thyroïdienne s'accompagne de la formation d'un ou de plusieurs nœuds fibreux dans les tissus de l'organe. Chez les représentants de la belle moitié de l'humanité, l'anomalie se produit 5 fois plus souvent que chez les hommes.

Ce qui est dangereux?

La maladie s'accompagne d'une augmentation de la taille de la glande thyroïde. En conséquence, elle commence à exercer une pression sur les organes et les tissus voisins - la trachée, le larynx, etc. Cela conduit à une violation de la respiration libre, à la suite de quoi un essoufflement sévère se développe, le patient commence à s'étouffer.

Les petits et grands vaisseaux sanguins sont comprimés, ce qui provoque une détérioration de l'apport sanguin aux tissus cérébraux. Au fil du temps, cela conduit à une mauvaise circulation et affecte le fonctionnement du cœur. Si la pathologie s'accompagne d'une synthèse accrue d'hormones thyroïdiennes, cela menace la survenue d'une insuffisance cardiovasculaire..

La grande taille du goitre, en particulier la forme nodulaire, provoque souvent l'apparition d'hémorragies dans les tissus de l'organe endocrinien. Au début, les hématomes disparaissent, mais progressivement les processus de régénération ralentissent et se transforment en calcifications.

La complication la plus redoutable de la maladie est la transformation des ganglions en néoplasmes malins..

Les raisons

La principale cause du goitre thyroïdien est un manque d'iode dans les aliments. Dans les pays dont les habitants utilisent activement du sel iodé, le développement du goitre de Hashimoto (thyroïdite auto-immune) est possible.

Autres causes de la maladie:

  1. Hypothyroïdie Une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes peut être causée par des anomalies génétiques, l'utilisation de produits strumogènes dans les aliments ou les effets néfastes de certains médicaments sur le corps humain. Se développe le plus souvent chez les femmes.
  2. Hyperthyroïdie La synthèse accélérée des hormones est une conséquence du goitre toxique, procédant de manière diffuse, de la thyroïdite et des maladies oncologiques de l'organe.

Symptômes

Les premiers signes d'un goitre thyroïdien sont difficiles à remarquer. Ils se développent progressivement, à partir des manifestations cliniques, il n'y a qu'une augmentation de la taille des organes.

  1. La glande se développe, commence à appuyer sur les organes voisins. Cela conduit à des difficultés respiratoires et au développement d'un essoufflement. Les crises d'asthme sont le plus souvent enregistrées la nuit, lorsque le patient prend une position horizontale. Tout le cou fait mal, une personne ne peut pas tourner calmement la tête.
  2. Le timbre de la voix change, il devient rauque, une toux apparaît.
  3. Le patient est incapable de manger car il est difficile d'avaler de la nourriture. Cela provoque une forte diminution de l'appétit. Malgré cela, la personne prend progressivement du poids..
  4. La détérioration de l'apport sanguin au tissu cérébral entraîne des étourdissements et des maux de tête. La fonction sexuelle se détériore, la libido diminue, le cycle ovarien-menstruel est perturbé.
  5. La glande thyroïde semble fortement agrandie même sans palpation. Conduit au développement de l'asymétrie du cou.
  6. Parfois, les patients se plaignent de fièvre le soir, de faim constante et de perte de poids. Une exophtalmie (yeux exorbités) se développe.
  7. La psychosomatique de la maladie se manifeste sous la forme d'une irritabilité accrue, de changements d'humeur sans fondement, de larmes, de troubles du sommeil.

Diagnostic du goitre thyroïdien

Un goitre nodulaire peut être suspecté sur la base d'un examen visuel et d'un examen du patient. Pour confirmer le diagnostic et établir la cause de la pathologie, il est nécessaire de mener des méthodes d'examen de laboratoire et instrumentales supplémentaires.

Les principaux symptômes et signes du goitre thyroïdien chez la femme

Dans cet article, vous apprendrez:

Quels sont les signes d'un goitre thyroïdien que toute femme devrait connaître. Cela garantira une santé à 100% et vous aidera à rester actif le plus longtemps possible. Lisez comment traiter le goitre et d'autres nuances..

À propos des symptômes en général

Au début, une femme ne fait parfois même pas attention aux symptômes d'un goitre thyroïdien - ils sont si insignifiants. La formation d'une maladie uniquement au fil du temps peut provoquer un gonflement évident, c'est-à-dire un gonflement du cou non seulement dans la région antérieure, mais également à l'endroit où se trouve la pomme d'Adam. Les signes du goitre thyroïdien chez la femme, associés à une augmentation plus forte, sont: la pression sur la trachée, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins suffisamment proches.

D'un point de vue visuel, la formation d'un type diffus peut être identifiée par un changement systématique de la taille de l'organe. Si nous marquons le goitre nodulaire chez la femme, il s'avère presque toujours plus altéré d'un côté de la glande thyroïde. Les symptômes des changements de paramètres sont l'inégalité et l'hétérogénéité.

Une influence active sur les organes voisins peut être associée aux symptômes suivants, dont le traitement doit être débuté le plus tôt possible:

  1. difficulté à respirer;
  2. changement de voix, ainsi que l'apparence d'enrouement;
  3. attaques soudaines d'étouffement;
  4. envie de tousser;
  5. difficulté à avaler de la nourriture - comme l'un des premiers symptômes indiquant la nécessité d'un traitement;
  6. attaques soudaines de vertiges et de lourdeur dans le crâne.

Manifestations dans l'hypothyroïdie et la maladie de Basedow

Avec une forme de maladie telle que l'hypothyroïdie, à savoir avec une fonction organique réduite, certains symptômes d'un goitre thyroïdien chez la femme peuvent devenir apparents, à savoir:

  • pneumonie primaire, asthme bronchique et ARVI;
  • hypotension - baisse de la pression artérielle;
  • inconfort et pression périodique dans le muscle cardiaque;
  • essoufflement persistant;
  • diminution de l'attention portée à tout aliment, ballonnements dans la cavité abdominale, nausées;
  • un état de somnolence, qui s'accompagne de troubles de la mémoire;
  • changement de poids (généralement à la hausse chez les femmes).

Chez l'homme, en raison d'une carence en composés iodés dans le sang et le goitre de la glande thyroïde, certains signes apparaissent: une aggravation de l'attraction pour le sexe féminin, ainsi qu'un dysfonctionnement sexuel persistant. Chez les femmes, cependant, une déstabilisation progressive des menstruations peut commencer, ce qui augmentera la probabilité d'infertilité et de fausses couches..

Dans certaines pathologies, à savoir la maladie de Basedow, ainsi que les néoplasmes bénins de la glande thyroïde, certains symptômes de goitre peuvent devenir apparents:

  • préservation à long terme des indicateurs de température corporelle accrue;
  • changement de poids corporel à la baisse;
  • gonflement progressif des globes oculaires;
  • une sensation de faim incessante;
  • manque de sommeil;
  • accès d'irritabilité;
  • tremblement dans les bras et les muscles adjacents.

Le traitement de tous les symptômes et signes de goitre thyroïdien présentés ici chez la femme doit être instauré le plus tôt possible. C'est ce qui permettra d'obtenir de bons résultats..

Tout sur les cures éducatives

Avec un goitre diffus avec des manifestations d'hypothyroïdie, un traitement spécial est prescrit, qui comprend des hormones.

Il est conçu pour faire face à la carence de ces composants qui sont produits par la glande thyroïde en petites quantités. La durée du traitement du goitre avec ces substances, en général, devrait durer au moins un an. Cela devrait se poursuivre jusqu'au retour à la taille optimale de la glande thyroïde et au soulagement de tous les signes alarmants.

Après cela, le patient se voit prescrire des médicaments contenant de l'iode. Ils vous permettent de maintenir toutes les fonctions de la glande thyroïde à un niveau optimal et d'éviter la moindre possibilité qu'un goitre se forme à l'avenir..

Le traitement du goitre de la glande thyroïde chez la femme peut également être effectué avec l'utilisation de fonds à base d'iode radioactif, si nous parlons du type nodal, qui s'accompagne d'une hyperplasie normale ou d'une hyperthyroïdie. C'est l'une des mesures les plus efficaces et les plus couramment utilisées.

Dans le même temps, le traitement présenté du goitre thyroïdien n'est possible que lorsque:

  • rapport optimal d'hormone thyroïdienne dans le sang;
  • absence d'autres pathologies;
  • rapport normal d'autres hormones.

C'est pourquoi l'endocrinologue peut tout d'abord souligner la nécessité d'utiliser des médicaments qui réduisent la production d'hormones thyroïdiennes..

Dans le cas où, après des examens et des tests, des formations malignes dans la zone du goitre ont été identifiées, la résection de la partie problématique est une mesure nécessaire. Cela n'est possible qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale. Après cela, un traitement à l'iode radioactif est également nécessaire. Le composant présenté a un effet positif sur le fait que tous les tissus et formations résiduels dans le goitre sont détruits.

Après la mise en œuvre d'une telle intervention chirurgicale, le patient devra prendre des hormones tout au long de sa vie. Dans le même temps, il est important de subir un soi-disant ajustement hormonal une fois par an, qui consiste en l'utilisation à court terme de doubles doses. Cette thérapie doit avoir lieu exclusivement dans un hôpital sous la surveillance constante d'un spécialiste..

Rarement assez, mais néanmoins, il est tout à fait possible que des néoplasmes se forment à plusieurs reprises. Cela indique l'inefficacité de l'hormonothérapie, ce qui signifie qu'une élimination complète de la glande thyroïde est nécessaire. Après cette opération, une thérapie à vie est également obligatoire..

Afin d'éviter les problèmes de santé graves présentés et les symptômes simplement indésirables, vous devez consulter un endocrinologue et d'autres médecins spécialisés en temps opportun. De cette manière, il sera possible de compter sur la préservation de 100% de l'activité vitale, une bonne santé et une activité constante..

Symptômes d'un goitre thyroïdien chez les femmes aux stades précoces et tardifs

Classification: qu'est-ce que le goitre

La prolifération pathologique du tissu thyroïdien avec une fonction organique altérée est appelée goitre. La maladie peut affecter les hormones. Par la nature du changement du niveau d'hormones, on distingue 2 types de pathologie:

  • Toxique. L'hyperplasie s'accompagne d'une production accrue d'hormones. Le goitre toxique s'accompagne d'une intoxication en raison du fait que le corps est empoisonné par l'hormone stimulant la thyroïde.
  • Non toxique. Une augmentation de l'organe se produit, mais le niveau d'hormones ne change pas ou diminue.

Une autre classification adoptée pour désigner les modifications pathologiques de la glande thyroïde: par la nature de la croissance de la structure de l'organe. Les changements morphologiques suivants sont distingués:

  • Diffuser. Il y a une augmentation de tous les lobes de la glande thyroïde.
  • Nodal. Dans les tissus sains, apparaissent des zones d'hyperplasie, similaires aux nodules, bien définies par palpation ou échographie. Le diagnostic de goitre nodulaire est posé lorsqu'une seule formation est trouvée. S'il y a 2 nœuds ou plus, il s'agit d'un goitre multinodulaire..
  • Cystique. La formation de kystes ou de nodules se produit en raison de l'apparition de formations colloïdales dans la structure de la glande thyroïde.
  • Mixte. Des signes de goitre multinodulaire et autre peuvent apparaître simultanément. Le type mixte est plus fréquent avec la maladie de Graves.

En outre, les modifications de l'organe sont classées en fonction du degré d'augmentation. Les endocrinologues distinguent 5 stades d'hyperplasie:

  • I - il n'y a pas de signes externes de la maladie, la palpation révèle une légère augmentation de l'isthme entre les lobes de l'organe;
  • II - la glande hypertrophiée est bien palpable et fait saillie sous la peau lors de la déglutition;
  • III - l'hyperplasie devient perceptible et le cou semble plus épais;
  • IV - un gonflement notable est visible dans la partie inférieure avant du cou, une gêne apparaît lorsque vous buvez ou mangez;
  • V - déformation sévère du cou, accompagnée d'une respiration et d'une déglutition altérées.

Quelle sera la symptomatologie de la maladie chez une femme dépend des processus morphologiques, du degré d'hyperplasie et des modifications du fond hormonal. Les hormones produites par la glande thyroïde affectent toutes les fonctions corporelles.

Signes précoces et tardifs de la maladie

Malgré la différence de morphologie et les modifications du niveau d'hormones au cours d'un processus pathologique dans l'organe, il existe à un stade précoce des symptômes communs au goitre thyroïdien chez la femme. Le fait que l'hyperplasie des organes commence est indiqué par les signes suivants:

  • diminution de la vitalité;
  • irritabilité ou apathie;
  • détérioration de la capacité de mémoriser et d'assimiler du nouveau matériel;
  • indigestion;
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • problèmes de vue;
  • détérioration de la peau et des cheveux;
  • changements dans le cycle menstruel, lorsque la menstruation devient rare ou s'arrête complètement;
  • diminution de l'immunité;
  • impossibilité de conception.

Tous les symptômes n'apparaissent pas nécessairement. Mais lorsque 2 ou plus des signes de détérioration de la santé répertoriés sont détectés, cela devrait être une raison pour une femme de consulter un endocrinologue et de vérifier le travail de la glande thyroïde..

Si le traitement n'est pas effectué à un stade précoce, les tissus continuent à se développer. La glande thyroïde hypertrophiée comprime les organes voisins et la femme a:

  • difficulté à respirer et crises d'asthme;
  • une sensation de corps étranger dans la gorge, provoquant des attaques de toux improductive;
  • enrouement de la voix;
  • Difficulté à avaler de l'eau et des morceaux de nourriture
  • lourdeur dans la tête et attaques déraisonnables de vertiges.

Les manifestations de la maladie sont en outre affectées par les modifications du taux d'hormones thyroïdiennes. Avec l'hypothyroïdie causée par une diminution de la production hormonale, il y a hypotension, perte d'appétit, gain de poids déraisonnable et apathie. Une femme développe une somnolence constante, perd tout intérêt pour la vie.

L'hyperthyroïdie ou la thyrotoxicose, lorsqu'il y a un excès d'hormone thyroxine dans le sang et une intoxication à l'iode, accompagnée d'une excitabilité accrue, de troubles du sommeil, d'une perte de poids sévère avec un appétit normal ou accru, une fièvre prolongée et des contractions musculaires des membres. Les femmes atteintes de thyrotoxicose sont irritables, sont en constante excitation, ont du mal à se concentrer sur des actions complexes.

Caractéristiques du traitement du goitre thyroïdien chez la femme

Le traitement principal vise à normaliser la production hormonale. Les préparations sont sélectionnées en tenant compte des anomalies hormonales:

  • avec la thyrotoxicose, des agents sont prescrits pour supprimer l'activité de l'organe et réduire la synthèse des hormones;
  • en cas d'hypothyroïdie, une thérapie de substitution est choisie afin de compenser le travail insuffisant de la glande thyroïde.

Pour éliminer l'hyperplasie tissulaire, des médicaments à base d'iode radioactif peuvent être utilisés. Le plus souvent, la préparation d'iode est utilisée pour le traitement du goitre multinodulaire. Les fonds sont utilisés avec un fond hormonal normal et avec confirmation que la prolifération des tissus glandulaires est bénigne.

Une intervention chirurgicale est nécessaire lorsque le goitre diffus ou autre perturbe gravement la respiration et la déglutition, ou lorsqu'un néoplasme malin devient la cause d'une croissance tissulaire pathologique. Selon les indications, une femme est retirée d'une partie ou de la totalité de l'organe et un traitement de substitution est sélectionné pour prévenir un déficit hormonal.

Pour augmenter l'effet thérapeutique, en plus des médicaments, un régime sera recommandé à la femme. Il y a peu de restrictions alimentaires: il faut éviter de frire lors de la cuisson, limiter le sel et abandonner la viande grasse.

Conséquences du goitre thyroïdien chez la femme

Si le goitre n'est pas traité en temps opportun, des complications se développent aux stades ultérieurs. La conséquence de la maladie dépend des structures que la glande thyroïde hypertrophiée comprime:

  • Trachée. L'étouffement apparaît ou la femme est constamment tourmentée par une toux sèche et improductive.
  • Vaisseaux sanguins. Avec la pression sur les artères cervicales, l'apport sanguin au cerveau est perturbé, des étourdissements, des troubles visuels et d'autres signes d'activité cérébrale apparaissent. Si de petits vaisseaux sont comprimés, les symptômes dépendent de l'organe qui ne reçoit pas suffisamment de sang..
  • Nerf laryngé. Lorsque le tissu nerveux est comprimé, l'innervation du pharynx est perturbée et la parole devient difficile. Avec une compression sévère du nerf, l'aphasie se développe.

Outre les conséquences dues à la compression des tissus environnants par une glande hypertrophiée, une femme, en raison d'un changement du niveau d'hormones, semble avoir des écarts dans le travail de la sphère reproductrice: le cycle est perturbé, il y a des difficultés de conception. Si les écarts persistent pendant une longue période, l'infertilité peut se développer..

Les symptômes d'un goitre thyroïdien à un stade précoce sont similaires aux signes de tension nerveuse. Une femme ne doit pas ignorer les signes de fatigue s'ils persistent pendant une longue période et ne disparaissent pas après le repos - cela peut être le stade initial du goitre thyroïdien. Une visite chez un endocrinologue et un examen vous permettront d'identifier la maladie à un stade précoce, et un traitement rapide réduira le risque de complications.

Ce que vous devez savoir sur le goitre thyroïdien?

Sous l'influence de divers facteurs, il est possible d'agrandir l'organe situé dans le cou d'une personne - la glande thyroïde. Au début, le gonflement est presque invisible, mais ensuite l'augmentation devient visible. Il peut être uniforme ou localisé. Quelle est la cause de la maladie et comment la traiter, nous examinerons en détail plus en détail.

Quelle est cette maladie?

La glande thyroïde est un organe non apparié situé dans la région du larynx. Normalement, il pèse en moyenne 18-25 grammes et a le volume suivant:

  • 15-20 ml pour les femmes;
  • 23-25 ​​ml pour homme.

Certaines maladies du corps peuvent affecter la taille d'un organe donné, en l'agrandissant considérablement. Dans ce cas, un épaississement du cou est observé visuellement et il est de plus en plus difficile pour une personne d'avaler. Le regard ne clignote plus et les globes oculaires se gonflent. C'est le goitre de la glande thyroïde - un diagnostic qui, en fait, n'est pas une maladie indépendante. C'est-à-dire qu'il s'agit d'une conséquence d'un problème dont les raisons peuvent être un grand nombre.

Vous pouvez voir ce qu'est un goitre thyroïdien sur la photo:

Variétés de goitre

Le goitre de la glande thyroïde est subdivisé en plusieurs classifications, chacune ayant sa propre cause et forme bien sûr.

Le type le plus courant est le goitre endémique, courant dans les villes carencées en iode. Selon le fonctionnement de l'organe, la maladie diffère:

  • une diminution de la production d'hormones de la glande - hypothyroïdie;
  • augmentation de la fonction de la glande - thyrotoxicose, hyperthyroïdie;
  • production normale d'hormones par la glande thyroïde - euthyroïdie.

De plus, avec une maladie, la structure de cet organe change:

  • aspect diffus - l'organe se développe uniformément sans formation de nœuds.
  • vue nodulaire - caractérisée par la formation d'un ou plusieurs nœuds dans la structure de l'organe lui-même.

  • vue mixte (diffuse-nodulaire) - avec une augmentation uniforme de l'organe, un ou plusieurs nœuds sont également présents.

  • Un goitre qui se produit en dehors de la zone de carence en iode est appelé sporadique. Il est également divisé en deux types: goitre toxique - suggère une fonction thyroïdienne accrue (hyperthyroïdie), ainsi que non toxique - caractérisé par une fonction organique réduite (hypothyroïdie).

    Le degré de goitre thyroïdien

    La maladie se divise bien sûr en plusieurs degrés, établis par les normes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS):

    • 0 degré est l'absence de goitre;
    • I degré - un élargissement de la glande thyroïde est imperceptible à l'œil, mais se fait sentir à la palpation;
    • II degré - le goitre est visible à l'œil et palpable.

    Classification de la maladie selon les normes de l'O.V. Nikolaeva:

    • Je degré - le sceau est palpable;
    • II degré - l'épaississement de la glande thyroïde est perceptible à l'œil;
    • III degré - la taille du cou augmente considérablement;
    • Degré IV - un changement de la forme du cou;
    • Grade V - grand goitre.

    Causes de goitre

    Le principal facteur provoquant le développement du goitre endémique est la carence en iode dans l'eau et les aliments. C'est un diagnostic courant des habitants des hautes terres et même des grandes villes de Russie..

    Les autres causes du goitre thyroïdien sont:

    1. Avec hypothyroïdie:

    • violation de la production d'hormones thyroïdiennes, transmises par une lignée héréditaire;
    • l'utilisation de produits strumogènes (chou, radis, navet, topinambour);
    • effets secondaires de la prise de certains médicaments.

    2. Avec hyperthyroïdie:

    • goitre diffus toxique - une maladie auto-immune (maladie de Graves);
    • thyroïdite (inflammation de la glande thyroïde);
    • oncologie thyroïdienne.

    Une mauvaise écologie est également un facteur provoquant le développement du goitre. Ceux qui vivent à proximité des grandes entreprises et des centres industriels y sont particulièrement sensibles. Les toxines pénétrant dans le corps perturbent le fonctionnement normal de la glande thyroïde, sa nutrition en iode, à la suite de quoi la prolifération de cet organe est activée.

    Quels sont les symptômes?

    La maladie peut être asymptomatique pendant une longue période. Une visite chez un médecin survient principalement à un moment où la maladie progresse déjà et présente plusieurs symptômes.

    Manifestations évidentes de carence en iode:

    • abaisser la tension artérielle;
    • capacité de travail réduite;
    • tabouret instable.

    Les symptômes les plus courants du goitre sont:

    • Une boule désagréable dans la gorge qui rend difficile la déglutition
    • toux déraisonnable;
    • changement de voix;
    • suffocation;
    • violation du fond émotionnel;

    La maladie de Graves (goitre diffus toxique) est mise en évidence par:

    • gonflement du globe oculaire (exophtalmie);
    • perte de poids;
    • faim constante;
    • tremblement des membres;
    • cardiopalmus.

    Un tel goitre est montré dans l'image ci-dessous:

    Les symptômes de l'hypothyroïdie sont:

    • perte de cheveux, ongles cassants;
    • violation du cycle menstruel;
    • température corporelle basse, qui n'augmente pas même avec des processus inflammatoires dans le corps.

    Comment est-il diagnostiqué?

    Si des symptômes de cette maladie sont remarqués, vous devriez consulter un endocrinologue. Le médecin examinera et palpera le cou du patient et prescrira le diagnostic suivant:

    • L'échographie - aide à établir non seulement le type de goitre et la taille, mais également la localisation des nœuds, leur nombre;
    • test sanguin pour les hormones (TSH, T3, T4, thyroglobuline);
    • radiographie pulmonaire (pour certaines indications);
    • biopsie du tissu du nœud formé.

    Après l'examen, le médecin établira la cause exacte de la pathologie, le degré d'agrandissement d'organe et la particularité de son fonctionnement..

    Méthodes de traitement du goitre thyroïdien

    Après un diagnostic précis, un traitement approprié sera prescrit:

    Thérapie médicamenteuse

    Les médicaments sont prescrits en fonction de la production d'hormones par l'organe thyroïdien:

    • avec l'hyperthyroïdie, une diminution de la synthèse des hormones est obtenue;
    • en cas d'hypothyroïdie, ils contribuent à une augmentation de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang.

    Régime

    Cela aidera à réduire le stress sur la glande thyroïde. La nutrition pour cette maladie ne doit pas stimuler le système nerveux. Il est nécessaire de fournir au corps tous les nutriments nécessaires pour aider à restaurer le métabolisme.

    Le système nerveux est activé par l'utilisation de:

    • café et thé noir;
    • Chocolat;
    • bouillon fort;
    • de l'alcool;
    • sauces;
    • plats épicés;
    • épices.

    Ces aliments devront être exclus de l'alimentation. Vous devrez également renoncer aux plats frits, gras, fumés, salés, en conserve, épicés. Il vaut mieux éviter la mayonnaise, le sucre raffiné et la farine blanche.

    Les aliments doivent être aussi nutritifs que possible, riches en vitamines et minéraux. Surtout devrait être donné la préférence aux produits saturés d'iode (avec un manque de celui-ci dans le corps). Ceux-ci sont:

    • fruits de mer (algues, foie de morue, caviar rouge, crevettes, thon);
    • céréales (sarrasin, haricots blancs);
    • baies et fruits (kaki, canneberges, fraises, pruneaux);
    • légumes (en particulier les tomates, les betteraves, les carottes, la citrouille et l'ail).

    La suralimentation ne doit pas être autorisée et manger moins de 4 fois par jour. Des repas fréquents (5 à 6 fois par jour) en petites portions accélèrent le métabolisme et réduisent la charge sur la glande thyroïde.

    Tiré du numéro "C'est super de vivre!" Découvrez quels aliments sont particulièrement bons pour la nutrition thyroïdienne:

    Élimination des foyers d'infection chronique

    Un traitement chirurgical (opération) est prescrit pour le goitre qui ne répond pas au traitement conservateur, ainsi que pour les tumeurs malignes. Un ou les deux lobes de l'organe sont enlevés.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Les méthodes traditionnelles de traitement du goitre sont efficaces au stade initial du développement d'une carence en iode. En tant que thérapie supplémentaire à la méthode traditionnelle, les remèdes populaires peuvent accélérer la guérison..

    Noyer

    Il est riche en iode, surtout en été lorsque les fruits sont encore verts et tendres. Le matin, vous devriez manger une noix à jeun avec de l'eau.

    Gardez à l'esprit que ces fruits sont assez amers et ont un goût spécifique, vous pouvez donc les remplacer par des fruits mûrs. Mais les noix mûres contiennent moins d'iode, vous devez donc manger 3-4 fruits avec une cuillerée de miel.

    Vous pouvez utiliser une compresse de noix:

    • Ramassez les feuilles, les coquilles et les cloisons intérieures des fruits dans un bocal et versez de l'eau bouillante.
    • Laissez la teinture enveloppée pendant une heure, puis laissez-la refroidir.
    • Humidifiez la gaze ou tout autre chiffon propre et appliquez sur le cou.
    • Attachez un morceau de polyéthylène sur le dessus et enroulez une écharpe autour de votre cou.

    Chélidoine

    La teinture de chélidoine est efficace pour le goitre thyroïdien nodulaire et auto-immun. Préparation:

    • Hachez finement la chélidoine et placez-la bien dans un bocal d'un litre jusqu'à la moitié.
    • Versez la vodka crue et laissez reposer 2 semaines dans un endroit sombre, en secouant de temps en temps le pot.

    Vous devez commencer à prendre une telle teinture avec 2 gouttes, à dissoudre dans 50 ml d'eau pure. 2 gouttes de teinture doivent être ajoutées chaque jour. Vous devez donc atteindre 16 gouttes et boire cette quantité pendant exactement 30 jours. Ensuite, vous devez faire une pause de dix jours et reprendre le traitement, en commençant par 16 gouttes.

    Sanguine blanche

    Ce remède est particulièrement efficace contre l'hyperthyroïdie et la thyrotoxicose. Préparation:

    • 50 g de racine de potentille blanche pour un demi-litre de vodka.
    • Insister pendant environ un mois (au moins 3 semaines).

    Vous devez prendre avant les repas, 20 gouttes avec 2 cuillères à soupe d'eau pure. Le cours dure un mois, après quoi vous devriez faire une pause d'une semaine et commencer le deuxième cours. Le traitement avec un tel remède doit être effectué jusqu'à la guérison complète..

    Algue

    Pour ceux qui souffrent d'une carence en iode dans le corps, les endocrinologues conseillent souvent les algues. Les laminaires sont saturés de micro-éléments nécessaires à la glande thyroïde. Ils peuvent être achetés dans une pharmacie et pris comme indiqué. Les algues sont également disponibles sous forme de capsules, qui sont prescrites comme complément alimentaire.

    Huile de baies d'argousier

    Les compresses d'iode ont un effet local efficace sur la lésion de la glande:

    • Avant de vous coucher, étalez une fine couche d'huile d'argousier sur le joint du cou.
    • Dessinez une grille d'iode sur le dessus avec un coton-tige.
    • Attachez du polyéthylène et enveloppez votre cou avec un foulard.
    • Retirez le bandage le matin.

    La durée du traitement est de 10 jours.

    Vidéo: Secrets japonais

    De cette vidéo, vous pouvez apprendre les secrets uniques du traitement de la thyroïde de Vitaly Ostrovsky:

    La prévention

    Avec une prédisposition à la pathologie thyroïdienne - si un goitre s'est déjà produit dans le passé ou s'il existe une caractéristique génétique, il est nécessaire de suivre des cours de prévention de la carence en iode dans le corps. Pour cela, des médicaments tels que l'iode actif, l'iodure de potassium sont prescrits..

    Une surdose de tels médicaments peut provoquer un effet secondaire - le syndrome d'iodisme, qui se caractérise par les manifestations suivantes:

    • goût de métal dans la bouche;
    • éruption cutanée, acné iodée;
    • rougeur de la muqueuse buccale et du pharynx.

    Avec de tels symptômes, vous devriez consulter un médecin et en aucun cas vous soigner vous-même.

    Les préparations d'iode doivent être prescrites pendant la grossesse afin d'éviter une carence en iode chez la mère et le fœtus.

    À titre préventif dans les zones à faible teneur en iode, vous devez:

    • ajouter du sel iodé à la nourriture (et après sa préparation, afin de préserver davantage de ses propriétés utiles);
    • fournir une alimentation saine;
    • vivre une vie active.

    De plus, il est important de renoncer à l'usage systématique d'alcool et de nicotine..

    L'état du patient dépend principalement du respect de toutes les prescriptions du médecin. Il est entre vos mains d'accélérer la récupération du corps grâce à un repos adéquat, à un séjour régulier au grand air et à éviter les situations stressantes.

    Goitre quelle maladie

    Parfois, dans le cabinet du médecin, un patient entend un diagnostic qui semble quelque peu étrange à une personne non initiée. Goitre. Quelle est cette maladie et à quel point est-elle dangereuse pour le corps humain? Quelle est la menace de sa présence et les complications peuvent-elles être évitées? Quels types de pathologie existent et la maladie peut-elle être traitée avec des remèdes populaires? Essayons de comprendre cela ensemble.

    Selon les experts, le goitre est une manifestation de conditions pathologiques de diverses origines, qui se manifestent par une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Autrement dit, quelle que soit la cause d'une augmentation de la glande thyroïde, ce symptôme est appelé goitre.

    Classification du goitre

    La médecine moderne propose plusieurs classifications différentes de cette maladie. Ils sont basés sur l'origine du goitre, son effet sur le corps, le lieu de localisation, etc. Considérons chacun d'eux afin d'obtenir l'image la plus complète de la pathologie..

    Classification du goitre en fonction de l'effet sur la quantité d'hormones thyroïdiennes dans le sang du patient:

    • Euthyroïde ou, comme on l'appelle parfois, goitre normothyroïdien. Dans ce cas, le niveau d'hormones reste inchangé, malgré l'augmentation de la taille de la glande..
    • Hyperthyroïdie. Ce type de pathologie se produit si le niveau d'hormones dépasse les valeurs normales typiques de la catégorie d'âge du patient..
    • Hypothyroïdie. Le plus faible, par rapport à la norme physiologique, la teneur en hormones dans le sang du patient suggère la présence de ce type de maladie.

    Le prochain type de classification que nous considérerons est basé sur l'intensité et l'uniformité de l'élargissement de la glande:

    • Goitre diffus. L'examen montre une augmentation uniforme de la taille de la glande.
    • Le goitre nodulaire est diagnostiqué par des spécialistes si l'examen et d'autres méthodes de recherche révèlent la présence à la fois de zones élargies et de zones correspondant à la taille physiologique normale de la glande thyroïde.
    • Goitre mixte. Nous parlons de pathologie nodulaire diffuse, qui survient assez souvent.

    Classification basée sur le degré d'agrandissement et la forme de la glande thyroïde:

    • 0 degré. Le spécialiste ne détecte pas la glande à la palpation et elle n'est pas visible lors de l'acte de déglutition.
    • 1 degré. Visuellement non tracé, mais diagnostiqué par palpation et l'isthme de la glande est visible lorsque l'acte de déglutition est effectué.
    • 2 degrés. À l'examen et à la déglutition, le fer est visible, mais la forme normale du cou reste.
    • 3 degrés. À l'examen visuel, la glande thyroïde est visible et un épaississement du cou est diagnostiqué.
    • 4 degrés. Un goitre prononcé qui modifie considérablement le contour du cou.
    • 5ème degré. Le goitre est de très grande taille, ce qui comprime la trachée et l'œsophage.

    Classement du goitre selon son emplacement:

    • Emplacement classique. Localisé sur le devant du cou.
    • Goitre dystopique se développant à partir des plis embryonnaires du corps. Un goitre situé à la racine de la langue, ou, par exemple, un goitre du lobe accessoire de la glande thyroïde, ou un goitre situé dans l'ovaire.
    • Partiellement rétrosternale. Une option très courante pour placer la pathologie.
    • Bague.

    En outre, les experts isolent le goitre colloïdal. Il s'agit d'un néoplasme bénin. Il peut s'agir d'un seul nœud ou représenter une pathologie multinodulaire. Le goitre multinodulaire est également appelé polynodose. Un danger particulier, selon les médecins, est le goitre colloïdal associé à la dégénérescence kystique..

    Vous pouvez également parler d'une pathologie telle que le goitre folliculaire. De plus, les médecins reconnaissent la présence de goitre sporadique (non toxique) et toxique.

    Les patients ont souvent des formes mixtes de pathologie. Ainsi, chez les femmes de 20 à 30 ans, un goitre toxique diffus est souvent diagnostiqué. Cette maladie est de nature auto-immune et se développe au niveau cellulaire. Elle se caractérise par une hypertrophie de la glande thyroïde de type diffus..

    Le goitre nodulaire de nature toxique est associé au développement d'un adénome sous la forme d'un ou plusieurs nodules. Les patients ont une augmentation du niveau d'hormones spécifiques.

    Le goitre endémique est typique des régions à faible teneur en iode dans l'eau et les aliments. Dans ce cas, une hypertrophie rapide de la glande thyroïde est diagnostiquée, par rapport à sa taille physiologique normale..

    Symptômes et signes du goitre

    Qu'est-ce qui peut motiver une personne à visiter le bureau d'un spécialiste? Certainement, des symptômes alarmants. Considérez les traits caractéristiques inhérents à cette pathologie. La connaissance des principaux symptômes vous permettra de demander rapidement de l'aide, de subir un examen diagnostique et de recevoir un traitement approprié.

    Les statistiques affirment que dans la plupart des cas, la pathologie se déroule sans signes cliniques clairs. Le résultat est le passage de la maladie à un stade ultérieur, lorsqu'il n'est plus difficile de diagnostiquer le goitre. Mais le traitement, dans ce cas, peut être assez long et problématique.

    Parmi les manifestations les plus courantes du goitre simple, les médecins comprennent:

    • Fatigue;
    • Se sentir comme si le cou est constamment écrasé par un foulard ou un autre objet;
    • Voix rauque.

    Si nous parlons de pathologie diffuse, les éléments suivants sont caractéristiques:

    • Une augmentation de la glande thyroïde de 2 à 4 fois. Il devient visible et provoque non seulement un inconfort physiologique, mais également esthétique..
    • Irritabilité due à un déséquilibre hormonal.
    • Augmentation de la transpiration, qui est le résultat d'une faiblesse et d'une fatigue constantes du patient.
    • Somnolence.
    • Tremblements des mains et tremblements de tout le corps.

    Avec une évolution sévère de la maladie, le patient peut éprouver:

    • étouffement;
    • sensation de «boule dans la gorge» constante;
    • Difficulté à avaler;
    • Lorsque la pathologie se propage et si les vaisseaux sanguins sont pincés par le goitre, des étourdissements surviennent en essayant d'incliner la tête.
    • Signes de la maladie de Graves;
    • Sécheresse de la peau;
    • Légère augmentation de la température;
    • Augmentation ou, au contraire, diminution du poids corporel;
    • sensation de faim constante, qui ne disparaît pas même après avoir mangé;
    • Les enfants ont un poids insuffisant et un retard mental;
    • Violation des habitudes de sommeil;
    • Oubli;
    • Etc.

    Il faut comprendre que tous les symptômes peuvent ne pas être présents chez une personne en particulier. Souvent, ils n'existent pas du tout, ou ils sont usés et fuient inaperçus. Seul un examen par un médecin révélera les principaux problèmes et choisira le traitement approprié.

    Complications du goitre

    Les experts, basés sur de nombreuses années de recherche clinique et les observations d'un grand nombre de patients, ainsi que sur l'analyse des données enregistrées dans les dossiers médicaux, ont identifié les complications les plus courantes. Celles-ci incluent, par exemple, une action mécanique sur les organes environnants. Le goitre compresse:

    • Trachée. Dans ce cas, le patient a une suffocation, ainsi qu'une toux sèche ou des symptômes de bronchite diffuse.
    • Vaisseaux sanguins. L'effet mécanique sur le faisceau vasculaire entraînera invariablement des troubles circulatoires et des plaintes spécifiques de détérioration.
    • Les organes internes. Si un patient reçoit un diagnostic de goitre rétrosternal, alors lorsqu'il est exposé à certains organes, son fonctionnement normal est perturbé. En conséquence, le tableau clinique peut être complètement différent..
    • Nerve. Si la prolifération de la glande thyroïde affecte le nerf laryngé, le patient peut faire face à une aphonie complète. Il se développe à la suite d'une atrophie nerveuse.

    Une autre complication très courante sera la dégénérescence des tissus en une tumeur maligne ou, en d'autres termes, un cancer de la thyroïde. Il est extrêmement rare que les médecins diagnostiquent une forme spécifique de goitre, appelée Riedel. Dans ce cas, le goitre durcit, sa douleur disparaît, il devient inhabituellement similaire à un néoplasme malin, bien que, dans sa structure, il ne soit pas tel.

    En outre, les complications comprennent une inflammation qui se développe dans le goitre ou une hémorragie.

    Diagnostic et traitement du goitre

    Pour poser le bon diagnostic, le spécialiste effectue plusieurs examens simples mais très efficaces:

    • Examen et palpation. Le médecin peut déterminer le degré de lésion de la glande thyroïde par un examen visuel ou une palpation de l'organe.
    • Collecte de l'anamnèse. La clarification de la résidence permanente et des conditions de travail contribue souvent au bon diagnostic..
    • échographie. Cette étude vous permet d'obtenir des informations précises sur la présence de lésions, ainsi que sur la taille des nœuds et leur emplacement..
    • Une biopsie est prescrite si une échographie révèle la présence de ganglions d'un diamètre supérieur à 1 cm. un spécialiste effectue une biopsie par aspiration à l'aiguille fine sous le contrôle d'un échographe.
    • La radiographie ou le scanner est indiqué lors du diagnostic d'un goitre rétrosternal.
    • Analyses sanguines de laboratoire pour déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes.

    Une fois que le médecin aura effectué un diagnostic différentiel et, sur la base des résultats de l'examen, un diagnostic précis, il sera possible de commencer à choisir une méthode de traitement. Les experts disent que s'il n'y a pas de croissance rapide de la pathologie, qu'il n'y a aucun signe de dégénérescence ou qu'il n'y a pas de nodules, le traitement est extrêmement insignifiant. Pendant la grossesse, un examen de la glande thyroïde est prescrit à une femme, car la présence d'un goitre peut avoir des conséquences négatives pour l'enfant.

    Un régime spécialement sélectionné avec une teneur élevée ou, au contraire, faible en iode, des examens préventifs réguliers et un examen permettront d'identifier en temps opportun l'activation du processus.

    Si le patient reçoit un diagnostic de goitre multinodulaire, qu'il existe une croissance active de la glande thyroïde ou des signes de dégénérescence tissulaire, les experts proposent alors des médicaments ou un traitement chirurgical. Le traitement médical est effectué à domicile et le traitement chirurgical dans les murs de la clinique.

    Le traitement conservateur peut être grossièrement divisé en plusieurs étapes importantes:

    • Régime équilibré. Le choix du régime alimentaire approprié peut réduire la charge sur le fer.
    • L'assainissement des foyers d'infection chronique réduira le risque de développer une inflammation.
    • Manipulations pour améliorer la normalisation du foie et des reins.
    • Normalisation des niveaux d'iode dans le corps.
    • Normalisation du taux (si nécessaire) des hormones thyroïdiennes avec l’utilisation de médicaments.

    Les traitements chirurgicaux comprennent:

    • Suppression d'une ou deux actions;
    • Hémistrumectomie.

    L'opération est indiquée pour le goitre qui ne répond pas aux méthodes de traitement conservatrices, ainsi que pour les tumeurs malignes diagnostiquées.

    Prévention du goitre

    Pour réduire le risque de goitre, les experts recommandent d'utiliser les techniques simples suivantes:

    • L'utilisation de préparations à base d'iode ou de sel iodé pour les résidents de la zone où la teneur en iode des aliments et de l'environnement est nettement inférieure à la norme.
    • Examens préventifs réguliers chez les patients à risque.
    • Élimination des pathologies concomitantes qui provoquent une croissance active du goitre.
    • Minimisation maximale du temps passé en plein soleil.
    • Visiter des centres de villégiature où une personne peut reconstituer les réserves d'iode dans le corps et améliorer sa santé.

    Méthodes traditionnelles de traitement du goitre

    Les guérisseurs traditionnels conseillent d'utiliser l'un des remèdes les plus efficaces pour le traitement du goitre:

    • Mélangez 500 g de noix hachées (noix) avec 1 litre de miel naturel et ajoutez 5 citrons râpés avec la pelure au mélange. Prenez le mélange 1 cuillère à soupe par jour..
    • Le jus de pomme de terre frais doit être pris 0,5 tasse avant les repas pendant 25 à 30 minutes trois fois par jour.
    • Algues, soit sous forme de salades, soit sous forme de poudre, à prendre 1 cuillère à café trois fois par jour avant les repas pendant 30 jours.

    Goitre - quelle est cette maladie

    Le goitre, ou struma, est une hypertrophie de la glande thyroïde. Cette condition n'est pas une maladie indépendante - de nombreux facteurs conduisent à une telle pathologie. Il s'agit de tout un groupe de maladies de la glande thyroïde, à la suite desquelles il augmente. Donc c'est juste un symptôme, la maladie va plus loin.

    Ce nom est apparu il y a longtemps, en raison de la similitude de la forme d'une glande élargie avec l'œsophage chez les oiseaux, également appelée goitre. Cette pathologie survient assez souvent, surtout elle est diagnostiquée là où il n'y a pas assez d'iode dans l'alimentation. Au Moyen Âge, les médecins ne comprenaient pas encore ce qu'était un goitre, il y avait tellement de monde avec lui qu'il n'était plus considéré comme une pathologie, mais son absence. Dans les peintures de Titien et Rubens, presque toutes les femmes ont des signes de goitre.

    Glande saine

    C'est un organe non apparié dans le cou. Situé dans la région du larynx, sur sa face avant. Chez les hommes, c'est dans la pomme d'Adam. Son volume normal chez les femmes est de 15-20 cm3, chez les hommes il est plus - 23-25 ​​cm3. son poids est d'environ 50 grammes, mais avec la maladie, il peut croître plusieurs fois. Avec l'âge, la taille de la glande peut diminuer..

    La glande thyroïde est l'une des plus importantes du corps humain, c'est aussi la plus grande. Il ressemble à un bouclier en forme, d'où son nom. Une glande saine est rose, dense et brillante, avec une maladie, elle devient lâche, terne et avec son inflammation - rouge vif.

    Si la glande est agrandie, elle ressemble visuellement à un cou épaissi et il devient plus difficile à avaler.

    Types de goitre

    Le goitre de la glande thyroïde se produit chez tout le monde, mais le plus souvent chez la femme. La raison en est les caractéristiques hormonales du corps féminin. Un goitre peut apparaître pour diverses raisons, il peut être de plusieurs types.

    Se produit lorsque la fonction thyroïdienne est insuffisante. Cela se produit lorsqu'il y a un manque d'iode dans les aliments, ce n'est pas suffisant dans tout le corps. Cela arrive également avec certaines maladies auto-immunes..

    Le contraire du premier type. Se produit avec une fonction thyroïdienne excessive. Se produit avec une hyperplasie bénigne, avec certains types de goitre toxique.

    Cela se produit avec la libération normale d'hormones, mais lorsqu'il y a un goitre endémique. Cette condition peut être déclenchée par la grossesse..

    Lorsqu'un goitre se produit, un changement dans le tissu de la glande se produit inévitablement. Ces changements peuvent également être de nature différente..

    Il est observé lorsqu'une ou plusieurs zones élargies sont ressenties dans les tissus de la glande thyroïde. Le plus souvent, cela se produit avec une hyperplasie bénigne, une oncologie et d'autres maladies. Avec ce type de goitre, l'élargissement de la glande est irrégulier, se produit principalement avec une hypothyroïdie.

    Il est également observé avec une fonction réduite de la glande. Avec lui, il n'y a aucun nœud du tout et les tissus sont élargis uniformément. Cela se produit en raison d'une carence en iode dans le corps. En même temps, si vous n'agissez pas, la situation va empirer.

    Avec lui, l'élargissement de la glande se produit en raison de la formation de formations colloïdales dans sa structure. ces formations sont remplies d'un liquide visqueux et se développent.

    Il existe également un type "mixte" de goitre, dans lequel des symptômes caractéristiques d'un goitre diffus et nodulaire sont observés. Cela se produit avec la maladie de Graves.

    Une maladie est également connue - le goitre de Hashimoto. Avec lui, une inflammation chronique de la glande est observée. C'est une maladie auto-immune dans laquelle le tissu conjonctif se développe et les symptômes de l'hypothyroïdie se développent.

    Dans quels cas la glande est-elle considérée comme hypertrophiée? Dans une glande saine, les dimensions de chacune de ses parties sont égales à la phalange du pouce chez la personne examinée, ou légèrement moins. Par conséquent, chez le patient, ils sont plus grands que cette taille.

    Causes d'occurrence

    Pour chaque type de goitre, les causes d'occurrence seront différentes. Chez les femmes, cela se produit plus souvent que chez les hommes, la raison en est le grand besoin du corps féminin en hormones de la glande, en particulier pendant la grossesse et l'allaitement. Ce besoin augmente également pendant la perte de sang pendant la menstruation..

    Le goitre endémique le plus courant.

    Les principales causes d'occurrence

    1. Contenu insuffisant en iode dans les aliments - cela entraîne une carence dans le corps. Pour cette raison, peu d'hormones thyroïdiennes sont produites. On le trouve dans les pays d'Europe de l'Est et d'Asie. De nombreux cas de ce type sont également diagnostiqués en Russie. Pour le plein fonctionnement du fer, il doit absorber l'iode du corps, et s'il en manque, il se développera pour que sa surface soit plus grande. Plus la glande est grosse, plus elle a besoin d'iode et plus elle pousse.
    2. Mauvaise écologie - des produits toxiques pénètrent dans le corps qui ralentissent le travail de la glande. Pour cette raison, il consomme moins d'iode, et avec une carence, il se développe. C'est pourquoi un tel goitre se trouve dans les centres industriels, à proximité des grandes entreprises..

    Que faire

    Vous devez compléter votre alimentation avec des produits contenant de l'iode - poissons de mer, algues, agrumes, légumes verts, divers légumes, pommes, kakis, produits laitiers, œufs, bœuf. Une telle prévention simple empêche la maladie de se développer..

    Il existe également une prévention massive du goitre - l'iodation du sel. Au cours de sa production, 20 à 40 g d'iodate de potassium sont ajoutés à 1 tonne de sel. Mais un tel sel a une durée de conservation, après quoi l'iode est détruit. Il est également nécessaire d'ajouter du sel aux aliments en fin de cuisson, afin de ne pas détruire l'iode lors du traitement thermique. Rangez-le dans un endroit sombre. C'est une méthode fiable et reconnue qui est utilisée dans les pays d'Europe de l'Est depuis de nombreuses décennies. Son utilisation a permis de réduire plusieurs fois le nombre de maladies du goitre sur la glande thyroïde..

    Une prophylaxie individuelle est également prescrite - après une chirurgie thyroïdienne, lorsque vous travaillez avec des substances strumogènes, lorsque vous vivez dans une région où il existe un risque de telles maladies.

    La quantité d'iode requise par jour

    • Bébés et enfants d'âge préscolaire 80-100 mcg
    • 7-12 ans - 130 mcg.
    • Adolescents et adultes - jusqu'à 160 mcg.
    • Femmes enceintes et allaitantes - 200 mcg

    Goitre diffus (maladie de Graves)

    C'est une maladie auto-immune. Cela se produit lorsqu'un grand nombre d'anticorps spéciaux se forment dans le sang, entraînant une augmentation de la fonction thyroïdienne. Cela signifie que le corps lui-même produit des substances qui agissent sur la glande thyroïde, la forçant à travailler dur. Plus il y a d'hormones thyroïdiennes dans le sang, plus il y a d'anticorps produits, et ainsi de suite. Dans le même temps, l'apparence est caractéristique - un cou très épaissi et des yeux légèrement saillants.

    Goitre nodulaire

    Cette maladie survient à la suite d'une tumeur - un adénome ou un cancer. Les deux sont le résultat d'une prédisposition génétique, de l'influence de substances toxiques, des radiations. Dans ce cas, le processus de division et de différenciation des cellules du tissu thyroïdien est perturbé. Il se produit chez les hommes et les femmes, également.

    Lorsqu'elles entendent parler d'une hypertrophie de la glande thyroïde, les femmes commencent souvent à paniquer. Et c'est complètement en vain, car l'augmentation habituelle ne signifie pas son inflammation ou sa croissance maligne. Il existe des méthodes de traitement modernes qui peuvent, sinon guérir, retarder considérablement les processus pathologiques.

    Cependant, il est absolument impossible de diagnostiquer soi-même, goitre, que la glande est hypertrophiée. Une étude approfondie complète est nécessaire pour déterminer les causes de la prolifération. En effet, à la fois dans l'hypothyroïdie et dans l'hyperthyroïdie, le fer se développe, alors que seuls des symptômes et un traitement similaires nécessitent des.

    L'apparition même de la maladie est complètement asymptomatique, elle est simplement manquée et la mauvaise santé est attribuée à diverses bagatelles quotidiennes - problèmes au travail, fatigue, etc..

    Les symptômes du goitre chez les femmes sont principalement une augmentation de la circonférence du cou, un changement d'apparence, le visage prend des contours caractéristiques. Dans les cas graves, la glande dépasse largement au-dessus de sa surface, déforme sa forme, gêne même la respiration. Une telle glande très élargie s'appelle un goitre. Dans les cas particulièrement difficiles, lorsque la glande est fortement agrandie, elle pend comme un sac. Mais la présence d'un goitre de la glande thyroïde n'est pas encore un motif de panique, maintenant il peut être guéri ou arrêté le développement de la maladie.

    D'autres symptômes comprennent:

    • une sensation d'oppression dans la gorge, il est difficile pour le patient de respirer
    • changement de voix - il devient enroué
    • Sensation de boule dans la gorge, accès d'étouffement, toux sèche constante et déraisonnable
    • sensation de tension dans la tête, en se penchant en avant - vertiges sévères
    • serrer l'œsophage rend difficile la déglutition
    • l'un des symptômes du goitre chez la femme peut être long - 8 à 9 jours ou plus de règles. Mais une aménorrhée peut également survenir.
    • palpitations cardiaques - tachycardie

    Selon la sévérité du cours, il y a trois étapes.

    La première étape - la présence de problèmes ne peut être déterminée que par un test sanguin pour les hormones

    La deuxième étape - un examen interne aidera à le déterminer, lorsque la glande peut être ressentie, mais l'augmentation ne cause pas d'inconfort. Il est invisible et visuellement dans la position normale du cou.

    La troisième étape - le goitre se trouve à l'examen et à la palpation.

    Mais il est possible de soupçonner que quelque chose n'allait pas à l'avance, alors qu'il n'y a toujours pas de manifestations extérieures. Ses premiers signes sont une irritabilité accrue et une irascibilité non motivée, des sueurs, des tremblements. Il peut y avoir une déficience visuelle. L'une des raisons pour lesquelles les symptômes apparaissent - sur le pied, juste au-dessus du cou-de-pied, de petites callosités dures se forment, de la taille d'un pois et moins.

    Goitre chez les enfants

    Le goitre chez les enfants est rare, mais cela arrive. Si vous remarquez ses symptômes, même s'il vous semble que c'est le cas, l'enfant doit être montré à un endocrinologue. Il survient souvent chez les adolescents.

    Le traitement comprend nécessairement une échographie, des tests sanguins - vérifier le niveau d'hormones.

    Le plus souvent, les enfants ont un goitre endémique. Lorsqu'on lui a demandé quelles plaintes, l'enfant se plaint que le cou a augmenté et qu'il est difficile d'avaler. Si aucune fonction hormonale n'est violée, des préparations d'iode, des aliments plus iodés et un contrôle sont simplement prescrits. Plus souvent qu'autrement, tout revient à la normale en six mois..

    Il existe un cas plus compliqué - le goitre thyrotoxique. Les parents peuvent le soupçonner si l'enfant perd du poids avec augmentation de l'appétit, transpiration, tachycardie et arythmie. Dans le même temps, le traitement du goitre sera long et sérieux, il doit être entamé en temps opportun, suivi scrupuleusement. Un tel goitre entraîne de très graves complications..

    Le troisième type de goitre chez les enfants est auto-immun. Avec lui, une fonction réduite de la glande est toujours notée. L'enfant devient pâle, apathique, il prend rapidement du poids avec un appétit réduit. Il est léthargique et somnolent, ses cheveux et ses ongles poussent mal, sa vue tombe. Un enfant atteint de goitre ne peut tout simplement pas étudier, il se fatigue rapidement, sa mémoire se détériore, il est rapidement surexcité, il ne peut pas se concentrer. En tant que traitement, un traitement hormonal substitutif lui est prescrit sous la surveillance constante d'un médecin..

    Complications

    Et que se passera-t-il si le goitre n'est tout simplement pas traité? Eh bien, pensez, gros fer, juste moche, alors fermez-le avec un foulard et c'est tout. Est-ce vrai? Bien sûr que non. La glande hypertrophiée affecte tout le corps, et pas seulement parce qu'elle sécrète incorrectement des hormones. Une personne a:

    1. compression de la trachée - un essoufflement sévère se produit, la respiration devient difficile, une personne peut même suffoquer dans un rêve.
    2. l'œsophage est comprimé, les nerfs qui l'entourent s'atrophient, la digestion est perturbée
    3. le soi-disant «cœur de thymus» est formé - sa fonction est améliorée, les vaisseaux sanguins se dilatent, une crise cardiaque peut survenir
    4. hémorragie dans le tissu glandulaire
    5. inflammation de la glande
    6. finalement - dégénérescence maligne de la glande.

    Il faut donc encore le traiter.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Tout d'abord, un médecin doit traiter la maladie. Et éliminer les symptômes ne signifie pas être en bonne santé. Les remèdes populaires ne peuvent aider que le traitement de base. Et en aucun cas ne vous l'assignez pas.

    Il existe des médicaments qui peuvent réguler la production de cette glande importante. L'un d'eux est la potentille blanche. Ses propriétés pharmacologiques sont confirmées par des études cliniques..

    Infusion alcoolisée de Potentilla blanche

    Insister sur 50 grammes de racine et 500 ml de vodka dans un endroit sombre pendant un mois. Pour une cuillère à soupe d'eau, 20-30 gouttes de teinture. Prendre un mois. Si la forme de la maladie commence, insister 100-200 grammes de Potentilla par 500 ml.

    Zyuznik européen

    Il est nécessaire de le prendre en cas d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, lorsque la maladie est à son stade initial..
    Infusion: 20-30 gr. Préparez les herbes du zyuznik européen avec 1 verre d'eau bouillante, insistez, filtrez. Prenez 0,5 tasse d'infusion 3 fois par jour. Prendre un mois Les méthodes nationales de traitement ne suffisent pas, un endocrinologue doit prescrire un médicament.