Principal
Myome

Polypes du col de l'utérus et du canal cervical

Un polype du canal cervical est une tumeur bénigne qui se développe à partir du canal cervical et pénètre dans sa lumière, alors qu'il peut être attaché soit sur un couteau fin ou sur une base large.

Les polypes font référence aux processus hyperplasiques des organes génitaux, parmi lesquels on distingue également les polypes de l'endomètre, émanant de la couche interne de l'utérus.

Un polype cervical est souvent trouvé dans la zone du pharynx externe, il est donc clairement visible même lors d'un examen normal sans l'utilisation de méthodes de recherche supplémentaires.

Cependant, dans certains cas, la base (jambe) peut être dans la partie supérieure ou médiane du canal cervical..

Classification

En fonction du nombre de ces néoplasmes, il est habituel de distinguer deux principaux types de polypes:


  • célibataire - se produit le plus souvent
  • plusieurs.
Dans la pratique clinique, une grande importance est attachée à la classification histologique, qui détermine le programme de traitement et le pronostic de la maladie..

Avec ça en tête les polypes sont classés en deux variétés:


  1. 1) glandulaire. Ils sont recouverts d'un épithélium cylindrique, dans lequel les cellules sont disposées sur une rangée
  2. 2) Epidermisé, qui présente un danger oncologique. Dans celui-ci, l'épithélium est partiellement ou complètement métaplasique, tandis que les cellules sont situées sur plusieurs rangées.

Les causes du polype

Symptômes d'un polype du canal cervical

Pendant longtemps, les polypes cervicaux chez certaines femmes peuvent ne pas se manifester cliniquement, et dans d'autres cas, au contraire.

Les principaux symptômes ce processus pathologique sont les suivants:


  1. 1) Écoulement sanglant qui apparaît entre les règles
  2. 2) Saignements ou saignements de contact, associés soit à un contact sexuel, soit à un examen vaginal
  3. 3) menstruations abondantes
  4. 4) Légère douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen. La douleur peut devenir des crampes lorsque le polype est né ou est pincé dans le canal cervical.
Dans le contexte d'un polype du canal cervical, un hématomètre peut se développer, c'est-à-dire une accumulation de sang dans la cavité utérine sur fond de blocage du canal cervical. Cliniquement, cela se manifeste par des symptômes tels que:

  • douleur persistante dans le bas de l'abdomen qui s'aggrave les jours de vos règles prévues
  • manque de menstruation ces jours-ci
  • une augmentation de la taille de l'utérus.

Diagnostics polype du canal cervical

La liste des études diagnostiques recommandées pour établir un diagnostic précis est divisée en études de base et supplémentaires. Les principaux sont:


  • examen des organes génitaux de l'extérieur
  • inspection dans les miroirs
  • examen vaginal à deux mains
  • procédure échographique
  • hystéroscopie - examen du canal cervical et de la cavité utérine à l'aide d'une technique de grossissement spéciale
  • examen histologique, qui est la norme diagnostique «d'or» pour la différenciation des polypes bénins et malins.
Des méthodes supplémentaires comprennent la colposcopie et la cytologie. Ils peuvent être utilisés comme étape préliminaire. Les principaux signes d'un polype cervical, qui sont déterminés lors de l'examen dans les miroirs, sont les suivants:

  • formation dans la zone de l'orifice externe, qui dépasse généralement ses limites
  • il a des contours clairs
  • surface lisse du néoplasme
  • sa forme est en forme de poire
  • couleur - rose vif.
L'échogénicité des polypes lors de l'examen échographique est modérée ou augmentée. Dans son processus, il est important d'évaluer l'état de l'endomètre, car il peut être hyperplasique (évaluer l'épaisseur, la régularité des contours, ainsi que la présence de formations locales).

Traitement d'un polype du canal cervical

Le traitement des polypes a les objectifs suivants:


  1. 1) Retirer
  2. 2) Prévention d'un processus oncologique malin
  3. 3) Soulagement des symptômes cliniques.
La principale méthode de traitement d'un polype du canal cervical est l'ablation chirurgicale des tissus envahis. Cependant, ce n'est que la première étape de la thérapie. Sur le second, il est nécessaire d'éviter la récurrence des polypes. À cette fin, des médicaments hormonaux sont prescrits qui normalisent le statut endocrinien dans le corps de la femme..

Afin d'éliminer complètement le polype, une hystéroscopie est nécessaire. Il permet, sous contrôle visuel, de retirer la base ou la patte du polype, qui est à l'origine de la récurrence.

Compte tenu du fait que les polypes cervicaux sont souvent associés à des processus hyperplasiques de l'endomètre, dans de tels cas, il est démontré qu'il effectue un curetage diagnostique séparé du col de l'utérus et de la cavité utérine. Après cette procédure, une hystéroscopie est également réalisée. Tout le matériel reçu doit être envoyé pour examen histologique.

Le traitement hormonal est effectué pendant une longue période - pendant plusieurs mois (de trois à six). Le choix de l'un ou l'autre médicament hormonal dépend des facteurs suivants:


  1. 1) L'âge du patient
  2. 2) Le résultat de l'examen histologique
  3. 3) La présence de maladies concomitantes.
Les principaux médicaments utilisés pour corriger les niveaux hormonaux sont les suivants:

  • anti-œstrogènes
  • antigonadotrophines
  • gestagènes
  • analogues des gonadolibérines
  • contraceptifs oraux combinés
  • médicaments pour le traitement hormonal substitutif.
À un jeune âge de procréer et en présence de polypes glandulaires, des contraceptifs oraux combinés sont prescrits. En présence d'un polype épidermique ou en âge de procréer moyen et tardif, les médicaments contenant des doses relativement élevées d'œstrogènes doivent être évités, à l'exception du traitement hormonal substitutif.

La préférence doit être donnée aux agents bloquants (anti-œstrogènes, analogues des gonadolibérines, antigonadotrophines). Cependant, en raison de la présence d'effets secondaires prononcés associés à une carence en œstrogènes, le traitement est effectué de manière cyclique ou à des doses pulsées avec des interruptions significatives..

Prévention et prise en charge des patients

Actuellement, il n'existe aucune mesure préventive efficace qui empêcherait de manière fiable le développement de ce processus pathologique. L'exposition à des facteurs prédisposants avec un certain degré de probabilité réduit ce risque, mais n'empêche pas complètement.

Les patients avec des polypes enlevés doivent être sous surveillance médicale dynamique. Il dépend directement des résultats de l'examen histologique et repose sur les principes suivants:


  1. 1) Inspection par ultrasons une fois par mois
  2. 2) Mener une hormonothérapie et évaluer son efficacité.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez consulter un gynécologue.

"Polype du canal cervical - que se passe-t-il et doit-il être retiré?"

3 commentaires

Un polype du canal cervical est un néoplasme qui se développe dans la lumière du col de l'utérus à partir de sa paroi, recouverte d'épithélium cylindrique. Dans certains cas, de gros polypes s'étendent au-delà de l'orifice externe du col de l'utérus et deviennent visibles lors de la colposcopie ou lors d'un examen gynécologique à l'aide de miroirs.

Un polype peut être unique ou multiple (dans ce cas, le risque de développer des tumeurs est beaucoup plus élevé). Mais même la présence d'un néoplasme nécessite une surveillance ou un traitement médical régulier, qui consiste le plus souvent en son excision et en histologie ultérieure du matériel..

Pourquoi un polype se produit?

Représentation schématique des polypes

La cause fondamentale de l'apparition d'excroissances sur la paroi du canal cervical est souvent un déséquilibre hormonal, qui peut être déclenché dans le corps d'une femme par plusieurs facteurs:

  • Prise incontrôlée de médicaments hormonaux pendant une longue période.
  • Dysfonctionnement du cortex surrénalien, des ovaires.
  • Taux élevé d'œstrogènes dans le sang, qui est resté non corrigé pendant une longue période.
  • Avortement médicamenteux.
  • Prendre une contraception d'urgence.

La deuxième cause la plus fréquente de croissance des polypes est un traumatisme mécanique du canal cervical, qui se produit à la suite des manipulations suivantes:

  • Avortement.
  • Accouchement naturel.
  • Curetage diagnostique.
  • Mener des examens liés à la pénétration d'instruments médicaux dans la cavité cervicale (un exemple frappant est l'hystéroscopie).

Types de polypes du canal cervical

Les gynécologues distinguent plusieurs types de polypes, chacun ayant sa propre structure. Un diagnostic précis n'est fait qu'après examen histologique du matériel retiré.

Le polype glandulaire du canal cervical est la forme la plus courante de néoplasme, on le trouve principalement chez les patients de moins de 35 ans. N'atteint presque jamais de grandes tailles, ne dépasse pas un diamètre de 10 mm. Les glandes dans sa structure sont chaotiques. Le polype est doux, arrondi.

Polype fibreux - consiste en un stroma fibreux et est donc plus dur qu'un néoplasme glandulaire. Pour cette raison, il peut être diagnostiqué lors d'un examen échographique. On le trouve principalement chez les femmes ménopausées. A un risque élevé de dégénérescence en tumeur maligne.

Polype fibreux glandulaire - comprend à la fois les glandes et le stroma dense. Il peut souvent atteindre de grandes tailles - jusqu'à 3 cm de diamètre. Les néoplasmes avec une telle structure sont sujets à la nécrose, à l'apparition de microfissures, ce qui les rend vulnérables à l'infection. Ils sont plus à risque de malignité que les autres..

Polype adénomateux - se compose de tissu conjonctif, avec une disposition chaotique et inégale des vaisseaux sanguins, dans laquelle des perturbations du flux sanguin sont généralement visibles. Ces néoplasmes sont détectés chez les femmes ménopausées, ils ont un taux de croissance rapide, ainsi qu'un risque élevé de dégénérescence en tumeur maligne..

Signes de la maladie

Si le polype est petit (moins de 1 cm), chez la plupart des patients, il ne se manifeste d'aucune manière et sa présence ne peut être découverte qu'après un examen spécial de la cavité cervicale. S'il a donné un résultat positif, la question est de savoir s'il est nécessaire de retirer le polype du canal cervical s'il ne présente pas de symptômes? Les néoplasmes volumineux se manifestent par les éléments suivants:

  • Douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen, qui devient plus forte avant et immédiatement après la menstruation.
  • Spotting intermenstruel rare
  • Leucorrhée abondante avec une teinte grisâtre
  • Écoulement sanglant peu abondant après examen par un gynécologue ou après un rapport sexuel
  • Tendance à l'insuffisance isthmique-cervicale pendant la grossesse.

Toutes les manifestations de la maladie sont presque toujours associées à un traumatisme du polype lui-même, ou au fait que le col de l'utérus est entré en contact étroit avec un objet étranger.

Méthodes de diagnostic des polypes

Les petits polypes sont invisibles lors d'un examen pelvien car ils ne déforment pas le canal cervical. Si les signes correspondent à la présence d'un polype dans le col de l'utérus, le médecin prescrit certains types de diagnostics de la maladie:

  1. Examen avec des miroirs - identifiera les grands polypes faisant saillie du pharynx du canal cervical. Le col de l'utérus sera épaissi, déformé.
  2. Cervicoscopie - est prescrite pour déterminer la présence de petits polypes qui ne peuvent pas être ressentis par palpation ou vus avec des miroirs. L'hystéroscope est inséré dans l'orifice cervical externe, puis, dans les 15 minutes, le médecin examine la structure des parois du canal cervical.
  3. Curetage du canal cervical - vous permet de détecter même les plus petits polypes, car le matériel biologique est envoyé pour la recherche, au cours de laquelle ils peuvent déterminer la présence de cellules néoplasiques.

Comment traiter un polype du canal cervical et s'il doit être retiré?

Le traitement d'un polype du canal cervical se fait presque toujours par chirurgie. Les seules exceptions sont les cas où la cause de l'événement était un processus infectieux sur les muqueuses du col de l'utérus..

Dans une telle situation, le patient se voit prescrire un traitement conservateur avec des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens. Dans tous les autres cas, les polypes sont éliminés avec des interventions chirurgicales mini-invasives.

Retrait avec un hystéroscope - l'opération est effectuée lors d'un examen hystéroscopique du canal cervical. Si, lors de l'examen de la cavité cervicale, le médecin trouve un polype, il est excisé. Le patient n'a pas besoin d'anesthésie, la douleur est minime. Les gynécologues notent un faible risque de récidive de la maladie après l'ablation du polype du canal cervical de cette manière. La raison en est un traumatisme minime de la membrane muqueuse du col de l'utérus..

Retrait avec curetage - une telle opération est rarement utilisée, car il s'agit d'un type de traitement trop traumatisant. Cependant, cela est parfois nécessaire si le médecin soupçonne la nature maligne du néoplasme. La couche endométriale est retirée des parois du canal cervical avec un scalpel, puis le matériel biologique est envoyé pour histologie. L'opération est réalisée sous anesthésie générale, présente un degré élevé de rechute en raison de dommages importants à la membrane muqueuse du col de l'utérus.

L'élimination au laser - est principalement utilisée pour les filles et les femmes nullipares, car les cicatrices après la procédure deviennent invisibles. Le laser vaporise le néoplasme et les vaisseaux sanguins adjacents. Cependant, cela ne laisse aucun élément pour l'histologie. La procédure est presque indolore, il peut y avoir une sensation de tiraillement dans le bas de l'abdomen, qui disparaît après quelques minutes.

L'élimination par ondes radio est le traitement le plus populaire et le plus sûr pour les polypes. Il est moins traumatisant et laisse du matériel pour l'examen microscopique des cellules malignes. L'intervention chirurgicale dure 5 à 7 minutes (selon la taille des polypes et leur nombre), il n'y a presque pas de douleur. Tout ce que le patient peut ressentir est une sensation de traction dans le petit bassin.

Élimination à l'azote liquide - l'opération a un autre nom - la cryodestruction. Son effet est très similaire au résultat de l'élimination au laser: le néoplasme est traité avec de l'azote liquide, à la suite de quoi ses cellules meurent instantanément..

Polype pendant la grossesse

Chez certaines femmes, avant la grossesse, les polypes étaient dans le col de l'utérus, mais étaient de petite taille et ne gênaient pas les saignements de contact ou l'inconfort dans le bas de l'abdomen.

Porter un enfant provoque sa croissance et le gynécologue est confronté à la question de l'élimination des néoplasmes. Pendant cette période, toute intervention chirurgicale pratiquée sur le col de l'utérus peut provoquer une fausse couche, mais laisser un gros polype du canal cervical pendant la grossesse est également dangereux: cela contribuera à l'ouverture prématurée de l'os cervical externe ou provoquera une insuffisance isthmique-cervicale.

L'élimination est effectuée à l'aide d'un laser, d'ondes radio ou pendant l'hystéroscopie. Ils essaient d'exclure le curetage pour ne pas provoquer une naissance prématurée. Cependant, si une femme non enceinte se limite uniquement à visiter la salle de traitement puis rentre chez elle, la patiente enceinte est admise à l'hôpital pour la durée du traitement afin de surveiller son état après la chirurgie..

Polype fibreux glandulaire de l'endomètre: causes de formation, symptômes, traitement

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est l'un des types de pathologie assez rares. La localisation la plus courante est le fond de l'utérus et les coins utérins.

Un polype de l'endomètre est un néoplasme pathologique spécifique, dont la cause est la prolifération de cellules de l'endomètre (la couche interne de l'utérus avec le stroma sous-jacent) à la suite de modifications de l'appareil récepteur de l'endomètre, dans lequel le nombre de récepteurs d'œstrogènes augmente, ou en raison d'une pathologie vasculaire.

Le polype ressemble à une formation ovale ou ronde, souvent située sur une jambe mince, moins souvent sur une base large. Les tailles peuvent varier de quelques millimètres à 1 à 6 centimètres, parfois plus.

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est constitué de cellules épithéliales du tissu glandulaire et conjonctif. Son danger réside dans une inflammation fréquente, une circulation sanguine altérée, le développement de l'infertilité, etc., qui conduit à un syndrome douloureux intense, parfois à des conditions potentiellement mortelles.

Les polypes de l'endomètre peuvent être simples ou multiples.

Selon les caractéristiques histologiques, ils sont divisés en types suivants:

  1. Fibreux: la fibrose est une prolifération de tissu conjonctif, ce qui signifie que les excroissances sont principalement composées de cellules de tissu fibreux ou fibreux.
  2. Glandulaires fibreuses: elles contiennent à parts égales des cellules glandulaires et des cellules du tissu conjonctif.
  3. Adénomateuse: le type de pathologie rare et le plus dangereux. Les excroissances se forment principalement à partir de tissus glandulaires; plus tard, sous l'influence d'un certain nombre de facteurs, elles peuvent dégénérer en tumeurs malignes. Ils proviennent de la couche basale et peuvent acquérir une forme glandulo-kystique. Il est rare sous sa forme pure, plus souvent sous forme de tumeurs avec adénomatose focale.

Selon le type, ces formations peuvent réagir à des changements hormonaux cycliques, elles peuvent subir les mêmes changements fonctionnels qu'avec la membrane muqueuse interne de l'utérus.

Caractéristiques des polypes fibreux glandulaires

Habituellement, ce type est caractérisé par un cours bénin. La localisation la plus courante est le fond de l'utérus.

Le polype se compose de deux parties: le corps et les jambes. En attachant la jambe au bas du corps de l'utérus, elle se développe dans sa cavité. Atteindre une grande taille, bloque parfois partiellement ou complètement le canal cervical.

Cette caractéristique conduit à l'incapacité de devenir enceinte, et si la fécondation réussit toujours, une fausse couche se produit souvent aux premiers stades..

Raisons de l'éducation

Il existe deux variantes cliniques des processus hyperplasiques de l'endomètre:

Cette espèce est caractérisée par des dysfonctionnements métaboliques prononcés, une production accrue d'œstrogènes ou un nombre accru de récepteurs pour ceux-ci dans la paroi interne de l'utérus.

Dans ce cas, aucune perturbation du système endocrinien n'est observée et la croissance se forme dans le contexte de phénomènes atrophiques de la couche muqueuse de l'utérus (plus typique de la période postménopausique)

On pense que les facteurs suivants peuvent provoquer l'apparition d'une croissance excessive des cellules de la muqueuse utérine:

  • hyperestrogénie: une condition dans laquelle la production d'œstrogènes augmente avec une diminution de la biosynthèse de la progestérone (états dyshormonaux);
  • une augmentation du nombre de récepteurs d'œstrogènes dans la muqueuse utérine;
  • dysfonctionnement surrénalien: certaines des hormones sexuelles sont synthétisées et produites par l'une des couches du cortex surrénalien. Par conséquent, un dysfonctionnement des glandes surrénales peut également entraîner un déséquilibre hormonal;
  • maladies inflammatoires de l'utérus et des appendices.

Il a été prouvé que les œstrogènes sont synthétisés dans le tissu adipeux, par conséquent, les femmes en surpoids, ainsi que celles souffrant de diabète sucré et d'hypertension, constituent un groupe à risque particulier..

Les fausses couches, les antécédents d'avortement, le tabagisme, l'alcoolisme, le stress psycho-émotionnel peuvent augmenter le risque de pathologies de l'endomètre.

Symptômes

Habituellement, la maladie reste asymptomatique pendant longtemps..

Au fur et à mesure que la progression progresse, les plaintes suivantes peuvent survenir:

  • saignement intermenstruel (saignement du tractus génital, qui ne survient pas les jours de menstruation, mais par exemple au milieu du cycle menstruel ou d'autres jours);
  • dyspareunie (sensations douloureuses pendant les rapports sexuels);
  • écoulement sanglant qui se produit après un rapport sexuel;
  • flux menstruel abondant (ménorragie), que la patiente n'a pas noté auparavant. Les ménorragies peuvent être évoquées lorsqu'une femme change souvent de produits d'hygiène en raison de leur trempage complet avec du sang menstruel. Cela peut conduire à une anémie;
  • spotting après l'effort ou à la suite d'un stress pendant la ménopause;
  • écoulement blanc muqueux abondant.

Un autre symptôme courant est l'infertilité..

Si le polype est situé près de la partie isthmique de la trompe de Fallope (dans la paroi du coin de l'utérus), il peut bloquer la lumière, ce qui conduit à l'incapacité des spermatozoïdes à se déplacer dans l'utérus, ce qui, par conséquent, empêche la fécondation de l'ovule. En outre, une masse croissante peut interférer avec la fixation d'un œuf fécondé à la paroi de l'utérus..

Si la grossesse persiste, le polype peut provoquer une mauvaise fixation du placenta et même provoquer son décollement, une malnutrition du fœtus avec le développement d'une fausse couche.

Diagnostique

Étant donné qu'un polype peut exister pendant une longue période sans se manifester d'aucune manière (asymptomatique), il est recommandé de mener des études de dépistage visant à la détection précoce et au traitement rapide des processus hyperplasiques de l'endomètre..

Les symptômes caractéristiques et l'anamnèse aident à suspecter un polype en croissance..

Différentes méthodes sont utilisées pour confirmer le diagnostic:

Examen échographique (échographie) des organes pelviens

Permet de visualiser un néoplasme ou de révéler un écart entre l'épaisseur de l'endomètre et le cycle menstruel ou un écart avec les périodes ménopausique, pré- et post-ménopausique

Méthode de recherche endoscopique (hystéroscopie)

La méthode consiste en l'introduction dans la cavité utérine d'un hystéroscope - un instrument optique spécial avec lequel vous pouvez visualiser l'endomètre avec ses zones hypertrophiées

Diagnostic cytologique et histologique

Permet d'étudier la composition cellulaire d'un fragment du tissu prélevé, de déterminer le type de néoplasme, sa bénignité

Un prélèvement tissulaire pour un examen cytologique et histologique peut être effectué au cours de l'hystéroscopie avec biopsie ciblée de la zone hypertrophiée. En outre, la clôture est possible lors de l'opération de curetage diagnostique fractionné des parois de la cavité utérine et du canal cervical.

Le grattage est généralement effectué à la veille de la période prévue ou dans les premiers jours de son apparition.

Souvent, l'apparition d'une hyperplasie de la muqueuse utérine et, par conséquent, de polypes, se produit dans le contexte de tumeurs ovariennes hormono-actives, en particulier chez les femmes ménopausées. Cela signifie qu'en outre, chez ces femmes, il est nécessaire d'examiner en détail les ovaires et le fond hormonal..

Traitement

La thérapie se déroule en plusieurs étapes visant à atteindre les objectifs suivants:

  1. Arrêtez de saigner (le cas échéant).
  2. Restauration de la fonction reproductrice chez les femmes en âge de procréer. Normalisation de la structure de l'endomètre chez les patients en âge de procréer, pendant la ménopause et la postménopause.
  3. Thérapie anti-rechute.

Premier pas

Il consiste en l'ablation complète de l'endomètre avec le polype par curetage diagnostique fractionné. Le matériel retiré est soumis à un diagnostic morphologique minutieux afin de déterminer les tactiques supplémentaires de prise en charge des patients..

Seconde phase

Cette période consiste en un traitement après élimination du polype fibreux glandulaire de l'endomètre. Une hormonothérapie est présentée, qui vise à supprimer la prolifération (réduction de la prolifération) de la paroi interne de l'utérus.

A cet effet, des gestagènes (progestérone) et des agonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines sont utilisés. La durée de cette étape doit être d'au moins 6 mois..

Troisième étape

La normalisation du cycle menstruel est réalisée avec la nomination de doses minimales de contraceptifs oraux combinés (COC, contraceptifs).

Les COC ne sont pas prescrits en périménopause.

Quatrième étape

L'observation du dispensaire est indiquée pendant cinq ans après un traitement hormonal efficace.

La prévention

Les examens gynécologiques de dépistage sont une partie importante de la détection précoce et du traitement rapide de divers processus pathologiques. Pour le dépistage des modifications hypertrophiques de l'utérus, une méthode de recherche non invasive est utilisée - l'échographie des organes pelviens à l'aide d'un capteur transvaginal.

En outre, une étude de dépistage importante est la livraison régulière (une fois par an) de frottis pour les études cytologiques et bactérioscopiques. La collecte des frottis doit être effectuée par un obstétricien-gynécologue.

Si des signes de malignité d'un néoplasme (dégénérescence en forme maligne) sont détectés, le traitement est différent et doit être effectué par un médecin-oncologue-gynécologue.

Les polypes de l'endomètre présentent un danger non seulement par la possibilité de malignité (ce qui est extrêmement rare), mais également par un syndrome anémique, l'infertilité et même des conditions septiques. Le dépistage, le traitement rapide et complet minimisent les risques de ces complications.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Formation: Université médicale d'État de Rostov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Lorsque nous éternuons, notre corps cesse complètement de fonctionner. Même le cœur s'arrête.

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans notre intestin. Ils ne peuvent être vus qu'à un fort grossissement, mais s'ils étaient rassemblés, ils rentreraient dans une tasse à café ordinaire..

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessure au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque de 33%. Faites attention.

Nous utilisons 72 muscles pour prononcer même les mots les plus courts et les plus simples..

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19e siècle, arracher les mauvaises dents faisait partie des tâches d'un coiffeur ordinaire..

La température corporelle la plus élevée a été enregistrée à Willie Jones (USA), qui a été admis à l'hôpital avec une température de 46,5 ° C.

Dans un effort pour faire sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen dans la période de 1954 à 1994. survécu à plus de 900 chirurgies pour éliminer les néoplasmes.

James Harrison, un habitant australien de 74 ans, a fait un don de sang environ 1000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australien a sauvé environ deux millions d'enfants.

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'effectuer une intervention chirurgicale sur un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit renoncer à ses mauvaises habitudes, puis, peut-être, elle n'aura pas besoin de chirurgie..

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Plus de 500 millions de dollars par an sont dépensés en médicaments contre les allergies aux États-Unis seulement. Croyez-vous toujours qu'un moyen de vaincre enfin les allergies sera trouvé??

Nos reins sont capables de nettoyer trois litres de sang en une minute.

On pensait autrefois que le bâillement enrichit le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'en bâillant, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

Le traitement en Israël est une approche intégrée du diagnostic de la maladie, la préparation de schémas thérapeutiques individuels, la réadaptation et l'assistance à l'adaptation sociale.

Quel est le danger d'un polype fibreux glandulaire de l'endomètre et comment traiter une maladie?

Les tumeurs des organes internes de nature bénigne se forment imperceptiblement chez les patients et sont souvent asymptomatiques pendant une longue période. Les premiers signes apparaissent avec la croissance des tissus altérés, la compression de la croissance, la dégénérescence en cancer. On trouve souvent chez la femme des polypes endométriaux, y compris des polypes glandulaires fibreux. La maladie nécessite un traitement adéquat, sinon le risque de complications augmentera.

Caractéristiques générales de la pathologie

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est une formation semblable à une tumeur qui se forme sur la membrane muqueuse de l'utérus et se compose de cellules glandulaires et de tissu conjonctif. La maladie n'est pas dangereuse, mais en l'absence de traitement et en ignorant les symptômes, elle entraîne des conséquences. Cela peut survenir à tout âge, mais le plus souvent les femmes sont confrontées à des pathologies pendant la ménopause.

Les excroissances sont petites (mais peuvent devenir très grandes). C'est une substance rose lisse. Il a un stroma et un corps. Il est situé sur une tige fine ou sur une base large. Le deuxième type est plus sujet à la malignité. Il y a de nombreux vaisseaux sanguins dans la tige qui l'alimentent pour la croissance. Les polypes à structure fibreuse glandulaire sont simples et multiples.

Causes d'occurrence

La principale raison de la formation de formations dans les organes du système reproducteur féminin est le déséquilibre des hormones. La probabilité de polypes, y compris ceux avec une structure fibreuse et glandulaire mixte, augmente avec une concentration excessive d'œstrogène et une carence en progestérone. Pour cette raison, des changements focaux se produisent dans la membrane muqueuse.

La maladie peut être causée par:

  • Infections chroniques et inflammations des appendices et de l'utérus. Ils s'accompagnent d'une circulation sanguine altérée dans l'endomètre, ce qui crée un environnement favorable à la croissance tumorale..
  • Prédisposition génétique. Une femme dont les proches (grand-mère, mère) ont souffert de pathologie sont à risque.
  • Être en surpoids, obèse.
  • Prise d'hormones à long terme, à l'aide d'un dispositif intra-utérin.
  • Interruption artificielle de grossesse.
  • Lésion des muqueuses.
  • Maladies de la glande thyroïde.

La polypose peut également être provoquée par l'hypertension, le diabète, une diminution de l'immunité, un stress fréquent, des troubles métaboliques.

Classification

La cavité utérine est tapissée de deux types de tissus qui, selon l'histologie, correspondent aux types de polypes: fonctionnels et basaux. Le premier est considéré comme hormono-dépendant, changeant cycliquement. Le second ne dépend pas des hormones. Ceci est la base pendant vos règles. Sur cette base, les polypes fibreux glandulaires sont basaux et fonctionnels..

Type fonctionnel

L'apparition d'une accumulation est provoquée par l'action des hormones. En raison du manque de progestérone et d'un excès d'œstrogènes, un sol fertile est créé pour la formation d'un polype. La tumeur se développe directement à partir de l'endomètre.

Lorsque la fécondation ne se produit pas pendant l'ovulation active, les cellules de la couche fonctionnelle de l'endomètre sont libérées avec le sang menstruel. En cas de décollement insuffisant, les restes de l'endomètre forment la base d'une future tumeur. De cette manière, un polype se forme progressivement. À chaque cycle, l'accumulation change avec la couche fonctionnelle.

Les formations fibreuses glandulaires de ce type n'atteignent pas de grandes tailles, mais elles se propagent rapidement et sont souvent localisées en groupes. La pathologie est très rarement accompagnée de manifestations. Les tumeurs fibroïdes de type fonctionnel sont souvent retrouvées lors de l'échographie.

Type basal

Les excroissances des cellules de la couche basale sont situées sur une tige mince. Une caractéristique d'un polype est la présence de vaisseaux sanguins. Se compose de tissu glandulaire et de fibres musculaires. Les tumeurs fibreuses de ce type se distinguent par une structure mature, une variété de variantes morphologiques. Localisé de manière inégale, chaotique.

La pathologie se produit souvent dans le contexte d'une membrane muqueuse stable chez les femmes en bonne santé. Souvent diagnostiqué ménopause.

Diffère dans les cellules épithéliales dysfonctionnelles, manque de dépendance hormonale à la menstruation. Il existe des polypes:

  • Indifférent. Caractérisé par une augmentation du nombre de cellules neutres.
  • Prolifératif. Ils sont accompagnés d'une hyperplasie de l'endomètre. Souvent enflammé.
  • Hyperplastique. Caractérisé par la prolifération des cellules internes, la formation d'un "socle" du stroma basal.

Symptômes

Les manifestations d'un polype glandulaire fibreux de l'endomètre ne se produisent pas toujours. L'évolution de la maladie est souvent latente. Ce n'est qu'avec une augmentation de la taille, une compression ou une blessure à l'accumulation que des signes peuvent apparaître. L'intensité des symptômes dépend du diamètre et de l'emplacement de la tumeur. La pathologie est accompagnée de:

  • trouble du cycle menstruel;
  • saignements abondants pendant la menstruation;
  • sensations douloureuses pendant l'intimité;
  • inconfort dans le bas de l'abdomen;
  • interruption précoce de grossesse;
  • sécrétions muqueuses.

La survenue d'une douleur intense qui irradie vers les jambes, le dos, peut indiquer la transformation du polype en cancer. La malignité des cellules avec la croissance dans les muqueuses signale que la formation est métastasée.

Complications possibles

Si des signes alarmants de maladie apparaissent, vous devez vous rendre à l'hôpital, subir un examen et une thérapie. Même le moindre retard dans le traitement (en particulier avec une évolution clinique prononcée), le refus d'opérer ou de prendre des médicaments est lourd de:

  • Dégénérescence d'une croissance fibreuse bénigne en cancer. Avec l'atypie de l'endomètre, la santé du patient est en danger.
  • Détérioration de la qualité de la vie intime. Avec une éducation accrue, une femme est confrontée à la douleur pendant et après les rapports sexuels. Perte d'intérêt pour le sexe (la fille essaie d'éviter l'inconfort).
  • Incapacité de concevoir un bébé. En raison de la forte augmentation, les polypes fibreux glandulaires chevauchent le col de l'utérus. Dans le contexte de modifications de l'endomètre, l'œuf ne pourra pas se fixer à la muqueuse.
  • Défaut de porter un fœtus. Le tissu déformé par une tumeur fibreuse n'est pas capable de retenir un bébé en pleine croissance. La pathologie s'accompagne de saignements, ce qui conduit au détachement de la place de l'enfant.
  • Irrégularités menstruelles. En raison d'un déséquilibre hormonal, la menstruation échoue. Ils deviennent irréguliers, accompagnés de douleurs intenses. Saignement abondant avec croissance fibreuse.
  • Anémie. En raison de la perte de sang, une femme est confrontée à un malaise, une diminution des propriétés protectrices du corps.

Des formations fibreuses glandulaires, qui procèdent selon le type fonctionnel, peuvent se développer. Les excroissances multiples sont plus difficiles à traiter.

Diagnostique

Lorsque les symptômes d'un polype fibreux apparaissent, vous devez consulter un médecin. La pathologie, si vous retardez son traitement, entraîne des complications désagréables. Pour prescrire le bon traitement, il est nécessaire de différencier la polypose des autres maladies. Lors du diagnostic, le médecin, en plus de recueillir les plaintes et l'anamnèse, et même un examen sur une chaise, prescrit ce qui suit:

  • Ultrason. Une méthode sûre qui vous permet de détecter à temps toute modification de la coque (épaississement, expansion). De plus, vous pouvez examiner l'état des trompes de Fallope et des ovaires.
  • Hystérosonographie. Une méthode d'examen échographique plus précise, qui consiste à introduire une solution saline dans l'utérus.
  • Colposcopie. L'imagerie détecte toute anomalie de l'endomètre.
  • Métrographie. Vous pouvez voir la croissance sous l'influence des rayons X.
  • Hystéroscopie. Méthode la plus informative. La procédure est souvent effectuée en conjonction avec le grattage. Lors de l'examen du polype, une biopsie est effectuée.
  • Recherche en laboratoire - frottis pour la flore, culture bactériologique du canal cervical, tests d'infections génitales.
  • Test sanguin pour déterminer la concentration d'hormones.

Méthodes de traitement

La thérapie de la pathologie est conservatrice et radicale. Souvent, le polype fibreux glandulaire est traité de manière complexe, d'abord la croissance est supprimée, puis des médicaments sont prescrits pour restaurer le corps et guérir les tissus, ainsi que pour prévenir les rechutes..

Médicament

Si le polype est petit et ne provoque pas de douleur ou d'autres symptômes, la chirurgie n'est pas nécessaire. En cas de déséquilibre hormonal, des stéroïdes sont prescrits.

Il y a des cas où l'excision du polype est contre-indiquée. L'un d'eux est l'enfance. Une pathologie peut même survenir chez une fille de 10 ans pour qui la chirurgie n'est pas souhaitable.

Pour les femmes de moins de 35 ans, l'utilisation de contraceptifs oraux est indiquée. Le schéma et la durée du cours sont déterminés par le médecin.

Tableau - Traitement médicamenteux des polypes fibreux

Drogues

Effet / propriétés

Gestagens:

  • Janine,
  • Regulon,
  • Yarina,
  • Norkolut,
  • Duphaston
Stabiliser les niveaux hormonaux, arrêter la croissance tumorale. Souvent, sous l'influence de gestagènes, les formations se dissolventAntibiotiques:
  • Tsifran,
  • Sumamed
Détruire la microflore pathogèneAnti-douleurs:
  • Paracétamol,
  • Ibuprofène,
  • Diclofénac
Élimine l'inconfort

Lorsqu'aucune dynamique positive n'est observée après un traitement médicamenteux, une opération est prescrite.

Chirurgical

Si les polypes fibreux sont volumineux, multiples et accompagnés de symptômes sévères, ils sont enlevés. Les méthodes les plus inoffensives et efficaces d'excision de la croissance:

  • Hystéroscopie. Façon peu traumatique. L'opération est réalisée sous anesthésie légère le troisième jour après la menstruation. La durée de l'intervention est en moyenne de 30 minutes. Il consiste à introduire un hystéroscope à travers le col dilaté (pour examiner la cavité, déterminer la taille et le nombre de formations). Ensuite, la tumeur est coupée avec une boucle chirurgicale ou une pince et les restes sont grattés.
  • Laparoscopie. Cette méthode est préférée lorsque le risque de cancer est élevé. Il consiste à retirer le polype avec l'utérus. La procédure est réalisée sous anesthésie générale. Au cours de l'opération, plusieurs incisions sont pratiquées dans l'abdomen à travers lesquelles un dispositif avec une caméra est inséré. Après examen de l'organe, il est excisé.
  • Traitement au laser. L'élimination des polypes fibreux glandulaires avec un faisceau laser est une méthode non traumatique. Après l'opération, il ne reste aucune cicatrice et la fonction reproductrice est toujours préservée.

Pour une guérison rapide des tissus et la restauration du corps après l'intervention, l'utilisation d'antispasmodiques (Papaverine, No-shpy), d'antibiotiques (Ceftriaxone, Sumamed), de gestagènes (Marvelon, Trikvilar), de vitamines est prescrite.

Après l'excision du polype, vous ne pouvez pas prendre de bain, visiter les bains publics, le sauna, avoir une vie sexuelle, nager dans des réservoirs.

Caractéristiques de la pathologie avec la ménopause

Les changements des niveaux hormonaux pendant la ménopause peuvent provoquer l'apparition d'un polype fibreux dans l'utérus. Traitez les petites excroissances avec des hormones et avec une forte croissance avec des méthodes chirurgicales.

Avec la ménopause, il n'est pas facile d'identifier la pathologie. L'une des manifestations est des perturbations du cycle menstruel, qui, en principe, sont normales lorsque la ménopause survient..

Polype fibreux glandulaire et grossesse

Les excroissances dans l'utérus interfèrent avec la conception, mais même si elles sont présentes, la fécondation est possible. Cependant, l'éducation négligée par le médecin peut conduire à l'impossibilité de devenir enceinte à l'avenir. C'est l'une des raisons pour lesquelles les médecins conseillent de retirer la tumeur dès qu'elle est découverte. Les excroissances fibreuses sont dangereuses pendant la grossesse, car elles augmentent le risque de fausse couche..

La prévention

Après le retrait, les polypes peuvent réapparaître. La réduction du risque de rechute est facilitée par:

  • traitement des maladies concomitantes;
  • examen régulier par un gynécologue;
  • mener une vie active et saine;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • exclusion du sexe occasionnel.

conclusions

La tumeur fibreuse glandulaire de l'endomètre est une maladie désagréable à laquelle toute fille peut faire face. Avec une thérapie adéquate, le pronostic est favorable - la santé des femmes demeure. Ignorer les manifestations de la pathologie ou refuser un traitement entraîne l'apparition de complications, notamment l'infertilité et le cancer.