Principal
Cirrhose

La structure de la glande pituitaire du cerveau et ses fonctions

La glande pituitaire du cerveau est l'une des glandes importantes du système endocrinien. Les hormones qu'il produit régulent le travail de la glande thyroïde, des glandes surrénales et d'autres organes responsables de la synthèse des hormones. Extérieurement, l'hypophyse a une forme ovoïde, d'une taille de 1,5 cm, est située sous le cortex cérébral dans l'approfondissement du bas du crâne de l'os sphénoïde (selle turque). Ici, la glande pituitaire est reliée par un entonnoir à l'hypothalamus..

Fonctions hypophysaires

La glande endocrine est généralement divisée en deux lobes. La partie antérieure (adénohypophyse) représente 70% de la masse et comprend les parties distale, intermédiaire et tubéreuse. Le lobe postérieur (neurohypophyse) est constitué d'un entonnoir et d'une partie nerveuse.

Tâches de la glande pituitaire postérieure

La neurohypophyse contrôle la fonction rénale en utilisant l'hormone antidiurétique (ADH) libérée dans le sang. Il signale les reins, qui à leur tour stockent du liquide. L'absence d'ADH dans le sang déclenche le processus inverse - la décharge d'un excès de liquide. Ainsi, la norme d'équilibre eau-sel dans le corps est maintenue..

L'hormone ocytocine produite par le lobe postérieur est responsable de la contraction de l'utérus pendant la période prénatale, stimule les glandes mammaires à produire du lait après l'accouchement. Chez une femme en période post-partum, le niveau de l'hormone augmente plusieurs fois, renforçant l'instinct maternel. Cela est dû à l'attachement à l'enfant..

Pour le corps masculin, l'absence d'ocytocine est un chemin direct vers la solitude. Il est responsable de la libido et de la possibilité de contact avec une femme..

Le travail de l'hypophyse antérieure

L'adénohypophyse est responsable du fond hormonal, synthétisant l'essentiel des hormones vitales pour le fonctionnement normal de tout l'organisme. Ceux-ci inclus:

  1. L'hormone adrénocorticotrope (ACTH) stimule les glandes surrénales à produire du cortisol, ce qui augmente la force musculaire grâce à la circulation sanguine. La synthèse de l'ACTH est améliorée au moment de l'explosion émotionnelle (colère, peur) ou du stress.
  2. L'hormone de croissance (hormone de croissance) améliore la dégradation des graisses et des glucides dans la cellule, favorise le métabolisme énergétique. Il est sécrété plusieurs fois dans la journée, mais avec l'effort physique ou le jeûne, sa production augmente. Favorise la croissance osseuse et la division cellulaire. La présence d'hormone de croissance dans le corps persiste tout au long de la vie, juste au fil des années, sa quantité diminue.
  3. Hormone stimulant la thyroïde (thyrotropine): le fonctionnement complet de la glande thyroïde en dépend. Il favorise l'absorption de l'iode, aide à synthétiser les acides nucléiques, affecte le métabolisme des protéines et augmente la taille des cellules épithéliales.
  4. L'hormone gonadotrope est responsable de la fonction reproductrice du corps, stimulant le travail des glandes sexuelles. Chez la femme, il régule le développement des follicules. Améliore la formation du sperme dans le corps masculin.
  5. L'hormone lactogène (prolactine) est responsable de la lactation pendant l'alimentation. Stimule la production de progestérone dans le corps jaune de l'ovaire féminin. La prolactine - une hormone de direction étroite - n'est impliquée que dans la reproduction.
  6. La mélanocytotropine distribue la mélanine. La couleur des cheveux et de la peau dépend entièrement de cette hormone. La pigmentation pendant la grossesse est un indicateur d'une augmentation du taux de mélanocytotropine.

Une quantité insuffisante ou, au contraire, excessive d'hormones produites par l'hypophyse entraîne de graves problèmes de santé en général. Qu'est-ce que la glande pituitaire? C'est le composant principal du corps. Sans le travail de cette glande, la vie serait impossible.

Pathologie de la glande pituitaire

Selon la quantité d'hormone produite, qui diffère de la norme, les fonctions de l'hypothèse et de l'hypothalamus peuvent être divisées en deux types. Hypofonction - avec un déficit en hormones et hyperfonction - avec leur excès. Ces écarts par rapport à la norme entraînent un certain nombre de maladies.

Hypofonction

Le principal symptôme d'un manque d'hormones dans le corps peut être les maladies suivantes:

  1. L'hypopituitarisme est caractérisé par un dysfonctionnement de l'adénohypophyse. La production d'hormones est considérablement réduite ou complètement arrêtée. En premier lieu, les organes qui dépendent directement des hormones répondront à cette pathologie. Arrêt de la croissance, la perte de cheveux chez la femme deviendra un signe de carence. Les troubles de la fonction sexuelle se manifestent par une dysfonction érectile chez l'homme et une aménorrhée chez la femme;
  2. Le diabète insipide est déclenché par un manque de l'hormone ADH. Dans le même temps, la miction devient plus fréquente, une sensation constante de soif se fait sentir, en conséquence, une violation de l'équilibre eau-sel se produit.
  3. Hypothyroïdie Une carence en hormone entraîne une perturbation de la glande thyroïde. Par conséquent, il y a une sensation constante de fatigue, de peau sèche, une diminution du niveau des capacités intellectuelles..

L'une des maladies rares est le nanisme. Une quantité insuffisante d'hormone de croissance hypophysaire entraîne un ralentissement de la croissance linéaire à un âge précoce.

Hyperfonction

Des niveaux excessifs d'hormones produites par l'hypophyse sont dangereux pour le développement des maladies suivantes:

  • La maladie d'Itsenko-Cushing causée par un excès d'hormone adrénocorticotrope fait référence à l'une des pathologies hormonales sévères associées à l'hypophyse. Une personne développe une ostéoporose, une prolifération de tissu adipeux dans le visage et le cou, une hypertension artérielle et un diabète sucré;
  • le gigantisme est causé par une augmentation du niveau d'hormone de croissance. Les problèmes de croissance commencent à l'adolescence pendant la puberté. La croissance linéaire augmente, la personne devient très grande, avec une petite tête, de longs bras et des jambes. À un âge plus mûr, une surabondance de l'hormone entraîne un épaississement des mains, des pieds, une augmentation des organes internes et du visage;
  • Hyperprolactinémie: cette condition entraîne une augmentation du taux de prolactine. La plupart des femmes en âge de procréer sont sensibles à la maladie, la conséquence de la pathologie est l'infertilité. Chez les hommes, la déviation est beaucoup moins fréquente. Un homme atteint d'hyperprolactinémie ne peut pas avoir d'enfants. Les symptômes de la maladie sont un écoulement des glandes mammaires chez les deux sexes et un manque de libido..

Le déséquilibre hormonal associé à l'hypophyse du cerveau est une conséquence à laquelle certaines raisons ont conduit.

Étiologie du dysfonctionnement hypophysaire

De nombreux facteurs, à la fois des maladies mécaniques et chroniques, peuvent affecter le travail de la glande pituitaire. Ils conduisent à la formation d'une tumeur, d'un adénome ou d'un prolactinome. Les raisons qui ont provoqué le développement de la pathologie:

  • chirurgie, dans laquelle la glande pituitaire a été endommagée;
  • lésion cérébrale traumatique grave lorsque la glande est touchée;
  • infection des membranes du tissu cérébral (tuberculose, méningite, encéphalite);
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux;
  • hypothyroïdie ou hypogonadisme;
  • effet tératogène intra-utérin sur le développement fœtal;
  • apport sanguin insuffisant ou, au contraire, hémorragie;
  • rayonnement pour les maladies oncologiques des organes ou du sang.

L'adénome est caractérisé comme une formation bénigne, atteignant jusqu'à 5 millimètres de taille. Il est capable de presser la glande, ce qui la fait grossir, ce qui interfère avec le fonctionnement complet de la glande pituitaire. Autre caractéristique négative de la tumeur: elle est elle-même capable de produire des hormones.

Symptômes

Les manifestations cliniques d'une violation de la glande pituitaire dépendent de la taille de l'adénome et du degré de compression de la glande et des organes adjacents. Les symptômes seront de cette nature:

  • maux de tête fréquents qui ne répondent pas au traitement;
  • détérioration de la vision directe et périphérique avec dynamique ultérieure;
  • indicateur de poids incohérent, à la fois dans la direction inférieure et dans la direction supérieure;
  • perte de cheveux intense;
  • nausées ondulatoires, se transformant souvent en vomissements.

Si les néoplasmes sous la forme d'une tumeur produisent eux-mêmes des hormones, cela conduit à une violation du contexte hormonal général. Les signes d'un tel phénomène pathologique seront:

  • Maladie d'Itsenko-Cushing avec un symptôme de la localisation de la croissance du tissu adipeux dans le dos, l'abdomen et la poitrine;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • atrophie musculaire;
  • visage en forme de lune et présence d'une bosse dans le dos.

Aux premiers stades, les violations de la glande pituitaire ne se manifestent pratiquement pas, il n'y a pas de symptômes, la tumeur peut ne pas augmenter pendant des années. Mais s'il y a une dynamique et qu'une pathologie a été identifiée lors du diagnostic, une thérapie ou une chirurgie est prescrite.

Méthodes de traitement

Le médicament est utilisé lorsque l'hypophyse est légèrement altérée. Si l'adénome ne se développe pas, des agonistes «Lanréotide», «Sandostatine» sont utilisés. Pour bloquer la production de somatropine, des bloqueurs des récepteurs sont prescrits, responsables du processus. En général, le traitement conservateur vise à normaliser l'hormone en supprimant ou en reconstituant la carence. Le choix du médicament dépendra du stade de la pathologie et de la progression..

Pour normaliser le niveau de l'hormone produite par les glandes surrénales, du «kétoconazole» ou «Cytadren» sont prescrits. Les antagonistes de la dopamine utilisés en thérapie comprennent un groupe de médicaments: «Bromocriptine», «Cabergoline». La thérapie soulage l'adénome dans 50% des cas et normalise le taux hormonal dans 30%. Le traitement conservateur n'est pas aussi efficace que la chirurgie.

Méthodes opérationnelles

Des méthodes opératoires de traitement des adénomes sont utilisées si la pharmacothérapie n'a pas donné le résultat souhaité. En chirurgie, les éléments suivants sont utilisés:

  1. La méthode transsphénoïdale est utilisée pour les microadénomes, si la taille de la tumeur est insignifiante (20 mm) et qu'elle ne s'est pas propagée aux organes voisins. Un endoscope à fibre optique est inséré à travers le passage nasal jusqu'au patient jusqu'à la paroi en forme de coin pour une incision ultérieure. Ainsi, l'accès est libéré jusqu'à la zone de la sella turcica, respectivement, à la tumeur, qui est coupée. L'ensemble de la procédure chirurgicale est réalisée à l'aide d'un endoscope, qui affiche le processus sur un moniteur. L'opération n'appartient pas à la catégorie des complexes, l'effet de récupération est observé dans 90% des cas.
  2. La chirurgie transcrânienne est utilisée dans les cas graves pour la craniotomie sous anesthésie générale. La manipulation est complexe. Ils y ont recours lorsque la prolifération de l'adénome a affecté le tissu cérébral et que la méthode transsphénoïdale n'a pas donné de résultats.

Toujours en chirurgie, la méthode de radiothérapie est utilisée, avec une faible activité, ils ont gonflé, en combinaison avec un traitement médicamenteux. Avec l'aide des méthodes utilisées, il est possible de corriger la fonction de l'hypophyse, mais le processus de traitement et la période de rééducation sont difficiles et longs.

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable? Comment se manifestent les écarts, une violation de sa fonction?

Aujourd'hui, de nombreuses personnes connaissent l'existence de l'hypophyse dans le corps humain. Cependant, tout le monde ne sait pas de quoi cette glande est responsable. Dans le même temps, son bon fonctionnement assure le fonctionnement normal de tous les organes internes. De quoi la glande pituitaire est-elle responsable et pourquoi est-elle si importante pour le corps humain?

De quoi est faite la glande pituitaire??

La glande pituitaire est une glande du système endocrinien, qui joue un rôle important pour assurer la vie humaine. Il est situé sous le cortex cérébral devant la tête et est protégé des coups par les os du crâne..

Malgré le fait que cet organe a la taille d'un pois et que son poids n'est que de 0,5 g, on y distingue les lobes antérieur et postérieur, chacun ayant son propre objectif..

Le lobe postérieur, également appelé neurohypophyse, produit 2 hormones: l'ocytocine et la vasopressine. Le rôle de l'ocytocine est dans la contraction musculaire; il aide les femmes à accoucher, donnant le signal de commencer le travail. Il est également responsable de l'approvisionnement en lait des glandes mammaires..

La vasopressine retient l'eau dans le corps. Grâce à lui, la déshydratation ne se produit pas. Cette hormone favorise également l'excrétion des sels de sodium par les reins..

L'adénohypophyse (lobe antérieur) remplit une fonction différente: elle produit des hormones protéiques, sans lesquelles le métabolisme normal est impossible. Ces dérivés comprennent:

  • gonadotropes - sont responsables de la production d'hormones sexuelles chez les deux sexes;
  • prolactine - produit du lait maternel chez une femme pendant la période d'allaitement;
  • thyrotrope - affecte le travail de la glande thyroïde;
  • somatotropine - est responsable des paramètres corporels;
  • adrénocorticotrope - stimule les glandes surrénales.

À côté de l'hypophyse se trouve l'hypothalamus (partie intermédiaire du cerveau). Il est étroitement associé à la glande endocrine et est responsable de la production de statines et de libertins. Ce sont des substances qui régulent le flux d'hormones dans le sang. Les neurones de cette partie du cerveau sont sensibles à tout changement dans notre corps..

Lisez aussi:

La glande pituitaire n'est pas encore complètement étudiée par la médecine. Les médecins ne connaissent toujours pas le nombre exact de fonctions qu'il remplit, ainsi que la liste des hormones qu'il régule..

Maladies de la glande pituitaire

Une glande pituitaire saine est une garantie de santé et de longévité humaines. Mais il arrive parfois que des anomalies se développent dans la glande pituitaire du cerveau. Dans ce cas, l'équilibre des hormones dans le corps est perturbé. En fonction du nombre de composés hormonaux produits, leur excès ou leur carence est observé.

Un dysfonctionnement de la glande pituitaire entraîne l'apparition de maladies endocriniennes. Si la quantité d'hormones est insuffisante, les pathologies suivantes peuvent apparaître:

  • hypothyroïdie, dysfonctionnement de la glande thyroïde (l'activité de la glande thyroïde diminue, une personne se fatigue constamment, se sent faible dans ses mains, maux de tête, les ongles deviennent cassants, la peau devient sèche, l'humeur se détériore);
  • retard de croissance, nanisme (la maladie commence à se manifester chez les enfants à l'âge de 2-3 ans; le traitement commencé à temps lui permettra de s'arrêter et d'assurer une croissance normale; à l'âge adulte, ces personnes devront prendre des hormones sexuelles);
  • développement sexuel retardé, problèmes de fonction sexuelle chez l'adulte (dans les cas particulièrement graves, une atrophie testiculaire ou ovarienne survient chez la femme);
  • diabète (les principaux symptômes sont la soif et la fréquence des mictions).

L'excès d'hormones n'est pas moins dangereux. Dans ce cas, de telles maladies se développent:

  • hypertension (caractérisée par une augmentation de la pression artérielle);
  • les troubles mentaux;
  • infertilité (peut survenir en raison du niveau élevé de l'hormone prolactine, à la suite de laquelle le lait est sécrété par les glandes, à la fois chez les femmes et chez les hommes);
  • croissance excessive (ces patients à l'âge adulte atteignent 2 m, mais vivent rarement jusqu'à un âge avancé en raison de nombreuses complications; le gigantisme se développe dans le contexte d'un excès d'hormone de croissance);
  • Maladie d'Itsenko-Cushing (caractérisée par un surpoids, une pression artérielle élevée, une faible immunité, l'infertilité, les femmes peuvent avoir des moustaches).

La maladie de la glande pituitaire peut résulter d'un traumatisme crânien. L'adénome hypophysaire est peut-être le plus courant.

Adénome - qu'est-ce que c'est?

L'adénome est une tumeur qui, à mesure qu'elle se développe, commence à appuyer sur le tissu glandulaire. Outre les troubles métaboliques, les patients souffrent également d'autres symptômes:

  • maux de tête;
  • troubles du mouvement de la pupille;
  • modifications du champ visuel.

Les adénomes mesurant jusqu'à 2 cm ne sont pas supprimés. Si elle est traitée correctement, la tumeur ne se développera pas et n'entraînera pas de détérioration de la santé. L'adénome de plus de 2 cm doit être enlevé chirurgicalement.

Pour déterminer le stade de la tumeur, un examen est prescrit, y compris une IRM. Si l'adénome est bénin, un traitement médicamenteux est effectué, qui est combiné à l'utilisation d'ondes radio. Aux premiers stades de la maladie, le pronostic est souvent bon. Dans des cas particuliers, l'utilisation de la radiothérapie est requise.

Si un adénome a été trouvé chez une femme enceinte, aucun traitement n'est effectué. Les médecins surveillent l'état de la tumeur et un traitement thérapeutique n'est prescrit qu'après l'accouchement.

Traitement des troubles hormonaux

Étant donné que les maladies de l'hypophyse sont directement liées à la production d'hormones, le plus souvent, des médicaments sont prescrits dans le cadre d'une thérapie qui augmente ou supprime la production de certains composés hormonaux..

Il n'y a pas de méthodes alternatives pour traiter les maladies hypophysaires. Ils ne peuvent être influencés que par une hormonothérapie ou une chirurgie sévère. N'espérez pas que les herbes ou d'autres médicaments peuvent améliorer les hormones. Peut-être que pendant un certain temps, ils cacheront certains symptômes, mais cela ne fonctionnera pas pour éliminer la cause de la maladie avec des remèdes populaires..

Lisez aussi:

La prise de conscience de ce dont l'hypophyse est responsable aidera à temps à associer certains symptômes et conditions d'anxiété à un dysfonctionnement de cet organe et à commencer le traitement. Une thérapie opportune améliorera la qualité de vie et rétablira la santé.

Lire d'autres titres intéressants

Fonctions hypophysaires

Temps de lecture: min.

Nom du servicePrix
Stock! Consultation initiale avec un reproductologue et échographie0 frotter.
Consultation répétée avec un reproductologue1 900 frotter.
Consultation primaire avec un reproductologue, Ph.D. Osina E.A..10 000 RUB.
Échographie mammaire2200 roubles.
Programme de santé des femmes après 40 ans31 770 RUB.

La glande pituitaire est une glande endocrine humaine qui joue un rôle très important dans sa vie. Il est situé sous le cortex cérébral (dans sa partie temporale) et est protégé par les os de la selle. L'importance de cet organe ne peut être surestimée. Ainsi, il est indispensable à la vie normale de tout l'organisme, étant responsable de nombreux processus qui s'y déroulent..

L'apparence et le rôle de la glande pituitaire

La glande pituitaire a une forme arrondie, semblable à un petit pois, pesant un demi-gramme. Il est important de comprendre correctement la fonction de la glande pituitaire..

L'organe se compose de deux lobes: le lobe antérieur de l'hypophyse et le lobe postérieur. Chacun d'eux a sa propre responsabilité pour certaines fonctions du corps. Ainsi, le lobe antérieur (adénohypophyse) est plus grand que le postérieur et est responsable de la production d'hormones protéiques telles que:

  • la prolactine, impliquée dans la production de lait dans les glandes mammaires pendant la lactation. C'est la plus célèbre des hormones;
  • la somatotropine, impliquée dans la croissance du corps humain. À propos, sa surabondance provoque une croissance excessive et la pénurie, bien entendu, la retarde;
  • fonction gonadotrope de la glande pituitaire. L'hormone gonadotrope est impliquée dans la synthèse des hormones sexuelles, mâles et femelles;
  • hormone thyréostimulante, qui assure le fonctionnement normal de la glande thyroïde;
  • hormone adrénocorticotrope - hormone stimulante de l'hypophyse, fonction du cortex surrénalien.

La neurohypophyse est le lobe postérieur de l'organe, grâce auquel des hormones telles que:

  • l'ocytocine, qui fournit la contraction musculaire des organes tels que les intestins, les glandes mammaires (pendant la production de lait pendant la lactation), la vésicule urinaire et biliaire, l'utérus (pendant le travail). Une grande quantité de celui-ci est produite dans le corps féminin pendant l'accouchement et la lactation;
  • vasopressine, qui prévient la déshydratation du corps en y retenant du liquide, et réduit également le sodium dans le sang, en l'éliminant activement des reins.

Le tableau répertorie toutes les hormones hypophysaires et leurs fonctions.

Hormones frontales

L'ACTH est responsable du degré d'activité des glandes surrénales et de leur synthèse de substances stéroïdes et de cortisol. La corticotropine aide à faire face avec succès aux situations stressantes, affecte le développement sexuel et la fonction reproductive humaine.

La TSH est l'une des hormones de l'hypophyse antérieure. Il contrôle l'activité de la glande thyroïde et stimule la production de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4).

Les hormones thyroïdiennes et hypophysaires sont interconnectées: un dysfonctionnement temporaire d'un organe entraîne automatiquement une augmentation de l'activité d'un autre.

La FSH est responsable de la formation d'un follicule prioritaire, puis de sa rupture et de son expulsion de l'ovule.

L'activité de la follitropine dépend de la phase du cycle mensuel.

La LH est responsable de l'apparition de l'ovulation, du développement du corps jaune et de sa fonctionnalité en deux semaines. Le test d'ovulation, qui est si populaire parmi ceux qui veulent concevoir un enfant, est basé sur une augmentation de la lutropine un jour avant la libération d'un ovule mature de l'ovaire..

L'hormone de croissance affecte la croissance et le développement du corps. La longueur des os tubulaires des bras et des jambes, la synthèse des protéines en dépend. Après 35 ans, le niveau de la substance commence à baisser régulièrement. De plus, l'hormone de croissance agit comme un immunostimulant, corrige la quantité de glucides, réduit la graisse corporelle et atténue quelque peu les envies de sucreries..

Avec la progestérone, la prolactine favorise la croissance et le développement des glandes mammaires chez la femme et régule également la quantité de lait pendant la lactation. Chez l'homme, il contrôle la sécrétion de testostérone et est responsable de la spermatogenèse..

De plus, cette hormone hypophysaire est appelée hormone du stress. Son taux sanguin augmente fortement avec un effort physique excessif et une surcharge émotionnelle.

Hormones arrière:

L'ocytocine est un neurotransmetteur. Chez les hommes, il augmente la puissance, chez les femmes, il est responsable de la formation de l'instinct maternel. Le niveau de la substance monte d'une bonne humeur. L'anxiété, la douleur et le stress inhibent la production d'ocytocine.

Le niveau de vasopressine augmente fortement avec une perte de sang importante, une diminution de la pression artérielle et une déshydratation. La substance élimine efficacement le sodium des tissus, les sature d'humidité et, avec l'ocytocine, stimule l'activité cérébrale.

Hormones du lobe intermédiaire:

MSH est responsable de la production de mélanine et de la protection de la peau contre les rayons UV.

Les médecins pensent que c'est la MSH qui provoque la croissance active des mélanocytes et leur dégénérescence ultérieure en tumeur cancéreuse..

La substance stimule la combustion des glucides dans le corps, réduit la graisse corporelle.

La bêta-endorphine abaisse le seuil de douleur et de stress, est responsable de la réaction du corps en état de choc, réduit l'appétit.

L'apport sanguin aux lobes antérieur et postérieur de l'hypophyse est caractérisé par des caractéristiques qui déterminent en grande partie leurs fonctions. L'adénohypophyse ne reçoit pas d'alimentation artérielle directe et le sang y pénètre à partir de l'éminence médiane par le système porte de l'hypophyse. Cette caractéristique de la glande pituitaire joue un rôle majeur dans la régulation des fonctions de l'adénohypophyse..

Les lobes antérieur et postérieur de la glande pituitaire remplissent leurs fonctions indépendamment les uns des autres..

La glande pituitaire a une jambe, qui sert d'élément de connexion de l'organe avec l'hypothalamus. La jambe est équipée d'une grille de minuscules artères et capillaires qui alimentent le tissu glandulaire de l'hypophyse. Et l'hypothalamus, à son tour, est le centre sous-cortical du système nerveux autonome, qui contrôle la formation d'hormones par l'organe. Il se compose de neurones qui libèrent des statines et des libérines, responsables de l'entrée de certaines hormones dans le système circulatoire..

Toutes les fonctions d'un organe aussi important que la glande pituitaire ne sont pas pleinement comprises, même par la médecine moderne. Seules les fonctions de base de l'hypophyse sont connues: elle prédétermine la transformation des substances dans le corps. À savoir, il contrôle la synthèse des produits chimiques. En particulier, la fonction somatotrope de la glande pituitaire est responsable de la production d'une hormone anabolique, qui active la synthèse des protéines, la lipolyse, l'accumulation de glycogène et la mitose cellulaire. Avec une diminution de la fonction somatotrope de l'hypophyse, la croissance d'une personne ralentit, ce qui entraîne le développement du nanisme. Des évaluations en laboratoire de la fonction somatotrope de l'hypophyse sont effectuées si une personne présente une croissance ou une décélération excessive, une transpiration sévère, une perte de cheveux, une ostéoporose, un développement de porphyrie.

Le nombre d'hormones protéiques produites par le corps n'est pas non plus connu avec précision. Il est clair qu'il régule l'équilibre de ces hormones, dont le corps humain a besoin. La médecine insiste sur le fait que l'hypophyse, remplissant correctement sa fonction, est un régulateur de l'activité vitale, un garant de la longévité et de la bonne santé d'une personne. La suppression de la fonction de l'hypophyse peut entraîner des conséquences très graves pour le corps humain.

Maladies de la glande pituitaire

Le dysfonctionnement hypophysaire au cours des dernières années a été beaucoup plus courant que par le passé. Le dysfonctionnement de l'hypophyse chez la femme et l'homme affecte le système génito-urinaire et affecte l'indicateur de sexualité. La spécificité des signes est caractéristique de toutes les maladies de l'hypophyse. Les pathologies de cet organe provoquent de graves maladies endocriniennes. Ils surviennent à la suite d'une quantité insuffisante d'hormones produites. Une fonction réduite de l'hypophyse est un hypopituitarisme. Considérez les maladies qui se développent dans les deux cas..

Avec une fonction hypophysaire insuffisante, les maladies suivantes peuvent se former:

  • hypothyroïdie;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • dysfonction sexuelle;
  • nanisme, s'il y a une production insuffisante d'hormones dans l'enfance;
  • retard dans le développement de la fonction sexuelle avec un manque d'hormones dans l'enfance.

Une production excessive d'hormones par le corps entraîne également un certain nombre de troubles graves. Ainsi, des maladies telles que:

  • Diabète;
  • l'ostéoporose;
  • hypertension;
  • troubles mentaux de gravité variable;
  • gigantisme;
  • dysfonctionnement sexuel jusqu'à l'impuissance et l'infertilité.

Toutes les pathologies ci-dessus sont causées par des dysfonctionnements de la glande pituitaire, se déroulant parallèlement au syndrome métabolique endocrinien, qui, à son tour, se développe en raison de l'apparition d'un organe d'éducation pathologique sur le corps.

La restauration des fonctions de la glande pituitaire dépend de la réversibilité de la pathologie elle-même qui a causé la maladie.

Adénome hypophysaire

Pour certaines raisons, un adénome se développe dans la glande pituitaire, à savoir sa partie glandulaire. Il s'agit d'une tumeur de nature bénigne, qui au fil du temps devient de plus en plus et met la pression sur la structure intracrânienne de ce tissu très glandulaire. L'adénome peut apparaître en raison d'une lésion cérébrale traumatique ou des effets négatifs de la neuroinfection.

Les signes qui indiquent le développement d'une tumeur se situent dans le syndrome métabolique endocrinien, qui provoque l'apparition de divers changements de nature ophtalmoneurologique. Ce sont des symptômes tels que maux de tête, déficience visuelle, se manifestant par des modifications des champs visuels, des difficultés dans les mouvements oculaires..

En fonction de l'évolution et du développement de la maladie, les mesures diagnostiques et le traitement de l'adénome sont déterminés. Chaque cas individuel a ses propres contre-indications. Ce qu'il faut faire est décidé exclusivement par un spécialiste. Les mesures diagnostiques en présence de symptômes caractéristiques de l'adénome sont certains examens cliniques, ainsi que l'imagerie par résonance magnétique.

Si, après le diagnostic, la présence d'un adénome est confirmée, des méthodes intensives de traitement médicamenteux sont prescrites. De plus, très souvent, en raison de la grande efficacité de la méthode, une radiothérapie est prescrite (impact sur le foyer de la pathologie des ondes radio). Quel type de médicaments prescrire, le spécialiste décide en fonction des caractéristiques de l'adénome dans chaque cas, du stade de son développement. Il faut dire que les mesures thérapeutiques ci-dessus ne sont appliquées que si la tumeur est petite..

Si l'adénome est à un stade progressif (a atteint une taille suffisamment grande), les médicaments et le rayonnement radio ne seront d'aucune utilité. Dans ce cas, le médecin, après avoir analysé un certain nombre de contre-indications possibles, décide de la nomination d'une intervention chirurgicale. Ainsi, la tumeur est enlevée chirurgicalement..

L'adénome hypophysaire est associé à des maladies telles que:

  • L'aménorrhée est une violation du cycle menstruel. Un point important de cette maladie est de savoir comment restaurer la fonction de la glande pituitaire en l'absence de menstruation;
  • La gynécomastie est une hypertrophie pathologique de la glande mammaire chez les hommes;
  • Hypercortisolisme - production excessive de glucocorticoïdes par le cortex surrénalien, qui, entre autres, peut être provoquée par un adénome hypophysaire;
  • Hypothyroïdie - fonction thyroïdienne insuffisante;
  • Prolactinome - le type le plus courant d'adénome hypophysaire, se manifestant par la surproduction de l'hormone prolactine.

Le cerveau est un contrôleur de la glande pituitaire

La glande pituitaire, comme un processus dans le cerveau, l'épididyme inférieur, est une glande importante du système endocrinien. Produit des hormones qui régulent le niveau d'autres hormones dans le corps et est également responsable de la croissance humaine, du métabolisme et de la fonction de reproduction.

Contenu:

Quelle est la glande pituitaire?

La glande pituitaire fait partie de votre système endocrinien. Sa fonction principale est de libérer des hormones dans la circulation sanguine. Ces hormones peuvent affecter d'autres organes et glandes du corps: glande thyroïde, organes génitaux, glandes surrénales (glandes surrénales).

La glande pituitaire est parfois appelée la glande principale, car elle participe à de nombreux processus vitaux dans le corps et contrôle la sécrétion de la plupart des hormones. Une glande pituitaire normale pèse moins de 1 gramme et a à peu près la taille et la forme d'un haricot.

Anatomie et fonction de la glande pituitaire

La glande pituitaire est une petite glande de forme ovale attachée à la base du cerveau (derrière le nez) dans une zone appelée la fosse pituitaire ou Sella turcica.

La fonction de la glande pituitaire peut être comparée à celle d'un thermostat domestique. Le thermostat mesure constamment la température dans la maison et envoie des signaux au radiateur pour l'allumer ou l'éteindre afin de maintenir une température stable et confortable.

L'hypophyse dans le cerveau surveille constamment les fonctions corporelles et envoie des signaux aux organes et glandes éloignés pour contrôler leur fonctionnement et maintenir un environnement approprié..

Le réglage idéal du thermostat corporel dépend de nombreux facteurs, notamment le niveau d'activité, le sexe, la composition corporelle, etc..

La glande pituitaire coordonne votre croissance et votre développement, la thyroïde et les glandes surrénales, les reins, le sein et l'utérus.

Il se compose de plusieurs parties: les sections antérieure et postérieure. Chaque partie contient des cellules uniques et produit différentes hormones responsables de fonctions de contrôle spécifiques.

La glande pituitaire antérieure est formée du même tissu que le pharynx. L'hypophyse postérieure est formée à partir de la saillie du cerveau et est en fait une extension de l'hypothalamus, la région du cerveau qui est associée à l'hypophyse et contrôle sa fonction. L'hypothalamus et la glande pituitaire forment ensemble le système neuroendocrinien.

L'hypophyse antérieure fait environ 80% de sa taille et se compose du lobe antérieur et de la zone intermédiaire. Le lobe antérieur est responsable de la production de la plupart des hormones de signalisation libérées dans la circulation sanguine..

L'hypophyse postérieure se développe très tôt et ne produit aucune hormone par elle-même. Cependant, il contient des terminaisons nerveuses dans les cellules cérébrales (neurones) qui proviennent de l'hypothalamus. Ces neurones produisent les hormones vasopressine et ocytocine, qui sont transportées le long de la tige pituitaire jusqu'à l'arrière de la glande pituitaire. Ils sont stockés pour une libération ultérieure dans la circulation sanguine..

La glande pituitaire et l'hypothalamus travaillent ensemble pour réguler les fonctions quotidiennes du corps et jouent également un rôle important dans la croissance, le développement et la reproduction. L'hypothalamus sécrète deux types d'hormones (hormones de libération et hormones inhibitrices) qui contrôlent la sécrétion d'autres hormones de la glande pituitaire antérieure.

La glande pituitaire remplit ses fonctions clés en sécrétant plusieurs hormones de signalisation, qui contrôlent donc l'activité d'autres organes. Ce sont des hormones telles que:

  • Hormone adrénocorticotrope (ACTH) - amène les glandes surrénales à libérer des hormones telles que le cortisol et l'aldostérone. Ces hormones régulent le métabolisme des glucides et des protéines et l'équilibre eau-sodium dans le corps..
  • L'hormone de croissance (GH) est la principale hormone qui régule le métabolisme et la croissance.
  • Hormone lutéinisante (LH) et hormone folliculo-stimulante (FSH). Ces hormones contrôlent la production d'hormones sexuelles (œstrogènes et testostérone) et jouent un rôle important dans la régulation des menstruations chez la femme..
  • Le mélanocyte est une hormone stimulante (MSH) qui régule la production de mélanine, un pigment sombre, à travers les mélanocytes de la peau. L'augmentation de la production de mélanine provoque une pigmentation ou un bronzage de la peau. Certaines conditions qui provoquent une surproduction de MSH peuvent entraîner un assombrissement de la peau.
  • La prolactine (PRL) est une hormone qui stimule la sécrétion de lait maternel chez les femmes qui allaitent.
  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH) - stimule la glande thyroïde pour qu'elle libère des hormones thyroïdiennes. Les hormones thyroïdiennes contrôlent le taux métabolique basal et jouent un rôle important dans la croissance et la maturation. Les hormones thyroïdiennes affectent presque tous les organes du corps.
  • Vasopressine / hormone antidiurétique (ADH) - favorise la rétention d'eau dans le corps.

Qu'est-ce qui peut affecter l'état de la glande pituitaire?

Plusieurs troubles peuvent affecter le fonctionnement de l'hypophyse. La plupart sont causés par une tumeur dans ou autour de l'hypophyse. Cela peut affecter la libération d'hormones.

Des exemples de troubles hypophysaires comprennent:

  1. Tumeurs de la glande pituitaire. Ils ne sont généralement pas cancéreux, mais ils interfèrent souvent avec la libération d'hormones. Ils peuvent également exercer une pression sur d'autres parties du cerveau, entraînant des problèmes de vision ou des maux de tête..
  2. Hypopituitarisme: Il s'agit d'une condition dans laquelle l'hypophyse produit très peu, voire aucune, de ses hormones. Ce trouble peut affecter la croissance ou la fonction du système reproducteur..
  3. Acromégalie: Cette condition, souvent associée à une tumeur de l'hypophyse, produit trop d'hormone de croissance. Une prolifération peut se produire, en particulier des bras et des jambes.
  4. Diabète insipide (diabète). Peut être causé par un problème de libération de vasopressine. Habituellement, ce trouble survient en raison d'un traumatisme crânien, d'une intervention chirurgicale ou d'une tumeur. En conséquence, la quantité de liquide excrété dans l'urine augmente, de sorte que les personnes atteintes de cette maladie ressentent une soif constante et doivent boire beaucoup d'eau ou d'autres liquides..
  5. Maladie de Cushing. Lorsque la glande pituitaire sécrète trop d'hormone adrénocorticotrope, cela peut entraîner des ecchymoses mineures, une hypertension artérielle, une faiblesse et une prise de poids. Elle est souvent causée par une tumeur près ou dans la glande pituitaire elle-même.
  6. Hyperprolactinémie. Dans cette condition, le sang contient des quantités anormalement élevées de prolactine, ce qui peut entraîner une infertilité et une diminution de la libido..
  7. Lésion cérébrale traumatique - Un coup soudain à la tête peut endommager la glande pituitaire et causer des problèmes de mémoire, de communication ou de comportement.

Symptômes de dysfonctionnement de la glande pituitaire

Étant donné que votre glande pituitaire est impliquée dans une variété de processus, toute anomalie de son état peut provoquer une variété de symptômes..

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous remarquez régulièrement les symptômes suivants:

  • maux de tête;
  • faiblesse ou fatigue;
  • hypertension artérielle;
  • gain de poids inexpliqué;
  • problèmes de sommeil;
  • les changements psychologiques, y compris les sautes d'humeur ou la dépression;
  • perte de mémoire;
  • problèmes de reproduction, y compris l'infertilité, la dysfonction érectile et les menstruations irrégulières;
  • croissance excessive ou inhabituelle des cheveux;
  • l'apparition de lait chez la femme lorsqu'elle n'allaite pas.

La plupart des conditions à l'origine de ces symptômes sont facilement traitables et gérables une fois qu'un médecin en détermine la cause sous-jacente..

Conseils pour la santé de la glande pituitaire

Suivez ces conseils pour protéger votre glande pituitaire, une glande importante du cerveau. Bien que ces directives ne préviennent pas complètement le dysfonctionnement de l'hypophyse, elles contribueront à votre santé globale..

1. Ayez une alimentation équilibrée et saine.

Une alimentation équilibrée est bonne pour la santé et affecte également la production d'hormones. Par exemple, les enfants souffrant de malnutrition peuvent ne pas produire suffisamment d'hormone de croissance et se retrouver derrière leur groupe d'âge..

Voici quelques conseils généraux pour une alimentation saine:

  • Mangez des aliments riches en fruits et légumes, qui sont d'excellentes sources de fibres, de vitamines et de minéraux.
  • Choisissez une alimentation riche en bonnes graisses (acides gras oméga-3 et acides gras monoinsaturés);
  • optez pour les grains entiers plutôt que les grains raffinés;
  • réduire votre consommation de sel (sodium).
  • éviter le sucre raffiné;
  • buvez au moins quatre à six tasses d'eau par jour.

2. Réduisez le stress.

Le stress chronique peut entraîner une augmentation de la libération de cortisol. Trop de cortisol peut parfois causer:

  • insomnie;
  • gain de poids;
  • anxiété;
  • dépression.

Essayez de réserver au moins 30 minutes par jour pour faire de l'exercice et des loisirs relaxants et apaisants..

Symptômes d'anomalies de la glande pituitaire du cerveau

La glande pituitaire est une glande trouvée dans le cerveau. Il est petit et ovoïde. En diamètre, l'hypophyse atteint à peine 1,5 cm, mais les tâches qu'elle accomplit sont difficiles à surestimer. Cette glande produit des hormones qui régulent la plupart des processus dans le corps, donc toute perturbation du fonctionnement de cet organe entraînera des problèmes de santé considérables. Par conséquent, vous devez savoir comment vérifier la présence d'une maladie, à quels symptômes faire attention, comment traiter, etc..

Quelles fonctions la glande pituitaire remplit-elle?

Pour comprendre quelles sont les déviations du travail de l'hypophyse du cerveau, il est tout d'abord nécessaire de déterminer les fonctions remplies par cet organe. Donc, il est responsable de ce qui suit:

  1. Production d'hormone de croissance. Oui, c'est cette petite "boule" située dans la partie inférieure du cerveau qui règle la taille d'une personne. Si l'hormone de croissance (c'est le nom de l'hormone de croissance) est trop petite, la personne sera assez petite, voire beaucoup - au-dessus de la moyenne.
  2. Production de thyrotropine. Cette hormone stimule la production de thyroxine dans la glande thyroïde. Il régule à son tour le métabolisme, le développement du corps, etc..
  3. Production de prolactine. Comme son nom l'indique, cette hormone est responsable des processus se produisant pendant la lactation: la maturation du colostrum et du lait. De plus, l'hormone est en partie responsable de la croissance des glandes mammaires au cours de la maturation..
  4. Synthèse de mélanocytogropine. Cette hormone est responsable de la distribution de la mélanine dans l'organisme, responsable de la pigmentation..
  5. Synthèse de l'ACTH. Avec son aide, la régulation des fonctions des glandes surrénales est effectuée.

Toutes ces hormones sont tropiques et sont produites, généralement dans la glande pituitaire antérieure. Dans sa partie intermédiaire, se forment des substances responsables du traitement et de l'utilisation des graisses. Le lobe postérieur produit de la vasopressine et de l'ocytocine. Le premier est responsable de l'équilibre eau-sel et de la miction, le second de la contraction de l'utérus pendant le travail et de la stimulation de la production de lait.

Pourquoi des violations peuvent se produire

Les dysfonctionnements du travail de la glande pituitaire et de l'hypothalamus se manifestent par une production excessive ou insuffisante de l'une ou l'autre hormone. Cela est le plus souvent dû à l'apparition d'une tumeur (appelée adénome), qui transforme progressivement les cellules saines de la glande en cellules dégénérées. Cependant, d'autres raisons peuvent également affecter le travail de la glande. Parmi eux:

  • Troubles congénitaux de la glande pituitaire. Cela concerne souvent l'hormone de croissance. Dans ce cas, la personne progresse rapidement ou, au contraire, grandit trop lentement..
  • Infections affectant le cerveau. Les plus courantes sont la méningite et l'encéphalite. De telles causes (c'est-à-dire causées par une infection cérébrale) sont assez fréquentes..
  • Thérapie anticancéreuse. Des médicaments et des radiations très agressifs sont utilisés pour lutter contre le cancer, ce qui peut perturber le travail de l'hypophyse.
  • Complications après une chirurgie cérébrale.
  • Conséquences d'un TBI sévère.
  • Prendre des médicaments hormonaux.

Comme vous pouvez le voir, il existe plusieurs raisons pour lesquelles l'hypophyse peut mal fonctionner. Il est important de savoir pourquoi les problèmes sont survenus dans une situation particulière, car le déroulement du traitement en dépend directement..

Quels sont les symptômes de problèmes avec cette glande

Des signes de dysfonctionnement de l'hypophyse peuvent apparaître après quelques jours et après plusieurs mois. Il est important de prêter attention à ces symptômes, car les problèmes de la glande pituitaire peuvent être très dangereux. Faites attention aux points suivants:

  • Fatigue excessive, manque constant de force. Dans le rythme rapide actuel de la vie, l'état de fatigue est déjà devenu la norme, mais si la léthargie et l'impuissance ne lâchent pas même immédiatement après le sommeil, c'est une raison de s'inquiéter.
  • Peau sèche. Certaines personnes ont ce type de peau dès la naissance, mais si la peau se déshydrate soudainement, des fissures et des plaies apparaissent, c'est un signe désagréable..
  • Les os deviennent moins solides, des fractures se produisent même en raison de charges mineures et la régénération est extrêmement lente.
  • Rapide et non causé par des facteurs externes, gain de poids rapide. De plus, les muscles deviennent de moins en moins gras, au contraire, de plus en plus..
  • Manque d'appétit. Malgré l'augmentation du poids, vous ne voulez pas manger plus, mais au contraire moins. Ce qui indique en outre que la situation est causée par une pathologie.
  • Déficience de mémoire. Une personne commence à souffrir d'oubli, l'information est mal perçue et n'est pas conservée en mémoire pendant longtemps.
  • Les troubles mentaux. La dépression, les sautes d'humeur soudaines, l'apathie, les obsessions, etc. peuvent survenir..

En plus de tout ce qui précède, diverses parties du corps peuvent soudainement commencer à se développer (par exemple, cela est typique d'une maladie hypophysaire telle que l'acromégalie), l'apparition de problèmes avec les vaisseaux sanguins et le cœur, un changement dans le timbre de la voix.

Comment ces maladies se manifestent-elles chez les femmes?

En raison du fait que l'hypophyse affecte en partie la production d'hormones sexuelles, un dysfonctionnement de cette glande peut provoquer les symptômes suivants:

  • Diminution de la libido.
  • Irrégularités menstruelles.
  • Dysfonctionnement de la vessie.
  • Changement de la taille des seins.

En raison du dysfonctionnement de l'hypophyse chez la femme, d'autres problèmes surviennent, mais cela dépend plutôt du contexte hormonal individuel.

Manifestations de dysfonctionnement de cette glande chez l'homme

Quant aux hommes, les problèmes de cette glande peuvent être causés par les éléments suivants:

  • Problèmes d'érection.
  • Diminution de la libido.
  • Changements dans la forme et la taille des organes externes du système reproducteur.

Bien entendu, ces signes peuvent indiquer la présence d'autres maladies qui ne sont pas associées à des changements hormonaux. Cependant, dans tous les cas, ces symptômes ne peuvent être ignorés - il est nécessaire de subir un diagnostic et, si la confirmation de la maladie est trouvée, un traitement.

Maladies causées par un dysfonctionnement de la glande pituitaire

Étant donné que l'hypophyse produit de nombreuses hormones différentes, de nombreuses affections sont causées par un dysfonctionnement de la glande pituitaire. Les plus courants sont:

Différents types d'adénomes

Les tumeurs de la glande pituitaire d'origines diverses sont assez fréquentes - elles se retrouvent chez presque une personne sur cinq. Cependant, différents types d'adénomes varient considérablement, à la fois dans le comportement et dans le traitement. Il existe des adénomes hormono-inactifs et des adénomes hormono-actifs. Le premier type est considéré comme plus sûr, mais ce n'est pas toujours le cas: par exemple, le troisième sous-type d'adénomes hormono-inactifs est caractérisé par une croissance rapide et une production active de métastases. Parmi les adénomes hormono-actifs, on distingue les principaux types suivants:

  • Prolactinome. Ce néoplasme se produit en raison de la synthèse excessive de cellules lactotropes. Le plus souvent, une telle tumeur est bénigne et le traitement apportera des résultats. Cependant, dans les cas avancés, cela peut entraîner une puberté altérée, une diminution de la résistance osseuse, etc. Le plus souvent, il suffit de prendre certains médicaments, la chirurgie est utilisée dans les cas extrêmes.
  • Somatotropinome. Ces tumeurs ne présentent généralement pas de symptômes vifs. Habituellement, la tumeur se manifeste par un grossissement de la voix, une arythmie. Un excès d'hormone augmente également la taille des organes et des os individuels. Habituellement enlevé chirurgicalement.
  • Corticotrolinome. Un tel néoplasme produira de l'ACTH. Dans ce cas, l'augmentation de l'hypophyse sera insignifiante, entre 0,5 et 0,8 cm. Elle se manifeste par une augmentation du taux de cortisol dans l'urine. Il est traité avec des médicaments - principalement avec de la mifépristone. Peut causer la maladie de Cushing.

Des tumeurs telles que le thyrotropinome et le gonadotropinome peuvent également survenir, mais c'est assez rare..

Syndrome de Sheehan

Cette pathologie de l'hypophyse est caractérisée par la mort de la glande chez les femmes en travail. Le plus souvent, la mort survient dans ce cas le premier jour après l'accouchement. Le processus de naissance lui-même est souvent accompagné de saignements abondants, d'une baisse de pression et d'un choc douloureux. Se produit souvent dans le contexte du diabète sucré.

Maladie de Simmonds

Comme le syndrome de Sheehan, la maladie de Simmonds survient dans le contexte d'une nécrose des tissus hypophysaires. Bien que la maladie de Simmonds ne progresse pas aussi rapidement, elle comporte de nombreuses conséquences dangereuses. Les symptômes de cette maladie sont les suivants:

  • Perte de poids nette et forte.
  • Perte de cheveux et de dents.
  • Peau sèche.
  • Faiblesse sévère.
  • Avoir une hallucination.
  • La chute de pression.
  • Manque d'appétit, troubles gastro-intestinaux.
  • Réduire le métabolisme à presque zéro.
  • Absence totale de libido.
  • Des convulsions
  • Atrophie interne.

Comme vous pouvez le voir, les conséquences d'un dysfonctionnement hypophysaire peuvent être très, très graves, il est donc important de diagnostiquer les maladies possibles à temps et de commencer immédiatement le traitement..

Comment ces maladies sont-elles traitées?

Le traitement des troubles associés au travail de cette glande dépend en grande partie de la maladie spécifique. En général, ils peuvent être divisés selon les types suivants:

  • Médicament. En règle générale, cela implique la normalisation des niveaux hormonaux et la réduction de la tumeur, le cas échéant..
  • Chirurgical. En présence de certaines tumeurs, seule la chirurgie sera efficace, elles doivent donc être retirées chirurgicalement.
  • Radiothérapie. Habituellement utilisé en conjonction avec la chirurgie. Premièrement, réduire la taille du néoplasme avant la chirurgie, et deuxièmement, détruire les restes de cellules pathogènes après la chirurgie.

Le scénario selon lequel le traitement sera effectué est choisi par un spécialiste, en fonction de la situation spécifique. Le cours du traitement peut inclure d'autres types de thérapie - à la discrétion du médecin.

Qu'est-ce que la glande pituitaire et de quoi est-elle responsable? Symptômes d'une maladie de l'hypophyse

La glande pituitaire est une glande du système endocrinien. Il est situé dans le cerveau sous le cortex principal. Cet organe a une forme arrondie et est recouvert par les os de selle du crâne, qui le protègent. La glande pituitaire est une petite glande d'environ la taille d'une graine. Situé dans la zone derrière le nez, juste derrière la base du cerveau de la tête. La glande pituitaire a un effet important sur le bon fonctionnement du corps humain..

De quoi cette glande est-elle responsable??

La glande pituitaire joue un rôle important dans le fonctionnement du corps humain. Le fonctionnement du système métabolique du corps humain en dépend. Cette glande, dans sa structure, représente les lobes antérieur et postérieur, ou leur autre nom est la glande neuro et adéno-pituitaire.

Le front représente quatre-vingts pour cent du poids total de toute la glande pituitaire.

Le lobe postérieur, à son tour, est divisé en trois parties:

  1. Appelé distal ou antérieur, situé dans la fosse pituitaire.
  2. La partie intermédiaire de la glande, située dans la zone de la neurohypophyse.
  3. La partie tubéreuse, dirigée vers le haut et reliée à l'entonnoir de l'hypothalamus.

Chacun des lobes de la glande pituitaire diffère les uns des autres par sa structure et sa fonction. Ils ont également chacun leur propre circulation sanguine indépendante et sont connectés à leur manière à l'hypothalamus..

Lobe postérieur. La fonction du lobe postérieur est la production d'ADH (hormone antidiurétique), d'ocytocine et d'autres neurophysines.

Un fait intéressant est que le but et les fonctions des neurophysines ne sont pas connus de la médecine moderne..

L'ADH est responsable de l'équilibre des fluides dans le corps humain en contrôlant les reins qui sécrètent ou retiennent les fluides dans le corps. Ce contrôle est effectué en libérant de l'ADH dans le sang. Ceci est une commande pour les reins, ils commencent à retenir du liquide, et vice versa, si l'ADH n'est pas libéré, les reins se débarrassent du liquide.

L'ocytocine est une hormone qui contrôle la capacité de l'utérus à se contracter avant le début du travail. Il participe également au processus de formation du lait chez les femmes qui deviennent mères. Cette hormone est très importante dans le corps des hommes. Bref, on peut dire que la pleine croissance du corps masculin en dépend..

Lobe antérieur. Cette partie est impliquée dans la reproduction des hormones qui contrôlent le travail des glandes suivantes:

  • Thyroïde.
  • Glandes sexuelles des hommes et des femmes.
  • Glandes surrénales.

Hormones qui affectent d'autres glandes et se reproduisent dans le lobe antérieur:

  • L'hormone stimulant la thyroïde, a un effet direct sur la glande thyroïde.
  • Hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui régule l'activité des glandes surrénales externes.
  • La prolactine agit sur le lait stimulant dans le corps féminin. Il convient de noter que la quantité excessive de cette substance dans le corps d'une femme entraîne une inhibition du cycle menstruel et du processus d'ovulation. Autrement dit, jusqu'à ce qu'une femme ait fini d'allaiter, elle doit s'abstenir pour retomber enceinte. L'effet sur le corps masculin n'a pas été étudié.

Maladies de la glande pituitaire

La perturbation du fonctionnement normal de la glande pituitaire peut entraîner les maladies suivantes:

  • Acromégalie.
  • Syndrome de Sheehan.
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.
  • Nanisme hypophysaire.
  • Dystrophie adipo-génitale et autres maladies graves.

Une maladie très courante et grave de la glande pituitaire est un type différent de tumeur. Ce sont principalement des tumeurs glandulaires bénignes. Cependant, il y a de fortes chances qu'ils deviennent cancéreux. Ce processus peut être influencé par le gène p53, que certaines personnes possèdent, il est en corrélation avec ces types de tumeurs et déclenche leur comportement agressif. Il existe également un type de tumeur hypophysaire. Ce type de tumeur n'est pas courant.

Il existe un pourcentage très faible auquel une tumeur de la glande peut être transmise sexuellement. Mais de tels cas sont assez rares, cette maladie n'appartient donc pas aux maladies héréditaires. Il est possible de contracter une maladie hypophysaire à tout âge, cependant, les personnes âgées ont une légère prépondérance à la prédisposition..

Les patients atteints de telles maladies sont à risque. Dans le même temps, il existe une forte probabilité de formation d'une néoplasie endocrinienne de type 1 ou MEN 1. Dans le même temps, il existe une possibilité d'apparition de formations malignes dans diverses régions du système endocrinien. Pour lutter contre cela, des tests de génétique humaine sont utilisés. Si ces maladies sont suspectées, des programmes de diagnostic complets sont mis en œuvre. Cela peut inclure les procédures suivantes: imagerie par résonance magnétique du cerveau de la tête et de la glande elle-même, examen ophtalmologique, etc..

Symptômes de la maladie de la glande pituitaire

Les symptômes de la maladie de cette glande se manifestent en raison de l'effet des tumeurs sur les organes du voisinage. Ceux-ci peuvent être des maux de tête fréquents, une perturbation partielle de la vision directe et périphérique, des nausées et des vomissements, une mauvaise tolérance au froid du corps humain, une perte de cheveux, des changements constants du poids corporel.

Certaines tumeurs (hormonalement actives) entraînent des perturbations hormonales. Ils conduisent à l'émergence de néoplasmes hormonaux actifs, qui à leur tour se manifestent par des symptômes et des signes spéciaux.

Avec le syndrome de Cushing, les symptômes suivants se produisent: la formation de gros dépôts de graisse dans différentes zones de l'abdomen, du dos et de la poitrine; augmentation de la pression artérielle, fonte musculaire, vergetures et ecchymoses. Un autre symptôme est un visage en forme de lune et une bosse dans la région arrière..

Article Précédent

Basalioma