Principal
Ostéome

Chirurgie du cancer du larynx

Le cancer du larynx est le plus fréquent chez les fumeurs de plus de quarante ans. Ils représentent plus de 80% de tous les patients. Le diagnostic de la maladie est difficile. Souvent, un néoplasme malin est confondu avec une laryngite chronique ou une toux. causée par le tabagisme, par conséquent, plus de 50% des cas de cancer du larynx sont diagnostiqués alors que la maladie est déjà entrée dans la troisième ou quatrième étape. Cependant, les thérapies actuelles permettent de traiter efficacement le cancer du larynx et d'augmenter significativement l'espérance de vie des patients..

Dans le traitement de l'oncologie du larynx, la radiothérapie et les méthodes chirurgicales sont généralement combinées, ainsi que la chimiothérapie. Le choix de l'emplacement et de la méthode de chirurgie pour le cancer du larynx dépend de l'emplacement de la tumeur et du stade du cancer. Cela est toujours décidé individuellement, en fonction du cas spécifique..

Types de chirurgie pour le cancer du larynx

Le traitement chirurgical est le plus efficace dans les premier et deuxième stades et si la tumeur est petite. Habituellement, les médecins essaient de pratiquer une chirurgie permettant de sauver des organes, mais, malheureusement, cela n'est pas possible dans tous les cas. Listons les principaux types de chirurgie du cancer du larynx.

Chordectomie

Cette opération consiste à retirer la corde vocale ou toutes les cordes vocales... L'indication est la présence d'un néoplasme dans une corde vocale, sans altérer sa mobilité. L'opération est réalisée à la fois par la méthode chirurgicale habituelle et au moyen d'un laser. Le traumatisme de la chordectomie dépend du stade de la maladie; la chordectomie est réalisée à la fois sous anesthésie locale et sous anesthésie générale.

Habituellement, l'opération se fait avec une trachéotomie préliminaire pour assurer une respiration calme après la chirurgie. Les complications possibles après une chordectomie sont des saignements pendant et après la chirurgie, l'emphysème sous-cutané et la croissance des granulations. Cette opération affecte la parole de différentes manières..

Hémilaryngectomie

Dans cette opération, la moitié du larynx est enlevée. La voix du patient peut rester.

L'opération est réalisée si la tumeur est localisée dans la partie médiane du larynx et immobilise la corde vocale. Dans ce cas, le processus malin ne devrait pas affecter la commissure. Les indications de cette opération sont assez limitées, car dans ses conséquences l'hémilaryngectomie se rapproche souvent d'une laryngectomie complète. Parfois, une chirurgie reconstructive est réalisée après une hémilaryngectomie, mais ce n'est pas toujours possible.

Laryngectomie du larynx supérieur

Dans ce cas, seule la partie supérieure du larynx est retirée. L'indication de la chirurgie est la localisation de la tumeur dans la partie supérieure du larynx. Le médecin enlève la partie supérieure du larynx, tandis que les cordes vocales restent intactes.

Avec cette intervention chirurgicale, la voix du patient est préservée. Après la chirurgie, le patient doit porter une trachéotomie pendant un certain temps pour assurer la perméabilité des voies respiratoires.

Laryngectomie totale

Dans une laryngectomie totale, tout le larynx est retiré. Pour que le patient puisse respirer, un trou spécial (trachéotome) est pratiqué dans la trachée. Cette opération est indiquée lorsque le processus pathologique s'est propagé à l'ensemble du larynx, mais ne l'a pas dépassé. Parfois, l'opération est effectuée même lorsque le processus tumoral s'est propagé davantage. De nos jours, la vieillesse, la tuberculose et le diabète ne sont plus des contre-indications à une laryngectomie complète..

Cette opération enlève les cordes vocales, les plis du vestibule, l'os hyoïde, deux ou trois anneaux du larynx, le cartilage cricoïde. D'autres zones peuvent être réséquées en fonction de l'étendue de la tumeur. La technique de réalisation de cette intervention chirurgicale comporte de nombreuses options en fonction de l'emplacement de la tumeur et de sa propagation. Le plus souvent, deux méthodes sont utilisées. Dans le premier cas, le larynx est enlevé de haut en bas. Dans le second cas, de bas en haut. Avec la première méthode, moins de sang et de mucus pénètrent dans les voies respiratoires, mais le risque d'asphyxie est élevé et il est difficile de déterminer l'étendue de la propagation de la tumeur. Par conséquent, ils choisissent souvent la deuxième méthode..

Gastrostomie

Lors de cette opération, un accès artificiel à la cavité gastrique est réalisé à travers la paroi abdominale antérieure. Une sonde d'alimentation spéciale est insérée dans l'estomac. Cela se fait généralement lors de l'endoscopie sous anesthésie générale, appelée gastrostromie endoscopique percutanée. Une autre option consiste à insérer un tube pendant la laryngectomie.

Visitez la section sur les maladies masculines, vous pourrez peut-être trouver des informations utiles pour vous-même.

Savez-vous quelles blessures peuvent être attribuées à une traumatologie purement masculine? Lisez à ce sujet ici.

Si vous ne savez pas ce qu'est l'andrologie et quelles maladies un andrologue peut traiter, nous vous recommandons de passer à la section suivante: https://man-up.ru/bolezni/andrologiya.

Chirurgie au laser

Ce type de chirurgie est pratiqué si les tumeurs malignes sont superficielles. La chirurgie au laser est bien tolérée, donne rarement des complications, mais, malheureusement, les indications pour son utilisation sont très limitées.

Restauration de la fonction vocale après la chirurgie

Étant donné que les cordes vocales sont retirées lors de la laryngectomie totale et de la chordectomie, le patient après cette opération perd sa voix, ce qui l'empêche de communiquer avec d'autres personnes. La rééducation vocale est une tâche difficile. Il existe des méthodes chirurgicales et non chirurgicales de rééducation vocale. Non-chirurgical comprend la parole œsophagienne et l'appareil de formation de la voix, chirurgie - pontage trachéo-œsophagien.

La parole œsophagienne est essentiellement une ventriloquie. Les inconvénients sont évidents - une nette différence par rapport à la parole ordinaire, la complexité de l'apprentissage et la présence de nombreuses contre-indications. Il faut généralement au moins un an pour apprendre la parole œsophagienne.

La voix peut être restaurée à l'aide d'un pontage trachéo-œsophagien à l'aide d'une prothèse vocale. À l'aide de la chirurgie, un canal spécial pour la fistule est créé, qui assure une connexion entre la paroi arrière de la trachée et l'œsophage. Lorsque le patient expire, l'air passe à travers la fistule dans l'œsophage, où une voix se forme. Après l'opération, le patient apprend à parler assez rapidement. Le principal inconvénient de cette méthode est la nécessité d'un remplacement chirurgical de la prothèse au fil du temps. La durée de vie de la prothèse dépend du respect d'un régime alimentaire particulier et de la qualité des soins quotidiens.

Que devez-vous savoir d'autre sur le cancer du larynx?

En plus de la chirurgie, il existe d'autres traitements tels que la radiothérapie et la chimiothérapie. Malheureusement, l'efficacité de la radiothérapie pour le cancer du larynx est inférieure à celle de la chirurgie. La chimiothérapie pour cette maladie est généralement utilisée uniquement en complément d'une radiothérapie ou d'un traitement chirurgical. Tel que discuté, le cancer du larynx est difficile à diagnostiquer car les signes initiaux tels que l'enrouement et les maux de gorge sont souvent confondus avec une laryngite..

Le succès du traitement et la capacité à retenir la parole dépendent du stade auquel le diagnostic est posé, alors soyez prudent avec vous-même. La grande majorité des patients atteints d'un cancer du larynx sont de gros fumeurs, par conséquent, le principal moyen de prévenir le cancer du larynx est d'arrêter de fumer..

Métastases de la gorge (larynx)

Les métastases de la gorge sont le résultat de la propagation de cellules malignes à partir de tumeurs précédemment formées dans le corps. La maladie se caractérise par une évolution agressive et un mauvais pronostic de survie..

Que sont les métastases?

Le cancer cause des milliers de décès chaque année. Et, en règle générale, les métastases se développant dans les derniers stades du processus oncologique sont à blâmer pour cela. Ce sont des foyers secondaires de localisation de carcinome ou de sarcome, qui sont considérés comme la manifestation la plus grave de leur récidive..

Les cellules malignes se propagent dans tout le corps par le système circulatoire et le flux lymphatique, en outre, elles sont capables de se développer dans les tissus adjacents à la tumeur primaire. Tôt ou tard, toute personne atteinte de formes avancées de cancer est confrontée au processus de métastase.

Le principe du développement et les moyens de propager les métastases

Les métastases dans le larynx ou la gorge sont une conséquence de la pénétration de cellules tumorales dans les tissus à partir de foyers tumoraux primaires, qui ont un certain caractère histologique. Ceux-ci comprennent les néoplasmes constitués de cellules épithéliales squameuses et glandulaires, d'éléments du tissu conjonctif et de cellules lymphatiques modifiées.

Les voies lymphogènes et hématogènes deviennent les principales méthodes de diffusion. Cela s'explique par le fait que la lymphe et le sang de tous les organes internes du tronc, des membres supérieurs et inférieurs et de la tête passent et se rassemblent en permanence à travers les structures anatomiques cervicales..

Le risque de métastases au larynx augmente si le patient est à risque pour les 4 facteurs suivants:

  1. Âge. Plus une personne est jeune, plus la lymphe se déplace de manière intense dans son corps, ce qui signifie que la probabilité de néoplasmes secondaires dans la gorge et d'autres structures anatomiques est plus élevée..
  2. Localisation de la tumeur primaire. La proximité est de la plus haute importance;
  3. Stade du cancer. Plus le traitement spécialisé est commencé plus tard, plus le risque de complications métastatiques est élevé..
  4. Différenciation du carcinome. En fonction du degré de modification des cellules tumorales, les possibilités de métastase du foyer tumoral sont évaluées.

Symptômes

Le développement des signes cliniques de la maladie est directement lié à la localisation des foyers métastatiques. Ils ont un effet pathogénique sur une partie spécifique du larynx ou sur tout le pharynx, s'étendant du nasopharynx à l'œsophage.

Les symptômes de la présence de métastases dans la gorge sont:

  • une sensation de processus inflammatoire constant dans le larynx;
  • violation de l'intégrité des parois du pharynx, présence de plaies et de surfaces ulcéreuses sur celles-ci;
  • gonflement et décoloration des tissus de la muqueuse buccale;
  • prolifération pathologique des ganglions lymphatiques régionaux;
  • troubles de la déglutition et de la respiration;
  • problèmes avec l'appareil vocal, altération de la formation de la voix;
  • douleur persistante dans le cou, l'oreille et l'oropharynx.

Comme dans le cas du processus malin primaire, le cancer du larynx métastatique se manifeste par 3 variantes de développement:

  1. Papillaire. La tumeur est localisée sous les muqueuses, a une croissance superficielle.
  2. Infiltrant. Le néoplasme se développe profondément dans les tissus affectés, ressemble extérieurement à une masse lâche informe.
  3. Ulcéreuse. Un foyer oncologique affecte rapidement les tissus de la gorge, provoquant des changements nécrotiques et des plaies qui saignent constamment.

À quel stade faire?

Des métastases peuvent survenir chez tout patient cancéreux qui, pour une raison quelconque, n'a pas suivi de traitement anticancéreux en temps opportun. Le moment de l'apparition des tumeurs filles varie considérablement, c'est-à-dire qu'elles ont un caractère individuel. Par exemple, dans un cas clinique, les symptômes du cancer métastatique du larynx se développent plusieurs mois après la formation de la tumeur primaire, dans le second, après plusieurs années. Dans ce cas, les manifestations de la maladie sont assez floues..

Les métastases indiquent toujours le passage d'une maladie oncologique à un stade complexe fondamentalement nouveau, parfois appelé la gravité du processus oncologique. Leur apparition dans le larynx indique le troisième ou quatrième stade de la maladie sous-jacente..

La présence d'une tumeur primitive dans laquelle les organes et les systèmes disent des métastases dans la gorge

Le développement d'un processus malin secondaire dans le larynx est précédé des néoplasmes suivants:

  • Carcinome épidermoïde qui affecte la membrane muqueuse des organes internes du système respiratoire et urinaire, le tractus gastro-intestinal, par exemple, les poumons, l'œsophage, l'estomac, la vessie, etc..
  • L'angiosarcome est un processus tumoral qui se développe dans les structures des vaisseaux sanguins n'importe où dans le corps.
  • L'adénocarcinome est un processus oncologique qui se produit dans les cellules glandulaires de l'épithélium, localisé dans les voies respiratoires, les organes digestifs et le système reproducteur, par exemple, le cancer de l'utérus, des intestins, etc. peut métastaser.
  • Lymphome. La défaite du larynx est causée par des éléments modifiés de la lymphe.
  • Carcinome neuroendocrinien - une tumeur composée de cellules de Merkel.

La différence entre une tumeur métastatique d'un primaire

Un pourcentage élevé de décès et un mauvais pronostic en oncologie sont précisément associés à des métastases survenues dans diverses parties du corps. Dans ce cas, le processus tumoral primaire dans la plupart des cas est facilement éliminé et protégé de la récidive, cependant, supprimer la croissance des néoplasmes métastatiques et faire face à leur progression est une tâche plutôt difficile, qui est pratiquement impossible à accomplir..

Ainsi, les foyers maternels et filles ont une origine histologique similaire, car leur structure est constituée de cellules de la même tumeur, mais leur comportement diffère dans le corps. Les métastases entraînent les problèmes suivants:

  • violation des fonctions vitales;
  • incapacité du système immunitaire à résister à la maladie;
  • une forte détérioration de l'état général du patient, une augmentation et une exacerbation du tableau clinique de la maladie;
  • mort d'une personne.

Diagnostique

Les tumeurs métastatiques du larynx sont détectées à l'aide des tests suivants:

  • Méthode endoscopique. Un instrument de lampe spécial est inséré dans la cavité buccale, la gorge est examinée et les échantillons de tumeur sont prélevés pour analyse histologique.
  • Échographie, CT, IRM et PET. Méthodes de diagnostic visuel, qui, d'un point de vue technique, sont appliquées de différentes manières, mais leur tâche principale est d'obtenir des informations détaillées sur l'état de l'oropharynx, ce qui permet de planifier un autre schéma thérapeutique et de faire un pronostic dans un cas clinique spécifique.
  • Biopsie. Il est prescrit si la procédure précédente ne permettait pas de collecter des zones du néoplasme. Le prélèvement de biomatériaux est réalisé par aspiration à l'aiguille fine sous anesthésie locale dans les zones difficiles d'accès du larynx.
  • Test des marqueurs tumoraux. En cas de suspicion d'un cancer secondaire du larynx, des tests de hCG (gonadotrophine chorionique humaine) et d'AFP (alpha-fœtoprotéine) sont prescrits. Ce sont ces antigènes qui indiquent la présence d'un processus malin dans les organes du cou, y compris la gorge..

Traitement

La lutte contre les métastases dans le larynx, en règle générale, commence par la radiothérapie, car cette zone du corps est la plus sensible à l'exposition aux rayonnements. D'autres méthodes de traitement également bien connues sont également utilisées. Nous vous invitons à en savoir plus sur eux..

Radiothérapie. La technique consiste à utiliser des rayonnements à haute fréquence, qui affectent la structure génétique des cellules atypiques et entraînent leur mort. Si cette approche ne parvient pas à détruire le néoplasme, il est tout à fait possible de ralentir sa croissance et de réduire la zone touchée. Les tumeurs malignes du larynx sont exposées à des radiations et après 2 semaines, elles sont enlevées chirurgicalement.

La radiothérapie de la gorge peut être effectuée de deux manières:

  1. Externe. Le patient est situé près de l'appareil, tandis que le rayonnement est directement dirigé vers le processus tumoral.
  2. Intérieur. Le néoplasme est exposé à un fil ou une aiguille radioactif spécial.

Aujourd'hui, les personnes subissant une radiothérapie se voient prescrire des radiosensibilisateurs. Ces agents augmentent délibérément la sensibilité des cellules cancéreuses aux effets ionisants et aident à calculer la dose requise, ce qui permet d'éviter d'endommager les tissus sains du corps. En plus de la radiothérapie, une oxygénation hyperbare est prescrite.

En plus des résultats positifs, la radiothérapie peut provoquer les effets secondaires suivants:

  • bouche sèche;
  • douleur dans la gorge;
  • changer le timbre de la voix;
  • dommages carieux aux dents;
  • problèmes de fonctions tactiles et olfactives;
  • lésions cutanées dans la zone d'exposition aux rayonnements.

Après la fin de la radiothérapie, le patient a besoin d'un long processus de récupération. Les principaux points dans ce cas sont un bon sommeil, la paix, l'air frais et une nourriture de qualité. Pour soutenir l'immunité, les experts prescrivent des immunomodulateurs et des complexes multivitaminés.

Chirurgie. La résection des tumeurs secondaires du larynx est l'un des moyens les plus efficaces de gérer la maladie. Mais le succès de l'événement est évalué par le médecin traitant. Considérez les approches utilisées dans cette situation clinique:

  • Résection laryngée. Chirurgie de type préservant les organes, la plus efficace pour les petites néoplasmes.
  • Laryngectomie totale. Excision de toute la zone de l'oropharynx avec les tissus adjacents et imposition d'une trachéotomie.
  • Laryngectomie partielle ou hémilaryngectomie. Ablation de certaines zones de la gorge qui sont affectées par le processus tumoral, d'un point de vue chirurgical, l'intervention chirurgicale la plus économe.
  • Chordectomie - résection des cordes vocales, à condition que le cancer se soit propagé à leurs tissus.

Aujourd'hui, la méthode laser a remplacé l'opération classique. Il s'agit d'un moyen fondamentalement nouveau et efficace d'éliminer les formations tumorales. Contrairement à la chirurgie traditionnelle, elle présente un certain nombre d'avantages: aucune douleur ou autre inconfort, une courte période de récupération et aucune complication postopératoire. Malheureusement, pour les néoplasmes volumineux, l'utilisation d'un laser est inefficace..

Chimiothérapie. Cette méthode complète les traitements chirurgicaux et radiologiques. Le patient est sélectionné et prescrit selon un certain schéma de médicaments qui inhibent la division des cellules atypiques, arrêtent la croissance tumorale et contribuent même à sa régression, empêchent la propagation des métastases.

Les agents chimiothérapeutiques sont injectés dans le corps par voie orale (par la bouche), par injection ou perfusion. La méthode la plus populaire de chimiothérapie intra-artérielle, qui implique le cathétérisme de l'artère carotide.

L'efficacité de la méthode n'a été prouvée que lorsque le processus malin est localisé dans la partie supérieure du larynx. De plus, cette approche présente un grand nombre d'effets secondaires: chute de cheveux, troubles du système digestif, détérioration de l'état immunitaire. Après avoir terminé le cours de chimiothérapie, le patient a besoin d'une rééducation à long terme, comme dans le cas de la radiothérapie.

Nouveaux traitements. La médecine ne s'arrête pas. Il s'améliore constamment, mène des essais cliniques et développe de nouvelles approches dans la lutte contre les maladies malignes. Considérez certains d'entre eux qui sont introduits en oncologie aujourd'hui, dans le tableau suivant.

Des méthodes innovantesLa description
Thérapie géniqueIl consiste en la manipulation d'informations génétiques visant à corriger les changements pathologiques du génome. Le gène p53 est pris en compte, qui est directement impliqué dans le processus du cancer..
La thérapie photodynamiqueUn moyen de lutter contre l'oncologie basé sur l'utilisation combinée de médicaments photosensibilisants et d'un laser. Son essence réside dans l'accumulation d'éléments légers dans la structure des cellules cancéreuses et leur destruction ultérieure par des agents photosensibilisants sans nuire aux tissus sains..
Nouveaux médicaments de chimiothérapieLes derniers développements chez les oncologues sont les agents chimiothérapeutiques suivants:

  • Doxil. Possède une activité élevée contre les cellules tumorales, tout en provoquant un nombre minimum d'effets indésirables. Contrairement à son prédécesseur, le Docetaxel, il augmente l'espérance de vie du patient de 8 à 10 mois.
  • Paclitaxel. A une efficacité prouvée contre les néoplasmes métastatiques, l'efficacité est augmentée lorsqu'il est utilisé avec le 5-FU.
  • Taxotere et Platinol. L'association de ces médicaments démontre une bonne activité contre les affections malignes secondaires..

Ethnoscience. La lutte contre le processus oncologique secondaire dans la région du larynx avec des recettes folkloriques est considérée comme une méthode auxiliaire et nécessite l'approbation obligatoire d'un oncologue. L'automédication avec des herbes médicinales et des produits d'origine animale est hors de question.

Comment parler après avoir retiré le larynx?

Le manque de voix après la laryngectomie est l'une des principales complications. En outre, il est important de noter qu'après une telle intervention chirurgicale, une personne perd la capacité de respirer par les voies nasales, ce qui, à son tour, complique la situation. Les méthodes suivantes aident à restaurer la parole:

  • Prothèses vocales. Entre la trachée et l'oropharynx, les médecins installent un appareil qui permet à une personne de parler d'une manière spécifique - en inspirant, il recouvre le tube externe situé dans le cou avec son doigt et reproduit la parole en utilisant les vibrations de l'air dans les poumons.
  • Voix œsophagienne - la technique consiste à former des vibrations vocales par les parois de l'œsophage. Pour le maîtriser, une personne doit apprendre à avaler de l'air et à ne pas inhaler, comme d'habitude..
  • Larynx électronique ou laryngophone. Un appareil spécial, qui doit être situé près de la bouche, convertit les vibrations des muscles de la langue et des joues en son.

Chacune de ces méthodes a ses propres aspects positifs et négatifs. Le premier est facile à utiliser, mais implique la nécessité d'un soin spécifique de la prothèse et de son échec rapide - un remplacement par un neuf sera nécessaire après 6 mois, au mieux après 1 an.

La deuxième technique demande beaucoup d'efforts et de temps pour maîtriser au moins des mots et des phrases courts. Mais il n'y a pas d'investissements supplémentaires, ce qui ne peut pas être dit à propos de la dernière méthode - le larynx électrique. Le médecin décide quelle option est la plus appropriée dans un cas clinique particulier, il est donc nécessaire d'écouter l'avis d'un spécialiste.

Greffe de larynx

Les maladies oncologiques font partie des diagnostics les plus difficiles, dont le traitement demande beaucoup d'efforts et de ressources. Même avec des processus malins primaires sans phase métastatique, le taux de survie des patients après une thérapie radicale ne dépasse pas 20% en 5 ans. Dans le cas du cancer métastatique, la situation est aggravée - en cas de tumeurs secondaires du larynx, les statistiques d'un pronostic à 5 ans sont fondamentalement absentes..

Par conséquent, la question de la transplantation de gorge n'est pas considérée comme pertinente et n'est pas du tout soulevée si elle est affectée par des métastases. De telles opérations sont exclues.

Aide psychologique

La confirmation du diagnostic de «cancer» a toujours été et sera un traumatisme moral profond pour une personne, car on ne peut pas s'y préparer. En ce qui concerne le processus métastatique, la situation est encore plus aggravée. Aider les personnes atteintes de cette maladie doit être non seulement thérapeutique, mais aussi psychologique, car une attitude positive aide une personne dans la lutte pour la vie..

La première chose qu'une personne éprouve lorsqu'elle apprend l'existence d'une tumeur cancéreuse dans son corps est la peur. Il peut être non seulement pour sa propre vie, mais aussi pour l'environnement immédiat - parents, enfants et conjoints. La peur est suivie de colère et d'agression, le patient se torture constamment avec des questions: "D'où vient cette maladie?", "Combien reste-t-il à vivre?" et "Où puis-je trouver de l'aide, où puis-je aller?"

Puis, fatiguée de lutter contre les expériences internes, la personne tombe dans un état dépressif, devient apathique, entre à peine en contact avec ses proches. Même si à ce moment un traitement efficace est sélectionné pour lui, une telle attitude psychologique ne contribuera pas à sa mise en œuvre réussie. C'est pourquoi il est si important de soutenir une personne moralement et de l'aider à surmonter les moments critiques survenus récemment..

L'évolution et le traitement de la maladie chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées

Les enfants. Les tumeurs métastatiques du larynx chez un enfant présentent les mêmes symptômes que chez l'adulte. Il convient de garder à l'esprit que plus le petit patient est jeune, plus il est difficile de contrôler le processus de métastase dans le corps - une tumeur dans la gorge peut rapidement se propager aux structures anatomiques voisines en peu de temps.

En règle générale, les proches du mineur n'ont pas besoin d'expliquer en quoi consiste un tel diagnostic. Un état pathologique entraîne des conséquences irréversibles de la part des organes internes vitaux et entraîne la mort d'un enfant. Le traitement des métastases du larynx chez les petits patients est compliqué par la croissance rapide de la tumeur. En tant que thérapie, les mêmes méthodes sont utilisées que chez l'adulte, mais le pourcentage de décès reste encore d'un ordre de grandeur supérieur par rapport à ce dernier.

Femmes enceintes. Porter un fœtus nécessite une dépense élevée de ressources naturelles du corps de la femme, ce qui réduit inévitablement le statut immunitaire. Ceci, à son tour, peut devenir une impulsion pour la propagation des métastases, si auparavant la future mère avait un processus tumoral primaire.

Une lésion métastatique du larynx aggrave considérablement le pronostic global de survie d'une femme, menace la grossesse et le développement du fœtus et entraîne diverses complications. En fonction du trimestre, les médecins choisissent les tactiques de traitement du patient, tout en étant toujours guidés par ses préférences.

Allaitement. Le manque de soins oncologiques adéquats dans le traitement de la tumeur primitive ou son traitement partiel pendant la grossesse provoque le développement d'un cancer métastatique de la gorge chez une jeune mère. Les métastases entraînent des conséquences irréversibles, le patient doit donc consulter un médecin dès que possible.

L'allaitement maternel et le traitement du cancer sont des choses incompatibles. Les substances radioactives et les métabolites de médicaments peuvent pénétrer dans le corps de l'enfant par le lait maternel, il est donc recommandé de refuser la lactation et de transférer le bébé vers une alimentation artificielle de haute qualité..

Les personnes âgées. Les métastases au larynx chez les personnes âgées entraînent les mêmes signes cliniques que chez les patients d'autres groupes. Un faible statut immunitaire et une mauvaise santé, provoqués par les caractéristiques du corps et le processus malin primaire, favorisent la croissance rapide et la propagation d'une tumeur secondaire dans la gorge, ce qui complique son traitement.

Le pronostic de survie des patients âgés est considéré comme l'un des pires. Personne ne peut dépasser le seuil de survie à 3 ans avec un tel diagnostic..

Processus de récupération après traitement

La période de rééducation après le traitement du processus malin dure au moins 1 mois. Immédiatement après l'intervention chirurgicale, le patient se trouve dans l'unité de soins intensifs, où des spécialistes surveillent ses signes vitaux. À ce moment, le patient reçoit un cours de soins intensifs, qui comprend les domaines suivants:

  • antibiothérapie;
  • traitement immunomodulateur;
  • nutrition parentérale;
  • soulagement adéquat de la douleur.

Une fois que l'état du patient s'est stabilisé, il est transféré au service. Avec le temps, le larynx guérit pendant au moins 3 semaines, au cours desquelles la personne recevra de la nourriture directement par la sonde nasogastrique. Dans la période postopératoire, les patients perdent leurs capacités de parole, mais si les cordes vocales restent intactes, un orthophoniste aidera à la restauration de la parole..

Il est extrêmement important de faire en sorte que le patient respire de l'air humidifié pour maintenir la muqueuse trachéale dans un état normal. De plus, la stagnation des expectorations dans les voies respiratoires ne doit pas être autorisée, il est nécessaire d'aider une personne à son excrétion, surtout si elle a peu de mobilité. Pour cela, le patient est périodiquement tourné, l'aidant à maîtriser des exercices simples d'exercices respiratoires, aérant souvent la pièce.

Après la sortie de l'hôpital, la rééducation se poursuit à domicile. Ce n'est un secret pour personne que chaque personne se sent beaucoup mieux dans ses propres murs, et ce fait peut avoir un effet positif sur le processus de récupération. Il est recommandé de manger plus de protéines et d'aliments faciles à digérer, de boire de l'eau propre, de suivre les recommandations de votre médecin et d'abandonner les mauvaises habitudes.

Régime

Il est conseillé aux personnes ayant des métastases dans la gorge et dans d'autres organes internes de consommer plus de fibres végétales, dont les fournisseurs sont des légumes et des fruits, des baies et des herbes, des haricots, des céréales et des céréales. Le régime peut inclure de la volaille et du poisson de mer diététiques, ainsi que de l'huile de tournesol raffinée. Quant aux produits laitiers fermentés, seuls les produits les plus frais avec une durée de conservation minimale sont autorisés pour les personnes atteintes de cancer..

Le menu doit exclure le café et le thé noir, les boissons gazeuses et alcoolisées, les marinades, les brochettes, les viandes fumées, les cornichons, les produits semi-finis et tout aliment en conserve. Il est recommandé de remplacer le sucre par du miel naturel et de refuser complètement les confiseries et pâtisseries à base de farine blanche. Les portions offertes au patient doivent être petites et la nourriture elle-même doit être fractionnée - 5 à 6 fois par jour. Il est important de bien mâcher les aliments, en évitant de trop manger ou, au contraire, l'épuisement du corps.

Traitement du cancer du larynx métastatique en Russie et à l'étranger

Nous vous invitons à découvrir comment la lutte contre les métastases dans le larynx est menée dans différents pays.

Traitement en Russie

Souvent, un diagnostic oncologique dans les cliniques domestiques est d'abord posé aux derniers stades de la maladie - III et IV, en ce qui concerne le processus de métastase. Ce sont les tumeurs métastatiques qui sont plus souvent détectées par les oncologues russes que le processus oncologique principal. Cela est généralement dû à des visites tardives intempestives chez un spécialiste et à une attitude négligente envers leur propre santé. Erreurs médicales moins courantes.

Après avoir détecté une lésion métastatique du larynx, le patient reçoit un schéma thérapeutique individuel. On ne peut pas dire que l'oncologie dans notre pays se développe à un rythme rapide, mais en tant que science, elle ne reste pas immobile. Peu à peu, de nouvelles méthodes de traitement sont introduites dans la pratique des médecins, qui sont effectivement utilisées à l'étranger et qui réussissent également en cas de cancer métastatique. Ces innovations sont particulièrement visibles dans les cliniques fédérales russes et les centres oncologiques privés situés à Moscou et à Saint-Pétersbourg..

Le coût du traitement dépend du volume des activités requises dans un cas clinique spécifique. Le montant total des diagnostics et des traitements est de 100 mille roubles.

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • FSBI «Centre de traitement et de réadaptation» du ministère de la Santé de Russie, Moscou. Les patients présentant un diagnostic oncologique au stade de la métastase se voient proposer toute la gamme de l'assistance nécessaire avec l'inclusion obligatoire de la psychothérapie et des services médicaux palliatifs. Le traitement est gratuit sur la base d'une assurance médicale obligatoire.
  • FSBI "Institut de recherche en oncologie nommé d'après N.N. Pirogov ", Saint-Pétersbourg. Une institution médicale fédérale de premier plan offrant des soins spécialisés aux personnes atteintes de cancer à tout stade de leur développement. Le traitement peut être effectué dans le cadre d'une police d'assurance ou sur une base rémunérée.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Traitement en Allemagne

La lutte contre les tumeurs malignes, y compris métastatiques, à l'étranger repose sur l'utilisation de techniques innovantes et une approche d'équipe de spécialistes du processus thérapeutique. Chaque patient, ayant postulé dans une clinique allemande, après l'examen reçoit un plan de traitement individuel, qui prend en compte les particularités de son diagnostic, son âge et son état de santé général..

Dans la lutte contre les néoplasmes malins du larynx de types primaires et secondaires, une attention particulière est accordée à la préservation des fonctions des organes ou à leur restauration ultérieure. Le traitement lui-même est effectué en utilisant à la fois des méthodes classiques et fondamentalement nouvelles. En cas de métastases, chaque patient reçoit les soins palliatifs nécessaires.

L'excision réussie des néoplasmes métastatiques dans le larynx augmente le pronostic de survie chez les patients jusqu'à 25%. La radio et la chimiothérapie, un traitement immunitaire et ciblé sont également nécessaires dans ce cas, car ils améliorent les résultats de l'approche chirurgicale. Le coût du traitement des métastases de la gorge dans les cliniques allemandes dépend de nombreux facteurs. En moyenne, le prix d'une opération avec un séjour hospitalier de 14 jours est de 20 mille euros. Le montant total d'un cours de thérapie dépend du volume des services médicaux fournis.

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • Centre médical "Nord Clinic Alliance", Brême. Certifié par DKG - la Société allemande du cancer, ce qui signifie un haut niveau de chirurgie, la disponibilité d'équipements modernes et la fourniture de services de qualité aux patients qui ont postulé dans un établissement médical.
  • Clinique académique Solingen. Selon la zone de la tumeur maligne, les médecins réséquent une partie du larynx ou tout l'organe. Pour améliorer la qualité de vie dans les étapes ultérieures, des spécialistes fournissent des soins palliatifs. La durée du séjour à la clinique dépend du stade de la maladie et du schéma thérapeutique prescrit.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Traitement du cancer avec métastases dans la gorge en Israël

Il n'y a pas de schéma standard pour traiter les métastases.Par conséquent, les oncologues israéliens, lorsqu'ils choisissent une stratégie thérapeutique, prennent en compte le nombre de néoplasmes secondaires dans le corps, leur localisation, la nature de la tumeur primaire, l'âge et l'état général de la personne. Les principales méthodes de traitement des métastases du larynx dans les cliniques du pays sont:

  • chimiothérapie;
  • radiothérapie - stéréotaxique, sélective, etc.;
  • embolisation tumorale;
  • ablation par radiofréquence;
  • intervention chirurgicale avec l'installation du système "Electro-larynx" lors de la laryngectomie;
  • thérapie ciblée;
  • la thérapie photodynamique;
  • Ingénierie génétique.

Dans les derniers stades, caractéristiques du cancer métastatique, en Israël, un autre domaine thérapeutique est utilisé - la lutte contre la douleur. Dans les cliniques d'oncologie, il existe des services spéciaux qui travaillent exclusivement avec des patients souffrant de douleur. La personne reçoit une pompe PCA contenant un analgésique. Il peut ajuster indépendamment le dosage du médicament en appuyant sur le bouton de l'appareil. Le traitement de la douleur pour les métastases de la gorge est utilisé en conjonction avec d'autres méthodes thérapeutiques.

Le coût du traitement dépend de la zone du processus malin dans le corps et d'autres facteurs connexes. Considérez les prix approximatifs en USD:

  • jour de laryngectomie et d'hospitalisation - à partir de 10 800;
  • élimination de la tumeur au laser - 16 000;
  • séance de chimiothérapie - 1080;
  • irradiation unique de 1 champ - 220.

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • Centre médical "Assaf Arofe", Tel Aviv. Une grande institution médicale d'État, sur la base de laquelle des médicaments et des méthodes innovantes sont développés et introduits dans la pratique oncologique. Accepte pour le traitement des patients israéliens et étrangers atteints de tout stade de sarcome et de cancer.
  • Clinique-les. Haima Sheba, Ramat Gan. Collabore avec les principaux centres médicaux du monde, appliquant avec succès leur expérience dans la pratique. Une personne de n'importe quel coin du monde peut visiter la clinique.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Complications

Considérez les conséquences du cancer du larynx métastatique:

  • Saignement. Peut survenir avant et après la chirurgie en raison de l'implication de gros gros vaisseaux dans le processus malin.
  • Augmentation du syndrome douloureux dû à des lésions des troncs nerveux et des terminaisons.
  • L'élargissement pathologique des ganglions lymphatiques est observé dans le contexte d'une violation de l'écoulement normal de la lymphe.
  • Affaiblissement ou perte de la voix. Le résultat de la propagation du processus tumoral aux cordes vocales ou de leurs dommages pendant le traitement chirurgical.
  • Détérioration persistante de l'état immunitaire.
  • Traumatisme mécanique de la trachée et de l'œsophage à la suite d'une intervention chirurgicale.
  • Insuffisance respiratoire et cardiovasculaire.
  • Intoxication du corps associée à la rupture de la formation de tumeurs.
  • Issue fatale.

Prévisions (combien en direct)

Avec des lésions métastatiques du larynx, une personne peut vivre en moyenne environ 8 mois. La médiane prédictive globale est de 5 à 9 mois. Le terme dépend entièrement du volume et de la nature des mesures thérapeutiques prises.

S'il y avait une seule tumeur métastatique dans la gorge et s'il n'y avait pas d'autres processus oncologiques secondaires dans le corps, le pronostic de survie à 3 ans est proche de 10%. Dans le cas de métastases multiples, les statistiques se dégradent à 2%.

L'utilisation de mesures de traitement sélectionnées de manière exhaustive avec l'utilisation de méthodes innovantes permet de prolonger la vie d'une personne de 6 mois supplémentaires par rapport à la thérapie traditionnelle.

Obtenir un handicap

La plupart des patients ayant des problèmes de cancer sont admissibles à une affectation de groupe d'invalidité. Ce processus est associé au contact avec le bureau de l'UIT (examen médical et social) pour passer l'examen approprié. Lors de l'enregistrement d'une invalidité, il est important que le patient soit en congé de maladie pendant au moins 4 mois.

Des lésions malignes des organes internes de stades III et IV et un pronostic clinique négatif sont à la base de la nomination de groupes d'incapacité à vie I et II. Pour contacter le Bureau de l'UIT, vous devez préparer et soumettre les documents suivants:

  • le passeport;
  • politique médicale;
  • renvoi à la commission;
  • demande à l'UIT au lieu de résidence;
  • des documents informant sur l'état de santé;
  • caractéristiques du dernier lieu de travail.

Après avoir soumis les documents, l'enquête est réalisée dans les 30 jours suivants. Obtenir une invalidité garantit à une personne la nomination d'une pension de l'État, l'achat gratuit ou préférentiel de médicaments et autres services sociaux.

La prévention

Les mesures qui peuvent prévenir le risque de lésions malignes du larynx ne sont pas connues avec certitude. Mais il existe des recommandations dont la mise en œuvre permet de réduire cette probabilité:

  • Cesser les mauvaises habitudes - tabagisme et alcoolisme.
  • Respect des mesures de sécurité lors du travail dans des conditions dangereuses pour la santé, en particulier, associées à la possibilité de dommages aux voies respiratoires.
  • Examens médicaux préventifs annuels.
  • Visite opportune chez un médecin en cas de signes de troubles de l'oropharynx.

Malheureusement, les métastases dans le larynx sont considérées comme un mauvais signe, indiquant une détérioration de l'évolution clinique de la maladie et du pronostic global pour le patient. Heureusement, la médecine moderne est en constante évolution, de sorte que les médecins ont la possibilité de gérer les processus métastatiques et l'espérance de vie humaine à l'aide de technologies innovantes..

Merci d'avoir pris le temps de répondre au sondage. L'opinion de chacun est importante pour nous.

Cancer du larynx de stade III

Signes cliniques

Le cancer du larynx de stade III se caractérise par la prévalence d'une tumeur avec une lésion de 1 à 3 de ses sections anatomiques, sans dépasser l'organe, ainsi qu'avec / sans affecter un l / nœud du cou (avec une augmentation de pas plus de 3 cm). Sur la base de ce qui précède, le principal symptôme du cancer du larynx du troisième stade est la paralysie d'un ou des deux cordes vocales, qui peut s'accompagner d'un enrouement ou d'une perte de voix, et en cas de lésion bilatérale, les cordes vocales peuvent bloquer complètement la lumière du larynx, empêchant le patient de respirer correctement (jusqu'à l'asphyxie, en raison de pourquoi une trachéotomie peut être pratiquée avant le début du traitement).

Si le ganglion lymphatique du cou est endommagé, le patient lui-même peut remarquer l'apparition d'un "gonflement" sur le cou, ce qui ne dérange plus (le ganglion est généralement indolore).

Symptômes spécifiques supplémentaires que le patient peut attirer l'attention du médecin pour inclure:

  • sensation de boule dans la gorge en avalant,
  • étouffement, toux (des stries de sang peuvent être détectées dans les expectorations)
  • mal de gorge au repos et en avalant
  • mauvaise haleine (putride)

Les symptômes courants de nombreux cancers et, en particulier, du cancer du larynx sont:

  • augmentation de la température corporelle à subfébrile et fébrile (avec l'ajout d'une infection bactérienne)
  • malaise constant;
  • anémie
  • perte de poids
  • fatiguabilité rapide
  • apathie, somnolence

Diagnostic de cancer de stade III

Pour diagnostiquer le cancer au troisième stade, le médecin recueille soigneusement une anamnèse de la maladie à partir des mots du patient, en se concentrant principalement sur ses plaintes..

De plus, sur la base des données de l'anamnèse et de l'examen physique (examen externe et palpation), un plan d'examen est attribué. Les principaux points de ce plan sont les méthodes d'enquête suivantes:

  1. Laryngoscopie indirecte et directe (fibrolaryngoscopie). Ce dernier vous permet d'inspecter toutes les parties du larynx avec un maximum de clarté. L'introduction de l'instrument dans le larynx ne cause aucun dommage au patient, permettant un enregistrement photo et vidéo de haute qualité.
  2. Lors de la fibrolaryngoscopie, une biopsie de la tumeur est réalisée et les échantillons de tissus obtenus sont envoyés pour des études histologiques (y compris immunohistochimiques) et cytologiques afin de formuler un diagnostic morphologique (pour comprendre quelle est la structure de la tumeur, le degré de sa différenciation)
  3. Échographie du cou et des organes abdominaux (pour exclure ou déterminer les métastases, leur emplacement et leur taille)
  4. Radiographie pulmonaire (pour exclure les métastases pulmonaires)

La médecine moderne permet non seulement de diagnostiquer une maladie, mais aussi d'identifier ses caractéristiques.

Si les données reçues ne sont pas suffisantes pour que le médecin diagnostique ou détermine l'opérabilité, il recourt à la prescription de méthodes de clarification ou de diagnostic supplémentaires:

  • tomodensitométrie (TDM) du cou, des organes thoraciques
  • imagerie par résonance magnétique (IRM du cou, des organes thoraciques, des organes abdominaux)
  • Étude des radio-isotopes des os du squelette
  • détermination de la relation entre une tumeur et la présence de HPV (HPV) - infection (HPV - Human Papilloma Virus)
  • diagnostic génétique moléculaire du tissu tumoral (lors de la planification d'une thérapie ciblée ou immunitaire)

Les méthodes de diagnostic ci-dessus sont nécessaires pour un diagnostic correct et un traitement approprié..

Traitement du cancer de stade III

Parmi tous les patients atteints d'un cancer du larynx qui sollicitent de l'aide auprès d'institutions médicales, les patients de stade III constituent le groupe le plus important et le plus diversifié en termes de prévalence. À cet égard, ces patients sont les plus difficiles à diagnostiquer et à choisir les tactiques de traitement. C'est pourquoi la thérapie complexe (une combinaison de traitement chirurgical, radiologique et médicamenteux) est le plus souvent utilisée pour lutter contre le cancer au troisième stade. En règle générale, seuls un démarrage rapide et la combinaison correcte de tous les types de traitement ci-dessus peuvent obtenir l'effet maximal, c'est-à-dire guérir cette maladie.

Chirurgie

Le type de traitement le plus radical du cancer du larynx reste chirurgical (laryngectomie / résection du larynx + lymphadénectomie cervicale). Mais surtout, cette position fait référence à la localisation des plis du processus tumoral et aux limites claires de la tumeur primaire. En outre, sous réserve d'une opération radicalement réalisée, l'effet peut être consolidé par radiothérapie. Les prothèses vocales actuellement existantes, installées simultanément à l'ablation du larynx, permettent au patient de retrouver une qualité de vie décente sans perte de voix le plus tôt possible (à partir de 2 semaines après le jour de l'intervention).

Chimiothérapie

En cas de tumeurs infiltrantes et étendues à la section supra pliante, le traitement le plus efficace est l'initiation d'un traitement par chimiothérapie (néoadjuvante) ou par chimioradiothérapie combinée. Le schéma thérapeutique standard de première intention est le TPF (taxanes, préparations à base de platine, 5-fluorouracile). Un cours dure 4 à 5 jours en milieu hospitalier. Cycle de 21 jours (cela signifie que 3 semaines doivent s'écouler du premier jour du premier cours de chimiothérapie au premier jour du deuxième cours). Après 2-3 cours, un examen de contrôle est prescrit, l'effet est évalué et d'autres tactiques sont déterminées par le conseil. Pour la chimioradiothérapie combinée, les préparations de platine sont administrées chaque semaine pendant la radiothérapie. Le schéma de polychimiothérapie, les dosages des médicaments et les modes d'administration sont déterminés individuellement par le chimiothérapeute pour chaque patient, en fonction de son état général, des indicateurs d'examen, ainsi que du type et de l'étendue de la tumeur.

Dans certains cas, à condition que la tumeur soit très sensible (cela est révélé pendant le processus de traitement), la guérison peut se produire sans effectuer l'opération.

Radiothérapie

La radiothérapie, comme la chimiothérapie, en monovariant n'est pas utilisée dans le cancer du larynx de stade III. En association avec la chimiothérapie, à condition que la tumeur soit très sensible, elle est utilisée en cure radicale (en portant la dose focale totale à 65-70 Gy). Le traitement est effectué 5 jours par semaine à un RDI 2Gy / jour, respectivement, dure environ sept semaines de travail. Le radiologue détermine individuellement le mode de radiothérapie postopératoire, en fonction des facteurs pronostiques (déterminés en fonction de l'examen histologique du matériel chirurgical).

Régime

Manger un patient atteint d'un cancer du larynx devrait empêcher l'aggravation des symptômes initiaux de la maladie et des effets secondaires du traitement, ainsi que l'épuisement du corps. Les aliments doivent être bien traités thermiquement et mécaniquement afin qu'ils ne blessent pas le pharynx et soient rapidement absorbés. La température des aliments avant utilisation doit être proche de la température ambiante. Les produits consommés sont soigneusement broyés et pris en petites portions 5 à 6 fois par jour. Le volume d'eau consommé n'est pas inférieur à 2 litres.

  • soupes écrasées visqueuses cuites dans un bouillon de viande faible en gras;
  • bouillie de céréales semi-visqueuse, bouillie dans de l'eau en deux avec du lait;
  • plats de poisson bouillis, hachés avec un mélangeur;
  • purées de légumes de pommes de terre, carottes, citrouilles, betteraves et choux;
  • fruits fraîchement pressés, jus de légumes (sauf acides)
  • produits laitiers fermentés, y compris les yaourts, le kéfir et le lait cuit fermenté.

Assurez-vous de tenir compte du fait que les aliments ne doivent pas être frits, épicés, contenir des épices et des assaisonnements. Vous devriez également renoncer au café, au thé fort et aux boissons alcoolisées..

Prévoir

Si le diagnostic a été fait correctement et que le traitement a été commencé en temps opportun, le taux de survie à cinq ans des patients diagnostiqués avec un cancer du larynx de stade III est d'environ 50 à 80%. Le patient doit se rappeler que cela dépend non seulement de plusieurs des facteurs ci-dessus, y compris l'expérience et le niveau de professionnalisme du médecin, le soutien technique et médicamenteux de la clinique, mais aussi du désir du patient de récupérer. Le respect scrupuleux des recommandations du médecin avant, pendant et après le traitement est tout aussi important pour obtenir un résultat positif dans la lutte contre la maladie.

Ablation du larynx pour une période postopératoire de tumeur maligne

Si vous décidez de ne pas subir de traitement, de ne pas subir de chirurgie en raison de la peur de la trachéotomie et de la perte de la voix, c'est la mauvaise décision.

Dans un délai d'un mois après l'opération, vous vous sentirez normal et pourrez commencer à vivre une vie normale. Par exemple, 5 semaines après l'opération, nous avons commencé à développer un projet spécial, j'ai commencé à filmer pour d'autres tâches..

Il est important de se rappeler que si vous fumez, si votre proche fume, il vaut certainement mieux arrêter cette habitude. Mais il est également très important de surveiller attentivement votre corps. Tout d'abord, derrière la voix et l'enrouement, même s'il apparaît parfois.

Bien et encore: arrêter de fumer

Quels sont mes projets? Plus de trois mois se sont écoulés depuis la date de l'opération. La chimiothérapie a pris fin. Le contrôle a montré que tout allait bien.

Nous sommes sur le point de lancer ce projet spécial. Pour moi et pour ma femme, peut-être surtout, il était psychothérapeutique - raconter, aider, ne pas porter en soi, expérimenter.

Nous passons également à une nouvelle étape à Everland - le projet est sur le point d'être redémarré. Et nous pourrons employer plus de personnes handicapées. J'espère que cela aide aussi les personnes qui n'ont pas de voix en raison d'une laryngectomie.

J'ai l'intention de tourner une série de documentaires sur des spécialistes en situation de handicap - congénitale, acquise, peu importe. Des personnes qui, malgré des limitations physiques, se réalisent dans le métier. Un voyage au Kazakhstan, Sarapul, Saint-Pétersbourg.

Vivre, travailler, contrôler ma condition, observer le corps - c'est mon plan. C'est bien que maintenant je comprenne comment vous pouvez nager dans la mer - cela signifie qu'il y a aussi des options de loisirs ici. Merci à Denis et Yulia Smolyakov pour les conseils!

Parmi tous les cancers, cette dépendance est la plus courante. Les tumeurs malignes peuvent être localisées dans différentes parties de la gorge et se développer à des rythmes différents. Cela dépend en grande partie de ce qui est devenu les conditions préalables à la formation de la maladie et des mesures prises pour la combattre. Souvent, la seule façon d'influencer la maladie est une intervention chirurgicale. Selon le stade auquel la tumeur a été détectée, les méthodes de sa mise en œuvre seront différentes. L'opération est une méthode de traitement efficace uniquement en combinaison avec une exposition aux médicaments et aux radiations..

Les symptômes de la maladie

Le cancer du larynx peut être observé chez les hommes et les femmes, cependant, selon les statistiques, la forte moitié de l'humanité représente près de 85% des cas. Les experts attribuent cela à une consommation d'alcool plus intense, au tabagisme et à des conditions de travail difficiles. Le danger particulier de la maladie réside dans le fait que pendant longtemps ses symptômes apparaissent plutôt faiblement, ressemblant à un rhume prolongé, un mal de gorge ou une laryngite. Souvent, même les spécialistes expérimentés ne peuvent pas identifier l'oncologie sans une série d'examens complexes. Cependant, c'est à partir de la deuxième étape que le traitement chirurgical du cancer devient possible. Ses symptômes sont:

  • douleur aiguë dans la gorge, pire lors de la déglutition;
  • enrouement ou enrouement de la voix, parfois - sa perte complète;
  • douleur dans les oreilles, la tête, la mâchoire inférieure;
  • perte de poids corporel déraisonnable;
  • toux, parfois avec du sang dans les expectorations;
  • perte d'appétit;
  • visualisation de la tumeur à l'examen.

Très souvent, la formation et la croissance de tissus cancéreux s'accompagnent d'un affaiblissement général du système immunitaire - maladies respiratoires et inflammatoires régulières, troubles digestifs et perte générale de force. En plus d'un inconfort sévère dans la région de la gorge, les symptômes suivants peuvent être observés:

  • détérioration de l'état des dents;
  • mauvaise haleine;
  • faiblesse et étourdissements;
  • nausée et vomissements;
  • perte de conscience déraisonnable;
  • constipation ou diarrhée;
  • troubles cardiaques.

Plus la maladie progresse, plus les symptômes sont prononcés. Si les soins médicaux commencent à être fournis à partir du deuxième stade de l'oncologie, les chances de vaincre la maladie sont assez élevées..

Raisons de développement

Le larynx est l'organe des voies respiratoires supérieures qui est le plus en contact avec le monde extérieur. C'est par ses services que passe l'air pollué, à partir duquel des substances nocives s'accumulent dans les muqueuses et les tissus. Il existe trois conditions préalables principales à la formation de la maladie: l'âge, le sexe et l'hérédité. De plus, les causes du cancer de la gorge comprennent:

  • laryngite et pharyngite chroniques;
  • amygdalite et inflammation des amygdales;
  • infections bactériennes et fongiques;
  • maladies des voies respiratoires inférieures;
  • formes avancées de caries;
  • non-respect de l'hygiène bucco-dentaire;
  • dommages mécaniques.

La catégorie à haut risque comprend les hommes âgés de 40 à 60 ans qui vivent en ville. De plus, la situation est aggravée par de mauvaises habitudes, une charge constante sur le larynx et les cordes vocales et une situation environnementale défavorable. Une place très importante parmi les prérequis est occupée par un facteur héréditaire - la présence d'une pathologie dans la famille augmente le risque de développer un cancer de près de cinq fois.

Toute maladie, même aussi grave que l'oncologie, répond mieux au traitement dans les premiers stades. Le cancer du larynx peut entrer en rémission à long terme après la chirurgie. Avec un traitement rapide, les chances de succès sont très élevées. Le médecin sélectionnera le schéma thérapeutique optimal:

Habituellement, l'oto-rhino-laryngologiste est le premier à exprimer des soupçons de cancer de la gorge. Après une série d'examens, il pourra soit dissiper les doutes, soit, si les craintes sont confirmées, transférer le patient sur le compte de l'oncologue. Avant de procéder à d'autres diagnostics, le médecin essaiera de préciser autant que possible le tableau clinique. Pour ce faire, il posera au patient les questions suivantes:

  1. Quel type de symptômes est devenu la raison d'aller chez le médecin?
  2. Depuis combien de temps?
  3. À quelle vitesse progresser?
  4. Quels sont les résultats de l'enquête reçus par l'ancien spécialiste?
  5. De quelles maladies des voies respiratoires supérieures le patient avait-il??
  6. Y a-t-il eu un traitement?
  7. Quels autres troubles de santé sont observés?

Après cela, un certain nombre d'examens de laboratoire et d'appareils seront effectués, notamment des tests sanguins cliniques et biochimiques, l'échographie, l'IRM et la laryngoscopie. La méthode la plus efficace est considérée comme une biopsie de la gorge..

Le choix de la méthode d'intervention chirurgicale dépend toujours d'un certain nombre de caractéristiques individuelles de l'organisme et de l'évolution de la maladie. La localisation de la tumeur, sa taille et la présence de métastases jouent un rôle clé. En fonction de ces facteurs, le spécialiste peut choisir l'une des méthodes chirurgicales. Ceux-ci inclus:

  • Chordectomie. Il est exécuté dans la zone des cordes vocales et des plis qui les entourent. Selon le stade de la pathologie, tous les tissus ou seulement une partie d'entre eux peuvent être prélevés..
  • Hémilaryngectomie. Il consiste à prélever les tissus du larynx. Il est effectué dans les cas où la tumeur est située dans la section médiane et empêche la mobilité des cordes vocales.
  • Laryngectomie laryngée supérieure. Elle est réalisée lorsque la tumeur est située sur le bord externe de l'organe. Le plus souvent, il est possible de préserver les cordes vocales et la capacité de parler au nom du patient.
  • Laryngectomie totale. Elle est réalisée avec une grosse tumeur et son extension au-delà du larynx. Dans ce cas, le retrait complet de l'organe et la formation d'un espace respiratoire artificiel sont nécessaires..
  • Chirurgie au laser. Cela n'est possible que dans les cas où la tumeur est située dans le larynx supérieur et est de petite taille. La méthode la plus sûre, cependant, a des indications très limitées.

Le plus souvent, une intervention chirurgicale s'accompagne d'une pharmacothérapie, d'un système de compte-gouttes de produits chimiques et d'une exposition aux rayonnements. Dans ce cas, il devient nécessaire d'installer une sonde de gastrostomie, qui est insérée dans la cavité abdominale pour fournir une nutrition lorsqu'il est difficile de la réaliser de manière naturelle..

Dans la très grande majorité des cas, les maladies oncologiques ne sont pas complètement guéries, mais entrent en rémission, dont la durée dépend de nombreux facteurs. Même avec un traitement complet en temps opportun, le risque de rechute ne peut être complètement exclu. Pour réduire sa probabilité, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • effectuer tous les traitements nécessaires, y compris ceux répétés;
  • soutenir l'immunité du corps naturellement et à l'aide de médicaments;
  • subir des examens préventifs réguliers;
  • surveillez votre état de santé général;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • surveiller la routine quotidienne, l'activité physique et la qualité nutritionnelle.

Avec un traitement réussi, la maladie peut entrer en rémission pendant plus de vingt ans. Cependant, aucun des patients n'est à l'abri de complications - troubles des cordes vocales et des voies respiratoires, effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie. De plus, toutes les conséquences du traitement sont tolérées par l'organisme beaucoup plus facilement que le développement sans entrave de la maladie, qui conduira invariablement à la mort..

Le cancer de la gorge (larynx) est considéré comme une maladie dangereuse, qui se manifeste par des modifications malignes des tissus du larynx. Le cancer du larynx est plus fréquent chez les personnes âgées après 55 ans qui fument et abusent de boissons alcoolisées. Mais il y a des moments où des personnes menant un mode de vie sain tombent malades du cancer du larynx.

Comment l'oncologie du larynx est-elle traitée?

Pour le traitement d'une tumeur maligne du larynx, des agents chirurgicaux et radiologiques sont associés, ainsi qu'une chimiothérapie. La méthode de guérison chirurgicale dans le processus oncologique du larynx est choisie en fonction de l'emplacement de la tumeur et du stade de la maladie.

Tout est décidé personnellement en fonction d'un problème spécifique. La chirurgie du cancer du larynx a un effet positif dans les premier et deuxième stades de la maladie, à condition que la taille de la tumeur soit petite.

Les experts essaient de sauver autant d'organes supplémentaires dans le processus d'impact opérationnel, mais ce n'est pas toujours possible de le faire.

Types de traitement chirurgical du cancer du larynx:

  • Chordectomie. Pendant l'opération, la corde vocale est retirée et, dans certains cas, toutes les cordes vocales. Une telle opération est réalisée avec une formation oncologique existante dans une corde vocale, sans pathologie de sa mobilité. Cette opération peut être effectuée chirurgicalement ou avec un laser. La chordectomie est autorisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale. Le traumatisme d'une telle intervention dépend du degré de la maladie. Cette opération est généralement effectuée après une trachéotomie, ce qui aidera à créer une respiration normale après la chirurgie. Comme pour tout traitement chirurgical, la chordectomie a ses probables problèmes: prolifération des granulations, saignements (pendant / après la chirurgie), emphysème sous-cutané. Cette intervention chirurgicale affecte la parole de toutes les manières possibles - lorsqu'une partie des cordes vocales est éliminée, la voix est sauvegardée, mais un enrouement peut être présent. Et avec l'ablation complète des ligaments, le discours habituel est perdu.
  • Hémilaryngectomie. Une telle opération est rarement réalisée, au cours de laquelle la moitié du larynx est retirée. La voix du patient peut être enregistrée. L'invasion chirurgicale est réalisée lorsque l'oncologie est localisée dans la section médiane du larynx et que sa localisation interfère avec la mobilité de la corde vocale (à condition que l'oncologie n'ait pas affecté la commissure). Ce type d'intervention présente un gros inconvénient - le spécialiste doit faire de nombreuses incisions à l'aveugle, sans tenir compte de la limite d'éducation.
  • Laryngectomie laryngée supérieure. Avec cette intervention chirurgicale, seul le larynx supérieur est retiré, sans affecter les cordes vocales. Il convient à la localisation de l'oncologie dans la partie supérieure du larynx. En période postopératoire, le patient doit porter une trachéotomie pour assurer la perméabilité des voies respiratoires. Avec la laryngectomie laryngée supérieure, la voix du patient reste.
  • Laryngectomie totale. Pendant la chirurgie, tout le larynx est retiré. Elle est réalisée lorsque la maladie oncologique a capturé tout le larynx, mais ne s'est pas déplacée au-delà. Au cours de l'intervention chirurgicale, les plis du vestibule, les cordes vocales, l'os hyoïde, les trois anneaux du larynx et le cartilage cricoïde sont enlevés. Si le processus oncologique est étendu, d'autres parties peuvent être retirées..
  • Gastrostomie. Au cours de ce type d'intervention, un accès non naturel est fait dans la cavité de l'estomac à travers la paroi abdominale antérieure et une sonde d'alimentation spéciale (gastrostomie) est insérée dans l'estomac lui-même. Une sonde de gastrostomie permet d'assurer une nutrition adéquate pendant la chimiothérapie ou la radiothérapie. Le tube est retiré dès que le patient commence à avaler de la nourriture indépendamment.
  • Chirurgie au laser. Ce type d'intervention est réalisé lorsqu'une tumeur oncologique est retrouvée superficiellement; elle n'est pas réalisée pour tous les patients. La chirurgie au laser pose parfois des problèmes et est généralement parfaitement tolérée.

La radiothérapie et la chimiothérapie ne sont pas autorisées à tous les stades de l'oncologie. Parmi les principales méthodes, seule l'opération est utilisée.

Radiothérapie. Il est utilisé en parallèle avec un traitement chirurgical. La radiothérapie peut être effectuée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur. Et parfois même après la chirurgie - pour éliminer ce que l'opération ne pouvait pas supprimer. Le cours de la thérapie au laser dure 8 semaines avec des séances cinq fois par semaine. Il est permis de l'utiliser lorsque la maladie réapparaît après un traitement chirurgical. La radiothérapie a des effets secondaires:

  • fatiguabilité rapide;
  • sensation de bouche sèche;
  • perte d'odeur et de goût;
  • guérison difficile après des opérations dentaires;
  • changement de voix.

La posologie de la thérapie au laser dans le traitement du cancer du larynx est calculée par un médecin expérimenté. A la fin de la radiothérapie, le patient est suivi et testé. Après la radiothérapie, le patient a besoin de beaucoup de temps pour récupérer, car son corps s'affaiblit sous l'influence des radiations.

Après une telle thérapie, le patient doit être au repos et plus de repos, ainsi que rester à l'air frais. Et pour augmenter l'immunité, le médecin prescrit des médicaments immunomodulateurs.

Chimiothérapie. Il est administré par voie intraveineuse, et a donc un grand nombre d'effets secondaires:

  • chute de cheveux;
  • la croissance des cellules sanguines ralentit;
  • le patient commence à souffrir plus souvent de maladies infectieuses;
  • problèmes avec le système gastro-intestinal.

Une fois la chimiothérapie terminée, les cheveux sont restaurés, mais la couleur et la structure des cheveux changent. Le patient est autorisé à passer la période de rééducation à domicile. Il est conseillé au patient de manger des aliments riches en protéines et de marcher plus souvent à l'air frais..

À quoi s'attendre négativement de l'ablation du larynx

Comme toute méthode de traitement, la chirurgie comporte des complications:

  • saignement;
  • infection;
  • respiration difficile;
  • gonflement excessif;
  • caillots sanguins;
  • aphonie (manque de voix);
  • lésion de la trachée / de l'œsophage;
  • récidive de la maladie.

N'oubliez pas non plus les facteurs qui peuvent augmenter le risque de problèmes:

  • âge avancé;
  • obésité;
  • fumeur;
  • un certain nombre d'autres pathologies;
  • interventions chirurgicales précoces sur le larynx;
  • erreur de nutrition;
  • Diabète;
  • radiothérapie / chimiothérapie.

Tous les facteurs de risque sont pris en compte par un spécialiste avant la laryngectomie et discutés.

Comment se prépare l'ablation du larynx

Avant le traitement chirurgical, un examen complet est effectué:

  • contrôle du larynx;
  • analyse de biopsie (pour établir un diagnostic précis);
  • laryngoscopie;
  • analyses de laboratoire (sang, urine);
  • radiographie pulmonaire;
  • ECG;
  • CT;
  • consultation avec un spécialiste des troubles de la parole (pour une laryngectomie complète).

Période postopératoire

Après la cure opératoire, le patient se trouve dans l'unité de soins intensifs, où il est surveillé (des compte-gouttes intraveineux sont effectués, le pouls, la respiration et la pression artérielle sont surveillés). Pour le patient, les experts recommandent de respirer plus profondément, de tousser complètement et de se retourner plus souvent pour faciliter l'évacuation des expectorations accumulées dans les poumons. Pour éliminer le fluide accumulé, le patient subit plusieurs désinfectations.

Et pour les sensations douloureuses, des analgésiques sont utilisés.

Le tissu de la gorge prendra 3 semaines pour guérir. Une sonde nasogastrique est installée pour que le patient puisse manger. Le patient n'est pas capable de parler, mais pendant cette période, un spécialiste des problèmes d'élocution aide. Le patient doit respirer de l'air humide, car cela aidera à ne pas dessécher la membrane muqueuse de la trachée. Avec l'aide de médecins spécialistes, le patient reçoit une formation sur les soins appropriés de la trachéotomie. La période de rééducation dure un mois.

Le patient peut retourner au travail en toute sécurité et à son mode de vie habituel, mais la natation est inacceptable. Les médecins parlent de l'effet de l'eau sur la zone de l'opération et de la prise de douche / bain.

Comment restaurer votre voix après avoir retiré le larynx

La conséquence la plus grave de la chirurgie totale est la perte de la voix et de la respiration nasale. Il existe trois méthodes de récupération vocale:

  • Voix œsophagienne. Il est considéré comme le moyen le plus ancien par lequel le patient apprend à avaler de l'air pour prononcer un mot ou une phrase, et non à inhaler (comme dans des conditions normales). Un certain nombre de spécialistes de divers domaines de la médecine (oncologie, orthophonie, psychologie, exercices de physiothérapie) travaillent avec le patient. Le processus d'apprentissage est assez long (plusieurs mois), mais il ne nécessite ni équipement spécial ni assistance manuelle.
  • Prothèses vocales. Dans le processus de prothèse, un implant spécial (prothèse vocale) est installé, qui est installé dans le trou (shunt) entre le pharynx et la trachée. Principalement utilisé pour la chirurgie de pontage trachéopharyngien et trachéo-œsophagien. La durée de vie d'une telle prothèse est de 1,5 an, puis une deuxième chirurgie est nécessaire.
  • Larynx électronique. Cette méthode utilise un dispositif spécial de formation de la voix qui nécessite l'utilisation des mains et de la formation.