Principal
Myome

Sarcome cutané - symptômes, diagnostic, traitement et prévention

Le site fournit des informations de base à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Le sarcome cutané est un néoplasme malin des cellules du tissu conjonctif situé dans la peau.

Fondamentalement, le sarcome cutané est localisé dans les zones suivantes:

  • tibia;
  • hanche;
  • avant bras;
  • estomac;
  • cage thoracique.

En fonction de l'origine cellulaire, on distingue les types de sarcomes cutanés suivants:
1. Liposarcome.
2. Fibrosarcome (le type le plus courant).
3. Léiomyosarcome.
4. Angiosarcome, etc..

Facteurs de risque de sarcome cutané

Symptômes

L'apparence et les symptômes de la maladie peuvent varier considérablement en fonction de l'origine de la tumeur.

Les sarcomes peuvent métastaser dans divers organes. En fonction de l'emplacement des métastases, des symptômes d'accompagnement se produiront. Le plus souvent, les angiosarcomes métastasent. Caractérisé par des métastases aux poumons, moins souvent aux ganglions lymphatiques et à d'autres organes.

L'apparition de douleurs et de sensations de tiraillements désagréables est associée à la germination du sarcome cutané dans les vaisseaux, les nerfs, les articulations et les os les plus proches. C'est à ce stade que le patient cherche généralement un médecin..

Si un sarcome cutané est suspecté, sa photo peut être facilement trouvée dans un livre de référence ou sur Internet, mais dans tous les cas, vous devez immédiatement consulter un médecin. Seul un spécialiste qualifié peut poser le bon diagnostic et prescrire un traitement, évitant ainsi le développement de complications.

Diagnostique

Traitement du sarcome cutané

Le traitement du sarcome cutané peut être de plusieurs types:
1. Traitement chirurgical.
2. Radiothérapie.
3. Chimiothérapie.
4. Combinaison de différentes méthodes.

Le choix de la méthode de traitement est effectué par un oncologue qualifié et dépend du stade de la maladie, du type de sarcome cutané, de la présence d'une pathologie concomitante chez le patient, de l'absence ou de la présence de métastases.

En présence d'un sarcome solitaire sans métastases, il se limite parfois à l'ablation chirurgicale de la tumeur.

Prévention et pronostic

Le pronostic de la maladie dépend du type de tumeur et de la présence de métastases. Par exemple, dans le fibrosarcome, qui est caractérisé par une croissance lente et des métastases rares, le pronostic est généralement bon..

Les mesures de prévention du sarcome cutané sont:

  • traitement rapide des maladies infectieuses, inflammatoires et allergiques de la peau;
  • traiter les blessures traumatiques et prévenir les nouvelles blessures;
  • protéger la peau des rayons ultraviolets excessifs et des irritants.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Sarcome de la tête

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Le sarcome de la tête est une tumeur maligne qui est très souvent une cause de décès. Le plus souvent, la tête est affectée par un sarcome synovial, c'est-à-dire une tumeur solitaire faussement encapsulée. Le néoplasme est localisé dans le tiers supérieur de la tête, sur la face latérale et sous le muscle sternocléidomastoïdien.

Les oncologues distinguent 4 types de sarcome synovial pouvant toucher la tête:

  • Cellule ronde, avec des cavités contenant des masses de type mucus.
  • Une tumeur composée de cellules similaires à l'épithélium mais formant une structure alvéolaire.
  • Sarcome à cellules fusiformes.
  • Type de cellule polymorphe.

Sarcome du crâne

Le sarcome du crâne est une maladie tumorale maligne qui provoque une compression du cerveau et l'apparition de symptômes neurologiques. Les diagnostics les plus courants sont les chondosarcomes et les ostéosarcomes. Le traitement de ce type de néoplasme est inefficace, car le sarcome récidive et métastase. Pour le diagnostic, des méthodes d'imagerie par résonance magnétique et calculée sont utilisées. Dans certains cas, la craniographie est utilisée.

Le traitement du sarcome crânien vise à normaliser la pression intracrânienne, à prévenir les récidives et les métastases. Si le sarcome est causé par une diminution progressive de la vision, une intervention chirurgicale, une décompression des nerfs optiques, un shunt lomboporitonéal sont utilisés.

Sarcome de l'œil

Le sarcome de l'œil est le plus fréquent chez les enfants d'âge préscolaire. La tumeur se développe à partir de l'épisclère ou des tissus du périoste, affectant un côté. Au premier stade, la maladie ressemble à un chalazion, car elle affecte les parties supérieures de l'orbite. Le premier symptôme d'un néoplasme malin est un gonflement, une rougeur de la paupière et un gonflement de l'orbite. Après un certain temps, le prolapsus commence à se développer. Si le sarcome est palpable, il peut être ferme ou élastique au toucher, selon la source de croissance. Le néoplasme est capable de se développer à travers la peau, créant des adhérences.

Le sarcome de l'œil atteint une grande taille en peu de temps. En raison de la croissance progressive de la tumeur, le patient ressent une douleur éclatante dans l'orbite et dans l'orbite derrière l'œil. Le déplacement du globe oculaire et la limitation de sa mobilité sont très souvent observés. Le principal symptôme du sarcome oculaire progressif est l'exophtalmie unilatérale. Si un sarcome affecte l'orbite de l'œil, il peut se développer, c'est-à-dire métastaser dans la cavité nasale, la cavité crânienne ou les sinus paranasaux.

En raison de la prolifération des sarcomes et de la douleur constante, des troubles visuels précoces surviennent chez les patients, qui entraînent des changements tels que: atrophie et stagnation de la tête du nerf optique, hémorragies rétiniennes et changements dégénératifs, cécité unilatérale, ulcères et érosion. Le sarcome oculaire est diagnostiqué à l'aide d'études radio-isotopiques, d'un examen cytologique, d'un tableau clinique général, d'une tomographie aux rayons X et d'autres méthodes.

Le traitement d'une tumeur maligne consiste en l'ablation chirurgicale du sarcome et d'une partie de tissu sain (dans certains cas, l'orbite est complètement nettoyée). Dans la période postopératoire, le patient subit une exposition aux rayonnements, des transfusions sanguines régulières et une chimiothérapie.

Sarcome du nez

Un sarcome du nez est une tumeur maligne qui affecte les cavités internes du nez. Le développement d'un sarcome dépend des tissus dont il est issu. Ainsi, le nez est le plus souvent touché:

  • Fibrosarcome - se développe à partir des tissus mous conjonctifs du nez, est très malin. Progresse rapidement, est capable de métastaser avec le flux sanguin.
  • Ostéosarcome - se développe à partir du tissu osseux, se développe rapidement et métastase vers les poumons.
  • Lymphosarcome - se développe à partir de cellules lymphoïdes, métastases à travers les vaisseaux lymphatiques. Affecte généralement le cornet ou le septum nasal, peut se reproduire.
  • Chondrosarcome - se développe à partir du cartilage des voies nasales. Très malin, métastase avec le flux sanguin.

Les symptômes du sarcome nasal dépendent du type de tumeur, de son emplacement et de son stade de développement. Les symptômes correspondent à des stades pathologiques: latence, croissance à l'intérieur des voies nasales, métastases aux organes voisins, lésions des ganglions lymphatiques et des organes et systèmes distants.

Le sarcome du nez est diagnostiqué à l'aide d'un examen histologique et d'un certain nombre de techniques combinées. En termes de traitement, les oncologues utilisent la radiothérapie et la chimiothérapie. L'ablation chirurgicale de la tumeur est considérée comme une méthode radicale..

Sarcome du visage

Le sarcome facial est une maladie extrêmement rare et maligne. La particularité de la tumeur est sa croissance lente et, dans certains cas, ses métastases. Le plus souvent, le sarcome affecte la lèvre supérieure, les ailes nasales, les paupières et les sillons nasogéniens. Dans les premiers stades, le sarcome apparaît comme une légère induration. Bientôt, la peau au-dessus du nodule commence à s'ulcérer et à se recouvrir d'une croûte qui, même après le retrait, repousse. Il existe plusieurs types de lésions cutanées malignes. De par sa nature et l'évolution de la maladie, le sarcome du visage peut être comparé au cancer de la peau à cellules squameuses ou au basilome.

Le sarcome du visage peut affecter des parties individuelles du visage et métastaser progressivement les zones adjacentes. Ainsi, le sarcome le plus courant du nez, des lèvres, des yeux et de la peau du visage. Le diagnostic de sarcome présente certaines difficultés. Puisque même dans les derniers stades de développement, le sarcome peut être confondu avec une tumeur bénigne. Afin de reconnaître avec précision la maladie, une biopsie est réalisée (prélèvement de tissus pour examen histologique ou cytologique).

Pour le traitement du sarcome de la peau, recourir à des méthodes de radiothérapie, de chirurgie et de techniques combinées. Les métastases sont traitées par chimiothérapie et radiothérapie, qui détruisent les cellules malignes.

Sarcome de la gorge

Le sarcome de la gorge est un processus malin qui se développe en raison d'une inflammation chronique. En règle générale, le sarcome survient dans les zones de métaplasie et de dysplasie épithéliale. Il existe deux types de sarcomes affectant la gorge: le tissu conjonctif et l'épithélium. Le premier groupe comprend le sarcome à cellules fusiformes, le lymphosarcome, le fibrosarcome et le réticulosarcome. Le deuxième groupe comprend - adénocarcinome, tumeurs indifférenciées et carcinome épidermoïde.

Les symptômes du sarcome de la gorge dépendent de l'emplacement de la tumeur et de la direction de sa croissance. Si le gonflement est situé dans la partie supérieure de la gorge, il perturbe la respiration et provoque des saignements. Un sarcome peut métastaser et se développer dans les os du crâne, perturbant la fonction des nerfs crâniens. La tumeur peut se développer à travers les parois latérales, provoquant des douleurs dans l'oreille et une perte auditive. Dans certains cas, le sarcome métastase aux ganglions lymphatiques cervicaux.

Le sarcome est diagnostiqué par radiographie et examen instrumental. Pour clarifier le diagnostic, une imagerie par résonance magnétique et une tomodensitométrie sont effectuées. En cas d'examen morphologique, le sarcome de la gorge est diagnostiqué par une biopsie. En raison des caractéristiques anatomiques de la structure de la gorge, le traitement est effectué par des méthodes de radiothérapie et de chimiothérapie. Le pronostic du sarcome de la gorge est mauvais et l'efficacité du traitement dépend de la rationalité de l'utilisation de la radiothérapie.

Le sarcome de la tête est caractérisé par une croissance et une progression rapides. Dans les premiers stades, le patient ne ressent pas de symptômes douloureux, mais dès que le néoplasme commence à se développer et à se métastaser dans les tissus voisins, de fortes douleurs apparaissent. Le sarcome récidive dans 65% des cas, des métastases régionales apparaissent dans 25% des cas et des métastases à distance dans 40%. Le traitement du sarcome de la tête est complexe et combiné. Les oncologues utilisent des traitements chirurgicaux et des radiations.

Symptômes du sarcome des tissus mous, ses causes, ses types et son pronostic

Le sarcome des tissus mous est un groupe de tumeurs malignes se développant à partir des tissus du corps humain: adipeux, conjonctif, synovial, épidermoïde, tissu sous-cutané, musculaire et nerveux. Peut-être que le mésoderme ou la couche embryonnaire est un composant de la tumeur. Les caractéristiques comprennent la localisation de la tumeur dans n'importe quelle zone. Un sarcome de bas grade survient dans 15% des cas.

La couche de tissu conjonctif protège le corps humain des dommages mécaniques et des substances dangereuses. Chaque cellule du tissu conjonctif est auxiliaire de tous les organes.

La lésion des membres inférieurs est de 60%, la tête et le corps - 30%. Se produit également chez les enfants et les personnes âgées.

Code CIM-10: С45-С49, selon le type de sarcome.

Qu'est-ce que le sarcome et ses types

Remarque! De telles tumeurs peuvent être diagnostiquées chez les hommes et les femmes de la catégorie d'âge de 20 à 50 ans, un tiers de ces maladies sont diagnostiquées chez les enfants.

Le sarcome se forme dans les structures des tissus mous contenant du tissu adipeux, des couches de tissu conjonctif, des tendons et des muscles striés.

Le sarcome des tissus mous fait référence à des maladies oncologiques avec un taux de mortalité élevé, il a tendance à métastaser rapidement et forme des foyers secondaires dans les poumons, le foie et d'autres tissus. Le sarcome peut survenir sur n'importe quelle partie du corps humain où se trouvent des tissus mous - sur les fesses, les doigts, le dos, les avant-bras, les jambes, les pieds, etc. Plus souvent, les tumeurs des tissus mous (OMT) sont situées sur les membres inférieurs, sur les cuisses, moins souvent sur les bras, le cou, la tête.

Le sarcome des tissus mous au toucher est dense, mou ou gélatineux, sans capsule, se forme généralement comme une seule tumeur, mais on trouve également de multiples formations. Par exemple, fibrosarcome - tumeur dense au toucher, liposarcome ou angiosarcome - doux, myxome - gélatineux.

Comment se déroule le traitement

Pour un patient avec un diagnostic de sarcome, le traitement est choisi en fonction du type de néoplasme et du stade de développement du processus pathologique. En oncologie moderne, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

Type de néoplasmeActivités de guérison
Tumeur dans les tissus mousAblation chirurgicale.
Radiothérapie.

Prescription de médicaments anticancéreux (décarbazine, andriamycine, épirubicine)

le sarcome de KaposiOpération (excision chirurgicale, congélation des formations oncologiques).
Chimiothérapie avec Gemcitabine, Taxotere.

Sarcome de JungGreffe de cellules souches.
Prendre des médicaments (doxorubicine).

Thérapie localisée (chirurgie locale ou application de radiothérapie).

Le plus souvent, les médecins ont recours à un traitement complexe d'une tumeur maligne. Des cours de thérapie par l'exercice, des procédures de physiothérapie aident à consolider les résultats obtenus. L'utilisation de remèdes populaires, de produits homéopathiques, d'acupuncture n'est pas exclue. Dans les cas graves, accompagnés de lésions à grande échelle des membres, ils ont recours à leur amputation.

Une bonne nutrition du patient joue un rôle important dans la réussite du cours thérapeutique. Les aliments recommandés pour les cancers comprennent:

  • foie (bœuf, poulet, porc);
  • beurre de haute qualité;
  • noix, céréales;
  • produits laitiers fermentés;
  • fruits et légumes riches en vitamine C.

Avec les tumeurs malignes, la farine, les aliments sucrés, frits, gras, fumés et autres qui sont lourds pour le corps deviennent interdits.

Après avoir terminé le traitement du cancer, le patient doit consulter périodiquement l'oncologue, subir un examen médical tous les 2-3 mois. Les patients qui ont terminé avec succès un cours thérapeutique sont enregistrés auprès d'un médecin pendant 3-6 ans.

Cliniques de premier plan en Israël

Ce type de sarcome peut être classé dans les types suivants:

  • alvéolaire;
  • angiosarcome;
  • hémangiopéricytome (malin);
  • le chondrosarcome extraskeletal;
  • épithélioïde;
  • fibrosarcome;
  • liposarcome;
  • léiomyosarcome;
  • mésenchymome (malin);
  • histiocytome fibreux (malin);
  • schwannome (malin);
  • sarcome synovial;
  • rhabdomyosarcome.

Il existe également une classification des sarcomes par malignité. Les tumeurs à faible malignité se distinguent par une différenciation élevée et un apport sanguin limité, il y a peu de cellules tumorales et de foyers de nécrose, mais il y a beaucoup de stroma. Les tumeurs hautement malignes sont caractérisées par une faible différenciation et se divisent activement. L'approvisionnement en sang de ces cellules est bon, il existe des foyers de nécrose et de cellules tumorales, le stroma est petit. Dans ce cas, le développement de la maladie se produit beaucoup plus rapidement..

Rappelles toi! En raison du fait que ces types de néoplasmes ont de nombreuses formes et variantes nosologiques, ce type de tumeur est renvoyé à la section la plus difficile de l'oncomorphologie..

Parmi ces néoplasmes, il existe des tumeurs bénignes, semi-malignes (destructrices ou intermédiaires) et malignes. Les semi-malins ont des rudiments multicentriques et une croissance agressive prononcée. Et bien qu'ils ne métastasent pas, ils peuvent rechuter même après le retrait et le traitement combiné.

La Classification internationale des maladies (code Mkb10 - C49) distingue un grand nombre de tumeurs des tissus mous:

  • tissu adipeux;
  • fibroplastique (myofibroblastique);
  • fibrohistiocytaire;
  • muscle lisse;
  • péricytique (périvasculaire);
  • musculature squelettique;
  • vasculaire;
  • ostéochondral;
  • tractus gastro-intestinal stromal;
  • tumeurs nerveuses;
  • différenciation indéfinie;
  • sarcomes indifférenciés.

Chacun de ces types de tumeurs est subdivisé en plusieurs types supplémentaires. Parmi eux: cellule claire, petite cellule ronde desmoplasique, pléomorphe, fibromyxoïde (faible malignité), cellule fusiforme, etc. Également diagnostiqués: sarcofibromes, blastomes des tissus mous, sarcome de Kaposi, neurofibrosarcomes, lymphangiosarcomes, myxofibrosarcomes, lipofibromatose, tumeur de Triton et autres types.

Sarcome chez les enfants

Chez les enfants de la naissance à 21 ans, les types de tumeurs suivants peuvent être diagnostiqués par ordre décroissant de fréquence:

  1. rhabdomyosarcome (PMC) (classique et alvéolaire) - 57% des cas. Le sarcome alvéolaire est rare chez les adultes, mais chez les enfants, il affecte généralement les poumons. L'embryon est formé à partir d'un type spécifique de tissu mou;
  2. sarcome d'Ewing extra-osseux ou extra-osseux (PPNEO) - 10% des cas;
  3. synovial - 8%;
  4. schwannomes - 4%;
  5. fibromatose, sarcome indifférencié, tumeur neuroectodermique périphérique (PNET) - dans 2% des cas.

En oncologie pédiatrique, ces tumeurs sont appelées «tumeurs solides», ces tumeurs représentent environ 6 à 7% de tous les types de cancer et occupent la troisième place dans la fréquence de diagnostic chez les enfants après des néoplasmes du système nerveux central et des neuroblastomes.

Les sarcomes des tissus mous diffèrent selon le type.

Épithélioïde

C'est un type rare de sarcome malin. Il est formé à partir de tissu cellulaire épithélioïde. Extérieurement, il ressemble à un nœud avec une teinte gris-jaune. Il pousse sous la peau, pénètre profondément, atteint les tendons et les os. Les jeunes hommes, les enfants et les personnes âgées souffrent plus souvent - moins souvent. Localisé dans les extrémités - il affecte les genoux des jambes, l'épaule, l'avant-bras et les mains. Peut survenir dans les tissus pelviens.

Angiosarcome

La tumeur se développe à partir des tissus du système vasculaire. Il a l'apparence d'une formation grumeleuse à consistance élastique. Il n'a pas de frontières claires, pénètre dans les muscles et les vaisseaux sanguins des membres inférieurs, du cœur, du foie, de la tête, du visage. Il affecte les glandes mammaires, la peau et parfois la cavité abdominale. Metastase aux ganglions lymphatiques.


Angiosarcome au cœur

Fibrosarcome

Le néoplasme provient du tissu conjonctif. Il a une forme ronde et bosselée et se développe séparément des tissus voisins. La peau au-dessus ne change pas. Le sarcome myofibroblastique ne se manifeste pas pendant longtemps. Les tissus musculaires et tendineux sont affectés. Metastase dans les vaisseaux. Les enfants de moins de cinq ans sont malades.

Fibrosarcome du petit bassin

Léiomyosarcome

La tumeur est formée de cellules de tissu musculaire lisse. Il est malin et affecte plus souvent les femmes. Agressif, difficile à traiter. Le pronostic de cette maladie est extrêmement défavorable. Il n'est pas possible de guérir le sarcome.

Liposarcome

Il est formé de cellules graisseuses de fibres. Les tissus mous souffrent, les lésions osseuses sont secondaires. Le liposarcome est malin. Atteint de grandes tailles jusqu'à 20-25 cm Pénètre profondément, endommageant la structure musculaire des membres - cuisse, épaule. Affecte l'espace rétropéritonéal.


Liposarcome sur une main humaine

Schwannome

Avec le sarcome, les nerfs des tissus périphériques sont endommagés. Peut être bénin ou malin. Il se développe dans n'importe quelle partie du corps. L'espèce maligne affecte souvent le nerf auditif. La localisation est vue dans les mains, les pieds, l'avant-bras. Une tumeur bénigne est curable, elle se forme chez les personnes âgées, mais une tumeur maligne - chez les jeunes de moins de 40 ans.

Sarcome à cellules fusiformes

Le sarcome à cellules fusiformes est un néoplasme de différents types de cellules et de fibres du fuseau conjonctif. La formation en coupe ressemble à un enchevêtrement de fibres enchevêtrées. Le processus capture la peau, les muqueuses, divers tissus. Adolescents touchés pendant la puberté.

Rhabdomyosarcome

Une forme rare de tumeur est formée à partir de cellules musculaires. C'est une pathologie maligne des muscles squelettiques. Il endommage les tissus de la tête et du cou, les membres inférieurs et supérieurs. Elle est localisée dans le système génito-urinaire, dans la poitrine, le dos et l'abdomen. Les hommes sont à risque.


Rhabdomyosarcome du nasopharynx chez l'homme

Hémangiopéricytome

Ce type de tumeur est malin. Formé à partir de cellules capillaires. Il est rare, ne pousse pas rapidement. Il peut apparaître partout où il y a des capillaires. Les métastases pénètrent dans les organes internes - le foie et les poumons, atteignent le tissu osseux. Des rechutes de la maladie sont observées.

Mésenchymome

Se compose de plusieurs composants cellulaires. Il pousse lentement. Parfois rapidement, il atteint une taille impressionnante. Les adultes de moins de quarante ans sont malades.

Sarcome synovial

Le sarcome synovial est formé à partir de la membrane synoviale des articulations et des ligaments. Il ne se développe pas dans une capsule, il pénètre de manière diffuse à la fois dans les tissus et les os. Début de la maladie - un nœud blanc doux apparaît. Par la suite, il durcit. Le synoviome est dangereux et progresse rapidement. Des rechutes se produisent. Fréquent chez les 15-20 ans.

Sarcome synovial de l'articulation du genou

Sarcome épithélioïde

Formé à partir de cellules de tissu épithélial. Le néoplasme ressemble à un nœud jaune d'un diamètre de deux à cinq centimètres. Il est formé de cellules en forme de fuseau contenant des changements nécrotiques. Le processus malin se produit sous la peau, moins souvent il atteint les tissus mous et les os. Le groupe à risque comprend la population masculine âgée de 20 à 40 ans, les enfants et les personnes âgées - moins souvent.

Alvéolaire

L'origine de ce néoplasme est inconnue. Il pousse lentement, ne se montrant d'aucune façon pendant 10 ans. Il atteint une grande taille et ne cause pas d'inconfort. Le sarcome alvéolaire des tissus mous affecte les muscles et les tissus profonds de la cuisse, du bas de la jambe, de l'épaule, de la tête et du cou. Le groupe à risque comprend les enfants et les adolescents.

Stades de développement des sarcomes

Le cancer des tissus mous se développe en plusieurs stades (stades):

  • Étape 1. La tumeur est caractérisée par un faible niveau de malignité et l'absence de métastases;
  • Étape 2. La tumeur peut grossir jusqu'à 5 cm;
  • Étape 3. À ce stade, nous pouvons déjà parler de la prévalence du processus cancéreux, des métastases peuvent être observées dans les ganglions lymphatiques voisins, il y a des métastases à distance, la taille de la tumeur elle-même est supérieure à 5 cm;
  • Le stade 4 est caractérisé par une activité tumorale élevée et la présence de métastases dans les tissus distants.

Activités de guérison

Habituellement, pour le traitement de cette maladie, des méthodes de traitement combinées sont utilisées, dont le choix dépend de la taille et de l'emplacement de la tumeur cancéreuse, du degré de malignité de la pathologie, de la propagation des métastases..

Si l'ablation radicale de la tumeur est possible, la chirurgie est utilisée. Parfois, avec des lésions étendues, une amputation d'un membre est effectuée. Si la tumeur est petite, elle est retirée avec une petite portion de tissu sain. La récidive de la maladie est possible si le néoplasme est endommagé pendant la chirurgie.

Lors de l'utilisation de la radiothérapie avec la méthode chirurgicale, il est possible de préserver le membre affecté et toutes ses fonctions. Dans les temps modernes, le nombre d'opérations radicales avec ablation d'un membre a diminué à 1%, depuis que les radiations ont commencé à être utilisées.

Pour les tumeurs isolées, une intervention chirurgicale est également réalisée, mais avec l'utilisation de la chimiothérapie. Cette méthode de traitement élimine toutes les cellules cancéreuses. Pendant le traitement, divers produits chimiques sont utilisés qui sont très efficaces. Dans certains cas, la chimiothérapie est prescrite comme traitement palliatif pour réduire la taille du néoplasme, réduire la manifestation des symptômes de la pathologie et augmenter la durée et la qualité de vie du patient. Si le traitement ne donne pas les résultats nécessaires, le médecin remplace les médicaments par d'autres. Habituellement, après une chimiothérapie, un patient atteint de cancer se sent beaucoup mieux..

Facteurs de risque

Les vraies raisons de la formation de sarcomes des tissus mous ne sont pas claires, mais il existe une certaine liste de facteurs qui contribuent au développement d'un processus tumoral de ce type:

  • anomalies et syndromes génétiques (syndrome de Werner ou de Gardner, polypose intestinale, etc.);
  • VIH, herpès;
  • effet cancérigène des substances nocives;
  • impact environnemental hostile (mauvaise écologie, production nocive, etc.);
  • blessures fréquentes;
  • abus de stéroïdes anabolisants à base de stéroïdes;
  • conditions précancéreuses (neurofibromatose, ostéite déformante - maladie de Paget et autres);
  • attaques virales agressives

Les raisons

Les causes de la maladie et les moments provoquants peuvent être:

  • Cicatrices sur la peau après des blessures, des opérations;
  • Exposition aux radiations;
  • Traitement avec des stéroïdes anabolisants;
  • Virus et bactéries;
  • Prédisposition génétique;
  • Contact avec des substances nocives;
  • Pathologies précancéreuses.

Le sarcome, contrairement au cancer typique, survient souvent à un jeune âge. Les causes de cette pathologie chez un enfant n'ont pas encore été établies par la médecine..

Symptômes des sarcomes des tissus mous

Bien que de nombreuses tumeurs différentes soient cachées sous le concept de «sarcome des tissus mous», elles présentent des symptômes communs:

  • perte de poids nette et rapide;
  • sensation constante de fatigue, fatigabilité rapide;
  • avec le développement du processus tumoral, le cancer devient visible, cela peut être remarqué même sans l'utilisation de dispositifs de diagnostic;
  • à un stade avancé du cancer, des douleurs peuvent survenir (lorsque le cancer affecte les terminaisons nerveuses);
  • la peau sur la tumeur change de couleur et apparaît.

En règle générale, cette symptomatologie se manifeste à des stades assez tardifs de la maladie, lorsqu'il n'y a presque aucune chance de guérison..

Rappelles toi! La maladie se manifeste par des symptômes similaires à ceux des maladies bénignes guérissables.

À l'extérieur, le cancer des tissus mous peut ressembler à un nœud rond de couleur jaunâtre ou blanche. Le néoplasme peut être indolore au début, la surface du nœud est lisse ou bosselée, la taille peut atteindre 30 cm La tumeur elle-même est inactive, il y a une augmentation de la température au-dessus de la zone tumorale (elle diffère de la température des zones saines).

L'absence de symptômes évidents aux stades initiaux est la principale caractéristique de ce type de sarcome. Lorsqu'une tumeur survient dans l'épaisseur des muscles, elle reste inaperçue jusqu'à ce qu'elle apparaisse à la surface et forme un gonflement.

Ne perdez pas de temps à chercher un prix de traitement contre le cancer inexact

* Uniquement à condition que des données sur la maladie du patient soient reçues, un représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Les principaux symptômes qui devraient vous amener à consulter un médecin sont:

  1. une tumeur qui se développe profondément dans les tissus mous (généralement dans les cuisses);
  2. la tumeur vient de l'épaisseur des muscles;
  3. mobilité limitée de l'éducation;
  4. après une blessure (ecchymose), un gonflement reste sur le site de la blessure pendant une longue période.

Avec une tumeur maligne élevée, une hyperthermie, un manque d'appétit, une hyper-transpiration et une faiblesse peuvent être observés..

Si le sarcome est situé près du nez, l'un des symptômes de la maladie peut être la congestion nasale, qui ne disparaît pas pendant longtemps. Avec un sarcome musculaire des organes génitaux, une constipation, des passages d'urine peuvent être observés, chez les femmes - des saignements vaginaux, du sang peut être trouvé dans l'urine. Si les patients commencent à se plaindre d'une vision double, il y a une paralysie du nerf facial, le sarcome est situé à la base du crâne et endommage les nerfs crâniens.

Lorsque le sarcome est localisé sur la cuisse, une induration atypique peut être observée, qui peut être de structure différente. Cette pathologie se déroule sans signes évidents, mais à mesure que le cancer se développe, des tissus anormaux se développent, commencent à faire pression sur les structures voisines, des poches, des fractures et des fonctions motrices altérées apparaissent.

Important! Les sarcomes des tissus mous sont considérés comme des maladies graves et dangereuses. Ils sont considérés comme les plus agressifs et métastatiques dans les stades précoces par rapport aux cancers courants..

Symptômes et signes

Malgré la variété des formations de tissus mous tumoraux, il existe des symptômes communs dans le sarcome des tissus mous:

  • œdème progressif;
  • fortes sensations douloureuses;
  • fonctionnement insuffisant de l'organe sur lequel se trouve la tumeur;
  • violation de l'activité motrice si la pathologie se développe sur le bras ou la jambe;
  • fractures pathologiques fréquentes.

Lecture recommandée Élimination de l'hémangiome avec un laser chez les enfants et autres méthodes

Les autres symptômes du sarcome des tissus mous comprennent des signes directement liés à l'emplacement de la tumeur. Si le néoplasme est situé près des yeux, alors les globes oculaires gonflent, il n'y a pas de syndrome douloureux. La compression des nerfs optiques peut entraîner une déficience visuelle. Lorsqu'elle est localisée près du nez, la respiration nasale devient difficile. Avec la formation d'un sarcome sur les organes génitaux ou les voies urinaires, des saignements vaginaux surviennent chez la femme, des troubles urinaires, des douleurs, des taches de sang dans les urines.

Dans les premiers stades, les symptômes peuvent être absents. Lorsque le néoplasme commence à se développer dans les tissus ci-dessous, le tableau clinique suivant apparaît:

  • l'hyperthermie se produit;
  • la faiblesse grandit;
  • la fatigue augmente;
  • perte d'appétit;
  • le poids corporel diminue;
  • il y a une violation de la circulation sanguine;
  • une gangrène ou des saignements abondants peuvent survenir;
  • il y a une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux;
  • lorsqu'il est localisé sur le cou, il y a des difficultés à respirer et à avaler de la nourriture.

Pour le sarcome des tissus mous, les méthodes de traitement peuvent être différentes et sont sélectionnées individuellement après un examen complet.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de cette maladie commence par un examen médical personnel, au cours duquel le médecin recueille une anamnèse et note des signes cancéreux externes de nature générale.
Après cela, le patient subit des études supplémentaires:

  1. divers tests sanguins pour les marqueurs tumoraux, également analyse cytogénétique, analyse pour l'histologie et la biopsie;
  2. Examen aux rayons X;
  3. PET scan utilisant du glucose radioactif;
  4. angiographie;
  5. TDM, IRM, diagnostic échographique.

L'analyse immunohistochimique est réalisée à l'aide de marqueurs tels que des marqueurs de prolifération cytospécifiques spécifiques aux tissus.

Diagnostique

Si les médecins pensent que vous pourriez avoir un sarcome des tissus mous, ils feront des analyses de sang, des radiographies et des scans. Ces études sont nécessaires pour exclure d'autres maladies et conditions. Si les résultats montrent que vous avez un sarcome, les médecins vous orienteront vers un centre spécialisé.

Vous devrez peut-être subir une biopsie. C'est le seul moyen sûr de diagnostiquer le sarcome des tissus mous. La biopsie consiste à prélever un échantillon de cellules du tissu tumoral et à les examiner au microscope.

Le spécialiste utilisera une aiguille fine pour faire la biopsie. Vous recevrez un anesthésique local pour engourdir la zone avant que l'aiguille ne pénètre dans la tumeur.

Les biopsies tissulaires ne doivent être effectuées que par un spécialiste qui les fait régulièrement et qui possède des connaissances spécialisées dans ce domaine. Il est important que la biopsie soit correctement effectuée pour réduire les risques de propagation du cancer. De plus, cela peut affecter le type de traitement que vous devez recevoir..

Traitement du sarcome chez les enfants et les adultes

Le sarcome peut-il être complètement guéri? La difficulté du traitement réside dans le fait que même l'ablation chirurgicale de la tumeur au début de sa formation ne donne pas une garantie à 100% de guérison. Cela est dû au fait que les sarcomes sont plus susceptibles de rechuter, ce qui peut apparaître quelques mois après le retrait. L'option de traitement est sélectionnée par les médecins individuellement pour chaque patient.

L'élimination du foyer principal de la maladie peut être basée sur le "principe de la gaine", lorsque la formation est éliminée avec une sorte de capsule dans laquelle elle se développe. Si ce principe n'est pas applicable, la suppression de zonage est utilisée lorsque les zones de tissu sain situées autour de la tumeur sont supprimées. Cette méthode est nécessaire pour éviter les rechutes. S'il est impossible d'appliquer le principe zonal de l'ablation (si la tumeur a une grande zone de localisation), le membre du patient est amputé.

Après un traitement chirurgical, ou si la tumeur est inopérable, une chimiothérapie ou une radiothérapie est utilisée.

La chimiothérapie avant la chirurgie peut réduire la taille de la tumeur et détruire les micrométastases, ce qui aidera à réaliser une chirurgie épargnant les organes. Les médicaments les plus couramment utilisés en chimiothérapie sont: "Cyclophosphamide", "Doxorubicin", "Etoposide" et autres, avec des composants similaires.

La radiothérapie a un rôle préventif car elle peut réduire le risque de rechute. L'irradiation est également prescrite avant la chirurgie pour faciliter l'intervention chirurgicale..

En règle générale, une thérapie complexe est utilisée dans le traitement des sarcomes des tissus mous. La chirurgie est généralement associée à la radiothérapie et à la chimiothérapie. Le traitement du sarcome pour une maladie récurrente est similaire au traitement précédent. Ils peuvent également effectuer une excision de la tumeur, effectuer un cours de radiothérapie ou un cours de curiethérapie (s'il n'y avait pas de rayonnement externe).

Lorsque des métastases se produisent, le traitement est effectué par chimiothérapie et une thérapie locale est utilisée - chirurgie et radiothérapie. Ensuite, ils prennent des médicaments: "Trofosfamide", "Etoposide", "Idarubicin". En cas de métastases d'organes internes, seuls des nœuds uniques sont supprimés, cela n'a aucun sens de supprimer plusieurs métastases - il n'y aura aucun effet. Dans ce cas, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées. Combien de temps ils vivent à 4 degrés - dépend du corps humain.

Si le pronostic est mauvais, la greffe de cellules souches allogéniques et gallo-identiques est réalisée en immunothérapie après le traitement.

Important! Cette maladie se caractérise par une mortalité élevée des patients.

Méthodes traditionnelles de traitement

Des méthodes alternatives de traitement du cancer des tissus mous sont incluses dans la thérapie complexe. Ils sont généralement utilisés pour soulager les tumeurs superficielles..

Pour réduire la douleur, utilisez un mélange de goudron de bouleau et d'oignon cuit dans une enveloppe comme compresse.

Pour dissoudre la tumeur, les lotions sont faites de tissu de lin trempé dans du jus de morelle.

Une lotion à partir d'une teinture de bourgeons de bouleau est utilisée pour le sarcome externe sous forme de lotions.

En tant qu'antiémétique après la chimiothérapie, un mélange de quantités égales de jus de viorne, d'aloès et de citron mélangé avec du miel et du lait (300 ml) est utilisé. Ce remède est pris deux fois par semaine..

Régime alimentaire pour le sarcome

En plus d'utiliser des remèdes populaires comme thérapie auxiliaire, il est également nécessaire d'établir un régime alimentaire approprié, dans lequel vous devez manger de manière fractionnée et diversifier les aliments avec des vitamines et des minéraux. Les aliments doivent être faibles en gras, frits et les aliments épicés sont également exclus.

Traitement et pronostic

La thérapie des néoplasmes est complexe. Un traitement opportun ne garantit pas que le patient sera guéri. Il y a des rechutes fréquentes.

Les directives cliniques sont les suivantes:

  • Chirurgical;
  • Polychémothérapie;
  • Radiothérapie.

Traitement opératoire

Le stade initial de la maladie permet d'effectuer une opération pour préserver l'organe atteint. Des opérations de reconstruction sont effectuées pour l'autotransplantation tissulaire.

Une opération de préservation d'un organe n'est pas effectuée si le tissu musculaire, les principaux vaisseaux et de nombreuses terminaisons nerveuses sont largement affectés. Dans ce cas, une opération est effectuée pour amputer le membre..

La tumeur est retirée avec la capsule. Si cela ne peut être fait, les tissus sains sont retirés. L'élimination des cellules cancéreuses est nécessaire pour exclure la récidive.

Traitement médical

La chimiothérapie est effectuée dans les cours. Prescrire 2 ou 3 cours, en prenant une pause de 3-4 semaines. Le traitement commence par la sélection de médicaments qui inhibent les cellules cancéreuses. Le traitement est effectué sous forme de monothérapie ou d'une combinaison de plusieurs médicaments. La chimiothérapie est utilisée avant et après la chirurgie.

Une immunothérapie est administrée. En agissant sur le système immunitaire, les médicaments détruisent la tumeur et ne provoquent pas d'effets secondaires chez une personne..

Radiothérapie

La radiothérapie est utilisée en cas de contre-indications à la chirurgie. L'efficacité ne peut pas être atteinte. Utilisé pour le traitement postopératoire. Parfois, cela est fait avant la chirurgie pour réduire la taille de la lésion..

Le pronostic dépend de nombreuses raisons: le degré et le stade du sarcome, le traitement thérapeutique. Seule une approche intégrée du traitement, l'utilisation de toutes les méthodes de traitement et l'opération pourront donner un résultat positif.

Si la maladie est diagnostiquée tardivement, le résultat du traitement est décevant - le taux de survie à cinq ans ne peut être atteint que 15%. Le traitement de la maladie au stade initial conduit à un pronostic conditionnellement favorable. 50 à 70% des patients vivent. Les rechutes se produisent.

Les conséquences du sarcome

Avec les grands sarcomes, les conséquences suivantes peuvent être observées:

  • des métastases se forment;
  • ils peuvent presser les organes environnants;
  • les membres (jambes) sont déformés, les os peuvent se briser;
  • des symptômes d'obstruction intestinale et de perforation peuvent apparaître;
  • les ganglions lymphatiques sont comprimés, ce qui entraîne une violation de l'écoulement de la lymphe, puis un éléphantiasis se produit;
  • avec la désintégration d'une formation tumorale, une hémorragie interne se produit;
  • la vision, l'ouïe, la parole peuvent être altérées, la mémoire est réduite;
  • la sensibilité cutanée est altérée.

Nutrition

Comme dans le cas d'autres maladies oncologiques, les aliments pour sarcome des tissus mous ne doivent pas contenir:

  • aliments trop gras;
  • viandes fumées;
  • préservation;
  • d'autres types d'aliments malsains;
  • de l'alcool.

Les patients doivent surveiller attentivement leur alimentation et donner la préférence à l'utilisation de légumes, de fruits, de céréales, de viande diététique et de produits laitiers.

Le respect des règles d'une alimentation saine et des recommandations du médecin traitant augmente considérablement l'efficacité du traitement.

Pronostic de survie

Le sarcome est difficile à prédire, car l'issue de la pathologie peut être influencée par divers facteurs: le stade de la maladie, le degré de malignité, la présence de métastases, etc..

Rappelles toi! Le cancer des tissus mous diagnostiqué aux stades 1 et 2 est conventionnellement reconnu comme favorable en termes de pronostic - le taux de survie est d'environ 50 à 75%, car il existe un risque élevé de récidive de la maladie.

Fondamentalement, le cancer diagnostiqué au stade de l'apparition des métastases donne un faible pourcentage de survie à cinq ans - environ 15% des cas.
Le taux de survie pour le sarcome des tissus mous dépend de l'état du patient et du traitement correctement prescrit, avec les symptômes émergents de la maladie, le pronostic est mauvais. Si le traitement est commencé à temps et est effectué selon les derniers protocoles, l'effet du traitement sera plus favorable..

Chez les enfants atteints de sarcome des tissus mous, le taux de survie à dix ans atteint 70%, cinq ans - 75% (avec néoplasmes sur les membres) et 60% si diagnostiqué sur le visage.

Effets secondaires du traitement

Tous les traitements peuvent avoir des effets secondaires. Beaucoup d'entre eux sont à court terme et disparaîtront après la fin du traitement. Par exemple, la chimiothérapie peut entraîner une diminution du nombre de cellules sanguines, ce qui augmente le risque d'infection, d'anémie et de saignement. Habituellement, tout revient à la normale après la fin du traitement..

Certains effets secondaires, tels que l'apparence, la sensation ou la fonction des membres, sont à long terme.

Le type d'effets secondaires que vous pourriez avoir dépendra du type de traitement et de l'emplacement de la tumeur dans votre corps. Certaines personnes ont très peu d'effets secondaires, tandis que d'autres en ont plus. Votre équipe médicale discutera de tous les effets secondaires possibles (à long et à court terme) avant de commencer le traitement du sarcome.

Classification des espèces

Il existe différentes classifications pour le sarcome des tissus mous. Si nous considérons la structure directe de la tumeur, il est courant de faire la distinction entre des types tels que:

  • Fibrosarcome. Formé à partir de tissu fibreux;
  • Liposarcome. Formé de tissu adipeux;
  • Angiosarcome. Formé à partir des vaisseaux du système circulatoire;
  • Léiomyosarcome. Formé de tissu musculaire lisse;
  • Rhabdomyosarcome. Formé à partir de tissu musculaire strié;
  • Sarcome synovial. Formé à partir de tissus trouvés dans les articulations.


Fibrosarcome des tissus mous sur la jambe inférieure de l'enfant
Selon le degré de malignité, la tumeur peut être:

  • Haut degré de malignité. Un tel sarcome est caractérisé par une croissance active et un grand nombre de foyers nécrotiques. Les métastases, en règle générale, sont localisées dans des organes distants plutôt que dans les ganglions lymphatiques les plus proches;
  • Faible degré de malignité. Étant donné qu'une telle tumeur a un apport sanguin plutôt faible, le taux de division des cellules atypiques est faible. Des foyers de nécrose peuvent être présents, mais ils sont beaucoup moins nombreux que dans le premier cas. Les métastases ne se produisent pratiquement pas.

Le type de sarcome dépend non seulement de la nature de son traitement, mais également du pronostic estimé du résultat..

ethnoscience

Dans certains cas, les patients utilisent des méthodes traditionnelles de traitement du sarcome. L'aloès, à partir duquel la teinture est fabriquée, a fait ses preuves dans ce cas. Pour cela, cinq feuilles d'une plante de trois ans sont coupées en petits morceaux et versées avec un demi-litre de vodka, laissé infuser pendant deux semaines. La teinture prête est bu trois fois par jour, une cuillère à soupe. Le traitement avec des remèdes populaires peut être effectué à l'aide de raisins. Ses fruits non mûrs sont pétris et appliqués sous forme de compresses sur les zones touchées du corps.

Souvent, les patients cancéreux utilisent le champignon chaga pour traiter la pathologie. Il est trempé dans l'eau et laissé pendant quatre heures. Ensuite, le champignon est broyé dans un hachoir à viande, la masse est divisée en cinq parties et cinq parties d'eau sont ajoutées à chaque partie. Le mélange est laissé pendant deux jours, puis le liquide est égoutté, la pulpe est extraite. L'eau dans laquelle le champignon a été préalablement infusé est ajoutée au liquide, le mélange résultant est consommé trois verres par jour.

L'absinthe est également utilisée pour traiter le cancer. Il est collecté et broyé. Une cuillerée de matières premières est versée avec un verre d'eau bouillante, placée dans un bain-marie et bouillie jusqu'à ce que l'eau s'évapore à moitié. Ils boivent un remède populaire à trente grammes par jour.

Remarque! Certaines plantes utilisées par la médecine traditionnelle pour le traitement des sarcomes contiennent des substances toxiques, de sorte que le dosage du médicament doit être strictement observé.

Souvent, les patients utilisent des compresses de jus de morelle noire. Il est pressé hors du fruit, trempé dans un bandage de gaze, puis appliqué sur les zones touchées.

Métastase

Le sarcome d'Ewing métastase le plus souvent aux poumons, un peu moins souvent au tissu osseux et à la moelle osseuse. Dans les derniers stades, les métastases affectent le système nerveux central. Les cas de métastases à la plèvre, aux ganglions lymphatiques médiastinaux, aux autres organes internes et à l'espace rétropéritonéal sont assez rares.

En raison de l'apparition très précoce et de la progression rapide, la présence de métastases est observée chez la moitié des patients qui ont d'abord sollicité une aide médicale..

  • hématogène (par la circulation sanguine);
  • lymphogène (à travers les vaisseaux lymphatiques);
  • rétropéritonéal (dans l'espace rétropéritonéal);
  • médiastinal (médiastinal).

Les causes de l'apparition de la maladie

Le sarcome des tissus mous est souvent diagnostiqué chez les jeunes de 20 à 35 ans. Pour le moment, les experts ne peuvent pas répondre à la question de savoir pourquoi cela se produit dans les tissus des personnes initialement caractérisées par une résistance accrue à l'atypie..

Cependant, ils mettent en évidence de nombreux facteurs négatifs prédisposants qui peuvent pousser à l'apparition d'un foyer tumoral:

  • la présence de conditions précancéreuses dans le corps humain, par exemple, la pathologie de Paget ou la maladie de Recklinghausen;
  • polypose diffuse du gros intestin;
  • sclérose d'étiologie tuberculeuse;
  • utilisation à long terme de certains sous-groupes de médicaments, par exemple, les stéroïdes anabolisants;
  • contact fréquent avec des agents cancérigènes;
  • traumatisme grave des tissus mous, vécu plus tôt par le patient;
  • exposition aux rayonnements à long terme;
  • prédisposition héréditaire négative.

Une théorie est avancée sur la possibilité de l'apparition d'un sarcome des tissus mous en raison de lésions virales du corps. Cependant, il n'y a aucune preuve fiable à ce jour..

Il est nécessaire d'évaluer les facteurs prédisposants ci-dessus dans leur totalité. Il est conseillé aux personnes présentant des anomalies génétiques, ainsi que des pathologies obligatoires, de consulter régulièrement un spécialiste et des examens diagnostiques préventifs.

Étiologie de la maladie

Afin de comprendre ce qu'est un sarcome et à quoi il ressemble, il est nécessaire de comprendre son étiologie. Il est d'usage de se référer aux tissus mous: graisseux, musculaires, fibreux, nerveux, conjonctifs. Les sarcomes apparaissant dans leur structure ont l'apparence de nœuds gris-blanc avec une structure lisse ou hétérogène. Ils n'ont pas de capsule. Tactilement, il peut être doux ou dense.

Par la prévalence du sarcome des tissus mous est une maladie rare. Il ne représente pas plus de 1% de tous les diagnostics oncologiques enregistrés. Ce type de sarcome survient plus souvent chez les hommes que chez les femmes. De plus, le pic tombe sur la période d'âge moyen, de 35 à 60 ans..

À ce jour, on n'a pas identifié ce qui devient exactement la cause de l'apparition et du développement de la tumeur. Mais on suppose que sous les facteurs provoquants peuvent être cachés:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Influence des substances toxiques dangereuses, cancérigènes, vapeurs de métaux lourds;
  • Rayonnement de rayonnement;
  • Œdème lymphatique chronique du membre.

Les jeunes peuvent également souffrir de sarcome des tissus mous, bien que dans de rares cas..

Diagnostic des sarcomes des tissus mous

Les tests diagnostiques comprennent:

- Examen par un spécialiste expérimenté, oncologue; Sur la photo, vous pouvez voir à quoi ressemble un sarcome des tissus mous:

- Examen aux rayons X. Permet de visualiser l'ombre de la tumeur, la déformation des ponts fasciaux adjacents à la tumeur, pour révéler les changements dans les os;

- Échographie des tumeurs des tissus mous. Il s'agit d'une méthode pour diagnostiquer à la fois le foyer principal et la lésion des zones régionales. Vous permet de déterminer les limites de la tumeur, la communication avec les organes environnants, la structure de la tumeur;

Figure 1. Sarcome des tissus mous de la cuisse. Image échographique en modes d'imagerie en échelle de gris et vasculaire

- CT scan de la tumeur primaire, de la poitrine et des organes abdominaux;

- IRM de la tumeur primitive

Figure 2. Sarcome des tissus mous du tiers supérieur de la cuisse gauche

- La vérification morphologique (biopsie par ponction, biopsie au trépan) est la méthode de diagnostic la plus importante.

Après avoir reçu les résultats de l'examen, du laboratoire et des diagnostics instrumentaux, l'oncologue détermine les tactiques de prise en charge des patients, selon les recommandations modernes.

Comment diagnostique-t-on le liposarcome??


Au premier stade du diagnostic, un médecin israélien procède à un examen physique. Les phoques profonds de plus de 5 cm et attachés aux structures internes sont considérés comme suspects. À l'étape suivante du diagnostic de liposarcome en Israël, le patient subit des études d'imagerie - généralement des rayons X et une IRM. Un radiologue israélien expérimenté peut poser un diagnostic préliminaire sur la base des résultats des tests primaires pour la présence d'un liposarcome.

Il existe deux principaux types de biopsie: la biopsie à l'aiguille et la biopsie chirurgicale. La localisation de la tumeur, les caractéristiques de l'incision et les aspects techniques de la biopsie peuvent influencer les méthodes et les résultats du traitement du patient. En conséquence, la biopsie doit être planifiée par un chirurgien ou un radiologue expérimenté dans le liposarcome..

Sur la base des résultats de la biopsie et des tests d'imagerie, les médecins déterminent «l'étendue» ou le stade de la maladie. Le stade joue un rôle important dans la planification du traitement.

Professeur Joseph Klausner

Chirurgien, 45 ans d'expérience

Prendre rendez-vous

Chef du Comité international de l'Association américaine des chirurgiens en oncologie

Quels sont les symptômes?

Un néoplasme de petite taille peut ne pas se manifester pendant une longue période. Lorsqu'il serre les structures et les organes adjacents, les premiers signes de pathologie apparaissent. Un sarcome des tissus mous de la cuisse se développe souvent à une grande taille avec la formation d'une masse arrondie qui est dense à la palpation, indolore ou créant une gêne. Il y a gonflement du membre affecté, engourdissement et parésie. Les manifestations ressemblent à des lésions musculaires traumatiques, qui sont de nature chronique prolongée.

Le sarcome à cellules claires des tissus mous se développe souvent dans la zone orbitaire et se manifeste par une ptose, une déficience visuelle, une exophtalmie. La localisation de la tumeur dans l'espace rétropéritonéal comprend des symptômes dyspeptiques du tractus gastro-intestinal, un échec de la miction, des selles. Le néoplasme peut atteindre des tailles importantes, comprimer les nerfs, le sang et les vaisseaux lymphatiques, ce qui se manifestera par des signes d'ischémie, des troubles de l'innervation.

Les symptômes généraux du sarcome peuvent être sévères ou inexistants. Les patients ressentent une faiblesse, un malaise, une apathie, une dépression, une diminution de la capacité de travail. La température corporelle augmente périodiquement à des valeurs subfébriles sans raison apparente, le poids corporel diminue fortement, il n'y a pas d'appétit, des troubles dyspeptiques se produisent.

Symptômes

Un signe caractéristique du sarcome des tissus mous est la formation d'un petit gonflement dans une zone locale - un nœud, dans la plupart des cas limité en mobilité et indolore. Ses dimensions peuvent varier de 2 cm à 20-25 cm. Les tissus tégumentaires directement au-dessus du foyer ne changent pas, cependant, un réseau élargi de veines peut être observé.

Si la tumeur est unique, petite et localisée profondément dans les tissus, une personne peut même ne pas être consciente de sa maladie pendant une longue période. En dépendance directe du type de pathologie, le sarcome peut se manifester sous la forme d'un nœud mou, dense ou gélatineux. Le foyer malin, en règle générale, n'a pas de capsule, mais lorsqu'il se développe, il comprime les tissus environnants.

Le cancer lui-même est inactif. Sur la zone touchée, il y a une augmentation de la température aux nombres subfébriles. Habituellement, la tumeur prend naissance profondément dans la masse musculaire et se déplace progressivement vers la surface. Dans la plupart des cas, le nœud est unique, mais avec certaines variantes du processus oncologique, plusieurs défauts se forment.

À un stade ultérieur du sarcome des tissus mous, les symptômes sont plus caractéristiques:

  • douleur intense au site de la lésion cancéreuse;
  • gonflement des tissus - directement dans le foyer lui-même et dans l'environnement immédiat;
  • les tissus tégumentaires changent de couleur - ils deviennent violet bleuâtre;
  • l'apparition de défauts ulcéreux sur le nœud, une tendance aux saignements;
  • les impulsions de douleur augmentent pendant les heures de repos nocturne ou pendant l'effort physique;
  • des contractures peuvent se former dans les articulations les plus proches.

Définition

Un sarcome affectant les tissus mous est une formation maligne qui se forme dans différents types de tissu conjonctif, avec son remplacement par du tissu fibreux. La pathologie est caractérisée par une croissance agressive progressive, des métastases rapides à distance et des rechutes fréquentes. Les métastases sont principalement observées dans les poumons et le foie.

Prédictions et prévention du sarcome d'Ewing

Pour chaque patient, les prévisions seront différentes, car l'issue du traitement dépend non seulement du stade et de l'agressivité du développement du sarcome, mais également des caractéristiques individuelles de l'organisme, de l'âge du patient et d'autres facteurs.

Quant à la prévention de la maladie, il n'y a pas de mesures spéciales. Mais les médecins recommandent de respecter les exigences générales, qui incluent une alimentation saine, un mode de vie actif, pas de mauvaises habitudes, un soutien de l'immunité à l'aide de complexes vitaminiques.

Et surtout - des visites préventives régulières à la clinique.

Sarcome se développant dans le tissu conjonctif

  • Liposarcome. La tumeur commence son développement dans les cellules graisseuses situées dans n'importe quel organe ou tissu. La maladie est typique du groupe d'âge moyen. Le taux de croissance de ces sarcomes peut être différent, à la fois lent et rapide..
  • Fibrosarcome. Le néoplasme se développe à partir des cellules de fibrocytes présentes dans les fibres conjonctives. Ces cellules servent à relier les os aux muscles. La localisation commune des fibrosarcomes est le tronc, les membres supérieurs et inférieurs. En règle générale, la tumeur est une masse ferme au toucher et ne fait pas mal..
  • Mixofibrosarcome. Une tumeur qui se développe dans les fibres conjonctives, caractéristique des personnes d'un âge vénérable. La pathologie peut avoir n'importe quelle localisation, mais dans la plupart des cas, elle affecte les membres inférieurs et supérieurs..
  • Sarcome desmoïde. Une tumeur à croissance lente qui n'a pas tendance à envahir les structures adjacentes.

Voulant connaître le coût du traitement du cancer en Israël, il faut comprendre que pour chaque type de sarcome, différentes méthodes de traitement sont sélectionnées, par conséquent, le coût pour chaque patient sera différent.

Emplacements de localisation

Le sarcome des tissus mous peut survenir dans presque toutes les parties du corps. Mais l'étude des cas enregistrés permet de faire des statistiques sur le type de localisation tumorale. Cela ressemble à quelque chose comme ceci:

  • Membres inférieurs, en particulier la partie fémorale - 35-36%;
  • Membres supérieurs - 14-15%;
  • Région péritonéale - 14-15%;
  • Organes internes - 11-12%;
  • Tête - 5%;
  • Corps - 9-10%;
  • Autre - moins de 2%.

Ce sont des moyennes et peuvent varier selon les régions..

Recommandations préventives


Pour maintenir la santé et prévenir la formation de cancer, il est recommandé de mener une vie correcte et d'abandonner les mauvaises habitudes.
Le sarcome épithélioïde survient principalement, il n'y a donc pas de moyens spécifiques pour empêcher son apparition. Il faut renoncer aux mauvaises habitudes, minimiser le contact avec les cancérogènes et les rayons radioactifs. S'il y a des symptômes de dommages aux membres, aux organes internes ou à la tête, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Traitement

Les principaux traitements du sarcome d'Ewing sont:

  • Chimiothérapie. Les médicaments cytostatiques (cyclophosphamide, vincristine, adriamycine), perturbant la croissance et la division de tous les types de cellules, introduits dans le corps d'un patient cancéreux, font face aux plus petites métastases. Ceci est facilité par la spécificité de leur effet sur presque tous les tissus et organes du corps humain. La destruction des micrométastases ralentit la croissance tumorale. L'introduction des cytostatiques se fait dans les cours. La durée des pauses entre eux est de deux à trois semaines. Si des métastases ont été trouvées dans la moelle osseuse, elles sont exposées à de fortes doses des médicaments ci-dessus, après quoi une greffe de cellules souches est effectuée..
  • Radiothérapie. Le rayonnement de haute énergie auquel les tissus affectés par la tumeur sont exposés est répété plusieurs fois avant et après la chirurgie. Les méthodes de radiothérapie sont actuellement considérées comme les plus efficaces et les moins traumatisantes pour le corps du patient. Avec leur aide, vous pouvez non seulement faire face à la formation de métastases, mais également prévenir de nouvelles rechutes de la maladie. Le dosage du rayonnement est strictement individuel. La durée d'un cycle de radiothérapie est de quatre à six semaines.
  • Ablation chirurgicale du foyer d'un néoplasme oncologique. Pendant la chirurgie, les tissus des côtes, du bassin et des fémurs peuvent être partiellement retirés. La zone de résection (élimination) est déterminée exclusivement par le degré de prévalence du processus tumoral. Les parties enlevées des os sont le plus souvent remplacées par des endoprothèses. Les interventions chirurgicales modernes se terminent rarement par l'amputation d'un membre. Les chirurgiens font tout leur possible pour que le patient ne devienne pas handicapé..

Différence avec le lipome?

Le lipome est une tumeur de nature bénigne. Il est également appelé un wen.

Le liposarcome peut être distingué d'une formation apparemment similaire - les lipomes de la manière suivante:

  • Par palpation, un médecin expérimenté peut facilement déterminer lequel de ces deux types de tumeurs le patient a. Le liposarcome présente les caractéristiques suivantes: presque toujours au stade initial de développement, formation indolore,
  • la pathologie est douce-élastique au toucher,
  • structure lobulaire,
  • la peau sur le site de la lésion ne change pas au cours de la période initiale, elle peut alors acquérir une teinte bleu-violet.
  • Les différences peuvent être établies à l'aide de l'échographie tumorale.

    Localisation de la tumeur

    • La pathologie affecte le plus souvent la région de la cuisse, l'articulation du genou. Peut être dans d'autres parties des membres inférieurs.
    • Épaule - la zone où le liposarcome trouve son emplacement un peu moins souvent que les localisations mentionnées précédemment.

    La photo montre un patient atteint de liposarcome des tissus mous de l'épaule

    • L'espace rétropéritonéal est également un lieu de tumeur de type liposarcome assez souvent choisi.
    • La pathologie peut survenir dans n'importe quelle zone du corps. Les tumeurs sont souvent associées aux tissus périarticulaires, aux tissus conjonctifs intermusculaires, situés profondément dans les tissus.

    Premiers symptômes du sarcome d'Ewing

    Le sarcome se développe le plus souvent dans les os plats. Si la tumeur affecte les os tubulaires, le processus pathologique est localisé au centre de l'os et se développe vers la glande pinéale.

    La symptomatologie de la maladie augmente progressivement. Au début, il y a une douleur subtile qui augmente avec la progression du sarcome. Même dans un état immobilisé, les patients souffrent de douleur; la fixation du membre affecté n'aide pas. Cette nature de la douleur permet de la distinguer des manifestations qui accompagnent l'inflammation et les blessures..

    Le deuxième symptôme précoce qui survient après la douleur est une diminution de la mobilité articulaire. Sur la base de ces signes, vous pouvez déjà suspecter un sarcome et vous rendre à la clinique pour clarifier le diagnostic.

    Signes de la maladie dans les derniers stades

    À mesure que la tumeur se développe, les symptômes deviennent plus prononcés. Dans les dernières étapes, une couleur rougeâtre foncée apparaît sur la peau à l'endroit où il y a un néoplasme. Il y a une plaie saignante sujette à des infections fréquentes.

    Il convient de noter que les symptômes peuvent être causés non seulement par la tumeur primaire, mais également par des foyers malins secondaires. Dans ce cas, à mesure que les foyers secondaires se développent, une douleur survient, qui augmente progressivement. Les douleurs peuvent être si intenses que les spécialistes doivent recourir aux stupéfiants pour les soulager..

    Si les poumons sont affectés, le patient peut ressentir un essoufflement, une toux persistante, une sensation de compression dans la région de la poitrine.

    Si le foie est affecté, il peut y avoir une pression dans l'hypochondre droit, une douleur. Les résultats des tests de laboratoire indiqueront une augmentation des enzymes hépatiques (telles que l'ALT, l'AST).

    Si les symptômes du sarcome des tissus mous ont été détectés aux premiers stades, le taux de survie dans ce cas est maximal.

    Les causes du sarcome

    Il existe plusieurs facteurs qui déclenchent le développement d'un sarcome. Par exemple:

    • Tout dommage à l'intégrité de la peau et des tissus mous - brûlure, cicatrice, cicatrice, fracture, etc. Le plus souvent, la tumeur survient dans les trois premières années suivant la blessure.
    • Exposition corporelle à un certain nombre de produits chimiques ayant des effets cancérigènes. Par exemple, le toluène, le benzène, l'arsenic, le plomb et autres. Ces substances sont capables de muter l'ADN des cellules saines et de déclencher un processus malin..
    • Exposition aux radiations. L'exposition aux rayons gamma provoque la mutation et la croissance de l'ADN des cellules saines. Dans la pratique oncologique, il y a des cas où un patient a été irradié dans le but de détruire une tumeur, et après cela, il a été découvert qu'il avait un sarcome des tissus mous. Les personnes travaillant avec des installations à rayons X ou liquidant des accidents dans des zones de rayonnement sont également à risque..
    • Entre autres, certains virus sont également mutagènes. Par exemple, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et l'herpès simplex de type 8 ont tendance à provoquer le développement du sarcome de Kaposi..
    • L'un des principaux facteurs est la prédisposition héréditaire. Le fait est que les patients cancéreux ont un gène endommagé responsable de la prévention des processus malins. Et c'est hérité.
    • Parmi les patients atteints de certains types de sarcome, on trouve des adolescents, et plus souvent des hommes. Le fait est que la croissance hormonale rapide qui se produit pendant la puberté peut servir d'élan au développement de l'oncologie. Les cellules immatures peuvent survenir en raison du développement rapide du corps. Cela est particulièrement vrai pour le sarcome de la hanche chez les garçons adolescents.