Principal
Ostéome

Comment le cancer de la prostate est-il traité à différents stades et quelles méthodes sont les plus efficaces

Le cancer de la prostate est un problème auquel tout homme peut peut-être faire face. À ce jour, il n'existe pas de méthodes fiables de prévention de cette maladie, ni de moyens fiables de savoir à l'avance quel est le risque de faire face à une catastrophe dans chaque cas particulier. Cependant, les médecins ont déjà appris à reconnaître le cancer de la prostate aux premiers stades, ainsi qu'à traiter avec succès les tumeurs. Par conséquent, si l'oncologue soupçonne la présence d'un cancer de la prostate, ne vous précipitez pas au désespoir, car les chances de guérison sont élevées..

Étapes et caractéristiques de l'évolution du cancer de la prostate

La prostate est un petit organe (de la taille d'une balle de ping-pong) situé à la base de la vessie. Sa fonction principale est la synthèse de la sécrétion qui fait partie du sperme et la participation au processus d'éjaculation.

Le cancer de la prostate implique l'apparition et l'augmentation de la taille d'une tumeur capable de croissance rapide et de métastases (transfert de cellules malignes vers d'autres organes et tissus). Cette maladie peut survenir à tout âge, mais dans la grande majorité des cas, elle est diagnostiquée chez les hommes de plus de 60 ans.

Le cancer de la prostate est le troisième cancer le plus fréquent chez le sexe fort en Russie après le cancer du poumon et le cancer de l'estomac. On le retrouve chez un homme sur quinze de plus de 40 ans. Chaque année dans le monde, des tumeurs malignes de la prostate sont diagnostiquées chez un million de personnes, et environ une personne sur trois meurt des suites de cette pathologie.

Pourquoi le cancer de la prostate se développe-t-il? On sait que cela est associé à des modifications des taux hormonaux, à une prédisposition génétique, à la malnutrition et à l'influence de certains autres facteurs dont le rôle n'a pas encore été définitivement établi..
Cela prend généralement plusieurs années entre le moment où la première cellule cancéreuse apparaît et le développement de symptômes qui amènent un homme à consulter un médecin. Pour cette raison, le patient se retrouve souvent au rendez-vous de l'oncologue avec une tumeur négligée, envahie et difficile à guérir..

Au total, il est d'usage de distinguer quatre stades du cancer de la prostate:

  • Le stade 1 est caractérisé par la petite taille de la tumeur, le manque d'implication des ganglions lymphatiques dans le processus pathologique (les cellules cancéreuses peuvent y arriver avec le flux lymphatique) et le bien-être du patient. En règle générale, à ce stade, le cancer de la prostate est détecté par hasard - lors du traitement d'une autre maladie de la prostate. Le pronostic pour la vie du patient est favorable, la thérapie ne prend pas beaucoup de temps.
  • Le cancer de la prostate de stade 2 signifie que la croissance a augmenté en taille. Cela peut être ressenti - lors d'un examen rectal (la prostate est adjacente à la paroi antérieure du rectum, de sorte que le médecin peut l'atteindre avec son doigt). Dans ce cas, les symptômes de la maladie ne se manifestent souvent toujours pas. Par conséquent, il est si important de subir régulièrement un examen préventif par un urologue. Environ 80% des patients diagnostiqués avec un cancer de la prostate de stade 2 se rétablissent.
  • Le stade 3 de la maladie est caractérisé par la croissance de la tumeur à l'extérieur de la membrane prostatique. Les cellules cancéreuses se trouvent dans les ganglions lymphatiques pelviens et dans certains organes adjacents. À ce stade, le patient ressent généralement une gêne: en raison de la déformation de la glande, la miction est perturbée, une douleur dans le périnée apparaît. Pour vaincre une tumeur, il ne suffit plus d'effectuer une opération, par conséquent, les oncologues utilisent souvent une tactique combinée, combinant diverses approches pour détruire les cellules cancéreuses. Le taux de survie à ce stade du cancer de la prostate est inférieur à 40%.
  • Le stade 4 implique qu'en plus de la prostate, le cancer a touché des organes éloignés ou des ganglions lymphatiques. Des métastases peuvent être trouvées dans les os, les poumons, le foie, etc. Si le patient est une personne âgée atteinte de maladies chroniques sévères, les médecins décideront d'abandonner l'opération au profit de thérapies épargnantes qui prolongeront la vie du patient et soulageront la souffrance, même si elles n'aideront pas à vaincre le cancer.

Méthodes de traitement du cancer de la prostate

La manière dont le cancer de la prostate sera traité ne dépend pas seulement du stade de la maladie. Le type de tumeur est important - il est déterminé lors d'une biopsie en prélevant plusieurs échantillons de tissus et en les examinant au microscope. Certains cancers, comme le carcinome polymorphe de la prostate, ont tendance à se développer rapidement, tandis que d'autres sont influencés par les hormones. Un oncologue expérimenté prend en compte toutes ces circonstances, ainsi que l'opinion du patient lui-même, avant de décider des tactiques médicales.

L'équipement technique de la clinique joue également un rôle important. Ce n'est un secret pour personne que de nombreuses technologies et médicaments modernes ne sont tout simplement pas disponibles dans les centres anticancéreux nationaux ou sont en cours de mise en œuvre. Et même des approches classiques telles que l'ablation chirurgicale de la prostate peuvent différer considérablement, ce qui affecte non seulement le succès du traitement, mais également la qualité de vie du patient..

Chirurgie

La prostate est un organe important, mais un homme adulte est tout à fait capable de vivre sans elle. Par conséquent, si le cancer ne s'est pas propagé aux organes et tissus voisins et que l'état du patient permet une opération, l'oncologue recommandera une prostatectomie radicale à l'homme - ablation de la prostate. Dans les premiers stades de la maladie, cette approche vous permet de récupérer complètement en peu de temps (un séjour à l'hôpital prend environ 7 jours).

En attendant, il est important de se rappeler que nous parlons d'une grave interférence avec le travail du corps, qui est associée à un risque pour la vie et entraîne également des conséquences désagréables. Ainsi, les patients ont souvent des problèmes de miction pendant plusieurs mois après la chirurgie, plus de la moitié des hommes se plaignent de la disparition d'une érection.

Une option douce pour le traitement chirurgical du cancer de la prostate est la chirurgie laparoscopique, dans laquelle la prostate est enlevée par de petites incisions - seulement quelques millimètres de long. En conséquence, le risque de complications postopératoires est réduit et la procédure elle-même est beaucoup plus facile à tolérer par le patient..

Dans les pays à médecine avancée, comme Israël, les USA, l'opération est réalisée à l'aide de systèmes robotiques innovants tels que Da Vinci.

Cryochirurgie

La cryochirurgie d'une tumeur de la prostate peut être une alternative à la chirurgie traditionnelle. Cette méthode est applicable aux premiers stades de la maladie, lorsque le cancer n'a pas encore dépassé l'organe. Pendant la manipulation, des aiguilles spéciales sont insérées dans la prostate du patient à travers lesquelles de l'argon liquide ou de l'azote est fourni. Les basses températures détruisent les tissus de la glande et le médecin utilise des ultrasons pour contrôler afin que l'effet n'endommage pas les organes voisins. En conséquence, la glande n'a pas besoin d'être retirée (bien que ses fonctions soient altérées de manière irréversible). Ces dernières années, la cryochirurgie est de plus en plus proposée comme traitement principal du cancer de la prostate, adaptée aux patients de tous âges..

Radiochirurgie

L'une des principales directions du traitement du cancer de la prostate opérable. Suppose l'utilisation du système Cyber ​​Knife. La méthode est basée sur l'effet d'un faisceau de rayonnement focalisé sur une tumeur, ce qui conduit à sa destruction locale tout en maintenant l'intégrité des tissus adjacents. Un avantage important de la méthode est son indolore absolue et son absence de traumatisme: immédiatement après la procédure, le patient peut quitter l'hôpital.

Radiothérapie

Si la tumeur est agressive ou s'est développée en dehors de la prostate, ou dans les cas où le patient est trop faible pour une intervention chirurgicale, un appareil de radiothérapie peut être une alternative au scalpel. Les rayons X tuent principalement les cellules à division rapide - et les cellules cancéreuses ont tendance à se développer de manière incontrôlable. Par conséquent, lors des séances de radiothérapie, la tumeur rétrécit et les tissus affectés par les cellules malignes sont «nettoyés».

La radiothérapie est prescrite en tant que méthode de traitement distincte et en complément de l'opération: avant ou après l'intervention. On peut parler à la fois de radiothérapie externe (lorsque le patient se trouve sous l'émetteur) et de radiothérapie interne, lorsque des granules radioactifs spéciaux sont injectés dans le corps du patient..

La radiothérapie externe a également ses propres variétés. Les oncologues s'efforcent de minimiser les effets nocifs des rayonnements sur les tissus corporels, ils essaient donc de diriger le faisceau de rayonnement vers la tumeur aussi précisément que possible. Ils sont aidés à cet égard par des techniques telles que la radiothérapie conformationnelle 3D, la radiothérapie à modulation d'intensité (IMRT), la radiothérapie stéréotoxique (SBRT) et la radiothérapie protonique. Chacune de ces approches présente des avantages et des inconvénients. La radiothérapie entraîne souvent des troubles urinaires persistants et une dysfonction érectile.

La radiothérapie interne (curiethérapie) augmente considérablement l'effet du rayonnement en raccourcissant la distance entre sa source et les cellules cancéreuses. Les granules radioactifs utilisés pour la procédure contiennent de l'iode radioactif, du palladium et d'autres produits chimiques qui peuvent affecter les tissus environnants pendant une longue période. Selon la méthode, ces granulés peuvent rester dans l'organisme pendant plusieurs mois (curiethérapie permanente) ou uniquement pendant les séances de traitement (curiethérapie temporaire).

Chimiothérapie

La chimiothérapie est généralement utilisée dans les situations où le cancer s'est propagé dans tout le corps, il est donc nécessaire d'influencer la maladie à l'échelle mondiale. Les médicaments utilisés pour traiter les tumeurs malignes de la prostate sont prescrits dans le cadre de cours, surveillant les résultats du traitement et le développement d'effets secondaires. Les médicaments de chimiothérapie ne sont pas seulement mauvais pour le cancer, mais aussi pour les tissus sains. Par conséquent, les patients subissant un tel traitement souffrent souvent de troubles digestifs, de faiblesse, de perte de cheveux et de maladies infectieuses..

Thérapie immunitaire

Ce type de traitement vise à activer l'immunité du patient. Les cellules cancéreuses sont étrangères à notre corps, mais en raison de mécanismes adaptatifs spéciaux, elles sont capables d'échapper à la réponse immunitaire.

Les préparations pour l'immunothérapie sont préparées individuellement - en laboratoire, les cellules sanguines du patient sont «entraînées» à reconnaître une tumeur, puis le vaccin résultant est injecté dans le corps. Malheureusement, les oncologues n'ont pas encore été en mesure d'atteindre une efficacité élevée de cette technique, par conséquent, elle est plus souvent utilisée comme auxiliaire, ainsi que dans les derniers stades de la maladie..

Traitement hormonal du cancer de la prostate

Étant donné que la croissance tumorale est souvent déclenchée par l'action des hormones sexuelles mâles, dans les derniers stades du cancer de la prostate, les médecins peuvent prescrire au patient des médicaments qui bloquent la synthèse de ces substances. En règle générale, il s'agit d'une utilisation à vie de produits pharmaceutiques. Un tel traitement signifie une castration médicale: dans son contexte, la fonction sexuelle s'estompe. En combinaison avec d'autres méthodes - par exemple, la radiothérapie - l'administration d'hormones peut conduire à une guérison complète des patients contre-indiqués pour la prostatectomie radicale. Dans ce cas, la castration médicale est réversible - après le retrait du médicament.

Les thérapies pour le cancer de la prostate sont variées et des approches nouvelles et efficaces sont signalées chaque année. En d'autres termes, il n'y a presque pas de cas désespérés où la médecine est impuissante à aider un patient. Il est important de trouver un médecin qui sélectionnera une stratégie de traitement efficace. Ne désespérez pas - vaincre le cancer dépend beaucoup de vous.

Médicaments contre le cancer de la prostate les plus efficaces!

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne qui se développe à partir du tissu des glandes prostatiques. Il a tendance à métastaser.

La prostate est un organe qui a de nombreuses fonctions importantes. En plus de la miction, il offre des rapports sexuels complets. Puisque cette glande est responsable de la qualité du sperme, elle joue un rôle important dans la conception d'un enfant..

Salutations, chers lecteurs. Alexander Burusov est en contact, et dans cet article, nous continuerons à parler du cancer de la prostate. Dans cet article, nous examinerons les médicaments les plus efficaces contre la maladie.

Emplacement de la glande

Situé près de la vessie et entoure l'urètre. Vous pouvez également trouver la prostate par vous-même, mais pour cela, vous devez vous laver soigneusement les mains avec un détergent, mettre un doigt protecteur sur votre doigt et vous ne pouvez pas vous passer d'huile..

En cas de douleur et d'inconfort sévères, cela indique déjà le développement de divers processus inflammatoires, ou si le médecin n'est pas un spécialiste qualifié, pas prudent et pas attentif au patient.

De quelles fonctions la prostate est-elle responsable??

L'organe assure une vie sexuelle normale et régule la force sexuelle d'un homme. Il empêche l'éjaculat de pénétrer dans d'autres tissus..

Fournit un processus complet de vidange de la vessie. La fonction principale est une barrière: elle ne permet pas au virus et à l'infection de pénétrer dans l'organisme par le canal..

Quels facteurs augmentent le risque de développer un cancer de la prostate?

  • hypodynamie;
  • surchauffe de tout le système corporel;
  • nourriture de mauvaise qualité, qui contient beaucoup de colorants et de saveurs;
  • vie sexuelle trop mouvementée, abstinence trop longue en matière de sexe.

Tout cela affecte négativement l'état général de la santé humaine, ces facteurs provoquent l'apparition de diverses maladies..

Comment découvrir la présence d'une maladie?

Lorsqu'un cancer de la prostate survient, il existe un certain nombre de symptômes qui ne peuvent tout simplement pas être ignorés. En raison du fait que les symptômes se manifestent activement presque immédiatement, cela permet de diagnostiquer au tout début et de consulter un médecin à temps.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez subir un examen médical complet pour éviter le développement d'un cancer. Parmi les symptômes les plus importants qui apparaissent chez les hommes lorsque diverses maladies du système génito-urinaire surviennent, il y a:

  • fatigue générale;
  • défaillance du système génito-urinaire;
  • sensations douloureuses dans le sexe;
  • fortes sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen;
  • il y a une pression sur le bassin.

Comment déterminer s'il y a une maladie?

Sans l'aide d'un spécialiste, il est presque impossible d'effectuer des diagnostics et des traitements, il est donc important de consulter immédiatement des spécialistes. L'urologue examine attentivement, après quoi le patient fait un test sanguin et une analyse du suc de la prostate. Grâce à toutes ces actions, l'urologue peut avoir une vue d'ensemble..

Dans un premier temps, l'urologue procède à un examen. Ensuite, il détermine son état, regarde à quel point la glande a augmenté, s'il y a une inflammation. Son état est entièrement analysé.

Il est également nécessaire de faire une échographie. En tenant compte du résultat de l'analyse et de ses paramètres, une méthode de traitement sélectionnée individuellement est prescrite. Il prend également en compte ce que ressent le patient et ce qui l'inquiète, quelles actions causent de la douleur.

Avec diverses maladies, un patient peut être traité avec l'utilisation de diverses pilules, suppositoires, exercices thérapeutiques. Les médecins prescrivent souvent un antibiotique, car les comprimés éliminent très efficacement le virus et le foyer infectieux. Étant donné que les causes les plus courantes de problèmes de prostate sont les infections, dans ce cas, les antibiotiques amélioreront considérablement la condition physique et le bien-être du patient..

Dans les situations où le patient ne peut pas bouger normalement en raison de la faiblesse et de la douleur, se sent mal et ne peut pas mener une vie bien remplie, il reste à la clinique. Dans ce cas, le patient doit être traité exclusivement sous la surveillance de médecins..

De nombreux hommes pratiquent le traitement du cancer de la prostate avec la médecine traditionnelle. Mais comme le montre la pratique, les résultats sont déplorables, car les infusions à base de plantes n'ont pas un effet moins puissant que les médicaments et les antibiotiques. Par conséquent, leur utilisation incorrecte peut être très nocive et, dans certains cas, il existe un danger de mort..

Même si rien ne vous dérange et que vous vous sentez bien, les médecins vous conseillent de subir un examen médical approfondi tous les six mois. Puisqu'il arrive souvent que le patient soit examiné et qu'un cancer soit trouvé, et au dernier stade de développement.

La meilleure prévention serait une ronde systématique de médecins. De plus, vous devez suivre un régime: ne mangez pas d'aliments gras et épicés.

Beaucoup de gens s'inquiètent de la question: le cancer peut-il être guéri? Dans les premiers stades, les pilules pour le cancer de la prostate aident bien, il y a donc de grandes chances de guérison.

Traitement du cancer des glandes

Presque chaque année, un nouveau médicament pour le cancer de la prostate apparaît, qui ne provoque plus les effets secondaires comme avant et convient à la fois aux hommes âgés atteints d'un cancer de la prostate et à la lutte contre le cancer du sein chez les femmes.

Avant de choisir une pilule pour le cancer de la prostate, vous devez faire attention au stade du cancer de la prostate, qui est déterminé par échographie ou autres examens. Aussi pris en compte:

  • catégorie d'âge du patient;
  • la présence d'autres pathologies ou formations dans le corps;
  • coût du traitement et possibilités matérielles.

Médicaments populaires

  • aspirine;
  • veroshpiron;
  • adaptogène;
  • immunomodulateurs.

Ces médicaments aident à combattre le cancer de la prostate. Les médecins prescrivent souvent de l'aspirine pour les cancers, car les scientifiques américains ont conclu que ces pilules non seulement soulagent l'inflammation, mais réduisent également la douleur et ralentissent la propagation des cellules cancéreuses..

Veroshpiron est prescrit pour éliminer le gonflement de la glande; c'est une sorte de diurétique. Il est interdit de prendre de telles pilules pour le cancer de la prostate en cas de maladie rénale et de diabète. Par conséquent, il faut être très prudent avant de prendre ce médicament..

La prise de tout médicament doit être convenue avec votre médecin. Parce que l'automédication peut nuire et aggraver la situation. Les médecins prescrivent souvent des médicaments contre le cancer de la prostate qui inhibent les niveaux de testostérone, la principale hormone masculine.

Lorsque la testostérone n'est pas produite activement, les cellules cancéreuses cessent de se multiplier et de se propager. La testostérone peut contrôler l'évolution de la maladie. En conclusion, on peut dire que la testostérone et le cancer sont des concepts liés.

Production

Le développement du cancer de la prostate dépend de nombreux facteurs. Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de mener une vie saine, de bien manger et de faire de la physiothérapie. Si quelqu'un avait un cancer dans la famille, un examen systématique est tout d'abord nécessaire.

Les médicaments ne peuvent être prescrits que par un spécialiste qualifié. L'automédication ne peut que nuire et aggraver la situation..

Les méthodes traditionnelles de traitement, comme le montre la pratique, ne résolvent pas le problème. Il est impossible de se diagnostiquer.

C'est pour ces raisons que vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital afin d'identifier ou d'exclure la maladie. Toute maladie est plus facile à éliminer aux premiers stades de développement..

Dans la première étape du développement de la maladie, le traitement du cancer de la prostate peut être très efficace avec l'utilisation de médicaments. Lorsque la situation est déjà trop avancée, le problème est résolu chirurgicalement.

Médicaments pour le traitement du cancer de la prostate

    Contenu:
  1. À quels stades du cancer de la prostate les médicaments sont-ils efficaces?
  2. Groupes de médicaments pour le cancer de la prostate
    1. Pour la correction hormonale
    2. Agents pathogéniques
    3. Médicaments symptomatiques
  3. Nouveautés dans le traitement du cancer de la prostate

Les médicaments pour le traitement du cancer de la prostate sont classiquement divisés en trois catégories principales: les agents étiotropiques (affectant la cause fondamentale du développement de l'oncologie), les agents pathogénétiques et symptomatiques. Le choix du médicament est influencé par le stade de développement et les manifestations cliniques du cancer..

À quels stades du cancer de la prostate la pharmacothérapie est-elle efficace?

Pendant toute la période de développement du cancer de la prostate, divers médicaments sont utilisés avec succès dans le traitement de la maladie. Dans les premiers stades du cancer de la prostate, la correction hormonale du corps est utilisée. Lorsque vous vous habituez à prendre des antiandrogènes et d'autres médicaments, en particulier avec le développement d'un cancer métastatique, une chimiothérapie est prescrite.

Les médicaments les plus couramment utilisés pour le cancer de la prostate sont classés comme médicaments symptomatiques. But - pour soulager le syndrome de la douleur, améliorer la miction et réduire les manifestations négatives du cancer.

L'immunothérapie est une direction prometteuse dans le développement de la pharmacothérapie. Des scientifiques israéliens ont réussi à créer le seul vaccin au monde contre le cancer. Le traitement est prescrit dans les derniers stades du cancer, après l'apparition des métastases.

Un certain nombre de médicaments efficaces ont été développés pour le cancer de la prostate. Avec un traitement approprié et un accès rapide à un médecin, l'espérance de vie moyenne a été augmentée de 10 à 12 ans après le diagnostic d'une tumeur maligne.

Groupes de médicaments pour l'oncologie de la prostate

Tous les médicaments contre le cancer de la prostate peuvent être divisés en trois groupes principaux, selon le principe de leur action et de leur portée:

  • Thérapie étiotropique - cette catégorie comprend les médicaments dont l'action vise la cause du développement du cancer. Le cancer provoque un excès de testostérone. Les médicaments modernes inhibent la production de l'hormone mâle et empêchent son absorption par les tissus de la glande. La thérapie étiotropique comprend un groupe d'agents hormonaux.
  • Direction pathogénétique - l'effet principal des médicaments est concentré sur l'élimination des mécanismes de développement du cancer. Les médicaments pathogéniques comprennent des médicaments qui réduisent la croissance d'une tumeur cancéreuse et sa taille, éliminent les processus inflammatoires.
  • Thérapie symptomatique - soulage les manifestations négatives du cancer de la prostate. Le marché des médicaments est sursaturé avec des analgésiques de diverses actions, des médicaments pour faciliter la miction.

En cas de cancer de la prostate, les médicaments qui altèrent la circulation sanguine dans la région pelvienne ou augmentent la charge sur le tissu prostatique sont contre-indiqués. Certains médicaments ont des contre-indications et sont incompatibles les uns avec les autres..

Pour la correction hormonale

Le plus souvent, les médicaments utilisés pour traiter le cancer de la prostate visent l'un des principaux facteurs de développement du cancer. L'augmentation du taux de testostérone provoque la croissance rapide des tumeurs cancéreuses. L'inhibition de la production d'hormone masculine ralentit le développement du cancer.

Des médicaments antiandrogéniques sont prescrits dans plusieurs cas:

  • Monothérapie - est effectuée pour les personnes âgées, qui sont contre-indiquées pour la chirurgie en raison d'un mauvais état de santé et d'un facteur d'âge.
  • Traitement complet - des médicaments qui abaissent les taux de testostérone sont prescrits après l'ablation chirurgicale de la tumeur, en cas de rechute de la maladie oncologique.
  • Blocage androgène complet - avec un cancer hormono-résistant, le traitement est compliqué par le fait que la prise d'antiandrogènes ne conduit pas à une diminution du taux de développement de la tumeur. Le patient voit un blocage hormonal complet. Prostatectomie et médication simultanée sont effectuées.
  • Période préopératoire - la prise de médicaments à activité œstrogénique est prescrite immédiatement avant la radiothérapie et le traitement chirurgical. Le cours dure environ 2 mois et aide à réduire la taille de la prostate au volume requis, ce qui est extrêmement important pour un traitement efficace.

Pour éviter la situation, les hormones de nouvelle génération sont prises dans des cours avec de courts intervalles entre eux. Il faut faire des pauses dans l'admission selon les indications du niveau PSA.

Le médecin surveille la tendance à la croissance de l'antigène dans le sang. Dès qu'il y a une diminution constante du volume de protéines, le médicament est arrêté. Après l'apparition d'une tendance à augmenter le PSA, un traitement hormonal répété est effectué.

Les médicaments modernes prescrits pour corriger les niveaux hormonaux peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Libérer des agonistes d'hormones.
  • Antiandrogènes.
  • Les œstrogènes.

Avec la résistance à d'autres médicaments, l'hormonothérapie est la seule option thérapeutique efficace pour le cancer de la prostate. La technique est efficace même après l'apparition de métastases sur d'autres organes..

Pendant le traitement, les médicaments hormonaux et les bloqueurs adrénergiques suivants sont prescrits:

  • Flutamide.
  • Zoladex.
  • Bicalutamide.
  • Nilutamide.
  • Androkur.
  • Degarelix.
  • Diéthylstilbestrol.
  • Léiproréline.
  • Nylandron.
  • Casodex.
  • Elegar.
  • Lupron.
  • Épithélamine.

Pour le meilleur effet, un rendez-vous combiné et un ajustement du cours du traitement associé au remplacement des médicaments sont autorisés.

Agents pathogéniques

Médicaments symptomatiques

Le cancer de la prostate s'accompagne d'un syndrome douloureux, d'un dysfonctionnement urinaire. La sensation constante d'inconfort conduit au stress, à l'insomnie. Plusieurs médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes:

  • Analgésiques - le syndrome douloureux accompagne le cancer de la prostate tout au long de la période de développement. Dans les premiers stades, il soulage bien la douleur: paracétamol, Befungin, Euleksin. En cas d'exacerbation de l'inflammation et pour soulager les crampes des membres, Lyrica convient. Après l'apparition de métastases, le tramadol est prescrit - un stupéfiant.
  • Réduire la congestion - L'aspirine est utilisée comme prophylaxie. Il est recommandé au patient de prendre 0,5 à 1 comprimé par jour.
  • Pour améliorer la miction - la normalisation du drainage urinaire est promue par Omnik et Veroshpiron. Les médicaments sont prescrits après la chirurgie et la croissance tumorale à un état inopérable.
  • Élimination du facteur psychosomatique - normalisation du sommeil et réduction du stress, une composante importante d'une thérapie anticancéreuse efficace. La thalidomide agit simultanément comme sédatif et hypnotique.

Au fil du temps, l'efficacité des médicaments pris diminue. Le médecin traitant ajustera le traitement en augmentant la dose ou en remplaçant les médicaments par d'autres.

Nouvelles tendances dans la lutte médicamenteuse contre le cancer de la prostate

De nouveaux médicaments pour le cancer de la prostate sont constamment inventés, qui sont très efficaces et ont moins d'effets secondaires et de contre-indications. Après avoir subi des essais cliniques chez l'homme, les médicaments deviennent disponibles pour les patients.

Souvent, les médicaments avancés ne peuvent être achetés que dans le pays où ils ont été inventés. Par exemple, certains médicaments de chimiothérapie utilisés dans les cliniques israéliennes ne sont pas vendus dans les pharmacies d'autres pays et sont importés individuellement..

À l'heure actuelle, les types de médicaments suivants sont considérés comme les plus récents dans le traitement du cancer de la prostate:

  • "Vaccin contre le cancer" - le développement des oncologues israéliens. Pour la fabrication du médicament, le propre sang du patient est prélevé, qui est traité de manière synthétique. Après l'injection dans le corps du patient, le système immunitaire est activé. La technique prolonge la vie du patient de plusieurs années.
  • Médicaments immunomodulateurs - les anticorps monoclonaux qui font partie des médicaments se lient sélectivement aux récepteurs malins étrangers, ce qui conduit à leur mort.
  • La radiothérapie médicamenteuse est l'un de ces médicaments appelés Alfaradin, qui est composé de radium (233 chlorure). Jusqu'à récemment, la substance était incluse dans la catégorie des médicaments expérimentaux..
    Le principe d'action est basé sur l'irradiation des cellules malignes après l'introduction de la substance directement dans le tissu de la glande. Le principal avantage est la capacité de s'accumuler dans les tissus osseux et d'affecter les métastases en croissance.

Les médicaments de nouvelle génération comprennent: Leukomax, Cycloferon, Viferon. Malheureusement, les nouvelles techniques et médicaments sont pour la plupart disponibles pour les patients dans les grands centres oncologiques à l'étranger..

Une autre tendance agréable dans le traitement du cancer de la prostate et d'autres maladies oncologiques, les programmes d'État en cours dans la Fédération de Russie. Selon la loi, les patients peuvent s'attendre à recevoir des médicaments gratuits: analgésiques et médicaments hormonaux.

Certaines caractéristiques sont stipulées par la loi fédérale N 326-FZ du 29 novembre 2010. Selon les normes acceptées, tout citoyen de la Fédération de Russie qui dispose d'une police d'assurance médicale a le droit de recevoir des médicaments sous quota.

Presque tous les médicaments ont leurs propres contre-indications et effets secondaires. Avant de prendre des médicaments, il serait bon de lire les critiques sur les médicaments, d'informer votre médecin de la présence de contre-indications et de réactions allergiques.

Médicaments contre le cancer de la prostate

La maladie maligne de la prostate est une lésion oncologique du tissu de la prostate, dans laquelle le processus de malignité est observé dans les cellules normales. Dans le traitement du cancer de la prostate, certains schémas développés sont utilisés, y compris la chirurgie, un cours de radiothérapie et des pilules pour le cancer de la prostate..

"Leiprorelin" est l'un des agents antinéoplasiques et immunomodulateurs à activité hormonale.

L'indication de l'utilisation du médicament est le cancer de la prostate hormono-dépendant, qui progresse rapidement. Le mécanisme d'action du médicament est d'inhiber la sensibilité de la glande pituitaire aux changements hormonaux dans le sang, à la suite de quoi il n'y a pas de production de testostérone.

Parmi les contre-indications, il convient de souligner l'ablation chirurgicale des appendices masculins, l'enfance, le sexe féminin, l'intolérance individuelle au principal ingrédient actif et les tumeurs non sensibles aux hormones.

La posologie et la durée du cours thérapeutique sont déterminées par le médecin en fonction des résultats de l'examen, en tenant compte des paramètres de laboratoire et du diagnostic instrumental.

Vous devez également porter une attention particulière à la probabilité de développer des effets secondaires. Il est donc nécessaire de noter les manifestations les plus fréquentes, par exemple une augmentation de la transpiration et une augmentation de la gravité des symptômes cliniques. Cela est dû à une augmentation à court terme des niveaux de testostérone au début du traitement, mais vous n'avez pas besoin d'annuler le médicament.

Du côté des systèmes respiratoire et digestif, un essoufflement, une toux, une pharyngite, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des flatulences, une sécheresse de la cavité buccale, des ulcères de la muqueuse gastrique, des intestins, une augmentation de l'appétit et de la soif sont possibles.

De plus, des douleurs osseuses, une baisse de la libido, une dysurie, du sang dans les urines, des spasmes de la vessie et une incontinence urinaire sont possibles..

«Flutamide» - pilules pour le cancer de la prostate, qui appartiennent à un groupe de médicaments antiandrogéniques. Son mécanisme d'action repose sur la capacité à bloquer les récepteurs androgènes de certaines cellules de la prostate, de l'hypothalamus et de l'hypophyse.

Les indications comprennent un cancer de la prostate métastatique local, localisé ou avancé. Combiné avec d'autres médicaments, le «flutamide» est utilisé pour réduire la taille du conglomérat tumoral, améliorer le contrôle de l'activité des cellules cancéreuses et allonger la période de rémission.

Parmi les contre-indications, une attention particulière doit être portée à l'intolérance individuelle à la substance active et à l'insuffisance hépatique sévère. Avant d'utiliser le médicament, il est recommandé d'évaluer en laboratoire la fonction hépatique en déterminant le niveau d'enzymes.

Il est également nécessaire de prendre en compte la possibilité d'effets indésirables sous forme d'augmentation de l'appétit, d'insomnie, de troubles dyspeptiques (diarrhée, nausées, vomissements), d'hépatite, d'apparition de gynécomastie, de douleurs dans les glandes mammaires et de faiblesse sévère.

Seul un spécialiste peut prescrire correctement la posologie et la durée de prise du médicament afin de prévenir le surdosage et l'apparition d'effets secondaires.

La «mitoxantrone» est un représentant des agents antinéoplasiques et immunomodulateurs, en particulier les anthracyclines.

Les indications comprennent une maladie maligne des glandes mammaires, du foie, des lymphomes, une leucémie et un cancer de la prostate insensible aux hormones. Le mécanisme d'action du médicament est basé sur le blocage des processus de reproduction et de croissance des cellules cancéreuses.

Parmi les contre-indications, il convient de prêter attention à l'inhibition prononcée de la fonction hématopoïétique et à l'intolérance individuelle à la substance active du médicament. Le médicament est également interdit pendant la grossesse et l'allaitement..

La posologie et la durée du cours thérapeutique sont déterminées exclusivement par le médecin sur la base des résultats de l'examen de laboratoire et instrumental.

En outre, il peut y avoir des effets indésirables tels que leucopénie, thrombocytopénie, anémie, diminution de la fraction d'éjection, modifications de l'ECG, rythmes cardiaques anormaux et insuffisance cardiaque (avec un traitement à long terme).

Somnolence, confusion, agitation, rhinite, nausées, vomissements, diarrhée ou constipation, douleurs à l'estomac, inflammation des muqueuses des organes, changements de goût, calvitie et décoloration de l'urine sont également observés.

Enfin, il convient de noter que l'efficacité du traitement dépend du stade auquel le processus malin a été détecté. L'utilisation d'approches thérapeutiques éprouvées, en particulier la chirurgie, la radiothérapie, les pilules hormonales et chimiothérapeutiques pour le cancer, augmente considérablement les chances de blocage et même de régression de la pathologie du cancer. Pour cette raison, ne tardez pas à consulter votre médecin si vous ressentez des symptômes..

Toutes les informations ci-dessus sur ces médicaments ont été fournies uniquement à des fins d'information! L'utilisation indépendante des moyens décrits ci-dessus sans prescrire et consulter un médecin est strictement interdite.!

La lésion maligne de la prostate occupe la deuxième place parmi toutes les maladies oncologiques, ne cédant des positions qu'à la pathologie des poumons. Au tout début de la maladie, les symptômes peuvent être absents..

Un des premiers signes du cancer de la prostate est des démangeaisons dans le scrotum, des mictions fréquentes, difficiles et douloureuses, du sang dans les urines ou l'éjaculation, une éjaculation douloureuse, des douleurs dans les os du bassin et des hanches, une perte de poids et d'appétit, une dépression.

Le cancer de la prostate se propage souvent au foie, aux poumons et aux os. Les médicaments pour le traitement du cancer de la prostate sont inclus dans le complexe de la thérapie thérapeutique axée sur la destruction des cellules défectueuses.

Les principales causes de la maladie:

  • âge. La plupart des patients sont des hommes de plus de 40 ans;
  • concentration élevée d'hormones sexuelles mâles;
  • hérédité;
  • région de résidence et prédisposition raciale - la plupart des cas sont enregistrés dans les pays d'Amérique du Nord et d'Europe occidentale. On sait également que les hommes noirs sont sujets au cancer de la prostate;
  • habitudes alimentaires, apport élevé en graisses;
  • conditions de travail néfastes.

Le choix d'un médicament pour le traitement du cancer de la prostate ou d'une autre méthode de traitement dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que:

  • stade de la maladie;
  • l'âge mûr du patient et l'espérance de vie possible;
  • la présence ou l'absence d'autres maladies;
  • le coût du traitement et la faisabilité de sa mise en œuvre.

Si le cancer est au premier ou au deuxième stade, une prostatectomie radicale, une radiothérapie, un cyberknife, une cryodestruction et des médicaments hormonaux sont prescrits.

Si les cellules cancéreuses se sont développées au-delà des limites de la prostate, le but de la thérapie n'est pas de se débarrasser du cancer, mais de le contrôler. Dans ce cas, une chimiothérapie et des médicaments appropriés qui inhibent le développement du cancer de la prostate ont lieu..

. Le choix du médicament dépend du stade de la maladie et de ses manifestations..

Thérapie hormonale

Cette classe comprend les médicaments ayant un effet visant à éliminer la cause profonde de la tumeur. Le cancer provoque un excès de testostérone. Les médicaments actuels suppriment la production de l'hormone mâle et empêchent son absorption par les tissus de la glande.

Les médicaments hormonaux pour le cancer de la prostate sont prescrits dans les cas suivants:

  1. monothérapie - réalisée pour les patients âgés à qui une intervention chirurgicale est interdite en raison de leur âge et de leur mauvaise santé;
  2. blocage androgénique complet - la prise d'antiandrogènes ne conduit pas à une diminution de la croissance du cancer, malgré les faibles taux de testostérone dans le sang. Le patient présente un blocage androgénique complet. Dans de tels cas, la prostatectomie et la pharmacothérapie sont effectuées simultanément;
  3. traitement complexe - applicable aux patients qui ont eu une récidive du cancer après l'ablation chirurgicale de la tumeur;
  4. période préopératoire - la prise de médicaments à activité œstrogénique est prescrite avant la radiothérapie ou la chirurgie. Le cours dure deux mois et aide à réduire la taille de la prostate au volume approprié.

Il est important de se rappeler que tout médicament hormonal pour le cancer de la prostate présente un tel inconvénient: l'utilisation à long terme d'hormones oblige le corps à s'adapter aux médicaments. Et avec le temps, le blocage de la testostérone devient inefficace. Pour corriger la situation, les médecins organisent des cours avec de courts intervalles entre eux..

Les médicaments hormonaux suivants sont prescrits pour traiter le cancer de la prostate:

  • Flutamide;
  • Zoladex;
  • Bicalutamide;
  • Nilutamide;
  • Androkur;
  • Degarelix;
  • Diethistilbestrol;
  • Leiprorelin;
  • Nylandron;
  • Casodex;
  • Elegard;
  • Lupron;
  • Épithélamine.

Pour obtenir le meilleur effet, il est permis de combiner des médicaments et d'ajuster le cours en relation avec le changement de médicaments.

Direction pathogénique

L'effet principal des médicaments est axé sur l'élimination des mécanismes de développement de la maladie. Ils réduisent la croissance et les paramètres de la tumeur, soulagent l'inflammation, améliorent le métabolisme et augmentent l'immunité.

Médicament antinéoplasique Reaferon

Les médicaments pathogéniques sont classés en plusieurs classes;

  1. médicaments antinéoplasiques (Reaferon, Vibramycin, Buserelin-Depo) - leur effet vise à réduire le volume de la prostate. Habituellement prescrit pour l'hyperplasie bénigne, mais l'utilisation en thérapie complexe est également possible;
  2. anti-inflammatoire (Diclofenac, Unidox Solutab) - normalise la fonction principale de la glande et empêche les processus conduisant à une charge supplémentaire, aide à minimiser le taux de croissance des cellules cancéreuses;
  3. normalisation du tissu osseux (Denosumab) - la prise à long terme d'hormones favorise le lessivage du calcium du corps, la progression de l'ostéoporose et d'autres maladies du système musculo-squelettique;
  4. élimination de la congestion - pour améliorer le fonctionnement de la prostate, il est possible d'utiliser des médicaments à base de plantes à base de préparations à base de plantes, champignons, baies (échinacée, ginseng, propolis, chélidoine, pruche, sureau, agaric mouche), extraits de graines de citrouille.

Le cancer de la prostate s'accompagne d'un syndrome douloureux, de troubles urinaires. Un inconfort constant conduit à l'anxiété et au stress.

Pour soulager la maladie, les pilules suivantes contre le cancer de la prostate sont utilisées:

  1. analgésiques - le syndrome de la douleur entraîne toute l'évolution du cancer. Dans les premiers stades, la douleur est bien éliminée: paracétamol, diclofénac, Befungin, Euleksin. Après l'apparition de métastases, le médicament Tramadol est prescrit;
  2. améliorer la miction - prescrit pour normaliser le drainage urinaire après la chirurgie et la croissance tumorale à un état inopérable. Ce sont, par exemple, Omnik et Veroshpiron;
  3. réduire la stagnation - à titre préventif, ils boivent de l'aspirine, 0,5 à 1 comprimé par jour;
  4. élimination du moment psychosomatique - amélioration du sommeil et réduction du stress. Par exemple, la thalidomide est utilisée à la fois comme sédatif et hypnotique..

Au fil du temps, l'efficacité des médicaments utilisés est réduite au minimum et le médecin traitant doit ajuster le schéma thérapeutique, augmenter la dose du médicament ou effectuer un remplacement..

L'acide zolédronique est prescrit de manière déraisonnable pour le cancer de la prostate. Il a été prouvé que sa réception n'empêche pas les métastases osseuses dans le cancer de la prostate.

Avec le cancer de la prostate, les médicaments qui ralentissent l'hémodynamique dans la région pelvienne ou entraînent une augmentation de la charge sur le tissu prostatique sont interdits. En outre, presque tous les médicaments ont des contre-indications et sont incompatibles les uns avec les autres..

Vidéos connexes

Qu'est-ce qu'un vaccin individuel contre le cancer de la prostate et d'autres cancers:

Le succès du traitement du cancer de la prostate est dû à un diagnostic rapide. Il répond bien au traitement au début et la plupart des patients se rétablissent. Par conséquent, aux premiers signaux perturbateurs, vous devez immédiatement consulter un urologue-oncologue et être examiné. Vous ne devez pas vous soigner vous-même et commencer le cours de la maladie.

Toutes les conséquences désagréables du cancer de la prostate sont dues au fait qu'il se déroule sans symptômes. Autrement dit, le patient ne remarque aucune maladie particulière et ne soupçonne pas qu'il a une maladie. Ce n'est que lorsque la tumeur atteint une taille significative que des métastases apparaissent et que la miction est perturbée - le patient se tourne vers le médecin, qui lui diagnostique un «cancer de la prostate de grade 4». Ce cancer peut-il être guéri? Quelles sont les conséquences et combien de temps reste-t-il à vivre après le diagnostic? Essayons de traiter ces questions..

Il a été établi que la principale cause de cette oncologie est l'hormone testostérone. Plus son contenu dans le corps est élevé, plus le risque de cancer est élevé..

Au premier stade initial, les cellules cancéreuses sont situées à la surface de la prostate et ne causent pas d'anxiété au patient. Il est impossible de les détecter par examen rectal ou échographie. La présence d'oncologie n'est déterminée que par un examen morphologique.

Au deuxième stade, les cellules pénètrent profondément dans le tissu, de petits nœuds et des tumeurs apparaissent. Mais en même temps, la personne ne remarque pas non plus le développement d'un cancer, comme au premier stade. Il est possible d'identifier la présence d'oncologie avec un examen médical prévu ou non: à ce stade, le cancer peut être détecté par échographie.

Les hommes à risque (à partir de 50 ans) doivent être régulièrement examinés par un médecin. Le fait est qu'un traitement réussi n'est possible que dans les deux premières étapes. Ils sont généralement asymptomatiques et il faut parfois jusqu'à dix ans pour que le cancer de la prostate passe aux stades 3 et 4..

Au troisième stade, la tumeur se développe, s'étend au-delà de la prostate, affectant les tissus voisins. Ceci est le plus souvent perceptible par la douleur des ganglions lymphatiques. De plus, la tumeur croissante comprime les voies urinaires, ce qui rend difficile l'urination. La vitesse de développement ultérieur de l'oncologie dépend de l'âge et de l'état de santé général de l'homme, ainsi que de l'emplacement de la tumeur..

Le stade quatre est le cancer de la prostate le plus courant. Dans ce cas, les métastases se propagent rapidement dans tout le corps, parfois en une journée. Les côtes, les poumons, le rectum et les ganglions lymphatiques sont principalement touchés. Le pronostic ultérieur dépend de la rapidité avec laquelle le traitement est commencé..

Les symptômes du cancer à ce stade dépendront de l'emplacement des métastases dans le corps. La première chose à surveiller est la miction. Au stade 4 du cancer de la prostate, il est fréquent, se produit avec effort et une douleur coupante peut survenir. Avec cette oncologie, l'œdème se développe au niveau du pénis, du scrotum, des jambes. Si le système lymphatique et les os sont affectés, les symptômes seront les suivants:

  • changement de démarche - une boiterie se développe en raison de lésions du fémur;
  • fractures fréquentes, y compris compression de la colonne vertébrale;
  • des maux de tête et des troubles de la conscience surviennent;
  • modifications du métabolisme.

Si le patient ressent des douleurs et des douleurs osseuses, et que la miction est difficile et irrégulière, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les outils modernes de diagnostic et de traitement peuvent augmenter considérablement l'espérance de vie dans le cancer de stade 4.

La classification internationale T (taille de la tumeur), N (atteinte des ganglions lymphatiques) et M (présence ou absence de métastases) est utilisée pour indiquer la nature de l'oncologie dans le cancer de la prostate de stade 4. À son tour, la classification T peut avoir trois indicateurs différents:

  • T4 - la tumeur s'est propagée à l'extérieur de l'organe et a commencé à affecter les tissus sains;
  • T4a - des cellules cancéreuses sont entrées dans le rectum ou la vessie;
  • T4b - la tumeur traverse les muscles de l'anus.

Tout d'abord, pour le diagnostic du cancer de la prostate, une échographie est prescrite et un examen rectal est effectué. A ce stade, il est possible d'identifier la présence d'oncologie, sa taille, sa localisation. Pour un diagnostic plus précis en médecine moderne, des méthodes supplémentaires sont utilisées.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM), la tomographie par émission de positons (TEP), la tomodensitométrie (TDM) sont prescrites. L'obtention d'une image d'un organe permet au médecin de déterminer plus précisément la nature de la tumeur, sa localisation et sa propagation, sa localisation.

Bien que cette procédure soit désagréable pour le patient, elle permet, par analyse histologique des cellules, de déterminer quel type de tumeur est la tumeur: bénigne ou maligne (oncologie). C'est sur la base de ce type d'analyse qu'une décision est prise sur le type de traitement ultérieur..

Bien que dans l'écrasante majorité des cas, le traitement du cancer au stade 4 soit impossible, il est possible de ralentir le développement du processus, prolongeant ainsi considérablement la vie du patient. Dans de rares cas, il y a une chance de guérison. Dans tous les cas, vous ne devez pas abandonner et refuser le traitement.

Ce type d'effet thérapeutique vise à bloquer la synthèse de la testostérone ou, dans les cas extrêmes, à la ralentir. Souvent, le médecin s'arrête à ce type de traitement, dans de rares cas, une approche intégrée est choisie, par exemple avec la chirurgie..

Les médicaments utilisés en hormonothérapie pour le cancer de la prostate et leur objectif sont indiqués dans le tableau.

Oestrogène ou ses dérivés

Nom du médicamentMécanisme d'action
1. Leuprolide

Ces médicaments bloquent la production de l'hormone testostérone ou réduisent sa synthèse. En médecine moderne, ils sont le plus souvent utilisés dans le traitement du cancer de la prostate..
1. Bicalutamide

L'action des médicaments vise à protéger les cellules cancéreuses des effets de la testostérone sur elles. Ainsi, le processus de développement de la tumeur ralentit.
L'hormone féminine peut également supprimer la production de testostérone. Mais en raison des nombreux effets secondaires de la médecine moderne, il est rarement utilisé

L'utilisation d'un traitement hormonal peut ne pas donner le résultat souhaité. Les cellules cancéreuses ont tendance à s'adapter aux effets des médicaments sur elles et, avec le temps, continuent à se développer. Si cela se produit, d'autres traitements sont prescrits.

Cette méthode de traitement est rarement utilisée et seulement si le développement de l'oncologie perturbe le fonctionnement normal de l'organisme. Un exemple frappant est la compression de l'urètre par une tumeur. Types de chirurgie:

  1. Orchectomie. L'ablation des ovaires contribue à une diminution des taux de testostérone, ce qui peut avoir un effet bénéfique sur l'évolution de la maladie.
  2. Ablation des ganglions lymphatiques. Cette méthode est utilisée si des diagnostics supplémentaires sont nécessaires. Plusieurs ganglions lymphatiques sont prélevés et envoyés à un laboratoire pour recherche.
  3. Prostatectomie. L'ablation de la prostate ne peut aider au traitement du cancer de stade 4 que si la tumeur ne s'est pas développée à l'extérieur de l'organe et n'a pas affecté les tissus adjacents.

Des complications telles que l'apparition de saignements et de dysfonction érectile, ainsi que le risque de développer des infections, deviennent la raison pour laquelle de telles opérations sont effectuées dans des cas extrêmes..

Les faisceaux d'énergie tels que les rayons X sont utilisés pour neutraliser les cellules cancéreuses. Leur effet réduit le taux de prolifération des cellules cancéreuses, localise la tumeur. En règle générale, cette méthode ne donne pas une guérison complète et le patient y consent s'il veut préserver les fonctions sexuelles

Ce sont les principales méthodes pour affecter les tumeurs cancéreuses. En plus de ceux-ci, d'autres techniques peuvent être utilisées, telles que l'administration intraveineuse d'un médicament radioactif, des médicaments, une immunothérapie, une chimiothérapie, etc..

Dans la plupart des cas, le pronostic est mauvais. Au stade 4 du cancer, les métastases se propagent dans tout le corps et la médecine moderne n'est pas en mesure de les neutraliser. Néanmoins, la combinaison de techniques modernes peut augmenter l'espérance de vie du patient de 10 ans. Si vous ne demandez pas d'aide médicale, l'espérance de vie ne dépasse pas quatre ans. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte les facteurs influençant l'évolution de la maladie: l'âge du patient, la race, l'état général du malade.

De toute évidence, avec le développement moderne de la médecine, il n'y a aucun effet efficace sur le cancer de la prostate de grade 4. Par conséquent, il est recommandé d'observer des mesures préventives: refus des aliments gras, surtout au-delà de 60 ans, observation dans un établissement médical, un mode de vie sain.

La chimiothérapie et l'hormonothérapie du cancer de la prostate font partie des méthodes de lutte contre une tumeur, utilisées en monothérapie ou dans le cadre d'un traitement complexe. Les réalisations de l'industrie pharmaceutique, l'émergence de nouvelles méthodes de traitement des matières premières pour l'obtention d'un médicament particulier, la découverte de nouveaux médicaments et le vaccin développé contre le cancer de la prostate permettent d'obtenir des résultats élevés. L'article se penchera sur les principaux médicaments utilisés pour traiter le cancer de la prostate.

La liste des médicaments pour le traitement du néoplasme malin de la prostate pour chaque patient sera purement individuelle, en fonction du stade de la lésion, des métastases, de la gravité du tableau clinique et de nombreux autres paramètres. Les domaines de traitement suivants sont distingués:

  • Thérapie symptomatique.
  • Chimiothérapie.
  • Thérapie hormonale.

En dehors de cette liste, il convient de souligner les traitements expérimentaux, qui incluent la vaccination contre le cancer de la prostate. Comme vous le savez, le système immunitaire est capable de produire des substances anticancéreuses. Lorsqu'une vaccination spéciale est administrée, la quantité de ces substances augmente, ce qui ralentit le processus oncologique. La méthode n'est pas suffisamment maîtrisée dans la pratique médicale domestique.

Afin d'alléger la souffrance d'un homme malade, de réduire le nombre de plaintes et d'améliorer la qualité de vie, un traitement symptomatique traditionnel est utilisé. Un néoplasme malin avec localisation directe dans la prostate ou en présence de métastases dans d'autres organes présente un syndrome douloureux prononcé.Par conséquent, des analgésiques ou des injections doivent être prescrits dès les premiers stades, au besoin. Tout d'abord, des analgésiques sont utilisés (médicaments de première intention, tous les représentants appartiennent aux AINS):

  • Paracétamol (le médicament est disponible en comprimés).
  • Ibuprofène (forme à libération - comprimés).
  • Diclofénac (solution en ampoule pour injection intramusculaire).
  • Métamizole (disponible en ampoules ou en comprimés).
  • Indométacine (disponible en comprimés pour administration orale ou sous forme de solution pour injection intramusculaire).

Si ces médicaments sont incapables de soulager adéquatement la douleur, des opioïdes faibles (médicaments de deuxième intention) sont utilisés: tramadol par injection intraveineuse ou prise de comprimés de dihydrocodéine. Dans les cas graves, l'administration intraveineuse de médicaments à fort effet opioïde (médicaments de troisième intention) est justifiée: morphine, buprénorphine, fentanyl. La quatrième ligne d'anesthésie implique une anesthésie rachidienne.

Des analgésiques sont recommandés pour soulager les symptômes et soulager la douleur..

Chimiothérapie

Cette direction de traitement implique l'utilisation de médicaments à effet cytostatique. Dans le cancer de la prostate, l'agent cytostatique utilisé inhibe la division des cellules tumorales, ainsi que les processus de leur croissance et de leur développement, et initie l'apoptose. Aux premiers stades du cancer de la prostate, ces médicaments sont rarement utilisés. En règle générale, ils sont plus souvent utilisés en cas de métastase tumorale, lorsqu'il n'est pas possible de retirer le tissu tumoral par chirurgie. Liste des médicaments à effet cytostatique utilisés pour la chimiothérapie:

  • Docétaxel (solution Taxotère).
  • Cabazitaxel (signifie pour perfusion "Jevtan").
  • Mitoxantrone (le nom commercial de la solution a le même nom).

En utilisant n'importe quel médicament cytostatique pour le cancer de la prostate avant même de prescrire un traitement, il convient de considérer une longue liste d'effets secondaires de ces médicaments..

Le cytostatique affecte non seulement les cellules tumorales, mais également d'autres éléments du corps à prolifération rapide: follicules pileux, ongles, membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, moelle osseuse, cellules germinales. L'impact sur la moelle osseuse menace de complications sous forme de saignements, d'infections fréquentes, d'anémie et de violation de la division des gamètes est lourde d'infertilité.

Après avoir étudié les mécanismes pathogéniques de la maladie, il a été constaté que la croissance du cancer est en partie influencée par la testostérone. Pour briser la chaîne des réactions pathologiques, pour réduire la progression du cancer de la prostate, il est nécessaire de limiter l'effet de l'hormone sur le tissu prostatique. En fonction du mécanisme d'action, les groupes de médicaments suivants sont distingués:

  • Vise à réduire la synthèse de testostérone.
  • Blocage de l'interaction de la testostérone avec les cellules tumorales (antiandrogènes).

Pour arrêter la progression du cancer, des médicaments sont utilisés pour réduire la synthèse de la testostérone.

L'utilisation de médicaments du premier groupe est basée sur la connaissance que la synthèse des androgènes se produit principalement dans les testicules et est contrôlée par l'hormone lutéinisante (LH) de l'hypophyse antérieure. Ces médicaments interagissent avec les récepteurs de la LH dans les gonades, interférant avec les influences hormonales de la glande pituitaire. La liste des représentants comprend (les noms commerciaux sont indiqués entre guillemets):

  • Leiprolide (poudre dans une bouteille "Luprid Depot").
  • Goséréline (gélules pour administration sous-cutanée «Zoladex»).
  • Triptorelin (lyophilisat pour la préparation de la suspension «Dipherelin»).

Le blocage complet des récepteurs testiculaires de la LH ne peut pas se produire, et partiellement la synthèse de la testostérone sera effectuée, et les glandes surrénales conservent cette capacité. Par conséquent, si les analogues de la LH sont inefficaces, il est conseillé d'introduire des substances qui empêchent l'interaction de l'hormone avec le néoplasme. Liste des médicaments andiandrogènes:

  • Bicalutamide (comprimés «Casodex», «Calumid»).
  • Flutamide (avec le même nom commercial, forme posologique - comprimés).
  • Nilutamide (comprimés d'Anadron).
  • Enzalutamide (comprimés Xstandi).

L'un de ces traitements hormonaux est un médicament efficace contre le cancer de la prostate qui peut aider à réduire la progression tumorale..

Dans les premiers stades, il peut être utilisé en monothérapie; en l'absence de résultat, il est complété par une radiothérapie. Dans les derniers stades de la maladie, il est possible de l'utiliser après un traitement chirurgical. L'utilisation d'agents hormonaux nécessite un spécialiste ayant une connaissance approfondie des processus endocriniens du corps, car les médicaments ont une vaste gamme d'effets secondaires: dysfonction érectile, diminution de la libido, obésité, perte de masse musculaire et bien d'autres..