Principal
Angiome

Cancer gynécologique: caractéristiques du traitement de l'oncologie «féminine»

Parmi tous les problèmes oncologiques possibles, le cancer gynécologique survient le plus souvent: les tumeurs des organes reproducteurs représentent 17% de tous les néoplasmes malins chez la femme [1]. Et, malheureusement, le plus souvent, ces tumeurs sont diagnostiquées trop tard: par exemple, près d'un tiers des patients atteints d'un cancer du col utérin vont d'abord chez le médecin au stade 3 de la maladie [2] - et ce malgré le fait que le frottis le plus simple permet de détecter un néoplasme malin au plus étapes préliminaires. Comment le cancer gynécologique se manifeste-t-il et que peut-on faire pour son diagnostic précoce, lorsque les chances de succès sont maximales - dans notre revue.

Types de cancer gynécologique

En toute honnêteté, il convient de noter que le «cancer gynécologique» est une généralisation. En fait, il existe des cancers de l'appareil reproducteur féminin, qui combinent des tumeurs:

  • Sein;
  • col de l'utérus;
  • endomètre (corps de l'utérus);
  • les ovaires;
  • vagin;
  • vulve.

Laissant de côté la pathologie de la glande mammaire - c'est un sujet pour un examen approfondi séparé - nous allons nous attarder sur d'autres maladies. Les causes de la plupart des cancers gynécologiques sont une violation du rapport normal entre deux groupes d'hormones sexuelles féminines: les œstrogènes et les gestagènes. De plus, l'hyperestrogénie (excès d'œstrogènes) peut être non seulement absolue, mais aussi relative: c'est-à-dire que les valeurs des paramètres de laboratoire sont dans les limites normales, mais le rapport œstrogènes / gestagènes est trop élevé.

Les facteurs de risque de développer des cancers gynécologiques sont les suivants:

  • l'obésité (le tissu adipeux est un organe endocrinien qui produit des œstrogènes);
  • cycles menstruels anovulatoires (infertilité);
  • apparition trop précoce (avant 12 ans) des règles et arrêt tardif (après 55 ans).

Le cancer du col de l'utérus se distingue: la cause de son apparition est le papillomavirus humain. Ayant pénétré dans la cellule, le virus est «intégré» dans son génotype afin de pouvoir se reproduire. Contrairement aux bactéries, les virus sont incapables de se reproduire, ils «reprogramment» donc les cellules du corps afin qu’ils synthétisent, avec leurs propres structures, les structures du virus. L'infection peut durer des décennies sans se manifester d'aucune façon, et pendant tout ce temps, des mutations s'accumulent dans les cellules de l'épithélium cervical - erreurs de reproduction génique causées par le virus. Tôt ou tard, ils perdent la capacité de mourir naturellement «avec l'âge» et cessent de répondre aux signaux de régulation du corps. C'est ainsi que la première cellule cancéreuse apparaît - «immortelle», se divisant si activement qu'elle n'a pas le temps de mûrir, de déterminer son propre but ou de se différencier.

Depuis l'apparition de la première cellule cancéreuse (peu importe, dans l'endomètre, les ovaires ou sur le col de l'utérus) jusqu'aux premiers symptômes, il faut de 8 à 10 ans [3]. C'est à ce stade que la tumeur peut être diagnostiquée et guérie avec succès - mais nos femmes font de leur mieux pour éviter de consulter un gynécologue (et quiconque a déjà été dans une clinique prénatale moyenne ne les blâmera pas).

Manifestations de divers types de cancer

Cancer du col utérin: les premiers symptômes sont des saignements de contact (pendant les rapports sexuels, la douche vaginale, l'insertion de suppositoires dans le vagin). Plus tard, une douleur dans le bas de l'abdomen apparaît, à mesure que la tumeur se développe, ce qui commence à serrer la vessie, les voyages aux toilettes deviennent plus fréquents et si le néoplasme a comprimé l'uretère, des douleurs lombaires nocturnes surviennent..

Cancer de l'endomètre: les premières manifestations sont également des saignements, qui ressemblent à une violation du cycle menstruel («barbouillement» entre les règles). Après le début de la ménopause, des saignements acycliques apparaissent (en général, le sang en toute quantité après la ménopause est une raison pour une attention médicale immédiate). Chez les femmes très âgées, au lieu de saigner, une leucorrhée aqueuse abondante peut survenir. La douleur n'apparaît que dans les derniers stades: le bas-ventre, le sacrum, le bas du dos font mal.

Le cancer vaginal aux premiers stades ne se manifeste d'aucune façon (c'est pourquoi un examen régulier par un médecin est si important!). Une fois que la tumeur s'est développée dans la membrane muqueuse, une leucorrhée abondante apparaît, après l'apparition d'un ulcère - saignement, contact ou spontané. Comme pour les autres tumeurs, la douleur dans la région du pubis, du sacrum et de l'aine n'apparaît que dans les derniers stades de croissance..

Le cancer de la vulve (organes génitaux externes) est visible, comme on dit, à l'œil nu: dans 70% des cas, il se situe sur les grandes lèvres. Néanmoins, de 30 à 50% des patients ne vont chez le médecin qu’à 3-4 stades [4]. Les symptômes commencent par des démangeaisons et des brûlures, à mesure que la tumeur se développe, un ulcère apparaît, des saignements se produisent.

Le cancer de l'ovaire est le plus «invisible» de tous les cancers gynécologiques. La tumeur se développe de manière asymptomatique pendant une longue période, jusqu'à ce qu'elle soit détectée accidentellement lors d'un examen médical ou qu'une femme remarque une hypertrophie du ventre. La douleur apparaît également tardivement - vague, intermittente et légère - au moins jusqu'à la nécrose de la capsule tumorale: alors la douleur devient vive et bien localisée.

Diagnostic du cancer du col de l'utérus et de l'ovaire

Le moyen le plus simple de diagnostiquer le cancer du col de l'utérus à un stade précoce est un test Pap (test PAP). Avec son aide, il est possible de détecter des changements même au stade du précancer, lorsque le traitement peut être limité à une intervention minimale - résection conique du cou. Vous devez subir un examen chaque année, le moment optimal pour faire un frottis est à partir du 5ème jour du cycle (à partir du début des règles) et au plus tard 5 jours avant la régulation attendue. Au cours de la veille de l'examen, il est recommandé de s'abstenir de toute activité sexuelle, de ne pas injecter de médicaments et de ne pas se doucher.

Colposcopie et biopsie ciblée. Il est recommandé à toutes les femmes présentant des érosions, c'est-à-dire des modifications de la structure normale de l'épithélium cervical. L'étude est réalisée 2 à 3 jours après la fin des règles. Le col de l'utérus est lubrifié avec une solution spéciale qui colore les cellules normales et laisse les cellules pathologiques inchangées, et est examiné sous un fort grossissement. Le matériel de biopsie est prélevé sur les zones altérées détectées et examiné au microscope. C'est une autre façon d'identifier une maladie possible même au stade précancéreux..

Le diagnostic précoce du cancer de l'ovaire n'est pas facile et il n'existe pas encore d'algorithme généralement accepté. En tant que dépistage, certains experts recommandent la détermination du marqueur tumoral CA-125 et, avec ses valeurs accrues, l'échographie transvaginale, cependant, selon des chercheurs étrangers, ce schéma n'améliore pas les résultats du traitement du cancer détecté [5]. Mais, étant donné la nature asymptomatique de la maladie, il n'y a pas de meilleures options pour une détection précoce..

En cas de suspicion de tumeur, un examen plus approfondi est effectué, qui comprend:

  • curetage diagnostique de la cavité et du col de l'utérus (effectué séparément, vous permet d'identifier la propagation du néoplasme);
  • Échographie des organes pelviens;
  • Échographie de la cavité abdominale, des ganglions lymphatiques inguinaux, supraclaviculaires, axillaires et autres le long des chemins de métastases possibles;
  • TDM de la poitrine, de l'abdomen, du petit bassin avec contraste intraveineux;
  • ponction du cul-de-sac postérieur du vagin (pour détecter un éventuel épanchement tumoral).

Tous ces examens permettent de clarifier le volume et l'étendue de la tumeur, de détecter des lésions des ganglions lymphatiques et des métastases à distance afin de déterminer les tactiques de traitement.

Prévoir

Pour tous les cancers - et les cancers gynécologiques ne font pas exception - le pronostic dépendra du moment où la maladie sera détectée. Au stade le plus précoce, appelé par les médecins cancer in situ ("cancer in situ"), lorsque la tumeur n'affecte que la membrane muqueuse, sans avoir le temps de s'enfoncer plus profondément, le volume de l'opération est minime, l'organe est généralement préservé, et le taux de survie à cinq ans approche les 100%. Dans la première étape, lorsque les ganglions lymphatiques ne sont pas encore affectés, la probabilité de guérison est en moyenne supérieure à 80%, si l'on ne parle pas de types de cancer particulièrement agressifs - les tumeurs dites indifférenciées. L'implication des ganglions lymphatiques dans le processus (généralement stade 2) réduit les chances, encore pire, lorsque la tumeur se développe dans les organes voisins (stade 4). Un tel cancer n'est pas toujours possible à éliminer, et si cela est possible, l'opération sera difficile et paralysante. L'apparition de métastases à distance - lorsqu'une partie de la tumeur part avec du sang ou de la lymphe vers d'autres organes, où elle «s'installe», commençant à les détruire - transforme le pronostic en un pronostic défavorable. Bien sûr, beaucoup dépend aussi du type histologique spécifique de la tumeur: certaines se développent de manière plus agressive et métastasent rapidement, d'autres se développent lentement et répondent bien à la chimiothérapie, ce qui signifie que la possibilité de guérison demeure après la formation de métastases (qui sont détruites par la chimiothérapie)..

Traitement des néoplasmes gynécologiques oncologiques

La principale méthode de traitement de toute tumeur maligne est son élimination. En théorie, si toutes les cellules cancéreuses sont éliminées en même temps pendant la chirurgie, aucun traitement supplémentaire n'est nécessaire. En pratique, cela n'est réalisable qu'avec un cancer in situ. Même au premier stade, il est impossible de prédire à l'avance si des cellules cancéreuses individuelles sont «sorties» de la zone d'intervention. Par conséquent, l'opération est généralement complétée par un traitement conservateur conçu pour «achever» les cellules tumorales qui se sont échappées du chirurgien..

Ils commencent par des méthodes conservatrices si la taille du néoplasme ne permet pas de l'éliminer en même temps. Ensuite, plusieurs traitements sont effectués (les protocoles dépendent du type de tumeur et du stade) et à nouveau la taille de la tumeur et l'implication des organes voisins sont évaluées. Si une opération devient possible, elle est effectuée, après quoi le traitement conservateur est repris. Dans les cas graves, la thérapie vise à améliorer la qualité de vie (par exemple, l'irradiation des métastases osseuses et vertébrales peut réduire la douleur).

Radiothérapie. Dans les cancers gynécologiques, plusieurs méthodes peuvent être utilisées: l'irradiation «à l'extérieur» ou une source avec une préparation radio est fournie au col de l'utérus ou insérée dans sa cavité. Souvent, ces deux méthodes sont combinées pour une plus grande efficacité..

Chimiothérapie. Basé sur les propriétés de certaines substances pour tuer les cellules à division rapide. Malheureusement, non seulement les cellules cancéreuses se divisent rapidement dans le corps, mais aussi les muqueuses, la moelle osseuse, les follicules pileux - d'où les complications bien connues de la «chimie». Néanmoins, les agents chimiothérapeutiques peuvent détruire les cellules cancéreuses non seulement autour du champ chirurgical (ou la partie principale de la tumeur, si l'opération n'est pas possible), mais aussi des métastases à distance, surtout si elles sont encore si petites qu'elles ne se manifestent en aucune façon..

Thérapie hormonale. Tous les cancers gynécologiques sont hormonodépendants. Normalement, les œstrogènes stimulent l'activité des cellules des muqueuses de l'utérus et du vagin, préparant le terrain pour l'implantation d'un ovule fécondé. Cellules cancéreuses - bien que modifiées, mais toujours des cellules muqueuses, les œstrogènes favorisent donc la croissance des tumeurs malignes «féminines». Par conséquent, les anti-œstrogènes sont souvent utilisés pour les traiter - des substances analogues aux hormones qui bloquent complètement la production et l'action des hormones sexuelles féminines. En fait, ces fonds créent une ménopause artificielle, provoquent une atrophie (amincissement) des muqueuses, mais en même temps une involution (croissance inverse) de la tumeur. Une autre option d'hormonothérapie, l'administration de progestatifs, n'est utilisée que pour les tumeurs sensibles à ces hormones. Il y a des cas où des femmes atteintes d'un cancer de l'endomètre à un stade précoce qui n'avaient pas d'enfants au moment du diagnostic, après un traitement hormonal, ont pu devenir enceintes et donner naissance [6].

Immunothérapie. Le corps de toute personne contient des cellules atypiques, mutées et potentiellement malignes. Mais ils sont reconnus et détruits par le système immunitaire. Une tumeur cancéreuse est capable de «se cacher» des cellules capables de la reconnaître comme étrangère. Les médicaments immunitaires se combinent avec le néoplasme et le rendent visible pour le corps - alors le système immunitaire commence à détruire le cancer lui-même.

Le cancer est une maladie dangereuse, mais il est traitable. L'essentiel est de le trouver à temps, et il n'est pas moins important de commencer un traitement adéquat à temps. Malheureusement, dans de nombreuses régions de Russie, le respect de ces exigences laisse encore beaucoup à désirer..

[7]. Ceux qui sont restés travaillent, comme on dit, pour eux-mêmes et pour ce type. D'où - fatigue, erreurs inévitables, épuisement professionnel, manifesté par l'indifférence, qui offense tant les patients (et quiconque serait satisfait à leur place). Les files d'attente à la réception, les files d'attente d'examen, les files d'attente d'hospitalisation - et cela malgré le fait que chaque jour et chaque heure coûte cher. Le cancer peut être traité avec succès en Russie. Cependant, c'est assez difficile. Par conséquent, ceux qui en ont l'occasion essaient de partir pour un autre pays pour ne pas perdre un temps précieux. Et choisissez entre l'Est et l'Ouest.

Les États-Unis et l'Europe occidentale sont réputés depuis longtemps pour la qualité de leurs médicaments. Mais ces régions sont extrêmement coûteuses tant pour le traitement que pour la vie. Et dans la médecine occidentale, contrairement à la nôtre, il n'est pas habituel d'hospitaliser les patients uniquement pour "donner des compte-gouttes" - la chimiothérapie et d'autres méthodes de traitement conservatrices sont effectuées en ambulatoire, le patient ne vient que pour la procédure. Donc, en plus du traitement, vous devez payer le logement. Par conséquent, de l'Ouest, beaucoup se sont réorientés vers l'Est et partent se faire soigner en Asie.

Par exemple, en Corée du Sud, où le coût du traitement est beaucoup plus faible, alors que le niveau des services médicaux n'est en rien inférieur à celui européen. Le gouvernement de ce pays considère le développement de la médecine comme l'une des priorités, c'est pourquoi les hôpitaux sont équipés des équipements et des médicaments les plus modernes. De plus, lorsque vous entrez dans ce pays pour une durée maximale de 2 mois, vous n'avez pas besoin de visa, et si le traitement nécessite une période plus longue, vous pouvez l'obtenir littéralement en une journée. De plus, un grand choix d'institutions médicales diverses permet au patient de trouver une clinique qui lui conviendra pleinement pour le prix et où il sera le plus à l'aise possible. Ainsi, l'une des cliniques les plus célèbres de Corée du Sud est le KUIMS Multidisciplinary Medical Center (KUIMS). Sa caractéristique est la médecine intégrative, c'est-à-dire l'utilisation de méthodes de traitement à la fois occidentales et orientales traditionnelles. En 2012, cette clinique a été récompensée par le ministère coréen de la Santé en tant que "Clinique de chirurgie du cancer de haut niveau".

Et pour qu'une personne, déjà abasourdie par un diagnostic terrible, ne comprenne pas de manière indépendante les subtilités bureaucratiques et les particularités d'un pays inconnu, vous pouvez utiliser les services d'une entreprise spécialisée - un intermédiaire médical. Ainsi, MEDUNION dispose d'un bureau de représentation à Séoul avec ses propres coordinateurs médicaux et traducteurs. Le voyage est organisé gratuitement et tous les frais de diagnostic et de traitement sont payés directement à la caisse de l'hôpital. Dans le même temps, l'entreprise accompagne le patient tout au long du traitement et de la rééducation..

Numéro d'émission T902-277-5545-596 Enregistrement d'entreprise 206-31-696010

Licence n ° T902-277-5545-596, certificat d'enregistrement n ° 206-31-696010

Symptômes du cancer du poumon chez la femme: les premiers signes de cancer

Le cancer du poumon est le cancer le plus dangereux avec le taux de mortalité le plus élevé. Chaque année, dans la Fédération de Russie, environ 60 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du poumon. Selon les statistiques, la population féminine est moins souvent malade que l'homme. Il y a une femme pour chaque cinquième cas..

La capacité de respirer est la fonction la plus importante et vitale qui maintient une homéostasie constante dans notre corps. Toute perturbation du fonctionnement du système respiratoire, qu'il s'agisse d'une pneumonie ou d'une tumeur, affecte gravement la santé humaine. Des diagnostics opportuns améliorent considérablement le résultat final et augmentent les chances d'un rétablissement complet. En raison de la présence d'une puissante base de diagnostic et d'un équipement médical moderne, l'hôpital Yusupov est en tête des cliniques de Moscou pour le traitement d'un large éventail de pathologies oncologiques, y compris le cancer du poumon..

Principales caractéristiques

Il existe de nombreuses raisons au développement du cancer du poumon chez la femme. Le principal «provocateur» s'appelle le tabagisme. Le tabac est un puissant cancérigène contenant des substances qui peuvent endommager la structure de l'ADN et entraîner une «malignité» de la cellule. Les femmes qui fument sont deux fois plus susceptibles de développer un cancer du poumon que les non-fumeurs. Dans un autre endroit se trouvent la prédisposition héréditaire et l'écologie. Il a été prouvé que l'incidence des tumeurs pulmonaires est supérieure à la moyenne dans les régions polluées par les déchets industriels des entreprises et les gaz d'échappement des voitures. En outre, il existe un lien direct avec le miel avec les maladies chroniques du système respiratoire, le développement du processus du cancer..

Le corps féminin est plus vulnérable aux effets des cancérogènes. Parmi les premiers signes de cancer du poumon chez la femme, il faut se concentrer sur:

  • L'enrouement de la voix se produit lorsque la tumeur appuie sur le nerf récurrent;
  • Toux sèche persistante;
  • Douleur thoracique. Si cela augmente avec l'inspiration, le processus s'est propagé à la plèvre.
  • Essoufflement, croissance lente. D'abord pendant l'activité physique puis au repos.
  • Légère montée en température;
  • Perte de poids, perte d'appétit et fatigue.

Comme vous pouvez le voir, les signes du cancer du poumon (les premiers symptômes) chez les femmes sont similaires aux symptômes qui apparaissent chez les hommes, en particulier le tableau clinique est indiscernable les uns des autres dans une cohorte d'adultes de plus de quarante ans. Le centre de cancérologie de l'hôpital Yusupov examine des patients de tous âges. Les oncologues et les chimiothérapeutes aident les patients à faire face à la tâche de se rétablir et de vivre une vie épanouie au quotidien.

Malgré cela, les premiers signes de cancer du poumon chez la femme dépendent en grande partie de la localisation de la tumeur et de son aspect histologique. Avec le cancer périphérique, le pronostic est optimiste. Le processus de formation oncologique lui-même se déroule lentement, s'étendant sur des années. Le patient n'est pas conscient de la présence d'un cancer du poumon jusqu'à ce qu'un assombrissement circulaire sur la radiographie soit accidentellement trouvé. D'autre part, avec un emplacement central - tous les principaux signes de cancer du poumon chez les femmes apparaissent très rapidement et tôt. La prévision la plus réconfortante pour ce cours est de 3-4 ans.

Diagnostic et traitement

Les médecins du centre de cancérologie de l'hôpital Yusupov recommandent vivement à toutes les femmes de subir un diagnostic radiologique de routine au moins une fois par an. Après avoir reçu les conseils compétents des plus grands spécialistes du pays dans le domaine de l'oncologie, le patient élabore un plan de traitement individuel. La clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov utilise une approche intégrée de la gestion des patients, il est consulté par de nombreux spécialistes concernés pour développer un programme de rééducation après une chirurgie ou une chimiothérapie..

Parmi les méthodes classiques de traitement du processus oncologique, il y a: la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. La chirurgie enlève la tumeur primaire et les ganglions lymphatiques avec des métastases. Une ablation complète du poumon (pneumectomie) ou une résection d'une partie de celui-ci (lobectomie) est effectuée. Assez souvent, elle est réalisée en parallèle avec une radiothérapie ou une chimiothérapie. Les deux dernières méthodes de traitement ne sont utilisées séparément que dans les derniers stades du cancer..

Les médecins de l'hôpital Yusupov consultent chaque jour des centaines de milliers de patients qui ont besoin de leur aide. Sur la base de la clinique d'oncologie, une clinique ambulatoire et un hôpital oncologique ont été ouverts, où les patients peuvent subir des diagnostics oncologiques détaillés et recevoir un traitement de qualité conformément aux protocoles internationaux. L'hôpital fonctionne 24 heures sur 24.

Les premiers signes d'une tumeur, comment déterminer l'oncologie, les symptômes typiques et atypiques

Quelle horreur une personne éprouve lorsqu'elle reçoit ce diagnostic dangereux! Seule la situation ne se termine pas toujours tragiquement. Si des signes de cancer sont détectés au premier stade des lésions corporelles, les maladies oncologiques peuvent être traitées. Quels symptômes aident à suspecter des néoplasmes malins, en quoi diffèrent-ils chez les hommes et les femmes, avec divers types de pathologies - informations utiles pour les personnes de tout âge.

Qu'est-ce que le cancer

Cette maladie est l'une des plus dangereuses - elle se développe rapidement et se termine souvent par la mort. Le cancer est une pathologie oncologique dans laquelle il existe une croissance incontrôlée de cellules qui forment une tumeur maligne. Tenant compte du stade de développement:

  • au premier, une guérison est possible;
  • le second se distingue par la propagation des cellules cancéreuses aux organes voisins, il est éliminé avec un diagnostic rapide;
  • troisième, quatrième ont un faible taux de survie en raison de métastases rapides dans tout le corps.

Le cancer se développe à partir de l'épithélium, la maladie peut commencer dans n'importe quel organe d'une personne. En raison de troubles métaboliques:

  • les nouvelles cellules acquièrent des fonctions inhabituelles;
  • cesser de former correctement les tissus;
  • nécessitent une énergie supplémentaire pour la croissance;
  • affecter les tissus sains du corps en les détruisant;
  • capturer les vaisseaux sanguins, les canaux lymphatiques et se propager dans tout le corps - métastaser.

Comment détecter

Afin d'obtenir un résultat de traitement positif, il est important d'identifier en temps opportun le processus de démarrage et de s'engager dans la prévention du cancer. Des signes d'oncologie dans le corps peuvent être trouvés lors des examens médicaux, avec le passage obligatoire de la mammographie, de la fluorographie, des tests d'urine et de selles. L'apparition de la maladie est déterminée par les résultats d'un test sanguin, lorsque, sans raison apparente, on constate:

  • accélération de l'ESR;
  • diminution des taux d'hémoglobine;
  • modifications des hormones thyroïdiennes, reproductrices et surrénales;
  • augmentation des taux de calcium dans le cancer du rein.

Lorsqu'il y a une détection ciblée d'une tumeur, utilisez:

  • analyses de marqueurs tumoraux;
  • examen cytologique des cellules;
  • histologie tissulaire - différencier le cancer;
  • tomodensitométrie - révéler la taille, la forme du néoplasme;
  • examen échographique - des changements de densité tissulaire sont observés;
  • imagerie par résonance magnétique - déterminer les petites tumeurs, les métastases dans tout le corps;
  • méthodes endoscopiques - révéler une image près de la lésion.

Comment se manifeste le cancer?

Dans les premiers stades, les symptômes de l'oncologie sont souvent indiscernables des autres maladies ou n'apparaissent pas du tout. Cela conduit à un démarrage tardif du traitement et à une diminution de l'efficacité des résultats. Au fur et à mesure que le cancer progresse, il devient différent des signes d'infection. Les symptômes des tumeurs malignes dépendent:

  • sexe, âge du patient;
  • maladies concomitantes;
  • stades du cancer;
  • structure de la tumeur;
  • localisation du cancer;
  • Taux de croissance.

En plus des signes généraux caractéristiques de tout type d'oncologie, ils sont observés en cas de cancer:

  • mémoire, attention, crises d'épilepsie;
  • peau - selon le type et la forme - ulcères, pénétration du cancer dans les couches profondes;
  • poumons - essoufflement, toux avec expectorations purulentes;
  • foie - le développement de la jaunisse;
  • organes du système génito-urinaire - sang dans l'urine, problèmes urinaires;
  • estomac - difficultés de digestion, troubles des selles.

Symptômes courants

Vous devez connaître les signes généraux du cancer. Cela vous aidera à consulter un médecin en temps opportun, à commencer un examen et le traitement initial du patient. La maladie oncologique est indiquée par des symptômes:

  • forte perte de poids déraisonnable;
  • fièvre, fièvre, - la réaction du système immunitaire, l'activation des forces pour combattre la maladie, apparaît dans les derniers stades.

Les principaux signes de manifestation de la maladie oncologique comprennent:

  • détérioration de la santé;
  • une augmentation progressive de la faiblesse;
  • fatigue accrue;
  • la nausée;
  • l'apparition de douleur - possible à tous les stades du cancer;
  • changements de la peau - apparition d'urticaire, érythème, jaunisse, avec mélanome cutané - augmentation de la pigmentation, formation de verrues, changement de leur couleur;
  • détérioration de la qualité des cheveux;
  • une sensation d'inconfort dans l'organe affecté;
  • l'apparition de phoques, de tumeurs.

Premiers signes

Il est très important de ne pas manquer les premiers symptômes du cancer. Une maladie dangereuse détectée à un stade précoce est traitée avec succès et donne un taux de survie élevé. Le risque d'oncologie peut être identifié par les symptômes généraux du cancer. Les premiers signes de la présence de néoplasmes malins ont des caractéristiques qui dépendent de:

  • localisation d'une tumeur cancéreuse;
  • défaite des organes féminins;
  • manifestations de la maladie chez les hommes;
  • développement de la pathologie chez les enfants.

Les premiers signes de cancer chez la femme

Les organes génitaux féminins sont souvent affectés par des tumeurs cancéreuses, associées aux particularités du développement du corps. D'autres localisations de néoplasmes malins ne sont pas exclues. Les premiers signes d'une tumeur dans le corps féminin:

  • saignements pendant la ménopause;
  • attribution d'un caractère bavard après un rapport sexuel;
  • menstruations prolongées abondantes;
  • changement de forme du sein;
  • écoulement du mamelon.

Les maladies oncologiques chez les femmes provoquent des symptômes:

  • saignements entre les règles;
  • douleur dans la région ovarienne;
  • écoulement aqueux avec ichor dans le cancer de la paroi interne de l'utérus;
  • bosses dans la poitrine;
  • rétraction du mamelon;
  • inconfort dans la région des lèvres;
  • fuite d'urine;
  • douleur abdominale basse;
  • sang dans les selles;
  • troubles de la miction;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • saignement rectal.

Les premiers signes de cancer chez l'homme

Outre les maladies oncologiques courantes, le cancer du système génito-urinaire n'est pas rare chez les hommes. Le tabagisme fréquent conduit à l'apparition de tumeurs malignes du larynx et des poumons. Avec le cancer chez l'homme, les signes suivants sont observés:

  • incontinence urinaire;
  • mal de dos - un signal d'une tumeur de la prostate;
  • saignement rectal;
  • incapacité à uriner;
  • changement de la consistance des matières fécales;
  • sang dans l'urine;
  • douleur abdominale aiguë;
  • bosses dans la poitrine;
  • bosses dans les testicules;
  • crachats de sang, de mucus, de pus.

Lobe féminin sévère ou tous types de cancer chez la femme

Si nous prenons des statistiques, il existe en premier lieu chez la femme un néoplasme cancéreux de la glande mammaire, ainsi que des lésions des ovaires et de l'utérus. Toutes les tumeurs sont classées comme malignes et bénignes..

Les tumeurs bénignes ne présentent aucun symptôme nocif et ne peuvent pas être mortelles. Plus important encore, ils sont assez faciles à traiter avec la bonne approche. Mais ces néoplasmes sont également dangereux, car ils peuvent se transformer en oncologie à tout moment..

La division du cancer à la femme passe par les principaux organes féminins: glandes mammaires, ovaire, utérus, vagin, lèvres et trompes de Fallope. En général, il peut se développer à partir de n'importe quel organe doté de cellules épithéliales..

Formations bénignes

Ces néoplasmes ont une structure cellulaire différente, mais pas très différente des cellules saines. Les tumeurs elles-mêmes se développent assez lentement et généralement au même endroit tissulaire, sans toucher ni envahir les cellules les plus proches.

Les formations n'affectent pas fortement le corps et les tissus voisins et n'interfèrent pas avec le travail de l'organe. En général, ils ne mettent pas la vie du patient en danger. Les cancers malins, au contraire, se développent rapidement et germent dans les cellules voisines, endommageant les tissus et libérant des anticorps et des déchets dans le sang..

Variétés

  1. Polypes - pendant la menstruation, il y a un écoulement de sang plus abondant. Les tumeurs elles-mêmes ont plusieurs emplacements et sont disposées en grappes, chaque couleur étant rouge-rose. Ils endommagent et saignent pendant les rapports sexuels..
  1. Fibrome - apparaissent sur les lèvres, les ovaires ou dans l'utérus. Dans le même temps, des douleurs dans le bas de l'abdomen et des difficultés lors du processus de miction apparaissent..
  1. Cystome - il y a douleur, ballonnements dans l'abdomen, inconfort pendant les rapports sexuels, retard et perturbation du cycle menstruel.
  2. Myome - pendant la menstruation, des douleurs sévères dans le bas de l'abdomen, un malaise général, des frissons, de la fièvre apparaissent. La température peut monter et se maintenir de 37 à 38.
  1. Fibromes - le néoplasme lui-même est de taille impressionnante, grâce à quoi la femme ressent une pression constante dans la région pelvienne.

Symptômes

Malheureusement, le cancer des organes génitaux féminins aux stades précoces présente des symptômes très mineurs qui peuvent être confondus avec une maladie courante et n'apparaissent pas du tout dans certains cas. Pour cette raison, le patient perd beaucoup de temps et, comme tout le monde le sait, plus le cancer est détecté tôt, plus il y a de chances de guérison..

Les premiers symptômes peuvent augmenter considérablement en fonction de la localisation du cancer lui-même..

  1. Des ballonnements. Avec le cancer de l'ovaire, il apparaît comme l'un des premiers.
  2. Douleurs abdominales basses. Toute douleur serrée ou vive dans la partie inférieure.
  3. Mal au dos. Se produit généralement en 2 étapes.
  4. Température. Une augmentation de la température indique un processus inflammatoire qui peut commencer en raison de l'effet d'une tumeur cancéreuse sur les tissus voisins.
  5. Saignements entre les règles. Au début, les écoulements seront insignifiants, ils peuvent être vus sur la culotte. Ils peuvent également être observés chez les femmes ménopausées de plus de 55 à 60 ans..
  6. Blessures et convulsions. Le vagin lui-même peut devenir rouge ou changer de couleur, de petites plaies apparaissent difficiles à guérir.
  7. Diminution de l'appétit, perte de poids. Il est à noter que le régime et la nutrition restent les mêmes..
  8. Somnolence, fatigue, fatigue. Pendant la croissance, une tumeur consomme une grande quantité d'énergie et libère également des déchets dans le sang, qui empoisonnent le corps.
  9. Écoulement vaginal. La décharge elle-même a une odeur désagréable. Vous pouvez voir du mucus séché dans vos sous-vêtements.

Symptômes du cancer du sein

  1. Changer la forme d'un sein ou d'un mamelon.
  2. Rougeur et gonflement des seins.
  3. Taches rouges et ecchymoses qui ne disparaissent pas.
  4. Bosses et bosses dans la poitrine.
  5. Mamelon rétracté.
  6. L'aréole du mamelon a changé de forme et est devenue irrégulière.
  7. Un écoulement de mucus ou de pus apparaît de la poitrine. Ceci est particulièrement visible dans un soutien-gorge..

REMARQUE! Si nous prenons la gynécologie dans son ensemble, le cancer de l'utérus est le cancer de l'utérus, puis les ovaires.

Cancer du col utérin

La tumeur elle-même se développe à partir des cellules épithéliales des tissus mous des parois internes du col de l'utérus et du corps utérin. La tumeur a un statut modérément agressif et se développe assez lentement par rapport aux autres tumeurs. Le cancer du col de l'utérus et l'oncologie utérine sont l'une des maladies les plus courantes chez les femmes et se classent au deuxième rang après une tumeur du sein.

Les raisons

La raison principale est qu'un changement se produit au niveau chromosomique et que les cellules commencent à se diviser, à se multiplier au hasard et à perdre la capacité de s'autodétruire ou de mourir..

  1. Papillomavirus.
  2. Herpis.
  3. VIH.
  4. Maladies virales qui endommagent les tissus mous de l'utérus.
  5. Apparaît souvent chez les femmes âgées.
  6. Le groupe à risque comprend les femmes nullipares.
  7. Relations sexuelles rares.
  8. Diabète.
  9. Alcool et cigarettes.
  10. Surpoids.
  11. La génétique.
  12. Changements hormonaux dans le corps féminin, médicaments qui les affectent.

Étapes

  • Stade 1 - la tumeur est de petite taille et ne se propage que dans un tissu.
  • Étape 2 - le processus de cancer affecte les tissus voisins. Des maux de dos et de la fièvre peuvent déjà apparaître.
  • Étape 3 - est grande, les ballonnements commencent. Le cancer affecte et endommage les ganglions lymphatiques voisins.
  • Stade 4 - les métastases vont aux organes les plus proches: intestins, vessie, reins et foie. Des maux de tête, des douleurs dans les os des muscles apparaissent dans le contexte d'une intoxication générale du corps.

La chose la plus importante à retenir est que le cancer aux premiers stades de développement a un taux de survie élevé, car les métastases n'affectent pas les organes. Au 3ème stade, les ganglions lymphatiques sont déjà endommagés, c'est pourquoi les chirurgiens à ce stade retirent généralement l'utérus avec le système lymphatique le plus proche..

REMARQUE! Tout d'abord, le patient doit faire attention à la douleur, à la température et aux saignements du vagin et consulter immédiatement un gynécologue pour un examen.

Cancer des ovaires

Il survient souvent chez les femmes âgées après 55 ans, en particulier chez celles qui n'ont jamais accouché. Curieusement, le nombre d'enfants affecte directement la susceptibilité à ce cancer, et plus il y a d'enfants, moins il y a de chances de contracter cette maladie..

La génétique est la cause la plus fréquente, car les filles dont les mères et les grands-mères avaient cette maladie sont à risque.

Panneaux

  1. Ballonnements sévères - fermes au toucher.
  2. Nausée et vomissements.
  3. Constipation fréquente.

Cancer du vagin et des lèvres

Le néoplasme lui-même ressemble à une croissance avec des nodules. La tumeur se développe et par la suite des symptômes apparaissent: brûlures, démangeaisons et douleurs. Dans les stades ultérieurs, le gonflement peut saigner et sécréter du pus..

Le cancer vaginal est moins fréquent et affecte les parois internes, avec de petites excroissances qui apparaissent, qui commencent par la suite à saigner et à sécréter du pus.

Il est presque impossible pour une femme d'avoir des relations sexuelles en même temps, car au contact, elle ressentira une douleur intense et une sensation de brûlure. Aux stades 3 et 4, la tumeur peut bloquer complètement l'urètre et le patient aura un cathéter placé.

Diagnostique

Vous devez d'abord identifier la maladie elle-même; pour cela, un grand nombre de méthodes sont utilisées. Le plus important est l'examen initial par un gynécologue et un mammologue. Ensuite, le patient passe un test sanguin biochimique général, où vous pouvez voir quelques écarts par rapport à la norme.

Beaucoup de gens posent des questions sur les marqueurs tumoraux, mais en fait ils sont rarement remis, car ils peuvent montrer un cancer, mais pas avec une probabilité de 100%, et il vaut mieux pour le médecin de ne pas perdre de temps et de tout voir de ses propres yeux.

  • Échographie du petit bassin - vous pouvez voir un kyste et des excroissances cancéreuses dans les ovaires.
  • IRM, CT - ils examinent à quel point le cancer affecte les tissus voisins.
  • Biopsie du cancer - lors de l'examen, le médecin prend un morceau de tissu et l'examine au microscope pour voir la nature du cancer lui-même et à quelle vitesse il se développe.
  • La mammographie est un examen échographique du sein pour la présence de tumeurs malignes.

REMARQUE! Si vous avez recours à la médecine traditionnelle, discutez de tous les médicaments et herbes avec votre médecin, car il existe de nombreuses substances qui peuvent augmenter l'intoxication générale et aggraver l'état du corps et même entraîner la mort..

Traitement

La thérapie elle-même dépend du stade du carcinome.

  • Les méthodes chirurgicales sont généralement utilisées aux stades 1 et 2, lorsqu'il n'y a pas encore de métastases. Le médecin enlève la tumeur elle-même et les tissus voisins, ainsi que les ganglions lymphatiques affectés.
  • Radiothérapie - cette procédure est effectuée de manière ciblée. Avec un mince faisceau de rayons de rayonnement, à l'aide d'un équipement spécial, le médecin commence à agir uniquement sur les tissus tumoraux et les détruit.
  • Chimiothérapie - il existe actuellement un grand nombre de médicaments cytoxiques qui affectent principalement les cellules tumorales. Tout d'abord, le médecin prescrit un réactif spécifique qui détruit ce type de cancer. Si cela n'aide pas, il existe déjà une étude des tissus eux-mêmes pour la sensibilité à certaines substances.
  • Hormonothérapie - un certain nombre de médicaments qui réduisent la sensibilité de la tumeur et de l'organe lui-même aux œstrogènes.

Les premiers signes de cancer

Le cancer est une maladie très dangereuse et impitoyable. De plus, il ne reste pas immobile et se propage constamment dans tout le corps. Tout d'abord, il essaie de se propager aux organes et tissus les plus proches, mais plus tard, il pénètre facilement dans n'importe quelle partie du corps, car il commence à se déplacer avec le sang..

Il est très difficile de le reconnaître, car les premiers symptômes du cancer sont très similaires à diverses autres maladies..

Aux stades précoces, le cancer est localisé sur un certain tissu et ne se propage en aucune façon, et au début du stade 4, il commence à placer ses métastases sur d'autres parties du corps, y compris couvrant des organes entiers.

Afin de vous assurer que vous êtes en bonne santé, vous devez faire un test sanguin. Si l'analyse est positive, il vaut la peine de subir un examen et un diagnostic supplémentaires:

1 échographie.
En l'utilisant, l'emplacement de la tumeur est trouvé.

2 IRM et CT.
Ce diagnostic est précis et peut déterminer la taille et l'étendue des lésions tumorales.

3 Mammographie.
Grâce à l'échographie, les glandes mammaires sont examinées.

4 coloscopie.
Une méthode de diagnostic prescrite dans le cas où du sang apparaît dans les selles. Il peut vous aider à trouver une tumeur et à détecter le cancer du côlon.

5 Gastroscopie.
Des diagnostics sont effectués pour examiner les parois de l'estomac de l'intérieur. Montre l'état de l'organe et facilite le diagnostic.

6 Endoscopie.
Examen visuel de l'organe pour la présence d'une tumeur. En cas de détection, les spécialistes prélèvent une biopsie.

7 Biopsie.
Un échantillon de tissu est prélevé pour déterminer le type de cancer et le taux de propagation.

Symptômes

Afin de trouver votre propre cancer, vous aurez besoin de l'aide d'un membre de votre famille. De plus, ce serait bien d'avoir un miroir.

Essayer de trouver un cancer nécessite une mémoire très bonne et précise. Comme cela peut prendre un mois ou deux entre les stades de la maladie, il sera très important de se souvenir de vos sentiments. Vous devrez vous fatiguer et vous souvenir de ce que vous avez ressenti il ​​y a quelque temps..

Il est très difficile de détecter le cancer à ses débuts. Mais, heureusement, c'est possible. Pour ce faire, vous devez vous concentrer pleinement sur vos sentiments. Alors, quels pourraient être les premiers signes de cancer?

  • Mal de crâne. Comparez les douleurs dans la tête dans le passé et maintenant. Si leur fréquence commence à augmenter, cela peut indiquer un cancer du cerveau. Surtout si la douleur survient généralement à un endroit spécifique.
  • Vomissements et vomissements. Habituellement, ce symptôme peut apparaître avant et après les repas. De plus, la fréquence des incidents émétiques augmente constamment. Même si vous refusez complètement la nourriture, les vomissements ne vous quitteront pas..
  • Faiblesse et fatigue. Ce symptôme se manifeste par votre faiblesse et votre léthargie. En communication, vous êtes passif, mais au travail, vous avez constamment envie de rentrer chez vous. De plus, cela vous rend somnolent toute la journée..
  • Température. Parfois, la température augmente fortement. Cela se produit généralement la nuit. En même temps, il n'y a pas de maladies ou de virus..
  • Ses ongles et ses cheveux sont devenus cassants. Avec un régime alimentaire constant, les cheveux commencent à tomber et les ongles deviennent rugueux. Chez les filles, il est beaucoup plus facile de remarquer ce signe. Lorsque vous êtes sous la douche, vous remarquerez peut-être comment vos cheveux commencent à se laver et à tomber dans le drain..
  • La tête tourne. En l'absence de virus et de maladies, votre tête commence à tourner avec des mouvements brusques. De plus, si vous êtes au soleil pendant une longue période, vous pouvez vous évanouir, bien qu'avant cela vous puissiez facilement passer des heures au soleil.
  • Je n'ai pas envie de manger. Je perds du poids rapidement. Si vous avez soudainement commencé à perdre l'appétit et que même la nourriture que vous adoriez maintenant ne vous ravit plus du tout, alors vous devriez être sur vos gardes. Habituellement, les gens perdent jusqu'à 20 kilogrammes de poids.
  • La vision est tombée. Un autre signe de cancer est une forte détérioration de la vision. En même temps, plus tôt, cela ne pouvait poser aucun problème. De temps en temps, vous remarquerez peut-être des étoiles et d'autres éléments tourbillonnant autour de vos yeux..
  • J'ai mal à l'estomac. La douleur abdominale survient brutalement. Avec une nutrition constante et appropriée, les douleurs durent longtemps.
  • Difficulté à respirer, toux est apparue. Le cancer du poumon se fait étrange. Vous avez une toux sèche. Dans le même temps, il n'y a pas de maladies, de virus et de simples températures. Il n'y en a même pas un soupçon. De plus, le flegme n'est pas non plus produit..
  • Mal au dos. On les trouve dans une grande variété de maladies. Mais avec le cancer, de telles douleurs apparaissent brusquement et durent longtemps..
  • Le processus de déglutition est difficile. La gorge commence à faire mal sans raison. Il n'y a pas de virus et de maladies comme l'amygdalite. De plus, si la douleur continue de croître, cela peut indiquer un cancer du larynx ou de la gorge..
  • Brûlures d'estomac. Les brûlures d'estomac sont un autre symptôme. Il peut même apparaître avant les repas. De plus, l'odeur dans la bouche change beaucoup et devient désagréable..
  • Constipation, diarrhée, diarrhée. Dans ce cas, des perturbations se produisent dans tout le système digestif. Dès que ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement suivre un régime alimentaire sain. Mais si après ces symptômes persistent, cela est très grave et peut indiquer la présence d'un cancer..

Symptômes externes

Afin de détecter les changements, vous aurez besoin de l'aide de parents. S'ils ne peuvent pas vous aider pour le moment, vous pouvez utiliser un miroir ordinaire. Un bon éclairage est essentiel.

1 La couleur de la peau a changé.
Ceux qui vous voient souvent devraient vous venir en aide. Ils devraient examiner la couleur de votre peau et la comparer à ce qu'elle était avant. S'il devient pâle ou même jaunit, cela peut indiquer que le cancer a atteint le foie..

2 Changements dans les grains de beauté et les taches de naissance.
Une loupe ordinaire viendra à votre aide. Demandez à quelqu'un autour de vous de vérifier tous vos grains de beauté. Après un mois, il est nécessaire de comparer s'ils ont augmenté de taille. Essayez également de voir les grains de beauté sous tous les angles. Si vous avez un cancer, les grains de beauté commenceront à changer de forme et ne ressembleront plus à un cercle. De plus, vous remarquerez peut-être de petits anneaux qui peuvent changer de couleur. Habituellement, il est blanc ou noir. Essayez de les pousser. Avec les symptômes du cancer, la taupe commencera à faire mal.

3 taches cutanées.
Examiner la peau pour des taches rouges spontanées ou des ecchymoses.

4 ulcères.
Examinez le corps pour divers ulcères. S'ils ne traînent pas longtemps, ce n'est pas très bon. De plus, une desquamation peut apparaître..

5 Le sang ne s'arrête pas.
Les saignements de nez continus peuvent être un signe de cancer. De plus, vous devez vous méfier si de simples blessures mettent beaucoup de temps à guérir..

6 cônes.
Vous pouvez développer des bosses sur vos os sans raison..

7 taches sur les ongles.
Ce signe peut indiquer un cancer de la peau..

8 Gonflement des jambes, des bras.
Ce signe ne se fait pas sentir dès le début. Bien sûr, si vous en avez un, vous devez être immédiatement vigilant..

Les premiers signes de cancer chez l'homme

Chez les hommes, selon les statistiques, il y a le plus souvent un cancer de l'estomac, du rectum et des poumons. Par exemple, dans le cas du cancer des testicules, les hommes développent une tumeur qui ne se fait en aucun cas sentir. Aucune douleur, absolument rien. Et dans le cas du cancer de la prostate, les symptômes sont un retard de la miction, une sensation de vidange incomplète de la vessie et une utilisation fréquente des toilettes, surtout la nuit. Mais généralement, le cancer peut être déterminé par un symptôme différent. Chez les hommes, le bassin et le bas du dos commencent à faire mal.

Conseils aux femmes pour identifier le cancer du sein

Alors, prenons un miroir. Un bon éclairage est un plus. Retirez tous les vêtements au-dessus de la taille. La poitrine doit être complètement exposée.

1 bosses dans la poitrine.
Pour commencer, vous devez sentir complètement le sein pour déceler des bosses ou des gonflements..

2 Différences externes entre les deux parties de la poitrine.
Regardez attentivement les deux parties de la poitrine. Un signe de cancer est que l'une des glandes est enflée..

3 Les seins ne sont pas au même niveau.
Examinez le coffre pour l'emplacement. Faites également attention à la forme. Si l'un est très différent de l'autre, c'est une cloche alarmante et une raison de consulter un médecin..

4 fosses.
Lève les mains. Examinez la peau de très près à la recherche de creux ou de dépressions.

5 mamelons différents.
Différents types de mamelons peuvent également être un signe de cancer. En général, ce n'est pas difficile à remarquer..

6 La tumeur est clairement visible.
Vous ne pouvez voir une tumeur que dans un cas - elle est située à côté de la surface de la peau.

Maintenant, essayez de vous rapprocher le plus possible du miroir afin de voir la peau..

1 rougeur.
Sur le site de la tumeur, la peau autour prend une couleur rouge.

2 Peeling.
Le pelage commence sur la tumeur elle-même et autour d'elle.

3 Le mamelon est rétracté.
Le mamelon devient comme un nombril, c'est-à-dire qu'il commence à être tiré vers l'intérieur.

4 décharge de mamelon.
Un liquide qui a une odeur désagréable commence à se démarquer des mamelons.

De plus, des douleurs apparaissent de temps en temps au même endroit dans la poitrine. Nous vous conseillons de vérifier vos sous-vêtements pour décharger.

Symptômes du cancer de l'utérus et de l'ovaire

Le cancer de l'utérus ou des ovaires est un peu plus difficile à trouver car les symptômes sont subtils:

1 Écoulement sanguin de l'organe génital.
Du sang peut rester sur vos sous-vêtements même si vous n'avez pas vos règles.

2 Douleur dans le bas de l'abdomen.
La douleur commence à s'accumuler, même si elle n'était pas là avant.

3 Slime sécrété.
S'il y a des signes de cancer, le mucus sent mauvais.

4 Douleurs incessantes dans les ovaires (bas de l'abdomen).
Douleurs de traction constantes qui durent longtemps.

Si au moins l'un des symptômes ci-dessus commence à vous déranger, n'hésitez pas à contacter les médecins et à vous faire tester.

Les premiers signes de l'oncologie chez l'enfant

Récemment, le cancer est le type de mortalité le plus courant chez les enfants. C'est encore plus élevé que les accidents. Pour être plus précis, un cinquième des enfants décédés sont décédés d'un cancer. De plus, plus de la moitié d'entre eux sont décédés en raison d'un diagnostic tardif de la maladie. Mais dans le même temps, plus des trois quarts des enfants ont été sauvés grâce à un diagnostic précoce..

Les enfants ont différents types de tumeurs malignes, telles que:

  • Hémoblastose.
  • Différents types de carcinogenèse.
  • Néphroblastome.
  • Tumeurs situées sur les reins.

Catégorie d'âge à risque:

  • 4-7 ans.
  • 11 à 12 ans.

Chez les enfants, le risque de développer un cancer se produit dans l'utérus. Divers facteurs peuvent influencer cela. Ceux-ci incluent un environnement défavorable, l'ingestion de composants oncogènes dans l'utérus et d'autres. Mais il existe aussi des pathologies génétiques..

Thérapie

Afin de choisir un traitement pour un cancer, vous devez connaître son type. Ce n'est qu'alors qu'un traitement peut être prescrit. Différents types de cancer ont des traitements différents. Mais d'une manière générale, il y a quelques points communs. Nous allons les lister.

1 Intervention chirurgicale.
Dans ce cas, l'aide d'un chirurgien est nécessaire, qui enlèvera la tumeur cancéreuse et tous les tissus adjacents affectés..

2 Chimiothérapie.
Un patient atteint de cancer reçoit une injection de divers réactifs chimiques, qui peuvent affaiblir et même tuer les cellules cancéreuses dans certains cas. Cette thérapie est utilisée avant et après la chirurgie. Ceci est fait pour qu'après la chirurgie, il soit possible d'achever les cellules cancéreuses restantes..

3 Irradiation.
Le deuxième nom de la méthode est la radiothérapie. Les cellules cancéreuses tentent de détruire par rayonnement.

Plus important encore, dès que vous trouvez des signes de cancer chez vous, consultez immédiatement un médecin..

Les premiers signes du cancer: comment le cancer commence?

Les signes avant-coureurs de l'apparition d'un cancer peuvent être généraux, ne concerner qu'un organe spécifique ou peuvent être liés à la localisation de la tumeur.

La plupart des symptômes initiaux du cancer ne sont pas spécifiques au cancer. Pour cette raison, la maladie peut être ignorée par le patient (et même le médecin), se référant à d'autres troubles bénins possibles, ou ne prend pas en compte ces signaux..

Peu importe comment c'était, pour tout signe (même non logique), il est recommandé de consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Seul un examen clinique complet du patient avec des tests de laboratoire, une radiographie et une endoscopie peut aider à poser un diagnostic correct.

Symptômes courants du cancer

Les signes généraux de cancer peuvent être très différents d'un patient à l'autre et peuvent l'accompagner longtemps sans indiquer de cancer (notamment dans le cas d'un organe interne).

L'amplification et / ou la multiplication des signaux doivent pousser le patient à une consultation médicale.

Les premiers signaux de cancer courants les plus probables sont:

  • une légère augmentation de la température, qui n'est pas appliquée à un traitement médicamenteux et n'est pas le résultat d'une infection;
  • perte notable de poids corporel;
  • perte d'appétit (en particulier pour les aliments à base de viande);
  • fatigue inhabituelle qui ne fait qu'empirer avec le temps.

Signes importants de cancer

Les symptômes les plus importants des troubles oncologiques sont:

Saignement

Tout saignement (léger ou abondant) doit toujours être une alarme pour le patient..

Cela peut résulter de dommages aux vaisseaux sanguins d'une tumeur ou d'un vaisseau sanguin rompu à l'intérieur d'une tumeur..

Hémoptysie (sang de la bouche) et sang du nez

L'hémoptysie et le sang du nez peuvent servir de signal de tels troubles oncologiques:

  • carcinome oesophagien;
  • cancer des sinus;
  • cancer du larynx;
  • cancer de la cavité buccale;
  • cancer du poumon (présence de sang dans les expectorations).

Sang dans les urines (hématurie)

La présence de sang dans l'urine peut être un signe de tels cancers:

  • cancer de la prostate (chez les hommes);
  • cancer de la vessie;
  • cancer du rein.

Perte de sang caractéristique des femmes

La perte de sang chez les femmes en dehors des règles (menstruations) ou survenant pendant les rapports sexuels, ainsi que les saignements qui surviennent après la ménopause, peuvent indiquer de tels cancers:

Sang dans les selles

Ce signal peut être le premier symptôme du cancer de l'intestin..

Vomir du sang

Les vomissements de sang peuvent être un signe de tels cancers:

Bien entendu, la douleur est également un signal important des troubles cancéreux..

En règle générale, il est constant, spécifique à un endroit particulier et augmente, provoquant une insomnie chez le patient. Au fil du temps, il devient de plus en plus difficile à éliminer avec les analgésiques conventionnels..

Mal de crâne

Des maux de tête persistants peuvent être le seul symptôme pertinent du cancer du cerveau.

Douleur abdominale

Une douleur abdominale (persistante ou déguisée en colique) peut indiquer un cancer d'un organe interne (comme l'intestin).

Infection

Les infections répétées du corps qui sont très difficiles à traiter, même avec une antibiothérapie, peuvent être un signe de cancer.

Habituellement, les cancers contribuent aux infections bactériennes.

Cela est dû au fait que les tumeurs provoquent de tels changements dans le corps:

  • destruction des tissus;
  • ulcération des muqueuses de ces parties du corps:
    • organes génitaux;
    • cavité buccale;
    • larynx.
  • constriction des organes internes (tels que le système urinaire ou les bronches);
  • affaiblissement du système immunitaire.

Dans le contexte de ces changements, la probabilité d'infections bactériennes augmente..

Thrombophlébite

Dans certains cas, un caillot sanguin dans une veine (thrombophlébite) est le premier signe de cancer.

Les tumeurs du bassin ou de l'abdomen contribuent à la thrombophlébite des membres inférieurs.

Ce trouble peut être répété, affectant diverses zones (parfois inhabituelles). Les cellules cancéreuses sécrètent certaines substances qui entraînent la formation de caillots sanguins dans les veines.

Symptômes du cancer spécifiques à un organe

Les signaux d'alerte du cancer spécifiques à un organe peuvent aider à diagnostiquer la maladie plus rapidement.

Au niveau de l'œsophage, des sinus, de la gorge et de la bouche

Les principaux signes de cancer dans ces zones sont:

  • arrêt douloureux de la nourriture dans l'œsophage, accompagné de vomissements (en cas de lésion de l'œsophage);
  • changement notable de la voix avec respiration sifflante (cancer de la gorge ou de la bouche);
  • inconfort ou douleur lors de la mastication (la douleur irradie vers les oreilles).

Au niveau du système respiratoire

Des difficultés respiratoires soudaines ou graduelles, d'abord pendant l'exercice puis au repos, indiquent souvent un cancer du poumon.

Les personnes qui fument, lorsqu'une toux apparaît ou s'aggrave, il est recommandé de porter une attention particulière au traitement.

Au niveau du système nerveux central

Avec un cancer du cerveau ou des méninges, le patient se plaint des signes suivants:

  • maux de tête persistants;
  • changements de comportement;
  • problèmes de vue;
  • paralysie;
  • vomissements le matin au réveil.

Au niveau du système lymphatique

L'élargissement d'un ou plusieurs ganglions lymphatiques dans la région de l'aisselle, de l'aine ou du cou peut être un signe de cancer de l'organe interne ou du ganglion lymphatique.

Au niveau de la prostate et du système urinaire

Le cancer de la prostate ou du système urinaire chez l'homme peut être accompagné des symptômes suivants:

  • problèmes de miction;
  • rétention urinaire.

Au niveau du système digestif

Les premiers symptômes du cancer du système digestif sont:

  • sensation de lourdeur dans le haut de l'abdomen;
  • arrêt du transit intestinal (constipation).

Le ténesme rectal (sensations très douloureuses au niveau du rectum) peut parler de cancer rectal.

La jaunisse rapidement progressive peut être un signe de cancer du foie ou des voies biliaires.

Symptômes visibles du cancer

Certains signes de cancer peuvent être vus à l'œil nu.

Un nodule au niveau de la peau, du muscle, du testicule ou du sein

Si un nodule douloureux (voire simple) ou une autre anomalie se développe au niveau de la peau, des muscles, des testicules ou du sein, il est recommandé de consulter un médecin sur sa nature, surtout si elle augmente avec le temps.

Inflammation sévère et prononcée au niveau de la peau

Une inflammation sévère et prononcée avec des bords inégaux au niveau de la peau qui ne guérit pas et se dilate est un signal important de cancer de la peau.

Changements au niveau d'une verrue ou d'une taupe

Si vous remarquez des changements au niveau de la verrue ou du grain de beauté (décoloration, élargissement ou saignement), vous devez consulter immédiatement votre médecin.

Article Précédent

Ostéome du sinus frontal