Principal
Myome

Ganglion lymphatique enflammé sous le bras: que faire et comment traiter

Les ganglions lymphatiques sont des organes importants du système immunitaire humain. C'est une sorte de filtre, une barrière contre les virus et bactéries nocifs, ils ne participent pas à la formation des cellules. Dans l'état normal, l'emplacement de ces nœuds est à peine perceptible. Une personne peut même ne pas savoir qu'ils existent. Mais si le ganglion lymphatique sous le bras devient soudainement enflammé, cela peut indiquer la présence d'une maladie dans les organes voisins. Avec des mouvements et des pressions soudains, une personne ressentira une douleur aiguë. Cela signifie qu'il est temps de consulter un médecin..

Que signifie une bosse sous le bras?

Une bosse ou une boule sous l'aisselle est une bosse dure qui est généralement toujours désagréable et douloureuse. Une augmentation des ganglions lymphatiques sous les aisselles est causée par le port de sous-vêtements serrés et inconfortables, le non-respect des règles d'hygiène et une coupe au rasoir. De plus, la bosse sous le bras fait mal en raison d'une immunité affaiblie après une maladie infectieuse grave. Les ganglions lymphatiques axillaires peuvent encore grossir en raison d'une inflammation des glandes mammaires ou d'une transpiration abondante.

Symptômes chez les femmes et les hommes

La douleur sous l'aisselle peut être intense. Dans ce cas, l'inflammation des ganglions lymphatiques se développe souvent lentement. Au début, une personne a un petit phoque de la taille d'un pois et une douleur apparaît à la palpation. La peau devient rouge et chaude. Si les mesures ne sont pas prises en temps opportun, les ganglions lymphatiques du patient peuvent gonfler considérablement, la température augmentera fortement. En règle générale, les femmes et les hommes présentent les mêmes symptômes si l'inflammation est causée par une lymphadénite:

  • perte de poids;
  • rougeur de la peau;
  • un abcès peut apparaître;
  • l'aisselle fait mal lorsqu'on la presse;
  • peut tirer dans la zone de la zone enflée à gauche ou à droite.

L'inflammation des ganglions lymphatiques sous l'aisselle n'est pas toujours accompagnée de douleur. L'apparition de ce symptôme dépend de la cause interne qui a provoqué l'induration: si les ganglions lymphatiques sous le bras deviennent enflammés chez un patient atteint de tuberculose, de syphilis, il n'y aura pas de forte sensation de brûlure. L'inconfort ne sera pas ressenti par une personne dont les ganglions lymphatiques ont augmenté à la suite d'un cancer (cancer, sarcome).

Des ganglions lymphatiques enflés

Dans un état sain, les ganglions lymphatiques sous l'aisselle ne sont pas perturbés. S'ils commencent à s'enflammer, à devenir gros, à ressentir une douleur, à gonfler, cela signifie que le processus d'infection dans le corps a commencé. Vous ne pouvez pas ignorer ces signes et vous soigner vous-même. Vous devez voir un médecin, obtenir des conseils. Une bosse dans l'aisselle chez les femmes résulte souvent de certaines maladies, telles que:

  • rubéole;
  • grippe;
  • la toxoplasmose;
  • la mononucléose;
  • infections à adénovirus.

Douleur ganglionnaire et douleur aux aisselles

L'entorse est une cause fréquente de douleur aux aisselles. Un inconfort peut encore survenir à la suite de problèmes avec les glandes mammaires, subissant une chirurgie mammaire. La nature cyclique de la douleur est due à la mastalgie, qui apparaît avant la menstruation. Une allergie au déodorant, ainsi que l'apparition d'un bouton ou d'une ébullition, contribuent à l'apparition de sensations désagréables au niveau des aisselles. Un tel abcès peut percer à tout moment. Cela peut laisser une vilaine cicatrice après..

Point rouge

La tache rouge sous le bras apparaît sous la forme d'une forme arrondie, et pas immédiatement d'une teinte brillante, on observe d'abord une couleur brique. À titre de comparaison, vous pouvez voir une photo de ces endroits. Ils ne sont pas toujours lisses au toucher - parfois, vous pouvez voir de petites échelles. En règle générale, les taches rouges disparaissent après qu'une personne commence à effectuer un ensemble de procédures d'hygiène. Les raisons de cette apparition de taches sous les aisselles:

  • irritation après le rasage;
  • réaction cutanée aux rayons du soleil;
  • porter des vêtements inconfortables;
  • changement de produits d'hygiène personnelle (shampoing, savon, rasoir);
  • transpiration abondante.

Consultez nos conseils pour savoir quoi faire si une tache rouge apparaît sur votre peau.

Raisons d'étanchéité

Causes courantes de bosses sous les aisselles:

  • abus de déodorants, conçus pour se débarrasser de la sueur;
  • rasage brutal;
  • chez un enfant - en raison du port de vêtements inconfortables et serrés;
  • dommages à la peau;
  • l'activité physique, la transpiration accrue, l'inaccessibilité de prendre un bain entraînent la croissance de micro-organismes qui provoquent une inflammation;
  • l'inflammation des glandes sudoripares et l'inflammation des follicules se manifestent par une douleur aiguë: des complications peuvent survenir sous forme de fièvre et de formation d'un abcès;
  • une réaction allergique à certains médicaments.

Que faire avec une tumeur sous le bras

Pour vous débarrasser d'une bosse enflée sous votre aisselle, vous devez comprendre la cause première de son apparition. S'il est survenu à la suite d'une épilation infructueuse, il vous suffit d'appliquer un traitement avec des antiseptiques. Vous pouvez utiliser la vieille méthode folklorique - pour faire un filet d'iode sur la zone des aisselles. Si le sceau apparaît après avoir utilisé un antisudorifique, vous devez le jeter et traiter la peau avec de l'alcool. Vous pouvez également utiliser des pommades antibiotiques spéciales. La teinture d'échinacée sur alcool est efficace dans la lutte contre ces néoplasmes.

Si vous ne comprenez pas pourquoi les ganglions lymphatiques sous l'aisselle sont devenus enflammés, il est important de consulter d'urgence un spécialiste - un chirurgien. À la réception, il vous examinera attentivement, examinera les nœuds et vous référera pour des tests. Après le diagnostic, le chirurgien prescrira un traitement. S'il s'avère que la tumeur est bénigne, il ne sera pas nécessaire de retirer la bosse. Il peut être guéri avec des médicaments. Si le gonflement est dû au pus, le médecin pratiquera une incision et le pus sortira. Si la tumeur est maligne, un spécialiste vous prescrira une opération.

Causes possibles de gonflement des aisselles

Facteurs étiologiques possibles

Un gonflement sous l'aisselle peut survenir pour diverses raisons. Ne paniquez pas tout de suite. Ce n'est peut-être pas toujours une oncologie. Il existe un grand nombre de maladies moins graves, caractérisées par l'apparition d'un gonflement. Pour clarifier la pathologie, il vaut la peine de contacter un chirurgien. Il examine le sceau et pose un diagnostic, prescrit le traitement nécessaire. Raisons possibles:

  • Une cause fréquente est l'utilisation inappropriée du déodorant: application sur une peau non lavée ou sur une ancienne couche après avoir pris des bains chauds.

Il est dangereux d'utiliser un anti-transpirant immédiatement après le rasage, car la peau est blessée et les produits chimiques contenus dans le produit d'hygiène peuvent provoquer la prolifération de cellules indifférenciées. Cela conduit souvent au développement d'un processus cancéreux. Selon toutes les règles d'utilisation d'un anti-transpirant, il ne doit pas être appliqué après le rasage de l'aisselle plus tôt qu'un jour plus tard. Vous devez également vous rappeler que même si l'étiquette du déodorant indique qu'il peut être utilisé pendant 48 ou 72 heures, il doit toujours être lavé toutes les 12 ou 24 heures, pas plus. C'est une question d'hygiène.

  • Violation des règles d'hygiène personnelle.

De la poussière et de la saleté s'accumulent dans la zone des aisselles si vous n'en prenez pas régulièrement soin. Les bactéries peuvent se développer dans la sueur qui n'est pas lavée pendant une longue période. Ils pénètrent dans le corps par les pores et provoquent une inflammation des ganglions lymphatiques, des follicules pileux et des glandes sudoripares. En outre, l'utilisation de l'antisudorifique de quelqu'un d'autre, à la surface duquel s'accumulent également des organismes pathogènes, entraîne une inflammation..

  • Friction et compression de l'aisselle.

Le port de vêtements inconfortables et serrés provoque des frottements contre la peau, ce qui peut provoquer un gonflement. Lorsqu'il est pressé par les tissus, l'écoulement du sang et de la lymphe est perturbé, ce qui provoque également un gonflement.

L'œdème peut être causé par l'utilisation de certaines pommades, crèmes, déodorants, antisudorifiques, qui contiennent des substances pouvant provoquer des réactions allergiques. Cette lésion est caractérisée par un gonflement et une induration de l'aisselle, des démangeaisons et des rougeurs..

En cas de chocs, de lésions cutanées lors du rasage, un gonflement peut se former. Au bout d'un moment, ça passe. De telles blessures peuvent être compliquées par l'ajout d'une infection.

Maladies typiques

Le gonflement n'est le plus souvent pas une condition indépendante, mais une manifestation d'une maladie:

  • Toute inflammation de l'aisselle, telle qu'une inflammation du ganglion lymphatique, se caractérise par un gonflement, une rougeur et une douleur intense.
  • Infections virales. Des maladies telles que la rougeole, la rubéole ou la mononucléose provoquent un gonflement généralisé des ganglions lymphatiques. Dans certains cas, il peut être exprimé dans une zone spécifique. Par conséquent, avec une augmentation des ganglions lymphatiques axillaires, il est nécessaire d'examiner le reste.
  • Maladies inflammatoires dans le corps. Si une personne a des infections chroniques, alors à partir du foyer de la voie hématogène ou lymphogène, l'infection peut se propager à la région axillaire.
  • Hydradénite (inflammation des glandes sudoripares) ou furonculose (inflammation multiple des follicules pileux). Le plus souvent, il est provoqué par un staphylocoque ou un streptocoque, qui provient de foyers d'infection dans les organes internes ou de l'environnement externe directement à la peau de l'aisselle, puis à la graisse sous-cutanée. Même avec le respect de toutes les règles d'hygiène, il est possible que des micro-organismes pathogènes pénètrent dans cette zone. Par exemple, si l'immunité est sévèrement réduite, le régime est perturbé.
  • Tumeurs bénignes. Des kystes, des hydromes ou des lipomes peuvent se former dans cette zone. Ils ne se manifestent que par un gonflement, ils ne provoquent pas de douleur, contrairement aux processus inflammatoires.
  • Tumeurs malignes. S'il y a des processus cancéreux dans le corps et lorsqu'ils se propagent, une tumeur maligne peut se développer dans l'aisselle. L'œdème dans ce cas est dû à une augmentation des ganglions lymphatiques. En outre, un gonflement se produit en raison de la formation d'une tumeur bénigne ou maligne directement dans l'aisselle. Ils surviennent à la fois indépendamment et à la suite de métastases, le plus souvent d'un cancer du sein. Lymphome, lymphogranulomatose (maladie de Hodgkin), etc..

S'il y a un gonflement de l'aisselle, vous devriez consulter un médecin dès que possible. Vous ne devriez pas retarder cela, car il peut s'agir d'un processus malin. Cela ne devrait pas être exclu, mais vous ne devriez pas non plus être sûr à 100%. Pour exclure toute inquiétude à ce sujet, un diagnostic adéquat est nécessaire, qui est la clé d'un traitement approprié..

Soin des cheveux. Soins du corps et du visage. Un bronzage. Herpès. Des fissures. Traitement

Un gonflement est apparu dans l'aisselle. Un wen sous l'aisselle est-il dangereux?

Un gonflement des aisselles est un signe que le corps combat une infection ou un autre type de maladie. Étant donné que les ganglions lymphatiques sont situés à ces endroits, par conséquent, lorsqu'une infection pénètre, une personne ressent souvent une sensibilité et une douleur aux aisselles.

Symptômes et photos associés

Les symptômes de l'inflammation des ganglions lymphatiques dépendent de la cause. Ci-dessous, une photo du gonflement résultant de l'aisselle. Ils peuvent être petits ou grands.

Ganglion lymphatique enflammé

En plus des ganglions lymphatiques enflammés, un gonflement sous l'aisselle peut être un kyste enflammé dans la peau. Dans la plupart des cas, il se développe en raison d'une infection des glandes sudoripares, qui survient souvent après l'épilation dans cette zone..

Kyste sébacé Petits kystes sébacés Grand kyste sébacé gravement enflammé Kyste causé par un poil incarné infecté (généralement après le rasage)

Les raisons

Les causes de gonflement et de douleur dans les muscles, les ganglions lymphatiques ou la peau des aisselles comprennent:

Fatigue musculaire

Cela se produit lorsque le muscle pectoral est étiré ou tendu en raison d'une activité physique intense sans premier échauffement. Étirer le muscle de l'aisselle droite peut causer de la douleur, mais ce n'est généralement pas une source de préoccupation.

Épilation et rasage

Ces procédures peuvent entraîner des sensations douloureuses au niveau des aisselles. Parfois, un gonflement peut apparaître. Il est conseillé de prendre des analgésiques et de ne pas toucher la zone touchée pendant un certain temps, jusqu'à ce que la peau guérisse.

Inflammation des follicules pileux

Il y a un grand nombre de follicules pileux sous l'aisselle qui sont sensibles aux infections. Leur inflammation et les glandes sudoripares environnantes peuvent se produire lorsque des bactéries pénètrent à l'intérieur. Cela peut être facilité par des pores obstrués par des cellules mortes de la peau, des bactéries et un excès de sébum..

Cela peut également entraîner la formation de kystes et de voies sinusales infectés, ce qui peut provoquer des douleurs, des démangeaisons, du pus et des cicatrices..

Cancer mammaire

Cela peut provoquer un gonflement et une douleur, mais dans la plupart des cas, il est indolore. Il peut également se présenter avec d'autres symptômes, notamment la formation de grumeaux, des changements dans la taille et la forme des seins, des fossettes dans la région du sein, des éruptions cutanées autour des mamelons, des écoulements, etc..

Inflammation des ganglions lymphatiques

Diabète

Si la maladie n'est pas traitée pendant une période prolongée, des complications telles que des lésions nerveuses ou une neuropathie périphérique peuvent être attendues. Des douleurs aux aisselles peuvent survenir lorsque les terminaisons nerveuses sont touchées.

Ganglion lymphatique enflammé chez les femmes

Une douleur thoracique cyclique ou un gonflement, une douleur intense dans les parties externes supérieures du sein, et parfois dans l'aisselle ou le bras, peuvent commencer après l'ovulation et disparaître avec le début des règles.

En outre, le gonflement des ganglions lymphatiques peut être causé par une mammite, qui est une inflammation du sein ou une infection pendant l'allaitement. Les symptômes comprennent une rougeur et un gonflement de la poitrine d'un ou des deux côtés et des ganglions lymphatiques dilatés et douloureux dans l'aisselle du côté affecté.

Gonflement des ganglions lymphatiques pendant la menstruation

Les ganglions lymphatiques enflés peuvent entraîner des douleurs thoraciques pendant la menstruation, également appelées mastalgie.

Les ganglions lymphatiques peuvent gonfler en réponse aux modifications du sein. Les femmes associent souvent cela au cancer, mais le système lymphatique se met en marche chaque fois que des changements hormonaux se produisent..

Il n'y a pas d'études qui identifient les causes sous-jacentes de l'inflammation pendant la menstruation, mais si une telle situation se produit, il est possible qu'une mastalgie cyclique soit présente. Il existe des preuves que la maladie fibrokystique du sein peut être associée à ce phénomène..

Certaines études ont trouvé des carences hormonales ou des changements hormonaux, y compris des niveaux élevés de prolactine, une hormone associée à l'allaitement. Encore une fois, il n'y a aucun lien entre le cancer du sein et la mastalgie cyclique..

Les ganglions lymphatiques de l'aisselle, de l'aine et du cou ont tendance à grossir plus souvent que dans d'autres zones du corps. Une lymphadénopathie localisée, où les ganglions lymphatiques dans une zone sont affectés, peut également être accompagnée de leur gonflement ailleurs.

Voici quelques-unes des façons de soulager la douleur:

  • Essayez un soutien-gorge de soutien la nuit
  • Appliquer des techniques de relaxation
  • Appliquer de l'huile d'onagre anti-inflammatoire
  • Médicaments contre la douleur
  • Médicament.

Causes des ganglions lymphatiques enflés

Les ganglions lymphatiques qui gonflent en raison d'infections sont généralement durs et douloureux. En raison du cancer, ils sont généralement durs ou raides, immobiles, généralement indolores et peuvent être attachés les uns aux autres. Les kystes et les abcès sous la peau peuvent former des bosses qui peuvent être confondues avec des ganglions lymphatiques hypertrophiés.

Causes localisées

  • Blessure à l'aisselle ou au bras.
  • Infection de l'aisselle, du bras ou de la poitrine qui se déplace vers les ganglions lymphatiques axillaires.
  • Une maladie causée par une égratignure ou une morsure d'un chat infecté. Résout généralement tout seul sans traitement spécifique. Cependant, l'infection peut être plus grave chez les personnes immunodéprimées, telles que celles atteintes du VIH / SIDA, ou chez les patients après chimiothérapie.
  • Gonflement dans ou près du ganglion lymphatique.
  • Le cancer du sein peut provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques axillaires.
  • Le mélanome est l'un des types de cancer de la peau les plus dangereux. Il peut métastaser (se propager) aux ganglions lymphatiques voisins.
  • La brucellose est associée à des douleurs musculaires et des ganglions lymphatiques enflés. Elle peut se manifester par une infection aiguë ou devenir chronique et persister pendant de nombreuses années.
  • Les implants en silicone peuvent faire réagir le corps à la fois à l'implant lui-même et à son contenu s'ils sont endommagés. Les complications après l'augmentation mammaire peuvent être accompagnées d'une inflammation des ganglions lymphatiques axillaires, ainsi que d'un gonflement, de douleurs thoraciques.
  • Les parfums, les déodorants et certains soins de beauté comme l'épilation peuvent également provoquer des allergies ou des inflammations.

Causes systémiques

  • Infections virales telles que la mononucléose infectieuse, la rubéole, la varicelle et le VIH / SIDA.
  • Infection bactérienne telle que lymphangite ascendante, tuberculose, maladie des griffes du chat et lymphadénite.
  • Une infection fongique qui peut se développer après une blessure, généralement sur les mains.
  • Certains effets secondaires de la vaccination, tels que les vaccinations contre la variole, la typhoïde et le ROR.
  • Croissance de néoplasmes malins tels que mélanome, leucémie, lymphome de Hodgkin, etc..

Les lipomes, en règle générale, ne causent aucune inquiétude à une personne, mais sont un défaut esthétique. Mais, si le wen est situé dans l'aisselle, il n'est pas toujours possible de le distinguer d'un ganglion lymphatique hypertrophié à la maison. Un lipome croissant sous l'aisselle nécessite une attention particulière de la part du patient et la vigilance d'un médecin.

Causes de la croissance du lipome dans l'aisselle

Le lipome axillaire est une tumeur bénigne du tissu adipeux. Selon sa structure histologique et d'autres caractéristiques, ce néoplasme est absolument sans danger pour la santé humaine. La tumeur ne dégénère pas en cancer.

La croissance du wen sous le bras se produit le plus souvent spontanément et n'a pas de raisons spécifiques..

Si le nombre de tumeurs ne dépasse pas deux, ces lipomes ont un pronostic favorable:

  • Ne pas se reproduire après le retrait.
  • Avoir une croissance lente.

Les wen symétriques multiples ont tendance à croître rapidement et, en règle générale, à repousser après leur excision. Ces néoplasmes sont héréditaires, mais si les antécédents familiaux ne sont pas alourdis, les causes les plus courantes de multiples wen sous le bras sont:

  1. Obésité.
  2. Maladies du foie (stéatose hépatique, cirrhose hépato-biliaire, hépatite auto-immune).
  3. Hypothyroïdie.
  4. Maladies du pancréas.

Le lien entre les maladies des organes internes ci-dessus et les lipomes axillaires n'est pas complètement établi. Mais lorsqu'un patient reçoit un diagnostic d'un grand nombre de formations bénignes de tissu adipeux, des diagnostics et un traitement ultérieur des maladies identifiées sont effectués.
Le processus d'apparition du wen sous le bras n'est pas limité par la tranche d'âge, mais le plus souvent, les tumeurs dans cette zone se développent chez les adultes.

Symptômes d'un wen dans l'aisselle


L'anatomie de la fosse axillaire est caractérisée par une grande quantité de tissu adipeux, dans l'épaisseur duquel passe le faisceau neurovasculaire: veine et artère axillaires, tronc du nerf brachial avec de nombreuses branches, vaisseaux lymphatiques et nœuds.

La source du wen sous le bras est le tissu adipeux, qui est hyperplasique - se développe - et est recouvert d'une capsule. Un lipome peut être constitué de plusieurs lobules dont chacun est encapsulé. Le contenu de la tumeur est représenté par une accumulation de cellules graisseuses, la capsule est formée par du tissu conjonctif, de structure assez dense. À la palpation, le lipome est mobile et indolore, a une consistance pâteuse ou gélatineuse. Sa forme est ronde ou ovale. Les tailles atteignent plusieurs centimètres de diamètre, mais le plus souvent wen varie de 1 à 3 cm.

Compte tenu des caractéristiques anatomiques de la région axillaire, les lipomes peuvent différer dans leur évolution clinique par rapport aux mêmes tumeurs ailleurs. La croissance à proximité de gros vaisseaux et de troncs nerveux peut entraîner les symptômes suivants:

  1. Engourdissement, sensation de rampement dans le bras, l'épaule et la poitrine.
  2. Douleur axillaire due à une compression nerveuse.
  3. Gonflement de la main dû à une difficulté à la sortie de la lymphe du membre supérieur.

Diagnostique

Le diagnostic différentiel du lipome axillaire est effectué avec les maladies suivantes:

  1. Lymphadénite.
  2. Hydradénite.
  3. Lobule supplémentaire de la glande mammaire.
  4. Liposarcome.

Le lipome de l'aisselle est caractérisé par une mobilité prononcée, il n'est donc pas toujours possible de le palper. Dans sa consistance, il ressemble à un ganglion lymphatique, qui est également situé dans l'épaisseur du tissu lâche de cette région anatomique et est mobile. Avec la croissance d'un wen sous le bras, il est facile de le confondre avec un ganglion lymphatique. Par conséquent, lors de la visualisation d'un néoplasme de toute nature, il est nécessaire de consulter un médecin. Les ganglions lymphatiques de la fosse axillaire collectent la lymphe des organes de la poitrine et de la cavité abdominale supérieure, leur hypertrophie peut indiquer une maladie grave des organes internes (cancer des glandes mammaires, des poumons, du foie, de la tuberculose).

Dans l'aisselle, une formation telle qu'un lobule mammaire accessoire peut être localisée. Un lobe accessoire du sein est une maladie rare. Sa cause est une violation de la pose des glandes pendant le développement intra-utérin. Selon ses caractéristiques externes, le lobule supplémentaire est très similaire au wen sous le bras. Il est indolore, mobile, non fusionné avec la peau environnante. Son seul trait distinctif est l'augmentation cyclique de la taille et l'apparition de douleurs avant les règles chez la femme..

L'inflammation des glandes sudoripares des aisselles - hydradénite - au stade initial de la maladie ressemble à un lipome en apparence. La glande enflammée est élargie, mobile, élastique. Au fur et à mesure que l'hydradénite se développe, une douleur et une rougeur intenses de la peau apparaissent sur le gonflement. Au cours du processus d'apparition de pus à l'intérieur de la cavité de l'éducation, la température corporelle augmente. L'hydradénite survient le plus souvent lorsque les règles d'hygiène personnelle ne sont pas respectées, elle accompagne le diabète sucré et les maladies métaboliques.

Tout néoplasme sous l'aisselle nécessite une visite urgente chez le médecin. Si vous suspectez une lymphadénite, une hydradénite et d'autres maladies, le médecin vous prescrira des examens supplémentaires: une radiographie pulmonaire, une échographie, une tomodensitométrie, une biopsie par ponction si vous suspectez une lymphadénite ou un liposarcome (une tumeur maligne des tissus adipeux et conjonctif).

Traitement du wen dans l'aisselle


Dans la grande majorité des cas, les tumeurs du tissu adipeux font l'objet d'une surveillance médicale et ne nécessitent pas d'ablation. Vous pouvez vous débarrasser des lipomes de votre plein gré, mais il convient de garder à l'esprit que les néoplasmes situés dans la région axillaire ne font l'objet que d'un traitement chirurgical. Toute intervention indépendante dans cette zone anatomique peut entraîner une suppuration, la formation d'un abcès et du phlegmon. La fibre de la fosse axillaire est très lâche, alimentée de manière intensive en sang, ce qui contribue à la propagation rapide de l'infection entre le fascia et les espaces intercellulaires.

Quand est-il nécessaire de se débarrasser du wen axillaire?

  1. Si les tumeurs se développent rapidement (plus de 5 mm en 3 mois).
  2. Si le wen sous le bras s'accompagne d'engourdissement de la main, de douleur, d'œdème (comprime le faisceau neurovasculaire).
  3. En cas de suspicion de lymphadénite ou de liposarcome. Dans de telles situations, le médecin peut ne pas effectuer de biopsie par ponction, mais procéder immédiatement à l'ablation de la tumeur. La biopsie peut entraîner la propagation de cellules cancéreuses dans le sang et le système lymphatique.
  4. Si le patient souhaite.

Les lipomes sont enlevés à l'hôpital. Avant l'hospitalisation, il est nécessaire de subir un examen minimum (formule sanguine complète et analyse d'urine, test de coagulation sanguine, biochimie sanguine, tests VIH et syphilis).

L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Lors du retrait de la tumeur, la peau est coupée avec un scalpel et le néoplasme est exfolié avec la capsule. Après cela, des points de suture sont appliqués, qui sont retirés en ambulatoire après 7 jours. La durée du séjour à l'hôpital est de 2 jours. Un traitement antibactérien prophylactique est effectué après l'opération.

La tumeur enlevée est immédiatement envoyée pour un examen histologique. Dans 95% des cas, il s'agit d'un lipome..

Il est nécessaire de voir un chirurgien pendant 2 ans. Lorsque la croissance du wen reprend, il est à nouveau supprimé. Dans de rares cas, les lipomes persistants récurrents sont traités par rayonnement.

Beaucoup, c'est sûr, ont remarqué de temps en temps une formation volumétrique dans leur aisselle. Et si cela ne faisait pas mal et ne libérait aucun liquide, ils l'ont simplement ignoré et il a disparu de lui-même après 1 à 2 semaines. Quel était ce ballonnement et pourquoi cela s'est-il produit? Essayons de le comprendre.

D'un point de vue anatomique, l'aisselle est une zone relativement vide, délimitée sur le dessus par l'humérus et sur les trois autres côtés par des muscles. Le tissu graisseux commence directement sous la peau, qui se connecte aux espaces cellulaires du cou. Ce tissu adipeux lâche contient un groupe de ganglions lymphatiques axillaires. Ils filtrent la lymphe de la poitrine au bras. Qu'est-ce qu'un ganglion lymphatique. C'est l'un des principaux effecteurs du système immunitaire du corps humain. Nous avons besoin du système immunitaire pour nous protéger de la pénétration d'organismes étrangers. Les ganglions lymphatiques y jouent le rôle de filtres, qui nettoient la lymphe s'écoulant des tissus de tout ce qu'elle contient. Plus la charge est élevée, plus ils sont actifs, plus ils augmentent pour y résister, mais leurs réserves ne sont pas infinies: ayant augmenté de plus d'une certaine taille, le ganglion lymphatique devient incapable de faire face à la charge, et la lésion se propage davantage..

Qu'est-ce qui peut provoquer la prolifération des ganglions lymphatiques? Bien sûr, la raison la plus courante en est une infection, des bactéries ou des virus qui pénètrent dans le corps tôt ou tard finissent dans la lymphe et, avec son évolution, pénètrent dans les ganglions lymphatiques où ils sont détruits, mais s'il y a trop d'agents pathogènes, le ganglion ne peut pas faire face et les micro-organismes s'y installent. Avec une telle lésion, lorsque vous appuyez sur la zone des ganglions lymphatiques, vous ressentez de la douleur, sa coquille peut être soudée aux tissus environnants.

De nombreuses maladies peuvent provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques de l'aisselle, mais il existe un certain nombre de maladies dans lesquelles une telle augmentation est caractéristique. Ces maladies sont causées par des bactéries appartenant au genre Irsinii. ce sont des infections graves et potentiellement mortelles. Le plus célèbre d'entre eux est la peste. L'épidémie de cette maladie a fait des centaines de milliers de morts dans l'Europe médiévale. Dans environ la moitié des cas, il se caractérise par une forme bubonique. Les bactéries, pénétrant dans le corps humain, se déposent dans les ganglions lymphatiques et le corps est incapable de faire face à l'invasion, elles atteignent la taille d'un œuf de poule. Si une personne ne reçoit pas d'assistance médicale à temps, elle commence à fondre, la peau est rongée et du pus noir s'écoule des ulcères. Bien sûr, c'est la pire variante de l'évolution de la maladie, il existe moins de types pathogènes de ces bactéries, mais toutes peuvent causer des dommages irréparables à la santé.

L'infection n'est pas la seule raison de l'élargissement des ganglions lymphatiques; souvent, l'entrée de cellules de néoplasmes malins dans ceux-ci entraîne une augmentation. En règle générale, les formations des glandes mammaires métastasent vers le groupe des ganglions lymphatiques axillaires. Cela est particulièrement vrai pour les femmes de plus de 40 ans. En général, l'examen et la palpation quotidiens des glandes mammaires sont une mesure préventive importante pour chaque femme. Ce n'est qu'avec une auto-observation régulière qu'un néoplasme peut être détecté en temps opportun. S'il est prouvé qu'il existe précisément une tumeur maligne dans la glande mammaire, les ganglions lymphatiques axillaires seront supprimés sans faute, car ils sont la première barrière sur le chemin des métastases, et personne ne peut garantir qu'avant l'opération dans certains des ganglions déjà la colonie de cellules cancéreuses n'a pas commencé à se développer.

En outre, un gonflement de l'aisselle peut être causé par des causes non associées aux ganglions lymphatiques, par exemple, la furonculose ou l'hydrodénite. Ce sont des maladies inflammatoires de la peau et des follicules pileux, avec une diminution de l'immunité ou un non-respect des mesures d'hygiène personnelle, la glande sébacée de la peau ou le sac du follicule pileux s'infecte. Le plus souvent, ils sont infectés par des staphylocoques ou des streptocoques. en principe, il peut s'agir de tout type de bactérie pouvant habiter la peau humaine. Au début de la maladie, un gonflement douloureux se forme sur la peau, qui devient progressivement rouge et augmente de taille. Ensuite, une tête se forme à partir de laquelle le pus commence à couler. Si vous voyez une sorte de formation de volume rougie dans l'aisselle - ne serrez pas, demandez l'aide du chirurgien.

Enfin, la plus inoffensive des formations volumétriques dans la région axillaire est un lipome, une croissance bénigne du tissu adipeux, communément appelée également wen. Il ne présente pas de risque pour la santé, s'il augmente trop et interfère avec vous, il peut être retiré sans problème.

En résumé, nous pouvons dire que vous ne devriez pas paniquer si vous trouvez quelque chose de volumineux dans votre aisselle. Pensez rationnellement, évaluez l'image qui l'accompagne: avez-vous des facteurs de risque menant à l'apparition de tumeurs, avez-vous de la fièvre, des rougeurs au niveau de l'enflure, avez-vous de la faiblesse et de la fatigue, avez-vous perdu du poids ces derniers temps? Si vous pouvez répondre à l'une de ces questions par l'affirmative, vous devez immédiatement consulter un médecin, ce qui vous permet d'éviter le développement de complications graves et éventuellement de vous sauver la vie..

Inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme. Causes, symptômes, traitement

L'inflammation des ganglions lymphatiques, en particulier au niveau des aisselles chez la femme, est l'une des maladies les plus courantes du système lymphatique. Dans le corps humain, la lymphe est 3 fois plus que le sang. Les cellules immunitaires du corps traversent les ganglions lymphatiques.

Protégeant l'organisme des manifestations virales, les ganglions sont impliqués dans le métabolisme et constituent une sorte de drainage dans l'élimination des infections bactériennes et fongiques. L'inflammation sert de signal pour un examen immédiat et une attention médicale..

Qu'est-ce que l'inflammation des ganglions lymphatiques et ses types

Une lymphadénite ou une inflammation des ganglions lymphatiques se produit en raison de l'accumulation dans ceux-ci d'un grand nombre de micro-organismes nocifs et de produits de désintégration. Avec un système immunitaire affaibli ou la vieillesse, cela devient souvent chronique. Les nœuds agrandis sont de types différents en fonction de l'endroit et de la cause de l'apparition.

Une personne tâtonne librement avec une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région:

  • cou;
  • sous la mâchoire;
  • dans l'aisselle;
  • près de l'oreille;
  • dans l'aine.

Normalement, ils ne sont pas perceptibles, mais avec une augmentation, il est important de les diagnostiquer en temps opportun et d'effectuer un traitement supplémentaire, en fonction du type de maladie:

  • bactérien;
  • viral;
  • infectieux;
  • allergique;
  • bartonella (infection des griffes du chat);
  • type purulent-nécrotique (furonculose).

Une augmentation des ganglions lymphatiques peut indiquer le développement de processus pathologiques dans le corps qui se déroulent imperceptiblement.

En analysant la flore constitutive du ganglion lymphatique, dans la classification des espèces, ils sont en outre subdivisés:

  1. Hémorragique - il y a un grand pourcentage de sang dans le liquide lymphatique.
  2. Purulent - le nœud est rempli de formations purulentes.
  3. Séreux - un liquide translucide rempli de protéines.
  4. Fibreux - le liquide contient un pourcentage accru de fibrine, responsable de la coagulation du sang.

L'effet de la maladie sur le corps

Si le corps est exposé à une attaque virale, infectieuse ou bactériologique, qui aux stades initiaux peut être neutralisée indépendamment par le système immunitaire et lymphatique, la taille des ganglions lymphatiques d'une personne augmente..

  1. La lymphe, en tant que système de drainage, lavant chaque cellule, emporte les virus, les microbes étrangers et les cellules cancéreuses à travers les conduits. Il doit les neutraliser et les éliminer du corps, pour cela, la production de lymphocytes augmente dans les ganglions lymphatiques.
  2. Le lymphocyte est un globule blanc, principal composant du système immunitaire. Pour cette raison, une augmentation du ganglion lymphatique est un signal que le corps combat le système immunitaire avec la maladie, où un nombre accru de lymphocytes est nécessaire..

Selon les immunologistes, si le ganglion lymphatique est mou et mobile par rapport aux autres tissus, alors qu'il ne dépasse pas 1 cm et disparaît tout seul après 3 à 5 jours, cela peut être considéré comme un état normal et être heureux que le système immunitaire nettoie activement la lymphe des maladies..

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires

Il existe 150 groupes de ganglions lymphatiques dans le corps humain. S'ils grossissent, le système immunitaire combat l'inflammation et l'infection..

Les raisons sont individuelles:

Selon les statistiques, la principale cause d'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme est l'ARVI

  • oncologie, mélanome;
  • infection;
  • réactions allergiques;
  • augmentation des niveaux d'acide urique;
  • furoncles, érysipèle;
  • blessures à la main;
  • mastopathie;
  • thrombophlébite;
  • infections de la cavité buccale (caries, stomatite, parodontite);
  • maladies auto-immunes;
  • l'usage de drogues;
  • médicaments pour le traitement des maladies thyroïdiennes et des maladies cardiovasculaires;
  • fatigue chronique;
  • amygdalite, laryngite, amygdalite.
  • Chez la femme, l'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires accompagne souvent une maladie du sein. Un mammologue est un médecin spécialisé dans ces maladies..

    L'échographie et la mammographie aident au diagnostic et au traitement précis. Après 30 ans, une visite chez un mammologue est incluse dans l'examen préventif annuel. Les implants mammaires provoquent également une inflammation et une hypertrophie des ganglions lymphatiques axillaires..

    Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme

    L'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme est souvent asymptomatique aux premiers stades. Mais grâce aux produits d'hygiène quotidienne sous forme de déodorants, une femme fait attention même aux nodules indolores..

    À la palpation, les ganglions ne provoquent pas initialement de douleur aiguë et les symptômes de la lymphadénite sont similaires à ceux du rhume:

    • articulations douloureuses;
    • état fébrile;
    • fatiguabilité rapide;
    • Température.

    Mais il y a aussi des caractéristiques à prendre en compte..

    À la suite de la stagnation lymphatique, on observe ce qui suit:

    • engourdissement et picotements dans la main et les doigts;
    • gonflement de la main ou du bras entier;
    • stries rouges enflammées sur la peau le long du flux lymphatique.

    Avec une lymphadénite purulente, une femme ressent une douleur forte et souvent lancinante. Les nœuds fusionnent les uns avec les autres. La peau sur le site du ganglion lymphatique devient violette.

    Diagnostic de la maladie

    Lors du contact, le médecin découvre tout d'abord:

    • depuis combien de temps les ganglions lymphatiques étaient enflammés;
    • la taille;
    • le ganglion lymphatique est mou à la palpation ou caillouteux et adhésif avec les tissus;
    • la présence de douleur (avec pression, constamment, absente);
    • un ou plusieurs ganglions lymphatiques sont enflammés.

    Pour un diagnostic précis, une analyse biochimique du sang et de l'urine est nécessaire. Si le ganglion lymphatique ne diminue pas de taille pendant 2 à 3 semaines, une échographie est prescrite. Lorsque le nœud est pierreux au toucher et soudé aux tissus voisins, une biopsie tissulaire et une tomodensitométrie sont nécessairement prescrites pour exclure les processus oncologiques.

    Prévention de l'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme

    Les ganglions lymphatiques axillaires sont directement connectés aux glandes mammaires. Les femmes à la recherche de la beauté de la silhouette portent un soutien-gorge qui soulève les seins ou augmente son volume. Ces pièces de lingerie ont des inserts en plastique et des anneaux métalliques qui resserrent les canaux lymphatiques pendant la journée, ce qui les fait stagner..

    Dans la lymphe stagnante, le nombre de bactéries et de virus augmente et il lui est plus difficile de faire face s'il existe une prédisposition au développement de cellules cancéreuses. Les mamologistes conseillent de minimiser le port de sous-vêtements serrés et de privilégier les modèles en tissus naturels.

    Le déodorant 24 et 48 heures obstrue les glandes sudoripares et perturbe la circulation lymphatique dans les ganglions lymphatiques. Après son retour à la maison, il doit être lavé et appliqué à nouveau au plus tôt au travail..

    Étant donné que les ganglions lymphatiques des aisselles sont sur leurs gardes, en particulier les bras et les glandes mammaires, vous ne devez pas être insouciant, même des petites blessures et coupures sur vos bras. Une piqûre d'insecte qui a été peignée avec des mains non lavées est la cause d'une infection que les ganglions lymphatiques de ce groupe devront combattre.

    Quel médecin contacter

    L'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez une femme est une raison de consulter un médecin. Lors de la première visite, l'examen est prescrit par le thérapeute local. Il recueille une anamnèse complète des maladies précédentes, des médicaments et examine l'absence de surfaces de la plaie.

    1. Un test sanguin biochimique avancé est nécessaire.
    2. Pour exclure les maladies du sein, le thérapeute dirige la femme pour une échographie et une consultation avec un mammologue.
    3. Au moindre soupçon, une biopsie tissulaire et une consultation avec un oncologue sont recommandées.
    4. Si l'inflammation est une manifestation de nature purulente, la femme est traitée par un chirurgien et un spécialiste des maladies infectieuses.
    5. La fluorographie est effectuée pour exclure les symptômes de la tuberculose.

    Méthodes de traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez la femme

    Un traitement précoce et efficace est synonyme de lutte contre la lymphadénite. Si les ganglions ne sont agrandis que sous le bras et sans manifestations purulentes, la tâche est d'aider la lymphe dans la lutte contre l'infection:

    1. Régime alimentaire - soulage le stress sur le foie et les ganglions lymphatiques situés dans le tractus gastro-intestinal. Augmente la capacité du système lymphatique à combattre l'infection.
    2. Prendre des médicaments qui stimulent la défense immunitaire et les complexes vitaminiques.
    3. Élimination de la cause de l'infection (surfaces de la plaie des mains, maladies virales, infectieuses).
    4. Antibiotiques à large spectre.
    5. Électrophorèse avec des médicaments.
    6. Thérapie par ultrasons.

    Thérapie médicamenteuse

    Les ganglions lymphatiques qui ne reviennent pas à la normale pendant une longue période indiquent que la lymphe a déjà du mal à faire face à l'infection. Dans de tels cas, des médicaments sont nécessaires. Pour le traitement, une gamme de médicaments est utilisée, en fonction de la cause identifiée de la maladie. Pour cela, une étude cytologique est réalisée pour identifier la sensibilité du nœud à une certaine base de médicaments..

    Groupe de médicamentsNom du médicamentPropriétésMode d'application
    Les antibiotiques sont prescrits pour la nature bactérienne et infectieuse de la maladie, des médicaments à large spectreAmpicillineUn antibiotique du groupe pénicilline arrête la croissance et la reproduction de bactéries pathogènesLa durée du traitement est d'au moins 7 jours et ensuite en fonction de l'évolution de la maladie. La posologie est attribuée individuellement en fonction de l'âge, des maladies concomitantes et du tableau général des ganglions lymphatiques hypertrophiés
    AmoxocilineTraitement des infections bactériennes
    AmpioxAntibiotique antibactérien à large spectre
    DoxycyclineUtilisé pour traiter la lymphadénite d'un large groupe de micro-organismes à Gram négatif
    Anti-inflammatoires non stéroïdiens

    La durée du traitement est de 3 à 5 jours et plus en fonction des symptômes

    IbuprofèneAnalgésique efficace, soulage l'inflammation, abaisse la température1200-1800 mg par jour divisé en 3 doses
    MéloxicamRéduit le syndrome de la douleur, abaisse la température, combat efficacement l'inflammationPas plus de 3 jours jusqu'à 15 mg par jour. Strictement tel que prescrit par un médecin
    NimésulideAnalgésique à effet anti-inflammatoire1 onglet. 100 mg ou 1 sachet de poudre 2 fois par jour
    AntimycotiquesCétonazoleAgent antifongique à action fongistatique1 comprimé 200 mg par jour aux repas
    FluconazoleA un haut niveau d'action sur les enzymes fongiquesDe 50 à 400 mg une fois par jour
    Médicaments antivirauxAcyclovirAgit directement sur le virus, empêchant ses cellules de se propager1 onglet. 200 mg 5 fois par jour toutes les 4 heures pendant 3 à 5 jours
    RemantadineBloque la synthèse des protéines dans les cellules virales1 onglet. 50 mg une fois par jour
    OnguentsPommade VishnevskyNettoyer la cavité des plaies purulentes d'étiologie variéeAppliqué simultanément avec d'autres médicaments, appliquer quotidiennement sur un bandage stérile et le fixer avec un pansement
    LevomikolTraitement des processus inflammatoires d'infections mixtes afin de nettoyer les plaies
    Pommade IchthyolAntiseptique à action anti-inflammatoire
    AntihistaminiquesLoratadinAgent anti-allergique et antiprurigineux à action prolongéeAppliqué en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques dans le contexte d'une réaction allergique 1 tableau. Une fois par jour
    CitrineBloque les récepteurs de l'histamine et prévient le développement de l'œdème
    ZyrtecEmpêche le développement et facilite l'évolution de la lymphadénite allergique

    Méthodes traditionnelles

    L'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires chez les femmes en médecine traditionnelle a été traitée par chauffage à sec. Ils ont été essuyés pour la désinfection avec des infusions alcoolisées. Cependant, le plus correct dans cette situation sera d'aider le système lymphatique et immunitaire en modifiant le régime alimentaire..

    Boire des boissons connues dans la médecine traditionnelle pour augmenter le système immunitaire et des aliments qui soulageront le stress inutile sur le tractus gastro-intestinal. Pendant le traitement, il est préférable de passer à des aliments diététiques. Éliminez les aliments gras, épicés et salés. Refusez les boissons gazeuses et alcoolisées.

    Les médecins recommandent le régime numéro 15 pour la lymphadénite, qui devrait inclure:

    1. Viande de poulet - Une protéine facilement digestible nécessaire pour créer de nouvelles cellules.
    2. La lutéine des œufs de poule stimule la régénération lymphatique.
    3. Poissons gras - les acides polyinsaturés maintiennent un état électrolytique dans la lymphe.
    4. Les algues renforcent les propriétés immunitaires de la lymphe.
    5. Les noix contiennent de nombreuses vitamines et augmentent son activité.

    Le régime doit inclure jusqu'à 50% de légumes par repas. Il a été observé qu'un apport élevé en fibres conduit à une déshydratation intestinale, qui à son tour conduit à la constipation..

    Les processus stagnants doivent être évités.Par conséquent, en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques, il est important d'observer le régime de consommation d'alcool. Doux à exclure. Alternative au chocolat noir. Il stimule la production de sérotonine, qui active les canaux lymphatiques.

    Les régimes à faible teneur en glucides sont bénéfiques. Il est important que l'alimentation quotidienne contienne non seulement des protéines et des graisses, mais également une composition équilibrée de vitamines.

    La lymphe répond positivement lorsqu'elle est dans le régime:

    • légumes et fruits;
    • jus et smoothies;
    • noix et graines;
    • verdure;
    • pain sans levure ni craquelins;
    • thés avec ajout d'herbes médicinales;
    • produits apicoles;
    • propolis

    En médecine traditionnelle, pour la lymphadénite, on utilise de la teinture d'Echinacea purpurea, des bourgeons de bouleau, du calendula, des églantiers. Tout ce qui renforce le système immunitaire et stimule le métabolisme.

    Une recette de déodorant populaire qui aide à lutter contre les odeurs sans obstruer les glandes sudoripares ou endommager les ganglions lymphatiques axillaires:

    • 100 à 120 ml d'eau bouillie;
    • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude;
    • 50 gouttes de votre huile essentielle préférée.

    La soude est dissoute dans l'eau et de l'huile est ajoutée. Après avoir traité les aisselles, laissez sécher sans vous mouiller avec un chiffon.

    Méthodes chirurgicales

    L'inflammation des ganglions lymphatiques peut provoquer une congestion lymphatique, une accumulation d'infection et conduire au développement d'un abcès purulent dans l'aisselle d'une femme. De telles complications menacent d'empoisonnement du sang, par conséquent, une augmentation des ganglions lymphatiques avec présence de pus ne doit pas être ignorée et contacter immédiatement un chirurgien.

    L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie locale:

    1. ouvrez la cavité ganglionnaire;
    2. nettoyage du pus et des microformations;
    3. lavé;
    4. désinfecté à l'aide d'antibiotiques;
    5. insérer un drain.

    Pendant l'opération, un test de biopsie tissulaire est effectué. Le patient prend des médicaments et est sous la surveillance d'un chirurgien pendant plusieurs jours. Si, pendant le pansement, le processus inflammatoire se poursuit, des antibiotiques sont placés dans la cavité ganglionnaire avec drainage.

    Complications

    Pendant la période d'inflammation, n'utilisez pas de déodorants et allez aux saunas.

    Avec rougeur, douleur qui irradie vers la poitrine et le bras, inconfort à l'aisselle, rougeur au site d'un ganglion lymphatique hypertrophié ou sa suppuration, en aucun cas vous ne devez vous soigner (réchauffer, lubrifier, appliquer des compresses), car la propagation de l'infection conduit à une septicémie.

    La lymphadénite purulente non traitée est particulièrement dangereuse, l'infection pénètre dans la circulation sanguine et se propage rapidement dans tout le corps.

    L'inflammation des ganglions lymphatiques peut devenir chronique, car les femmes ont de nombreux récepteurs, glandes sudoripares et vaisseaux lymphatiques sous l'aisselle. Il est important de terminer le traitement complet. Prévenir la récurrence des maladies chroniques et renforcer le système immunitaire.

    Conception de l'article: Mila Fridan

    Vidéo sur les causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

    Elena Malysheva vous expliquera pourquoi les ganglions lymphatiques deviennent enflammés:

    Gonflement de l'aisselle chez les femmes et les hommes

    Après avoir trouvé un gonflement de l'aisselle, vous ne devez pas négliger de contacter un médecin et une aide médicale, car des conditions dangereuses peuvent être cachées derrière ce symptôme. Un traitement opportun, précédé de diagnostics complets, aidera à résoudre le problème et à éliminer la source de préoccupation.

    Causes et mécanismes

    L'épaississement des tissus mous sous l'aisselle est principalement d'origine inflammatoire ou proliférative. Cet état devrait attirer l'attention et devenir un signal pour en découvrir la raison. Cela nécessite des soins médicaux et la première étape sera de déterminer la source du problème, qui peut être différente:

    • Hydradénite.
    • Furoncle.
    • Lymphadénite.
    • Lymphadénopathie.
    • Graisse (lipome).
    • Lésion métastatique (cancer du sein).

    La cause peut être des lésions des follicules pileux, des glandes sudoripares, des ganglions lymphatiques et des tissus sous-cutanés. De plus, cela se produit chez les hommes, les femmes ou les enfants. En plus des conditions décrites, un œdème d'origine allergique ou traumatique ne peut être totalement exclu. Par conséquent, avant l'examen, vous ne pouvez pas dire avec certitude ce qui se développe: un wen sous le bras, un néoplasme oncologique, ou autre chose.

    Symptômes

    Chaque maladie a certaines caractéristiques qui affectent les symptômes. Et le rôle principal dans le diagnostic est attribué à l'examen clinique. Sur la base des résultats de l'enquête et de l'examen, le médecin établit un diagnostic préliminaire, qui devient la base de mesures supplémentaires.

    Hydradénite

    L'hydradénite est comprise comme une inflammation purulente des glandes sudoripares apocrines. Fondamentalement, cette maladie survient chez les femmes, mais les hommes sont sujets à une pathologie similaire. Les microbes pénètrent dans les conduits des glandes sudoripares lors des microdommages (écorchures lors du rasage, grattage).

    La lésion unilatérale la plus typique, lorsque des phoques se forment dans la peau, accompagnés de démangeaisons et de douleurs avec pression. De plus, le processus devient plus explicite:

    • Grands nœuds soudés aux tissus environnants.
    • La peau prend une teinte rouge-bleuâtre et gonfle.
    • Des nœuds séparés fusionnent en un seul conglomérat.
    • Une douleur intense survient.

    Au stade de la maturation de l'hydradénite dans le tableau clinique, il existe des signes de troubles systémiques (fièvre, malaise). En outre, la partie centrale de l'infiltrat se ramollit, les nœuds sont ouverts avec la séparation du contenu épais - pus mélangé avec du sang. Contrairement à l'ébullition, la tige nécrotique est absente. Dans le contexte de l'ouverture de l'hydradénite, l'état général s'améliore, un ulcère se forme, qui guérit avec des cicatrices.

    L'hydradénite est la cause la plus fréquente de bosses sous les aisselles. Mais le médecin effectue un diagnostic différentiel avec d'autres conditions..

    Furoncle

    Une maladie similaire de nature purulente-inflammatoire est une ébullition. Le processus capture le follicule pileux avec les tissus environnants. Pendant la période de maturation de l'ébullition, un petit nodule rouge se forme, qui augmente rapidement de taille, prenant une forme conique. La masse est douloureuse à la palpation et lors des mouvements de la main.

    La maturation de l'abcès s'accompagne d'une augmentation des symptômes locaux - rougeur, gonflement et douleur. Une pustule se forme au centre du nœud, indiquant la formation d'une tige nécrotique (follicule pileux mort). Le processus s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et d'un malaise. Les masses fluctuantes éclatent rapidement vers l'extérieur, ce qui, comme pour l'hydradénite, conduit à la normalisation de l'état général et à une diminution de la douleur. Après le nettoyage du pus et des zones nécrotiques, la plaie guérit avec des granulations.

    Lymphadénite

    Une autre maladie d'origine inflammatoire, avec laquelle il est nécessaire de différencier un wen sous le bras, est la lymphadénite. L'infection pénètre dans le nœud par contact direct avec la peau (de l'extérieur) ou à travers les vaisseaux d'autres foyers. Dans ce cas, il existe des signes typiques d'inflammation - locaux et généraux. Les premiers comprennent:

    • Rougeur.
    • Gonflement.
    • Douleur.
    • Augmentation de la température locale.

    La violation de l'état général est associée à la fièvre et au syndrome d'intoxication, qui acquièrent la plus grande gravité dans un processus inflammatoire aigu. La lymphadénite purulente s'accompagne de douleurs lancinantes sévères qui surviennent non seulement pendant le mouvement, mais également au repos.

    Lymphadénopathie

    Une hypertrophie des ganglions lymphatiques indolore qui n'est pas associée à une inflammation est appelée lymphadénopathie. Ceci est une condition qui accompagne diverses maladies de nature proliférative ou infectieuse. Les manifestations supplémentaires peuvent être:

    Avec les ganglions lymphatiques hypertrophiés, les infections respiratoires récurrentes, l'hépato et la splénomégalie, ainsi que d'autres symptômes indiquant des dommages à un système particulier sont souvent présents dans le tableau clinique d'un enfant ou d'un adulte.

    Lipome

    Une tumeur bénigne courante de l'aisselle est un lipome. Il est assez simple de le distinguer des processus inflammatoires, car dans ce cas, il n'y aura aucun signe mentionné ci-dessus. La prolifération du tissu adipeux est totalement indolore et n'est souvent détectée qu'après un examen ciblé. La peau au-dessus de la formation n'est pas modifiée, le lipome sous l'aisselle n'est pas soudé aux tissus environnants, il est souple et élastique et présente des contours nets. Un inconfort peut survenir si le wen a atteint une grande taille.

    Dans l'aisselle, diverses formations peuvent se produire, parmi lesquelles il existe également des wen. Mais il existe aussi des processus plus fréquents.

    Lésion métastatique

    Le plus grand danger chez les femmes est la situation où il y a une augmentation des ganglions lymphatiques sous l'aisselle. Cela peut indiquer une tumeur maligne du sein - un cancer. La propagation métastatique de cellules atypiques est déjà observée à un stade assez avancé. Dans ce cas, il existe d'autres symptômes du cancer du sein:

    • Éducation volumétrique.
    • Défaut ulcéreux sur la peau.
    • "Écorces de citron"
    • Rétraction du mamelon.
    • Écoulement pathologique.
    • Difformité mammaire.

    Si nous parlons d'un traitement très tardif, il peut y avoir une intoxication cancéreuse avec épuisement, faiblesse, pâleur, manque d'appétit et dysfonctionnement des organes internes. Il s’agit d’une situation très dangereuse dont l’issue devient malheureusement défavorable. Par conséquent, le cancer du sein nécessite toujours une détection précoce..

    Diagnostics supplémentaires

    Tout d'abord, vous devez établir quel processus a causé la tumeur sous l'aisselle. Et sans un examen détaillé, cela ne peut être fait. Le complexe de mesures diagnostiques peut inclure:

    • Hémogramme complet (formule leucocytaire, érythrocytes, VS).
    • Paramètres biochimiques plasmatiques (anticorps contre les infections, immunogramme, marqueurs tumoraux).
    • Analyse de décharge (microscopie, culture, PCR).
    • Échographie des aisselles.
    • Mammographie.
    • Tomodensitométrie.
    • La lymphographie.
    • Biopsie ganglionnaire et tumeur du sein.
    • Examen histologique des tissus.

    Dans chaque cas, un plan d'examen individuel est requis. Le patient peut avoir besoin de consulter non seulement un dermatologue, mais également un chirurgien ou un oncologue. Et selon les résultats de tous les tests, une conclusion finale est faite sur la nature et les causes de la condition qui s'est produite.

    Les diagnostics doivent être complets, couvrant tous les liens dans le développement du processus pathologique dans l'aisselle.

    Traitement

    Après avoir déterminé la source de la pathologie, il est nécessaire de répondre à la question suivante - que faire de la formation sous le bras. Il est nécessaire de se débarrasser non seulement des manifestations locales, mais également du processus primaire qui les a provoquées. L'ensemble des remèdes comprend des méthodes conservatrices et chirurgicales. Pour les maladies inflammatoires, les remèdes suivants sont utilisés:

    • Antiseptiques (alcool borique, salicylique, vert brillant).
    • Antibiotiques (érythromycine, chloramphénicol).
    • Médicaments immunitaires (plasma antistaphylococcique, immunoglobuline).

    Pendant la période d'infiltration, des pansements semi-alcooliques à séchage humide, des procédures thermiques (UHF, UFO), une thérapie au laser, une électrophorèse et une phonophorèse de médicaments peuvent être effectuées. En cas de suppuration par infiltration, la seule méthode de correction sera une méthode chirurgicale: ouvrir le nœud, drainer et nettoyer la plaie. Une cicatrisation plus poussée est effectuée en prenant des antibiotiques et des pansements de pommade.

    La lymphadénopathie est traitée en affectant le processus principal - infection ou pathologie de l'hématopoïèse. Différents médicaments aident à cet égard: antibiotiques (y compris antinéoplasiques), antiviraux, cytostatiques, corticostéroïdes, immunomodulateurs. Pour la lymphogranulomatose et la leucémie, une greffe de moelle osseuse est également nécessaire.

    La graisse sous le bras, de petite taille, n'a pas besoin de traitement. Lorsque la tumeur interfère avec le mouvement du membre supérieur et crée une gêne, elle est supprimée. Mais avec le cancer du sein, la situation nécessite une correction plus radicale et complexe. Les domaines suivants aident à guérir l'oncologie:

    • Opération.
    • Radiothérapie.
    • Chimiothérapie.
    • Thérapie hormonale.
    • Traitement ciblé.

    L'efficacité du traitement d'une tumeur maligne est déterminée par le moment de son apparition (c'est-à-dire le stade du cancer) et les caractéristiques individuelles (sensibilité aux hormones). Bien entendu, le premier aspect dépend largement de la femme elle-même et de la régularité des examens préventifs..

    La prévention

    Pour prévenir les tumeurs de l'aisselle, des recommandations préventives doivent être suivies. Ils comprennent l'élimination des facteurs contribuant au développement des maladies en question. Il convient de prêter attention aux mesures suivantes:

    • Hygiène personnelle.
    • Nutrition adéquat.
    • Mode de vie sain.
    • Réduire la transpiration.
    • Une épilation soignée.
    • Examen médical régulier.
    • Visite opportune chez un médecin.

    Ces mesures sont de nature générale, mais elles permettent d'éviter de nombreux problèmes liés au développement d'une pathologie sous le bras. Et toutes les personnes à risque devraient y prêter attention..

    Les néoplasmes inflammatoires et prolifératifs nécessitent un traitement de haute qualité et des mesures préventives aideront à les prévenir.

    Le gonflement de l'aisselle est un symptôme courant auquel sont confrontés des patients d'âges différents, hommes et femmes. Elle peut être associée à diverses pathologies de nature locale ou systémique. Par conséquent, seul un médecin peut trouver la source du problème et dire comment traiter la maladie survenue..