Principal
La prévention

Polypes dans l'utérus - d'après ce qui apparaît, pourquoi sont-ils dangereux, ainsi que les différences entre un polype et un fibrome

La polypose de la couche endométriale de l'utérus est une situation clinique courante. Les principales causes des modifications pathologiques des muqueuses sont de multiples facteurs externes et internes. Dans de nombreux cas, les polypes de l'endomètre sont des formations bénignes, mais, en fonction de leur structure, les excroissances peuvent constituer une menace réelle pour la santé et la vie d'une femme. Malheureusement, les excroissances polypes sont diagnostiquées à des stades ultérieurs ou par accident, lorsqu'il est nécessaire d'examiner la fonction reproductrice d'une femme pour détecter l'infertilité et d'autres symptômes pathologiques..

Caractéristiques de la polypose endométriale et pourquoi les polypes sont dangereux?

Dans la majorité des cas, les polypes de l'utérus sont des formations bénignes basées sur l'hypertrophie des muqueuses des parois de l'organe - l'endomètre. Les polypes ont l'apparence d'une sorte de processus, ne dépassant généralement pas 2 à 3 cm de longueur. S'il y a plusieurs excroissances, alors nous parlons de polypose.

La structure de construction se compose de 3 composants principaux:

Par conséquent, les polypes sont classés sur un pédicule et à plat, sans lui. Le deuxième cas présente les risques oncogènes les plus justifiés en raison de la prolifération généralisée de la membrane muqueuse hypertrophiée de la couche endométriale..

Le néoplasme peut être localisé ou multiple, avoir une structure différente selon la nature du tissu corporel du néoplasme.

La couleur du corps du polype est également différente. La nuance va du rose clair au violet foncé.

Une méthode de traitement prometteuse est une opération chirurgicale, qui non seulement résout le problème du néoplasme, mais réduit également le risque de récidive de la pathologie de 20%.

Types principaux

En gynécologie, les excroissances pathologiques ont plusieurs types principaux, qui reflètent pleinement la structure des tissus du corps néoplasique, ainsi que les risques associés à la dégénérescence oncologique:

  • Glandulaire. La base est convertie à partir des tissus glandulaires de l'endomètre. Plus fréquent chez les jeunes femmes.
  • Hyperplastique. Formé à partir de tissus conjonctifs modifiés de l'utérus.
  • Placentaire. Les excroissances se forment chez les femmes en âge de procréer qui ont subi une ou plusieurs naissances. Formé à partir des restes du placenta localisés au bas de l'utérus ou à la base de l'organe.
  • Adénomateux. Les excroissances s'accompagnent de la formation d'adénomes. En gynécologie oncologique, ces formations sont considérées comme les plus dangereuses par rapport aux risques de malignité..
  • Mixte. Formé de tissu fibreux avec des fragments de structures glandulaires.
  • Angiomateux. Le corps des polypes est constitué d'un composant vasculaire saturé dans lequel il y a un flux sanguin à action intense.

Presque tous les polypes ont un corps et une jambe. Le corps est plus volumineux par rapport à la base. La tige est un composant vasculaire puissant qui nourrit le corps et stimule sa croissance rapide. Si la jambe est trop allongée, le polype est capable de bloquer l'entrée vaginale et la lumière cervicale.

Polype pédiatrique

Presque tous les néoplasmes bénins sont situés sur la jambe, ce qui nourrit le corps du polype et stimule sa croissance.

Ces excroissances, principalement bénignes, sont facilement éliminées et réduisent le risque de lésion de l'épithélium muqueux. Avec un traitement rapide, les tissus dégénèrent rarement en formations malignes..

Néoplasmes sans jambe

Les excroissances pathologiques sans jambes ont une base large et un renflement au-dessus de la surface de l'endomètre. Ces excroissances présentent généralement des risques élevés de malignité, se développent le long du périmètre du tissu muqueux des parois de l'utérus.

Remarque! Contrairement à la polypose nasale, les symptômes des polypes dans l'utérus restent flous pendant longtemps, ne se manifestent pas complètement. La durée d'existence est le principal danger par rapport à la dégénérescence oncologique des tissus de la croissance pathologique.

Quelles sont les causes des excroissances, y compris après l'accouchement?

Les polypes se forment généralement chez les femmes de plus de 30 ans, mais la pathologie est souvent diagnostiquée chez les jeunes femmes.

Les perturbations hormonales, les avortements reportés, l'accouchement, la ménopause, les fausses couches et les grossesses gelées peuvent tous affecter la formation de la polypose endométriale.

Facteurs de croissance chez les jeunes filles nullipares

Les jeunes femmes qui n'ont pas accouché peuvent souffrir de polypose endométriale pour les raisons suivantes:

  • Troubles endocriniens;
  • Diabète;
  • maladies des organes et systèmes internes;
  • prédisposition héréditaire à l'oncologie, polypose;
  • obésité;
  • avortements reportés;
  • inflammation chronique du système génito-urinaire.

Récemment, les cliniciens ont discuté de la probabilité de l'effet des contraceptifs oraux sur les néoplasmes pathologiques. Un traitement médicamenteux à long terme, en particulier avec des médicaments hormonaux, est un facteur important..

Pathologie de la ménopause

La ménopause, la ménopause et la période postménopausique sont accompagnées de:

  • Poussée hormonale puissante;
  • Instabilité émotionnelle;
  • Stress.

Avec ces influences, le risque de transformation de l'endomètre de l'utérus et de formation de polypes est presque naturel..

Avec l'âge, la muqueuse subit des changements physiologiques, mais sous l'influence de certains facteurs, des structures polypes peuvent se développer avec une tendance à la malignité..

Les cliniciens identifient les causes suivantes de polypose endométriale pendant la période d'extinction de la fonction reproductrice:

  • déséquilibre hormonal de toute genèse;
  • les maladies infectieuses chroniques, y compris les maladies sexuellement transmissibles;
  • amincissement des muqueuses (lié à l'âge ou pathologique);
  • maladies endocrinologiques;
  • pathologies mentales et neurologiques;
  • stress, instabilité émotionnelle.

Les femmes ayant un statut dépressif accru et un état psychosomatique compliqué sont beaucoup plus sujettes à la formation de polypes avec une tendance à la malignité..

Les néoplasmes peuvent se résorber d'eux-mêmes ou apparaître avec la menstruation?

Dans la pratique clinique, il existe des cas d'auto-élimination des polypes et d'expulsion de leurs particules accompagnées de saignements menstruels. Cela est dû à de puissantes poussées hormonales, ainsi qu'au renouvellement mensuel de l'endomètre.

Important! Si un polype est tout juste naissant, l'immunité d'une femme est suffisamment forte, il n'y a pas d'autres facteurs provoquants, alors une formation de polypose peut bien survenir et être éliminée avec la menstruation.

Psychosomatique

Du point de vue de la psychosomatique, les formations muqueuses sont considérées comme des larmes non dites, une ressource de stress inutilisée.

Ces femmes peuvent avoir des rancunes contre la vie, les hommes, une mauvaise situation financière. Les femmes ne comprennent généralement pas pourquoi leur vie ne se développe pas en termes de maternité, de mariage durable et stable..

Les psychologues conseillent de pardonner tous les griefs cachés, de ne pas élaborer de plans de vengeance, de supprimer la cruauté et la dureté dans les relations avec des proches ou des étrangers.

La psychologie explique tous les maux:

  • troubles nerveux;
  • attirer des émotions désagréables qui affectent non seulement la qualité de vie, mais aussi la santé d'une femme.

À quelle vitesse les polypes se développent et pourquoi ils se reforment?

La taille des structures de polypose peut varier, mais dépasse rarement 10 mm.

Au début, le néoplasme ne cause pas beaucoup de problèmes, mais sous l'influence de certains facteurs, le polype peut continuer à se développer. Le danger ne réside pas dans la taille, mais dans une tendance à la transformation cancéreuse des cellules.

Compte tenu de la structure du polype - le corps du polype, la jambe et la base, la base joue le rôle principal dans les facteurs récurrents. La membrane muqueuse hypertrophiée, lorsque seul le polype est éliminé, a tendance à s'étendre de manière généralisée. Quel jour du cycle le polype de l'utérus est retiré, découvrez ici.

Biologiquement, les tissus jouent un rôle compensateur et re-transforment le polype enlevé avec une nouvelle transformation de tissu pathologique. Par conséquent, dans de nombreux cas, un traitement répété est nécessaire..

Douleur symptomatique

La douleur avec les polypes survient généralement lorsque les jambes sont tordues. La jambe a un large passage vasculaire, ainsi que des fragments de tissu conjonctif avec des terminaisons nerveuses.

Donc, en cas de torsion, les femmes ont:

  • saignement,
  • douleur,
  • décharge atypique.

La douleur peut également survenir dans le contexte de la croissance rapide d'une tumeur pathologique. Dans d'autres cas, les polypes ne présentent aucun symptôme, y compris la douleur..

Le principal danger de la polypose endométriale

Les polypes posent un danger en termes de développement de l'endométriose de l'utérus, de l'infertilité dans la maternité non réalisée. Le principal danger réside dans les risques de dégénérescence maligne du tissu endométrial.

Pendant le début de la grossesse, ces néoplasmes peuvent affecter négativement l'état du fœtus, en particulier si la localisation du polype est concentrée à la base de l'utérus, ainsi que dans le canal cervical.

Lorsque vous pouvez planifier une grossesse après avoir retiré un polype dans l'utérus, nous avons écrit dans un article séparé.

Un néoplasme peut-il se transformer en cancer?

Les polypes en pratique clinique sont a priori considérés comme une condition précancéreuse. C'est pourquoi les patients se voient prescrire une ablation chirurgicale suivie d'un examen histologique..

En fonction du volume de l'opération, de la localisation des polypes et de leur nombre, la question d'une amputation élevée de l'utérus avec appendices peut se poser.

Les facteurs suivants sont distingués qui peuvent déterminer le degré d'influence sur la dégénérescence oncologique:

  1. Immunité réduite de diverses origines;
  2. Infection du corps;
  3. Exacerbations régulières du processus inflammatoire;
  4. Troubles hormonaux;
  5. Des situations stressantes;
  6. Bronzage dans un solarium;
  7. Épisodes de surchauffe, coup de chaleur.

La cause la plus fréquente de malignité d'un foyer pathologique est son traumatisme.

Les motifs du traumatisme peuvent être:

  • manipulations gynécologiques,
  • douche constante,
  • Avortement,
  • livraison avec des polypes non encore examinés.

Les principaux critères diagnostiques sont:

  • données échographiques du polype utérin,
  • examen physique,
  • données de test sanguin pour les marqueurs tumoraux,
  • examen histologique.

Qu'est-ce qui est différent des fibromes?

Le myome présente des symptômes similaires avec la polypose endométriale - l'absence de signes évidents au début de la maladie. Ce n'est que sur la base des résultats des études diagnostiques que l'on peut identifier et différencier une maladie d'une autre.

Il est important de comprendre les concepts eux-mêmes:

  • Le myome est un néoplasme bénin dont la base est le tissu musculaire. La pathologie est localisée à l'intérieur de la cavité utérine.
  • Le polype est une croissance bénigne de la membrane muqueuse hypertrophiée de l'endomètre, dont le corps se compose de ses tissus altérés. Les muqueuses peuvent se développer, se développer dans le canal cervical et le vagin.

Les principales différences sont les aspects suivants:

  1. Les polypes sont plus concentrés dans le canal cervical, tandis que les fibromes sont diagnostiqués à l'intérieur de la cavité de l'organe;
  2. Les polypes peuvent changer de taille, et parfois même se dissoudre complètement, tandis que les fibromes ne vont nulle part;
  3. Les polypes atteignent rarement une taille de 15 mm;
  4. Le myome, par contre, peut atteindre le volume d'une balle moyenne;
  5. Les formations de polypose touchent plus de femmes en âge de procréer lorsque des fibromes sont diagnostiqués chez une femme après la ménopause.

Des points similaires sont également:

  • la probabilité d'une propagation locale et généralisée;
  • difficulté à uriner;
  • douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen;
  • saignements entre les règles.

Le processus de traitement est également similaire les uns aux autres, généralement une opération chirurgicale est prescrite.

Pathologies combinées: endométriose, hyperplasie et kystes

Souvent, les polypes de l'endomètre surviennent dans le contexte de l'endométriose, lorsque des transformations hypertrophiques de l'épithélium muqueux se produisent.

Les composants kystiques, l'hyperplasie de l'endomètre et l'endométriose ont un mécanisme pathogénique commun d'apparition, provoqué par des processus prolifératifs. La prolifération est caractérisée par la formation de cellules anormales, leur transformation et le risque de développer une malignité. Malgré cela, tous les néoplasmes pathologiques ne peuvent pas constituer une menace de malignité des tissus tumoraux..

Remarque! Les changements prolifératifs ne peuvent indiquer qu'indirectement la menace d'une pathologie.Par conséquent, une femme devrait subir des tests de diagnostic réguliers.

Polypose dans la sonde utérine

Souvent, la localisation des polypes est le canal cervical et les trompes de Fallope. Un tel arrangement contribue rarement à un diagnostic opportun lors d'un examen diagnostique typique utilisant une échographie, ainsi que lors d'un examen gynécologique instrumental..

Des informations supplémentaires sur les polypes de l'endomètre sont fournies par l'obstétricien-gynécologue dans cette vidéo:

Les polypes de l'utérus sont souvent diagnostiqués accidentellement. La raison de la manifestation du diagnostic est une étude avec une infertilité suspectée, des saignements intermenstruels et d'autres symptômes atypiques. Le traitement principal est la chirurgie, qui ne doit pas être retardée si vous souhaitez préserver la santé reproductive de la femme.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin directement sur notre ressource.

"Polypes de l'endomètre dans l'utérus - pourquoi se produisent-ils et comment les traiter?"

4 commentaires

L'intérieur de l'utérus est recouvert d'une couche spéciale de cellules - l'endomètre, qui joue un rôle important lors de l'implantation de l'ovule et pendant la grossesse. L'épaisseur et la consistance de cette couche changent constamment en fonction des changements hormonaux naturels associés aux phases du cycle menstruel. Dans certains cas, des excroissances allongées, appelées polypes en gynécologie, peuvent se former à la surface de la membrane muqueuse..

Un polype de l'endomètre est un néoplasme qui apparaît à l'intérieur du corps de l'utérus, a un caractère bénin et plusieurs variétés (en fonction de la composition cellulaire). Le plus souvent, la pathologie se trouve chez les femmes de plus de 40 ans, qui remarquent les premiers signes de préménopause, cependant (en général) les néoplasmes peuvent être diagnostiqués chez des patients de tous âges.

Causes des polypes de l'endomètre dans l'utérus

L'apparition de polypes est associée à des troubles hormonaux, à une inflammation ou à des blessures mécaniques, à savoir:

  • Accouchement - plus ils étaient nombreux, plus le risque de formation de polypes endométriaux était grand.
  • Avortement - lors de cette manipulation, il se produit non seulement une lésion mécanique de la cavité utérine, mais également une perturbation hormonale grave.
  • Dysfonctionnement des ovaires et du cortex surrénalien. Surtout dans les cas où l'analyse d'une femme montre un taux élevé d'estradiol dans le sang et un manque de l'hormone de la deuxième phase du cycle - la progestérone.
  • Processus inflammatoires persistants dans la cavité utérine qui ne sont pas correctement guéris.
  • Utilisation à long terme des spirales.
  • Utilisation régulière à long terme de médicaments hormonaux.
  • L'utilisation de la contraception d'urgence, qui provoque les perturbations hormonales les plus fortes en peu de temps.
  • Curetage diagnostique de la cavité utérine.
  • Retrait incomplet du placenta pendant le travail.
  • Élimination incomplète des gros caillots sanguins de l'utérus après l'accouchement.

Le mécanisme de formation des polypes

Tous les changements dans la couche muqueuse interne de l'utérus sont associés au niveau d'hormones, en particulier d'œstrogènes. Avec un excès d'entre eux, les processus mensuels de croissance et de rejet de l'endomètre sont perturbés et sa croissance devient incontrôlable.

En conséquence, l'endomètre dans certaines parties du corps de l'utérus commence à croître en hauteur - il s'agit d'un polype. Si le processus hyperplasique n'est pas étendu, les excroissances peuvent être uniques. Si toute la couche interne est affectée par une hyperplasie, l'emplacement des polypes est focal..

Types de polypes et caractéristiques structurelles

Il existe plusieurs types de polypes endométriaux dans l'utérus. Ils diffèrent par leur structure, ainsi que par le risque de malignité..

Le polype glandulaire de l'endomètre est de consistance molle, il se compose entièrement de glandes et de stroma. À la base du pédoncule, il y a un grand nombre de vaisseaux sanguins qui soutiennent la circulation sanguine. De petite taille, le polype a une trajectoire asymptomatique. Avec une augmentation du diamètre, une violation de la durée de la menstruation apparaît. Avec les polypes glandulaires géants, les patients ont une sensation d'inconfort, une distension dans le tiers inférieur de l'abdomen, des douleurs mineures qui n'ont pas de caractère de crampes.

Un polype fibreux glandulaire de l'endomètre est un néoplasme constitué de tissu fibreux et de glandes. Son emplacement caractéristique est la zone du fond de l'utérus. Il a un corps arrondi et une jambe. Il est sujet à la malignité, car il contient des cellules atypiques dans sa structure. Ce type de polype est caractérisé par des saignements intermenstruels, des douleurs lors des rapports sexuels. Si la tumeur atteint une taille importante, des crampes peuvent apparaître..

Polype endométrial adénomateux - situé dans les zones du bas de l'utérus et dans la zone de la bouche des trompes de Fallope. Il est presque toujours petit (pas plus de 1 cm de diamètre). Il est diagnostiqué principalement chez les femmes préménopausées. Un polype adénomateux a toujours une jambe et les vaisseaux sanguins à sa base sont inégalement situés. Les gynécologues notent un risque de 15% de malignité d'un néoplasme.

Symptômes courants de la maladie

Chaque type de polype est caractérisé par des symptômes individuels, mais en général, les symptômes qui indiquent la présence d'une tumeur dans le corps de l'utérus peuvent être les suivants:

  • Une augmentation de la quantité de leucorrhée.
  • Décoloration des leucorrhées: elles peuvent être sanglantes ou avoir une teinte grisâtre.
  • Dessiner la douleur tout au long de la menstruation.
  • Une augmentation de la durée de la menstruation, une période prolongée de saignement après.
  • Inconfort pendant les rapports sexuels, surtout s'ils sont intenses.
  • Une sensation de plénitude dans l'abdomen (avec de gros polypes).
  • Infertilité
  • Irrégularités menstruelles, retards
  • Anovulation régulière
  • Saignements intermenstruels
  • Faiblesse générale, détérioration de la santé (avec de gros polypes ou avec plusieurs foyers de polypes).

Diagnostic de la maladie

Un examen gynécologique de routine ne peut révéler un polype que s'il a atteint des proportions gigantesques et modifie les contours et le volume de l'utérus. Une méthode plus précise pour diagnostiquer les néoplasmes est une échographie, dans laquelle le médecin évalue l'épaisseur et la cohérence de l'endomètre, ainsi que la clarté de ses limites.

Lorsqu'un polype (ou des foyers de polypes) est détecté, le spécialiste mesure leur diamètre, établit leur emplacement, fait une conclusion préliminaire sur leur consistance.

Mais l'analyse la plus complète d'un néoplasme ne peut être effectuée qu'après avoir prélevé un matériel biologique (un morceau de polype) pour examen histologique. Cela permettra non seulement d'identifier le type de tumeur, mais également de déterminer si elle est maligne ou non..

L'échographie présente un certain nombre d'inconvénients par rapport à l'hystéroscopie. Ainsi, par exemple, l'échographie ne peut pas déterminer avec précision la composition cellulaire de la tumeur, et les polypes glandulaires peuvent passer complètement inaperçus en raison du fait qu'ils sont mal visualisés.

Traitement ou élimination des médicaments?

Le traitement doit être basé sur la compréhension que, pour éviter les rechutes, il est nécessaire de se débarrasser de la raison de la croissance inégale de la couche muqueuse interne. Et même si cette cause profonde est identifiée, le traitement du polype de l'endomètre ne se fera toujours pas sans chirurgie, car l'ablation mécanique du néoplasme est la seule garantie qu'il disparaîtra complètement..

En plus de l'intervention chirurgicale, le patient doit prescrire un traitement conservateur, qui visera à éliminer les processus pathologiques qui ont conduit à l'apparition du polype.

Les médicaments font partie du traitement

Alignement du fond hormonal - s'il est établi que la prolifération de l'endomètre était due à un dysfonctionnement du système endocrinien, un traitement hormonal est prescrit. Il peut s'agir à la fois de contraceptifs oraux et d'agents hormonaux, sélectionnés pour chaque hormone sur une base individuelle..

  • La durée du traitement sera d'au moins 3 mois, car le fond hormonal est généralement long et difficile..

Réduire le processus inflammatoire - souvent la cause de la tumeur est une inflammation prolongée, qui n'a pas été éliminée depuis longtemps. Dans ce cas, le médecin vous prescrira des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires - ce traitement doit être poursuivi après le retrait du polype de l'endomètre afin de consolider le résultat.

Partie opératoire du traitement

Une fois que la cause fondamentale de la maladie a été identifiée et traitée, les médecins commencent à retirer mécaniquement le néoplasme. Une intervention chirurgicale mini-invasive peut être réalisée à la fois pendant l'hystéroscopie et pendant le curetage de la cavité utérine.

  • Retrait par hystéroscope

L'opération doit être effectuée au début du cycle menstruel immédiatement après l'arrêt du saignement. Pendant la procédure, un hystéroscope est inséré dans le vagin et le col de l'utérus, qui est un tube avec une mini-caméra qui y est attachée. Cette intervention est douloureuse et est donc réalisée sous anesthésie péridurale ou générale. L'image de l'hystéroscope est affichée sur le moniteur - cela permet aux médecins d'évaluer l'état de l'endomètre.

La cavité utérine est remplie d'une substance spéciale ou d'air - cela est nécessaire pour voir les contours de l'organe génital, ainsi que pour faciliter l'examen.

Le polype détecté est retiré à l'aide de petits ciseaux attachés à un hystéroscope. Ensuite, le site d'excision est traité, la solution est retirée de la cavité utérine et l'hystéroscope est retiré. Le matériel biologique est envoyé pour histologie.

Après le retrait du polype de l'endomètre, des taches et des douleurs dans le bas de l'abdomen seront observées pendant 4 à 5 jours. Certaines femmes ont des irrégularités menstruelles.

  • Suppression par grattage

Il est utilisé dans les cas où des mesures diagnostiques ont montré la présence de multiples foyers de polypes. La procédure est réalisée sous anesthésie générale et est plus traumatisante que la suppression de néoplasmes uniques pendant l'hystéroscopie.

L'essence de la méthode est que la couche muqueuse supérieure de la cavité utérine est retirée avec un scalpel, puis un curetage est effectué - élimination du matériel biologique en dehors de l'utérus et du vagin. Pendant le curetage, les polypes de l'endomètre sont éliminés avec la couche muqueuse et envoyés pour examen pour malignité.

  • Ablation par hystérectomie

Il est recommandé aux patients âgés présentant plusieurs foyers de polypes de retirer l'utérus. Ceci est fait parce que le risque de malignité des néoplasmes augmente avec l'âge, surtout si les dommages à l'organe génital sont importants.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Avant la chirurgie, le médecin peut prélever au préalable du matériel pour l'histologie afin de déterminer le type de polypes. S'il s'avère que les néoplasmes sont adénomateux, non seulement l'utérus, mais également les appendices sont retirés afin de réduire le risque de développer une tumeur maligne.

Polype endométrial pendant la grossesse

Les polypes dans l'utérus peuvent devenir un obstacle à la conception, donc pour de nombreuses femmes, le seul traitement de l'infertilité peut être leur élimination..

Il est impossible d'effectuer une polypectomie pendant la grossesse - le risque de fausse couche est trop élevé. Si le polype augmente rapidement en taille, le médecin prescrit un traitement conservateur: médicaments hormonaux ou anti-inflammatoires et antibactériens (en fonction de la cause qui a provoqué l'apparition de la néoplasie).

Il faut comprendre qu'une telle thérapie n'est qu'une mesure temporaire qui limitera la croissance tumorale. Après la naissance de l'enfant, il doit être retiré par chirurgie, si lors de l'accouchement, il n'a pas été éliminé par lui-même.

Causes du polype endométrial dans l'utérus

Les polypes de l'utérus sont des néoplasmes bénins qui se forment à partir de l'endomètre (couche basale) qui tapisse la paroi interne de l'organe. Malgré la qualité bénigne du processus, il est recommandé d'enlever les excroissances chirurgicalement.

Pourquoi des néoplasmes se produisent-ils??

Les polypes endométriaux peuvent avoir une étiologie primaire ou secondaire, par exemple formée à la suite d'une autre maladie (endométriose, etc.). Bien que la plupart des néoplasmes soient de nature bénigne, certaines des espèces ont la capacité de dégénérer en excroissances oncologiques.

La plupart des cas sont diagnostiqués chez des femmes en période climatérique, c'est-à-dire après le début de la ménopause (40 à 70%). La source de ceci est une perturbation hormonale due à une production excessive d'œstrogènes et à une progestérone insuffisante..

Étiologie des symptômes

Les raisons de l'apparition de néoplasmes dans l'utérus comprennent les facteurs suivants:

  • inflammation d'un organe sous forme chronique (corps, cou, appendices);
  • l'endométriose, dans laquelle les cellules endométriales se développent et se propagent au-delà des tissus principaux;
  • perturbation du pancréas ou des glandes surrénales;
  • l'hypertension artérielle chronique, l'obésité sont l'un des facteurs les plus courants du développement de la pathologie;
  • avortements multiples, curetage, avortement spontané, présence de résidus de placenta après le retrait lors d'un avortement ou d'un accouchement;
  • une histoire de chirurgie génitale;
  • la présence d'un dispositif intra-utérin;
  • thérapie hormonale.

En fonction des tissus qui ont formé l'accumulation, plusieurs types sont distingués:

Type de croissanceCaractéristiques de la formation
GlandulaireFormé à la suite de la prolifération des cellules glandulaires du canal cervical.
FibrotiqueFormé par des tissus conjonctifs avec la présence de fibres de collagène et de glandes uniques.
Glandulaire fibreuxFormé par des glandes de forme irrégulière et de longueur variable. Peut devenir enflammé.
Adénomateux (atypique)Avoir un risque de dégénérescence en excroissances oncologiques dans le contexte de troubles métaboliques, de niveaux hormonaux, avec ménopause

Il existe des excroissances angiamateuses qui ne ressemblent pas aux autres formations: elles n'ont pas de jambe, l'attachement au cou se fait par le corps. Trouvé pendant la grossesse et résolu après l'accouchement.

Taux de croissance et symptômes qui l'accompagnent

Il est impossible de dire avec certitude à quelle vitesse un polype endométrial dans l'utérus se développe. Cela dépend des caractéristiques de l'état de santé général de la femme et de l'état du système immunitaire. Le type de néoplasme est de première importance. Certaines des excroissances ne changent pas de taille au fil des ans, tandis que d'autres sont sujettes à une croissance rapide et à une malignité..

La taille des néoplasmes peut varier de quelques millimètres à 80 mm.

Signes et symptômes typiques:

  • écoulement du vagin d'exsudat muqueux ou purulent à différentes phases de la période menstruelle;
  • flux abondant et prolongé de sang menstruel;
  • l'apparition d'un exsudat sanglant pendant les rapports sexuels, qui se produit dans le contexte de dommages mécaniques au néoplasme;
  • douleur dans le bas de l'abdomen, qui survient immédiatement après un rapport sexuel ou pendant celui-ci;

Au fur et à mesure que la polypose se développe, les manifestations cliniques de la maladie augmentent en intensité. Les signes d'une évolution avancée de la pathologie comprennent une douleur de traction constante dans le péritoine inférieur et des saignements utérins, qui sont dangereux avec une issue mortelle..

Si une femme ne peut pas devenir enceinte pendant une longue période, cela indique une polypose multiple et l'impossibilité de greffer un ovule fécondé.

Mesures diagnostiques

Pour identifier les zones présentant une hyperplasie tissulaire dans la cavité utérine, un examen gynécologique est effectué sur une chaise spéciale. Les mesures diagnostiques supplémentaires sont:

  • cervicoscopie;
  • colposcopie;
  • analyse histologique d'une biopsie prélevée à la surface de la croissance.

À l'aide de miroirs gynécologiques lors de l'examen du vagin et de l'utérus, le médecin identifie ou réfute la présence de signes caractéristiques de l'hypertrophie focale, ainsi que l'épaississement des parois de l'organe. En apparence, ce sont des formations qui ont une couleur rose vif et une forme arrondie..

La colposcopie peut détecter des changements dans le col de l'utérus. Utilisez une caméra vidéo spéciale, grâce à laquelle même les petites excroissances sont détectées, déterminant leur structure.

L'hystéroscopie est réalisée avec la collecte de matériel biologique par biopsie au couteau (grattage) du tissu utérin. Ceci est nécessaire pour une analyse histologique plus poussée du niveau de malignité de la croissance. Il est possible d'éliminer l'accumulation pendant l'hystéroscopie si elle est petite.

Pour déterminer la cause des excroissances polypoïdes dans la cavité utérine ou les appendices, un examen échographique de l'organe est effectué. Cette méthode révèle des processus inflammatoires, des anomalies dans la structure de l'organe et d'autres changements..

Caractéristiques du traitement conservateur

Des méthodes conservatrices peuvent être utilisées pour traiter les inclusions de polypose dans l'utérus ou ses appendices. Cela n'est possible que si les excroissances sont petites et qu'il n'y a pas de complications. Tâches du traitement médicamenteux:

  • arrêter les symptômes de la pathologie: douleur, écoulement d'exsudat du vagin, etc.
  • ralentir la progression de la croissance et la propagation des polypes;
  • restaurer les niveaux hormonaux, les caractéristiques fonctionnelles des organes génitaux et le cycle menstruel;
  • réduire le risque de complications: saignements utérins, malignité du processus, etc..

Il est interdit de sélectionner indépendamment des médicaments, en particulier du groupe hormonal. Ceux-ci sont prescrits en tenant compte des raisons de la formation de néoplasmes et des caractéristiques de l'état de santé général, y compris en tenant compte des maladies concomitantes.

Si le traitement est effectué avec un médicament hormonal inapproprié, non seulement la récupération ralentira, mais il y aura également des conséquences négatives associées à la progression du processus pathologique.

Médicaments prescrits pour la polypose

En raison du fait que dans la plupart des cas, des fragments de polypose dans la cavité utérine surviennent en raison de changements dans les niveaux hormonaux, des médicaments appropriés (glucocorticoïdes) sont d'abord prescrits. Avec une étiologie inflammatoire du symptôme, des formulations anti-inflammatoires ou antibactériennes sont nécessaires.

Les médicaments hormonaux les plus efficaces utilisés dans le traitement de la polypose sont:

    Préparations avec deux composants dans la composition. Il s'agit notamment des comprimés Yarina, Jess, Janine, Diana 35. Prescrire des médicaments pour les filles et les femmes en âge de procréer (jusqu'à 45 ans). Les formulations ne sont efficaces que si les polypes sont formés à partir de tissu glandulaire.

Le traitement avec des médicaments hormonaux est effectué pendant 3 à 6 mois, en fonction des caractéristiques de la maladie primaire.

Quand ne pas se passer de chirurgie?

Le polype de l'endomètre dans l'utérus est éliminé par hystéroscopie. L'intervention chirurgicale implique un examen des parois utérines et une élimination supplémentaire de la croissance. L'indication principale de la chirurgie d'hystérorésectoscopie est la présence d'un polype ou de plusieurs polypes dans la cavité utérine, qui provoquent les conditions suivantes:

  • violations de la durée de la menstruation, augmentation du volume sanguin;
  • l'impossibilité de concevoir un enfant et la greffe d'un ovule fécondé sur la paroi de l'utérus;
  • le développement de la douleur et l'apparition de difficultés dans la vie sexuelle.

En outre, l'hystéroscopie est indiquée pour les patients afin d'éliminer les causes de la formation de polypes, notamment:

  • la présence de restes de placenta dans la cavité utérine, qui n'a pas été complètement éliminée après l'accouchement;
  • la présence des restes de l'ovule après curetage et avortement;
  • adhérences dans l'utérus, dans lesquelles des manipulations chirurgicales sont effectuées non sur tout l'endomètre, mais uniquement sur les néoplasmes, ce qui permet de restaurer la structure anatomique de l'organe.

Avant l'hystéroscopie, vous devez passer des tests sanguins et urinaires pour identifier les signes d'inflammation et d'autres conditions qui sont des contre-indications à la chirurgie.

Cours de chirurgie

Les manipulations chirurgicales ont lieu à l'aide d'un hystéroscope. Il s'agit d'un long tube mince qui à la fin contient une source de lumière, une caméra vidéo, un canal pour l'introduction de l'instrumentation.

Une fois que le tube pénètre dans la cavité utérine, une petite quantité de liquide est injectée dans l'organe pour redresser les parois et obtenir une image claire de leur état.

Les manipulations chirurgicales ne durent pas plus de 40 minutes. Avant l'intervention, un médicament d'anesthésie générale est administré, de sorte que pendant l'opération, la femme ne ressent aucune douleur ni autre inconfort. Le patient peut rentrer chez lui le même jour.

Une opération réalisée sous le contrôle d'une caméra vidéo est l'intervention la plus efficace pour éliminer divers néoplasmes. Cela s'applique non seulement aux polypes, mais également aux inclusions kystiques, aux fibromes utérins, etc..

Cette méthode peut être utilisée pour évaluer l'efficacité de l'intervention, pour identifier les restes de tissus pathologiques non retirés. De plus, il est possible de détecter les signes de complications de la chirurgie à temps..

Période de récupération

Après l'opération pendant 2-3 jours, un exsudat maigre de nature muqueuse ou sanglante est libéré du vagin, il y a une légère douleur dans le bas de l'abdomen. Ces symptômes sont normaux et ne nécessitent pas de traitement spécifique..

Chaque personne a un seuil de douleur individuel. En cas d'inconfort sévère dans le bas de l'abdomen, vous pouvez prendre un médicament analgésique, par exemple Ketorol, Nimesil, Spazmalgon ou autres. En période postopératoire, à savoir pendant 2 semaines, il est interdit:

  • pratiquer des rapports sexuels;
  • insérer des tampons (vous pouvez utiliser des tampons réguliers);
  • douches vaginales;
  • visiter des établissements avec hammam (sauna, bain) et prendre un bain chaud;
  • imposer une activité physique accrue au corps.

Après l'hystéroscopie, il est possible de devenir enceinte, mais la planification est autorisée 1 à 2 mois après la chirurgie. Pendant ce temps, les tissus endommagés pendant l'opération récupéreront complètement.

Méthodes chirurgicales alternatives

Si, pour une raison quelconque, il est interdit de réaliser l'opération par hystéroscopie, une autre méthode d'intervention est prescrite:

  • polypectomie;
  • grattage cardinal;
  • ablation.

Le curetage mécanique des néoplasmes de polypose est appelé "polypectomie". Pendant l'intervention, le médecin tord les pattes des excroissances jusqu'à ce qu'elles se détachent du lieu de leur attachement. Suivi de l'avancement de l'opération - par ultrasons.

Après la formation de la surface de la plaie, elle est cautérisée à l'aide d'azote liquide ou d'une électrode.

Avec un curetage cardinal, l'endomètre est complètement retiré, et pas seulement les néoplasmes. La technique est utilisée assez rarement, car le risque de récidive de la pathologie et de conséquences négatives est augmenté.

L'ablation est une technique utilisant un appareil laser. L'indication principale de l'intervention est un risque élevé de récidive de polypose adénomateuse et de malignité du processus. Prescrit aux femmes qui ont atteint l'âge de 50 ans, car la suppression des fonctions sexuelles est possible.

Traitement non conventionnel

Les remèdes populaires aident à augmenter la fonction protectrice du corps et à accélérer la lutte contre les maladies primaires qui peuvent provoquer la formation de polypes. Les graines de citrouille seront efficaces, à partir desquelles la composition suivante est préparée:

  • éplucher les graines, les sécher, les broyer avec un moulin à café ou un mélangeur;
  • prendre un verre de matières premières finies, mélanger avec du miel dans un volume de 3 cuillères à soupe, de l'huile d'olive raffinée dans une quantité de 300 ml;
  • chauffer le mélange au bain-marie, ajouter 3 jaunes de poulet bouillis, préalablement hachés;
  • utiliser à l'intérieur 1 c. la veille des repas.

L'infusion de la moustache dorée bénéficie de bonnes critiques:

  • Broyer 20 pousses de la plante, verser de l'alcool médical (70%) dans un volume de 300 ml;
  • laisser infuser 7 jours dans un endroit froid, en secouant de temps en temps;
  • prendre 20 gouttes, diluer dans 1 cuillère à soupe. eau 2 fois par jour avant les repas.

Vous pouvez prendre une douche avec une décoction d'herbes médicinales: prenez de la camomille séchée, de l'achillée millefeuille, de la sauge, mélangez à parts égales, 5 cuillères à soupe. collecte, verser 1 litre d'eau bouillante, insister pendant une heure, filtrer. Une mesure thérapeutique est effectuée une fois par jour pendant une semaine, après une pause de 10 jours. Volume unique de liquide utilisé - 1 l.

Les polypes de l'endomètre dans l'utérus ne sont pas une condition dangereuse avec laquelle vous pouvez vivre et vous battre. De plus, dans la médecine moderne, il existe de nombreuses méthodes qui vous permettent de vous débarrasser rapidement et sans douleur de la maladie..

Est-il possible d'enlever un polype dans l'utérus et quel est le traitement conservateur de celui-ci sans chirurgie + Avis des femmes

Les néoplasmes bénins de l'utérus sous forme de polypes proviennent de la couche basale de l'endomètre. Leurs tailles peuvent varier de quelques millimètres à 2-3 centimètres. Lorsqu'un petit polype dans l'utérus est diagnostiqué, un traitement sans chirurgie garantit une guérison complète..

Des formations peuvent survenir en raison de troubles du corps causés par:

  • Déséquilibre hormonal;
  • Processus inflammatoires des organes gynécologiques qui se sont transformés en formes chroniques;
  • Opérations sur le corps de l'utérus et sur le col de l'utérus;
  • Troubles des systèmes immunitaire, endocrinien et neurologique.

La maladie affecte les femmes à tout âge. La dégénérescence sous une forme maligne n'est pas observée, cependant, elle peut conduire à l'infertilité s'il n'y a pas de traitement de haute qualité et en temps opportun.

Types de polypes

Il existe plusieurs types de polypes:

  • Glandulaire - comprend le tissu glandulaire de l'endomètre;
  • Fibreux - formé à partir de tissu conjonctif avec un mélange de glandulaire;
  • Néoplasmes glandulaires - fibreux - mixtes;
  • Adénomateux - menaçant de devenir malin.

Toutes les formations pathologiques nécessitent un traitement. Si elle n'est pas effectuée, des symptômes dangereux peuvent survenir et menacer la santé d'une femme..

Les néoplasmes sous forme de polypes peuvent ne pas se manifester pendant une longue période et les plaintes d'infertilité peuvent conduire une femme à un médecin. C'est là que le secret de la formation des polypes est révélé. De grandes formations peuvent entraîner des symptômes visibles:

  • Règles abondantes et douloureuses;
  • Saignement pendant la ménopause;
  • Douleur dans le bas de l'abdomen;
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

Étant donné que les symptômes de la maladie s'apparentent à d'autres processus pathologiques dans le corps d'une femme, un examen supplémentaire est nécessaire: échographie, hystéroscopie, métrographie, curetage diagnostique.

Causes des polypes de l'endomètre dans l'utérus

L'apparition de polypes est associée à des troubles hormonaux, à une inflammation ou à des blessures mécaniques, à savoir:

  • Accouchement - plus ils étaient nombreux, plus le risque de formation de polypes endométriaux était grand.
  • Avortement - lors de cette manipulation, il se produit non seulement une lésion mécanique de la cavité utérine, mais également une perturbation hormonale grave.
  • Dysfonctionnement des ovaires et du cortex surrénalien. Surtout dans les cas où l'analyse d'une femme montre un taux élevé d'estradiol dans le sang et un manque de l'hormone de la deuxième phase du cycle - la progestérone.
  • Processus inflammatoires persistants dans la cavité utérine qui ne sont pas correctement guéris.
  • Utilisation à long terme des spirales.
  • Utilisation régulière à long terme de médicaments hormonaux.
  • L'utilisation de la contraception d'urgence, qui provoque les perturbations hormonales les plus fortes en peu de temps.
  • Curetage diagnostique de la cavité utérine.
  • Retrait incomplet du placenta pendant le travail.
  • Élimination incomplète des gros caillots sanguins de l'utérus après l'accouchement.

Les gynécologues notent que dans la très grande majorité des cas, la cause du polype endométrial est un déséquilibre hormonal, qui est resté sans correction pendant des années..
Le mécanisme de formation des polypes

Tous les changements dans la couche muqueuse interne de l'utérus sont associés au niveau d'hormones, en particulier d'œstrogènes. Avec un excès d'entre eux, les processus mensuels de croissance et de rejet de l'endomètre sont perturbés et sa croissance devient incontrôlable.

En conséquence, l'endomètre dans certaines parties du corps de l'utérus commence à croître en hauteur - il s'agit d'un polype. Si le processus hyperplasique n'est pas étendu, les excroissances peuvent être uniques. Si toute la couche interne est affectée par une hyperplasie, l'emplacement des polypes est focal..

Types de traitement

Après avoir indiqué la maladie, le médecin effectue une opération pour prélever des tissus pour un examen histologique. Après avoir reçu les résultats, le gynécologue décide des actions suivantes.

En fonction de la taille des polypes, de la présence de pathologies concomitantes, des symptômes accompagnant la maladie, le traitement peut être conservateur, chirurgical et mixte (avec une hormonothérapie et la nomination d'anti-inflammatoires après la chirurgie).

Parfois, le polype utérin peut disparaître de lui-même, mais il ne faut pas compter dessus. En règle générale, les polypes sont enlevés pendant la chirurgie. Le curetage le plus courant est réalisé avec un endoscope inséré dans le vagin. Ainsi, vous pouvez voir toute la cavité utérine sur un écran d'ordinateur. De cette manière moderne, vous pouvez vous débarrasser avec précision et complètement des néoplasmes. Les polypes adénomateux sont enlevés avec l'utérus.

Le traitement d'un polype de l'endomètre sans chirurgie peut être effectué si les néoplasmes ne sont pas volumineux, si les symptômes de la pathologie ne sont pas prononcés, et également si les polypes sont de nature glandulaire ou glandulo-kystique.

Dans le traitement des polypes fibreux, une thérapie antibactérienne est utilisée, ainsi que des suppositoires analgésiques et antispasmodiques.

En plus des agents hormonaux, des vitamines du groupe B sont également prescrites, indispensables en cas de perte de sang importante. En outre, pour supprimer la prolifération de l'endomètre, les patients se voient prescrire:

  • Gestagen. Les préparations contenant du progestatif contiennent de la progestérone, qui est si nécessaire pour chaque femme. Les principaux sont "Urozhestan", "Dyufaston". Un traitement efficace peut durer jusqu'à six mois et vise à restaurer l'activité endocrinienne;
  • Contraceptifs oraux combinés. Ils ne sont pas remplaçables pour les saignements utérins, remplacent le curetage gynécologique. Non attribué aux femmes de plus de 35 ans. Les plus courants sont "Norgestimate", "Gestogen". L'action des médicaments vise à arrêter les saignements et à normaliser les menstruations;
  • Les antibiotiques Ils sont prescrits si des polypes dans l'utérus sont apparus dans le contexte d'une infection bactérienne. Peut être prescrit "Tetracycline", "Erythromycin";
  • Agonistes. Ils ne sont pas interchangeables avec l'hyperplasie du col utérin. Convient aux femmes de plus de 35 ans. Les plus connus sont Zoladex, Superkur;
  • Préparations à base de fer;
  • Complexes de vitamines.

Le traitement des polypes dans l'utérus sans chirurgie n'est pas toujours efficace; des rechutes de la maladie sont possibles. Par conséquent, l'observation par un gynécologue après le traitement est obligatoire..

Diagnostique

S'il n'y a pratiquement aucun symptôme, comment être sûr qu'il n'y a pas de polypes? Un examen gynécologique de routine ne fera rien. La détermination du niveau de certaines hormones sanguines peut aider à identifier la cause, mais pas toujours la maladie elle-même.

La solution optimale est l'échographie, qui est la méthode la plus informative pour diagnostiquer l'hyperplasie de l'endomètre. La plupart des polypes sont visualisés sur le moniteur d'un appareil à ultrasons. L'exception est les polypes pariétaux, trop petits, plats et exclusivement glandulaires - ils sont difficiles à distinguer de la structure de l'endomètre lui-même.

L'étalon-or de l'examen est l'hystéroscopie. En présence d'un polype, cette procédure a une valeur thérapeutique et diagnostique. Une sonde spéciale équipée d'une caméra vidéo est introduite dans la cavité utérine. Avec l'aide de ce dernier, la surface interne de la muqueuse est soigneusement examinée - l'emplacement des polypes et les foyers possibles d'inflammation sont enregistrés.

Lorsqu'un examen complet est effectué, les polypes sont excisés et envoyés pour analyse histologique.

IMPORTANT! Une guérison à 100% ne peut être garantie que si, après le retrait du polype lui-même, l'endomètre restant a été gratté et un examen biomicroscopique de l'ensemble du matériel indique l'absence de cellules atypiques.

Méthodes non conventionnelles

La médecine traditionnelle propose ses propres options pour traiter les polypes utérins sans chirurgie. Elle est réalisée en interne (en prenant des décoctions, des teintures) et en externe (douches douches):

Pour la réception interne, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  • Infusion de rose sauvage, d'ortie, de baies de cassis. Une cuillère à soupe du mélange est brassée dans deux verres d'eau bouillante, infusée pendant environ une heure. Pendant la journée, le mélange doit être bu et la durée totale du traitement est de deux mois;
  • Teinture de la moustache dorée. Les pousses de la plante sont infusées d'alcool ou de vodka pendant 10 jours. Boire 20 gouttes deux fois par jour pendant 30 jours consécutifs. Après une pause de 10 jours, le cours est répété. Pendant ce temps, le système immunitaire est renforcé, le travail des glandes responsables de la production d'hormones est normalisé.

L'ensemble d'outils suivant convient à la douche vaginale:

  • Un mélange d'écorce de chêne, d'achillée millefeuille, de romarin et de feuilles de sauge. Douches avec une décoction d'herbes pendant deux semaines;
  • Teinture de rotocan, propolis, calendula. Pour une seule douche, vous avez besoin de 1 c. teinture pour 100 ml d'eau. Les teintures sont alternées tous les 10 jours. De cette façon, l'inflammation disparaît et le processus de développement de l'endomètre diminue..

La brosse rouge et l'utérus au bore sont réputés pour leurs propriétés médicinales contre les affections gynécologiques. Ils sont une source naturelle d'oestrogène. Lors du traitement des polypes, les infusions d'alcool et d'eau conviennent..

La chélidoine peut également traiter activement les polypes de l'utérus. Il est utilisé à la fois pour l'ingestion et pour la douche vaginale. L'herbe pure est brassée dans un thermos et a insisté dans un endroit sombre pendant 14 jours. Ensuite, appliquez 2 cuillères à soupe.

Un traitement efficace est l'utilisation de la propolis. Un petit morceau est mâché à jeun, et vous pouvez également mettre des tampons de propolis dilués dans de l'eau bouillante la nuit.

Variétés de formations

Selon la classification en médecine, les polypes utérins sont divisés en plusieurs types:

  1. Fibreux. Un polype fibreux est un polype avec un petit nombre de vaisseaux qui ne dépasse pas 10 mm. Le plus souvent, un tel polype se forme seul et non en groupe. Habituellement, un polype fibreux se développe de manière asymptomatique: dans les premiers stades, seul un saignement du vagin peut parler d'un tel polype.
  2. Glandulaire. Ce type de polype tire son nom du fait qu'il se compose presque entièrement de tissu glandulaire. Les glandes qui font partie de ce polype peuvent être de différentes longueurs et épaisseurs, et peuvent se former de manière complètement chaotique.
  3. Adenomatic. Ce type de polype se compose à la fois de tissu glandulaire et atypique. Ce type de néoplasme est très dangereux, car il se transforme le plus souvent en cancer.
  4. Fibreux-glandulaire. Ce type de polype se compose d'une glande et d'un tissu conjonctif..

Homéopathie

Cette méthode de traitement est utilisée avec une récurrence constante des polypes. Le traitement des polypes de l'endomètre sans chirurgie repose sur l'utilisation de substances qui provoquent l'apparition de néoplasmes. Il est sélectionné individuellement. Il est effectué strictement sous la surveillance d'un médecin. Le traitement est à long terme, cependant, s'il est correctement sélectionné, le résultat sera une guérison complète sans rechute..

Les médicaments homéopathiques sont relativement peu coûteux et ne créent pas de dépendance.

Symptômes

Ces excroissances peuvent se produire à la fois individuellement et en groupes. Les polypes de l'endomètre forment des cellules glandulaires et conjonctives; il se produit à la surface de la muqueuse utérine. La pathologie affecte à la fois les jeunes filles en âge de procréer et les femmes ménopausées..

Les symptômes ne sont pas immédiatement visibles, mais à mesure que le polype fibreux glandulaire se développe, certaines manifestations commencent à l'accompagner:

  • saignement pas pendant la menstruation;
  • douleur dans le bas de l'abdomen, le plus souvent pendant les rapports sexuels;
  • sang saillant après la copulation;
  • violation de la menstruation (aller très abondamment).

En soi, la croissance de l'endomètre ne constitue pas une menace pour la santé, mais elle est capable de se transformer en pathologie cancéreuse à tout moment. Cette probabilité est faible, mais elle existe. Et pour l'exclure, un traitement est nécessaire.

Autres traitements

Dans le traitement d'aujourd'hui, les tampons chinois sont souvent utilisés, à base d'ingrédients à base de plantes à large spectre. Leur utilisation permet la restauration complète de l'équilibre hormonal, l'élimination des processus infectieux, la destruction des formations de polypose..

Dans le traitement de la pathologie, l'hirudothérapie et les méthodes thérapeutiques sont activement utilisées:

  • Traitement au laser;
  • Magnétothérapie;
  • Électrophorèse;
  • Exposition aux ultrasons.

Et pourtant, vous devez vous rappeler que vous ne pouvez pas vous passer d'une opération si:

  • Le traitement aux hormones n'a pas donné l'effet escompté;
  • Le patient a plus de 40 ans;
  • Le polype a augmenté de plus de 1 cm;
  • Mutation cellulaire détectée.

La formation de polypes dans l'utérus ne menace pas la vie d'une femme, cependant, la négligence à long terme de la maladie peut provoquer le cancer. C'est pour cette raison que le traitement doit être rapide et de haute qualité..

Prévoir

Le pronostic des polypes utérins postménopausiques est généralement favorable, mais soumis à une observation, un contrôle et une élimination rapides. En l'absence de traitement adéquat, les risques de malignité augmentent considérablement.

Comment savoir sur le début de la ménopause, le médecin dit:

Les polypes dans les organes du système reproducteur d'une femme sont un précancer potentiel. Même les femmes en parfaite santé peuvent subir un cancer en raison de multiples facteurs..

En savoir plus sur les symptômes et le traitement des polypes dans le rectum dans cet article..

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin directement sur notre ressource.

Prévention des polypes

Il est peu probable qu'il soit possible de se protéger complètement de l'apparition de polypes dans l'utérus. Cependant, un certain nombre de mesures préventives aideront à éloigner cette maladie de soi ou à s'en protéger complètement:

  • Un mode de vie actif, un exercice régulier;
  • Vie sexuelle régulière;
  • Éviter l'hypothermie;
  • Soyez prudent dans le choix des médicaments contraceptifs, consultez votre médecin.

Des visites régulières chez un médecin à des fins préventives sont la clé de la santé de toute femme.