Principal
Myome

Papillomes sur le corps: causes et méthodes de traitement

Les papillomes sur le corps apparaissent à la suite d'une infection par le papillomavirus humain. Par âge, le virus du papillome humain (HPV) peut être trouvé chez la plupart des gens. Il est dans une phase inactive. Mais selon les actions des facteurs supposés, à la suite de lésions cutanées, le VPH est activé et des excroissances papillomateuses caractéristiques apparaissent. Beaucoup d'entre eux ne sont pas dangereux et ne sont qu'un défaut esthétique. Mais il est extrêmement important de déterminer pourquoi les papillomes apparaissent sur le corps et s'ils sont associés à un processus oncologique.

Certaines souches de VPH provoquent une hyperplasie tissulaire maligne. En raison du risque de croissance de néoplasmes oncologiques, quelle que soit la cause de l'apparition de papillomes sur le corps, le traitement est principalement effectué par des méthodes chirurgicales. Si des excroissances cutanées apparaissent, vous devez d'abord consulter un dermatologue. Si des néoplasmes sont trouvés dans la région génitale, consultez un vénéréologue. Le spécialiste peut déterminer exactement ce qui cause les papillomes sur le corps et les muqueuses, identifier la souche de HPV et déterminer le risque oncogène.

Quels papillomes peuvent apparaître sur le corps

Extérieurement, le papillome ressemble à une excroissance cornée s'étendant au-delà de la couche supérieure de la peau. Le néoplasme a souvent une tige mince. Les papillomes sur le corps peuvent être uniques ou localisés en groupes. Ils ressemblent à un champignon en apparence. Leur couleur n'est que légèrement différente de celle d'une peau saine. Les papillomes sur le corps et sur la photo sont souvent différents. Il existe de nombreuses images de néoplasmes sur le réseau qui méritent d'être étudiées afin de comprendre au moins grossièrement s'il faut ou non aller chez le médecin. Sur la photo, vous pouvez voir à quoi ressemblent les papillomes sur le corps et comment - par exemple, les grains de beauté ou les mélanomes. Mais seul un médecin peut poser un diagnostic précis..

Types courants de papillomes sur le corps:

  • simples ou vulgaires - ils ressemblent à des nodules arrondis qui apparaissent le plus souvent sur les mains, sont situés en groupes, sont détectés principalement dans l'enfance;
  • plates ou jeunes - les papules légèrement surélevées ont une surface lisse, apparaissent sur la peau des membres ou des muqueuses;
  • plantaires - ils ressemblent à des nodules denses, recouverts d'une croûte kératinique sur le dessus, peuvent provoquer des sensations douloureuses en marchant;
  • filamentaire - de petites excroissances de couleur chair de forme longitudinale, apparaissent souvent à un âge avancé sur la peau du cou, sur le visage, peuvent être endommagées lors des procédures d'hygiène et devenir enflammées;
  • verrues génitales - ce type de verrues est le plus dangereux, car il est provoqué par des souches de VPH à haut risque oncogène, extérieurement les néoplasmes ressemblent à une accumulation de chou-fleur, ils apparaissent dans le périnée, sur les organes génitaux des hommes et des femmes, peuvent affecter la vessie, le col de l'utérus.

Causes courantes de papillomes sur le corps

La principale raison de l'apparition de papillomes sur le corps est l'entrée du papillomavirus par des lésions cutanées mineures ou une auto-infection lors du rasage et des procédures d'hygiène quotidiennes..

Les facteurs suivants peuvent provoquer la croissance de néoplasmes papillomateux:

  • vie intime promiscuous;
  • infections urogénitales aiguës et chroniques, apparition de verrues génitales sur les organes génitaux et la peau périnéale;
  • troubles hormonaux;
  • une forte diminution de l'immunité;
  • traumatisme constant de la peau et des muqueuses.

Le plus souvent, les personnes atteintes de papillomes sur le corps ont une évolution chronique d'infection papillomateuse. Pendant longtemps, le virus reste inaperçu. Après une diminution de l'immunité, le VPH est activé. Maladies infectieuses graves, opérations antérieures, radiothérapie, travail dans des conditions défavorables, stress constant, stress physique et psycho-émotionnel intense, alimentation de mauvaise qualité à faible teneur en vitamines et minéraux peuvent provoquer un affaiblissement de la défense immunitaire.

Les raisons de l'apparition de papillomes sur le corps chez les femmes sont souvent associées à des changements hormonaux dans le corps pendant la ménopause ou la grossesse. Les fluctuations du rapport des hormones sexuelles créent des conditions favorables à la reproduction active du VPH et à l'hyperplasie tissulaire. À risque pour les femmes atteintes de verrues génitales, qui se transmettent principalement par contact intime avec un porteur de verrues génitales.

Cancer du col de l'utérus et papillome sur le corps

Le principal danger des papillomes sur le corps est le risque de malignité des néoplasmes. Chez les femmes, les excroissances papillomateuses peuvent provoquer une maladie redoutable - le cancer du col de l'utérus. Les types 16 et 18 de HPV sont responsables de cette pathologie. Selon les statistiques, plus de 500 000 femmes en âge de travailler dans le monde reçoivent un diagnostic de cancer du col de l'utérus chaque année. La moitié d'entre eux demandent une aide médicale dès les derniers stades de la maladie, alors qu'il peut être assez difficile de les aider à se rétablir complètement. Chaque femme doit savoir ce qu'est le papillomavirus humain, comment il pénètre dans le corps humain et comment elle peut se protéger de l'hyperplasie cervicale maligne..

Lorsque des papillomes apparaissent sur le corps, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet, afin d'identifier d'éventuelles infections urogénitales concomitantes. Le VPH peut provoquer une hyperplasie de la muqueuse cervicale. Si une femme ne procède pas à des examens préventifs pendant une longue période, elle ne découvrira pas la présence de papillomes sur les organes génitaux et peut manquer la croissance d'une tumeur maligne.

Si des papillomes sont détectés sur le corps, il est recommandé de mener les études suivantes:

  • typage du virus à l'aide de diagnostics PCR;
  • prélever des frottis du col de l'utérus et du prépuce chez les hommes;
  • analyse immunologique;
  • tests sanguins pour les infections sexuellement transmissibles;
  • biopsie, cytologie et histologie tissulaire.

Une approche intégrée de l'examen vous permet d'évaluer tous les risques possibles de la maladie et de comprendre comment traiter les papillomes sur le corps afin de se débarrasser complètement des néoplasmes et de prévenir leur récidive à l'avenir.

Important! Le VPH ne présente pratiquement aucun symptôme. Le néoplasme ne se manifeste pas pendant longtemps. Les petites excroissances sur la peau ne causent pas d'inconfort, mais lorsqu'elles sont blessées, elles peuvent devenir enflammées et malignes.

Mais même les papillomes ordinaires sur le corps peuvent être dangereux s'ils sont souvent blessés et exposés aux rayons ultraviolets. Ces néoplasmes doivent être éliminés à temps afin d'éviter la magnétisation des tissus sous l'influence de changements liés à l'âge et de facteurs environnementaux défavorables..

Comment se propage le papillomavirus

La principale voie de propagation du VPH passe par les relations intimes, y compris le contact oral et anal. Le virus du papillome est souvent diagnostiqué dans le contexte d'infections sexuellement transmissibles aiguës et chroniques, chez des personnes qui entretiennent des relations étroites avec différents partenaires.

Mais le papillomavirus peut pénétrer dans le corps par des contacts familiaux étroits, une peau et des muqueuses endommagées. Les nouveau-nés peuvent être infectés par une mère porteuse de verrues génitales, une forme d'infection par le papillomavirus humain. L'enfant est infecté en passant par le canal génital d'une femme. Le VPH affecte la peau et les muqueuses, provoquant l'apparition de verrues communes, de papillomes et de verrues génitales.

La force du système immunitaire joue un rôle énorme dans le développement du VPH. Plus le système immunitaire est faible, plus le risque de contracter une infection par le papillomavirus humain est élevé. Les patients atteints de diabète sucré, de troubles hormonaux, d'un corps affaibli, les femmes enceintes et les enfants, ainsi que les personnes souffrant d'infections urogénitales chroniques sont particulièrement vulnérables.

Principes de traitement des papillomes sur le corps

Le traitement médicamenteux comprend la nomination de médicaments antiviraux qui suppriment la reproduction active du VPH. Mais ces fonds sont souvent utilisés dans le cadre d'un traitement complexe, avant ou après l'ablation mini-invasive des papillomes. Les médicaments antiviraux spéciaux ralentissent la multiplication du papillomavirus et réduisent considérablement le risque de récidive de la maladie à l'avenir.

Plus le traitement commence tôt, plus le risque de malignité tissulaire est faible. Le moment idéal pour le traitement est les premiers mois après l'apparition des néoplasmes. L'évolution thérapeutique comprend également la prise d'agents immunostimulants qui soutiennent l'activité du système immunitaire et préviennent les exacerbations fréquentes de la maladie. L'évolution récurrente de l'infection par le papillomavirus humain peut s'accompagner de la formation de papillomes non seulement sur le corps, mais également sur les organes génitaux, à l'intérieur des organes urinaires et sur la muqueuse buccale. Cette évolution de la maladie est typique des personnes qui ont subi des interventions chirurgicales complexes, des maladies infectieuses prolongées, des troubles hormonaux.

Ablation chirurgicale des papillomes sur le corps

Le traitement chirurgical des papillomes sur le corps est l'option classique, qui convient le mieux à la plupart des patients. Après examen et réception des données de diagnostic, le médecin choisit la méthode appropriée pour éliminer les néoplasmes.

Les principales indications pour l'élimination des papillomes sur le corps:

  • croissance active des excroissances papillomateuses;
  • l'apparition de néoplasmes dans des endroits où ils sont souvent endommagés et enflammés;
  • évolution chronique de l'infection par le virus du papillome humain, exacerbations régulières;
  • risque oncogène élevé, antécédents de prédisposition aux néoplasmes malins;
  • l'apparition de douleur dans la zone des papillomes, un changement de couleur et de forme des néoplasmes.

Les tactiques en attente sont pratiquées par des experts lorsque des papillomes apparaissent pendant la grossesse et pendant l'allaitement. Souvent, les excroissances papillomateuses disparaissent d'elles-mêmes immédiatement après l'accouchement et la restauration des niveaux hormonaux chez une femme.

Façons d'éliminer les papillomes sur le corps

Des méthodes minimalement invasives pour éliminer les papillomes sur le corps vous permettent de vous débarrasser des néoplasmes presque sans effusion de sang, afin de préserver la majeure partie de la peau saine. En l'absence de risque de malignité tissulaire, les méthodes de traitement chirurgical suivantes peuvent être utilisées:

  • thérapie par ondes radio (élimination des verrues génitales avec un couteau radio);
  • cryodestruction (cautérisation des verrues génitales avec de l'azote liquide à basse température);
  • coagulation au laser (évaporation de néoplasmes pathologiques avec un laser);
  • électrocoagulation (application de courant haute fréquence).

L'excision chirurgicale classique avec un scalpel est utilisée pour les lésions tissulaires volumineuses et la papillomatose sévère. Mais les experts, si possible, donnent la préférence aux méthodes de traitement peu invasives. Le plus souvent, les papillomes sur le corps sont éliminés à l'aide d'un laser. Cette méthode se caractérise par des dommages minimes, ne laisse pas de cicatrices et de taches sur la peau. Le laser a un effet anti-inflammatoire, ce qui permet des opérations mini-invasives avec un risque minimal d'infection secondaire.

Il est également possible d'utiliser l'appareil à ondes radio Surgitron, qui élimine les néoplasmes sans contact sous anesthésie locale. Sous l'influence des ondes radio à haute fréquence, les structures du néoplasme sont détruites et les tissus pathologiques s'évaporent, leur coagulation se produit - une sorte de «scellement», qui empêche le saignement de la plaie.

Le traitement des papillomes par cryodestruction est répandu. La technique est basée sur l'utilisation d'azote liquide, qui gèle toutes les couches du néoplasme, après quoi le papillome disparaît et à sa place dans quelques mois, il n'y aura plus qu'une petite tache imperceptible. L'électrocoagulation est utilisée pour éliminer les papillomes uniques. Avec une boucle d'électrocoagulateur, le médecin coupe la jambe du papillome, brûle sa base et scelle le tissu pour éviter les saignements.

Les méthodes chirurgicales pour se débarrasser des verrues génitales et des verrues ne sont utilisées que dans un établissement médical. Pour la prévention de la récurrence des papillomes, un traitement antiviral est prescrit. Il est également conseillé aux personnes atteintes de papillomes de consulter périodiquement des spécialistes et de passer des tests. Les femmes qui ont eu des papillomes enlevés, en particulier dans la région génitale, devraient subir des frottis et d'autres tests de laboratoire 2 à 3 fois par an.

Pourquoi les papillomes apparaissent sur le corps humain, à quel point ils sont dangereux et comment les traiter?

Il y a souvent des gens parmi nous qui ont des formations incompréhensibles sur leur corps. Extérieurement, ils ressemblent un peu à un champignon sur une jambe mince. Ces excroissances sont appelées papillomes..

Causes de la maladie

Pourquoi ces néoplasmes se forment-ils sur le corps humain et quelles sont les raisons de l'infection humaine par le virus du papillome?

À ce jour, les experts ont déjà étudié plus de 60 types différents de papillomavirus humain. De plus, plus de la moitié d'entre eux sont très dangereux pour l'homme. Pour être plus précis, il existe 32 variétés.

Les papillomes par la méthode de transmission ne sont pas différents de tous les autres virus. Ainsi, ils se transmettent par contact sexuel, dans la vie quotidienne, des infections peuvent survenir car il y a des troubles cutanés sur le corps.

Mais la principale méthode de transmission n'est pas toujours le contact sexuel. Oui, de cette manière, les virus pénètrent dans le corps d'une personne en bonne santé avec un pourcentage de probabilité élevé, mais il peut y être même lors de l'utilisation des mêmes objets avec une personne malade dans la vie quotidienne. Ou, plus précisément, les sources de l'infection au VPH peuvent être:

  1. Lieux publics: bains, piscines, saunas, gymnases, où les personnes en bonne santé et malades utilisent les mêmes articles
  2. Il n'est pas rare que le virus du papillome humain pénètre dans le corps après être allé chez un coiffeur, où l'infection se produit à partir d'outils. Mais ce n'est pas tout. Une personne peut tomber malade même après avoir visité l'hôpital. Donc, cela arrive lorsque les médecins font preuve de négligence dans leur travail et ne stérilisent pas les instruments
  3. L'infection peut survenir après que des personnes ont utilisé les mêmes produits d'hygiène personnelle. C'est-à-dire des gants de toilette, des serviettes, des brosses à dents, des accessoires de manucure, des rasoirs

Il existe également des facteurs d'accompagnement. Le virus peut s'activer dans votre corps après que vous ayez des problèmes avec votre système immunitaire. Mais ici, vous avez besoin d'un voyage chez un immunologiste.

Si vous prenez toutes les personnes qui ont des papillomes sur leur corps, la plupart d'entre elles ne pensent même pas et ne supposent pas que les formations sur leur corps sont dues au fait qu'elles sont porteuses du virus dans le corps. Parce que, en règle générale, lorsqu'un "invité" inattendu entre dans le corps, il n'y a immédiatement aucun symptôme..

Le virus peut vivre dans le corps pendant de nombreuses années, en attendant les meilleurs moments..

Après quoi, il est activé et des excroissances commenceront à se former sur le corps ici et là..

Selon les statistiques, un habitant sur trois de notre pays est porteur du virus du papillome humain. En même temps, il n'épargne ni les personnes âgées ni les enfants. Le plus souvent, la pathologie survient chez la gent féminine, mais les raisons de cela n'ont pas été clarifiées par les scientifiques, quels que soient leurs efforts..

Localisation des papillomes sur le corps humain et leur danger

Les papillomes peuvent se former dans des excroissances séparées, mais ils peuvent former une colonie sur votre corps..

Dans ce cas, le lieu de localisation est à la fois les parties visibles et tout le reste:

  • Plis du corps (aine, aisselles). Le sexe faible se produit souvent sous le sein
  • Peau des bras, des jambes, du cou, du visage
  • Pieds

Les autres endroits préférés pour les papillomes sont la cavité buccale, les organes génitaux, les organes internes (conduits des glandes mammaires, vessie). Peut s'installer dans le larynx et l'œsophage.

Dans le même temps, le danger réside dans le fait que vous ne savez pas à quoi vous attendre de tels néoplasmes. Ils peuvent être bénins tout le temps, mais ils peuvent aussi dégénérer en malins.

Un problème survient particulièrement souvent chez les femmes: lorsque les papillomes de l'utérus conduisent au cancer du col de l'utérus. Et plus le risque augmente si les excroissances sont blessées..

Prévention de l'apparition des excroissances sur la peau et leur traitement

Afin de ne pas être infecté par le virus du papillome humain, vous devez suivre des recommandations simples. De plus, tous ces conseils peuvent aider à protéger le corps contre les infections non seulement par le virus du papillome humain, mais également par d'autres infections:

  • La première recommandation est que si la peau a été blessée, elle doit toujours être traitée avec un désinfectant.
  • Vous devez toujours vous laver les mains après être sorti de la rue et encore plus si vous avez visité des toilettes publiques
  • Ne prenez jamais les produits d'hygiène personnelle de quelqu'un d'autre
  • Si vous êtes fan de toutes sortes de lieux publics tels que bains, saunas, piscines, portez toujours des chaussons en caoutchouc. Et quand vous rentrez chez vous, ils doivent être lavés avec du savon et de l'eau courante..

Vous devez également surveiller votre système immunitaire..

Autrement dit, prenez des vitamines, faites du sport, tempérez-vous, traitez toujours les maladies à temps. Ensuite, vous n'avez pas à souffrir de la question de savoir pourquoi des excroissances laides se sont installées sur votre corps..

Pour les femmes, les experts proposent l'un des types de vaccins préventifs contre le VPH. Le vaccin a été créé spécifiquement pour protéger le corps de la femme des types de virus les plus dangereux qui peuvent conduire à la formation d'oncologie..

Le papillomavirus humain est un organisme unique. Il est difficile de le surmonter avec seulement des médicaments. Par conséquent, il est très important de prendre soin du régime alimentaire, de renforcer le système immunitaire, de faire du sport, d'utiliser des recettes folkloriques, puis toutes ces mesures combinées aideront à se débarrasser du problème pour toujours..

Si vous avez de telles excroissances sur votre corps, et encore plus si elles font mal, saignent, n'hésitez pas à vous rendre à la clinique. Vous serez examiné et testé pour l'oncogénicité de la souche.

Traitement du papillome. Questions et réponses

On pense qu'environ 93% de la population mondiale sont porteurs du papillomavirus humain. Cependant, ce n'est que chez une petite partie des personnes que la maladie se manifeste par l'apparition de papillomes. Aujourd'hui, nous allons parler de la façon dont les papillomes peuvent être traités et de ce qui peut être fait s'ils réapparaissent après le retrait.

À quoi ils ressemblent vraiment?

Très souvent, les patients qui viennent me voir demandent un ou plusieurs papillomes à enlever et indiquent un naevus pigmenté, un fibropapillome ou une verrue. Une fois, comme papillome à enlever, on m'a offert une tique (je ne plaisante pas):

Je considère qu'il est nécessaire de définir clairement ce qu'est un papillome et en quoi il diffère des autres néoplasmes cutanés. Le plus souvent, il s'agit d'une petite formation de peau de 1 à 3 mm sur une tige mince. Il existe trois différences principales entre le papillome et les autres formations cutanées. Premièrement, la jambe est toujours plus fine que le haut. Deuxièmement, la consistance du papillome est toujours plus douce que la peau environnante. Troisièmement, la taille du papillome, en règle générale, est petite - pas plus de 5 mm. La photo ci-dessous montre un papillome typique..

Comment se débarrasser des papillomes?

Il n'existe que deux méthodes principales de traitement des papillomes.

  1. La méthode de traitement la plus simple et la plus efficace est l'élimination des papillomes par diverses méthodes (laser, chirurgie par ondes radio, électrocoagulation, etc.). Dans la plupart des cas, une seule élimination complète des papillomes de tout le corps est suffisante. Plus en détail sur la façon dont les papillomes sont éliminés par la méthode de la chirurgie par ondes radio dans notre clinique, je vous le dirai ci-dessous..
  2. L'élimination des papillomes à la maison est récemment devenue une méthode très populaire. Le plus souvent, cela se produit à l'aide de deux types de médicaments - des solutions d'acides portant un nom comme «Super chélidoine» et un mélange d'éther diméthylique et de propane (le médicament populaire «Cryopharma»). Je ne peux rien dire sur l'efficacité de ces deux méthodes, car jamais enlevé les papillomes de cette façon.

IMPORTANT. Veuillez ne pas diagnostiquer vous-même un papillome sur la base de l'étude d'Internet. Avant d'utiliser les médicaments ci-dessus, vous devez toujours consulter un oncologue et vous assurer que ce que vous allez retirer à la maison est vraiment un papillome. Si le diagnostic est erroné et que l'un de ces fluides est appliqué sur le naevus pigmenté, les conséquences peuvent être extrêmement tristes.

Si les papillomes réapparaissent après le retrait?

Malheureusement, aucune des méthodes énumérées ci-dessus ne garantit à 100% que les papillomes disparaîtront. Dans de très rares cas, même s'ils sont enlevés par un médecin qualifié, ils peuvent réapparaître. Si cela s'est produit dans un court laps de temps (six mois ou plusieurs mois), vous devez vérifier l'état de l'immunité - consultez un immunologiste. En règle générale, dans de telles situations, des immunomodulateurs sont prescrits pour aider le corps à combattre le virus du papillome humain..

Comment se passe l'élimination des papillomes?

Dans notre clinique, l'élimination des papillomes est réalisée selon la méthode de la chirurgie par ondes radio.
Regardez simplement cette courte vidéo et de nombreuses questions disparaîtront d'elles-mêmes..

Le papillome est fixé avec des pinces spéciales, après quoi un instrument en forme de boucle est coupé de la peau à la base. Au moment du contact avec la peau, une onde radio haute fréquence est concentrée à l'extrémité de l'instrument, qui évapore les cellules du papillome et en même temps «colle» les vaisseaux sanguins. En règle générale, le soulagement de la douleur n'est pas nécessaire pendant cette procédure - les sensations douloureuses sont comparables à l'épilation avec des pincettes. Dans de rares cas, l'anesthésie est réalisée avec la crème EMLA.

En bref sur l'essentiel:

Si vous décidez de vous débarrasser des papillomes, il existe 2 façons:
La première consiste à éliminer les papillomes en clinique, de préférence par un oncologue. Les avantages de cette méthode sont évidents: efficacité et sécurité maximales..
La deuxième méthode est le retrait à domicile à l'aide de médicaments qui peuvent être achetés dans les pharmacies. L'avantage de cette méthode est son faible coût, cependant, pour un retrait en toute sécurité, je vous recommande de consulter d'abord un oncologue.
Si le traitement des papillomes par aucune de ces méthodes n'est efficace, il convient de vérifier l'immunité. Pour ce faire, il est préférable de consulter un immunologiste..

Avez-vous décidé de vous séparer de vos papillomes? Cela peut être fait à des adresses à Saint-Pétersbourg (Asafieva 7/1)

Autres articles:

Article utile? Republier sur votre réseau social!

Papillomavirus humain: symptômes, signes et conséquences dangereuses de la maladie

Le papillomavirus humain est l'une des maladies sexuellement transmissibles les plus courantes. Il n'y a guère de personne qui n'ait jamais entendu parler de lui, car aujourd'hui, selon les dernières données, 12% de la population mondiale (environ 660 millions de personnes) sont infectées par le VPH. La situation relève de la définition d'une épidémie. C'est pour cette raison que la rédaction de Passion.ru a décidé de comprendre ce qu'est le VPH, comment il se manifeste et comment il peut être dangereux..

Svetlana Mashak D.M., Professeur au Département d'histologie, d'embryologie et de cytologie, Faculté de pédiatrie, experte du Coral Club

Qu'est-ce que le VPH?

Il faut noter que les virus sont des gènes errants, ils ont une sorte d'intelligence. L'académicien Kaznacheev a dit un jour qu'environ deux tonnes de "poids vif" viral-bactérien-grippal traversent le corps humain au cours de sa vie. Tous ces processus affectent bien entendu le travail des gènes..

L'infection par le virus du papillome humain (VPH) survient au moins une fois dans la vie chez la plupart des personnes sexuellement actives. La prévalence la plus élevée est observée chez les femmes âgées de 20 à 24 ans et les hommes âgés de 25 à 29 ans. Les facteurs socio-économiques, comportementaux et médico-hygiéniques sont parmi les raisons qui influencent la propagation du VPH..

Comment le VPH se manifeste-t-il?

Le VPH (famille des Papillomaviridae) provoque des lésions cutanées et muqueuses chez l'homme. De plus, leur barrière immunitaire est défectueuse, ce qui conduit finalement à une augmentation du processus inflammatoire. En d'autres termes, en pénétrant dans le corps, le virus provoque la croissance de cellules défectueuses non contrôlées par le système immunitaire, qui se manifeste clairement sous la forme de papillomes, de verrues et de candil sur la peau. Un autre "foyer" de la manifestation de ce virus est l'utérus. Cet organe est une sorte de «tuyau d'échappement» dans le corps, car il sert d'indicateur direct des problèmes existant dans le corps (s'il y en a, le processus de conception est impossible ou difficile). Le papillomavirus humain affecte la muqueuse de l'utérus et peut provoquer le cancer.

Types de VPH

Le papillomavirus humain peut être divisé en deux catégories: un faible risque oncogène et un risque oncogène élevé. Dans la plupart des cas, les infections à HPV à faible risque (types 1, 2, 3 et 4) sont gérées par le corps seul en raison d'une forte immunité. Dans de rares cas, ce type d'infection provoque des verrues, des papillomes bénins, des lésions précancéreuses et même des cancers. À leur tour, les types 16 et 18 du VPH sont considérés comme cancérogènes biologiques pour les cancers du col de l'utérus, de la vulve, du vagin, du pénis, de l'anus et de l'oropharynx. En fonction des manifestations de l'infection au VPH sur les organes génitaux, on distingue les formes latentes, subcliniques et cliniques..

La forme latente de l'infection à HPV, malgré la présence d'ADN viral, ne s'accompagne pas de changements morphologiques dans le tissu affecté. Il est possible de déterminer la présence asymptomatique de ce type d'infection à l'aide de méthodes de biologie moléculaire, ce qui nécessite une surveillance constante de l'état de l'épithélium du col de l'utérus, du vagin et de la vulve. Avec ce formulaire, aucun traitement spécifique n'est requis.

Les formes infracliniques d'infection par le VPH (qui sont généralement asymptomatiques) peuvent être déterminées par colposcopie et examen cytologique ou histologique. La plupart des verrues vaginales plates restent asymptomatiques, mais elles peuvent souvent provoquer des démangeaisons, des pertes vaginales ou des taches après un rapport sexuel..

La forme clinique d'infection, à laquelle les médecins doivent le plus souvent faire face, se manifeste principalement sous la forme de verrues et de formations papillaires, qui surviennent généralement dans des endroits blessés lors des rapports sexuels. Leur apparition et d'autres rechutes sont associées à un affaiblissement de l'immunité générale et locale. Une nuance importante est que du moment de l'infection à l'apparition des verrues, cela peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs années. Le délai moyen entre l'infection et leur apparition est de 11 à 12 mois chez l'homme et jusqu'à 6 mois chez la jeune femme..

Ilona Agrba K. m. N., obstétricienne-gynécologue du réseau de cliniques "Semeynaya"

Cancer du col utérin - combien dangereux?

Pour comprendre à quel point cette maladie est courante et dangereuse, il suffit d'étudier les chiffres. Environ 530 000 cas de cancer du col de l'utérus (CC) sont enregistrés dans le monde chaque année - il occupe la quatrième place dans le monde en termes de prévalence du cancer chez la femme. En Russie, l'incidence est encore plus élevée - le cancer du col de l'utérus occupe le deuxième rang en termes de morbidité chez les femmes de moins de 45 ans. Si l'on considère la structure de la mortalité chez les femmes de moins de 45 ans, la mort par cancer du col utérin est en premier lieu.

Comment pouvez-vous attraper le VPH??

La voie d'infection la plus courante est le sexe vaginal et oral, y compris la non-pénétration. Même un seul contact avec une probabilité de 80% entraîne une infection. Il est également possible d'être infecté par le sexe oral. Le bébé peut attraper le virus de la mère pendant l'accouchement.

Les filles qui n'ont pas atteint la puberté sont les plus exposées au risque d'infection. La spécificité du virus est telle que la plupart des hommes et des femmes sont infectés au début de l'activité sexuelle, et certains sont infectés à plusieurs reprises.

L'infection est-elle toujours égale à la maladie?

Dans un groupe de personnes de moins de 30 ans, 90% des cas d'infection se terminent par une cure indépendante. Les 10% restants entrent dans la phase chronique, qui peut progresser vers le cancer du col de l'utérus. Ce processus est très prolongé dans le temps: il faut 5 à 20 ans entre le moment de l'infection et le développement de l'oncologie. Et le cancer n'apparaît pas "soudainement", il est précédé de maladies précancéreuses. Ainsi, avec une attitude attentive à votre santé, la maladie peut être prévenue ou détectée à un stade précoce..

Le cancer du col utérin aux premiers stades peut ne pas se manifester de manière symptomatique. Par conséquent, il est très important de consulter régulièrement le gynécologue et d'effectuer tous les examens recommandés. Chaque femme doit faire extrêmement attention aux écoulements sanglants, aux écoulements avec une odeur désagréable, aux douleurs dans le bas de l'abdomen.

Comment le VPH et le cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués?

Le système de diagnostic est aujourd'hui très avancé et vous permet d'obtenir une grande précision dès les premiers stades. Tout d'abord, des tests de dépistage sont utilisés, y compris un examen cytologique du col de l'utérus, des tests de HPV à haut risque oncogène, une colposcopie prolongée.

Le Ministère de la santé de la Fédération de Russie recommande un dépistage cervical annuel pour toutes les femmes de 21 à 69 ans. L'examen cytologique pour les femmes de 21 à 29 ans est effectué tous les 3 ans et de 30 à 69 ans - une fois tous les 5 ans. Le test HPV est effectué selon les directives d'un médecin en fonction des résultats des frottis.

Prévention et traitement du VPH

Toute maladie est mieux prévenue que guérie - et dans le cas du VPH, les médecins et les patients ont toutes les chances de le faire. La vaccination peut être recommandée aujourd'hui comme prévention primaire. L'importance de cette vaccination est attestée au moins par le fait que, dans de nombreux pays, elle est incluse dans le calendrier national de vaccination. Et ils le font pour tous les enfants - filles et garçons. Et l'expérience d'une telle vaccination a déjà été accumulée, il existe des preuves de son efficacité. En particulier, le ministre australien de la Santé a déclaré que d'ici 2020, l'Australie deviendrait le premier pays au monde à avoir un taux nul de cancer du col de l'utérus, grâce à la vaccination massive depuis 2007..

Comme d'autres virus, le VPH peut être éliminé à l'aide de divers produits immunostimulants tels que le colostrum, la griffe de chat, l'huile de foie de requin, et également stimuler le corps avec divers oligo-éléments - calcium, magnésium, iode, zinc, sélénium, fer. Ces oligo-éléments renforcent l'immunité et ont un effet bénéfique sur la défense de l'organisme contre le VPH. Il y a une déclaration selon laquelle lorsque le VPH survient dans le corps, une zone de matrice se forme (le premier papillome qui est apparu sous l'influence d'un virus), et s'il est cautérisé et éliminé, la probabilité d'apparition de nouveaux est sensiblement réduite. Avec une évolution récurrente de la maladie, il est recommandé d'utiliser des agents immunomodulateurs systémiques, en particulier des interférons..

5 façons de se débarrasser des papillomes sur le cou (et la principale raison pour laquelle ils apparaissent)

Nous appelons généralement de petits nodules avec une jambe mince sur les verrues du cou, bien que leur nom correct soit papillome filiforme (filiforme). Ces formations sont relativement sûres, ne présentent pas de risque pour la vie, mais beaucoup veulent éliminer le défaut. Nous vous expliquons comment se débarrasser des papillomes du cou et éviter leur récidive.

La principale raison de l'apparition est un virus

La seule cause des papillomes sur le cou est un virus spécifique qui pénètre dans le corps de différentes manières. Il s'agit d'un contact direct avec la peau, transfert du virus au bout des doigts. Infection possible par le papillomavirus pendant les rapports sexuels, l'utilisation de la literie partagée, des serviettes, des rasoirs, des peignes. L'infection n'est pas transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais avec un baiser, la transmission du virus est possible.

Les principales conditions de pénétration des particules virales dans la peau sont une violation de leur intégrité.

Quand il y a un risque de développement

  • Il y a des coupures, des écorchures, des égratignures sur la peau. Le virus pénètre dans ces zones, à partir desquelles apparaissent des papillomes sur le cou - simples ou multiples.
  • Le système immunitaire est affaibli en raison de rhumes fréquents, de maladies chroniques, de l'âge ou d'une immunodéficience.
  • La peau est constamment humide avec une transpiration accrue, dans le contexte de maladies thyroïdiennes, de troubles métaboliques, de port de vêtements synthétiques.
  • Le virus est constamment en contact avec la peau (si un conjoint, un membre de la famille proche est infecté).

Pour le VPH, l'auto-infection est typique, la propagation du virus d'une partie du corps à une autre, si une personne se gratte, se blesse ou arrache de petits éléments sur le cou et avec des mains non lavées touche le visage, la poitrine et d'autres parties du corps.

Quels sont les virus les plus dangereux

Les verrues filiformes dans la région du cou ne sont pas provoquées par tous les papillomavirus. À ce jour, plus d'une centaine de types différents de VPH ont été identifiés, chacun d'eux ayant reçu un numéro de série. Certains d'entre eux provoquent des lésions du col de l'utérus, jusqu'à cancéreuses, d'autres provoquent des éruptions cutanées sur les organes génitaux, dans le larynx ou sur la plante des pieds.

Les éléments filiformes sont le plus souvent causés par les types de VPH 1, 2, 27, 4 et 29.

Si une personne est infectée par l'un de ces types de virus, cela ne signifie pas qu'elle développera nécessairement des papillomes sur le cou ou d'autres parties du corps. À bien des égards, l'apparition des verrues dépend des caractéristiques du corps et du mode de vie, de l'état d'immunité.

Comment distinguer les verrues des grains de beauté

Avant de commencer le traitement du papillome du cou, il est important de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une taupe ou de tout autre élément cutané. Les formations sur la jambe sont extérieurement différentes des autres formations sur la peau, il est difficile de les confondre.

Les éléments se présentent sous la forme de grains attachés par un fil fin, ne dépassant pas 1-2 mm de long à la peau du cou.

Couleur - du jaunâtre, de couleur chair au brun clair, rose ou brun plus intense (surtout après un coup de soleil).

Les papillomes peuvent être uniques, situés dans la partie inférieure du cou ou regroupés en 5 à 10 éléments.

En plus du cou, des éléments similaires se forment sur les paupières, les joues, près des lèvres..

Tout dommage cutané dans la zone des verrues est menacé par le dépistage du virus et l'apparition de nouveaux éléments. C'est à l'intérieur du papillome que les cellules accumulent particulièrement activement les particules virales. Les éléments ne sont pas cancéreux, mais peuvent être inconfortables (et inesthétiques).

Symptômes

Habituellement, les éruptions cutanées ne donnent pas de symptômes prononcés: elles sont indolores et se développent lentement, formant des défauts cutanés subtils. Par apparence, les médecins déterminent déjà le diagnostic exact en fonction des données d'examen. Des manifestations et des symptômes désagréables sont possibles si des verrues apparaissent dans des endroits où la peau est délicate, sensible, par exemple des plis dans le cou. Ensuite, les symptômes suivants peuvent apparaître:

démangeaisons légères, aggravées par la transpiration;

irritation cutanée, en particulier dans les zones de grattage;

douleur et saignement des éléments s'ils sont blessés par des ongles.

Dans ces cas, il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer comment traiter les papillomes du cou. Si les lésions se développent rapidement, ont des bordures inégales et une couleur inégale, une consultation immédiate avec un dermatologue est importante. Sous le masque des éruptions cutanées, le mélanome peut être caché (dangereux, avec une progression rapide, le cancer de la peau le plus malin).

Comment éliminer les papillomes du cou

Ce ne devrait être qu'un médecin. Les astuces et recettes d'Internet ne sont pas toujours sûres et aident à éliminer correctement les formations (et le virus peut rester dans le corps). Par conséquent, des rechutes d'éruptions cutanées sont possibles après quelques mois ou années..

Il n'existe aucun médicament efficace contre le virus HPV qui cause les verrues; le vaccin existant ne protège pas contre les souches du virus qui provoquent des éléments cutanés.

Chez la plupart des personnes en bonne santé, les papillomes filiformes apparaissent et disparaissent d'eux-mêmes, car le système immunitaire supprime indépendamment l'activité du virus. En moyenne, cela prend jusqu'à 1 à 2 ans.

Comment éliminer les papillomes du cou: 5 moyens efficaces

1. Chirurgie

La grande majorité des petits éléments sont enlevés chirurgicalement. Ils sont coupés avec un scalpel ou une curette tranchante, une lame dangereuse dans la zone de la jambe. L'endroit où se trouvait la verrue est traité avec des antiseptiques.

Avantages: rapidité, simplicité.

Inconvénients: douleur, traumatisme, risque de saignement et d'infection sur le site des plaies.

2. Électrodestruction

Les papillomes sont traités avec un appareil qui délivre un courant à court terme au tissu. L'électricité cautérise la croissance, elle tombe alors comme une croûte sur une plaie cicatrisante.

Avantages: simplicité, disponibilité.

Inconvénients: douleur (des anesthésiques locaux sont utilisés), traumatisme, des dommages subsistent sur le site de cautérisation.

3. Cryothérapie

Les papillomes sont cautérisés avec un appareil qui délivre un flux d'azote liquide. Il gèle et détruit les tissus défectueux de la peau. Ensuite, l'élément tombe de la jambe.

Avantages: simplicité, indolence, accessibilité.

Inconvénients: vous avez besoin de l'expérience d'un médecin, d'un traumatisme, de petites croûtes restent sur le site de la cautérisation.

4. Thérapie au laser

Les papillomes sont cautérisés avec un appareil qui délivre un faisceau de rayonnement laser d'une certaine longueur d'onde. Il s'évapore et détruit le tissu de l'élément pathologique de la peau.

Avantages: simplicité, indolence, accessibilité.

Inconvénients: l'expérience d'un médecin est nécessaire, il est important d'avoir un appareil avec les réglages nécessaires.

5. Application de solutions, acides, crayon

Ce sont des méthodes de suppression à domicile. Des solutions acides, alcalines, des crèmes ou une cautérisation au crayon lapis sont parsemées à la surface de chacune, ce qui conduit à la destruction progressive des éléments. Une croûte se forme progressivement, le papillome diminue de taille et disparaît.

Points positifs: tenu à la maison.

Inconvénients: traitement à long terme et pas toujours réussi, formation de croûtes, risque d'endommagement d'une peau saine.

Les personnes immunodéprimées, qui ont atteint l'âge de 50 à 60 ans, un petit enfant ou un adolescent en mauvaise santé, font souvent face à des rechutes. Dans ce cas, un traitement antiviral, une immunothérapie, un traitement réparateur avec des médicaments sélectionnés individuellement sont recommandés..

Ce qu'il ne faut pas faire

Vous ne devez pas acheter de crèmes hormonales, antivirales ou autres en pharmacie, appliquez-les vous-même.

Acide salicylique dangereux, vinaigre de cidre de pomme, éléments auto-coupants avec une lame. Il est dangereux en termes de propagation de l'infection, il peut endommager une peau saine.

Vous ne pouvez pas gratter les verrues, les cueillir avec des ongles - il existe un risque de propagation du virus et d'introduction d'infection, de suppuration.

Les papillomes peuvent-ils disparaître d'eux-mêmes: mythes et faits sur le VPH

Les néoplasmes cutanés sont un inconfort esthétique et sont une manifestation de maladies dangereuses. L'apparition de croissances dans 90% des cas est un symptôme du papillomavirus humain, à la suite d'une infection avec laquelle des verrues de formes diverses se forment sur la peau et les muqueuses. Cette maladie est chronique et ne menace pas directement la vie. Les gens vivent sans enlever la formation de la peau, ne recourant que rarement à l'élimination de ces défauts avec l'aide de spécialistes, et parfois les patients rapportent que tout s'est passé sans aucune thérapie. Les papillomes peuvent donc disparaître d'eux-mêmes, sans traitement?

Qu'est-ce qui provoque l'infection et combien de temps faut-il pour se manifester

Souvent, sur les forums, vous pouvez trouver la question: «Est-ce que les excroissances ont été supprimées, est-ce que j'ai le VPH maintenant? La base de ces craintes est les statistiques de l'OMS, qui disent que tout le monde a cette maladie sous différentes formes. Un contact étroit avec la peau ou les muqueuses du porteur suffit - le virus du papillome pénètre rapidement dans la circulation sanguine et se propage dans tout le corps. Pour comprendre si le patient est actuellement malade, des tests de laboratoire et un examen par des spécialistes sont nécessaires.

Après l'infection, des signes d'un léger rhume peuvent apparaître, mais le plus souvent, la maladie est asymptomatique. Le système immunitaire d'une personne en bonne santé ne permet pas au parasite cellulaire d'entrer dans le stade de développement actif. Pour que les symptômes apparaissent, plusieurs facteurs provoquants doivent coïncider.

Ceux-ci sont:

  • consommation d'alcool;
  • fumeur;
  • hypothermie ou surchauffe;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • stress;
  • surmenage;
  • gain de poids, etc..

2-3 mois après son entrée dans le sang, la maladie se fera sentir, mais cette période peut diminuer ou augmenter jusqu'à plusieurs années. Un symptôme frappant, indiquant que l'infection est devenue active, est l'apparition de verrues génitales. Ces néoplasmes sont lisses ou convexes, poussent ensemble sous forme de "chou-fleur". Les condylomes ne sont pas dangereux et ne causent pas d'inconfort s'ils ne sont pas blessés. Les formations internes sont plus dangereuses, elles peuvent provoquer des problèmes dans le travail de l'organe affecté et dégénérer en malignes.

Malheureusement, une fois qu'il pénètre dans la circulation sanguine, le VPH reste avec son porteur à vie. À l'heure actuelle, il n'existe aucun médicament qui détruirait complètement la maladie. La thérapie consiste en la nomination de médicaments antiviraux et immunomodulateurs, ainsi que l'élimination des néoplasmes. Par conséquent, la personne traitée est toujours contagieuse pour les autres..

Puisqu'un microbe pathogène peut être transmis de plusieurs façons, il est nécessaire dans la vie de famille d'éviter de partager des articles d'hygiène et des articles ménagers, par exemple, avoir chacun sa propre tasse, serviette, savon, etc. Il est souhaitable que tous les membres de la famille subissent des examens préventifs réguliers.

Étant donné que la méthode de contact est considérée comme la deuxième infection la plus courante, ce qui signifie même un simple baiser, lors du diagnostic du VPH dans la vie personnelle, des précautions sont nécessaires. Le traitement doit être effectué par les deux partenaires, car le risque de réinfection est élevé. Mythes sur le VPH

En raison du taux d'incidence élevé, il existe de nombreuses rumeurs et mythes sur le VPH, mais la réalité est que seule une petite fraction des informations sur cette infection est vraie..

Considérons les idées fausses les plus courantes:

  1. Les rapports sexuels protégés éliminent le risque de transmission de maladies. Ce n'est pas vrai. Vous pouvez être infecté par tout contact de la peau et des muqueuses, donc un préservatif ne garantit pas la sécurité contre les maladies sexuellement transmissibles, mais réduit considérablement la probabilité de les contracter.
  2. Après l'élimination des néoplasmes, une personne devient non infectieuse. La déclaration est incorrecte, car après la disparition du papillome, la maladie ne disparaît pas et le risque d'infection des autres demeure. L'excision d'un condylome est plus une chirurgie esthétique ou une intervention nécessaire lorsqu'une personne est causée par des croissances de souffrance physique et de douleur.
  3. Cette maladie peut être guérie. La vérité sur le VPH est le fait que jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas créé de médicament qui élimine définitivement cette pathologie. Les méthodes modernes de lutte n'offrent que l'élimination des conséquences de la maladie, mais elles peuvent être désactivées en éliminant les manifestations externes et l'immunisation générale du corps. Les analyses ne permettront pas de détecter les pathologies, de nouveaux symptômes n'apparaîtront pas, mais un microorganisme dangereux reste dans le sang.
  4. Les femmes sont plus susceptibles d'être infectées que les hommes. Selon les statistiques, la maladie est plus détectée chez les femmes, mais cela est dû au fait qu'elles sont plus préoccupées par leur santé en raison de la planification de la grossesse et d'une attention particulière à leur apparence. Les deux sexes sont infectés dans la même proportion et même des enfants d'âges différents.
  5. Identifier les infectés dans une paire parle de trahison. L'infection peut se cacher dans le corps pendant de nombreuses années et se manifester après des dizaines d'années, lorsqu'une personne est déjà mariée, par exemple, aura contracté le SRAS. Le virus est parfois découvert accidentellement lors d'une visite chez le médecin, mais il est impossible d'établir la durée de l'infection dans le corps. Avec une abondance de méthodes de recherche, il ne peut être exclu que le micro-organisme soit entré dans le sang avant l'appariement.
  6. La maladie cause toujours le cancer. À l'heure actuelle, plus de 120 types de virus ont été identifiés, mais seuls certains d'entre eux sont oncogènes. Certaines souches peuvent disparaître d'elles-mêmes après plusieurs mois, et 90% d'entre elles sont éliminées par les méthodes de traitement traditionnelles, et seule une partie provoque la transformation des cellules en cancéreuses..
  7. Tous les nouveau-nés contractent le virus lors de l'accouchement naturel. Un grand nombre d'études indiquent que le risque de transmission d'un parasite cellulaire à un enfant est très faible, et il est détecté même au stade de la gestation. L'accouchement avec un risque élevé d'infection du fœtus est effectué par césarienne ou, en collaboration avec le médecin, une autre option pour la gestion du travail est choisie. Tout dépend de la souche dont la femme enceinte est infectée..
  8. Il existe un vaccin efficace qui prévient l'infection. A ce jour, deux vaccins ont été reçus qui sont sûrs et se sont très bien montrés dans la lutte contre la maladie, ou plutôt avec ses souches les plus oncogènes. L'effet maximal du vaccin a été administré à des adolescents avant l'activité sexuelle. L'introduction à l'âge adulte montre également une efficacité, car elle prévient l'infection par une autre souche si la personne a déjà été malade..

Les papillomes peuvent-ils se transmettre d'eux-mêmes

Très souvent, vous pouvez trouver des informations selon lesquelles les papillomes disparaîtront avec certaines méthodes de traitement. En effet, dans certains cas, le papillome lui-même disparaît, notamment à la suite: du développement d'un hémangiome, d'un renforcement de l'immunité, de poussées hormonales ou d'une lésion du néoplasme.

Si nous considérons chacune de ces options séparément, alors tout est logique. L'hémangiome est une prolifération anormale de vaisseaux sanguins.Par conséquent, en raison de son apparence, la croissance s'assombrit et tombe. Les papillomes disparaissent après un long repos, une bonne nutrition, un mode de vie sain et même un changement climatique. Tous ces facteurs ont un effet positif sur l'immunité et les symptômes disparaissent pendant un certain temps..

L'éducation peut tomber d'elle-même en raison de blessures causées par des vêtements ou de rayures. Le papillomavirus disparaît souvent tout seul chez les femmes pendant la grossesse. Chez les jeunes pendant la puberté, en raison de la transformation hormonale, les excroissances peuvent disparaître d'elles-mêmes. Dans de telles situations, la probabilité de rechute est élevée..

Le VPH peut-il disparaître de lui-même pour toujours et où vont les excroissances? Les formations disparaissent parfois d'elles-mêmes et n'apparaissent plus sans traitement, ou disparaissent pendant une semaine, cela ne se produit que si le système immunitaire est fort et capable de se battre. Pour une guérison garantie, il n'y a pas encore de remèdes, donc les excroissances ne disparaissent que parfois avec un ensemble de circonstances favorables.

Combien de temps le virus vit-il à l'extérieur du corps

Selon les résultats de la recherche, le VPH ne vit pas longtemps en dehors du corps et uniquement dans des conditions favorables. Il est assez difficile d'être infecté par des articles ménagers et des aliments, car l'infection doit être causée par la pénétration d'un agent infectieux sur les zones endommagées de la peau ou des muqueuses. Ne vit pas d'objets, meurt dans l'eau tout aussi rapidement. Lors de l'ébullition et de la chloration de l'eau, la contamination est complètement exclue.

Combien vivent avec le VPH

L'espérance de vie des personnes infectées dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que de la souche de l'infection. Il n'y a pas de données exactes sur la survie, car dans les types les plus oncogènes 16, 18, 45 et 56, les cellules ne dégénèrent pas toujours en cellules malignes. Même en cas de cancer, une référence rapide à des spécialistes peut sauver la vie du patient.

Que faire si vous avez le VPH

Si des néoplasmes sont trouvés sur la peau ou les muqueuses du patient, il est nécessaire d'examiner la personne, puis les spécialistes vous prescriront le traitement approprié. Pour le moment, il existe des médicaments qui enlèvent les appendices sans chirurgie, mais avant de les utiliser, vous devriez consulter votre médecin.

Pourquoi les papillomes apparaissent sur le corps?

Le papillome est une croissance cutanée bénigne. Le plus souvent, ils ne causent pas d'inconfort, mais ils ne semblent pas très attrayants. Pourquoi ils apparaissent et comment y faire face, la dermatologue Ekaterina Mokina a déclaré à AiF.ru:

- Les papillomes sur le corps sont la présence du papillomavirus humain, qui est dans le sang. La manifestation du papillome est la manifestation cutanée de ce virus. Dès qu'une infection se produit, de telles éruptions cutanées sur le corps n'apparaissent pas nécessairement immédiatement. Avec une forte immunité, rien ne se passera, mais lorsqu'une personne tombe malade, l'immunité diminue et une éruption cutanée apparaît. Il n'apparaît pas toujours sous plusieurs formes - un seul papillome peut apparaître, mais ils peuvent se propager directement les uns des autres. Nous prenons toujours une douche, utilisons un gant de toilette, portons des vêtements, des bijoux, blessons ces mêmes papillomes et le virus se propage non seulement par le sang, mais aussi sur la peau. Les combattre, dans tous les cas, n'est que l'élimination - avec un laser, une coagulation, de l'azote liquide. Eux-mêmes n'iront nulle part. Il arrive que les patients les blessent et tombent. Cela peut aussi être, mais il vaut mieux ne pas blesser, car ils ne peuvent qu'augmenter.

Papillomes: causes et traitement

Les papillomes sont des excroissances bénignes sur la peau ou les muqueuses qui apparaissent en raison de l'augmentation de la reproduction et de la croissance des cellules du tissu épithélial. La formation de telles excroissances se produit lorsque le virus du papillome humain (HPV) pénètre dans le corps du patient. Dans de nombreux cas, la formation d'éléments pathologiques ne se produit que plusieurs années après l'infection du corps humain par le VPH..

Causes des papillomes

La principale raison de l'apparition de papillomes est le VPH, et le plus souvent une personne infectée par ce virus ne soupçonne pas qu'elle a cette pathologie. Aujourd'hui, le papillomavirus humain de différents types est présent chez plus de 30% des habitants du monde, et non seulement chez les patients adultes, mais aussi chez les enfants (y compris les nourrissons) et même les personnes âgées..

Une cause fréquente de manifestation des signes du VPH est un affaiblissement de la fonction protectrice du système immunitaire du corps humain. Actuellement, les dermatologues identifient environ 60 types de ce virus, mais seuls 50% d'entre eux sont dangereux ou extrêmement dangereux pour la santé et la vie du patient..

Les facteurs qui provoquent une infection du corps humain par le VPH comprennent:

  • Grossesse et accouchement d'une femme porteuse du virus. Si une femme enceinte a le VPH, son bébé peut également être infecté par le VPH après la naissance..
  • Affaiblissement du système immunitaire. La pathologie peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit pendant une longue période, car elle sera supprimée par les fonctions protectrices du système immunitaire. Avec une diminution de l'intensité de la protection, le virus est activé dans le corps de l'hôte. L'état de l'immunité est affecté par les maladies et infections transmises, les carences en vitamines, le stress et les dépressions nerveuses, le manque de sommeil et de repos.
  • Mauvaises habitudes. La consommation constante de boissons alcoolisées et le tabagisme nuisent non seulement à la santé de tout le corps, mais également un risque accru de développer un cancer et des néoplasmes (bénins et malins).
  • Sexe promiscuité. Avoir une vie sexuelle variée et des changements fréquents de partenaire est un risque élevé de contracter le VPH, car ces maladies sont souvent transmises de personne à personne par contact sexuel. La présence de maladies concomitantes augmente considérablement le taux de développement du virus du papillome après l'infection.
  • Contact sexuel avec une personne porteuse du virus. Des papillomes peuvent survenir chez une personne en bonne santé après un rapport sexuel (vaginal, anal, oral) avec un porteur du VPH.
  • Maladies infectieuses qu'une personne en bonne santé peut contracter lors d'un rapport sexuel. Des agents pathogènes tels que la chlamydia, le gonocoque et le candida peuvent provoquer l'apparition de MST: chlamydia, gonorrhée, candidose.

Les facteurs indirects pouvant conduire à l'activation du VPH dans le corps de l'hôte sont l'utilisation de contraceptifs oraux, une antibiothérapie à long terme pour les maladies du tractus gastro-intestinal, un récent choc neuro-émotionnel profond ou la grippe.

Types et symptômes de papillome

Le tableau clinique (signes) de la pathologie dépendra du type de papillomes chez un patient particulier. Pour le moment, les experts distinguent les papillomes simples (ordinaires et vulgaires), plantaires, plats, filiformes et pointus.

Papillomes simples

Les papillomes simples sont divisés en ordinaires et vulgaires. Dans la plupart des cas, ils apparaissent sur la peau ou les muqueuses avec le développement de souches de HPV 26-29, 41, 63 et 77.

Les papillomes vulgaires sont l'un des néoplasmes cutanés bénins les plus courants. Pendant la formation de cette croissance, le patient ressent une légère sensation de brûlure et des picotements dans la zone touchée, bientôt la croissance et le développement d'une tumeur sphérique inégale commence à cet endroit..

Peu à peu, la surface de l'accumulation devient rugueuse, initialement la couleur de la chair s'assombrit. Le papillome simple peut avoir une taille de 1 millimètre et atteindre 1 centimètre (de diamètre).

Dans de nombreux cas, les papillomes vulgaires sont localisés dans la zone des doigts et entre eux, sur le dos des paumes. De telles formations peuvent également apparaître chez les petits patients, en particulier sur les genoux (les bébés ne peuvent toujours pas marcher, donc ils rampent, et à travers de petites fissures dans la peau des genoux, une infection par le virus du papillome peut facilement survenir).

Les papillomes ordinaires peuvent être représentés par des éléments uniques ou multiples. Dans le second cas, à côté de la croissance primaire, secondaire.

Papillomes plantaires

Des néoplasmes sur les pieds se développent chez les individus avec 1-2 et 4 souches de VPH. De tels éléments ressemblent à des cors, mais la présence de papillome est indiquée par des signes tels que la similitude externe avec les papillomes vulgaires, des sensations douloureuses lorsque la pression est appliquée à la formation de chaussures, l'absence d'ornement naturel de la peau (il est conservé en présence de cors).

Les papillomes plantaires sont capables d'autodestruction, surtout si le patient est un petit enfant. Souvent, de petites vésicules se forment autour de l'élément primaire, qui se transforment rapidement en nouveaux papillomes (papillomatose en mosaïque).

Papillomes plats

Ces formations sont appelées ainsi en raison de la saillie minimale (pas plus de quelques millimètres) au-dessus de la peau. Ils ont une forme ovale arrondie ou allongée et sont localisés sur le visage (en particulier autour des lèvres), la partie supérieure de la poitrine et les organes génitaux externes. Les papillomes plats sont souvent diagnostiqués chez les patients de la région cervicale.

Les papillomes de ce type situés à proximité peuvent fusionner en un seul grand élément, grâce auquel ils sont clairement visualisés sur la peau. Ils sont de couleur chair (ou légèrement plus foncés)..

Papillomes filiformes

Les excroissances filamenteuses (acrochords) ont une forme allongée allongée et une tige mince (la partie qui les relie à la peau). Ils surviennent chez des individus infectés par les souches HPV 2 et 7. Au début, ils ressemblent à une petite bosse sur la peau, qui finit par s'étirer et s'affaisser..

Les acrochordes sont particulièrement fréquentes chez les patients de plus de 40 ans (femmes et hommes). Les principales zones de localisation sont les paupières supérieures, le cou, les glandes mammaires, les aisselles, l'aine. Les papillomes filamenteux sont faciles à blesser, car il y a une forte probabilité de ramasser accidentellement un élément sur une jambe mince pendant l'habillage ou avec des mouvements brusques.

Papillomes pointus

Les excroissances pointues (condylomes) sont des éléments papillaires qui peuvent être présentés seuls ou multiples. Au fur et à mesure que les condylomes grandissent, ils fusionnent les uns avec les autres, c'est pourquoi leur surface a une couleur plus vive et ressemble à un crête de coq.

Les papillomes pointus ne sont déclenchés que par les types de virus sexuellement transmissibles. Ils sont localisés dans la région génitale et l'anus, dans l'aine. Chez les hommes, ils peuvent apparaître sur le pénis et à l'intérieur de l'urètre, chez les femmes - dans le vagin et le col de l'utérus..

Les condylomes sont caractérisés par une croissance accélérée, de sorte que la fusion d'éléments individuels et la couverture d'une grande partie des tissus mous sains ne prennent souvent que quelques jours. En outre, ces formations sont sujettes à une rechute (réémergence) après le traitement. Souvent, lors de la réalisation d'analyses, des pathologies concomitantes (chlamydia, mycoplasmose) sont détectées.

Types de papillomes

Selon les experts, il existe aujourd'hui plus de 100 types différents de virus du papillome humain. Tous les signes cliniques internes et externes de pathologie dépendront du type spécifique de VPH qui est entré dans le corps du patient.

Certains types de papillomavirus sont totalement sans danger pour la santé humaine et leurs manifestations externes sous la forme de certains éléments sont éliminées avec succès à l'aide des techniques de médecine esthétique. Mais il existe des types de VPH à oncogénicité élevée qui peuvent provoquer la formation de néoplasmes oncologiques malins dans le corps..

La classification oncogène du VPH est une subdivision des types de virus, prenant en compte le risque de développer des tumeurs malignes, selon les sous-espèces. Au total, il existe 4 groupes d'oncogénicité du VPH: non oncogène (sûr), avec un risque oncogène faible, moyen, élevé.

Groupe non oncogène

Les souches de VPH non oncogènes comprennent 1-5, 7, 10, 12, 14-15, 17, 19, 20-24, 26-29, 57. Ces types de virus du papillome provoquent des verrues grises inégales, des "verrues de boucherie", de multiples excroissances de divers formes, éléments plantaires.

Groupe à faible risque oncogène

Ceux-ci comprennent les souches de HPV 6, 11, 42-44, 53-55. Les deux premières souches sont particulièrement courantes et sont souvent associées à des verrues cervicales. Ces excroissances sont recommandées pour l'élimination..

Groupe à risque oncogène moyen

Ceux-ci comprennent 31, 33, 35, 52 et 58 souches de VPH. La souche 31 est la plus courante et la plus dangereuse, elle provoque l'apparition de ganglions lisses sur les muqueuses des organes génitaux externes (papulose bowénoïde). Il se transforme d'abord en une tumeur bénigne, puis en une tumeur maligne, mais dans les premiers stades, il est éliminé par un traitement immunostimulant.

Groupe à haut risque oncogène

Les souches de VPH les plus dangereuses sont les souches 16, 18, 36, 39, 45, 51, 56, 59 et 68. Un risque particulier d'oncogénicité est associé aux souches 16 et 18 (oncologie cervicale), 51 (verrues planes, papulose bowénoïde). Ces trois formes provoquent un état précancéreux et nécessitent un traitement rapide..

Comment les papillomes se transmettent

Le virus du papillome humain se transmet par contact et dans la vie quotidienne par une poignée de main, lors de l'utilisation de produits d'hygiène personnelle (serviette, savon, gant de toilette) par plusieurs personnes, lors de l'utilisation des vêtements de quelqu'un d'autre (en particulier des sous-vêtements), lors de la visite d'un bain public.

Le VPH est également transmis sexuellement, et dans ce cas, la probabilité d'infection par un type de pathologie oncogène augmente. Personnes menant une vie sexuelle promiscuité et changeant constamment de partenaires sexuels, les hommes homosexuels sont particulièrement à risque (avec des rapports homosexuels, la peau ou les muqueuses peuvent être facilement blessées).

Si l'un des partenaires a des verrues génitales, le deuxième partenaire (sain) risque de contracter le VPH, car les papillomes génitaux sont des éléments facilement traumatisés et hautement infectieux.

En présence de papillomavirus chez une femme enceinte, il peut être transmis au bébé, notamment lors du passage de l'enfant dans le canal génital de la mère (lors de l'accouchement) ou pendant l'allaitement. La transmission du VPH par héritage de la mère à l'enfant n'est possible que si le premier présente des modifications externes des organes génitaux caractéristiques de la pathologie.

L'infection des nouveau-nés pendant l'accouchement entraîne souvent le développement d'une papillomatose laryngée et de dysfonctionnements respiratoires profonds qui en résultent.

Raisons d'un possible noircissement des papillomes

Le noircissement du papillome de la peau ou des muqueuses peut survenir dans les cas suivants:

  • le début d'un processus infectieux dans le corps humain;
  • traumatisme à un élément pathologique;
  • porter des vêtements inconfortables et serrés qui frottent le papillome;
  • tente d'éliminer le papillome en brûlant avec de l'azote liquéfié, utilisation indépendante de recettes folkloriques avec du vinaigre, des alcalis, du phénol;
  • prendre certains médicaments, ce qui a provoqué la nécrose de la croissance;
  • la formation d'un hémangiome (une tumeur bénigne chez l'enfant).

Parfois, le noircissement du néoplasme peut signifier des changements positifs, par exemple la normalisation de l'équilibre hormonal du corps, dans lequel les fonctions protectrices du système immunitaire sont restaurées, ainsi que l'assombrissement et la mort ultérieurs du papillome.

Dans certains cas, les papillomes noircis peuvent se dessécher d'eux-mêmes, puis tomber. Dans une telle situation, le lieu de séparation de l'élément doit être traité avec une solution antiseptique pour éviter la pénétration de micro-organismes pathogènes, et cet endroit doit être scellé avec un plâtre. Si une cicatrisation normale de la plaie est notée par la suite et qu'aucun changement pathologique n'apparaît, cela indique la mort du foyer viral et l'élimination complète de l'accumulation.

Il se trouve que le noircissement d'un néoplasme est le signe de sa transformation en tumeur maligne. Par conséquent, les dermatologues et les oncologues recommandent l'élimination rapide des papillomes sur la peau ou les muqueuses, sans attendre les symptômes désagréables et dangereux (douleur, noircissement, modifications de la taille de l'élément).

Si le papillome est devenu noir et séché, mais a persisté, vous devez consulter un médecin. Le médecin examinera le patient, prescrira les tests nécessaires pour identifier le danger de changements dans l'éducation et prescrira un programme de traitement individuel approprié.

Méthodes matérielles de traitement des papillomes

Les techniques matérielles modernes vous permettent de vous débarrasser des papillomes, tout en arrêtant la propagation et la récidive de la maladie. Les technologies matérielles pour le traitement des papillomes comprennent la cryodestruction, l'électrocoagulation, la radiochirurgie et l'élimination au laser..

Cryodestruction

La cryodestruction est une procédure dans laquelle les tissus sont exposés à de basses températures, ce qui conduit à la destruction de structures pathogènes. La cryodestruction de haute qualité du papillome vous permet non seulement d'arrêter la croissance et le développement de l'élément, mais empêche également sa réapparition.

À l'aide d'un traitement par le froid, de néoplasmes bénins et plats, les tumeurs sur les muqueuses de divers organes sont efficacement éliminées.

La procédure de congélation des papillomes avec de l'azote liquide est réalisée séquentiellement en 3 étapes:

  1. Stage préliminaire. Avec un seuil de douleur bas chez un patient, une taille tumorale importante ou sa localisation dans les zones sensibles, l'anesthésie est utilisée. De plus, une anesthésie locale (lidocaïne) est utilisée pendant la cryodestruction chez un enfant pour éviter l'inconfort et l'inconfort..
  2. Le stade de la congélation des tissus. Un applicateur spécial est appliqué sur la zone à problèmes où se trouve le papillome, à l'aide duquel l'azote liquide agit sur les tissus. Au cours d'une séance de 2 minutes, le patient peut ressentir une légère sensation de picotement dans la zone de traitement froide.
  3. La dernière étape. Après avoir manipulé de l'azote liquide, un spécialiste traite la zone de traitement avec un désinfectant.

Avantages

  • indolore (sauf pour les patients avec un faible seuil de douleur);
  • polyvalence (convient pour éliminer les papillomes de tout type et dans n'importe quel domaine);
  • délicatesse (il n'y a pas de risque de saignement dû au blocage des capillaires);
  • manipulation rapide;
  • pas besoin de soulagement puissant de la douleur;
  • aucun risque de récidive de la pathologie;
  • aucun risque de transformation maligne des cellules néoplasiques;
  • absence d'une longue période de préparation et récupération difficile.

désavantages

Le principal inconvénient de la technique est la difficulté de contrôler la profondeur de l'effet du froid sur les tissus. Avec une exposition insuffisante, une élimination incomplète du papillome est possible, par conséquent, avec un degré élevé de probabilité, une deuxième session sera nécessaire. Une surexposition peut entraîner une petite brûlure des tissus qui, après la guérison, laissera une cicatrice.

En outre, une procédure répétée est souvent nécessaire en cas de formation multiple de croissances, y compris celles qui sont survenues après une cryodestruction précédente mal réalisée..

Électrocoagulation

L'électrocoagulation est une procédure au cours de laquelle la cautérisation ou l'élimination des tumeurs bénignes se produit en exposant la zone touchée à un courant électrique d'une certaine intensité et fréquence. L'électrocoagulation pour le traitement des papillomes est réalisée à l'aide d'un appareil avec une électrode / boucle chauffée à des températures élevées sous l'influence du courant électrique.

La technique de réalisation des manipulations dépend de l'épaisseur, de la taille et de la forme de l'élément pathologique. Le spécialiste sélectionne la buse d'appareil la plus adaptée en termes d'efficacité, à l'aide de laquelle il contrôle les paramètres du courant électrique (intensité, fréquence) pour l'électrocoagulation.

Des buses spéciales sous la forme d'une boucle en métal ou d'une électrode avec un épaississement sphérique à l'extrémité, vous permettent de diriger l'impact strictement sur la zone touchée. Avant la procédure, un patient adulte reçoit une anesthésie locale, les enfants reçoivent une anesthésie générale.

À l'aide d'une électrode ou d'une boucle, le médecin agit sur le néoplasme ou enlève sa tige, puis brûle l'élément (ou sa base) en utilisant un courant haute fréquence continu ou alternatif. Pendant la procédure, les capillaires dermiques coagulent, ce qui réduit le risque de saignement et désinfecte le tégument pour éviter l'infection de la plaie. Après l'élimination du papillome, un traitement antiseptique de la zone souhaitée est effectué.

Avantages

  • sécurité et efficacité dans la lutte contre les papillomes;
  • la capacité d'éliminer rapidement les petits papillomes en une session de 5 à 10 minutes;
  • l'admissibilité pour les personnes de tout âge et de tout type de peau;
  • la capacité de réguler la force et la fréquence du courant électrique actuel en fonction de la taille, de l'emplacement et du type d'élément, la précision des réglages et une surveillance constante par le médecin;
  • prévention des infections secondaires et des saignements pendant la séance;
  • la possibilité d'effectuer un examen histologique de la formation liquidée pour confirmer sa bonne qualité et prédire la probabilité de récidive;
  • accessibilité de la méthodologie.

désavantages

En cas de sélection incorrecte de la force, de la fréquence et de la durée d'exposition au courant électrique sur le tissu du papillome, les conséquences négatives suivantes sont possibles:

  • le risque de cicatrices résiduelles dues à des modifications du tissu nécrotique causées par un traitement excessif et profond, ou en raison de la taille importante du papillome (dans de nombreux cas, la technique n'est pas utilisée pour travailler sur les zones visibles du corps);
  • la probabilité de rechute, qui entraînera la croissance de nouvelles formations, en raison d'une exposition insuffisante ou d'une élimination incomplète de toutes les parties du papillome.

Les inconvénients de la procédure comprennent:

  • la possibilité d'apparition de taches de vieillesse en cas de soins cutanés inadéquats après électrocoagulation;
  • douleur, en particulier chez les patients présentant un seuil de douleur réduit, ainsi qu'une certaine gêne pendant la séance due à l'utilisation de courant électrique;
  • une longue période de cicatrisation de la zone de traitement (jusqu'à 1,5 semaine), en particulier par rapport à la technique des ondes radio (2-3 jours) et à l'élimination au laser des papillomes (5-7 jours).

Radiochirurgie

Pendant la thérapie par ondes radio, une électrode est dirigée vers la zone du papillome (elle ne touche pas le tégument), qui émet de l'énergie à haute fréquence. Un flux d'ondes radio à basse température et haute fréquence traverse les tissus et coupe les cellules anormales sans endommager les tissus mous sains. La technique est assez radicale, mais elle est très efficace..

En outre, le spécialiste dirige l'électrode du dispositif "Surgitron" (en tungstène) vers la zone de localisation de l'élément, à l'aide de laquelle les tissus épithéliaux de la croissance sont chauffés et subissent une destruction complète. Pendant la séance, les structures vasculaires voisines sont cautérisées pour éviter les saignements. Une blessure reste sur le site de l'éducation enlevée. Après le retrait, les tissus anormaux peuvent être envoyés pour analyse histologique..

Après avoir terminé les manipulations, le patient rentre chez lui. Le médecin l'informe au préalable des règles de prise en charge de la zone de la plaie. Le lavage de la zone de traitement pendant la période de récupération est effectué sans gant de toilette avec de l'eau tiède et du savon. À ce stade, vous devez refuser de visiter le sauna, les bains, le solarium, la plage (exclure l'exposition au tissu de la lumière directe du soleil).

Pour désinfecter la plaie, vous pouvez utiliser une solution de permanganate de potassium. Vous devrez également abandonner temporairement l'application de compositions cosmétiques sur la zone d'intervention.

Après la séance, le médecin peut prescrire des médicaments antiviraux et des complexes vitamino-minéraux au patient pour réduire le risque de récidive du papillome. La croûte formée sur la plaie part d'elle-même après environ une semaine. En cas de rougeur, d'induration, de gonflement des tissus de la zone touchée, il est recommandé de consulter un spécialiste.

Avantages

  • la taille minimale de la zone de la plaie (une micro-incision est réalisée avec un couteau radio, tandis que la taille de la plaie est identique aux paramètres du papillome éliminé) et une période de cicatrisation raccourcie;
  • absence de saignement en raison du scellement des structures vasculaires proches de la plaie par des ondes radioélectriques, ce qui signifie que le risque d'infection de la plaie est minime;
  • douleur minimale due à l'utilisation de l'anesthésie (l'anesthésie locale évite un inconfort grave pendant la procédure);
  • la possibilité d'une excision simultanée de plusieurs néoplasmes;
  • l'absence de cicatrices et de cicatrices postopératoires (seule une croûte apparaît sur la plaie, qui laisse d'elle-même, sous la plaie après sa guérison, il y a une peau normale, qui peut initialement différer légèrement en couleur du reste de la couverture);
  • la possibilité d'un examen histologique du tissu pathologique éliminé en raison de sa coupe minutieuse avec un couteau radio;
  • protection des tissus voisins contre les effets traumatiques. L'élimination des papillomes à l'aide d'ondes radio peut être effectuée même sur les zones de peau sensibles (par exemple, dans la zone des paupières, où d'autres méthodes ne sont pas utilisées en raison du risque de lésions oculaires).

désavantages

  • la nécessité d'utiliser un soulagement de la douleur, en particulier l'anesthésie générale pour les enfants;
  • coût assez élevé.

Suppression laser

L'élimination des papillomes avec un laser est une option de traitement moderne et assez courante pour cette pathologie. La procédure n'est pas compliquée et prend environ 15 minutes (pendant ce temps, l'un des éléments est complètement traité).

Avant le début de la procédure, le médecin effectue un traitement antiseptique de la zone de la correction prévue et applique une composition anesthésique (en particulier avec un faible seuil de douleur du patient).

La procédure ne provoque pas de douleur intense, mais certains patients peuvent ressentir un certain inconfort. La destruction laser des papillomes consiste à brûler le néoplasme avec un faisceau laser. Au cours de la séance, le contenu des cellules est évaporé couche par couche, de sorte que l'élément pathologique est complètement éliminé.

Une petite plaie reste dans la zone de localisation de la formation après des manipulations au laser. Le médecin donne des conseils sur les soins appropriés de la zone touchée et dirige le patient chez lui.

Dans la plupart des cas, l'ablation au laser des papillomes permet d'obtenir un résultat stable sans rechute. Pour minimiser le risque de mauvaise qualité de la procédure, choisissez soigneusement une clinique et un spécialiste, demandez à voir les licences et les documents sur les qualifications du médecin, clarifiez les informations sur l'équipement utilisé et trouvez des avis sur Internet.

Avantages

  • traumatisme tissulaire minimal grâce à l'action de haute précision du faisceau laser (seules les zones touchées sont éliminées, les tissus sains ne sont pas affectés), alors qu'il n'y a pas de risque de saignement dû à la coagulation vasculaire;
  • stérilité complète grâce à l'effet désinfectant du traitement au laser, ce qui minimise le risque d'infection secondaire;
  • absence de cicatrices et de cicatrices;
  • la capacité d'éliminer simultanément plusieurs éléments sur toutes les zones de la peau et des muqueuses (visage, corps, organes génitaux).

désavantages

  • l'impossibilité d'un examen histologique ultérieur de l'accumulation en raison de son évaporation complète lors des manipulations avec le faisceau laser (pour cette raison, la technique ne convient pas en cas de suspicion de malignité du papillome, car ce dernier nécessite des analyses minutieuses et l'ablation chirurgicale de la formation oncogène);
  • Coût assez élevé en raison de la nouveauté relative, de la courte durée de la séance et des résultats esthétiques élevés.

Traitement médical des papillomes

Pour le traitement des papillomes, certains médicaments pharmaceutiques et autres compositions auxiliaires sont utilisés, qui sont non seulement disponibles, mais également très efficaces contre les excroissances..

Il faut comprendre que l'élimination des signes visibles de papillome ne signifie pas toujours l'élimination complète du virus. Ce dernier est résistant au traitement, le risque de récidive est donc élevé. Pour des résultats optimaux et une thérapie complète, un effet complexe sur la focalisation du problème est nécessaire, y compris la prise de médicaments immunomodulateurs et antiviraux.

Chélidoine

Dans les chaînes de pharmacies, vous pouvez acheter une composition conçue pour éliminer les verrues et autres éléments pathologiques de la peau. Le nom commercial le plus connu est Supercleaner. Le médicament contient un extrait d'une plante médicinale (chélidoine), ainsi que des alcalis de sodium et de potassium, dont l'action crée une brûlure locale dans la zone de croissance des tissus.

Le médicament doit être utilisé comme suit: d'abord, la peau autour du papillome doit être recouverte d'une crème nourrissante, puis le médicament doit être appliqué sur le néoplasme à l'aide d'une spatule spéciale (incluse avec la composition). Mais un tel traitement a un effet secondaire (la cicatrisation de la zone qui a été traitée avec ce médicament est possible).

Les compositions à base de chélidoine peuvent donner à la fois un résultat prononcé et un effet minimal, car différents fabricants utilisent différentes concentrations d'alcalis actifs.

huile de castor

Ce produit contient de l'huile de ricin, c'est pourquoi il est activement utilisé pour éliminer les papillomes plantaires. Pour l'utilisation, vous devez d'abord vaporiser la peau sur les jambes, puis appliquer de l'huile sur la zone à problèmes des pieds et sceller cet endroit avec un plâtre. Après 30 minutes, vous pouvez retirer le plâtre et gratter soigneusement l'élément pathologique. La procédure devra être effectuée environ 10 fois pour obtenir au moins un effet minimal..

L'huile de ricin n'est pas un remède éprouvé contre les papillomes, mais elle aide à adoucir considérablement la peau rugueuse et la croissance de la plante des pieds..

Peau de traîneau

Le médicament est un mélange de 3 principaux ingrédients actifs: l'acide salicylique, l'huile essentielle d'arbre à thé et l'huile de ricin. Les gouttes de Sani Skin sont scellées dans des bouteilles en verre foncé et sont appliquées directement sur la zone du papillome jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches (vous devez répéter l'application 2-3 fois).

Le résultat de l'utilisation de gouttes est perceptible après 15-20 jours. Le médicament a des propriétés hydratantes, bactéricides et antiseptiques, mais cela ne garantit pas l'élimination de l'accumulation.

Kondilin

Le médicament contient de la podophyllotoxine, caractérisée par un effet agressif sur les éléments pathologiques. Lorsque le médicament est appliqué sur la zone du papillome, le médicament provoque une certaine douleur et la croissance elle-même devient d'abord rouge, puis devient sombre et meurt rapidement. La solution de Condilin est fournie dans un flacon noirci.

Le médicament doit être utilisé dans les 3 jours. Il doit être appliqué avec une spatule sur une zone à problème le matin et le soir, en évitant tout contact avec des téguments sains à proximité. Le cours du traitement peut être répété après 4 jours. Kondilin est l'un des médicaments les plus efficaces et vous permet d'obtenir une élimination complète du papillome.

Dermavit

Dermavit est une préparation sous forme de crème et de pommade conçue pour éliminer les papillomes et les verrues. L'action de la composition vous permet de détruire le VPH et de développer une immunité à la réémergence du virus. La pommade ou la crème doit être utilisée 2 fois par jour en couche mince appliquée sur la croissance pathologique. Le médicament ne doit pas toucher les tissus sains, il n'est pas utilisé dans les aisselles et les glandes mammaires. Le cours du traitement - jusqu'à 30 jours.

Crayon lapis

Cet outil est totalement sûr et est vendu dans le réseau de pharmacies. Le médicament contient du nitrate d'argent, grâce auquel il a un effet antiseptique prononcé. Un crayon lapis vous permet de détruire la microflore pathogène et d'éliminer les papillomes. De plus, le médicament est utilisé pour traiter diverses lésions cutanées (fissures, écorchures, plaies).

Prévention des papillomes

Selon les recherches, au moins 75% de la population humaine est infectée par le VPH. Cela signifie que 25% de ce virus n'est pas encore dans le corps, ils peuvent donc éviter l'apparition de papillomes s'ils ne permettent pas l'infection. Pour ce faire, vous devez:

  • Marcher dans les lieux publics très humides (bains, piscines, parcs aquatiques) uniquement avec des chaussures, car le VPH s'y sent à l'aise et infecte facilement les personnes.
  • Essayez de ne pas contacter les personnes qui ont beaucoup de papillomes, de ne pas utiliser leurs effets personnels.
  • Protégez-vous pendant les rapports sexuels (malheureusement, cela ne fait que réduire le risque d'infection, mais ne le réduit pas à zéro).
  • Respectez les règles d'hygiène personnelle - aérez les chaussures, désinfectez les salles de bain, lavez régulièrement, utilisez une serviette personnelle.

Cependant, même si vous êtes déjà infecté par le VPH, les papillomes peuvent être évités. Les verrues apparaissent en raison de l'affaiblissement du corps, donc si votre immunité est forte, vous n'aurez pas de papillomes.

Pour maintenir les défenses naturelles de l'organisme, vous devez:

  • Ne pas trop refroidir, surtout essayer de garder les jambes et la poitrine au chaud.
  • Mangez bien et équilibré.
  • Évitez le stress sévère et persistant.
  • Ne mangez pas trop sucré, épicé et salé.
  • Évitez les maladies infectieuses (rhume, grippe, etc.)
  • Prenez vos médicaments uniquement selon les directives de votre médecin.
  • Ne fumez pas et ne buvez pas d'alcool trop souvent.
  • Marchez davantage au grand air, ne négligez pas l'activité physique.
  • Aérez régulièrement l'appartement ou la maison.
  • Traitez immédiatement les maladies, ne les tolérez pas "sur vos pieds", même avec un rhume, consultez un médecin.
  • Si les rhumes se succèdent, il vaut mieux consulter un immunologiste.

Vous devez faire particulièrement attention à votre immunité pendant la grossesse, lorsque le corps est sérieusement affaibli..

Vaccination contre les papillomes

Parce que le VPH est un virus, il peut être réprimé, tout comme le virus de la grippe. Pour cela, il existe plusieurs vaccins actifs contre certains types de papillomes. L'un des vaccins les plus populaires est Gardasil. Dans de nombreux pays du monde, la vaccination avec Gardasil est obligatoire - les vaccinations contre les papillomes sont à égalité avec les vaccinations contre la rougeole. Vous pouvez également obtenir une telle vaccination en Russie..

La vaccination est recommandée entre 9 et 17 ans, avant l'activité sexuelle, pour prévenir l'infection. Le vaccin est administré en trois étapes - les trois injections doivent être administrées dans un délai d'un an. Le vaccin lui-même est très efficace - il forme une immunité chez 96% des personnes vaccinées.

Cependant, il y a aussi des écueils. Gardasil protège contre seulement 4 types de VPH, et il en existe plus d'une centaine. Bien sûr, cela vous évite les virus les plus populaires, mais vous devez tout de même respecter les précautions et les règles d'hygiène personnelle..

Avis sur le traitement des papillomes

Traitement matériel

En général, les critiques sur l'élimination matérielle des papillomes sont très contradictoires. Même les gens écrivent sur différentes méthodes de différentes manières - pour quelqu'un, le laser a complètement supprimé tout, et pour quelqu'un par la suite, le papillome a recommencé. On peut en dire autant de toutes les autres méthodes - il semble que le succès du traitement ne dépend pas de la technique, mais des caractéristiques individuelles de l'organisme. Mais après quelques cours de procédures matérielles, il est généralement possible de se débarrasser des papillomes. En règle générale, les gens ont recours au retrait au laser ou à la cryodestruction - ces procédures sont les plus populaires et semblent plus sûres pour les patients..

De nombreux patients disent que le traitement matériel a été assez douloureux pour eux, mais en général ils en sont satisfaits..

Traitement à domicile

De nombreuses personnes ont recours à différentes méthodes de traitement des papillomes à la maison. Il y a très peu de critiques dans lesquelles les gens écrivent que des méthodes comme la pelure d'oignon ou le kérosène les ont aidés. Cela montre que les remèdes populaires ne sont généralement efficaces que pour les petites verrues, sans tige profonde..

Les patients parlent beaucoup mieux de chélidoine et de Supercleaner. Beaucoup écrivent que le traitement est assez douloureux pour eux, qu'il provoque parfois des saignements, mais en fin de compte, il a aidé beaucoup à se débarrasser des papillomes même profonds. Certes, il y a ceux qui se plaignent de cicatrices laides et de brûlures cutanées après avoir utilisé ces produits, il est donc préférable de les utiliser avec prudence..

Il y a beaucoup moins d'avis sur des outils comme un crayon lapis ou Dermavit, et ils sont similaires aux critiques sur le traitement du matériel - certains de ces outils aident, mais d'autres pas.