Principal
Ostéome

Découvrez si le cancer de la peau est traité ou non

Le cancer de la peau est l'un des types de maladies oncologiques; c'est une tumeur maligne de la peau humaine. Il est facilement détecté en raison de sa localisation visible sur le corps, il est donc possible de le guérir dès les premiers stades..

Contenu

Quelles sont les méthodes de traitement

Bien qu'aucun remède universel pour le cancer de la peau n'ait encore été développé, il existe de nombreux traitements disponibles. Le choix de la méthode dépend du type de néoplasme, du stade et des caractéristiques individuelles du corps du patient..

Chirurgie

L'un des traitements les plus courants du cancer de la peau. Il est utilisé dans les premiers stades de la maladie et en rechute après une radiothérapie. Parfois, la méthode chirurgicale est utilisée dans le cadre d'une thérapie complexe..

Le néoplasme est excisé avec une partie de tissu sain. La chirurgie est considérée comme le seul moyen d'éliminer complètement la tumeur et d'obtenir du biomatériau. L'inconvénient de cette méthode est l'apparition de cicatrices et de cicatrices, mais dans certains cas, l'effet cosmétique peut être caché.

Traitement au laser

Le laser est une méthode de traitement plus douce et plus douce qui ne laisse pas de grandes cicatrices sur le corps. Le principe du traitement est d'évaporer le liquide des tissus malades; l'irradiation progressive au laser détruit complètement les cellules cancéreuses.

L'inconvénient d'un tel traitement est l'impossibilité d'obtenir un biomatériau et de l'étudier pour éviter les rechutes..

Radiothérapie

Un tel traitement est utilisé dans les premiers stades et, en tant que méthode distincte, est efficace au tout début de la maladie. Après la deuxième étape, cette méthode de thérapie n'est utilisée qu'en conjonction avec d'autres, en particulier avec la chirurgie. La durée est d'environ 4 semaines avant la destruction finale des cellules cancéreuses.

Chimiothérapie

Cette méthode n'est pas la plus courante dans la pratique, mais dans les premiers stades, elle peut être assez efficace. En cas de métastases, le médicament est administré par voie orale, dans d'autres cas, des pommades cytostatiques externes sont utilisées.

Cryodestruction

Cette méthode est l'effet de l'azote liquide sur une tumeur cancéreuse. La basse température détruit toutes les cellules malades. La procédure n'est effectuée qu'environ deux fois et est assez simple à réaliser, mais il existe un risque de rechute.

Ce qui détermine la prévision

Seul un stade avancé et tardif de la maladie peut entraîner la mort. Au stade initial, le cancer est une maladie guérissable, il est possible de s'en débarrasser en peu de temps et presque sans douleur.

Ainsi, un cancer au stade zéro, lorsque les cellules endommagées ne sont localisées qu'à la surface de la peau, peut être complètement guéri dans tous les cas. Dans la première étape, le traitement n'est pas moins rapide et efficace. Seulement à partir du troisième, les chances d'une guérison complète chutent à environ 30%.

En plus du stade de la maladie, le pronostic dépend du type de tumeur, du diagnostic opportun et de l'état du système immunitaire du patient.

Le cancer de la peau peut-il être guéri?

De plus, au cours des dix dernières années, l'incidence a augmenté de plus de 30%.

Les cancers de la peau (sans mélanome - généralement traités séparément) ne sont pas aussi mortels que les autres cancers. Seulement 0,53% de tous les décès par cancer sont causés par un cancer de la peau (1,26% - mélanome).

Il existe trois principaux types de tumeurs cutanées malignes: le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et le mélanome. Ils se développent à partir de différents types de cellules et présentent des différences significatives à la fois dans les symptômes et au cours de la maladie..

Le basaliome est le type de cancer de la peau le plus courant et le moins dangereux. Le plus souvent, un carcinome basocellulaire se forme sur le visage ou le cou. Il se développe très lentement, sur des années, voire des décennies, et, en règle générale, ne se propage pas à l'intérieur du corps (c'est-à-dire qu'il ne donne pas de métastases). Le basaliome peut être complètement guéri dans 90% des cas..

Le carcinome épidermoïde progresse plus rapidement, pas des années, mais des mois. Il se développe sur les zones ouvertes de la peau exposées au soleil. Dans sa forme avancée, lorsque la tumeur atteint une taille significative, le carcinome épidermoïde est capable de former des métastases.

Le mélanome est le cancer de la peau le plus dangereux. Bien qu'il soit moins courant que les autres types, il prend le plus de vies. Le mélanome se développe rapidement et se métastase facilement. Il dégénère parfois des grains de beauté, ce qui est rare pour d'autres types de cancer de la peau, mais se produit souvent comme une tumeur primitive. Chez les patients atteints de mélanome, même avec un traitement rapide, des rechutes sont probables - repousse de la tumeur après plusieurs années.

Le cancer de la peau peut passer inaperçu pendant longtemps, surtout si la tumeur se forme dans un endroit difficile à atteindre, comme sous les cheveux, sur le dos, derrière l'oreille ou sur la peau des pieds. Les premiers symptômes graves à surveiller sont: une croissance observée de la taille de la tache de l'âge, une décoloration, une inflammation, des démangeaisons et des douleurs, éventuellement des saignements.

La principale cause de tous les types de cancer de la peau est le rayonnement ultraviolet. Et pas seulement ensoleillé: rester dans un solarium présente le même risque que les bains de soleil traditionnels. Les personnes à risque sont celles qui passent beaucoup de temps en plein air, les habitants des pays du sud et, en particulier, ceux qui se sont déplacés vers le sud depuis des latitudes moins ensoleillées. Les personnes à la peau claire sont plus sensibles au cancer ( Phototypes I et II selon l'échelle de Fitzpatrick ).

Pour le développement de la mutation, la dose totale cumulée de rayonnement ultraviolet est importante. Par conséquent, le deuxième facteur de risque est l'âge: le cancer de la peau se développe le plus souvent après 50 ans.

Des excroissances cutanées malignes peuvent également être causées par une exposition prolongée à des cancérogènes. Par exemple, le carcinome épidermoïde a été décrit pour la première fois en 1775 comme une maladie professionnelle des ramoneurs de Londres. Ainsi, la suie de four est devenue le premier cancérogène à être identifié..

Un facteur de risque de mélanome est un grand nombre de grains de beauté, en particulier les plus gros. Également dans le développement du mélanome, l'hérédité joue un rôle important..

La principale mesure préventive du cancer de la peau est d'éviter la lumière directe du soleil et d'autres sources de rayonnement ultraviolet, en utilisant un écran solaire..

De plus, au cours des dix dernières années, l'incidence a augmenté de plus de 30%.

Les cancers de la peau (sans mélanome - généralement traités séparément) ne sont pas aussi mortels que les autres cancers. Seulement 0,53% de tous les décès par cancer sont causés par un cancer de la peau (1,26% - mélanome).

Il existe trois principaux types de tumeurs cutanées malignes: le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et le mélanome. Ils se développent à partir de différents types de cellules et présentent des différences significatives à la fois dans les symptômes et au cours de la maladie..

Le basaliome est le type de cancer de la peau le plus courant et le moins dangereux. Le plus souvent, un carcinome basocellulaire se forme sur le visage ou le cou. Il se développe très lentement, sur des années, voire des décennies, et, en règle générale, ne se propage pas à l'intérieur du corps (c'est-à-dire qu'il ne donne pas de métastases). Le basaliome peut être complètement guéri dans 90% des cas..

Le carcinome épidermoïde progresse plus rapidement, pas des années, mais des mois. Il se développe sur les zones ouvertes de la peau exposées au soleil. Dans sa forme avancée, lorsque la tumeur atteint une taille significative, le carcinome épidermoïde est capable de former des métastases.

Le mélanome est le cancer de la peau le plus dangereux. Bien qu'il soit moins courant que les autres types, il prend le plus de vies. Le mélanome se développe rapidement et se métastase facilement. Il dégénère parfois des grains de beauté, ce qui est rare pour d'autres types de cancer de la peau, mais se produit souvent comme une tumeur primitive. Chez les patients atteints de mélanome, même avec un traitement rapide, des rechutes sont probables - repousse de la tumeur après plusieurs années.

Le cancer de la peau peut passer inaperçu pendant longtemps, surtout si la tumeur se forme dans un endroit difficile à atteindre, comme sous les cheveux, sur le dos, derrière l'oreille ou sur la peau des pieds. Les premiers symptômes graves à surveiller sont: une croissance observée de la taille de la tache de l'âge, une décoloration, une inflammation, des démangeaisons et des douleurs, éventuellement des saignements.

Le rayonnement ultraviolet est la principale cause de tous les types de cancer de la peau. Et pas seulement ensoleillé: rester dans un solarium présente le même risque que les bains de soleil traditionnels. Les personnes à risque sont celles qui passent beaucoup de temps en plein air, les habitants des pays du sud et, en particulier, ceux qui se sont déplacés vers le sud depuis des latitudes moins ensoleillées. Les personnes à la peau claire sont plus sensibles au cancer ( Phototypes I et II selon l'échelle de Fitzpatrick ).

Pour le développement de la mutation, la dose totale cumulée de rayonnement ultraviolet est importante. Par conséquent, le deuxième facteur de risque est l'âge: le cancer de la peau se développe le plus souvent après 50 ans.

Des excroissances cutanées malignes peuvent également être causées par une exposition prolongée à des cancérogènes. Par exemple, le carcinome épidermoïde a été décrit pour la première fois en 1775 comme une maladie professionnelle des ramoneurs de Londres. Ainsi, la suie de four est devenue le premier cancérogène à être identifié..

Un facteur de risque de mélanome est un grand nombre de grains de beauté, en particulier les plus gros. Également dans le développement du mélanome, l'hérédité joue un rôle important..

La principale mesure préventive du cancer de la peau est d'éviter la lumière directe du soleil et d'autres sources de rayonnement ultraviolet, en utilisant un écran solaire.

Cancer de la peau

Le cancer de la peau est un groupe de tumeurs localisées sur la peau, qui comprend les types basocellulaires, épidermoïdes et métatypiques. Le basaliome et le mélanome sont plus fréquents parmi toutes les maladies cutanées malignes..

Causes du cancer de la peau

Il existe plusieurs causes principales de cancer de la peau:

  • Exposition prolongée aux rayons UV sur une peau non protégée. Cela peut être un bronzage intense ou des visites fréquentes au solarium. Sous l'influence des rayons UV, l'ADN des cellules est endommagé. Dans ce cas, des mutations surviennent qui activent les oncogènes et «désactivent» les gènes qui suppriment les tumeurs. Par exemple, dans le carcinome épidermoïde, l'activité du gène suppresseur TP53, qui provoque la mort des cellules dont l'ADN est endommagé, est souvent supprimée. Dans le carcinome basocellulaire, il existe souvent une mutation dans le gène PTCH1, qui contrôle la prolifération cellulaire.
  • Exposition aux rayonnements ionisants. Cela peut être un travail lié au rayonnement X, avec des sources de rayonnement ouvertes. Augmente également le risque de cancer de la peau ayant des antécédents de radiothérapie.
  • États d'immunodéficience, à la fois congénitaux et acquis (VIH, transplantation d'organes, nécessité d'une thérapie cytostatique, etc.).
  • Traumatisme cutané chronique, comme des frottements avec des chaussures ou des vêtements.
  • Contact avec des cancérogènes chimiques - suie, poussière de charbon, paraffine, goudron, produits chimiques ménagers, etc..
  • Infection par le papillomavirus humain à haut risque oncogène.
  • Présence de maladies cutanées précancéreuses - leucoplasie, corne cutanée, xérodermie pigmentée, etc..

Basalioma

Le cancer de la peau basocellulaire se caractérise par une métastase plutôt rare et ne semble pas à première vue être une maladie aussi dangereuse, mais c'est loin d'être le cas. Sans un traitement approprié, cela peut entraîner de graves lésions cutanées. Au pire pronostic, la conséquence du basaliome est la destruction du cartilage et du tissu osseux sous-jacents.

Quelle est la cause du basaliome?

Le plus souvent, le carcinome basocellulaire est provoqué par un rayonnement ultraviolet prolongé, il se produit donc le plus souvent sur des zones ouvertes de la peau. De plus, les cancérogènes chimiques, les rayonnements ionisants, l'immunosuppression, l'exposition aux rétrovirus, ainsi que la prédisposition génétique contribuent au développement du carcinome basocellulaire..

Le basaliome survient chez les hommes et les femmes dans des proportions à peu près égales. Les personnes de plus de 50 ans y sont particulièrement sensibles. La plupart des patients blonds à la peau claire et aux yeux bleus sont automatiquement à risque. Selon de nombreuses études, le basaliome est plus fréquent dans les régions du sud chez les résidents à la peau claire et aux yeux bleus..

Le traitement du basaliome doit être instauré le plus tôt possible, car dans les cas avancés, la maladie est plus difficile à traiter..

Le choix du traitement du carcinome basocellulaire dépend de la forme clinique, de la taille et de l'emplacement de la tumeur, de l'âge du patient et des comorbidités. Les méthodes modernes de traitement du carcinome basocellulaire comprennent:

  • radiothérapie;
  • la thérapie photodynamique;
  • cryothérapie;
  • thérapie au laser;
  • thérapie par ondes radio;
  • traitement médical.

Tous visent à détruire le foyer pathologique. Cependant, l'excision chirurgicale reste le traitement le plus radical du cancer de la peau basocellulaire..

Est-il possible de prévenir le développement d'un carcinome basocellulaire?

La meilleure façon de réduire le risque de cancer basocellulaire est d'éviter l'exposition au soleil et d'observer strictement les mesures d'hygiène personnelle lorsque vous travaillez avec des substances contenant des cancérogènes. Les personnes à risque doivent s'assurer de procéder régulièrement à des auto-examens: des rougeurs de longue date sur la peau et des plaies non cicatrisantes peuvent être un signe d'alerte. À cet égard, lorsque de tels foyers apparaissent, il est nécessaire de contacter un oncologue.

Cancer de la peau épidermoïde

Le carcinome épidermoïde de la peau est la tumeur épithéliale la plus maligne. Le cancer de la peau à cellules squameuses représente environ 20% de tous les néoplasmes malins de la peau.

Dans presque tous les cas, le carcinome épidermoïde se développe dans le contexte d'une peau altérée (maladies cutanées précancéreuses, psoriasis, ulcères trophiques, cicatrices, etc.). Elle se développe plus souvent après 50 ans (à l'exception des cas de la maladie chez les personnes en état d'immunosuppression, ici le développement peut être observé beaucoup plus tôt). Une exposition excessive au soleil joue un rôle important dans le développement du cancer de la peau à cellules squameuses - plus la quantité totale d'exposition au soleil tout au long de la vie est élevée, plus la probabilité de développer un cancer de la peau est élevée. Les autres facteurs environnementaux sont les rayonnements ionisants, le VPH-16 et le type 18, les cancérogènes chimiques.

Diagnostic du cancer épidermoïde de la peau

Le diagnostic du cancer épidermoïde de la peau est établi sur la base de données cliniques et de laboratoire avec l'examen morphologique obligatoire (cytologique et histologique). Le diagnostic histologique a ses propres difficultés dans les premiers stades de développement du carcinome épidermoïde et dans le cas d'une variante indifférenciée. Nous devons effectuer des diagnostics différentiels avec diverses maladies. Mais l'examen histologique est essentiel dans le diagnostic du carcinome épidermoïde de la peau..

Traitement du cancer épidermoïde de la peau

Le choix d'une méthode de traitement dépend du stade de la maladie (présence / absence de métastases), de la localisation, du degré de prévalence du processus primaire, de l'âge du patient et de son état général (présence / absence de maladies concomitantes). En règle générale, les traitements suivants sont utilisés pour le cancer de la peau à cellules squameuses:

Chirurgie - basée sur l'excision de la tumeur primaire dans des tissus sains, reculant de 1 cm du bord de la tumeur avec ou sans plastie ultérieure. En cas de métastases aux ganglions lymphatiques régionaux, une opération est effectuée pour retirer le collecteur affecté (dissection ganglionnaire du collecteur lymphatique correspondant).

La radiothérapie est le plus souvent utilisée dans le traitement des patients âgés, ainsi qu'avec une prévalence élevée du foyer principal (en particulier dans la zone du cuir chevelu ou du visage), lorsqu'il est impossible d'effectuer un traitement chirurgical adéquat avec un défaut plastique. Il est possible de combiner la cryothérapie avec la radiothérapie. Habituellement, au premier stade, le patient est «congelé» avec de l'azote liquide (cryothérapie), puis le patient est envoyé pour une procédure de radiothérapie.

Traitement médicamenteux - généralement utilisé pour le cancer épidermoïde de la peau dans les cas de grosses tumeurs inopérables, de tumeurs métastatiques, lorsque d'autres traitements ne sont pas possibles. Les médicaments de choix peuvent être: les médicaments à base de platine (cisplatine, carboplatine), les taxanes (paclitaxel, docétaxel), la bléomycine, le méthotrexate, le fluorouracile.

La prévention du cancer épidermoïde de la peau consiste à détecter et à traiter en temps opportun les maladies cutanées précancéreuses.

Cancer de la peau métatypique

Le cancer de la peau métatypique est un néoplasme épithélial malin qui occupe une position intermédiaire entre le cancer de la peau basocellulaire et épidermoïde. Le cancer de la peau métatypique est plus agressif que le carcinome basocellulaire, mais moins agressif que le carcinome épidermoïde.

Stades du cancer de la peau

Il existe cinq étapes principales du cancer de la peau autre que le mélanome:

  1. Stade 0 - «cancer en place». À ce stade initial, les cancers du cuir chevelu, du visage, du cou et d'autres zones du corps sont situés dans la couche supérieure de la peau - l'épiderme.
  2. Stade I - une tumeur d'un diamètre ne dépassant pas 2 cm présente un signe de risque élevé.
  3. Stade II - une tumeur de plus de 2 cm de diamètre ou avec 2 caractéristiques à haut risque.
  4. Stade III - les cellules cancéreuses se sont propagées à la mâchoire, à l'orbite, aux os du crâne, au ganglion lymphatique (alors que son diamètre ne dépasse pas 3 cm).
  5. Stade IV - des cellules cancéreuses se sont propagées aux os du crâne, de la colonne vertébrale, des côtes, des ganglions lymphatiques ou des métastases à distance sont trouvées.

Symptômes du cancer de la peau

La façon dont le cancer de la peau se manifeste et sa rapidité dépendra du type histologique de la tumeur..

Le carcinome basocellulaire est le plus courant. Il se développe extrêmement lentement et donne très rarement des métastases, c'est pourquoi on l'appelle également une tumeur semi-maligne. Il peut être représenté par une forme nodulaire-ulcéreuse, superficielle et morphe..

Le stade initial du carcinome basocellulaire ressemble à un nœud qui s'élève au-dessus de la surface de la peau. Au fil du temps, un ulcère croustillant se forme à sa surface. S'il est enlevé, le fond de l'ulcère est révélé, recouvert de tubercules rouge-brun..

La forme superficielle du carcinome basocellulaire ressemble au premier abord à une tache ou une plaque, qui peut ressembler au psoriasis. Ensuite, de petits nodules cireux commencent à se former le long de ses bords..

Les premiers signes de cancer épidermoïde de la peau sont une papule ou une masse croustillante. Il commence très rapidement à s'ulcérer et à grossir. Le carcinome épidermoïde peut être de deux types:

  • Exophyte - la tumeur ressemble à une formation de gros nœud ou de champignon, située sur une base large. Il est recouvert de croûtes et saigne facilement lorsqu'il est soumis à des contraintes mécaniques..
  • Infiltration - la tumeur ressemble à un ulcère, avec des bords en forme de cratère. L'ulcère se développe rapidement et se développe dans le tissu.

Diagnostic du cancer de la peau

Lors du rendez-vous initial, le dermato-oncologue interroge le patient sur les plaintes, sur le moment où une tumeur cutanée est apparue, sur l'évolution de son apparence au fil du temps.

Ensuite, un examen externe de la peau est effectué. Le médecin utilise un appareil spécial - un dermatoscope - pour examiner la peau sous grossissement, cela aide à identifier les changements invisibles à l'œil nu. La clinique européenne d'oncologie utilise un équipement encore plus avancé - PhotoFinder. En l'utilisant, vous pouvez établir une "carte des grains de beauté", détecter le cancer de la peau, les taches de naissance qui ont subi une transformation maligne et d'autres changements pathologiques, les suivre dans la dynamique.

Si l'examen suggère un cancer, une biopsie est effectuée. Le médecin prescrit une opération au cours de laquelle le néoplasme est complètement excisé et envoyé au laboratoire pour un examen cytologique et histologique.

S'il y a un soupçon que les ganglions lymphatiques peuvent être affectés, ils sont également examinés. Une biopsie du ganglion sentinelle peut être effectuée. Au cours de cette procédure, le médecin enlève le ganglion lymphatique le plus proche de la tumeur et l'envoie au laboratoire. Si des cellules cancéreuses y sont trouvées, cela indique qu'elles ont probablement réussi à se propager à d'autres ganglions lymphatiques régionaux..

La tomodensitométrie, l'IRM, la TEP seront utilisées pour rechercher des métastases à distance..

Prévention du cancer de la peau

Il est impossible d'être protégé à 100% contre le cancer de la peau. Mais il existe des mesures qui aideront à réduire considérablement les risques:

  • Si vous devez être à l'extérieur par une journée ensoleillée, essayez d'être à l'ombre..
  • Portez des manches longues et des pantalons.
  • Utilisez un écran solaire.
  • Lorsque vous sortez, portez un chapeau, de préférence à large bord pour protéger votre visage.
  • Porter des lunettes de soleil.
  • Arrêtez de fumer et d'autres mauvaises habitudes.
  • N'allez pas dans les salons de bronzage.
  • Examinez régulièrement votre peau - en utilisant vous-même un miroir ou en demandant à un proche de vous examiner votre corps. Si vous remarquez des changements suspects, il est préférable de consulter immédiatement un médecin..

Cancer de la peau. Causes, symptômes et signes, diagnostic et traitement du cancer

Le cancer de la peau est une lésion cutanée causée par des cellules malignes. Ce problème est répandu, en particulier chez les personnes âgées et représente 10% de tous les cancers..

Les manifestations du cancer de la peau sont très diverses. Ce sont des grains de beauté inhabituels avec des bords inégaux, des ulcères, des nodules. Ils provoquent parfois de la douleur et de l'inconfort, mais ils peuvent être totalement indolores..

Faits intéressants sur le cancer de la peau

Parmi les victimes du cancer de la peau, on trouve de nombreux amoureux de la plage et des transats. On pense que si une personne dans sa jeunesse a reçu 3 coups de soleil, cela augmente plusieurs fois le risque de néoplasme.

Les personnes à la peau blanche, aux yeux blonds et aux yeux bleus sont plus susceptibles d'avoir un cancer de la peau. Ces descendants des Scandinaves n'ont pas de protection génétique contre les rayons du soleil et, une fois dans des pays au climat ensoleillé, ils courent de grands risques. Mais les représentants de la race noire sont 20 fois moins sensibles au cancer de la peau.

Quelques statistiques

  • Au cours des 40 dernières années, le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau a été multiplié par 7.
  • L'augmentation annuelle de l'incidence est de 5%.
  • Le cancer de la peau affecte également les deux sexes.
  • Jusqu'à récemment, la maladie était principalement détectée chez les personnes de plus de 60 ans, mais ces dernières années, elle rajeunit et touche même les jeunes de 18 ans.
  • Dans 90% des cas, le cancer de la peau survient sur les zones cutanées ouvertes, et dans 70% sur le visage.
Il existe trois principaux types de cancer: le carcinome épidermoïde 11-25%, le carcinome basocellulaire 60-75% et le mélanome cutané (2,5-10%). Nous y reviendrons en détail dans cet article..

Causes du cancer de la peau

  1. Exposition de la peau aux rayons ultraviolets
    Chaque cellule contient une molécule d'ADN, qui contient des informations sur les fonctions de la cellule, combien de temps elle vit, comment elle se divise, à quoi elle ressemble. Normalement, une cellule transmet une copie exacte de l'ADN à ses descendants et exactement la même chose apparaît à la place du défunt. Mais sous l'influence des rayons ultraviolets, la chaîne d'ADN change. Cela conduit au fait que la nouvelle cellule a des propriétés complètement différentes. Elle n'est pas capable de remplir les fonctions qui lui sont assignées. Une telle cellule ne fait que se diviser sans s'arrêter, produisant des cellules similaires. En conséquence, un néoplasme malin apparaît bientôt à cet endroit..
  2. L'effet des produits chimiques (arsenic, goudron, résines, carburants et lubrifiants)
    Ces substances sont appelées mutagènes chimiques. Cela signifie qu'avec des contacts fréquents, ils conduisent à des mutations de gènes individuels dans la molécule d'ADN. En conséquence, des parties de la molécule peuvent disparaître, se bifurquer ou changer de place. Cela conduit au fait qu'une cellule avec un tel matériel génétique se transforme en mutant. Il multiplie, engendrant autour de lui-même, toute une armée de cellules malignes. Ils sécrètent également des substances qui provoquent la régénération des tissus sains..
  3. Rayonnement ionisant
    Tout rayonnement radioactif (issu de la technologie médicale, des substances radioactives) affecte les cellules de la peau, modifiant leurs propriétés. De plus, les radiations provoquent l'apparition de radicaux libres dans l'organisme, qui oxydent les cellules et endommagent leur appareil génétique. Le résultat est l'apparition de cellules atypiques (pas similaires à la normale), qui sont à la base de la tumeur.
  4. Renaissance des cicatrices qui subsistent après des blessures et des brûlures
    Le tissu cicatriciel est déjà à moitié changé. Il contient de nombreuses fibres conjonctives inhabituelles pour la peau, un apport sanguin peu développé et une prolifération cellulaire active. Ainsi, des conditions favorables sont créées pour la mutation des cellules. Et les enzymes conçues pour détruire les «mutants» ne leur sont pas parvenues.
  5. Renaissance des taches de naissance (naevus)
    Une taupe est une formation bénigne. À un moment donné, les cellules de la peau sont submergées par le pigment de mélanine et se transforment en mélanocytes (cellules qui produisent ce pigment). Après une blessure mineure ou un coup de soleil, une croissance active commence par l'accumulation de ces cellules. Ils se transforment en cellules malignes et un mélanome se développe..
  6. Tendance héréditaire
    Le corps possède un gène spécial qui est responsable de la production de l'enzyme protéine kinase Cδ. C'est cette substance qui est responsable de la destruction des cellules mutantes à ADN altéré, qui sont les progéniteurs d'une tumeur cancéreuse. Comme il n'y a pas assez de pigment, les cellules atypiques restent vivantes et la tumeur se développe.
  7. Précancers obligatoires - maladies qui se transforment presque toujours en cancer de la peau.
    • xérodermie pigmentée;
    • La maladie de Bowen;
    • La maladie de Paget;
    • érythroplasie de Keira.
    Les scientifiques pensent que presque toujours une tumeur maligne se forme sur la base de croissances focales ou bénignes. Ils ont de mauvais mécanismes de défense conçus pour détruire les cellules mutées..
  8. Précanceurs facultatifs - maladies qui peuvent se transformer en cancer si vous êtes exposé à des facteurs cancérigènes.
    Facteurs cancérigènes: rayonnement UV, troubles endocriniens, mauvaises habitudes, mauvaise écologie, etc..
    Les précanceurs facultatifs comprennent:
    • corne cutanée;
    • kératoacanthome;
    • kératose sénile (solaire, actinique);
    • kératome sénile (séborrhéique);
    • ulcères radiologiques tardifs;
    • ulcères trophiques;
    • lésions cutanées dans la tuberculose, le lupus érythémateux disséminé, la syphilis.
    Ces maladies entraînent un dysfonctionnement de la peau. L'immunité locale diminue et la protection spécifique contre les cellules mutées s'affaiblit. En cas de division cellulaire active ou de troubles circulatoires dans une zone distincte de la peau, il devient difficile pour le corps de se débarrasser des cellules atypiques.

Symptômes et signes du cancer de la peau

Cancer de la peau à cellules squameuses (photo)


Type de tumeurFonctionnalités:Photo
NœudLe nœud ressemble à un chou-fleur ou à un champignon avec une surface inégale et bosselée. La base et le dessus sont denses et fermes au toucher. La couleur de la formation va du rouge au brun. L'érosion apparaît à la surface, à partir de laquelle un liquide clair ou sanglant suinte.
PlaqueUne formation rouge dense et plate apparaît sur la peau. La surface est couverte de petits tubercules, semblables à des verrues, et autour d'eux une accumulation de cellules kératinisées.
Forme ulcéreuseUn ulcère profond se forme sur la peau, ressemblant à un cratère volcanique. Le long du bord, il est entouré d'un rouleau dense et surélevé de couleur rose grisâtre. Un liquide à l'odeur désagréable suinte de l'ulcère. Il sèche et forme des croûtes.

Cancer de la peau basocellulaire (photo)


Type de tumeurFonctionnalités:Photo
Forme ulcéreuse nodulaire.Un nodule semi-circulaire s'élève au-dessus de la surface de la peau. La peau au-dessus devient fine et brillante. Peu à peu, un ulcère apparaît au centre du tubercule, recouvert d'un enduit graisseux. Le nodule commence à se développer rapidement et prend une forme irrégulière. Une crête caractéristique arrondie de couleur perle est visible le long des bords de la croissance..
Forme verruqueuse.Un hémisphère qui ressemble à un chou-fleur s'élève au-dessus de la surface de la peau. Des capillaires sanguins dilatés peuvent apparaître à travers la peau.
Forme pigmentaireUn nœud semi-circulaire qui s'élève au-dessus de la surface. Il est entouré d'une légère crête «perlée» caractéristique du carcinome basocellulaire. Mais au centre, une tache brune ou noire est perceptible - une accumulation de pigment de mélanine.
Forme de surface.Une telle tumeur ne pénètre pas profondément dans la peau et ne s'élève presque pas au-dessus de sa surface. C'est une tache assez grande (jusqu'à 4 cm) de couleur rose ou rouge, entourée d'un rouleau «perlé». La surface de la plaque, comme recouverte de cire, est hétérogène, avec des fissures et une érosion. Il y a souvent plusieurs de ces taches sur une zone de la peau.

Mélanome de la peau

Le mélanome est une tache de naissance qui a dégénéré en une tumeur maligne. Il a des bords asymétriques, une couleur brune ou noire intense, parfois avec une teinte bleutée. Souvent, sa base devient dense. De petites taches de vieillesse apparaissent autour.

La tache de naissance augmente en taille, la surface devient lisse. Le motif de la peau disparaît, les cheveux tombent. À l'avenir, des ulcères hémorragiques peuvent apparaître.

Cancer de la peau épidermoïde

Le carcinome épidermoïde de la peau est un néoplasme malin qui se produit à partir de cellules épithéliales plates situées dans la couche épineuse de la peau. Cette tumeur est très agressive, elle se développe rapidement et détruit les tissus environnants. Les personnes âgées sont plus susceptibles d'en souffrir.

Le carcinome épidermoïde se compose de cellules altérées (atypiques) de différentes tailles, qui ressemblent à des brins s'étendant dans les couches profondes de la peau. La tumeur est dangereuse car elle métastase rapidement vers les ganglions lymphatiques les plus proches.

Ce type de cancer de la peau survient le plus souvent sur la peau exposée:

  1. sur la lèvre inférieure;
  2. sur les tempes et sur le front,
  3. dans le cuir chevelu;
  4. sur les paumes;
  5. à pied;
  6. sur les organes génitaux externes et dans la région anale;
  7. sur les cicatrices après des blessures et des brûlures;
  8. sur le site de processus cutanés inflammatoires chroniques.
Manifestations

Le carcinome épidermoïde provoque une gêne, des douleurs et des démangeaisons. Des érosions à la surface de la tumeur, un liquide sanglant avec une odeur désagréable est libéré.

Le carcinome épidermoïde a plusieurs manifestations

  1. La plaque est une formation plate et dense recouverte de petits tubercules. La couleur est rouge. Saigne fréquemment et se développe rapidement.
  2. Le nœud est une croissance en forme de chou-fleur sur une tige épaisse. La consistance est dense. La couleur est rouge vif ou marron. La surface est couverte d'érosion suintante et de croûtes. Croissance rapide.
  3. Ulcère - ressemble à un cratère de volcan avec un fond irrégulier, d'où suinte un liquide avec une odeur désagréable. Il sèche et forme des croûtes. La couleur est rose-rouge. Pousse rapidement sur les côtés et jusqu'à l'os.
  4. Des phoques, des fissures et de l'érosion apparaissent sur la cicatrice. Certaines zones deviennent rouges, s'épaississent. Ils forment des excroissances grumeleuses qui ressemblent à des verrues..

Diagnostique

La formation maligne se situe à la surface de la peau et cela facilite le diagnostic. Le médecin examine la tumeur avec une loupe et prend un morceau de peau affectée pour déterminer si elle contient des cellules cancéreuses.

L'examen histologique pour la recherche prend un morceau de tissu à la base du néoplasme. En laboratoire, des coupes minces en sont découpées, colorées et examinées au microscope. Si des cellules anormales sont découvertes, cela confirme que la tumeur ou l'ulcère est bien un cancer de la peau. Le résultat d'un examen histologique prévu sera prêt dans 5 à 10 jours.

Examen cytologique des raclures de la surface de l'ulcère. En laboratoire, à l'aide d'un microscope, ils étudient la structure de la cellule et ses structures: noyau, cytoplasme, organites. Ainsi, il est possible de déterminer le degré d'atypie des cellules, à quel type appartient ce néoplasme, à partir de quelles cellules il est apparu.

Carcinome épidermoïde mettant la vie en danger

Le cancer épidermoïde de la peau est agressif et se développe rapidement. Mais en raison de son emplacement superficiel, la tumeur est facilement traitable. Si vous agissez avant l'apparition des métastases, le pronostic est favorable. Plus de 90% des personnes restent en vie pendant au moins 5 ans.

Mais lorsque le moment est manqué, des métastases apparaissent dans les ganglions lymphatiques, les poumons, le foie et d'autres organes. Si vous commencez le traitement aux stades 3 et 4, le taux de survie à cinq ans diminue à 25% et 45%.

Cancer de la peau basocellulaire

Le cancer de la peau basocellulaire ou carcinome basocellulaire est le type de cancer de la peau le plus courant et le plus inoffensif. Les métastases ne se forment que dans 0,5% des cas, mais la tumeur est dangereuse car elle détruit les tissus environnants. Surtout s'il est localisé sur la paupière ou près du nez.

Le basaliome est plus sensible aux hommes, le risque d'apparition tout au long de la vie est de 30% et chez les femmes de 23% seulement. Plus la personne est âgée, plus la probabilité d'un néoplasme est élevée..

La tumeur apparaît souvent sur des zones ouvertes de la peau. Mais dans 20% des cas, il peut se former sur les parties du corps généralement recouvertes de vêtements..

  1. sur les paupières et autres zones du visage;
  2. sur le cou;
  3. sur le cuir chevelu;
  4. chez les hommes sur le tronc;
  5. sur les jambes et les bras.
Manifestations

Le carcinome basocellulaire se développe à partir de la couche la plus profonde de l'épiderme - la base. La transformation des cellules basales en cellules cancéreuses conduit à l'apparition de nodules translucides «perlés» de 3 à 5 mm. Après 1-2 ans, ils augmentent plusieurs fois. Au centre, une croûte sanglante se forme et en dessous se trouve un ulcère hémorragique. La partie périphérique de la tumeur est rose et les vaisseaux sont visibles sous la peau fine.

Il existe plusieurs formes de cancer de la peau basocellulaire

  1. Forme ulcéreuse nodulaire. Un nodule dense et lisse recouvert d'une peau fine. Couleur du rose au rouge. Peu à peu, le nodule se développe et devient asymétrique. Une plaie apparaît au centre, recouverte d'une croûte, autour de laquelle s'élèvent des rouleaux arrondis aux reflets nacrés.
  2. Forme perforante. En termes de caractéristiques, il est similaire à nodulaire-ulcéreux, mais diffère par un développement rapide. Apparaît sur les zones de la peau constamment blessées.
  3. Forme verruqueuse (exophytique, papillaire). Des excroissances semi-circulaires en forme de chou-fleur s'élèvent au-dessus de la peau. Ils sont fermes au toucher. Couleur beige ou rose.
  4. Forme pigmentée. Une plaque ou un nodule de structure dense apparaît sur la peau. La surface est inégale et fissurée. Une tache brune ou noire se forme au centre. Une caractéristique distinctive du mélanome est la présence d'une crête blanche autour du périmètre.
  5. Forme sclérodermiforme. Un nodule blanc dense apparaît à la surface de la peau. Il augmente progressivement de taille, se transformant en une plaque dure. Il est léger, translucide, des capillaires sont visibles sous la peau. Des ulcères apparaissent progressivement à sa surface. Taille de 0,5 à 3 cm.
  6. Forme de surface. Tumeurs multiples dans les zones fermées de la peau. La couleur va du rose pâle au rouge. Les taches peuvent mesurer jusqu'à 4 cm, elles ne dépassent pas le niveau du reste de la peau. Autour des tumeurs, une crête en relief de couleur "perle".
  7. Tumeur de Spiegler (tumeur "turban"). Le néoplasme est situé dans le cuir chevelu. Les nœuds denses se présentent sous la forme d'hémisphères. Ils sont durs au toucher et ont une surface ridée translucide. Taille 1-10 cm. Couleur rouge-violet.

Diagnostique

Recherche cytologique (cellulaire)

Auparavant, la surface de la tumeur était nettoyée des croûtes à l'aide d'un bandage de pommade. Ensuite, une lame de microscope est appliquée sur sa croissance et un frottis est obtenu. Cette méthode vous permet d'obtenir des échantillons de cellules à la surface de la tumeur sans l'endommager. Dans le cancer de la peau basocellulaire, les cellules basaloïdes grandes et légères caractéristiques sont trouvées au microscope.

Examen histologique

Afin de prélever un échantillon de matériel pour la recherche, une biopsie est effectuée à partir du nœud. Les sections minces sont fabriquées à partir d'un petit morceau de la tumeur avec un instrument spécial et réparties sur le verre.

Confirme la présence d'un carcinome basocellulaire: cordons ou nids de cellules caractéristiques entourés d'un bord de cytoplasme. L'analyse aide le médecin à déterminer le degré de dangerosité de la tumeur et à choisir la meilleure méthode de traitement.

Danger de mort

Le cancer de la peau basocellulaire est l'un des types de tumeurs les plus sûrs. Cela ne provoque pratiquement pas de métastases. Le seul danger est que le basaliome détruit les tissus environnants. Par conséquent, il est très important de commencer le traitement à temps, surtout s'il est situé dans les coins de l'œil, près du conduit auditif externe, sur les plis nasogéniens. Sinon, des vaisseaux, des muscles et des os importants peuvent être endommagés..

Mélanome de la peau

Le mélanome de la peau est une tumeur maligne qui se forme à partir de cellules qui produisent le pigment mélanine. Ce néoplasme apparaît sur le site de taches de rousseur et de grains de beauté (naevus). Le mélanome est l'une des tumeurs les plus agressives et malignes car il provoque des métastases.

Le mélanome apparaît souvent chez les personnes à la peau blanche, avec un grand nombre de grains de beauté (plus de 50) et des taches de rousseur. Et aussi pour ceux qui vont régulièrement au solarium ou passent un long moment au soleil: travailler dans les champs, faire du commerce. Le dos le plus souvent atteint chez l'homme et les jambes chez la femme, moins souvent les pieds, les paumes, les muqueuses de la bouche et les organes génitaux. Le mélanome peut apparaître même à un jeune âge.

Manifestations de mélanome cutané

  1. Sensations désagréables dans la zone de la taupe.
  2. Perte de cheveux à la surface du naevus.
  3. Décoloration (assombrissement, éclaircissement, coloration inégale).
  4. L'apparition d'ulcères sur une taupe.
  5. Saignement.
  6. Croissance active, doublée en six mois.
  7. Taille de la marque de naissance supérieure à 7 mm.
  8. Bords irréguliers asymétriques.
  9. Frontières floues.
  10. La disparition des rides en surface.
  11. L'apparition des nœuds.
  12. Le mélanome est souvent entouré d'une bordure rouge et inflammatoire.
Diagnostic du mélanome

Au premier stade, le médecin procède à un examen à l'aide d'une loupe ou d'un appareil spécial - un dermatoscope.
Les taches de naissance suspectes sont évaluées selon plusieurs critères: asymétrie, bordures floues, coloration inégale, diamètre supérieur à 6 mm. Si des symptômes suspects ont été détectés lors de l'examen, la taupe est retirée.

Examen histologique

Le chirurgien enlève complètement la taupe suspecte et certains tissus environnants. Après cela, il envoie le matériau obtenu au laboratoire, où il est traité à la paraffine, découpé en plaques minces, les coupes sont colorées et les caractéristiques des tissus sont étudiées au microscope. Le médecin détermine la profondeur de germination et l'intensité de la division des cellules.

Il n'est pas souhaitable de faire une biopsie préopératoire lorsque le médecin ne prend qu'un morceau de la tumeur pour un échantillon. Cela peut entraîner une propagation rapide de la tumeur et la formation de métastases..

Le mélanome met-il la vie en danger??

Le danger de mort dépend du degré de développement du mélanome. S'il ne s'est pas propagé aux couches profondes de la peau, n'a pas métastasé vers d'autres zones de la peau ou des ganglions lymphatiques, les chances d'une guérison complète sont excellentes. Mais au quatrième stade du cancer de la peau, 15 à 20% des patients vivent plus de 5 ans.

Les scientifiques ont remarqué un fait intéressant: si le mélanome apparaît sur le pied, la paume ou près de l'ongle, il est alors plus mortel que les néoplasmes dans d'autres zones..

Stades du cancer de la peau

Le cancer de la peau passe par plusieurs étapes de son développement..

Stade 0 - les cellules cancéreuses viennent d'apparaître et sont situées dans la couche superficielle de la peau. À ce stade, la maladie est détectée par hasard lors de l'examen d'éléments suspects sur la peau. Efficacité du traitement 100%.

Stade 1 - le néoplasme ne dépasse pas 2 cm de diamètre. Il se développe progressivement dans les couches profondes de l'épiderme. La tumeur ne provoque pas de métastases ganglionnaires. Avec le bon traitement, il est complètement guéri.

Stade 2 - diamètre de la tumeur 2-5 cm. Il se développe dans toutes les couches de la peau. La tumeur provoque une gêne (douleur, démangeaisons, brûlure). Une métastase ganglionnaire solitaire est formée. Les signes de cancer sur un néoplasme sont visibles à l'œil nu. Après traitement, le taux de survie est d'environ 50%.

Stade 3 - le diamètre de la tumeur est supérieur à 5 cm. Cela provoque une gêne. Des ulcères apparaissent à sa surface. Le cancer affecte les muscles, le cartilage et les os sur lesquels il se trouve. La température augmente périodiquement, l'état général s'aggrave. Des métastases se forment dans les ganglions lymphatiques (régionaux) les plus proches, les organes distants ne sont pas affectés. Plus de 5 ans après le traitement, environ 30% des personnes vivent.

Stade 4 - la tumeur est grande, avec des bords inégaux, recouverte d'ulcères et de croûtes saignants. Le cancer provoque une intoxication sévère (perte de poids, faiblesse, nausées, maux de tête). Les métastases se forment dans les organes vitaux des poumons, du foie et des os. Le taux de survie médian après traitement est de 20%.

Contrairement aux autres formes de cancer de la peau, le carcinome basocellulaire est sans palier. La tumeur grossit simplement, détruisant les tissus environnants

Diagnostic du cancer de la peau

Le diagnostic de tout type de cancer de la peau comprend plusieurs étapes.

Auto-examen

Au moins une fois tous les six mois, il est nécessaire d'examiner attentivement la peau devant un miroir. Demandez à une personne proche de vous de vous aider à regarder autour des zones difficiles d'accès. Assurez-vous de consulter un spécialiste si vous remarquez une desquamation suspecte sur votre peau, un ulcère non cicatrisé, un nodule brillant ou un grain de beauté irrégulier de couleur irrégulière.

Examen médical

Lors du rendez-vous, le médecin examine attentivement la peau à l'aide d'une loupe ou d'un microscope spécial, ce qui vous permet d'examiner la structure interne du néoplasme.

Biopsie

Cela prend du matériel de la tumeur pour un examen détaillé. Il existe plusieurs façons de faire une biopsie:

  • avec un outil spécial, similaire à une aiguille creuse d'une seringue, prélevez le tissu des nœuds;
  • un secteur de la tumeur est coupé avec un scalpel;
  • avec une lame fine et tranchante, coupez entièrement la croissance;
  • enlever la tumeur ainsi que les tissus environnants.
Auparavant, la zone souhaitée était anesthésiée et la procédure était indolore. Ensuite, le matériel résultant est envoyé au laboratoire pour un examen cytologique et histologique..

Examen cytologique du cancer de la peau

Etude des caractéristiques structurelles des cellules et de leurs composants: organites, noyaux, cytoplasme. Une attention particulière est portée à la forme des cellules. Le but de l'étude est de déterminer si le néoplasme est bénin ou contient des cellules cancéreuses, ainsi que de découvrir de quelles cellules se compose la tumeur et de déterminer le type de cancer. Il faudra environ 5 jours pour attendre le résultat..

Différentes tumeurs sont sensibles à différentes méthodes de traitement (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie). Par conséquent, l'examen cytologique aide à trouver la meilleure façon de combattre le cancer..

Le matériel pour la recherche cytologique est:

  • spécimens de biopsie;
  • impressions sur une lame de verre avec une tumeur débarrassée des croûtes.
Signes d'une tumeur maligne:
  • Les cellules n'ont pas l'air normales, c'est pourquoi elles sont appelées atypiques.
  • Les cellules ont de gros noyaux sombres.
  • Les cellules ne sont pas spécialisées, ne peuvent pas remplir leur fonction.
  • Les cellules sont jeunes et il y a des signes de leur division active.

Examen histologique du cancer de la peau

Le matériel prélevé lors de la biopsie est rendu solide avec de la paraffine, coupé avec un appareil spécial et teinté. Les coupes obtenues, de plusieurs microns d'épaisseur, permettent de juger des changements qui se produisent dans les tissus. Le résultat de la recherche sera prêt dans 5-7 jours.

Par des signes spécifiques, le médecin peut juger à quel point la tumeur est agressive et dangereuse et comment la traiter.

Les signes suivants confirment un cancer de la peau:

  • Grappes de cellules atypiques rondes ou fusiformes.
  • Les cellules ont de gros noyaux, tandis que les autres organites sont petits ou sous-développés.
  • Des grappes de cellules sont entourées d'un bord de cytoplasme.

Méthodes biochimiques pour l'étude du cancer de la peau

Malheureusement, à ce jour, les scientifiques n'ont pas encore été en mesure d'identifier les substances (marqueurs tumoraux) qui sont libérées dans la circulation sanguine précisément dans le cancer de la peau. Ces composés protéiques pourraient servir d'indicateur que le corps est sujet au cancer de la peau et aider à diagnostiquer à un stade précoce..

Aux stades 3 et 4 de la maladie, un test sanguin biochimique révèle une augmentation du taux d'enzyme lactate déshydrogénase, supérieur à 250 U / L. Cette substance apparaît aux stades ultérieurs du développement de la tumeur, après la formation de métastases. Mais ses valeurs élevées peuvent parler d'autres maladies: insuffisance cardiaque, pneumonie, myopathies. Par conséquent, cette analyse ne peut pas confirmer le diagnostic de cancer de la peau..

Étude des radio-isotopes du cancer de la peau

La tomographie par émission de positrons (TEP) est la dernière méthode basée sur la détection des radio-isotopes du phosphore radioactif. Cette substance, en tant que balise, indique où se trouvent les cellules cancéreuses et permet d'identifier les plus petites tumeurs et leurs métastases. L'inconvénient est que l'équipement complexe et coûteux n'est pas disponible dans toutes les villes et que le coût de la procédure est d'environ 20000 roubles.

Des études complémentaires sont menées pour le cancer de la peau de grade 3-4, lorsqu'il est nécessaire d'identifier des métastases.

  • Radiographie pulmonaire;
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Tomodensitométrie (CT);
  • Échographie des ganglions lymphatiques.

Caractéristiques du diagnostic de différents types de cancer de la peau

  1. Cancer de la peau épidermoïde
    • Dermatoscopie. Le médecin examine la peau à fort grossissement à l'aide d'un appareil spécial - un dermatoscope.
    • Biopsie et examen histologique ultérieur. Fournit des informations sur le type de tumeur.
  2. Cancer de la peau basocellulaire
    • Dermatoscopie. Examen des nodules et ulcères suspects avec une loupe ou un dermatoscope.
    • Examen cytologique. Si le nodule est recouvert de peau et qu'il ne présente aucun défaut, un grattage ou une biopsie est effectué. Si des ulcères apparaissent, une lame de verre propre et sèche est appliquée sur la surface nettoyée et une empreinte avec des échantillons de cellules tumorales est obtenue..
    • Examen histologique. Pour un examen au microscope, des échantillons de tissus sont prélevés avec un scalpel ou une aiguille.
  3. Mélanome de la peau
    • Dermatoscopie - examen de la peau avec un appareil grossissant.
    • Biopsie. La tache de naissance suspecte est complètement supprimée pour obtenir du matériel à étudier..
    • Examen cytologique. Au microscope, le médecin examine la structure des cellules de la taupe (mélanocytes) et détermine si elles présentent des signes de cancer.
Dans le cas où ces méthodes principales révélaient un cancer de la peau de 2 à 4 degrés, une étude supplémentaire est prescrite pour trouver toutes les métastases possibles.

Traitement du cancer de la peau

Chirurgie ou excision chirurgicale de la tumeur

Indications de la chirurgie

  • La tumeur est volumineuse;
  • Lésions cutanées profondes sur le tronc ou les membres;
  • Une tumeur qui est apparue sur la cicatrice;
  • Réapparition d'une tumeur (rechute) après une radiothérapie.
Technique opératoire

Dans le cancer de la peau de stade 1-2, l'opération est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. Après une injection d'anesthésique, le médecin enlève la croissance avec un scalpel ou une boucle à travers laquelle passe un courant électrique. Après cela, le tissu coupé est envoyé pour examen. Là, le pathologiste détermine s'il y a des cellules malignes sur la coupure. Si tout est clair, l'opération est considérée comme réussie. Si des cellules cancéreuses sont détectées, les couches les plus profondes de tissu doivent être retirées.

Avec un cancer de la peau de grade 3-4, le tissu sous-cutané est affecté et des métastases se forment dans d'autres organes. Dans ce cas, l'opération est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien enlèvera la tumeur et une partie du tissu sous-cutané. Après cela, il effectuera une chirurgie plastique afin que le défaut soit moins perceptible. La prochaine étape de l'opération est l'élimination des métastases dans les ganglions lymphatiques et d'autres organes..

L'opération Moss est utilisée pour traiter le cancer de la peau basocellulaire et épidermoïde. Le chirurgien enlève de fines couches de la tumeur et les examine au microscope. La procédure est répétée jusqu'à ce que la coupe soit "propre". Ainsi, il est possible d'éliminer toutes les cellules cancéreuses et une zone minimale de tissu sain..

Souvent, vous devrez peut-être subir une radiothérapie pour consolider l'effet du traitement et prévenir la récidive du cancer..

Efficacité

Le traitement chirurgical du cancer de la peau est aujourd'hui répandu et considéré comme le plus efficace. Il présente plusieurs avantages:

  • en 1 jour, vous pouvez vous débarrasser de toutes les cellules cancéreuses;
  • il est possible de contrôler la qualité de l'opération en examinant les bords de détourage;
  • la tumeur de n'importe quelle taille peut être enlevée;
  • risque relativement faible de récidive tumorale.

Radiothérapie pour le cancer de la peau

La radiothérapie pour le cancer de la peau est utilisée comme méthode de traitement indépendante ou en association avec l'ablation chirurgicale de la tumeur. À des fins médicales, les rayons X, gamma, bêta et neuronaux sont utilisés.

Des schémas ont été spécialement développés pour minimiser l'exposition des cellules saines. Et dans les cellules cancéreuses, les molécules sont détruites et elles perdent la capacité de se reproduire ou meurent.

Les indications

  • le patient est contre-indiqué en anesthésie générale et ne peut pas être opéré;
  • pour le traitement du cancer de la peau récidivant;
  • il est nécessaire d'obtenir un bon effet cosmétique;
  • grande taille de la tumeur;
  • la tumeur est située dans des endroits difficiles d'accès pour la chirurgie;
  • éloignement de la tumeur des organes importants et des gros vaisseaux.
Méthodologie

Le traitement du cancer de la peau est effectué par la méthode du contact, qui est la plus efficace et la plus sûre pour les tissus environnants. Le médecin définit individuellement la dose de rayonnement, la durée de la procédure et le nombre de séances.

Vous vous asseyez sur le canapé et essayez de rester immobile. L'émetteur est appliqué directement sur la tumeur et une séance de radiothérapie est effectuée, qui dure jusqu'à 10 minutes. Pendant la procédure, vous ne ressentirez aucune douleur ou autre inconfort. Après la séance, il est conseillé de se reposer pendant 20-30 minutes et vous pouvez rentrer chez vous.

Pendant le traitement, les radiations ne s'accumulent pas dans le corps. Par conséquent, après la procédure, vous pouvez communiquer avec des personnes sans craindre de les irradier..

Efficacité

En termes d'efficacité, la radiothérapie est comparable à la méthode chirurgicale, mais moins traumatisante. Dans les premiers stades, cette méthode offre un taux de récupération de 95%. La radiothérapie est utilisée seule, après une intervention chirurgicale ou en association avec une chimiothérapie. Les meilleurs résultats sont observés dans le traitement du cancer de la peau basocellulaire et épidermoïde.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est une méthode de traitement du cancer de la peau avec des poisons ou des toxines qui endommagent les cellules cancéreuses et les empêchent de se multiplier.

Les indications

  • les petites tumeurs sont traitées avec des pommades;
  • rechute dans le carcinome basocellulaire;
  • grosses tumeurs qui ne peuvent pas être opérées (traitées par chimiothérapie intraveineuse);
  • cancer de la peau de grade 3 et 4 avec rechutes multiples;
  • refus du patient de la chirurgie.
Méthodologie

Pour le traitement des étapes 1 et 2, utilisez une pommade à la prospidine à 30% ou une émulsion de fluorouracile. Ces fonds sont appliqués sous forme d'applications sous les pansements pendant 3-4 semaines..

En cas de métastases, des médicaments de chimiothérapie sont administrés par voie intraveineuse. Le cisplatine est utilisé - 25 mgm2 du 1er au 5ème jour de traitement. Le méthotrexate 15 mgm2 est administré les 1er, 8e et 15e jours de traitement. L'intervalle entre les cours est de 3 semaines. La durée du traitement dépend du stade de la maladie.

Efficacité

La chimiothérapie complète assez efficacement la chirurgie et la radiothérapie. Mais elle n'est pas souvent utilisée comme méthode indépendante. La raison en est que le traitement par chimiothérapie est à long terme et entraîne de nombreux effets secondaires..