Principal
Tératome

Lymphogranulomatose

La lymphogranulomatose est une tumeur maligne formée par des cellules de tissu lymphoïde.

Brève description de la maladie

Le plus souvent, la lymphogranulomatose est diagnostiquée chez les enfants, les deuxième et troisième pics d'activité de la maladie surviennent à 20 et 50 ans.

Il existe quatre stades de lymphogranulomatose, qui dépendent du degré de propagation des tumeurs:

Stade I (IE) - la tumeur est localisée dans les ganglions lymphatiques dans une zone ou dans un organe en dehors des ganglions lymphatiques.

Stade II (IIE) - les ganglions lymphatiques sont affectés dans deux ou plusieurs zones ou un organe sur un côté du diaphragme.

La troisième étape (III) - les nœuds des deux côtés du diaphragme sont affectés. Parfois, la lésion s'étend à la rate (IIIS). Au troisième stade de la lymphogranulomatose, une lésion du péritoine supérieur peut survenir - stade III (1) ou lésion des ganglions lymphatiques du bassin, le long de l'aorte - stade III (2).

La quatrième étape - les tumeurs, en plus des ganglions lymphatiques, affectent les intestins, les reins, la moelle osseuse, le foie et d'autres organes internes.

La lettre E dans la désignation du stade de la lymphogranulomatose signifie que la maladie s'est propagée aux tissus et aux organes situés à proximité des gros ganglions lymphatiques, et la lettre S signifie que la rate est affectée. Si la lettre A se trouve à côté du nom de scène dans le diagnostic, cela signifie que le patient ne présente aucun symptôme de la maladie et la lettre B signifie qu'il y a perte de poids, sueurs torrentielles et fièvre..

Causes de la maladie

La cause de l'apparition de la lymphogranulomatose chez les enfants et les adultes n'a pas encore été identifiée, bien que la maladie ait été décrite pour la première fois en 1832 par le Dr Hodgkin (le deuxième nom de la maladie est la maladie de Hodgkin).

Mais certains experts estiment que le virus Epstein-Barr, qui provoque la mononucléose infectieuse, peut provoquer une lymphogranulomatose: on le trouve souvent dans les cellules tumorales. Vraisemblablement, ce virus entraîne des mutations des lymphocytes et leur croissance commence à augmenter de manière incontrôlable.

Symptômes de la lymphogranulomatose

Comme pour le lymphome normal, le premier symptôme caractéristique de la lymphogranulomatose est l'élargissement des ganglions lymphatiques cervicaux, des ganglions lymphatiques de l'aine et des aisselles. Dans le même temps, il est à noter que les ganglions ne sont pas douloureux et que leur taille ne diminue pas après une antibiothérapie..

Souvent, le tissu lymphoïde de la poitrine est affecté et le symptôme caractéristique de la lymphogranulomatose est dans ce cas un essoufflement, une toux causée par la compression des bronches et des poumons.

Symptômes secondaires de la lymphogranulomatose:

  • augmentation de la température;
  • indigestion;
  • la faiblesse;
  • transpiration excessive;
  • perte de poids.

Diagnostic de la maladie

Pour diagnostiquer la lymphogranulomatose chez les enfants, les adultes, tout d'abord, un examen médical est effectué, du sang est prélevé pour des analyses biochimiques et générales. Une biopsie du ganglion lymphatique endommagé est effectuée: un petit échantillon de la tumeur est examiné au microscope, il est déterminé s'il y a des granulomes et leur état est évalué.

Une fois la lymphogranulomatose confirmée, des diagnostics radiologiques sont effectués - imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie, radiographie. C'est ainsi que les stades de la lymphogranulomatose sont déterminés.

Traitement de la lymphogranulomatose

Les méthodes de traitement de la lymphogranulomatose diffèrent selon le stade de la maladie. Pour le traitement des premier et deuxième stades (A), une radiothérapie est utilisée, qui, si nécessaire, est complétée par une chimiothérapie.

Pour le traitement de la lymphogranulomatose aux stades IIB, IIIA, la chimiothérapie et la radiothérapie sont combinées sans faute.

Dans la troisième étape (B) et la quatrième étape, 6-8 cycles de chimiothérapie conventionnelle sont effectués.

Si, malgré le traitement commencé, le pronostic de la lymphogranulomatose est mauvais, une chimiothérapie à haute dose et une greffe de moelle osseuse sont utilisées.

Plus le traitement est prescrit et effectué tôt, meilleur est le pronostic de la lymphogranulomatose. Même au dernier quatrième stade, le taux de survie est excellent - 75%. Si l'on prend des statistiques globales, le traitement de la lymphogranulomatose conduit à une guérison dans 80% des cas..

Prévention de la maladie

En raison du fait que le pronostic positif de la lymphogranulomatose dépend de son stade, les examens médicaux annuels des enfants et des adultes ne sont pas à la dernière place parmi les mesures préventives de prévention de la maladie. Pour identifier la lymphogranulomatose à un stade précoce, la fluorographie standard aide.

En raison du fait que la lymphogranulomatose est souvent trouvée chez les enfants, l'enfant doit être tempéré dès son plus jeune âge, protégé contre une exposition excessive aux rayons ultraviolets, aux rayonnements, aux produits chimiques et au traitement rapide des infections émergentes et à leur prévention standard.

Pour prévenir la lymphogranulomatose, les personnes âgées doivent limiter l'électrothérapie, certaines procédures de physiothérapie.

Vidéo YouTube liée à l'article:

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Au premier signe de maladie, consultez votre médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Selon une étude de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure sur un téléphone portable augmente de 40% la probabilité de développer une tumeur au cerveau.

Sourire seulement deux fois par jour peut abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral..

Au cours de sa vie, la personne moyenne produit pas moins de deux grandes piscines de salive..

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

L'antidépresseur Clomipramine induit un orgasme chez 5% des patients.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19e siècle, arracher les mauvaises dents faisait partie des tâches d'un coiffeur ordinaire..

Dans un effort pour faire sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen dans la période de 1954 à 1994. survécu à plus de 900 chirurgies pour éliminer les néoplasmes.

Il existe des syndromes médicaux très curieux, comme la déglutition compulsive d'objets. 2500 objets étrangers ont été retrouvés dans l'estomac d'un patient souffrant de cette manie.

La carie est la maladie infectieuse la plus répandue dans le monde, avec laquelle même la grippe ne peut pas rivaliser..

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

Les personnes qui ont l'habitude de prendre un petit-déjeuner régulier sont beaucoup moins susceptibles d'être obèses..

Le poids du cerveau humain représente environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène..

Le polyoxidonium fait partie des médicaments immunomodulateurs. Il agit sur certains liens du système immunitaire, augmentant ainsi la résistance des.

Pronostic de survie pour la lymphogranulomatose

Le pronostic de survie de la lymphogranulomatose (lymphome) est favorable dans la plupart des cas. Cela est principalement dû au fait que la maladie est facilement traitable et qu'il est le plus souvent possible d'obtenir une rémission complète. Plus tôt une maladie maligne est détectée, plus le résultat de son traitement sera positif. Selon les statistiques, dans environ 85% des cas, une guérison complète est obtenue..

Contenu

Prévisions d'étape

La durée de vie des patients atteints de lymphome de Hodgkin est difficile à dire sans équivoque. Tout d'abord, la durée dépendra du stade du processus oncologique..

La mise en œuvre des mesures thérapeutiques au premier stade est minime, alors qu'il est à noter que dans presque 100% des cas, le patient vit depuis 10 ans ou plus. Dans le même temps, 96% des patients parviennent à obtenir une rémission complète. De plus, 82% des cas ne montrent aucune rechute dans les 15 ans.

Le stade 2 a également un pronostic favorable. Une survie à cinq ans est observée chez 85% des patients. Le redéveloppement de la maladie n'est possible que dans 35% des cas. 76% des patients ont une rémission stable.

Sur ce sujet

Comment le lymphome de Hodgkin diffère de celui des non-hodgkiniens

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 6 décembre 2019.

L'efficacité du traitement du processus oncologique à 3 étapes est obtenue chez 85% des patients. Dans le même temps, l'espérance de vie de 10 ans est observée chez 60% des patients sur le nombre total de patients. Au cours des 12 premiers mois, des rechutes surviennent dans 10 à 40% des cas. Les années suivantes, ce chiffre n'est que de 25%.

Le stade 4 de la pathologie maligne est caractérisé par un pronostic moins favorable. Une rémission stable dans les 5 ans n'est observée que chez 75% des patients. Si vous surveillez et effectuez constamment une thérapie de soutien, l'espérance de vie peut atteindre 10 ans.

Ce qui affecte les prévisions

La durée de survie des patients cancéreux ne dépend pas seulement du degré de développement du cancer. D'autres facteurs sont également importants dans le pronostic de la vie..

Présence de métastases

Dans les dernières étapes, en l'absence de traitement opportun, le processus de métastase commence. Dans ce cas, les systèmes et les organes peuvent être endommagés, sans possibilité de restauration.

Le risque de rechute

Même après la mise en œuvre de mesures thérapeutiques, dans 15 à 25% des cas, la maladie risque de réapparaître. Dans de telles situations, le pronostic est mauvais.

Âge

Chez les enfants, les personnes d'une jeune catégorie d'âge moyen, dans la plupart des cas, il y a un résultat favorable avec un traitement rapide.

La vieillesse est défavorable quel que soit le stade de développement de la lymphogranulomatose. Cela est dû au fait que le corps ne peut plus faire face aux méthodes utilisées pour traiter la maladie..

Le sexe

Les femmes et les hommes ont un pronostic de survie presque aussi favorable. Cependant, chez les hommes, les rechutes sont plus fréquentes, ce qui est causé par de mauvaises habitudes ou un travail acharné..

Nourriture et style de vie

Si vous adhérez à un régime spécial, faites du sport, excluez le tabagisme et l'alcool, les processus métaboliques sont restaurés, les propriétés protectrices du corps sont normalisées, ce qui a un effet bénéfique sur la guérison.

Afin de détecter la maladie à temps, il est nécessaire de subir régulièrement un examen approprié. Lorsque les premiers signes d'une lésion maligne apparaissent, vous devez immédiatement demander l'aide d'un établissement médical.

Combien vivent avec un lymphome

Le lymphome est un groupe de néoplasmes dans lesquels les ganglions lymphatiques ou le tissu lymphoïde sont affectés. Les tumeurs bénignes sont appelées lymphocytomes, les tumeurs malignes sont appelées lymphosarcomes. Toutes les pathologies de ce type sont généralement divisées en deux groupes:

  • Lymphogranulomatose de Hodgkin,
  • lymphomes non hodgkiniens.

Les lymphomes non hodgkiniens comprennent plus de 80 unités nosologiques. Ils peuvent différer en termes de malignité, de degré de maturité cellulaire et de leur origine..

Comment les chances de survie des patients sont évaluées?

On pose souvent la question aux médecins: combien de temps vivent-ils avec un lymphome? Les oncologues utilisent un index pronostique international qui a été spécialement conçu pour évaluer les perspectives et le pronostic de la survie des personnes atteintes de cancer. Cet indicateur est calculé sur la base des données suivantes:

  • l'âge du patient;
  • stade de la maladie;
  • état général (dans quelle mesure le patient est-il capable d'accomplir ses tâches quotidiennes);
  • test sanguin pour LDH (lactate déshydrogénase).

Les bons points prédictifs basés sur les facteurs ci-dessus sont:

  • l'âge du patient est jusqu'à 60 ans;
  • stades initiaux de la maladie (I ou II);
  • l'absence de métastases et l'invasion du néoplasme dans les organes voisins;
  • état général satisfaisant;
  • teneur en LDH sérique dans les limites normales.

Si les véritables indicateurs diffèrent de ceux décrits, alors on peut parler de pessimisation des perspectives de lutte contre le lymphome. Ils sont évalués sur un système en cinq points, en les combinant en quatre groupes de niveaux:

  • zéro ─ un seul facteur diffère;
  • faible intermédiaire - il y a deux indicateurs défavorables;
  • élevé intermédiaire - il y a trois facteurs défavorables;
  • élevé - 4 ou les 5 indicateurs diffèrent de favorables.

Cependant, avec les nouveaux traitements, le pronostic du lymphome est devenu plus optimiste. La majorité des patients avec un traitement adéquat ont franchi le seuil de survie à cinq ans même avec un niveau élevé de facteurs indésirables.

Que sont les lymphosarcomes non hodgkiniens?

Il s'agit d'un groupe de maladies lymphoprolifératives malignes qui diffèrent par leur morphologie, leurs symptômes et leur évolution. Les oncologues les divisent en leucémies et lymphomes. La différence entre eux réside dans le lieu d'apparition du foyer principal - la moelle osseuse (leucémie) et le tissu lymphoïde (lymphomes). Les raisons du développement du processus oncologique ne sont pas tout à fait claires. Cependant, les experts notent un certain nombre de facteurs prédisposants: la présence d'une infection, une diminution de l'immunité, des pathologies systémiques concomitantes, une exposition à des cancérogènes. Dans certains cas, la maladie apparaît après une cure de radiothérapie ou de chimiothérapie. Le mécanisme de développement est basé sur une violation de la lymphogenèse causée par une mutation génétique - translocation chromosomique. Dans ce cas, un échec peut survenir à n'importe quel stade de la lymphogenèse: apoptose, prolifération et différenciation des lymphocytes. En plus de la classification en fonction du degré de malignité, les lymphosarcomes sont divisés en deux groupes en fonction de l'emplacement du foyer principal:

  • nodal (localisation - ganglions lymphatiques);
  • extranodal, trouvé dans les organes internes (rate, cerveau, intestins, estomac, poumons, peau, etc.).

Le tableau clinique est très variable et dépend de la localisation du foyer principal. Mais tous les lymphosarcomes sont caractérisés par une triade de symptômes: lymphadénopathie, fièvre et intoxication. La plupart des complications sont associées à la compression des organes creux par la tumeur (intestins, trachée, œsophage), ainsi qu'au passage des vaisseaux lymphatiques et sanguins proches (par exemple, la veine cave supérieure). Le diagnostic est posé sur la base d'une échographie et d'un scanner, finalement confirmé par les résultats d'une biopsie des ganglions lymphatiques.

Facteurs affectant la survie dans les lymphomes non hodgkiniens

Stade de la maladie. Plus il est diagnostiqué tôt, meilleur est le pronostic. Cependant, il convient de noter que certaines techniques cliniques avancées (par exemple, la greffe de cellules souches) aident à minimiser la probabilité de décès, même au stade terminal du cancer. Il y a quatre stades de la maladie:

  • le premier est la défaite d'un groupe de ganglions lymphatiques ou la présence d'un seul foyer;
  • le second - il y a une défaite de deux groupes de ganglions lymphatiques ou plus, situés d'un côté du diaphragme;
  • le troisième est l'implication des ganglions lymphatiques situés sur les côtés opposés du diaphragme dans le processus pathologique, ainsi que des dommages à la rate et la croissance de la tumeur dans la cavité abdominale;
  • lésion généralisée de plusieurs organes internes et groupes de ganglions lymphatiques à la fois.

Dans ce cas, les facteurs de risque qui aggravent le pronostic de la maladie aux premier et deuxième stades sont:

  • localisation de la tumeur dans la poitrine et sa taille atteint 10 cm;
  • implication dans le processus pathologique de tout organe interne;
  • détection de cellules atypiques dans plus de trois ganglions lymphatiques;
  • ESR élevée dans le test sanguin;
  • persistance pendant une longue période des phénomènes d'intoxication générale (état subfébrile, transpiration, perte de poids).

La forme de rechute affecte également le pronostic de la maladie. Précoce - apparaît moins d'un an après la fin du traitement et tardive - se développe beaucoup plus tard.

Sous-type de lymphome non hodgkinien. Les formes lymphocytaires et folliculaires sont lentes. Lymphome agressif - diffus (à grandes cellules et mixte) - naturellement, se développe un peu plus rapidement, mais en termes de vitesse de propagation du processus pathologique, ils sont toujours inférieurs aux formes de haut grade: lymphome de Burkitt, aplasique, à cellules T.

Type histologique de tumeur. Les plus agressifs sont les grosses cellules B, le lymphome de Burkitt et presque toutes les formes de cellules T. Lentement progressif (indolent) - folliculaire, marginal, lymphoplasmocytaire, lymphome MALT et leucémie à cellules poilues.

Âge. Le pronostic le plus favorable chez les patients d'âge moyen. Mais plus le patient est âgé, plus les perspectives sont mauvaises. Il existe également un pronostic défavorable lorsque cette maladie est détectée chez l'enfant, qui survient le plus souvent à l'âge de 5 à 10 ans. Leurs lymphosarcomes sont très agressifs et se développent rapidement, à la suite de quoi la tumeur se développe rapidement dans les organes voisins..

La prévalence du processus pathologique. La forme locale donne de bonnes chances de survie. La généralisation de la maladie est un facteur défavorable.

La présence de foyers secondaires. Les métastases, les lésions de la moelle osseuse, du système nerveux central, du sein, du système musculo-squelettique et des ovaires aggravent définitivement les perspectives. Dans le même temps, l'issue de la maladie dépend d'un diagnostic rapide et de l'utilisation de méthodes de traitement radicales dans ce cas..

L'adéquation de la thérapie. Doit correspondre pleinement au stade de la maladie. La radiothérapie intensive au début de la pathologie contribue à l'obtention d'une rémission à long terme dans 95% des cas. De plus, au fur et à mesure de sa progression (3e et 4e étapes), il est nécessaire de combiner radiothérapie et chimiothérapie.

Qu'est-ce que le lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose)?

La lymphogranulomatose est un processus malin dans lequel une hyperplasie du tissu lymphoïde se produit et la formation de granulomes spécifiques dans les organes affectés (rate, ganglions lymphatiques, etc.). Les raisons de ce développement ne sont pas claires. À l'heure actuelle, il existe plusieurs versions de la genèse du lymphome de Hodgkin; virale, héréditaire et immunitaire. Chacun d'eux a ses propres preuves. Cependant, il est bien établi que des cellules atypiques se développent à partir des lymphocytes B. La pathologie peut être locale (affection d'un groupe de ganglions lymphatiques) et généralisée (avec implication d'organes internes dans le processus). Selon l'histologie, quatre formes sont distinguées: la déplétion lymphohistiocytaire, sclérotique nodulaire, mixte et lymphoïde. La base du tableau clinique est une triade de symptômes: ganglions lymphatiques hypertrophiés, intoxication et apparition de foyers extranodaux. Cependant, les premiers signes de pathologie sont souvent une fièvre périodique, des sueurs nocturnes, des démangeaisons cutanées et une perte de poids déraisonnable. La vérification correcte, la mise en scène précise et le choix des tactiques de traitement dépendent uniquement du diagnostic morphologique. Pour cela, une biopsie est réalisée. Le critère pour le diagnostic est la détection de cellules géantes de Berezovsky - Reed - Sternberg dans la biopsie.

Pronostic de survie pour le lymphome de Hodgkin

Dans les premiers stades, la majorité des patients dépassent le taux de survie à cinq ans, tandis qu'au troisième stade, les indicateurs ne sont que de 60 à 80% et au stade terminal - pas plus de 45%. Les facteurs indésirables comprennent:

  • évolution aiguë (rapide) de la maladie;
  • la formation de conglomérats massifs;
  • implication simultanée dans le processus de plus de 3 groupes de ganglions lymphatiques et de rate;
  • la présence d'une forme histologique - déplétion lymphoïde.

Les principaux facteurs déterminant le pronostic du lymphome de Hodgkin:

  • Âge. Les personnes d'âge moyen sont les plus susceptibles de se rétablir. Dans un premier temps, une rémission complète est possible dans 95% des cas. Les 5% restants sont des rechutes et la survie des patients dans les 15 ans. Dans la deuxième étape, seuls 88% des patients reçoivent un pronostic aussi favorable. Néanmoins, le pronostic aux stades terminaux atteint 75%, ce qui est un bon indicateur. Cependant, il existe en même temps un risque élevé de récidive de la maladie. De plus, avec la première rechute, environ 60% survivent et avec la seconde pas plus de 10%. À un âge avancé, le pronostic est le plus défavorable, car un corps affaibli n'est pas toujours en mesure de faire face aux effets secondaires de la thérapie. Et pourtant, le taux de survie à 10 ans est assez élevé. C'est environ 60%. Dans le même temps, parmi les 40% restants, il existe un risque élevé de rechute..
  • Sexe du patient. Les hommes et les femmes ont à peu près le même pronostic favorable, cependant, le risque de rechute chez les hommes est encore plus élevé, ce qui est associé à de mauvaises habitudes et des conditions de travail difficiles..
  • Traitement. La chimiothérapie combinée de stade 2-3 augmente les chances de rémission complète.

Type de pathologie et pronostic

  • Forme classique. Il progresse lentement, est facilement diagnostiqué et est donc souvent détecté à un stade précoce, de sorte que le pronostic est favorable dans 90% des cas.
  • Sclérose nodulaire. En raison des symptômes, il peut se déguiser en maladie virale, ce qui affecte les tactiques de traitement. Mais même dans de tels cas, un résultat favorable est de 85%.
  • Lymphome avec lymphopénie. Il diffère dans la lésion locale, par conséquent, avec un traitement correctement prescrit, une récupération complète est possible même aux stades terminaux.
  • Forme nodulaire avec une prédominance de lymphocytes. A une évolution bénigne, cependant, les difficultés de traitement sont associées à des attaques constantes d'agents infectieux tiers.
  • Anaplastique. L'une des formes les plus agressives de lymphomes à cellules T. Peu réactif au traitement et souvent mortel.

Lymphome pendant la grossesse

Il n'est pas rare qu'un processus malin soit détecté pendant la grossesse. La prise en charge de ces patients et le pronostic dépendent de plusieurs facteurs. Dans la plupart des cas, grâce aux techniques thérapeutiques modernes, les oncologues sont capables de préserver les fonctions de reproduction et de favoriser un accouchement normal. De plus, un traitement prescrit avec compétence n'a pas d'effet négatif sur le fœtus. Si une femme est en rémission, le médecin surveille régulièrement son état pendant la grossesse et après l'accouchement. Avec un cours de pathologie agressif, le patient dans une position délicate se voit prescrire une chimiothérapie épargnante. Si vous ne pouvez pas faire face, la question se pose de l'avortement et de l'infusion de puissants cytostatiques. Cependant, de telles tactiques sont utilisées assez rarement, car le fond hormonal d'une femme enceinte inhibe dans la plupart des cas la croissance tumorale..

Enfants et lymphome: pronostic

Le pronostic de la maladie dans les stades initiaux après le traitement est réussi à 99%. Au troisième stade, ce chiffre diminue à 95%. Et seulement un dixième des enfants ont des rechutes à l'âge d'environ 18 ans. Dans ce cas, le pronostic dépend directement du temps: plus l'enfant tombe à nouveau malade tard, plus le risque d'une issue défavorable est élevé. Le traitement des lymphomes ne doit être effectué que par un spécialiste hautement qualifié. Vous pouvez trouver de tels médecins en utilisant notre service Doctors Online. Avec un diagnostic de lymphome, vous ne devriez jamais abandonner. Choisissez simplement un spécialiste et prenez rendez-vous avec lui. Vous ou vos proches avez toujours une chance de rémission complète, l'essentiel est de faire confiance à un oncologue expérimenté et de suivre avec précision toutes ses recommandations.

Lymphogranulomatose: symptômes, prise de sang, pronostic

Récemment, les maladies associées à l'oncologie sont devenues plus fréquentes, ce qui apporte aux gens de nombreux inconvénients et sensations douloureuses. Certains d'entre eux sont incurables et mortels, d'autres se prêtent à un ajustement thérapeutique et ne sont pratiquement pas dangereux pour la vie et la santé..

Le deuxième type de maladie est la lymphogranulomatose, dont le traitement efficace a été découvert dans les années 1970. Que se passe-t-il dans le corps humain pendant cette maladie? Quels sont les symptômes de la lymphogranulomatose et de la numération globulaire chez l'adulte? Quelles sont les méthodes de traitement de la maladie? Ces problèmes sont traités dans l'article.

Définition de la maladie

La lymphogranulomatose est une maladie oncologique causée par le développement de tumeurs dans le corps humain. Il n'affecte pas les organes internes eux-mêmes, mais le tissu lymphoïde. En se développant dans les ganglions lymphatiques (principalement ceux du cou), le processus oncologique se propage à travers les capillaires sanguins et les vaisseaux jusqu'au foie, à la rate, à la moelle osseuse, etc..

Par conséquent, le tout premier examen diagnostique qui aidera à déterminer la maladie est un test sanguin. Les symptômes de la lymphogranulomatose sont très similaires aux manifestations de divers cancers: croissance rapide des néoplasmes, métastases, intoxication et épuisement du patient.

La lymphogranulomatose est observée principalement chez les hommes (les femmes en souffrent une fois et demie à deux fois moins). Le plus souvent, il se manifeste à l'âge de vingt à trente ans et après cinquante ans..

Les causes de la lymphogranulomatose, dont les symptômes et les indicateurs du test sanguin seront indiqués dans cet article.

Les coupables de la maladie

Les causes spécifiques de l'apparition de la maladie n'ont pas été identifiées. Cependant, il a été établi que l'une des causes de la lymphogranulomatose (dont la photo est présentée ci-dessous) est la pathologie du système immunitaire humain.

En outre, les maladies virales et infectieuses peuvent influencer le développement de la tumeur. Cela peut être vu à partir d'études ADN de la lymphogranulomatose, dont les analyses aident à détecter le virus de l'herpès d'Epstein-Barr dans la molécule tumorale.

De plus, la manifestation de la maladie peut être affectée par une exposition aux rayonnements due aux rayons X et à l'ionisation, des produits chimiques qui pénètrent dans le corps par la nourriture ou l'air, une prédisposition génétique.

Les symptômes de la maladie

Quelles sont les manifestations (ou symptômes) de la lymphogranulomatose? Une prise de sang est prescrite en urgence par le médecin traitant en cas de déviations évidentes et d'inconfort dans le corps.

Tout d'abord, il s'agit d'une augmentation des ganglions lymphatiques sous la mâchoire et sur le cou (moins souvent dans l'aine et les aisselles). Les formations sous la peau peuvent être grandes, et au début elles sont indolores et facilement mobiles. Cependant, cela ne se produit qu'à un stade précoce de la maladie. Plus tard, les ganglions lymphatiques affectés se rejoignent, deviennent plus denses et plus gros.

Au fil du temps, le processus tumoral se propage à différents systèmes lymphatiques situés dans tout le corps..

Si le foyer de la lymphogranulomatose se trouve sur le cou, les symptômes supplémentaires de la maladie comprennent: des crises de toux (au cours desquelles les antitussifs ordinaires n'aident pas), un essoufflement, des difficultés à avaler, un gonflement du visage, du cou et des membres, une transpiration abondante, une forte fièvre, la constipation ( en alternance avec la diarrhée), la perte de poids, etc..

Si la lymphogranulomatose prend naissance dans la région de l'aine, d'autres signes apparaîtront: légère érosion, forte fièvre, sensation de nausées et de vomissements, douleurs articulaires et musculaires.

Et si vous trouviez ces symptômes chez vous? Il est important de ne pas paniquer et de consulter un médecin. Le spécialiste vous prescrira les diagnostics nécessaires en fonction de vos plaintes personnelles et des symptômes généralement acceptés de la lymphogranulomatose. Un test sanguin, que l'on vous demandera de faire dans un hôpital, fournira une image plus complète de votre état..

Que rechercher et pourquoi?

Leucocytes. Qu'Est-ce que c'est?

La première chose qui devrait intéresser les résultats d'un test sanguin pour la lymphogranulomatose est le nombre de leucocytes..

Les leucocytes sont un groupe de cellules sanguines de formes et de fonctions diverses, dont le principal domaine d'activité est de protéger l'organisme et de renforcer le système immunitaire. Ces globules blancs ont également un rôle essentiel dans le cancer. Ils sont capables de pénétrer dans l'espace intercellulaire afin d'absorber et de digérer les particules étrangères, y compris les cellules tumorales.

Parmi les autres indicateurs d'un test sanguin pour la lymphogranulomatose (dont les symptômes ont été décrits ci-dessus), les coefficients des basophiles, des neutrophiles, des éosinophiles, des lymphocytes et des monocytes sont distingués. Ce sont différents types de leucocytes, de structure et de fonction différentes. Parlons-en plus en détail.

Les basophiles sont dotés de la capacité de migrer du sang vers les tissus. En cours de destruction cellulaire, ils libèrent les substances nécessaires dans les tissus environnants, participant ainsi au développement de réactions inflammatoires et allergiques du corps.

Les neutrophiles absorbent et détruisent les corps étrangers, et produisent également des particules antibactériennes et des substances qui arrêtent l'intoxication.

Les éosinophiles pénètrent dans le site de l'inflammation et développent des anticorps spéciaux pour détruire complètement les cellules étrangères (cancéreuses, toxiques ou parasitaires).

Les lymphocytes dirigent l'activité protectrice de tous les leucocytes et produisent également les anticorps nécessaires pour repousser deux fois les corps étrangers lorsqu'ils sont réinfectés.

Les monocytes sont capables d'éliminer non seulement les particules étrangères, mais également leurs propres leucocytes, qui sont morts au cours de l'inflammation. Si un corps étranger ne peut pas être détruit, les monocytes l'entourent, empêchant ainsi la propagation du processus nocif.

Quelle est la norme pour la présence de leucocytes dans le sang et quels indicateurs aideront à déterminer la maladie? Nous en saurons plus.

Diagnostiquer la maladie

Si un patient a des antécédents de symptômes de lymphogranulomatose chez l'adulte, un test sanguin aidera à déterminer la maladie pour son diagnostic ultérieur..

Tout d'abord, le médecin traitant rédigera les instructions du patient pour les tests sanguins de laboratoire.

L'échantillonnage du biomatériau doit être effectué dans un établissement médical spécialisé, dans des conditions stériles et à jeun, afin que le médecin puisse voir le tableau complet de la maladie.

Diagnostic: formule sanguine complète

Un test sanguin général prélevé au doigt indiquera le nombre total de leucocytes et leurs variétés.

En cas de suspicion de tumeurs lymphatiques, à quoi devrait ressembler un test sanguin chez l'adulte? Les symptômes de la lymphogranulomatose (ses manifestations dans le sang) auront les indicateurs suivants:

  1. Un dépassement de la norme du nombre total de leucocytes (plus de 9 mille en 1 mm cube) peut être observé déjà au deuxième stade de la maladie.
  2. Une augmentation du pourcentage de neutrophiles coup de couteau (plus de six pour cent) est observée aux troisième et quatrième stades de la maladie.
  3. Une augmentation du nombre d'éosinophiles (plus de cinq pour cent).
  4. Une diminution significative des lymphocytes (moins de dix-neuf pour cent) en raison de leur destruction constante.
  5. Augmentation du taux de monocytes (plus de onze pour cent).
  6. Une augmentation de l'ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes). Pour les hommes, ce sera plus de 15 mm / heure et pour les femmes - plus de 20 mm / heure..

Que dire des indicateurs de l'analyse biochimique?

Chimie sanguine

Ce type de test sanguin pour la lymphogranulomatose indiquera une augmentation de la quantité de substances qui indiquera un fort processus inflammatoire dans le corps. Qu'est-ce qu'un test sanguin biochimique?

Tout d'abord, il s'agit de l'analyse des protéines de la phase aiguë. Il s'agit notamment de l'a2-globuline (la norme pour les hommes est jusqu'à 3,5 g / l, pour les femmes - jusqu'à 4,2 g / l), la protéine C-réactive (la norme va jusqu'à 5 mg / l), le fibrinogène (2-4 g / l), haptoglobine (jusqu'à 2,7 g / l), céruloplasmine (0,6 g / l). Si le patient a une lymphogranulomatose, ces indicateurs seront beaucoup augmentés.

Un autre test sanguin biochimique pour la lymphogranulomatose est les tests rénaux, qui devraient donner une évaluation globale du fonctionnement du foie. La destruction de substances nocives a lieu dans cet organe.Par conséquent, des indicateurs détaillés de l'état du foie deviendront un indicateur important de la définition des maladies tumorales..

Quelles sont les numérations globulaires générales pour la lymphogranulomatose reflétées dans les tests rénaux? Cela se réfère principalement au niveau de bilirubine.

La bilirubine est un pigment biliaire qui se forme lors de la destruction des globules rouges. Une augmentation de cette substance indique que le processus d'endommagement des érythrocytes progresse, ce qui signifie que le processus tumoral se développe rapidement et radicalement.

La norme de bilirubine totale pour une personne en bonne santé ne doit pas dépasser 20,5 μmol / L. Aux troisième et quatrième stades de la lymphogranulomatose, ces indicateurs seront largement dépassés.

Pendant la période de maladie, le niveau de la fraction non liée de pigment biliaire (plus de 20 μmol / l) peut être augmenté, ce qui indique le développement de métastases tumorales, et la croissance de la fraction liée de bilirubine (plusieurs fois supérieure à la norme de 5,1 μmol / l) peut être augmentée, ce qui sera refléter la pathologie de l'écoulement de la bile du foie.

À quoi d'autre devez-vous faire attention lorsque vous étudiez les résultats de l'analyse? Au niveau de l'alanine aminotransférase et de l'aspartate aminotransférase, une augmentation de laquelle indiquera la destruction des cellules hépatiques et d'autres organes importants. La norme des indicateurs ALT et ASAT pour les femmes et les hommes peut différer légèrement. Dans le premier cas, le niveau de substances ne doit pas dépasser 31 U / L, dans le second - 41 U / L. Avec la lymphogranulomatose, ces indicateurs peuvent être multipliés par dix, ce qui indiquera un fort processus inflammatoire dans le foie..

Est-il possible, sur la base des données de tests sanguins biochimiques, d'établir le diagnostic final de lymphogranulomatose? Non, cela nécessitera un examen plus approfondi du corps du patient, qui sera spécialisé et de nature individuelle..

Diagnostic ultérieur de la maladie

Si les tests sanguins effectués ont confirmé les soupçons du médecin traitant d'une maladie tumorale, le patient se verra proposer un diagnostic moderne de lymphogranulomatose, qui aidera à déterminer les foyers affectés et l'étendue de la progression de la maladie. Quelles seront les données de l'enquête?

Tout d'abord, il sera nécessaire de subir une radiographie, qui révélera une hypertrophie des ganglions lymphatiques dans l'abdomen et la poitrine, et détectera également le déplacement ou la compression de divers organes (œsophage, trachée, poumons, etc.).

La prochaine méthode de recherche obligatoire sera une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique, dont l'essence est que le patient est placé à l'intérieur du tomographe, où une irradiation aux rayons X est effectuée. En conséquence, des images détaillées et couche par couche de la zone étudiée seront obtenues, sur lesquelles la forme et la taille des ganglions lymphatiques affectés et des organes affectés seront clairement définies..

Une méthode importante pour diagnostiquer la lymphogranulomatose est l'échographie, qui aidera à évaluer non seulement la taille des ganglions lymphatiques, mais également leur densité et leur structure. De plus, à l'aide d'ultrasons, il sera possible d'établir la présence de métastases et leur nombre.

Les méthodes endoscopiques doivent également être référées à des méthodes efficaces d'examen des ganglions lymphatiques, dont l'essence est qu'un endoscope (un tube élastique allongé équipé d'une caméra vidéo) est inséré dans le corps et détermine ainsi visuellement le degré de croissance de la tumeur. En fonction des organes internes à examiner, l'endoscope est inséré par la bouche (pour visualiser la trachée, les bronches, l'estomac, le duodénum), par l'anus (pour une vue interne du gros intestin) ou par des ponctions dans la cavité abdominale.

Souvent, pendant l'endoscopie, une biopsie est réalisée (en prenant une partie des ganglions lymphatiques affectés pour un examen plus approfondi, ce qui peut montrer si les échantillons contiennent des cellules cancéreuses malignes).

Pour déterminer la présence de métastases dans le tissu osseux, une ponction sternale est réalisée, au cours de laquelle la moelle osseuse est prélevée.

Quelle que soit la différence entre la méthode de diagnostic de la lymphogranulomatose, elle aidera à déterminer rapidement et efficacement la présence d'une maladie tumorale particulière, ainsi que le volume de sa progression et de sa propagation. Ceci est très important pour prescrire un traitement de qualité et productif..

Méthodes et méthodes de traitement

Les traitements efficaces de la lymphogranulomatose comprennent:

  • radiothérapie;
  • chimiothérapie;
  • chirurgie.

Nous discuterons de ces méthodes plus en détail ci-dessous..

L'essence de la radiothérapie est que les zones touchées par une tumeur sont exposées aux rayonnements ionisants, détruisant ainsi les cellules cancéreuses. L'irradiation des organes affectés est effectuée simultanément pendant vingt procédures.

Ce type de traitement a le plus grand effet sur les premier et deuxième stades de la maladie. Si le patient a un troisième ou quatrième degré de lymphogranulomatose, un médicament est lié à la radiothérapie..

La chimiothérapie est capable de détruire les cellules tumorales, mais cela nécessite un régime correct de médicaments antibactériens. Le mode d'administration, les doses et le nombre de séances sont déterminés par le médecin traitant.

Parmi les médicaments anticancéreux les plus populaires administrés par voie intraveineuse ou par goutte à goutte, il y a «Adriamycin», «Bleomycin», «Cyitarbin», «Cyclophosphamide», «Vincritsin» et autres..

Les signes que le traitement médicamenteux est bénéfique pour le patient sont la réduction des ganglions lymphatiques et l'élimination des symptômes négatifs.

Si la radiothérapie et la chimiothérapie n'ont pas donné de résultats visibles, une intervention chirurgicale peut être recommandée, dont l'essentiel est de retirer un grand nombre de ganglions lymphatiques affectés qui compriment les organes internes..

Il peut également être nécessaire de retirer un organe interne dans lequel un processus pathologique irréversible s'est développé.

Prédire la maladie

Le pronostic de la lymphogranulomatose est assez optimiste. La maladie fait référence à des affections complètement traitables, en particulier si le patient a consulté un spécialiste au tout début du développement du processus tumoral et qu'un traitement rapide et de haute qualité a été effectué. Dans ce cas, il y a une récupération de 90% de tous les patients atteints de lymphogranulomatose..

S'ils ont demandé une aide médicale au troisième ou au quatrième stade de la maladie, un rétablissement complet n'est possible que chez quatre-vingts pour cent de tous les patients..

Cependant, même après une guérison complète, le patient doit se rappeler qu'une rechute de la maladie peut survenir. Vous devez être préparé à cela afin de remarquer le développement de la tumeur à temps et de consulter un spécialiste en temps opportun..