Principal
La prévention

Qu'est-ce que plusieurs fibromes utérins et comment le traiter

Les statistiques concernant les maladies du système reproducteur sont décevantes. Une femme sur deux en âge de procréer plus avancé, après avoir consulté un gynécologue, apprend la présence d'une formation myomateuse dans l'utérus. Il peut s'agir d'un nœud, mais le plus souvent, il y a plusieurs fibromes utérins.

À propos de la maladie

Un néoplasme bénin de l'utérus se développant dans sa couche musculaire (myomètre) est appelé myome (code CIM-10: D25 - léiomyome utérin). Il représente 12 à 25% de toutes les maladies gynécologiques. Si plusieurs nœuds myomateux sont formés, la tumeur est appelée multiple. Près de 80% des femmes atteintes de cette pathologie sont confrontées à un tel diagnostic..

Même plusieurs petits fibromes utérins affectent négativement le corps. La circulation sanguine dans l'organe affecté devient plus forte et redistribuée, le fond hormonal local est perturbé, les caractéristiques physiologiques et anatomiques de l'utérus changent. Dans la zone des ganglions myomateux, une hypertrophie et une hyperplasie du myomètre se produisent, des signes caractéristiques de la grossesse apparaissent, la contractilité diminue.

La maladie affecte les femmes ménopausées et en période de reproduction tardive de 40 à 50 ans. Récemment, de plus en plus de pathologies sont retrouvées chez les patients de moins de 35 ans. Les jeunes (jusqu'à 20 ans) ne représentent pas plus de 1% et demi des cas.

Pourquoi la pathologie se produit

Le néoplasme se développe en raison d'un dérèglement de la croissance des cellules dans la paroi musculaire de l'utérus. Il existe de nombreuses raisons à la survenue d'une pathologie dans le corps féminin, mais les experts en distinguent deux principales: les changements des niveaux hormonaux et les dommages mécaniques du myomètre. Les avortements, le curetage diagnostique, les dispositifs intra-utérins, les processus inflammatoires dans le corps de l'utérus deviennent les rudiments de la future formation tumorale.

D'autres facteurs affectant l'apparence des ganglions myomateux comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • stress constant, fatigue chronique;
  • mauvaise écologie du lieu de résidence, travaux nuisibles;
  • diminution de la défense immunitaire du corps;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux, y compris les contraceptifs;
  • perturbations dans le travail du système endocrinien;
  • obésité;
  • abstinence prolongée des rapports sexuels;
  • effort physique excessif sur le corps.

La croissance des fibromes peut être provoquée par: absence de grossesse et d'allaitement jusqu'à 30 ans, puberté prématurée, troubles métaboliques, mauvaises habitudes.

Les principaux symptômes

Le tableau clinique de la maladie dépend de l'emplacement, de la taille et du nombre de formations myomateuses. Le plus souvent, les petites tumeurs qui se développent à la surface de l'utérus vers la cavité abdominale ne se manifestent en aucune façon jusqu'à ce qu'elles atteignent une taille critique. Mais le myome utérin multinodulaire de grande taille interfère avec le travail des organes voisins et se caractérise par des symptômes sévères (problèmes de miction, défécation).

La croissance d'un néoplasme dans l'utérus s'accompagne des symptômes suivants:

  • les saignements menstruels deviennent abondants et prolongés, accompagnés de crampes douloureuses;
  • des pertes vaginales inhabituelles apparaissent;
  • dans la période entre les menstruations, les saignements acycliques (métrorragie) sont perturbés;
  • il y a un inconfort, une sensation de corps étranger dans le bas de l'abdomen;
  • le ventre augmente de volume sans raison apparente (grossesse, suralimentation).

Une perte de sang importante entraîne une anémie accompagnée de faiblesse, de pâleur, de vertiges, d'évanouissements et d'aggravation de l'état général de la femme. Les gros fibromes peuvent pincer la veine cave inférieure, provoquant un essoufflement et une fréquence cardiaque rapide.

Comment identifier la maladie

En cas de myome utérin multiple, un facteur important est la visualisation et la détermination de la nature de la structure interne de la tumeur. En plus d'un examen gynécologique, des tests sanguins pour les hormones et une étude des pertes vaginales sont prescrits.

Pour un diagnostic précis, il est nécessaire de réaliser les activités suivantes: hystéroscopie, radiographie, IRM avec contraste, laparoscopie, dopplerométrie, histologie du grattage, échographie, métrosalpingographie, biopsie.

Quels types existe-t-il

Les fibromes utérins multiples sont classés en fonction de leur taille et de leur emplacement. S'il y a une accumulation de ganglions myomateux dont la taille dépasse 6 cm, ces tumeurs sont considérées comme grandes. L'éducation moyenne comprend 3-4,5 centimètres et petite - jusqu'à deux.

Les ganglions myomateux se développent de manière inégale sur une longue période. Le plus souvent, lors de l'examen, des formations sont révélées à différents stades de développement. Le tableau clinique global se compose de signes individuels caractéristiques de chaque tumeur.

Les fibromes apparaissent dans la couche musculaire de l'organe à la suite d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines. Plusieurs cellules du myomètre se développent pathologiquement rapidement, ce qui conduit à l'apparition d'un petit nœud, et après la capsule du futur néoplasme.

À condition que le nombre d'œstrogènes ne revienne pas à la normale, le fibrome continuera à se développer jusqu'à ce qu'il atteigne une taille critique. Dans la pratique médicale, un cas a été enregistré lorsqu'une tumeur bénigne pesait plus de 60 kg.

Il existe une autre division des formations myomateuses, basée sur l'endroit et dans quelle direction il pousse. Le nœud sous-séreux prend naissance dans la partie externe de l'utérus, se développe dans la cavité pelvienne. La tumeur appuie sur les organes voisins et provoque une gêne. Ne change pas significativement le cycle menstruel.

Interstitiel ou intramural - se forme et se développe dans l'épaisseur de la couche musculaire de l'utérus. Il est simplement appelé intermusculaire. Ce type de tumeur provoque une augmentation uniforme de l'organe affecté, des saignements cycliques sévères, une compression. Si le néoplasme se développe trop rapidement, des gonflements ou des signes de nécrose apparaissent, la femme s'inquiète de la douleur intense.

Le myome sous-muqueux ou sous-muqueux se développe dans la cavité de l'organe sous une fine couche muqueuse tapissant sa surface interne. Dans ce cas, les symptômes de la maladie sont aggravés. Cervical - est assez rare (5%), localisé dans la couche musculaire du canal cervical étroit. Si la tumeur est volumineuse, la lumière est complètement bloquée, ce qui ne permet pas à une femme de devenir enceinte, accompagnée de diverses pathologies et de fortes douleurs.

Le myome intramusculaire ou intramural prend naissance dans la couche musculaire moyenne. Cela entraîne une prolifération de l'utérus, des irrégularités menstruelles, des douleurs dans la région pelvienne. Une femme peut avoir des ganglions du même type, plusieurs à la fois, ou en combinaison avec d'autres changements pathologiques (formations kystiques, endométriose).

Myome utérin sous-muqueux

La formation sous-muqueuse représente plus de 30% de tous les fibromes détectés. Les femmes en âge de procréer de 20 à 40 ans font face à une pathologie. Apparaît rarement dans la période postménopausique et les tumeurs préexistantes régressent généralement. Aucun cas de fibromes n'a été détecté chez les filles avant les premières règles (premières règles).

Le myome sous-muqueux multiple se développe assez rapidement. Il s'accompagne de symptômes prononcés, ce qui permet de diagnostiquer et de commencer le traitement à temps. Selon les statistiques, une femme sur cinq avec des fibromes ne peut pas tomber enceinte et la seule raison est les ganglions tumoraux..

Myome sous-séreux interstitiel et interstitiel

Le nœud intramural se développe dans la couche musculaire de l'utérus et ne quitte souvent pas le myomètre. Dans de rares cas, une tumeur fait saillie vers l'extérieur ou dans une cavité d'organe. Une telle éducation est diagnostiquée le plus souvent - dans 95% des cas..

Le myome interstitiel-sous-séreux, qui survient dans l'épaisseur musculaire de l'utérus, est beaucoup moins fréquent, après quoi il se développe en direction de la paroi externe de l'organe. En fin de compte, la tumeur devient sous-séreuse, située à l'extérieur. Un tel myome ne se fait pas sentir longtemps et est découvert par accident (échographie planifiée, examen gynécologique). Localisés dans la cavité ectopique, les nœuds n'interfèrent pas avec le processus de conception et le cycle menstruel normal.

Comment se passe la grossesse avec plusieurs fibromes

Si une femme connaît la présence d'une pathologie de l'organe génital, il est recommandé de suivre d'abord un traitement, puis de planifier un ajout à la famille. Malgré le fait que le myome est une tumeur bénigne, il provoque souvent des fausses couches et des écarts dans le développement de l'enfant. De plus, les gros fibromes utérins multiples deviennent un sérieux obstacle à la conception..

Pendant la grossesse, le fond hormonal du corps féminin change, ce qui fournit un terrain fertile pour la croissance et le développement des ganglions myomateux. Au cours des trois premiers mois, le volume de la tumeur peut augmenter jusqu'à deux fois. Un tel néoplasme entraînera la compression des organes et des vaisseaux sanguins, le détachement du placenta, le tonus utérin, affectera négativement le développement du bébé et l'accouchement ultérieur..

Complications possibles

Une maladie détectée inopinément peut entraîner de graves complications, à la suite desquelles une femme est menacée de perte complète de l'utérus et d'infertilité. Les saignements abondants provoquent une anémie, qui s'accompagne d'étourdissements, de faiblesse, de perte de conscience.

Les gros nœuds myomateux interfèrent avec le fonctionnement normal des organes voisins, provoquant une miction altérée, une défécation, des pathologies cardiovasculaires. Les femmes enceintes sont confrontées à plusieurs fibromes: naissance prématurée, hypoxie fœtale, fausse couche, saignement sévère.

Le processus de mort et de décomposition du tissu tumoral (nécrose) met la vie en danger. Elle s'accompagne d'une forte fièvre, de douleurs dans le bas-ventre, de tachycardie, de sécheresse de la bouche, de nausées, de vomissements et d'autres signes d'intoxication corporelle. L'absence de traitement entraînera une inflammation du péritoine (péritonite).

Comment se débarrasser de

Le médecin décide des tactiques de traitement en fonction des résultats de l'étude. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte l'âge de la patiente, son mode de vie, la présence de mauvaises habitudes, la taille et la nature de la tumeur, les symptômes, les maladies concomitantes, les contre-indications à l'un des types de thérapie, le désir de devenir mère à l'avenir.

Dans chaque cas, le médecin aborde la solution du problème individuellement. Il existe plusieurs façons de se débarrasser de plusieurs fibromes: chirurgicale et conservatrice. En complément, la médecine traditionnelle est utilisée.

Un traitement conservateur

Les médicaments sont utilisés pour traiter les petits ganglions myomateux qui ne dépassent pas deux centimètres. La durée du cours est de 3 à 6 mois. Les médicaments les plus couramment prescrits sont: GnRH, antiprogestines, anti-œstrogènes, antigonadotropes, gestagènes.

Des dispositifs intra-utérins (Mirena) et des suppositoires vaginaux ou rectaux (Tukofitomol, Propolis, Fitoraksin) sont également utilisés. Le principal inconvénient du traitement médicamenteux est que la tumeur peut reprendre sa croissance après l'arrêt du cours. De plus, les médicaments hormonaux provoquent une ménopause forcée, qui s'accompagne d'un spectre de signes climatériques caractéristiques.

Intervention chirurgicale

Les formations myomateuses moyennes et grandes, ainsi que les fibromes qui ne répondent pas au traitement conservateur, sont recommandés pour être éliminés à l'aide de la chirurgie.

Selon les indications, la femme se voit prescrire une myomectomie, une laparotomie, une hystérorésectoscopie. La chirurgie peut conduire à l'infertilité.

Les méthodes mini-invasives comprennent l'ablation par FUS et l'embolisation de l'artère utérine. De telles procédures vous permettent de sauver l'utérus, d'augmenter les chances de grossesse à l'avenir et la période postopératoire ne prend pas beaucoup de temps..

Médecine douce

En médecine traditionnelle, les infusions, les décoctions et les douches vaginales à base de plantes médicinales sont largement utilisées pour traiter plusieurs fibromes utérins. Les graines de lin, qui contiennent des anti-œstrogènes, sont utiles. Le bouillon soulage l'inflammation, rétablit l'équilibre hormonal, combat les carcinogènes.

Il est recommandé de prendre l'utérus de sanglier, la bardane, l'agripaume, la chélidoine, l'origan, le mélilot. Les herbes sont utilisées seules ou mélangées dans des proportions spécifiques.

Avec le myome utérin multiple, l'automédication est inacceptable. Toute thérapie est effectuée sur recommandation et sous la surveillance d'un médecin. Si des effets indésirables apparaissent, vous devez immédiatement informer le médecin pour remplacer ou ajuster le schéma thérapeutique.

Myome utérin multiple et son traitement

Les maladies bénignes des organes génitaux féminins, y compris le myome utérin multiple, en termes de prévalence atteint 50% de tous les cas. Le myome multiple (fibromes) se trouve plus souvent en âge de procréer, ce qui nuit considérablement à la fertilité de la femme. Malheureusement, le fait de la présence de fibromes n'est pas immédiatement détecté et peuvent donc atteindre de grandes tailles. Dans ce cas, le traitement conservateur n'est pas utilisé, la préférence est donnée à la méthode chirurgicale, jusqu'à l'opération de prélèvement d'organe (hystérectomie).

Qu'est-ce que plusieurs fibromes utérins

Les fibromes multiples sont caractérisés par la formation de nœuds (tumeurs) à partir de muscles lisses (myomètre). Les nœuds sont formés d'une seule cellule mutée capable d'une croissance incontrôlée. Lors de l'examen d'un fibrome, il s'agit d'un néoplasme mou (léiomyome) ou dense (fibrome). Les nœuds du myome multiple sont situés séparément les uns des autres et sont séparés par le myomètre normal. Les ganglions myomateux peuvent être de petit volume ou atteindre des tailles énormes, modifier considérablement la forme de l'organe, ce qui conduit à une violation du système reproducteur chez une femme.

Les nœuds n'ont pas de capsule, par conséquent, s'ils sont petits, ils peuvent être expulsés de l'organe. Chacun des myomes multiples se nourrit d'une artère, si l'approvisionnement en sang est perturbé, une nécrose tumorale se produit et son retrait urgent est nécessaire. Très rarement, une malignité ou une dégénérescence sarcomateuse des ganglions se produit.

Les raisons

Les causes des fibromes utérins nodulaires sont inconnues, mais de nombreux facteurs de risque ont été identifiés qui affectent directement leur survenue. Facteurs de risque associés au développement de plusieurs fibromes:

  1. Les règles précoces à 10 ans et moins augmentent la division des cellules myométriales et le risque de mutation.
  2. Histoire sans travail.
  3. Âge de la femme 40-50 ans.
  4. Obésité.
  5. Une alimentation riche en viande rouge.
  6. Manque d'activité physique.
  7. Fumeur.
  8. Hérédité.
  9. L'apparition de troubles hormonaux.
  10. Histoire de l'avortement.

Il existe plusieurs théories sur l'apparition de néoplasmes dans l'organe génital. L'un d'eux prouve que le déséquilibre des hormones, avec une augmentation des œstrogènes et de la progestérone, contribue à la croissance du myomètre et à la formation de ganglions. La théorie génétique est basée sur une augmentation, dans la durée initiale, des cellules myométriales, la prédisposition génétique des personnes dans la famille desquelles il y a eu des cas de maladie.

Une autre cause de fibromes multiples est toute lésion de la couche musculaire (infection, chirurgie, curetage, dispositif intra-utérin). Dans la cellule endommagée, un facteur de croissance est libéré, qui transforme les récepteurs hormonaux. À cet égard, ils commencent à absorber une grande quantité d'oestrogène et de progestérone, augmentant en taille, tandis que le niveau de fond hormonal reste normal.

Avec des symptômes

Les fibromes multiples chez la plupart des patients ne provoquent aucun symptôme de la maladie pendant une longue période. Le plus souvent, les néoplasmes sont détectés par hasard lors d'un examen gynécologique. Dans un premier temps, le diagnostic repose sur l'élargissement de l'utérus et sa déformation..

Les symptômes cliniques de la maladie dépendent directement de l'emplacement des ganglions, du type, de la taille et de la nature de sa croissance. Il faut se rappeler qu'une augmentation du corps utérin peut provoquer d'autres maladies..

Les principaux symptômes de plusieurs fibromes:

  • Changement du cycle menstruel.
  • Signes de compression des organes adjacents:
    • Lorsque la vessie est comprimée, il y a une augmentation de la miction.
    • Compression partielle des uretères avec dysfonctionnement urinaire.
    • Obstruction urétrale lorsque le néoplasme est situé sur le col de l'utérus.
    • Constipation, occlusion intestinale causée par la compression du côlon sigmoïde ou du rectum.
  • Avec plusieurs fibromes utérins de grande taille, l'abdomen augmente de volume.
  • Douleurs crampantes à la naissance d'un nœud sur la jambe d'un type sous-muqueux.
  • Maladies chroniques des veines des membres inférieurs.
  • Le symptôme le plus courant est l'hyperpolyménorrhée, caractérisée par une douleur constante dans le bas de l'abdomen, des menstruations abondantes, prolongées et douloureuses.
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

La douleur dans le sacrum et le bas du dos se produit avec des tumeurs de la paroi postérieure, qui serrent les plexus nerveux.

La violation du cycle menstruel conduit au développement d'une anémie. Les tumeurs myomateuses situées dans le corps de l'utérus et des trompes de Fallope perturbent la fertilité de la femme, conduisant à l'infertilité. Il existe une tendance au développement de maladies du sein causées par un déséquilibre hormonal. La torsion du pédicule du myome entraîne l'arrêt de l'apport sanguin et sa nécrose, provoquant une douleur aiguë intense, une intoxication et nécessite un retrait immédiat.

Fibromes utérins multiples et grossesse

Les fibromes multiples - une pathologie observée chez les femmes en âge de procréer, respectivement, a un impact direct sur le début et le déroulement de la grossesse. Chez les patientes avec un diagnostic de myome, la fertilité est préservée, mais le début de la grossesse sera déterminé par l'emplacement, la taille et le nombre de tumeurs myomateuses. Les nœuds dans la région des trompes de Fallope interfèrent avec le passage de l'œuf dans la cavité utérine, conduisant à une grossesse extra-utérine. Les néoplasmes du col de l'utérus et du canal cervical interfèrent avec la pénétration du sperme. De multiples tumeurs du corps de l'utérus perturbent l'implantation de l'embryon, ce qui est associé à une déplétion de l'épithélium due à un saignement prolongé, à une augmentation du tonus utérin, à une déformation des organes.

Avec le début de la grossesse et la présence de formations tumorales, une femme doit être préparée aux complications pouvant survenir pendant la grossesse et l'accouchement. Problèmes pouvant survenir pendant la grossesse:

  1. La croissance rapide des nœuds au cours du premier trimestre peut être une menace de fausse couche.
  2. Interruption spontanée de grossesse.
  3. La grossesse peut ne pas se développer.
  4. Risque élevé de saignement utérin.
  5. Pathologie de l'attachement placentaire.
  6. Insuffisance placentaire.
  7. La menace d'une naissance prématurée.
  8. Retard de croissance fœtal associé à une hypoxie.
  9. Prééclampsie (hypertension artérielle, œdème sévère, protéines dans les urines, développement de convulsions).
  10. Position et présentation anormales du fœtus.
  11. Rupture du placenta.

L'accouchement peut être compliqué par une anomalie du travail avec hypoxie fœtale et hémorragie post-partum.

Avant de planifier une grossesse, une femme doit subir un examen et exclure les maladies utérines.

Types

Les nœuds myomateux se distinguent par plusieurs caractéristiques et classifications. En fonction de l'emplacement des nœuds par rapport à l'utérus, il y a:

  • Les tumeurs sous-muqueuses (sous-muqueuses) se développent sous la paroi interne de l'organe.
  • Les nœuds intrastitiels (intramuraux) sont situés dans l'épaisseur du tissu musculaire de l'organe.
  • Sous-péritonéal (sous-séreux) se trouvent sous la membrane externe, la croissance est dirigée dans la cavité abdominale.
  • Le myome cervical chevauche le col de l'utérus et le canal cervical, sa fréquence atteint 5% de tous les types.
  • Le nœud sur le pédicule est séparé du myomètre, fait saillie dans la cavité utérine ou dans l'espace abdominal, la nutrition se fait par une artère qui passe dans le pédicule de la tumeur.

La taille des fibromes peut être petite et aller de quelques millimètres à 2 cm, les petits (moyens) atteignent 7 cm, les gros nœuds sont considérés comme plus grands que 10 cm, plus de 10 cm - géants.

Avec plusieurs myomes, l'organe peut contenir simultanément des tumeurs de localisation et de taille différentes..

La dégénérescence du myome bénin en une formation maligne n'est pas exclue, dans le cadre de laquelle il est habituel de distinguer les degrés de différenciation des ganglions, afin de ne pas manquer le moment de la tumeur maligne.

Diagnostique

Le diagnostic des fibromes est effectué non seulement pour détecter les tumeurs - sa tâche principale est de différencier la tumeur des autres maladies des organes pelviens.

Les méthodes de diagnostic suivantes sont distinguées:

  • Un examen gynécologique bimanuel révélera une augmentation de l'utérus et déterminera d'autres tactiques.
  • L'examen cytologique des frottis du col de l'utérus déterminera la présence d'une inflammation, d'une infection et de cellules atypiques.
  • Détermination du taux d'hCG, exclusion de grossesse.
  • Biopsie par aspiration ou curetage.
  • L'échographie transabdominale et transvaginale est le premier maillon du diagnostic instrumental et le «gold standard» pour le dépistage des femmes ayant une masse pelvienne importante. Cela aidera à déterminer le nombre, l'emplacement et la taille des nœuds..
  • L'échohystérographie avec introduction de contraste dans la cavité utérine, vous permet de détailler l'emplacement du nœud et de choisir le bon traitement.
  • Tomodensitométrie avec contraste.
  • Tomodensitométrie en spirale.
  • L'imagerie par résonance magnétique avec et sans contraste déterminera non seulement la localisation, mais également la nature de la formation, en distinguant une tumeur maligne d'une tumeur bénigne.
  • Hystérosalpingographie.
  • La sonohystérographie vous permet d'identifier même les formations mineures de la cavité utérine.
  • En cas de violation de la miction, pour le diagnostic différentiel, une cystoscopie est effectuée.
  • Laparoscopie diagnostique.

Un test sanguin général et biochimique, une détermination des niveaux hormonaux, une analyse d'urine est obligatoire dans le diagnostic de plusieurs fibromes et de maladies concomitantes..

Traitement

Après avoir diagnostiqué plusieurs fibromes, le traitement est sélectionné individuellement. Le choix des tactiques et du type de thérapie dépend du nombre de nœuds, de leur emplacement, de leur taille. L'âge de la femme, la présence d'enfants, l'intérêt pour la préservation de l'organe et la fonction reproductrice sont d'une grande importance..

Il existe des méthodes de traitement conservatrices et chirurgicales.

Un traitement conservateur

Un traitement conservateur ou médicamenteux pour plusieurs fibromes est acceptable comme approche attentiste chez les patients présentant de petits nœuds et ne se plaignant pas. Pendant cette période, une femme est sous la surveillance d'un médecin, assiste à une consultation gynécologique 4 fois par an, effectue une échographie 2 fois par an, un oncocytogramme et une prise de sang générale sont obligatoires.

Le patient doit éviter les traitements thermiques et de physiothérapie qui peuvent accélérer la croissance tumorale. La méthode conservatrice comprend les médicaments suivants:

  • Contraceptifs oraux à faible et à forte dose.
  • Les progestatifs réduisent l'hypertrophie épithéliale, le plus souvent un dispositif intra-utérin est utilisé pour affecter directement la tumeur.
  • La Gn - RG (hormone de libération des gonadotrophines) est le seul médicament qui réduit plusieurs ganglions myomateux et nivelle les symptômes de la maladie. L'utilisation est limitée et est de 6 mois en raison d'effets secondaires. Après l'annulation, les tailles des tumeurs reviennent à leur origine.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés comme analgésiques.
  • L'acide tranexamique est un agent hémostatique efficace.
  • Les inhibiteurs d'aromatase d'origine stéroïdienne et non stéroïdienne ont des effets antitumoraux.
  • Modulateurs des récepteurs de la progestérone.

Il est impératif de traiter les maladies concomitantes et les processus pathologiques causés par le myome multiple.

Chirurgie

Le traitement chirurgical de plusieurs fibromes est la méthode de choix et a certaines indications:

  1. Périodes longues et abondantes.
  2. Syndrome de douleur persistante.
  3. Perturbation du travail des organes apparentés.
  4. Énorme gonflement.
  5. Progression de la croissance d'au moins une tumeur.
  6. Augmentation de la tumeur à la ménopause.
  7. Infertilité due aux fibromes.
  8. Torsion des jambes et nécrose tumorale.

Le mode opératoire est déterminé individuellement, en fonction des caractéristiques de la maladie et du corps féminin.

La méthode de choix pour un patient en âge de procréer est la chirurgie de préservation des organes avec un accès mini-invasif:

  • Myomectomie hystéroscopique - élimination des formations sous-muqueuses jusqu'à 6 cm à travers le vagin.
  • Avec la disposition interstitielle des ganglions myomateux, une myomectomie laparoscopique est réalisée.
  • Cathétérisme sélectif percutané de l'artère utérine par technique radiologique.

Dans le cas où le nombre de néoplasmes est supérieur à 4, le médecin préfère la chirurgie abdominale - ablation de l'utérus avec le col de l'utérus. Avec des myomes multiples, l'utérus perd sa capacité contractile et continue de saigner pendant une longue période, entraînant une perte de sang sévère, jusqu'au développement d'un choc hypovolémique. Dans ce cas, le seul traitement est l'hystérectomie - ablation de l'utérus.

Avant l'opération, la préparation est effectuée, elle vise à lutter contre l'anémie.Pour cela, des médicaments antianémiques contenant du fer sont prescrits. Dans les deux à trois mois avant l'ablation chirurgicale des fibromes, Gn-RG est prescrit. Le médicament de ce groupe réduit l'apport sanguin dans le néoplasme, ralentit sa croissance, réduit le risque de perte de sang per et postopératoire, permet une chirurgie endoscopique et préserve l'organe génital. Après l'opération, il est conseillé à la femme de rester calme le premier jour, de s'abstenir de tout rapport sexuel pendant 2-3 mois et de se protéger d'une grossesse pendant au moins 6 mois.

Les fibromes multiples sont une pathologie courante chez les femmes après la puberté. Des visites opportunes à la clinique prénatale vous permettront d'identifier la maladie à un stade précoce, de choisir le bon traitement et de vous préparer à la grossesse.

Trois approches principales du traitement des fibromes utérins

Le myome de l'utérus est un fibrome, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur ne dépassant pas quelques millimètres de diamètre; à mesure qu'elle grandit, son diamètre peut augmenter jusqu'à plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour estimer la taille du fibrome, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond utérin pendant la grossesse.

Causes d'occurrence

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (hérédité accablée).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles survient une hyperplasie de l'endomètre de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins et avortement, inflammation.
  5. Maladies des organes génitaux causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont la survenue est facilitée par des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète sucré, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. Utilisation de contraceptifs oraux (pilules).
  11. Rayonnement ultraviolet excessif.

Types de fibromes utérins

Il existe les types suivants de fibromes utérins:

  1. La formation pathologique intermusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche du myomètre.
  2. Le site abdominal (sous-séreux) de localisation du néoplasme se produit sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) pour ce type de pathologie, il est caractéristique que le néoplasme soit situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnectée (intraligamentaire) apparaît dans la région des ligaments utérins.

Symptômes

Dans les premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme au début du cycle menstruel a des crampes spastiques dans le bas de l'abdomen.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut avertir que les règles semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, un écoulement maculé d'impuretés sanguines apparaît.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou, au contraire, allongées.
  6. Le symptôme le plus alarmant est qu'une femme ne peut pas concevoir d'enfant..

Aux stades ultérieurs et ultérieurs de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. Augmentation de la douleur abdominale, qui irradie souvent vers les jambes ou la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'une augmentation du travail physique et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, tandis que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le fibrome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins), ce qui provoque chez la femme un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse.
  4. Un symptôme très inquiétant peut être l'apparition d'une image d'un abdomen aigu. De tels symptômes sont observés si la jambe du néoplasme est tordue et qu'une nécrose s'est développée à la suite d'une nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

Les fibromes peuvent être reconnus par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, une anémie se développe.
  2. Des maux de tête dans les régions temporales et des vertiges apparaissent.
  3. Des douleurs thoraciques peuvent apparaître.
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, combinés à un sentiment d'anxiété, de danger.

Pourquoi les fibromes sont dangereux?

Le myome de l'utérus ne constitue pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide n'est pas effectué, l'apparition de complications constitue une menace pour la vie du patient:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'un néoplasme bénin à un néoplasme malin, se manifestant sous la forme d'un cancer du col de l'utérus. Ce processus pathologique est facilité par une diminution de l'immunité. Une telle dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé. Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et vertiges.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Un évanouissement apparaît.
    • Perte de force et essoufflement.
    • Concentration et distraction altérées.
  • La nécrose tissulaire se produit en raison d'une altération du flux sanguin dans la jambe du nœud fibrome. Cela se produit le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë dans le bas-ventre.
    • La température corporelle monte brusquement à des niveaux critiques.
    • Des nausées peuvent apparaître, se transformant en vomissements.
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, les gros fibromes en croissance peuvent exercer une pression multiple sur les organes adjacents. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si une pression est appliquée sur la vessie, il peut être difficile d'uriner.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais la porter s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut interférer avec la sortie normale du fœtus du canal génital.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Le diagnostic exact des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. Avec lui, vous pouvez établir la taille du néoplasme, quel nœud, où se trouve son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite à des fins de biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure du fibrome.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux façons de traiter les fibromes utérins:

  1. Un traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, l'homéopathie, des herbes médicinales, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés..
  2. Chirurgie. La méthode implique des méthodes chirurgicales d'intervention.

Si une femme dont l'âge a dépassé la barre des 40 ans, qu'elle est en état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas le niveau de 12 semaines, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut être effectué sans chirurgie. Dans ce cas, il est très important qu'elle ne soit pas dérangée par la douleur et que le tableau clinique ne présente pas de symptômes aggravés..

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement contribue à la résorption des fibromes, à la réduction des néoplasmes, uniquement si le fibrome est petit et ne dépasse pas un cm et demi. Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire.

  • Le traitement avec des contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidon.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (non ménopausée). Dans ce cas, une diminution du niveau d'hormones est observée dans le corps de la femme et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Les premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser des infusions, des teintures et des décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Il est impossible de guérir complètement des fibromes utérins avec des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales..

    Lors du choix d'une telle méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, en fonction de leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, dont chacun exercera un certain effet thérapeutique:

    • Plantes antinéoplasiques. Ce groupe comprend les herbes:
      • Potentille des marais.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européenne.
      • Utérus de Borovaya.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Éleuthérocoque.
      • Schisandra chinensis.
      • Marais de Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes, dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • La tanaisie.
      • Herbe de rêve.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant la pause entre les cycles menstruels, il ne sera pas superflu d'utiliser les herbes suivantes:
      • Achillée.
      • Herbe de bourse de berger.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Les recettes suivantes sont utilisées pour la préparation de décoctions et d'infusions:

    • Prenez 30 grammes d'ortie et de millefeuille, versez de l'eau bouillante (250 ml) et versez dans un thermos. Insister sur le mélange obtenu pendant 3 heures et boire avant les repas 3 fois par jour, 80 ml.
    • Avec le diagnostic de fibromes, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, ils la boivent 3 tasses à café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de sanglier (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures alcoolisées, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour.
    • Broyez 10 grammes dans un hachoir à viande. racine de bardane, ajoutez un demi-litre d'eau chaude et laissez infuser pendant 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, il est possible de réappliquer la perfusion.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais également pour un usage externe, pour la douche et la mise en place de bains hygiéniques:

    • À cette fin, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y sont ajoutés. La solution est mélangée, un tampon imbibé est inséré dans le vagin pendant la nuit. Le lendemain, de l'huile de camphre est appliquée, un tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois.
    • L'herbe séchée de chélidoine dans le volume d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est filtrée et utilisée pour se doucher pas plus de deux fois par jour.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour sa préparation, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insistée pendant une nuit. Le matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Méthodes de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Une intervention chirurgicale devient une condition inévitable pour plusieurs raisons:

    1. Modifications de la taille de l'utérus âgées de plus de 12 semaines. Dans le même temps, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches..
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Mort et nécrotisation néoplasiques.
    4. Adhésion au myome utérin de l'adénomyose.

    Après un examen détaillé, le médecin décide d'opérer ou non le patient..

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie a lieu.
    2. Hystéroscopie. Pour une telle opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération est effectué par le vagin.
    3. Laparotomie. Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans laquelle une incision est pratiquée dans le bas de l'abdomen. Il est utilisé extrêmement rarement lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes d'un abdomen aigu (avec torsion du pédicule du myome suivi d'une nécrose).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, une méthode radicale est utilisée, l'ablation complète du corps de l'utérus (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est l'absence de sutures chirurgicales, la rééducation rapide d'une femme malade et la capacité de préserver la fertilité..

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps et d'observer les règles d'un mode de vie sain..

    Une femme a besoin de:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, maîtrisez les situations stressantes, si possible, gardez l'esprit tranquille et ne succombez pas à la panique dans un environnement difficile.
    • Adhérez aux règles d'une alimentation équilibrée. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes au grand air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforcer le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an, subir un examen médical et être examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, une fois par an, subir une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin.
    • Protégez-vous correctement des grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil.
    • En automne et au printemps, consommez en outre des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis des femmes sur les fibromes utérins:

    Quoi éviter avec les fibromes?

    Avec le développement de cette maladie, le respect de certaines règles est requis, ce qui ne permettra pas la progression rapide de ce type de pathologie:

    • Une femme malade ne peut pas utiliser de procédures basées sur un effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'un lieu de vacances, choisissez des pays au climat tempéré; en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Dormez au moins 8 heures par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Respectez toutes les prescriptions prescrites par le médecin.

    L'efficacité du traitement de cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et règlements sont respectés avant et après la chirurgie..

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et que le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas un bon résultat, et peut parfois nuire à la santé (utilisation déraisonnable et analphabète de plantes médicinales).

    Qu'est-ce que plusieurs fibromes utérins et comment le traiter

    Plusieurs fibromes utérins signifient au moins deux nœuds de myome. Ils peuvent varier en taille, en emplacement et en taux de croissance. Se manifeste par des douleurs tiraillantes et pressantes dans le bas de l'abdomen, des menstruations abondantes et prolongées, des saignements intermenstruels.

    Les symptômes et leur gravité dépendent de l'emplacement et de la taille des ganglions tumoraux. Diagnostiquer la maladie lorsqu'elle est examinée par un gynécologue, échographie des organes pelviens. Traitement - médicaments ou chirurgie.

    Ce que c'est

    Le myome de l'utérus est une formation bénigne dans le tissu musculaire d'un organe. Il se développe à la suite d'un déséquilibre des hormones sexuelles dans le corps. Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez la femme après 35 ans..

    Fibrome, fibromyome, léiomyome - ce sont tous les noms de fibromes, la seule différence réside dans le tissu à partir duquel la tumeur a commencé à se développer.

    Selon la CIM-10, les fibromes utérins appartiennent au groupe D25. Les types d'enseignement sont classés en fonction de leur localisation:

    • Myome sous-séreux (D2). Pousse sur la coquille externe de l'organe, dirigée dans la cavité pelvienne.
    • Intramural ou interstitiel (D1). Localisé dans la couche musculaire de l'utérus.
    • Sous-muqueux ou sous-muqueux (D0). Il pousse sur la paroi interne de l'organe, se développe dans l'endomètre, remplit la cavité utérine de grandes tailles.

    Le myome qui se développe entre les ligaments de l'utérus est appelé intraligamentaire.

    Une autre classification est basée sur la taille de la tumeur, qui est définie en centimètres ou en semaines, similaire à l'âge gestationnel. Les fibromes peuvent être:

    • Petites tailles - pas plus de 2 cm.
    • Moyen - 2 à 5 cm ou jusqu'à 12 semaines.
    • Grandes tailles - 5 à 10 cm ou plus de 12 semaines.

    Les tactiques de traitement dépendent de la taille des formations myomateuses..

    Nous vous recommandons de lire un article sur le danger des fibromes utérins. De là, vous en apprendrez sur les causes de l'éducation, les complications qu'elle provoque, les conséquences possibles et les méthodes de traitement..

    Les fibromes utérins sont-ils dangereux pendant la grossesse? Lisez ici.

    Fibromes utérins multiples: causes et symptômes

    Les médecins et les scientifiques ont du mal à nommer les raisons exactes de l'apparition de fibromes utérins. Il y a deux hypothèses:

    • Violation de la division cellulaire des tissus de l'utérus au stade du développement intra-utérin.
    • Dommages cellulaires en âge de procréer.

    Une grande importance est attachée au déséquilibre hormonal dans le corps, qui donne lieu à une croissance incontrôlée des cellules musculaires. Il s'agit principalement d'un excès d'œstrogènes dans le contexte d'une production insuffisante de progestérone.

    Le myome utérin se développe souvent dans le contexte d'autres pathologies hormono-dépendantes - adénomyose, endométriose de l'utérus, hyperplasie de l'endomètre, kyste ovarien, mastopathie.

    Facteurs pouvant provoquer une perturbation hormonale et le développement d'une tumeur nodulaire:

    • puberté précoce ou tardive;
    • les maladies endocriniennes;
    • maladie métabolique;
    • l'utilisation de la contraception orale;
    • Avortement;
    • absence de grossesse et d'accouchement;
    • manque de vie sexuelle.

    Les symptômes de plusieurs fibromes utérins dépendent de la taille de l'utérus. Avec une petite tumeur - jusqu'à 2 cm - une femme ne se soucie souvent de rien et la pathologie est diagnostiquée avec une échographie planifiée par accident.

    Fibromes utérins multiples

    Avec une augmentation des nœuds, les symptômes suivants apparaissent:

    • violation du cycle menstruel;
    • périodes abondantes et prolongées;
    • spotting entre les périodes;
    • saignement utérin;
    • syndrome de douleur dans l'abdomen, le bas du dos, le périnée.

    L'intensité des manifestations dépend du nombre de nœuds, de leur taille et de leur emplacement.

    Quelles complications peuvent être

    Des complications graves dans plusieurs fibromes surviennent avec une évolution prolongée et chronique de la maladie. Si non traité, les conséquences suivantes sont possibles:

    • Déficience en fer. Se produit à la suite de règles abondantes et longues ou de saignements intermenstruels entre les règles. La femme développe une faiblesse constante, des vertiges, des évanouissements sont possibles.
    • Torsion des jambes fibroïdes. Il se développe avec des mouvements brusques, une surcharge physique. Une complication est possible si plusieurs nœuds ont une structure spéciale, c'est-à-dire qu'ils sont attachés à l'utérus avec une jambe mince. Lors de la torsion, la purge interne s'ouvre. Il se manifeste par un syndrome abdominal aigu, une hospitalisation avec ablation d'urgence de la tumeur est nécessaire.
    • Nécrose du myome. Cela signifie le développement du processus de nécrose du tissu fibrome. Cela se produit en raison de la malnutrition de la tumeur. Manifesté par des douleurs abdominales aiguës, des nausées et des vomissements, une perte de conscience. Nécessite une intervention chirurgicale immédiate.
    • La naissance du nœud myomateux. C'est le nom du prolapsus de la tumeur de l'utérus au vagin. Ceci est possible si la formation se développe en direction du canal cervical. Manifesté par des crampes sévères, des saignements utérins.
    • Malignité de la tumeur. Dans environ 5% des cas de myome multiple de l'utérus, le développement d'un processus oncologique est possible, lorsque les cellules tumorales sont converties en malignes.

    Pendant la grossesse

    Avec de petits nœuds multiples, une femme a la capacité de concevoir un enfant s'ils n'interfèrent pas avec le mouvement du sperme. Si la tumeur n'interfère pas avec l'implantation de l'embryon dans la cavité utérine, une grossesse survient. Dans de tels cas, l'éducation n'est diagnostiquée que lors d'un dépistage échographique de routine. De multiples fibromes de petite taille vous permettent également de traverser toute la période de grossesse, si cela ne donne pas de complications.

    Des problèmes apparaissent dans de telles situations:

    • Localisation des fibromes sur le col de l'utérus - l'accouchement naturel est impossible, la césarienne est indiquée.
    • Plusieurs nœuds sous-muqueux - il n'y a pas de place pour l'embryon dans l'utérus pour l'implantation, il meurt.
    • Grande taille des ganglions tumoraux qui déforment le corps de l'utérus - provoquent une fausse couche ou une naissance prématurée.
    • Type interstitiel de fibromes - interfère avec la nutrition du placenta et du fœtus, empêche l'utérus de se contracter pendant l'accouchement.

    Les tumeurs sous-séreuses, dont la croissance est dirigée dans la cavité abdominale, sont les plus sûres pendant la grossesse. Ils n'interfèrent pas avec le développement normal du fœtus et l'accouchement naturel..

    Dans d'autres cas, il existe un risque de complications suivantes:

    • Fausse couche, qui se manifeste par des fausses couches précoces persistantes.
    • Naissance prématurée.
    • Insuffisance isthmique-cervicale.
    • Insuffisance placentaire entraînant une hypoxie fœtale.
    • Anomalies fœtales congénitales dues à la compression par les ganglions tumoraux.
    • Anomalies du travail et saignements utérins après l'accouchement.
    Détection des fibromes utérins pendant la grossesse

    Comment est diagnostiqué

    Pour identifier la pathologie, les méthodes suivantes sont nécessaires:

    • Examen par un gynécologue. À l'examen, l'utérus est plus grand que la normale, semble bosselé en raison de plusieurs nœuds. Si une pathologie est suspectée, une femme est envoyée pour un examen plus approfondi.
    • Ultrason. Avec une échographie, le médecin voit plusieurs tumeurs localisées dans différentes parties de l'organe. À l'aide de l'appareil, un spécialiste a la capacité de mesurer leur taille, d'évaluer le flux sanguin.
    • Hystéroscopie. Pendant la procédure, le médecin a la possibilité d'évaluer la localisation et la taille des formations, afin de déterminer la nécessité d'une opération pour supprimer les nœuds.
    • IRM ou imagerie par résonance magnétique. Cette méthode est utilisée pour les échos incompréhensibles d'une tumeur. Il permet d'identifier la localisation des nœuds, leur effet sur les organes voisins, de déterminer l'efficacité du traitement.

    Comment et quoi traiter

    Avec de petites formations multiples, la thérapie n'est pas nécessaire, des tactiques expectatives et des examens réguliers par un gynécologue sont pratiqués, tous les six mois, une femme est envoyée pour une échographie.

    S'il n'y a pas de progression des fibromes, alors ce n'est pas dangereux.

    Lorsqu'un traitement est nécessaire:

    • augmentation rapide des nœuds;
    • fausse couche récurrente ou diagnostic d'infertilité;
    • saignements utérins réguliers;
    • douleur chronique dans l'abdomen, le bas du dos;
    • compression d'autres organes abdominaux.

    Lors du choix d'une méthode de traitement, le médecin prend en compte l'état de reproduction des femmes, le nombre de nœuds identifiés, leur taille et leur emplacement.

    Les types de thérapie suivants sont utilisés:

    • Médicament.
    • Non invasif.
    • Traitement de régression stable (EAU, occlusion de l'artère utérine).
    • Chirurgie de préservation d'organes.
    • Radical.

    Quant aux méthodes de thérapie alternative, elles ne donnent aucun effet. L'utilisation d'herbes, d'acupuncture et d'autres médecines traditionnelles n'est possible qu'en complément de médicaments pour renforcer le corps et améliorer le bien-être de la femme.

    Thérapie médicamenteuse

    Il est justifié en cas de nœuds multiples ne dépassant pas 2 à 3 cm Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement sans chirurgie:

    Groupe de médicamentsComment faire
    Agonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines (Gn-RH)Les formes de dépôt qui sont administrées une fois par mois sont préférées. L'action est basée sur une diminution de la production d'œstrogènes dans le corps, ce qui empêche la tumeur de se développer. C'est la soi-disant ménopause artificielle. La durée du traitement peut aller jusqu'à six mois. Le résultat est une diminution des nœuds, un arrêt de leur croissance. Thérapie moins - mauvaise santé d'une femme - bouffées de chaleur, hypertension artérielle, maux de tête.
    GestagensIls agissent sur le même principe - ils réduisent la quantité d'oestrogène dans le sang. La thérapie est la même - jusqu'à six mois. Ils provoquent de nombreux effets secondaires. Indiqué pour une utilisation chez ceux qui sont mal tolérés ou qui ne devraient pas prendre d'agonistes de la Gn-RH.
    COC ou contraceptifs oraux combinésCe sont des pilules contraceptives qui sont souvent prescrites lors de la planification d'une grossesse. La durée du traitement est de 3 à 6 mois. De plus, en raison de l'abolition des COC, la probabilité de conception augmente considérablement. Le COC n'est pas prescrit si les nœuds sont plus grands que 2,5 cm.

    L'inconvénient de l'hormonothérapie est qu'après son annulation, une rechute de la maladie est possible. Chez les femmes de plus de 45 ans, l'utilisation de médicaments hormonaux peut provoquer un début précoce de la ménopause, ce qui inhibe la croissance des ganglions myomateux de manière naturelle en raison d'une diminution de la production d'œstrogènes.

    Méthodes non invasives

    Une méthode non invasive de traitement des fibromes est l'ablation FUS. Cela implique l'utilisation d'une échographie d'une fréquence spéciale, qui vise l'éducation dans l'utérus.

    Les ondes ultrasoniques chauffent les tissus à des températures élevées, entraînant la mort de la tumeur.

    Vidéo sur le traitement sans chirurgie

    Intervention opératoire

    Pour les fibromes moyens à gros, un traitement chirurgical est nécessaire. Vous ne devez pas abandonner l'opération si le médecin traitant y insiste. Ceci est dangereux en raison de l'augmentation des saignements de l'utérus, de la prolifération tumorale, des problèmes de travail d'autres organes de la cavité abdominale.

    Indications pour le traitement chirurgical de plusieurs fibromes:

    • Progression tumorale rapide - la taille augmente de plus de 4 semaines par an.
    • La taille du nœud myomateux principal est supérieure à 3 cm.
    • Saignements utérins réguliers provoquant une anémie ferriprive.
    • Infertilité.
    • Complications des fibromes.

    Lors du diagnostic de nombreux nœuds, les techniques chirurgicales suivantes sont utilisées:

    • Embolisation de l'artère utérine ou des EAU. Une méthode avancée qui préserve l'utérus. Elle implique l'introduction d'emboles dans les artères utérines pour les bloquer. Cela arrête la nutrition de la tumeur. Il régresse, les autres tissus de l'organe ne sont pas affectés. Avec de gros nodules, les EAU sont effectués avant la myomectomie pour réduire le risque de saignement pendant la chirurgie.
    • Occlusion endoscopique des artères utérines. La méthode consiste à minimiser le flux sanguin dans les artères utérines. Mais l'arrêt complet de la nutrition de la formation myomateuse ne se produit pas. Il est utilisé comme étape de thérapie avant l'opération pour enlever les ganglions.
    • Myomectomie conservatrice. Opération classique pour éliminer les fibromes. Elle est réalisée à l'aide d'un hystéroscope, par laparoscopie ou laparotomie. L'opération est compliquée avec plusieurs nœuds en ce sens qu'ils doivent être excisés sans endommager les tissus sains.
    • Hystérectomie. Une opération radicale qui implique l'ablation complète de l'utérus à plusieurs nœuds. Elle est réalisée dans les cas graves - avec une tumeur géante (plus de 12 semaines), un risque élevé de malignité, une localisation dans le col de l'utérus, un grand nombre de ganglions interstitiels, en association avec une hyperplasie de l'endomètre.

    Au début de la ménopause, l'utérus est presque toujours enlevé, car les femmes de plus de 45 ans ont un risque élevé de dégénérescence des cellules tumorales et de début du processus oncologique.

    Mesures préventives

    Il n'y a pas de mesures spécifiques qui aideraient à prévenir le développement de fibromes. Mais vous pouvez réduire le risque de sa formation en respectant les recommandations suivantes:

    • examens réguliers par un gynécologue;
    • livraison à temps;
    • refus d'interruption artificielle de grossesse;
    • utilisation rationnelle de la contraception hormonale;
    • traitement des maladies du système reproducteur lorsqu'elles sont détectées.

    Nous vous recommandons de lire l'article sur les fibromes cervicaux. De là, vous en apprendrez sur la pathologie et ses causes, la localisation de la tumeur, comment elle est dangereuse et comment elle se manifeste, ainsi que les méthodes de thérapie.

    Quelle devrait être la taille des fibromes utérins pour la chirurgie? Lisez ici.

    Le myome utérin multiple est une pathologie courante chez les femmes en âge de procréer. Une visite régulière chez un gynécologue donne une chance de détecter en temps opportun la pathologie et son traitement, la prévention du développement de l'infertilité.