Principal
Angiome

Un pas de plus

Le côlon est la section principale du gros intestin, s'étendant du caecum au rectum. La longueur totale est d'environ 1,4 à 1,6 mètres. Il y a plusieurs parties de cette éducation:

  • section ascendante (23-25 ​​cm);
  • section colique transversale (54-57 cm);
  • section descendante (21-23 cm);
  • côlon sigmoïde (46-48 cm).

Le diamètre interne du côlon diminue progressivement à mesure qu'il s'approche de l'anus et varie de 8 à 4 cm L'intestin est situé dans la cavité abdominale et a la forme d'un anneau ouvert. Projeté sur la paroi abdominale antérieure dans toutes les zones sauf l'ombilical.

La partie interne de la formation de la cavité est représentée par une membrane muqueuse avec de nombreuses villosités, puis il y a une sous-muqueuse et une couche de cellules musculaires lisses, qui fournissent un péristaltisme adéquat.

Maladies du côlon

Cette partie de l'intestin est sujette au développement de nombreuses pathologies. Considérez le plus courant.

Nom de la pathologieÉtiologie et pathogenèseSymptômesDiagnostique
Colite ulcéreuse - une lésion inflammatoire avec formation de défauts nécrotiques ulcéreux.

Diverses raisons (ingestion d'allergènes alimentaires, exposition aux déchets de la microflore physiologique et pathologique) conduisent à la formation d'anticorps dirigés contre les cellules épithéliales. Les cellules immunitaires détruisent la membrane muqueuse pour former des ulcères.Diarrhée abondante jusqu'à 30 à 40 fois par jour. Beaucoup de mucus, de pus et de sang sont déterminés dans les selles. L'état général est sévère: douleur constante dans tout le gros intestin, l'abdomen est enflé et très douloureux à la palpation. L'apparition de pathologies d'autres organes et systèmes est possible: anémie, dégénérescence graisseuse du foie, déshydratation.Confirmer le diagnostic:

  • détection des anticorps dirigés contre les cellules épithéliales dans le sang (Ig M et G);
  • coloscopie (ulcères multiples caractéristiques dans toute la membrane muqueuse);
  • Échographie (adhérences).
Diverticules - saillies sacculaires de la paroi intestinale dans la cavité abdominale.

Elle peut être congénitale ou acquise. Le premier type se développe dans le contexte d'anomalies du développement (défaut de la couche musculaire). Les acquis sont dus à une constipation chronique, à des lésions intestinales traumatiques, à des processus infectieux et inflammatoires à long terme. Localisation: lieux d'entrée des vaisseaux sanguins dans lesquels il n'y a pas de cellules musculaires lisses.Aucun. Lorsqu'il est infecté, des signes de colite sont révélés: douleur et ballonnements, diarrhée, nausées, vomissements, fièvre.Habituellement découvert par accident lorsque:

  • coloscopie;
  • Échographie des organes de la cavité du seigle;
  • Examen aux rayons X.
Les polypes sont des formations prolifératives bénignes sujettes à la malignité dans 1% des cas.

La mutation cellulaire commence dans un contexte de constipation chronique, d'erreurs alimentaires grossières (grand nombre de graisses animales, huiles raffinées et manque de fibres). Moins fréquemment, exposition à des substances cancérigènes consommées avec des aliments (colorants, conservateurs, etc.).Habituellement, les patients ne présentent pas de plaintes. Parfois, il peut y avoir des écoulements muqueux et hémorragiques du rectum, une indigestion (diarrhée, constipation, ballonnements).Pour déterminer la localisation et établir le type de tumeur, appliquez:

  • coloscopie;
  • l'irrigographie;
  • faire une biopsie.
Cancer du côlon - tumeur maligne.Les personnes de plus de 50 ans qui ont un fardeau héréditaire du cancer intestinal sont malades. Les facteurs de risque comprennent:

  • teneur élevée en viande dans l'alimentation;
  • production nuisible (travailleurs des entreprises d'absinthe et de transformation du bois);
  • états d'immunodéficience;
  • colite ulcéreuse et maladie de Crohn.
Hémorragie (dans 45% des cas, le sang s'écoule de l'anus après l'acte de défécation "stream"). Moins fréquemment, un syndrome douloureux, des troubles des selles (diarrhée ou constipation), un ténesme (fausse envie de déféquer) sont observés.
  • examen numérique du rectum;
  • prrigographie;
  • examen endoscopique avec prélèvement de matériel de biopsie;
  • analyse des matières fécales pour le sang occulte;
  • CT et IRM.
Les anomalies et malformations sont des troubles de l'embryogenèse, conduisant à des défauts flagrants dans la structure et l'emplacement du côlon. Plus fréquent: dystopies (modification de l'emplacement des coupes individuelles), doublement de la zone intestinale, sténose (chevauchement complet de la lumière).L'impact des facteurs tératogènes sur le développement du fœtus. Les plus dangereuses sont les périodes de 4 à 5 et de 11 à 13 semaines d'organogenèse..Le tableau clinique est toujours individuel et dépend du degré de perturbation (de la modification des selles à l'obstruction intestinale complète)Il est diagnostiqué à un âge précoce dans le contexte de troubles importants du tractus gastro-intestinal. Pour un diagnostic précis, l'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM, la coloscopie peuvent être utilisées (rarement utilisées chez les enfants).Sigmoïdite - une lésion inflammatoire du côlon sigmoïdeLa principale cause de la sigmoïdite est l'infection par des agents bactériens (moins souvent viraux). Le rôle des facteurs prédisposants est les caractéristiques anatomiques (forme en S), la présence de NUC ou maladie de Crohn, les diverticules.Perturbé par de fortes crampes dans le bas de l'abdomen. L'acte de défécation est douloureux, il y a de faux désirs. Les selles sont toujours liquides avec une odeur désagréable (jusqu'à 10 à 15 fois par jour). L'état général est sévère: hyperthermie (jusqu'à 40 degrés), faiblesse, maux de tête.Le diagnostic repose sur un examen endoscopique et un examen fécal.

Traitement de la maladie du côlon

Si des malformations sont détectées, seul un traitement chirurgical est indiqué. Au cours de l'opération, la perméabilité du tube intestinal est restaurée. Si l'anomalie ne se manifeste pas cliniquement, elle n'est pas traitée..

Si une tumeur est suspectée, une biopsie est d'abord effectuée, suivie d'un examen histologique pour établir le type de prolifération. Les formations bénignes peuvent être éliminées par des méthodes endoscopiques, les malignes - uniquement chirurgicalement (élimination de la zone touchée avec capture de tissu sain d'au moins 5 cm).

Les diverticules nécessitent une antibiothérapie pour éviter les complications infectieuses. Avec la perforation de la formation sacculaire ou le développement de phlegmon, la zone touchée de l'intestin est retirée. Accès - laparotomie médiane.

La colite ulcéreuse est une pathologie incurable. Les médicaments dans 80% des cas permettent d'obtenir une rémission et une guérison partielle des formations ulcéreuses. Les glucocorticostéroïdes sont utilisés (pour supprimer le processus auto-immun), les astringents («retiennent» les selles et préviennent la déshydratation), les antibiotiques (pour prévenir les complications). Selon les indications, une thérapie par perfusion est effectuée.

Comment fonctionne l'intestin humain? Structure et fonction intestinales

L'intestin humain est l'un des organes les plus importants, car il nous fournit non seulement des nutriments, mais élimine également les composés nocifs du corps et maintient l'immunité. Un tel complexe dans sa structure et ses fonctions, il nécessite néanmoins une attitude prudente et une attention à son état. Afin de répondre à la question de savoir combien de mètres peut faire l'intestin d'un adulte, il est nécessaire de comprendre sa structure, en déterminant la longueur de chaque section.

Structure de l'intestin

Étant un organe entier, l'intestin se compose de plusieurs sections qui se croisent, ce sont:

  • duodénum;
  • intestin grêle;
  • côlon;
  • rectum.

L'intestin humain, dont la photo est présentée ci-dessus, a une structure anatomique complexe. Tous les principaux départements sont clairement visibles ici..

Plus en détail, l'anatomie de l'intestin humain est représentée par des sections plus petites:

  • duodénum;
  • jéjunum et iléon;
  • caecum;
  • côlon transversal ascendant et descendant;
  • sigmoïde et rectum;
  • anus.

L'intestin humain commence immédiatement après l'estomac et le rejoint. Et cela se termine par une ouverture anale - l'anus. En tant que partie intégrante du tube digestif, les intestins interagissent étroitement avec tous les organes qui le composent. C'est dans les intestins que la bile provient de la vésicule biliaire, alors qu'elle alimente elle-même l'estomac en acide chlorhydrique pour la décomposition primaire des aliments entrants. Ayant une structure et un objectif complexes et diversifiés, il joue l'une des fonctions les plus importantes de la vie humaine..

Ainsi, la longueur totale de l'intestin chez un adulte est d'environ 7 à 9 mètres, tandis que chez un nouveau-né, sa longueur est de 3,5 mètres. Puisqu'il grandit avec la personne, son emplacement peut changer en fonction de l'âge. Le diamètre et la forme des intestins changent également, augmentant et augmentant avec l'âge..

Fonctions intestinales humaines

L'intestin fait partie du système digestif et fait partie du système immunitaire humain. Des processus aussi importants que ceux qui s'y déroulent:

  • digestion des aliments;
  • la répartition des oligo-éléments et de l'eau provenant des aliments;
  • synthèse d'hormones;
  • la formation d'une immunité se produit;
  • les toxines et les composés dangereux sont éliminés.

Comment fonctionne l'intestin humain

Tout comme l'œsophage et l'estomac, l'intestin fonctionne par contractions péristaltiques, poussant le contenu vers son extrémité, c'est-à-dire l'anus. Au cours de ce mouvement, le chyme est transformé par les sucs intestinaux et décomposé en acides aminés et autres composés simples. Dans cet état, ils peuvent être absorbés dans la paroi intestinale et entrer dans la circulation sanguine, à travers laquelle les nutriments et l'énergie sont transportés dans tout le corps. Les parois intestinales sont composées de quatre couches:

  • paroi externe séreuse des intestins;
  • couche musculaire;
  • sous-muqueuse;
  • la muqueuse intestinale.

Ces couches sont des conducteurs de nutriments précieux pour le corps et jouent également le rôle d'un échangeur d'énergie. L'intestin est le plus grand organe du corps humain. Tout comme les poumons alimentent le corps en oxygène du monde extérieur, l'intestin humain sert de conducteur entre le sang et l'énergie consommée. La photo ci-dessous montre que l'apport sanguin à cet organe s'effectue à travers les trois branches principales de la partie abdominale de l'aorte..

Le péristaltisme est très diversifié, les contractions peuvent être rythmiques, pendulaires, figuratives péristaltiques et antiperistaltiques, tactiques. De tels mouvements des muscles intestinaux permettent non seulement de déplacer les masses vers la sortie, mais également de les mélanger, de les frotter et de les compacter entre elles..

Duodénum

Le duodénum est l'une des divisions les plus courtes, mais pas la moins importante de tout le système digestif. La longueur de l'intestin humain dans cette section est d'environ 21 à 25 centimètres. C'est en lui que la nourriture entrante est décomposée en ses composants: glucides, protéines et graisses. En outre, le duodénum est chargé de contrôler la libération de la quantité requise d'acide chlorhydrique pénétrant dans l'estomac et de favoriser la décomposition des aliments en fragments plus petits. Par la production de diverses enzymes et le flux de bile, il envoie des signaux au reste de l'intestin sur le début du mouvement des aliments de l'estomac, contribuant au début de la sécrétion pour un traitement ultérieur du chyme.

Intestin grêle

Immédiatement après la fin du duodénum, ​​des sections de l'intestin grêle le rejoignent, dont le premier est le jéjunum, puis il passe en douceur dans l'iléon. Ainsi, ce département se compose de deux parties. La longueur de l'intestin grêle humain, y compris toutes ses sections, varie de 5 à 7 mètres. Les processus de digestion et d'absorption des nutriments s'y déroulent. L'échange d'énergie se produit par le transfert de nutriments et d'oligo-éléments à travers les parois dans le sang. Les parois de l'intestin grêle sécrètent des enzymes spéciales appelées entérocytes, capables de décomposer les aliments en acides aminés simples, le glucose, à partir d'acides gras. Plus tard, par absorption dans la muqueuse intestinale, ces substances pénètrent dans l'organisme. Le glucose et les acides aminés sont transférés dans le sang. Les acides gras, à leur tour, pénètrent dans les capillaires lymphatiques, se transmettant par eux au foie.

L'intestin grêle est très important pour une personne et, malgré le fait que tout le système intestinal est long, c'est sans ce département qu'une personne ne peut pas exister. Entre le petit et le gros intestins se trouve la valve Bauginium. C'est un pli musculaire et sert à empêcher le mouvement des matières fécales du gros intestin vers l'intestin grêle..

L'intestin grêle humain a des attaches de connexion de différentes largeurs et formes, qui assurent la position de l'intestin et de ses boucles arrondies, ainsi que sa fixation. Avec leur aide, il est fixé à la paroi abdominale postérieure. L'intestin grêle contient une masse de vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que des terminaisons nerveuses.

Côlon

Le gros intestin est situé le long du périmètre de la relativement mince et a une forme en forme de cadre, situé plus près des cavités abdominales. Après le passage des aliments à travers le jéjunum et l'iléon, divisés en acides aminés les plus simples, et après leur absorption dans les parois intestinales et le sang, le reste de la masse, à base de fibres et de cellulose, entre dans cette section. La fonction principale du gros intestin est d'absorber l'eau de la masse restante et de former des matières fécales denses à éliminer du corps. Néanmoins, des processus de digestion continuent à s'y dérouler..

Le gros intestin humain est saturé de divers micro-organismes qui favorisent le traitement de substances qui ne peuvent pas être absorbées par le corps humain. Il abrite divers types de lactobacilles, de bifidobactéries et certaines variétés d'E. Coli. Le contenu et la concentration de ces bactéries sont responsables de la santé de l'intestin et de sa microflore. Si l'un des types de micro-organismes diminue en nombre ou disparaît complètement, la dysbiose se développe dans le corps. Il peut se présenter sous des formes assez sévères et contribue au développement et à la reproduction de microbes et de champignons pathogènes, ce qui non seulement abaisse le niveau d'immunité en général, mais peut également avoir de graves conséquences sur la santé de l'organisme..

La structure de l'intestin humain de la grande section comprend les intestins suivants:

  • aveugle;
  • côlon ascendant;
  • coude droit du côlon;
  • Côlon transverse;
  • colique descendant;
  • colique sigmoïde.

Le gros intestin est beaucoup plus court que l'intestin grêle et mesure de un mètre et demi à deux mètres de longueur. En diamètre, il varie de 7 à 10 centimètres.

appendice

L'appendice est un appendice vermiforme du caecum, qui fait partie du gros intestin, qui peut être situé vers le bas ou vers le haut, vers le foie. L'appendice est chargé de stocker les tissus lymphoïdes qui font partie du système immunitaire. Ici, les bactéries bénéfiques de la microflore du gros intestin s'accumulent, ce qui, en cas de dysbiose, leur sert de stockage de secours. Lors de l'utilisation d'antibiotiques qui tuent l'environnement bactérien du gros intestin, la microflore de l'appendice n'est pas affectée. Ainsi, il est beaucoup plus difficile pour les personnes ayant un appendice enlevé de vivre un état de dysbiose. C'est une sorte d'incubateur pour le développement d'E.coli, de bifidobactéries et de lactobacilles.

L'appendice n'a pas de taille standard et peut varier en fonction de la structure individuelle du tube digestif. La longueur de l'intestin chez un adulte lors de l'abduction de l'appendice est de 7 à 9 centimètres et d'un diamètre allant jusqu'à 1 centimètre. Cependant, sa longueur peut aller de 1 centimètre à 23, ce qui sera la norme. À l'endroit de la transition vers le gros intestin, l'appendice présente un petit pli de la membrane muqueuse, qui est un obturateur de chyme qui y pénètre. Si cet amortisseur n'est pas assez grand et ne le protège pas des masses en mouvement, il se produit un remplissage et une inflammation, une maladie appelée appendicite. Dans ce cas, l'ablation chirurgicale de l'appendice est utilisée..

Rectum

À la fin du gros intestin, il y a une autre section - le rectum. Grâce à lui, les matières fécales sont accumulées, formées et excrétées. La sortie du rectum se fait dans la région pelvienne et se termine dans l'anus. La longueur de l'intestin humain dans cette sonde varie de 13 à 23 centimètres et de diamètre de 2,5 à 7,5 centimètres.

Le rectum, malgré sa petite taille, se compose de plusieurs sections:

  • nadampulaire;
  • ampoule du rectum;
  • département périnéal;
  • colonnes anales;
  • sphincter interne, puis externe;
  • sinus et lambeaux anaux.

Structure de la paroi intestinale

L'intestin humain a une structure en couches, qui assure ses fonctions de péristaltisme, la libération d'enzymes et de jus, et l'échange de substances avec le reste du corps. Les murs sont composés de quatre couches:

  • muqueuses;
  • sous-muqueuse;
  • couche musculaire;
  • couche séreuse externe.

La membrane muqueuse de l'intestin grêle est composée de villosités qui assurent une interconnexion avec la surface intestinale et le système circulatoire.

La couche musculaire se compose d'une couche circulaire interne circulaire et d'une couche longitudinale externe.

La membrane muqueuse du gros intestin n'a pas de villosités, mais se compose de scripts et de plis muqueux.

La structure de l'intestin humain est facilement reconnaissable à sa couleur. La section épaisse est grise, tandis que l'intestin grêle est rose.

Une maladie intestinale

Toutes les parties de l'intestin peuvent être affectées par des processus inflammatoires des muqueuses et des parois intestinales. Ces processus inflammatoires peuvent être à la fois localisés et répartis sur toute la longueur d'une section ou de tout l'intestin dans des cas particulièrement graves..

Dans la pratique médicale, il existe de telles maladies intestinales humaines:

Ces maladies sont de nature inflammatoire et diffèrent par le lieu de localisation dans l'intestin. Cependant, avec des processus inflammatoires prolongés, ils peuvent se transformer en formes sévères, telles que la fièvre typhoïde, la tuberculose ou la dysenterie. Dans les processus inflammatoires, non seulement la structure anatomique des muqueuses, les propriétés péristaltiques, mais également l'action fonctionnelle de l'intestin sont perturbées.

  1. En cas de perturbation de l'activité du péristaltisme, c'est-à-dire de la fonction de déplacement des aliments dans les intestins, des maladies telles que la diarrhée ou la constipation surviennent. Ces maladies sont très dangereuses, car en cas de constipation, les substances nocives ne sont pas éliminées des intestins et commencent à être absorbées dans la circulation sanguine, provoquant une intoxication générale du corps. Et avec la diarrhée, les substances utiles n'ont pas le temps d'être absorbées dans le sang et le corps ne les absorbe pas..
  2. Flatulence. En plus du péristaltisme, les gaz générés lors de l'activité des microorganismes contenus dans le gros intestin sont impliqués dans le processus d'avancement du chyme. Lorsqu'une personne mange des aliments qui ont tendance aux processus de fermentation, les gaz sont libérés en excès et ne sont pas excrétés naturellement. Dans ce cas, des flatulences se produisent, ce qui se produit généralement avec une occlusion intestinale..
  3. La nature des douleurs abdominales peut être variée. Il peut s'agir de tiraillements, de coupures, de coups de couteau, de douleurs ou d'autres types de douleur. Tous ces types sont appelés coliques. La douleur peut survenir dans différentes parties de l'intestin et indiquer la présence de maladies, l'apparition de processus inflammatoires.
  4. Les saignements intra-intestinaux peuvent être déclenchés par des maladies graves telles que la dysenterie, la tuberculose ou la fièvre typhoïde, ainsi que par les hémorroïdes, les ulcères duodénaux et la colite ulcéreuse. À la première apparition d'un écoulement sanguin dans les selles, il est nécessaire de demander d'urgence l'aide d'un médecin.
  5. Entérocolite aiguë, gastro-entérocolite. Les maladies telles que l'entérite ont souvent des comorbidités telles que la colite et la gastrite. Ils surviennent sous l'influence d'E. Coli. Avec une augmentation de leur nombre ou une dégénérescence en bactéries nocives, des maladies infectieuses appelées entérocolite peuvent survenir. La raison d'une telle dégénérescence ou d'une reproduction excessive d'E. Coli est la réception d'un environnement favorable à son développement - il s'agit d'un aliment de mauvaise qualité. Dans ce cas, il se produit un empoisonnement, qui peut être grave..
  6. Entérite chronique et colite. Se produisent avec des violations fréquentes du régime alimentaire, une stase intestinale veineuse, une constipation ou une diarrhée fréquente. Le traitement consiste à éliminer les causes de leur apparition..
  7. Syndrome du côlon irritable. Elle est causée par une hypersensibilité des intestins, qui réagissent aux changements nerveux de l'état du corps. Les masses dans les intestins peuvent être rapidement dirigées vers la sortie ou dirigées dans la direction opposée. De tels états peuvent provoquer des situations nerveuses, même dans les circonstances de la vie les plus ordinaires, comme être en retard au travail, appeler le patron, un dîner de gala, une réunion importante, des expériences personnelles. Il s'agit d'une maladie assez courante, dont la nature est encore inconnue. Le traitement d'un tel trouble nécessite l'intervention de psychiatres et de psychologues..

L'intestin humain est examiné à l'aide des méthodes de recherche suivantes:

  • IRM ou échographie de l'intestin;
  • CT scan;
  • radiographie;
  • sigmoïdoscopie;
  • analyse des selles;
  • palpation de l'abdomen du patient.

En sachant combien de mètres l'intestin d'un adulte fait et quelle charge fonctionnelle il porte, il est possible d'évaluer l'importance de le maintenir dans un état sain pour maintenir sa propre immunité et renforcer la fonction protectrice du corps. Il est important de se rappeler qu'il est très facile de perturber l'équilibre délicat de la microflore sans se soucier de la qualité des aliments consommés. Cependant, il est très difficile de rétablir cet équilibre et d'éliminer les conséquences de son apparition pour l'organisme. Par conséquent, il est extrêmement important de bien prendre soin de votre santé et de consulter un médecin en temps opportun..

Sections du côlon: ce que vous devez savoir pour ne pas tomber malade

Le gros intestin fait référence à l'extrémité du tube digestif.

Cet organe est situé dans la cavité abdominale et dans la région pelvienne.

Les anatomistes divisent le côlon en plusieurs sections: le caecum avec appendice, le côlon (ascendant, transversal, descendant, sigmoïde) et le rectum.

Le diamètre moyen du côlon varie de quatre à dix centimètres. Le gros intestin mesure un à deux mètres de long.

Le caecum est situé à la jonction de l'iléon dans le gros intestin. Longueur de l'organe - 6-8 cm, diamètre moyen - 7 cm.

Le caecum passe dans le côlon ascendant avec deux coudes - droit (hépatique) et gauche (splénique). Entre les coudes de la cavité abdominale, il passe dans le côlon transverse, dont la longueur moyenne est de 40 à 50 cm, sa position dépend de l'âge, ainsi que du type de physique. Sur le côté gauche de la cavité abdominale, l'intestin transverse passe dans l'intestin descendant.

L'intestin descendant, atteignant la fosse iliaque gauche, passe dans le côlon sigmoïde dont la longueur varie de 16 à 67 cm Cet intestin se présente sous la forme de deux anses dont la taille et la forme sont sujettes à d'importantes variations individuelles. Le côlon sigmoïde est placé par voie intrapéritonéale et est recouvert de tous côtés par le péritoine. Le mésentère est attaché à la paroi abdominale postérieure, ce qui assure sa mobilité.

Le rectum est la fin du côlon. La partie la plus étroite, passant par la région périnéale, est appelée canal anal (anus). Le canal anal se termine par une ouverture - l'anus (anus).

Dans la structure anatomique de la paroi intestinale, quatre couches sont distinguées: la membrane muqueuse, la sous-muqueuse, la couche musculaire et la membrane séreuse.

La couche interne du gros intestin est la membrane muqueuse. Tout au long de l'intestin est recouvert d'un épithélium cylindrique et dans la zone du canal anal - d'un épithélium cylindrique et squameux (plat). Dans certaines zones (dans la zone de la jonction anorectale), le canal anal est tapissé d'anoderme - un type spécial de revêtement épithélial qui ne contient pas de glandes sébacées ni de follicules pileux.

La membrane muqueuse forme de nombreux plis. Dans la section ampullaire, ils sont transversaux, dans la section anale - longitudinale. Il y a trois plis permanents de type transversal - supérieur, inférieur et moyen. La couche sous-muqueuse est un tissu conjonctif contenant des vaisseaux lymphatiques et sanguins. La couche musculaire se compose des muscles circulaires longitudinaux externes et internes.

Caractéristiques générales


Le gros intestin dans la cavité abdominale forme une sorte de «cadre» autour des boucles de l'intestin grêle. Le gros intestin est l'extrémité du système digestif et est responsable de l'absorption des sels (principalement des sels de sodium) et de l'eau. Contient un grand nombre de micro-organismes, tant en nombre total qu'en diversité. La longueur du gros intestin est d'environ 150 cm. L'intestin grêle se termine par la valve iléocæcale ou la valve Bauginia, s'écoulant dans le dôme du caecum. Le caecum est situé dans la fosse iliaque droite, suivi du côlon ascendant, transversal, descendant et sigmoïde. Le côlon sigmoïde passe dans le rectum, se terminant dans l'anus. L'ensemble du gros intestin est appelé le côlon, à l'exception du rectum et du canal anal. Le rectum présente un certain nombre de caractéristiques à la fois anatomiques et fonctionnelles et est mieux décrit séparément. Le côlon transverse est clairement délimité par les coudes gauche et droit (angles splénique et hépatique, respectivement). En général, il est très difficile de déterminer les sections du gros intestin pendant l'opération, car elles peuvent ne pas différer en taille. Mais le gros intestin diffère nettement de l'intestin grêle. Vous avez juste besoin de connaître ses caractéristiques anatomiques..

Méthodes modernes d'examen

Le diagnostic de la cavité abdominale connaît de nombreuses méthodes pour établir la maladie, sa cause, son degré de développement, sa localisation. Assurez-vous d'effectuer des analyses de laboratoire de sang, de matières fécales. Pour détecter un gonflement des anses, des zones d'inflammation, des tumeurs, des métastases, un examen échographique est effectué.

L'irrigoscopie avec contraste vous permet d'identifier les adhérences, la structure anormale, l'inflammation, les tumeurs. Un examen avec un endoscope (coloscopie) vous aide à regarder l'intérieur de votre intestin. Cela contribue à l'identification de la diverticulose, des polypes, des tumeurs. Si nécessaire, le matériel est pris pour un examen plus approfondi.

Signes anatomiques du gros intestin

Gaustra

Les gaustra du côlon sont des formations caractéristiques pour lui, pour ainsi dire, sa "carte de visite". Ce sont des sacs sphériques caractéristiques, délimités les uns des autres par des plis semi-lunaires, clairement visibles de l'intérieur de l'intestin. Et bien que les haustra soient une conséquence de la contraction des muscles lisses (ils ne sont pas aussi clairement définis sur les cadavres dans la section en coupe), ils sont bien identifiés lors de la radiographie et des interventions chirurgicales.

Gaustra sont parfaitement définis sur l'irrigoscopie

Tenii (rubans)

La structure de la paroi intestinale du gros intestin (par opposition à l'intestin grêle) n'a pas de couche longitudinale externe complète sur toute la circonférence de la paroi. La couche musculaire externe est concentrée dans trois rubans longitudinaux - des ombres, bien définies à l'œil nu. Dans le gros intestin, on en distingue trois: - Tenia mesocolica (bande mésentérique) - Tenia omentalis (bande omentale) - Tenia libera (bande lâche) Ces bandes musculaires sont continues dans les intestins ascendants et descendants. Dans la région du dôme du caecum, ils se rencontrent, «pointant» clairement vers l'appendice, ce qui peut faciliter sa recherche. Nous longeons l'intestin et cherchons le lieu de convergence des bandes musculaires. Cependant, il n'y a pas de rubans ni dans l'appendice ni dans le rectum. Et il n'y a que deux rubans dans le côlon sigmoïde.

Appendices coliques (processus epiploicae ou suspensions graisseuses)

Ce sont de petits renflements du côlon dont la paroi est constituée des couches séreuses et sous-séreuses, remplies de tissu adipeux. Il est important pour le chirurgien qu'elles contiennent les branches terminales des artères mésentériques et leur ablation chirurgicale doit être évitée..

Duodénal

Ouvre le début de la structure de l'intestin grêle - le duodénum, ​​s'étendant derrière le pylore de l'estomac, s'adaptant à la tête et en partie au corps du pancréas, formant ainsi la forme d'un «fer à cheval» ou demi-cercle et se déverse dans le jéjunum.

Se compose de quatre parties:

Au milieu de la partie descendante, à l'extrémité du pli longitudinal de la couche muqueuse, se trouve le mamelon Vater, qui comprend le sphincter d'Oddi. L'écoulement de la bile et du suc digestif dans le duodénum est régulé par ce sphincter, et il est également responsable de l'exclusion de la pénétration de son contenu dans la bile et les canaux pancréatiques.

Coupes du côlon

Caecum

Il s'agit d'un sac aveugle orienté vers le bas du gros intestin (le soi-disant dôme du caecum), limité à partir de l'intestin ascendant par le sphincter de Buzi. L'iléon est ouvert dans le caecum à l'aide de l'ouverture iléocæcale - la valve Tulpa ou la valve Bauhinia. Cette valve est très importante: elle délimite les parties de l'intestin complètement différentes en termes physiologiques. Grâce à lui, le contenu de l'intestin se déplace dans une direction. C'est la valve iléocecale qui est souvent attribuée au grondement caractéristique dans l'abdomen («le chant de la valve iléocecal»). Comme déjà noté, trois bandes musculaires convergent sur le dôme du caecum, marquant la base de l'appendice.

Chez l'homme, la partie la plus basse du dôme du caecum se situe au niveau de l'épine antéro-supérieure de l'ilion droit. Cette saillie est généralement facile à ressentir. La ligne verticale peut être dessinée au milieu du ligament inguinal. Chez les femmes, la hauteur du dôme du caecum est légèrement inférieure à celle des hommes et pendant la grossesse, le caecum se déplace plus haut. Le caecum est complètement et partiellement couvert par le péritoine. Dans ce dernier cas, elle est inactive et on parle alors de "caecum fixatum". Avec une localisation complètement intra-abdominale (localisation intrapéritonéale), le caecum a un petit mésentère d'environ 4 cm. Moins souvent, cela se produit lorsque l'iléon terminal, avec le caecum et l'intestin ascendant, ont un mésentère commun. Et puis le caecum est très mobile - "caecum mobile". Le diamètre du caecum est de 6 à 8 cm, c'est la section la plus large du gros intestin. Dans la zone de la valvule iléocæcale, au-dessus et en dessous, il y a des poches iléocæcales supérieures et inférieures, dans lesquelles les boucles de l'intestin grêle, appelées hernies internes, sont très difficiles à diagnostiquer..

Le caecum «bourdonne» habituellement à la palpation. La raison en est la valve iléocæcale

Anatomie du côlon ascendant

Le côlon ascendant (colon ascendens) est situé verticalement dans l'abdomen droit. Sa longueur est de 12 à 20 cm Le bord inférieur du caecum est le sphincter de Buzi (assez souvent déterminé lors de la coloscopie). Le côlon ascendant d'en haut passe dans le côlon transverse, formant la flexion hépatique, flexura coli dextra (contrairement à la gauche, cette flexion est approximativement à angle droit). Le côlon ascendant (ainsi que le côlon descendant) est fermement fixé à la paroi postérieure de la cavité abdominale et est recouvert par le péritoine sur seulement trois côtés. Au-dessus, la paroi arrière de l'intestin est adjacente au rein droit.

La structure du côlon transverse

Le côlon transverse passe de l'abdomen droit à la gauche, pendu quelque peu au milieu (avec la colonoptose, le long côlon transverse peut descendre vers le petit bassin). Se termine dans les sections de gauche, formant une flexion splénique, flexura coli dextra, fonctionnant à un léger angle aigu. Parfois, cela conduit au développement d'une condition pathologique - le syndrome de Payr. Le plus souvent, cela est causé par un côlon transverse très long: dans ce cas, sa partie médiane descend vers le petit bassin.

Côlon descendant

Il part de la flexion splénique et se dirige vers la transition vers le côlon sigmoïde. Il est situé verticalement dans l'abdomen gauche. Il est recouvert d'un péritoine sur trois côtés, comme celui ascendant sur 2/3 des personnes. Le reste du troisième a un petit mésentère. Contrairement aux sections précédentes du côlon, où l'eau est activement absorbée, la fonction du côlon descendant est de stocker les déchets jusqu'à ce qu'ils puissent être éliminés du corps. Ici, les matières fécales commencent à se former et à s'épaissir. Assez souvent touché dans la colite ulcéreuse.

Anatomie du côlon sigmoïde

Sigmoïde car il forme une boucle en forme de S, rappelant la lettre grecque sigma. La longueur est en moyenne de 35 à 40 cm, mais cela arrive aussi jusqu'à 90 cm (le dolichosigma est une condition assez courante). Il est situé dans la cavité pelvienne et est très mobile. Sa tâche est de former davantage les matières fécales. De plus, la courbure caractéristique de l'intestin a une signification physiologique importante: elle permet aux gaz de s'accumuler dans la partie supérieure de l'arc et de les évacuer à l'extérieur sans excréter les matières fécales en même temps. Dans le côlon sigmoïde, les diverticules sont les plus courants. De plus, en raison de sa mobilité, le côlon sigmoïde peut provoquer une obstruction intestinale étranglée («volvulus»). Et plus loin. Contrairement aux idées reçues: le réservoir de matières fécales n'est pas le rectum, mais le côlon sigmoïde. Les masses fécales pénètrent dans le rectum à partir du sigmoïde directement "dans le processus".

Pathologies possibles

Les maladies de cet organe sont un sujet sensible. Ces questions sont traitées par les gastro-entérologues, les proctologues. Beaucoup sont gênés d'aller voir des médecins de cette spécialisation, essayant de se guérir. Ceci est dangereux car des complications sont possibles..

Chez un adulte, les maladies du côlon sont de plusieurs types:

  • violations du mouvement des aliments (habiletés motrices);
  • l'apparition de néoplasmes;
  • processus inflammatoires;
  • trouble d'absorption, digestion.

Les pathologies fréquentes sont une fonction motrice altérée. Normal est la condition où le gros intestin est toujours en mouvement, en mouvement de la nourriture. Ceci est régulé par le cerveau. L'une des maladies est appelée dyskinésie. Il y a un affaiblissement ou une augmentation de la motilité intestinale, avec une augmentation, la diarrhée commencera, des aliments non digérés en sortiront. Avec un affaiblissement de la capacité motrice, une accumulation de gaz, des ballonnements, des douleurs dans le nombril, de la constipation se fait sentir.

Une autre maladie en cas d'altération de la fonction motrice est l'obstruction intestinale, dans laquelle le mouvement des matières fécales est difficile, s'arrête complètement ou partiellement - cela dépend du stade de la maladie. Il y a une augmentation de la distension abdominale, la paroi abdominale antérieure fait saillie. Les douleurs sont insupportables, des symptômes de péritonite apparaissent. Si vous soupçonnez une telle pathologie, vous devez d'urgence consulter un médecin..

L'apparition de néoplasmes

Selon les statistiques médicales, c'est le type de cancer le plus courant. La raison, selon les médecins, est une mauvaise alimentation: pas assez de vitamines, de fibres, mais trop d'additifs synthétiques, de gras trans. Les personnes à risque sont des personnes qui ont des antécédents familiaux de polypes, de colite ulcéreuse, de cancer de l'intestin ou d'un autre cancer d'organe.

Le cancer au stade initial n'a pas de signes prononcés. Une tumeur est découverte par hasard, lors de l'examen d'une personne pour une autre raison. Les signes courants sont le sang dans les selles, la constipation et la douleur dans l'abdomen. En outre, une perte de poids, des ballonnements, une anémie et des saignements internes se produisent. Le cancer est traité par chirurgie par chimiothérapie.

Processus d'inflammation

La colite est une inflammation du côlon. Il existe trois types:

  • La colite est spastique. Cela se produit avec une mauvaise nutrition ou après une intervention chirurgicale sur les organes internes de la cavité abdominale. Les signes sont des douleurs dans le bas de l'abdomen, de la constipation. Les matières fécales sont sèches, comme des grumeaux. Les patients se sentent faibles, faible capacité de travail.
  • La colite est contagieuse. Les parois intestinales sont attaquées par des bactéries infectieuses. Les symptômes sont de la fièvre, des selles molles avec une odeur désagréable, des nausées, des douleurs abdominales - tiraillements, douleurs, prolongées.
  • Rectocolite hémorragique. Elle se caractérise par l'apparition d'ulcères dans les intestins. Signes - traînées de sang dans les selles, douleur douloureuse dans l'abdomen à gauche, échec de la digestion des aliments. Dans les cas graves, les matières fécales sont excrétées sous forme de sang..

Un traitement rapide est la clé d'un résultat positif. Aux premiers signes d'une maladie, il est préférable de consulter un médecin..

Violation du processus d'aspiration

Ce trouble n'est pas une maladie distincte, mais un symptôme qui accompagne toutes les pathologies de la section finale du système digestif. L'échec de la digestion se traduit par une diarrhée: les parois de l'intestin se contractent rapidement, la formation de selles liquides se produit fréquemment. La cause peut être la dépression, une mauvaise alimentation. Habituellement, avec la diarrhée, il y a de la douleur, une envie constante de déféquer. Le traitement dépend de la cause: avec la nature infectieuse de l'apparition de la diarrhée, une hospitalisation est nécessaire.

La constipation est une autre manifestation de la malabsorption. Normalement, la vidange doit avoir lieu quotidiennement. L'absence de selles pendant plus de trois jours est considérée comme une constipation. La raison en est le manque de céréales, de légumes, de produits laitiers, de fruits dans l'alimentation. Violation possible du rapport de la microflore intestinale.

Il comprend également le syndrome du côlon irritable. Il s'agit d'une pathologie courante: environ 20% de la population notent ses symptômes. Un tel syndrome se produit dans le contexte d'un stress constant, d'une alimentation irrégulière inappropriée, d'un manque de repos adéquat..

Les patients se plaignent d'inconfort abdominal, d'une sensation d'oppression dans le nombril, de changements dans les selles - les selles sont composées de mucus. L'appétit disparaît, la nausée le matin, la faiblesse, la somnolence se font sentir. Le syndrome de la vessie irritable, les mains froides, l'anxiété et la dépression sont courants. Ce syndrome est bien traité avec des médicaments avec renvoi en temps opportun à un médecin. Il est important de suivre un certain régime alimentaire, un apport adéquat en aliments végétaux, en vitamines.

la maladie de Crohn

Une maladie inflammatoire qui affecte tout le système digestif. Les manifestations dépendent du site principal de l'inflammation, souvent déguisé en d'autres pathologies. Une occlusion intestinale se développe, une augmentation de la température est notée, des fistules se forment, une douleur aiguë dans l'abdomen, le métabolisme est perturbé, le patient perd du poids de manière spectaculaire. La maladie évolue dans le contexte de nombreuses autres affections, souvent chroniques.

Le diagnostic est posé après le diagnostic, la coloscopie aide le plus. Traitement - à l'aide de médicaments avec un régime obligatoire. Le pronostic est favorable si les recommandations des médecins sont suivies.

Diverticulose

Dans les parois de l'intestin, une sorte de poches se forme - diverticules. Cela se produit le plus souvent dans les régions sigmoïdes descendantes. Les facteurs contributifs sont un faible tonus de la paroi, une constipation persistante. Avec de petits diverticules, les symptômes n'apparaissent pas. Avec la dysbiose, un processus inflammatoire commence dans de telles poches..

Le stade aigu de la maladie est difficile. Une température élevée augmente, une diarrhée avec du mucus commence et des douleurs abdominales sévères. Il peut être difficile de rétablir un tonus de la paroi intestinale réduit s'il y a trop de diverticules. Ensuite, une forme chronique de pathologie se développe. Le diagnostic est clarifié à l'aide d'un examen endoscopique, radiographie.

Le traitement se fait avec des médicaments. Dans les cas difficiles, ils ont recours à la chirurgie. Utilisez des aliments diététiques comme mesure supplémentaire.

Système lymphatique du gros intestin

Le drainage lymphatique est d'une grande importance comme voie possible pour la métastase des tumeurs malignes. La lymphe est collectée du caecum, de l'appendice, du côlon ascendant et du côlon transverse dans les ganglions lymphatiques mésentériques. Le drainage lymphatique de la descente, du sigmoïde et du rectum est collecté dans les ganglions lymphatiques para-aortiques. De l'intestin transverse, l'écoulement va aux ganglions lymphatiques pancréatoduodénaux et spléniques. Avec diverses infections intestinales, les ganglions lymphatiques peuvent devenir enflammés (en particulier chez les enfants). Dans de tels cas, nous parlons d'adénite mésentérique, qui pose souvent une tâche de diagnostic difficile pour le médecin, imitant une pathologie chirurgicale aiguë.

Maigre

De plus, dans l'ordre du schéma de la structure de l'intestin humain suit le jéjunum. Il est séparé du 12 sphincter duodénal duodénojéjunal, placé dans le péritoine en haut à gauche et s'écoule en douceur dans l'iléon.

La structure anatomique qui sépare le jéjunum et l'iléon est faible, mais il y a toujours une différence. L'ilium est relativement maigre, de plus grand diamètre et a des parois plus épaisses. Elle a été nommée maigre en raison du manque de contenu en elle lors de l'autopsie. La longueur du jéjunum peut atteindre 180 cm, chez les hommes, elle est plus longue que chez les femmes.

Innervation du côlon

Dans le côlon transverse, à gauche, il y a un épaississement musculaire instable - le sphincter de Cannon-Bem (ou le sphinter de Cannon gauche, d'ailleurs, quand il a écrit sur les sphincters du gros intestin, il a écrit sur le plus permanent - le droit). Cette zone est le bord de l'intestin dans le plan embryologique, et ici l'intersection des branches du nerf vague (innerve tout «avant») et des nerfs sacrés parasympathiques (innervation du côlon après le sphincter). En général, si nous parlons de physiologie intestinale, un certain nombre de fonctions, par exemple le péristaltisme, peuvent être effectuées de manière autonome. De plus, dans le gros intestin, une «rétropéristaltisme» est possible, lorsque le contenu intestinal recule. L'autonomie du péristaltisme est assurée par leurs propres plexus nerveux: le plexus sous-muqueux de Meissner et Schabadach et le plexus musculaire d'Auerbach. Les dommages héréditaires à ces plexus conduisent à la maladie de Hirschsprung, lorsque la paroi du côlon perd son tonus et est très étirée. L'innervation du rectum est réalisée par des réflexes plus complexes et le centre de ces réflexes est situé dans le cône de la moelle épinière (pourquoi des lésions de la colonne vertébrale peuvent conduire à l'incontinence).

Maladies d'organes

Les maladies sont classées en plusieurs groupes:

  • troubles de la motilité - affaiblissement ou intensification des mouvements péristaltiques (diarrhée ou diarrhée, constipation ou constipation avec rétention des selles pendant plus de 3 jours);
  • troubles de la digestion et de l'absorption des nutriments (syndrome de malabsorption);
  • inflammation (appendicite et colite);
  • néoplasmes (polypes et cancer);
  • malformations congénitales du développement (diverticules, maladie de Hirschsprung, atrésie);
  • les hémorroïdes.

Toute maladie du côlon perturbe la santé générale, réduit considérablement la capacité de travailler.

Circulation du côlon

L'écoulement du sang est assuré par de puissants vaisseaux partant de l'aorte: les artères mésentériques supérieures et inférieures. Lorsqu'un caillot sanguin (formé, par exemple, avec une fibrillation auriculaire dans l'oreillette du cœur) pénètre dans l'un de ces vaisseaux, une maladie urgente très grave se développe - la mésentériothrombose. Les conséquences sont souvent mortelles. Mais avec les petites artères alimentant l'intestin, tout va bien mieux en raison des nombreuses anastomoses. Comme les boucles de lacet, elles assurent un flux sanguin continu pendant le péristaltisme et un déplacement constant des anses intestinales. Avec l'athérosclérose massive, une maladie peut se développer - une colite ischémique. Ou "crapaud abdominal": par analogie avec la douleur derrière le sternum lors d'une ischémie du muscle cardiaque - "angine de poitrine". Entre les bassins des artères mésentériques supérieure et inférieure dans la zone de l'angle splénique, il y a une anastomose - l'arc de Riolan.

Fait intéressant, l'anatomiste du XVIIe siècle Jean Rioland, qui a décrit l'anastomose entre les artères mésentériques supérieure et inférieure, était opposé au concept de circulation sanguine, nouveau pour l'époque, avancé par William Harvey (que le système circulatoire est fermé et que le sang circule dans le corps). Adhérant à la doctrine galénique, il n'aurait guère apprécié la signification de l'anastomose dans le mésentère du côlon, et il a décrit les arcades vasculaires dans le mésentère. Albrecht von Haller n'a donné une description détaillée des artères mésentériques qu'en 1748. Mais le nom est resté en l'honneur du vieil anatomiste.

Le flux veineux entier est collecté dans la veine porte et passe par le "filtre" - le foie. Exception - une petite partie du sang contourne le foie dans le rectum, où il y a un soi-disant. anastomoses porto-cave. Le sang coule "au-delà" du foie dans la veine cave inférieure. Cela peut être important pour l'administration rectale de médicaments.

Mesures préventives

La prévention du développement de maladies du système digestif doit être traitée dès l'enfance. La formation de bonnes habitudes alimentaires ne vous évitera pas tous les problèmes, mais elle aidera à éviter de nombreuses pathologies de l'intestin humain..

  • régime équilibré;
  • respect des règles d'hygiène personnelle;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • prendre des antibiotiques uniquement sur recommandation d'un médecin;
  • sports, éducation physique;
  • résistance accrue au stress;
  • traitement rapide des maladies;
  • sommeil complet;
  • contrôles réguliers avec un médecin pour la prévention;
  • contrôle de l'état de la microflore du corps.

Le traitement de toutes les maladies doit être complet. Pour vous débarrasser des complications, des exacerbations, des rechutes, vous devez augmenter l'immunité, visiter les sanatoriums, suivre un régime.

Les troubles digestifs modifient la qualité de vie d'une personne, affectent son bien-être et abaissent son humeur. Ces maladies sont plus faciles à prévenir qu'à guérir plus tard. Être attentif à votre santé vous aidera à éviter de nombreuses affections. Renforcer les défenses de l'organisme vous permettra de toujours rester vigoureux, jeune.

Histologie du côlon

L'intestin en tant qu'organe, s'il est présenté le plus simplement possible, est un tube flexible creux, de plus multicouche. La couche muqueuse interne assure l'absorption des nutriments et de l'eau, et fournit également une barrière immunitaire contre la riche microflore qui vit dans le contenu intestinal. Sous cette couche se trouve la couche sous-muqueuse, qui fournit la force de la paroi intestinale. Les couches musculaires fournissent le péristaltisme et aussi (principalement dans le côlon) - le mélange du contenu intestinal. L'extérieur a besoin d'une surface lisse, non? Le frottement minimum entre les anses intestinales mobiles est assuré par le péritoine - une membrane séreuse lisse.


En général, le petit et le gros intestin sont caractérisés par la même composition des couches de la paroi cellulaire. Autrement dit, les couches sont les mêmes, mais le gros intestin a ses propres caractéristiques: - la membrane muqueuse du gros intestin a une surface lisse (il n'y a pas de villosités intestinales) - la couche musculaire lisse externe est assemblée en rubans - ténia - il existe des différences dans la structure cellulaire de l'épithélium - le pliage de la paroi se forme en raison de tous couches murales (par opposition aux villosités de l'intestin grêle).

Les couches histologiques du côlon contiennent: - la membrane muqueuse (muqueuse) - la sous-muqueuse (tela submucosa) - la couche musculaire (tela muscularis propria) - la couche sous-séreuse (tela subserosa) - la membrane séreuse, ou péritoine (tunica serosa)

La couche muqueuse du côlon. C'est une couche interne contenant un grand nombre de cryptes (cryptes de Lieberkühn). Ce sont des dépressions de la surface dans lesquelles se trouvent un grand nombre de glandes. Ces glandes sont beaucoup mieux développées que dans l'intestin grêle. La composition cellulaire est représentée par des cellules épithéliales qui assurent l'absorption du sodium et de l'eau, des cellules de gobelet qui produisent du mucus (comme lubrifiant) et des cellules souches profondément dans les cryptes, qui se divisent et réparent constamment l'épithélium intestinal. Il existe également des cellules endocrines (entérochromaffine) qui synthétisent des hormones. Tout cela remplit les tâches principales: éliminer l'excès d'eau et de minéraux du contenu intestinal, fournir une barrière fiable contre les microbes. De plus, le mucus protège la membrane muqueuse elle-même des traumatismes (après tout, le contenu devient plus dense).

Couche sous-muqueuse. C'est une couche de tissu conjonctif lâche contenant des follicules lymphatiques, des vaisseaux sanguins et des nerfs uniques. C'est la couche la plus solide de l'intestin (et non, pas le muscle). Catgut, utilisé par Galen, était un matériau de suture obtenu à partir de cette couche d'intestin de mouton. Au niveau de l'appendice, cette couche contient une grande quantité de tissu lymphoïde («amygdale abdominale»). Lors de l'application d'une suture intestinale, les points de suture des fils capturent cette couche.

La couche musculaire. Se compose de deux couches et la couche extérieure est assemblée en trois bandes. La couche interne est impliquée dans la formation des invaginations lunaires (plis lunaires). Dans l'intestin grêle, la couche musculaire est plus uniforme. Et le cours des contractions musculaires ressemble à une onde (comme on dit - une onde péristaltique). Les contractions musculaires dans le gros intestin sont caractérisées par la présence d'un «inverse», lorsque la vague de péristaltisme revient. Ainsi, par exemple, cela se produit dans le côlon sigmoïde, lorsque l'envie de déféquer disparaît souvent, si vous «endurez».

Couche sous-séreuse. C'est une fine couche de tissu adipeux et conjonctif situé sous le péritoine. A partir de cette couche, des suspensions grasses (appendices epiploicae) sont formées. Ces fines couches de graisse assurent une faible mobilité des couches intestinales les unes par rapport aux autres.

Couche séreuse. Il s'agit de la couche la plus fine formée par l'épithélium squameux (mésothélium). Fournit de la douceur à la surface externe des intestins. Très délicat et facilement endommagé pendant la chirurgie, conduisant au développement d'adhérences. Avec une lésion infectieuse, une péritonite se développe.

Si vous trouvez une faute de frappe dans le texte, merci de me le faire savoir. Sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Tags: anatomie, joufflu

    Articles similaires
  • Nobel avec un Snobel: prix Snobel de médecine
  • Symboles de médecine
  • Maladie de Munchausen: ce que les médecins doivent retenir

Les fonctions

Le gros intestin effectue la digestion finale des aliments, participe à la formation de l'immunité cellulaire, a une fonction endocrinienne, contient une microflore spéciale, forme et élimine les matières fécales.

  • Digestion. La musculature du gros intestin effectue différents mouvements (péristaltique et antiperistaltique, pendule, segmentaire), sous l'influence desquels le chyme est frotté, mélangé et se déplace vers l'anus. Ici, toute l'eau est absorbée avec les substances dissoutes - sucres, vitamines, électrolytes, acides aminés et autres. En passant, le chyme devient plus dense et les substances absorbées pénètrent dans le sang. Le péristaltisme ou rythme ondulatoire des contractions est la fonction la plus importante, en raison de laquelle les substances alimentaires subissent une digestion séquentielle, chacune dans son propre département. Le péristaltisme est assuré par la contraction séquentielle des fibres musculaires situées longitudinalement et transversalement.
  • Immunité cellulaire. Il s'agit de l'activation des macrophages et des lymphocytes, dont la plupart sont situés dans les parois intestinales (voir plus de détails sur les intestins et l'immunité).
  • Fonction endocrinienne. Les cellules L produisent l'entéroglucagon, ou une hormone de la famille des sécrétines. Cette hormone n'est produite qu'en réponse à la prise alimentaire. Sa fonction est d'affaiblir la motilité gastrique, de stimuler la production d'insuline, de participer au travail du système cardiovasculaire, de la glande thyroïde, des reins et d'autres organes.
  • Microflora. Se compose de plus de 500 espèces de bactéries, dont un nombre écrasant appartient aux anaérobies (ils vivent sans oxygène). Ce sont E. coli, bifidobactéries et lactobacilles, fusobactéries, proteus, clostridia et autres. À l'approche de l'extrémité anale de l'intestin, le nombre de bactéries qu'il contient augmente. Dans l'intestin, coexistent des bactéries digestives et conditionnellement pathogènes, y compris des champignons de type levure, des staphylocoques et des virus intestinaux. La recherche montre que la microflore intestinale et les humains entretiennent une relation mutuellement bénéfique. Il s'agit de la digestion anaérobie des résidus alimentaires inutiles pour l'homme, de la suppression de la croissance des espèces pathogènes en entraînant le système immunitaire.
  • Formation et excrétion des matières fécales. L'accumulation a lieu dans l'ampoule du rectum. De plus, le sphincter interne est irrité et la personne ressent le besoin de déféquer. La relaxation séquentielle du sphincter interne puis externe permet la selle.

Lire la suite: Quelles vitamines sont produites dans les intestins?

Maladies, leur traitement

Le développement du processus pathologique peut être suspecté en violation des selles, des ballonnements constants et de la douleur. Des troubles fonctionnels se développent et affectent l'absorption des nutriments, ce qui entraîne une détérioration de la santé. Les maladies typiques comprennent:

  • Rectocolite hémorragique. L'inflammation de la membrane muqueuse affecte le rectum distal, qui devient chronique et peut se propager à d'autres parties de l'intestin.
  • La maladie de Crohn. Le processus inflammatoire se propage à tout l'organe, impliquant l'œsophage et l'estomac, affectant le vaisseau lymphatique.
  • Les tumeurs. La pathologie peut se former à la fois dans la moitié gauche de l'intestin et dans la droite. Les tumeurs sont bénignes et malignes.
  • Dyskénésie. Dysfonction intestinale connue par le diagnostic du syndrome du côlon irritable. Le nettoyage moteur est altéré, des changements dystrophiques dans le gros intestin se produisent.
  • Diverticulose. Un petit renflement dense se forme dans l'intestin, qui s'enflamme avec le temps..

Toutes les maladies de nature inflammatoire présentent la même symptomatologie: douleur, trouble des selles, ballonnements.

Le traitement dépend du degré de complexité: pharmacothérapie, fixation, chirurgie. Le respect de la nutrition diététique est la composante principale d'une approche intégrée. Le principe de la thérapie de la maladie n'est pas de soulager les symptômes aigus, mais d'empêcher la transition de la maladie vers une évolution chronique. Toutes les conditions pathologiques sont dangereuses avec des complications (sténoses, ulcères), par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Paramètres et maladies de l'intestin

Intestin et ses départementsParamètres (cm)Maladies
LongueurDiamètre
Intestin grêle350-400Proximal 4-6, distal 2-3.Obstruction, ciliakia, entérite, colite, diverticule de Meckel.
Duodénal21-2542859Duodénite, ulcère
Maigre90-180Yunit, ulcère,
Iliaque130-2602,7Maladie de Crohn, iléite terminale.
Côlon150-20042951Atonie, cancer, inflammation.
Aveugle3-8,57Cancer, appendicite.
ColiqueEnviron 1505-8IBS, agangliose, entérite régionale, colite, constipation et diarrhée, invagination.
Tout droit14-184-7,5Cancer, hémorroïdes.

L'état général de la santé humaine dépend du fonctionnement normal des intestins. Cet organe est sensible à divers troubles, troubles et inflammations, souvent du fait d'une personne ayant des erreurs de nutrition. Les pathologies graves ne font pas non plus exception - pour éviter leur développement et leur exacerbation, il est recommandé de surveiller votre santé, de subir des examens imprévus et de mener une vie saine.

Maigre (jéjunum) et iléon (iléon)

Deux divisions de l'intestin, qui ont presque la même structure, elles sont donc souvent décrites ensemble. Les anses du jéjunum sont situées dans la cavité abdominale à gauche, elles sont couvertes de tous côtés par une séreuse (péritoine). Anatomiquement, le jéjunum et l'iléon font partie de l'intestin mésentérique tenue, ils ont une membrane séreuse bien définie.


L'anatomie du jéjunum et de l'iléon ne diffère pas beaucoup. L'exception est un diamètre plus grand, des parois plus épaisses et un apport sanguin sensiblement plus important. La partie mésentérique de l'intestin grêle est presque entièrement recouverte d'un épiploon.

Le jéjunum mesure jusqu'à 1,8 mètre de long en tension tonique, après la mort, il se détend et augmente en longueur jusqu'à 2,4 mètres. La couche musculaire de ses parois fournit des contractions, un péristaltisme et une segmentation rythmique.

L'iléon est séparé des aveugles par une formation anatomique spéciale - le lambeau de Bauhinia. On l'appelle également la valve iléocecale..

Le jéjunum occupe l'étage inférieur de la cavité abdominale, se jette dans le caecum dans la fosse iliaque à droite. Il est complètement recouvert par le péritoine. Sa longueur est de 1,3 à 2,6 mètres. À l'état atonique, il est capable de s'étirer jusqu'à 3,6 mètres. Parmi ses fonctions, en premier lieu, la digestion, l'absorption des aliments, sa promotion dans les parties ultérieures de l'intestin à l'aide d'ondes péristaltiques, ainsi que la production de neurotensine, qui est impliquée dans la régulation du comportement de consommation d'alcool et d'alimentation chez l'homme..

Tout droit

Placé dans le petit bassin et exempt de volvulus, le rectum complète la structure du gros intestin, en partant du côlon sigmoïde (niveau de la troisième vertèbre sacrée) et se terminant par l'anus (région périnéale). Ici, les matières fécales s'accumulent, contrôlées par deux sphincters de l'anus (interne et externe). Le schéma en coupe de l'intestin montre sa division en deux sections: une étroite (canal anal) et une large (section ampullaire).

Diagnostic du cancer intestinal par l'analyse des marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux CA 19.9 et l'antigène embryonnaire du cancer (CEA) sont utilisés pour le dépistage du cancer du côlon. La définition de CEA est utile pour la stadification préopératoire et le suivi des patients atteints d'un cancer colorectal après une chirurgie. En règle générale, dans le contexte de la progression de la maladie, la concentration de CEA dans le sérum augmente régulièrement.

Cependant, une augmentation du taux de marqueurs tumoraux lors d'un test sanguin de dépistage ne signifie pas toujours la présence d'une tumeur intestinale. De nombreux cas de cancer colorectal nouvellement diagnostiqué aux stades avancés sans augmentation significative de ces indicateurs ont été décrits. Les méthodes endoscopiques sont les principales méthodes de diagnostic du cancer colorectal, et les marqueurs tumoraux sont utilisés en combinaison avec d'autres paramètres de laboratoire et cliniques pour évaluer le stade du processus, l'efficacité du traitement et la stabilité de la rémission..

Selon une étude présentée le 1er juillet 2019 au Congrès mondial de la Société européenne d'oncologie médicale sur le cancer gastro-intestinal, pour le cancer du côlon, le taux de survie moyen chez les patients en surpoids est de 2,5 mois plus élevé que chez les personnes minces physique et patients obèses.

Flore intestinale

Une autre caractéristique du côlon est la variété des bactéries colonisatrices. Environ 100 billions d'organismes pour la plupart anaérobies contribuent à l'absorption de certains composants alimentaires. De plus, ils produisent des substances essentielles pour l'homme, comme la vitamine K.

Attention! La flore intestinale sensible peut être compromise par une antibiothérapie répétée. Ceci, à son tour, provoque la diarrhée..


Le rôle de la microflore intestinale

Qui est le plus susceptible d'avoir un cancer de l'intestin??

Le cancer colorectal (cancer de l'intestin) est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 à 60 ans avec à peu près la même fréquence chez les hommes et les femmes. Le côlon est le plus souvent touché. Augmenter le risque de développer des tumeurs du côlon régime riche en calories avec une grande proportion de graisses animales et une faible teneur en fibres grossières et en fibres alimentaires, tabagisme, constipation chronique, utilisation constante d'anti-inflammatoires non stéroïdiens pendant de nombreux mois, maladies inflammatoires chroniques à long terme du gros intestin - colite ulcéreuse, maladie de Crohn, adénomateuse polype. Les patients avec une tumeur maligne préexistante sont également à risque de développer une deuxième tumeur du côlon.

Le syndrome métabolique (une combinaison d'hypertension artérielle, d'obésité viscérale, de troubles du métabolisme des lipides et des glucides) chez l'homme contribue au développement du cancer du côlon en raison du déséquilibre hormonal et du processus d'épithélialisation du côlon. Environ 10% des cas de tumeurs du côlon sont des formes héréditaires, y compris le syndrome du cancer héréditaire sans polypose causé par des mutations dans les gènes responsables de la réparation de l'ADN, la polypose adénomateuse familiale associée à la perte du gène FAP et un certain nombre d'autres maladies.

Types de tumeurs malignes

Il existe plusieurs formes de cancers:

  • exophytique - la tumeur apparaît sur les parois internes de l'intestin et, en augmentant progressivement, bloque son passage;
  • endophyte - la tumeur se développe dans l'épaisseur des parois de l'organe, l'endommageant;
  • mixte (en forme de soucoupe) - néoplasme ulcéreux avec des signes de formes exophytiques et endophytes.

Selon leur structure cellulaire, ils sont divisés en:

  • adénocarcinome muqueux (muqueux) - un néoplasme qui se développe à partir des cellules glandulaires d'un organe;
  • type mucocellulaire (cricoïde) - néoplasme à croissance intensive qui endommage les parois muqueuses d'un organe en quantité très limitée, ce qui complique son diagnostic.

Le cancer du côlon le plus courant est l'adénocarcinome. Elle survient dans 80% des cas. Le type mucocellulaire survient exclusivement chez les personnes âgées. Le plus souvent, il est détecté avec des métastases qui pénètrent non seulement dans les intestins, mais également dans d'autres organes..

Le cancer du côlon est souvent appelé cancer colorectal. Cela ne s'applique à aucune forme de maladie. Ce concept désigne un complexe de cancers des intestins directs, sigmoïdes et coliques.

Fonctions de diagnostic

La détermination d'un diagnostic précis dépend de diverses raisons. Les méthodes de diagnostic modernes vous permettent de déterminer la pathologie à un stade précoce, sans signes visibles. Les médecins utilisent les méthodes suivantes pour le diagnostic:

  • Inspection avec une capsule. L'entérocapsule, équipée d'une caméra vidéo, pénétrant dans le corps par la bouche, traverse chaque section du tractus gastro-intestinal, en les examinant. La capsule est excrétée naturellement.
  • Endoscopie. La méthode est indolore et inoffensive, elle n'a presque aucune contre-indication. À l'aide d'un capteur, qui est inséré à travers le passage anal, le tissu muqueux et les parois intestinales sont examinés.
  • Coloscopie. La procédure n'est pas très agréable, mais elle prend peu de temps. Lors de l'examen des parois du côlon, il est possible de prélever du matériel pour une biopsie.
  • Irrigoscopie. La base de l'examen est la radiographie utilisant un contraste. Sur les photos prises, le médecin peut considérer des anomalies, des pathologies.

Microflore

La lumière intestinale est un habitat pour un grand nombre de micro-organismes. Le corps humain bénéficie de la plupart des types de bactéries, champignons et protozoaires. Les microbes, à leur tour, vivent de la décomposition des débris alimentaires non digérés. Ce phénomène est appelé «symbiose». La masse totale de la microflore intestinale peut atteindre 5 kg, chez un enfant - moins de 3 kg.

Les représentants les plus nombreux de la microflore intestinale:

  • Escherichia coli;
  • bifidobactéries;
  • lactobacilles;
  • staphylocoque.

Important! Certaines bactéries produisent des vitamines, des enzymes et des acides aminés dont le corps humain a besoin. Plusieurs études ont montré que le rôle de la microflore dans l'apport en vitamines est exagéré..

Il y a une autre tâche importante à laquelle les bactéries bénéfiques font mieux face: l'inhibition de la croissance des micro-organismes opportunistes et pathogènes. Si le rapport stable entre les principaux groupes de microbes est violé, une dysbiose se développe. La «fraction» de bactéries putréfactives devient plus forte. Ils libèrent des toxines qui empoisonnent le corps humain.