Principal
Cirrhose

Chirurgie pour enlever l'hygroma de l'articulation du poignet

Les ganglions se forment le plus souvent sur le dos de la main, moins souvent sur les paumes et les doigts. Le diamètre de la tumeur peut atteindre 10 cm. L'ablation de l'hygroma de la main est considérée comme le moyen le plus efficace d'éliminer le problème, réduisant au minimum le risque de re-formation de la tumeur. L'opération est prescrite avec une augmentation rapide du néoplasme, de la douleur, une diminution de la mobilité de l'articulation.

Pourquoi une tumeur se forme et comment se manifeste-t-elle?

Les sensations douloureuses ne surviennent que si le néoplasme serre les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins.

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer la formation d'un hygroma:

  • faiblesse héréditaire du système articulaire;
  • blessures aux mains de toute complexité;
  • maladies et inflammation des articulations et des tissus situés à côté du néoplasme;
  • effectuer le même type de mouvements liés au travail (couture, saisie de textes sur un PC, etc.);
  • dommages dégénératifs aux articulations;
  • complication de la chirurgie.

Les principaux symptômes de la pathologie:

  • la formation d'une boule molle avec des contours clairs sous la peau;
  • la peau sur la tumeur ne change pas de couleur et ne fait pas mal;
  • à la palpation, l'hygroma ne bouge presque pas;
  • pas de douleur;
  • lorsque les vaisseaux sont pressés, la peau dans la zone de l'hygroma devient pâle.
Retour à la table des matières

Élimination rapide des tumeurs

Il est recommandé de retirer l'hygroma de l'articulation du poignet dans les cas suivants:

  • la tumeur est infectée;
  • le patient s'inquiète des imperfections esthétiques;
  • la tumeur se développe rapidement;
  • la mobilité de l'articulation est altérée;
  • il y avait un syndrome douloureux;
  • en raison de la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs, la sensibilité de la peau a diminué.
Retour à la table des matières

Comment l'opération est-elle effectuée: méthodes de base

Perforation

La ponction de l'hygroma de la main est utilisée dans le cadre du diagnostic pour examiner le contenu de la tumeur, et également comme moyen d'éliminer le néoplasme. Le kyste du poignet est perforé et le liquide est aspiré. Pour empêcher la repousse de l'hygroma, une substance sclérosante spéciale y est brièvement introduite. Pendant ce temps, le patient peut ressentir de la douleur, mais la sensation désagréable disparaît rapidement. Si la tumeur s'est formée à nouveau, une opération est prescrite pour enlever.

Endoscopie

Le retrait endoscopique implique l'utilisation d'un appareil spécial - un endoscope. L'hygroma de la main est retiré par une petite incision dans la peau. Cette technique est considérée comme presque exsangue. L'opération est effectuée rapidement et la période postopératoire est minimale. Dans le même temps, la suture postopératoire restante est petite et presque invisible.

Application laser

Malgré l'utilisation d'un faisceau laser, la tumeur est retirée en ouvrant d'abord l'hygroma par une incision dans la peau. En préparation de la procédure, une radiographie ou une IRM, ainsi qu'une perforation, sont nécessaires. L'exposition au kyste avec un laser jusqu'à ce qu'il soit complètement éliminé exclut l'infection de la plaie. L'inconvénient de cette technique est la forte probabilité de rechute..

Toute méthode d'élimination d'un hygroma est effectuée uniquement avec l'utilisation d'une anesthésie locale. Les enfants de moins de 10 ans sont opérés sous anesthésie générale.

Intervention chirurgicale

L'excision complète de l'hygroma implique le retrait de la capsule entière du néoplasme. C'est le moyen le plus traumatisant de se débarrasser du problème, mais le risque de re-formation de kystes est minime. Avant l'opération, le patient subit un examen, comprenant un certain nombre de tests de laboratoire, y compris le contenu de l'hygroma, des rayons X, une IRM. Si la tumeur a atteint une taille significative et serre les terminaisons nerveuses, une neurochirurgie est nécessaire pour maintenir la sensibilité et la mobilité de la main.

L'opération se déroule en plusieurs étapes:

  • couper la peau près de l'hygroma;
  • séparation du kyste du reste des tissus de la main;
  • élimination du néoplasme;
  • ourler la cavité pour éviter les fuites de fluide intra-articulaire;
  • l'imposition de coutures externes;
  • fixation de la main avec une orthèse ou un bandage.
Retour à la table des matières

Période postopératoire

Après l'opération, qui dure 15 à 30 minutes selon la méthode choisie, le patient peut rentrer chez lui. Visitez l'hôpital pendant plusieurs jours pour nettoyer la plaie et changer le pansement. Les points de suture sont retirés après 1 à 2 semaines. Cette période dépend des caractéristiques de la guérison. La rééducation implique l'utilisation obligatoire d'une orthèse ou d'un autre bandage pour fixer la main. Cela favorise une guérison rapide et réduit le risque de rechute. Le bras opéré doit être développé, mais sa reconstruction doit être effectuée après l'autorisation du médecin, et sous sa surveillance.

Complications possibles

La détérioration de l'état après le retrait du gyromome de la main se produit en raison du non-respect des recommandations du médecin, du refus du patient d'utiliser un bandage ou une orthèse et une charge excessive sur le bras douloureux. Dans ce cas, on observe le développement d'un œdème et la libération de liquide de la plaie. De plus, les complications suivantes sont possibles:

  • infection de la plaie;
  • prolifération de tissu conjonctif sur la capsule périarticulaire;
  • formation de tumeurs récurrentes.
Retour à la table des matières

Re-développement de la pathologie

Quelle est la raison?

La récidive de l'hygroma est considérée comme la complication la plus courante après la chirurgie. La capsule kystique est restaurée et remplie à nouveau de synovie. Ceci est observé dans les cas suivants:

  • le sac de la tumeur n'a pas été complètement retiré;
  • la cavité n'était pas ourlée de l'intérieur;
  • le patient a refusé de porter un plâtre ou une orthèse.
Retour à la table des matières

Comment prévenir les rechutes?

Pour éviter que la tumeur ne se forme à nouveau, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin lors de la restauration de la main. Il est important de reposer votre bras et de porter un bandage. Une fois le cours de rééducation terminé, la surutilisation doit être évitée. Pendant le travail, la pression doit être uniformément répartie sur la brosse. Avant l'exercice, vous devez fixer vos poignets avec un bandage élastique. Il est important de traiter les blessures subies en temps opportun en recherchant une aide médicale. L'automédication peut aggraver la situation et provoquer la formation d'un hygroma.

Récupération après avoir retiré l'hygroma

L'hygroma est une tumeur bénigne, une tumeur sous-cutanée qui à l'intérieur ressemble à une capsule remplie de liquide. Il existe des méthodes médicales pour traiter la bosse, mais le moyen le meilleur et le plus couramment utilisé pour se débarrasser du problème est l'ablation chirurgicale de l'hygroma..

Pourquoi ont-ils souvent recours à un traitement chirurgical??

Un néoplasme tel qu'un hygroma ne se prête bien aux méthodes thérapeutiques de traitement qu'aux premiers stades. Lorsque la tumeur est déjà suffisamment développée et prononcée, de telles manipulations produisent rarement l'effet souhaité. Et l'un des facteurs les plus importants est la possibilité de rechute. Avec des médicaments ou de la physiothérapie, l'apparition d'une bosse a à nouveau un pourcentage très élevé. Que ne peut-on pas dire sur l'intervention chirurgicale.

Avantages de l'élimination de l'hygroma:

  • L'opération dure assez rapidement, jusqu'à une demi-heure.
  • Ce n'est pas très difficile et entraîne rarement des complications.
  • Minimise la possibilité de rechute.

Comment doit se dérouler le processus de récupération après avoir retiré l'hygroma?

Comme dans toute opération, la période de rééducation joue un rôle très important dans l'élimination de l'hygroma. Afin de reprendre le travail le plus rapidement possible, d'assurer une bonne cicatrisation de la plaie et de minimiser le risque de réapparition de la tumeur, il est nécessaire de respecter le schéma de rééducation après le retrait de l'hygroma.

Que comprend la réadaptation?

  • Tout d'abord, l'opération d'élimination de l'hygroma est réalisée à l'aide d'une incision dans la peau. Ainsi, après son achèvement, une suture est appliquée. Par conséquent, vous devez surveiller son état pendant la période de rééducation après avoir retiré l'hygroma. La suture est souvent retirée une semaine après l'opération.
  • Pour une meilleure récupération après élimination de l'hygroma, il est recommandé d'immobiliser la zone opérée avec du plâtre ou des pansements conventionnels.
  • En outre, pour maintenir des performances normales à l'avenir et pour éviter la formation d'adhérences, il est utile de faire des exercices spéciaux pendant plusieurs jours après le retrait..
  • Vous pouvez faire un massage, mais seulement à une certaine distance de la zone opérée, sinon cela entraînera un déplacement de la cicatrice.

Souvent, la période de rééducation complète après le retrait de l'hygroma se termine après deux semaines. Et vous pouvez revenir à votre routine habituelle.

Rappelez-vous que le processus de récupération après avoir retiré l'hygroma n'est pas moins important que l'opération elle-même. Par conséquent, assurez-vous de suivre toutes les recommandations du médecin et ne vous précipitez pas pour le terminer le plus tôt possible. Et puis ton corps te remerciera.

Pour obtenir une consultation

Ces informations ne seront pas transmises à des tiers, administrateurs, uniquement à un médecin.

Récidive de l'hygroma

L'hygroma de l'articulation du poignet de la main est un néoplasme compacté d'une structure élastique douce située dans la zone de la gaine tendineuse ou de la capsule articulaire sur le dos, qui est compacté et rempli de liquide séreux contenant de la fibrine ou du mucus. Cette pathologie est également appelée kyste synovial. Le plus souvent, ce type de pathologie se développe en raison d'un stress mécanique constant ou d'une blessure articulaire.

La taille de l'hygroma varie considérablement d'insignifiante à grande et peut atteindre 5 cm de diamètre.

En fait, cette pathologie a une évolution bénigne, alors que l'hygroma n'est pas soudé à la peau, mais s'il est présent, la douleur est modérée. Dans certains cas cliniques, le syndrome douloureux est totalement absent..

Raisons de développement

L'apparition de la maladie est causée par:

Processus inflammatoires fréquents dans l'articulation du poignet de la main; La présence de maladies dégénératives-dystrophiques des articulations chez l'homme; Effort physique excessif sur l'articulation; Blessure articulaire; Pression mécanique répétitive sur le joint pendant le processus de fabrication; Une histoire de bursite ou de tendovaginite; Conséquences postopératoires;

Fondamentalement, le développement de la maladie est provoqué par l'amincissement de la capsule de l'articulation du poignet, ce qui se traduit par des changements dégénératifs dans cette zone. Cela crée des conditions favorables à la formation d'une protrusion herniaire. Dans ce cas, la couche interne de la capsule articulaire, blessée ou affectée par le processus pathologique, est déplacée sous pression, vers l'extérieur, poussant les tissus adjacents à part, et augmente en taille.

Selon les raisons qui ont conduit au développement de l'hygroma, il existe:

Muqueux - sont une conséquence de l'arthrose transférée ou un stade de son développement. Dans ce cas, une compression et des dommages à la capsule articulaire par les ostéophytes existants sont révélés, ce qui provoque la formation d'une cavité remplie de liquide. Les ganglions tendineux sont une conséquence de processus pathologiques se produisant dans les cellules qui forment les tendons. Leur présence entraîne une limitation prononcée de la mobilité de l'articulation touchée. Post-traumatiques - sont le résultat d'une blessure antérieure à la capsule articulaire. Dans ce cas, l'hygroma se développe non seulement sur la surface arrière, mais également sur l'extérieur, l'intérieur et latéral.

La consistance de l'hygroma peut être douce et dense.

Symptômes

Avec le développement de cette pathologie, les signes suivants apparaissent:

Éducation dans le domaine de l'articulation du poignet de forme arrondie, qui a une consistance souple et élastique; L'apparition d'une douleur sourde principalement lors de mouvements actifs avec la brosse; Pendant la période d'exacerbation, l'apparition d'hyperémie ou de rougeur est notée à la surface de la peau; Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, les parois du sac synovial s'épaississent, ce qui détermine la définition des irrégularités et la présence d'adhérences avec les tissus adjacents; Lorsque la pression apparaît par une tumeur sur les vaisseaux et les nerfs voisins, une définition de l'hypersensibilité est notée - hyperesthésie ou sa diminution - engourdissement.

Avec le développement du syndrome douloureux, une violation de l'amplitude des mouvements actifs dans l'articulation du poignet se produit.

Avec un développement lent, la taille de la tumeur peut ne pas augmenter pendant une longue période, mais avec une croissance rapide, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Cela est dû à la présence d'un risque élevé de développer une tendovaginite, qui se termine souvent par la formation de divers dysfonctionnements de la main..

Complications

L'évolution de la maladie peut être compliquée par la rupture de la coquille tumorale et la diffusion de liquide dans les tissus voisins ou sur la surface de la peau. Après cela, il est possible de restaurer l'intégrité de la membrane tumorale, ce qui entraîne une augmentation du nombre de néoplasmes.

Diagnostique

Lors de la visite d'un médecin, toutes les plaintes doivent être notées, après quoi il procède à un examen complet et à une palpation du néoplasme existant. Ce n'est qu'alors que le patient est envoyé pour subir un examen supplémentaire, en fonction duquel un diagnostic précis peut être posé: rayons X, échographie et IRM.

La ponction diagnostique est réalisée afin de mener une étude en laboratoire du contenu d'un néoplasme bénin.

Les méthodes de diagnostic utilisées permettent de différencier l'hygroma de l'articulation du poignet d'autres types de néoplasmes bénins et malins, de pathologies ganglionnaires et artérielles sous forme d'anévrisme.

Méthodes de traitement de l'hygroma de l'articulation du poignet

Après confirmation, le patient se voit prescrire un traitement conservateur ou chirurgical..

Thérapie conservatrice

Ce type de traitement commence par fournir un repos complet à l'articulation touchée. Avec un traitement rapide, la réduction de la charge vous permet d'éliminer complètement les manifestations de la maladie. Il est également possible de prescrire des applications thermiques, de la paraffine, l'utilisation de boue thérapeutique et une irradiation de la zone touchée avec des rayons UV.

À des fins thérapeutiques, une ponction du néoplasme est effectuée pour pomper son contenu. Cette technique est efficace lorsque la taille de l'hygroma ne dépasse pas 1 cm.

Après une anesthésie locale, une aiguille est insérée dans la cavité tumorale et le liquide est aspiré avec une seringue. Après avoir pompé sans retirer l'aiguille, une seringue contenant un glucocorticostéroïde est prise, qui doit être injectée.

Après cette procédure de traitement, un bandage serré doit être appliqué. Ceci est nécessaire pour que les bords de la capsule se développent ensemble. Il ne peut pas être retiré pendant 5 semaines.

Lors de la détermination des signes d'infection d'un hygroma, des médicaments antibactériens sont injectés dans la cavité après la ponction.

Si ces conditions ne sont pas observées, le risque de récidive de l'hygroma augmente. Si, après la ponction, du liquide s'accumule à nouveau dans la cavité, il est recommandé aux patients de retirer rapidement l'hygroma.

Le traitement topique consiste à utiliser des agents topiques tels que des pommades. Leur utilisation permet de réduire la gravité du processus inflammatoire dans les tissus adjacents à la tumeur. Ils ne contribuent pas à une diminution de la taille de l'éducation, mais ils peuvent réduire considérablement la gravité de la douleur. À des fins thérapeutiques sont utilisés:

Anti-inflammatoires non stéroïdiens contenant du diclofénac, de l'indométacine et autres; Produits d'origine végétale - Propolis.

Opération

L'intervention chirurgicale est réalisée selon les indications:

La présence d'un syndrome douloureux sévère, qui ne peut être arrêté par un traitement conservateur; Grandes tailles d'hygroma; Structure cellulaire; Détermination de la limitation significative des mouvements actifs de l'articulation du poignet touchée; L'évolution progressive de la pathologie, qui consiste en un taux élevé d'augmentation de la taille du néoplasme; Rechute de la maladie après une ponction médicale; Définition d'un défaut esthétique clair.

L'intervention chirurgicale débute après une anesthésie locale ou locale préliminaire. L'opération est réalisée en standard à l'aide d'un scalpel à travers une petite incision au dessus du néoplasme.

Pendant l'opération, le chirurgien enlève l'hygroma et des sutures sont appliquées sur la capsule articulaire, qui sont nécessaires pour créer son renforcement.

En période postopératoire, le patient doit exclure complètement toute activité physique sur le bras opéré. Les points de suture cutanés sont retirés après 7 jours.

Une chirurgie similaire est réalisée à l'aide d'un laser. Le principe de réalisation est similaire, mais cette technique est plus douce.

Remèdes populaires

La thérapie utilisant des remèdes populaires est une thérapie auxiliaire, car elle n'affecte pas la taille d'un néoplasme bénin. Ils sont efficaces pour les petites tumeurs et aident à réduire la douleur et l'inflammation, et peuvent éliminer complètement l'inconfort..

Le chou est l'une des médecines traditionnelles les plus courantes. Le jus extrait des feuilles à des fins thérapeutiques est recommandé de prendre ½ verre 2 fois par jour avant les repas pendant un mois. Pour appliquer une compresse, une feuille de chou est utilisée, pré-graissée avec du miel, après l'avoir appliquée sur la zone touchée, il est nécessaire de l'envelopper chaudement.

Il est possible d'utiliser du jus d'absinthe, le jus est frotté dans la zone touchée, puis recouvert de polyéthylène et enveloppé chaudement.

Applications d'argile bleue, durée de la procédure jusqu'à 2-3 heures.

Malheureusement, la médecine traditionnelle n'élimine pas complètement la maladie..

Prévisions et prévention

Pour prévenir le développement de la maladie, il est recommandé d'éliminer complètement les blessures de l'articulation du poignet. Et si des signes d'inflammation sont détectés dans la bursite et la tendovaginite, vous ne devez pas vous soigner vous-même, mais consulter un médecin.

Le pronostic de l'hygroma dépend en grande partie de la rapidité de la fourniture de soins médicaux qualifiés. Après un traitement conservateur, une rechute de la maladie est assez souvent notée. La chirurgie aidera à l'éliminer complètement..

Traitement des articulations / articulation du poignet

Hygroma est une formation bénigne sur les articulations des mains, des pieds et même des doigts. La tumeur elle-même n'est pas dangereuse. Mais cela peut causer de la douleur, devenir plus gros et causer des inconvénients esthétiques. Tôt ou tard, une personne arrive à la conclusion qu'une opération est nécessaire. Hygroma ne peut être complètement guéri que par des chirurgiens. Comment se préparer à l'opération, comment cela se passe et combien de temps le patient devra récupérer?

Hygroma ne peut être complètement guéri que par des chirurgiens

Comment se développe une tumeur?

C'est une saillie vers l'extérieur du contenu de la bourse synoviale de l'articulation (un sac avec du liquide synovial). Il survient sur l'articulation du poignet et de la cheville, il existe des cas d'hygroma sur les doigts. Les raisons de son apparition peuvent être un stress accru sur l'articulation, ses blessures. Par exemple, un pianiste, un tricot ou des pompes mettant l'accent sur les paumes peuvent apparaître sur le poignet d'un hygroma. L'hérédité est également l'une des raisons..

Une tumeur peut se développer au fil des années: elle se développe, puis disparaît. Son apparition s'accompagne généralement de douleurs dans l'articulation, limitation de sa mobilité. La douleur apparaît en appuyant sur la bosse.

«Avec l'augmentation du stress sur l'articulation, la taille de l'hygroma augmente. À mesure qu'il grandit, il comprime les nerfs environnants, provoquant douleur et engourdissement. ".

Comment diagnostiquer l'hygroma

Un chirurgien peut le faire professionnellement. Un médecin expérimenté posera un diagnostic lors de l'examen, parfois une radiographie ou une échographie est nécessaire. Dans les cas les plus graves, une biopsie et une IRM peuvent être nécessaires.

Méthodes de traitement conservatrices

De nombreuses façons de se débarrasser d'une tumeur ont été décrites. Les plus courants sont:

Les papillomes disparaîtront dans 10 jours Lorsque les papillomes se développent sur le corps, vous devez immédiatement...... http://cpagetti2.com/jgpV/sub1/sub2/sub3/sub4/sub5 Pour "déraciner" les papillomes, lubrifiez-les avec un simple... Voici comment les papillomes sont traités... http : //cpagetti2.com/q8pV/sub1/sub2/sub3/sub4/sub5 Je vous en supplie, n'enlevez pas les papillomes! Je vous en supplie, n'enlevez pas les papillomes! Pour les faire disparaître, ajoutez 3 gouttes dans un verre d'eau...... http://cpagetti2.com/q8pV/sub1/sub2/sub3/sub4/sub5 Un médecin expérimenté fera un diagnostic lors de l'examen, parfois une kinésithérapie aux rayons X ou à l'échographie est nécessaire. L'électrophorèse, les ultrasons, le chauffage, les applications de boue aident à soulager la douleur, à éliminer la cause de l'inflammation; traitement médical. Il est utilisé en cas d'inflammation du contenu de l'hygroma et des tissus environnants; écraser la tumeur. Il est utilisé pour les petits hygromes. Très douloureux, entraîne des rechutes et des complications; crevaison. Avec une seringue, le contenu liquide est éliminé. Taux de rechute - presque 100%.

Il est impossible de se débarrasser d'une tumeur en utilisant les moyens décrits; le traitement d'un hygroma sans chirurgie aide à soulager la douleur et à arrêter l'inflammation. La raison de l'apparition de la bosse demeure et elle ne peut être éliminée que par chirurgie.

Ablation chirurgicale de la tumeur

L'opération chirurgicale pour éliminer l'hygroma est de loin le traitement le plus efficace. Pendant l'opération, le chirurgien coupe la capsule avec du liquide synovial et élimine la cause de la bosse. L'opération est simple et peut être réalisée en ambulatoire.

Se préparer à la chirurgie

Le patient doit passer les tests nécessaires:

analyse sanguine générale; analyse d'urine générale; test sanguin pour le sucre, RW, VIH, hépatite, groupe et facteur Rh, coagulation; fluorographie (elle doit être effectuée au plus tôt il y a un an); ECG.

Il s'agit d'une liste standard, mais le médecin peut l'élargir à sa discrétion. Le soir avant l'opération, il est nécessaire de se raser ou d'épiler le membre. Par exemple, si l'hygroma doit être retiré du poignet, vous devez vous raser le bras jusqu'au coude.

Opération

L'opération se fait le matin. Le patient arrive à la clinique l'estomac vide. Le choix de la méthode d'anesthésie dépend entièrement de la gravité de la maladie. Dans les cas simples, cela peut être un anesthésique local. Cela facilite le contrôle de l'état du patient et lui permet de se remettre de l'opération. Dans certains cas, une anesthésie régionale ou une anesthésie générale est utilisée. L'ensemble de l'opération prend environ une demi-heure.

L'opération dure environ une demi-heure Après l'anesthésie, le chirurgien fait une petite incision de 3 à 5 cm de long directement au-dessus de la tumeur. La capsule avec tout son contenu est évacuée. La tige tumorale est coupée, les cellules anormales sont éliminées. Si la clinique dispose d'un équipement, celui-ci est traité au laser pour éviter les rechutes. La cavité opératoire est suturée, la plaie est fermée, des sutures sont appliquées. Pour assurer l'immobilité, une attelle en plâtre est appliquée ou le membre est fixé avec une orthèse.

La tumeur la plus courante est l'articulation du poignet. Mais c'est précisément son ablation qui est associée au plus grand risque, puisque les nerfs et les gros vaisseaux sont concentrés ici. Cette opération doit être réalisée par un chirurgien qualifié et expérimenté. Si cela est fait correctement, la bosse ne devrait plus apparaître..

Les premières heures après la chirurgie

Dans les cas simples, le patient est surveillé à l'arrêt pendant les premières heures. Il reçoit un soulagement symptomatique de la douleur au besoin. Si son état le permet, il est autorisé à rentrer chez lui le jour de l'opération..

Une fois l'anesthésie terminée, une douleur apparaîtra inévitablement sur le site de l'opération. Dans ce cas, l'auto-administration d'analgésiques est indiquée..

Réhabilitation

Le lendemain, le patient se présente pour le premier pansement puis lui rend visite quotidiennement. Le médecin doit être en mesure d'évaluer l'état de la plaie et de suivre les progrès de la guérison.

Les douleurs disparaissent progressivement. Les points de suture sont retirés après 7 à 10 jours; le port d'un plâtre ou d'une attelle peut prendre environ un mois. Mais même après cette période, la mobilité de l'articulation doit être limitée et la charge est exclue. La réadaptation comprend un traitement de physiothérapie. Cela aidera à une guérison rapide et à soulager le risque de complications. Il peut s'agir d'électrophorèse, de chauffage, d'aimant ou d'ultrasons, de gymnastique articulaire.

Les points de suture sont retirés après 7 à 10 jours, le port d'un plâtre ou d'une attelle peut prendre environ un mois

"La cicatrice qui apparaît après l'opération doit être traitée avec des gels Kontraktubex, qui lissent la peau et préviennent la formation de cicatrices.".

Défaut cosmétique

Les femmes hésitent souvent à consulter un chirurgien, car les conséquences de l'opération sont évidentes - il s'agit d'une cicatrice. Mais une grosse bosse dans la paume de votre main est aussi un grave défaut esthétique. Et la cicatrice peut ne pas être aussi visible que cela puisse paraître. Si votre corps est sujet à la formation de tissus cicatriciels, divers gels tels que «Contractubex» aident à lisser la cicatrice. Il est important de commencer à l'utiliser le plus tôt possible, la peau sera alors lissée et la cicatrice deviendra presque invisible..

Complications postopératoires

Ceux-ci inclus:

infection de la plaie; formation de cicatrices sur le tissu conjonctif de l'articulation; re-formation d'une tumeur. Après une opération réalisée avec compétence et suivant toutes les prescriptions du médecin, une rechute d'un hygroma survient extrêmement rarement dans environ 5% des cas..

Le traitement chirurgical de l'hygroma est une opération simple qui peut être réalisée même en ambulatoire. Ce n'est qu'après sa mise en œuvre que nous pouvons parler d'élimination réussie de la tumeur sur l'articulation. Actions compétentes du chirurgien, le respect des recommandations des médecins sont la garantie d'un rétablissement complet.

Hygroma après la chirurgie

Supprimer un hygroma est le seul moyen de s'en débarrasser définitivement. Et bien qu'elle puisse avoir certaines complications, elles peuvent être exclues par une préparation et une rééducation compétentes..

Comment se déroule l'opération

L'élimination d'un hygroma est le traitement le plus efficace pour ce type de kyste. Il existe d'autres méthodes, telles que la ponction et la physiothérapie, alors seule une élimination radicale vous permet de vous en débarrasser, éliminant pratiquement le risque de rechute..

Et si cette opération, comme toute autre intervention, est associée à certains risques, elle est compensée par la possibilité de se débarrasser de l'hygroma une fois pour toutes. Et pour réduire les risques, une préparation compétente pour l'enlèvement et la réhabilitation après avoir permis.

Formation

Avant de retirer l'hygroma, le chirurgien procède nécessairement à un examen:

  • Palpation. En sondant simplement la tumeur, le médecin peut collecter de nombreuses données importantes: taille et état, présence de caméras supplémentaires, signes d'inflammation, etc..
  • Échographie d'un hygroma. L'examen échographique est l'un des points les plus importants de la préparation d'une opération pour enlever un hygroma. Avec son aide, vous pouvez déterminer avec précision sa taille, sa forme, sa structure et, surtout, son emplacement par rapport aux tissus environnants, aux tendons, aux nerfs et aux vaisseaux sanguins..
  • IRM. Cette méthode de diagnostic est l'une des plus complexes et des plus précises, mais sa disponibilité est encore assez faible. Par conséquent, il n'est prescrit que dans les cas difficiles, lorsque vous devez disposer d'informations précises sur l'emplacement du kyste à l'avance..
  • Crevaison. Dans certains cas, le médecin prélève un échantillon du contenu du kyste à l'avance, plus souvent - cela se fait après le retrait. Ceci est nécessaire pour effectuer une analyse cytologique, ce qui élimine complètement le risque de nature oncologique de la tumeur..

De plus, une formation générale est requise, qui est prescrite avant toute opération: tests sanguins et urinaires, ainsi que tests de dépistage du VIH, des hépatites B et C, de la syphilis.

Caractéristiques de l'opération

L'opération d'élimination de l'hygroma est assez simple en termes de préparation du patient. Mais cela nécessite une grande compétence de la part d'un chirurgien, car ces tumeurs sont situées près des articulations, des tendons et des nerfs. La deuxième difficulté est la forme du kyste lui-même. En fait, il s'agit d'une hernie, c'est-à-dire d'un renflement de la bourse qui s'est développé en kyste. Par conséquent, il est nécessaire d'enlever le corps du kyste, l'isthme, puis de suturer le sac synovial à sa taille normale.

Une difficulté particulière à cet égard est la suppression de l'hygroma de l'articulation du poignet. Le poignet est un système complexe de vaisseaux sanguins, de ligaments, de nerfs et d'articulations. Seuls les spécialistes de la microchirurgie des mains entreprennent de telles opérations. Les chirurgiens généraux enlèvent rarement l'hygroma du poignet et de la main.

Il est à noter que c'est cette localisation des kystes synoviaux qui est la plus courante.Par conséquent, bien que l'opération soit associée à un certain nombre de difficultés, sa technique a été élaborée. La même chose s'applique à l'élimination de l'hygroma du pied. Cette articulation est soumise à un stress particulier chez les sportifs, ce qui peut provoquer l'apparition de cette forme de kyste..

Schéma général de l'opération

Une fois que le chirurgien a toutes les données nécessaires pour retirer l'hygroma, le jour de l'opération est fixé. En règle générale, elle est réalisée sous anesthésie locale, ce qui facilite la préparation et la récupération après la chirurgie. Et ce n'est que dans certains cas, particulièrement difficiles, où une longue opération doit être effectuée, que l'anesthésie générale est choisie.

En moyenne, la durée est d'environ une demi-heure. Pendant ce temps, le médecin fait une petite incision sur le kyste, sépare soigneusement la capsule d'hygroma des tissus environnants. Il doit trouver le lieu de son attachement au sac synovial et le disséquer à cet endroit. Ensuite, les tissus du sac sont suturés, puis l'incision chirurgicale.

La plaie est suturée, puis refermée avec un pansement stérile. Pour fixer l'articulation dans une position, une attelle lui est appliquée. Les pansements doivent être changés quotidiennement. Le 7-10ème jour, les mailles sont enlevées, l'attelle doit être portée un peu plus longtemps.

Caractéristiques de l'élimination de l'hygroma au laser

Aujourd'hui, on parle beaucoup de l'élimination de l'hygroma au laser, soulignant les avantages de cette méthode par rapport à la chirurgie conventionnelle. Mais une telle publicité a créé l'idée fausse que cette méthode ne nécessite pas de couper la peau..

En fait, le déroulement de l'opération est en grande partie le même, la seule différence est la méthode de coupe des tissus - un scalpel normal ou un faisceau laser. La deuxième option permet au médecin de mieux contrôler l'incision, conduit moins souvent à une infection de la plaie postopératoire et élimine le risque de saignement, mais il s'agit toujours d'une opération qui nécessite une préparation et une rééducation.

Réhabilitation

La récupération après avoir enlevé un hygroma prend du temps et des efforts. Étant donné que cette opération est effectuée près de l'articulation, sans elle, il existe un risque de mobilité réduite en raison d'une formation excessive de tissu cicatriciel..

Pour ce faire, immédiatement après l'opération, une attelle est appliquée, ce qui n'interfère pas avec le changement des pansements et le traitement de la plaie postopératoire, mais fixe rigidement l'articulation. Le port d'une attelle peut prendre jusqu'à 3-4 semaines, selon son emplacement et la complexité de l'opération. Ensuite, il est recommandé de limiter temporairement la charge sur ce joint pour lui laisser le temps de récupérer..

Dans le même temps, il est nécessaire d'effectuer les exercices prescrits par le médecin pour assurer la restauration normale de l'articulation. En outre, diverses combinaisons de physiothérapie sont prescrites: chauffage, électrophorèse, thérapie magnétique et ultrasonore - tout ce qui accélère la restauration de l'articulation..

Complications après la chirurgie

Comme toute opération, l'ablation d'un hygroma est associée à un certain nombre de complications:

  1. Infection de la plaie postopératoire.
  2. Formation d'un excès de tissu cicatriciel sur la bourse.
  3. Re-formation de l'hygroma.

Il est possible de réduire la probabilité de leur survenue en préparant correctement l'opération et en respectant les prescriptions de rééducation après celle-ci.

Il est impossible de dire sans équivoque quel est le prix de l'élimination d'un hygroma. Cela dépend fortement de la taille et de l'emplacement du kyste, ainsi que de la clinique dans laquelle l'ablation sera effectuée. Une chose est sûre: moins il y a d'éducation, plus il est facile et moins coûteux de se débarrasser. Par conséquent, ne tardez pas à contacter un médecin lorsqu'il apparaît..

Traitement chirurgical de l'hygroma

L'hygroma est un néoplasme bénin qui n'interfère pas dans les stades initiaux, ne fait pas mal, ne provoque pas de complications. L'élimination de l'hygroma devient nécessaire lorsqu'il commence à se développer de manière intensive, provoquant non seulement un inconfort esthétique, mais également physique. Ce type de tumeur ne dégénère pas en une forme maligne..

L'hygroma se caractérise à la fois par une augmentation de diamètre ultra-rapide (plusieurs jours) et une assez longue (plusieurs années).

Retirer un hygroma est une question de confort humain esthétique, et parfois physique.

Qu'est-ce que l'hygroma?

L'hygroma (kyste synovial, ganglion tendineux) est un néoplasme en forme de cône, constitué d'une capsule articulaire ou d'un tendon rempli d'un liquide visqueux, localisé sous la peau. Le néoplasme a une apparence différente et diffère par un certain nombre de paramètres:

Les principaux lieux de localisation du kyste synovial:

Indications pour l'élimination de l'hygroma

Si un néoplasme est détecté, il est important de consulter un médecin. Lui seul peut faire le bon diagnostic. Vous avez d'abord besoin d'une consultation:

Le ganglion n'est pas dangereux du point de vue de la transformation en tumeur maligne, mais il peut atteindre une taille considérable et serrer les tendons, les articulations, les nerfs et les vaisseaux sanguins voisins. S'il n'y a pas d'indications évidentes pour le retrait, il suffit d'observer périodiquement la tumeur chez le médecin traitant ou d'utiliser des méthodes de traitement conservatrices (massage, électrophorèse, boue, rayonnement UV, bains de paraffine et applications). Malheureusement, ces méthodes ne sont pas assez efficaces, la rechute survient dans 80 à 90% des cas..

Le traitement chirurgical de l'hygroma est recommandé en présence de différents symptômes:

La croissance et la croissance des hygromes deviennent des arguments pour l'élimination de cette formation.

  • croissance active;
  • grand diamètre;
  • longue absence de régression;
  • douleur;
  • retenue des mouvements;
  • inconfort (paresthésie, hyperémie, hyperesthésie, engourdissement);
  • inflamation des joints;
  • compression des nerfs, des vaisseaux sanguins;
  • processus inflammatoire purulent;
  • maladie répétée;
  • probabilité de rupture;
  • blessure;
  • défaut esthétique.

Dans certaines maladies et affections du corps, l'ablation du ganglion est strictement interdite:

  • oncologie;
  • immunodéficience;
  • pathologies endocriniennes;
  • décompensation des anomalies chroniques;
  • formations cutanées inflammatoires et herpétiques;
  • maladies infectieuses, virales ou respiratoires aiguës;
  • violation de la coagulation du sang;
  • grossesse;
  • lactation;
  • menstruation.

Retour à la table des matières

Fonctionnement et protocole

Le choix d'une méthode pour enlever un kyste synovial dépend de sa taille, de son emplacement, des symptômes associés et des complications. Le médecin recommande d'utiliser une méthode ou une autre en fonction de la situation. Vous pouvez supprimer un néoplasme en utilisant plusieurs options:

L'opération d'élimination de l'hygroma peut être réalisée de différentes manières..

  • ablation chirurgicale;
  • écrasement;
  • crevaison;
  • traitement au laser.

L'excision chirurgicale est le moyen le plus efficace d'éliminer l'hygroma. Il s'agit d'une opération minutieuse qui doit être réalisée par un chirurgien expérimenté, de préférence dans une direction spécialisée. L'essence de l'opération est de retirer complètement la capsule ainsi que le liquide et les tissus voisins, qui ont déjà subi des changements dégénératifs..

Formation

Avant de retirer l'hygroma, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics afin d'exclure la probabilité d'une pathologie maligne ou d'une autre pathologie visuellement similaire. Différentes méthodes sont utilisées pour cela:

Avant la procédure de retrait de l'hygroma, le patient est examiné par un médecin et subit des tests.

  • anamnèse;
  • inspection;
  • palpation;
  • radiographie;
  • Échographie de la tumeur et des tissus environnants;
  • IRM;
  • anspiration;
  • histologie.

Après confirmation du diagnostic et avant l'opération, des examens complémentaires sont effectués afin d'exclure les contre-indications à sa conduite:

  • analyse d'urine et de sang (générale, biochimique);
  • fluorographie des poumons;
  • tests pour la syphilis, le virus de l'immunodéficience, l'hépatite;
  • ECG.

Retour à la table des matières

Opération en cours

Le traitement chirurgical de l'hygroma doit être effectué dans un environnement stérile dans une clinique externe ou un hôpital. L'ablation d'un ganglion ordinaire dure de 20 à 30 minutes, généralement sous anesthésie locale, mais pour la chirurgie chez les jeunes enfants (jusqu'à 10 ans) et dans les cas graves nécessitant une intervention chirurgicale à long terme, parfois j'utilise une anesthésie générale.

  1. appliquer un garrot en caoutchouc si la tumeur est localisée sur les extrémités;
  2. l'anesthésie est administrée, généralement locale ou générale;
  3. une incision est faite sur le néoplasme;
  4. des agents antibactériens sont injectés par ponction en cas d'infection;
  5. la tumeur est excisée jusqu'à la base, avec le séchage du contenu;
  6. sur le site de l'excision, le sac synovial est suturé;
  7. suturer la plaie;
  8. des points de suture;
  9. en fonction de la localisation, un bandage serré, une orthèse ou un plâtre est appliqué.

Période postopératoire et arrêt maladie

Parfois, après la chirurgie, en fonction de l'évolution de la maladie et des complications associées, un traitement médicamenteux supplémentaire est nécessaire. Pour ce faire, appliquez:

  • anti-douleurs;
  • médicaments antiseptiques;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens et stéroïdiens;
  • antibiotiques.

Une opération standard pour éliminer un hygroma prend jusqu'à une demi-heure, mais parfois cela prend plus de temps. Mais sur le membre, la manipulation chirurgicale ne devrait pas durer plus d'une heure en raison d'une restriction de la circulation sanguine.

Après avoir retiré l'hygroma, vous devez désinfecter la plaie jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie.

Une fois le ganglion découpé, la personne est observée pendant plusieurs heures par le médecin, puis elle est autorisée à rentrer chez elle, où elle est en congé de maladie, effectue la thérapie nécessaire et se rétablit. La période postopératoire comprend:

  • pansements quotidiens;
  • traitement antiseptique des plaies;
  • développement des membres (si la tumeur y est localisée);
  • les points de suture sont enlevés après 7 à 10 jours;
  • le 7-12ème jour, les moyens d'immobilisation sont supprimés, garantissant l'immobilité;
  • après 2 mois, la récupération complète se produit.

Retour à la table des matières

Méthodes alternatives d'élimination: traitement au laser, perforation, concassage

L'élimination de l'hygroma avec un laser est réalisée selon le même principe que la chirurgie, seule une petite incision est faite avec un faisceau laser. Cette option est moins traumatisante, mais elle laisse également des cicatrices et n'exclut pas la possibilité d'infection et de saignement. L'élimination de l'hygroma au laser nécessite les mêmes mesures récréatives que l'hygroma conventionnel. Le traitement au laser de l'hygroma est effectué d'une autre manière - arthroscopique - la tumeur est perforée en deux endroits. À travers une capsule, le ganglion est brûlé et à travers le second fluide est pompé. La méthode est moins douloureuse, mais la probabilité de récidive est beaucoup plus élevée qu'après une excision classique.

Ponction (blocage) - aspiration de liquide à travers une aiguille de la tumeur sans retirer la capsule. Des substances médicinales sont injectées dans le vide résultant, dont le type dépend de la pathologie spécifique (antiseptique, sclérosante, anti-inflammatoire, physiothérapeutique, hormonale, etc.). Cette méthode ne convient que pour les petits néoplasmes (jusqu'à 1 cm) et est nettement inférieure à l'excision chirurgicale. La ponction n'exclut pas la probabilité de rechute. Écrasement - rupture de la capsule tumorale sous pression. Il s'agit d'une ancienne méthode qui n'est pratiquement pas utilisée en médecine générale, elle est assez douloureuse, mais elle peut être efficace dans la lutte contre une petite tumeur avec une capsule mince, et si le patient refuse de prendre des mesures plus radicales.

Complications de la chirurgie, conséquences et rechute

Après avoir retiré l'hygroma, des conséquences parfois négatives peuvent survenir:

  • infection de la plaie, suppuration;
  • saignement;
  • gonflement;
  • violation de l'innervation;
  • retour de la maladie;
  • arthrite.

La réapparition de la maladie est causée par:

  • prédisposition génétique;
  • les restes de la capsule;
  • dégénérescence des tissus environnants;
  • violation du régime postopératoire;
  • refus d'immobilisation;
  • Stress physique;
  • chirurgien profane.

Pendant un certain temps, vous pouvez simplement regarder l'hygroma - dans 40% des cas, il s'enlève. Si cela ne se produit pas, une thérapie est appliquée ou interrompue. Après avoir utilisé des méthodes de traitement conservatrices, la probabilité de rechute de la maladie est de 85%, après ponction et ablation au laser - plus de 30%, après chirurgie - de 5 à 15% - c'est le moyen le plus fiable.

Hygroma: traitement et rééducation après chirurgie

L'hygroma (ganglion) est un kyste synovial avec un liquide visqueux dans une membrane élastique (capsule). Une tumeur bénigne se forme à partir d'un tendon ou d'un tissu articulaire voisin, qui se remplit progressivement d'une consistance fluide ou gélatineuse, dans laquelle le ganglion est moins mobile. Pendant une longue période, l'induration reste invisible en raison d'une croissance lente et de l'absence de douleur. Souvent, les propriétaires de cônes ignorent leur présence depuis des années..

Les hygromes à consistance dure ou molle peuvent être de différentes formes: irrégulières, multicellulaires et parfaitement rondes. À l'examen, les ganglions ressemblent à des bosses élastiques serrées ou à de petits sacs d'eau avec de fines pattes (conduits) les reliant aux tendons et aux membranes articulaires.

Les endroits les plus préférés pour la localisation de l'hygroma: le dos de la main dans la zone de l'articulation du poignet, entre les poignets et les articulations de la main, des côtés dorsal et palmo-radial. Des sacs herniaires peuvent se former sur la fosse poplitée, les surfaces internes des avant-bras, les articulations de la cheville ou du genou, sur les phalanges du majeur et des articulations du poignet à l'arrière.

Il est difficile de nommer une raison sans ambiguïté de l'apparition d'un hygroma. Fondamentalement, la pathologie est due à l'usure des articulations, à une irritation mécanique constante, à un traumatisme, à une prédisposition génétique du corps humain. En tant que maladie professionnelle, le ganglion se retrouve chez de nombreux pianistes, secrétaires-dactylographes et blanchisseuses. L'une des raisons de l'apparition de bosses dans la zone de l'arrière du pied est des chaussures mal ajustées et trop rugueuses.

Le plus souvent, les patients vont chez le médecin lorsque la tumeur formée atteint deux centimètres. Ils s'inquiètent de la présence d'une petite bosse soudainement apparue, qui au cours de sa croissance ne leur a pas causé de douleur, de fièvre, de limitation de la mobilité. Le patient note que la peau sur le sac herniaire ne subit pas de modifications, la peau est toujours mobile et librement prise dans un pli. Au toucher, le sac d'eau est indolore, dense, inactif et élastique, ressemblant à une balle en caoutchouc souple.

Habituellement, les formations ressemblant à des tumeurs se développent lentement, disparaissent parfois complètement (se dissolvent), puis réapparaissent. Avec une augmentation de leur taille, une personne se plaint de l'apparition de douleurs pressantes et éclatantes aux sites de tumeurs et de stase veineuse du sang. De nombreux patients remarquent une mobilité limitée, accompagnée d'un engourdissement dans les zones des membres sous les bosses.

Les tumeurs aux premiers stades de la maladie sont traitées par des spécialistes hautement qualifiés avec un blocage de la dysprospane (glucocorticoïde). L'intervention chirurgicale et l'ablation au laser du ganglion sont effectuées dans le traitement de l'hygroma à l'étranger dans les cas où les tumeurs limitent les fonctions des extrémités ou perturbent esthétiquement les patients. Le sac herniaire est retiré par une petite incision. Le chirurgien sépare soigneusement le tissu environnant et excise le ganglion. Les sutures sont appliquées à la sortie et retirées après 14 jours. L'articulation doit être fixée avec une orthèse.

Pour les personnes qui ont récemment développé un hygroma, ou pour celles qui en vivent depuis longtemps et qui rêvent de s'en débarrasser, il existe un problème lié au choix d'une méthode de traitement. L'ablation chirurgicale de la tumeur est à juste titre considérée comme la méthode de traitement la plus efficace. Cependant, peu sont prêts à passer sous le couteau chirurgical pour corriger un défaut esthétique ou une légère limitation de mouvement. Dans de tels cas, les patients recherchent divers traitements non invasifs, dont certains peuvent être bénéfiques..

Le traitement médical de l'hygroma est utilisé en cas d'inflammation provoquée par la compression des tissus environnants. L'hygroma lui-même est rarement enflammé. Cela ne peut se produire qu'en cas d'inflammation de la cavité articulaire ou de la gaine synoviale à partir de laquelle elle se développe. Dans de tels cas, il est important de déterminer si l'inflammation est purulente ou aseptique. L'inflammation aseptique ou non purulente peut être traitée avec succès avec des médicaments, et l'inflammation purulente doit être traitée chirurgicalement sans délai. L'utilisation d'antibiotiques pour l'inflammation purulente est inacceptable en monothérapie, car, en règle générale, ils n'ont pas le temps de faire face à la multiplication rapide des bactéries et d'arrêter l'inflammation. L'utilisation d'antibiotiques après un traitement chirurgical est encouragée pour éliminer les foyers résiduels d'infection.

Le but de la physiothérapie dans ce processus tumoral n'est pas du tout de réduire la taille de l'hygroma, car aujourd'hui aucun médicament ni aucune procédure physiothérapeutique ne peut provoquer un tel effet. L'utilisation la plus justifiée de la physiothérapie pour l'inflammation aseptique causée par la compression tumorale des tissus périphériques. Vous pouvez également utiliser certaines procédures de physiothérapie pour éliminer l'inflammation résiduelle qui a provoqué la formation de la tumeur elle-même..

Physiothérapie utilisée pour l'hygroma

UHF. Réchauffement profond des tissus. Effet anti-inflammatoire modéré. Amélioration du flux sanguin local. Renforcer les processus de régénération. 8 à 10 procédures. Du quotidien. Durée de la procédure 10-12 minutes.

Ultrason. Effet relaxant musculaire sur les muscles lisses et striés. Améliorer la microcirculation. Enrichissement des tissus en oxygène. Réduire l'inflammation. Accélération des processus régénératifs. 8 à 10 procédures. Du quotidien. La durée de la procédure est de 8 à 10 minutes.

Magnétothérapie. Échauffement local des tissus mous, réduction de la réaction inflammatoire, principalement des tissus osseux et cartilagineux. 10 procédures. Tous les jours ou tous les deux jours. La durée de la procédure est de 10 à 15 minutes.

Bains de sel et de soude. Effet positif sur les adhérences et les rétrécissements en les adoucissant et en les allongeant. Développement de contractures articulaires et tendineuses. Effet anti-inflammatoire prononcé. 15 à 30 procédures. Du quotidien. La durée de la procédure est de 15 à 20 minutes. La température de l'eau est utilisée entre 36 et 40 degrés et la concentration de sel dans la solution peut atteindre 20%.

La ponction avec un hygroma est une étape intermédiaire entre le traitement médicamenteux et chirurgical. Elle ne peut pas guérir complètement cette maladie, mais conduit assez souvent à une disparition temporaire de la tumeur.

Avant la ponction, le site de l'injection prévue de l'aiguille est traité avec des solutions antiseptiques. Une main est utilisée pour fixer le kyste, et l'autre pour le percer à un angle d'environ 30 degrés. Après une sensation d'échec, le liquide est aspiré jusqu'à ce que le tubercule au-dessus de la peau disparaisse complètement. Certains auteurs recommandent l'introduction de solutions sclérosantes dans la cavité de l'hygroma afin d'éviter une éventuelle rechute (re-manifestation de vomissements). Cette pratique ne donne pas toujours un résultat positif. Un effet secondaire de cette technique est associé à la propagation d'une substance sclérosante dans la cavité articulaire ou le vagin synovial. Cela s'accompagne d'une augmentation du processus adhésif avec le développement d'une limitation prononcée de la mobilité..

Il est important de noter que la ponction est également un outil de diagnostic précieux. Le contenu de pus, de sang ou de masses caséeuses dans le ponction donne au médecin la possibilité de faire des ajustements à la suite du traitement.

Le traitement chirurgical est reconnu comme le plus efficace dans le traitement de l'hygroma, car après lui, le pourcentage de rechutes est le plus bas. Dans divers pays, le taux de récidive de ces tumeurs ne dépasse pas 20%.

Le but de la chirurgie de l'hygroma est d'éliminer la protrusion pathologique du vagin synovial ou de la capsule articulaire avec la restauration de leur intégrité et l'excision maximale des tissus altérés.

Le plus souvent, ce processus tumoral n'est qu'un défaut esthétique, par conséquent, une intervention chirurgicale dans ces cas est exclusivement de nature cosmétique et est réalisée à la demande du patient. Cependant, dans certaines situations, l'ablation de cette tumeur est une question de préservation de la fonction et de l'intégrité de certaines parties du corps et doit être réalisée le plus tôt possible après une préparation appropriée du patient..

Les indications de la chirurgie pour éliminer l'hygroma sont:

- compression des structures nerveuses ou vasculaires;
- limitation de la mobilité dans l'articulation;
- risque élevé de rupture spontanée;
- inflammation de l'hygroma associée à une bursite purulente ou à une tendovaginite.

La période de récupération dépend en grande partie du volume de l'opération et des complications septiques en période postopératoire. Avec l'issue la plus favorable, les sutures sont retirées le 5-7ème jour. Avec l'apparition de rougeurs et d'enflure dans la zone de suture et de suintement d'ichor ou de pus, il existe un risque élevé de suture coupant la peau et de déhiscence des bords de la plaie. Si cela se produit, une deuxième intervention chirurgicale est nécessaire, visant à éliminer les tissus morts et le débridement du foyer inflammatoire. La récupération de la capacité de travail a lieu à la fin de la deuxième semaine.

Pour une cicatrisation meilleure et plus rapide, il est nécessaire d'immobiliser la partie du corps sur laquelle l'hygroma était situé pendant plusieurs jours après l'opération. L'immobilisation temporaire peut être réalisée à la fois avec des attelles en plâtre ou des orthèses, et avec des bandages conventionnels tels que Dezo et Velpo. Au fur et à mesure que la plaie guérit, de nombreuses adhérences du tissu conjonctif se forment, qui peuvent devenir grossières avec le temps et restreindre le mouvement d'un tendon ou d'une articulation. Afin d'éviter que cela ne se produise les jours 2 à 3 après avoir enlevé les points de suture et éliminé l'immobilisation, vous devez effectuer des exercices de gymnastique légers visant à développer les formations impliquées dans le processus pathologique. Le massage n'est indiqué qu'à distance de la cicatrice fraîche. Un déplacement excessif de la cicatrice peut entraîner la croissance de la cicatrice et la formation d'une chéloïde (cicatrice géante, dense et croissante avec une teinte rosâtre).