Principal
La prévention

4 causes d'hydrothorax des poumons à droite et à gauche, que dangereuses?

Le groupe de pathologies du système respiratoire comprend l'hydrothorax pulmonaire. Cette condition est caractérisée par l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale. Les poumons humains sont un organe apparié. Ils sont situés dans la cavité thoracique. À l'extérieur, les poumons sont couverts de plèvre. Ses feuilles forment une petite cavité dans laquelle le liquide peut s'accumuler. Dans les cas graves, cette condition nécessite des soins urgents (ponction suivie d'un drainage).

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR! La diseuse de bonne aventure Baba Nina: "Il y aura toujours beaucoup d'argent si vous le mettez sous votre oreiller..." Lire la suite >>

Accumulation de liquide dans les poumons

L'hydrothorax est une condition pathologique dans laquelle le transsudat s'accumule dans les cavités pleurales. Ce dernier doit être distingué de l'exsudat. Le transsudat est de nature non inflammatoire. Dans la CIM-10, le code de cette pathologie est J94.9. L'hydrothorax pulmonaire peut survenir chez les personnes de tout âge. Ce syndrome est de plusieurs types. Il existe deux types les plus courants: l'hémothorax et le chylothorax. Dans le premier cas, le sang s'accumule et dans le second, la lymphe.

L'hydrothorax unilatéral est le plus souvent détecté. Cette pathologie se révèle au cours du processus d'examen instrumental (radiographie, IRM ou TDM). En l'absence de traitement approprié, cette maladie peut provoquer une infection secondaire et le développement d'une insuffisance cardiaque. Dans les cas graves, une condition telle que l'hydropéricarde se développe. Avec lui, le liquide s'accumule dans le sac péricardique..

Principaux facteurs étiologiques

Les causes de cette pathologie ne sont pas connues de tout le monde. La défaite du poumon à gauche ou à droite est le plus souvent due à des maladies graves. Le plus grand rôle dans le développement de cette pathologie est joué par:

  • insuffisance cardiaque congestive;
  • défauts au stade de la décompensation;
  • tumeurs;
  • pathologie rénale;
  • maladie du foie;
  • myxœdème;
  • fibrome ovarien;
  • augmentation de la pression artérielle dans le système artériel pulmonaire.

Avec l'hydrothorax, la perméabilité des petits vaisseaux sanguins augmente. Cela se produit à la suite de changements de pression oncotique et osmotique. Ces indicateurs dépendent en grande partie du travail du cœur, du foie et des reins. La perte de protéines sous-tend la réduction de la pression oncotique. Cela est possible dans le contexte de la glomérulonéphrite ou de l'amylose.

On sait que la protéine est synthétisée dans le foie. Avec la cirrhose ou une autre pathologie, ce processus est perturbé, ce qui entraîne une diminution de la pression oncotique. Les signes d'hydrothorax n'apparaissent que lorsqu'un grand volume de liquide s'accumule. Dans ce cas, la respiration est perturbée. Le plus souvent, avec l'hydrothorax, le transsudat se trouve à droite. Les deux poumons sont souvent touchés.

Manifestations cliniques générales

Avec le développement de l'hydrothorax, les symptômes ne sont pas toujours prononcés. Les manifestations cliniques suivantes sont possibles:

  • dyspnée;
  • une sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • position du corps forcée.

Dans les cas graves, une ascite se développe. Avec lui, le liquide s'accumule dans la cavité abdominale. Si les deux poumons sont affectés, l'état du patient est plus grave. Ce syndrome entraîne un déplacement des organes médiastinaux et une compression des tissus. Dans la plupart des cas, les symptômes de l'hydrothorax augmentent progressivement. Le principal symptôme est l'essoufflement.

Il est associé à une fonction pulmonaire altérée. Les patients se plaignent d'une sensation d'essoufflement. La respiration devient progressivement plus fréquente et plus profonde. Cela peut être identifié par un examen physique. L'hydrothorax bilatéral, s'il n'est pas correctement traité, peut entraîner une cyanose. La raison en est l'accumulation de dioxyde de carbone dans le sang. Cela se manifeste par une cyanose de la peau.

Le processus pathologique bilatéral ne se manifeste pas par la douleur. Cela contraste avec les maladies inflammatoires. La moitié affectée de la poitrine est en retard sur la moitié saine lors de la respiration. Ce syndrome oblige souvent les personnes malades à prendre une position avec un haut du corps surélevé. Les symptômes d'intoxication sous forme de fièvre et de frissons sont absents. Dans les cas graves, des complications peuvent se développer sous forme de pleurésie purulente, d'insuffisance respiratoire et d'ascite.

Plan d'examen du patient

Vous devez savoir non seulement ce qu'est l'hydrothorax, mais également les méthodes de diagnostic de cette pathologie. Lors du rendez-vous chez le médecin, une enquête auprès des patients et un examen physique sont effectués. S'il y a hydrothorax total, les violations suivantes sont détectées:

  • douceur des espaces intercostaux;
  • cyanose de la peau;
  • matité du son de percussion sur le site d'accumulation du transsudat;
  • augmentation du rythme respiratoire;
  • affaiblissement de la respiration.

Ce syndrome peut être identifié par radiographie. L'hydrothorax du côté droit est caractérisé par un assombrissement du tissu pulmonaire, qui peut se déplacer lorsque la position du corps change. Ce syndrome peut être facilement détecté lors de l'examen échographique. Pour établir les causes de cette pathologie, une tomographie est réalisée.

Il vous permet de détecter les néoplasmes et les ganglions lymphatiques hypertrophiés. Pour évaluer l'état du cœur, une électrocardiographie et une échographie sont nécessaires. En cas de suspicion d'hydrothorax du côté droit ou du côté gauche, les tests de laboratoire suivants sont nécessaires:

  • tests cliniques généraux de sang et d'urine;
  • recherche biochimique;
  • Le test de Rivolt;
  • analyse cytologique.

La ponction pleurale est très informative. Au cours de sa mise en œuvre, un liquide est prélevé pour la recherche. Un frottis en est préparé. Pour exclure l'étiologie tuberculeuse de l'hydrothorax, une analyse bactériologique est nécessaire. Afin de distinguer le transsudat de l'exsudat, un test protéique est effectué.

Ce syndrome peut être identifié par radiographie. L'hydrothorax du côté droit est caractérisé par un assombrissement du tissu pulmonaire, qui peut se déplacer lorsque la position du corps change. Ce syndrome peut être facilement détecté lors de l'examen échographique. Pour établir les causes de cette pathologie, une tomographie est réalisée.

Il vous permet de détecter les néoplasmes et les ganglions lymphatiques hypertrophiés. Pour évaluer l'état du cœur, une électrocardiographie et une échographie sont nécessaires. En cas de suspicion d'hydrothorax du côté droit ou du côté gauche, les tests de laboratoire suivants sont nécessaires:

  • tests cliniques généraux de sang et d'urine;
  • recherche biochimique;
  • Le test de Rivolt;
  • analyse cytologique.

La ponction pleurale est très informative. Au cours de sa mise en œuvre, un liquide est prélevé pour la recherche. Un frottis en est préparé. Pour exclure l'étiologie tuberculeuse de l'hydrothorax, une analyse bactériologique est nécessaire. Afin de distinguer le transsudat de l'exsudat, un test protéique est effectué.

Tactiques thérapeutiques

Les médecins expérimentés doivent connaître les causes de l'hydrothorax, ce que c'est et comment traiter les patients. Un aspect important du traitement est l'élimination du principal facteur étiologique. Le traitement doit être orienté vers la maladie sous-jacente. Si une personne souffre d'insuffisance cardiaque congestive, il est nécessaire:

  • suivez le régime numéro 10;
  • réduire la quantité d'eau consommée;
  • prendre des médicaments;
  • changer de style de vie.

Le traitement de l'hydrothorax dans cette situation implique l'utilisation de diurétiques, de bêta-agonistes et de glycosides cardiaques. Pour réduire la charge sur le ventricule gauche du cœur, selon les indications, des médicaments vasodilatateurs et des inhibiteurs de l'ECA peuvent être prescrits. Si l'hydrothorax encapsulé est dû à une pathologie rénale, il est recommandé d'observer le repos.

La table de traitement n ° 7 est attribuée. En cas de perte importante de protéines, de l'albumine est injectée. Des diurétiques sont utilisés. Traitez les maladies rénales avec un régime. Il est recommandé d'éviter complètement le sel. La diurèse doit être de 200 à 300 ml. Si, au cours des études instrumentales, une petite quantité de transsudat est détectée, un traitement conservateur est suffisant.

Avec une grande quantité de liquide, une ponction pleurale est nécessaire. Il s'agit d'une manipulation thérapeutique et diagnostique, au cours de laquelle un transsudat est aspiré avec une aiguille. Le plus souvent, la ponction se fait dans la zone du 8e espace intercostal. Une anesthésie locale avec Novocaine est obligatoire. Avec 1 ponction, pas plus de 1,5 litre de liquide ne peut être retiré.

Après l'intervention, une étude instrumentale de contrôle est réalisée. Le pronostic dépend de la maladie sous-jacente. Ainsi, l'hydrothorax ne présente pas un grand danger, mais son développement indique des dommages aux organes vitaux (foie, cœur, reins). Si un essoufflement et d'autres symptômes apparaissent, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Hydrothorax pour le traitement du cancer du sein. Hydrothorax du poumon: causes, symptômes et traitements

Les maladies des organes thoraciques peuvent altérer la fonction respiratoire des poumons. Ainsi, le total est caractérisé par l'accumulation d'une grande quantité de liquide dans la cavité pleurale, ce qui entraîne une hypoxie et d'autres troubles. Cela peut être une maladie indépendante ou une complication d'autres conditions pathologiques. Le plus souvent, l'hydrothorax à droite ou à gauche se produit avec un cancer et un dysfonctionnement du cœur.

Informations de base sur la maladie

L'hydrothorax du côté droit est une condition pathologique dans laquelle un liquide non inflammatoire s'accumule dans la cavité pleurale. L'œdème pleural devient la cause d'une insuffisance respiratoire, d'une hypoxie et d'autres complications. Habituellement, la maladie survient avec des troubles métaboliques et des néoplasmes malins de la poitrine, mais dans de rares cas, une forme idiopathique d'hydrothorax est diagnostiquée.

Parfois, l'hydrothorax du côté droit est appelé un type d'épanchement pleural. Pour l'essentiel, les manifestations de cette maladie sont similaires à l'accumulation de sang dans la cavité pleurale (hémothorax), à une inflammation exsudative de la plèvre et à une altération de l'écoulement lymphatique dans le médiastin. La principale différence est liée à l'origine de la pathologie: avec l'hydrothorax, un transsudat s'accumule dans la cavité pleurale, ce qui n'est pas associé à une inflammation ou une infection.

L'hydrothorax du côté gauche ou du côté droit est souvent diagnostiqué avec d'autres manifestations de maladie cardiaque, rénale et hépatique. En plus de l'accumulation de liquide dans la plèvre, les patients présentent un œdème des membres inférieurs et des symptômes de défaillance d'organe. Dans le même temps, la cause profonde de l'œdème de la cavité pleurale peut être beaucoup plus dangereuse que l'hydrothorax lui-même..

Caractéristiques anatomiques

La plèvre est une sorte de "sac" de tissu conjonctif qui isole les poumons des autres organes de la poitrine. Dans ce cas, la couche pariétale de la plèvre tapisse la surface interne de la poitrine et la plèvre viscérale s'adapte parfaitement au tissu pulmonaire, aux bronches et aux vaisseaux qui y sont associés. L'espace entre les deux couches de la plèvre s'appelle la cavité pleurale. Normalement, cette cavité contient une petite quantité de liquide séreux, ce qui facilite le frottement des poumons pendant la respiration..

Les principales fonctions de la plèvre:

  • Maintenir l'étanchéité de la cavité pleurale, qui est une condition préalable à la fonction pulmonaire. En raison de la basse pression dans la cavité pleurale, les poumons se dilatent pendant l'inhalation.
  • Protection des tissus pulmonaires contre les frottements.
  • Isolement du liquide séreux.

Un volume constant de liquide est maintenu dans la cavité pleurale, approximativement égal à 10 millilitres. Cette quantité de liquide séreux est suffisante pour réduire les frottements et protéger les poumons. Le mécanisme de reflux interne empêche l'accumulation de grands volumes de liquide. Néanmoins, dans des conditions pathologiques, la survenue d'un œdème de la cavité pleurale est possible. Plus le liquide s'accumule, plus la fonction pulmonaire est altérée.

L'hydrothorax du côté droit est moins fréquent que l'œdème bilatéral de la cavité pleurale, car les principales causes de la maladie sont associées à un dysfonctionnement du cœur, des reins ou du foie. Dans de rares cas, un hydrothorax du côté gauche est également diagnostiqué, ce qui peut survenir en raison d'une blessure ou d'un processus oncologique dans le poumon gauche..

Causes d'occurrence

L'origine non inflammatoire du liquide exclut d'autres processus inflammatoires, cependant, sans données de diagnostic de laboratoire, les médecins sont guidés par les symptômes du patient. Avec l'hydrothorax, les patients présentent généralement des signes de maladie cardiaque, pulmonaire, hépatique et rénale.

Principales causes et facteurs de risque:

  • Insuffisance rénale ou autre maladie organique dans laquelle des protéines sont excrétées dans l'urine. Le développement progressif de l'hypoalbuminémie perturbe la circulation sanguine et provoque un œdème tissulaire. Le même mécanisme se produit avec la dystrophie alimentaire..
  • Insuffisance cardiaque congestive. Dans ce cas, le travail inefficace du cœur devient la raison du dépôt de sang dans le lien veineux. En raison d'une augmentation de la pression hydrostatique du sang, un hydrothorax du côté droit se produit.
  • Violation de la sortie de lymphe des organes thoraciques.
  • Œdème de la cavité abdominale (ascite), accompagné d'une forte augmentation de la pression intra-abdominale. À travers le diaphragme, le liquide de la cavité abdominale peut se déplacer vers la plèvre.
  • Maladies du foie, dans lesquelles il y a une violation des fonctions de l'organe. Le manque de protéines d'albumine dans le sang est une complication courante de la cirrhose hépatique. L'autre mécanisme de développement de l'œdème pleural est similaire à la maladie rénale.
  • Complications des néoplasmes malins des organes médiastinaux.
  • Le blocage de l'artère pulmonaire est un état pathologique accompagné de troubles hémodynamiques.

Déterminer la cause exacte de l'œdème pleural est important pour le traitement..

Symptômes

L'hydrothorax du côté gauche ou du côté droit peut avoir des symptômes différents. De la pleurésie, dans laquelle le liquide s'accumule également dans la cavité pleurale, la maladie se distingue par l'absence de processus infectieux ou inflammatoire. La gravité des symptômes dépend du volume du liquide. Un œdème mineur (jusqu'à 200 ml) peut être asymptomatique.

Signes possibles de la maladie:

  • Dyspnée progressive due à l'accumulation progressive de liquide dans la plèvre.
  • Douleur lors de l'inhalation.
  • Respiration superficielle due à la pression dans la cavité pleurale.
  • Pâleur de la peau.
  • Vertiges.

Certains patients ne prêtent pas immédiatement attention aux signes de la maladie en raison de la présence d'autres pathologies pulmonaires qui provoquent une détresse respiratoire.

Méthodes de diagnostic

Si des symptômes d'hydrothorax sont détectés, consultez votre médecin généraliste ou votre pneumologue. Pendant le rendez-vous, le médecin interrogera le patient sur la plainte, examinera les antécédents médicaux et procédera à un examen physique. Souvent, l'hydrothorax à gauche ou à droite se trouve lors de l'examen de patients atteints de maladies du système cardiovasculaire et des reins, qui ont consulté un médecin en raison de l'aggravation des symptômes. L'auscultation (écoute) des poumons révèle des bruits inhabituels. Pour le diagnostic final, des données diagnostiques instrumentales et de laboratoire sont nécessaires.

Méthodes d'examen spécial:

  • - la principale méthode d'enquête. Le médecin enlève le liquide de la plèvre pour le diagnostic de laboratoire. L'hydrothorax ne montre aucun signe d'infection ou d'inflammation dans l'échantillon.
  • Test sanguin pour évaluer la fonction rénale, cardiaque et hépatique.
  • L'électrocardiographie est une étude de l'activité électrique du cœur. Pour effectuer ce test, le médecin place des électrodes spéciales sur le corps du patient. Les résultats de l'ECG peuvent indiquer une cause sous-jacente d'œdème pleural.
  • L'échocardiographie est un examen échographique du cœur. Lors de l'examen, le médecin peut observer le travail du cœur sur un moniteur. L'échocardiographie est également effectuée pour rechercher une maladie cardiaque primaire.
  • La radiographie thoracique est une méthode de diagnostic primaire qui détecte l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale.
  • Tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique - méthodes de numérisation de haute précision nécessaires au diagnostic des maladies primaires des organes thoraciques.
  • Examen endoscopique des organes thoraciques pour détecter les causes de l'hydrothorax.
  • Biopsie de la plèvre et du tissu pulmonaire avec examen histologique ultérieur de l'échantillon de tissu. À l'aide d'une biopsie, un cancer est diagnostiqué qui perturbe la circulation de la lymphe dans la poitrine.

Les médecins n'ont pas besoin de prescrire toutes les procédures énumérées, cependant, pour établir un diagnostic précis, il est important de prendre des photos et de mener une étude en laboratoire du fluide..

Traitement

L'objectif principal est de traiter la maladie primaire à l'origine de l'œdème pleural. Pour les maladies graves du cœur, des reins et du foie, une transplantation peut être nécessaire, mais dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux est suffisant pour éliminer les complications.

La principale méthode pour soulager les symptômes de l'hydrothorax est la thoracentèse, ou ponction pleurale. Cette procédure est effectuée non seulement pour le diagnostic, mais également pour faciliter la respiration chez les patients souffrant d'un œdème pleural sévère..

Étapes de la ponction:

  • Obtention de données radiographiques pour déterminer le site de ponction.
  • Traitement antiseptique de la peau au site de ponction.
  • Anesthésier les tissus avec un anesthésique local (novocaïne, lidocaïne ou autre agent).
  • L'introduction de l'aiguille dans la région intercostale le long de la ligne axillaire scapulaire ou postérieure. La pénétration dans la cavité pleurale s'accompagne de l'apparition de bulles dans la seringue.
  • Élimination lente du fluide. Une ponction trop rapide peut provoquer une détresse respiratoire ou un dysfonctionnement cardiaque..
  • Retrait de l'aiguille et retraitement du site de ponction avec un antiseptique.
  • Application d'un pansement stérile.

La ponction peut être effectuée avec un traitement d'urgence ou planifié. En règle générale, une telle procédure soulage complètement le patient des symptômes de la maladie..

Ainsi, l'hydrothorax gauche ou droit peut survenir en tant que complication de maladies oncologiques et fonctionnelles. Il est important de consulter un pneumologue à temps si des symptômes de cette pathologie apparaissent.

Insuffisance cardiaque. maladie du rein. une anémie sévère et d'autres maladies peuvent être compliquées par l'hydrothorax. Les gens comprennent cette condition pathologique, comme une hydropisie thoracique..

Qu'est-ce que l'hydrothorax pulmonaire?

L'hydrothorax des poumons est une maladie dans laquelle l'eau s'accumule dans la cavité pleurale. Dans la plupart des cas, l'exsudat est de nature non inflammatoire. La pathologie n'est pas indépendante, dans l'ensemble elle aggrave l'évolution de la maladie sous-jacente. L'hydrothorax peut devenir un compagnon de maladies pour lesquelles la stagnation sanguine est typique, observée dans la circulation pulmonaire, la pression artérielle la plus élevée.

La maladie peut prendre trois formes:

côté gauche (le plus rare);

double face (le plus populaire).

Une personne peut initialement développer un hydrothorax du côté droit (côté gauche), puis se transformer en une forme bilatérale.

En outre, l'hydrothorax est généralement divisé en groupes suivants:

chylothorax (la lymphe est concentrée dans la cavité pleurale);

hémothorax (le sang est recueilli dans la cavité pleurale).

La quantité d'eau qui s'accumule dans la cavité pleurale pendant l'hydrothorax peut être différente - de 100 ml à plusieurs litres. Habituellement, les manifestations de la maladie ne dérangent pas le malade si le volume d'exsudat ne dépasse pas 200 ml.

L'hydrothorax devient une condition préalable à la compression du tissu pulmonaire, une diminution de sa taille, cela se produit si le liquide est collecté en grande quantité. Le déplacement des organes médiastinaux est également possible. Le résultat du processus peut être une insuffisance respiratoire, une circulation sanguine altérée et il est donc très dangereux de laisser la maladie sans guérison..

L'hydrothorax peut provoquer une crise cardiaque chez un patient, devenir une source de problèmes rénaux et hépatiques, provoquer un œdème pulmonaire et d'autres fardeaux dangereux.

Prérequis pour l'hydrothorax

De nombreuses maladies qui provoquent une hypertension artérielle peuvent amener une personne à développer un hydrothorax..

Parmi eux, dans la plupart des cas, il existe des maladies ultérieures, des pathologies:

syndrome de malabsorption;

maladies affectant les reins;

blessure à la poitrine;

La maladie rénale entraîne une diminution de la pression plasmatique sanguine, entraînant un hydrothorax. De même, la maladie se développe avec un myxœdème, une dystrophie alimentaire. Avec la cirrhose du foie, la pathologie peut également être associée au mouvement de l'eau ascitique dans la cavité pleurale à partir de la cavité abdominale. En fait, la même chose se produit avec la dialyse péritonéale, l'ascite. Les tumeurs médiastinales deviennent un provocateur en raison d'une violation de l'écoulement de la lymphe et du sang.

De plus, un facteur provoquant le développement de la maladie peut être un trouble métabolique (sel, eau, protéines).

Les symptômes de l'hydrothorax

Si l'accumulation pathologique d'eau perçoit des formes sévères, le patient commence à être dérangé par un essoufflement, il y a une sensation constante de lourdeur dans la moitié touchée de la poitrine (à droite, à gauche, les deux en fonction de la forme d'hydrothorax).

En outre, la maladie parle des symptômes suivants pour elle-même:

posture forcée (la partie supérieure du corps est relevée, inclinée vers la concentration d'eau);

rougeur de la peau;

légère élévation de température;

difficulté à s'endormir.

De plus, avec l'hydrothorax, le patient peut ressentir une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques, il peut y avoir des douleurs musculaires, une raideur des mouvements. Et, à la fin, si une énorme quantité d'eau est collectée, une déformation de la moitié affectée de la poitrine se produit. Les espaces intercostaux sont lissés, la poitrine fait saillie. Il est plus facile pour une personne en mauvaise santé de s'allonger sur le côté affecté, car dans cette position, il est possible d'éviter la pression d'en haut.

Hydrothorax curatif

Si un patient a un hydrothorax, de volume modéré, la lutte contre la maladie, dans le contexte de laquelle il s'est développé, vient au premier plan. Selon les indications, des protéines, des diurétiques, des médicaments pour le traitement de l'insuffisance cardiaque peuvent être prescrits.

Ponction avec aspiration

Si un grand volume d'eau est collecté dans la cavité pleurale, une insuffisance respiratoire progresse chez le patient, les poumons sont comprimés et une ponction est prescrite. Le but principal de la manipulation est le retrait sans hâte du transsudat de la cavité. L'aspiration se fait à l'aide d'une aiguille spéciale épaisse et longue. La procédure peut également être effectuée pour clarifier le diagnostic. Le fluide est analysé, ce qui permet de vérifier l'exactitude du verdict "hydrothorax" sans le confondre avec l'hémothorax ou la pleurésie exsudative.

Pour la procédure, le patient perçoit une position assise. Aux fins de l'anesthésie, une anesthésie locale est utilisée, une injection est faite à un point inférieur de la région pleurale. Un maximum de 1,5 litre d'eau est «aspiré» dans une fonction. Si cette quantité est dépassée, il existe un risque de déplacement des organes médiastinaux. La pression artérielle peut également chuter. Après la ponction, le site de ponction est fermé avec un bandage stérile.

Nettoyer la cavité pleurale de l'eau pathologique vous permet de rétablir la circulation sanguine, de «démarrer» les processus respiratoires. Il s'agit d'une procédure courante, vous n'avez pas besoin de vous y préparer. Si le problème est un hydrothorax récurrent, la ponction de la cavité pleurale est répétée, dans les cas difficiles - plusieurs fois.

Guérir les principales maladies

Malgré la facilité de ponction, les médecins essaient de se limiter à une guérison limitée de la maladie. La répétition fréquente de l'aspiration de l'eau entraîne une grave perte de protéines, il peut y avoir une aggravation de la gynoprotéinémie.

Si l'hydrothorax survient chez un patient atteint de cirrhose du foie, il lui est prescrit un régime qui réduit la consommation de sel de table et d'eau, contenant une quantité suffisante de protéines. Les diurétiques sont également connectés, s'il y a des preuves.

Si la maladie est associée à une maladie rénale, la survenue d'un syndrome néphrotique, le patient est alité pour améliorer la production d'urine. Un régime alimentaire est également prescrit qui réduit la quantité de sel autorisée (ou exclut complètement ce produit si le patient a des poches), le liquide à boire est surveillé. La pharmacothérapie est également liée (en fonction de la maladie spécifique).

En cas d'insuffisance cardiaque, le patient se voit prescrire des repas fractionnés, un programme diététique spécial, un vrai sommeil et l'évitement des situations stressantes. Un traitement médicamenteux est également utilisé. Des glucosides cardiaques, des inhibiteurs de la phosphodiestérase sont prescrits pour améliorer la fonction contractile du myocarde. Avec l'aide de diurétiques, le corps se débarrasse de l'excès d'eau. Des médicaments sont également pris pour réduire la charge qui tombe sur le ventricule gauche du cœur.

La meilleure prévention de l'hydrothorax est un traitement opportun et adéquat des maladies qui peuvent créer les conditions de son développement. Il est également recommandé d'éviter toutes les blessures à la poitrine.

L'hydrothorax dans la pratique médicale ne représente pas une maladie spécifique, cette condition pathologique est toujours la conséquence d'une maladie grave sous-jacente. L'hydrothorax est une accumulation pathologique de liquide de différents volumes dans les poumons. La présence de liquide dans les poumons est une menace grave et dangereuse pour la santé de toute personne, car dans le contexte d'une telle condition, les échanges gazeux dans le système respiratoire sont perturbés, ce qui entraîne souvent une asphyxie.

Le plus souvent, l'hydrothorax pulmonaire est accompagné des maladies suivantes:

  • anémie à caractère prononcé;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance cardiaque, ainsi que des malformations cardiaques acquises ou congénitales;
  • processus inflammatoires du système respiratoire;
  • blessure à la poitrine;
  • maladies oncologiques.

Traitement

Il est important de se rappeler que l'hydrothorax pulmonaire ne doit être traité qu'en milieu hospitalier. Il est nécessaire de s'assurer que le patient est sous la surveillance constante de professionnels de la santé.

La thérapie principale se concentre sur deux niveaux:

  • Élimination (c'est-à-dire guérison) de la cause principale qui a provoqué l'hydrothorax - traitement de la maladie sous-jacente;
  • Élimination de l'œdème pulmonaire.

Lorsque l'œdème pulmonaire est éliminé, le liquide est «pompé» des poumons. Dans certains cas, l'hydrothorax se résout tout seul sous l'influence de certaines méthodes thérapeutiques.

Pour éliminer l'hydrothorax, il est souvent utilisé dans des traitements complexes et des thérapies alternatives. Mais avant d'utiliser les méthodes les plus fiables et les plus sûres, il est nécessaire d'obtenir les conseils et l'approbation obligatoire d'un médecin..

Hydrothorax du côté gauche

Selon les statistiques médicales, l'hydrothorax du côté gauche est un événement plutôt rare..

L'hydrothorax gauche signifie que l'accumulation de liquide anormal se produit dans le poumon gauche.

Hydrothorax du côté droit

Ce type de pathologie est le plus courant dans la pratique médicale. L'hydrothorax du côté droit s'explique par la présence de liquide anormal dans le poumon droit.

Hydrothorax bilatéral

Mais l'hydrothorax bilatéral occupe une position de leader parmi les patients. Avec l'hydrothorax bilatéral, l'accumulation de liquide pathologique se produit immédiatement dans deux poumons.

Il est important de noter que l'hydrothorax bilatéral peut être déclenché en premier par la manifestation d'un hydrothorax du côté gauche ou du côté droit.

Hydrothorax pour l'insuffisance cardiaque

Souvent, le provocateur de l'apparition de l'hydrothorax est toute pathologie qui se produit dans le système cardiaque. L'hydrothorax dans l'insuffisance cardiaque nécessite une médication prudente et correcte.

Hydrothorax des poumons avec oncologie

Les médecins observent que l'hydrothorax peut souvent survenir en raison de la présence d'une tumeur cancéreuse dans le corps. Dans le même temps, le cancer peut évoluer dans des systèmes internes complètement différents..

Dans la plupart des cas, l'hydrothorax se produit en raison de la présence d'une tumeur maligne dans les poumons eux-mêmes, dans les ovaires ou dans la glande mammaire. Mais avec l'oncologie du tractus gastro-intestinal, une complication dangereuse se produit dans de rares cas. Les manifestations rares de l'hydrothorax comprennent le mélanome et le mésothéliome pleural..

Hydrothorax - code de microdivision 10

Les lésions pleurales dans la classification médicale des maladies sont classées sous le code J94. En fonction de la classification individuelle, l'hydrothorax est classé en conjonction avec le numéro principal:

  • Lésion pleurale non spécifiée - J 94,9;
  • Hémothorax - J 94,2;
  • Fibrothorax - J 94.1.

Toutes les photos sont prises à partir d'une source gratuite Yandex Pictures

  • Qu'est-ce que l'hydrothorax
  • Ce qui provoque l'hydrothorax
  • Symptômes de l'hydrothorax
  • Traitement de l'hydrothorax

Qu'est-ce que l'hydrothorax

L'hydrothorax est appelé accumulation de transsudat dans les cavités pleurales, c'est-à-dire épanchement non inflammatoire. L'extravasation est basée sur des processus pathologiques conduisant à une augmentation du rapport entre la pression hydrostatique dans les capillaires et la pression osmotique colloïdale du plasma sanguin. Dans le cas où la pression hydrostatique dans les capillaires pleuraux commence à dépasser la pression colloïdale-osmotique du plasma, un fluide relativement pauvre en protéines s'écoule à travers la paroi capillaire inchangée et s'accumule dans la cavité pleurale..

Ce qui provoque l'hydrothorax

La cause de l'hydrothorax est le plus souvent une insuffisance cardiaque congestive d'origines diverses (malformations cardiaques décompensées, péricardite compressive, lésions du muscle cardiaque), conduisant à une augmentation de la pression hydrostatique intracapillaire, et dans les cas avancés, à une hypoprotéinémie, qui réduit la pression osmotique colloïdale du plasma. De plus, les maladies caractérisées par une hypoprotéinémie prononcée, telles que des lésions rénales accompagnées d'une albuminurie importante, des maladies hépatiques qui provoquent des troubles de la synthèse des protéines (par exemple, la cirrhose), etc., peuvent conduire à une extravasation dans la cavité pleurale. Certains auteurs considèrent qu'il est possible de pénétrer depuis l'abdomen. cavités dans le liquide ascitique pleural avec cirrhose du foie (par de petits défauts et des voies lymphatiques du diaphragme). L'hydrothorax est décrit dans le myxœdème, ainsi que dans certaines formes de fibromes ovariens (le syndrome de Meigs). L'émergence de l'extravasation dans ce dernier cas n'a pas encore trouvé d'explication satisfaisante..

Les transsudats de petit volume n'affectent pas de manière significative l'évolution et les manifestations de la maladie sous-jacente. Avec l'accumulation d'une quantité significative de troubles fluides, respiratoires et circulatoires associés à la compression des poumons et à la compression ou au déplacement des organes médiastinaux se produisent ou s'aggravent. Bien que théoriquement les conditions d'extravasation dans les deux cavités pleurales semblent être les mêmes, on observe le plus souvent un hydrothorax du côté droit dans un premier temps, qui peut ensuite devenir bilatéral. L'oblitération partielle ou complète de la cavité pleurale limite ou exclut l'extravasation du côté correspondant.

Symptômes de l'hydrothorax

Les manifestations cliniques de l'hydrothorax complètent et aggravent généralement les manifestations de la maladie sous-jacente. Avec une accumulation significative de transsudat, un essoufflement se produit généralement ou augmente, une sensation de lourdeur apparaît dans la moitié correspondante de la poitrine. Le patient cherche à prendre une position forcée avec un haut du corps surélevé et une inclinaison vers l'accumulation de transsudat. Les symptômes physiques et radiologiques sont similaires aux signes d'accumulation de liquide dans la pleurésie exsudative.

Avec une ponction d'essai, on obtient un liquide presque transparent de couleur paille claire, ce qui donne une réaction de Rivalta négative avec une densité inférieure à 1015 et une teneur en protéines inférieure à 30 g / l (dans l'exsudat inflammatoire, les indicateurs correspondants semblent être plus élevés). Le sédiment est pauvre en cellules, parmi lesquelles prédomine le mésothélium lucide..

Traitement de l'hydrothorax

L'hydrothorax de volume modéré ne nécessite généralement pas de traitement spécial et est généralement résorbé après un traitement réussi de la maladie sous-jacente (par exemple, une insuffisance cardiaque). Avec une accumulation significative de transsudat, entraînant des troubles fonctionnels graves, une ponction avec aspiration de liquide de la cavité pleurale est montrée, ce qui, avec un hydrothorax massif de longue date (plus de 1,5 à 2 litres), est recommandé en deux étapes, car l'élimination de l'atélectasie par compression ne se produit pas immédiatement, mais mouvement rapide du médiastin vers le strone, d'où l'épanchement a été évacué, parfois mal toléré par les patients.

Toutes les possibilités de traitement conservateur de la maladie sous-jacente (cœur et diurétiques, perfusion intraveineuse de médicaments protéiques, etc.) doivent être utilisées pour éviter les ponctions répétées fréquentes avec évacuation des transsudats "car ces derniers entraînent une perte importante de protéines et aggravent la gynoprotéinémie, à la suite de quoi former un cercle vicieux.

Quels médecins devriez-vous contacter si vous avez Hydrothorax

Promotions et offres spéciales

Actualités médicales

Les principaux spécialistes de la tuberculose pédiatrique ont visité la 72e école de Saint-Pétersbourg pour étudier les raisons pour lesquelles 11 écoliers se sentaient faibles et étourdis après avoir été testés pour la tuberculose le lundi 18 février.

Les virus flottent non seulement dans les airs, mais peuvent également atteindre les mains courantes, les sièges et autres surfaces, tout en maintenant leur activité. Par conséquent, lors de voyages ou dans les lieux publics, il est conseillé non seulement d'exclure la communication avec les personnes autour de vous, mais aussi d'éviter.

Retrouver une bonne vue et dire adieu aux lunettes et aux lentilles de contact pour toujours est le rêve de nombreuses personnes. Maintenant, il peut devenir réalité rapidement et en toute sécurité. De nouvelles possibilités de correction de la vue au laser sont ouvertes par la technique Femto-LASIK complètement sans contact.

Les cosmétiques conçus pour prendre soin de notre peau et de nos cheveux peuvent ne pas être aussi sûrs que nous le pensons.

L'hydrothorax pulmonaire n'est pas une maladie inflammatoire. Le nom de la pathologie vient du grec hydōr (eau) et thōrax (poitrine). Sur cette base, l'hydrothorax est une situation dans laquelle un excès de liquide s'accumule dans les cavités pleurales..

En fait, il y a une violation de la biomécanique de la respiration, qui est l'une des raisons du développement de l'insuffisance pulmonaire. Les conditions pathologiques de la plèvre entraînent une modification significative du biomécanisme normal de la respiration.

Les plus dangereux d'entre eux sont - l'accumulation de gaz; et hydrothorax - accumulation de liquide dans la cavité pleurale.

Dans la plupart des cas, un traitement rapide résoudra le problème. Le plus désagréable est l'hydrothorax oncologique, qui a le plus souvent des conséquences néfastes..

Pour référence. L'hydrothorax est un symptôme d'une accumulation excessive de liquide dans l'espace pleural..

Il est typique de nombreuses maladies de la plèvre, des poumons et d'autres organes. Afin de comprendre ce qu'est l'hydrothorax pulmonaire, vous devez connaître la structure approximative de la cavité pleurale.

La plèvre est le tissu séreux qui recouvre chaque poumon à l'extérieur. Premièrement, il longe le tissu même du poumon, répète son relief et s'en rapproche. Ensuite, il descend vers le diaphragme ci-dessous et va à la paroi thoracique. La plèvre tapisse le poumon et la poitrine de tous les côtés, et à la racine du poumon limite également le médiastin.

La partie de la plèvre qui est adjacente au poumon est appelée viscérale. Celui qui recouvre l'intérieur de la poitrine est pariétal. Ils passent l'un dans l'autre, formant des poches vides sous le tissu pulmonaire - sinus.

Le plus gros sinus est appelé costophrène. Sur toute la longueur entre les feuilles de la membrane séreuse des poumons, il y a un espace en forme de fente appelé cavité pleurale.

Pour référence. Normalement, chez une personne en bonne santé, la cavité pleurale contient toujours plusieurs millilitres de liquide séreux clair. Il est nécessaire d'assurer le glissement et l'hydratation des feuilles. Le fluide est périodiquement renouvelé, l'ancien est résorbé par la plèvre, le nouveau est synthétisé. Les cavités pleurales des poumons gauche et droit ne communiquent pas entre elles.

Avec l'hydrothorax, l'espace de fente contient plus de fluide que nécessaire pour un fonctionnement normal. Parfois, son volume atteint plusieurs litres..

Dans un premier temps, le fluide en position verticale du patient réalise son sinus costo-diaphragmatique, qui est le point inférieur de la cavité. Ensuite, au fur et à mesure que le transsudat s'accumule, il peut remplir toute la cavité, comprimant le poumon à l'extérieur.

Danger d'hydrothorax

Pour référence. Le principal danger de l'hydrothorax pulmonaire est qu'il comprime le poumon et déplace les organes et tissus environnants.

L'espace libre de la poitrine est nécessaire pour que les poumons puissent se dilater lors de l'inhalation, absorbant de grands volumes d'air. Si la cavité pleurale est occupée par un transsudat, le poumon n'a nulle part où se dilater.

Avec de grands volumes de transsudat (fluide fonctionnel), le tissu pulmonaire s'effondre complètement du côté affecté.

Dans la ligne médiane entre les poumons se trouve le médiastin. C'est un complexe d'organes, y compris la trachée, les bronches principales, l'œsophage, le cœur et les gros vaisseaux..

Important. Avec un transsudat volumétrique, tous ces organes sont déplacés du côté sain. Cela conduit à une tension et à des dommages tissulaires..

De plus, s'il y a plus de liquide dans la cavité pleurale, il devrait y en avoir moins quelque part dans le corps..

En règle générale, le volume de la partie liquide du sang diminue. Cela conduit à une modification de l'équilibre eau-électrolyte, à un épaississement des éléments formés, à la formation de microthrombi et à des changements dégénératifs dans divers tissus..

Les petits hydrothoraxes ne constituent pas une menace pour la vie.

Hydrothorax - causes

Pour référence. Le facteur étiologique de l'hydrothorax pulmonaire est toujours associé à des changements dans l'équilibre de deux forces - retenir et déplacer la partie liquide du sang ou de la lymphe du lit vasculaire.

La pression oncotique fait référence aux forces retenant le fluide. Il est régulé par la quantité de protéines, plus il y a de protéines - plus la pression oncotique est élevée, plus il y a de liquide dans les vaisseaux.

Ceci est contrebalancé par la pression hydrostatique. Il pousse le liquide hors du lit. Plus il est gros, moins il y a de liquide dans les vaisseaux et plus dans les tissus. Normalement, les deux forces s'équilibrent, fournissant à certains endroits l'écoulement de l'eau, à d'autres - l'afflux, et troisièmement - la stase.

Pour référence. L'hydrothorax se forme lorsque la pression oncotique dans les vaisseaux alimentant la plèvre et les poumons diminue, ou lorsque la pression hydrostatique augmente. Cela augmente la perméabilité du lit vasculaire et le fluide se diffuse dans la cavité pleurale..

Le transsudat doit être distingué du sang, de la lymphe et de l'exsudat. Le transsudat est un liquide sans impuretés, son accumulation est appelée hydrothorax. Exsudat - un liquide inflammatoire qui contient généralement du pus et entraîne un empyème pleural.

La lymphe - le contenu des vaisseaux lymphatiques - conduit au chylothorax, au sang - à l'hémothorax.

Attention. Le transsudat dans la plèvre est une conséquence de maladies de divers organes et systèmes.

Maladies menant à l'hydrothorax

Les conditions pathologiques suivantes peuvent entraîner une accumulation de liquide dans la plèvre:

  • Insuffisance cardiaque au stade de la décompensation. Avec cette maladie, le cœur n'est pas en mesure de pomper correctement le sang de la veine vers l'artère, du petit cercle au grand. Ainsi, une stagnation se produit, ce qui augmente la pression hydrostatique dans les vaisseaux et favorise la libération de fluide dans le tissu..
  • Insuffisance rénale décompensée. Dans ce cas, la pression hydrostatique augmente en raison d'une diminution de l'excrétion de l'eau par les reins. Dans ce cas, la protéine, au contraire, est excrétée en grande quantité, ce qui réduit la pression oncotique.
  • Insuffisance hépatique. La plupart des fractions protéiques dans le sang, à savoir l'albumine, sont synthétisées par le foie. Avec ses maladies dont la fonction de synthèse des protéines est altérée, la pression artérielle oncotique diminue. Le fluide quitte le lit vasculaire.
  • Réduire l'apport en protéines des aliments. Une pathologie rare entraînant un œdème dans tout le corps et une dystrophie générale. On le trouve chez les enfants, le plus souvent africains, et s'appelle Kwashiorkor. Chez l'adulte, il peut survenir en cas de manque d'enzymes pancréatiques contribuant à l'entrée de protéines dans l'organisme.
  • Néoplasmes malins. Mener à l'hydrothorax pour deux raisons. Premièrement, les lésions métastatiques des ganglions lymphatiques entraînent une augmentation de la pression lymphatique et la libération de sa partie liquide. Deuxièmement, les tumeurs absorbent de grandes quantités de protéines, ce qui diminue la pression artérielle oncotique.

Classification de l'hydrothorax

Il existe plusieurs principes pour la classification de l'hydrothorax. Par prévalence, l'hydrothorax se distingue:

  • Libre - le liquide dans la cavité pleurale n'est limité par rien et occupe le point inférieur de la fissure pleurale, change d'emplacement lorsque le corps se déplace dans l'espace;
  • Fermé - limité par des adhérences ou d'autres tissus d'une plus grande zone de la fissure pleurale, peut être situé sur n'importe quelle surface de la plèvre.

La localisation distingue:

  • Côté droit;
  • Gaucher;
  • Hydrothorax bilatéral.

Les hydrothorax des côtés gauche et droit se produisent avec la même fréquence, mais le plus souvent, ils sont bilatéraux. Cela est dû au fait que le processus pathologique est causé par des maladies systémiques. En règle générale, il y a plus de liquide d'un côté que de l'autre.

En quoi l'hydrothorax du côté droit diffère-t-il du côté gauche

Pour référence. Les cavités pleurales des côtés gauche et droit sont identiques. Le liquide peut s'accumuler dans n'importe lequel d'entre eux avec une probabilité égale. La différence réside dans les formations anatomiques passant près des poumons.

Ainsi, sous le diaphragme de droite se trouve le foie, qui contient le sinus costophrénique droit. Le liquide de ce côté ne peut pas déplacer les organes abdominaux.

Sur la gauche, sous le diaphragme, se trouvent l'estomac et les anses intestinales. Un hydrothorax massif peut les abaisser un peu. Ainsi, il peut y avoir plus de liquide dans le sinus costophrénique gauche..

L'hydrothorax du côté droit déplace les organes médiastinaux vers la gauche. Dans ce sens, ils ont une mobilité suffisante. Il y a une tension des organes et des faisceaux vasculaires, mais ils sont rarement comprimés, par conséquent, ils souffrent dans une moindre mesure.

Attention. L'hydrothorax du côté gauche est plus dangereux. Le cœur est principalement du côté gauche, comme tous les gros vaisseaux. Ils ne peuvent pas se déplacer de manière significative vers la droite, car le foie interfère avec le coin inférieur droit.

Les organes du médiastin sont comprimés par une grande quantité de liquide, ce qui affecte négativement leur fonction. Avec l'hydrothorax du côté gauche, la dysphagie, l'asphyxie et l'insuffisance cardiaque sont plus fréquentes..

Symptômes

Pour référence. Les signes d'hydrothorax pulmonaire sont associés à un affaissement du poumon, à une compression des structures vitales et à une augmentation de la pression dans la poitrine. Ils dépendent largement du volume de transsudat dans la cavité pleurale..

Les symptômes les plus courants sont:

  • Douleur thoracique. Si le liquide étire rapidement la plèvre, des douleurs thoraciques surviennent. Avec une accumulation lente de transsudat, il peut n'y avoir aucune douleur.
  • Dyspnée. Plus le poumon est comprimé, moins il participe aux échanges gazeux. Le patient est obligé de respirer fréquemment et peu profondément, sinon son état s'aggrave.
  • Cyanose de la peau. Cela se produit pour deux raisons. Le premier est un manque d'oxygène dans le sang artériel, qui crée une couleur bleuâtre de la peau. La seconde est que la pression intrathoracique augmente avec l'hydrothorax. En conséquence, les veines creuses qui apportent le sang de tout le corps ne peuvent pas être vidées. La congestion veineuse se produit dans tous les tissus, donnant à la peau une couleur bleue.
  • Gonflement. En règle générale, il y a un œdème total de tous les tissus, avec une hypertrophie du foie, une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, parfois dans le péricarde. Cela est dû, d'une part, au fait que les mêmes raisons qui provoquent l'hydrothorax peuvent conduire à un œdème. Deuxièmement, la stase veineuse encourage le liquide des veines à passer dans les tissus..
  • Lourdeur dans la poitrine. Plus le volume de l'épanchement pleural augmente rapidement, plus le patient ressent clairement une gêne thoracique. Dans les cas graves, le patient prend une position forcée - assis avec le torse incliné vers l'avant.
  • Dysphagie. La violation de la déglutition de nourriture se produit si un hydrothorax massif comprime considérablement l'œsophage.
  • Diminution de la pression artérielle. Également associé à un épanchement pleural massif et à une compression aortique.

Diagnostique

L'hydrothorax de la cavité pleurale peut être reconnu à l'aide de plusieurs méthodes de recherche:

  • Physique. Lors de l'examen, l'attention est attirée sur l'augmentation de la moitié affectée de la poitrine, son retard dans l'acte de respirer. Pendant la percussion, un son de percussion terne ou terne se fait entendre. A l'auscultation - pas de bruits de respiration.
  • Radiographie pulmonaire. Elle est réalisée en projections antérieures et latérales. Dans ce cas, le niveau de liquide est clairement visible, ce qui est défini comme un assombrissement sur le fond du tissu pulmonaire..
  • Échographie de la cavité pleurale. Il est nécessaire lors de la réalisation d'une ponction dans un lieu atypique. Ne s'applique pas aux méthodes de diagnostic de routine.
  • Ponction pleurale diagnostique. L'aiguille sous anesthésie locale est insérée perpendiculairement dans l'espace intercostal VII sous l'angle de l'omoplate. Le liquide résultant est examiné au microscope et à l'aide de tests biochimiques.

En règle générale, ces méthodes sont suffisantes pour diagnostiquer avec précision.

Traitement

Un patient atteint d'hydrothorax a un besoin urgent de secours et de traitement planifié de la maladie sous-jacente.

Important. Avec l'hydrothorax massif, l'aide consiste en une ponction pleurale thérapeutique de la cavité pleurale.

Il est effectué de la même manière que le diagnostic, mais tout le liquide est ensuite pompé avec une seringue. Si le transsudat continue d'arriver, un drainage Bulau est installé sur le site de ponction.

Le petit hydrothorax peut être traité sans crevaison. Une petite quantité de liquide peut se dissoudre d'elle-même. L'hydrothorax encapsulé est traité par ponction au site d'accumulation de liquide.

Pour référence. Pour empêcher la poursuite de la progression de l'hydrothorax, il est nécessaire de réduire la pression hydrostatique ou d'augmenter l'oncotique.

Dans le premier cas, des diurétiques osmotiques sont administrés, qui prélèvent l'eau des tissus et l'éliminent par les reins. Dans le deuxième cas, des préparations protéiques sont prescrites - albumine intraveineuse.

Ensuite, ils commencent à traiter la maladie sous-jacente, en adhérant aux tactiques thérapeutiques générales.

Complications

Pour référence. Les complications de l'hydrothorax sont principalement associées à son effet sur le poumon du côté affecté.

Le transsudat exerce une pression sur le tissu alvéolaire, provoquant son affaissement. Un hydrothorax massif provoque l'effondrement complet d'un poumon. Ce processus est appelé atélectasie restrictive..

Cela conduit au développement d'une insuffisance respiratoire. Si le traitement est commencé à temps, le poumon se redressera et fonctionnera normalement. Si resserré avec le traitement, des amarres de tissu conjonctif se forment entre le tissu alvéolaire. Dans le même temps, le poumon ne pourra plus se redresser.

Pour référence. Un certain nombre d'autres complications sont associées à des blessures ou à une compression du cœur, de l'œsophage, de la trachée et des gros vaisseaux.

Dans ce cas, le patient ne peut pas manger en raison d'une dysphagie. Il a également du mal à respirer en raison d'une diminution de la lumière des grandes voies respiratoires. Le cœur commence à se contracter moins car il est pressé par un liquide. Cela conduit à une hypoxie de tous les organes et tissus..

De plus, des bactéries peuvent pénétrer dans le transsudat. Dans ce cas, une inflammation purulente se développe avec la formation d'un empyème pleural..

Hydrothorax comme complication de l'oncologie

Pour référence. Chez les patients cancéreux, une accumulation de liquide dans différentes cavités du corps est souvent observée..

D'une part, cela est associé à la pression oncotique et à l'absorption de l'albumine par la tumeur. D'autre part, avec des métastases de cellules cancéreuses vers les ganglions lymphatiques et la plèvre elle-même. Les métastases sont un signe de cancer avancé.

Surtout, une telle localisation de la lésion avec le développement de l'hydrothorax est caractéristique du cancer des poumons, des ovaires et des glandes mammaires..

Toute autre tumeur maligne peut également métastaser à la plèvre, mais cela se produit beaucoup moins fréquemment. Dans le cas d'une maladie oncologique, en plus des symptômes de l'hydrothorax, le patient note une émaciation, une faiblesse et une pâleur de la peau apparaît. Les symptômes associés au foyer principal de la tumeur peuvent apparaître.

Prévision et prévention

La prévention de l'hydrothorax consiste en une détection précoce et un traitement rapide des maladies qui conduisent à cette pathologie. L'hydrothorax pleural est toujours une complication de la maladie sous-jacente.

Le pronostic est généralement bon. Le traitement est efficace et donne des résultats rapides.

Pour référence. Une exception est l'hydrothorax oncologique. Dans ce cas, on peut parler de diagnostic intempestif d'une maladie tumorale. Le pronostic de la vie est défavorable.