Principal
Tératome

Hémangiome du foie

L'hémangiome du foie est une tumeur bénigne constituée de tissu vasculaire. La maladie affecte un lobe ou tout l'organe..

L'hémangiome est petit, il se manifeste donc souvent par un tableau clinique effacé. La maladie est généralement découverte par hasard, lors du diagnostic des organes voisins.

Examinons plus en détail ce qu'est cette pathologie et comment y faire face.

Description de la maladie

Un hémangiome se forme dans le parenchyme hépatique. Habituellement, la tumeur ne dégénère pas en un malin.

La maladie est assez courante, survient dans 5 à 6% de la population. Le plus souvent, les femmes sont malades. L'hémangiome est la deuxième tumeur hépatique la plus courante. Les hémangiomes congénitaux disparaissent au cours des 3-4 premiers mois de la vie.

On pense que le développement de l'hémangiome est facilité par:

  • prédisposition génétique;
  • mauvais développement du foie lors de la pose de tous les organes et systèmes;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux (œstrogènes);
  • grossesse;
  • déséquilibre hormonal;
  • immunodéficience;
  • stress.

Il existe plusieurs types d'hémangiomes hépatiques:

  • hémangioendothéliome bénin - formé à partir de l'endothélium du tissu vasculaire;
  • capillaire - se compose de plusieurs petites formations à travers lesquelles passent les capillaires;
  • caverneux - formé de grandes cavités qui fusionnent souvent;
  • aciniforme - a l'apparence d'une boule formée de vaisseaux artériels contournés et dilatés;
  • veineux - se compose de varices dilatées.

L'éducation peut être de différentes tailles: du petit (jusqu'à 5 mm) au géant (5 cm ou plus). Plus le diamètre est grand, plus la probabilité de saignement soudain est élevée.

Image clinique

Dans la plupart des cas, l'hémangiome du foie ne dépasse pas 5 cm Cette formation n'augmente pas la taille du foie, car le tableau clinique de la maladie est pratiquement absent.

Si la tumeur atteint une taille de 15 cm ou plus, des symptômes bénins apparaissent:

  • une augmentation de la taille des organes;
  • manifestations dyspeptiques (nausées, vomissements rarement);
  • douleur à droite sous les côtes - douleur, tiraillement, couture;
  • troubles des selles - diarrhée, constipation.

Un tel tableau clinique est associé à une violation de l'écoulement de la bile par les vaisseaux biliaires.

En outre, les symptômes de l'hémangiome peuvent être causés par la compression des vaisseaux sanguins et des organes internes, situés dans le quartier..

Un mouvement brusque, un coup ou toute autre blessure, un travail physique intense peut provoquer une rupture de l'hémangiome.

Comment détecter l'hémangiome?

Habituellement, une tumeur vasculaire est découverte par hasard lors de l'examen des organes voisins.

Hémangiome du foie à l'échographie

Lors de l'examen échographique du système hépatobiliaire, un motif hépatique hétérogène peut être détecté..

Dans le lobe gauche ou droit du foie, il y a une ou plusieurs petites formations avec un contour clair et une structure cellulaire. C'est l'hémangiome.

Vous pouvez également trouver une tumeur lors d'une IRM de la cavité abdominale, d'une scintigraphie hépatique, d'une radiographie pulmonaire (la photo implique toujours un morceau de tissu hépatique).

Les analyses de laboratoire ne sont pas informatives. Les paramètres de la biochimie sanguine restent normaux s'il n'y a pas d'atteinte hépatique concomitante (hépatite chronique ou virale, hépatose graisseuse, etc.).

La ponction hépatique n'est pas effectuée, car risque élevé de saignement.

Le diagnostic différentiel de l'hémangiome hépatique est effectué avec tous les types de formations malignes et bénignes et de kystes échinococciques.

Comment guérir une maladie?

Les tactiques de traitement dépendent des résultats de l'examen. Le critère principal est la taille de l'hémangiome. Si la formation est inférieure à 5 cm, il n'est pas nécessaire de la traiter. Si le diamètre de la formation est plus grand, cela signifie qu'il y a une forte probabilité de saignement, par conséquent, très probablement, le médecin vous prescrira une opération.

Avant de choisir une méthode chirurgicale de traitement, le médecin évalue d'autres signes:

  • uniformité de la structure;
  • amincissement de la paroi vasculaire dans l'hémangiome;
  • proximité de l'éducation à la capsule hépatique;
  • compression des vaisseaux et des voies biliaires par la tumeur;
  • état général du patient.

Dans tous les cas, l'opération n'est pas lancée lorsqu'une tumeur est détectée pour la première fois. Pour commencer, ils attendent 2 à 3 mois et répètent l'échographie. Si l'hémangiome hépatique se développe rapidement, le patient sera opéré. Mais dans le cas où sa taille ne change pas, ou elle régresse (diminue), il est fort probable qu'elle se passe de traitement chirurgical..

Si l'hémangiome n'est pas retiré, cela signifie que le patient est placé dans un dispensaire et plusieurs fois par an il est examiné (échographie du foie et prises de sang).

Types de traitement chirurgical

Il existe plusieurs façons d'éliminer un hémangiome:

  • élimination uniquement de la tumeur elle-même;
  • ablation du lobe hépatique;
  • ablation de la moitié du foie;
  • sclérothérapie d'une tumeur - remplissage des vaisseaux avec une substance spéciale qui colle leurs parois.

Le montant de la chirurgie dépend de la taille et du nombre d'hémangiomes.

Dans certains cas, le médecin prescrit un traitement hormonal avant l'opération. Ils réduisent la taille de la tumeur et réduisent la quantité de chirurgie.

La difficulté de retirer un hémangiome est le risque de lésions vasculaires et le développement de saignements massifs.

Prévoir

Le pronostic d'un petit hémangiome hépatique est le plus souvent favorable. La tumeur ne devient jamais maligne.

Si la tumeur a atteint une taille gigantesque, le patient doit décider d'une opération. Après un traitement chirurgical, l'hémangiome ne se reproduit presque jamais.

Hémangiome du foie - causes chez l'adulte et traitement

Environ sept pour cent de la population mondiale est confrontée à un hémangiome hépatique, car cet organe a un bon apport sanguin. L'hémangiome est un néoplasme vasculaire de nature bénigne qui peut se former sur n'importe quelle partie du corps où se trouvent des vaisseaux, que ce soit la peau ou les organes internes. L'âge moyen des personnes qui développent un nœud vasculaire varie de trente à cinquante ans, mais en fait, même un enfant peut tomber malade..

Chez les femmes, le développement de néoplasmes est diagnostiqué cinq fois plus souvent que chez les hommes, ce qui peut être associé à l'effet sur le corps des œstrogènes, qui provoquent la croissance tumorale. L'hémangiome ne se transforme presque jamais en une forme maligne, mais sans l'intervention de médecins, il peut entraîner d'autres complications graves, par exemple une rupture et des saignements, pouvant même entraîner la mort. Les signes d'hémangiome sont légers ou absents, de sorte qu'il peut être détecté à l'échographie lorsqu'il est diagnostiqué en gastro-entérologie ou lors de l'examen d'une autre pathologie, par exemple, des maladies du tractus gastro-intestinal ou un cancer de la vésicule biliaire.

Dans de rares cas, les enfants peuvent développer un hémangiome avant même la naissance. Dans ce cas, il est généralement aléatoire et disparaît au cours des premières années de vie. Le traitement chirurgical de l'hémangiome est effectué s'il existe une masse importante potentiellement dangereuse. Pour les petites tumeurs asymptomatiques, des méthodes de traitement non invasives ou peu invasives des hémangiomes hépatiques sont sélectionnées.

Description de la maladie

De nombreuses personnes ont vu de tels néoplasmes sur la peau au moins une fois, mais tout le monde ne sait pas ce qu'est un hémangiome dans le foie, ce qui est dangereux, à quoi ressemble une telle tumeur, comment ses symptômes apparaissent. Une lésion focale bénigne dans le foie peut constituer une grande menace, donc tous ceux qui s'inquiètent pour leur santé, et plus encore ceux qui sont confrontés à cette maladie, doivent connaître des informations générales sur une tumeur bénigne du foie..

Dans la plupart des cas, le néoplasme est diagnostiqué déjà à un âge avancé, mais cela ne signifie pas qu'il n'y était pas présent, tout au long de la vie. Le foie ne réagit en aucun cas à une tumeur s'il n'augmente pas en taille, par conséquent, les symptômes sont généralement absents. Et ce n'est que lorsque le patient commence à s'inquiéter pour le foie en raison d'une tumeur hypertrophiée, il se tourne vers le médecin et apprend sa pathologie.

L'hémangiome est un entrelacement de vaisseaux hépatiques envahis, dont un trouble structurel se produit même pendant la période de développement embryonnaire. Le processus de développement de la pathologie est très long et, dans certains cas, peut prendre plus de 50 ans. Malgré la sécurité apparente du néoplasme, il doit être traité, car les conséquences des complications peuvent être désastreuses.

Causes d'occurrence

Les causes exactes des hémangiomes hépatiques sont encore inconnues. Une chose que les scientifiques ont réussi à découvrir est que son origine réside dans la violation du développement des vaisseaux sanguins, même pendant la période de développement intra-utérin. Les facteurs suivants peuvent vraisemblablement entraîner une défaillance de la formation des vaisseaux hépatiques:

  • mauvaises habitudes d'une femme enceinte (tabagisme, dépendance à l'alcool);
  • utilisation à long terme ou incontrôlée de certains médicaments, en particulier des contraceptifs hormonaux;
  • rayonnement radioactif, par exemple, au moment de la radiothérapie pour d'autres néoplasmes oncologiques ou bénins;
  • maladies infectieuses-virales ou bactériennes transmises pendant la grossesse.

Les causes du néoplasme chez l'adulte n'ont pas été étudiées. Il semblerait que les hémangiomes dans le foie chez un adulte surviennent sans raison, cependant, il est plus probable que la présence de cette pathologie y était bien avant sa découverte, il n'y a donc aucun moyen de déterminer la cause.

Chez la femme, l'apparition d'une tumeur au foie peut être due à la production d'hormones féminines œstrogènes, car ce sont les femmes qui sont les patientes les plus fréquentes d'un chirurgien ou d'un oncologue. La prédisposition génétique à l'hémangiome n'a pas été prouvée, mais cela ne signifie pas qu'elle doit être radiée.

Classification

Selon le segment dans lequel le néoplasme est localisé, il peut y avoir un hémangiome du lobe droit du foie ou une tumeur du lobe gauche. Surtout, le néoplasme se forme dans le lobe droit, car il est mieux alimenté en vaisseaux sanguins. Par le type de structure de cette pathologie, il se produit:

  1. Hémangiome caverneux du foie;
  2. Hémangiome capillaire du foie.

La différence entre ces deux types réside dans la composition de la tumeur..

Tumeur caverneuse

Les néoplasmes caverneux se composent de plusieurs cavités, cavités, qui sont remplies de sang veineux. Sous l'influence de certains facteurs, par exemple pendant la grossesse, ces cavités se dilatent, car plus de sang y pénètre. Le plus souvent, ces tumeurs atteignent de grandes tailles, parfois elles occupent la moitié du corps du foie, c'est-à-dire tout le lobe dans lequel elles se trouvent.

Parfois, la tumeur est si grande que les médecins, effectuant une échographie pour la gastro-entérologie, doutent du diagnostic et peuvent suspecter des métastases d'une autre tumeur ou d'un cancer du foie - hépatocarcinome, mais après un examen détaillé des organes, les soupçons du médecin ne sont pas confirmés.

Tumeur capillaire

Ce type de néoplasme est plus fréquent que caverneux, ne dépasse pas sa taille et est même très inférieur. En diamètre, un tel néoplasme fait de un à trois centimètres et est un enchevêtrement constitué de petits capillaires. Vraisemblablement, les facteurs menant à la maladie de l'hémangiome capillaire sont l'augmentation du niveau d'hormones sexuelles féminines. Dans le cas d'un si petit hémangiome, les symptômes sont presque toujours absents..

En plus de ces deux types, il existe un hémangiome atypique du foie, qui comprend à la fois des vaisseaux et des capillaires. L'hémangiome hépatique multiple est rare, en règle générale, il n'y a qu'une seule tumeur dans l'organe.

Symptômes et signes

Avec une petite tumeur, les symptômes et les signes n'apparaissent pas. Un néoplasme est le plus souvent découvert par hasard. Si la tumeur atteint cinq ou sept centimètres, la manifestation de la maladie sera l'apparition d'une douleur mineure dans l'hypochondre droit. Avec une taille de tumeur de dix centimètres, des symptômes vifs apparaissent.

Les principaux symptômes de l'hémangiome hépatique avec lesquels les gens vont chez le médecin sont les suivants:

  • sensations douloureuses, principalement dans l'hypochondre droit, de nature terne et douloureuse;
  • sensation de constriction dans l'estomac, le duodénum et dans toutes les structures adjacentes;
  • symptômes dyspeptiques - diarrhée, ballonnements, nausées, vomissements, lourdeur dans l'estomac même après avoir mangé une petite quantité de nourriture;
  • jaunisse et ses signes - selles décolorées, urine concentrée, jaunissement de la peau et de la sclérotique.

Parfois, il peut y avoir une apparition soudaine de douleur de nature intense, qui peut indiquer un infarctus de la tumeur, une nécrose ou un saignement. Avec de telles douleurs, il est nécessaire de consulter un médecin dans les plus brefs délais, il est préférable d'appeler une ambulance. Fondamentalement, les symptômes et le traitement dépendent du type morphologique de la tumeur et de sa taille..

Diagnostique

Étant donné que les symptômes de l'hémangiome sont souvent absents, le patient ne se plaint pas. Si une tumeur est suspectée, une échographie est effectuée en premier. Lors d'un examen échographique, le médecin voit un néoplasme qui a des contours clairs et une structure hétérogène. Dans cette pathologie, les méthodes de diagnostic incluent également l'angiographie du tronc coeliaque et la scintigraphie hépatique..

Lors du diagnostic, des tests sont effectués: test sanguin biochimique, test sanguin général, prélèvement sanguin pour la recherche sur les marqueurs tumoraux. De plus, les patients peuvent être référés pour une imagerie par résonance magnétique ou calculée. Une biopsie pour l'hémangiome n'est pas réalisée, car il existe un risque élevé de saignement lors d'une ponction.

Grossesse

La grossesse et l'hémangiome, dans la plupart des cas, sont incompatibles, car pendant la période de gestation, le niveau de prolactine augmente, ce qui stimule la croissance tumorale. Le néoplasme lui-même n'interfère pas avec la grossesse, mais l'hémangiome pendant la grossesse peut entraîner des complications. Sous l'influence des œstrogènes, l'hémangiome augmentera et, ayant atteint une taille de six centimètres et demi, risque de se rompre, entraînant la mort de l'enfant.

Complications possibles

Souvent, une tumeur vasculaire du foie, surtout si aucun traitement n'est effectué, entraîne les complications suivantes:

  • saignement interne dû à la rupture du néoplasme;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance hépatique ou cardiaque;
  • jaunisse (maladie de Botkin);
  • ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale);
  • thrombose;
  • hépatite virale.

Dans de rares cas, l'hémangiome peut dégénérer en une tumeur maligne..

Traitement

Le traitement dépend de la taille de la tumeur. Si le diamètre du néoplasme ne dépasse pas cinq centimètres, l'opération est injustifiée. Si le patient ne peut pas être opéré, le traitement de l'hémangiome hépatique n'est pas effectué dans ce cas.

Le médecin traitant devra observer le patient pendant trois mois pour déterminer la dynamique de la maladie, après quoi une deuxième échographie est effectuée. Si la taille de la tumeur n'a pas augmenté, un examen complémentaire est effectué chaque année. Les méthodes modernes de traitement des hémangiomes hépatiques impliquent une intervention chirurgicale ou des médicaments.

Traitement opératoire

L'élimination de l'hémangiome hépatique est nécessaire en cas d'inefficacité des médicaments et dans d'autres circonstances. Ainsi, l'indication de l'opération est:

  • une tumeur de plus de cinq centimètres de diamètre;
  • une augmentation du néoplasme de moitié par rapport à la taille initiale en un an;
  • rupture de la tumeur et saignement;
  • complications de la compression des vaisseaux sanguins et des organes adjacents;
  • suspicion de malignité.

L'opération peut être réalisée par la méthode abdominale ou endoscopique, selon la taille de la tumeur. Le patient récupère ensuite dans les trois mois, soumis à un régime spécial.

Traitement médical

La pharmacothérapie implique la prise de médicaments. Le plus souvent, il s'agit de médicaments hormonaux dont le choix et la posologie sont calculés individuellement par le médecin. Il convient de noter que les médicaments dans la plupart des cas n'apportent pas l'effet souhaité, en particulier avec les grands néoplasmes caverneux.

Remèdes populaires

Le traitement avec des remèdes populaires est pratiqué depuis de nombreuses décennies. Les personnes atteintes d'hémangiome utilisent des remèdes populaires tels que les pommes de terre crues ou la teinture d'absinthe. Il est conseillé de manger des pommes de terre crues vingt jours trois fois par jour pour cinquante grammes. Pour préparer la teinture, les fleurs d'absinthe sont mélangées à de la vodka et conservées dans un endroit sombre. Après cela, la teinture est prise en quinze gouttes une demi-heure avant les repas trois fois par jour. Un tel cours doit être effectué une fois par mois..

Cependant, selon les médecins, de telles tactiques de traitement ne sont pas efficaces et ne peuvent entraîner que des complications. Selon la plupart des experts, il est impossible de guérir l'hémangiome du foie avec des méthodes traditionnelles..

Régime

Chez les adultes atteints d'hémangiome hépatique, le régime alimentaire ne permet pas de complications après le traitement.

Avec l'hémangiome hépatique, la nutrition doit être correcte et exclure l'utilisation d'aliments nocifs:

  • repas copieux;
  • frit, gras et fumé;
  • conservation, cornichons;
  • boissons gazeuses, café;
  • crème glacée;
  • plats épicés et assaisonnements.

Le régime alimentaire comprend une consommation accrue de poisson, de produits laitiers, de foie, de fruits et de légumes.

Contre-indications

L'intervention chirurgicale a ses propres contre-indications. L'opération n'est pas effectuée si la tumeur s'est développée dans les vaisseaux sanguins du foie, en cas de cirrhose ou lorsque plus d'un méningiome se forme dans l'organe. Pendant la chirurgie, le segment ou le lobe du foie affecté peut être retiré. Le risque de complications postopératoires peut être minimisé par des traitements non invasifs tels que le durcissement et l'embolisation..

Prévoir

Avec une telle pathologie, le pronostic pour la vie est favorable si la tumeur est petite. Avec les néoplasmes géants, tout dépend de la rapidité du diagnostic et du traitement. Pour l'hémangiome hépatique, le régime aide à améliorer l'efficacité du traitement médicamenteux et à accélérer la récupération après la chirurgie.

Hémangiome du foie. Qu'est-ce que c'est et traitement, remèdes populaires, régime

Environ 2 à 7% de la population mondiale âgée de 30 à 50 ans souffre d'une maladie telle que l'hémangiome hépatique. Cette pathologie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes (rapport 4-6 pour 1), parfois elle se retrouve même chez les nourrissons.

Qu'est-ce que l'hémangiome hépatique?

Les hémangiomes sont des formations bénignes sous la forme d'amas de vaisseaux - des tubes endothermiques déprimés, qui sont séparés par des septa de fibres. Il y a généralement des tumeurs uniques sur le foie et le lobe droit de l'organe est une pathologie plus confirmée que le gauche. La taille diagnostiquée des néoplasmes varie de 2 mm à 20 cm.

Par le type de surface, les hémangiomes sont divisés en plats et tubéreux. Cette dernière forme est modifiée en raison de la présence de lésions (hématomes) de nature sous-capsulaire. En couleur, les tumeurs diffèrent des tissus sains en ce qu'elles ont une riche teinte rouge-bleu, clairement visible sur le fond du foie.

Le placement des néoplasmes sur l'organe peut être de deux types: sur la base (contact avec la glande avec toute la zone de l'hémangiome) ou sur le pédicule (typique des grosses tumeurs). En médecine, il n'y a pas de cas de dégénérescence des néoplasmes du foie en maladies oncologiques.

Causes de l'hémangiome hépatique

Les opinions des scientifiques sur les causes des hémangiomes sont partagées:

  • Certains pensent qu'il s'agit d'une anomalie dans le développement des vaisseaux sanguins, dont le mécanisme est déclenché pendant la période de développement intra-utérin des organes fœtaux. Cette hypothèse est défendue par le fait que la plupart des gens ignorent leur pathologie depuis de nombreuses années. Habituellement, le problème est détecté lors d'examens préventifs ou dans le traitement d'autres maladies au hasard.
  • D'autres experts attribuent la maladie à des processus pathologiques causés par:
  1. maladies infectieuses transférées des organes internes;
  2. intoxication du corps par des substances toxiques;
  3. troubles du système de circulation sanguine;
  4. défauts du système immunitaire;
  5. troubles métaboliques (métabolismes).

Les facteurs présumés de l'apparition et du développement des hématomes comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • tendance à la formation d'hémartomes (anomalies du développement tissulaire);
  • développement de tumeurs basé sur l'abus de stéroïdes et de médicaments hormonaux;
  • les maladies endocriniennes;
  • troubles hormonaux.

Les scientifiques ont prouvé l'existence d'un lien entre la croissance des néoplasmes lors de la prise de contraceptifs hormonaux.

Plus souvent que les tumeurs hépatiques, des hémangiomes cutanés sont diagnostiqués. Les experts n'ont toujours pas déterminé s'il existe un lien entre eux..

Formes et symptômes

L'hémangiome du foie est une maladie qui, selon le type d'origine, se divise en 2 formes:

  1. Les caverneux ont l'apparence de plusieurs à des dizaines de grandes cavités rassemblées ensemble, qui sont entourées d'une gaine de tissu fibreux. Cette forme est le plus souvent diagnostiquée.

L'hémangiome du foie peut évoluer en cancer

  • Les formations capillaires sont constituées d'un grand nombre de petites cavités contenant des sections de vaisseaux sanguins. Cette forme est difficile à identifier, car les tumeurs sont plutôt petites..
  • Hémangiome caverneux

    Les signes de manifestation de néoplasmes dépendent de leur taille: plus la tumeur bénigne est grosse, plus les symptômes sont visibles. Avec des hémangiomes mesurant jusqu'à 4 cm de diamètre, 40% des patients ont des plaintes.

    S'il existe une pathologie mesurant 10 cm, le nombre de patients présentant des symptômes augmente à 90%. Bien que, parallèlement aux tumeurs bénignes dans de tels cas, d'autres maladies des organes internes soient diagnostiquées.

    Les signes d'un hémangiome caverneux du foie peuvent être:

    • l'apparition d'un teint ictérique et des muqueuses;
    • une augmentation de la taille de la glande hépatique, qui peut être déterminée par palpation;
    • troubles digestifs sous forme de nausées, vomissements, ballonnements (flatulences);
    • sensations douloureuses d'un caractère pleurnichard sur le côté droit du corps sous les côtes;
    • l'apparition d'une sensation de pression sur les organes internes.

    Des sensations douloureuses dans le foie avec hémangiome peuvent être causées par une thrombose, une hémorragie lorsque la tumeur est comprimée par d'autres organes. Tous ces symptômes indiquent la présence de changements dans la structure du foie, qui conduisent à sa destruction..

    Hémangiome capillaire

    Cette forme de pathologie, en règle générale, ne cause pas d'inconvénient à une personne, elle est tolérée sans symptômes. La détection des hémangiomes capillaires se produit par hasard lors des examens préventifs de routine, elle se produit au moment des autopsies après la mort.

    Le fait de détecter accidentellement une tumeur ne peut que provoquer un inconfort psychologique. Ici, vous devez vous assurer que l'éducation est bénigne et que vous pouvez vivre avec elle paisiblement jusqu'à la fin de vos jours.

    Diagnostique

    Faire un diagnostic en présence de tumeurs bénignes est difficile en raison du fait que d'autres troubles peuvent être trouvés à proximité dans le foie:

    • les carcinomes;
    • hyperplasie focale nodulaire;
    • angiosarcomes;
    • métastases;
    • adénomes;
    • abcès.

    Si vous suspectez la présence d'une tumeur bénigne, des examens sont effectués:

    • échantillons de sang cliniques;
    • Matériel.

    Tests en laboratoire

    L'hémangiome du foie est une maladie dans laquelle les résultats des tests généraux de sang, d'urine et de matières fécales ne montrent généralement pas d'anomalies. Dans un test sanguin général, seuls les indicateurs peuvent être distingués à partir desquels l'état des enzymes hépatiques peut être observé.

    Les grands hémangiomes se font connaître à partir des résultats des tests de laboratoire, dans lesquels des données indiquent une thrombocytopénie - un nombre réduit de plaquettes avec des troubles de la coagulation sanguine..

    Diagnostic matériel

    Compte tenu du manque de contenu informatif des résultats des tests sanguins, des diagnostics matériels sont attribués, notamment:

    • L'examen échographique est l'une des méthodes les plus abordables et non traumatiques. Les tumeurs hépatiques sont assez échogènes et sont vues sur la machine avec une probabilité de 46%. Cependant, les meilleurs résultats sont obtenus par étude Doppler (CDC), puis la probabilité de détecter des pathologies augmente à 69%.
    • La tomodensitométrie est recommandée avec contraste avec une substance spéciale, puis la précision du diagnostic augmente à 66%.
    • L'imagerie par résonance magnétique montre les meilleurs résultats lorsqu'un agent de contraste est injecté dans le corps. La fiabilité des données atteint 90%. La nuance de l'étude est que les petites tumeurs jusqu'à 2 cm de diamètre dans les images prennent la forme de carcinomes ou de métastases (tumeurs malignes), par conséquent, très probablement, des études IRM supplémentaires seront nécessaires après 1-2 mois (pour identifier la dynamique de la croissance de la formation).
    • La tomographie par émission de photons uniques (SPECT) est l'une des plus récentes inventions dans la pratique médicale, qui crée une image tridimensionnelle de l'organe à l'étude. La méthode est la plus efficace pour diagnostiquer les hémangiomes, mais elle n'est pas entièrement disponible en raison de son coût élevé et de sa faible prévalence. L'appareil donne les meilleurs résultats lors de l'examen de tumeurs jusqu'à 2 cm de taille.
    • L'artériographie est utile pour déterminer les néoplasmes en obtenant des déplacements des branches artérielles du foie, visibles par étirement et niveau de remplissage vasculaire.
    • La biopsie est une méthode extrême pour diagnostiquer les tumeurs bénignes en raison de la forte probabilité de saignement lors de l'échantillonnage des biomatériaux. Il est recommandé d'utiliser la tomodensitométrie avec l'imagerie par résonance magnétique au lieu de la biopsie. Lorsque les deux résultats montrent la même image de la maladie, alors seulement, si nécessaire, une biopsie est prescrite.

    Traitement médical

    La plupart des petits néoplasmes bénins sont asymptomatiques et ne nécessitent pas de mesures thérapeutiques. Selon des études, seulement 1 personne sur 47 a une augmentation de la taille de l'hémangiome hépatique, plusieurs années après le diagnostic de pathologie.

    Chez 40% des patients observés, les tumeurs se développent à un rythme allant jusqu'à 2 mm par an. L'augmentation la plus rapide des hémangiomes survient chez les jeunes de moins de 30 ans, le taux le plus lent - chez les patients matures de plus de 50 ans.

    Un schéma se révèle: plus l'éducation est grande, plus elle grandit lentement.

    Les médecins-thérapeutes, lors de la détection d'une tumeur hépatique, recommandent un réexamen 6 à 12 mois après le premier. Si pendant cette période il n'y a pas eu d'augmentation de la taille de l'éducation, aucune autre mesure n'est prise. Lorsque le néoplasme augmente, il est proposé de l'observer en dynamique jusqu'à l'apparition de plaintes du patient.

    Les exceptions à la liste des patients passifs sont:

    • femmes enceintes;
    • les patients traités avec des hormones;
    • les personnes souffrant d'insuffisance hépatique;
    • patients dont le diamètre de la tumeur est supérieur à 10 cm.

    Chez les adultes

    L'hémangiome du foie est une maladie dans laquelle il est recommandé à tous les patients à risque de subir une étude des organes internes une fois par an. Jusqu'à récemment, il n'existait aucun moyen de réduire les hémangiomes hépatiques à l'aide de médicaments (méthodes conservatrices).

    Cependant, en Russie, depuis 2007, une substance est apparue à laquelle les tumeurs réagissent - il s'agit du médicament sorafénib, qui supprime la croissance des néoplasmes (bénins et malins).

    Sorafenib est vendu sous les noms commerciaux Nexavar et Sorafenib-native sous forme de comprimés, pris par des adultes 2 comprimés 2 fois par jour entre les repas. Le cours du traitement dépend de l'efficacité du remède. Le coût de l'emballage est de 85 000 roubles. pour Nexavar, Sorafenib-native est moins cher - son prix est de 57400 roubles. Parfois, des médicaments hormonaux sont utilisés pour traiter les hémangiomes hépatiques.

    Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'il existe des facteurs influençant la croissance et le développement des tumeurs, notamment:

    • utilisation de stéroïdes;
    • thérapie hormonale;
    • grossesse.

    Le traitement aux hormones doit être sous la surveillance constante des médecins généralistes avec une surveillance obligatoire du fond des substances biologiquement actives à l'aide de marqueurs de laboratoire.

    Chez les enfants

    Chez les nourrissons, les tumeurs bénignes sous forme d'hémangiomes sont le type de formation le plus courant. Ils sont observés chez 6 à 10% des enfants de moins de 1 an. Dans 80% des cas, les néoplasmes n'ont pas besoin de traitement et se résolvent d'eux-mêmes. Chez 90% des patients jeunes, les tumeurs disparaissent avant 10 ans sans traces.

    Le plus souvent, les tumeurs cutanées sont diagnostiquées chez les enfants, mais elles sont également détectées sur le foie. Dans ce cas, le pédiatre prescrit l'observation de la tumeur en dynamique, c'est-à-dire des études tous les 6-12 mois, éventuellement la nomination d'un contrôle hormonal.

    Si la tumeur ne grossit pas, elle est laissée telle quelle. Lorsque les néoplasmes commencent à gêner la compression d'autres organes, un traitement hormonal est prescrit dans chaque cas, individuel, en fonction des résultats des tests.

    Intervention chirurgicale (embolisation)

    Les indications de la chirurgie sont:

    • Tailles de tumeur supérieures à 5 cm.
    • S'il y a une augmentation de l'hémangiome dans la dynamique de plus de 50% par an.
    • Lorsqu'une tumeur se rompt avec une hémorragie ultérieure.
    • Incapacité à différencier le néoplasme (bénin ou malin).
    • Des symptômes indésirables de pression sur les organes voisins apparaissent.
    • Il existe une possibilité d'infection des principales artères veineuses de la glande hépatique (thrombose avec développement d'une nécrose).
    • En cas de remplacement du lobe droit du foie par des hémangiomes vasculaires.

    L'embolisation de l'artère hépatique est réalisée si la tumeur se rompt avec un saignement interne. La méthode vous permet de fermer les vaisseaux à l'aide d'un appareil spécial inséré à travers une ponction dans la cavité abdominale.

    Dès que le saignement s'arrête, l'une des méthodes d'intervention chirurgicale est utilisée:

    • hémihépatectomie - ablation du lobe gauche ou droit de l'organe;
    • selon le choix du nombre de segments hépatiques, une tri-, bi-, segmentectomie peut être utilisée;
    • énucléation - élimination de la tumeur uniquement si la formation est située sur le pédicule;
    • résection marginale - excision de la partie affectée de l'organe.

    L'avantage du choix de la méthode d'intervention est tout d'abord donné aux méthodes mini-invasives (sparing), qui incluent l'embolisation et le durcissement. Ces méthodes arrêtent la croissance de petites tumeurs, bien qu'elles restent jusqu'à la fin de la vie d'une personne..

    La méthode de sclérothérapie est basée sur l'arrêt du flux sanguin vers l'organe par l'introduction d'une ponction spéciale de ferromagnétiques qui arrêtent la croissance tumorale. L'embolisation est réalisée sous anesthésie locale à l'aide d'un appareil spécial, tandis qu'une substance qui obstrue le vaisseau est injectée dans l'artère, la tumeur cesse de s'alimenter, elle cesse de croître.

    Les contre-indications à la chirurgie sont:

    • cirrhose d'organe;
    • grossesse;
    • placement de néoplasmes sur deux lobes de la glande;
    • germination de la tumeur dans les principaux vaisseaux du foie;
    • si le patient est constamment sous traitement hormonal substitutif.

    Les chirurgiens ne peuvent toujours pas parvenir à un consensus sur l'opportunité d'éliminer les hémangiomes. Des complications dues à la rupture des tumeurs surviennent dans 3,2% des cas et des conséquences pathologiques après chirurgie sont observées chez 7% des patients.

    Régime alimentaire pour l'hémangiome hépatique

    Une maladie telle qu'un hémangiome hépatique non compliqué (cela s'applique aux petits néoplasmes) ne nécessite pas de régime alimentaire particulier ni de limitation de l'activité physique.

    Si la tumeur est diagnostiquée comme de grande taille ou si sa croissance est observée, les experts recommandent:

    • éviter les blessures à la zone de l'organe;
    • Ne buvez pas d'alcool;
    • exclure le tabagisme;
    • minimiser la prise de la quantité de médicaments (si possible);
    • ne manquez pas les examens préventifs.

    Aliments interdits pour la maladie

    Tout d'abord, vous devez supprimer du régime les aliments qui aident à accélérer la sécrétion de bile:

    • café;
    • chocolat noir;
    • boissons gazeuses;
    • de l'alcool;
    • viandes grasses;
    • poisson de mer;
    • légumes qui causent des flatulences (chou, légumineuses, oseille, radis)
    • produits laitiers à haute teneur en matières grasses;
    • plats préparés par torréfaction, mise en conserve, méthodes de fumage;
    • épices chaudes.

    Aliments autorisés pour l'hémangiome

    Lorsqu'une pathologie est détectée, le régime d'une bonne nutrition comprend:

    • nourriture fractionnée 4-6 fois par jour;
    • petites portions;
    • régime numéro 5.

    Le menu du patient doit inclure des produits:

    • viandes maigres (bœuf, volaille);
    • poisson d'eau douce;
    • des fruits;
    • légumes faciles à digérer (concombres, courgettes, carottes, betteraves);
    • toutes céréales;
    • produits laitiers faibles en gras;
    • saucisses faibles en gras (cuites);
    • décoctions de fruits secs;
    • huile d'olive;
    • gelée;
    • des bonbons, le miel doit être préféré.

    Thérapie traditionnelle

    L'hémangiome du foie est une maladie dans laquelle la médecine traditionnelle peut avoir un effet positif sur le traitement.

    Grâce à l'utilisation de telles méthodes, vous pouvez réaliser:

    • réduire la taille de la tumeur;
    • renforcement de l'immunité;
    • soulager les symptômes;
    • optimiser la production de bile;
    • aider le corps à se remettre de la chirurgie;
    • éliminer l'inflammation des organes adjacents.

    Les méthodes de traitement possibles avec les méthodes de leur application et leur efficacité sont résumées dans le tableau:

    MéthodeMéthode d'utilisationEffet
    Champignon de théLa boisson est consommée 3 fois par jour.Agent cholérétique, anti-inflammatoire, renforçant l'immunité.
    Mon chériPrenez 1 cuillère à café. fonds pour 1 cuillère à soupe. l'eau. Le liquide est bu à jeun. Après avoir pris environ 15 minutes. vous devez vous allonger sur le côté droit.Renforcement général, analgésique, méthode de nettoyage.
    Décoction de graines d'avoineUn verre de graines incomplet est rempli d'eau et infusé pendant environ 9 à 10 heures. L'infusion est bouillie à feu doux pendant environ 30 minutes. Le bouillon doit être infusé pendant 11 à 12 heures. Ensuite, vous devez filtrer le produit, verser 1 litre d'eau pré-bouillie. Le bouillon se boit à 100 g trois fois par jour pendant 7 semaines.Agent nettoyant, normalisant le métabolisme.
    Pommes de terre crues0,5 heure avant les repas à jeun, vous devez manger 1 pomme de terre crue avec du jus de carotte. Vous pouvez diviser la portion en réceptions tout au long de la journée.Nettoie le sang, a un effet réparateur cholérétique.
    Thé au citron vertBoire 1 cuillère à soupe à jeun. thé. Le cours de thérapie dure 2 mois.Effet fortifiant, augmente l'immunité, améliore le processus digestif.
    Teinture d'absintheUn jour, 12 gouttes de teinture sont diluées 3 fois dans 1 cuillère à soupe. l'eau. La solution est prise en 20 minutes. avant les repas. La durée du traitement est de 2 mois. Vous pouvez le répéter dans un mois.Normalise la sécrétion de bile, améliore les processus de digestion.
    Citrouille, menthe, chardon-Marie200 ml d'huile de courge sont mélangés avec 100 ml d'huile de chardon-Marie et 5 gouttes d'éther de menthe. Le remède est pris pendant 1 mois. 1 cuillère à soupe. l. dans 30 minutes avant le petit déjeuner. L'huile peut être préparée par vous-même si les graines de la plante sont infusées pendant 2 semaines..Le mélange d'huile purifie le sang, a un effet cholérétique et réparateur.

    Grossesse et hémangiome

    Dans le cas du diagnostic d'un hémangiome chez une femme avant la grossesse, les risques de complications pendant la gestation augmentent. Les scientifiques pensent que les tumeurs de cette nature sont hormonodépendantes et que les sauts de concentration en œstrogènes provoquent la croissance de formations. Pendant la grossesse, la pathologie n'est pas traitée, seule l'observation de l'hémangiome est montrée.

    Cependant, les femmes peuvent présenter des symptômes:

    • douleur dans le côté droit du corps sous les côtes;
    • la nausée;
    • ballonnements (flatulences).

    La présence de lésions bénignes n'est pas une contre-indication à la grossesse. Cependant, vous devez le planifier après avoir consulté un thérapeute. Avec prudence avec les tumeurs de la glande hépatique, vous devez prendre des médicaments hormonaux.

    Complications et conséquences possibles

    Les complications de la maladie apparaissent dans des cas isolés sous la forme de:

    • Ruptures tumorales (comprend 3,2% du nombre de patients) - les hémangiomes se rompent d'eux-mêmes ou en recevant des coups traumatiques à la glande hépatique, dont les conséquences sont l'apparition d'une insuffisance vasculaire aiguë, une hémorragie dans les organes internes, ce qui augmente le risque de décès jusqu'à 80%.
    • Saignement de la tumeur à l'intérieur, qui est indiqué par l'apparition de caillots sanguins dans les selles.
    • Compression des voies biliaires, des vaisseaux artériels et veineux par des néoplasmes, ce qui entraîne des troubles métaboliques, la circulation sanguine.
    • Faire pression sur l'estomac avec un obstacle à la libération de son contenu. Cette pathologie est indiquée par une sensation rapide de satiété, qui se manifeste même après de petites collations, des nausées et des vomissements..
    • L'hémobilie est une occurrence rare de sang entrant dans les intestins. Dans ce cas, il y a une couleur jaune de la peau et des muqueuses, une couleur foncée de l'urine (sous forme de thé), des selles incolores.

    Les tumeurs multiples de grande taille qui nécessitent une intervention chirurgicale sont assez rares..

    Prévoir

    Une pathologie telle que l'hémangiome hépatique a un pronostic de traitement positif en raison des aspects suivants:

    • Jusqu'aux temps modernes, il n'y a aucune information sur les cas de dégénérescence des hémangiomes en néoplasmes malins..
    • Dans l'écrasante majorité des patients, la tumeur n'avait absolument aucun impact négatif sur la qualité de vie, c'est-à-dire qu'il n'y avait aucune restriction sur le sport, la capacité d'avoir des enfants et le choix de la profession..
    • Les patients suivant le traitement déclarent que le traitement est bien toléré et ne cause pas de complications.
    • La santé après la chirurgie est rétablie rapidement et complètement.

    Parmi la variété de tumeurs, il y a des hémangiomes hépatiques - ce sont des formations avec lesquelles les gens vivent parfois toute leur vie, inconscients de leur présence. Les médecins attribuent la pathologie à un certain nombre de maladies rares, malgré le fait qu'elle touche 7% de la population mondiale.

    Conception de l'article: Mila Fridan

    Que savez-vous sur l'hémangiome hépatique

    De nos jours, les maladies oncologiques sont de plus en plus fréquentes. Cela est dû à de nombreux facteurs affectant notre corps. Il existe un nombre incalculable de néoplasmes à la fois bénins et malins. L'hémangiome hépatique est l'une des pathologies cancéreuses les plus intéressantes.

    Qu'est-ce que l'hémangiome hépatique?

    L'hémangiome du foie est un néoplasme provenant des vaisseaux du foie, qui est de nature bénigne. La tumeur prend naissance dans le parenchyme hépatique au cours du développement intra-utérin. La raison peut être l'influence défavorable de facteurs environnementaux externes sur le système vasculaire en développement du fœtus. Typique pour les adultes.

    Le plus souvent, la tumeur est unique, sa taille ne dépasse pas 4 à 5 cm. Habituellement, il n'y a aucun symptôme indiquant la présence d'un processus oncologique. Si la tumeur est grande (par exemple, 10 cm), tous les symptômes cliniques sont possibles..

    L'hémangiome est l'un des néoplasmes hépatiques les plus courants. Selon des études, il est détecté chez environ 7% de la population mondiale. L'incidence maximale survient dans la tranche d'âge de 30 à 50 ans, la proportion de la population féminine prévaut.

    En raison de leur structure, les hémangiomes sont divisés en types suivants:

    • Caverneux. C'est un ensemble de cavités vasculaires, tissées comme une boule, localisées à l'intérieur de l'organe. Le plus souvent, une seule tumeur de diamètre peut être énorme.
    • Capillaire. Ce type de tumeur est extrêmement rare. Se compose de nombreux petits vaisseaux (capillaires). Une croissance lente est caractéristique. N'atteint pas les grandes tailles.

    Un certain nombre de chercheurs scientifiques estiment que le néoplasme ne devrait pas être classé comme une oncopathologie. Il est probable qu'elle soit une malformation congénitale des vaisseaux sanguins..

    En outre, le néoplasme peut être classé par le nombre de foyers:

    L'emplacement du néoplasme est variable. Ils peuvent être trouvés à la fois en surface et en profondeur dans l'organe. Les hémangiomes comportent un risque élevé de saignement, car une exposition excessive à l'abdomen peut rompre ces vaisseaux.

    Les raisons

    Plusieurs raisons expliquent cette maladie oncologique:

    • Femme;
    • Période de grossesse;
    • Prendre des médicaments pendant la grossesse (par exemple, des médicaments hormonaux - œstrogènes, gonadotorpine chorionique);
    • Diverses malformations congénitales;
    • Lésion hépatique antérieure.

    Symptômes

    Habituellement, si la tumeur n'a pas une taille significative, les patients ne présentent aucune plainte. La détection d'un hémangiome peut survenir accidentellement lors d'un examen échographique des organes abdominaux ou lors d'une laparoscopie diagnostique. Les néoplasmes de petit diamètre peuvent ne pas être détectés au cours de la vie.

    Si la taille de la tumeur atteint 5 cm ou plus, des symptômes de lésions hépatiques commencent à apparaître. Son intensité varie directement avec le volume de la mise au point. Le diagnostic de cette pathologie est difficile, le diagnostic n'est possible qu'après un examen complet du patient. Cela est dû au fait que le tableau clinique qui se produit avec l'hémangiome est typique de nombreuses autres maladies du foie..

    Le plus souvent, les patients se plaignent de:

    • Douleur dans l'hypochondre droit;
    • Gravité localisée au foie;
    • Troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, brûlures d'estomac, goût amer dans la bouche);
    • Jaunissement de la peau.

    La réaction douloureuse et la gravité des patients se plaignent le plus souvent. L'apparition de ces symptômes peut s'expliquer par une augmentation significative de la taille de l'organe. Le foie a une capsule dense avec de nombreuses terminaisons nerveuses. Lorsque vous essayez de l'étirer, les manifestations cliniques indiquées apparaissent.

    L'apparition de troubles dyspeptiques, des modifications du travail du tractus gastro-intestinal apparaissent avec une grosse tumeur. Serrant les organes adjacents (estomac, intestins), cela perturbe leur travail.

    Le changement de couleur de la peau est associé à la libération de substances spéciales contenues dans les cellules hépatiques. Cela se produit si le nœud comprime les voies biliaires.

    Si les navires de gros calibre se chevauchent, il est possible:

    • Le développement progressif de l'insuffisance cardiaque (essoufflement, tachycardie, couleur bleuâtre de la peau);
    • Augmentation du volume de l'abdomen (en raison de l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale - ascite);
    • L'apparition d'un motif clair de veines sur la paroi abdominale antérieure («tête de méduse»);
    • Formation de nouveaux vaisseaux (à partir desquels des saignements abondants sont possibles à l'avenir);
    • Gonflement des membres inférieurs.

    L'évolution asymptomatique à long terme de cette pathologie menace la rupture du nœud vasculaire avec une hémorragie. Les premiers symptômes de cette maladie sont:

    • Douleur vive et aiguë dans l'abdomen;
    • Blanchiment;
    • Chute de la pression artérielle;
    • Rythme cardiaque augmenté;
    • Tachycardie;
    • Sueur froide et moite;
    • Conscience altérée.

    Très rarement, l'hémangiome peut provoquer:

    • Insuffisance hépatique;
    • Troubles de la coagulation sanguine;
    • Modifications de la composition cellulaire du sang (diminution du taux de plaquettes, d'érythrocytes);
    • Saignement excessif;
    • Caillots sanguins.

    Diagnostique

    Comme décrit ci-dessus, une tumeur de petite taille a un volume minimal de manifestations cliniques. Par conséquent, son diagnostic est extrêmement difficile..

    Si le diamètre du néoplasme est petit, lors d'un examen externe, le médecin ne trouvera aucune manifestation (il n'y a pas de jaunissement, gonflement de l'hypochondre droit, à la palpation, le foie est de taille normale, indolore). Ce n'est que dans le cas d'hémangiomes volumineux qu'il y aura des symptômes inhérents à de nombreuses maladies du foie.

    Les méthodes de diagnostic de laboratoire (analyses sanguines biochimiques générales) ne montrent généralement pas de changements significatifs dans le travail du foie et du corps dans son ensemble. Dans les cas extrêmes, dans le test sanguin général, une diminution du taux d'érythrocytes et de plaquettes peut être observée, et dans le test biochimique - une légère augmentation des enzymes responsables du fonctionnement du foie, une diminution de certaines fractions protéiques.

    La méthode de diagnostic la plus accessible et la plus informative est l'échographie (échographie). Ce type de diagnostic instrumental:

    • N'apporte pas de douleur;
    • Ne nuit pas;
    • Peut être utilisé chez des personnes d'âges différents même en présence d'une pathologie sévère concomitante.

    L'échographie peut être complétée par:

    • Doppler (effectué pour évaluer le flux sanguin);
    • Contraste (détermination de la taille et de l'étendue de la tumeur).

    Mais à l'échographie, vous pouvez visualiser une formation homogène. La clarification d'un diagnostic éventuel est réalisée au moyen d'une tomographie (ordinateur, imagerie par résonance magnétique) avec mise en contraste du lit vasculaire de l'organe. L'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique avec introduction de contraste est préférée. En utilisant cette méthode, il est possible de déterminer la localisation exacte du focus, sa taille et de visualiser la structure du nœud.

    Si la quantité d'informations obtenues lors de la tomographie est insuffisante, le patient peut subir:

    • Étude des radio-isotopes (administration de médicaments avec des radio-isotopes, il est possible de déterminer la prévalence de la pathologie);
    • Artériographie (visualisation du lit vasculaire et de l'état de ses composants);
    • Biopsie par ponction (prise d'un fragment du parenchyme pour un examen microscopique supplémentaire afin de déterminer la malignité du nœud).

    Faites attention à la relation de la maladie avec les marqueurs génétiques. Par exemple, chez les personnes du groupe sanguin 2, cette pathologie survient plusieurs fois plus souvent.

    Le néoplasme doit être différencié des autres ganglions bénins et malins, des formations kystiques d'étiologie parasitaire.

    Traitement

    La question de savoir si l'hémangiome nécessite un traitement est toujours un sujet de débat. La tumeur est de nature bénigne, chez de nombreuses personnes sur la planète, elle n'est pas du tout détectée. La principale méthode de traitement possible de l'hémangiome est chirurgicale. Toute intervention chirurgicale sur le foie est dangereuse (elle a un énorme réseau vasculaire, dont les dommages peuvent avoir des conséquences fatales).

    Le traitement de cette tumeur n'est pas effectué si:

    • Il n'y a pas de manifestations cliniques;
    • Le risque de complications est minime;
    • La malignité (passage de bénin à malin) est peu probable.

    Les indications de la chirurgie peuvent être:

    • Symptômes indiquant des lésions hépatiques (jaunissement de la peau, hypertrophie du foie, gonflement, etc.);
    • Le taux de progression rapide de la pathologie (taux de croissance élevé du néoplasme - augmentation de la taille du nœud de plus de 2 fois);
    • Le néoplasme dépasse 5 cm de diamètre;
    • L'apparition de complications (par exemple, l'apparition de symptômes d'insuffisance cardiaque, de compression des organes voisins, en procédant aux symptômes correspondants);
    • Il n'y a aucun moyen d'exclure la mauvaise qualité du nœud;
    • Rupture tumorale.

    La complication la plus redoutable et la plus dangereuse de l'hémangiome est la rupture de la tumeur, suivie d'un saignement, qui se caractérise par une profusion suffisante. En cas de cet effet indésirable, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Dans de tels cas, le taux de mortalité des patients atteint des nombres élevés. Par conséquent, les chirurgiens procèdent d'abord soit à la ligature de l'artère hépatique, soit à son embolisation (blocage par des moyens spéciaux). Avec la stabilisation de l'état général du patient, la question d'un traitement chirurgical ultérieur se pose. Résection (ablation d'une partie du foie) du site où l'hémorragie s'est produite.

    La question du traitement même des hémangiomes de taille significative reste également ouverte. La plupart des experts estiment qu'un traitement chirurgical n'est pas nécessaire..

    Il est généralement admis d'observer des hémangiomes de tout type et de toute taille. Mais cela est possible lorsque le diagnostic ne fait aucun doute..

    Le traitement chirurgical peut être effectué par:

    • Énucléation du nœud tumoral à partir du tissu parenchymateux du foie. Cette méthode est possible en raison de la présence d'une sorte de capsule néoplasique, ainsi que de l'absence autour des voies biliaires. Il y a une préservation maximale du tissu principal de l'organe. Une telle opération est assez bien tolérée par les patients, elle donne le plus petit nombre de conséquences indésirables..
    • Résections hépatiques. Une partie de l'organe dans laquelle se trouve le nœud tumoral est retirée. C'est l'opération de choix pour les grands hémangiomes, ainsi que leur localisation profonde. En cas de doute, la résection est également indiquée.

    Dans certains cas, une intervention chirurgicale n'est pas possible en raison de:

    • État grave du patient;
    • Lésions multiples;
    • Localisation de la tumeur à côté de vaisseaux de gros calibre.

    Dans ce cas, le traitement est possible avec les méthodes suivantes:

    • Embolidisation;
    • Destruction des radiofréquences;
    • Ligature des vaisseaux tumoraux.

    Dans certains cas, l'embolisation des vaisseaux sanguins est utilisée, qui sont une source de nutrition pour le néoplasme..

    L'embolisation est basée sur l'introduction d'une substance spéciale dans la lumière du vaisseau - l'alcool polyvinylique. Une diminution de l'apport sanguin à la tumeur entraîne une diminution de la nutrition, par conséquent - la taille du nœud de la tumeur devient plus petite Dans le cas d'hémangiomes de grande taille, l'embolisation est une méthode préparatoire avant une éventuelle intervention chirurgicale.

    La destruction par radiofréquence est basée sur l'action d'une émission radio sur une tumeur, à la suite de laquelle sa destruction se produit. Cette méthode peut être réalisée à la fois par voie percutanée et par voie laparoscopique (en introduisant des dispositifs spéciaux par des perforations dans la paroi abdominale antérieure). Ce traitement donne d'assez bons résultats..

    La ligature vasculaire reste une méthode efficace, mais elle est de moins en moins utilisée en raison du grand volume d'interventions effectuées.

    Si la tumeur n'est pas soumise à un traitement chirurgical, ils peuvent utiliser:

    • Polychémothérapie;
    • Radiothérapie.

    La transplantation hépatique est une méthode radicale d'hémangiomes. Il est utilisé extrêmement rarement en raison de la situation difficile avec les organes de donneurs.

    L'hémangiome du foie est un néoplasme bénin, constitué de vaisseaux sanguins, localisé dans le tissu hépatique. Malgré le fait qu'elle ait un caractère favorable, elle reste une tumeur plutôt dangereuse. Si vous identifiez des symptômes pouvant indiquer un hémangiome, vous devriez consulter un spécialiste.

    Vidéo utile

    Docteur en diagnostic radiologique, docteur émérite de la Fédération de Russie Ginzburg L.Z. explique brièvement la nature de l'hémangiome et ce qu'il faut faire.