Principal
Angiome

Tumeur folliculaire: sortie de l'impasse!

La conclusion sur la «tumeur folliculaire» peut déséquilibrer, perturber le mode de vie, obliger à chercher un moyen de sortir du «trouble». Mais ce «diagnostic» médical est-il si terrible et insidieux? Y a-t-il un moyen de sortir d'une situation difficile? En fait, il y a beaucoup de bizarreries derrière le terme «tumeur folliculaire». Vous devez absolument tout savoir sur eux.!

Apparence et définition du terme

Le concept de «tumeur folliculaire» n'a pas été créé par des endocrinologues, mais par des morphologues (ces experts étudient la structure des tissus organiques dans la santé et la maladie). Lors de l'examen de morceaux de tissu thyroïdien prélevés lors d'une biopsie par ponction, les morphologues s'efforcent de révéler dans une variété de changements les signes réguliers inhérents à certaines maladies. En réalité, il n'est pas toujours possible de distinguer clairement les «écarts par rapport à la norme» et de leur donner des noms spécifiques.

Deux conditions compliquent la tâche de diagnostic:

1) matériel limité, car chez un patient avec une biopsie par ponction par aspiration à l'aiguille fine (TAPB), seule une petite quantité de matériel peut être obtenue à partir de la glande,

2) Les processus bénins et malins ont des caractéristiques communes.

À l'aide de microscopes, les morphologues étudient attentivement tout ce qui a pu être éliminé avec TAPB. Ils voient les changements, mais ne peuvent pas toujours les évaluer sans ambiguïté.

La tâche principale d'un examen cytologique avec des nodules thyroïdiens est d'identifier ou d'exclure la présence d'un cancer. Mais que doit faire un morphologue en cas de doute? Quel est le nom du processus dans le nodule thyroïdien s'il n'y a pas d'ensemble de signes caractéristiques du cancer, mais que des changements se produisent dans la malignité ainsi que dans les processus bénins? Pour de tels cas, il y a environ deux décennies, la formulation «tumeur folliculaire» a été créée.

La tumeur folliculaire (FT) est un concept qui inclut des signes de changements dans les ganglions de la glande thyroïde, caractéristiques des processus bénins et malins. Ce terme a été utilisé pour les conclusions du "Protocole d'examen cytologique".

«Tumeur folliculaire» n'est pas le nom d'une maladie thyroïdienne spécifique. C'est une phrase généralisante. Par conséquent, il ne peut pas être utilisé pour le diagnostic et servir d'indication absolue pour le choix du traitement..

Ne confondez pas et ne remplacez pas deux concepts différents: conclusion et diagnostic. La conclusion est la conclusion d'une étude. Le diagnostic est une conclusion généralisée basée sur les résultats de nombreuses études (examens), combinées sur la base de la présentation du mécanisme de développement de la maladie, de l'essence de la maladie et d'autres critères du processus pathologique. La conclusion ne fait pas partie du diagnostic, mais l'influence.

"Tumeur folliculaire" en pratique réelle

Le terme «tumeur folliculaire» ne doit être utilisé que dans le document médical «Protocole d'examen cytologique». Cette étude est souvent appelée cytologie par les médecins. Par exemple, ils disent: "La cytologie a révélé...".

Dans ce protocole, après avoir indiqué le nombre et le lieu de prélèvement de matériel (biopsie) de la glande thyroïde, il devrait toujours y avoir une DESCRIPTION de tous les éléments tissulaires obtenus lors de la biopsie par ponction. C'est une condition importante et préalable! La description est suivie d'une CONCLUSION, qui est une brève conclusion sur les signes identifiés.


Image. Protocole d'examen cytologique (les noms du patient et du spécialiste sont supprimés). Le document est exécuté correctement. Il y a une indication du lieu de retrait du matériel de la glande thyroïde, une description et une conclusion. Le résultat est évalué selon le système Bethesda moderne (voir ci-dessous). La valeur particulière de ce document réside dans les images qui permettent au médecin de se concentrer non seulement sur la description, mais également sur l'image cytologique. Le document contient une indication des lames d'échantillons jointes au protocole (de notre clinique, ce protocole reçoit la note la plus élevée pour l'enregistrement en Russie).

Dans la pratique réelle, les morphologues négligent souvent l'ordre indiqué de la paperasse. En Russie, certains spécialistes et organisations médicales ne décrivent pas le tableau cytologique du nœud et se limitent à une conclusion. Mais la description ne découle pas du tout de la conclusion, ce qui rend difficile pour un clinicien-endocrinologue de comprendre les caractéristiques de la maladie.

Une difficulté encore plus grande pour le diagnostic et la prise de décision sur le choix du traitement est présentée par les résultats du diagnostic cytologique sans description avec une conclusion contenant une formulation non spécifique «tumeur folliculaire».

Dans certains protocoles de diagnostic cytologique avec une conclusion sur une tumeur folliculaire, en plus de l'absence de description, il faut voir un texte totalement inapproprié: «Le traitement chirurgical est indiqué». Les questions suivantes se posent: «Pourquoi une opération est-elle prescrite pour des données limitées et incomplètes? Pourquoi l'exécution de la documentation médicale a-t-elle été violée (le rendez-vous est donné dans le protocole cytologique)? Qui s'intéresse à une telle situation? ".

La tumeur folliculaire devient obsolète

L'endocrinologie moderne s'efforce de rendre les conclusions de différentes études claires et de les unifier autant que possible. Par conséquent, de nouvelles classifications sont créées pour la morphologie, l'échographie, la radiologie aux rayons X et d'autres domaines du diagnostic. Ils vous permettent de transmettre plus précisément l'idée du changement identifié.

Pour l'examen cytologique de la glande thyroïde en 2007, une classification spéciale a été créée - le système Bethesda pour signaler la cytopathologie thyroïdienne (TBSRTC). Les auteurs du système Bethesda, bien sûr, n'ont pas augmenté la fiabilité des diagnostics cytologiques. Cependant, ce système a amélioré la compréhension entre les médecins de différentes spécialités et a inclus une hypothèse plus précise de malignité..

Classification des données cytologiques de la glande thyroïde
(Le système Bethesda pour signaler la cytopathologie thyroïdienne (TBSRTC), 2007)

Évaluation diagnostiqueProbabilité de cancer,%Tactiques du médecin *
Matériel non diagnostique ou insatisfaisant1-4Biopsie par ponction répétée
II. Processus bénin0-3Observation
III. Atypie de signification peu claire ou changements folliculaires de signification incertaine5-15Biopsie par ponction répétée
IV. Tumeur folliculaire ou tumeur folliculaire suspectée15-30Ablation chirurgicale du lobe thyroïdien
V. Suspicion de malignité60-75Ablation complète ou prolongée de toute la glande thyroïde ou de son lobe
Vi. Malignité97-99Élimination prolongée de toute la glande thyroïde
* La tactique d'un spécialiste dépend de circonstances cliniques supplémentaires (antécédents médicaux, données échographiques, scintigraphie, etc.).

Une classification statistique de Batesda (Maryland, USA) a remplacé la nécessité du terme tumeur folliculaire. Depuis 2015, cette classification est activement utilisée en Russie. Mais pas par tous les morphologues.

Les experts ont le droit d'utiliser le terme «tumeur folliculaire», mais peuvent à la place utiliser une désignation plus précise, indiquant la catégorie 3, 4 ou 5 Bethesda, ce qui correspond à 15%, 30% et 75% de la probabilité de cancer.

Ce qui se cache derrière une tumeur folliculaire?

Les statistiques savent que 96% des nodules thyroïdiens sont bénins. Dans le même temps, il convient de préciser que chaque nœud de la glande thyroïde est une tumeur, car au cours de la première étape (développement), les cellules se multiplient à l'intérieur des nœuds. Cette formation supplémentaire de cellules, qu'elles soient bonnes ou malignes, est appelée une tumeur en médecine scientifique. Par conséquent, chaque nœud thyroïdien est une tumeur..

La reproduction des cellules dans les tissus à l'extérieur des nœuds est appelée régénération. C'est un renouvellement naturel des tissus de la glande thyroïde. Absolument le même processus de renouvellement tissulaire à l'intérieur des nœuds est généralement désigné par un autre terme - prolifération. Au stade de développement dans les nœuds, cela peut être intense. La quantité d'activité de prolifération n'est pas un signe de cancer.

Le tissu thyroïdien normal est composé de follicules (groupes de cellules qui renferment un colloïde), de sorte que l'expression «tumeur folliculaire» fait référence à une zone de la glande thyroïde avec une disposition typique. Il est important de distinguer «tumeur folliculaire» du «carcinome folliculaire». Seul ce dernier terme est le nom de la variante morphologique du cancer. Par conséquent, une tumeur folliculaire ne peut et ne doit pas être associée à une tumeur maligne. Une conclusion sur une tumeur folliculaire n'est pas encore une indication chirurgicale.

Les termes «néoplasie folliculaire» et «néoplasme folliculaire» peuvent être considérés comme synonymes de tumeur folliculaire.

Mythes sur les tumeurs folliculaires

1. Les rédacteurs Internet ont donné au terme morphologique "tumeur folliculaire" une image de la maladie et des symptômes attribués. En fait, le terme cytologique généralisé "tumeur folliculaire" ne peut avoir aucun symptôme. De plus, presque tous les nodules ne présentent aucun symptôme perceptible autre que l'apparence visible de nodules de grande ou moyenne taille situés dans l'isthme de la glande thyroïde..

Les sensations de pression, d'étouffement, de boule dans la gorge, de toux, de changements de voix, de fatigue / fatigue, d'arythmies, de douleur, etc. ne sont pas provoquées par les nœuds. Tous peuvent être observés en l'absence de nœuds. Le mécanisme de survenue de ces phénomènes est expliqué dans un article spécial "Masse dans la gorge et la glande thyroïde".

2. L'intérêt d'amener un patient atteint d'une tumeur folliculaire chez un chirurgien et de le faire opérer a créé un mythe sur la dégénérescence ou la transformation des ganglions bénins en malins. La transition d'une tumeur folliculaire vers un carcinome n'a pas été confirmée par des études. Il n'y a pas de publications scientifiques (articles, monographies, manuels, dissertations) sur un tel phénomène dans la glande thyroïde..

3. De plus, il n'existe pas de concept scientifiquement prouvé de tumeurs compensées et décompensées (néoplasmes) de la glande thyroïde. Le signe d'invisibilité (symptomatologie médiocre) n'est pas un critère de compensation, car avec un tissu significativement appauvri et détruit du nœud, il n'y a pas non plus de symptômes. Un nœud hyperthyroïdien ou une hyperthyroïdie n'appartient pas à la décompensation, car la capacité fonctionnelle du nœud n'est pas réduite..

Malheureusement, des connaissances de base importantes sur la rémunération ne sont pas enseignées correctement dans les EES et dans la formation postuniversitaire. La «pathologie humaine générale» en tant que science médicale fondamentale qui étudie la compensation, n'est pas enseignée ou présentée de manière limitée. En outre, les connaissances sur la rémunération ne sont pas pleinement représentées dans les publications scientifiques. Par conséquent, l'idée étrange de nœuds compensés-décompensés est réécrite par des rédacteurs du même type.

Il existe des classifications TNM, cytologiques, histologiques, échographiques, cliniques (en taille, en fonction de la proportion, du cours, des stades, de l'état, de la quantité, etc.), statistiques, étiologiques, pathogéniques, syndromiques.

4. Il n'y a pas de causes de la maladie pour le terme cytologique «tumeur folliculaire», mais il existe des causes et des conditions de formation de nodules thyroïdiens. Il existe un appareil thyroïdien individuel qui prédispose aux nodules dans certaines circonstances. Il existe également une nature individuelle de la structure du tissu de la glande et du montant de sa compensation, dont dépend le processus dans les nœuds, pris dans certains cas comme un processus bénin, et dans d'autres cas - suscitant le doute et la nécessité d'utiliser la désignation «tumeur folliculaire».

Diagnostic avec une tumeur folliculaire détectée

Si, lors d'un examen cytologique des ganglions thyroïdiens, une FD a été détectée, la direction principale du diagnostic doit être axée sur la clarification de la nature du tissu dans les ganglions - exclusion ou confirmation de bénin ou malin.

La tomodensitométrie et l'IRM n'aideront pas à déterminer le processus malin dans la glande thyroïde. Par conséquent, il ne faut pas se fier aux superpuissances de ces études. Un test sanguin hormonal n'aidera pas non plus. Les indicateurs hormonaux ne sont pas en mesure de guider la probabilité de cancer. Il n'y a pas de réel avantage à un test sanguin biochimique.

Il n'y a pas de marqueurs du cancer de la thyroïde. La valeur de la thyroglobuline peut être augmentée avec des nodules bénins qui sont au stade d'épuisement. La valeur de la calcitonine n'entraînera pas la présence de cancer papillaire, qui est plus fréquent parmi tous les processus malins dans les ganglions..

La scintigraphie (balayage radio-isotopique) ne permet pas de distinguer la plupart des cancers de la thyroïde. Mais dans certains cas oncologiques de la maladie, cette étude, réalisée selon des techniques particulières, apporte une réelle aide au diagnostic..

Ce qui reste? Les plus réalistes en Russie ne sont que deux études:

1. Réalisation d'une biopsie par ponction répétée avec diagnostic cytologique dans une autre institution médicale par d'autres spécialistes. Évaluation des lames par plusieurs morphologues.

2. Échographie clinique professionnelle de la glande thyroïde avec élastographie quantitative du tissu des ganglions. Si indiqué et possible - échographie avec contraste amélioré.

Indication de ponction de la glande thyroïde

Traitement des tumeurs folliculaires

Puisqu'il n'y a pas de maladie «tumeur folliculaire», il n'y a pas de traitement spécifique pour cela. Il ne faut pas oublier que FD n'est qu'un terme cytologique qui n'exclut pas la possibilité de malignité et ne le confirme en aucun cas. Par conséquent, l'identification de la FD n'est pas une indication sans ambiguïté pour la chirurgie..

Si des études supplémentaires montrent une forte probabilité d'un processus malin, alors, conformément à l'indication, la voie chirurgicale du traitement peut être choisie. Le retrait d'un nœud bénin ainsi que d'un tissu hormonal utile ne s'applique pas au traitement (souvent, les médecins par habitude appellent d'autres actions «traitement» - aide et même préjudice).

Le choix des tactiques de traitement lors de la confirmation de la bonne qualité (absence de signes évidents de malignité) dépend des caractéristiques cliniques du processus nodal. Étant donné que les nœuds diffèrent par la taille, le stade, la structure, l'état, le cours, la formation d'hormones, la relation avec le tissu extra-nodulaire, etc., le choix du chemin de traitement le plus optimal est toujours individuel. La tâche de déterminer une option de traitement rationnelle est résolue avec l'aide d'un endocrinologue compétent.

Pronostic de tumeur thyroïdienne folliculaire

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde (code CIM 10 - E05) aux premiers stades de développement ne présente aucun symptôme, dans 90% des cas elle est bénigne, mais son danger réside dans sa tendance à la dégénérescence maligne. C'est ainsi que se forme le carcinome, qui a un pronostic extrêmement mauvais..

Qu'est-ce que la tumeur folliculaire thyroïdienne?

L'adénome folliculaire a une gaine de tissu conjonctif, clairement visible lors de l'échographie. La néoplasie ne s'étend pas au-delà de la capsule et ne métastase pas. Dans la cavité se trouvent les cellules folliculaires de la glande thyroïde - les thyrocytes. Les néoplasmes de nature bénigne et maligne ne diffèrent pas significativement.

Le tableau cytologique du cancer reflète la prédominance des tissus glandulaires et épithéliaux. Chaque cellule contient une substance colloïdale.

En savoir plus sur un dénome de la glande thyroïde ici.

Les raisons

Les tumeurs folliculaires de la glande thyroïde surviennent pour les raisons suivantes:

  • Dysfonctionnement de la glande pituitaire. La stimulation de la glande thyroïde favorise l'accumulation de colloïdes et l'apparition de grumeaux.
  • Problèmes avec le système végétatif. Conduit à une division cellulaire accélérée dans les follicules de l'organe, raison pour laquelle une tumeur se forme.
  • Empoisonner le corps. L'influence des toxines contribue à la prolifération pathologique des tissus.
  • Violation du fond hormonal du corps.
  • Âge et sexe du patient. Les tumeurs sont plus fréquentes chez les femmes de plus de 40 ans et les hommes de plus de 60 ans.
  • Travailler dans des conditions dangereuses.
  • Vivre dans un environnement écologique défavorable. Les cancérogènes dans l'air contribuent au développement du cancer de la thyroïde.

Pourquoi est-ce dangereux et comment traiter une tumeur folliculaire de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est le maillon principal du système endocrinien; elle produit l'hormone thyroxine et régule le métabolisme du corps. Sous l'influence de divers facteurs externes et internes, une tumeur folliculaire peut se développer dans ses tissus. La maladie entraîne des troubles hormonaux et provoque des perturbations dans le travail d'autres organes.

Causes de la maladie

Distinguer l'adénome folliculaire bénin et le cancer folliculaire de la thyroïde.

Causes de la tumeur thyroïdienne folliculaire:

  • Le rôle principal dans l'origine du néoplasme est joué par une prédisposition génétique, héritée de parents de première ligne.
  • Dégénérescence de la glande thyroïde liée à l'âge, car la maladie se manifeste souvent après 40 ans.
  • Une tumeur folliculaire se développe avec une exposition fréquente et constante aux rayonnements ionisants.
  • Avec une carence en iode et la présence de goitre endémique.

Mécanisme de développement de la tumeur

Une tumeur folliculaire se développe à partir des follicules de la glande thyroïde. La pathogenèse du développement des néoplasmes n'est pas entièrement comprise. L'hypothèse principale est une violation du processus de division cellulaire à la suite de mutations ponctuelles dans l'oncogène ras. En conséquence, les cellules se divisent continuellement et grossissent..

Le cancer folliculaire peut se développer dans le contexte d'un adénome folliculaire. Il est capable de se développer dans la capsule (membrane glandulaire) et les vaisseaux sanguins.

Il y a quatre stades de la maladie:

  • Au premier stade, il n'y a pas de métastases, la tumeur est localisée dans la glande thyroïde, son diamètre est inférieur à 20 mm.
  • Au deuxième stade, le diamètre du néoplasme ne dépasse pas 40 mm. Pas de métastases.
  • La troisième étape est caractérisée par des symptômes plus prononcés. Les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, la taille de la tumeur est de 40 mm.
  • Au stade terminal, la tumeur se développe dans les organes voisins. Les métastases se trouvent dans le cerveau, les os et les poumons.

Formes cliniques de la maladie

Types de tumeurs folliculaires de la glande thyroïde par structure:

  • trabéculaire;
  • microfolliculaire;
  • folliculaire normal;
  • macrofolliculaire.

Avec une forme bénigne de la maladie, la tumeur ne se développe que dans la glande thyroïde. Le néoplasme malin endommage la capsule et se développe dans les organes adjacents.

La maladie peut se développer de deux manières:

  • Compensé, dans lequel la tumeur se développe lentement et ne dérange pas une personne aux premiers stades.
  • Dans la variante décompensée, la tumeur produit des substances de type hormonal et conduit à une thyrotoxicose.

Symptômes et tableau clinique

Les principales plaintes des patients atteints de tumeur folliculaire thyroïdienne:

  • inconfort dans le cou et enrouement de la voix;
  • troubles du travail du système conducteur du cœur, tachycardie pendant le mouvement et au repos;
  • fatiguabilité rapide;
  • agitation et irritabilité;
  • perte de poids significative en peu de temps;
  • dyspnée;
  • intolérance aux températures élevées, au soleil;
  • fièvre prolongée.

Au stade terminal de la maladie, on observe une hémoptysie, des signes de thyrotoxicose et une compression du cou.

Mesures diagnostiques

Les méthodes de diagnostic comprennent:

  • examen et palpation;
  • tests de laboratoire (détermination du taux d'hormones thyroïdiennes, hormones thyréostimulantes de l'hypophyse dans le sang);
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • biopsie;
  • recherche avec des radionucléides.

La complexité du diagnostic est que la maladie progresse lentement et de manière asymptomatique. Lors de l'examen et de la palpation, le médecin détermine la présence de nodules, leur densité et leur forme.

L'examen échographique est une méthode indolore et non invasive, au cours de laquelle la présence d'une tumeur, sa taille et sa structure sont déterminées. Une tumeur bénigne est caractérisée par une structure homogène. Les zones d'échogénicité accrue peuvent indiquer la nature maligne du néoplasme..

L'iode radioactif vous permet d'identifier les nœuds et la présence d'hormones en eux.

La biopsie par aspiration à l'aiguille fine est réalisée à l'aide d'une aiguille sous guidage échographique. L'aiguille est insérée dans la glande thyroïde et le contenu du nœud est aspiré dans la seringue. Ensuite, le matériel est envoyé pour examen cytologique.

Vidéo: populaire sur les tumeurs thyroïdiennes

Les réponses du médecin aux questions les plus courantes des patients atteints de tumeur folliculaire thyroïdienne:

Traitement

Méthodes de thérapie de base:

  • Traitement hormonal.
  • Thérapie utilisant des produits contenant de l'iode radioactif.
  • Traitement aux rayons X.
  • Chimiothérapie.
  • Intervention opératoire.
  • Méthodes traditionnelles et remèdes homéopathiques.

Thérapie à l'iode radioactif

Un traitement à l'iode radioactif est effectué pendant la période postopératoire pour éviter les rechutes.

  • Patients âgés.
  • Présence de métastases dans les vaisseaux sanguins.
  • Métastases affectant les ganglions lymphatiques du cou.
  • L'augmentation rapide de la taille du néoplasme.
  • Grande tumeur.

Homéopathie

Parmi les remèdes homéopathiques, vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes contenant de l'iode. Les adaptogènes sont également utilisés pour tonifier le corps dans son ensemble. Les méthodes folkloriques efficaces comprennent:

  • Boire de la teinture d'aubépine. La plante contient des substances utiles qui améliorent le fonctionnement de la glande thyroïde.
  • Utilisation de fraises à activité antithyroïdienne.
  • La consommation régulière d'écorce de chêne peut réduire le volume des néoplasmes.
  • Manger des fruits de feijoa a un effet bénéfique sur le fonctionnement de la glande thyroïde.

Intervention opératoire

Il est indiqué pour l'inefficacité du traitement conservateur. Après l'opération, un examen histologique de la zone éloignée est effectué. Lors du choix d'une méthode chirurgicale de traitement, il est possible d'effectuer:

  • Lobectomie partielle (avec chirurgie, une partie du lobe affecté de la glande thyroïde est enlevée).
  • Lobectomie (le lobe affecté est complètement retiré).
  • Lobectomie avec ablation de l'isthme.
  • Thyroïdectomie sous-totale (le lobe endommagé et une partie du lobe intact sont enlevés).
  • Thyroïdectomie totale (pendant l'opération, la glande thyroïde est complètement retirée).

Après la chirurgie, une hormonothérapie à vie est prescrite..

La chimiothérapie est réalisée en l'absence d'effet thérapeutique après d'autres méthodes de traitement.

Complications possibles

Tous les traitements peuvent avoir des conséquences négatives.

Complications après la chirurgie:

  • Si la glande parathyroïde est endommagée pendant la chirurgie, une hypoparathyroïdie peut survenir. Il se caractérise par une production altérée de calcitonine, ce qui entraîne une altération du métabolisme du phosphore et du calcium.
  • Changements de voix temporaires. Observé avec œdème des cordes vocales et traumatisme à la trachée.
  • L'utilisation d'une trachéotomie entraîne une violation de la mobilité du cou.
  • Dommages possibles aux nerfs récurrents dans le larynx.
  • Si le nerf accessoire est endommagé, la mobilité de l'articulation de l'épaule est altérée et un handicap peut survenir.
  • En période postopératoire, il y a une libération d'hormones par les cellules tumorales, ce qui conduit à une thyrotoxicose

Les complications potentielles de la radiothérapie comprennent:

  • Réaction allergique à l'iode. Un choc anaphylactique peut survenir chez les patients présentant une intolérance individuelle à l'iode..
  • Infertilité. Les hommes peuvent éprouver une atrophie testiculaire suivie d'une production de sperme altérée..
  • Violation du cycle menstruel. Dans certains cas, les femmes ont une dysménorrhée associée à une hypothyroïdie.
  • Développement de la cystite postradiation.

La métastase se produit par voie hématogène (à travers les vaisseaux sanguins), les organes cibles comprennent la moelle osseuse, le cerveau et les poumons. La propagation des ganglions lymphatiques n'est pas typique de la tumeur folliculaire thyroïdienne.

Régime

Avec une tumeur folliculaire de la glande thyroïde, une thérapie diététique est indiquée. La nutrition doit être équilibrée et contenir des oligo-éléments nécessaires à la récupération du corps. Les aliments suivants doivent être inclus dans le régime:

  • Thé vert, qui contient des antioxydants qui éliminent les produits de peroxydation des cellules.
  • Les fruits aux anthocyanes (raisins, mûres, betteraves), à l'indole (radis, navets et moutarde) sont capables de neutraliser les cancérogènes chimiques.
  • Les plantes contenant de la chlorophylle améliorent les défenses de l'organisme et préviennent l'apparition du processus tumoral.
  • L'acide ellagique empêche l'oxydation des membranes cellulaires par les cancérogènes. Trouvé dans les framboises, les myrtilles et la grenade.

Prévision et prévention

Pour une tumeur folliculaire bénigne (adénome), le pronostic est favorable. La détection et l'élimination rapides des néoplasmes malins avant l'apparition de métastases ont également un bon pronostic. Les rechutes sont rares.

Dans les familles avec des cas de cancer de la thyroïde, les médecins recommandent l'ablation prophylactique de la thyroïde chez les enfants à un âge précoce, suivie d'un traitement hormonal substitutif..

La tumeur folliculaire de la glande thyroïde est un diagnostic difficile, cependant, ce n'est pas une phrase. Chaque jour, de nouvelles méthodes de traitement apparaissent qui éliminent la pathologie et empêchent le développement de rechutes. Obtenir une attention médicale précoce peut aider à combattre la maladie.

Comment vaincre une tumeur thyroïdienne folliculaire

La glande thyroïde porte une charge fonctionnelle importante. Le corps synthétise trois types d'hormones qui régulent le métabolisme. La glande est extrêmement sensible aux facteurs internes et externes indésirables. Elle réagit rapidement aux violations de l'homéostasie par diverses pathologies et au développement de néoplasmes. Certains d'entre eux ne représentent pas une grande menace pour la vie et sont faciles à traiter, d'autres nécessitent une attention particulière et un traitement soigneux. Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde est l'une des maladies les plus insidieuses de la glande thyroïde. S'il n'est pas traité, il peut se transformer en cancer folliculaire.

Les raisons

Les médecins n'identifient pas les facteurs spécifiques qui provoquent le développement de la pathologie. Les causes d'une tumeur folliculaire thyroïdienne sont générales:

  • nutrition déséquilibrée en iode et autres composants;
  • intoxication avec des produits chimiques;
  • les maladies endocriniennes et les troubles métaboliques;
  • impact sur le corps des cancérogènes;
  • dommages radioactifs;
  • perturbations hormonales (grossesse, ménopause, prise de médicaments hormonaux);
  • stress;
  • hypodynamie;
  • les dépendances;
  • les infections;
  • pathologies immunitaires et auto-immunes;
  • prédisposition héréditaire aux tumeurs;
  • cancer métastatique d'autres organes.

Le plus souvent, la maladie se développe chez les femmes pendant la ménopause, les hommes souffrent beaucoup moins souvent d'une tumeur thyroïdienne. L'incidence de cette maladie chez les patients est plus élevée dans les régions présentant une carence en iode..

Symptômes

La tumeur thyroïdienne folliculaire est de deux types: bénigne (adénome) et maligne (adénocarcinome). L'incidence de la dégénérescence tumorale en cancer folliculaire est de 5%. Le danger réside dans le fait que la maladie à un stade précoce se déroule pratiquement sans symptômes et peut évoluer imperceptiblement vers un état malin pour le patient et les médecins..

Une tumeur folliculaire bénigne est une accumulation de cellules folliculaires (un type de cellules qui synthétisent les hormones thyroïdiennes), enfermées dans une capsule fibreuse. La formation ressemble à un nœud avec des limites claires et une forme arrondie.

La tumeur folliculaire est de deux types principaux:

La variété compensée ne se manifeste pas pendant longtemps. Si la tumeur est de petite taille, le patient note le seul symptôme - l'intolérance aux températures élevées. Dans le cas de la tumeur thyroïdienne folliculaire de grande taille, le tableau clinique est dû à la compression des vaisseaux environnants, des nerfs, de la trachée, du larynx, de l'œsophage. La tumeur est caractérisée par des signes tels que:

  • Difficulté à avaler
  • sensation de corps étranger dans la gorge, crises d'asthme, toux;
  • changements de voix;
  • douleur.

Avec un type décompensé, le patient développe une hyperthyroïdie et ses symptômes inhérents.

Le cancer folliculaire de la thyroïde diffère du type bénin en ce que la capsule fibreuse contenant l'accumulation de follicules est détruite, les cellules cancéreuses se développent dans les tissus de la glande thyroïde et acquièrent la capacité d'invasion tumorale, c.-à-d. métastaser. L'invasion du cancer se fait par la circulation sanguine. En conséquence, le cancer affecte d'autres tissus. Les métastases se trouvent dans les poumons, le tissu osseux, le foie et les vaisseaux thyroïdiens. Aucune invasion du système lymphatique ne se produit. Dans la plupart de ces cas, le pronostic de la maladie est décevant. Cependant, il convient de noter que le cancer folliculaire métastase assez rarement. De plus, la probabilité de rechute est faible.

Le tableau clinique du cancer folliculaire est le même que celui de l'adénome thyroïdien. La liste des symptômes est complétée par des signes tels que:

  • troubles du cœur;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • identification visuelle de la tumeur.

Diagnostique

Souvent, le patient découvre indépendamment une tumeur en tant que nœud caractéristique sur le cou, ce qui devient la raison pour laquelle il faut contacter un endocrinologue. Il est de la responsabilité d'un spécialiste de poser un diagnostic précis et de déterminer s'il existe une menace de cancer. Tout d'abord, un test sanguin est effectué pour le niveau d'hormones et une échographie de la glande thyroïde. Examen par biopsie par aspiration à l'aiguille fine (ponction).

Dans le cas d'une tumeur folliculaire, les données obtenues par les méthodes énumérées ne donnent pas un tableau clinique complet. L'examen cytologique révèle seulement que le nœud est formé de cellules folliculaires. Cependant, la méthode ne montre pas si la tumeur est de nature maligne. Un diagnostic précis est fait par analyse histologique postopératoire.

Traitement

Si un type bénin de tumeur folliculaire est détecté, une surveillance médicale attentive et des examens réguliers sont nécessaires. Au besoin, le patient reçoit un traitement pour stabiliser le fond hormonal.

Le traitement du cancer folliculaire de la thyroïde dépend de la taille et de l'emplacement du néoplasme, de la gravité et du stade de la pathologie et de l'âge du patient. Le traitement du cancer folliculaire comprend plusieurs étapes:

  1. Une intervention chirurgicale est réalisée: ablation partielle (avec adénome) ou complète (avec cancer) de la glande thyroïde.
  2. Sur la base de l'analyse histologique postopératoire et de l'examen microscopique du néoplasme pour la présence de ruptures de la capsule fibreuse, un traitement supplémentaire est prescrit.
  3. Avec l'ablation complète de la glande thyroïde tout au long de sa vie, le patient a besoin d'un traitement hormonal substitutif et des médicaments qui suppriment la production d'hormone thyréostimuline sont également prescrits.
  4. Afin de prévenir les métastases et la rechute de la maladie, le patient est traité avec des isotopes radioactifs de l'iode 131. Le traitement à l'iode radioactif est effectué immédiatement dans la période postopératoire. En cas de récidive tumorale - tous les 6 mois.

Il existe un certain nombre d'indications pour le traitement à l'iode radioactif:

  • une tumeur de grande taille (à partir de 1 cm);
  • invasion active des cellules cancéreuses dans d'autres systèmes organiques;
  • la croissance rapide des néoplasmes;
  • rechutes;
  • impossibilité d'intervention chirurgicale, cancer métastatique.

Un traitement à l'iode radioactif est toujours pratiqué chez les patients âgés. Pour le traitement des néoplasmes chez les enfants, l'iode radioactif n'est pas utilisé.

Le suivi postopératoire du patient consiste en des radiographies régulières des poumons (pour exclure les métastases) et des tests sanguins pour le niveau d'hormones et d'anticorps.

Les prévisions

Les projections de traitement dépendent de nombreux facteurs:

  • Si la taille du néoplasme ne dépasse pas 1 cm, la probabilité d'un pronostic favorable du traitement est de 50%.
  • Dans le cas d'un cancer non métastatique, 80% des patients ont un pronostic favorable.
  • Si un cancer est détecté à un âge avancé, seuls 50% des patients s'attendent à un pronostic de traitement favorable.
  • La détection précoce d'une tumeur folliculaire et un traitement actif immédiat augmentent la probabilité d'un pronostic favorable jusqu'à 95% des cas.

Le cancer folliculaire de la thyroïde est un cas classique où une visite opportune chez un spécialiste pour obtenir une aide médicale et un traitement actif peut éviter des conséquences indésirables pour le corps. Le respect de toutes les prescriptions du médecin et le maintien d'un mode de vie et d'une nutrition sains peuvent offrir au patient un pronostic de traitement favorable et une vie bien remplie pendant de nombreuses années..

Tumeur thyroïdienne folliculaire

Formations folliculaires de la glande thyroïde - tumeurs, dont de grandes parties sont composées de cellules folliculaires.

Les tumeurs folliculaires de la glande thyroïde sont le plus souvent bénignes, mais la structure de la cellule est similaire à l'adénocarcinome, qui est une formation maligne.

Les tumeurs folliculaires de la glande thyroïde se développent assez lentement, elles répondent très bien au traitement médicamenteux. Avec la bonne approche, une telle maladie a un caractère favorable..

Symptômes

Dans la grande majorité des cas, il est possible d'identifier une tumeur folliculaire de la glande thyroïde par hasard. Elle ne montre aucun symptôme..

Avec la croissance de la formation, une légère déformation du cou peut se produire, grâce à laquelle il est possible d'identifier la tumeur même avec un examen visuel.

En outre, la formation de grandes tailles commence à exercer une pression sur les tissus environnants, les vaisseaux sanguins, l'œsophage et la trachée, ce qui provoque des problèmes correspondants. Si la tumeur commence à affecter le nerf, la personne ressent une douleur intense.

Vous pouvez également reconnaître une tumeur folliculaire de la glande thyroïde par les manifestations suivantes:

Tumeur thyroïdienne folliculaire

  • Augmentation de la fatigue.
  • Irritabilité et sautes d'humeur fréquentes.
  • Intolérance aux températures élevées.
  • Somnolence excessive.
  • Rythme cardiaque rapide.
  • Essoufflement.

Avec une tumeur folliculaire de la glande thyroïde, une personne est confrontée à une température corporelle constamment élevée.

En l'absence prolongée de traitement approprié, le patient développe des troubles graves du système cardiovasculaire, ce qui conduit au développement d'une dystrophie myocardique ou d'une arythmie.

Les raisons

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde est une perturbation du travail de cet organe endocrinien, qui a toujours une cause. Les statistiques montrent que les femmes sont beaucoup plus souvent diagnostiquées avec une telle maladie. Les personnes qui travaillent dans des industries dangereuses font également partie du groupe à haut risque..

Les médecins identifient les raisons suivantes de cette maladie:

  1. Prédisposition génétique - si les membres de votre famille ont eu des problèmes de thyroïde, il y a de fortes chances que vous les ayez aussi.
  2. Violations dans le travail du système autonome - elles conduisent à une croissance active des cellules thyroïdiennes, c'est pourquoi une tumeur se produit.
  3. Travail inadéquat de la glande pituitaire - si cette partie du cerveau ne fonctionne pas correctement et produit une grande quantité d'hormones, un follicule et un colloïde peuvent se former.
  4. Effets toxiques - les substances nocives peuvent affecter négativement le fonctionnement de la glande thyroïde.
  5. Déséquilibre hormonal - si la glande thyroïde produit trop ou pas assez d'hormones, la communication entre les organes est perturbée. Cela conduit à une suractivité de certaines cellules..

Diagnostique

Si l'endocrinologue constate que vous présentez des signes ou une prédisposition au développement d'une tumeur thyroïdienne folliculaire, il vous enverra certainement pour une étude approfondie. C'est cela qui aidera à identifier la maladie à un stade précoce..

Habituellement, le diagnostic d'adénome folliculaire consiste à réaliser:

  1. Examen visuel et palpation du cou, qui aide à déterminer la densité et la forme de la formation.
  2. Examen échographique - détermine les caractéristiques de l'éducation, l'échogénicité, la présence de liquide à l'intérieur.
  3. Biopsie - aide à distinguer les cystadénomes des formations kystiques.
  4. Introduction d'iode radioactif - aide à localiser les nœuds responsables de la production d'hormones.

Toutes les tumeurs folliculaires de la glande thyroïde ne peuvent pas se développer. Beaucoup d'entre eux, atteignant une certaine taille, le restent pour toujours..

Cependant, en l'absence de traitement approprié, des excroissances bénignes peuvent facilement se transformer en tumeurs malignes. Pour cette raison, vous devriez consulter régulièrement un médecin qui suivra la dynamique des changements..

Traitement

Il est possible de déterminer si une tumeur folliculaire de la glande thyroïde était bénigne ou maligne uniquement pendant la chirurgie.

Si le médecin conclut que la tumeur est compensée, l'opération est reportée. Dans de tels cas, le traitement consiste en une hormonothérapie.

S'il y a toutes les indications pour supprimer les formations, choisissez l'une des méthodes suivantes:

  1. Méthode laser - convient pour se débarrasser des petits nodules.
  2. Résection - une opération sur le lobe thyroïdien, dans laquelle l'isthme est excisé.
  3. Ectomie - toute la glande thyroïde est retirée à l'exception des îlots parathyroïdiens.

Après la chirurgie, le médecin injecte de l'iode radioactif dans le sang du patient. Ceci est fait afin d'éviter la formation de métastases..

Pour le reste de sa vie, une personne doit prendre des médicaments hormonaux, dont les dosages sont déterminés par le médecin en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme. Il est également très important de consulter régulièrement un médecin pour surveiller la dynamique des changements..

Séparément, un traitement à l'iode-131 peut être effectué, ce qui est nécessaire dans le cas de:

  • Si le patient est une personne âgée.
  • Croissance tumorale rapide.
  • L'apparition de métastases qui affectent les ganglions lymphatiques cervicaux.
  • Pénétration des métastases dans les vaisseaux sanguins.
  • L'apparition de gros néoplasmes.

En règle générale, cette thérapie à l'iode est effectuée dans les deux premiers mois après la chirurgie. Si une personne présente un risque élevé de rechute, ce traitement est répété deux fois par an..

Il réduit également le risque de métastases. Les personnes qui ont subi des interventions radicales sur la glande thyroïde, telles qu'une ectomie ou une résection, sont obligées de prendre des médicaments hormonaux pour le reste de leur vie.

Si une personne a eu un cancer de la thyroïde, elle devra également prendre des hormones hypophysaires synthétisées. Essayez de suivre toutes les recommandations de votre médecin. C'est le seul moyen d'éviter le développement de complications..

Pronostic de la maladie

Si un adénome folliculaire de la glande thyroïde est détecté à un stade précoce, le pronostic sera positif. Lors de la détermination d'une tumeur jusqu'à 5 cm, la guérison se produit dans 60 à 70% des cas.

Si la formation n'est pas autorisée à métastaser, il est alors possible de parvenir à une absence de rechute jusqu'à 20 ans. Avec le développement de rechutes après la chirurgie et la chimiothérapie, le pronostic est extrêmement négatif - cela indique une élimination incomplète du carcinome.

Les statistiques montrent qu'une tumeur folliculaire de la glande thyroïde se transforme rarement en tumeurs malignes..

Même avec des formations de taille impressionnante, avec la bonne approche du traitement, vous pouvez vivre une vie bien remplie. Essayez de ne pas courir de telles maladies, consultez votre médecin régulièrement.

Diagnostic et traitement de la tumeur folliculaire thyroïdienne

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde est un néoplasme (dans les lobes de la glande), dans la structure de laquelle prédominent les cellules folliculaires. Sur les dix tumeurs de type folliculaire, neuf affectent la glande thyroïde. Les follicules thyroïdiens atteints forment une tumeur bénigne, mais le pronostic s'aggrave s'il se développe en une tumeur maligne. Par conséquent, la néoplasie folliculaire de l'organe nécessite un diagnostic minutieux et une surveillance constante..

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde peut évoluer en une tumeur maligne, la maladie nécessite donc un diagnostic minutieux.

Qu'est-ce que la tumeur folliculaire thyroïdienne?

Un néoplasme folliculaire sur la glande thyroïde peut être bénin ou malin. Le code ICD-10 en dépend:

  • D34 pour tumeur bénigne;
  • C73 pour le néoplasme malin.

L'image cytologique, établie au moyen d'une biopsie préliminaire, ne montre que le fait de la division des cellules folliculaires, et le type de néoplasme ne peut être déterminé que pendant l'opération ou à l'aide d'analyses spéciales après elle.

L'adénome folliculaire est une tumeur bénigne de la glande thyroïde et le carcinome folliculaire est un néoplasme malin dans ses lobes.

L'adénome folliculaire est une tumeur bénigne de la glande thyroïde et le carcinome folliculaire est un néoplasme malin dans ses lobes.

Les méthodes de diagnostic mini-invasives ne peuvent donner une idée du type de tumeur, plaçant les deux maladies dans la «zone grise».

La présence d'un carcinome folliculaire de la glande thyroïde est indiquée par sa capacité à se développer à travers la capsule du nœud directement dans le tissu de la glande thyroïde. Les médecins appellent ce processus l'invasion de la capsule nodulaire et peuvent prédéterminer le type de tumeur pendant la chirurgie..

Avec une capsule intacte du nœud, nous parlons d'une formation bénigne, qui a également une structure homogène, mais pour déterminer son type, vous devez voir le nœud entier dans son ensemble, ce qui est impossible avec TAB. Les marqueurs tumoraux qui différencient le type de tumeurs folliculaires n'existent pas.

Les raisons

Le plus souvent, les femmes de 45 à 60 ans souffrent de pathologies du système endocrinien. Cela est dû au fait que les changements hormonaux liés à l'âge dans le corps des femmes se produisent plus souvent que chez les hommes et qu'à cet âge, les femmes commencent à jouir..

Le plus souvent, les pathologies du système endocrinien touchent les femmes âgées de 45 à 60 ans.

Parmi les autres causes de néoplasmes de la glande thyroïde, les experts appellent:

  • mauvais antécédents radiologiques (après l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl, l'incidence du cancer de la thyroïde a été multipliée par 15);
  • radiothérapie fréquente à la tête et au cou;
  • prédisposition génétique (dans le corps humain, il existe un gène responsable du développement d'une tumeur de cet organe);
  • travail associé aux rayonnements ionisants ou au contact avec des métaux lourds (par exemple, personnel médical des centres de diagnostic);
  • situations de stress prolongées et dépression;
  • mauvaises habitudes (la fumée de tabac contient des substances cancérigènes et l'alcool affaiblit le système immunitaire contre les cellules cancéreuses);
  • maladies chroniques (kystes ovariens, tumeurs des organes génitaux féminins et des glandes mammaires, polypes intestinaux, goitre multinodulaire), perturbant les niveaux hormonaux.

Tumeur folliculaire de la glande thyroïde - causes, symptômes, traitement

L'une des pathologies de la glande thyroïde est la manifestation sous la forme d'une tumeur folliculaire de la glande thyroïde. Ce néoplasme peut ne pas se manifester pendant une longue période, ce qui est son principal danger. La glande thyroïde est l'organe humain le plus important. La fonction principale de la glande est de produire les hormones nécessaires qui affectent le travail de tout l'organisme. La glande thyroïde est très sensible aux effets nocifs, en raison desquels diverses pathologies surviennent.

Afin de comprendre à temps qu'un dysfonctionnement d'un organe s'est produit, vous devez savoir ce qu'est une tumeur thyroïdienne, quelle est la nature de la tumeur, si elle peut être traitée et comment la détecter en temps opportun..

Les raisons

Une tumeur folliculaire se développe pour plusieurs raisons:

  1. Processus pathologiques dans la glande thyroïde, avec une évolution chronique, une violation des processus métaboliques du corps. Des maladies telles que la thyroïdite, l'accumulation de colloïdes, augmentent le risque de.
  2. Carence en iode dans le corps humain. L'iode favorise une fonction thyroïdienne saine. Sa carence conduit à la formation de ganglions folliculaires.
  3. Perturbation du système immunitaire humain.
  4. Long séjour dans la zone d'exposition radioactive, intoxication chimique.
  5. Déséquilibre hormonal dans le corps. Les femmes sont particulièrement sensibles à cela pendant la gestation, la ménopause, l'hormonothérapie.
  6. Tension nerveuse.
  7. Processus infectieux se produisant dans d'autres parties du corps.
  8. Abus de mauvaises habitudes.
  9. Facteur héréditaire.

Important! Ce type de maladie affecte souvent les femmes représentantes âgées de 40 à 60 ans. Les hommes sont beaucoup moins susceptibles d'avoir la maladie.

Les raisons du développement d'une tumeur thyroïdienne sont de nature générale, ce qui affecte le développement d'autres pathologies du corps..

Classification des tumeurs

La néoplasie folliculaire est classée en 2 types:

  • Compensé - présente peu de symptômes. La présence de la maladie peut être suspectée par intolérance aux températures élevées. Lorsque la tumeur atteint une taille importante, les tissus, organes, vaisseaux, veines et terminaisons nerveuses voisins sont affectés, des signes caractéristiques commencent à apparaître.
  • Décompensé - se manifeste par une inflammation de la glande thyroïde, l'accumulation d'hormones thyroïdiennes dans le système circulatoire. Des symptômes sévères apparaissent: somnolence excessive, transpiration, détérioration du bien-être général.

Le tableau complet de la néoplasie folliculaire de la glande thyroïde dépend du degré et de la taille de la formation. Les nœuds folliculaires sont formés à partir des constituants cellulaires de la glande thyroïde.

Les tumeurs thyroïdiennes peuvent être bénignes (adénome) ou malignes (carcinome). L'adénome bénin de la glande thyroïde est une capsule de tissu conjonctif remplie de cellules de cet organe. L'adénome thyroïdien a une forme ronde avec des limites claires. Les bords de la capsule sont clairement visibles sur le moniteur à ultrasons, mais il est assez difficile de distinguer le degré.

Le carcinome thyroïdien appartient au groupe des néoplasmes malins, d'aspect très similaire à une néoplasie bénigne. Extérieurement, il est très difficile de déterminer s'il est bénin ou malin. La seule cloche de la malignité du processus est des métastases dans les tissus voisins, les organes.

Symptômes

  1. Le timbre de la voix change.
  2. Des dysfonctionnements respiratoires se produisent. Troubles associés à la pression de la tumeur sur la trachée.
  3. La douleur au cou s'accumule.
  4. Avaler de la nourriture devient difficile.
  5. Un corps étranger se fait sentir dans la gorge.

Dans le cas d'un processus malin, les symptômes peuvent ne pas se faire sentir pendant longtemps. Les cellules cancéreuses sont similaires à la composition cellulaire d'une tumeur bénigne. Le processus de développement de la maladie oncologique est lent et se manifeste à des stades ultérieurs. Aux stades avancés, le cancer métastase aux vaisseaux, tissus et organes voisins. Les métastases ne se propagent pas au système lymphatique. Les symptômes sont souvent similaires à ceux d'un néoplasme bénin, mais des signes supplémentaires de la maladie apparaissent:

  1. Ganglions lymphatiques enflés sous la mâchoire.
  2. Formation de tumeurs visibles de l'extérieur dans le cou.
  3. Dysfonctionnement cardiaque.

Sur une note! Le fait réconfortant est que l'oncologie folliculaire maligne fait rarement des métastases. Faible probabilité de récidive de la maladie.

Diagnostique

La première étape pour détecter une tumeur sera un examen par un endocrinologue. Il procédera à un examen externe, palpera la région thyroïdienne, et si une tumeur est suspectée, il prescrira un examen approprié. Si le médecin trouve des bosses nodulaires sur le cou, il ordonnera un examen plus détaillé.

Le diagnostic du cancer de la thyroïde implique une anamnèse complète. Sur la base des plaintes du patient, un test sanguin pour les hormones, un examen échographique est effectué.

Les tests de laboratoire aideront à identifier les hormones dans le sang du patient qui affectent la glande thyroïde. L'examen échographique vous permet de déterminer la nature, la taille, l'emplacement de la tumeur. Un adénome bénin à l'échographie paraîtra homogène.

Si une formation maligne est suspectée, une biopsie du nœud est réalisée sous le contrôle d'une sonde à ultrasons avec une aiguille fine. L'image cytologique d'une tumeur folliculaire thyroïdienne montrera la structure du néoplasme, déterminera sa composition cellulaire.

Aucune des 4 études n'aidera à révéler la malignité de la tumeur. Même la cytologie ne montrera pas qu'il s'agit d'un cancer. Selon les résultats d'une biopsie du nodule thyroïdien, la composition de la tumeur est révélée. La nature exacte du néoplasme sera déterminée par l'examen histologique après la chirurgie..

Une tumeur folliculaire dans le tissu thyroïdien peut dégénérer de bénigne à maligne.

Traitement de la maladie

La tumeur folliculaire comprend les traitements suivants:

  • Intervention opératoire.
  • Thérapie hormonale.
  • Traitement à l'iode radioactif.

Si la qualité bénigne du processus est identifiée, le patient est sous la surveillance constante de spécialistes.

Intervention opératoire

Lorsqu'il y a une grande formation bénigne ou une tumeur maligne, une opération est effectuée. Avec une formation bénigne, le lobe de la glande thyroïde est retiré. Si un cancer est détecté pendant l'opération, les chirurgiens recommandent de retirer complètement l'organe.

Le petit adénome bénin est cautérisé avec un laser. Pour les tumeurs plus grosses, une résection partielle de l'organe avec ablation de l'isthme est réalisée. Avec un caractère malin de la maladie, l'organe est soumis à une excision complète, à l'exception de 4 îlots, le tissu entourant d'autres organes endocriniens.

Si des métastases sont trouvées, elles doivent être supprimées.

Iode radioactif

La thérapie à l'iode radioactif est indiquée pour empêcher la prolifération des métastases. Le traitement de la maladie par l'iode radioactif est indiqué dans les cas suivants:

  • L'éducation a atteint une taille importante.
  • Les métastases se sont propagées aux ganglions lymphatiques du cou.
  • Patient âgé.
  • Propagation agressive du cancer.
  • Les métastases ont atteint le système circulatoire.

La présence de ces facteurs est une indication absolue d'un traitement à l'iode radioactif pendant les 2 premiers mois de la période postopératoire. En cas de risque de rechute, le traitement est effectué deux fois par an.

Médicaments hormonaux

Avec l'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde, le patient se voit prescrire un traitement hormonal pour le reste de sa vie. Une tumeur maligne est affectée par un traitement avec une hormone qui n'est pas un composant de l'organe lui-même, mais produite à partir de l'hypophyse.

Avec une excision complète ou partielle de l'organe, une thérapie à vie avec des hormones qui remplacent les hormones thyroïdiennes est prescrite.

Prévision et prévention

Le traitement principal de la pathologie thyroïdienne est effectué rapidement, il est assez difficile d'éliminer la maladie en ambulatoire. Les stades initiaux de la tumeur constituent une exception. Dans les premiers stades de la maladie, le patient parvient à préserver l'organe.

La présence d'un néoplasme ne dépassant pas 1 cm donne 50% de chances de succès du traitement. Un cancer qui n'a pas métastasé donne au patient l'espoir d'une guérison réussie dans 80% des cas. Dans ce cas, les experts parlent des 20 ans de vie du patient. La pathologie détectée à un stade précoce augmente de 2 fois les chances de survie du patient par rapport au cancer détecté à un stade avancé.

Les répétitions de la maladie sont pratiquement exclues avec un traitement hormonal complet, un traitement à l'iode radioactif. Un événement rare lorsque le cancer envahit les organes et tissus adjacents.

Le pronostic d'une tumeur folliculaire de la glande thyroïde est moins favorable que tout autre type de cancer de cet organe; le bon traitement aidera à éviter la mort. Comme pour toute maladie, plus la pathologie est détectée tôt, le traitement est commencé, plus le pronostic est favorable, plus le taux de survie est élevé.

Vous pouvez empêcher le développement d'une terrible maladie. Il est nécessaire de subir un examen annuel par un endocrinologue, et pour les personnes âgées, il est nécessaire de le faire 2 fois par an. Le traitement avec des méthodes folkloriques ne sauvera pas toujours le patient, mais la prévention de toute maladie comprend souvent l'utilisation de recettes folkloriques. Quelqu'un conseille de boire diverses décoctions à base de plantes, jus de légumes le matin pour prévenir une tumeur maligne de la glande thyroïde. Les herbes, les légumes étaient et seront toujours utiles.

En cas de tumeur, le traitement doit être instauré immédiatement. Pour un traitement réussi, il est important d'identifier la pathologie à temps. Si possible, les facteurs de risque et autres causes susceptibles de provoquer le développement de l'oncologie doivent être exclus. Maintenir un ton sain du corps, une bonne nutrition est la clé de la santé. Il vaut mieux prévenir que d'éliminer les conséquences d'une mauvaise attitude envers soi-même. La tumeur thyroïdienne folliculaire est une pathologie courante, en particulier chez les personnes âgées. Un endocrinologue est un spécialiste dont l'examen doit être inclus dans l'examen médical annuel des personnes de tous âges, mais les patientes après 40 ans nécessitent une attention particulière.