Principal
Ostéome

Traitement après radiothérapie

La phytothérapie empêche non seulement la survenue de complications du mal des rayons et l'utilisation prolongée d'antibiotiques, mais les traite également.

Ainsi, le traitement après radiothérapie doit nécessairement inclure l'utilisation de tisanes sous la surveillance d'un phytothérapeute. Notre observation de patients atteints d'une infection staphylococcique (mammite, furonculose, pyélonéphrite, pneumonie, septicémie, dysbactériose) a montré la grande efficacité d'un complexe de plantes médicinales associé à un traitement chirurgical, des antibiotiques et sans eux.
Pour une récupération plus efficace après la radiothérapie, des infusions de plantes au cours des un à deux premiers jours doivent être appliquées par voie orale toutes les heures (huit fois par jour). Avec furonculose, mammite, dysbiose staphylococcique, abcès, phlegmon, hydradénite, il est conseillé de combiner usage interne avec local.
L'utilisation de plantes à l'intérieur empêche la propagation du staphylocoque avec le sang et la lymphe, aide à mobiliser les défenses de l'organisme contre le staphylocoque. L'application locale de plantes sous forme de cataplasmes, compresses, pommades, microclysters, aérosols aide à éliminer l'infection dans le foyer.
Les plantes, améliorant la microcirculation, préviennent la nécrose tissulaire (nécrose) et favorisent la résorption des infiltrats. L'application opportune de plantes (à l'intérieur et par voie topique) avant la formation de cavités purulentes conduit à l'élimination rapide de l'hyperémie, du compactage, de l'œdème après rayonnement.
Les douleurs disparaissent, la température après la radiothérapie redevient normale, le bien-être du patient s'améliore nettement.
Notre pratique montre que la phytothérapie est efficace pour traiter les mycoses et la dysbiose protéique, qui sont les compagnons d'un traitement de longue durée avec des antibiotiques à large spectre et qui résultent d'une déficience immunitaire (auto-infection) après le mal des rayons..
La phytothérapie doit être réalisée par étapes, pathogéniques et syndromiques. En raison du large spectre d'action des préparations à partir de plantes entières, la phytothérapie permet d'éviter la polyprogmasie (prescription d'un grand nombre de médicaments divers), l'administration parentérale excessive (intraveineuse, intramusculaire) de médicaments, les opérations dues aux complications de la maladie.
La phytothérapie afin d'améliorer l'état après la radiothérapie est utilisée le plus efficacement non seulement dans la période précoce après la radiothérapie, mais elle doit également être utilisée pendant toutes les périodes de maladie des rayons - pour le traitement et la prévention des complications.
L'utilisation combinée de la phytothérapie avec des antibiotiques et des médicaments de chimiothérapie vous permet de prévenir et de traiter la dysbiose staphylococcique, protéique, fongique et d'autres manifestations de suppression de l'immunité et de la fonction de la moelle osseuse. La phytothérapie résout le problème de la formation de la résistance microbienne de la flore microbienne aux médicaments.
La phytothérapie permanente tout au long de la vie réduit la probabilité de conséquences à long terme du mal des radiations - tumeurs malignes, leucémie, lymphogranulomotose Et améliore également considérablement la qualité de vie d'un patient oncologique.

Conséquences de la radiothérapie

Les maladies oncologiques peuvent se développer rapidement, se propager et toucher les organes voisins. Toutes les méthodes de traitement du cancer utilisées aujourd'hui sont assez agressives pour le corps et ont des effets secondaires. La radiothérapie est l'une des méthodes de lutte contre le cancer, la deuxième plus efficace après la chirurgie. Selon un rapport du Royal College of Radiology (Royaume-Uni), parmi les patients traités avec succès pour un cancer, 49% d'entre eux ont eu leur tumeur enlevée chirurgicalement, 40% ont été traités avec succès par un traitement radiologique, 11% ont été guéris par chimiothérapie..

Ce que c'est

Les rayons X, la radio, le télégamme, les protons, la thérapie neutronique, etc. sont l'action dirigée de faisceaux de particules élémentaires ou de rayonnement électromagnétique dur sur les cellules cancéreuses. Le rayonnement dur provoque des ruptures dans les brins d'ADN et des mutations chromosomiques, la reproduction et la division des cellules sont inhibées, ce qui réduit considérablement ou détruit complètement les tumeurs. Les cellules saines situées à proximité sont également endommagées, mais elles ont la capacité de se réparer. Il est extrêmement important que l'intensité et la direction du rayonnement aient été calculées avec précision à l'avance, car même un excès relativement faible de la dose thérapeutique peut entraîner des conséquences très graves, et dans certains cas irréversibles..

La sensibilité des tumeurs et des tissus sains à la radiothérapie

La radiothérapie est utilisée pour traiter de nombreux types de cancer. Les cellules saines des organes et des tumeurs ont une radiosensibilité et une capacité de régénération différentes. La différence de ces paramètres dépend directement de la destruction réussie des cellules cancéreuses par rayonnement. Plus les cellules tumorales sont radiosensibles, plus les doses de rayonnement peuvent être utilisées..

Radiosensibilité des tissus sains. La moelle osseuse, les gonades, les intestins, le flux lymphatique, les yeux (cristallin) sont considérés comme très sensibles. Les plus sensibles comprennent le foie, les poumons, les reins, la peau, les glandes mammaires, les parois intestinales et les tissus nerveux. Les os, les muscles et les tissus conjonctifs sont considérés comme relativement insensibles..

Radiosensibilité des tumeurs. Les néoplasmes hautement sensibles comprennent les lymphomes, les leucémies, le séminome, le sarcome d'Ewing et les tumeurs embryonnaires. À modérément sensible - cancer du poumon à petites cellules, sein, carcinome épidermoïde, adénocarcinome intestinal, gliome. Le sarcome relativement insensible comprend le sarcome des os et du tissu conjonctif, le mélanome.

Organisation du traitement

Pour le succès de la radiothérapie, l'organisation correcte du processus de radiothérapie, de la planification à la rééducation après le traitement, est extrêmement importante. Les départements de radiothérapie modernes sont équipés de divers équipements à la fois pour l'irradiation de surface et pour affecter les néoplasmes malins profonds. Les radiothérapeutes et les physiciens participent à la préparation de la radiothérapie.

Sélection d'équipements pour l'irradiation. En fonction de l'emplacement de la source de rayonnement par rapport au corps, les types suivants sont distingués:

  • interstitiel - il est injecté directement dans la zone malade sous la forme d'une solution, d'aiguilles, de sondes;
  • intracavitaire - lorsqu'il est placé dans une cavité corporelle;
  • à distance - en conséquence situé à une distance du corps.

Actuellement, une technique est déjà utilisée qui permet l'utilisation de plusieurs champs de rayonnement, ce qui permet une sélection individuelle et précise des modes de rayonnement pour des patients spécifiques..

Planification du traitement. Le processus de calcul des doses optimales, des périodes de temps et des sites d'exposition de la radiothérapie s'appelle la planification. Ces calculs complexes sont réalisés conjointement par des radiologues, physiciens, dosimétristes et mathématiciens hautement qualifiés. Avec l'utilisation des technologies informatiques modernes, des cartes de courbes isodoses sont créées. Ces cartes identifient les zones du corps qui reçoivent des doses absorbées équivalentes et apportent les corrections nécessaires à la dose absorbée pour les organes et tissus à densité irrégulière, tels que les poumons et les os. Le patient participe également à la planification. À l'aide d'un appareil à rayons X spécial sur le corps d'un patient allongé, les médecins déterminent le champ d'irradiation et marquent les zones correspondantes. Ces lignes de marquage restent jusqu'à la fin du cours de radiothérapie. Pour compléter la planification, il y a une discussion sur les méthodes possibles de fixation afin que le patient ne puisse pas bouger pendant l'exposition..

Fabrication d'écrans de protection et de matériel de fixation. Il existe des ateliers spéciaux dans les services de radiologie des hôpitaux, où des spécialistes fabriquent divers dispositifs d'immobilisation individuels pour les patients. Tel que, par exemple, un casque en plexiglas pour fixer la tête dans une certaine position lors de l'irradiation de tumeurs cérébrales et cervicales. Et découpez également des écrans de protection de formes complexes à partir de plaques de plomb pour créer un champ de rayonnement individuel sur diverses parties du corps.

Conséquences possibles

Les effets de la radiothérapie sont divisés en effets secondaires aigus pendant et après la procédure et effets différés (chroniques). La probabilité de complications est influencée par la condition physique et l'âge du patient, le type d'oncologie et le stade de développement de la pathologie.

Effets secondaires pendant et après l'irradiation. Souvent pendant et après les procédures, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • douleur et inflammation des organes irradiés;
  • se sentir fatigué et déprimé émotionnellement;
  • diminution de l'appétit, nausées;
  • brûlures cutanées locales;
  • perturbation du travail du tractus gastro-intestinal, diarrhée, spasmes.

Le plus souvent, les effets secondaires qui se développent pendant le traitement ne sont pas graves. Ils se prêtent à un traitement médicamenteux ou disparaissent grâce à des ajustements alimentaires. Ils disparaissent deux à trois semaines après la fin de la radiothérapie. Chez certains patients, aucun effet secondaire ne survient.

Conséquences différées. Parfois, les patients ressentent une aggravation six mois, un an ou plusieurs années après la fin de la radiothérapie. Des complications tardives peuvent être causées par le déclenchement des mécanismes de troubles tissulaires associés à des dommages radio à l'endothélium - la paroi interne des vaisseaux sanguins. Le blocage des petits vaisseaux et l'hypoxie tissulaire consécutive entraînent une fibrose des tissus affectés. Parmi les conséquences retardées, en fonction du lieu d'exposition, il y a:

  • nécrose radiologique des tissus mous;
  • diminution de la capacité vésicale, hématurie;
  • obstruction intestinale;
  • formation de fistule;
  • perte de la capacité de concevoir;
  • la formation de tumeurs secondaires.

Certaines de ces conditions peuvent être traitées par chirurgie..

Causes des conséquences graves

Il a été prouvé que les rayonnements ont des effets cancérigènes, mutagènes et tératogènes, perturbant les liaisons nucléaires dans la structure de l'ADN et endommageant le matériel génétique. Considérons le mécanisme d'apparition de tumeurs secondaires. Après une irradiation à haute dose, le tissu cancéreux disparaît, tandis que le tissu normal environnant reste. Mais ils conservent les changements une fois introduits par les radiations. Une cellule saine, qui se renouvelle constamment, peut réparer de tels dommages, mais à un certain niveau. Dans des conditions appropriées, ils sont néanmoins transmis aux générations de cellules suivantes. Il est possible que les dommages s'accumulent et, après des décennies, cela conduira à l'émergence d'une tumeur secondaire. De tels cas sont connus de la médecine, bien qu'ils soient assez rares. Il convient également de rappeler que les dommages dus aux rayonnements résiduels doivent être pris en compte lors de la réalisation à l'avenir de procédures médicales sur ces parties du corps, car les tissus irradiés guérissent généralement plus mal..

Effet sur le fœtus

La radiothérapie est interdite chez la femme enceinte en raison des propriétés tératogènes des rayonnements. Parmi les raisons:

  • interruption pathologique spontanée de la grossesse;
  • mortalité périnatale et néonatale;
  • l'apparition chez le fœtus de malformations graves, y compris une microcéphalie et un développement mental retardé.

Si la patiente a subi une radiothérapie dans la période allant de 10 jours à 26 semaines de grossesse, une interruption artificielle de grossesse doit être envisagée..

De nouvelles méthodes

La science médicale ne reste pas immobile. Des dizaines de scientifiques de premier plan dans les pays développés mettent au point de nouveaux types de traitement du cancer et améliorent actuellement ceux-ci. Certaines cliniques présentent déjà les dernières avancées en radiothérapie. Énumérons certains d'entre eux.

Rayonnement peropératoire. Dans la salle d'opération, ayant ouvert l'accès à l'organe malade et distinguant clairement la zone touchée, les médecins dirigent l'effet d'un faisceau d'électrons dessus, en écartant autant que possible les intestins et autres organes sensibles pour ne pas leur nuire..

Radiothérapie conformationnelle 3D. Les données de tomodensitométrie sous forme numérique sont connectées à l'appareil de traitement de telle sorte que la forme de faisceau correspondant à la configuration de la tumeur cible soit créée à la sortie. Le médecin ajustera la direction si nécessaire. Avec cette méthode, une immobilisation supplémentaire du patient est très importante..

Radiothérapie modulée en intensité. Cette technique est basée sur l'utilisation d'un logiciel spécial qui calcule des centaines d'options de traitement afin d'obtenir la dose maximale possible pour les cellules tumorales avec le minimum de dommages aux cellules normales, tout en ayant une configuration et une intensité optimales. Les données sur la forme et l'emplacement de la tumeur, les limites supérieures des valeurs de dose possibles pour les structures des organes environnants sont entrées dans l'ordinateur. A la sortie du dispositif au niveau du viseur optique-collimateur se trouvent des "pétales" mobiles qui modulent l'intensité et la configuration de la forme finale du champ d'impact. Cette méthode a déjà montré une diminution du nombre de complications chez les patients dans le traitement des tumeurs du cerveau, des organes abdominaux, des organes reproducteurs féminins et masculins..

Radiothérapie stéréotaxique. Cette méthode est similaire en principe aux deux précédentes. Un accélérateur linéaire modifié spécial est appliqué de manière ponctuelle pour délivrer une dose élevée de rayonnement à une petite tumeur ou à des métastases. Le plus souvent utilisé dans le traitement des tumeurs cérébrales.

Thérapie immunitaire avec des étiquettes radioactives. La plus récente réalisation de la microbiologie médicale est la thérapie avec des anticorps monoclonaux. Les anticorps monoclonaux sont appelés anticorps produits par des cellules immunitaires obtenues à partir d'une seule cellule plasmatique aux propriétés spécifiées, agissant contre tout antigène naturel. En oncologie clinique, des perfusions d'une préparation contenant des anticorps monoclonaux marqués aux radionucléides sont déjà utilisées. De cette manière, un isotope radioactif est délivré à une cible d'anticorps strictement définie. La méthode est utilisée avec succès dans le traitement des lymphomes. Le développement de médicaments pour le traitement des maladies oncogynécologiques est en cours.

Réhabilitation

Après l'irradiation, le corps humain a besoin d'une longue période de récupération. Le processus de rééducation est l'étape finale et très importante de la radiothérapie. Elle peut avoir lieu à domicile ou dans les cas graves en milieu hospitalier. Le médecin donne des recommandations détaillées, qui comprennent nécessairement un régime individuel, une routine quotidienne, une activité physique légère, un horaire de travail et de repos. La nécessité de protéger les zones cutanées irradiées des rayons directs du soleil pendant au moins un an est particulièrement notée. Le strict respect de toutes les recommandations adressées au patient aidera son corps à rétablir le fonctionnement normal de tous ses systèmes. À la fin de la période de rééducation, le patient se voit attribuer les dates des examens de suivi obligatoires. Si l'état du patient s'aggrave, le patient doit contacter le médecin traitant, sans attendre les délais fixés. Une liste indicative de ces symptômes:

  • augmentation de la température corporelle, toux;
  • douleur qui ne disparaît pas dans les 3-5 jours;
  • perte d'appétit, nausées, diarrhée;
  • l'apparition d'une tumeur ou d'un œdème dans la zone de rayonnement;
  • l'apparition d'éruptions cutanées.

Des études récentes sur les résultats du traitement des patients cancéreux avec l'utilisation de la radiothérapie montrent que depuis les années 90 du siècle dernier, le risque de complications a considérablement diminué en raison de l'utilisation de nouvelles techniques de rayonnement ciblées qualitativement nouvelles. De plus en plus de patients qui subissent une radiothérapie se rétablissent complètement et restent en bonne santé pour les années à venir.

Des articles

La nécessité d'accompagner la phytothérapie dans le processus de traitement complexe des patients cancéreux est injustement négligée par de nombreux médecins de profil oncologique. La préservation de la qualité de vie du patient au cours d'une telle thérapie agressive, à savoir une diminution de la gravité des effets secondaires, est l'une des composantes du succès du traitement. Les perspectives de la phytothérapie dans le traitement du mal des radiations ont été prouvées par plus de 40 ans d'expérience positive dans la pratique du phytothérapeute Treskunov Karp Abramovich.

Influence de la phytothérapie d'accompagnement sur la qualité de vie d'un patient oncologique pendant et après un traitement spécifique.

Lors de l'utilisation de méthodes de phytothérapie après la radiothérapie http://www.opencentre.ru/chto-delat-posle-luchevoj-terapii/, le bien-être des patients s'améliore considérablement, car l'intensité des manifestations de la maladie des rayonnements ionisants tout-dommageables diminue.

Le fait est que les techniques anticancéreuses complexes modernes impliquent un effet néfaste total sur les cellules malignes des médicaments anticancéreux, ainsi qu'un effet puissant de la radiothérapie. Mais le mécanisme d'endommagement de ces méthodes est le même pour les cellules tumorales et les cellules saines qui se multiplient activement..

C'est pourquoi apparaissent les symptômes de la maladie des radiations, difficiles à tolérer par les patients: vomissements épuisants et diarrhée, état général extrêmement affaibli, suppression du système immunitaire et d'autres systèmes. D'où la peur et la dépression irrésistibles des patients malheureux. Avec la prescription parallèle de phytonastes individuels, il est possible non seulement de réduire les symptômes, mais également de procéder à une récupération pathogénique après radiothérapie http://www.opencentre.ru/chto-delat-posle-luchevoj-terapii/. Cela améliore considérablement le bien-être du patient et favorise un pronostic ultérieur - proche et éloigné.

Options de prévention.

Aujourd'hui, l'utilisation de phytoextraits (infusions, décoctions, teintures, extraits secs, extraits d'huile, etc.) est considérée comme une méthode efficace possible pour prévenir les récidives et les métastases des tumeurs malignes..

Pour une approche multidisciplinaire de la fourniture de soins spécialisés aux patients onologiques, une surveillance obligatoire constante par des herboristes professionnels est requise. Un expert expérimenté prescrit une phytothérapie symptomatique qui vous permet de faire face aux symptômes les plus inquiétants qui se développent à la fois à la suite de la maladie et à la suite d'un traitement anticancéreux..

Les résultats de la phytothérapie d'accompagnement selon la méthode de Treskunov K.A. ont été exprimés à plusieurs reprises lors de conférences scientifiques et pratiques sur la phytothérapie et ont été adoptés par de nombreux spécialistes.

Souvent, les patients utilisent seuls sa technique. Ce n'est pas très bon, car le schéma général de la méthode ne décrit pas les cas de correction individuelle de la phytothérapie. Ce qui arrive certainement pour chaque patient 1 à 2 mois après le début du traitement. Grâce à elle, on obtient une efficacité et une sécurité élevées de la phytothérapie accompagnante en oncologie..

Remèdes populaires après la radiothérapie

Le contenu de l'article

  • Remèdes populaires après la radiothérapie
  • Comment transférer la radiothérapie
  • Les effets négatifs de la radiothérapie

Réactions corporelles aux radiations

La réaction du corps humain à la chimiothérapie peut être ambiguë et peut être exprimée par:


  • brûlures qui apparaissent au début du traitement, de telles apparitions sous forme de rougeurs ne peuvent être ignorées;
  • dommages à la peau;
  • détérioration de la santé - le plus souvent, cela se traduit par des nausées et des étourdissements constants.

Méthodes traditionnelles

Lorsque vous utilisez des méthodes de médecine traditionnelle, vous devez absolument consulter votre médecin et obtenir son approbation. Ce traitement comprend le plus souvent l'utilisation d'infusions à base de plantes..

L'infusion aux herbes a un effet bénéfique sur le corps dans son ensemble, qui comprend:

Pour préparer le bouillon, vous devez mélanger tous les ingrédients. La réception doit être divisée en deux cours - matin et soir. S'il y a un combat contre les néoplasmes hormono-dépendants du cancer du sein ou du poumon, vous devez vaporiser et utiliser une infusion d'aconit ou de chélidoine.

Si vous faites de la prévention, des infusions d'oignons, de viorne, de betteraves, de pissenlits, de plantains, d'absinthe seront une excellente option. Après la radiothérapie, des décoctions à base de badan, d'aloès, d'argousier et d'achillée millefeuille sont recommandées. Il est à noter que les remèdes populaires sont des méthodes très prometteuses et efficaces pour lutter contre les effets des radiations. Leur utilisation correcte dans le traitement contribue à s'engager sur la voie de la guérison..

De plus, un gros avantage est que seules des substances naturelles sont incluses dans la composition des préparations à domicile, et il n'y a pas non plus de possibilité de surdosage et d'effets secondaires lors de leur utilisation. On ne peut pas en dire autant des médicaments de la pharmacie. C'est pourquoi il est important de se familiariser à temps avec cette méthode de traitement afin de la démarrer immédiatement..

Nettoyage après chimiothérapie et radiothérapie

Malheureusement, la médecine moderne dans la plupart des pays, malgré le fait que nous vivons déjà au 21e siècle, n'a pas mis au point une méthode efficace et sûre de traitement de l'oncologie. Tout «traitement» se résume au fait que le corps est influencé par des produits chimiques puissants et très destructeurs, qui sont capables, au mieux, de fournir au corps un état de rémission à long terme, au pire, ils n'aident pas du tout. On connaît la masse des effets secondaires de la chimiothérapie - affaiblissement du système immunitaire, détérioration du foie, des reins et du tractus gastro-intestinal, diminution de la numération globulaire normale, perte de cheveux, etc. Pendant l'irradiation, le corps reçoit une dose de rayonnement à laquelle non seulement la tumeur, mais également les tissus sains voisins sont exposés aux rayonnements. Après une cure de radiation, l'appétit disparaît souvent, des nausées et des vomissements apparaissent, des problèmes de peau et même des ulcères de radiation apparaissent, de l'irritabilité apparaît, des poils tombent et le tableau sanguin change. Tout cela suggère que le corps subit un stress énorme et qu'il est nécessaire de faire suffisamment d'efforts pour retrouver son travail normal. Souvent, il faut 1 à 2 ans pour restaurer le corps, s'il y a au moins une réserve de force physique.

En médecine orientale - au Tibet, en Chine, en Inde, ils sont traités d'une manière complètement différente. Ils ne traitent pas un seul organe, mais considèrent le corps comme un seul système intégral, comprenant les mécanismes de son travail interdépendant. Même dans les cliniques modernes, les médecins utilisent largement des techniques de nettoyage, utilisent des herbes médicinales, modifient le régime alimentaire du patient, font attention aux pratiques énergétiques..

Bien entendu, chaque cas de cancer est individuel et doit être abordé en conséquence. Il n'est pas toujours possible de se passer de chirurgie, il existe des tumeurs très sévères et avancées qui menacent la vie du patient. Dans de tels cas, après l'opération, les mesures correctives correctes sont nécessaires. Je suis convaincu qu'il est impossible de guérir un patient cancéreux sans l'utilisation d'herbes médicinales.

Après la chirurgie et la chimiothérapie, beaucoup de gens pensent qu'ils sont déjà en bonne santé, l'oncologie n'est plus là. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Après un certain temps, le processus de métastase commence souvent, c'est-à-dire la propagation de cellules malignes à d'autres organes. Cela suggère que les cellules malignes sont dans le corps et recherchent des moyens de leur développement ultérieur. Afin d'éviter de telles conséquences, il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour récupérer après des procédures médicales, de prendre des herbes pour éviter la récidive de la maladie..

Très important! Faites un nettoyage avec des herbes pour éliminer les substances toxiques, stimuler l'immunité, restaurer la force physique et spirituelle.

Meilleures herbes pour le nettoyage après la chimiothérapie et la radiothérapie:

- origan - aide à accélérer le processus d'élimination des toxines et des toxines du corps, renouvelle le sang. L'herbe est brassée sous forme de thé (1 cuillère à soupe d'herbe pour 400 ml d'eau bouillante, laisser reposer 15-20 minutes) et prendre 3-4 verres pendant la journée. En général, pendant la période de nettoyage après la chimie, l'origan peut être bu en quantité illimitée..

- aiguilles de pin - brassées de la même manière (comme le thé). Vous pouvez emporter des quantités illimitées - autant que vous le pouvez. Les aiguilles de pin sont capables d'expulser toute la saleté du corps et d'aider le système immunitaire. Purifie le sang et la lymphe. Pour le brassage, vous pouvez prendre des aiguilles de pin fraîches et séchées.

- la graine de lin est également un nettoyant puissant. Il élimine les dépôts des intestins, nettoie les reins, les canaux urinaires, l'estomac, le foie. Il existe de nombreuses recettes pour faire une infusion, je vous proposerai ceci: 1 cuillère à soupe de graines de lin en poudre, versez 1 tasse d'eau bouillante dans un thermos, laissez reposer toute la nuit, diluez la gelée obtenue avec 1 tasse d'eau bouillie chaude, remuez (le mélange ressemblera à de la gelée), divisez l'infusion en 3 doses, prendre 1 dose 3 fois par jour avant les repas.

Les trois plantes peuvent être appliquées en parallèle. Le cours de nettoyage dure 2 semaines.

S'il y a eu des radiations, après ce cours, vous devriez boire une infusion de fleurs de marronnier d'Inde pendant deux semaines.

Les fleurs de marronnier d'Inde sont l'un des meilleurs traitements contre le mal des radiations. La plante normalise la structure sanguine, nettoie et renouvelle la lymphe, restaure le champ biologique du corps.

Pour le traitement, 5 cuillères à soupe de fleurs de châtaignier broyées sèches sont versées avec 1 litre d'eau, portées à ébullition et retirées du feu. Insistez 6-8 heures (la nuit est possible). Prenez tout le volume pendant la journée en gorgées (entre les repas). Vous pouvez boire 1 à 1,5 litre d'infusion par jour.

Après le nettoyage, vous pouvez passer directement au complexe de traitement tel que prescrit par un phytothérapeute. Pour une récupération réussie du corps, il est efficace de prendre du sirop de sureau noir pendant une longue période (1 à 1,5 an). Ce remède unique est le plus puissant agent immunostimulant, antitumoral, nettoyant et vitaminé. Le sirop est pris de cette manière: ils boivent pendant 1 mois, se reposent pendant 2 semaines, etc. Une contre-indication à la prise de sirop de sureau est le diabète sucré, des réactions allergiques se produisent parfois (dans le cas où le sirop doit être annulé).

J'inclus l'huile de pierre dans presque tous les complexes de traitement des maladies oncologiques. Il s'agit d'un minéral naturel unique qui est collecté dans les montagnes de Transbaikalia. L'huile de pierre peut être prise à la fois pendant la chimie et le rayonnement, et après eux (ou à leur place). L'huile de pierre donne de la force à un corps fatigué, rétablit l'activité, élimine les produits de carie cellulaire du corps, renouvelle et rajeunit les organes et les tissus, soutient parfaitement le foie, les reins, tout le tractus gastro-intestinal, est un immunostimulant unique. Mais la propriété principale de l'huile de pierre est absorbante et antitumorale. C'est pourquoi il est si nécessaire dans le traitement de tout type de néoplasme malin..

En fait, il existe de nombreuses herbes qui aident à l'oncologie. Mais l'essentiel est de ne pas se tromper parmi cette variété et de choisir ce qui vous convient vraiment. C'est ma tâche en tant que phytothérapeute: aider une personne à choisir un complexe de traitement individuellement pour elle, en tenant compte des caractéristiques de l'évolution de la maladie. Dans ma pratique, j'utilise des moyens qui ont été testés en pratique depuis des décennies: Todikamp, ​​Todiklark, jus de noix noire, herbe de pruche, racine d'aconit, collection monastique, collection de "néoplasmes malins", cacao-phyto-bougies Anti-cancer et autres herbes.

Veuillez contacter si vous avez besoin d'aide. être en bonne santé!

Phytothérapie pour l'oncologie

Des articles

La phytothérapie est une phytothérapie. Il est également appelé traitement par des méthodes folkloriques, car depuis l'Antiquité, les gens combattent les maux à l'aide d'herbes médicinales. C'est un type de thérapie biologique. La phytothérapie en oncologie se voit attribuer le rôle d'activateur des fonctions protectrices de l'organisme visant à lutter contre la maladie.

La faisabilité de l'utilisation de la phytothérapie dans la lutte contre l'oncologie

Dans le traitement du cancer, la phytothérapie résout deux tâches importantes:

  • soulagement de la douleur;
  • stimulation du système immunitaire.

L'utilisation de plantes peut améliorer la qualité de vie d'une personne atteinte de cancer. Il y a des cas où l'espérance de vie a été considérablement augmentée en raison de l'utilisation de la phytothérapie.

En règle générale, les herbes médicinales synthétisent des substances nécessaires à la santé:

  • les phénols, qui ont des effets antispasmodiques et anti-inflammatoires;
  • les tanins sont utilisés comme antidotes et hémostatiques;
  • les métabolites sont nécessaires à la vie de tout l'organisme.

Il est temps de commencer à utiliser la phytothérapie

Les médecins recommandent d'utiliser la phytothérapie pour l'oncologie immédiatement après la détection du cancer. L'approche combinée des produits chimiques, de la radiothérapie et de l'utilisation d'herbes médicinales produit des résultats positifs incroyablement cohérents.

La phytothérapie contre le cancer aide réellement, les raisons suivantes y contribuent:

  • certaines herbes médicinales contiennent des composés uniques qui ont un effet anticancéreux;
  • les herbes médicinales sont capables de protéger le corps des tumeurs en maintenant l'équilibre acido-basique;
  • facilité d'assimilation des infusions et des décoctions par un corps affaibli à tout stade de la maladie;
  • une contribution significative au soulagement des manifestations sévères de la maladie - douleur, tension, étourdissements, etc..

Quelles herbes valent la peine d'être utilisées

Les plantes médicinales et les herbes peuvent être utilisées à la fois sèches et fraîches. Des infusions, des décoctions, des extraits en sont fabriqués. De plus, selon le type de plante, les fleurs, les feuilles, les graines, l'écorce et même les racines ont un effet bénéfique. Dans le traitement du cancer, la phytothérapie comprend les types de plantes médicinales suivants.

Cataranus rose

C'est une plante vivace de la famille des semi-arbustes. Il contient des agents anticancéreux tels que la lérosine, la vincristine et la vinblastine. Longtemps utilisé dans l'industrie pharmaceutique pour la production de médicaments pour les tumeurs malignes.

La pervenche rose est utilisée comme photothérapie pour les types de cancer suivants:

  • le système lymphatique;
  • Système nerveux sympathique;
  • gonflement des reins;
  • cancer de la peau des deux premiers stades;
  • cancer du sein et mélanome.

Altay

La forme pharmaceutique de la guimauve a un effet expectorant et anti-inflammatoire. Cette plante malvacée est utilisée en photothérapie pour le cancer total de l'estomac..

Marais de Calamus

Une plante vivace de la famille Airov de plantes aquatiques côtières contient du terpénoïde dans ses racines, qui a un effet analgésique et aide à la restauration des vaisseaux sanguins. Dans le traitement du cancer, la phytothérapie est prescrite après avoir subi des opérations pour éliminer les tumeurs malignes en tant qu'agent réparateur..

Épine-vinette commune

Contient un composé alcaloïde utilisé avec succès en phytothérapie contre le cancer du foie.

Immortelle de sable

Plante vivace dont les inflorescences contiennent une substance qui a un effet sur l'amélioration de la sécrétion biliaire et une substance flavonoïde qui a un effet antispasmodique sur les tissus musculaires des intestins et des voies biliaires. Il est utilisé avec succès dans le traitement complexe du cancer de la vésicule biliaire et des voies.

Mauve

Utilisé en combinaison avec d'autres herbes pour bains chauds en phytothérapie contre le cancer de la rate.

Bardane

En phytothérapie pour l'oncologie, toutes ses parties et son jus sont utilisés, cependant, la racine a le plus grand effet antitumoral..

Sedum

Les décoctions et infusions de cette plante contiennent des substances qui stimulent les processus métaboliques et ont un effet tonique, analgésique et anti-inflammatoire. Efficace en phytothérapie pour le cancer du sein.

Tatarnik

Cette plante a des propriétés uniques dans la suppression des métastases.

Calendula

Les préparations médicinales de souci ont un effet actif sur la résorption des tumeurs, la purification du sang, la cicatrisation des plaies, le soulagement des spasmes et ont un effet calmant..

Donnik

L'herbe médicinale contient de la coumarine, qui a un effet anti-tumoral. En combinaison avec la radiothérapie, il favorise une augmentation du nombre de leucocytes et empêche le sang de coaguler en fibrine.

Éleuthérocoque

En association avec la chimiothérapie, la plante favorise la croissance de toxines précieuses dans le traitement des tumeurs malignes.

Traitement primaire ou complémentaire

Dans le traitement du cancer, la phytothérapie ne peut agir que comme une action supplémentaire. Il ne peut être nommé que par un oncologue spécialisé, en aucun cas vous ne devez boire arbitrairement des infusions à base de plantes.

Opinion des oncologues

La phytothérapie en oncologie en association avec la chimiothérapie et la radiothérapie est reconnue par tous les oncologues comme le moyen le plus efficace de traiter le cancer.

Contre-indications à l'utilisation de la phytothérapie

Le préjudice de la phytothérapie pour le cancer réside dans l'utilisation non autorisée et la signification psychologique exagérée des effets des herbes médicinales.

Journal d'un patient atteint de cancer. Partie 9. Effets secondaires de la radiothérapie.

Je vais énumérer à la fois tous les effets secondaires de la radiothérapie nasopharyngée, avec laquelle j'ai combattu et j'ai encore du mal:
1) glandes salivaires tuées, bouche sèche, incapacité à manger de la nourriture sèche. Quand je suis arrivé à "Lisod" trois mois plus tard et que j'ai posé des questions sur les glandes salivaires, le professeur a répondu avec joie: "Ça y est, nous les avons tués, maintenant ce sera toujours comme ça."
2) toutes les dents non couvertes de couronnes ont volé (la nécrose a commencé). Eh bien, qu'est-ce que les médecins ont dû recouvrir d'une plaque métallique pendant l'irradiation??
3) gorge et langue brûlées
4) les sensations gustatives modifiées, les fraises salées, le vin léger - le goût de l'alcool pur, etc..
5) candidose persistante de la gorge et de l'œsophage (et jusqu'aux poumons), non tuée par le flucanazole
6) brûlure du cou et fibrose étendue - formation de masse dense dans tout le cou
7) une perte de poids et un changement clair du métabolisme, vous pouvez manger toute la journée et ne pas aller mieux - eh bien, c'est plutôt un effet secondaire positif
8) mais à la suite d'une perte de poids, une hernie inguinale qui a rampé hors du sport
9) une goutte de leucocytes dans le sang
10) d'abord, les cheveux sont tombés (moustache, barbe, nuque), puis la moustache et la barbe ont commencé à devenir beaucoup plus épaisses qu'auparavant

Comme tout, je n'ai rien oublié.

Maintenant en ordre.

Je vais commencer par le point 3 - gorge et langue brûlées. Le premier ou les deux premiers mois, c'était mon principal problème. La gorge était sévèrement coupée, dans les profondeurs, dans la trachée, les caillots s'accumulaient constamment pour une raison inconnue, la langue brûlée faisait très mal. Pendant environ un demi-mois, j'ai continué à manger avec une sonde de gastrostomie et j'ai essayé de guérir ma gorge. Un tas de rinçages et de médicaments essayés n'a pas fonctionné. Et la plupart des pulvérisations pour la gorge sur l'alcool, et pour une gorge brûlée, ce n'était en aucun cas approprié. De plus, l'alcool est officiellement l'une des causes du cancer de la gorge. Les visites chez les oto-rhino-laryngologistes n'ont pas non plus aidé. L'Institut de radiologie est un médecin très responsable et assidu, mais très jeune. Les oto-rhino-larynogologues les plus expérimentés des polycliniques rémunérées ont fait un geste impuissant - «les effets secondaires post-radiothérapie ne sont pas notre profil». Je me souviens d'un jour difficile où j'ai fait le tour de la ville du matin au soir en voiture pour voir des médecins, puis des pharmacies, essayant de trouver le bon médicament, et à la fin, complètement épuisé par un mal de gorge et de la fatigue, j'ai perdu la concentration et j'ai eu un accident en centre-ville. l'avantage n'est pas sérieux. Mais il a fallu encore une heure pour rédiger l'Euro-protocole. Nous venons de terminer, avons parcouru une centaine de mètres et avons failli recommencer un accident, ce qui pourrait être beaucoup plus grave. Je conduisais très prudemment jusqu'à la prochaine pharmacie et chez moi, serrant les dents, réalisant que quelque chose n'allait pas avec moi.
Finalement, je suis allé voir un autre médecin ORL qui, après avoir regardé la liste de ce que j’essayais de traiter ma gorge, a dit que dans leur hôpital, ils n’avaient pas consommé autant de médicaments en un mois. Et il m'a conseillé. il suffit de commencer à manger naturellement, par la gorge, en supposant qu'une gorge sèche souffre, entre autres, de la remontée d'acide de l'estomac. J'ai commencé à manger (environ deux semaines après la fin de l'irradiation) et je me sentais vraiment mieux. Même si c'était encore très loin d'un état plus ou moins normal. Deux semaines plus tard, je suis allé chez le médecin ORL de Lisod (ils m'ont appelé), qui a fait une endoscopie de la gorge en quelques minutes et m'a dit que tout allait bien. Pour que tout soit aussi bien pour lui que pour moi à l'époque! Il ne m'a en fait donné aucun conseil pratique. Eh bien, en plus de sucer du beurre. Je ne me souviens pas combien de temps j'ai encore souffert avec ma gorge, mais très progressivement ma gorge s'est améliorée. Et des blessures à la langue aussi.

1 - glandes salivaires tuées. Lisod a dit que c'était pour toujours. D'autres médecins ont déclaré que la situation devrait s'améliorer progressivement, que la fonction des glandes principales tuées serait progressivement reprise par les auxiliaires. Il semble que ces derniers avaient raison. Mais au début, c'était très difficile. D'une manière ou d'une autre, je voulais essayer une tarte aux cerises dans la rue. En général, au début, j'étais attiré par toutes sortes d'aliments malsains. Mon rêve était d'ajouter des boulettes avec de la mayonnaise, des saucisses fumées. Ce que j'ai fait. Mais revenons à la tarte. J'ai commencé à le manger dans la rue et je ne pouvais pas l'avaler. Le mordu avec une masse coincée dans ma bouche, peu importe combien je le mâche. Je devais aller dans un café, commander du thé la bouche pleine et d'une manière ou d'une autre, le boire, me mettre de la nourriture en moi. Et il en va de même pour tout aliment non liquide. Je ne pouvais rien manger sans le boire. Surtout du pain, des noix. C'est aussi devenu plus facile très progressivement. Et aussi une sécheresse constante de la gorge, surtout la nuit. Cependant, l'eau potable n'a pas aidé. Humidifié et immédiatement séché à nouveau. Maintenant qu'un an et demi s'est écoulé, on peut dire que la formation de salive s'est presque rétablie, bien que, bien sûr, encore 60% de ce qu'elle était avant.

2 - dents volantes. Une dent a dû être arrachée. Les incisives inférieures ont toutes commencé à noircir aux extrémités et à la base. La nécrose a commencé. Je les ai traités chez le médecin et les ai recouverts de couronnes un an après la fin de l'irradiation. Et celui qui a été traité en parallèle avec moi (Andrey de Simferopol) a arraché un tas de dents six mois plus tôt. Il est plus jeune et ses dents non couvertes de couronnes se sont avérées plus grandes. Et finalement, il s'est cassé la mâchoire avec un rouleau. Aussi les conséquences - l'ostéoporose dans l'os.

4 - sensations gustatives modifiées. Eh bien, ce n'est pas la pire des choses. Bien que cela affecte l'appétit. Je me souviens qu'une fraise est apparue (six mois se sont écoulés depuis la fin de l'irradiation). Je l'ai acheté, j'essaye de le manger, ça ne va pas - une sorte de salé. J'essaie de boire de la bière ou du vin rouge, tout est faible en alcool - seulement le goût de l'alcool dans ma bouche. Je ne pouvais pas boire de café, je n'en sentais pas le goût. Eh bien, vous pouvez le supporter. Le reste de la nourriture semblait avoir un goût plus ou moins normal. Eh bien, au fil du temps, les sensations gustatives se sont pratiquement rétablies, de 90 pour cent. De plus, le café dessèche encore une gorge déjà sèche. Maintenant, je peux le boire, le goût est restauré, mais j'essaye de le boire moins souvent. Pas 3-4 tasses par jour comme avant. Je bois plus de tisane ou de tisane.

5 - candidose de la gorge et de l'œsophage. J'ai marché pendant un long moment, presque six mois, crachant un liquide visqueux blanc comme neige du fond de ma gorge, jusqu'à ce que je pense à remettre de la salive pour analyse. Candidose plus quelques autres microbes aérobies hautement nocifs. Après avoir contacté un gastro-entérologue, il a subi une endoscopie de l'œsophage et de l'estomac - candidose abondante dans l'œsophage. Il l'a traité plusieurs fois avec un succès variable. Non seulement des pilules pour la candidose, mais aussi une sorte d'immuno-injections. À la fin, je suis allé voir un gastro-entérologue privé, qui m'a conseillé un régime, un régime, boire des eaux alcalines, en libérant des gaz - "Borjomi" et autres, et en mâchant de la nystatine régulière dans la bouche pendant trois semaines. Il semble être moins toxique pour le foie. Après le premier cours, c'est devenu plus facile, il semble avoir passé. Puis il est revenu. Je l'ai répété, en m'inquiétant pour le foie (une consommation excessive de comprimés de candidose peut entraîner une cirrhose). D'une manière ou d'une autre, avec le temps, le problème a semblé disparaître. Je bois toujours "Borjomi" et autres.

6 - brûlure du cou et fibrose étendue. La brûlure a été guérie avec des onguents et du panthénol. Mais la fibrose persiste. Mais déjà seulement sous la mâchoire supérieure. Et au début, le cou ressemblait à celui d'une dinde, même la pomme d'Adam n'était pas visible. Le cou était comme celui de Krupskaya. Mais il s'est lentement dissipé. Et au début, il a péché sur la glande thyroïde. Je l'ai vérifié - tout va bien. Mais elle n'a pas travaillé pour Andrey.

7 - perte de poids et changements métaboliques. J'ai écrit plus d'une fois que j'avais perdu beaucoup de poids. Avant la maladie, il pesait 96 kg, avant le début de l'irradiation - 87 kg, après la fin - 74 kg. Ma taille est de 182 cm Une fois, j'ai voulu perdre du poids à 85 kg. Et puis une telle exagération. Avant, le jean était de la taille 34, maintenant j'en ai acheté un 30. Mais il y a un effet positif - les problèmes de pression ont disparu. Il craignait que le poids ne diminue davantage. Eh bien, je voulais aussi gagner jusqu'à 78 kg - mon poids en 10e année (j'ai lu quelque part l'opinion que c'était le poids optimal). Mais ici, ce n'était pas le cas! C'est vrai, j'ai abandonné le sucre, je mange un peu de farine. Mais tout le reste pouvait être mangé toute la journée, sans interruption, et le poids n'augmentait pas. Comme auparavant, il restait deux kilos de liquide la nuit. C’est un rêve anorexique. Mangez tout en kilos et ne vous améliorez pas. Le problème de poids m'a dérangé pendant plus d'un an. Parfois, en voyageant, lorsque je marchais beaucoup (jusqu'à 27 km par jour), le poids tombait à 71-72 kg. Au début, après l'irradiation, une connaissance a essayé de me mettre sur Herbalife. J'avais l'habitude de lui acheter des voiles et des mâts de planche à voile. Eh bien, c'était difficile pour moi de la refuser. Elle m'a mis dans leur bureau sur une échelle magique qui détermine non seulement le poids, mais aussi un tas de paramètres (pourcentage de graisse interne, etc.). C'est encore un mystère pour moi, comment est-ce? Eh bien, j'ai persuadé d'utiliser de la poudre pour le petit-déjeuner, du jus d'aloès et du gel d'aloès pour le cou. Ils mettent l'accent sur la nutrition sur un régime protéiné. Mais d'une manière ou d'une autre, je n'aimais pas vraiment prendre le petit déjeuner, diluer de la poudre chimique avec de l'eau, et je me suis lentement éloigné du sujet. Eh bien, qu'en est-il du poids? Le poids n'a commencé à augmenter légèrement qu'après un an et demi. Maintenant 77 kg et je suis absolument satisfait de ce poids et j'ai cessé de m'en soucier. Comme c'est continuellement toute la journée.

8 - hernie inguinale. Eh bien, c'est ça. Non seulement la graisse avait disparu, mais aussi le muscle. Y compris sur le ventre. Et, quand je me suis activement plongé dans la planche à voile au printemps, et même avec une voile lourde de 9 mètres carrés, après six gurneys j'ai soudainement eu une hernie inguinale. J'ai dû aller à la chirurgie et tomber de la planche à voile pendant deux mois.

9 - baisse des leucocytes. À la fin de l'irradiation, les leucocytes dans le sang ont chuté de façon spectaculaire. Au début, je faisais des tests sanguins toutes les semaines ou deux, mangeais du poulet et d'autres aliments qui pouvaient augmenter les globules blancs et les protéines dans le sang. Au début, les leucocytes se sont rétablis, puis ils sont retombés, en quelque sorte par vagues. Maintenant marqué sur ce.

Eh bien, à côté, il semble que tout.
Et donc je fais du sport (ski alpin, planche à voile), je suis allé en Croatie (Split et les îles) pendant une semaine, en Espagne pendant deux semaines (Madrid-Segovia-Toledo-Sevilla-Ronda-Cad is-Cordoba-Madrid), en Transcarpathie et en Italie (Mukachevo-Uzhgorod-Lvov-La Thuile (Aoste)) pendant près d'un mois. Je travaille (trois jours par semaine), principalement à distance. Faire des réparations à domicile.

10 - perte de cheveux. Il y avait des inconvénients temporaires avec la coupe de cheveux. Mais une moustache épaisse et une barbe ont commencé à pousser, ce qui n'était pas là avant l'irradiation. J'ai donc marché avec une moustache et une barbe espagnole pendant plus d'un an.

Phytothérapie pour le cancer. Herbes et recettes éprouvées

De nos jours, les herbes sont largement utilisées avec des médicaments pour de nombreuses maladies. Environ 400 d'entre eux ont des effets antitumoraux. Dans la phytothérapie qui accompagne le cancer, les plantes sont utilisées pour éliminer les toxines du corps, améliorer la circulation sanguine, augmenter le tonus des organes et normaliser le sommeil.

Règles importantes

Quelle est la particularité de ces agents pharmaceutiques "vivants"?

  1. Pour un effet cicatrisant, une sélection individuelle de la collection est nécessaire: non seulement en fonction du diagnostic, mais aussi pour un patient spécifique, en tenant compte de l'état général et de la pathologie concomitante.
  2. La consommation à long terme de plantes médicinales est importante: de plusieurs mois à plusieurs années. Après les avoir annulés, l'effet persiste pendant longtemps..
  3. Un changement constant de préparations à base de plantes est recommandé (prendre 21 jours avec des pauses) et une augmentation de la posologie (de 30 à 100 ml par prise).
  4. Les herbes puissantes doivent être utilisées selon les directives d'un phytothérapeute après avoir consulté un professionnel de la santé.

Table des plantes

Le tableau présente les plantes médicinales les plus couramment utilisées en mammologie et en oncologie gynécologique (citées sélectivement selon Yu. Zakharov avec des ajouts).

PlanteIndication
Assemblage coing / Assemblage Astragalus Juanchi / Assemblage Atractilodes en forme d'oeufMaladies oncologiques
AsterMétastases aux ganglions lymphatiques régionaux
Badan à feuilles épaissesLes fibromes de l'utérus, la tumeur d'Ehrlich, renforcent l'effet du cyclophosphamide et de la radiothérapie, antimétastatique
Petit assemblage de pervenche / assemblage de chaussons / assemblage de phacochère / assemblage de berce du CaucaseNéoplasmes malins
Velours de l'amourCancer du col utérin
Bouleau suspendu et communCancer de la peau, de l'utérus, des reins
Concombre éjaculeCancer de l'utérus
CiguëFibrome de l'utérus, cancer de la peau, mastopathie, adénome de la prostate
Airelle rouge communeEstomac, peau, cancer du sein
BasilicCancer de l'utérus, de l'estomac, du sarcome
Assemblage bruyère / Assemblage anémone chêne / Assemblage géranium rouge / Assemblage hypekoum de Brunona / Assemblage vaginal Girchovnik / Assemblage panaché GentianeNéoplasmes malins
AngéliquePoumons, cancer du col de l'utérus, fibromes utérins
Fraise sauvageFibrome de l'utérus, leucémie, carcinome du larynx
Zizifora assembléNéoplasmes malins
Souci des maraisCancer de l'estomac, de l'utérus
IrisCancer mammaire
Kirkazon com. assemblé / trèfle rouge assemblé / porteur de chèvre assemblé / maillot de bain assembléNéoplasmes malins
Actée à grappes noiresLeucémie, fibromes utérins, fibroadénomatose des glandes mammaires
CodonopsisCancer du col utérin
KozeletsSein
OrtieNéoplasmes malins, fibrome, fibromes
Krasavka, KrasodnevCancer mammaire
Assemblage Lespedeza / Bardane Large / Assemblage ButtercupNéoplasmes malins
Lotus aux noixCancer du col de l'utérus, autres tumeurs
Oignons bulbesCancer de l'utérus
ManchetteCancer de l'ovaire, de l'utérus, du sein
Menthe poivréeCancer de l'utérus
AulneCancer du sein, du pancréas, du duodénum, ​​de l'œsophage, de la gorge, de la langue, du pylore
Sac de bergerCancer de l'estomac, ulcères malins, fibrome utérin, ascite
Patrinia assemblé / Sapin assemblé / Platanus assemblé / Soc en forme de charrue assemblé / Pueraria poilue assembléNéoplasmes malins
TransgressionTumeurs de la rate, cancer du sein, polypes, lipome, ascite
LierreFibrome de l'utérus
Grand pailleCancer de la prostate, de l'utérus, de la peau, des carcinomes, des ulcères malins
Absinthe froideSarcome, cancers solides, leucémie, cancer du poumon et du sein
PurslaneSous forme de salade pour les patients affaiblis
Motherwort à cinq lamesFibromes de l'utérus
Rhubarbe TangutCancer du sein, estomac
radis noirDans la composition de la salade pour les patients cancéreux
RogozCancer du sein, autres tumeurs
camomille pharmaceutiqueCancer de l'utérus, papillomatose de la vessie
Teinture de l'assemblage de carthame / Assemblage de la colline de Solyanka / Assemblage du costus Saussureya / Assemblage de Sophora / Assemblage de desserts marécageux / Assemblage d'agitationNéoplasmes malins
BetteraveDans la composition de la salade pour les patients cancéreux
CéleriDans la composition de la salade pour les patients cancéreux
Tartare épineuxCancer de l'utérus (racine), cancer de la peau (herbe)
IfCancer du sein, de l'ovaire, du rectum, de la peau
CarviDans la composition de la salade pour les patients cancéreux
Ferula malodorante / Corydalis completAssemblé pour les néoplasmes malins
ChardonCancer de la peau, de l'utérus
saugeAdénocarcinome du sein, papillomatose de la vessie
Eleutherococcus épineuxPapillomatose laryngée, cancer du sein

Recettes

Je ne peux pas donner de recommandations claires pour la phytothérapie, c'est une question pour un herboriste. Mais si vous ne pouvez pas le trouver (et que vous ne trouverez pas un tel médecin à chaque étape), je vous donnerai plusieurs recettes éprouvées pouvant être utilisées pour les tumeurs des organes féminins.

Boire l'infusion d'herbe des champs (crapaud, punaises) avec inflammation des ovaires et cancer de l'utérus. Important! Le remède est contre-indiqué chez les femmes enceintes, car il peut entraîner une fausse couche..

Méthode de cuisson. 1,5 cuillère à soupe l. verser un verre d'eau bouillante sur des herbes médicinales séchées et laisser reposer 4 heures dans un récipient hermétiquement fermé, puis filtrer. Boire 1 c. après 3-4 heures (vous obtenez 4-5 fois par jour). La durée du traitement est de 21 jours par mois pendant trois mois.

Pour le cancer de l'utérus (même au stade de la décomposition des tissus gangréneux), un mélange d'agave, de miel et de vin rouge est recommandé.

Méthode de cuisson. 375 g d'agave broyé âgé de 3 à 5 ans (ne pas arroser 9 jours avant la coupe), 625 g de miel et 0,5 litre de vin rouge fort (16-18 degrés) dans un bocal en verre foncé, fermer hermétiquement et mettre au frais place pendant 5 jours. Prenez les 5 premiers jours pour 1 c. par jour, les jours suivants - 3 fois par jour une heure avant les repas, 1 cuillère à soupe. l. La durée du traitement est de 2-3 mois. Dans les premiers jours, un appétit inhabituel apparaîtra, c'est normal. Important! À risque de saignement gastro-intestinal, l'agave est contre-indiqué.

Les racines de la grande bardane et de la bardane en toile d'araignée sous forme d'infusion ou de décoction sont utilisées en interne pour la gastrite, les ulcères d'estomac, le cancer de l'utérus et de l'œsophage.

Utilisation de la pivoine (racine de Maryin) dans le traitement de l'érosion, du cancer de l'utérus et de l'estomac.

Méthode de cuisson. 1 cuillère à soupe. l. Versez les racines de pivoine séchées écrasées avec trois tasses d'eau bouillante, laissez reposer 30 minutes dans un récipient hermétiquement fermé. Prenez 1 cuillère à soupe. l. 10-15 minutes avant les repas 3 fois par jour. Le cours du traitement 21 jours par mois pendant deux à trois mois.

Une décoction de pommes de terre renforcera le système immunitaire et aidera à résister à une maladie grave.

Méthode de cuisson. Lavez 1 kg de pommes de terre non pelées avec une brosse à dents, retirez les "yeux", versez 6 litres d'eau salée et faites cuire 3 heures à feu très doux sous un couvercle fermé. Après le bouillon, égouttez dans un bol séparé et les pommes de terre bouillies dans leurs uniformes. Ajouter le bouillon égoutté à la purée et bien mélanger. Laissez reposer toute la nuit et le matin, versez le liquide décanté recueilli par le haut dans un plat propre. Buvez-le pendant 3 cuillères à soupe. l. 3 fois par jour entre les repas. La durée du traitement est de 65 jours.

Propolis sous forme pure ou avec de l'huile, du miel, du lait, de l'alcool, à prendre par voie orale pour les tumeurs malignes des organes internes, y compris si le patient a été exposé à des radiations. La propolis et ses préparations suppriment les cellules cancéreuses pendant longtemps, favorisent l'activité des cellules normales et rétablissent l'état normal du corps. Prenez de la propolis pure 5 à 7 g, mâchez longtemps, puis avalez 3 à 5 fois par jour une heure avant les repas. La durée du traitement est de 21 jours par mois, en tenant compte de la portabilité - jusqu'à 6 mois.

La propolis peut être utilisée pour fabriquer 15% d'huile de propolis.

Méthode de cuisson. Porter à ébullition 1 kg de beurre (non salé) dans un bol en émail, retirer du feu. Mettez 160 g de propolis, pelée et écrasée à la râpe fine, dans l'huile chaude. Remuez le mélange pendant 30 minutes à une température de 80 degrés jusqu'à ce qu'il refroidisse complètement pour obtenir une masse homogène. Prenez 1 cuillère à soupe. l. 0,5 tasse de lait chaud ou d'eau bouillante 3 à 5 fois par jour avant les repas.

Collection Anticancer

Pour les tumeurs malignes du système digestif, du sein et de l'utérus, une collection anti-oncologique de médecine chinoise peut être utilisée comme une aide:

1) aconite de Fischer - 16,5 g;

2) pivoine blanche, rhizome - 10 g;

3) angélique, racines - 10 g;

4) gingembre, rhizome - 10 g;

5) clou de girofle d'eugenia, bourgeons - 3,3 g;

6) bardane Saussurea - 3,3 g.

Méthode de cuisson. Trempez les tubercules d'aconit dans l'eau bouillante et laissez cuire 2 heures. Ajoutez ensuite 300 ml d'eau chaude au bouillon et ajoutez toutes les autres plantes. Faites cuire encore 30 minutes. Passer à travers une étamine. Lors de la préparation de la collection, n'utilisez pas d'outils et d'ustensiles en métal.

La collection est prise dans ½ verre 3 fois par jour. La durée du traitement est de 21 jours par mois, en tenant compte de la portabilité - jusqu'à 6 mois.

Collection anti-lymphatique

Avec la lymphogranulomatose, ainsi qu'avec tous les types de tumeurs des ganglions lymphatiques, y compris les métastatiques, vous pouvez essayer la recette de médecine traditionnelle suivante pour soulager la maladie:

1) jeunes branches de sapin avec des brindilles - 1 kg;

2) racines de framboises forestières - 0,5 kg;

5) eau bouillie - 1 verre.

Méthode de cuisson. Rincez et séchez les pousses et les racines. Mettez le tout dans un bocal en verre: une couche de plantes, une couche de sucre ou de miel. Ajoutez un verre d'eau bouillante. Insistez pendant la journée dans un endroit sombre et chaud. Ensuite, mettez le pot dans un bain-marie (dans une casserole d'eau bouillante) et laissez-le agir pendant 30 minutes. Après cela, insistez encore deux jours. Égouttez le jus cramoisi brillant.

Prenez le remède pendant 10 à 12 jours, 1 c. 5 fois par jour, adultes - 1 cuillère à soupe. l. 4-5 fois par jour avant les repas. Ensuite, faites une pause de 10 à 12 jours et répétez le traitement.

Lisez l'article suivant: Quels aliments aideront à traiter le cancer.

Toutes les photos sont prises comme des illustrations à partir de sources Internet ouvertes.

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram, groupes Facebook, VK, OK et restez au courant des dernières nouvelles! Seulement des vidéos intéressantes sur notre chaîne YouTube, rejoignez!

Article Précédent

Anatomie du foie