Principal
Ostéome

Fibrome de l'utérus: traitement, symptômes, chirurgie, remèdes populaires

Les fibromes utérins sont l'une des maladies gynécologiques les plus courantes. Il est à noter que cette pathologie se retrouve chez les jeunes femmes en âge de procréer, dans environ 20% des cas, et plus une femme vieillit, plus le risque de cette maladie est élevé..

Chez les femmes de moins de 20 ans, le fibrome est diagnostiqué dans 20%, à l'âge de 20 à 30 ans, une tumeur se développe dans 30%, et jusqu'à 40 ans, on la retrouve dans 40%. Il existe également un lien entre les fibromes et la race d'une femme; chez les représentants de la race négroïde, la maladie survient plus souvent que chez les Européens.

Qu'est-ce que le fibrome utérin

Le fibrome de l'utérus, comme le myome ou les fibromes de l'utérus, sont des néoplasmes bénins qui proviennent du tissu musculaire de l'organe et ne diffèrent que par leur structure histologique.

Ainsi, le fibrome utérin est une tumeur formée par le tissu conjonctif, ce qui lui donne de la densité (les fibromes sont plus élastiques que les fibromes). Les tumeurs fibreuses ou fibromes, en plus de l'utérus, peuvent se développer dans d'autres organes: ovaires, glandes mammaires, peau. La taille de la tumeur ne peut dépasser quelques millimètres ou atteindre 30 cm.

Classification des tumeurs fibroïdes

Le fibrome de l'utérus peut être unique ou multiple. Lorsqu'il y a un nœud, en règle générale, il atteint une taille considérable, ils parlent de fibromes nodulaires de l'utérus. Le nœud fibreux est situé dans la pseudocapsule du tissu conjonctif. Dans le cas de plusieurs nodules, ils parlent de plusieurs fibromes utérins.

La paroi utérine se compose de trois couches. La couche la plus épaisse est celle du milieu, représentée par des muscles lisses (myomètre). À l'extérieur, l'utérus est recouvert d'une membrane séreuse (la couche interne du péritoine) - cette couche est appelée périmétrie. La couche interne est représentée par une membrane muqueuse (constituée d'épithélium) et s'appelle l'endomètre. En fonction de l'emplacement de la formation ressemblant à une tumeur, les types de fibromes suivants sont distingués:

  • fibrome intramural (interstitiel) - la formation se développe dans la couche musculaire et se produit dans 70% des cas de tumeurs fibroïdes;
  • fibrome sous-muqueux (sous-muqueux) - se développe à l'intérieur de la cavité utérine, est situé sous l'endomètre et est observé dans 22 à 30% de toutes les tumeurs fibroïdes (le fibrome sous-muqueux entraîne une déformation de la cavité utérine et se distingue par des symptômes vifs: saignements, contractions de type douleur);
  • fibrome sous-séreux - dans ce cas, la tumeur commence à se développer vers l'extérieur, sous la membrane séreuse;
  • fibrome de la tige - en tant que type de tumeur sous-séreuse, dans laquelle une jambe apparaît (dans certains cas, assez longue) et peut être compliquée par une flexion ou une torsion de la jambe, accompagnée d'une douleur intense;
  • fibrome intraligamentaire ou interconnectif - situé entre les feuilles du ligament utérin large;
  • le fibrome parasite est rare et se caractérise par une fixation aux organes voisins, par exemple au col de l'utérus. Le fibrome cervical est présent dans 5% de toutes les tumeurs fibroïdes.

En fonction de l'examen histologique, on distingue les morphotypes fibroïdes suivants:

  1. simple - la tumeur se développe lentement, il n'y a pas de processus prolifératif;
  2. prolifération - activité accrue de la division cellulaire, caractérisée par une croissance rapide, le nombre de mitoses pathologiques atteint 25%, mais il n'y a pas de cellules atypiques;
  3. pré-sarcome - de nombreux foyers d'atypie sont détectés.

Les causes du fibrome

Actuellement, les causes des fibromes utérins ne sont pas définies avec précision, bien qu'il existe un lien avec des changements hormonaux dans une prédisposition génétique.

Il est à noter que le fibrome utérin ne se développe jamais chez les filles avant la puberté et chez les femmes ménopausées. Dans le mécanisme de développement de la tumeur, les fluctuations des œstrogènes et de la progestérone jouent un rôle, ce qui augmente le nombre de divisions cellulaires dans la formation. Mais même en présence des deux conditions, une tumeur fibrome de l'utérus ne se développe pas toujours.

Certains facteurs prédisposants ont été établis qui "stimulent" le début de l'éducation:

  • formation tardive de la fonction menstruelle;
  • avortement artificiel et spontané;
  • première naissance à 30 ans ou plus;
  • manipulations intra-utérines (installation et retrait du DIU, hystéroscopie);
  • accouchement compliqué par une inflammation utérine;
  • utilisation à long terme de contraceptifs oraux combinés;
  • maladies inflammatoires chroniques de l'utérus et des appendices;
  • dysfonctionnement hormonal des ovaires;
  • vie sexuelle rare ou absence de vie sexuelle;
  • obésité ou surpoids;
  • mode de vie sédentaire;
  • Diabète;
  • pathologie thyroïdienne;
  • maladies du système cardiovasculaire (hypertension);
  • stress;
  • phlébévrysme;
  • maladie fibrokystique du sein.

Symptômes

Selon les statistiques, seule une femme sur quatre avec des fibromes utérins présente des symptômes cliniques. Le tableau clinique d'une tumeur fibrome dépend de nombreux facteurs. Premièrement, à partir de l'âge de la femme et de l'âge de sa tumeur. Deuxièmement, à partir de l'emplacement des nœuds fibreux, de leur nombre, de la direction de la croissance et du fond prémorbide. Et, bien sûr, de la présence de maladies gynécologiques et somatiques concomitantes.

Les principaux signes de cette pathologie comprennent la douleur, les irrégularités du cycle avec saignement utérin, l'infertilité et la perturbation du travail des organes voisins..

Saignement utérin

Le fibrome de l'utérus provoque la prolifération de l'endomètre, ce qui conduit souvent à son hyperplasie. Aux premiers stades du développement des fibromes, les irrégularités menstruelles se manifestent sous la forme de menstruations prolongées abondantes (ménorragie), ce qui oblige la patiente à consulter un médecin..

Au fur et à mesure que la tumeur progresse, ces troubles deviennent plus prononcés et des saignements acycliques (métrorragie) s'y ajoutent. La perte de sang chronique entraîne une anémisation de la femme, qui s'accompagne de fatigue et de faiblesse, de vertiges et de pâleur de la peau et des muqueuses.

La nature des saignements menstruels dépend de la localisation des nœuds fibreux dans la paroi utérine. Dans le cas de la localisation sous-séreuse des ganglions fibreux à 50% ou plus, les femmes ont des menstruations modérées. Avec la disposition interstitielle des nœuds chez la plupart des patientes, les menstruations deviennent abondantes. Et dans le cas des fibromes sous-muqueux de l'utérus, les menstruations deviennent abondantes et prolongées et, après un certain temps, douloureuses déjà aux premiers stades du développement de la tumeur. À mesure que le nœud sous-muqueux se développe, un saignement acyclique est ajouté en raison de la capture d'une grande zone de la cavité utérine.

De plus, la durée et l'augmentation du volume de la perte sanguine dans le cas des fibromes interstitiels et sous-muqueux sont dues à une diminution du tonus utérin et à une violation de sa fonction contractile. En outre, la nature des saignements utérins est influencée par les changements nécrotiques en cours dans les ganglions fibreux. L'expansion des veines utérines contribue également à la violation de la fonction menstruelle..

La nature de la douleur dans les fibromes utérins est déterminée par la localisation des ganglions et leur taille. Si la tumeur est volumineuse, il existe une forte probabilité de malnutrition dans le nœud, qui s'accompagne de changements dégénératifs. La malnutrition aiguë de la tumeur s'accompagne d'un tableau clinique d'un abdomen aigu. La température corporelle augmente (jusqu'à 39 et plus), les douleurs deviennent aiguës et insupportables, des symptômes d'irritation du péritoine apparaissent, dans le test sanguin général, une accélération de l'ESR et une leucocytose est notée. Si l'effet du traitement conservateur des fibromes utérins est absent, une opération urgente est effectuée.

Le syndrome de la douleur chez les patients atteints de fibrome a une origine et un caractère différents. En règle générale, les patients se plaignent de douleurs dans le bas-ventre et dans la région lombaire. Avec le fibrome sous-séreux et interstitiel, des douleurs constantes sont observées, associées à un étirement du péritoine. Douleur intense et prolongée due à la croissance rapide du nœud.

Si la tumeur fibrome est volumineuse et caractérisée par une croissance lente et progressive, une douleur persistante douloureuse ou tiraillante survient tout au long du cycle.

Le fibrome sous-muqueux est caractérisé par des crampes douloureuses pendant la menstruation et indique une tumeur de longue date. Si le nœud fibreux est situé sur la paroi antérieure de l'utérus, une douleur est donnée à la vessie. Et lorsque le nœud est localisé sur la paroi utérine postérieure, ils irradient dans le rectum.

Dans le cas d'une tumeur intraligamentaire, une douleur survient dans la région cervicale, qui est associée à la pression de la tumeur sur le plexus nerveux, localisée dans l'orifice interne du col de l'utérus.

Perturbation du travail des organes apparentés

Avec une taille importante de tumeurs fibroïdes, en particulier avec un fibrome intraligamentaire, les uretères sont comprimés et enfreints, ce qui conduit à l'expansion du système pyelocaliceal et à l'hydronéphrose rénale. Si le nœud fibreux appuie sur la vessie, la miction augmente.

Lorsque le nœud fibreux est localisé sur la paroi postérieure de l'utérus, le gros intestin est comprimé, ce qui s'accompagne de flatulences et de constipation. Des difficultés de défécation et des douleurs apparaissant au cours du processus sont observées avec l'emplacement postérieur des nœuds. Il est également possible de ressentir de la douleur pendant les rapports sexuels..

Infertilité

Avec les fibromes utérins, 30% des patients ont une infertilité primaire. L'incapacité de tomber enceinte est due à des troubles hormonaux à l'origine de la tumeur. En outre, l'infertilité peut être causée par l'emplacement des nœuds fibreux. Par exemple, si les nœuds chevauchent l'embouchure des trompes de Fallope, les chances de conception sont considérablement réduites. Avec une tumeur sous-muqueuse, il devient impossible d'implanter un ovule fécondé ou de poursuivre le développement de l'embryon.

Grossesse avec des fibromes

Le fibrome utérin est-il dangereux pendant la grossesse? Il est difficile de répondre sans équivoque. Comme déjà noté, en présence de cette maladie, des problèmes de conception et d'implantation sont possibles. Si la taille de la tumeur est petite, la grossesse se déroule généralement sans complications. Mais les fibromes utérins peuvent augmenter pendant la gestation, bien qu'après l'accouchement, ils reviennent à leur taille d'origine..

Les tumeurs fibroïdes de taille considérable, en particulier la sous-muqueuse, affectent négativement le déroulement de la grossesse. Le nœud occupe la majeure partie de la cavité utérine, ce qui ne permet pas au fœtus de se développer pleinement. Avec la taille des fibromes utérins de 10 semaines ou plus, il existe une forte probabilité de fausse couche tardive ou de naissance prématurée..

De plus, les gros nodules contribuent à un positionnement anormal du fœtus, ce qui complique à la fois la grossesse et l'accouchement. Avec la localisation cervicale de la tumeur, un obstacle à la naissance de la tête fœtale est créé et le risque de saignement pendant l'accouchement augmente. Par conséquent, avec de grosses tumeurs, la grossesse se termine généralement par un accouchement chirurgical..

Diagnostique

Le diagnostic commence par une histoire approfondie et des plaintes du patient. Lors d'un examen gynécologique, un utérus hypertrophié est palpé, avec une surface tubéreuse et dense. L'examen initial ne permet pas de différencier les fibromes des fibromes ou des sarcomes, le médecin vous prescrira donc un examen supplémentaire:

Échographie pelvienne

L'examen échographique est une méthode de diagnostic hautement informative et fiable et dans 96% permet de confirmer / identifier le fibrome, la taille des ganglions et leur nombre, la localisation et le schéma de croissance, la déformation de la cavité utérine.

Hystérosalpingographie

L'introduction de contraste dans la cavité utérine et les trompes de Fallope permet d'évaluer l'état de l'endomètre, d'identifier les ganglions sous-muqueux et leurs tailles, de déterminer la taille et la déformation de la cavité utérine, la perméabilité des trompes de Fallope et la présence d'un obstacle dans leur bouche.

Hystéroscopie

Cette méthode vous permet de voir la membrane muqueuse de l'utérus, de déterminer le fibrome sous-muqueux, même de petite taille. S'il y a des zones suspectes de la membrane muqueuse, un morceau de tissu est prélevé (biopsie) avec un examen histologique ultérieur. Le fibrome interstitiel est défini comme un renflement sur la paroi de l'utérus et est lisse et de couleur rose pâle.

CT et IRM

L'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur est réalisée dans le but de confirmer définitivement la maladie et d'exclure le sarcome utérin ou le fibrome ou le cystome ovarien (dans le cas d'un nœud sous-séreux).

Laparoscopie diagnostique

Elle est réalisée dans les cas difficiles, lorsqu'il n'est pas possible de distinguer une tumeur fibrome de l'utérus d'une formation ovarienne ressemblant à une tumeur.

Traitement

Comment traiter les fibromes utérins? Les tactiques de traitement sont déterminées par la taille et la localisation de la tumeur et la durée de la maladie, la présence / l'absence de manifestations cliniques, la pathologie concomitante, le désir de la patiente de devenir enceinte et une croissance rapide ou son absence (on parle de croissance rapide lorsque les fibromes augmentent en 12 mois de 4 semaines ou plus).

Un traitement conservateur

Le petit fibrome utérin (5-6 semaines) n'a pas besoin de traitement. Dans ce cas, une observation dispensaire est recommandée (examen gynécologique tous les 3 mois et échographie tous les ans).

Un traitement conservateur est prescrit dans les situations suivantes:

  • la taille de l'utérus ne dépasse pas 12 semaines;
  • évolution asymptomatique (pas de ménorragies et de métrorragies, syndrome de douleur mineure);
  • le désir d'une femme de tomber enceinte;
  • il existe des contre-indications pour une intervention chirurgicale;
  • nœud sous-séreux sessile et fibrome interstitiel.

Le traitement conservateur est basé sur l'hormonothérapie:

Dérivés androgènes

Ce groupe de médicaments supprime la sécrétion de gonadotrophines par l'hypophyse et, dans les ovaires, réduit la production d'œstrogènes (danazol, gestrinone).

Gestagens

Ces médicaments normalisent la croissance de l'endomètre en cas d'hyperplasie. L'efficacité des gestagènes dans le traitement des tumeurs fibroïdes est faible et ils sont prescrits pour les petits ganglions, qui s'accompagnent de processus endométriaux hyperplasiques (norkolut, dyufaston et matin).

Système hormonal intra-utérin

Le stérilet «Mirena», lorsqu'il est inséré dans la cavité utérine, commence à libérer l'hormone lévonorgestrel, qui inhibe la croissance des fibromes et complète l'effet contraceptif du dispositif intra-utérin.

Contraceptifs oraux combinés

La réception de COC est recommandée en cas de petits fibromes. Ils normalisent la teneur en œstrogènes et en gestagènes, réduisent les pertes de sang menstruelles (Janine, Yarina, Regulon).

Analogues GnRG

Les médicaments de ce groupe (zoladex, busériline) provoquent une hypoestrogénie. En réduisant la teneur en œstrogènes, l'apport sanguin à l'utérus, en particulier aux ganglions fibroïdes, diminue, ce qui contribue à réduire leur taille. Ces médicaments ont un effet temporaire et sont prescrits 3 mois avant l'opération..

En outre, il est conseillé aux patients d'adhérer à un certain régime alimentaire contenant des protéines de haute qualité et des aliments riches en fer. En parallèle, des préparations de fer et des sédatifs sont prescrits; pour soulager la douleur, il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (indométacine, nise) et des analgésiques.

Chirurgie

L'opération dans le cas de fibromes utérins est réalisée dans les situations suivantes:

  • gros fibrome (plus de 12 semaines);
  • une augmentation rapide de la taille de l'utérus (de 4 semaines ou plus par an);
  • échec du traitement conservateur;
  • symptômes sévères (douleur, saignement, conduisant à une anémie, perturbation des organes adjacents);
  • malnutrition (nécrose) du nœud;
  • nœud sous-séreux sur le pédicule, et dans le cas de sa torsion - une opération d'urgence;
  • localisation sous-muqueuse du nœud fibrome, le nœud "naissant";
  • localisation cervicale des fibromes;
  • hyperplasie endométriale, adénomyose ou autres tumeurs du tractus génital sur fond de fibromes utérins.

Le traitement chirurgical dépendra tout d'abord de la localisation du nœud fibrome et des propriétés de la tumeur. Le désir de la femme de maintenir la fonction reproductrice et la présence d'une pathologie gynécologique concomitante sont également pris en compte. La présence de fibromes utérins ne signifie pas toujours l'ablation de l'organe. En règle générale, des chirurgies peu invasives sont réalisées:

Myomectomie transhystéroscopique

Une intervention chirurgicale similaire est réalisée avec la localisation sous-muqueuse du nœud fibrome. Son retrait mécanique (dévissage), électrochirurgical ou laser est possible.

Myomectomie laparoscopique

Les fibromes sous-séreux et intramuraux sont éliminés par voie laparoscopique. Dans le cas de l'emplacement du ou des nœuds dans l'épaisseur du myomètre, ils sont énucléés (exfoliés) de la paroi musculaire et, dans le cas d'un nœud sous-séreux, la formation est supprimée avec la jambe. Une telle opération vous permet de sauver l'utérus, ce qui est particulièrement important chez les femmes en âge de procréer (non seulement les menstruations sont préservées, mais aussi la capacité de mener une grossesse).

Embolisation des artères utérines

L'essence de l'opération est d'injecter des substances dans les artères utérines (morceaux d'éponge en gélatine ou particules d'alcool polyvinylique), qui perturbent la circulation sanguine dans les artères, ce qui conduit à leur occlusion (fermeture) et à l'arrêt de la croissance du nœud.

Ablation par ultrasons ou FUS

Le nœud est évaporé par échographie haute fréquence, la procédure est surveillée sous IRM.

Le traitement chirurgical radical consiste en l'ablation de l'utérus - hystérectomie et est réalisé sur des patients présentant des fibromes multiples et volumineux et qui ne souhaitent pas préserver la fonction reproductrice.

Options d'hystérectomie possibles:

Amputation utérine supravaginale

Elle peut être réalisée à la fois par voie laparoscopique et par voie laparotomique. Et aussi par le vagin. Avec l'amputation utérine, le col de l'utérus et le moignon utérin sont préservés.

Extirpation de l'utérus

Les deux approches laparoscopique et laparotomie sont également possibles. L'utérus est retiré avec le col de l'utérus.

La défondation de l'utérus

Il consiste à retirer le fond de l'utérus. Une telle opération est appelée semi-radicalaire. Après la défundation, le reste de l'organe fonctionne comme avant..

Traitement avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires qui sont utilisés pour les fibromes utérins sont généralement des traitements à base de plantes. La phytothérapie est utilisée en complément du traitement principal du traitement médicamenteux et uniquement avec l'approbation d'un médecin. La phytothérapie inhibe la croissance des fibromes, réduit la gravité des symptômes (saignements, douleurs), a un effet anti-inflammatoire et résorbant:

Chélidoine

Préparez une teinture de chélidoine à base de vodka, qu'ils commencent à prendre avec une goutte, en ajoutant une à la fois chaque jour. Buvez la teinture dans un cours jusqu'à ce que le nombre total de gouttes atteigne 35.

fraise

La plante entière est utilisée dans son ensemble (feuilles, tiges, racines et fleurs). Les fraises sont brassées comme du thé et bu au lieu d'un autre liquide..

Pignon de pin

Une teinture de coquilles de noix de pin est préparée et prise dans une cuillère à café trois fois par jour pendant une semaine. Ceci est suivi d'une pause de 7 jours et le cours est répété (jusqu'à 6 fois).

Ortie

L'infusion d'ortie (une cuillère à soupe de matières premières sèches est brassée avec un litre d'eau bouillante) aide à réduire les saignements, pris un demi-verre trois fois par jour.

Fleurs de pomme de terre

Les fleurs de pommes de terre séchées (1 cuillère à café) sont versées avec un verre d'eau bouillante et infusées pendant la nuit. Prenez une infusion d'un quart de tasse trois fois par jour pendant un mois. Après 2 mois, le cours de traitement est répété.

Graines de lin

Une décoction de graines de lin est préparée, prise trois fois par jour, 100 ml de décoction pendant 15 jours.

Bouillon de carottes

Versez de l'eau bouillante sur le dessus des carottes et faites bouillir à feu doux pendant 5 minutes. Pris un demi-verre trois fois par jour.

Jus de pomme de terre

Tous les jours, le matin, buvez le jus d'une pomme de terre fraîchement pressé pendant 30 jours.

Question Réponse

Les complications dépendent de l'emplacement de la tumeur fibrome. La torsion des jambes du nœud sous-séreux est possible, ce qui perturbe la nutrition, ce qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate. La nécrose des ganglions interstitiels ou sous-muqueux n'est pas exclue, dont la clinique procède à une image de «l'abdomen aigu» et nécessite également une intervention chirurgicale urgente. Si le nœud fibrome est situé sous la muqueuse, il peut naître, accompagné de crampes et de saignements.

La myomectomie conservatrice permet de préserver la fonction reproductrice et la grossesse survient dans 40 à 60% des cas.

Non, le risque de dégénérescence des fibromes utérins en cancer est très faible et ne dépasse pas 1%.

La prophylaxie spécifique des fibromes et des fibromes utérins n'existe pas. Mais les facteurs de provocation doivent être exclus, notamment de nombreux avortements, l'utilisation incontrôlée de pilules contraceptives orales, l'inflammation des appendices et de l'utérus. Vous devez mener une vie saine, abandonner les mauvaises habitudes, lutter contre le surpoids, consulter régulièrement un gynécologue et subir une échographie des organes pelviens chaque année..

Ne pas. Toutes les femmes ayant subi une myomectomie conservatrice sont inscrites auprès d'un gynécologue jusqu'à la ménopause. Pendant l'opération, seuls les nœuds visibles à l'œil sont supprimés, de sorte que l'apparition de nouveaux nœuds et leur croissance sont possibles..

Fibrome et fibromes utérins Quelle est la différence

Temps de lecture: min.

De nombreuses femmes confrontées à une pathologie gynécologique sous la forme de leurs propres diagnostics se posent la question "en quoi le myome diffère-t-il des fibromes utérins?".

Nom du servicePrix
Stock! Consultation initiale avec un reproductologue et échographie0 frotter.
Consultation répétée avec un reproductologue1 900 frotter.
Consultation primaire avec un reproductologue, Ph.D. Osina E.A..10 000 RUB.
Hystéroscopie22 550 rbl.
Expert gynécologique en échographie3 080 RUB.
Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (1 catégorie de complexité)65 500 roubles.
Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (2 catégories de complexité)82 200 frotter.
Programme de santé des femmes après 40 ans31 770 RUB.

Quelle est la différence entre les fibromes et les fibromes utérins?

Le myome utérin est un néoplasme bénin émanant de la couche intermédiaire de l'utérus - le myomètre, et cette formation se compose de fibres musculaires. C'est la structure musculaire qui se caractérise par un myome, le fibrome utérin se compose de la plupart de ses éléments stromaux - il a une structure de tissu conjonctif.

Les facteurs pathogéniques et étiologiques de l'une et de l'autre tumeur sont les mêmes. Ceux-ci incluent des troubles de la sphère hormonale du corps féminin, des maladies inflammatoires des organes reproducteurs, souvent causées par des infections transmises lors de rapports sexuels, des avortements médicamenteux avec invasion de la cavité utérine, et l'avortement lui-même est un énorme stress hormonal pour le corps féminin, sur fond dans lequel de telles conditions pathologiques peuvent se former.

Quelle est la différence entre les fibromes et les fibromes utérins?

Les fibromes ont une consistance plus douce, de sorte que leur croissance est plus économe pour l'utérus que la croissance d'une formation appelée myome utérin fibreux, qui, avec sa progression significative, peut délaminer les tissus et pénétrer grossièrement dans les couches sous-muqueuses ou sous-séreuses de l'organe reproducteur féminin..

Fibrome - fibromes utérins: symptômes

Les manifestations cliniques de ces deux formes nosologiques similaires sont très similaires et ce n'est que par la symptomatologie qu'il est difficile de différencier le type de néoplasme dans l'épaisseur de l'utérus. Parmi les symptômes, il y a des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, aggravées pendant les saignements menstruels, une augmentation du volume de perte de sang pendant la menstruation, qui peut provoquer une anémie chez la femme. Selon le dernier diagnostic, des symptômes de diminution de l'hémoglobine dans le sang peuvent s'ajouter: une sensation de faiblesse, de fatigue et de malaise. Le fibrome est une tumeur élastique plus résistante, il met donc plus de pression sur les organes adjacents. Peut provoquer à la fois des phénomènes dysuriques et un trouble du passage des matières fécales dans les intestins.

Techniques diagnostiques et critères pour ces deux types de néoplasmes.

Comme toute tumeur de l'utérus, si elle est de taille moyenne et située plus près de la membrane séreuse, elle peut être diagnostiquée par palpation bimanuelle de l'utérus. Avec lui, le médecin effectuant cette manipulation peut détecter la formation d'une consistance élastique serrée ou d'une consistance élastique molle à la surface de l'utérus. Dans le premier cas, cette caractéristique correspond au fibrome, et le second au myome..

Lors de l'examen échographique, également, examinant le fibrome et le myome, il reçoit des indicateurs assez différents de l'échogénicité de ces formations, ce qui explique pourquoi ces tumeurs diffèrent..

En outre, la méthode de résonance magnétique ou de tomodensitométrie établira également assez précisément le type de tumeur.

L'examen histologique est très important pour exclure la pathologie oncologique, car les fibromes utérins sont moins sensibles à la malignité que les fibromes.

Fibrome et fibromes utérins: quelle est la différence de traitement

Dans le traitement de ces deux néoplasmes, il existe des différences significatives. A savoir, une caractéristique distinctive des fibromes est sa bonne réponse à l'hormonothérapie. Ces néoplasmes se développent rapidement avec un déséquilibre hormonal et régressent également rapidement lorsqu'ils sont normalisés à l'aide de médicaments hormonaux. Les fibromes ne donnent pratiquement aucune réponse à une telle thérapie. Par conséquent, dans la tactique de leur prise en charge, l'observation est notée avec les petites tailles de la tumeur, et avec les grandes et l'apparition de symptômes, il est habituel de choisir un traitement chirurgical afin d'éliminer le néoplasme.

Fibrome de l'utérus: symptômes et traitement

Le fibrome de l'utérus est un néoplasme bénin qui comprend les tissus conjonctifs. Le corps de la tumeur en diamètre peut atteindre trente centimètres. Souvent, le fibrome n'est pas malin, cependant, chez 3% des patients, il a subi un processus de dégénérescence en une tumeur maligne.

Malgré le pronostic favorable concernant le traitement des fibromes, de nombreuses femmes ont peur de ce diagnostic, car pendant de nombreuses années au cours de la chirurgie, le fibrome a été retiré avec l'utérus. Cette méthode de traitement de la maladie a privé une femme de la possibilité d'avoir un enfant. Si l'organe d'une femme n'a pas été amputé afin de préserver sa fertilité, et après un certain temps il y a eu une rechute, l'utérus sera enlevé.

Les méthodes modernes de traitement, en particulier si elles sont commencées aux premiers stades de la manifestation de la maladie, peuvent influencer le développement de la tumeur, empêchant sa malignité.

Raisons de développement

Les causes des tumeurs fibroïdes de l'utérus ne sont pas formulées avec précision, mais le lien de son apparition avec les fluctuations hormonales et l'hérédité a été noté..

Ainsi, les filles ne souffrent pas de fibrome avant la puberté et les femmes en ménopause, et s'il est détecté dans cette dernière, alors il existait probablement avant la ménopause et était asymptomatique. Pendant la grossesse, la croissance tumorale peut augmenter, et après l'accouchement, le fibrome retrouve sa taille d'origine. Ce fait parle également du rôle incontestable des hormones du corps féminin dans le développement de la maladie..

Parmi les facteurs prédisposants figurent:

  1. Formation tardive de la fonction menstruelle;
  2. Avortements fréquents et manipulations intra-utérines;
  3. Absence d'accouchement à l'âge de 30 ans;
  4. Prise à long terme et incontrôlée de contraceptifs hormonaux contenant un composant œstrogénique;
  5. Maladies inflammatoires chroniques du tractus génital;
  6. Pathologie d'autres organes - obésité, diabète, hypertension, etc..

Habituellement, le fibrome se développe sous la forme d'un seul nœud dense - la forme nodale de la tumeur, bien qu'une croissance diffuse dans l'épaisseur de la paroi utérine soit également possible. La taille varie de quelques millimètres à 2-3 cm, mais elle peut être plus grande - jusqu'à 20 cm de diamètre.

Fibrome et fibromes: quelle est la différence?

Les Directives nationales pour les gynécologues définissent les fibromes comme un proliférat sensible aux hormones bénignes composé de cellules anormales dans l'utérus. Myome, léiomyome, fibromes - tous ces termes sont déclarés comme synonymes. Dans la classification internationale des maladies, les fibromes et les fibromes vont ensemble sous le code D25. En pratique clinique, n'importe lequel de ces termes est autorisé. Pour plus de commodité, il est possible de désigner toutes ces formations utérines comme léiomyofibromes.

La seule différence entre les fibromes et les fibromes est la composition des cellules tumorales. Les néoplasmes conditionnels peuvent être divisés en trois groupes:

  • Le myome est une tumeur constituée principalement de cellules musculaires;
  • Fibromes - une formation dans laquelle le muscle et le tissu conjonctif sont présents en quantités approximativement égales (ou même avec une prédominance de ce dernier);
  • Fibrome - un nœud de cellules du tissu conjonctif.

Toutes ces subtilités ne sont importantes que pour un histologue étudiant une micropréparation au microscope. En fait, le type de tumeur ne peut être déterminé qu'après avoir été retiré et étudié en laboratoire. Alors que le néoplasme est dans l'utérus, sa structure n'a pas vraiment d'importance pour le médecin. Les principes du diagnostic et du schéma thérapeutique des fibromes et des fibromes ne diffèrent pas de manière significative..

On pense qu'un nœud avec une prédominance de tissu conjonctif est moins sensible au traitement conservateur et dégénère plus souvent en une tumeur maligne, cependant, des données statistiques fiables sur ce problème n'ont pas été obtenues..

Classification

Par l'emplacement du nœud, les options suivantes sont distinguées:

  • Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe du myomètre vers la cavité utérine;
  • Interstitiel ou intramurale - localisé exclusivement dans l'épaisseur de la couche musculaire;
  • Subséreux - atteint la coquille externe de l'utérus;
  • Intraligamentaire - situé entre les ligaments de l'utérus.

Les fibromes du corps et du col de l'utérus sont particulièrement distingués. Ces derniers nécessitent un retrait obligatoire à l'âge de procréer, car ils interfèrent avec la conception et le port du fœtus et peuvent interférer avec l'accouchement naturel.

Les fibromes pédonculaires méritent une attention particulière. Une telle tumeur est située à l'extérieur de l'utérus et n'y est reliée que par une jambe mince. C'est un type de fibrome sous-séreux. Lors de l'examen initial, il peut être confondu avec un ovaire hypertrophié ou une tumeur des appendices.

Dans de rares cas, l'examen révèle un autre type de myome sous-séreux - parasitaire. Le nœud se fixe aux organes adjacents et en reçoit l'énergie. Le diagnostic est difficile en raison du tableau clinique atypique. Souvent, une laparoscopie, un scanner ou une IRM sont nécessaires pour détecter une telle tumeur..

Les types de fibromes utérins suivants se distinguent par leur taille:

  • Cliniquement insignifiant - jusqu'à 2 cm;
  • Petites tailles - jusqu'à 2,5 cm ou 5 semaines (par rapport à l'augmentation de l'utérus);
  • Moyen - jusqu'à 5 cm ou 12 semaines;
  • Grandes tailles - plus de 5 cm ou 12 semaines.

Vous pouvez voir à quoi ressemble le fibrome utérin sur la photo.

Symptômes

À un stade précoce du développement des nœuds, il n'y a aucun signe. Les principaux symptômes apparaissent lorsque la taille du fibrome utérin atteint 5 cm ou plus.

  1. Troubles du cycle. L'un des premiers signes de la maladie est l'apparition d'anomalies menstruelles: les menstruations deviennent abondantes et douloureuses. Cela est dû au fait que la croissance tumorale contribue à la prolifération pathologique de l'endomètre. Avec une augmentation des ganglions, le tonus de l'utérus, sa contractilité diminue, en raison de laquelle la menstruation devient plus longue et des saignements utérins intermenstruels irréguliers se produisent.
  2. Saignement. Ils peuvent survenir à la suite de troubles menstruels et à la suite d'une blessure à la tumeur. Une perte de sang abondante entraîne des symptômes d'anémie (étourdissements, faiblesse, évanouissement, rythme cardiaque irrégulier).
  3. Douleur dans l'abdomen et le bas du dos. La torsion de la jambe, sa séparation, la compression des terminaisons nerveuses et une altération de la circulation sanguine entraînent des douleurs abdominales sévères, non associées à l'apparition des règles. En règle générale, la localisation de la douleur dépend de l'emplacement des nœuds des fibromes utérins. En présence de tumeurs sous-séreuses et interstitielles, il existe une douleur tirante dans la région pubienne et dans le bas du dos, associée à un étirement de la paroi utérine et du péritoine. Le fibrome sous-muqueux se caractérise par l'apparition de douleurs spasmodiques dans le bas de l'abdomen, aggravées pendant la menstruation, irradiant vers la vessie et le rectum.
  4. Nœud de naissance. Le grand fibrome sous-muqueux de l'utérus à travers le col de l'utérus pénètre dans le vagin, ce qui entraîne la rupture de la tumeur, la survenue de saignements graves. La douleur et l'inflammation se produisent.
  5. Impact sur les organes pelviens. La pression de la tumeur sur la vessie se manifeste par une difficulté à uriner. Un processus inflammatoire se produit qui peut se propager aux reins. Fièvre possible, apparition de pus dans les urines. Si le nœud est sur le mur du fond, il appuie sur le rectum. Cela provoque des flatulences et de la constipation..

Grossesse avec des fibromes

Le fibrome utérin est-il dangereux pendant la grossesse? Il est difficile de répondre sans équivoque. Comme déjà noté, en présence de cette maladie, des problèmes de conception et d'implantation sont possibles. Si la taille de la tumeur est petite, la grossesse se déroule généralement sans complications. Mais les fibromes utérins peuvent augmenter pendant la gestation, bien qu'après l'accouchement, ils reviennent à leur taille d'origine..

Les tumeurs fibroïdes de taille considérable, en particulier la sous-muqueuse, affectent négativement le déroulement de la grossesse. Le nœud occupe la majeure partie de la cavité utérine, ce qui ne permet pas au fœtus de se développer pleinement. Avec la taille des fibromes utérins de 10 semaines ou plus, il existe une forte probabilité de fausse couche tardive ou de naissance prématurée..

De plus, les gros nodules contribuent à un positionnement anormal du fœtus, ce qui complique à la fois la grossesse et l'accouchement. Avec la localisation cervicale de la tumeur, un obstacle à la naissance de la tête fœtale est créé et le risque de saignement pendant l'accouchement augmente. Par conséquent, avec de grosses tumeurs, la grossesse se termine généralement par un accouchement chirurgical..

Diagnostique

Les mesures diagnostiques incluent une enquête initiale du patient; ne pas oublier l'importance de la présence de maladies gynécologiques concomitantes. Après cela, les méthodes de diagnostic suivantes sont effectuées pour confirmer le diagnostic:

  1. À l'aide de l'examen échographique de la région pelvienne et de la cavité abdominale, des processus tumoraux possibles peuvent être identifiés. Si nécessaire, effectuez un diagnostic transvaginal. Cela est nécessaire pour considérer l'emplacement du nœud fibrome..
  2. L'échographie de la cavité utérine vous permet de déterminer avec précision le type de fibrome, le nombre de nœuds, la taille. Cette méthode détermine d'autres pathologies de l'endomètre..
  3. Une biopsie est réalisée à l'aide d'un instrument spécial qui est dirigé dans la cavité utérine.
  4. Une caméra spéciale est placée à travers le canal cervical dans l'utérus et un examen est effectué.
  5. Une substance spéciale pour l'examen de contraste aux rayons X est injectée dans l'utérus et les tubes. Cela vous permet de voir les contours des organes internes..
  6. L'examen Doppler permet d'examiner les ganglions fibromateux, et en particulier l'intégrité de leurs vaisseaux. La nécessité de la procédure se pose avant l'embolisation. C'est le nom de la méthode moderne d'élimination d'une tumeur sans chirurgie, en bloquant la circulation sanguine.
  7. L'IRM est réalisée avec la formation d'un fibrome impressionnant, lorsqu'il existe un risque que la tumeur se transforme en forme maligne.
  8. Examen laparoscopique - une procédure dans laquelle des instruments chirurgicaux spéciaux sont insérés à travers de petits trous.

Parfois, le fibrome utérin est diagnostiqué pendant la grossesse. La présence d'une tumeur pendant cette période crée un nombre important de problèmes pour le corps de la mère et le fœtus. Il existe un risque d'interruption prématurée de grossesse, d'insuffisance placentaire, une présentation du siège peut se développer.

Le fibrome utérin et la grossesse ne sont pas toujours compatibles. Cette maladie est dangereuse pendant l'accouchement, avec un déroulement compliqué du processus, une rupture de la paroi utérine, des saignements peuvent survenir. Dans la plupart des cas, les femmes en travail avec un tel diagnostic subissent une césarienne, car le passage naturel de l'enfant dans le canal génital est impossible.

Traitement des fibromes utérins

Pour répondre à la question de savoir comment traiter les fibromes utérins, vous devez connaître sa taille et son emplacement. De plus, les tactiques de traitement dépendent des symptômes de la maladie, de l'âge du patient, du désir d'avoir un enfant à l'avenir et de l'état de santé général..

De nombreuses femmes n'ont pas besoin de traitement contre le fibrome. Ceci est possible avec une petite tumeur, aucun symptôme ou après la ménopause. Si le fibrome provoque des saignements utérins, un grattage de la cavité utérine peut être nécessaire. De plus, un tel saignement peut être contrôlé avec des médicaments..

L'observation par un gynécologue est nécessaire pour déterminer la taille et la croissance des fibromes, ainsi que pour s'assurer que le processus est bénin. Une observation annuelle est généralement suffisante. Si une femme a des saignements irréguliers ou des douleurs, des examens de contrôle lui sont prescrits au moins une fois tous les 6 mois.

Un traitement conservateur

Un traitement médical des fibromes utérins sans chirurgie est prescrit en cas de saignement mineur ou de douleur abdominale, si la taille du nœud ne dépasse pas 3 cm de diamètre. Il peut inclure un ou plusieurs des médicaments suivants:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens analgésiques (ibuprofène).
  2. Contraceptifs oraux pour réduire la quantité de sang perdue pendant la menstruation et soulager la douleur.
  3. Le médicament anti-hormonal Mifepristone est prescrit pour réduire la taille des fibromes avant la chirurgie. Il réduit l'intensité de la douleur dans la région pelvienne et le bas du dos et normalise la miction. Les effets secondaires sont également associés à la suppression de la production d'œstrogènes. Le médicament provoque également une fausse couche, il doit donc être utilisé avec une extrême prudence chez les patientes prévoyant une grossesse..
  4. Les agonistes de l'hormone de libération de la gonadotrophine sont des médicaments qui inhibent la production d'œstrogènes dans l'hypophyse. Une diminution des taux d'œstrogènes entraîne une diminution de la taille des fibromes. Ce type de médicament est souvent utilisé en préparation d'une intervention chirurgicale pour réduire la taille du nœud et réduire la perte de sang. Dans les 3 mois suivant la prise de ces médicaments, le fibrome est réduit de 2 fois. Cependant, avec un long traitement, une femme développe des symptômes de carence en œstrogènes, rappelant la ménopause: bouffées de chaleur, fragilité des os, sécheresse vaginale.
  5. Le médicament Danazol provoque un arrêt complet des saignements utérins, c'est-à-dire de la ménopause artificielle. C'est une hormone sexuelle masculine (androgène). Il a des effets secondaires graves, notamment une prise de poids, des crampes musculaires, des seins plus petits, de l'acné, une pousse de poils indésirables, une peau grasse, des sautes d'humeur et une dépression, une baisse du bon cholestérol et des signes de dysfonctionnement hépatique..

Lors de l'utilisation des trois derniers groupes de médicaments, la menstruation s'arrête. Le traitement des fibromes utérins avec la ménopause conduit au fait que la menstruation ne reprend plus. Chez les jeunes femmes, des agents œstroprogestatifs combinés sont ensuite utilisés pour restaurer le cycle..

Si la patiente ne prévoit pas de devenir enceinte dans un proche avenir, pour restaurer le fond hormonal, elle peut se voir proposer l'installation d'une spirale Mirena, qui fournit un effet contraceptif et une libération locale de gestagènes. Les femmes qui fument, en particulier celles de plus de 35 ans et à risque de thrombose, sont invitées à prescrire le médicament contraceptif Charosetta.

Chirurgie

L'opération dans le cas de fibromes utérins est réalisée dans les situations suivantes:

  • gros fibrome (plus de 12 semaines);
  • une augmentation rapide de la taille de l'utérus (de 4 semaines ou plus par an);
  • échec du traitement conservateur;
  • symptômes sévères (douleur, saignement, conduisant à une anémie, perturbation des organes adjacents);
  • malnutrition (nécrose) du nœud;
  • nœud sous-séreux sur le pédicule, et dans le cas de sa torsion - une opération d'urgence;
  • localisation sous-muqueuse du nœud fibrome, le nœud "naissant";
  • localisation cervicale des fibromes;
  • hyperplasie endométriale, adénomyose ou autres tumeurs du tractus génital sur fond de fibromes utérins.

Le traitement chirurgical dépendra tout d'abord de la localisation du nœud fibrome et des propriétés de la tumeur. Le désir de la femme de maintenir la fonction reproductrice et la présence d'une pathologie gynécologique concomitante sont également pris en compte. La présence de fibromes utérins ne signifie pas toujours l'ablation de l'organe.

En règle générale, des chirurgies peu invasives sont réalisées:

  1. Myomectomie transhystéroscopique. Une intervention chirurgicale similaire est réalisée avec la localisation sous-muqueuse du nœud fibrome. Son retrait mécanique (dévissage), électrochirurgical ou laser est possible.
  2. Myomectomie laparoscopique. Les fibromes sous-séreux et intramuraux sont éliminés par voie laparoscopique. Dans le cas de l'emplacement du ou des nœuds dans l'épaisseur du myomètre, ils sont énucléés (exfoliés) de la paroi musculaire et, dans le cas d'un nœud sous-séreux, la formation est supprimée avec la jambe. Une telle opération vous permet de sauver l'utérus, ce qui est particulièrement important chez les femmes en âge de procréer (non seulement les menstruations sont préservées, mais aussi la capacité de mener une grossesse).
  3. Embolisation des artères utérines. L'essence de l'opération est d'injecter des substances dans les artères utérines (morceaux d'éponge en gélatine ou particules d'alcool polyvinylique), qui perturbent la circulation sanguine dans les artères, ce qui conduit à leur occlusion (fermeture) et à l'arrêt de la croissance du nœud.

Le traitement chirurgical radical consiste en l'ablation de l'utérus - hystérectomie et est réalisé sur des patients présentant des fibromes multiples et volumineux et qui ne souhaitent pas préserver la fonction reproductrice.

Traitement avec des remèdes populaires

Certains experts confirment que les formations fibreuses peuvent être guéries en utilisant des recettes de médecine traditionnelle. À cette fin, diverses teintures alcoolisées, préparations à base de plantes, décoctions, etc. sont utilisées..

Mais un tel traitement n'est autorisé qu'après un avis médical qualifié et l'approbation d'un gynécologue.

Sinon, au lieu d'un traitement, vous pouvez provoquer le développement de complications, pour éliminer lesquelles le patient devra retirer l'utérus.

Pourquoi le fibrome utérin est dangereux?

Si le fibrome a une jambe, le danger est sa torsion. Lorsque le nœud augmente en taille, la jambe peut se tordre et être pincée. Cela s'accompagne d'une douleur aiguë sévère, de saignements et d'une nécrose ganglionnaire. Les symptômes d'un «abdomen aigu» se développent. Les symptômes de la nécrose sont la douleur, la fièvre, la sensibilité du nœud.

Les fibromes présentant des saignements sévères provoquent une anémie ferriprive. Symptômes typiques de l'anémie: faiblesse, étourdissements, pâleur et sécheresse de la peau.

Pendant la grossesse, un gros fibrome provoque une position anormale du fœtus, ce qui complique le déroulement de la grossesse. Ces néoplasmes deviennent la cause de fausses couches systématiques, de fausses couches et de naissances prématurées. Le fibrome du col de l'utérus empêche le bébé de passer par le canal génital.

La prévention

Il est nécessaire de prévenir les maladies inflammatoires de la région génitale, cela nécessite:

  • surveiller le fond hormonal de votre corps,
  • utiliser la contraception pour éviter l'avortement,
  • pendant les rapports sexuels, éviter l'infection à la fois par une microflore banale et une microflore spécifique qui cause des maladies sexuellement transmissibles,
  • être régulièrement examiné par un gynécologue.

Ces mesures simples réduiront votre risque de développer des fibromes.

Un petit fibrome ne peut pas être enlevé, le maximum est de suspendre le processus et de contrôler l'état du corps. Le médecin et moi avons décidé d'abandonner l'opération et de voir comment le corps se comporterait pendant les mesures thérapeutiques et prophylactiques. Je prends le remède à base de plantes indole forte, des vitamines et des thés pour femmes. Par échographie, tout va bien, pas de développement de néoplasme.

Fibromes et fibrome de l'utérus: en quoi une maladie diffère-t-elle d'une autre?

Les tumeurs bénignes de l'utérus sont souvent diagnostiquées chez les femmes, en particulier en âge de procréer. Il existe certaines différences dans la structure de ces néoplasmes. En règle générale, nous parlons de tumeurs du tissu musculaire lisse.

Les fibromes, les fibromes et les fibromes de l'utérus se retrouvent chez plus de 80% des représentants du groupe d'âge reproductivement actif, ce qui indique la prévalence du processus pathologique. Dans la plupart des cas, ces diagnostics sont combinés en un seul terme «myome». Si nous parlons de fibromes et de fibromes, quelle est la différence entre ces deux diagnostics? De nombreuses femmes s'intéressent également à la différence entre les fibromes et les fibromes..

De grandes formations peuvent être détectées lors d'un examen gynécologique. Alors que les tumeurs jusqu'à un centimètre peuvent être identifiées par ultrasons.

Grâce à l'échographie, il est possible non seulement de détecter le néoplasme lui-même, mais de l'attribuer à une variété spécifique. Chaque forme de tumeur utérine a ses propres caractéristiques et diffère par sa structure et sa composition..

Les médecins distinguent plusieurs types de formations utérines, en fonction du rapport entre le tissu musculaire conjonctif et le tissu musculaire lisse.

  • Le léiomyome utérin contient principalement des cellules musculaires lisses, tandis que la quantité de tissu conjonctif est faible.
  • Les fibromes de l'utérus ont un pourcentage significatif de tissu conjonctif plutôt que de cellules musculaires lisses.
  • Le fibrome de l'utérus est entièrement constitué de tissu conjonctif.

Cliniquement et en termes de pronostic de la maladie, il n'y a pas de différence significative entre le myome, le fibrome et les fibromes..

Le myome ne diffère des fibromes et des fibromes que par ses caractéristiques histologiques. Il n'y a pas de différences significatives dans le choix des tactiques de traitement.

Le myome, comme le fibrome ou les fibromes, contient des vaisseaux sanguins qui alimentent les formations utérines. La particularité de ces vaisseaux est qu'ils ne sont pas seulement une source de nutrition, mais aussi un éventuel saignement utérin..

Il existe une différence entre la croissance exophytique et endophytique des néoplasmes. La progression exophytique est caractérisée par la croissance des fibromes, des fibromes et des fibromes dans la région pelvienne. Avec de telles caractéristiques de développement, des signes de compression des organes voisins apparaissent généralement..

La structure histologique de l'utérus

La paroi de l'utérus est formée de trois couches:

  • Membrane muqueuse interne - endomètre;
  • Milieu, musclé - myomètre;
  • Extérieur - membrane séreuse.

La zone la plus épaisse est le myomètre. Il est formé de trois couches de cellules musculaires lisses avec un mélange de tissu conjonctif et de fibres élastiques.


La structure histologique du myomètre normal.

La direction des fibres musculaires dans les différentes couches du myomètre est différente:

  • La couche externe adhère étroitement à la membrane séreuse. Les fibres sont disposées principalement de manière longitudinale, mais une petite partie d'entre elles est circulaire;
  • Couche intermédiaire - les fibres sont disposées en cercle (elles sont particulièrement bien prononcées dans la région cervicale). Un grand nombre de vaisseaux passent ici, principalement des veines, il est donc également appelé vasculaire;
  • La couche intérieure est la plus fine, les fibres qu'elle contient sont situées longitudinalement.

Pendant la grossesse, la croissance de l'utérus se produit en raison d'une augmentation du nombre et de la taille des cellules musculaires (à la suite des processus d'hyperplasie et d'hypertrophie). Cela augmente la synthèse du collagène, ce qui rend l'utérus plus élastique. Après l'accouchement, certains myocytes meurent, d'autres reviennent à leur taille d'origine. Le collagène est également détruit par des enzymes spéciales.

Sur la base de la structure histologique de l'utérus, des tumeurs de différents types y apparaissent souvent. Il peut s'agir de pathologies bénignes et malignes. Plus de détails sur les lésions utérines bénignes sont décrits dans l'article: "Myome utérin et son traitement".

Raisons de développement

Il existe un certain nombre de facteurs qui déclenchent le processus tumoral. Le développement des fibromes et des fibromes commence à la suite de:

  • deux avortements instrumentaux ou plus;
  • intervention chirurgicale dans la cavité utérine;
  • obésité;
  • diverses maladies gynécologiques;
  • équilibre hormonal perturbé;
  • porter un enfant et accoucher après 35 ans ;;
  • la génétique;
  • rapports sexuels avec plus d'un partenaire;
  • pathologies cardiovasculaires.

Fondamentalement, les nodules de myome se développent à la suite d'un dysfonctionnement ovarien causé par des déséquilibres hormonaux. Si les œstrogènes prévalent sur toutes les hormones dans le corps d'une femme, il s'agit de la première étape vers le développement d'un processus tumoral. Lorsqu'une femme prend des contraceptifs composés d'hormones, d'œstrogènes, les petits fibromes commencent à augmenter de manière significative, tandis que les fibromes rétrécissent simplement.

En outre, le développement de tumeurs bénignes est influencé par la faiblesse du système immunitaire d'une femme. si le traitement n'est pas commencé à temps, il existe un risque qu'une tumeur bénigne devienne maligne.

Structure microscopique des fibromes

La taille de l'utérus avec une tumeur est comparée à la semaine de grossesse pour unifier les calculs. Plus la période est longue, plus la taille est grande. Cela peut être vu sur la photo ci-dessous..


Différentes tailles de nœuds de myome.

Le nom général des tumeurs bénignes du myomètre est le terme «fibromes». Cette tumeur est causée par les dommages primaires causés à une seule cellule, elle est donc monoclonale - tous les myocytes qu'elle contient sont le résultat de la division de cette cellule endommagée. Le myome est considéré comme une tumeur hormono-sensible, il répond aux changements de concentration d'oestrogène et de progestérone et, sous l'influence de cette dernière, est capable d'améliorer sa croissance.

Le rapport entre les éléments musculaires et du tissu conjonctif dans une tumeur peut être différent, de sorte que tous les noms synonymes ne signifient pas la même chose. La prédominance des myocytes permet d'appeler un myome tumoral. S'il y a plus d'éléments de tissu conjonctif fibreux dans le nœud, ils parlent de fibrome. Si la grande majorité des cellules sont des cellules musculaires, il s'agit d'un léiomyome. Mais cette condition est très rare..


Léiomyome utérin: une tumeur constituée de cellules musculaires lisses qui forment des faisceaux disposés au hasard de différentes épaisseurs (1).

Certains chercheurs pensent que les différences résident également dans les caractéristiques de la pathogenèse des néoplasmes. Le myome ou leiomyome est le stade initial. En outre, le tissu conjonctif commence à se développer activement dans les nœuds et la tumeur devient un groupe de fibromes. Le mécanisme de croissance du nœud confirme les suppositions des scientifiques. On remarque que la première cellule musculaire apparaît d'abord dans le foyer, qui diffère des cellules voisines. Elle commence à se multiplier. Le foyer principal est localisé de manière diffuse et ne forme pas de capsule qui le délimite des autres tissus. Les muscles du néoplasme sont initialement situés sous la forme d'une boule, les vaisseaux ultérieurs et les structures du tissu conjonctif s'y développent.

Il est également utile de lire: Examen échographique (échographie) des fibromes utérins

Il existe également une différence dans l'emplacement des fibres musculaires par rapport à la structure normale de l'utérus. Ils forment une structure plus lâche, ce qui est confirmé par la nature de la coloration des préparations histologiques. La forme des noyaux dans les cellules est variable, elle peut être de fusiforme à ovale.

Ensuite, le fibrome commence à former progressivement des couches de tissu conjonctif. À partir de ce moment, cela peut être appelé fibromes. A ce stade du développement tumoral, il existe de nombreuses myofibrilles dans les cellules musculaires lisses (myocytes). Le collagène et les fibres élastiques sont situés en grand nombre entre les myocytes.


À gauche se trouve la structure histologique du myome, à droite le myomètre normal.

La tumeur se développe de manière concentrique. Dans ce cas, les tissus sont superposés. Une capsule est formée à partir d'une zone avec une prédominance d'éléments de tissu conjonctif. Il y a très peu de vaisseaux dans les nœuds, et ceux qui l'alimentent sont situés dans l'épaisseur de la capsule. Il n'y a pas de vaisseaux lymphatiques dans la tumeur.

La composition biochimique des substances isolées des fibromes ressemble à celle de la grossesse. Il y a beaucoup d'ATP dans les cellules - le principal matériau énergétique, le glycogène, les électrolytes sous forme d'ions potassium et calcium, nécessaires à la contraction de l'utérus.

Compte tenu du mécanisme de formation des nodules, certains chercheurs pensent que les fibromes sont des léiomyomes qui ont subi le développement de la fibrose.

Définition

Le myome (du grec mys, myos - muscle) est une tumeur bénigne qui se compose principalement de tissu musculaire. Ses nœuds prennent naissance entre les fibres musculaires, puis se développent dans l'épaisseur de la paroi utérine et se développent vers la cavité abdominale ou vers la muqueuse utérine.

Fibromes de l'utérus - une formation tumorale courante. Il provient, comme le myome, du tissu musculaire lisse, mais avec un développement ultérieur, il acquiert une structure mixte en raison de la prolifération du tissu conjonctif.

Classifications des fibromes

Il existe plusieurs approches pour déterminer le type de tumeur. Certains d'entre eux sont basés sur le stade de développement d'un foyer pathologique, ou sur trois étapes de la morphogenèse:

  • Formation d'un rudiment actif avec un métabolisme altéré;
  • Tumeur sans signes de différenciation;
  • Différenciation et maturation du nœud.

En termes de composition tissulaire, il existe des classifications plus larges:


Histologie du myomètre: (A) myomètre normal, (B) myome, (C) léiomyosarcome.

De plus, il existe trois types morphogénétiques de fibromes:

  • Simple - se développe comme une hyperplasie musculaire bénigne, les mitoses de cellules atypiques sont absentes;
  • Proliférant - il existe des critères morphologiques pour un processus bénin du myomètre, 25% des mitoses sont observées;
  • Pré-sarcome - occupe une position intermédiaire entre le sarcome et la tumeur bénigne, mais ne devient pas nécessairement malin. Le nombre de mitoses atypiques peut atteindre 75%.

Ils disent également que la croissance des fibromes peut être vraie et fausse. La vraie croissance est caractérisée par la prolifération du muscle lisse myométrial. Une fausse croissance se produit en raison de l'augmentation de la formation de fibrilles par les cellules musculaires, des changements dégénératifs des nœuds et de l'œdème.

Groupes à risque

Connaissant les raisons pour lesquelles les fibromes du corps utérin se produisent, il est possible d'identifier les groupes à risque pour cette maladie:

  1. Les personnes en surpoids ainsi que les diabétiques;
  2. Femmes sujettes à l'inactivité physique;
  3. Exposition fréquente au stress, car l'équilibre hormonal est perturbé à cause d'eux;
  4. La prédisposition génétique joue un rôle important;
  5. Les femmes qui ont une vie sexuelle irrégulière (surtout plus de 25 ans).

La maladie affecte toutes les femmes en âge de procréer. Mais le plus souvent, cette maladie est diagnostiquée chez des patients âgés de 35 à 50 ans. À cet âge, la maladie touche près de 50% des femmes. Actuellement, il existe une tendance à réduire l'âge des patients. De plus en plus de tumeurs se retrouvent chez les femmes de moins de 30 ans.

Certains experts notent que la psychosomatique joue un rôle important dans le développement de cette maladie..

Processus dégénératifs dans les nœuds

Compte tenu de l'apport sanguin initialement médiocre aux fibromes, il convient de noter qu'il a tendance à se détériorer. Pendant la grossesse, cette détérioration peut atteindre un niveau critique, puis une dégénérescence rouge se développe. Sur la photo de l'échantillon macro, vous pouvez voir en détail comment une violation soudaine du flux sanguin dans le nœud se produit. Parfois, le symptôme disparaît tout seul, mais s'accompagne d'une douleur intense.


Malnutrition dans le nœud myomateux (macropréparation).

Avec la croissance rapide du nœud et un trophisme tissulaire insuffisant, une dégénérescence hyaline se développe, caractérisée par le dépôt d'une substance protéique (hyaline) dans le myome. Parfois, une violation du flux sanguin conduit à l'apparition de foyers de nécrose. À sa place, des cavités se forment, une dégénérescence kystique se produit. Avec un cours prolongé du processus pathologique, les sels de calcium s'accumulent dans les foyers et des calcifications apparaissent. On les trouve parfois dans les préparations histologiques de femmes qui ont longtemps "développé" des fibromes.

Il est également utile de lire: L'utilisation du médicament Duphaston pour l'endométriose et le myome utérin

Traitement

Quelle est la différence entre les fibromes simples et les fibromes ou fibromes? Les formations qui comprennent du tissu conjonctif nécessitent souvent une intervention chirurgicale. Ils ne se dissolvent presque jamais d'eux-mêmes. Mais avec leur petite taille, d'autres traitements peuvent être prescrits. Au total, il existe deux approches principales de la thérapie:

  • Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments. Ils aident à arrêter la croissance du nœud ou à la réduire;
  • Le traitement chirurgical implique l'excision complète de la formation. Parfois, l'utérus lui-même doit être excisé, et parfois seul le nœud peut être retiré.

Le choix de l'approche du traitement est influencé par la taille du nœud, l'état de santé du patient et d'autres facteurs..

Caractéristiques de la maladie

Malgré la différence de structure histologique, la plupart des médecins ne font pas de distinction entre les concepts de fibromes et de nœuds fibreux. La base de la pathogenèse tumorale est formée par les mêmes processus qui ne sont pas entièrement compris..

Les manifestations cliniques ne permettent pas non plus de différencier la structure histologique du nœud. Le type de croissance est le plus important:

  • Sous-séreux;
  • Interstitiel;
  • Submuqueux.


Types de nœuds myomateux en fonction de la localisation.

Cela affecte le tableau clinique du processus tumoral et les caractéristiques des tactiques de traitement. Par exemple, avec un emplacement sous-muqueux, il est possible de supprimer les nœuds par accès vaginal. Dans d'autres cas, cela ne peut pas être fait. Mais en présence de néoplasmes interstitiels, ainsi que d'autres types de fibromes, ils ont de plus en plus recours aux nouvelles technologies - embolisation des artères utérines ou ablation par FUS. Ces traitements aident à se débarrasser de la tumeur sans pénétrer dans la cavité abdominale..

Il convient de rappeler que l'efficacité de la méthode dépend de la taille de la tumeur. Pour une jeune femme qui a de petits fibromes, le traitement apportera de meilleurs résultats. Cela est dû à la particularité structurelle des jeunes fibromes. La prédominance des éléments musculaires entraîne leur nécrose. Dans les grosses tumeurs, une diminution de la taille se produit également en raison du tissu musculaire, mais il y a beaucoup plus d'éléments fibreux, par conséquent, il est impossible d'obtenir une élimination complète des gros fibromes en utilisant l'ablation EMA ou FUS..


Dynamique de réduction des fibromes utérins après ablation FUS.

Un traitement médicamenteux précoce peut être efficace si des médicaments combinés sont utilisés. La progestérone pure dans ce cas, comme le montrent de nombreuses études, est nocive pour la santé d'une femme. Sous l'influence de l'hormone, le myome commence à se développer plus activement, par conséquent, au lieu d'un traitement, l'effet inverse est observé.

Les agents hormonaux qui bloquent la production d'œstrogènes et conduisent à une ménopause artificielle temporaire ne sont pas efficaces dans le traitement à long terme des fibromes. Si les ovaires sont désactivés, la tumeur sans support d'oestrogène commencera à rétrécir, quel que soit le type histologique. Mais lorsque vous arrêtez d'utiliser le médicament, il reprendra sa croissance, parfois même avec plus de force..


Les médicaments hormonaux ne peuvent arrêter temporairement la croissance de la tumeur ou la réduire en taille.

Le typage histologique des fibromes est effectué lorsqu'un processus malin est suspecté après l'ablation chirurgicale des ganglions ou de l'utérus. Cela est nécessaire pour sélectionner d'autres tactiques et décider du soutien hormonal après l'opération..

Ainsi, pour un spécialiste, différents termes désignant une tumeur bénigne de l'utérus reflètent la différence dans la structure du néoplasme, ses caractéristiques histologiques, ses stades de développement et quelques autres nuances. Et pour les patientes ordinaires d'un gynécologue, les noms de fibromes, de myome, de léiomyome devraient ressembler à des synonymes d'un processus pathologique.

Vidéo intéressante: qu'est-ce que les fibromes et comment se manifestent-ils?

Les symptômes d'une tumeur

Parmi toutes les maladies gynécologiques, les fibromes et les fibromes représentent 12%. Dans 95%, le corps de l'utérus est endommagé, dans 5% - le col de l'utérus. Les femmes sont à risque après 30 ans. Cependant, selon les experts, des fibromes peuvent apparaître après la puberté. Très souvent, une tumeur bénigne ne se libère que lorsqu'elle augmente considérablement de taille. La formation en développement commence à exercer une pression sur d'autres organes voisins, une sensation d'inconfort et de douleur apparaît.

De nombreux fibromes utérins et fibromes commencent à se développer dans le noyau utérin et se développent dans des directions différentes. Ils se trahissent par des saignements, des sensations douloureuses, une violation du cycle mensuel, une anémie. Et ils peuvent continuer sans aucun symptôme.

Les néoplasmes surviennent principalement avec un déséquilibre hormonal et peuvent disparaître d'eux-mêmes au moment de la ménopause. Les fibromes et fibromes dits «rétrécissants» ne causent pas beaucoup de problèmes.

Les fibromes répondent bien au traitement médicamenteux. Le patient a juste besoin d'être surveillé par un gynécologue.

Le fibrome de l'utérus et les fibromes ont la capacité de se développer rapidement. Le processus ne peut être arrêté que par une intervention chirurgicale..

Cliniquement, le néoplasme se manifeste par les symptômes suivants:

  • menstruations abondantes;
  • absence prolongée de menstruation;
  • violation du cycle;
  • augmentation de la miction;
  • constipation;
  • anémie;
  • sensations douloureuses pendant l'intimité;
  • douleur dans le bas de l'abdomen, le bas du dos;
  • inconfort dans les intestins et la vessie;
  • augmentation du volume abdominal.

Les néoplasmes asymptomatiques peuvent être détectés par un gynécologue lors du prochain examen ou lors d'une échographie. Une femme devra constamment consulter un médecin pour contrôler la croissance des fibromes, suivre un traitement.

Les principales différences entre les néoplasmes:

  1. Le myome comprend les tissus musculaires, les fibromes - conjonctifs, les fibromes - 50/50.
  2. Le myome subit un processus de traitement médical. Les fibromes sont éliminés de manière conservatrice.
  3. Au fil du temps, les fibromes peuvent rétrécir d'eux-mêmes. Les fibromes sont assez imprévisibles.

Il est donc assez difficile de distinguer une maladie d'une autre. Hormis des différences de structure prononcées, il n'y a pas d'autres différences particulières. La maladie appartient à une classe. Il est presque impossible de déterminer le myome et les fibromes par les symptômes et les sensations du patient..

Complications

Les fibromes de l'utérus sont une tumeur bénigne. Cela peut entraîner le développement de maladies et de complications concomitantes:

  • Une anémie persistante se développe. Cela se produit dans les cas où le nœud saigne;
  • Parfois, une tumeur bénigne dégénère en une tumeur maligne. Bien que cette option soit extrêmement rare. On pense que cela ne se produit que dans 2% des cas;
  • Dans certains cas, une pyélonéphrite et d'autres processus inflammatoires dans les reins peuvent se développer;
  • La probabilité de grossesse diminue. Des fausses couches précoces se produisent souvent. Le processus générique est compliqué, l'hypoxie fœtale s'installe, des pathologies peuvent se développer chez l'enfant. Il existe une possibilité de développer une infertilité.

Les fibromes de l'utérus compliquent le début de la grossesse. Cependant, la conception peut survenir. Mais dans ce cas, il y a un danger important, à la fois pour le fœtus et pour la mère..

Quel médecin contacter

Si vous suspectez des fibromes utérins, consultez un obstétricien-gynécologue. Contactez les médecins du service de consultation vidéo médicale Botkin.pro. Découvrez comment nos médecins répondent aux questions des patients. médecins de service gratuitement, sans quitter cette page, ou ici. Consultez le médecin que vous aimez.

La prévention

La principale méthode de prévention est la normalisation de l'état hormonal du patient. Étant donné que ces types de nœuds sont très dépendants des hormones, ils se développent et progressent lorsque les niveaux hormonaux sont perturbés. Il est très important de vérifier régulièrement vos taux d'hormones et de les ajuster si nécessaire..

Les visites périodiques chez le gynécologue sont d'une importance considérable. Avec leur aide, vous pouvez suivre la dynamique des changements de nœuds. Et aussi à remarquer à un stade précoce sa transformation en néoplasme malin.


Fibromes à l'échographie

Il est conseillé d'utiliser des contraceptifs pendant la durée du traitement. L'évolution de la grossesse et de l'accouchement avec ce diagnostic peut être difficile. Il y a un risque d'avoir un enfant avec des pathologies.

Les dommages au myomètre et à l'endomètre affectent également négativement la tumeur. Par conséquent, il est important d'éviter de tels dommages. Les manipulations mécaniques dans l'utérus peuvent provoquer la croissance du nœud et l'apparition de nouveaux nœuds..

Article Précédent

Prévention du cancer du poumon