Principal
Cirrhose

Fibrome ovarien

Le fibrome ovarien est une tumeur asymptomatique relativement rare, non fonctionnelle, souvent unilatérale. Le fibrome est une formation de tissu conjonctif dense de forme claire, ronde ou ovoïde, dont les tailles varient de un à douze centimètres de diamètre. Surtout, le fibrome survient à un âge avancé, mais peut également survenir chez les jeunes femmes, à partir de la puberté.

Avec une petite taille, jusqu'à trois centimètres de diamètre, le fibrome ne provoque pas de plaintes et n'interfère pas avec le début et le déroulement normal de la grossesse. Souvent, un tel fibrome est découvert par accident, lors d'un examen médical de routine..

Pour la première fois, le tableau clinique et pathologico-morphologique complet du fibrome a été décrit en 1857 par le gynécologue allemand R.A. Kivish. La formation a une surface lisse ou nodulaire, en présence de pseudocavités, la consistance de la tumeur peut être étroitement élastique, avec le dépôt de sels - dur et avec un œdème prononcé - doux. Le plus souvent, le fibrome ovarien est mobile, car il a une jambe mince, longue ou large et courte, avec de nombreux vaisseaux. La torsion du pédicule du fibrome est assez fréquente.

Étant donné que le fibrome est principalement pauvre en vaisseaux sanguins, la tumeur sur la coupure a une couleur blanche ou blanc-gris et une structure fibreuse. Si la formation se développe pendant une longue période, on observe alors sur la section au centre de la tumeur des foyers d'ischémie, des hémorragies, des nécroses ou des changements dégénératifs de teinte brun-rouge. Sur le plan histologique, un fibrome est constitué de faisceaux de tissu conjonctif en forme de fuseau, étroitement imbriqués dans des directions différentes.

Selon la structure macroscopique, deux formes distinctes de fibrome ovarien sont distinguées:

  • limité - le fibrome a une capsule prononcée qui sépare la tumeur du tissu ovarien;
  • diffus - le fibrome affecte complètement le tissu ovarien et peut ne pas avoir de capsule.

Le fibrome diffus est beaucoup plus courant. Histologiquement, ces deux formes ne diffèrent pas par une grande variété et sont constituées de matière fibreuse et d'éléments cellulaires, dans des proportions quantitatives différentes. Les tissus de la formation sont généralement œdémateux et contiennent souvent des kystes. Le fibrome est une tumeur à croissance lente, mais si des changements dystrophiques se produisent dans les tissus, la croissance tumorale peut s'accélérer.

Il existe de telles complications du fibrome ovarien - torsion de la jambe, hémorragie, nécrose, suppuration de la tumeur, dégénérescence en une forme maligne.

Les raisons

Les causes exactes de l'apparition et du développement du fibrome ovarien n'ont pas été établies. Il est généralement admis que la formation se développe à partir du stroma ovarien, mais dans certains cas, le fibrome est formé à partir de tissu fibreux non spécifique. Un facteur de risque de développement d'une tumeur est un fond défavorable prémorbide d'une femme, qui comprend une pathologie endocrinienne, une diminution de la défense immunitaire, une inflammation chronique des ovaires et des appendices. Le fibrome est souvent observé avec des kystes ovariens et des fibromes utérins et peut avoir une étiologie similaire.

Manifestations cliniques

Pendant longtemps, tous les symptômes du fibrome ovarien peuvent être absents. Les petits fibromes, jusqu'à trois centimètres de diamètre, sont complètement asymptomatiques, avec la préservation des fonctions ovariennes. Les symptômes de fibromes ovariens commencent à apparaître lorsque la formation atteint une taille significative et commence à exercer une pression sur les organes pelviens adjacents.

Peu à peu, l'anémie se développe, le syndrome de Meigs se développe, qui se manifeste par une ascite, des ballonnements, des douleurs fréquentes, une tachycardie, de la fatigue, un essoufflement et une faiblesse générale. Cliniquement, les symptômes du fibrome ovarien surviennent le plus souvent avec des symptômes d'ascite et, dans 40% des cas, le développement d'une polysérosite est observé - le liquide exsudatif s'accumule dans la plèvre, la cavité abdominale, le sac péricardique. La gravité de la maladie est déterminée en pressant les organes avec du liquide.

La combinaison des symptômes du fibrome ovarien et de la triade Meigs complète (ascite, anémie, hydrothorax) indique dans certains cas un cancer de l'ovaire.

Diagnostic et traitement

Pendant une période de temps suffisamment longue, le fibrome ovarien est complètement asymptomatique et peut être détecté tout à fait par accident lors d'une chirurgie abdominale ou d'une échographie. L'un des signes diagnostiques les plus importants du fibrome est la mobilité et la densité élevées de la formation, qui distinguent le fibrome du noeud myomateux sous-azéreux de l'utérus. Le rôle principal dans le diagnostic différentiel est joué par la présence du syndrome de Meigs et d'une tumeur unilatérale.

Le diagnostic est possible sur la base des manifestations cliniques de la maladie, de l'examen par un gynécologue, des résultats de laboratoire (tests sanguins, marqueurs tumoraux HE4, CA125), des méthodes instrumentales (TDM, IRM, échographie des organes pelviens) et des données sur l'examen histologique du tissu tumoral.

Lors d'un examen gynécologique, la présence d'une formation arrondie, indolore et mobile, derrière ou sur le côté de l'utérus est déterminée. Si nécessaire, une ponction pleurale ou une ponction de la cavité abdominale est réalisée pour effectuer un examen cytologique du transsudat résultant.

Le traitement conservateur n'est pas effectué, car cela ne sert à rien, l'éducation n'est pas soumise à la résorption médicamenteuse. Le traitement des fibromes ovariens est uniquement chirurgical. La nature de l'accès et la portée complète de l'intervention chirurgicale dépendent entièrement de la taille de la tumeur, de l'âge du patient, des pathologies concomitantes existantes et de l'état de l'utérus et des autres ovaires.

En règle générale, l'ablation d'une tumeur de petite taille est réalisée de manière laparoscopique et douce. Le fibrome est simplement exfolié avec la capsule, tout en conservant la fonction générative et menstruelle de l'ovaire. Avec une tumeur de grande taille, le tissu ovarien, en raison d'une compression et d'un étirement constants, se transforme le plus souvent en une capsule du kyste ovarien et les follicules s'atrophient complètement. Dans ce cas, le traitement du fibrome ovarien consiste en l'ablation complète de l'ovaire atteint. Après la chirurgie, les phénomènes d'hydrothorax et d'ascite disparaissent complètement. En cas de lésions bilatérales des ovaires, une partie de l'ovaire le moins affecté doit être laissée.

Il n'y a pas de prévention spécifique du fibrome. Le pronostic après traitement chirurgical est favorable, la probabilité de dégénérescence des fibromes ovariens en tumeur maligne est de 1% de tous les cas. Après la fin du traitement réparateur, vous pouvez planifier une grossesse. Pour que la maladie soit détectée à temps, il est nécessaire au moins une fois par an de subir un examen par un gynécologue et de procéder à une échographie des organes pelviens.

Cet article est publié à des fins éducatives uniquement et ne constitue pas un matériel scientifique ou un avis médical professionnel..

Fibrome ovarien: symptômes, traitement et élimination de la fibrose des épididymes gauche et droit

L'hôpital Yusupov est un complexe médical qui comprend plusieurs départements, un hôpital, un laboratoire, un centre de diagnostic et un centre de réadaptation. L'hôpital fournit une gamme complète de services médicaux, effectue des opérations chirurgicales; dans le centre de rééducation, les patients après un traitement tumoral se rétablissent selon un programme oncologique spécial. Les femmes avec des tumeurs ovariennes bénignes soupçonnées pourront subir des tests de diagnostic, un traitement hospitalier.

Les tumeurs ovariennes bénignes sont fréquentes, il existe des tissus épithéliaux et conjonctifs. Les tumeurs du tissu conjonctif comprennent le fibrome ovarien, la tumeur bénigne de Brenner. Tumeurs épithéliales ovariennes: cystomes séreux (cystome papillaire, cystome sécérineux, papillomatose), cystomes mucineux (cystome pseudomucineux, cystome pseudomucineux proliférant). Des tumeurs ovariennes sont souvent trouvées - chez un tiers des patients, une tumeur ovarienne bénigne est trouvée.

Tumeurs ovariennes bénignes

Les tumeurs bénignes ont un pronostic favorable, ne donnent pas de métastases, le développement de la tumeur est asymptomatique pendant une longue période, des symptômes prononcés apparaissent lorsque la tumeur atteint une taille importante. Les tumeurs ovariennes peuvent être vraies et non vraies. Les vraies tumeurs comprennent les cystomes, les fausses tumeurs de l'organe du kyste ovarien. Les tumeurs épithéliales mixtes sont constituées de cavités de type mucineux et séreux, appelées dimorphes. L'adénofibrome endométrioïde et le cystadénofibrome ressemblent à des fibromes avec de petits kystes, rare.

Le type de tumeurs ovariennes hormonalement actives selon les types masculins et féminins de troubles hormonaux est décrit séparément. Les cystomes à parois lisses ressemblent à des kystes ovariens, survenant le plus souvent entre 30 et 50 ans. Le gonflement se manifeste finalement par une douleur dans le bas de l'abdomen. Le pronostic est favorable, le traitement du kyste est chirurgical. Le cystome mucineux peut atteindre de très grandes tailles, provoque une sensation de plénitude, une douleur tirante, une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen.

Il se développe lentement, provoque au fil du temps une augmentation du volume de l'abdomen, accompagne souvent d'autres tumeurs des organes génitaux féminins. Se produit le plus souvent chez les femmes après 40 ans, le pronostic est un traitement chirurgical favorable. Le cystome papillaire diffère dans une variété de tailles et de structures, survient le plus souvent à l'âge de la reproduction. Avec ce type de cystome, le cycle menstruel est perturbé, la fonction reproductrice en souffre et souvent une femme présente une infection infectieuse. Le cystome papillaire est caractérisé par une douleur dans le bas de l'abdomen; des complications peuvent se développer sous forme de torsion de la tige tumorale.

Le cystome papillaire a une tendance à la malignité, le pronostic est favorable en cas de détection précoce, traitement chirurgical. Le cystome ovarien pseudo-muqueux se compose de cellules épithéliales qui produisent de la pseudomucine. Elle est caractérisée par des douleurs et une lourdeur dans le bas-ventre, peut atteindre une grande taille, provoquant une forte augmentation du volume abdominal, un essoufflement, des palpitations et un gonflement des jambes. Le cystome pseudo-muqueux est diagnostiqué le plus souvent chez les femmes en période préménopausique; il se développe de manière asymptomatique pendant une longue période. Traitement chirurgical des maladies.

Les cystomes peuvent être proliférants (état précancéreux, croissance intensive), sécérinants (aucune activité proliférante n'est observée), malins (cystomes malins). Les néoplasmes ovariens bénins représentent environ 12% de tous les néoplasmes de la région génitale féminine, la plupart des néoplasmes ovariens sont des tumeurs bénignes.

Types de fibromes ovariens

Il existe deux principaux types de fibromes ovariens:

  1. Limité - la tumeur a une membrane de tissu conjonctif qui la sépare du tissu ovarien sain.
  2. Diffuser. Dans ce cas, le néoplasme affecte complètement la glande sexuelle. Malheureusement, ce type de fibrome est beaucoup plus fréquent - dans environ 90% des cas.

Les fibromes diffèrent également par leur consistance, ils peuvent être:

  1. Dur, au toucher comme de la pierre. Fibrome "pierreux" en cas de calcification complète.
  2. Doux. Le ramollissement se produit en raison du gonflement des tissus.
  3. Élastique, serré. Le plus commun. Dans leur cavité, en règle générale, il y a plusieurs kystes. Les cavités kystiques peuvent être remplies de contenu liquide - séreux ou hémorragique.

Les fibromes peuvent être de forme ovoïde ou ronde. En raison du fait que la formation est sur la jambe, elle est mobile. La tumeur se développe extrêmement lentement, mais en raison de changements dystrophiques dans les tissus, le processus de croissance peut être accéléré.

Fibrome ovarien: traitement

Le fibrome ovarien est une tumeur bénigne hormonalement inactive, dans la plupart des cas, il se développe après l'âge de 40 ans, peut atteindre de grandes tailles, provoquer un certain nombre de complications - anémie, ascite, syndrome de Meigs. Le traitement de la maladie est chirurgical. Le déroulement du traitement chirurgical dépend du volume de la tumeur, de la santé du patient, de son âge, de l'état des organes reproducteurs et des maladies associées au fibrome. Un petit fibrome chez les femmes en âge de procréer est enlevé par laparoscopie, le médecin préserve l'ovaire, la fonction menstruelle. L'élimination des fibromes avec l'ovaire est effectuée chez les femmes âgées; avec des lésions bilatérales des ovaires avec une tumeur, la partie la plus saine de l'un d'entre eux est préservée.

Diagnostic de la maladie


Examen par un gynécologue
Le diagnostic peut être posé sur la base des résultats des études réalisées, qui sont les suivantes:

  • Examen par un gynécologue qui, après examen, peut détecter une formation étrangère;
  • Recherche en laboratoire;
  • Échographie, IRM, cartographie Doppler couleur;
  • Laparoscopie diagnostique, au cours de laquelle une biopsie est réalisée pour déterminer la nature du néoplasme. Cela permettra d'exclure des maladies dangereuses telles que le kyste folliculaire, le cancer de l'ovaire..

Fibrome de l'ovaire droit: symptômes

Les manifestations cliniques des fibromes ovariens deviennent prononcées lorsque la tumeur atteint une grande taille, un petit fibrome est découvert par hasard, lors d'un examen de routine. Si le fibrome se développe dans l'ovaire droit, avec le développement de complications, il peut être confondu avec une attaque d'appendicite. Un fibrome ovarien important peut provoquer une faiblesse sévère, le patient se fatigue rapidement, l'abdomen est enflé, un essoufflement apparaît, des signes du syndrome de Meigs - une pleurésie, une ascite se développe, une anémie est diagnostiquée. En raison de la pénétration de liquide ascitique dans la cavité pleurale, un hydrothorax se développe. En cas d'apparition d'un fibrome malin, une cachexie et une polysérosite se développent.

Qu'est-ce que le tekoma ovarien - Définition et code selon la CIM 10

Thekoma, ou tumeur à cellules thécales, est une formation bénigne hormonalement active dans l'ovaire qui se développe à partir des cellules thécales. Fait référence aux tumeurs féminisantes. Code CIM du técome bénin - D27, bénin - C56.

Fait référence aux maladies rares de l'ovaire. L'âge moyen auquel un néoplasme apparaît chez la femme est de 63 ans. Seule une petite quantité apparaît chez les femmes de moins de 30 ans.

Fibrome ovarien à l'échographie

À l'échographie, un fibrome est une formation ovale ou ronde aux bords nets et lisses. Au cours de la croissance tumorale, un contour hypoéchogène peut apparaître, les fibromes sont caractérisés par une échogénicité réduite. Le diagnostic et le traitement du fibrome sont effectués à l'hôpital Yusupov. Le diagnostic du fibrome ovarien est effectué lors de l'examen par un gynécologue ou un oncologue. En cas de suspicion de néoplasme ovarien, le médecin oriente le patient vers des recherches complémentaires: analyse des marqueurs tumoraux, numération globulaire complète, échographie transvaginale, IRM, CT; si une tumeur est détectée, une biopsie et un examen histologique des tissus néoplasiques sont effectués. Vous pouvez vous inscrire pour une consultation avec un médecin par téléphone.

Yulia Vladimirovna Kuznetsova

Raisons de développement

Malheureusement, les médecins ne sont pas prêts à dire de manière fiable les raisons pour lesquelles le fibrome ovarien se développe. Mais, en analysant les cas de formation de cette pathologie, les médecins ont identifié plusieurs facteurs pouvant déclencher le mécanisme de formation de tumeurs.

  • arrière-plan hormonal perturbé (puberté précoce, ménopause, période avant et après);
  • pathologies chroniques du système reproducteur (myome utérin, ovariite, annexite);
  • diminution de l'immunité;
  • prédisposition héréditaire au développement de l'oncologie;
  • menstruations irrégulières;
  • dysfonctionnement du système endocrinien;
  • interruption de grossesse (fausse couche, avortement);
  • une augmentation du niveau d'hormones mâles dans le corps.

Parfois, un ovaire affecte non seulement le fibrome, mais aussi le kyste. Cela indique les raisons étiologiques courantes du développement de ces pathologies..


Une immunité réduite peut déclencher le développement de fibromes dans le corps

Liste de références

  • CIM-10 (Classification internationale des maladies)
  • Hôpital Yusupov
  • Cherenkov V.G. Oncologie clinique. - 3e éd. - M.: Livre médical, 2010.-- 434 p. - ISBN 978-5-91894-002-0.
  • Shirokorad V.I., Makhson A.N., Yadykov O.A. État des soins oncourologiques à Moscou // Oncourologie. - 2013. - N ° 4. - P. 10-13.
  • Volosyanko M.I. Méthodes traditionnelles et naturelles de prévention et de traitement du cancer, Aquarium, 1994
  • John Niederhuber, James Armitage, James Doroshow, Michael Kastan, Joel Tepper Abeloff's Clinical Oncology - 5th Edition, eMEDICAL BOOKS, 2013

Symptômes de la pathologie

À un stade précoce de développement, la tumeur ne se manifeste d'aucune façon. Ses premiers signes n'apparaissent que quelques années après la fin des règles. La clinique Tekoma est associée à une production accrue d'estronènes dans l'ovaire.

Les premiers signes de la maladie chez les jeunes femmes:

  • écoulement sanglant qui ne dépend pas de la menstruation;
  • puberté prématurée.

Les patients en âge de procréer ont:

  • douleur dans l'abdomen, l'aine et le dos;
  • saignement abondant;
  • une forte augmentation de la libido;
  • croissance mammaire;
  • augmentation de la turgescence cutanée.

Prévisions des experts chez tekoma


Lors du diagnostic d'un néoplasme bénin et de son élimination avec succès, les médecins donnent des prévisions favorables. La femme a une diminution des saignements et des signes de rajeunissement non naturel du corps. Le cycle menstruel des filles revient à la normale, ce qui lui donne un espoir de conception et d'accouchement..

Le cancer des ovaires est rare chez les jeunes filles. Si elle a été diagnostiquée et retirée, la patiente reste petite..

Dans le cas de l'oncologie, le pronostic n'est positif qu'avec une orientation rapide vers une institution spécialisée. Avec un traitement approprié, le corps du patient est restauré.

Pronostic et complications du traitement

Le pronostic pour la vie et la santé est favorable.

La capacité de travail n'est pas diminuée.

Aucune rechute ne se produit.

Sans traitement, le fibrome peut entraîner un certain nombre de complications, et c'est pourquoi il est dangereux:

  1. Nécrose (dégradation de la tumeur),
  2. Implication dans le processus nécrotique de l'ovaire, trompe de Fallope,
  3. Infection secondaire avec développement d'une inflammation purulente (pelviopéritonite).

La malignité fibroïde survient dans moins de 1% des cas. La dégénérescence maligne de la tumeur est favorisée par l'âge avancé (plus de 60 ans), une longue évolution de la maladie, des comorbidités.

Vidéo utile sur le sujet:

La prévention

En raison du manque de raisons spécifiques, il n'existe pas de méthode spécifique pour prévenir le développement de la tumeur. Le plus important ici est de détecter une tumeur à temps et de prévenir ses éventuelles conséquences négatives. Par conséquent, il est très important de ne pas oublier toutes les femmes au moins une fois par an pour subir un examen préventif par un gynécologue. Cela aidera à identifier les facteurs de risque en temps opportun. Si nécessaire, le médecin peut prescrire des méthodes supplémentaires pour clarifier le diagnostic..

Vous devez également surveiller votre état général, traiter toutes les autres maladies gynécologiques à temps, faire attention au choix des partenaires sexuels et à la contraception. Cela évitera les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles..

Les directives générales comprennent:

  1. Combattre les mauvaises habitudes.
  2. Maintenir un poids corporel approprié.
  3. Activité physique modérée.
  4. Renforcer l'immunité.

Formes histologiques de néoplasme

Selon les analyses histologiques, la pathologie est divisée en plusieurs types:

  1. La forme typique de tekoma est une tumeur épithélioïde, diagnostiquée chez un grand nombre de patients.
  2. Néoplasme de lutéinisation affectant les jeunes filles et entraînant une production accrue d'androgènes.
  3. Le fibrotekome est une formation de structure similaire à un fibrome. Il est volumineux et se reproduit après un certain temps..

Pour déterminer quel type de pathologie a affecté une femme en particulier, seule la gynécologie du tekoma sur l'ovaire et un examen complet du patient aideront.

Pourquoi la fibrose se produit?

Les raisons communes du développement de la maladie n'ont pas été établies. Les modifications locales de la structure des ovaires associées à des maladies gynécologiques prédisposent à la formation de fibromes. La pathologie des organes génitaux chez les femmes de tout âge est importante, dont la conséquence à long terme peut être un fibrome.

Chez 90% des patients, les modifications de la membrane ovarienne commencent avec la période préménopausique. Facteurs de risque pour le développement de la maladie:

  1. Maladies inflammatoires des ovaires (ovariite),
  2. Irrégularités menstruelles,
  3. Saignement utérin,
  4. Salpingo-ovariite,
  5. Syndrome des ovaires polykystiques,
  6. Blessure pelvienne,
  7. Pathologie de la propre artère de l'ovaire,
  8. Infertilité primaire et secondaire,
  9. Fausse couche habituelle,
  10. Chirurgie ovarienne,
  11. Hernie inguinale reportée.

RÉFÉRENCE. Les fibromes peuvent se développer à nouveau après un myome utérin, une endométriose, un kyste ovarien. Le lien de la tumeur avec d'autres troubles gynécologiques s'explique par le déséquilibre des hormones sexuelles dans ces maladies.

Fibrome ovarien

Le fibrome ovarien est un tissu conjonctif, une tumeur hormonalement inactive de l'ovaire qui a une étiologie bénigne. Il s'agit d'une pathologie assez courante, qui survient parmi les néoplasmes ovariens bénins dans tous les dix cas, se développant le plus souvent à l'âge adulte (40-60 ans). Les symptômes apparaissent généralement lorsque la tumeur atteint une grande taille et que diverses complications se développent. Pour le diagnostic, des examens gynécologiques standard sont utilisés et un diagnostic de clarification est possible après une biopsie du tissu tumoral. L'ablation de la tumeur est généralement effectuée pour traiter les fibromes ovariens.

Formes de fibromes ovariens

Le fibrome ovarien est une formation mobile arrondie ou ovoïde sur un pédicule à surface noueuse ou plate, pouvant atteindre 10-12 cm de taille.La consistance est différente et dépend de plusieurs facteurs, à savoir:

  • La présence de pseudocavités - étroitement élastiques;
  • Œdème sévère - léger;
  • Dépôt de sels de calcium - solide.

Le fibrome ovarien se compose de faisceaux entrelacés de tissu conjonctif (cellules fusiformes) de couleur blanc-gris. Les tissus tumoraux sont souvent œdémateux et peuvent contenir des kystes. Le fibrome contient un petit nombre de vaisseaux, mais avec une longue existence en son centre, des foyers d'ischémie avec hémorragies, nécroses, ainsi que des changements dégénératifs avec une teinte brun-rouge peuvent se former.

Il existe deux formes de fibromes ovariens:

  • Délimité, dans lequel la tumeur a une capsule distincte qui la sépare du tissu ovarien;
  • Diffus, dans lequel l'ovaire est complètement affecté.

En règle générale, le fibrome ovarien se développe lentement, mais dans le contexte de changements dystrophiques, sa croissance peut s'accélérer considérablement. Avec une petite taille, la tumeur n'affecte pas de manière significative la fonction de l'ovaire. Le cycle menstruel dans la plupart des cas n'est pas perturbé et la tumeur n'est pas un obstacle à l'apparition et à la gestation de la grossesse.

Parmi les principales complications du fibrome ovarien figurent la nécrose, la torsion de la jambe, la suppuration de la tumeur, l'hémorragie, le risque de malignité.

Causes et symptômes du fibrome ovarien

Les raisons exactes du développement du fibrome ovarien n'ont pas été établies. Les principaux facteurs de risque comprennent:

  • Contexte prémorbide défavorable avec pathologie endocrinienne, par exemple, troubles menstruels et reproductifs;
  • Immunité réduite;
  • Processus inflammatoire dans les appendices et les ovaires (ovariite, annexite).

Dans certains cas, le fibrome ovarien ne se développe pas indépendamment, mais simultanément avec d'autres pathologies ayant les mêmes facteurs étiologiques (avec un kyste ovarien ou un myome utérin). Avec le développement de fibromes avec d'autres maladies, les signes cliniques sont déterminés par leur totalité.

Les symptômes du fibrome ovarien n'apparaissent généralement pas avec une petite tumeur (pas plus de 3 cm). En cours de croissance, la tumeur peut entraîner le développement de signes du syndrome de Meigs (anémie, ascite, pleurésie) et se manifester par des douleurs, des ballonnements, un essoufflement, une faiblesse générale, une tachycardie, de la fatigue.

L'ascite est l'un des symptômes les plus courants des fibromes ovariens. Il se développe lorsque le transsudat est libéré de la tumeur dans la région abdominale. Le liquide ascitique pénètre dans la cavité pleurale de la cavité abdominale à travers les fissures du diaphragme, où il s'accumule. Dans le contexte de la dégénérescence maligne de la tumeur, une polysérosite et une cachexie peuvent se développer. Dans le même temps, la gravité de l'évolution de la maladie est largement déterminée par la compression des organes voisins par un liquide. De plus, lorsque les jambes de la tumeur sont tordues et que d'autres complications (dans le contexte d'une hémorragie et d'une nécrose), des symptômes sévères d'irritation de la cavité abdominale peuvent survenir.

Diagnostic du fibrome ovarien

Le diagnostic est compliqué par le fait que le fibrome ovarien est généralement asymptomatique pendant longtemps. Assez souvent, il est découvert par accident lors de recherches ou d'une intervention chirurgicale pour une autre maladie..

Le diagnostic des fibromes ovariens est posé sur la base des manifestations cliniques, après examen par un gynécologue et réussite d'un certain nombre d'études:

  • Diagnostics de laboratoire, y compris les marqueurs tumoraux CA-125, formule sanguine complète;
  • Méthodes instrumentales - IRM, échographie et tomodensitométrie des organes pelviens;
  • Examen histologique du tissu de la tumeur enlevée.

Le gynécologue, lors de la réalisation d'une étude, détermine généralement la présence d'une formation indolore et mobile sur le côté ou derrière l'utérus, qui a une surface plate ou noueuse et une consistance dense, et dans certains cas, pierreuse.

L'échographie avec CDC révèle également une formation arrondie ou ovale avec des contours clairs et uniformes et une structure écho-positive homogène. Si les vaisseaux ne sont pas visualisés dans le CDC, cela indique l'avascularité des fibromes ovariens.

En termes de spécificité et de sensibilité, l'IRM et la TDM sont équivalentes à l'échographie. Aussi, pour poser un diagnostic, il est possible de réaliser une ponction de la cavité abdominale et une ponction pleurale, suivies d'un examen cytologique de l'échantillon de tumeur obtenu. Le facteur déterminant dans le diagnostic du fibrome est l'examen histologique des tissus de la tumeur enlevée..

Pronostic, prévention et traitement du fibrome ovarien

Le traitement des fibromes ovariens avec des médicaments est inefficace, par conséquent, une fois le diagnostic posé, son retrait rapide est obligatoire. La nature de l'accès et le volume de l'intervention chirurgicale sont individuels et dépendent de nombreux facteurs: âge, état général, taille de la tumeur, état de l'utérus et des autres ovaires, présence d'une pathologie concomitante.

En règle générale, les jeunes femmes présentant une petite taille de fibromes ovariens sont éliminées par laparoscopie, ce qui préserve les fonctions menstruelles et génératives. Pour les femmes âgées en période préménopausique, il est conseillé de retirer la tumeur simultanément avec l'appendice, et en cas de lésions bilatérales des ovaires, si possible, laisser une partie de l'un d'entre eux.

Il n'y a pas de moyens spécifiques pour empêcher le développement de fibromes ovariens. Afin de diagnostiquer la pathologie à temps et d'éviter le développement de complications, il est recommandé de consulter régulièrement un gynécologue (au moins une fois par an) et de procéder à une échographie des organes pelviens.

Selon les statistiques, la probabilité de malignité du fibrome ovarien est de 1% et, en général, le pronostic de la maladie est favorable. Si la tumeur a été retirée chez une femme en âge de procréer, les médecins conseillent de planifier une grossesse à la fin du traitement de rééducation.

Fibrome ovarien: symptômes, traitement, préparation à la chirurgie et autres recommandations

Le fibrome ovarien fait référence à une pathologie qui survient assez souvent. Selon les statistiques, les formations ovariennes représentent 25% (il y a 10 ans - 6-12%) parmi toutes les tumeurs des organes génitaux féminins, 75% d'entre elles sont bénignes, 10% sont des fibromes.

La tumeur se développe entre 40 et 60 ans, mais un développement plus précoce est possible. Même l'apparition de fibromes au début de la puberté a été décrite, mais ce sont des cas extrêmement rares..

La complexité de la maladie est que les symptômes n'apparaissent que lorsque le néoplasme atteint une grande taille. La femme elle-même peut ne pas être consciente de la pathologie qu'elle a..

Qu'est-ce que le fibrome ovarien

Le fibrome est une tumeur bénigne formée à partir de tissu conjonctif.

Ses particularités:

  • hormonalement inactif;
  • rarement malin;
  • pousse lentement;
  • lisse ou noué;
  • a une forme ronde ou ovale;
  • en taille atteint 20 cm;
  • affecte principalement un ovaire.
  1. élastique - s'il y a des cavités à l'intérieur de la tumeur (cystadénofibrome);
  2. doux - en cas d'œdème;
  3. solide - lorsque le calcium se dépose sur les murs.

Il est mobile sur la jambe, qui contient des vaisseaux sanguins (sang et lymphe), des terminaisons nerveuses.

Types de fibromes ovariens

Il existe deux types de fibromes:

1. Fibrome diffus:

  • sans capsule;
  • se propage dans tout le tissu ovarien;
  • se produit plus souvent délimité.
  • rare;
  • a une capsule restrictive;
  • facilement diagnostiqué à l'examen;
  • une partie du tissu ovarien normal est conservée.

Avec la petite taille du fibrome délimité, la fonction de l'ovaire n'est pas altérée, la grossesse et l'accouchement se déroulent normalement, sans complications.

Causes et facteurs de développement

Jusqu'à présent, les causes spécifiques de l'apparition du néoplasme n'ont pas été identifiées. Le fibrome ovarien étant caractéristique des femmes principalement d'âge mûr, les facteurs provoquant son apparition comprennent:

  1. altération des niveaux hormonaux, notamment en raison d'une pathologie endocrinienne;
  2. métabolisme perturbé;
  3. diminution du statut immunitaire;
  4. maladies inflammatoires existantes des ovaires (annexite, ophorite);
  5. prédisposition héréditaire.

De plus, l'impulsion pour la formation de fibromes peut être:

  • Avortement;
  • infections virales ou bactériennes;
  • situations stressantes fortes.

Manifestations cliniques

La taille d'une tumeur ovarienne varie de microscopique à énorme. En conséquence, il n'y a pas de manifestations cliniques avec une tumeur jusqu'à 3 cm. En règle générale, il s'agit d'un résultat échographique «accidentel». Sinon, il peut rester inaperçu pendant une longue période.

Avec une telle tumeur, les fonctions de l'ovaire ne sont pas altérées, la grossesse et l'accouchement se déroulent normalement. De plus, la tumeur se développe très lentement, mais dans certaines conditions, sa taille peut augmenter considérablement en peu de temps. Ensuite, un tableau clinique détaillé apparaît, ce qui oblige le patient à consulter un gynécologue.

Les plaintes surviennent lorsque la taille de la formation est suffisamment grande:

  • douleur sourde dans le bas de l'abdomen ou le bas du dos, non associée à la menstruation; la douleur apparaît à la suite de l'étirement de la capsule fibreuse ou de l'ovaire, de la compression des plexus nerveux;
  • constipation, dysurie - résultat de la compression des segments intestinaux et vésicaux par la tumeur en croissance.

La triade Meigs se développe (dans 10% des cas):

  • anémie;
  • ascite;
  • pleurésie.
  1. Il y a une forte faiblesse, des étourdissements, des palpitations, une tachycardie de plus de 100 battements / min, un essoufflement, des modifications du test sanguin clinique général - symptômes d'anémie.
  2. L'ascite est le résultat d'un transsudat séreux pénétrant dans la cavité abdominale. L'abdomen augmente, le liquide s'accumule dans sa cavité, la faiblesse augmente, la fatigue non motivée.
  3. Le transsudat en excès à travers les trous (trappes) du diaphragme pénètre dans la cavité thoracique, provoquant le développement de l'hydrothorax, les plaintes suivantes apparaissent:
  • essoufflement au repos, aggravé par le mouvement;
  • douleur thoracique.

Le fibrome est la cause de la cachexie et de la polysérosite..

La polysérosite survient dans 40% des cas et se caractérise par la présence de liquide dans la cavité abdominale et thoracique et dans le sac péricardique. La condition dépend de la quantité de liquide accumulé qui serre les organes. Dans le même temps, le fibrome peut être de petite taille et ne sera révélé qu'après élimination du liquide ascitique.

Avec les symptômes existants du fibrome ovarien en combinaison avec la triade complète de Meigs, un examen du cancer de l'ovaire est obligatoire.

La tumeur elle-même ne provoque pas de sensations douloureuses même à la palpation et ne perturbe pas le cycle menstruel, comme mentionné ci-dessus.

Diagnostic du fibrome ovarien

Pour établir un diagnostic, il est nécessaire de connaître l'historique, les plaintes détaillées et de procéder à des examens pour détecter une tumeur.

1. Dans le diagnostic, en premier lieu, un examen gynécologique, qui détermine la présence d'une tumeur, sa taille, sa densité, sa mobilité, sa localisation par rapport à d'autres organes génitaux. L'examen bimanuel donne une idée générale du néoplasme, mais est inefficace dans les situations suivantes:

  • avec des tumeurs petites ou gigantesques;
  • avec l'obésité;
  • avec adhérences dans la cavité abdominale.

2. En outre, des tests sanguins sont nécessaires:

  • clinique générale (des changements caractéristiques de l'anémie sont possibles);
  • marqueurs tumoraux (CA - 125, PAS 4) pour exclure la nature oncologique de l'éducation.

3. Méthodes instrumentales:

  • Échographie des organes pelviens;
  • CT - tomodensitométrie (si l'échographie n'est pas informative);
  • IRM - imagerie par résonance magnétique;
  • la laparoscopie avec biopsie ultérieure est la principale méthode de recherche: sur la base de l'étude pathomorphologique de la tumeur enlevée, le diagnostic final est posé;
  • dans les cas incompréhensibles - ponction des cavités pleurale et abdominale avec examen cytologique du liquide.

Toutes les études instrumentales ci-dessus sont équivalentes pour le diagnostic - elles révèlent la présence d'une formation semblable à une tumeur, sa taille, sa forme, sa densité (échogénicité). Si l'échographie n'est pas informative pour une raison quelconque, ils passent à des examens plus complexes sous forme de tomodensitométrie et d'IRM, grâce auxquels ils reçoivent les mêmes informations.

Diagnostic différentiel du fibrome ovarien

Le diagnostic différentiel du fibrome ovarien est réalisé avec les pathologies suivantes:

  • nœud myomateux sous-séreux de l'utérus;
  • cystome ovarien;
  • cancer de l'ovaire métastatique;
  • kyste ovarien folliculaire;
  • kyste du corps jaune de l'ovaire.

Noeud myomateux sous-séreux de l'utérus

Noeud myomateux sous-séreux de l'utérus - formation bénigne:

  • dépendante des hormones;
  • provient du muscle lisse et du tissu fibreux de l'utérus;
  • localisé dans l'utérus - différent;
  • tailles - du microscopique à l'énorme (pesant environ un kilogramme);
  • cela se produit sur une base ou une jambe large.

Il se forme principalement à la surface de l'utérus sous la membrane séreuse. Révélé immédiatement lors d'un examen gynécologique bimanuel et d'une échographie.

Cancer de l'ovaire métastatique

Le cancer de l'ovaire métastatique est une formation maligne qui provient des cellules d'un cancer primaire situé dans un autre organe. Le plus souvent, il accompagne les tumeurs malignes:

  1. Sein;
  2. estomac;
  3. rectum;
  4. col de l'utérus;
  5. corps de l'utérus;
  6. Vessie;
  7. lymphogranulomatose.

Depuis quelque temps, il est asymptomatique. Ensuite, avec la croissance des métastases, des symptômes typiques de compression d'organes par une tumeur en croissance apparaissent:

  • maux d'estomac;
  • constipation alternant avec diarrhée;
  • flatulence;
  • dysurie;
  • hypertrophie de l'abdomen.

À l'examen et à la palpation, une formation bosselée et douloureuse dense est déterminée, caractérisée par:

  1. lésion bilatérale (par opposition au fibrome);
  2. hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux.

Ce n'est pas particulièrement difficile à diagnostiquer. Le pronostic est défavorable.

Cystome ovarien

Le cystome ovarien - également la tumeur ovarienne bénigne la plus courante, provient des tissus épithéliaux.

Il s'agit d'une formation à plusieurs chambres, contrairement aux fibromes ovariens, et se caractérise par:

  • croissance proliférative rapide et, à cet égard, atteint de grandes tailles (jusqu'à 30 cm et plus);
  • asymptomatique dans les premiers stades;
  • similitude clinique avec les fibromes ovariens pendant la croissance;
  • localisation (située en arrière de l'utérus dans la cavité sacrée);
  • provoque des irrégularités menstruelles (par opposition aux fibromes);
  • a une jambe anatomique (constituée de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses).

Kyste ovarien folliculaire

Le kyste folliculaire ovarien est un kyste bénin provenant d'un follicule non ovulé, représentant 80% de toutes les formations fluides. C'est une formation à chambre unique avec un contenu liquide, quelle est sa différence significative avec le fibrome.

Trouvé chez les femmes en âge de procréer:

  • tailles - de 3 à 8 cm;
  • il n'y a pas de clinique à un stade précoce;
  • à mesure que vous grandissez, des douleurs abdominales surviennent;
  • conduit à des irrégularités dans le cycle menstruel (contrairement aux fibromes ovariens);
  • provoque l'infertilité;
  • déterminé par échographie;
  • au début de la menstruation ou après 2-3 cycles, il peut se résoudre tout seul;
  • jamais malin.

Kyste du corps jaune de l'ovaire

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est la formation de tissu ovarien qui s'est développé à partir d'un corps jaune non régressé:

  1. est asymptomatique;
  2. les douleurs abdominales sont extrêmement rares;
  3. provoque rarement des irrégularités menstruelles.

Diagnostiqué par échographie dans la première phase du cycle. L'échographie Doppler couleur se différencie des autres formations de l'ovaire (absence de vascularisation kystique). Dans les cas douteux, une laparoscopie diagnostique est réalisée pour un diagnostic différentiel..

Peut disparaître après 3-4 cycles menstruels.

Signes distinctifs du tekoma ovarien.

Tekoma est une tumeur produisant des œstrogènes qui représente 3,8% de tous les néoplasmes ovariens. Contrairement aux fibromes ovariens hormonalement inactifs, le tekoma:

  • survient chez les femmes à partir de 60 ans et plus (par opposition au fibrome), survient chez les jeunes patients, mais leur évolution est maligne;
  • le processus est unilatéral;
  • les tailles vont du mineur à la tête d'un nouveau-né;
  • forme - ronde ou ovale;
  • consistance - dense;
  • manifestation clinique caractéristique - ascite.

Traitement

Le fibrome ovarien est traité exclusivement par chirurgie. La «résorption» médicinale n'est pas soumise. Les méthodes traditionnelles ne sont pas traitées.

Chez les patients en âge de procréer, l'opération est réalisée par la méthode laparoscopique: la tumeur est excrétée si sa taille est petite; l'ovaire est préservé. Si la taille est supérieure à 3 cm, l'ovaire est complètement retiré, car en raison de la compression par la tumeur, les glandes et l'atrophie du tissu ovarien.

Il existe plusieurs contre-indications à la chirurgie:

  1. grossesse;
  2. maladies décompensées du système cardiovasculaire;
  3. plus de 60 ans;
  4. réactions allergiques aux médicaments anesthésiques.

Avant l'opération, une préparation et un diagnostic approfondi sont effectués: localisation, taille, type de fibrome ovarien sont révélés.

La préparation consiste à identifier et à prévenir les réactions allergiques aux anesthésiques et aux analgésiques, ainsi qu'à traiter:

  • exacerbations de maladies chroniques (le cas échéant);
  • maladies virales ou autres maladies infectieuses, le cas échéant.

Remèdes populaires en traitement

Le fibrome ovarien n'est pas traité avec des méthodes traditionnelles. Mais si vous avez encore une question sur l'utilisation des recettes de médecine traditionnelle, vous devez consulter un médecin.

Les remèdes populaires sont parfois utilisés pour réguler les troubles hormonaux, normaliser les processus métaboliques, augmenter le statut immunitaire et améliorer l'état général. À cette fin, des préparations gynécologiques sont utilisées, qui comprennent la renouée, les fleurs de calendula, la chélidoine, la menthe, la prêle, l'ortie..

Tous les composants sont pris dans des proportions égales, 20 grammes d'entre eux sont versés avec 200 ml d'eau bouillante, infusés pendant 12 heures et pris sous forme filtrée, 20 ml trois fois par jour.

Pronostic du traitement et complications possibles. Effets.

Le pronostic pour la santé et la grossesse est bon. Dans 1%, la transformation du fibrome bénin en une formation maligne peut se produire. Il y a une possibilité de rechute si la capsule est endommagée pendant la chirurgie.

  • torsion de la jambe;
  • hémorragie;
  • nécrose;
  • suppuration;
  • malignité (dans de rares cas - 1%).

La prévention

Il n'y a pas de mesures spécifiques pour la prévention du fibrome ovarien. Il est impossible d'empêcher le développement de la maladie. On pense que les restrictions sur la nutrition, les rapports sexuels et l'activité physique ne sont pas nécessaires.

Règles générales de diagnostic précoce:

  1. passage en temps opportun des examens professionnels; aller chez le médecin dans des situations incompréhensibles;
  2. examen échographique annuel obligatoire de l'utérus avec appendices;
  3. traitement rapide des maladies identifiées;
  4. maintenir un statut immunitaire élevé.

Les femmes atteintes de fibromes utérins doivent être particulièrement attentives à leur santé - le plus souvent, en présence de fibromes, un fibrome ovarien se développe.

C'est le seul moyen d'identifier les fibromes ovariens et d'empêcher leur développement ultérieur..

Les principaux facteurs dans le développement et le traitement du fibrome sur l'ovaire

Le fibrome ovarien est un néoplasme bénin volumétrique qui se développe à partir des tissus épithéliaux (stroma) de cet organe reproducteur apparié. Contrairement à de nombreuses autres formations, celle décrite ne synthétise pas les hormones et est considérée comme "stupide", avec peu de symptômes. Cette maladie représente environ 10% des visites chez un gynécologue. Que sont les fibromes ovariens et ce que vous devez savoir à leur sujet?

une brève description de

Le fibrome ovarien est un néoplasme ovarien ou rond aux contours lisses et clairs. Il diffère par une croissance compressive non infiltrante (lorsque, à mesure que la structure augmente, les tissus environnants sont comprimés, mais qu'il n'y a pas de germination). Il survient principalement chez les femmes du groupe d'âge plus avancé (50 ans et plus).

Souvent, l'apparition et le développement de telles tumeurs sont associés à des pics hormonaux: à la puberté, au moment de la gestation, avant ou immédiatement après la ménopause.

La texture du fibrome est douce s'il n'y a pas de dépôts de sels de calcium. En présence de calcifications (pétrification), il acquiert une texture dure en forme de coquille. La tumeur étant mal vascularisée (peu de vaisseaux sanguins), sa croissance est relativement lente. Dans les cas d'un ancien processus, le néoplasme contient des zones de nécrose dues à la malnutrition et une augmentation simultanée de l'activité proliférative. Le fibrome est rarement sujet à la malignité: la probabilité d'un tel résultat ne dépasse pas 1%.

C'est une maladie relativement favorable en termes de guérison. Il est important de commencer le traitement à temps.

Étiologie et facteurs de développement

Rien n'est connu avec certitude sur les causes du développement de la maladie. En science médicale, il n'y a que quelques suppositions sur le mécanisme de formation des formations fibreuses. Avec précision, nous ne pouvons parler que des facteurs qui deviennent des déclencheurs du processus pathologique:

  • Déséquilibre hormonal avant la puberté. Une diminution de la concentration d'hormones spécifiques féminines est un facteur de risque. Le changement de concentration de ces substances se produit à des moments de pointe, comme déjà mentionné..
  • Maladies endocriniennes. Le corps est un système biochimique complexe. S'il y a un manque d'hormones de la glande pituitaire, la glande thyroïde, il n'y aura pas de synthèse normale de substances spécifiques féminines. C'est une voie directe vers le développement de problèmes avec le système reproducteur..
  • Troubles de l'immunité. Des cellules atypiques apparaissent dans le corps toutes les secondes. Le seul facteur qui empêche la croissance des tumeurs est l'immunité. Les dysfonctionnements du système de protection entraînent des processus néoplasiques.
  • Maladies inflammatoires des ovaires et de leurs appendices. Conduire à une augmentation du taux de division cellulaire en raison de la nécessité de démarrer le processus de régénération.
  • La présence de tumeurs du système reproducteur. Y compris les fibromes utérins, les kystes ovariens.

Symptômes et tableau clinique

Les symptômes du fibrome ovarien dépendent de la taille et du stade du processus pathologique. Ils sont assez caractéristiques. Si le néoplasme n'atteint pas 2 à 4 cm, la symptomatologie est complètement absente ou représentée par de simples manifestations maigres. Les raisons du développement ultérieur d'un complexe de symptômes spécifiques sont la compression des tissus environnants par le fibrome..

Un modèle typique comprend les symptômes suivants:

  • Syndrome de la douleur. L'intensité de l'inconfort varie d'un patient à l'autre. Habituellement, nous parlons de douleurs faibles et douloureuses dans le bas de l'abdomen. Le fibrome ovarien se fait rarement sentir avec un fort inconfort, en particulier aux premiers stades de la formation.
  • Accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Aussi connu sous le terme «ascite». Une augmentation des volumes abdominaux est notée visuellement. Aux stades avancés, si la formation a atteint une taille significative, le patient peut être confondu avec une femme enceinte.
  • Troubles de l'appétit et de la digestion. Causé par la compression de l'estomac.
  • Constipation. La cause de la constipation est la compression des structures du côlon par un néoplasme.
  • Problèmes de miction.
  • Distension abdominale non associée à des flatulences.
  • Faiblesse, léthargie et faiblesse.
  • Troubles du rythme cardiaque (se manifestant par une tachycardie).
  • Troubles du système respiratoire (essoufflement).

Lorsque la formation est rompue ou tordue, les symptômes de la péritonite aiguë se combinent avec des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et une baisse de la pression artérielle. Le cycle menstruel et la fertilité restent normaux. Cependant, le fibrome ovarien agit rarement comme une pathologie isolée. Beaucoup plus souvent, il "coexiste" avec d'autres processus néoplasiques. Dans ce cas, le tableau clinique est plus diversifié et comprend l'ensemble des symptômes..

Classification

Il existe plusieurs motifs de classification. Selon la structure histologique, il existe:

Le fibrome ovarien est une tumeur bénigne qui se développe à partir du stroma d'un organe. Tekoma - diffère par la présence d'exsudat liquide dans la cavité néoplasique. Dans certains cas, le tekoma est entièrement constitué d'une membrane fibreuse et d'un exsudat liquide. Ensuite, ils parlent d'un kyste ovarien fibreux. Le fibrotekoma est caractérisé par une structure mixte solide-kystique. Si nous prenons la localisation du processus néoplasique comme base de la classification, il y a:

  • Tumeur de l'ovaire droit.
  • Néoplasme sur l'ovaire gauche.
  • Néoplasmes bilatéraux.

Enfin, en fonction du type de croissance, ils déterminent:

  • Fibromes délimités (se développe intensivement, écartant les structures anatomiques environnantes).
  • Néoplasme diffus (se développe par infiltration, se développe à travers les organes et les tissus).

En pratique, ces classifications permettent de déterminer le danger du processus néoplasique et les perspectives de traitement..

Mesures diagnostiques

Dans la très grande majorité des cas, les fibromes sont des incidentalomes (ils se retrouvent lors de l'examen de toute autre maladie). Puisqu'il n'y a aucun symptôme, l'identification d'une telle tumeur est une question de chance. Si une recherche ciblée d'un néoplasme est en cours, les examens commencent par une visite au cabinet du gynécologue. Lors de l'interrogatoire oral, le spécialiste identifie les plaintes du patient, leur nature, leur durée. Vient ensuite le tour de l'examen gynécologique bimanuel. Il permet d'évaluer la structure et la taille des ovaires..

Un rôle important est attribué aux méthodes de diagnostic instrumentales:

  • Échographie ovarienne. Nécessaire pour évaluer la structure et la taille de la tumeur. L'échographie détermine la présence de calcifications, la prévalence du processus.
  • Radiographie abdominale.
  • IRM / TDM des organes pelviens. Si des modifications pathologiques ont été constatées à l'échographie, vous ne pouvez pas vous passer de l'IRM avec contraste. Cette manipulation permet de diagnostiquer un processus néoplasique malin, ou du moins de le suspecter..
  • Ponction de la tumeur. Elle est réalisée à des fins diagnostiques et thérapeutiques. Lors de la ponction, le contenu liquide de la formation est pompé et le matériel biologique est prélevé pour un examen histologique et morphologique.
  • Laparoscopie diagnostique. Si la ponction échoue, ils ont recours à une biopsie de la tumeur par laparoscopie.

Les méthodes de laboratoire impliquent l'histologie du néoplasme et le don de sang pour des marqueurs tumoraux spécifiques CA-125 et HE-4. Dans le complexe de ces études, il suffit de poser un diagnostic précis.

Traitement

Les médecins adoptent des tactiques dans l'expectative et observent la dynamique du processus pathologique.
Le traitement conservateur des tumeurs fibreuses est inefficace. Le traitement chirurgical des fibromes ovariens est obligatoire, dont l'essence est la résection complète du fibrome et d'une partie des tissus environnants.
Le volume de l'intervention chirurgicale est déterminé par le spécialiste traitant: avec de petits fibromes, accès laparoscopique par plusieurs incisions ou passages anatomiques naturels avec élimination des tissus néoplasiques.

Si le néoplasme atteint des volumes importants, une opération ouverte est indispensable. Habituellement, l'ablation des ovaires (ovariectomie) et des appendices est pratiquée pour éviter une transformation maligne. Cependant, une telle manipulation est courante chez les femmes âgées (en raison de la violation totale de la fonction reproductrice du corps qui en résulte).

Pronostic de la maladie

Pour la vie - favorable. Pour préserver la fonction reproductrice - dépend de la prévalence des fibromes. Plus il est grand, plus une chirurgie radicale sera nécessaire et plus la probabilité de devenir mère est faible..

La prévention

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques. Cependant, il existe plusieurs recommandations pour prévenir les problèmes du système reproducteur en général:

  • Maintenir un niveau d'activité physique optimal.
  • Il faut bien manger: plus d'aliments végétaux, moins de produits gras et animaux.
  • Avoir une vie sexuelle saine avec un partenaire.
  • Arrêter de fumer et d'abuser de l'alcool sera un gros plus.

Complications

  • Torsion de la tumeur.
  • Nécrose ovarienne.
  • Dégénérescence maligne d'une tumeur.
  • Infertilité.

Les tumeurs fibroïdes présentent de sérieuses difficultés en termes de diagnostic et d'économie de traitement. Le moment où le néoplasme est découvert est d'une grande importance. Plus sa taille est petite, plus la probabilité de maintenir la santé reproductive est élevée. Par conséquent, il est si important de subir régulièrement des examens préventifs avec un gynécologue..