Principal
Cirrhose

Combien vivent avec des métastases hépatiques

Le foie est un site de prédilection pour les métastases. Cela s'explique par le fait que l'organe a un grand système vasculaire et est équipé d'une énorme veine porte. Les dommages secondaires peuvent être une conséquence de la germination de tumeurs malignes des poumons, de l'estomac, des glandes mammaires, des intestins, du pancréas.

Les métastases hépatiques sont un problème mondial sur lequel travaillent des spécialistes du monde entier. Malheureusement, une personne ne peut pas détecter immédiatement une lésion secondaire. Les cellules cancéreuses pénètrent dans l'organe par la voie lymphogène ou hématogène (par le sang). Le danger de métastase est qu'il s'agit d'un signe clair de la présence à long terme d'une tumeur cancéreuse..

Toutes les cellules atypiques sont initialement saines et fonctionnent normalement. Cependant, à la suite d'un dysfonctionnement génétique, ils renaissent. Cela peut se produire sous l'influence de facteurs internes et externes. Les cellules cancéreuses commencent à se diviser de manière incontrôlable. Ils forment un tissu dysfonctionnel dont les dommages à la paroi entraînent la germination et la propagation de la tumeur..

Les cellules atypiques se propagent d'abord aux organes adjacents, puis pénètrent dans les vaisseaux sanguins, ce qui les fait se propager dans tout le corps. Tous ne parviennent pas à survivre et à s'implanter dans d'autres tissus. Seul un petit nombre de cellules cancéreuses y parviennent. Cependant, ce sont les plus malins et les plus difficiles à traiter..

Les métastases sont uniques et multiples. La deuxième option est caractérisée par une progression rapide de la pathologie. Si la tumeur est unique, cela ne veut pas du tout dire qu'elle est petite. Avec le développement rapide du processus, le néoplasme est bien palpable et est remarquablement différent du parenchyme sain.

À mesure que les cellules atypiques augmentent, des symptômes désagréables apparaissent, caractéristiques de nombreuses autres pathologies du foie et de la vésicule biliaire. Les gens se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit, de jaunissement, de nausées, de démangeaisons. Le processus pathologique s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, d'une perte de poids, d'une pâleur.

Le symptôme caractéristique est une ascite (accumulation de liquide dans le péritoine) et des varices sur la paroi antérieure de la cavité abdominale. La courte espérance de vie de ces patients s'explique par la longue évolution asymptomatique et, par conséquent, par un diagnostic tardif. Cependant, les métastases hépatiques ne sont pas une condamnation à mort. Malgré le fait que la pathologie soit difficile à traiter, avec des mesures rapides, on peut espérer un pronostic positif.

Les statistiques des cinq dernières années ont montré que le traitement du cancer avec métastases hépatiques a amélioré ses performances. Dans certains cas, le taux de survie a augmenté de cinquante pour cent. Ensuite, nous aurons une réponse à la question principale de notre article sur le nombre de personnes vivant avec des métastases dans le foie..

Facteurs affectant l'espérance de vie

Lorsqu'un malheur survient dans le corps, et à partir d'un grand nombre de cellules saines, au moins une est devenue cancéreuse et n'a pas été détruite, un déclencheur est déclenché qui déclenche la croissance de la tumeur. Peu à peu, elle adapte d'autres cellules pour elle-même, ayant un effet significatif sur tout le corps..

Le foie traite un litre et demi de sang par minute. Cela favorise la propagation rapide des cellules cancéreuses de manière hématogène. Les excroissances cancéreuses libèrent une grande quantité de substances toxiques qui empoisonnent tout le corps. La capture du foie par des nodules cancéreux est un coup dur pour la santé..

Les cellules atypiques se développent rapidement et dans les plus brefs délais peuvent perturber considérablement l'activité fonctionnelle de l'organe. Il est très difficile de prévoir la durée de vie de ces patients. Les experts disent qu'en fonction de la gravité, les patients peuvent vivre de six mois à cinq ans. Si un cancer a été détecté au stade 4, les médecins ne pourront rien faire. Malheureusement, il s’agit déjà d’un processus incontrôlé et irréversible..

Les patients qui ont été guéris d'une tumeur cancéreuse doivent subir un examen complet de tous les organes et systèmes une fois par an. Le plus favorable est le cancer, qui a été détecté avant même l'apparition des premiers signes cliniques. L'apparition des symptômes indique généralement la présence de changements destructeurs dans les organes et les tissus. Souvent, les patients cancéreux meurent moins d'un an après les métastases hépatiques identifiées.

Un spécialiste qualifié peut prédire la durée de vie d'un patient sur la base des données suivantes:

  • date de la première plainte;
  • le moment de poser un diagnostic précis;
  • date de début du processus de traitement.

Malheureusement, lorsqu'une tumeur métastase au foie, c'est un mauvais signe et indique la négligence du processus pathologique. Si, en outre, le patient refuse la chirurgie et la chimiothérapie, il n'a pas plus de six mois à vivre..

La résection du lobe d'organe affecté par des métastases ne peut prolonger la vie que si de nouvelles lésions n'apparaissent pas. Avec de multiples lésions hépatiques, la chirurgie est contre-indiquée. Même en cas de prescription d'urgence de médicaments, l'espérance de vie ne dépasse pas neuf mois.

Les meilleurs résultats sont obtenus avec la transplantation. Dans le groupe des patients ayant subi une transplantation d'organe, plus de soixante-dix pour cent des personnes ont survécu dans les cinq ans. Cependant, si les cellules cancéreuses se propagent à d'autres organes, même un traitement aussi efficace peut être inutile..

Si la tumeur primitive est localisée dans l'estomac, les médecins disent que les patients ne vivront pas plus d'un an. Si des métastases sont apparues du gros intestin - jusqu'à deux ans. Les patients ne vivent pas plus de quatre mois sans traitement. La chimiothérapie augmente l'espérance de vie du patient d'un an.

Avec un comportement agressif, des métastases, les médecins donnent des prévisions décevantes. Si une seule tumeur secondaire a été trouvée dans l'organe, qui, de plus, ne se développe pas, la durée de vie est considérablement augmentée.

D'autres facteurs affectent également l'espérance de vie, à savoir:

  • le stade du cancer;
  • l'emplacement du foyer primaire de la tumeur;
  • le volume de la lésion;
  • l'état du système immunitaire;
  • la gravité du processus pathologique;
  • le stade auquel le traitement a commencé;
  • l'efficacité de la thérapie;
  • la présence de maladies concomitantes;
  • la compétence du chirurgien;
  • l'âge et le sexe;
  • l'état émotionnel du patient et le désir de se battre.

Les patients ne peuvent ignorer les symptômes apparus. Leur vie en dépendra. Les signes suivants peuvent vous alerter:

  • augmentation de la taille du foie et apparition de zones compactées;
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • douleur dans le côté droit;
  • perte d'appétit;
  • perdre du poids;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • saignements de nez;
  • nausées Vomissements.

Si des métastases hépatiques peuvent être détectées au premier stade du cancer, environ quatre-vingts pour cent des patients dépassent le seuil annuel. Pas plus de cinquante pour cent de tous les patients survivent jusqu'à cinq ans. Dans la deuxième étape, ces chiffres sont respectivement de 20 et 17%..

La survie est également liée à l'âge. Plus de vingt pour cent des patients âgés de quarante à cinquante ans franchissent le seuil annuel. Chez les patients de 50 à 70 ans, ce chiffre n'est que de 15%. Comme vous pouvez le voir, les personnes âgées, en raison des changements et des restrictions liés à l'âge, vivent moins avec des métastases hépatiques.

Évidemment, sans traitement, le pronostic de survie est beaucoup plus bas. Un régime de traitement correctement conçu et une approche intégrée aideront à prolonger la vie du patient. Les médecins ne suggèrent pas toujours que les patients pratiquent une résection d'organe. Dans certains cas, un traitement anticancéreux suffira.

Si les deux lobes du foie sont affectés, le traitement commence par une chimiothérapie ou une radiothérapie. Les médicaments de chimiothérapie aideront à arrêter la poursuite de la progression des lésions secondaires. Parfois, elle peut même supprimer de petites métastases. Le pronostic s'aggrave si des cellules atypiques ont pénétré non seulement dans le foie, mais également dans d'autres organes. Dans ce cas, l'opération n'est pas affectée.

Combien vivent avec des métastases: pronostic en fonction de la place dans le corps.

La métastase est un processus dans lequel les cellules tumorales pénètrent dans les tissus durs autour du foyer principal du développement du cancer. Beaucoup de gens se demandent: combien de temps vivent-ils avec des métastases? Cela dépend directement du degré de la maladie et du lieu de sa localisation..

Tumeurs secondaires de la colonne vertébrale


Si le cancer a envoyé des tumeurs secondaires dans la colonne vertébrale, il s'agit d'une menace directe pour la vie humaine. Cela est dû à la multiplication multiple des foyers dans cette zone. Si des tumeurs secondaires de la colonne vertébrale sont détectées hors du temps, le pronostic sera décevant. Le patient n'a plus que quelques mois à vivre.

C'est pourquoi, si le patient sait qu'il a un cancer et qu'il a des douleurs dans la colonne vertébrale, qui s'intensifient la nuit, il doit se rendre au centre médical pour un examen. Les troubles névralgiques indiquent également l'apparition d'abcès dans la colonne vertébrale..

Si vous ne traitez pas les abcès de la colonne vertébrale, les membres du patient peuvent devenir engourdis. En outre, les tumeurs secondaires entraînent une perturbation du fonctionnement normal des organes internes, ce qui entraîne la mort du patient. Afin de rendre les prévisions aussi précises que possible, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics. Il vous permettra de déterminer le degré de développement du cancer et d'en apprendre davantage sur la durée de vie d'une personne ayant des foyers inflammatoires dans la colonne vertébrale..

Métastases rénales


Il est possible de déterminer combien de temps il reste à une personne pour vivre en présence de foyers dans le rein, en fonction du degré de développement de la maladie. Par les reins, les tumeurs secondaires peuvent être transportées par le sang et la lymphe, ce qui augmente considérablement la probabilité de leur apparition. Le plus souvent, cette condition pathologique est observée si un néoplasme malin est localisé dans des organes tels que:

Pharynx;
Intestins;
Larynx;
Glande mammaire, etc..
Au cours des processus primaires de métastases dans le rein, aucune perturbation de ses performances n'est observée. C'est pourquoi les foyers inflammatoires ne sont pas souvent trouvés et le patient reçoit un pronostic décevant. Il est possible d'identifier les tumeurs secondaires du rein uniquement lors de l'examen du patient. Après cela, le patient se voit prescrire un traitement approprié par un oncologue. Afin de maximiser l'effet sur les tumeurs secondaires du rein, une combinaison de méthodes de traitement humaines est réalisée. Lorsqu'elles sont métastatiques au rein, la radiothérapie et la chimiothérapie ne sont pas utilisées, car elles ne donnent pas de pronostic positif. En présence de foyers dans cet organe, ainsi que d'un traitement rapide et de haute qualité, une personne peut vivre jusqu'à cinq ans.

Cancer de l'estomac de grade 4Prédiction, traitement symptomatique, traitement des métastasesPrédiction, traitement symptomatique, traitement des métastaseseuroonco.ruChemothérapieChirurgieHospitalisationMédecins expérimentésMême dans les cas gravesOut of turn Skip Yandex.DirectIl existe des contre-indications. Parlez-en à votre médecin, il existe des contre-indications. Parlez à votre médecin.

Métastases pulmonaires


Avec des métastases dans les poumons, l'espérance de vie dépend directement du degré de cancer et de la fourniture du traitement au patient. Après le traitement de la maladie sous-jacente, les gens cessent très souvent de surveiller leur santé. C'est pourquoi le processus de métastase se développe dans leur corps. Avec des métastases dans les poumons, le pronostic n'est pas rassurant pour le patient. En présence de foyers dans les poumons, pas une seule personne n'a pu vivre plus de cinq ans..

En présence d'une tumeur secondaire dans cet organe, les patients développent des symptômes correspondants. Le plus souvent, ils se plaignent d'une toux sèche paroxystique. Dans ce cas, les expectorations et les masses sanguines peuvent tousser. Les patients développent des douleurs dans la région de la poitrine. Cette maladie est souvent accompagnée d'une fièvre persistante de faible intensité, de sueurs nocturnes et d'un malaise général. Si une personne a une tumeur secondaire dans les poumons, elle doit subir une intervention chirurgicale. Cela aura un effet positif sur les tumeurs secondaires des poumons, ainsi que sur la longévité d'une personne..

Métastases hépatiques

Si une personne a un cancer, il est probable que des tumeurs secondaires apparaissent dans le foie. Cela est dû au fait qu'ils sont transportés vers cet organe par la lymphe et le sang. Le plus souvent, des métastases dans le foie sont observées à partir de l'estomac, des intestins, de l'œsophage, etc..

Avec des métastases dans le foie, le patient subit une perte de poids, une faiblesse et une diminution des performances. En outre, les métastases hépatiques peuvent être accompagnées de troubles intestinaux, de jaunisse, de saignements. Le pronostic de cette pathologie dépend directement de l'efficacité du traitement du cancer. Le choix d'une méthode de traitement des foyers dans le foie dépend directement du nombre de foyers et de l'état de santé humaine. En moyenne, en présence de foyers dans le foie, l'espérance de vie est de 6 à 13 mois.

Tumeurs osseuses secondaires

Une personne apprend assez rapidement les métastases des cellules osseuses, quel que soit le degré de la maladie sous-jacente. Cela permet un traitement rapide et le plus efficace. Les tumeurs secondaires des os surviennent à la suite de leur transfert par les courants sanguins et lymphatiques. Dans cet endroit, leur reproduction ultérieure est observée. Les foyers pathologiques dans les os surviennent dans la plupart des cas à la suite du développement d'un processus tumoral. La cause la plus fréquente de l'apparition de foyers est un processus cancéreux dans des organes tels que les glandes mammaires et prostatiques..

Les métastases osseuses peuvent être ostéoplasiques ou ostéolytiques. Lorsqu'un état pathologique apparaît, les patients se plaignent très souvent de douleurs osseuses. Il est impossible de soulager la douleur avec l'utilisation de médicaments. Les os deviennent cassants, c'est pourquoi le patient a de fréquentes fractures. Chez certains patients présentant des métastases, le développement du syndrome d'intoxication du corps est observé à un degré tardif de la maladie. En outre, les patients se plaignent lorsqu'un état pathologique apparaît sur un léger gonflement..

La durée de vie d'une personne métastatique est directement affectée par son état de santé. Selon les statistiques, on peut conclure que du diagnostic des foyers au décès d'une personne, il faut de 4 à 10 mois.

Tumeurs secondaires de l'estomac


Des métastases de l'estomac peuvent être observées en raison de la présence de tumeurs malignes dans les organes voisins. Lorsqu'ils apparaissent, le patient est diagnostiqué avec des troubles de la performance du tractus gastro-intestinal. Les métastases de l'estomac peuvent se propager au système lymphatique. C'est pourquoi tous les groupes de ganglions lymphatiques deviennent enflammés chez une personne. Une personne est très rapidement saturée de nourriture. Les métastases de l'estomac s'accompagnent dans la plupart des cas de constipation ou de diarrhée.

Avec un grand nombre d'ulcères d'estomac, une issue défavorable de la maladie est prévue. En règle générale, il est diagnostiqué à un stade tardif du développement de la maladie. Après l'apparition de cette maladie, seuls 15% des patients ont une espérance de vie de cinq ans. Étant donné que des technologies innovantes sont utilisées pour traiter une condition pathologique, cela a permis de prolonger la vie d'une personne jusqu'à 6-8 mois.

En présence de foyers dans divers organes, en moyenne, les gens ne vivent pas plus d'un an. C'est pourquoi si le patient a connaissance de la présence d'un néoplasme malin, il doit être étroitement surveillé. À cette fin, des examens fréquents par des oncologues sont effectués et un traitement de haute qualité est fourni..

Si vous aimez notre site, veuillez nous soutenir. Nous sommes heureux de voir votre activité.

Pronostic de vie pour les métastases hépatiques

Les métastases hépatiques sont un signal alarmant indiquant la circulation des cellules cancéreuses dans tout le corps, par conséquent, la question de l'espérance de vie d'une personne est mise en avant. En règle générale, le foyer de la tumeur maligne primaire ne se trouve pas dans le tissu hépatique, mais dans d'autres organes internes. En raison du fait que le foie a un apport sanguin important (en raison de sa fonction principale - se débarrasser des substances toxiques) et un grand réseau vasculaire, il comprend de nombreux vaisseaux sanguins. C'est par la circulation sanguine (moins souvent - la lymphe) que les métastases sont transportées dans tout le corps et, dans la plupart des cas, pénètrent dans le tissu hépatique, où se forme un nouveau foyer oncologique..

Symptômes de métastases

Les métastases hépatiques ont une caractéristique insidieuse - elles ne se manifestent pratiquement pas cliniquement, ce qui fait qu'elles ne provoquent pas de peur chez le patient et sont détectées à des stades ultérieurs. L'absence de manifestations cliniques aggrave considérablement le diagnostic de la maladie et éloigne également le patient de la guérison tant attendue. Certaines personnes vivent avec des métastases, ignorant leur existence et la progression de la maladie, et certaines d'entre elles éprouvent:

  • Malaise général, faiblesse, léthargie, diminution des performances, somnolence;
  • Perte de poids dramatique et déraisonnable;
  • Syndrome d'œdème (un ou plusieurs œdèmes dans tout le corps);
  • Perturbation du fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal: nausées, vomissements, selles dérangées;
  • L'apparition de douleur ou d'inconfort dans l'abdomen droit (en règle générale, la douleur est tiraillante dans la nature);
  • Difficulté à respirer (parfois les métastases dans le foie augmentent sensiblement sa taille, ce qui provoque une compression des organes environnants);
  • Ascite (l'apparition de liquide libre dans la cavité abdominale, indique souvent l'apparition d'un saignement interne);
  • Décoloration de la peau (du jaune au foncé);
  • La sclère jaunit;
  • L'apparition de varicosités sur le corps (principalement sur le visage);
  • Expansion des parois antérieures de l'abdomen;
  • Tendresse à la palpation.

Diagnostique

Il est presque impossible d'établir la durée de vie des personnes atteintes de métastases hépatiques sans diagnostic détaillé. La médecine moderne propose une variété d'examens diagnostiques pour déterminer la présence, la taille, l'emplacement et la forme des ganglions cancéreux secondaires. En règle générale, pour confirmer ce diagnostic, les éléments suivants sont prescrits:

  • Les tests de laboratoire (analyse générale et biochimique du sang, marqueurs et protéines oncologiques, ALT, AST et bien plus) ne sont pas le diagnostic principal, mais auxiliaire, qui permet de confirmer la présence d'un néoplasme malin. Cependant, dans certains cas cliniques, ce sont les changements dans le sang qui peuvent conduire le médecin à des soupçons, ce qui devient une raison pour une étude plus approfondie de la santé et le démarrage rapide du traitement..
  • Examen échographique - L'échographie est une méthode de diagnostic sûre, totalement indolore et informative. Sa conduite permet d'évaluer la structure du tissu hépatique lors des métastases au foie, ainsi que d'établir la localisation, le nombre et la taille des métastases.
  • Tomodensitométrie - La tomodensitométrie est considérée comme la méthode la plus informative et est utilisée dans presque 100% des cas. Il vous permet d'étudier la structure en couches du foie et d'identifier la présence même de petits changements cancéreux dans la structure de l'organe. Un autre avantage important de cette technologie est la possibilité de ponction simultanée pour la collecte de tissu hépatique. La ponction permet d'envoyer une partie du tissu pour un examen microscopique supplémentaire, ce qui donne une réponse garantie. Sous un millième de grossissement, il est possible d'envisager des transformations même mineures de cellules saines en cellules oncologiques, ce qui indique la pénétration de métastases dans l'organe.

La réalisation de diagnostics et l'obtention de ses résultats nous permettent d'évaluer le degré d'endommagement du tissu hépatique, ce qui permet de prévoir approximativement l'espérance de vie du patient.

L'efficacité du traitement

Il est presque impossible de répondre sans équivoque si un traitement est nécessaire pour les métastases hépatiques. Le résultat obtenu de la thérapie dépend directement de l'emplacement, du nombre et de la taille des ganglions cancéreux secondaires. Cependant, il peut être déclaré sans ambiguïté que la thérapie améliorera considérablement le pronostic de la durée de vie du patient et augmentera sa qualité. Le traitement correctement sélectionné et le plus rapide possible aide à soulager le patient des sensations douloureuses et des souffrances quotidiennes, grâce auxquelles il peut revenir à son mode de vie habituel.

Chacune des méthodes de traitement a ses propres avantages et inconvénients, elle est donc sélectionnée purement individuellement. Pour le cancer du foie, des méthodes conservatrices et chirurgicales sont utilisées. Les plus efficaces sont:

  • Médicaments antinéoplasiques - la prise de médicaments spéciaux a un effet inhibiteur sur la croissance de nouveaux néoplasmes malins et détruit également les tumeurs déjà formées. Cependant, leur action n'est pas suffisante pour supprimer complètement le processus oncologique, par conséquent, ils sont le plus souvent utilisés en combinaison avec des méthodes plus fortes (radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie, etc.). Les médicaments sont très efficaces et fournissent le résultat souhaité uniquement dans les premiers stades de la maladie..
  • La chimiothérapie inhibe également la multiplication des cellules cancéreuses et vous permet de détruire les petites métastases. Cependant, il est inefficace dans les métastases multiples ou dans la formation de grands néoplasmes malins..
  • L'intervention chirurgicale est la technique la plus efficace et la plus cardinale. L'opération implique l'ablation d'une partie, d'un lobe ou même de la moitié du foie (en fonction de la propagation du processus oncologique et du degré de lésion des organes). L'espérance de vie avec les métastases est considérablement augmentée précisément après la chirurgie, car cela permet de retirer une partie du foie affecté ainsi que des cellules cancéreuses. La résection arrête la croissance et le développement des métastases, et empêche également leur propagation. Le tissu hépatique a la meilleure capacité de régénération, grâce à laquelle il peut restaurer l'intégrité de sa structure même à partir d'une petite zone de l'organe préservé. Cette fonction vous permet de supprimer des zones importantes avec des foyers de cancer. Cependant, l'opération peut être contre-indiquée chez les personnes présentant de multiples métastases aux organes internes..

Espérance de vie des patients

Il est impossible de prédire avec précision l'espérance de vie d'une personne ayant des métastases hépatiques. Cela est dû à la fois aux caractéristiques individuelles de l'organisme et à l'efficacité du traitement. Comme le montrent les statistiques médicales, le taux de survie des personnes qui souffrent de métastases hépatiques, mais qui ont refusé une aide médicale qualifiée, ne dépasse pas 4 mois. Une thérapie et une chimiothérapie correctement sélectionnées peuvent porter cette période à au moins un an..

La réalisation d'une intervention chirurgicale de haute qualité peut augmenter la durée de vie pendant la durée maximale. La résection de 50% du foie promet 5 ans. 3 ans supplémentaires peuvent être ajoutés à cette période si le patient subit une greffe aux premiers stades de la maladie. En plus du traitement, l'identification du foyer malin principal permet de déterminer combien vivent avec des métastases hépatiques. Si le cancer s'est développé dans l'estomac, l'espérance de vie moyenne est de 1 an, si dans l'intestin - 2 ans. Une contribution tout aussi importante à l'augmentation de cette période apporte l'humeur émotionnelle du patient. Si le patient n'a pas accepté la maladie mortelle et est prêt à la combattre, ses chances augmentent considérablement.

De plus, la nature agressive des métastases a une forte influence. En soi, la présence de métastases dans tout organe affecté n'est pas une condamnation à mort garantie, car personne ne peut prédire leur comportement ultérieur et leur propagation. Les cellules cancéreuses agressives se divisent, se propagent, augmentent en taille et en nombre, ce qui raccourcit considérablement la durée de vie d'une personne. Il est important de comprendre que le traitement ne peut être une garantie de salut ou une augmentation de la durée de vie. Personne ne peut prédire la réponse du corps à la thérapie. Il existe une forte probabilité de rechute de la maladie, c'est-à-dire la réapparition d'un néoplasme malin dans un nouvel endroit ou sur le site de son élimination. Dans le même temps, la durée de vie estimée du patient est considérablement réduite, même malgré un traitement répété..

Combien de temps vivent, pronostic et est-il possible de guérir les métastases osseuses?

Les métastases osseuses sont des cancers secondaires dans lesquels les cellules cancéreuses migrent vers le tissu osseux et forment des tumeurs malignes. Les métastases surviennent aux derniers stades du cancer et s'accompagnent de douleurs, d'une augmentation des taux de calcium plasmatique, d'une altération du flux sanguin et de fractures.

Les raisons

L'apparition de mts (métastases) dans les os est due à la propagation des cellules cancéreuses à travers les vaisseaux sanguins de l'organe affecté primaire dans le tissu osseux, se développant en tumeurs malignes. Le plus souvent, les cellules cancéreuses migrent de la thyroïde, de la prostate et des glandes mammaires, des poumons, des reins, ainsi que des sarcomes, des lymphomes et du lymphome de Hodgkin. Les métastases du col de l'utérus, des ovaires, du tractus gastro-intestinal et des tissus mous sont moins fréquentes, et très rarement d'autres organes. La localisation la plus courante est celle des métastases osseuses avec un apport sanguin abondant: les os du bassin, des bras, des jambes, de la poitrine, de la colonne vertébrale, du crâne, de la moelle osseuse et des côtes. Il n'est pas rare que des métastases se retrouvent dans les articulations de la hanche, de l'épaule et du genou. Avec le cancer du sein chez la femme, avec un cancer de la glande thyroïde, des reins et des poumons, les métastases peuvent atteindre le processus xiphoïde, le corps et la poignée du sternum, ainsi que les os iliaques, côtes, pelviens, de la hanche et de l'épaule.

Les tumeurs perturbent le travail des ostéoblastes et des ostéoclastes - de grandes cellules multinucléées responsables de la régulation de la structure et de la destruction du tissu osseux dans le processus de renouvellement cellulaire.

La chirurgie, les fractures pathologiques et d'autres complications des métastases peuvent provoquer une chylostase (congestion lymphatique), conduisant à un œdème. Les métastases osseuses peuvent provoquer une douleur intense, comme un mélanome de la colonne vertébrale ou une tumeur de l'os sciatique pouvant comprimer un nerf.

Cliniques de premier plan en Israël

Symptômes

Les principaux symptômes sont l'hypercalcémie, les fractures pathologiques et la compression vertébrale. Il y a également une augmentation de la température due à un processus métabolique actif et à une division cellulaire accélérée..

Hypercalcémie

Chez un tiers des patients, les métastases osseuses provoquent une hypercalcémie. Le calcium, qui fait partie des os, est libéré lors de l'érosion osseuse et pénètre dans la circulation sanguine. L'hypercalcémie provoque un certain nombre de symptômes:

Système nerveux:

  • Instabilité de la psyché;
  • Léthargie;
  • Dépression;
  • Désordre mental.

Le système cardiovasculaire:

Tube digestif:

  • Manque d'appétit;
  • La nausée;
  • Vomissement;
  • Formations ulcéreuses.

Système urinaire:

  • Augmentation de la production d'urine;
  • Insuffisance rénale;
  • Intoxication.

Fractures pathologiques

La zone métastatique de l'os devient fragile en raison du dysfonctionnement des ostéoblastes et des ostéoclastes, ce qui conduit à des fractures pathologiques. Des fractures pathologiques apparaissent si plus de la moitié de la couche osseuse externe est endommagée. La fracture peut provoquer un léger coup, ou il peut n'y avoir aucune raison évidente. Les os de la cuisse, le rachis thoracique et lombaire souffrent le plus souvent de lésions métastatiques..

Compression vertébrale

Jusqu'à 5% des patients atteints de mts dans la colonne vertébrale subissent le développement d'une compression vertébrale, dont plus de la moitié des cas se trouvent dans la colonne thoracique. Une tumeur en croissance ou des débris osseux provenant d'une fracture peuvent comprimer la moelle épinière, entraînant une paralysie souvent irréversible s'ils ne sont pas détectés à temps. En cas de paralysie déjà développée, seul un patient sur dix est capable de restaurer la fonction motrice.

Si la compression a été facilitée par une augmentation progressive de la tumeur, alors les signes de compression de la moelle épinière ne sont pas remarqués pendant une longue période, contrairement au cas où un fragment vertébral décalé conduit à une compression.

Les ostéoblastes et les ostéoclastes sont les principales cellules impliquées dans le renouvellement normal du tissu osseux. Avec des métastases dans les os, l'allostase est perturbée (la capacité du corps à répondre aux changements atypiques et à réaliser l'homéostasie - autorégulation), en raison de laquelle les cellules commencent à travailler avec un biais pathologique, le corps ne peut pas faire face à la régulation des processus cellulaires et des dommages subtotaux se produisent dans les os.

Ostéoblastique

Les ostéoblastes sont des cellules de construction du squelette qui remplissent les espaces vides, produisent une substance intercellulaire (matrice) et se transforment en cellules osseuses (ostéocytes). Si, en raison de métastases osseuses, un dysfonctionnement des ostéoblastes, des foyers ostéosclérotiques (sinon sclérotiques, c'est-à-dire des phoques) se forment dans les os - ces troubles sont appelés ostéoblastiques ou blastiques, et la formation de phoques est un processus ostéoblastique.

Ostéolytique

L'ostéolytique est un trouble osseux dans lequel se produit la destruction du tissu osseux. Ce que c'est? Les ostéoclastes détruisent le tissu osseux pour permettre la formation de nouvelles cellules osseuses. Un échec dans leur travail conduit à un processus destructeur incontrôlé dans lequel des trous se forment dans les os. Les os deviennent cassants et cassants, se cassent et se fissurent facilement.

Les métastases osseuses sont rares, conduisant à un seul type de lésion et à la manifestation de lésions, le plus souvent de type mixte, avec des signes à la fois de compactage tissulaire dans certaines zones et de destruction.

Diagnostique

Pour vérifier les métastases, il existe un certain nombre de procédures de diagnostic à différents stades du développement de la maladie:

  • La scintigraphie est un examen par injection d'isotopes radioactifs pour produire une image bidimensionnelle où des lésions apparaissent sous forme de taches blanches. Aide à connaître la présence de métastases à un stade précoce de leur développement;
  • Radiographie - vous permet d'identifier la nature de la lésion, perceptible uniquement dans les derniers stades;
  • La tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique fournit une image tridimensionnelle du squelette;
  • Test sanguin biochimique pour vérifier le taux de calcium dans le plasma sanguin et diagnostiquer une hypercalcémie;
  • Biopsie - vous permet de déterminer avec précision la malignité des néoplasmes et de poser le diagnostic final.

Traitement

Le traitement est prescrit par un oncologue sur la base des données d'analyses sanguines, de la localisation des cancers primaires et secondaires, du stade de destruction et du type de lésion osseuse (les ostéoblastiques et ostéolytiques sont traités différemment). La principale direction du traitement est d'éliminer les complications graves pour améliorer la qualité de vie du patient. Si la colonne vertébrale et les os font mal, ils ont recours à un soulagement de la douleur. L'oncologue détermine comment traiter les métastases après toutes les procédures de diagnostic nécessaires.

Le traitement comprend des médicaments tels que des hormones, des bisphosphonates, des médicaments renforçant l'immunité et des traitements topiques tels que la radiothérapie et la chirurgie. Des analgésiques sont prescrits pour soulager la douleur. Les remèdes populaires comprennent les tisanes, les cataplasmes, y compris les remèdes populaires contre la douleur, par exemple, la pommade à la racine de consoude, qui est traitée en appliquant sur un point sensible.

Opération

Une intervention chirurgicale est effectuée en cas de complications graves telles qu'une fracture, une compression vertébrale, une perte de mobilité des membres ou une paralysie. Les formations ressemblant à des tumeurs sont éliminées de manière opératoire. S'il est nécessaire de restaurer la structure osseuse, des broches de support et des plaques sont installées. L'opération est indiquée pour être réalisée avec une image favorable de la maladie et un bon état général du patient. Dans d'autres situations, il est recommandé d'utiliser des dispositifs de fixation pour soutenir les os..

Pour l'opération d'ostéosynthèse (fusion osseuse par alliages métalliques), il est recommandé d'utiliser le titane afin d'éviter la métallose - oxydation du métal et la pénétration de ses particules dans les tissus musculaires. En cas de déformation sévère de l'os après l'ablation de la tumeur, dans certaines cliniques, le chirurgien plasticien effectue une chirurgie plastique de l'os ou une arthroplastie.

Chimiothérapie

La chimiothérapie et la radiothérapie sont prescrites pour détruire les cellules cancéreuses et empêcher le développement ultérieur de métastases. Le cours de chimie et de radiothérapie prépare le patient à l'opération et le soutient après. La radiothérapie est appelée transillumination des rayonnements ionisants, qui détruisent les cellules cancéreuses, ou l'administration de préparations de strontium-89 ou de samarium-153. Les complications post-radiologiques nécessitent une rééducation à la fin du cours.

Traitement aux bisphosphonates

Les bisphosphonates aident de manière significative à ralentir les changements secondaires (cancers secondaires) en général et la destruction osseuse en particulier, supprimant le travail incontrôlé des ostéoblastes et assurant un équilibre entre les processus destructeurs et réparateurs.

Vous souhaitez obtenir un devis de traitement?

* Uniquement à condition que des données sur la maladie du patient soient reçues, un représentant de la clinique sera en mesure de calculer une estimation précise du traitement.

Métastases osseuses

Les métastases osseuses sont l'une des manifestations graves du myélome multiple, du cancer du sein, de la prostate, du poumon, du rein, de la thyroïde et d'autres organes. Ils se manifestent par des douleurs, des fractures. La survie médiane des patients présentant des lésions métastatiques est de 6 à 48 mois. Un traitement opportun, la correction des complications aide à prolonger considérablement la vie des patients, à améliorer sa qualité.

Que sont les métastases?

Les tumeurs dans les organes distants qui sont histologiquement similaires au néoplasme primaire sont appelées métastases. Leur apparition complique considérablement l'évolution et le traitement de la maladie..

Une tumeur maligne se développe par étapes. Premièrement, les cellules se divisent intensément, leur structure et leur fonction sont simplifiées. Les connexions intercellulaires s'affaiblissent, les cellules sont librement séparées du foyer de la mère et font un «voyage» à travers le corps. Dans certains organes, où les conditions leur sont les plus favorables, ils se fixent et commencent à se diviser. Ils sont principalement affectés par les métastases:

  • Les ganglions lymphatiques;
  • poumons;
  • des os;
  • cerveau;
  • foie et autres organes internes.

Dans le même temps, les cellules néoplasiques détruisent les tissus environnants, formant un foyer secondaire.

Le pronostic de la vie dépend en grande partie du type de tumeur et des organes où les métastases sont détectées. Lorsque les os sont endommagés, c'est le plus favorable. Avec l'aide de méthodes de traitement modernes, il est possible d'éliminer les formations filles (avec des métastases uniques) ou de ralentir considérablement la croissance.

Principe de développement et chemins de distribution

L'une des principales différences entre une tumeur maligne et une tumeur bénigne est sa capacité à métastaser. Les cellules cancéreuses sont séparées de la tumeur primaire et se propagent dans tout le corps de la manière suivante:

  • hématogène (avec circulation sanguine);
  • lymphogène (à travers les vaisseaux lymphatiques);
  • implantation (métastase dans les membranes séreuses des organes voisins);
  • intracanaliculaire (le long des gaines synoviales);
  • périneurale (le long des fibres nerveuses).

Les tumeurs secondaires dans les os surviennent plus souvent avec des métastases hématogènes. Ce processus est complexe et long..

Toutes les cellules cancéreuses ne sont pas à l'origine de tumeurs métastatiques. Sous l'influence du système immunitaire, en raison du déclenchement de mécanismes de défense, certains d'entre eux meurent. Favorise la formation de métastases:

  • affaiblissement de l'immunité humorale et cellulaire;
  • stress;
  • certains médicaments utilisés en chimiothérapie.

La période postopératoire précoce est particulièrement dangereuse en termes d'apparition de métastases. Syndrome post-traumatique, le traitement par chimioradiothérapie a un effet déprimant sur les défenses de l'organisme. La métastase se produit par étapes:

  1. Les cellules néoplasiques se divisent intensément, la tumeur grossit. Le développement de vaisseaux pathologiques est stimulé. Le cancer forme son propre réseau vasculaire.
  2. En raison de la communication intercellulaire affaiblie, les cellules sont séparées du foyer principal et pénètrent dans la membrane vasculaire. Leur «voyage» vers des organes éloignés commence.
  3. Dans la circulation sanguine, la plupart des cellules altérées sont détruites par les défenses immunitaires du corps, mais certaines d'entre elles interagissent avec les facteurs de coagulation sanguine et forment un microthromboembole. Sous cette forme, ils se déplacent le long de la circulation sanguine. Les défenses immunitaires ne fonctionnent pas car le noyau de la tumeur est caché à l'intérieur du caillot sanguin.
  4. Les cellules cancéreuses atteignent de petits capillaires et se fixent à l'endothélium. Près de la paroi cellulaire, ils sont déformés et pénètrent à travers l'endothélium vasculaire dans l'organe.

Pour qu'une tumeur métastatique se produise, les cellules doivent entrer dans un environnement favorable pour elles, où il y a beaucoup de nutriments, il y a une possibilité de croissance et de reproduction. C'est pourquoi les tumeurs primaires de divers organes ont des sites métastatiques préférés..

Le tissu osseux est riche en nutriments, en facteurs de croissance. Normalement, il se renouvelle tout au long de la vie. Au départ, les ostéoclastes sont actifs. Ils détruisent le vieux tissu osseux, puis un nouveau se forme à cause des ostéoblastes. Ce processus est stimulé par certaines substances:

  • facteurs de croissance;
  • les cytokines;
  • protéine associée à l'hormone parathyroïdienne (active les ostéoclastes).

Une tumeur cancéreuse les synthétise en excès, ce qui entraîne une résorption osseuse excessive ou une croissance accrue des ostéoblastes. Tous les os ne sont pas affectés par les métastases: le foyer secondaire se développe dans les conditions les plus favorables.

À quelles métastases osseuses se sont propagées?

Avec les métastases hématogènes, des foyers secondaires se forment dans les zones présentant la plus grande vascularisation (où se trouvent de nombreux vaisseaux sanguins). Le plus souvent, des lésions métastatiques des os plats sont détectées. Ils ont respectivement beaucoup de moelle osseuse et de petits capillaires à travers lesquels les cellules néoplasiques pénètrent dans l'os. Les sites préférés de localisation tumorale secondaire sont:

  • colonne vertébrale (69%);
  • os pelviens (41%);
  • fémur (25%);
  • os du crâne (15%).

En eux, le cancer du sein, de la prostate et de l'ovaire se propage.

Un foyer secondaire d'une tumeur maligne des poumons, du pancréas, de l'œsophage est plus souvent détecté dans les côtes et la colonne vertébrale.

Les métastases du cancer de la thyroïde se trouvent dans:

Moins fréquemment, la mâchoire inférieure, les os pelviens, les cuisses, les avant-bras et les omoplates sont touchés.

Dans les os longs, les métastases de toute localisation cancéreuse se développent relativement rarement. L'exception est le fémur. Cela est dû au fait que de nombreux navires s'y prêtent. Les cellules tumorales qui métastasent de manière hématogène avec la circulation sanguine sont transférées vers l'os. Cela conduit à des fractures pathologiques du col du fémur, ce qui nuit considérablement à la qualité de vie..

Dans 3% des cas, les lésions osseuses sont détectées par hasard, lorsque les patients se réfèrent à des traumatologues, orthopédistes pour une fracture ou une douleur osseuse. Ensuite, il est nécessaire de mener une étude plus détaillée pour identifier la formation maligne primaire..

Tumeur primaire avec métastases osseuses

Dans 50 à 90% des cas, des métastases osseuses secondaires sont détectées 2 à 3 ans après l'ablation de la tumeur. Dans 3 à 19%, un foyer secondaire est initialement trouvé, puis un examen supplémentaire est effectué et la formation primaire est déterminée.

De nombreuses études ont montré qu'un sol favorable dans le tissu osseux pour le développement d'un foyer secondaire est créé par des substances produites par la tumeur primaire. Les métastases osseuses se produisent dans le cancer d'un emplacement spécifique.

La fréquence des métastases osseuses en fonction de l'emplacement du foyer principal

Objectif principalProbabilité de métastase osseuse,%
Sein73
Prostate68
Thyroïde42
Poumons36
Un rein35
Œsophage6
RectumOnze
Estomac et intestinscinq

Dans 3% des cas, il n'est pas possible de détecter une tumeur conduisant à des lésions osseuses métastatiques. Cela se produit si la tumeur primaire est indifférenciée et de petite taille (jusqu'à 1 cm de diamètre).

Toutes les tumeurs malignes ne «préfèrent» pas le tissu osseux. Ce sont principalement des cellules atypiques sensibles aux œstrogènes. Ils sécrètent des substances qui stimulent la synthèse de l'hormone parathyroïdienne.

Caractéristiques du cours et du traitement en fonction de la localisation de la lésion

En fonction de la localisation des métastases, les patients se plaignent de douleurs dans l'os affecté. Le foyer secondaire se manifeste par une fracture osseuse pathologique, causée même par un mouvement maladroit.

La thérapie palliative vise principalement à prévenir le développement de fractures pathologiques et leur traitement. En fonction de la localisation des métastases, il est recommandé:

  • Orthèses. Les corsets préviennent les fractures pathologiques de la colonne vertébrale et des côtes. Les bandages, les bandages de fixation empêchent les dommages aux os des membres.
  • Endoprothèses. Améliore la qualité de vie afin que les patients présentant des lésions métastatiques des membres (en particulier du fémur) puissent se déplacer indépendamment même sans béquilles. En raison de modifications pathologiques des os longs dans les fractures, les os ne se développent pas ensemble. Par conséquent, une partie de l'os endommagé est retirée, remplacée par une endoprothèse individuelle ou une greffe tubulaire osseuse sur la tige.
  • Fixation palliative des membres. Recommandé pour les patients présentant des fractures fémorales si le pronostic est extrêmement mauvais.
  • Amputation. Prescrit pour les lésions métastatiques de l'os de la cuisse, de l'avant-bras, si le patient ressent une douleur intense qui ne peut pas être soulagée par des analgésiques puissants, mais avec une espérance de vie longue prévue.

L'une des complications graves des lésions métastatiques de la colonne vertébrale est le dysfonctionnement de la moelle épinière, qui se développe à la suite de fractures vertébrales et de microtraumatismes. Un corset permet d'éviter leur développement, mais s'ils sont déjà apparus, il est difficile de les traiter. La chirurgie peut être contre-indiquée.

Lorsque la moelle épinière est comprimée, la douleur est prononcée. Pour son traitement sont prescrits:

  • analgésiques;
  • Dexaméthasone (d'abord à fortes doses, puis en réduisant la quantité).

Les cancers de la prostate et du sein sont souvent accompagnés de métastases dans l'ilium. Ils sont traités chirurgicalement, ce qui permet:

  • réduire l'intensité de la douleur;
  • empêcher la propagation du processus;
  • prévenir l'apparition de fractures.

Après l'élimination de la métastase, un défaut de l'anneau pelvien se produit, qui est corrigé avec des vis métalliques spéciales, la cémentoplastie est réalisée avec du polyméthacrylate de méthyle.

Le traitement dépend non seulement de la localisation du foyer secondaire, mais également de l'emplacement et des caractéristiques de la tumeur primaire. Si la cause des métastases est un cancer de la thyroïde, un traitement à l'iode radioactif est prescrit. Pour les tumeurs de la prostate, du sein, des ovaires - thérapie hormonale.

Variétés de métastases osseuses

Une fois dans le tissu osseux, les cellules cancéreuses le détruisent ou favorisent une croissance intensive. Par conséquent, il existe 3 types de métastases:

  • ostéolytique (ostéoclastique);
  • ostéoblastique (ostéosclérotique);
  • mixte.

Les métastases ostéolytiques se produisent lorsque les cellules cancéreuses détruisent le tissu osseux. Dans ce cas, une grande quantité de calcium pénètre dans la circulation sanguine. Ce type de métastases est typique du cancer:

  • glande thyroïde;
  • utérus;
  • un rein;
  • estomac;
  • bronches;
  • Sein.

L'ostéosclérose survient lorsque la division des ostéoblastes est stimulée. Le tissu osseux se développe et devient dense. Ce type de métastases est caractéristique du cancer de la prostate, des poumons.

Types de métastases dans les tumeurs malignes de localisation différente

La nature de la tumeurOstéolytiqueOstéoblastique
Cancer de la prostate+
Cancer mammaire++
Cancer des poumons+
Lymphomes non hodgkiniens+
Lymphogranulomatose+

La division des métastases en ostéolytiques et ostéoblastiques est conditionnelle, car les cellules cancéreuses détruisent toujours le tissu osseux pour une croissance accrue. Avec les métastases ostéoblastiques dans les os, on trouve des foyers de résorption osseuse, caractéristiques des lésions ostéolytiques. Le traitement des métastases ostéoblastiques et ostéolytiques est significativement différent.

Symptômes (manifestation)

Lorsqu'une cellule cancéreuse atteint sa cible, se fixe dans le tissu osseux et commence à détruire le tissu osseux ou à augmenter la croissance des ostéoblastes, ce processus ne peut être déterminé que par des méthodes de diagnostic visuel. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les patients se plaignent de:

  • douleur osseuse;
  • les fractures;
  • symptômes d'hypercalcémie (une augmentation du calcium dans le sang est détectée par analyse en laboratoire);
  • signes de compression de la moelle épinière.

La douleur osseuse est rapportée par 70% des patients. Cela ne dépend pas de l'activité physique, le plus souvent il s'aggrave la nuit.

Dans la couche corticale, dans la moelle osseuse, il n'y a pas de récepteurs sensibles. La cause de la douleur:

  • Lésions tumorales aux terminaisons nerveuses (avec la propagation du processus à l'extérieur du tissu osseux).
  • Stimulation mécanique des cellules pendant la croissance tumorale (due à l'étirement des tissus, augmentation de la pression intra-osseuse).
  • Stimulation chimique des récepteurs par les prostaglandines produites lors de l'ostéolyse.

La douleur dans les fractures osseuses survient et augmente considérablement. Les patients consultent souvent un médecin pour cette raison..

En raison de la destruction des tissus, les os deviennent cassants. Les fractures ne sont pas causées par un coup violent ou une mauvaise chute. Même un virage brusque du corps, un mouvement maladroit, les conduit. Les fractures pathologiques se manifestent par un dysfonctionnement du membre, un œdème, des douleurs.

Des complications graves surviennent avec des lésions de la colonne vertébrale. La compression de la moelle épinière se développe, se manifestant par:

  • maux de dos sévères (irradiant parfois vers le membre);
  • violation de la sensibilité des membres;
  • la faiblesse;
  • paraplégie;
  • paraparésie;
  • perturbation des organes pelviens (constipation, rétention urinaire, etc.).

L'hypercalcémie est caractéristique des lésions osseuses métastatiques du sein, des poumons, des reins et du myélome multiple. Cela est dû au fait que ces types de cancer sont caractérisés par des métastases ostéolytiques. L'hypercalcémie survient:

  • Modérer. Manifesté par une fatigue générale, une somnolence, une perte d'appétit, une constipation, une polyurie, une soif.
  • Lourd. Il s'accompagne de somnolence, d'obstruction intestinale, de nausées, de vomissements. Une quantité excessive de calcium dans le sang entraîne le développement du coma, du délire.

Si la concentration de calcium dans le sang dépasse 4 mmol / L, cette condition met la vie du patient en danger. Une arythmie, une insuffisance rénale, une paralysie, des troubles neurologiques surviennent, la démarche est perturbée, la vision se détériore.

Avec le refus du traitement ou l'inefficacité du traitement, la maladie progresse. Les symptômes augmentent:

  • apathie;
  • refus de manger;
  • augmentation de la douleur (parfois, ils ne sont pas arrêtés même par de puissants analgésiques narcotiques).

L'état des patients s'aggrave, ils se plaignent de:

  • une augmentation déraisonnable de la température corporelle;
  • perdre du poids;
  • la faiblesse.

Symptômes avant la mort. L'approche de la mort se manifeste par des symptômes typiques. Les mêmes signes peuvent survenir chez les patients présentant une méfiance élevée, une humeur hypocondriaque et dépressive. Cela ne signifiera pas le début de la fin. Au contraire, dans ce cas, il vaut mieux se remonter le moral, syntoniser pour le mieux et ne pas se laisser aller au découragement et rechercher des signes de mort imminente..

Symptômes de la phase terminale

Signela fréquence (%)
Respiration bruyante, tachypnée56
Perturbation du système urinaire53
Augmentation de la douleur51
Anxiété42
Essoufflement, toux22
Augmentation de la transpirationQuatorze
Vomissements, nauséesQuatorze
Des convulsions12
Délireneuf

Les patients pendant cette période ont besoin de soins supplémentaires, d'un soulagement adéquat de la douleur. Les proches résolvent un dilemme: prendre soin du patient eux-mêmes ou l'envoyer dans un hospice. D'une part, il y a la peur de quitter un être cher à un tel moment, et d'autre part, l'incapacité de fournir des soins appropriés, un traitement de la toxicomanie à lui seul..

Le médecin est également confronté à un problème éthique important: signaler qu'un patient est en train de mourir, au patient lui-même ou à sa famille. Ce problème est résolu de manière purement individuelle, en fonction de la situation, et il n'y a pas de réponse définitive.

À quel stade apparaissent les métastases osseuses??

Les lésions osseuses métastatiques indiquent la prévalence du processus malin. Au moment de l'apparition d'un foyer secondaire, la tumeur primaire peut être retirée, être petite (même jusqu'à 1 cm de diamètre) ou envahir non seulement l'organe initialement affecté, mais également les structures voisines. En tout cas, selon la classification commune sur le territoire de l'espace post-soviétique, il s'agit du stade IV.

Selon le système TNM, la présence de métastases dans les os est indiquée comme suit:

  • T (taille de la tumeur) - tout;
  • N (dommages aux ganglions lymphatiques régionaux) - tout;
  • M - 1, en plus, "oss" est indiqué.

Le diagnostic de stade IV n'est pas une phrase. Avec des métastases dans les os en raison du développement lent du processus et grâce à des méthodes de traitement modernes, il est possible de prolonger considérablement la vie des patients.

Avant de prescrire un traitement pour une lésion osseuse métastatique détectée, l'essentiel est de s'assurer qu'il ne s'agit pas de la tumeur primaire, car dans ce cas, le traitement est quelque peu différent.

La différence entre une tumeur métastatique d'un primaire

Les tactiques thérapeutiques pour les métastases osseuses et l'ostéosarcome sont significativement différentes. Pour les lésions secondaires, on utilise des médicaments efficaces pour traiter la tumeur maternelle. Par conséquent, lors de la détection de changements dystrophiques, de scellements dans l'os, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic clarifiant.

À la radiographie, l'ostéosarcome ressemble à une tumeur secondaire. Il se manifeste par des changements:

  • ostéolytique;
  • ostéoblastique;
  • mixte.

Il est assez difficile de le distinguer visuellement des lésions métastatiques..

Pour le diagnostic différentiel, un examen histologique est effectué, une ponction est réalisée et le type de cellule est étudié.

Les cellules d'origine métastatique diffèrent considérablement des cellules du tissu osseux. Ils ressemblent plus à une tumeur primitive: ils produisent les mêmes substances, ils ont les mêmes récepteurs. Quelque peu modifiés, car ils s'adaptent à la croissance et à la reproduction dans le tissu osseux.

Il est plus difficile de déterminer le type de tumeur si le cancer est indifférencié. Dans ce cas, les cellules sont complètement modifiées et il est presque impossible d'établir leur appartenance..

Diagnostique

Les métastases osseuses sont détectées dans le cancer en menant des recherches ciblées (dans le diagnostic du cancer, après traitement). Parfois, il est découvert par accident, lorsqu'un patient demande une aide médicale pour des fractures, des douleurs osseuses. Pour diagnostiquer les métastases, nommez:

  • Examen aux rayons X. Les images montrent des changements ostéosclérotiques ou ostéolytiques caractéristiques. Inconvénient - des lésions de grande taille (plus de 1 cm de diamètre) sont révélées. Il n'est pas utilisé pour le diagnostic précoce des micrométastases en raison de sa faible sensibilité. La radiographie est inappropriée pour une recherche ciblée lorsqu'il n'y a pas de manifestations cliniques.
  • Ultrason. La méthode est utilisée pour étudier la prévalence du processus sur les tissus mous. Les métastases osseuses ne sont pas détectées avec son aide. Parfois utilisé pour une biopsie ciblée.
  • Ostéoscintigraphie. Pour détecter les métastases osseuses, des études sont réalisées à l'aide de technétium radioactif. Pour étudier le tissu osseux, la méthode de scintigraphie positive est utilisée: un radiopharmaceutique est administré au patient, puis à l'aide d'un appareil de balayage spécial, des zones d'accumulation d'isotopes sont identifiées - ce sont des foyers d'un processus malin. La scintigraphie osseuse vous permet de détecter les métastases 6 à 8 mois plus tôt que les changements caractéristiques apparaissent sur la radiographie.
  • CT. La méthode optimale pour diagnostiquer les métastases osseuses. Aide à déterminer avec précision le foyer de destruction, la propagation de la tumeur, les foyers de calcifications. Utilisez CT pour effectuer des biopsies dans les zones difficiles à atteindre. La méthode est plus efficace que la radiographie.
  • IRM. En utilisant l'imagerie par résonance magnétique, le squelette est examiné en projections sagittales et axiales. Des changements pathologiques dans les os, les articulations, les nerfs et les vaisseaux sanguins associés sont détectés. L'implication des tissus mous dans le processus est déterminée. La méthode vous permet de détecter la présence de micrométastases.
  • Angiographie. Il est utilisé pour déterminer la relation entre une tumeur métastatique et des vaisseaux sanguins. La méthode est conseillée avant la chirurgie palliative sur l'os atteint, surtout si la lésion métastatique est localisée près des gros vaisseaux (pour éviter une perte de sang massive).
  • Biopsie. La principale méthode pour déterminer le type histologique de tumeur. Lorsqu'une lésion osseuse est détectée pour la première fois, la méthode vous permet de déterminer s'il s'agit vraiment de métastases et où le foyer principal peut être localisé. La biopsie est réalisée sous le contrôle de l'échographie, de la tomodensitométrie.
  • Etude du sérum sanguin pour la concentration du marqueur tumoral Bone TRAP (5b-isoforme de la phosphatase acide tartrate-résistante). L'enzyme est synthétisée par les ostéoclastes lors de la destruction du tissu osseux. La méthode permet de suspecter des métastases osseuses 2 à 3 mois plus tôt qu'elles ne peuvent être détectées par scintigraphie osseuse. L'étude de la dynamique de la concentration du marqueur tumoral vous permet d'évaluer l'efficacité du traitement.

Pour déterminer les tactiques de traitement, des examens supplémentaires sont effectués. Un test sanguin biochimique est prescrit (il est particulièrement important de déterminer la concentration en calcium). Si le foyer principal n'est pas identifié, diverses procédures diagnostiques (échographie, IRM, TDM) sont prescrites pour déterminer sa localisation.

Le diagnostic exact est établi après examen morphologique. Il est utilisé pour déterminer:

  • type de tumeur;
  • le degré de différenciation;
  • marqueurs tumoraux spécifiques;
  • récepteurs hormonaux.

Traitement

Le traitement des métastases osseuses dépend de l'emplacement et de l'étendue du processus malin, du type histologique de la tumeur primaire. Tous les efforts visent à améliorer la qualité de vie. Malheureusement, il est extrêmement rare de vaincre un cancer de stade IV. Cela ne signifie pas que vous devez abandonner et arrêter de vous battre pour la vie. Avec les lésions métastatiques des os, le pronostic, par rapport aux lésions d'autres organes, est le plus favorable. Des tactiques de traitement correctement sélectionnées pour les métastases osseuses peuvent ralentir le taux de croissance tumorale et, dans certains cas, détruire complètement les métastases. Pour cela, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • soulagement adéquat de la douleur;
  • chimiothérapie;
  • radiothérapie;
  • thérapie hormonale;
  • les dernières méthodes d'élimination des métastases osseuses (cryoablation);
  • chirurgie.

Ils sont utilisés de manière complexe. Avec les métastases, le traitement est à long terme. Parfois, il est nécessaire de subir des procédures plusieurs fois par an. Vous pouvez toujours refuser le traitement, mais avec des lésions osseuses et un traitement adéquat, une correction rapide des complications, les chances de vivre plus de 5 à 10 ans sont élevées. En même temps, ne soyez pas cloué au lit, mais maintenez un mode de vie familier.

Analgésiques pour les métastases osseuses. Les sensations douloureuses dans le cancer sont pathologiques. Ils interfèrent avec le travail normal, provoquent le développement de la dépression. C'est pourquoi un rôle important dans le traitement des lésions osseuses métastatiques est attribué à un soulagement adéquat de la douleur. Pour cela, des médicaments sont prescrits. Ils sont acceptés:

  • oralement;
  • rectale;
  • sublinguale;
  • par voie intraveineuse;
  • sous-cutané;
  • intraspinal;
  • intracérébrale.

Si possible, des méthodes d'application non invasives sont préférables en raison de la douleur des injections, de la possibilité de complications infectieuses et de l'absorption inégale. Les méthodes invasives sont dangereuses pour les patients atteints de syndromes cytopéniques.

Avant de prescrire un médicament, il est établi si la douleur est survenue en raison d'un état pathologique nécessitant une intervention urgente, par exemple avec des fractures, un processus infectieux.

Des analgésiques pour les métastases osseuses sont prescrits en fonction de l'intensité de l'inconfort.

Pour les douleurs modérées, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) sont recommandés:

  • acétaminophènes (paracétamol, acétaminophène);
  • les salicylates (aspirine);
  • acétates (Diclofénac, Etodolac);
  • propionates (ibuprofène, naproxène, kétorolac)
  • fénamates (acide méfénamique);
  • oxicams (piroxicam);
  • pyrazolones (métamizole sodique).

Lors du choix d'un médicament, il convient de garder à l'esprit que le paracétamol a un effet hépatotoxique, d'autres AINS provoquent le développement d'une gastrite, d'un ulcère gastrique. Par conséquent, vous devez les prendre avec les repas. Parfois, en plus d'eux, des antiacides sont prescrits, des bloqueurs des récepteurs H2-histamine.

Si les AINS ne soulagent pas la douleur, des opiacés faibles sont prescrits:

Il est recommandé de les combiner avec des AINS, le plus souvent, il s'agit de codéine avec paracétamol. Pour les douleurs intenses et aggravantes, des analgésiques narcotiques puissants sont prescrits, principalement de la morphine.

La prise de tout analgésique narcotique provoque:

  • constipation;
  • dépression respiratoire;
  • nausées Vomissements;
  • démangeaison;
  • hallucinations.

D'autres médicaments peuvent aider à réduire les effets secondaires. La dépression respiratoire est éliminée par le médicament antagoniste - Naloxone.

Les laxatifs à fibres végétales grossières, le métoclopramide (un stimulant de la motilité des muscles lisses intestinaux) aident à soulager la constipation. Le lavement est également un bon moyen de traiter la constipation, mais avec le cancer, une occlusion intestinale peut être à l'origine de l'absence de selles. Dans ce cas, un lavement est contre-indiqué..

Les nausées et les vomissements sont contrôlés par des antiémétiques (Ondansetron).

Lors de la prise d'analgésiques prescrits pour le cancer, ils sont guidés par les principes suivants:

  • le dosage et le médicament sont choisis individuellement;
  • vous devez prendre des médicaments en permanence, après un temps bien défini, et non lorsque vous êtes très malade;
  • Les AINS sont prescrits en premier, s'ils n'aident pas - opioïdes faibles, dans les cas extrêmes - médicaments puissants.

Non seulement les médicaments aident à réduire le syndrome de la douleur. La radiothérapie, la physiothérapie, la psychothérapie, le port d'orthèses aide.

Chimiothérapie. Pour les lésions osseuses métastatiques, en plus des analgésiques, des agents antitumoraux sont recommandés. Avec une tumeur indifférenciée ou un foyer primaire non détecté, il est conseillé de prescrire des associations:

  • Cisplatine, fluorouracile;
  • Méthotrexate, cisplatine, bléomycine;
  • Étoposide, bléomycine, cisplatine;
  • Paclitaxel, carboplatine, étoposide.

Si la tumeur primaire est connue, des médicaments efficaces sont prescrits pour son traitement..

L'hypercalcémie est l'une des complications graves des métastases osseuses. Pour sa correction dans le cadre d'un traitement anticancéreux, il est recommandé:

  • les bisphosphonates;
  • anticorps monoclonaux (Denosumab).

Ils ne sont pas prescrits en même temps. Ces médicaments ne guérissent pas le cancer - ils empêchent le développement de fractures pathologiques, les dommages à la structure du tissu osseux. Recommandé pour les métastases ostéolytiques et mixtes, accompagnées d'hypercalcémie. En cas de lésion ostéoblastique, ils sont inefficaces.

Les bisphosphonates sont des inhibiteurs de la résorption osseuse des métastases osseuses. Ils:

  • Prévenir l'ostéolyse.
  • Empêche la résorption osseuse.
  • Protéger les ostéoclastes des effets des substances produites par la tumeur.
  • En cas d'hypercalcémie, ils réduisent le niveau de phosphore et de calcium dans le sérum sanguin, empêchent l'excrétion de ces micro-éléments.

Il existe un grand nombre de médicaments dans ce groupe. Les bisphosphonates étaient à l'origine destinés au traitement de l'ostéoporose, de la polyarthrite rhumatoïde. Par conséquent, pour le traitement des métastases osseuses, les médicaments les plus puissants sont prescrits:

  • acide clodronique (Sidrona, Bonefo, Clodro);
  • acide pamidronique (Aredi);
  • acide ibandronique (Bondronate, Ibandronic acid Accord);
  • acide zolédronique (Zometa, Zoledronate, Resorba).

Les préparations d'acide zolédronique sont utilisées plus souvent. Elle, en plus des principales fonctions des bisphosphonates:

  • Il a un effet anti-angiogénique. Inhibe la prolifération des cellules endothéliales, empêchant la formation de vaisseaux tumoraux pathologiques.
  • Stimule l'apoptose (mort cellulaire programmée). Empêche les cellules de se diviser de manière incontrôlable.
  • Réduit la possibilité de pénétration des cellules métastatiques.

Pour un effet optimal, le médicament doit être pris correctement. Si une perfusion intraveineuse du médicament est nécessaire, assurez-vous de verser une solution de chlorure de sodium avant cela.

Les comprimés sont pris avec beaucoup d'eau. Il n'est pas recommandé de consommer du lait et d'autres liquides à haute teneur en calcium en même temps que les bisphosphonates. La dose quotidienne est prise une fois (à l'exception de l'obstruction intestinale). Ensuite, il n'est pas souhaitable de manger et de boire pendant une heure..

Les bisphosphonates sont efficaces pour les métastases osseuses, mais ils provoquent divers effets secondaires:

  • hypocalcémie;
  • fracture de la hanche atypique (chez les patients présentant une carence en vitamine D - polyarthrite rhumatoïde, hypophosphatasie);
  • ostéonécrose de la mâchoire inférieure;
  • la diarrhée;
  • vomissements, nausées;
  • réaction allergique.

Les médicaments de ce groupe ont un effet négatif sur le tractus gastro-intestinal, provoquant l'apparition d'érosions, d'ulcères sur la membrane muqueuse. L'effet négatif est renforcé par l'administration simultanée de bisphosphonates avec des AINS. Ces médicaments ne peuvent pas être combinés..

Lors de la prise de bisphosphonates, une fracture atypique de la hanche est plus souvent bilatérale. Pour éviter cela, vous devez:

  • corriger en temps opportun le manque de phosphore;
  • prenez de la vitamine D;
  • pour l'hypocalcémie, des suppléments de calcium sont recommandés.

Un autre effet secondaire important de la prise de bisphosphonates est l'ostéonécrose de la mandibule. Il survient chez les patients ayant de mauvaises dents, des caries, une maladie parodontale. Avant le traitement des bisphosphonates, il est obligatoire de consulter un dentiste et de traiter les dents abîmées.

Dans le groupe des médicaments anticorps monoclonaux pour le traitement des métastases osseuses, le denosumab est utilisé. Il fait partie de Prolia, Iksdzhev. Ils, comme les bisphosphonates, réduisent la résorption osseuse, empêchent le développement de métastases, normalisent la concentration de calcium dans le sang..

Des études cliniques ont montré que le denosumab est plus efficace que l'acide zolédronique. Les effets secondaires sont les mêmes. Après l'arrêt du denosumab, les patients développent une hypercalcémie un mois plus tard.

En plus des bisphosphonates et du denosumab, chimiothérapie, hormones (si la tumeur y est sensible), radiothérapie.

Radiothérapie. La radiothérapie contribue à améliorer la qualité de vie des patients présentant des métastases osseuses. Il:

  • aide à réduire la douleur;
  • empêche l'apparition de fractures pathologiques;
  • retarde la croissance tumorale;
  • lors de l'irradiation des vertèbres, il empêche le développement de la compression de la moelle épinière;
  • restaure la structure osseuse;
  • détruit la tumeur métastatique.

Pour le cancer de stade IV, une radiothérapie externe à haute dose est effectuée. Avec une seule lésion, une radiothérapie à foyer rapproché est effectuée.

Un traitement par radionucléides est prescrit pour les métastases osseuses. Les produits radiopharmaceutiques sont utilisés:

Le phosphore était utilisé dans le passé, maintenant, principalement des préparations de strontium sont prescrites. L'action du samarium et du rhénium est à l'étude.

Le strontium est un analogue chimique du calcium. Est-il:

  • est inclus dans la structure minérale de l'os;
  • s'accumule dans les lieux d'activité ostéoblastique;
  • a un effet de rayonnement ponctuel sur les métastases ostéosclérotiques.

Cet élément est radioactif, c'est un émetteur bêta. Son pouvoir de pénétration est faible (8 mm), donc l'effet est ponctuel. L'efficacité du strontium est la même qu'avec une irradiation à distance de la moitié du corps, et la toxicité est beaucoup plus faible.

Le samarium est utilisé en association avec l'acide zolédronique. Cet élément radioactif se combine avec la structure bisphosphonate et s'accumule dans les os affectés. L'observation irradie les foyers métastatiques.

Le rhénium et son effet sur les métastases osseuses sont à l'étude. Il a une faible toxicité et peut être utilisé à plusieurs reprises pour le traitement et le diagnostic..

Si les métastases sont dues au cancer de la thyroïde, les patients reçoivent un traitement à l'iode radioactif.

Thérapie hormonale. Les hormones sont prescrites à des fins différentes, en fonction du type de tumeur primaire, de sa résistance à certains médicaments, de la prévention des complications des lésions osseuses métastatiques:

  • Calcitonine (Miacalcic). Il est nécessaire pour la régulation du métabolisme osseux, la correction de l'hypercalcémie. Inhibe l'activité proliférative des ostéoclastes, empêche l'ostéolyse des os.
  • Antiestrogènes (Tamoxifen, Fazlodeks, Femara, etc.). Prescrit pour les tumeurs œstrogéno-dépendantes du sein, des ovaires: les métastases de ces types de cancer sont également sensibles au traitement hormonal.
  • Antiandrogènes (Androkur, Androfarm, Cyprotérone-Teva). Recommandé pour le traitement du cancer de la prostate avancé inopérable.
  • Analogues de l'hormone de libération des gonadotrophines (Zoladex, Goserelin Alvogen, Differelin). Efficace pour le traitement du cancer de la prostate avancé, du cancer du sein, si la tumeur primaire est hormono-dépendante.

Les médicaments et leur posologie sont prescrits individuellement si des récepteurs sensibles aux hormones sont détectés lors de l'examen histologique des métastases.

Chirurgie. Cette méthode est traumatisante. Il est utilisé pour:

  • réduire la douleur;
  • élimination de la paralysie;
  • traitement et prévention des fractures pathologiques.

L'opération est prescrite si le patient doit vivre plus de 6 ans.

La principale méthode de traitement de l'os affecté est l'endoprothèse. Pendant la conduction, l'os est maintenu avec des agrafes métalliques spéciales. L'efficacité de la méthode dépend de la qualité de l'os. Avec de multiples lésions lytiques, il est impossible de fixer la structure métallique.

Parfois, l'os n'est pas fixé avec des agrafes, mais une épingle spéciale est insérée. L'essentiel est que la structure puisse supporter la charge et le poids corporel. Pour renforcer l'os, l'ostéosynthèse intramédullaire est utilisée avec une substance spéciale - le ciment méthyl méthacrylique. Ceci permet:

  • stabiliser la structure;
  • remplir complètement la cavité osseuse formée après curetage du foyer métastatique;
  • renforcer la fixation métallique standard;
  • restaurer l'intégrité osseuse.

Après une telle opération, les patients se rétablissent rapidement. La qualité du matériau utilisé n'est pas inférieure à celle du béton haute densité, il est donc possible d'éviter les fractures pathologiques.

Avec la localisation de lésions métastatiques dans les os des membres, une douleur réfractaire sévère et l'impossibilité de pratiquer une arthroplastie, une méthode extrême est utilisée - l'amputation.

Méthodes modernes de traitement minimalement invasives. Les métastases sont éliminées à l'aide de techniques peu invasives. Ce sont la cryoablation et la thérapie par ultrasons focalisés. Les deux méthodes sont utilisées pour la destruction des métastases, elles sont réalisées sous anesthésie générale.

Lors de la cryoablation, le foyer secondaire est d'abord gelé puis fortement décongelé. La chirurgie est réalisée sous contrôle d'image pour agir directement sur le tissu affecté.

Le traitement par ultrasons focalisés est conseillé pour les métastases ostéoblastiques. La tumeur est exposée à un faisceau focalisé.

Ces méthodes n'endommagent pas les tissus sains et peuvent être utilisées à plusieurs reprises.

Ethnoscience. La plupart des patients atteints de lésions osseuses métastatiques sont préparés à beaucoup. Ils se tournent sans hésitation vers divers guérisseurs qui promettent une guérison rapide en utilisant des méthodes traditionnelles. Malheureusement, l'efficacité de ces méthodes n'a pas du tout été prouvée. Le cancer ne peut pas être traité avec des herbes, des bouillons, de la vodka, de la bioénergie.

Le bicarbonate de soude intraveineux est recommandé pour alcaliniser le sang. Certains guérisseurs traditionnels pensent que l'environnement acide stimule la croissance de la néoplasie. Cette méthode est dangereuse, il n'y a aucune preuve de son efficacité. Et les mots qu'il a aidé à quelqu'un n'inspirent pas confiance.

Cela ne signifie pas que vous devez renoncer à la phytothérapie et à d'autres méthodes adéquates. En cas de lésions osseuses métastatiques, il est recommandé:

  • une décoction d'écorce de saule (elle a un effet analgésique);
  • sève de bouleau (contient de nombreux oligo-éléments essentiels);
  • décoction de valériane, agripaume, mélisse (a un effet sédatif);
  • thé de la carte mère (a un effet bénéfique dans les conditions hormono-dépendantes).

Avant de commencer un traitement avec des méthodes non traditionnelles, il est important de consulter votre médecin. Parfois, les oncologues, dans le cadre d'une approche intégrée, prescrivent eux-mêmes des méthodes alternatives adéquates..

Aide psychologique

L'aide psychologique aux patients cancéreux, en particulier ceux atteints d'un cancer avancé, n'est pas seulement un moyen de faire face à une situation de vie difficile. Une maladie maligne s'accompagne de:

  • peur;
  • dépression;
  • isolement mental;
  • anxiété;
  • insomnie.

Ces conditions négatives surviennent en raison de la maladie elle-même, en prenant certains médicaments. La douleur, et avec des métastases dans les os, elle est forte, provoque l'apparition de dépression, de peur. Ces conditions diminuent la sensibilité à la douleur et l'inconfort augmente. La douleur s'intensifie, le cercle vicieux se referme.

Il a été prouvé que les patients optimistes ont un bien meilleur pronostic que ceux qui étaient déprimés, ont laissé tomber leurs mains et ont arrêté de se battre. Le médecin lui-même ne peut pas faire face au cancer sans les efforts du patient. Le patient doit être à l'écoute d'un résultat positif du traitement. C'est pourquoi les patients cancéreux ont besoin d'une aide psychothérapeutique..

Pour soulager l'état du patient, diverses techniques sont utilisées:

  • techniques de relaxation;
  • auto-formation;
  • l'art-thérapie.

Faire ce que vous aimez aide à détourner l'attention des pensées tristes, de la douleur.

Avec des métastases dans les os, si le pronostic de la durée de vie est défavorable, l'oncopsychologue aide le patient à faire face à la situation.

L'évolution et le traitement de la maladie chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées

Les enfants. Chez l'enfant, les métastases osseuses sont un critère pronostique extrêmement défavorable. Ils apparaissent:

  • faiblesse sévère;
  • anémie;
  • douleur osseuse;
  • augmentation de la température corporelle.

Si des foyers de tumeur maligne sont détectés, un examen approfondi doit être effectué. Le cancer primitif des os est plus fréquent chez les enfants. Si les métastases sont confirmées, en plus du traitement principal de la tumeur primitive, des mesures thérapeutiques sont mises en œuvre visant à:

  • correction métabolique;
  • prévention des fractures pathologiques;
  • prévention de la compression de la moelle épinière.

Malheureusement, la plupart des médicaments (bisphosphonates, dénosumab) n'ont pas été testés chez les enfants. Par conséquent, le médecin les prescrit, en pesant le risque de leur utilisation et les avantages possibles..

Grossesse et allaitement. Lors de l'allaitement, les patientes sont contre-indiquées dans presque toutes les méthodes de traitement. Dans ce cas, il est recommandé de transférer le bébé en nutrition artificielle et à la mère de commencer un traitement immédiat. De plus, la lactation contribue à une diminution du calcium dans les os, et sans aucune métastase, les rendant plus fragiles, cassants, augmentant le risque de développer des fractures pathologiques.

Chez la femme enceinte, le cancer métastatique évolue rapidement, le pronostic est mauvais. Les médicaments, la radiothérapie et d'autres méthodes ont un impact négatif sur le développement du fœtus. Dans ce cas, ils essaient de sauver la vie de la mère. Si un cancer avancé est diagnostiqué au cours du dernier trimestre, des tentatives sont faites pour sauver la mère et l'enfant.

Pour le soulagement de la douleur, les AINS sont principalement prescrits, ainsi que le paracétamol. La psychothérapie est efficace. Elle aide les enfants à combattre la maladie, à ne pas perdre courage et à espérer pour l'avenir..

Âge avancé. Chez les personnes âgées, la maladie osseuse métastatique se manifeste et se déroule comme chez d'autres patients adultes. La prévention des fractures pathologiques est particulièrement importante dans ce groupe d'âge, car les os peuvent être fragiles non seulement en raison du cancer, mais également en raison d'autres maladies. Souvent, les métastases sont associées à:

  • l'ostéoporose;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • maladies cardiaques et rénales chroniques.

Tout cela complique grandement le traitement. Certains médicaments et thérapies peuvent être contre-indiqués. Chez les patients âgés présentant des fractures pathologiques, le pronostic est mauvais.

Traitement du cancer avec métastases osseuses en Russie, Israël et Allemagne

Le traitement des métastases osseuses dans tous les pays est palliatif et vise principalement à corriger et à prévenir les complications. En plus des traitements médicaux, chirurgicaux et radiologiques, les patients bénéficient d'un soutien psychologique. Les principales différences sont:

  • le coût du traitement;
  • disponibilité d'équipements modernes;
  • fourniture de médicaments.

Traiter les lésions osseuses métastatiques dans les cliniques dotées d'un service d'onco-orthopédie.

Traitement en Russie

Les soins palliatifs pour les patients atteints d'un cancer avancé sont fournis dans la communauté. Malheureusement, la plupart des cliniques ne disposent pas d'équipements spéciaux, de service d'oncologie orthopédique. Un traitement adéquat ne peut être obtenu que dans les grands centres de cancérologie. Ils offrent une gamme complète de services médicaux:

  • prenez un analgésique;
  • chimiothérapie;
  • radiothérapie externe;
  • déterminer la nécessité de prendre des bisphosphonates ou du denosumab;
  • une ablation par ultrasons focalisée est effectuée;
  • prescrire les radiopharmaceutiques nécessaires;
  • selon les indications, sélectionnez l'hormonothérapie;
  • cryoablation;
  • endoprothèses, ostéosynthèse;
  • fournir une assistance psychologique au patient et à sa famille.

Des centres orthopédiques spécialisés aident à choisir les orthèses nécessaires pour prévenir les fractures pathologiques.

Les traitements mini-invasifs des métastases ne sont pas disponibles dans tous les hôpitaux. Par exemple, la cryoablation des métastases osseuses est réalisée à Ufa, Moscou, Saint-Pétersbourg et d'autres grands centres régionaux. Cette procédure n'est pas disponible dans les petites villes. Alors quel centre choisir en Russie et comment s'y rendre?

Avec les lésions osseuses métastatiques, il est toujours préférable d'être traité dans des centres spécialisés. Vous pouvez vous y rendre par référence (alors il y a une forte probabilité de traitement gratuit, selon un quota) ou par vous-même en prenant rendez-vous pour un rendez-vous rémunéré.

Traitez les métastases osseuses dans les grands centres de cancérologie:

  • GBUZ "Centre clinique scientifique et pratique de Saint-Pétersbourg pour les types spécialisés de soins médicaux (oncologiques), Saint-Pétersbourg, le village de Pesochny. Il existe un département de tumeurs des tissus mous et du système musculo-squelettique, chirurgie vertébrale. En cas de métastases osseuses, des endoprothèses et un remplacement total des segments osseux sont réalisés. Non seulement les patients adultes sont traités, mais aussi les enfants. La chimiothérapie et la radiothérapie sont effectuées. Radioablation et cryodestruction des métastases dans les os, le foie, les reins, les poumons sont disponibles (réalisées sous contrôle échographique). Les méthodes mini-invasives sont efficaces pour les lésions uniques.
  • MRRC eux. UN F. Tsyba - antenne de l'institution budgétaire fédérale NMITs Radiology, Obninsk. La clinique est spécialisée dans la radiothérapie. En cas de métastases osseuses, une thérapie aux radionucléides avec du samarium est effectuée. La méthode est efficace pour plusieurs lésions. Obninsk est l'une des 25 villes au monde équipées d'appareils de thérapie neutronique. La méthode est 3,5 fois plus efficace que la radiothérapie externe traditionnelle. Pour les métastases ostéolytiques, les bisphosphonates, les anticorps monoclonaux sont prescrits.
  • Clinique BSMU, Ufa. C'est un centre médical multidisciplinaire équipé de technologies modernes. Les patients présentant des métastases osseuses se voient prescrire une cryoablation du foyer secondaire. Dans le même temps, la technique d'injection d'argon et d'hélium directement dans la tumeur est utilisée, permettant ainsi une destruction persistante de la néoplasie. Cette méthode supprime non seulement les métastases, mais active également le système immunitaire. La clinique effectue des opérations palliatives par chirurgie robotique.

Ce sont des centres d'État, par conséquent, le traitement est gratuit pour les résidents de Russie avec une police d'assurance médicale obligatoire. Vous devez payer uniquement pour les procédures qui ne sont pas incluses dans le schéma de traitement standard. Le prix dépend du degré de prévalence du processus.

Coût approximatif du traitement

ProcédurePrix, frottez)
Biopsie osseuse de tréphine13 000 - 16 000
Chimiothérapie (1 séance)3000 - 6000
Traitement radiologique1 000 - 4 000
Cryoablation92 000
Ostéosynthèse35 000 - 55 000
Amputation30 000 - 40 000

La plupart des cliniques ont des services de réadaptation qui aident les patients à se remettre d'une chirurgie musculo-squelettique.

Commentaires

Traitement en Allemagne

Si vous vous rendez en Allemagne, il est préférable que les patients atteints de lésions osseuses métastatiques choisissent des cliniques qui ont:

  • oncoorthopédie;
  • équipement moderne pour la cryoablation des métastases;
  • de nouveaux médicaments fiables pour le traitement du cancer secondaire;
  • service de radiothérapie.

Le traitement dans les grands centres coûte cher, mais il est possible de participer à des essais cliniques. Dans ce cas, la thérapie est gratuite. À l'étranger, des recherches sont souvent menées sur les derniers médicaments anticancéreux, les méthodes de traitement.

Dans les cliniques allemandes, une approche intégrée du traitement est pratiquée. Les patients présentant des lésions osseuses sont recommandés:

  • élimination des métastases par des méthodes peu invasives;
  • endoprothèses des articulations, ostéosynthèse des os;
  • diverses méthodes de radiothérapie.

Les métastases osseuses sont traitées dans:

  • Hôpital universitaire de Fribourg. Pour le traitement des patients, le personnel de la clinique organise une fois par semaine une consultation spéciale au cours de laquelle, sur la base des résultats du diagnostic, le schéma de traitement est déterminé. Ils abordent la thérapie de manière complexe. Selon les indications, l'hormonothérapie, les bisphosphonates, les anticorps monoclonaux, la chimiothérapie et les radiopharmaceutiques sont prescrits. Le but du traitement est d'améliorer la qualité de vie. Les patients atteints d'un cancer avancé sont non seulement capables de prendre soin d'eux-mêmes, mais aussi de mener une vie assez active.
  • Clinique orthopédique Grosshadern, Munich. Les principales directions de traitement des métastases osseuses et de prévention des complications: arthroplastie, chirurgie rachidienne, thérapie par ondes de choc (pour la destruction des métastases). La clinique dispose d'un laboratoire scientifique d'orthopédie expérimentale et de biomécanique. Ici, des prothèses de haute qualité sont conçues pour les patients après l'amputation d'un membre. Cette opération traumatique est utilisée en cas de lésions osseuses sévères, processus purulent-nécrotique, lorsqu'un choix se présente: perdre un membre ou la vie. La clinique dispose d'un département d'orthopédie pédiatrique.

Le traitement des citoyens étrangers dans les cliniques est payé.

Coût moyen du traitement

ProcédurePrix ​​(EUR)
Chimiothérapie (1 cours)30 000 - 60 000
Traitement radiologique12 000 - 16 000
Cryoablation de 1 métastase5 000 à 8 000
Ostéosynthèse13 000 - 21 000

Le coût est annoncé individuellement, en fonction de la prévalence des lésions métastatiques et des procédures nécessaires au traitement.

Retour d'information

Traitement des métastases osseuses en Israël

Les principales cliniques en Israël sont équipées des dernières technologies. Le diagnostic est une étape importante dans le traitement des métastases. Une détermination précise du type de tumeur et de sa résistance aux médicaments est la base d'un traitement efficace. De plus, en fonction des résultats de l'examen, ils sont prescrits:

  • les endoprothèses;
  • restauration du tissu osseux à l'aide d'un matériau de cimentation;
  • chimiothérapie;
  • traitement hormonal;
  • produits radiopharmaceutiques;
  • irradiation à distance;
  • ablation des métastases par ultrasons focalisés ou congélation.

Traiter les lésions osseuses métastatiques dans les services d'onco-orthopédie. Grandes cliniques de cet objectif:

  • MC MEIR, Kfar Saba. Pour le traitement des lésions osseuses métastatiques, des méthodes de traitement traditionnelles et les plus récentes sont utilisées. Une thérapie systémique est prescrite, qui comprend un traitement avec des hormones, des médicaments ciblés, des bisphosphonates, des anticorps monoclonaux et une radiothérapie. La méthode d'embolisation vasculaire est utilisée avec succès, ils coupent l'apport sanguin à la tumeur, ce qui conduit à sa destruction.
  • Clinique Ichilov, Tel Aviv. Pour le traitement des métastases, des méthodes mini-invasives sont principalement utilisées. Une thérapie symptomatique efficace est effectuée, contribuant à améliorer la qualité de vie du patient. Pour la prévention des fractures pathologiques, des endoprothèses et de l'ostéosynthèse sont effectuées. Pour corriger l'hypercalcémie, un traitement par denosumab est effectué. Il y a un service de rééducation.

Le prix du traitement dépend principalement des caractéristiques individuelles du patient (type de tumeur primitive, présence de maladies concomitantes).

Coût moyen du traitement

ProcédurePrix ​​(dollar)
Chimiothérapie (1 cours)25 000 - 60 000
Traitement radiologique10 000 - 16 000
Cryoablation de 1 métastase3000 à 8000
Ostéosynthèse11 000 - 21 000

Commentaires

Processus de récupération après traitement

En cas de métastases osseuses, traitement médicamenteux, la radiothérapie doit être répétée périodiquement. Subissez constamment des examens, contrôlez le niveau de calcium et de phosphore dans le sang.

La récupération est nécessaire après la chirurgie. Après une arthroplastie, il est nécessaire d'essayer de bouger de manière autonome en 2 à 5 jours. Après quelques semaines, partez sans béquilles.

Le processus est plus difficile après l'amputation d'un membre. Après la cicatrisation du moignon, il est nécessaire de choisir une prothèse.

Régime

Le calcium, le phosphore et la vitamine D. sont nécessaires pour restaurer le tissu osseux. En cas de lésions métastatiques, une alimentation riche en ces substances est recommandée. L'exception est l'hypercalcémie. Dans ce cas, il est important de limiter votre consommation de produits laitiers et autres aliments riches en calcium. Nous recommandons des plats qui empêchent l'absorption du calcium:

  • son de blé;
  • légumes vert foncé riches en acide oxalique.

Pour améliorer l'état des os, si les métastases ne sont pas accompagnées d'hypercalcémie, des aliments à forte teneur sont recommandés:

  • calcium et vitamine D (brocoli, chou, poisson, produits laitiers, fruits secs, noix);
  • soufre (oignons, ail, œufs);
  • magnésium, phosphore, silicium, zinc, vitamines C, E, K.

Les produits suivants contribuent à la destruction du tissu osseux, à l'élimination du calcium du corps:

  • boissons gazeuses;
  • agrumes;
  • café;
  • de l'alcool;
  • sel.

Complications

Des agents chimiothérapeutiques puissants sont prescrits pour les maladies métastatiques. Ils doivent être pris à fortes doses. Une radiothérapie intensive réutilisable est effectuée. Ces méthodes provoquent de nombreux effets secondaires allant de la nécrose mandibulaire aux dommages causés par les radiations aux organes internes. Vous ne devez pas refuser le traitement: les effets secondaires ne sont pas aussi dangereux que les complications causées par les métastases osseuses.

En raison d'une violation de la densité osseuse, d'une déformation, d'une destruction des os, les fractures avec métastases ne sont pas aussi inoffensives que d'habitude, car il est nécessaire d'appliquer correctement un plâtre de Paris ou d'insérer une épingle métallique dans l'os. Cela suffit pour que l'os guérisse et que le membre commence à fonctionner normalement. Avec les métastases, l'os est progressivement détruit et non restauré. Si la lésion est sévère, il est impossible d'effectuer une opération chirurgicale. La maladie maligne se propage. Les organes internes sont affectés, leur fonction est perturbée, ce qui entraîne par la suite la mort du patient.

L'hypercalcémie devient la cause du décès du patient lorsque la concentration de calcium dans le sang dépasse 4-6 mmol / L. Il provoque une insuffisance rénale et cardiaque..

La douleur est normale - un signal indiquant un dysfonctionnement d'un organe particulier. Avec des lésions métastatiques, c'est pathologique. Pour améliorer la qualité de vie, le patient doit prendre des analgésiques, y compris des narcotiques.

Les métastases dans la colonne vertébrale détruisent les vertèbres, ce qui entraîne une compression des nerfs et des vaisseaux sanguins passant dans les canaux rachidiens. Cela conduit à un dysfonctionnement des membres, des organes internes.

Souvent, sans traitement approprié, des métastases se forment dans d'autres organes. Là, ils détruisent également les tissus normaux et perturbent le fonctionnement des organes. Toutes ces complications entraînent la mort du patient..

Prévisions de vie

Après la première détection d'une lésion osseuse métastatique, la durée de vie du patient dépend de divers facteurs. Tout d'abord, c'est l'humeur du patient. S'il est prêt à se battre pour sa vie, sans perdre de temps, par exemple à la recherche de méthodes alternatives qui ne sont pas reconnues par la médecine officielle, le pronostic sera nettement plus favorable..

Malheureusement, la réponse à la question de savoir si les métastases osseuses peuvent être guéries est ambiguë. La prévision dépend:

  • sur le degré de propagation du processus malin;
  • le type de tumeur;
  • de la sensibilité de la néoplasie au traitement.

Combien vivent avec des métastases osseuses?

Caractéristiques de la lésion métastatiqueEspérance de vie moyenne (mois)
Métastases multiples aux os et aux organes internes, sans traitementJusqu'à 3
Lésions osseuses multiples, sans traitement3-6
Lésion osseuse unique, sans traitement6–48
Lésions métastatiques multiples, avec traitement12-18
Lésions osseuses multiples, avec traitement12–48
Lésion osseuse solitaire, avec traitement48-60
Lésion unique dans le cancer hormono-dépendant, avec traitementplus de 60

Le pronostic le plus défavorable concerne les patients présentant des lésions synchrones des os et d'autres organes internes. Malheureusement, les métastases viscérales provoquent plus rapidement des complications graves, entraînant la mort du patient..

Avec une lésion solitaire, mais avec un traitement adéquat et cohérent, les patients peuvent survivre plus de 5 ans.

Si une tumeur hormono-dépendante est identifiée et peut être traitée avec des hormones, la durée de vie est considérablement augmentée.

Avec le cancer de la thyroïde, qui n'est pas résistant au traitement à l'iode radioactif, il est possible d'obtenir une rémission stable. Les patients peuvent vivre de 5 à 10 ans, parfois plus.

L'essentiel est d'être examiné et traité en temps opportun, pour éviter l'apparition de complications et pour corriger l'hypercalcémie..

Obtenir un handicap

Avec les métastases osseuses, les patients doivent prendre soin d'eux-mêmes. Ils ne sont pas recommandés pour les travaux lourds nécessitant des mouvements brusques. En raison de l'utilisation de médicaments puissants, en particulier d'analgésiques, les travaux nécessitant une concentration d'attention élevée sont contre-indiqués. Par conséquent, les patients présentant des métastases sont référés pour un examen médical et social. Une commission spéciale, en fonction de l'état du patient, du pronostic pour la vie, déterminera si un groupe d'invalidité est nécessaire et lequel:

  • Groupe III. Il est prescrit aux patients présentant des lésions métastatiques, susceptibles de traitement, procédant sans complications.
  • Groupe II. Recommandé pour les patients qui peuvent prendre soin d'eux-mêmes, mais dans certains cas, ils ont besoin d'aide.
  • Groupe I. Le pronostic est mauvais, le patient a besoin de soins constants.

Le médecin traitant envoie le patient au MSEC, mais pas immédiatement après l'établissement du diagnostic, mais après un traitement de longue durée (pour cette période, les patients qui travaillent reçoivent une liste d'incapacité de travail temporaire). Après le traitement, il est nécessaire de passer de nombreux tests, de passer par un certain nombre de procédures de diagnostic. Lors de la création d'un groupe de personnes handicapées, MSEC prend en compte:

  • l'état général du patient;
  • prévisions supplémentaires;
  • capacité de libre-service;
  • la présence de fractures et la possibilité de leur traitement;
  • la possibilité de corriger l'hypercalcémie;
  • la présence et la gravité de la compression de la moelle épinière;
  • l'intensité de la douleur;
  • maladies concomitantes.

L'attribution d'un handicap ne signifie pas que le patient n'est pas en mesure de travailler. Si 2 à 3 groupes sont attribués, le patient continue de travailler. Lors du choix d'un emploi, il existe un certain nombre de restrictions.

Les patients ne travaillent pas s'ils ne peuvent pas prendre soin d'eux-mêmes et ont besoin de soins constants.

La prévention

Selon les statistiques, 80% des patients atteints d'un cancer de stade III ont déjà des micrométastases osseuses. Une thérapie opportune aidera à prévenir leur propagation et leur croissance. C'est pourquoi le cancer de stade II - III n'est pas traité uniquement chirurgicalement. Nommez en plus:

  • chimiothérapie;
  • radiothérapie;
  • thérapie hormonale.

Ainsi, les foyers de micrométastases sont détruits..

Aide à prévenir la propagation de maladies malignes, la restauration des défenses de l'organisme. Pour normaliser le système immunitaire, des immunostimulants, des immunomodulateurs sont prescrits. Le patient peut en outre utiliser des méthodes alternatives pour augmenter l'immunité:

  • boire du thé ou une infusion d'échinacée;
  • chaque jour, mangez une cuillère à soupe de mélange moulu de miel, citron, noix, abricots secs.

L'essentiel est de ne pas être déprimé lors d'un diagnostic de cancer. Si vous ne pouvez pas faire face par vous-même à vos peurs, à votre dépression, à votre anxiété et à vos émotions négatives, vous devriez demander de l'aide non seulement à un oncologue, mais également à un oncopsychologue..

Merci d'avoir pris le temps de répondre au sondage. L'opinion de chacun est importante pour nous.