Principal
Cirrhose

Analyse du diagnostic: marqueur tumoral CA-125

Avec toute maladie oncologique, il est important de déterminer rapidement et avec précision la présence d'une pathologie. La toute première balise lorsqu'une maladie est détectée sera précisément les changements dans l'équilibre des substances dans l'analyse biochimique et clinique du sang. Plus tard, le médecin pourra vous envoyer un test d'antigènes. Examinons de plus près le marqueur tumoral CA-125 et ce qu'il montre?

Importance en oncologie

Les marqueurs tumoraux (antigènes cancéreux) sont des substances protéiques qui sont sécrétées par la tumeur elle-même. C'est en dépassant une certaine valeur de marqueur que vous pouvez déterminer quel organe est affecté.

En fait, les marqueurs tumoraux ne sont pas si souvent utilisés dans le dépistage (la principale méthode de diagnostic) d'une tumeur, et en cas de suspicion directe, les médecins utilisent d'autres types de recherche. Souvent, des tests sont déjà effectués pendant le traitement de la tumeur elle-même. Ainsi, le médecin peut voir l'exactitude du traitement, le taux de croissance des carcinomes indifférenciés, ainsi que la façon dont les médicaments et la thérapie l'affectent..

REMARQUE! Malheureusement, il est impossible de détecter 100% de cancer lors de l'analyse des marqueurs tumoraux, car la quantité de ces antigènes peut être dépassée dans d'autres maladies. Et l'analyse elle-même n'est qu'un complément au diagnostic du cancer. Pour obtenir les résultats les plus fiables, vous devez subir une série d'examens: échographie, IRM, scanner, etc..

Marqueur CA 125

Oncomarker CA 125 - une combinaison de protéines et de polysaccharides, si la quantité dépasse la valeur normale, cela peut indiquer un cancer des ovaires. Généralement présent dans certaines cellules épithéliales du corps. Pensez au décodage et aux normes.

Norme

SolLa concentration du marqueur dans le sang
FemmesJusqu'à 35 unités ml
HommesJusqu'à 10 unités ml

REMARQUE! L'antigène glucidique 124 (CA 125) peut être dépassé normalement chez la femme, pendant la grossesse, pendant les règles, ainsi que chez les femmes âgées après la ménopause.

Tissus qui sécrètent ce marqueur

  • Épithélium péricardique.
  • Bronches.
  • Un rein.
  • Vésicule biliaire.
  • Dans l'utérus d'une femme faisant partie de l'endomètre dans le liquide séreux et muqueux.
  • Testicules.
  • Pancréas.
  • Doublure mésothéliale de la plèvre.
  • Estomac.
  • Intestins.

Marqueurs supplémentaires

Pas toujours, même dans le cancer, le niveau du marqueur tumoral CA 125 est augmenté, et étant donné que l'antigène lui-même n'est pas spécifique du cancer de l'ovaire, un marqueur tumoral supplémentaire est utilisé, qui est plus sensible. NOT 4 est un marqueur spécifique de la tumeur du cancer de l'ovaire. Il peut révéler la maladie même aux premiers stades, et contrairement à l'AC, il n'augmente pas dans diverses maladies associées à l'utérus et aux ovaires.

OrganeMarqueurs tumoraux supplémentaires
Les ovairesCA 19-9, Betta-hCG, AFP, CEA
UtérusCEA
SeinCA 15-3, REA, CA 19-9

Qui a besoin d'être testé?

  • Les femmes de plus de 55 ans, se font tester et consultent un gynécologue une fois par an.
  • Quiconque travaille avec des produits chimiques, cancérigènes, plastiques, produits pétroliers, etc..
  • Les personnes qui ont déjà eu des tumeurs malignes ou bénignes.
  • Les personnes à risque sont généralement des personnes qui ont une prédisposition génétique au cancer. Si un membre de la famille a eu un cancer.

Règles d'analyse

REMARQUE! Avant de donner du sang, il est préférable de se préparer plusieurs semaines à l'avance.

Comment faire un don de sang?

  1. Ne mangez pas pendant 8 à 10 heures avant le test. Mieux vaut prendre le matin.
  2. Vous pouvez boire de l'eau propre mais pas douce en 8 heures.
  3. Élimine les aliments très salés, gras et frits en 3-4 jours.
  4. Renoncez à l'alcool 2 semaines avant le don de sang.
  5. En général, selon les règles, vous ne pouvez pas fumer une demi-heure avant l'accouchement, mais pour des résultats plus précis, il est préférable de ne pas fumer pendant 2-3 heures.
  6. Ne peut pas être pris les jours menstruels.
  7. Louer 3-4 jours après la menstruation.

Il faut se rappeler que certaines procédures de diagnostic et méthodes de traitement affectent le résultat final et peuvent soit diminuer l'indicateur, soit l'augmenter. Ceux-ci inclus:

  • Procédure d'échographie.
  • Prendre des écouvillons vaginaux.
  • Bronchoscopie.
  • Examen aux rayons X.
  • Biopsie.
  • Gastroscopie.

Quand est exactement l'analyse du marqueur tumoral CA-125? Habituellement, l'accouchement se fait au tout début pour identifier le diagnostic. Ensuite, pour analyser l'efficacité du traitement. Et à la toute fin, le patient passe pour la prévention des rechutes.

Combien coûte le test CA-125? Vous pouvez prendre à la fois une clinique gratuite et un laboratoire payant. De plus, le prix peut varier de 300 à 1000 roubles.

Quand le résultat sera-t-il prêt? Dans les laboratoires payants, tout se fait en une journée, dans les laboratoires gratuits vous devrez attendre jusqu'à 10 jours. Le déchiffrement du test sanguin pour l'oncologie doit être effectué par un oncologue qualifié.

REMARQUE! L'analyse peut s'avérer être à la fois faux positif et faux négatif, vous devez donc la prendre plusieurs fois. De plus, le résultat lui-même peut dépendre de l'équipement sur lequel il est effectué. Il existe de nombreux cas où un patient dans différents hôpitaux a eu des résultats différents. Par conséquent, même si le marqueur est considérablement augmenté, vous ne devriez pas être très contrarié par la présence d'un cancer de l'ovaire..

résultats

Un marqueur tumoral élevé - plus de 35 unités par millilitre ne donne pas une prédiction précise qu'une femme a un cancer de l'ovaire. Il existe un grand groupe de maladies dans lesquelles le C 125 augmente.

Une liste d'autres pathologies qui augmentent ce marqueur à 100 U / ml.:

MaladieLa probabilité d'augmenter le marqueur CA-125
Hépatite68%
Processus cirrhotiques dans le foie (cirrhose)69%
Pleurésie70%
Hépatite68%
Cirrhose du foie67%
Pleurésie69%
Péritonite73%
Péricardite71%
Kyste de l'ovaire85%
L'endométriose87%
Pancréatite69%
Dysménorrhée72%
Inflammation de l'utérus81%
Maladie ovarienne inflammatoire90%

Résultats des tests de cancer

Si, en conséquence, le sang a montré plus de 100 unités, cela peut déjà parler d'oncologie. C'est pourquoi le médecin prescrit généralement des tests répétés après un certain temps..

L'antigène lui-même n'indique pas toujours un néoplasme malin dans les ovaires et peut être sécrété par des tumeurs dans d'autres organes. Considérez la liste des organes qui peuvent sécréter l'antigène CA-125 dans les tumeurs malignes.

OrganeProbabilité
Foie84%
Estomac87%
Poumons85%
Intestins89%
Pancréas91%
Appendices ovariens98%
Trompes de Fallope96%
Utérus92%
Autres65%
Sein90%

Kyste de l'ovaire

Habituellement, si une femme a un kyste ovarien, l'indicateur d'un marqueur tumoral peut être plus élevé que la normale - jusqu'à 60 à 70 unités / ml. Un kyste est une formation bénigne, qui peut ensuite se transformer en cancer, cette maladie doit donc être traitée de toute urgence.

Cela est particulièrement vrai pour les femmes de plus de 40 ans et celles-là? qui ont un déséquilibre hormonal. Il est impératif de subir et d'être testé pour l'antigène CA-125 tous les six mois, car à un âge plus avancé, le risque de cancer est plus élevé..

REMARQUE! Si, après une analyse répétée, la valeur elle-même est également dépassée 2 fois ou même augmente, cela augmente les chances de détecter des néoplasmes malins dans le corps. Dans ce cas, le médecin traitant mène des études et analyses complémentaires..

Marqueur tumoral CA 125

Le marqueur tumoral CA 125 est une analyse qui détermine le niveau de protéines spécifiques dans le corps d'une femme. La procédure a un objectif étroit, diagnostiquant le cancer et la pathologie ovarienne. CA 125 est une protéine glycoprotéique spécifique qui apparaît dans les bronches, le pancréas et les organes reproducteurs. Mais le contenu d'une grande quantité d'une substance ne signifie pas toujours des formations malignes. La libération de protéines peut être accompagnée d'autres changements dans l'organisme, de maladies et de pathologies.

Par conséquent, le diagnostic n'est pas établi après une seule analyse des marqueurs tumoraux. Le médecin traitant prescrit un examen complet du patient, une étude supplémentaire et un diagnostic final est posé sur la base des résultats d'un examen complet. L'analyse CA 125 est également utilisée après le traitement en oncologie afin de prévenir la rechute de la maladie. En nommant un traitement efficace et efficace, le médecin prélève un échantillon de sang pour analyse afin de vérifier l'efficacité du traitement.

Qui devrait être testé

Un prélèvement sanguin pour un marqueur tumoral doit être effectué à des fins préventives. La procédure est particulièrement importante pour les groupes de personnes suivants:

  • Employés d'entreprises dont les produits sont nocifs pour la santé et provoquent des cellules cancéreuses.
  • Les résidents des grandes villes, caractérisés par la poussière et de nombreuses usines chimiques.
  • Les personnes susceptibles de développer une tumeur maligne.

Le don de sang pour un marqueur tumoral est nécessaire pour les femmes qui souhaitent maintenir leur santé. Grâce à l'examen de dépistage, il est possible de diagnostiquer les tumeurs malignes et les pathologies aux premiers stades de développement. Plus la maladie est détectée tôt, plus les chances de la surmonter sont élevées. Une analyse doit être faite annuellement pour une prédisposition à l'oncologie. S'il y a des parents souffrant de tumeurs malignes, la probabilité de formation de cancer augmente. Pour éviter le développement de la maladie, il est nécessaire de subir un examen régulier du corps..

Le décodage des indicateurs obtenus montre des informations sur l'état de santé des organes internes, révèle des pathologies, des tumeurs malignes et bénignes. La procédure permet de détecter la maladie à un stade précoce de développement, lorsqu'il y a de fortes chances de guérison. Avec une version avancée de la maladie, à un stade avancé, elle ne se prête pas au traitement. Dans ce cas, une rémission complète et stable et une élimination des symptômes de la douleur sont obtenues..

Quels types de marqueurs tumoraux existent

Selon la localisation de la maladie, le sexe et l'âge du patient, différents types de tests sont utilisés. La procédure de détection d'antigène compte plus de 200 types. Chaque espèce individuelle montre une protéine spécifique pour un organe ou une zone particulière du corps. Le médecin traitant, en choisissant le type de marqueur oncologique, est basé sur les symptômes des plaintes, prend en compte l'âge et le sexe du patient. Un examen bien choisi vous permettra d'obtenir des résultats corrects, d'établir le bon diagnostic.

Parmi eux se trouvent des marqueurs qui diagnostiquent les glandes mammaires chez la femme, le système circulatoire, les tissus pulmonaires et les reins. En outre, une analyse spéciale révèle une formation maligne ou un kyste des organes mâles de la prostate. Pour les hommes, des types distincts de tests ont été développés qui s'adressent au corps masculin, en tenant compte de sa spécificité et de ses caractéristiques. Le marqueur CA 125 révèle des changements pathologiques dans les ovaires du corps féminin. Le type d'analyse à utiliser pour le patient est décidé par le médecin traitant.

Qu'est-ce que le cancer de l'ovaire

L'oncologie ovarienne est un néoplasme malin situé sur les tissus de l'ovaire. Parmi les statistiques générales de mortalité par cancer, 5% sont l'oncologie des organes de la prostate féminine. La probabilité de la maladie augmente avec les changements liés à l'âge, les processus hormonaux dans le corps. Les femmes âgées de 40 ans et plus sont sujettes à une maladie ovarienne.

La tumeur se caractérise par une croissance rapide, la cellule cancéreuse se divise activement, propageant un effet malin sur le corps. Les causes de la maladie ne sont pas entièrement comprises. Les experts suggèrent que l'oncologie se développe sous l'influence des facteurs suivants:

  • Travail tardif.
  • Prédisposition génétique.
  • Résultat de l'avortement.
  • Fausses couches.
  • Inflammation ovarienne chronique.
  • Kystes et tumeurs bénignes des organes féminins.
  • Action des contraceptifs hormonaux utilisés par voie orale.
  • Manque d'allaitement après l'accouchement.

Les mauvaises habitudes, comme le tabagisme et la consommation excessive d'alcool, provoquent le cancer de l'ovaire. L'apparition précoce de la puberté et la ménopause tardive sont également les raisons du développement de la formation maligne des organes de la prostate féminine. Un diagnostic et un examen opportuns vous permettent d'identifier l'oncologie à un stade précoce, en commençant un traitement en temps opportun. Les marqueurs tumoraux sont un moyen de déterminer l'oncologie en prélevant du sang veineux. L'examen dure de un à dix jours. Le test CA 125 est utilisé pour diagnostiquer le cancer de l'ovaire. Il est conseillé aux femmes qui ont atteint l'âge adulte de subir des tests préventifs chaque année.

Comment préparer le corps à l'analyse

Un équipement médical moderne est utilisé pour effectuer des tests sanguins de laboratoire. Mais pour obtenir des indicateurs non déformés, le patient doit se préparer à la procédure.

La préparation à l'analyse comprend les points suivants:

  1. Le prélèvement de sang veineux est effectué à jeun. L'intervalle entre la procédure et l'analyse doit être de huit à dix heures. Pendant cette période, vous pouvez boire quelques verres d'eau pure sans arôme. Cela soulagera la faim et apportera une sensation de satiété, de plénitude d'estomac..
  2. Excluez l'utilisation de thé, de café le jour de la procédure. Cela faussera le résultat et le test effectué ne sera pas précis..
  3. Le tabagisme actif et passif doit être arrêté trois jours avant l'analyse. Vous devez également arrêter de prendre des boissons alcoolisées. L'éthanol pénètre rapidement dans la circulation sanguine, modifiant sa composition. Cela change les indicateurs d'analyse, les rend erronés..
  4. Les aliments gras, salés et frits contribuent à une augmentation de CA 125. Par conséquent, l'utilisation de ces aliments doit être minimisée.
  5. Les médicaments influent sur le taux d'antigènes dans le sang. S'il est impossible de suspendre le traitement, le médecin traitant doit être informé de la prise du médicament..
  6. Une activité physique excessive et le stress sur le corps affectent négativement l'efficacité du test. En préparation de l'analyse, il est préférable d'abandonner le sport, les visites de simulateurs et de centres de fitness.
  7. Le stress, la tension émotionnelle et le stress psychologique faussent la précision des résultats. Par conséquent, lors de la préparation du prélèvement sanguin, des bouleversements émotionnels, la nervosité doit être évitée.
  8. Ne donnez pas de sang pendant le cycle menstruel. À ce stade, des processus hormonaux se produisent dans le corps qui affectent le processus d'examen..

Le respect des recommandations ci-dessus vous permettra d'obtenir un résultat d'examen précis, pour identifier la maladie. Les intervalles entre les analyses répétées doivent être d'au moins trois mois..

Ce qui est réalisé lors de l'examen du marqueur CA 125

L'antigène CA 125 est situé sur les cellules de la membrane de la tumeur qui se propage aux ovaires. Une protéine spécifique se trouve en quantités modérées dans le corps d'une femme en bonne santé sexuellement mature. L'oncologie de cet organe est une maladie grave pour les femmes de toutes les catégories d'âge. Le néoplasme prend diverses formes et types histologiques.

La concentration de la substance dans le corps augmente pendant le cycle menstruel, ainsi que pendant la grossesse. Par conséquent, vous ne devez pas donner de sang au CA 125 pendant ces intervalles. La protéine est contenue dans le liquide utérin sans pénétrer dans le sang. De plus, en quantité minimale, l'antigène est diagnostiqué dans la cavité abdominale et dans les tissus mésothéliaux..

La teneur seuil d'une protéine spécifique de ce type dans l'organisme est de 35 U / ml. Le sang résultant du patient est soumis à des tests de laboratoire. Le médecin doit être scrupuleux et professionnel. Une analyse soigneusement et qualitativement étudiée aidera à un diagnostic précis et sans erreur et à l'identification des pathologies.

Pourquoi les chiffres augmentent-ils?

Si le taux admissible chez la femme est dépassé, une tumeur maligne des ovaires est supposée, surtout si le taux d'antigène est doublé. Mais le cancer de l'ovaire n'est pas la seule maladie suspectée. Une teneur élevée en une protéine spécifique peut signaler des processus oncologiques ou pathologiques des glandes mammaires, des maladies utérines et de l'endomètre. Il est également possible de former des cancers du rectum, de l'estomac, du pancréas, des tissus pulmonaires ou du foie. Dans l'étude des résultats, les raisons pour lesquelles les indicateurs fluctuent sont découvertes.

Le test ne garantit pas un diagnostic correct. Même avec les formes aiguës et avancées d'oncologie, le taux d'antigène ne dépasse pas 100 U / ml. Il a été prouvé par les statistiques et les experts médicaux que dans le cancer de l'ovaire, l'indicateur est surestimé chez 80% des patientes à 135 U / ml et plus. Le pourcentage du rapport reste inchangé également dans d'autres formes d'oncologie. Le test CA 125 indique le foyer du problème et la tumeur suspectée, le kyste. La malignité ou la bénignité de la maladie est déterminée par un examen approfondi supplémentaire, un diagnostic informatique, une tomographie, une biopsie.

Causes supposées des fluctuations des indicateurs

Le taux d'une substance spécifique dans le corps peut augmenter, se concentrer pour les raisons suivantes:

  • La prolifération des cellules de la couche interne de l'utérus, l'endomètre. Pathologie gynécologique courante des organes reproducteurs internes.
  • Néoplasme ovarien bénin rempli de liquide.
  • Maladie ovarienne inflammatoire causée par des bactéries et des germes.
  • Maladies sexuellement transmissibles transmises par contact sexuel.
  • La pleurésie est une maladie pulmonaire, un processus inflammatoire du film externe de la poitrine qui recouvre l'organe de l'intérieur.
  • Forme progressive d'hépatite, cirrhose du foie.
  • Processus inflammatoires du pancréas, pancréatite.

Les raisons ci-dessus de l'augmentation des indicateurs indiquent l'ambiguïté du marqueur tumoral. Le test indique la zone à problème du corps, mais pour établir un diagnostic précis, un examen complet et des procédures supplémentaires sont nécessaires. Il est important d'observer régulièrement un médecin, un examen systématique, un contrôle de l'évolution des maladies et des symptômes..

Dans certains cas, les indicateurs varient selon l'âge. Après 40 ans, des changements hormonaux et physiologiques se produisent dans le corps d'une femme. La libération d'hormones s'accompagne d'une concentration accrue du marqueur CA 125. Après 50 ans, le taux d'antigène ne doit pas dépasser 10-15 U / ml.

Décoder les résultats

Un tableau de normes de performance spécialement développé aidera à déchiffrer les résultats obtenus. La valeur des indicateurs augmentés est déterminée par le médecin traitant, car les chiffres gonflés peuvent indiquer un complexe de maladies.

Dans le corps d'une femme en bonne santé, le taux d'antigène ne dépasse pas 35 U / ml. Pour les hommes, la teneur autorisée est de 10 U / ml. Dans certains cas, la formation de tumeurs à un stade précoce de développement n'affecte pas l'augmentation des résultats des tests. Par conséquent, il est fortement recommandé d'être testé deux fois, même si le niveau d'antigène autorisé n'est pas augmenté. L'étude doit être confirmée par des méthodes supplémentaires pour exclure la survenue d'une pathologie.

Une augmentation de l'indicateur à 38-40 U / nm indique la formation d'un kyste, une tumeur bénigne. En outre, les processus inflammatoires affectent le niveau accru d'une protéine spécifique. Un néoplasme considéré comme bénin doit être régulièrement examiné afin d'exclure un effet négatif sur les organes internes. En l'absence d'observation, la tumeur peut évoluer vers une tumeur maligne, être exposée à des facteurs externes ou internes.

Une augmentation des indicateurs jusqu'à 300 U / ml indique des processus oncologiques dans les ovaires. Après avoir reçu ce résultat, vous devez immédiatement appliquer des méthodes de diagnostic supplémentaires et commencer le traitement. Un retard dans le traitement peut être fatal. Si la guérison de la maladie est impossible, à l'aide de médicaments et d'un certain nombre de procédures, une rémission stable et une élimination des symptômes de la douleur sont obtenues.

Avec une augmentation à 60 U / ml, la formation d'un kyste ovarien est supposée. Le néoplasme ne comporte pas d'actions malignes, mais en l'absence de surveillance régulière, il peut endommager les organes internes, les fonctions corporelles et le système génito-urinaire féminin. Un kyste ovarien peut provoquer un déséquilibre hormonal et le fonctionnement des organes reproducteurs.

Chez les hommes, un dépassement de la norme d'antigène admissible jusqu'à 100 U / ml indique une oncologie de la prostate ou de la poitrine. Dans le cas de taux élevés, une série d'examens supplémentaires est prescrite, y compris une échographie, des méthodes de diagnostic informatique et une biopsie. Une analyse PSA répétée est effectuée, spécialisée dans la détection de l'oncologie des organes et processus génitaux internes masculins.

Si le taux d'antigène est inférieur à la normale, cela signifie qu'une maladie de nature différente se développe, non associée à une tumeur ovarienne. Dans ce cas, des analyses de sang, de matières fécales et d'urine sont effectuées, les hormones sont examinées pour diagnostiquer la maladie. Il est important de se rappeler que des niveaux supérieurs à la normale ne sont pas toujours des cancers. Cela peut être un signal pour le développement de pathologies des organes internes, des ovaires et du système génito-urinaire. Faire un diagnostic en dessinant un marqueur n'est pas professionnel.

Indicateurs des tumeurs bénignes

Les kystes et les tumeurs bénignes n'affectent pas l'augmentation des antigènes au-delà de la norme admissible. La teneur standard en protéines spécifiques CA 125 est de 35 U / ml. La concentration du marqueur tumoral est constante dans les formations suivantes:

  • Le kyste folliculaire est une formation bénigne causée par l'absence d'ovulation, atteignant un diamètre de 5 à 7 cm. Malgré le caractère positif de la tumeur, sa croissance entraîne une violation des fonctions des ovaires et du système génito-urinaire. Nécessite une surveillance constante et une intervention chirurgicale.
  • Kyste du corps jaune. Un autre nom est la tumeur lutéale. Il se forme sur les ovaires sous l'influence de l'hormone hypophysaire. Le fonctionnement correct du corps jaune est altéré, le liquide interne s'accumule, ce qui conduit à la formation d'un kyste, ce qui nécessite une observation appropriée.
  • Un kyste dermoïde est une tumeur congénitale ou résultant d'une blessure. La nature du néoplasme est un traitement chirurgical bénin.
  • Kyste séreux du stade initial.

À la réception de résultats bénins, un examen complémentaire complet est requis. La baisse des taux ne garantit pas l'absence d'oncologie. Le premier stade d'une tumeur maligne ne se manifeste pas toujours par la libération d'antigènes. La présence d'un kyste et d'un néoplasme bénin sur les organes internes est une maladie qui nécessite une observation. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire à mesure que la tumeur se développe. De plus, s'il n'est pas traité, le kyste peut muter en une formation maligne..

Examen pendant la grossesse

Au cours de la période de naissance d'un enfant, au cours du premier trimestre de la grossesse, le niveau d'antigène CA 125 dépasse légèrement la norme autorisée. Si la concentration atteint 1200 U / ml, c'est un signal possible du développement d'une pathologie fœtale, une violation des processus internes du corps. Le médecin traitant, à l'aide de tests et d'examens supplémentaires, découvre la raison du dépassement de la norme autorisée du marqueur tumoral, prescrit la thérapie du traitement nécessaire. Si une femme a déjà souffert d'oncologie ovarienne ou appendiculaire, la concentration en protéines peut signaler la rechute et le retour de la tumeur maligne. La consultation et la supervision d'un médecin à ce stade sont vitales.

Le contenu d'une substance dans le corps, proche de la limite - 35 U / ml se produit chez une femme pendant l'allaitement, l'allaitement. La concentration d'antigène est due à des changements hormonaux et n'est pas une pathologie ou un signal tumoral. Le traitement n'est pas prescrit, à la fin de l'alimentation, les indicateurs se normalisent naturellement.

Examen préventif

Oncomarker CA 125 est une glycoprotéine de haut poids moléculaire que toute femme devrait connaître. Avec l'âge, des changements hormonaux et physiologiques se produisent dans le corps. La période de la ménopause et le début de la ménopause s'accompagnent de complications, de maladies des ovaires et du système génito-urinaire. Le test CA 125 révèle les pathologies émergentes des organes reproducteurs internes. Il est recommandé aux femmes qui ont atteint l'âge de 40 ans de procéder à un examen préventif chaque année afin d'exclure l'oncologie.

La prédisposition génétique aux tumeurs malignes est également une indication pour le test d'antigène. La pollution de l'environnement, les produits chimiques et les aliments malsains déclenchent tous le cancer. Oncomarker CA 125 vous permet d'identifier une maladie dangereuse à un stade précoce de son développement, ce qui augmente les chances de guérison. Le temps de traitement manqué est fatal. Au mieux, une rémission stable est obtenue et les symptômes de la douleur sont éliminés.

Un médecin professionnel qui connaît les subtilités de la variation et de l'écart des indicateurs par rapport à la norme devrait établir la définition du diagnostic. Il est important de se rappeler que les résultats de tests positifs n'excluent pas le cancer. Avec des tumeurs aux premiers stades, les indicateurs ne montrent pas d'écarts notables par rapport à la norme. Il est important de subir un examen complet pour confirmer le diagnostic correct..

Une analyse prophylactique est également réalisée après élimination du néoplasme malin. L'oncologie peut revenir après un certain temps. Pour exclure une rechute, le corps doit être régulièrement testé pour la concentration d'antigènes dans le sang. Un diagnostic rapide garantira l'espérance de vie et les économies de matériaux.

Marqueur tumoral ca 125 - la norme chez la femme après 50 ans, antigène ca 125 avec kyste ovarien

Il est recommandé d'effectuer des recherches sur les marqueurs tumoraux annuellement après 40 ans, car le risque de néoplasmes malins augmente avec l'âge. Chez les femmes ménopausées, le système reproducteur est particulièrement vulnérable, c'est pourquoi une analyse de l'antigène «féminin» spécifique CA 125 est nécessaire. Une augmentation de son niveau signale un cancer de l'ovaire, des tumeurs bénignes et la présence d'autres maladies gynécologiques nécessitant un traitement.

Norme CA 125 chez les femmes atteintes de kystes et d'autres conditions

Ce marqueur tumoral est une glycoprotéine produite par les cellules épithéliales du tube digestif, des reins et du pancréas. Mais la concentration maximale se trouve dans les ovaires, ce qui permet d'utiliser l'antigène comme marqueur de maladies du système reproducteur féminin. La valeur maximale autorisée est de 35 U / ml, le sang veineux est prélevé pour la recherche.

La spécificité du CA 125 est faible, car son taux peut augmenter avec des tumeurs de localisation différente:

  • les ovaires;
  • utérus;
  • pancréas;
  • les intestins et l'estomac;
  • poumons.

Les indicateurs de concentration se développent également dans les formations bénignes - kyste ovarien, myome. L'augmentation physiologique de la norme est caractéristique du premier trimestre de la grossesse, des menstruations.

Pour le diagnostic des cancers de l'ovaire chez les femmes en âge de procréer, le CA 125 est rarement utilisé, car caractérisé par une faible sensibilité. De plus, dans les premiers stades, lorsqu'il n'y a pas encore de métastases, la quantité de glycoprotéine augmente légèrement. Pour suggérer un adénocarcinome, des tests supplémentaires pour les antigènes HE4, CA 15-3, CA 72-4, CEA et autres sont nécessaires. Le marqueur tumoral a une valeur pratique aux stades de contrôle du traitement et après, pour prédire les rechutes.

Le contenu informationnel de l'analyse augmente pendant la période postménopausique, chez les femmes de plus de 50 ans. C'est pour cette tranche d'âge que le CA 125 est recommandé comme principal marqueur tumoral du cancer de l'ovaire. De plus, des valeurs spécifiques permettent de juger de la présence de certaines maladies..

Ainsi, les normes CA 125 chez les femmes ne diffèrent pas selon l'âge, et le tableau montre la concentration d'antigène dans le sang pour certaines conditions et pathologies:

L'état du patient

Résultats d'analyse, U / ml

Femme en bonne santé10-15Grossesse, 1 trimestreLa limite supérieure de la norme (35)Kyste35-60Endométriose, fibromesjusqu'à 110Cancer des ovaires100 et plus, le plus souvent cinq fois la valeur maximale autorisée

Kyste de l'ovaire

Cette formation bénigne est diagnostiquée chez des femmes d'âges différents. Avec un kyste ovarien, qui est une cavité avec une prolifération de liquide ou de tissu, la valeur CA 125 s'élève à 60 U / ml. Un tel indicateur est normal, mais il est nécessaire de surveiller en permanence le niveau d'antigène, car la tumeur peut dégénérer en une tumeur maligne. Plus d'informations sur les caractéristiques de la maladie peuvent être trouvées dans la vidéo sur les marqueurs tumoraux pour un kyste.

L'endométriose

Une pathologie assez courante chez les femmes en âge de procréer. C'est une prolifération de la couche musculaire (endomètre) de l'utérus. Cela peut être accompagné de sensations douloureuses, de saignements intercycle, dans les cas avancés - une augmentation du volume de l'abdomen. Dans le même temps, les valeurs de l'ocomarqueur CA 125 atteignent 100 U / ml.

Après des diagnostics supplémentaires, à l'exclusion du cancer, une hormonothérapie est prescrite et une intervention chirurgicale est également indiquée. Dans ce cas, une surveillance systématique du taux d'antigène est nécessaire, car la dégénérescence maligne des cellules endométriales n'est pas exclue..

Myome

Dans le contexte de perturbations hormonales, des tumeurs bénignes de l'utérus se produisent souvent - des fibromes. Ils peuvent être localisés à la fois dans l'épaisseur de la paroi musculaire de l'organe et dans la cavité (se reliant à l'utérus à l'aide de la soi-disant jambe). Les valeurs de CA 125 dans ce cas sont plus élevées que dans le kyste ovarien et atteignent 110 U / ml. En eux-mêmes, les fibromes ne sont pas dangereux pour la vie, mais les cellules d'une telle formation sont sujettes à la dégénérescence en cellules malignes. Par conséquent, il est recommandé de prendre des médicaments hormonaux pour réduire la tumeur ou une intervention chirurgicale pour l'enlever..

Grossesse

Des modifications du fond hormonal se produisent également aux premiers stades de la grossesse, ce qui affecte l'augmentation du taux d'antigène dans le sang de la femme. De plus, la glycoprotéine est synthétisée par les cellules du fœtus, entrant également dans la circulation sanguine. Ainsi, au premier trimestre, une augmentation de CA 125 au-dessus des 35 U / ml admissibles est une norme physiologique et ne devrait être alarmante que si.

Comment se faire tester pour le marqueur tumoral CA 125

En cas de dysfonctionnements du système reproducteur féminin (irrégularités menstruelles), de douleurs dans le petit bassin, ainsi qu'après la ménopause, il est impératif de subir un examen. Où et comment effectuer l'analyse du marqueur tumoral CA 125? De nombreux centres médicaux payants proposent leurs services au prix de 300 roubles. Le sang est prélevé dans une veine, après quoi il est examiné de 1 à 3 jours.

Pour obtenir le résultat le plus fiable, vous devez vous préparer d'une certaine manière:

  • Un test sanguin pour CA 125 avec un kyste ovarien est effectué strictement à jeun, dans la première moitié (avant 12 heures) de la journée. Par conséquent, en donnant du sang le matin, vous ne pouvez pas prendre de petit-déjeuner..
  • Il est conseillé de ne boire que de l'eau la veille et le jour de l'accouchement, et vous ne pouvez pas fumer pendant cette période.
  • Trois jours avant la visite prévue au laboratoire, le régime alimentaire doit être ajusté, à l'exclusion des marinades, des aliments gras, épicés et frits, ainsi que de l'alcool.
  • Arrêtez de prendre des médicaments quelques jours avant la procédure car ils peuvent affecter le résultat.
  • Limitez votre activité physique la veille, juste avant le don de sang, calmez-vous et reprenez votre souffle (asseyez-vous pendant 15 minutes devant le bureau).
  • Si l'analyse est effectuée par une femme qui n'a pas encore eu de ménopause, la procédure doit être prescrite dans la première phase du cycle, avant l'ovulation.

Que faire si, selon les résultats de l'étude, le marqueur tumoral CA 125 est supérieur à la norme chez une femme après 40 ans? Tout d'abord, ne vous fâchez pas et n'essayez pas de faire des diagnostics par vous-même, mais allez chez le médecin qui vous prescrira un examen supplémentaire. Même si vous excluez les erreurs de laboratoire ou l'influence d'autres facteurs, une augmentation des taux d'antigène est souvent observée dans le cas de pathologies ne mettant pas la vie en danger..

Le marqueur tumoral CA 125 indique-t-il toujours un cancer??

Non, dans la plupart des cas, une augmentation de cette glycoprotéine indique des processus pathologiques, mais non oncologiques, dans le système reproducteur féminin. Seules des valeurs très élevées indiquent une malignité. Habituellement, la cause d'une augmentation de la concentration d'antigène est:

  • tumeurs bénignes borderline (sujettes à la transformation en cancéreux);
  • processus inflammatoires et infectieux affectant les membranes séreuses de divers organes (péritonite, pleurésie, péricardite);
  • l'endométriose ou les fibromes utérins;
  • Kystes de l'ovaire.

En règle générale, dans ces cas, le résultat ne dépasse pas 100 U / ml. Il est également impossible d'exclure les erreurs de laboratoire, l'influence de facteurs étrangers. Par exemple, si une préparation adéquate n'a pas été effectuée avant le don de sang: la femme a pris des médicaments, n'a pas suivi de régime, a fumé, etc. La concentration d'antigène augmente également pendant la menstruation.

Symptômes du kyste et en quoi ils diffèrent des symptômes du cancer

Selon la classification, il existe trois types principaux de ces lésions bénignes..

Le premier est les kystes fonctionnels qui disparaissent d'eux-mêmes en quelques mois. L'accumulation de liquide dans le follicule ou sa prolifération si l'ovulation n'a pas eu lieu.

Le deuxième type - kyste endométroïde - est une cavité dans les tissus d'un organe rempli de sang.

La troisième (ou vraie tumeur) est kystique, se développant à partir de ses tissus. Les types plus rares de kystes sont les kystes hémorragiques ou communs du corps jaune, la rétention, les kystes mucineux, dermoïdes, paraovariens, etc..

Quelle que soit l'origine, tous les kystes se manifestent avec des symptômes similaires:

  • douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen, droite ou gauche, parfois intense (pouvant aller jusqu'à des nausées, des vomissements, s'étendant dans tout le bassin et irradiant vers le rectum);
  • échec du cycle menstruel - saignements intermenstruels ou retards;
  • avec une taille importante de la tumeur kystique, l'abdomen augmente.

Si la norme du marqueur tumoral CA 125 chez la femme après 50 ans est dépassée deux ou plusieurs fois, il y a suspicion de cancer de l'ovaire. Les facteurs de risque doivent également être pris en compte: le plus souvent, l'adénocarcinome se développe chez les femmes n'ayant pas accouché ou ayant des antécédents familiaux d'oncologie du beau sexe. Bien que les scientifiques et les médecins ne puissent pas encore nommer les raisons exactes de la dégénérescence cellulaire.

En quoi les symptômes du cancer sont-ils différents des symptômes du kyste? Les deux pathologies sont souvent presque asymptomatiques au tout début. Bien que la tumeur soit localisée dans l'organe lui-même, elle ne peut se manifester sous forme de douleur que lorsque les jambes sont tordues (sensations de douleur soudaines et aiguës). Au fur et à mesure que vous grandissez, les symptômes caractéristiques du cancer de toute localisation apparaissent sous forme de fièvre légère, de faiblesse, de perte d'appétit, de perte de poids, d'irrégularités menstruelles, de développement d'une anémie.

Déjà au deuxième stade de l'adénocarcinome, l'abdomen augmente, ce qui se produit également avec un kyste. Mais la différence est que dans le cas du cancer, il s'agit de l'accumulation de liquide (ascite), et dans le cas d'un kyste, il s'agit d'un tissu envahi. Il est possible de distinguer une tumeur bénigne d'une tumeur cancéreuse par la reprise des saignements utérins en cas de cancer. Avec la formation de métastases, des problèmes de tractus gastro-intestinal, d'insuffisance cardiaque et respiratoire apparaissent. À ce stade de la maladie, le pronostic est déjà défavorable, il est donc nécessaire d'être examiné le plus tôt possible, même avec des symptômes mineurs de la maladie.

Marqueur tumoral CA 125, qui montre et dans quels cas est important

Oncomarker CA 125 est une protéine hautement spécifique située sur la membrane des cellules épithéliales des ovaires affectés par l'oncologie. Normalement, il peut être détecté à de faibles niveaux dans les tissus de l'endomètre et des membranes séreuses, mais il ne devrait y avoir pratiquement aucune protéine dans le sang..

L'apparition de protéines dans le sang dans des conditions normales ne peut être associée qu'au cycle menstruel, ainsi qu'à la grossesse, et ensuite, uniquement au premier trimestre.

Des niveaux accrus de Ca125 dans le sang indiquent une dégénérescence maligne du tissu ovarien. Moins souvent, les valeurs du marqueur tumoral CA 125 augmentent avec le développement de néoplasmes oncologiques dans d'autres organes (endomètre, foie, estomac, etc.). En fait, CA 125 est une glycoprotéine qui est activement sécrétée par les cellules tumorales..

Du sang sur le CA 125. Qu'est-ce que c'est

Veuillez noter que si le médecin vous a prescrit une référence pour un don de sang pour CA 125, cela ne signifie pas toujours une suspicion d'oncologie. Cette protéine est impliquée comme marqueur complémentaire de plusieurs autres pathologies. Par conséquent, cela n'a aucun sens de paniquer immédiatement.

Bien que, bien sûr, l'étude du niveau de CA 125 soit effectuée le plus souvent à des fins de détection précoce de l'oncologie ovarienne, ainsi que pour surveiller la dynamique de l'activité de la maladie établie, la propagation du processus métastatique, la qualité et l'efficacité du traitement, ainsi que pour le diagnostic des rechutes.

Ce que montrent les marqueurs de tumeur sanguine

En général, l'analyse des taux de marqueurs tumoraux est réalisée afin de:

  • détection précoce des néoplasmes malins et de leur récidive après chimiothérapie, radiothérapie ou ablation chirurgicale;
  • contrôle de la croissance tumorale et des métastases;
  • surveiller la qualité du traitement;
  • dépistage des pathologies oncologiques chez les groupes à haut risque, en fonction de leur évolution (fumeurs, personnes exerçant des travaux dangereux, patients aux antécédents familiaux chargés, etc.).

Cependant, il est important de comprendre qu'il n'y a pas de marqueurs tumoraux absolument spécifiques qui n'augmentent que dans un certain type de cancer. Ils peuvent également augmenter légèrement dans les maladies inflammatoires et auto-immunes sévères, le tabagisme, l'abus d'alcool, etc..

Il est également important de se rappeler que l'étude des indicateurs des marqueurs tumoraux n'est pas incluse dans la liste des tests obligatoires lors de la réalisation d'un examen préventif chez des patients qui ne sont pas à risque de développer des néoplasmes malins et ne présentent pas de symptômes de cancer..

Toutes les études de marqueurs tumoraux doivent être menées strictement selon les indications et interprétées en conjonction avec d'autres analyses. Seulement sur la base d'un marqueur tumoral augmenté, le diagnostic n'est pas posé.

Oncomarker CA 125. Que montre

Un test sanguin pour CA 125 est efficacement utilisé dans la surveillance primaire des processus oncologiques dans les ovaires, dans le diagnostic d'un processus oncologique récurrent après le traitement, ainsi que pour contrôler la propagation des métastases.

L'antigène cancéreux 125 peut également augmenter si le processus oncologique (ou les métastases) affecte:

  • la muqueuse de l'utérus,
  • membranes séreuses,
  • Tissu pulmonaire,
  • glande mammaire,
  • pancréas.

Lire aussi sur le sujet

Le CA 125 augmentera également de manière significative avec la propagation des foyers métastatiques des organes ci-dessus vers le foie.

De plus, avec le niveau d'ANP (peptide natriurétique auriculaire), le marqueur tumoral CA 125 peut être utilisé en complément des études de base pour évaluer la gravité de l'insuffisance cardiaque (insuffisance cardiaque).

De plus, le ca125 est examiné pour le diagnostic des épanchements de la cavité séreuse (pleurésie, péritonite).

En plus de diagnostiquer les processus oncologiques, le sang pour environ 125 est examiné pour l'endométriose, les kystes dans les ovaires et les tumeurs d'étiologie bénigne qui affectent le système reproducteur féminin.

Le marqueur tumoral CA 125 est de la plus grande importance dans la détection des carcinomes épithéliaux de l'ovaire de type séreux, ainsi que des adénocarcinomes de l'endomètre et des trompes de Fallope..

Quand passer le test CA pour 125 femmes

Oncomarker 125 est étudié en cas de suspicion de processus oncologiques dans les ovaires (à des fins de diagnostic primaire), ainsi que lors du suivi de la qualité du traitement et du contrôle des rechutes.

L'analyse du CA 125 aux fins du diagnostic primaire doit être effectuée lorsque des symptômes de cancer de l'ovaire apparaissent:

  • des perturbations régulières du cycle menstruel (ce symptôme n'est pas le principal, car certaines patientes peuvent avoir des règles régulières même avec un cancer ovarien bilatéral);
  • mictions fréquentes avec de faux désirs et une sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • écoulement muqueux persistant strié de sang (une odeur désagréable d'écoulement est rare);
  • douleur constante dans le bas de l'abdomen et le bas du dos;
  • constipation, flatulences, lourdeur dans l'abdomen, sensation de plénitude dans l'abdomen, indigestion;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • faiblesse, perte de poids, labilité émotionnelle, dépression;
  • augmentation de l'ESR lors d'un test sanguin général;
  • un abdomen élargi dû à une accumulation de liquide dans l'abdomen (ascite).

Les principaux symptômes sont assez non spécifiques et sont souvent considérés par les femmes comme une manifestation de l'inflammation ovarienne. De nombreux patients consultent d'abord un médecin lorsque l'ascite apparaît. Autrement dit, lorsque la tumeur devient volumineuse et métastase.

Deux types de néoplasmes malins ovariens donnent des symptômes spécifiques. Ce sont des tumeurs productrices d'hormones:

  1. cellule de la granulosa - provoque une féminisation (peut se manifester par une puberté précoce chez les filles, ainsi que par la reprise des saignements utérins chez les femmes pendant la ménopause);
  2. adénoblastome - conduit à la masculinisation (provoque la croissance d'une barbe, d'une moustache, une diminution de la taille des glandes mammaires, un grossissement de la voix, etc.).

Comment faire un don de sang pour analyse

Le matériel est pris le matin à jeun. Au moins 3 jours avant l'analyse, les matières grasses, frites et épicées doivent être exclues de l'alimentation. Il est interdit de boire du thé fort (surtout avec du sucre), du café, des jus de fruits et des sodas. Il est également nécessaire d'exclure l'utilisation de boissons alcoolisées. Il est interdit de fumer le jour du test. La veille du prélèvement sanguin, le stress physique et émotionnel est exclu.

Le médecin et le personnel du laboratoire doivent être informés des médicaments qu'ils prennent. Si possible, le médicament doit être arrêté une semaine avant l'étude..

Norme CA 125

CA 125 la norme chez les femmes est inférieure à trente-cinq U / ml. Les valeurs optimales sont inférieures à quinze U / ml.

Marqueurs tumoraux - décodage des tests sanguins. En cas d'augmentation ou de diminution du taux de marqueurs tumoraux sécrétés par les cellules cancéreuses (CA 125, CA 15-3, CA 19-9, CA 72-4, CA 242, HE4, PSA, CEA)

Le site fournit des informations de base à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Caractérisation de divers marqueurs tumoraux et interprétation des résultats des tests

Tenez compte de la signification diagnostique, de la spécificité des néoplasmes de divers organes et des indications pour la détermination des marqueurs tumoraux utilisés en pratique clinique..

Alpha-foetoprotéine (AFP)

Ce marqueur tumoral est quantitatif, c'est-à-dire qu'il est normalement présent en faible concentration dans le sang d'un enfant et d'un adulte de tout sexe, mais son niveau augmente fortement dans les néoplasmes, ainsi que chez les femmes pendant la grossesse. Par conséquent, la détermination du taux d'AFP est utilisée dans le cadre de diagnostics de laboratoire pour détecter le cancer chez les deux sexes, ainsi que chez la femme enceinte pour déterminer des anomalies dans le développement du fœtus..

Le taux d'AFP dans le sang est augmenté dans les tumeurs malignes des testicules chez l'homme, les ovaires chez la femme et le foie chez les deux sexes. En outre, la concentration d'AFP est augmentée dans les métastases hépatiques. En conséquence, les indications pour déterminer l'AFP sont les conditions suivantes:

  • On soupçonne un cancer du foie primaire ou des métastases hépatiques (pour distinguer les métastases du cancer primaire du foie, il est recommandé de déterminer le taux de CEA dans le sang en même temps que l'AFP);
  • Suspicion de néoplasmes malins dans les testicules des hommes ou les ovaires des femmes (il est recommandé de déterminer le niveau d'hCG en association avec l'AFP pour améliorer la précision du diagnostic);
  • Surveillance de l'efficacité du traitement du carcinome hépatocellulaire du foie et des tumeurs des testicules ou des ovaires (détermination simultanée des taux d'AFP et d'hCG);
  • Suivre l'état des personnes souffrant de cirrhose du foie afin de détecter un cancer du foie précoce;
  • Surveiller l'état des personnes à haut risque de développer des tumeurs des organes génitaux (en présence de cryptorchidie, de tumeurs bénignes ou de kystes ovariens, etc.) afin de les détecter précocement.

Les valeurs AFP suivantes pour les enfants et les adultes sont considérées comme normales (non élevées):

1. enfants de sexe masculin:

  • 1 à 30 jours de vie - moins de 16400 ng / ml;
  • 1 mois - 1 an - moins de 28 ng / ml;
  • 2-3 ans - moins de 7,9 ng / ml;
  • 4-6 ans - moins de 5,6 ng / ml;
  • 7 à 12 ans - moins de 3,7 ng / ml;
  • 13-18 ans - moins de 3,9 ng / ml.
2. enfants de sexe féminin:
  • 1 à 30 jours de vie - moins de 19000 ng / ml;
  • 1 mois - 1 an - moins de 77 ng / ml;
  • 2-3 ans - moins de 11 ng / ml;
  • 4-6 ans - moins de 4,2 ng / ml;
  • 7 à 12 ans - moins de 5,6 ng / ml;
  • 13-18 ans - moins de 4,2 ng / ml.
3. adultes de plus de 18 ans - moins de 7,0 ng / ml.

Les valeurs ci-dessus du taux d'AFP dans le sérum sanguin sont typiques chez l'homme en l'absence de cancer. Si le taux d'AFP dépasse la norme d'âge, cela peut indiquer la présence des cancers suivants:

  • Carcinome hépatocellulaire;
  • Métastases hépatiques;
  • Tumeurs des cellules germinales des ovaires ou des testicules;
  • Tumeurs du côlon;
  • Tumeurs pancréatiques;
  • Tumeurs pulmonaires.

En outre, des niveaux d'AFP supérieurs à la norme d'âge peuvent également être détectés dans les maladies non cancéreuses suivantes:
  • Hépatite;
  • Cirrhose du foie;
  • Obstruction des voies biliaires;
  • Lésions hépatiques alcooliques;
  • Syndrome de télangiectasie;
  • Tyrosinémie héréditaire.

Gonadotrophine chorionique (hCG)

Comme l'AFP, l'hCG est un marqueur tumoral quantitatif dont le taux est significativement augmenté dans les néoplasmes malins par rapport à la concentration observée en l'absence de cancer. Cependant, un niveau accru de gonadotrophine chorionique humaine peut également être la norme - ceci est caractéristique de la grossesse. Mais à toutes les autres périodes de la vie, tant chez l'homme que chez la femme, la concentration de cette substance reste faible et son augmentation indique la présence d'un foyer de croissance tumorale.

Les taux de HCG sont élevés dans les carcinomes ovariens et testiculaires, le chorionadénome, la dérive de la vessie et les germinomes. Par conséquent, en médecine pratique, la concentration d'hCG dans le sang est déterminée dans les conditions suivantes:

  • Suspicion d'une taupe hydatidiforme chez une femme enceinte;
  • Néoplasmes dans le petit bassin détectés lors de l'échographie (le niveau de hCG est déterminé pour distinguer une tumeur bénigne d'une tumeur maligne);
  • La présence d'un saignement de longue durée après un avortement ou un accouchement (le taux d'hCG est déterminé pour détecter ou exclure le carcinome chorionique);
  • Néoplasmes dans les testicules des hommes (les taux d'hCG sont déterminés pour détecter ou exclure les tumeurs des cellules germinales).

Les valeurs suivantes d'hCG pour les hommes et les femmes sont considérées comme normales (non élevées):

1. Hommes: moins de 2 UI / ml à tout âge.

2. femmes:

  • Femmes non enceintes en âge de procréer (avant la ménopause) - moins de 1 UI / ml;
  • Femmes ménopausées non enceintes - jusqu'à 7,0 UI / ml.

Une augmentation des taux d'hCG au-dessus des normes d'âge et de sexe est un signe de la présence des tumeurs suivantes:
  • Dérive kystique ou récidive de dérive kystique;
  • Carcinome chorionique ou sa récidive;
  • Seminoma;
  • Tératome ovarien;
  • Tumeurs du tube digestif;
  • Tumeurs pulmonaires
  • Tumeurs rénales;
  • Tumeurs de l'utérus.

De plus, les taux d'hCG peuvent être élevés dans les conditions suivantes et les maladies non cancéreuses:
  • Grossesse;
  • La grossesse a été interrompue il y a moins d'une semaine (fausse couche, avortement, etc.);
  • Prendre des médicaments hCG.

Microglobuline bêta-2

Ce marqueur tumoral est également quantitatif, car en l'absence de cancer, en règle générale, il est présent dans le sang à une faible concentration, mais en présence d'une tumeur, son niveau augmente fortement. En l'absence de tumeurs, une augmentation du taux de bêta-2 microglobuline est observée chez l'enfant au cours des trois premiers mois de la vie, chez la femme enceinte, dans le contexte d'un processus inflammatoire actif, avec des maladies auto-immunes, des réactions de rejet de greffe, une néphropathie diabétique, ainsi qu'avec des infections virales (VIH et CMV).

Le niveau de microglobuline bêta-2 est augmenté dans le lymphome à cellules B, le lymphome non hodgkinien et le myélome multiple, et par conséquent, la détermination de sa concentration est utilisée pour prédire l'évolution de la maladie en oncologie hématologique. En conséquence, en médecine pratique, le taux de bêta-2 microglobuline est déterminé dans les cas suivants:

  • Prédire l'évolution et évaluer l'efficacité du traitement du myélome, des lymphomes B, des lymphomes non hodgkiniens, de la leucémie lymphoïde chronique;
  • Prédire l'évolution et évaluer l'efficacité du traitement du cancer gastrique et intestinal (en combinaison avec d'autres marqueurs tumoraux);
  • Évaluation de l'état et de l'efficacité du traitement chez les patients atteints du VIH / SIDA ou des greffes d'organes.

Le taux normal (non élevé) de bêta-2 microglobuline pour les hommes et les femmes de tous les groupes d'âge est de 0,8 à 2,2 mg / l. Une augmentation du taux de bêta-2 microglobuline est observée dans les maladies oncologiques et non oncologiques suivantes:
  • Myélome multiple;
  • Lymphome à cellules B;
  • La maladie de Waldenström;
  • Lymphomes non hodgkiniens;
  • La maladie de Hodgkin;
  • Cancer rectal;
  • Cancer mammaire;
  • La présence du VIH / SIDA chez une personne;
  • Maladies auto-immunes systémiques (syndrome de Sjögren, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé);
  • Hépatite;
  • Cirrhose du foie;
  • La maladie de Crohn;
  • Sarcoïdose.

En outre, il convient de rappeler que la prise de vancomycine, de cyclosporine, d'amphotéricine B, de cisplastine et d'antibiotiques-aminosides (lévomycétine, etc.) entraîne également une augmentation du taux de bêta-2 microglobuline dans le sang..

Antigène du carcinome épidermoïde (SCC)

C'est un marqueur tumoral du carcinome épidermoïde de localisation variée. Le niveau de ce marqueur tumoral est déterminé pour évaluer l'efficacité du traitement et détecter le carcinome épidermoïde du col de l'utérus, du nasopharynx, de l'oreille et des poumons. En l'absence de cancer, la concentration de l'antigène du carcinome épidermoïde peut également augmenter dans l'insuffisance rénale, l'asthme bronchique ou la pathologie du foie et des voies biliaires..

En conséquence, la détermination du niveau d'antigène du carcinome épidermoïde en médecine pratique est effectuée pour l'efficacité du traitement du cancer du col de l'utérus, des poumons, de l'œsophage, de la tête et du cou, des organes du système génito-urinaire, ainsi que de leurs rechutes et métastases..

La concentration sanguine d'antigène du carcinome épidermoïde dans le sang est normale (non élevée) pour les personnes de tout âge et sexe de moins de 1,5 ng / ml. Le niveau d'un marqueur tumoral supérieur à la normale est caractéristique des pathologies oncologiques suivantes:

Enolase spécifique des neurones (NSE, NSE)

Cette substance se forme dans des cellules d'origine neuroendocrinienne et sa concentration peut donc augmenter dans diverses maladies du système nerveux, notamment les tumeurs, les lésions cérébrales traumatiques et ischémiques, etc..

En particulier, un niveau élevé de NSE est caractéristique du cancer du poumon et des bronches, du neuroblastome et de la leucémie. Une augmentation modérée de la concentration de NSE est caractéristique des maladies pulmonaires non cancéreuses. Par conséquent, la détermination du niveau de ce marqueur tumoral est le plus souvent utilisée pour évaluer l'efficacité du traitement du carcinome pulmonaire à petites cellules..

Actuellement, la détermination du niveau de NSE en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Distinguer le cancer du poumon à petites cellules et non à petites cellules;
  • Pour prédire l'évolution, surveiller l'efficacité du traitement et la détection précoce des rechutes ou des métastases dans le cancer du poumon à petites cellules;
  • Si vous soupçonnez la présence d'un carcinome thyroïdien, d'un phéochromocytome, de tumeurs intestinales et pancréatiques;
  • Neuroblastome suspecté chez les enfants;
  • En tant que marqueur diagnostique supplémentaire avec Seminom (en combinaison avec hCG).

La concentration normale (non élevée) de NSE dans le sang est inférieure à 16,3 ng / ml pour les personnes de tout âge et sexe.

Une augmentation du niveau de NSE est observée dans les maladies oncologiques suivantes:

  • Neuroblastome;
  • Rétinoblastome;
  • Cancer du poumon à petites cellules;
  • Cancer médullaire de la thyroïde;
  • Phéochromocytome;
  • Carcinoïde;
  • Gastrinome;
  • Insulinome;
  • Glucagonoma;
  • Séminome.

En outre, le niveau de NSE dépasse la normale dans les maladies et affections non oncologiques suivantes:
  • Insuffisance rénale ou hépatique;
  • Tuberculose pulmonaire;
  • Maladies pulmonaires chroniques de nature non néoplasique;
  • Fumeur;
  • Maladie hémolytique;
  • Lésions du système nerveux d'origine traumatique ou ischémique (par exemple, traumatisme cranio-cérébral, accident vasculaire cérébral, AVC, etc.);
  • Démence (démence).

Marqueur tumoral Cyfra CA 21-1 (fragment de cytokératine 19)

C'est un marqueur du carcinome épidermoïde de diverses localisations - poumons, vessie, col de l'utérus. La détermination de la concentration du marqueur tumoral Cyfra CA 21-1 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Pour distinguer les tumeurs malignes des autres masses dans les poumons;
  • Surveiller l'efficacité du traitement et détecter les rechutes du cancer du poumon;
  • Pour contrôler l'évolution du cancer de la vessie.

Ce marqueur tumoral n'est pas utilisé pour la détection primaire du cancer du poumon chez les personnes à haut risque de développer un néoplasme de cette localisation, par exemple, chez les gros fumeurs, chez les tuberculeux, etc..

La concentration normale (non augmentée) du marqueur tumoral Cyfra CA 21-1 dans le sang de personnes de tout âge et sexe ne dépasse pas 3,3 ng / ml. Une augmentation du niveau de ce marqueur tumoral est observée dans les maladies suivantes:

1. tumeurs malignes:

  • Carcinome pulmonaire non à petites cellules;
  • Carcinome pulmonaire épidermoïde;
  • Carcinome de la vessie invasif.
2. maladies non cancéreuses:
  • Maladies pulmonaires chroniques (BPCO, tuberculose, etc.);
  • Insuffisance rénale;
  • Maladies du foie (hépatite, cirrhose, etc.);
  • Fumeur.

Marqueur tumoral HE4

C'est un marqueur spécifique du cancer de l'ovaire et de l'endomètre. HE4 est plus sensible au cancer de l'ovaire que le CA 125, en particulier aux stades précoces. De plus, la concentration de HE4 n'augmente pas dans l'endométriose, les maladies gynécologiques inflammatoires, ainsi que les tumeurs bénignes de la région génitale féminine, ce qui fait que ce marqueur tumoral est hautement spécifique du cancer de l'ovaire et de l'endomètre. En raison de ces caractéristiques, HE4 est un marqueur important et précis du cancer de l'ovaire, qui permet de détecter une tumeur à un stade précoce dans 90% des cas..

La détermination de la concentration de HE4 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Distinguer le cancer des néoplasmes de nature non oncologique, localisés dans le petit bassin;
  • Diagnostic primaire de dépistage précoce du cancer de l'ovaire (HE4 est déterminé dans le contexte de niveaux normaux ou accrus de CA 125);
  • Surveillance de l'efficacité du traitement du cancer épithélial de l'ovaire;
  • Détection précoce des récidives et métastases du cancer de l'ovaire;
  • Détection du cancer du sein;
  • Détection du cancer de l'endomètre.

Les concentrations normales (non élevées) de HE4 dans le sang de femmes d'âges différents sont:
  • Femmes de moins de 40 ans - moins de 60,5 pmol / l;
  • Femmes de 40 à 49 ans - moins de 76,2 pmol / l;
  • Femmes de 50 à 59 ans - moins de 74,3 pmol / l;
  • Femmes de 60 à 69 ans - moins de 82,9 pmol / l;
  • Femmes de plus de 70 ans - moins de 104 pmol / l.

Une augmentation du niveau de HE4 au-dessus de la norme d'âge se développe dans le cancer de l'endomètre et les formes non mycines de cancer de l'ovaire.

Compte tenu de la spécificité et de la sensibilité élevées de HE4, la détection d'une concentration accrue de ce marqueur dans le sang dans près de 100% des cas indique la présence d'un cancer de l'ovaire ou d'une endométriose chez une femme. Par conséquent, si la concentration de HE4 est augmentée, le traitement anticancéreux doit être instauré dès que possible..

Protéine S-100

Ce marqueur tumoral est spécifique du mélanome. Et, en outre, le niveau de protéine S-100 dans le sang augmente avec les dommages aux structures cérébrales de toute origine. En conséquence, la détermination de la concentration de protéine S-100 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Surveiller l'efficacité du traitement, identifier les rechutes et les métastases du mélanome;
  • Clarification de la profondeur des dommages aux tissus cérébraux dans le contexte de diverses maladies du système nerveux central.

La teneur normale (non élevée) de la protéine S-100 dans le plasma sanguin est inférieure à 0,105 μg / L.

Une augmentation du niveau de cette protéine est notée dans les maladies suivantes:

1. Pathologie oncologique:

  • Mélanome malin de la peau.
2. maladies non cancéreuses:
  • Lésions au tissu cérébral de toute origine (traumatique, ischémique, après saignement, accident vasculaire cérébral, etc.);
  • La maladie d'Alzheimer;
  • Maladies inflammatoires de tous les organes;
  • Activité physique intense.

Marqueur tumoral CA 72-4

Le marqueur tumoral CA 72-4 est également appelé marqueur tumoral de l'estomac, car c'est par rapport aux tumeurs malignes de cet organe qu'il présente la plus grande spécificité et sensibilité. En général, le marqueur tumoral CA 72-4 est caractéristique du cancer de l'estomac, du colon, des poumons, des ovaires, de l'endomètre, du pancréas et des glandes mammaires..

La détermination de la concentration du marqueur tumoral CA 72-4 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Pour la détection primaire précoce du cancer de l'ovaire (en association avec le marqueur CA 125) et du cancer de l'estomac (en association avec les marqueurs CEA et CA 19-9);
  • Surveillance de l'efficacité du traitement du cancer gastrique (en association avec les marqueurs CEA et CA 19-9), de l'ovaire (en association avec le CA 125) et du côlon et du rectum.

La concentration normale (non augmentée) de CA 72-4 est inférieure à 6,9 U / ml.

Une concentration accrue du marqueur tumoral CA 72-4 est détectée dans les tumeurs et maladies non cancéreuses suivantes:

1. Pathologies oncologiques:

  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer des ovaires;
  • Cancer du côlon et du rectum;
  • Cancer des poumons;
  • Cancer du sein;
  • Cancer du pancréas.
2. maladies non cancéreuses:
  • Tumeurs endométrioïdes;
  • Pancréatite;
  • Cirrhose du foie;
  • Tumeurs bénignes du tube digestif;
  • Les maladies pulmonaires;
  • Maladie ovarienne;
  • Maladies rhumatismales (malformations cardiaques, rhumatismes des articulations, etc.);
  • Les maladies du sein.

Marqueur tumoral CA 242

Le marqueur tumoral CA 242 est également appelé marqueur tumoral du tractus gastro-intestinal, car il est spécifique des tumeurs malignes du tube digestif. Une augmentation du niveau de ce marqueur est détectée dans le cancer du pancréas, de l'estomac, du côlon et du rectum. Pour la détection la plus précise des tumeurs malignes du tractus gastro-intestinal, il est recommandé d'associer le marqueur tumoral CA 242 aux marqueurs CA19-9 (pour le cancer du pancréas et du côlon) et CA 50 (pour le cancer du côlon).

La détermination de la concentration du marqueur tumoral CA 242 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • En cas de suspicion de cancer du pancréas, de l'estomac, du côlon ou du rectum (CA 242 est déterminé en association avec CA 19-9 et CA 50);
  • Évaluer l'efficacité du traitement du cancer du pancréas, de l'estomac, du côlon et du rectum;
  • Pour le pronostic et la détection précoce des rechutes et des métastases du cancer du pancréas, de l'estomac, du côlon et du rectum.

La concentration normale (non élevée) de CA 242 est inférieure à 29 U / ml.

Une augmentation du taux de CA 242 est observée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Pathologie oncologique:

  • Tumeur pancréatique;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du côlon ou rectal.
2. maladies non cancéreuses:
  • Maladies du rectum, de l'estomac, du foie, du pancréas et des voies biliaires.

Marqueur tumoral CA 15-3

Le marqueur tumoral CA 15-3 est également appelé marqueur mammaire, car il a la plus grande spécificité pour le cancer de cet organe particulier. Malheureusement, le CA 15-3 est spécifique non seulement du cancer du sein; par conséquent, sa détermination n'est pas recommandée pour la détection précoce des tumeurs malignes asymptomatiques du sein chez la femme. Mais pour une évaluation complète de l'efficacité du traitement du cancer du sein, le CA 15-3 est bien adapté, en particulier en association avec d'autres marqueurs tumoraux (CEA).
La détermination du CA 15-3 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Évaluation de l'efficacité du traitement du carcinome du sein;
  • Détection précoce des rechutes et des métastases après le traitement du carcinome du sein;
  • Faire la distinction entre le cancer du sein et la mastopathie.

La valeur normale (non augmentée) du marqueur tumoral CA 15-3 dans le plasma sanguin est inférieure à 25 U / ml.

Une augmentation du taux de CA 15-3 est détectée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Maladies oncologiques:

  • Carcinome du sein;
  • Carcinome des bronches;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du foie;
  • Cancer du pancréas;
  • Cancer de l'ovaire (seulement à un stade avancé);
  • Cancer de l'endomètre (seulement à un stade avancé);
  • Cancer de l'utérus (stade avancé uniquement).
2. maladies non cancéreuses:
  • Maladies bénignes des glandes mammaires (mastopathie, etc.);
  • Cirrhose du foie;
  • Hépatite aiguë ou chronique;
  • Maladies auto-immunes du pancréas, de la glande thyroïde et d'autres organes endocriniens;
  • Troisième trimestre de grossesse.

Oncomarker CA 50

Le marqueur tumoral CA 50 est également appelé marqueur tumoral du pancréas, car il est le plus informatif et le plus spécifique par rapport aux tumeurs malignes de cet organe. La précision maximale dans la détection du cancer du pancréas est obtenue grâce à la détermination simultanée des concentrations des marqueurs tumoraux CA 50 et CA 19-9.

La détermination de la concentration de CA 50 en médecine pratique est effectuée dans les cas suivants:

  • Cancer du pancréas suspecté (y compris dans le contexte des niveaux normaux de CA 19-9);
  • Cancer du côlon ou rectal suspecté;
  • Surveillance de l'efficacité du traitement et détection précoce des métastases ou de la récidive du cancer du pancréas.

La concentration normale (non élevée) de CA 50 est inférieure à 25 U / ml dans le sang.

Une augmentation du taux de CA 50 est observée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Maladies oncologiques:

  • Cancer du pancréas;
  • Cancer rectal ou du côlon;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer des ovaires;
  • Cancer des poumons;
  • Cancer mammaire;
  • Cancer de la prostate;
  • Cancer du foie.
2. maladies non cancéreuses:
  • Pancréatite aiguë;
  • Hépatite;
  • Cirrhose du foie;
  • Cholangite;
  • Ulcère peptique de l'estomac ou du duodénum.

Marqueur tumoral CA 19-9

Le marqueur tumoral CA 19-9 est également appelé marqueur tumoral du pancréas et de la vésicule biliaire. Cependant, en pratique, ce marqueur est l'un des plus sensibles et spécifiques du cancer non pas de tous les organes du tube digestif, mais uniquement du pancréas. C'est pourquoi le CA 19-9 est un marqueur pour les examens de dépistage d'un cancer du pancréas suspecté. Mais, malheureusement, chez environ 15 à 20% des personnes, le niveau de CA 19-9 reste normal dans le contexte de la croissance active d'une tumeur maligne du pancréas, qui est due à l'absence de l'antigène de Lewis en eux, à la suite de quoi CA 19-9 n'est pas produit en grande quantité. Par conséquent, pour un diagnostic précoce complet et de haute précision du cancer du pancréas, deux marqueurs tumoraux sont simultanément déterminés - CA 19-9 et CA 50. Après tout, si une personne n'a pas d'antigène de Lewis et que le niveau de CA 19-9 n'augmente pas, alors la concentration de CA 50 augmente, ce qui permet d'identifier cancer du pancréas.

En plus du cancer du pancréas, la concentration du marqueur tumoral CA 19-9 augmente dans le cancer de l'estomac, du rectum, des voies biliaires et du foie.

Par conséquent, en médecine pratique, le niveau du marqueur tumoral CA 19-9 est déterminé dans les cas suivants:

  • Distinguer le cancer du pancréas des autres maladies de cet organe (en association avec le marqueur CA 50);
  • Évaluation de l'efficacité du traitement, suivi de l'évolution, détection précoce de la récidive et des métastases du carcinome pancréatique;
  • Évaluation de l'efficacité du traitement, contrôle de l'évolution, détection précoce des rechutes et métastases du cancer gastrique (en association avec le marqueur CEA et CA 72-4);
  • Cancer du rectum ou du côlon suspecté (en association avec un marqueur CEA);
  • Pour détecter les formes mucineuses de cancer de l'ovaire en association avec la détermination des marqueurs CA 125, HE4.

La concentration normale (non augmentée) de CA 19-9 dans le sang est inférieure à 34 U / ml.

Une augmentation de la concentration du marqueur tumoral CA 19-9 est observée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Maladies oncologiques (le niveau de CA 19-9 augmente considérablement):

  • Cancer du pancréas;
  • Cancer de la vésicule biliaire ou des voies biliaires;
  • Cancer du foie;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer rectal ou du côlon;
  • Cancer mammaire;
  • Cancer de l'utérus;
  • Cancer de l'ovaire mucineux.
2. maladies non cancéreuses:
  • Hépatite;
  • Cirrhose du foie;
  • Cholélithiase;
  • Cholécystite;
  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Le lupus érythémateux disséminé;
  • Sclérodermie.

Marqueur tumoral CA 125

Le marqueur tumoral CA 125 est également appelé marqueur ovarien, car la détermination de sa concentration est la plus importante pour la détection des tumeurs de cet organe particulier. En général, ce marqueur tumoral est produit par l'épithélium des ovaires, du pancréas, de la vésicule biliaire, de l'estomac, des bronches et des intestins, de sorte qu'une augmentation de sa concentration peut indiquer la présence d'un foyer de croissance tumorale dans l'un de ces organes. En conséquence, une si large gamme de tumeurs, dans laquelle le niveau du marqueur tumoral CA 125 peut augmenter, détermine sa faible spécificité et sa faible signification pratique. Par conséquent, en médecine pratique, il est recommandé de déterminer le niveau de CA 125 dans les cas suivants:

  • En tant que test de dépistage du cancer du sein chez les femmes ménopausées et chez les femmes de tout âge qui ont des parents sanguins qui ont eu un cancer du sein ou de l'ovaire
  • Évaluation de l'efficacité du traitement, détection précoce des rechutes et des métastases dans le cancer de l'ovaire;
  • Détection de l'adénocarcinome du pancréas (en association avec le marqueur tumoral CA 19-9);
  • Surveiller l'efficacité du traitement et identifier la récidive de l'endométriose.

La concentration normale (non élevée) de CA 125 dans le sang est inférieure à 25 U / ml.

Une augmentation du taux de CA 125 est observée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Maladies oncologiques:

  • Formes épithéliales de cancer de l'ovaire;
  • Cancer de l'utérus;
  • Cancer de l'endomètre;
  • Cancer des trompes de Fallope;
  • Cancer mammaire;
  • Cancer du pancréas;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du foie;
  • Cancer rectal;
  • Cancer des poumons.
2. maladies non cancéreuses:
  • Tumeurs bénignes et maladies inflammatoires de l'utérus, des ovaires et des trompes de Fallope;
  • L'endométriose;
  • Troisième trimestre de grossesse;
  • Maladie du foie;
  • Maladies du pancréas;
  • Maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie, lupus érythémateux systémique, thyroïdite de Hashimoto, etc.).

Antigène prostatique spécifique total et libre (PSA)

L'antigène commun spécifique de la prostate est une substance produite par les cellules de la prostate, qui circule dans la circulation systémique sous deux formes - libre et liée aux protéines plasmatiques. En pratique clinique, la teneur totale en PSA (forme libre + liée aux protéines) et le taux de PSA libre sont déterminés.

La teneur totale en PSA est un marqueur de tout processus pathologique dans la prostate masculine, comme l'inflammation, les traumatismes, les conditions après des manipulations médicales (par exemple, massage), les tumeurs malignes et bénignes, etc. Le taux de PSA libre ne diminue que dans les tumeurs malignes de la prostate, ce qui fait que cet indicateur, en combinaison avec le PSA total, est utilisé pour la détection précoce et le contrôle de l'efficacité du traitement du cancer de la prostate chez l'homme..

Ainsi, la détermination du taux total de PSA et de PSA libre en médecine pratique est utilisée pour la détection précoce du cancer de la prostate, ainsi que pour le suivi de l'efficacité du traitement et l'apparition de rechutes ou de métastases après le traitement d'un cancer de la prostate. En conséquence, en médecine pratique, la détermination des taux de PSA libre et total est présentée dans les cas suivants:

  • Diagnostic précoce du cancer de la prostate;
  • Évaluation du risque de métastases du cancer de la prostate;
  • Évaluation de l'efficacité du traitement du cancer de la prostate;
  • Détection de récidive ou de métastases du cancer de la prostate après traitement.

La concentration de PSA total dans le sang est considérée comme normale dans les valeurs suivantes pour les hommes d'âges différents:
  • Moins de 40 - moins de 1,4 ng / ml;
  • 40 à 49 ans - moins de 2 ng / ml;
  • 50 à 59 ans - moins de 3,1 ng / ml;
  • 60 à 69 ans - moins de 4,1 ng / ml;
  • Plus de 70 ans - moins de 4,4 ng / ml.

Une augmentation de la concentration de PSA total est observée dans le cancer de la prostate, ainsi que dans la prostatite, l'infarctus de la prostate, l'hyperplasie prostatique et après irritation de la glande (par exemple, après un massage ou un examen par l'anus).

Le niveau de PSA libre n'a pas de valeur diagnostique indépendante, car pour la détection du cancer de la prostate, sa quantité est importante en pourcentage du PSA total. Par conséquent, le PSA libre est déterminé en plus uniquement lorsque le taux total est supérieur à 4 ng / ml chez un homme de tout âge et, par conséquent, il existe une forte probabilité de cancer de la prostate. Dans ce cas, la quantité de PSA gratuit est déterminée et son rapport avec le PSA total est calculé en pourcentage à l'aide de la formule:

PSA gratuit / PSA total * 100%

De plus, si le PSA libre est supérieur à 15%, alors un homme a une maladie de la prostate non cancéreuse. Si le PSA libre est inférieur à 15%, il s'agit alors d'une confirmation à presque 100% du cancer de la prostate..

Phosphatase acide prostatique (PAP)

La phosphatase acide est une enzyme produite dans la plupart des organes, mais la concentration la plus élevée de cette substance se trouve dans la prostate. En outre, une teneur élevée en phosphatase acide est caractéristique du foie, de la rate, des érythrocytes, des plaquettes et de la moelle osseuse. Une partie de l'enzyme des organes est libérée dans le sang et circule dans la circulation systémique. De plus, dans la quantité totale totale de phosphatase acide dans le sang, la majeure partie est représentée par une fraction de la prostate. C'est pourquoi la phosphatase acide est un marqueur tumoral de la prostate.

En médecine pratique, la concentration de phosphatase acide n'est utilisée que pour contrôler l'efficacité de la thérapie, car avec une guérison réussie de la tumeur, son niveau diminue presque à zéro. Pour le diagnostic précoce du cancer de la prostate, la détermination du niveau de phosphatase acide n'est pas utilisée, car à cette fin, le marqueur tumoral a une sensibilité trop faible - pas plus de 40%. Cela signifie que seulement 40% des cancers de la prostate peuvent être détectés avec la phosphatase acide..

La concentration normale (non élevée) de la phosphatase acide prostatique est inférieure à 3,5 ng / ml.

Une augmentation du taux de phosphatase acide prostatique est observée dans les pathologies oncologiques et non oncologiques suivantes:

  • Cancer de la prostate;
  • Infarctus de la prostate;
  • BPH;
  • Prostatite aiguë ou chronique;
  • La période dans les 3 à 4 jours après l'irritation de la prostate lors d'une intervention chirurgicale, d'un examen rectal, d'une biopsie, d'un massage ou d'une échographie;
  • Hépatite chronique;
  • Cirrhose du foie.

Antigène cancéreux embryonnaire (CEA, SEA)

Ce marqueur tumoral est produit par des carcinomes de différentes localisations, c'est-à-dire des tumeurs provenant du tissu épithélial de n'importe quel organe. En conséquence, le niveau de CEA peut être augmenté en présence d'un carcinome dans presque tous les organes. Néanmoins, l'ACE est le plus spécifique des carcinomes du rectum et du côlon, de l'estomac, du poumon, du foie, du pancréas et du sein. En outre, le taux de CEA peut être élevé chez les fumeurs et chez les personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques ou de tumeurs bénignes..

En raison de la faible spécificité du CEA, ce marqueur tumoral en pratique clinique n'est pas utilisé pour la détection précoce du cancer, mais est utilisé pour évaluer l'efficacité du traitement et contrôler les rechutes, car son taux lors de la mort tumorale diminue fortement par rapport aux valeurs qui ont eu lieu avant le début du traitement..

De plus, dans certains cas, la détermination de la concentration en CEA est utilisée pour détecter les cancers, mais uniquement en association avec d'autres marqueurs tumoraux (avec l'AFP pour détecter le cancer du foie, avec CA 125 et CA 72-4 pour le cancer de l'ovaire, avec CA 19-9 et CA 72- 4 - cancer de l'estomac, avec CA 15-3 - cancer du sein, avec CA 19-9 - cancer rectal ou du côlon). Dans de telles situations, le CEA n'est pas le principal, mais un marqueur tumoral supplémentaire, permettant d'augmenter la sensibilité et la spécificité du principal.

En conséquence, la détermination de la concentration de CEA en pratique clinique est indiquée dans les cas suivants:

  • Surveiller l'efficacité du traitement et détecter les métastases du cancer de l'intestin, du sein, du poumon, du foie, du pancréas et de l'estomac;
  • Détecter en présence de suspicions de cancer de l'intestin (avec le marqueur CA 19-9), du sein (avec le marqueur CA 15-3), du foie (avec le marqueur AFP), de l'estomac (avec les marqueurs CA 19-9 et CA 72-4), pancréas (avec marqueurs CA 242, CA 50 et CA 19-9) et poumons (avec marqueurs NSE, AFP, SCC, Cyfra CA 21-1).

Les valeurs normales (non élevées) de concentration de CEA sont les suivantes:
  • Fumeurs âgés de 20 à 69 ans - moins de 5,5 ng / ml;
  • Non-fumeurs âgés de 20 à 69 ans - moins de 3,8 ng / ml.

Une augmentation du taux de CEA est observée dans les maladies oncologiques et non oncologiques suivantes:

1. Maladies oncologiques:

  • Cancer du côlon et du rectum;
  • Cancer mammaire;
  • Cancer des poumons;
  • Cancer de la glande thyroïde, du pancréas, du foie, des ovaires et de la prostate (une valeur CEA accrue n'a de valeur diagnostique que si les taux d'autres marqueurs de ces tumeurs sont également élevés).
2. maladies non cancéreuses:
  • Hépatite;
  • Cirrhose du foie;
  • Pancréatite;
  • La maladie de Crohn;
  • Rectocolite hémorragique;
  • Prostatite;
  • Hyperplasie de la prostate;
  • Les maladies pulmonaires;
  • L'insuffisance rénale chronique.

Antigène polypeptidique tissulaire (TPA)

Ce marqueur tumoral est produit par des carcinomes - des tumeurs provenant de cellules épithéliales de n'importe quel organe. Cependant, le TPA est le plus spécifique en ce qui concerne les carcinomes du sein, de la prostate, des ovaires, de l'estomac et des intestins. En conséquence, en pratique clinique, la détermination du taux de TPA est présentée dans les cas suivants:

  • Identification et surveillance de l'efficacité du traitement du carcinome de la vessie (en association avec le TPA);
  • Détection et contrôle de l'efficacité du traitement du cancer du sein (en association avec CEA, CA 15-3);
  • Détection et contrôle de l'efficacité du traitement du cancer du poumon (en association avec les marqueurs NSE, AFP, SCC, Cyfra CA 21-1);
  • Détection et surveillance de l'efficacité du traitement du cancer du col de l'utérus (en association avec les marqueurs SCC, Cyfra CA 21-1).

Le taux normal (non élevé) de TPA dans le sérum sanguin est inférieur à 75 U / L.

Une augmentation du taux de TPA est observée dans les maladies oncologiques suivantes:

  • Carcinome de la vessie;
  • Cancer mammaire;
  • Cancer des poumons.

Le TPA n'augmentant que dans les maladies oncologiques, ce marqueur tumoral a une spécificité très élevée vis-à-vis des tumeurs. Autrement dit, une augmentation de son niveau a une valeur diagnostique très importante, indiquant sans ambiguïté la présence d'un foyer de croissance tumorale dans le corps, car une augmentation de la concentration de TPA ne se produit pas dans les maladies non oncologiques..

Tumeur-M2-pyruvate kinase (PC-M2)

Ce marqueur tumoral est très spécifique des tumeurs malignes, mais n'a pas de spécificité d'organe. Cela signifie que l'apparition de ce marqueur dans le sang indique clairement la présence d'un foyer de croissance tumorale dans le corps, mais ne donne malheureusement pas une idée de l'organe affecté..

La détermination de la concentration de PC-M2 en pratique clinique est présentée dans les cas suivants:

  • Pour clarifier la présence d'une tumeur en combinaison avec d'autres marqueurs tumoraux spécifiques à un organe (par exemple, si un autre marqueur tumoral est élevé, mais il n'est pas clair s'il s'agit d'une conséquence de la présence d'une tumeur ou d'une maladie non cancéreuse. Dans ce cas, la détermination de PC-M2 aidera à distinguer si une augmentation de la concentration d'un autre marqueur tumoral est causée par une tumeur ou Après tout, si le niveau de PC-M2 est élevé, cela indique clairement la présence d'une tumeur, ce qui signifie qu'il est nécessaire d'examiner les organes pour lesquels un autre marqueur tumoral à forte concentration est spécifique);
  • Évaluation de l'efficacité de la thérapie;
  • Contrôle de l'apparition de métastases ou de récidive tumorale.

La concentration normale (non élevée) de PC-M2 dans le sang est inférieure à 15 U / ml.

Une augmentation du taux de PC-M2 dans le sang est détectée dans les tumeurs suivantes:

  • Cancer du tube digestif (estomac, intestins, œsophage, pancréas, foie);
  • Cancer mammaire;
  • Cancer du rein;
  • Cancer du poumon.

Chromogranine A

C'est un marqueur sensible et spécifique des tumeurs neuroendocrines. Par conséquent, en pratique clinique, la détermination du taux de chromogranine A est indiquée dans les cas suivants:

  • Détection des tumeurs neuroendocrines (insulinomes, gastrinomes, VIPomes, glucagonomas, somatostatinomes, etc.) et suivi de l'efficacité de leur thérapie;
  • Évaluer l'efficacité de l'hormonothérapie pour le cancer de la prostate.

La concentration normale (non élevée) de chromogranine A est de 27 à 94 ng / ml.

Une augmentation de la concentration du marqueur tumoral n'est observée que dans les tumeurs neuroendocrines..

Combinaisons de marqueurs tumoraux pour le diagnostic du cancer de divers organes

Considérons des combinaisons rationnelles de divers marqueurs tumoraux, dont il est recommandé de déterminer les concentrations pour la détection la plus précise et précoce des tumeurs malignes de divers organes et systèmes. Dans le même temps, nous présentons les marqueurs tumoraux principaux et supplémentaires du cancer de chaque localisation. Pour évaluer les résultats, il est nécessaire de savoir que le marqueur tumoral principal a la plus grande spécificité et sensibilité aux tumeurs de tous les organes, et que le marqueur supplémentaire augmente le contenu informationnel du principal, mais sans lui, il n'a pas de signification indépendante..

En conséquence, un niveau accru des marqueurs tumoraux principaux et supplémentaires signifie une probabilité très élevée de cancer dans l'organe examiné. Par exemple, afin de détecter le cancer du sein, les marqueurs tumoraux CA 15-3 (principal) et CEA avec CA 72-4 (supplémentaire) ont été déterminés, et le niveau de tous a été augmenté. Cela signifie que le risque d'avoir un cancer du sein est supérieur à 90%. Pour confirmer davantage le diagnostic, un examen du sein avec des méthodes instrumentales est nécessaire..

Un niveau élevé des marqueurs supplémentaires principaux et normaux signifie qu'il existe une forte probabilité de cancer, mais pas nécessairement dans l'organe examiné, car la tumeur peut se développer dans d'autres tissus pour lesquels le marqueur tumoral a une spécificité. Par exemple, si, lors de la détermination des marqueurs du cancer du sein, le CA 15-3 principal a été augmenté et que le CEA et le CA 72-4 sont normaux, cela peut indiquer une forte probabilité de présence d'une tumeur, mais pas dans la glande mammaire, mais, par exemple, dans l'estomac, puisque CA 15-3 peut également augmenter dans le cancer gastrique. Dans une telle situation, un examen supplémentaire des organes dans lesquels un foyer de croissance tumorale peut être suspecté.

Si un niveau normal du marqueur tumoral principal et un niveau accru d'un marqueur secondaire sont détectés, cela indique une forte probabilité de présence d'une tumeur non pas dans l'organe examiné, mais dans d'autres tissus, par rapport auxquels des marqueurs supplémentaires sont spécifiques. Par exemple, lors de la détermination des marqueurs du cancer du sein, le CA 15-3 principal était dans la plage normale, tandis que le CEA secondaire et le CA 72-4 étaient augmentés. Cela signifie qu'il existe une forte probabilité de présence d'une tumeur non pas dans la glande mammaire, mais dans les ovaires ou dans l'estomac, car les marqueurs CEA et CA 72-4 sont spécifiques de ces organes..

Marqueurs de tumeurs mammaires. Les principaux marqueurs sont CA 15-3 et TPA, les marqueurs supplémentaires sont CEA, PK-M2, HE4, CA 72-4 et bêta-2 microglobuline.

Marqueurs de tumeur ovarienne. Le marqueur principal est CA 125, CA 19-9, HE4 supplémentaire, CA 72-4, hCG.

Marqueurs de tumeurs intestinales. Marqueur principal - CA 242 et CEA, CA 19-9, PK-M2 et CA 72-4 supplémentaires.

Marqueurs tumoraux de l'utérus. Pour le cancer de l'utérus, les principaux marqueurs sont le CA 125 et le CA 72-4 et les marqueurs supplémentaires sont le CEA, et pour le cancer du col de l'utérus, les principaux marqueurs sont le SCC, le TPA et le CA 125 et les marqueurs supplémentaires sont le CEA et le CA 19-9.

Marqueurs tumoraux de l'estomac. Principal - CA 19-9, CA 72-4, REA, CA 242 supplémentaire, PK-M2.

Marqueurs de tumeur pancréatique. Les principaux sont CA 19-9 et CA 242, les autres - CA 72-4, PK-M2 et REA.

Marqueurs de tumeurs hépatiques. Les principaux sont l'AFP, complémentaire (adapté à la détection des métastases) - CA 19-9, PK-M2 CEA.

Marqueurs de tumeur pulmonaire. Les principaux sont NSE (uniquement pour le cancer à petites cellules), Cyfra 21-1 et CEA (pour les cancers non à petites cellules), les autres sont SCC, CA 72-4 et PK-M2.

Marqueurs tumoraux de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Main - CA 19-9, supplémentaire - AFP.

Marqueurs tumoraux de la prostate. Les principaux sont le PSA total et le pourcentage de PSA libre, en plus la phosphatase acide.

Marqueurs tumoraux testiculaires. Principal - AFP, hCG, supplémentaire - NSE.

Marqueurs tumoraux de la vessie. Chef - REA.

Marqueurs tumoraux de la glande thyroïde. Les principaux sont NSE, REA.

Marqueurs tumoraux du nasopharynx, de l'oreille ou du cerveau. Les principaux sont NSE et CEA.

Marqueurs tumoraux pour femmes. Le kit est recommandé pour l'examen de dépistage de la présence de tumeurs des organes génitaux féminins et comprend, en règle générale, les marqueurs suivants:

  • CA 15-3 - marqueur mammaire;
  • CA 125 - marqueur ovarien;
  • CEA - un marqueur des carcinomes de toute localisation;
  • HE4 - marqueur des ovaires et de la glande mammaire;
  • SCC - marqueur du cancer du col de l'utérus;
  • CA 19-9 - un marqueur du pancréas et de la vésicule biliaire.

Si le marqueur tumoral est élevé

Si la concentration d'un marqueur tumoral est augmentée, cela ne signifie pas que cette personne a une tumeur maligne avec une précision de 100%. Après tout, la spécificité de tout marqueur tumoral n'atteint pas 100%, ce qui permet d'observer une augmentation de leur niveau dans d'autres maladies non oncologiques..

Par conséquent, si un niveau élevé de tout marqueur tumoral est détecté, il est nécessaire de reprendre l'analyse après 3 à 4 semaines. Et seulement si pour la deuxième fois la concentration du marqueur augmente, il est nécessaire de commencer un examen supplémentaire afin de savoir si le niveau élevé du marqueur tumoral est associé à un néoplasme malin ou est causé par une maladie non oncologique. Pour ce faire, vous devez examiner ces organes, la présence d'une tumeur dans laquelle peut conduire à une augmentation du niveau d'un marqueur tumoral. Si la tumeur n'est pas détectée, après 3 à 6 mois, vous devez à nouveau faire un don de sang pour les marqueurs tumoraux.

Prix ​​d'analyse

Le coût de la détermination de la concentration de divers marqueurs tumoraux varie actuellement de 200 à 2500 roubles. Il est conseillé de connaître les prix des différents marqueurs tumoraux dans des laboratoires spécifiques, car chaque établissement fixe ses propres prix pour chaque test, en fonction du niveau de complexité de l'analyse, du prix des réactifs, etc..

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.