Principal
La prévention

Métastases ganglionnaires: quel type de maladie?

Les métastases ganglionnaires sont des formations secondaires qui se propagent dans tout le corps à partir de la tumeur maternelle.

Le cancer peut apparaître dans les ganglions lymphatiques de deux manières: il peut commencer là, ou il peut s'y propager à partir d'un autre endroit.

Le cancer qui prend naissance dans les ganglions lymphatiques est appelé lymphome. Vous pouvez en savoir plus sur le lymphome dans un article séparé..

Le plus souvent, le cancer commence ailleurs et se propage ensuite aux ganglions lymphatiques. Ce type de cancer sera discuté..

Les raisons

La principale raison de la propagation des métastases dans les ganglions lymphatiques est les cancers primaires ou maternels, qui affectent diverses parties du corps humain et provoquent leur oncologie:

Organes de la tête (bouche et ses composants, tissu de la mâchoire, etc.)

Tissu glandulaire (thyroïde, prostate ou mammaire)

Composants du système digestif (estomac, intestins, côlon, tube digestif)

Organes reproducteurs et système reproducteur (ovaires, testicules, épididyme, utérus, etc.)

Le moment de l'apparition des foyers secondaires de la maladie dépend de nombreux moments dans la vie d'une personne:

Âge

L'apparition la plus rapide et la plus précoce des métastases en oncologie survient à l'âge adulte, dans l'enfance elles apparaissent plus tard.

Immunité affaiblie

Dans le cas de l'immunodéficience aiguë, du VIH et du sida, les formations métastasent rapidement dans certaines parties du corps et leur croissance devient plus agressive

La gravité et l'étendue de la maladie

Avec une évolution plus sévère de la maladie, la propagation des cellules malades dans tout le corps est plus active.

Tous les cas d'oncologie ne peuvent pas provoquer des métastases, parfois elles peuvent être évitées grâce à un traitement approprié.

Les médecins identifient deux types de voies de propagation des cellules malades:

Lymphogène

Dans ce cas, les particules affectées pénètrent dans la lymphe et se propagent ainsi à travers les ganglions lymphatiques humains..

Hématogène

Ce type est basé sur la capture du corps par les cellules affectées à travers la circulation sanguine..

Un look mixte est également possible et il agit dans la métastase la plus rapide et la plus active.

Classification

En fonction de la localisation des tumeurs, les types suivants de cancer métastatique sont distingués:

Oncologie du sein

Ce type de cancer est le plus fréquent et le plus dangereux pour les femmes: il entraîne souvent la mort du patient. La voie de la promotion est lymphogène.

Premièrement, il se déplace dans les ganglions axillaires, et plus tard, les métastases sont envoyées aux ganglions lymphatiques supraclaviculaires et sous-claviers. Le système lymphatique autour de la poitrine peut être affecté.

Zone de la tête

Si le foyer maternel est situé dans les organes de la tête (bouche, lèvres, mâchoire), les cellules filles se propagent aux nœuds de la mâchoire ou du menton.

Sur la photo: ganglions lymphatiques de la tête et du cou

Zone de l'aine

Avec des formations initiales dans les jambes, dans la région de l'aine ou dans le sacrum, des métastases se forment dans l'aine du patient.

Implication des ganglions lymphatiques dans le cou

Les formations maternelles, localisées localement dans l'œsophage, dans la glande thyroïde ou dans la gorge, forment des métastases dans les ganglions lymphatiques du cou, qui mettent la vie en danger: cette zone contient un collecteur important du système lymphatique. Avec une telle propagation dans les systèmes cervicaux, les nœuds changent (taille, structure, forme, etc.), et cela se produit dans les derniers stades de la maladie.

Région abdominale et rétropéritonéale

  • L'oncologie qui affecte les reins, les testicules mâles et le système digestif propage ses métastases vers les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux: en conséquence, ils grossissent et exercent une pression sur les muscles et les nerfs de la colonne vertébrale, ce qui entraîne des maux de dos.
  • Il existe de nombreux ganglions lymphatiques dans la région abdominale: son cancer ou cancer des structures et organes du petit bassin provoque des métastases dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, et les ganglions eux-mêmes peuvent augmenter jusqu'à 10 centimètres.
350/5000
Cette photo montre un cancer de la prostate métastatique qui s'est propagé aux ganglions lymphatiques.
Les zones globulaires de couleur jaune sont des tissus cancéreux autour des ganglions lymphatiques.
Le tube creux au centre de la photographie représente l'aorte. L'aorte est l'artère principale du corps et fait partie du système circulatoire. Le sang est pompé dans les artères du cœur.

Zone médiastinale

Dans la région du médiastin, se trouvent les voies lymphatiques thoraciques, les nœuds antérieurs et les nœuds derrière le sein: les tumeurs de la glande thyroïde, de l'œsophage, de l'utérus, les testicules masculins métastasent le plus souvent vers de tels endroits.

Étapes

Selon le Système international de classification des tumeurs, le stade de cette maladie est établi en fonction du nombre de ganglions lymphatiques touchés. Les métastases elles-mêmes sont désignées - N.

ÉtapeLa description
NxLa recherche de métastases n'est pas effectuée.
N0 (étape 1)Pas de métastases.
N1 (étape 2)Un petit nombre de nœuds près du foyer maternel sont affectés.
N2 (étape 3)Les formations se répandent en grand nombre.
N3 (étape 4)Les nœuds les plus proches et distants sont massivement affectés.

Symptômes

Le tout premier signe de la maladie est une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques.

Mais ce symptôme peut être le signe d'une infection virale ou d'autres maladies.Par conséquent, s'il est détecté, il est nécessaire de consulter un médecin pour un examen plus approfondi..

Il existe des symptômes généraux qui accompagnent cette maladie:

  • Maux de tête, éventuellement migraine
  • Augmentation de la température dans le corps
  • Perte de poids
  • Malaise général, faiblesse, impuissance
  • Anémie et diminution des taux d'hémoglobine
  • Décoloration de la peau (rougeur possible)
  • Troubles du système nerveux
  • Hépatomégalie
  • Avec des formations rétropéritonéales, le patient a des convulsions dans la douleur abdominale de caractère crampe, une diarrhée est observée.

Diagnostique

Pour détecter cette maladie, une étude clinique par un spécialiste est nécessaire: les symptômes peuvent être similaires à d'autres affections. Afin de faire un autre pronostic et de choisir le bon traitement pour les métastases, il est nécessaire d'étudier les nœuds proches de la formation et répartis loin d'eux..

Diverses techniques de diagnostic sont utilisées

Examen médical

Lors de l'examen initial, le spécialiste ressent les formations visibles et détermine leur taille et leur degré d'étalement.

Ponction, biopsie

Lorsque la zone touchée se trouve dans un endroit accessible, le matériel est prélevé et envoyé pour analyse histologique.

Ultrason

Cette méthode est particulièrement efficace si les métastases sont inaccessibles et sont situées à l'intérieur du tronc: elle aide à établir le degré de la maladie et à voir la structure des formations.

Voici à quoi ressemblent les métastases lors de l'échographie

Tomodensitométrie, IRM

Avec leur aide, la taille, le décor et l'emplacement clair des formations malades sont déterminés.

Examen moléculaire

Vérifie la présence de certaines protéines afin de pouvoir distinguer un type de cancer.

Photo: Adénocarcinome métastatique de l'anneau gastrique dans le ganglion lymphatique périgastrique à partir d'un échantillon de gastrectomie. De nombreuses cellules s'étirent avec une abondante mucine intracellulaire, qui pousse le noyau vers la périphérie, donnant l'apparence d'un anneau imprimé. Le patient avait 50 ans.

Traitement

Selon leurs méthodes, le traitement des métastases et l'orientation maternelle de l'éducation ne diffèrent pas significativement. Le plus souvent, les méthodes sont combinées les unes aux autres, mais le plan de traitement n'est déterminé qu'en fonction de l'état du patient et a un caractère individuel.

Chirurgie

La technique chirurgicale pour les métastases est utilisée simultanément pour affecter la formation primaire, les chirurgiens travaillent sur chaque ganglion lymphatique avec une lésion. Les organes peuvent également être retirés là où les cellules infectées sont entrées..

Chimie et radiothérapie

La chimiothérapie est un moyen permanent de lutter contre le cancer. Il affecte la formation et détruit les cellules malades, ce qui entraîne une diminution de la tumeur. Il existe un nouveau type - la chimiothérapie endolymphatique: cette innovation permet d'arrêter partiellement l'avancée de la tumeur à travers le corps..

Pendant le traitement, les médecins prescrivent un certain nombre de médicaments anticancéreux et le patient doit également adhérer au régime alimentaire approprié, à savoir exclure de son régime les aliments qui accompagnent l'apparition de cellules cancéreuses (par exemple, les aliments pour animaux).

Prévoir

En fonction de nombreux facteurs, le pronostic des métastases ganglionnaires peut être différent:

Prévision par degré de maladie

Aux premiers stades, il est possible de se débarrasser complètement de la maladie en l'absence de rémissions ultérieures, et pour les patients au 4ème stade, leur espérance de vie peut aller jusqu'à 1 à 1,5 an.

Prévisions de localisation

Par exemple, avec des métastases dans les organes internes, les prévisions sont extrêmement négatives, et avec une propagation au cou, la durée de vie peut être de 5 ans ou plus..

Traitement correctement sélectionné et rapidité de l'opération

Pour les patients non opérés, la durée de la période d'existence n'excède pas 1 an.

Métastase ganglionnaire

Les conséquences des cancers sont des métastases dans les ganglions lymphatiques. Ils se développent au 2ème stade du développement de la maladie. Les symptômes de l'éducation dépendent du type de foyer initial de la maladie. La palpation est facile: les nœuds augmentent, un gonflement et un gonflement apparaissent sur la peau. Le traitement est effectué avec la maladie sous-jacente par chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie. Le pronostic de survie dépend du type de cancer.

Raisons de l'identification

Au cours du développement du cancer, les cellules malignes se propagent dans le corps par la lymphe et le sang..

Se séparant du foyer principal de la maladie, les cellules pénètrent dans le flux lymphatique, puis dans les ganglions. Les métastases ganglionnaires sont déclenchées par des tumeurs qui se désintègrent et transmettent les cellules malignes par les ganglions lymphatiques voisins. Ceci est typique des types d'oncopathologie localisés près des vaisseaux lymphatiques régionaux.

Avec l'âge, le risque de développer une pathologie augmente.

De plus, les métastases du mélanome aux ganglions lymphatiques et les sarcomes aux premiers stades de développement sont sujettes à des métastases dans les ganglions lymphatiques. Les cellules tumorales, qui ont un schéma de croissance infiltrant, sont particulièrement actives. Les médecins ont découvert que l'âge d'une personne affecte fortement le développement de la pathologie. Par conséquent, les métastases sont plus souvent observées chez les personnes de plus de 50 ans.

Les raisons de l'apparition de métastases sont présentées dans le tableau:

LocalisationCause première
Métastases des ganglions lymphatiques du couLymphosarcome, lymphome de Hodgkin
Dans la cavité abdominaleCancer des reins, des testicules, du tractus gastro-intestinal
Ganglions lymphatiques supraclaviculairesCerveau, cancer du poumon

Les lésions touchent les ganglions lymphatiques para-aortiques si la tumeur est localisée dans le foie. Les métastases dans le médiastin se propagent dans le cancer de la thyroïde, du poumon ou du tube digestif. Si la formation initiale peut être trouvée dans la région postérieure du péritoine, les métastases de Virchow sont détectées. Ils peuvent être trouvés dans la zone de la clavicule et sont souvent indolores..

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la maladie dépendent de la localisation du foyer principal. A l'état normal, les nœuds ne sont pas palpables. Lorsqu'un néoplasme malin commence à se développer en eux, un œdème et une douleur apparaissent en appuyant sur les ganglions enflammés. Si les métastases d'une tumeur telle que le mélanome sont allées aux ganglions lymphatiques, le gonflement à la palpation est indolore. Formations visuellement visibles aux endroits de localisation du processus inflammatoire: dans l'aisselle, sur le cou. Dans le même temps, les nœuds restent élastiques. La divergence et la croissance des métastases s'accompagnent d'une perte de poids, de maux de tête, de nausées, de rougeurs de la peau et d'une augmentation de la température. Si des métastases dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, le patient ressent des crampes dans l'abdomen, il y a des épisodes de diarrhée.

Variétés

Il existe 4 degrés de développement, présentés dans le tableau:

ÉtapeLa description
0Inhérents au premier stade du cancer, les foyers secondaires ne sont pas trouvés
1Un petit nombre (1-3) formations dans les nœuds adjacents à la tumeur
2Métastases ganglionnaires multiples (jusqu'à 10)
3Ganglions lymphatiques près de la tumeur et dans des parties éloignées du corps
Retour à la table des matières

Diagnostic

Dans la mesure du possible, le tissu des métastases est examiné à l'aide d'une biopsie. Cette technique vous permet de connaître la forme de la pathologie et le taux de croissance. Si les métastases sont dans une partie inaccessible, une imagerie par résonance magnétique ou une tomodensitométrie (IRM ou CT) est réalisée. La tomographie par émission de positrons (TEP) permet d'identifier les foyers dans les nœuds au stade de leur création. Assurez-vous de faire un examen par ultrasons (échographie). Cette méthode vous permet d'obtenir des informations détaillées sur l'oncologie, telles que:

  • la forme;
  • la taille;
  • structure;
  • le nombre de tumeurs;
  • état des vaisseaux lymphatiques;
  • degré de maladie.
Retour à la table des matières

Traitement oncologique

Les méthodes de contrôle des métastases sont similaires au traitement du cancer sous-jacent. Il est nécessaire de traiter la maladie de manière globale. Les foyers pathologiques sont affectés par la chirurgie, la chimie et la radiothérapie. Pour éliminer les tissus malins dans les ganglions, la méthode de lymphadénectomie est utilisée. Si les métastases sont localisées à distance du foyer principal, alors l'excision est réalisée en utilisant la méthode de radiothérapie ou «cyber couteau». Ceci est suivi d'une radiothérapie ou d'une chimiothérapie. La première méthode utilise des faisceaux ionisés, qui ciblent les restes des lésions. La chimie affecte tout le corps. Il est effectué à l'aide d'injections de médicaments puissants..

Médicament intraveineux.

Pour la chimie, les médicaments suivants sont utilisés:

Complications

Pour éviter la réapparition du cancer après le retrait du foyer principal, non seulement les tissus affectés sont excisés, mais également les parties saines les plus proches des organes dans lesquelles des cellules malignes pourraient rester. Mais en même temps, des rechutes de la maladie sont possibles. Le développement secondaire du cancer est plus dangereux que la maladie sous-jacente. Avec la progression des métastases, un œdème se développe dans la zone tumorale.

Prévoir

Le pronostic de survie après la propagation de la pathologie dépend de la malignité du processus, du degré de développement et de l'état de l'immunité du patient. Si les foyers secondaires étaient causés par un cancer du sein, l'espérance de vie à 5 ans est de 60% des patientes. Les métastases précoces sont caractéristiques du cancer de l'estomac, par conséquent, sans traitement, la durée est de 1 an. Si les nœuds sont touchés dans l'aisselle, le pronostic de 5 ans de vie est de 65%. Dans les régions de l'aine - plus de 63% et dans le cou - 48%.

Métastases ganglionnaires

Les métastases dans les ganglions lymphatiques indiquent qu'une maladie potentiellement mortelle, un cancer, est en train de se produire et que la tumeur maligne a quitté les limites de sa localisation et a progressivement commencé à se propager dans tout le corps. La défaite de tout organe par des cellules malignes entraîne des perturbations dans son fonctionnement, et si l'on considère que chacun d'eux est un élément de n'importe quel système, il n'est pas surprenant que le processus affecte négativement son activité..

En bref sur les caractéristiques et le fonctionnement du système lymphatique

Le système lymphatique est l'un des principaux du corps humain, il est aussi énorme que le système circulatoire et tout aussi complexe. Mais seul le premier est responsable de l'apport de nutriments et d'oxygène aux cellules, et le second (système lymphatique) est responsable de l'élimination des toxines, des produits transformés, des enzymes des bactéries parasites, etc. Autrement dit, sa tâche est de protéger et de nettoyer le corps et, par conséquent, il se trouve partout, lave les tissus, les organes et, par conséquent, les néoplasmes. Il y a des ganglions lymphatiques près de chaque organe creux: près de la glande mammaire - dans les aisselles, dans l'aine - pour les organes du système reproducteur, et ainsi de suite partout. Ces nœuds sont reliés les uns aux autres par des vaisseaux à travers lesquels la lymphe circule. Ce contenu fluide circule arbitrairement dans le corps, il n'a pas sa propre pompe (comme le sang a un cœur), l'ascension se fait à l'aide des muscles et la descente par gravité. En plus du nettoyage des organes, la lymphe transporte vers eux les cellules produites par le système immunitaire et les lipoprotéines..

Les métastases sont une complication grave du cancer

Les tumeurs cancéreuses sont caractérisées par une structure lâche.Par conséquent, avec le temps, les cellules pénètrent inévitablement dans le fluide tissulaire de l'organe, avec lequel elles sont acheminées vers les ganglions lymphatiques régionaux, et à partir de là, elles peuvent librement commencer leur voyage à travers le corps. Ainsi, les métastases dans les ganglions lymphatiques du cancer sont le premier stade de la métastase et le signe d'une réelle menace pour la vie du patient..

Pourquoi les métastases se développent-elles dans les ganglions lymphatiques

Le système lymphatique délivre de nombreux corps étrangers (antigènes) aux ganglions, auxquels se développe immédiatement une réponse immunitaire, c'est-à-dire le système immunitaire du corps fabrique ses propres anticorps pour les détruire. De même, avec l'écoulement de la lymphe, des cellules malignes sont délivrées aux ganglions, qui doivent être détruits. Mais s'il arrivait que cette cellule mutée n'était pas détruite et conduisait à la formation de métastases dans le ganglion lymphatique, la raison de ce développement d'événements peut être:

  • facteur d'âge;
  • immunité affaiblie. Ses pouvoirs pourraient être jetés dans la lutte du corps contre une autre maladie chronique grave ou perdus en raison du développement d'une maladie auto-immune;
  • grande taille de la tumeur maligne primaire.

Quels symptômes indiquent des dommages aux ganglions lymphatiques

Le premier symptôme de l'apparition de métastases dans les ganglions lymphatiques est leur augmentation significative de la taille. Au départ, les changements peuvent être détectés par palpation, les phoques sont assez bien palpables, et avec le temps, beaucoup d'entre eux deviennent visibles à l'œil nu (ce sont les nœuds situés dans le cou, axillaires, inguinaux, supraclaviculaires). Dans un état normal, ils ne sont pas visibles visuellement et ne provoquent pas de sensations douloureuses lorsqu'ils sont pressés..

Parallèlement à une augmentation des métastases ganglionnaires, les maladies oncologiques s'accompagnent d'un certain nombre de symptômes généraux:

  • faiblesse accrue;
  • fatigue trop rapide;
  • détérioration de l'état de santé général;
  • des augmentations de température plus fréquentes;
  • le développement de l'anémie;
  • manque d'appétit;
  • névroses;
  • perte de poids.

Il existe également des signes qui soulignent le développement du processus oncologique primaire. Par exemple, si des métastases aux ganglions lymphatiques ont donné un mélanome, alors des changements sont observés sur la peau: une tache ou un nœud apparaît, quelque chose de similaire à une taupe, mais de forme irrégulière, saturée d'une couleur sombre (vous pouvez voir à quoi ils ressemblent sur les photographies présentées sur Internet ).

Avec un processus oncologique dans la glande mammaire, en plus de l'élargissement des ganglions lymphatiques axillaires et cervicaux, il y a des phoques dans la poitrine, un changement de forme et de forme, des rides de la peau, des douleurs, un écoulement du mamelon, une rougeur de la peau.

S'il y a des lésions métastatiques des ganglions rétropéritonéaux, le patient se plaint de crampes crampes douloureuses dans l'abdomen, de troubles des selles (le plus souvent sous forme de diarrhée). Par la suite, leur croissance entraîne une compression des terminaisons nerveuses, ce qui provoque des douleurs dans le dos, dans la région lombaire. Il est possible de déterminer la lésion des ganglions lymphatiques internes uniquement en consultant un médecin et en passant un examen matériel (échographie, tomodensitométrie, IRM).

Méthodes modernes et caractéristiques du traitement du processus pathologique

Si des métastases sont trouvées dans les ganglions lymphatiques de l'aine, des aisselles ou de toute autre partie du corps, le traitement est similaire à celui prévu pour le néoplasme malin primaire - ablation chirurgicale. L'opération s'appelle lymphadénectomie, elle implique l'ablation de tous les nœuds régionaux proches de la tumeur. Si le diagnostic a révélé la poursuite de la propagation des lésions métastatiques le long du système lymphatique, les métastases à distance sont exposées à la radiothérapie ou éliminées par une méthode sans effusion de sang à l'aide d'un cyber-couteau.

Pour obtenir des résultats optimaux, la chirurgie est complétée par un traitement médicamenteux - chimiothérapie. Pour cela, des médicaments anticancéreux spéciaux sont utilisés, dont la substance active, absorbée par une cellule maligne, entraîne sa mort. C'est une méthode efficace, mais elle présente un inconvénient majeur: les médicaments ont un effet néfaste non seulement sur les cellules malades, mais aussi sur les cellules saines, ce qui entraîne un certain nombre de complications et d'effets secondaires..

Mais la médecine ne reste pas immobile, et aujourd'hui, afin d'éviter des conséquences indésirables pour tout l'organisme, la chimiothérapie endolymphatique est utilisée pour traiter les patients. La particularité de cette méthode réside dans le mode d'administration des médicaments de chimiothérapie - à travers un cathéter installé dans le vaisseau lymphatique avec un distributeur électrique régulant le taux d'administration du médicament. Ainsi, les médicaments anticancéreux pénètrent dans le système affecté et ne nuisent pas aux autres organes par contact avec eux. À la fin du traitement, le cathéter est retiré.

Si des métastases dans les ganglions lymphatiques sont détectées, cela signifie que la tumeur maligne a commencé à se propager dans tout le corps et que le traitement ne se fera pas avec une seule méthode, vous devez combiner plusieurs méthodes. Il n'y a pas de programme unique, il est établi sur une base individuelle et prend principalement en compte la localisation de la tumeur principale, ainsi que le type de cancer. De plus, le rendez-vous se pratique:

  • médicaments immunomodulateurs;
  • thérapie hormonale (pour les tumeurs sensibles aux hormones);
  • thérapie vitaminique.

Quelles sont les prévisions de récupération à ce stade de l'oncologie

L'IRM est l'une des principales méthodes de diagnostic

Le pronostic de la récupération avec métastases dans les ganglions lymphatiques dépend principalement du stade du processus oncologique. Le fait est que les ganglions lymphatiques régionaux sont principalement affectés par la tumeur principale.Par conséquent, avec un traitement opportun et adéquat, les chances de guérison sont élevées..

Le deuxième facteur qui détermine le pronostic du traitement est le type et l'emplacement de la tumeur primaire. Si nous parlons de cancer du sein, la chose la plus dangereuse ici est les rechutes, qui sont observées dans 50% des cas et réduisent considérablement les chances de vaincre la maladie. Dans le même temps, avec le mélanome, les résultats positifs du traitement dépassent 90%. Le pronostic de récupération avec des métastases dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale dépend également de l'emplacement du néoplasme et du stade du cancer.

En outre, à bien des égards, dans quelle mesure il sera possible d'arrêter le processus dépend d'un certain nombre d'autres nuances, à savoir:

  • la méthode de traitement choisie;
  • la présence d'équipements de haute technologie dans la clinique, ce qui permet le traitement le plus efficace;
  • l'âge du patient;
  • développement de pathologies concomitantes dans le corps.

Que faire après le traitement pour éviter les rechutes

Tout le monde sait à quel point les tumeurs cancéreuses et leur propagation sont dangereuses et, outre les dommages causés par les cellules malignes, un traitement complexe devient également une sorte de stress pour le corps. Par conséquent, sans faute après le traitement, il est très important de faire attention à son renforcement et à son amélioration:

  • le médecin élabore un programme de rééducation et le patient doit respecter strictement toutes les prescriptions;
  • un traitement spa est recommandé;
  • une attention particulière est portée à la nutrition sans faute (le corps a besoin d'une saturation accrue de celui-ci en vitamines, minéraux et éléments utiles);
  • une personne qui a souffert d'une maladie doit marcher à l'air frais et bouger autant que possible (n'oubliez pas que ce sont le mouvement et les tissus musculaires sains qui améliorent la circulation du flux lymphatique, ce qui signifie qu'ils accélèrent l'élimination des poisons, des toxines et des produits de désintégration du corps).

Problème de cancer du sein -.

Un sujet appelé biopsie chorionique suffit.

Quels types de cancer provoquent des métastases ganglionnaires

Des lésions métastatiques dans les ganglions lymphatiques se forment à la suite de la pénétration de cellules mutées dans la lymphe. Ils augmentent rapidement en taille et affectent les organes distants. Si le patient est prématuré de fournir des soins médicaux, une issue fatale se produit..

Contenu

Quoi

Métastases - lésions cancéreuses secondaires résultant du développement d'une tumeur maligne primaire.

Sur ce sujet

Comment le lymphome de Hodgkin diffère de celui des non-hodgkiniens

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 6 décembre 2019.

Ils se forment dans divers organes par l'entrée de cellules pathologiquement altérées dans la lymphe. La métastase se produit à différents stades du développement d'un néoplasme, en fonction de son type.

Le plus souvent, ils sont détectés aux stades 3 et 4, lorsque la tumeur acquiert une taille significative, se développe profondément dans les tissus de l'organe affecté.

Les lésions métastatiques sont classées selon leur taille, leur structure, leur schéma de croissance et d'autres caractéristiques..

La classification principale est considérée comme la division des lésions en fonction de leur distribution..

Lymphogène

Des métastases se forment à la suite de l'entrée de cellules cancéreuses dans la lymphe. Avec elle, ils se sont propagés aux organes voisins et éloignés..

Les formations secondaires qui se forment dans les ganglions lymphatiques sont du type lymphogène de métastases.

Hématogène

La cause de leur apparition est une lésion sanguine. Lorsqu'un néoplasme de taille significative atteint, des cellules pathologiquement modifiées pénètrent dans la circulation sanguine.

Les métastases de ce type affectent souvent le foie, les reins, les poumons, le cerveau et la moelle épinière. Leur particularité est la propagation rapide de.

Implant

Formé dans des organes contenant du liquide. Plus souvent détecté dans la cavité abdominale. Les cellules mutées, se répandant dans tout le corps, se déposent à leur surface.

Dormant

Une caractéristique des lésions métastatiques est qu'elles peuvent se propager de n'importe quelle manière.

Ils poussent lentement, peuvent ne pas se manifester pendant une longue période et sont en sommeil. C'est pourquoi ils ont obtenu leur nom..

Stress, névroses, immunité réduite, déséquilibre hormonal deviennent un provocateur de leur croissance active..

Dans quels ganglions lymphatiques se produisent

Les lésions métastatiques dans les ganglions lymphatiques sont divisées non seulement en fonction de leur localisation. Ils sont capables de se former non seulement dans l'aine ou le col utérin, mais également dans d'autres parties du corps.

Axillaire

Au niveau des aisselles, il est localisé de 12 à 45 nœuds. Le nombre de lésions secondaires dépend de l'étendue du cancer des glandes mammaires..

Zones médiastinales

Les ganglions lymphatiques antérieurs et rétrosternaux sont situés dans la poitrine. Des métastases se forment dans cette zone à la suite de la présence d'une tumeur des glandes mammaires ou des poumons.

Supraclaviculaire

Selon que le côté droit ou gauche est touché, les experts déterminent dans quel domaine il y a l'enseignement primaire.

Les métastases supraclaviculaires peuvent se développer rapidement ou être latentes.

Para-aortique

Ces lésions métastatiques tirent leur nom des résultats de leur localisation. Ils sont localisés à l'arrière et à l'avant du bas du dos..

Les ganglions lymphatiques para-aortiques se propagent le long de l'aorte, affectant rapidement les structures adjacentes.

Cervical

Le principal conglomérat de ganglions lymphatiques est situé dans la région du cou. En raison de la propagation du processus pathologique, ils changent de forme et de structure..

Au début, leur taille ne fait qu'augmenter. Mais avec le temps, ils commencent à fusionner les uns avec les autres..

Inguinal

La fonction des ganglions lymphatiques inguinaux est le retard et la destruction des micro-organismes nocifs qui pénètrent dans les muqueuses des organes génitaux.

Lorsque le processus pathologique atteint les nœuds, ils acquièrent une forme arrondie, leur structure change. Au fur et à mesure que le cancer se développe, ils sont soudés avec les tissus adjacents, deviennent immobiles.

Rétropéritonéale

Localisé dans l'abdomen. Les cellules cancéreuses n'affectent que certaines parties d'un système donné qui ont une structure. Dans les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux, des formations dans les poumons et les voies respiratoires métastasent souvent.

Lors de la réalisation de mesures de diagnostic, une augmentation des nœuds, un changement de densité est déterminé. Les contours deviennent clairs. Au fil du temps, ils fusionnent en grands conglomérats..

Quels types de cancer surviennent

Des lésions métastatiques surviennent dans de nombreux types de cancer. Tout d'abord, ils sont observés dans les dernières étapes du processus malin des poumons, des glandes mammaires..

Les ganglions inguinaux sont affectés par le cancer de la prostate, de l'utérus, des ovaires.

Les métastases dans les ganglions lymphatiques se forment avec une lésion cancéreuse dans les organes de la cavité abdominale, la région médiastinale. Ainsi, des lésions secondaires de la lymphe peuvent se former dans divers types d'oncopathologie..

Image clinique

Le processus de métastase est caractérisé par une variété de symptômes qui ont des intensités différentes. Les patients se plaignent de faiblesse, de perte d'appétit, dans le contexte desquels le poids corporel commence à diminuer.

Lors de la recherche, une anémie et une augmentation du foie sont établies. Cette condition n'est pas soulagée avec des médicaments..

Une hyperthermie est également détectée, des étourdissements et des maux de tête surviennent souvent. Au fur et à mesure que les métastases se développent, des sensations douloureuses apparaissent. Ils sont localisés en fonction de la localisation des lésions..

La douleur peut être contrôlée dans les premiers stades avec des analgésiques, mais avec le temps, ils cessent de fonctionner..

Diagnostique

Les métastases sont le plus souvent détectées lors de la réalisation de mesures diagnostiques de la tumeur primitive. Afin de déterminer le degré de développement, la quantité, la taille et d'autres caractéristiques, le spécialiste prescrit un certain nombre de procédures.

L'examen échographique vous permet d'identifier et de déterminer le nombre, la taille et les limites de l'enseignement secondaire lorsqu'il affecte les organes internes.

La technique est également utilisée pour déterminer la structure des métastases et le degré de leur développement. L'échographie vous permet d'obtenir rapidement des informations sur la maladie.

IRM ou CT

La procédure peut être effectuée avec ou sans agent de contraste. Les technologies modernes permettent un balayage couche par couche des tissus, pour révéler la profondeur de la lésion.

L'imagerie par résonance magnétique ou la tomodensitométrie peut ne pas toujours être prescrite, car il existe un certain nombre de contre-indications. C'est pourquoi, avant l'étude, le spécialiste doit s'assurer qu'ils sont absents..

Biopsie

Une biopsie à l'aiguille fine est utilisée pour déterminer la malignité du processus. Pour cela, un appareil spécial avec une fine aiguille à l'extrémité est utilisé. Il permet la collecte de tissu métastatique.

Le biopathe résultant est envoyé dans un laboratoire, où un spécialiste l'examine au microscope et détermine la présence de cellules cancéreuses.

CT PET

La technique implique l'utilisation d'une substance radioactive spéciale qui est injectée dans les vaisseaux. Lorsqu'il se propage à travers le corps, une tomodensitométrie est effectuée.

La TEP est utilisée pour détecter les lésions métastatiques dans différentes parties du corps. Cette méthode permet d'identifier même les petites formations..

Traitement

Les métastases ganglionnaires dans le cancer sont également sujettes à une ablation chirurgicale. Mais ils sont le signe de graves dommages lorsque la maladie progresse au stade 3 ou 4. Pour soulager la maladie, améliorer le pronostic et éliminer les métastases uniques, d'autres méthodes de traitement sont également utilisées..

Intervention opératoire

Les lésions métastatiques sont enlevées avec le néoplasme primaire. Un spécialiste effectue une résection de chaque ganglion lymphatique affecté par les cellules cancéreuses.

Mais l'intervention chirurgicale n'est pas toujours efficace, car avec de multiples métastases, il y a un risque que de petites formations restent.

Au fil du temps, ils commenceront à progresser, ce qui conduira au re-développement de la pathologie..

Chimiothérapie

Si plusieurs métastases sont détectées, des médicaments de chimiothérapie sont prescrits au patient. Les composants actifs des fonds refusent un effet négatif sur les cellules cancéreuses, les détruisant.

Sur ce sujet

Pronostic de survie pour la lymphogranulomatose

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 5 décembre 2019.

La chimiothérapie peut réduire la taille de la tumeur maligne primaire et empêcher la propagation des métastases aux ganglions lymphatiques régionaux. Le nombre et la durée des cours, la posologie des médicaments sont déterminés par le médecin traitant en fonction des caractéristiques de l'évolution de la pathologie. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse, intramusculaire ou utilisés sous forme de comprimés.

Les médicaments sont prescrits avant et après l'intervention chirurgicale pour éliminer les néoplasmes primaires et secondaires.

Radiothérapie

La technique vise également à détruire les cellules mutées. Mais l'impact sur les zones touchées se fait par rayonnement radioactif ou isotopique.

La technique, comme la chimiothérapie, a un certain nombre d'effets secondaires et de complications. Les patients souffrent de perte de cheveux, de nausées et de vomissements. En raison de l'impact négatif des rayonnements sur les cellules saines, la stomatite, les maladies infectieuses et inflammatoires se produisent dans le contexte d'une immunité réduite..

Mais la radiothérapie, comme la chimiothérapie, peut améliorer le pronostic des métastases dans les ganglions lymphatiques, détruire les cellules mutées restantes après l'opération..

Survie

L'espérance de vie en présence de métastases dans les ganglions lymphatiques dépend des caractéristiques de l'évolution de la tumeur primaire.

Dans les cas où une seule formation secondaire est observée, elle est retirée chirurgicalement, une chimiothérapie ou une radiothérapie est prescrite. La prévision est favorable. Le taux de survie à cinq ans est d'environ 70%.

Mais lorsque plusieurs lésions métastatiques sont détectées et affectent les ganglions lymphatiques régionaux, le pronostic est mauvais. Les patients ne vivent pas plus de 1 à 2 ans et, avec certains types de cancer, la mort peut survenir plusieurs mois après le début du traitement.

Le traitement n'est pas toujours possible, car l'ablation chirurgicale de tous les néoplasmes est impossible. La thérapie est effectuée par exposition à des médicaments de chimiothérapie ou à des radiations. Mais de telles méthodes ne peuvent que prolonger la vie du patient et soulager son état..

Les métastases dans les ganglions lymphatiques surviennent souvent à 3 ou 4 stades du développement de l'enseignement primaire. Mais avec certains types d'oncopathologie, ils peuvent être observés au deuxième stade. Un traitement complet doit être effectué le plus tôt possible, car l'absence de traitement est fatale. C'est pourquoi vous ne devez pas reporter la visite chez un spécialiste..

Causes de l'apparition et du traitement des métastases dans les ganglions lymphatiques

Les métastases ganglionnaires (ICD 10 - # C77) sont des lésions secondaires qui se propagent à partir du cancer principal. Leur apparition indique la progression de la pathologie. Pourquoi les métastases se produisent-elles et comment y faire face?

Informations générales sur la maladie

Le mécanisme par lequel les métastases dans les ganglions lymphatiques se produisent est le suivant. La croissance du cancer est caractérisée par une croissance rapide, dans laquelle les cellules affectées pénètrent facilement dans les tissus sains. La tumeur a une structure lâche qui permet à de nombreuses particules de s'en détacher et de se déplacer dans le corps, affectant de nouvelles parties du corps.

Les cellules cancéreuses pénètrent dans le sang et la lymphe, qui les propagent rapidement à tous les organes. Habituellement, la première est la voie lymphoïde de propagation des particules cancéreuses. Par conséquent, les métastases du mélanome pénètrent le plus souvent dans les ganglions lymphatiques.

Raisons de développement

La principale raison de l'apparition de métastases dans les ganglions lymphatiques est la croissance active d'un néoplasme malin. Tumeurs dans certaines parties du corps telles que:

  • Tête.
  • Les organes respiratoires.
  • Glandes.
  • Système digestif.
  • Organes pelviens.
  • Organes génitaux.
  • Des membres inférieurs.

Sans tumeur primaire, la propagation des métastases est impossible. Pourquoi une croissance cancéreuse se produit-elle? Les médecins ne peuvent toujours pas nommer la raison exacte. Mais il y a des suggestions que les produits chimiques nocifs, les radiations et les virus peuvent provoquer le développement d'une maladie maligne..

Localisation

Des tumeurs dans les ganglions lymphatiques du cou apparaissent en raison d'une tumeur située dans les tissus voisins. Il peut s'agir d'un cancer de la glande thyroïde avec métastases, œsophage, larynx et autres. À la suite du développement de la maladie, il y a un changement dans l'échogénicité, la structure, les paramètres et la forme des ganglions lymphatiques. Habituellement, les métastases dans le ganglion lymphatique du cou sont déjà détectées aux derniers stades de développement..

Dans la région de l'aine, des métastases cancéreuses se produisent en raison de l'oncologie des organes génitaux, de la peau, des intestins, du lymphome de Hodgkin, du mélanome de la région lombaire de la colonne vertébrale.

Les nœuds de l'aine deviennent grands et denses. Lors de la palpation, ils ne sont pas accompagnés de douleur. Ils ont peu de mobilité, ils sont fermement connectés aux tissus à proximité.

Les métastases dans les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux résultent de la croissance de tumeurs des reins, des testicules et des organes du système digestif. La pathologie est caractérisée par des crises de douleur qui surviennent en raison de la compression des terminaisons nerveuses.

Des métastases dans les ganglions lymphatiques de la région lombaire se produisent avec l'oncologie des organes urinaires, des reins et des glandes surrénales, de l'estomac et des intestins. Ces néoplasmes apparaissent le plus souvent déjà sous la forme avancée de cancer..

Le diagnostic des métastases ganglionnaires dans la cavité abdominale peut indiquer la présence d'un foyer primaire dans les organes pelviens et le système digestif. En règle générale, le développement d'un néoplasme est indiqué par une augmentation de la taille du ganglion lymphatique jusqu'à 10 cm.

Les formations localisées dans les ganglions axillaires résultent d'une oncologie de la peau, du sein avec des métastases. Les zones touchées acquièrent de grands paramètres, de sorte qu'elles sont perceptibles même lors d'un examen de routine par un médecin. Parfois, il arrive que les métastases dans les ganglions axillaires soient diagnostiquées beaucoup plus tôt que le foyer principal.

Les métastases dans les ganglions lymphatiques supraclaviculaires pénètrent en présence d'une pathologie maligne dans l'estomac, les intestins, les poumons, le cou, la tête. Si le côté droit est affecté, la cause peut être un cancer de la prostate ou du poumon. Si la gauche - estomac, poitrine.

Dans la région médiastinale, des métastases se forment dans le cancer du sein, de la glande thyroïde, des testicules, de l'œsophage, des reins et de l'utérus. Même avec de petits cancers, la propagation peut être étendue, affectant de nombreux tissus situés à proximité.

Symptômes

Si des métastases sont allées aux ganglions lymphatiques, le principal symptôme est une augmentation des zones touchées. Par conséquent, le médecin parvient à suspecter le développement d'un néoplasme lors de l'inspection visuelle et de la palpation..

  • Mal de crâne.
  • Température corporelle élevée.
  • Perte de poids soudaine.
  • Augmentation de la taille du foie.
  • Faiblesse constante.
  • Rougeur sévère de la peau.
  • Troubles du système nerveux.
  • Diminution de l'hémoglobine dans le sang.

L'apparition de tels signes devrait alerter une personne et devenir une raison d'aller à l'hôpital..

Diagnostique

La détection des métastases est réalisée en utilisant le diagnostic de tous les ganglions lymphatiques, qu'ils soient ou non situés à côté de la lésion. Cela aide à rendre le diagnostic aussi précis que possible et à déterminer les tactiques thérapeutiques optimales..

Les métastases ganglionnaires sont détectées à l'aide des méthodes suivantes:

  1. Examen visuel et palpation de la plaie. Dans ce cas, seules les métastases dans l'aine, le cou, au-dessus de la clavicule, dans la région axillaire peuvent être examinées..
  2. Procédure d'échographie.
  3. Imagerie par résonance magnétique.
  4. Biopsie suivie d'histologie des cellules affectées.

Cette dernière méthode de diagnostic des lésions du système lymphatique est particulièrement importante, car c'est lui qui aide à identifier la malignité de la pathologie. L'échographie et l'IRM sont utilisées pour détecter les tumeurs profondément dans les tissus.

Traitement et pronostic

Le traitement des métastases dans les ganglions lymphatiques est effectué de la même manière que le traitement du néoplasme primaire. Les principales méthodes de traitement de la pathologie sont:

  • Intervention opératoire. Pendant l'opération, la lésion elle-même et tous les ganglions lymphatiques qui se trouvent à proximité sont enlevés. Il est possible d'utiliser un cyber-couteau pour éliminer les tumeurs. Cette méthode est utilisée lors de la détection de métastases uniques situées dans la région péritonéale, petit bassin.
  • Chimiothérapie. Cette méthode de thérapie vous permet de détruire les cellules affectées à l'aide de produits chimiques. Ils sont pris par voie orale ou injectés. La dose et la durée du traitement sont déterminées par le médecin traitant pour chaque patient séparément. La particularité de la méthode est que l'effet des médicaments est sur tout le corps. Cela aide avec le degré avancé de la maladie, lorsque des métastases à distance sont observées.
  • Radiothérapie. Dans le processus, le rayonnement à haute fréquence affecte la tumeur, ce qui entraîne la mort des tissus malins. Le traitement est effectué à l'aide d'un équipement spécial dans des conditions stationnaires.

La manière de traiter le néoplasme est décidée par le médecin traitant. Dans le même temps, il prend en compte le degré de développement de la maladie, la gravité des symptômes, l'âge du patient. Par conséquent, la technique est sélectionnée strictement individuellement pour chaque client. Habituellement, les méthodes sont combinées en fonction de la gravité de la maladie..

Pour éliminer les symptômes, les patients utilisent souvent des remèdes populaires. Vous devez absolument interroger votre médecin sur leur utilisation. La médecine alternative peut ne pas toujours être appropriée dans la lutte contre l'oncologie.

Le pronostic des métastases dans les ganglions lymphatiques dépend de l'emplacement du néoplasme, du stade de la pathologie, du degré de malignité de la tumeur. Avec des métastases dans l'aisselle, la survie est de 1 à 2 ans.

Si la maladie se trouve dans le foie et l'estomac, le pronostic est extrêmement mauvais. Avec des métastases dans les ganglions lymphatiques cervicaux, seule la moitié des patients survivent et dans la région de l'aine - pas plus de 60%.

Plus le stade de développement du cancer est avancé, plus le pronostic est mauvais. Par conséquent, il est important d'identifier et de combattre en temps opportun la pathologie. La thérapie du néoplasme vous permet de supprimer sa croissance et de prolonger la vie du patient.

Cancer des ganglions lymphatiques: premiers symptômes et pronostic des métastases

Le cancer des ganglions lymphatiques apparaît de 2 manières.

  • Commence à se développer dans le ganglion lymphatique - c'est un lymphome.
  • Il pénètre dans les ganglions lymphatiques à partir d'une tumeur d'autres organes et forme des métastases.

Le plus souvent, les ganglions lymphatiques sont affectés par des métastases. C'est précisément une telle lésion secondaire des ganglions lymphatiques que nous examinerons dans cet article.

Que sont les ganglions lymphatiques

Avec le système circulatoire, notre corps a un système lymphatique. Il se compose de lymphe, de capillaires lymphatiques, de vaisseaux sanguins et de ganglions lymphatiques.

La lymphe quitte les vaisseaux et lave les cellules du corps, avec son aide l'oxygène et les nutriments pénètrent dans les cellules, et le dioxyde de carbone et les produits métaboliques quittent les cellules. De plus, la lymphe contient de nombreux globules blancs, nécessaires pour combattre les infections. En cas d'inflammation, le liquide lymphatique peut s'accumuler dans les tissus, provoquant un gonflement.

La lymphe traverse les capillaires lymphatiques, puis les vaisseaux pénètrent dans les ganglions lymphatiques. Ce sont des groupes de cellules de différentes tailles qui filtrent les substances nocives de la lymphe. Ils contiennent un grand nombre de globules blancs et d'autres cellules immunitaires qui attaquent les objets nocifs et les détruisent.

Pourquoi les ganglions lymphatiques sont-ils hypertrophiés?

Tout processus pathologique dans le corps: infection, blessure ou cancer provoque un gonflement et une inflammation des ganglions lymphatiques. Cela est dû à leur travail actif, les cellules lymphatiques détruisent les objets pathologiques entrants.

Les ganglions lymphatiques enflés sont appelés lymphadénopathie..

La lymphadénopathie signale un processus pathologique dans le corps et les syndromes concomitants aident à déterminer où il se trouve.

Par exemple, une douleur à l'oreille, de la fièvre et des ganglions lymphatiques enflés derrière l'oreille indiquent une inflammation de l'oreille..

Comment le cancer se propage aux ganglions lymphatiques

À mesure que la tumeur se développe, les cellules cancéreuses se propagent dans tout le corps, formant des métastases.

Toutes les tumeurs ne métastasent pas. Pour la formation de métastases, il est nécessaire que la tumeur développe des cellules qui peuvent se détacher du néoplasme primaire. Ensuite, ces cellules doivent pénétrer dans un vaisseau sanguin ou lymphatique, prendre pied dans un nouvel endroit et commencer à se multiplier. Ce n'est qu'alors qu'une métastase se forme.

Habituellement, à mesure que la tumeur se développe, les ganglions lymphatiques voisins deviennent enflammés et hypertrophiés. Ces ganglions lymphatiques filtrent et détruisent les cellules cancéreuses qui y pénètrent avec le flux lymphatique, ce qui provoque une inflammation..

Comment les métastases ganglionnaires sont-elles détectées

Normalement, les ganglions lymphatiques sont de petite taille, ils ne sont pas visibles lors de l'examen et ils ne sont pas palpables. Mais s'il y a une infection ou un néoplasme dans le corps, les ganglions lymphatiques peuvent s'agrandir. Les ganglions lymphatiques sous-cutanés s'élargissent parfois à un point tel qu'ils peuvent être ressentis à la palpation ou même vus à l'examen.

Si des cellules cancéreuses sont récemment entrées dans le ganglion lymphatique, leur taille peut ne pas augmenter visuellement. Dans ce cas, des examens supplémentaires sont nécessaires..

Pour évaluer l'état des ganglions lymphatiques, prélevez des échantillons de cellules pour un examen histologique. Les échantillons de cellules sont prélevés avec une aiguille spéciale - une biopsie du nœud est effectuée.

Métastases ganglionnaires

L'examen histologique du tissu prélevé lors de la biopsie est réalisé par un pathologiste. Au microscope, les cellules cancéreuses des ganglions lymphatiques ressemblent aux cellules du cancer primaire..

Par exemple, lorsqu'une tumeur du sein se propage aux ganglions lymphatiques, les cellules prélevées dans les ganglions ressemblent à des cellules tumorales du sein.

Un rapport détaillé est établi avec une description des cellules et où elles ont été trouvées. Si des cellules cancéreuses sont trouvées dans l'échantillon, le rapport décrit leur type et leur nombre.

Lors d'une intervention chirurgicale pour enlever un cancer primitif, un ou plusieurs ganglions lymphatiques proches de la tumeur peuvent être retirés. Les ganglions lymphatiques enlevés doivent être vérifiés pour les cellules cancéreuses.

La propagation des cellules cancéreuses dans tout le corps et l'implication de ganglions lymphatiques distants indiquent un risque élevé de récidive du cancer après la chirurgie. La défaite des ganglions lymphatiques indique la nécessité d'utiliser des méthodes de traitement supplémentaires - chimiothérapie ou radiothérapie après la chirurgie.

L'échographie, l'IRM avec contraste, la tomodensitométrie, la TEP-TDM sont également utilisées pour diagnostiquer les métastases. Avec leur aide, l'état des ganglions lymphatiques qui sont profondément dans le corps est déterminé..

Cellules cancéreuses trouvées dans les ganglions lymphatiques - qu'est-ce que cela signifie

Lorsque des cellules cancéreuses sont trouvées dans les ganglions lymphatiques, leur nombre et le degré de développement de la tumeur sont évalués. Parfois, il y a si peu de cellules pathologiques dans les ganglions lymphatiques qu'elles ne sont détectées qu'à l'aide de tests spéciaux. Dans de tels cas, leur détection n'affectera en aucun cas le traitement et le pronostic de la maladie..

Si les cellules cancéreuses ne se trouvent que dans les ganglions lymphatiques voisins. Ensuite, lors de l'opération pour enlever la tumeur principale, ils sont également retirés. Ils n'ont pas d'effet important sur le pronostic du traitement et l'état du patient..

Si un grand nombre de cellules cancéreuses se trouve dans les ganglions lymphatiques, une hypertrophie des ganglions lymphatiques est visible à l'œil nu, cela peut indiquer une croissance rapide de la tumeur primaire et la propagation du cancer dans tout le corps.

Si le cancer se propage à des ganglions lymphatiques plus localisés, des traitements supplémentaires peuvent être recommandés: chimiothérapie ou radiothérapie.

Il est possible qu'une tumeur se développe à partir d'un ganglion lymphatique lorsqu'elle se développe à travers le tissu conjonctif environnant (capsule), cette croissance est appelée expansion extracapsulaire.

Comment le stade du cancer change lorsque des métastases dans les ganglions lymphatiques sont détectées

Le choix du traitement du cancer dépend du type de tumeur et de son stade de développement. Les médecins utilisent le système TNM pour déterminer le stade.

Dans ce système, T - désigne la taille de la tumeur primaire, M - la présence de métastases et N - la défaite des ganglions lymphatiques.

N0 - signifie que les cellules cancéreuses ne se trouvent pas dans les ganglions lymphatiques près de la tumeur primaire.

Lorsque des cellules cancéreuses sont trouvées dans les ganglions lymphatiques les plus proches ou éloignés, le stade est désigné N 1,2 ou 3.

Le nombre (1, 2, 3) dépend du nombre de nœuds affectés, de leur gravité et de leur distance par rapport à la tumeur principale. Chaque type de cancer a sa propre classification..

Plus les valeurs TNM sont basses, plus il est facile de traiter un tel cancer et plus le pronostic est favorable..

Effet de l'élimination des ganglions lymphatiques

Après le retrait des ganglions lymphatiques, le mouvement de la lymphe est perturbé. Une partie du liquide lymphatique commencera à s'écouler dans d'autres vaisseaux, et une partie s'accumulera parfois dans les tissus corporels. Cela peut provoquer un gonflement ou un lymphœdème. Plus les ganglions lymphatiques sont enlevés, plus le risque de complications est élevé.