Principal
Angiome

«Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux? Symptômes et traitement par type d’éducation "

Dernière mise à jour: 30.04.2019

Le contenu de l'article

Un kyste rompu est un risque pour la vie d'une femme.
Le kyste ovarien (Cysta ovarii) est un concept collectif et comprend un certain nombre de processus, de maladies ou de conséquences de certains changements dans le corps associés à l'inflammation, à l'âge, à l'exposition à des facteurs externes ou internes, à la prise d'un certain nombre de médicaments. D'un point de vue médical, les kystes ovariens sont des formations qui se produisent en raison d'une rétention d'eau ou d'une autre sécrétion dans l'une des cavités. Physiquement, un kyste peut être imaginé sous la forme d'une cavité ou d'une bulle qui a une capsule et est remplie de certains contenus (fluide, sang, graisse, etc.). D'où le nom de la maladie: «kystis» en grec signifie «bulle».

Distinguer les kystes des cystomes

Un kyste n'est pas une véritable tumeur ovarienne. Il peut être formé directement à partir de la structure de l'ovaire ou «l'accompagner» (paraovarien, endométrioïde). Il se produit à la fois sur un et sur les deux ovaires. La membrane (capsule) du kyste est constituée de tissu conjonctif, elle ne se développe donc pas, mais ne s'étire que par l'accumulation du contenu. Par conséquent, les kystes peuvent se rompre, se tordre.

Un cystome est une véritable tumeur de l'ovaire, il peut rapidement se développer de manière autonome, se développer dans d'autres tissus et également se transformer en une tumeur maligne.

Au moment de la naissance, l'ovaire est complètement formé et contient une réserve de follicules (Folliculus) dans la couche corticale, qui est consommée tout au long de la vie de la femme, et dans la couche médullaire - tissu conjonctif, vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses, ce qui assure le fonctionnement de l'organe.

Kyste folliculaire - schéma court

Avec le fonctionnement normal des ovaires, le processus de folliculogenèse se produit en continu, de la naissance à la période postménopausique. Certains follicules subissent un développement inverse - atrésie, et les autres subissent un cycle de croissance complet, une ovulation et une transformation en un «corps jaune». Dans l'atrésie, un rôle important appartient à un processus tel que l'apoptose - mort cellulaire programmée, à la suite de laquelle il y a une résorption complète de la cellule sous l'influence des propres facteurs du corps. Si ce processus est perturbé, le mécanisme de formation de néoplasmes est lancé.

L'émergence d'un kyste de l'ovaire droit ou gauche est le plus souvent due à des troubles hormonaux dans le corps féminin, cependant, jusqu'à la fin, le mécanisme de l'apparition des kystes n'a pas encore été établi.

Types de kystes ovariens

Les kystes ovariens sont divisés en plusieurs types, selon leur origine et la nature du contenu. Il faut garder à l'esprit que les kystes appartenant à la catégorie fonctionnelle (kystes folliculaires et du corps jaune), dans la grande majorité des cas, disparaissent d'eux-mêmes, sans nécessiter d'intervention dans l'organisme. Après l'apparition de tels kystes, ils se dissolvent simplement dans les 2-3 mois et ne posent aucun problème..

Quelles sont les causes des kystes ovariens?

Considérez les kystes courants:

Kystes ovariens fonctionnels

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est un type de formation fonctionnelle. Il se forme sur le site de la libération de l'ovule du follicule après l'ovulation. Normalement, la taille du «corps jaune» est de 17 à 25 mm, tout ce qui dépasse cette taille est appelé formation kystique ou «kyste du corps jaune». Ils peuvent atteindre un diamètre d'environ 5 à 6 cm. Avec un effort physique, des rapports sexuels intenses, une hémorragie dans le kyste ou une rupture de sa capsule peuvent survenir, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale d'urgence, car cela entraînera des saignements intra-abdominaux et un risque pour la vie de la femme. Dans une telle situation, il y a une douleur vive, des nausées, des vomissements, une perte de conscience.

Kyste folliculaire

Ce kyste appartient à la catégorie des formations fonctionnelles. Ce type de kyste ovarien apparaît le plus souvent à un jeune âge en raison de la non-ovulation, de la poursuite de la croissance du follicule et de l'accumulation de liquide dans sa cavité. Normalement, le follicule dominant mesure de 17 à 23 mm et ovule entre 11 et 14 jours du cycle. S'il existe plus longtemps, n'ovule pas et sa taille dépasse celles indiquées, il s'agit alors d'un kyste folliculaire (Cysta ovarii follicularis), dont le diamètre peut atteindre 8-10-12 cm.

Kyste paraovarien

Ce type de kyste "accompagne" l'ovaire, peut être situé entre les ligaments. Il se caractérise par la présence d'une capsule (sa taille est généralement de 2 à 10 cm), à l'intérieur contenant un liquide transparent, qui contient une petite quantité de protéines. Le développement du kyste est représenté par une évolution asymptomatique, les douleurs de traction dans le bas de l'abdomen sont moins fréquentes. Le kyste se développe lentement, grâce auquel son apparence ne peut être diagnostiquée que par échographie ou lors d'un examen gynécologique.

Kyste endométrioïde

Un kyste qui est une conséquence directe de l'endométriose dans les ovaires. Ce sont des «cellules endométriales perdues» qui obéissent aux lois générales de régulation du cycle menstruel. Pendant la menstruation, les cellules sont détruites et s'accumulent dans le foyer, délimité par la capsule. Avec le temps, le sang s'épaissit, se réduit et peut ressembler au chocolat. Parmi les symptômes de ces kystes, on appelle généralement douleur douloureuse dans le bas-ventre à la veille des menstruations, dyspareunie - douleur dans les relations intimes et peur de la douleur. Ces kystes sont bénins, mais ils peuvent se transformer en malins dans des conditions défavorables (cancer de l'endométrioïde). Dans ce cas, le traitement est souvent effectué rapidement. Il est important de le faire en temps opportun, car en cas de négligence de la maladie, des adhérences peuvent apparaître dans le petit bassin, l'infertilité.

Kyste dermoïde

Un tel kyste ovarien devient rarement malin. Il représente les rudiments des tissus adventifs, qui sont entourés d'une capsule épaisse. Cette capsule peut contenir du tissu adipeux, des rudiments de dents, des os, des cheveux. Le kyste dermoïde se développe très lentement, mais lorsqu'il atteint une grande taille, le kyste peut exercer une pression sur les organes voisins, perturbant leur fonctionnement normal, provoquer une atrophie et le remplacement du tissu ovarien fonctionnel.

Cytadénome (cystome)

Leur deuxième nom est de vrais kystes. Les cytadénomes sont une ou une série de chambres. Selon le contenu de ces chambres, les vrais kystes sont divisés en séreux et mucineux. Le diagnostic d'une telle formation est souvent une indication directe d'un traitement chirurgical..

Les causes des kystes ovariens

Quelles sont les causes d'un kyste ovarien?

Comme mentionné ci-dessus, les causes des kystes ovariens ne sont pas entièrement comprises. Les scientifiques notent un effet significatif du déséquilibre de l'apoptose et de l'équilibre des hormones sexuelles dans le corps d'une femme. Également dans l'anamnèse des patients chez qui on a diagnostiqué des kystes ovariens, des maladies inflammatoires des organes génitaux féminins, des maladies endocriniennes sont souvent notées. Parmi les facteurs supplémentaires qui provoquent l'apparition de kystes, on note:

  • tabagisme et abus d'alcool;
  • un surpoids ou, au contraire, un poids excessivement faible;
  • changement climatique;
  • conditions dépressives et stress, surmenage;
  • début précoce de l'activité sexuelle;
  • activité physique sérieuse.

Symptômes et signes du kyste ovarien

Si un kyste ovarien est suspecté.

La situation la plus courante est l'évolution asymptomatique du processus d'apparition et de résorption du kyste ovarien. En règle générale, ces néoplasmes sont détectés lors d'une échographie ou d'examens préventifs réguliers. Cependant, parfois, la présence d'un kyste se fait sentir par un certain nombre de symptômes:

  • douleurs douloureuses et tiraillantes localisées dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation de la douleur pendant les rapports sexuels;
  • une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • saignements utérins dysfonctionnels;
  • pression lors de la vidange de l'intestin ou de la vessie;
  • nausées ou vomissements, en particulier pendant l'exercice;
  • violation du cycle menstruel avant aménorrhée (aménorrhée).

En plus des signes ci-dessus, il existe un certain nombre de symptômes du développement de kystes, dans lesquels une visite chez un médecin doit être urgente:

  • un joint clair dans la cavité abdominale, qui peut être ressenti avec vos mains;
  • température élevée (supérieure à 38 ° C) tout en maintenant la douleur dans le bas de l'abdomen;
  • saignement utérin acyclique;
  • faiblesse, étourdissements, perte de poids, soif intense avec miction abondante.

Les symptômes ci-dessus peuvent être le signe d'un kyste ovarien rompu. Cela peut être une menace réelle pour la vie..

Kyste ovarien: vidéo

Docteur Herman Gandelman sur les causes des kystes ovariens. Source - JIt Zdorovo

Diagnostic du kyste ovarien - quels tests et études sont effectués?

Le médecin peut faire l'hypothèse de l'apparition d'un kyste ovarien même avec un examen manuel de routine. Cependant, une échographie est toujours prescrite pour poser un diagnostic précis d'un kyste. L'échographie des ovaires vous permet de déterminer avec précision la localisation et la taille du kyste, de faire des hypothèses sur son type et la nécessité d'une intervention chirurgicale ou l'utilisation d'un traitement conservateur. Habituellement, à l'échographie, un kyste ovarien se présente sous la forme d'une formation anéchogène - une tache sombre.

Comme mesures supplémentaires pour le diagnostic des kystes ovariens, la médecine moderne utilise:

  • laparoscopie;
  • tomodensitométrie des ovaires;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • des tests pour le niveau d'hormones sexuelles;
  • des analyses pour identifier le marqueur tumoral CA-125, qui reflète l'activité du processus, HE-4-cancer préclinique;
  • ponction de la poche de Douglas, utilisée en cas de suspicion de rupture de kyste et d'hémorragie interne.

Traitement du kyste ovarien

Étant donné que de nombreux kystes ovariens passent d'eux-mêmes, pour leur traitement, il suffit généralement de normaliser le fond hormonal du patient. Pour éliminer les kystes, le médecin traitant, sur la base d'analyses et d'échographies, prescrit certains médicaments hormonaux ou contraceptifs, anti-inflammatoires, antibactériens, physiothérapie, médicaments enzymatiques, qui conduisent à la résorption des kystes au cours de plusieurs cycles menstruels. Si la résorption du kyste ovarien n'est pas observée, une opération est prescrite.

Même le néoplasme le plus inoffensif nécessite une surveillance et une thérapie constantes pour éviter les complications..

En cas d'urgence, le médecin traitant décide du type d'opération: laparotomie (ouverte) ou laporoscopie (endoscopique), car la révision des organes et l'arrêt le plus précoce possible du saignement sont nécessaires.

La chirurgie programmée est le plus souvent réalisée en l'absence d'autres contre-indications par accès laparoscopique. L'avantage d'une telle opération est moins de traumatisme de la paroi abdominale antérieure, un effet cosmétique et une courte période de récupération après la chirurgie..

Pour que l'opération d'élimination du kyste de l'ovaire soit aussi réussie que possible, vous devez vous y préparer correctement. Pour ce faire, il est nécessaire de passer des tests sanguins et urinaires préliminaires, des tests sanguins biochimiques, des tests pour l'absence de sida, la syphilis (syphilis), l'hépatite B (hépatite B) et C (hépatite C), le coagulogramme, l'ECG et l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale, la fibrogastroduodénoscopie, coloscopie. La préparation intestinale est effectuée immédiatement avant l'opération.

Le volume de l'opération est déterminé par le type, l'emplacement et le diamètre de la formation. Peut être réduit à l'exfoliation du kyste, à la résection (excision) d'une partie de l'ovaire ou à l'ablation de l'ovaire entier.

En plus de la laparoscopie, il est possible de prescrire une opération abdominale pour enlever le kyste ovarien avec ouverture de la cavité abdominale. Habituellement, une méthode aussi radicale n'est utilisée qu'en cas de suspicion de la nature maligne du kyste ovarien, lorsque la taille de la formation est plus grande que la moyenne, les ruptures et les torsions.

Étant donné que le développement de kystes ovariens s'accompagne souvent de divers troubles hormonaux, l'huile d'onagre peut être utilisée pour normaliser les niveaux hormonaux afin de réduire les effets négatifs. L'outil a été développé par des spécialistes d'une entreprise pharmaceutique et dispose de l'ensemble nécessaire de documents et de certificats de qualité.

Traitement alternatif - comment traiter un kyste ovarien avec des herbes?

Beaucoup de femmes qui découvrent qu'elles ont un kyste se posent une question logique: comment traiter un kyste ovarien sans chirurgie et est-ce possible? Oui, en effet, dans certains cas, vous pouvez vous passer de chirurgie. Cependant, en aucun cas, vous ne devez décider vous-même si vous avez besoin d'une opération ou vous pouvez vous limiter à d'autres méthodes. Cette décision ne peut être prise que par votre médecin..

Bien que la pharmacothérapie traditionnelle soit la plus efficace aujourd'hui, la médecine traditionnelle fait également partie des méthodes efficaces de traitement des kystes ovariens. Nous parlons de phytothérapie - le traitement des kystes avec des herbes. Cependant, les préparations à base de plantes agissent sur le kyste beaucoup plus lentement que les préparations pharmaceutiques.Par conséquent, le traitement d'une maladie telle qu'un kyste ovarien prend plus de temps. Habituellement, les premiers changements positifs dans l'état du kyste se produisent après quelques mois..

Le kyste ovarien n'est pas une raison de désespérer

Si vous remarquez des symptômes de kyste, prenez rendez-vous avec votre médecin. Habituellement, un kyste peut être facilement traité: l'essentiel est de ne pas retarder le début du traitement et de suivre les instructions du médecin.

Sources:

  1. CARACTÉRISTIQUES DE LA CYSTYTHÉRAPIE DE L'ENDOMÉTRIOÏDE OVARIEN. Sidorova I.S., Unanyan A.L. // Obstétrique, gynécologie et reproduction. - 2011. - N ° 1. - S. 29-31.
  2. QUESTIONS DE GESTION DES PATIENTS AVEC DES ÉDUCATIONS OVARIALES. Khairutdinova M.R., Egamberdieva L.D. // Médecine pratique. - 2015. - N ° 4 (89). - S. 191-196.

Expression clinique de la leptine et de l'interleukine-6 ​​dans l'endométriose ovarienne. Davydov A.I., Strizhakov M.A., Orlov O.N. // Questions d'obstétrique, de gynécologie et de périnatologie. - 2004. - t. 4, n ° 2, pp. 40-46.

Encore une fois sur la terminologie des formations endométriosiques ovariennes. Savelyeva G.M., Solomatina A.A., Mikhaleva L.M., Pashkova A.V., Vorobieva N.N. // Obstétrique et gynécologie. - Numéro 6. - 2005 - P. 33.

Clinique, diagnostic et traitement de l'endométriose (manuel). Peresada O.A. // Minsk. - 2001.- S. 274.

Kyste de l'ovaire

Le kyste ovarien est une cavité remplie de contenu. Cette maladie bénigne peut être congénitale ou acquise. Des formations kystiques sont détectées chez les femmes de différents groupes d'âge, et même chez les filles qui ne sont pas sexuellement actives.

Souvent, la maladie est asymptomatique, sans causer de gêne, apparaissant lors d'une échographie.

"data-medium-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png?fit=450%2C300&ssl=1? v = 1572898629 "data-large-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png?fit=825%2C550&ssl = 1? V = 1572898629 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png?resize=894%2C596 " alt = "kyste ovarien" width = "894" height = "596" srcset = "https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png? w = 894 & ssl = 1 894w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png?w=450&ssl=1 450w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/kista-yaichnika.png?w=768&ssl=1 768w, https: //i1.wp. com / medcentr-diana-spb.ru / wp-content / uploads / 2017/09 / kista-yaichnika.png? w = 825 & ssl = 1 825w "tailles =" (largeur maximale: 894px) 100vw, 894px "data-recalc -dims = "1" />

Qu'est-ce qu'un kyste

Plus d'un tiers des femmes de tous âges développent des néoplasmes dans les ovaires, à savoir des kystes. Le kyste ovarien est un néoplasme situé sur la paroi d'un organe et rempli de liquide. Dans la plupart des cas, une femme ne soupçonne même pas que des violations se sont produites dans son corps..

Les kystes peuvent être dangereux et sûrs. Sûr (fonctionnel - petit, sans inclusions de cellules pathologiques) disparaît avec le temps et n'affecte pratiquement pas la vie d'une femme. D'autres types de néoplasmes sont dangereux pour la santé, ils doivent être enlevés chirurgicalement. Si vous reportez le traitement d'un kyste ovarien, rappelez-vous des complications possibles: le développement d'une tumeur maligne, la suppuration et la rupture du kyste, suivies d'une péritonite.

Causes d'occurrence

La principale raison de la formation de kystes est les changements hormonaux dans le corps associés aux maladies endocriniennes, au dysfonctionnement ovarien et à d'autres changements, par exemple liés à l'âge..

Il a été noté que les kystes surviennent souvent après un avortement, un stress et d'autres facteurs traumatiques. Toutes les causes des kystes n'ont pas encore été étudiées précisément, mais on sait qu'elles sont provoquées:

  • processus inflammatoires dans les ovaires;
  • infections génitales;
  • endométriose ovarienne - une maladie dans laquelle les cellules de l'utérus (endomètre) pénètrent dans le tissu ovarien;
  • malformations congénitales du système reproducteur;
  • interruption de grossesse, en particulier donnée par la méthode de curetage chirurgical;
  • surpoids;
  • maladies métaboliques;
  • déséquilibre des hormones sexuelles.

Symptômes du kyste ovarien

Les petits kystes peuvent ne donner aucun symptôme, puis ils peuvent être détectés lors d'un examen de routine ou lors du diagnostic d'une autre maladie. Si le kyste est volumineux ou gênant, les symptômes suivants peuvent apparaître.

  • cycle menstruel irrégulier;
  • tension dans la paroi abdominale antérieure;
  • douleurs vives dans l'utérus et les ovaires (s'il y a torsion de la jambe du kyste ou sa rupture spontanée).

Kystes ovariens acquis

  • Folliculaire - se produit si le follicule ne se rompt pas et que l'ovule ne sort pas. Lors de l'échographie, il peut être observé sur les deux ovaires. Parfois, il existe plusieurs formations de ce type..
  • Les kystes endométrioïdes sont des manifestations de l'endométriose ovarienne. Formé à partir de cellules endométriales utérines emprisonnées dans l'ovaire. Ces structures cellulaires réagissent aux changements hormonaux provoqués par le cycle menstruel - elles augmentent avant le début des jours critiques, puis commencent à saigner. Il n'y a nulle part où s'échapper le sang, il forme donc des kystes, appelés «chocolat» à cause du contenu sanglant noir coagulé..
  • Les kystes du corps jaune se produisent avec des perturbations hormonales. Après le départ du follicule, le corps jaune produit de la progestérone pendant un certain temps, ce qui est nécessaire au déroulement de la grossesse. Mais, si la conception n'a pas eu lieu, cette formation devrait se dissoudre. Parfois, cela ne se produit pas et une formation kystique se forme dans l'ovaire. Parfois, la formation devient grande et commence à saigner.
  • Les kystes atteints de maladie polykystique sont multiples. Le syndrome des ovaires polykystiques est associé au métabolisme, de sorte que les femmes souffrent d'infertilité, de fausses couches, de maladies cardiovasculaires, de diabète sucré et même de maladies mentales.

Kystes ovariens congénitaux

  • Dermoïde, formé à partir de tissu glandulaire embryonnaire, Ces formations peuvent contenir des cheveux, de la graisse, des dents, du cartilage, du tissu osseux. Les kystes dermoïdes peuvent atteindre une taille de 25 cm Bien que la dégénérescence maligne d'un kyste ne se produise que dans 1 à 2 pour cent des cas, un grand néoplasme exerce une pression sur les organes voisins, provoquant douleur et dysfonctionnement;
  • Les kystes paraovariens provenant du tissu embryonnaire sont situés près des ovaires. La raison de leur apparition est une violation de la formation intra-utérine des organes génitaux internes de la fille. Les kystes paraovariens se développent très lentement, mais peuvent atteindre des tailles énormes (jusqu'à 30 cm).

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png?fit=298%2C300&ssl=1? v = 1572898629 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png?fit=546%2C550&ssl = 1? V = 1572898629 "src =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png?resize=776%2C781 " alt = "types de kystes" width = "776" height = "781" srcset = "https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png? w = 776 & ssl = 1 776w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png?w=298&ssl=1 298w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/09/tipyi-kist.png?w=768&ssl=1 768w, https: //i0.wp. com / medcentr-diana-spb.ru / wp-content / uploads / 2017/09 / tipyi-kist.png? w = 546 & ssl = 1 546w "tailles =" (largeur maximale: 776px) 100vw, 776px "data-recalc -dims = "1" />

Diagnostic des kystes

Pour que le gynécologue puisse déterminer la présence d'un kyste chez la patiente, il l'examine tout d'abord et la dirige vers un examen échographique des organes pelviens. Si l'échographie n'a pas donné de résultats précis, les procédures suivantes sont effectuées:

Études supplémentaires menées pour diagnostiquer les complications associées à la formation d'un kyste ovarien:

  • analyse d'urine, réalisée afin de savoir si la patiente perd du sang pendant la journée (en plus des jours de menstruation);
  • ponction du fornix postérieur du vagin, il est déterminé s'il y a eu une hémorragie dans la région abdominale;
  • examen laparoscopique.

Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux?

Les kystes ovariens augmentent en taille, interférant avec le travail des organes voisins. En perturbant le fonctionnement du système reproducteur, ils provoquent souvent l'infertilité. Parfois, les kystes se transforment en cancer.

La complication la plus redoutable de ces formations est la rupture de la membrane, dans laquelle le contenu kystique s'écoule dans l'abdomen. La femme doit opérer d'urgence, en enlevant la capsule tumorale, souvent avec une partie de l'ovaire. La torsion des kystes avec une "jambe" n'est pas moins dangereuse. Il y a une violation du flux sanguin, accompagnée d'une nécrose tissulaire. Sans traitement, cette complication se termine fatalement..

Afin de ne pas mettre en danger la vie et la santé, il est nécessaire d'identifier et de traiter les kystes ovariens à temps.

À quoi ressemblent les ovaires normaux à l'échographie

Normalement, lors d'un examen échographique, les deux ovaires ont presque la même taille:

  • longueur - 30-41 mm;
  • largeur - 20-31 mm;
  • épaisseur - 14-22 mm;
  • volume - environ 12 mètres cubes.

En raison de la maturation des follicules, la surface de l'organe semble cahoteuse. Comme l'ovaire est bien alimenté en sang, il existe de nombreux vaisseaux sanguins dans ses tissus..

Habituellement, au moins 12 cellules mûrissent dans deux ovaires. Parmi eux, se distingue un follicule dominant de 10 à 22 mm de taille, à partir duquel un ovule sera libéré au milieu du cycle. Si l'ovulation est déjà passée, un corps jaune est visible à l'intérieur de l'ovaire, sécrétant les hormones nécessaires à l'implantation et au développement de l'embryon. Si la conception ne se produit pas, le corps jaune se dissout..

À quoi ressemblent les ovaires avec les kystes

L'examen échographique permet non seulement d'identifier les formations kystiques, mais également de déterminer leur type. Parfois, pour cela, vous devez faire plusieurs examens échographiques à différentes périodes du cycle menstruel:

  • Le kyste dermoïde a un contenu assez dense, il semble donc plus léger que les autres. Des parcelles de structure hétérogène se trouvent à l'intérieur. Les murs de la formation sont plutôt épais - 7-12 mm. Étant donné que le kyste se développe très lentement, avec des échographies répétées n'importe quel jour du cycle menstruel, les changements de taille et de structure ne sont pas détectés.
  • Le kyste paraovarien est situé à l'extérieur de l'ovaire inchangé. En règle générale, il s'agit d'une chambre unique. Sa taille et son apparence ne changent pas selon le jour du cycle menstruel.
  • Le kyste endométrioïde a une forme lisse et claire. Épaisseur de paroi 2-9 mm. À l'intérieur se trouvent des structures qui ont une densité élevée et ressemblent à un nid d'abeille. Par conséquent, sur l'écran, le kyste ressemble à une formation sombre, séparée par des zones claires. Les œufs dans un tel organe ne mûrissent pas, mais l'autre ovaire sain fonctionne normalement. Avant les jours critiques, la taille du kyste augmente. En parallèle, il peut y avoir une augmentation de l'utérus.
  • Le kyste folliculaire ovarien a des parois minces et une couleur même foncée. C'est fréquent - ces néoplasmes représentent jusqu'à 20% des cas de tumeurs ovariennes. Dans la plupart des cas, sa taille diminue progressivement, ce qui peut être vu à l'échographie répétée. Parfois, les kystes folliculaires ne se résorbent pas, apparaissant même chez les femmes dont la fonction menstruelle est depuis longtemps éteinte.
  • Le kyste du corps jaune a une apparence similaire au kyste folliculaire. Pour les différencier, une échographie doppler est réalisée. À l'examen, un cercle lumineux est vu autour de la formation kystique, que les médecins appellent un «anneau de feu». Il n'y a pas de flux sanguin à l'intérieur de la formation kystique elle-même.

Que faire si un kyste se trouve dans l'ovaire

La détection d'un kyste ovarien lors d'une échographie n'est pas un motif de panique. Les petites formations peuvent souvent être guéries en prescrivant des médicaments hormonaux et des vitamines des groupes A, B, C. K. Sous l'influence de médicaments, la taille du néoplasme diminue en plusieurs cycles menstruels.

Il vaut mieux ne pas toucher aux petits kystes congénitaux non dérangeants et non croissants. Il vous suffit de consulter un médecin et de faire une échographie pour contrôler le néoplasme. Pour exclure la dégénérescence maligne, il est nécessaire de donner périodiquement du sang pour les marqueurs tumoraux.

Lors de la planification d'une grossesse, il est préférable de se débarrasser d'un kyste. il peut commencer à se développer ou à éclater à un moment où la chirurgie est dangereuse. Après une opération correctement effectuée, les kystes ne se reproduisent pas. Mais les femmes sujettes à l'apparition de telles formations doivent être observées par un gynécologue.

Caractéristiques du traitement des kystes ovariens

Les facteurs suivants affectent la méthode de traitement choisie par le médecin: l'âge de la femme, les paramètres du kyste ovarien, l'état de santé général du patient et les maladies concomitantes. Le traitement d'un kyste peut être initialement hormonal, puis laparoscopique.

Les kystes fonctionnels sont traités par hormonothérapie, et si la méthode échoue, le patient est envoyé pour une intervention chirurgicale, qui peut être réalisée à la fois par voie laparoscopique et laparotomique. Si la présence d'un kyste est dangereuse pour la vie et la santé, la femme est opérée d'urgence.

Les kystes dermoïdes, paraovariens et endométrioïdes en croissance sont éliminés par voie laparoscopique par de petites incisions dans la paroi abdominale antérieure. Les méthodes modernes vous permettent d'éliminer les kystes tout en préservant l'ovaire, ce qui est important pour les femmes qui envisagent d'avoir des enfants à l'avenir.

Après la chirurgie, le gynécologue prescrit un traitement pour restaurer le bon fonctionnement du système reproducteur de la femme. En plus des médicaments, l'hirudothérapie (intravaginale), la prise de médicaments homéopathiques sont souvent prescrits. Si le patient est en surpoids, un nutritionniste et un endocrinologue sont impliqués dans le processus de traitement..

Dans le cas où le patient planifie la naissance d'enfants, l'opération de retrait du kyste ne peut en aucun cas affecter la probabilité de conception. Dans les cas extrêmes, les opérations sont effectuées même pendant la grossesse. Parfois, cela n'affecte pas le développement du fœtus, mais, dans de rares cas, il est nécessaire d'interrompre la grossesse, car la menace pour la vie et la santé de la mère est extrêmement élevée..

Où diagnostiquer et guérir les kystes ovariens à Saint-Pétersbourg

Vous pouvez rechercher des kystes et les guérir à la clinique Diana à Saint-Pétersbourg. Avec nous, vous pouvez subir une échographie experte des ovaires et autres organes pelviens sur un nouvel appareil pour seulement 1000 roubles.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée

Kyste ovarien: symptômes et traitement

Un kyste ovarien est un néoplasme creux à paroi mince ressemblant à une vessie, avec un contenu liquide localisé à l'intérieur de l'ovaire, ce qui lui permet d'augmenter considérablement sa taille. La bulle peut atteindre une taille de 15 à 20 centimètres. Un ou les deux ovaires sont touchés.

Types de kystes ovariens

Il existe plusieurs types de néoplasmes kystiques:

  • Kyste folliculaire - provient d'un follicule non rompu, se compose de tissu ovarien.
  • Un kyste endométrioïde est un néoplasme localisé à la surface de l'ovaire. Se compose de sang menstruel contenu dans un film de particules endométriales.
  • Kyste ovarien dermoïde - un morceau de cellules de l'épiderme, des follicules pileux, des cheveux, des glandes sébacées.
  • Kyste ovarien paraovarien - néoplasme de l'appendice supra-ovarien.
  • Kyste mucineux - une vessie remplie de mucine (mucus gris liquide).
  • Kyste du corps jaune de l'ovaire - apparaît en raison de l'expansion du corps jaune, il y est localisé.
  • Kyste hémorragique - accompagné d'une rupture des vaisseaux sanguins et d'une hémorragie abondante avec une douleur intense.
  • Kyste dysontogénétique - se développe dans les ovaires sous-développés pendant la puberté.
  • Le kyste tumoral est une affection précancéreuse.

Causes du kyste ovarien

Un kyste ovarien se développe si l'ovule est trop mûr pendant l'ovulation, mais n'est pas rejeté par l'ovaire pour une libération ultérieure. Dans l'état pathologique, la rupture du follicule dans lequel il se trouve ne se produit pas. Il se remplit de contenu liquide et reste en place. Souvent, ces follicules disparaissent d'eux-mêmes pendant la menstruation et ne causent que rarement un inconfort grave..

Les causes de l'anomalie dans la libération de l'œuf sont inconnues de la médecine moderne. La plupart des médecins ont tendance à considérer les perturbations hormonales, l'inflammation et l'apoptose cellulaire comme des facteurs prédisposants..

L'apparition des kystes dépend du cycle menstruel, mais dans de rares cas, cela est possible après la ménopause. La formation de kystes ne dépend pas de la santé et de l'état des autres organes, mais peut être déclenchée par des médicaments pour stimuler l'activité des ovaires. En règle générale, il s'agit d'un kyste ovarien fonctionnel qui disparaît quelques mois après la fin du traitement.

La formation dermoïde est une exception. Il apparaît en raison d'une violation de l'ordre d'accrétion tissulaire pendant la période prénatale. Il ne dépend pas des changements hormonaux dans le corps de la femme et ne les provoque pas par sa présence..

Symptômes du kyste ovarien

Dans la plupart des cas, le début est asymptomatique. Le kyste est détecté lors des diagnostics préventifs de routine.

  • Si la taille du néoplasme est extrêmement importante, les patients se plaignent de douleurs dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifient pendant et après les rapports sexuels, ainsi qu'après un effort physique intense. Si un seul ovaire est affecté par le kyste, une douleur et une compression sont ressenties de la part de l'organe affecté.

De même, l'état d'une femme atteinte d'une maladie polykystique - une maladie dans laquelle plusieurs kystes se développent en même temps. La torsion du kyste ovarien provoque une douleur extrêmement intense irradiant vers le rectum.

  • Le deuxième symptôme est la miction fréquente, qui s'accompagne de douleur. Cela est dû à la pression du kyste qui grossit sur la vessie. On note souvent la constipation et la fausse envie de déféquer, provoquées par la pression du néoplasme sur les intestins.
  • Un autre signe clair est une violation du cycle ou l'absence de menstruation. S'ils le sont, ils s'accompagnent d'une douleur intense et l'écoulement de sang à ce moment-là est très abondant..
  • Les perturbations hormonales provoquent l'hirsutisme - croissance des poils masculins sur le corps féminin. Les cheveux apparaissent sur la poitrine, le visage, il y a une augmentation de la croissance des cheveux sur les jambes. Cela est dû à la production intense d'hormones sexuelles mâles. En même temps, la voix peut devenir plus grossière et le clitoris agrandi..
  • Un gros kyste ovarien provoque une croissance abdominale. Si le kyste est situé uniquement sur un ovaire, il existe une asymétrie de l'abdomen - il est plus grand du côté de l'organe affecté. La croissance de la circonférence abdominale est également associée à l'ascite - l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale.
  • Certaines femmes ont des varices. Il se manifeste par la compression des faisceaux veineux.

Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux?

Tout kyste est dangereux avec une forte probabilité de torsions et de ruptures. La jambe du kyste est tordue (ce qui a donné le nom au phénomène), à ​​cause de laquelle le sang et l'ovaire cessent de couler. La mort cellulaire commence, ce qui entraîne la nécessité d'enlever d'urgence à la fois le kyste lui-même et l'appendice.

Lors de la rupture de la membrane du kyste, son contenu liquide est versé dans la cavité abdominale, ce qui provoque une inflammation et une suppuration. La mort est possible sans assistance médicale.

Les kystes endométrioïdes et dermoïdes peuvent atteindre des tailles impressionnantes, dilater l'abdomen et exercer une pression sur les organes adjacents. Le degré de danger de courir des kystes de ce type est déterminé individuellement par ultrasons. S'ils sont petits, le médecin peut choisir une tactique attentiste sans recourir à la chirurgie. Une exception est la menace de l'oncologie.

Un kyste de type dermoïde ou endométrioïde peut se transformer en tumeur cancéreuse. À risque - patientes ménopausées, mais la malignité survient chez les jeunes femmes.

Est-il possible de tomber enceinte avec un kyste ovarien

Il y a une chance de conception avec un kyste, mais il est extrêmement petit. Cela est particulièrement vrai dans les cas de kystes polykystiques et endométrioïdes. Leur présence conduit à une infertilité temporaire et parfois complète. Un traitement hormonal à long terme pendant une période de 3-4 mois donne un effet différent chez différents patients. Parfois, cela ne fonctionne pas du tout et les kystes doivent être enlevés, affectant les ovaires eux-mêmes. Ensuite, la femme perd la capacité de concevoir..

Kyste ovarien pendant la grossesse

Si un kyste s'est formé dans les premiers stades de la gestation, la femme est placée sous surveillance médicale spéciale. Elle devrait consulter le gynécologue plus souvent que d'habitude pour des contrôles de suivi. La direction de la conservation n'est pas exclue. Cependant, le plus souvent, les actions des médecins sont réduites à une observation attentive - le traitement aux hormones pendant la grossesse est contre-indiqué et une opération ne peut être effectuée que dans des cas extrêmes. La nécessité de retirer un kyste ovarien est décidée sur une base individuelle.

Dans une situation où la survenue d'un kyste ovarien est survenue au cours du deuxième trimestre, cela ne présente pas de danger pour le fœtus et la mère. Sa formation se produit sous l'influence de la transformation du corps jaune en acide lutéique. La raison peut également être la progestérone, qui est activement synthétisée par le corps pendant la grossesse. En règle générale, un tel kyste disparaît rapidement de lui-même après la stabilisation du fond hormonal..

Diagnostic de kyste ovarien

Le diagnostic de cette pathologie est effectué de plusieurs manières. Le patient est référé:

  • Hémogramme complet pour détecter l'inflammation et l'anémie (surtout si le kyste se rompt);
  • Échographie de la cavité abdominale pour visualiser le néoplasme;
  • Laparoscopie diagnostique pour prélever un échantillon pour analyse histologique;
  • Ponction du kyste - prélèvement d'un échantillon de liquide pour une analyse détaillée.

La laparoscopie d'un kyste ovarien nécessite l'hospitalisation d'une femme pendant plusieurs jours. Pendant l'opération, un laparoscope, un tube miniature avec une source lumineuse et une caméra, est inséré dans la ponction. Les instruments chirurgicaux sont insérés dans la deuxième ponction, qui est utilisée pour la manipulation. Pendant la laparoscopie, le médecin peut évaluer visuellement la taille et l'état du kyste et faire une biopsie.

La ponction du kyste ovarien est réalisée sous contrôle échographique. La paroi abdominale est perforée avec une aiguille, dont la pointe est insérée directement dans le kyste pour recueillir le liquide.

Traitement du kyste ovarien

Il existe plusieurs options pour éliminer cette pathologie. Le traitement d'un kyste ovarien dépend du stade et du type de la maladie. L'opération se fait uniquement s'il y a des complications ou des soupçons d'oncologie.

Dans la plupart des cas, le kyste est opéré par voie laparoscopique. Les incisions sont extrêmement rares en raison de la petite échelle de l'intervention. Après l'opération, la femme est sous surveillance hospitalière pendant plusieurs jours, puis renvoyée pour une rééducation à domicile.

L'opération sur un kyste ovarien (laparoscopie) est réalisée par plusieurs méthodes, qui dépendent également du type de pathologie et du stade de son développement. Il existe quatre types de chirurgie:

  • Cystectomie - élimination du kyste uniquement avec peu ou pas d'implication des tissus environnants;
  • Excision en forme de coin - ablation du kyste ovarien et de sa partie;
  • Ovariectomie - ablation de l'ovaire affecté avec le kyste;
  • Annexectomie - ablation complète des appendices.

Un traitement conservateur est pratiqué dans la très grande majorité des cas. La thérapie est choisie individuellement pour chaque femme, mais dans tous les cas, elle est basée sur des médicaments hormonaux. Pour normaliser le cycle menstruel, des contraceptifs oraux monophasés et biphasés sont utilisés: Janine, Diane, Anteovin, Marvelon et similaires.

La liste des médicaments hormonaux comprend également des médicaments contenant de la dydrogestérone. Son action est similaire à celle de la progestérone. Il normalise l'activité des ovaires et empêche le développement ultérieur du kyste.

Dans le traitement des kystes, provoqués par des adhérences après annexite, les fibrinolytiques avec des antibiotiques jouent un rôle important. Ils sont administrés par injection paracervicale. Des médicaments antibactériens sont administrés pour éliminer l'infection associée.

Pour soulager la douleur due à un kyste ovarien, des analgésiques non stéroïdiens sont nécessaires: ibuprofène, spazmalgon. Dans certains cas, No-shpa est affiché.

Le cours du traitement est souvent complété par des sédatifs: Novopassit, Notta, etc. Cela aide à normaliser l'équilibre hormonal, qui est directement influencé par le fond émotionnel. Prenez des sédatifs pendant trois mois.

Sans faute, le traitement est complété par les vitamines E, A, K du groupe B. Vous devez également ajuster le régime et le régime alimentaire pour éliminer l'excès de poids. La base du régime devrait être des légumes et des fruits, des plats cuits à la vapeur et bouillis ou cuits au four, des aliments à teneur réduite en calories. Vous devez abandonner les aliments frits, gras, épicés et riches en glucides. Afin de réduire le poids corporel et de renforcer l'immunité, une éducation physique et se débarrasser des mauvaises habitudes sont prescrits.

Physiothérapie du kyste ovarien

La physiothérapie est conçue pour améliorer l'effet des médicaments. Avec un kyste, l'électrophorèse et la phonophorèse sont montrées. Ces techniques sont basées sur la pénétration de courant électrique continu et alternatif dans les tissus. Dans le même temps, les médicaments agissent fortement exclusivement sur la zone touchée..

Parfois, une thérapie CMT et des bains de radon sont prescrits. Leur efficacité dans le traitement des kystes a été prouvée, mais le principe d'action n'est pas entièrement compris..

Pronostic après traitement des kystes ovariens

Même après un traitement réussi au cours de la période fertile d'une femme, il existe un risque de récidive du kyste. La plupart des patients doivent encore prendre des hormones régulièrement.

Après l'opération du kyste endométrioïde, il n'y a aucune possibilité de son retour. Si cela se produit, l'opération a échoué et tous les tissus n'ont pas été retirés. Après l'ablation médicale ou chirurgicale du kyste, une grossesse et une portance réussie du fœtus avec un accouchement réussi sont possibles.

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement!