Principal
La prévention

Pronostic de tumeur thyroïdienne folliculaire

Dans cet article, vous apprendrez:

Une condition telle qu'une tumeur de la glande thyroïde indique qu'elle est dans un état critique. Bien que ce processus puisse être à la fois bénin et malin, un traitement est nécessaire dans tous les cas. À propos des symptômes, du traitement et d'autres nuances plus loin.

Symptômes courants

Au stade initial, les patients peuvent ne remarquer aucune manifestation d'une tumeur thyroïdienne. Le développement de la maladie présentée au fil du temps provoque un renflement ou un gonflement évident du cou dans la pomme d'Adam - de chaque côté. À mesure qu'il augmente, il appuiera sur la trachée, les nerfs et les vaisseaux sanguins situés à proximité.

Visuellement, le goitre diffus peut être identifié par une augmentation uniforme. En parlant de variété nodale, il convient de noter que dans l'écrasante majorité des cas, elle est beaucoup plus élargie d'un côté du larynx. L'exposition à des organes situés près de la gorge peut se manifester par les symptômes suivants pour les tumeurs thyroïdiennes bénignes et malignes:

  • difficulté à respirer
  • un changement de voix se développant rapidement, qui s'accompagne d'un enrouement sévère;
  • attaques d'étouffement, qui apparaissent la nuit et commencent soudainement;
  • toux violente;
  • difficultés à avaler de la nourriture, se manifestant à la hausse;
  • attaques de vertiges, lourdeur palpable et constante dans les tempes, la tête.

Chez l'homme, s'il y a un rapport d'iode insuffisant avec une tumeur de la glande thyroïde, un affaiblissement du désir sexuel est noté jusqu'à une impuissance persistante. Pour les femmes, les processus caractéristiques peuvent être la déstabilisation du cycle menstruel. Dans ce cas, une tumeur de la glande thyroïde, à la fois bénigne et maligne, peut provoquer une infertilité et des fausses couches..

Tumeur bénigne de la thyroïde

L'adénome, comme le goitre, est une tumeur bénigne de la glande thyroïde. Il se forme en raison de l'augmentation de la sécrétion de l'hormone thyréostimuline. Cela est également possible en raison de processus négatifs dans le travail du système nerveux autonome. Les principales manifestations initiales d'une tumeur bénigne sont:

  • changement de poids vers le bas;
  • incapacité à tolérer des températures élevées;
  • haut degré d'irritabilité;
  • augmentation de la transpiration;
  • tachycardie, ou palpitations cardiaques, qui se manifeste non seulement dans le cadre de l'activité, mais également au repos;
  • fatigue élevée quelle que soit la charge physique.

À l'avenir, avec le développement d'une tumeur bénigne, l'activité du tractus gastro-intestinal est perturbée, des changements de pression se forment. Dans certaines situations, les experts signalent une augmentation minime mais soutenue de la température corporelle..

Une tumeur thyroïdienne peut être détectée par échographie et examen cytologique. Une biopsie (ponction) est réalisée, dont le but est d'obtenir du matériel biologique. C'est lui qui, dans 80% des cas, permet de différencier une tumeur thyroïdienne bénigne d'un processus oncologique. Dans certaines situations, un test sanguin pour le rapport des hormones peut être une méthode de diagnostic.

Tumeur maligne de la glande thyroïde

Le cancer est mis en évidence par une tumeur maligne de la glande thyroïde. Le premier signe du début de ce processus est la formation d'une formation nodulaire, ainsi qu'un changement de la taille des ganglions lymphatiques de la colonne cervicale. La preuve ultérieure d'une tumeur de la glande thyroïde dans ce cas devrait être considérée comme des sensations douloureuses près de la pomme d'Adam et un changement de voix.

Habituellement, une tumeur maligne de la glande thyroïde est diagnostiquée chez les personnes ayant une fonction thyroïdienne normale. Les formations nodulaires doivent être considérées comme une préoccupation particulière lorsqu'elles sont trouvées chez des personnes de moins de 20 ans. À cet âge, la présence de tumeurs bénignes est moins probable. À cet égard, la probabilité qu'ils soient malins est beaucoup plus élevée.

À des fins préventives, il est recommandé:

  • éviter un apport en iode insuffisant;
  • utilisez quotidiennement du sel iodé ou des algues;
  • éviter les radiographies fréquentes des zones principales, à savoir la tête et le cou.

La base de la prévention des tumeurs est une thérapie rapide des maladies, ainsi que des examens endocrinologiques systématiques, tous les 4 à 8 mois. Cela est particulièrement vrai pour les personnes à risque. Nous parlons de tumeurs bénignes et malignes précédemment diagnostiquées de la glande thyroïde, irradiation périodique.

Traitement

Lorsqu'une tumeur est diagnostiquée dans la région de la glande thyroïde, le traitement doit être orienté vers la lutte contre le néoplasme détecté. Les spécialistes prescrivent des médicaments antimitotiques et antimétaboliques. La thérapie est réalisée avec un large spectre d'action: de l'antibactérien à l'élimination des toxines.

La prise de complexes vitaminiques doit être considérée comme une condition préalable au traitement d'une tumeur thyroïdienne. Ce dernier régulera le degré d'activité fonctionnel de l'hypophyse et de la glande thyroïde elle-même.

Les méthodes thérapeutiques pour une tumeur maligne de la glande thyroïde comprennent: l'exposition chirurgicale, la thérapie à l'iode radioactif, l'utilisation d'hormones, une radiothérapie spéciale et une chimiothérapie. Dans la très grande majorité des cas, 2 méthodes ou plus sont utilisées, ce qui permet de restaurer avec succès la santé des patients atteints d'oncologie.

Une ablation fragmentaire ou absolue de l'organe est effectuée. Où:

  • les ganglions lymphatiques et les tissus attachés sont réséqués;
  • dans les mêmes situations où le néoplasme n'est localisé que dans une partie de la glande thyroïde, les deux lobes sont soumis à une élimination totale. Cela est dû au fait que dans 80% des cas, à travers les voies lymphatiques à l'intérieur des organes, la tumeur se propage à la partie autrefois saine.

Après résection d'une tumeur maligne, une restauration obligatoire est montrée en raison des hormones thyroïdiennes. Ils permettent de supprimer la production de TSH et le degré d'activité de ces cellules qui n'ont pas pu être éliminées ou détectées.

Après l'application d'iode radioactif, une personne subit un examen obligatoire des tissus. Si seul le tissu thyroïdien résiduel est diagnostiqué, il n'est pas nécessaire de répéter le cours. Sinon, dans un délai d'un mois, il faut passer par un autre cycle, plus long.

Il convient de noter que les processus oncologiques dans les tissus thyroïdiens, traités à l'iode radioactif, provoquent dans certains cas le développement de métastases insulaires. Dans cette situation, la posologie du principe actif doit être augmentée..

Ainsi, la classification des tumeurs thyroïdiennes est diversifiée. La préservation de sa santé doit être traitée avec une attention particulière pour les représentants de tous les sexes et de tous âges. À tout le moins, vous devez consulter un endocrinologue et mener une vie saine, en mangeant de manière rationnelle et en n'oubliant pas l'activité physique. Cela aidera à éviter la formation de tumeurs bénignes et malignes..

Tumeur thyroïdienne: classification, diagnostic et traitement

Une tumeur thyroïdienne maligne survient lorsque les cellules épithéliales C commencent à se diviser de manière incontrôlable. L'éducation est nodale. L'organe peut également obtenir des métastases d'autres organes infectés..

Variétés de tumeurs thyroïdiennes

La classification repose sur deux principes: en fonction de la forme histologique et de la nature de la tumeur.

La structure histologique d'une tumeur thyroïdienne peut être la suivante:

  • forme anaplasique - survient moins souvent, dans 2-3% de tous les cas;
  • lymphomes - surviennent avec le même pourcentage;
  • forme médullaire - survient dans 5% de tous les cas;
  • forme folliculaire - s'applique à 15-20% de tous les cas;
  • la forme papillaire est la plus courante, 60 à 70% des cas tombent sur sa part;
  • formes mixtes - diagnostiquées dans 5 à 10% de tous les cas.

En fonction de la structure structurelle de la tumeur et de son effet sur le corps, il peut être:

  1. non épithélial;
  2. épithélial bénin;
  3. épithélial malin.

Présentation des tumeurs bénignes de la thyroïde

La différence entre les lésions bénignes est que lorsqu'elles augmentent de taille, elles pressent les tissus environnants, mais ne les pénètrent pas.

Une tumeur bénigne de la glande thyroïde peut être de deux types.

  1. Kystes. Peut apparaître dans n'importe quelle partie de la glande thyroïde. Représente les joints dans lesquels le liquide s'accumule.
  2. Adénomes. Extérieurement, ils se présentent sous la forme de nœuds, dans leur structure, ils sont denses, solides, peuvent être combinés avec un goitre. Les adénomes se forment à partir de l'épithélium folliculaire.

Que sont les tumeurs malignes

Une tumeur maligne est formée à partir de cellules de tissu épithélial. Attribue 4 formes: tumeur folliculaire de la glande thyroïde, anaplasique, médullaire, papillaire.

La forme papillaire de la tumeur est diagnostiquée plus souvent. Il se développe lentement, a un effet négatif sur un lobe de l'organe, progressivement les ganglions lymphatiques cervicaux sont impliqués dans le processus. Cette forme est traitable dans les premiers stades, c'est pourquoi le taux de mortalité est faible..

La tumeur folliculaire thyroïdienne vient en deuxième position en termes de distribution. Le plus souvent, la glande thyroïde fonctionne mal lorsque le corps subit une carence chronique en iode. La maladie est typique des habitants des pays dans lesquels il existe peu de produits contenant cette substance..

Formes rares de cancer

Le néoplasme le plus rare est la tumeur anaplasique. Il se développe à un rythme rapide, affecte agressivement le corps. Il n'est souvent pas possible d'arrêter la maladie, car les métastases commencent à se propager dans tout le corps à un stade précoce. Tout d'abord, ils pénètrent dans les ganglions lymphatiques les plus proches, puis dans d'autres systèmes.

La tumeur médullaire est formée à partir de cellules de l'épithélium glandulaire. Les premiers signes de l'apparition d'une pathologie sont une augmentation du taux d'antigène carcinoembryotique et de calcium. Cela est dû au fait que cette partie de l'épithélium est affectée, ce qui est responsable de la production d'une hormone qui contrôle le niveau de calcium dans le sang..

Au fil du temps, la tumeur commence à propager des métastases, elles pénètrent dans les ganglions lymphatiques, le foie et les poumons, puis vers d'autres organes éloignés. La maladie peut ne pas se faire sentir pendant longtemps, le traitement commence donc trop tard.

La forme folliculaire, contrairement au néoplasme médullaire, n'affecte pas les ganglions lymphatiques, mais libère des métastases dans un grand nombre d'organes. Le «coup» principal tombe sur les poumons et les os.

Causes de la formation de tumeurs

La formation d'une tumeur de la glande thyroïde se produit en raison de perturbations hormonales. Le cancer de la glande s'accompagne nécessairement d'une augmentation du niveau de l'hormone thyrotropine, qui forme la glande pituitaire. Cette substance est nécessaire pour maintenir l'activité hormonale de la glande thyroïde. Dès que la TSH commence à être libérée de manière incontrôlable dans le sang, les cellules et les tissus de la glande thyroïde subissent des modifications..

Une autre raison de la formation d'une tumeur est l'exposition aux rayonnements ionisants. Ce facteur peut affecter négativement tout organe interne..

Les principaux symptômes

La maladie débute de manière asymptomatique. Il n'est possible de détecter une tumeur à un stade précoce que par accident lors d'un examen de routine ou d'un diagnostic d'une autre maladie. Une personne commence à se sentir mal lorsque des métastases ont déjà pénétré dans les organes internes ou les os. Cas uniques de métastases dans le cerveau ou les glandes surrénales.

Une tumeur maligne de la glande thyroïde présente les signes cliniques suivants:

  • nœuds uniques dans la glande thyroïde;
  • une augmentation de la taille de l'organe;
  • haute densité d'éducation;
  • inconfort dans la gorge;
  • sensation d'un corps étranger pressant.

À mesure que la tumeur se développe, une personne présente les symptômes suivants:

  • inconfort en avalant;
  • douleur dans le cou et les oreilles;
  • dyspnée;
  • voix rauque;
  • une toux chronique;
  • congestion nasale.

En raison de perturbations hormonales et métaboliques, la tendance aux fractures osseuses augmente et un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal peut survenir, qui se manifeste par une diarrhée. Tant que la tumeur n'a pas atteint une taille importante, la glande thyroïde continue de remplir ses fonctions. Ce n'est que dans les derniers stades que la production d'hormones cesse d'être contrôlée..

Méthodes de diagnostic

En plus de l'analyse des plaintes et de l'examen visuel du patient, des études cliniques sont nécessaires. Pour faire un diagnostic, les opérations suivantes sont effectuées:

Le patient doit consulter non seulement l'oncologue, mais également l'oto-rhino-laryngologiste.

Les premiers signes du cancer de la thyroïde sont similaires à ceux du SRAS. Si une personne prend soin de sa santé et, en cas de malaise, se rend immédiatement chez un médecin, une maladie aussi grave que le cancer peut être détectée à un stade précoce..

Traitement

En fonction de la classification du cancer, le degré de développement, le traitement médicamenteux ou chirurgical est choisi. Il est recommandé d'enlever le kyste et l'adénome avec une méthode opératoire. Ce besoin est associé au risque de dégénérescence d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne.

Situations signalant une chirurgie de l'adénome:

  • grande taille de la tumeur;
  • pression de formation sur les tissus des organes voisins;
  • absence de résultat après un traitement médicamenteux;
  • accompagnement de la maladie avec thyrotoxicose;
  • tumeur oxyphile ou folliculaire.

Traitement thérapeutique

Si le carcinome a été détecté à un stade précoce ou si la chirurgie est contre-indiquée pour diverses raisons, un traitement médicamenteux est effectué. Selon le stade, la taille et le type de tumeur, l'efficacité du traitement peut atteindre 80%.

Tout d'abord, de fortes doses de médicaments hormonaux sont prescrites, dont la tâche est d'arrêter la production d'hormone stimulant la thyroïde. Pour cela, la thyroxine est utilisée.

Le traitement peut nuire à la santé si le patient a des problèmes cardiaques ou de l'ostéoporose.

La pharmacothérapie ne débarrasse pas complètement le corps des cellules malignes. La tâche des médecins est d'empêcher la tumeur de se développer et de propager des métastases. Une hormonothérapie à vie est prescrite.

Traitement à base de plantes

Selon les recommandations d'un endocrinologue, le traitement médicamenteux peut être complété par une phytothérapie. Certaines plantes ont un fort effet cicatrisant et contribueront à une dynamique positive..

Les herbes suivantes contribuent à la production des hormones nécessaires:

Destruction d'éthanol

La méthode est utilisée uniquement pour le traitement de l'adénome folliculaire. La destruction de l'éthanol n'est efficace que pour les petites tumeurs.

Il s'agit d'une thérapie hautement spécialisée, utilisée lorsqu'il est impossible d'effectuer une opération. L'essentiel est l'introduction de la norme dans les tissus affectés. La quantité de substance injectée autorisée est de 1 à 8 ml.

Le traitement est effectué dans un cours. Après un certain nombre de procédures, l'adénome est détruit.

Iode radioactif

La méthode est sans danger pour le patient, elle est utilisée pour traiter les tumeurs malignes non seulement dans la glande thyroïde. Il est conseillé d'utiliser en présence d'adénome toxique.

La glande thyroïde absorbe complètement le radio-isotope contenu dans la substance. Par conséquent, le médicament n'a pas d'effet destructeur sur les tissus d'autres organes. À titre exceptionnel, les radio-isotopes peuvent être déposés dans les intestins et les reins..

À la suite du traitement, la tumeur devient plus petite. Parmi les avantages, par rapport à l'opération, on peut distinguer les suivants: le cœur, les vaisseaux sanguins ne souffrent pas, il n'y a pas de saignement.

Intervention opératoire

L'opération ne se fait pas spontanément, elle est précédée d'une préparation spéciale.

Avant l'opération, vous devez:

  • rétablir l'équilibre hormonal avec des médicaments;
  • renforcer le système cardiovasculaire;
  • normaliser la pression artérielle;
  • éliminer d'autres maladies possibles.

La phase préparatoire s'accompagne d'un suivi constant des analyses.

Sur la base du tableau clinique, le médecin peut choisir la voie d'intervention chirurgicale suivante:

  • ablation d'une partie du lobe affecté de la glande thyroïde;
  • ablation d'une partie entière du lobe affecté de la glande thyroïde;
  • retrait du lobe affecté avec un isthme;
  • élimination de parties de certaines tailles des deux lobes;
  • élimination de 85% de l'organe;
  • ablation de l'organe entier.

Ensuite, à l'aide d'instruments de laboratoire, une analyse histologique du tissu de la tumeur enlevée est effectuée. Le traitement ultérieur du patient dépend de la typologie de l'éducation. En cas de confirmation de la nature maligne du problème, l'ablation complète de l'organe est indiquée.

Néoplasmes thyroïdiens

Les nodules thyroïdiens et les kystes sont des néoplasmes ronds qui se développent à partir des tissus de la glande thyroïde, remplis de contenu liquide. Les phoques se forment lorsqu'il y a une quantité insuffisante d'iode dans le corps, qui est absorbé par la glande lorsque les hormones se combinent et se reconstitue en mangeant et en buvant.

Les raisons de la formation de nodules thyroïdiens sont des perturbations hormonales dans le corps, des stress de nature différente, des infections chroniques et des inflammations, des blessures au cou, une alimentation malsaine. Un kyste thyroïdien est un néoplasme qui a une sorte de capsule contenant un liquide spécifique, il se compose d'hormones reproduites par les cellules de l'organe et s'appelle un colloïde.

Caractéristiques des formations de la glande thyroïde

La toute première étape du diagnostic des ganglions et des néoplasmes kystiques de la glande thyroïde est une étude échographique - l'utilisation d'un appareil à ultrasons. Lors de la détermination d'un seul nœud de la glande thyroïde, la prochaine étape du diagnostic sera une biopsie à l'aiguille fine. Pour déterminer le fonctionnement de la glande thyroïde et du système endocrinien, le patient subit des tests de laboratoire, qui consistent à déterminer le niveau d'hormones: thyroxine, tyrosine et hormone thyréostimulante.

Les néoplasmes kystiques de la glande thyroïde d'un diamètre inférieur à un centimètre se prêtent à une observation dynamique et sont éliminés avec une croissance accrue de leur taille. Le traitement thérapeutique des kystes commence par leur vidange à l'aide d'une ponction. Un kyste de nature bénigne de la glande thyroïde qui ne contient pas de processus inflammatoires en cas de récidive se prête à des ponctions répétées. Pour éliminer un kyste thyroïdien bénin, les indications seront sa taille accrue, son impact sur les organes du cou, des rechutes rapides d'accumulation de liquide après la vidange de la ponction. Dans des cas plus courants, lorsqu'un kyste thyroïdien est détecté, une hémistrumectomie (hémithyroïdectomie) est prescrite - excision du seul lobe de la glande thyroïde. Si une nature bénigne des nœuds dans deux lobes de la glande est détectée, une strumectomie subtotale des deux côtés est effectuée.

Stades de développement des kystes et des nœuds thyroïdiens

Les étapes de la formation des nodules thyroïdiens diffèrent les unes des autres. Ils diffèrent par le cours et le stade de développement, qui sont déterminés en se référant au degré de leur échogénicité lors de l'échographie:

  • nœud homogène isoéchogène - caractérisé par une densité similaire au tissu entourant l'organe, mais les bords sont caractérisés par une circulation sanguine accrue et une prolifération du réseau de vaisseaux sanguins;
  • le stade d'échogénicité est caractérisé par une circulation sanguine accrue et une augmentation du réseau vasculaire autour du nœud;
  • nœud hétérogène isoéchogène - avec cette formation, un certain nombre de modifications tissulaires se trouvent au milieu de la capsule ganglionnaire. De tels changements sont à la fois uniques et insignifiants et peuvent contenir des zones de dégénérescence kystique, au milieu du nœud un petit kyste avec un certain niveau de contenu liquide est détecté, cela peut être avec de petits changements tissulaires ou avec des changements tissulaires plutôt évidents, c'est-à-dire avec des zones de dégénérescence kystique... Des nœuds hétérogènes isochoïques se forment au cours de la mort des cellules thyroïdiennes et des follicules;
  • un nœud non échogène (hypoéchogène) ne peut être détecté que si les tissus sains de la glande dans une telle partie des organes sont complètement déformés, et au milieu du kyste compacté formé, il y a un grand nombre de cellules mortes et de matière liquide. Ce n'est que dans ce cas qu'il est possible d'identifier un kyste thyroïdien standard;
  • nœud hypoanéchogène ou anéchogène: se manifestant par la destruction des tissus du nœud, la libération de liquide dans la cavité et les cellules déformées, cela provoque la formation d'un kyste thyroïdien;
  • le processus de résorption de la substance dans le kyste;
  • stade de cicatrisation du kyste par la glande.

La formation d'un nœud par étapes prend un temps assez long, cette fois dépend directement du diamètre des nœuds, des processus de travail du système immunitaire, de l'état des fonctions d'équilibrage de la glande thyroïde et du corps dans son ensemble. Pour un processus de cicatrisation plus rapide, la sclérose est souvent utilisée..

Symptômes de la formation de nodules thyroïdiens

Assez souvent, les néoplasmes nodulaires de la glande thyroïde à l'origine d'une longue période de temps se développent sans symptômes visibles, sans provoquer de manifestations particulières. Les nodules sont souvent indolores et suffisamment petits pour ne pas causer d'inconfort ou de pression dans le cou. De tels nœuds sont souvent découverts par accident, lors de contrôles de routine..

Au toucher, les nœuds sont définis comme des formations lisses et denses. Par rapport aux nœuds, le tissu glandulaire normal se compose d'une consistance standard. En règle générale, lors de l'auto-examen, le patient peut rechercher des nœuds déjà clairement visibles et déformer le contour du cou, ces formations nodulaires ont déjà plus de trois centimètres de diamètre et ne sont pas traitées de manière conservatrice. Il vaut mieux ne pas autoriser un tel état..

Au cours d'une augmentation de la formation nodulaire, qui conduit à une compression dans la gorge, diverses plaintes se forment:

  • sensation d'un objet étranger et gorge sèche;
  • détérioration de la déglutition et de la respiration;
  • enrouement ou perte totale de la voix;
  • douleur dans le cou.

Les kystes élargis peuvent exercer une pression sur les vaisseaux sanguins. Avec la formation de nodules malins, une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux se produit.

Les ganglions toxiques autonomes, en raison de leur activité accrue, entraînent la formation d'une hyperthyroïdie avec les symptômes suivants: tachycardie, sensation d'augmentation de la fréquence cardiaque, marées de vagues de chaleur dans le corps, agitation, exophtalmie.

Un nœud solitaire localisé dans les tissus thyroïdiens sains est le plus suspect de malignité, contrairement à d'autres nœuds multiples, qui provoquent souvent la formation d'un goitre nodulaire diffus. Les ganglions malins sont caractérisés par une augmentation rapide de la taille, ils sont caractérisés par une consistance ferme et, principalement, s'accompagnent d'une augmentation des ganglions lymphatiques dans le cou. Mais encore, aux premiers stades, il est assez problématique de distinguer un nœud bénin d'un nœud malin en fonction de caractéristiques externes..

Diagnostic des nodules thyroïdiens

La principale méthode de diagnostic reste la visualisation à l'aide d'un appareil à ultrasons. Lors de l'utilisation des ultrasons, il est possible de déterminer la taille de la formation, l'état structurel du kyste et les tissus sains de la région. Cette étude a une précision diagnostique élevée, il est également possible d'effectuer des diagnostics différentiels avec adénome, goitre nodulaire et autres maladies..

Une biopsie de kyste est prescrite afin de connaître le type de kyste et d'exclure la présence de sa nature maligne. Pendant la biopsie, une fine aiguille est utilisée, qui est lancée dans le kyste lorsqu'elle est surveillée sur une machine à ultrasons. Cette procédure est assez simple et est réalisée sous anesthésie locale. Pour le diagnostic le plus précis, des échantillons sont prélevés sur deux ou trois zones du kyste ou sur différents kystes. Pour le contenu d'un kyste obtenu à la suite d'une biopsie, il existe plusieurs caractéristiques: une nuance jaunâtre, cramoisie ou cramoisie de la substance dans le kyste indique une évolution sans complication. La détection du contenu purulent dans un kyste est caractérisée par la présence de processus inflammatoires. Les particules prélevées sur les sujets étudiés peuvent être analysées au microscope pour identifier les cellules cancéreuses. Un kyste thyroïdien est caractérisé par une formation semblable à une tumeur de cellules glandulaires inchangées.

La scintigraphie est une autre méthode de diagnostic des ganglions kystiques de la glande thyroïde. La méthode de scintigraphie consiste à scanner la glande thyroïde après avoir pris des préparations d'iode radioactif.

La glande thyroïde, accumulant de l'iode radioactif dans les tissus, présente des formations nodulaires de nature différente:

  • les nodules chauds qui absorbent la même quantité d'iode radioactif que les tissus non nodulaires de la glande sont appelés nodules fonctionnels;
  • les nœuds chauds absorbent plus d'iode radioactif, contrairement au tissu thyroïdien environnant, ils sont appelés nœuds fonctionnant de manière autonome;
  • les nodules froids n'absorbent pas l'iode radioactif, la substance est distribuée dans les tissus sains de la glande thyroïde. Les nodules froids peuvent être un cancer de la thyroïde.

Avec des formes élargies de nœuds ou des formations kystiques de la glande thyroïde, ainsi qu'avec leur manifestation maligne, une tomodensitométrie est prescrite.

Avec des sensations de compression des organes cervicaux, une laryngoscopie est réalisée - examen des cordes vocales et du larynx, ainsi que bronchoscopie - examen de la trachée.

En outre, lors du diagnostic des pathologies de la glande thyroïde, l'imagerie par résonance magnétique est utilisée..

Lors de l'utilisation d'équipements rantgénologiques pour les nœuds et les kystes de la glande thyroïde, la pneumographie de la glande thyroïde est utilisée - pour déterminer la prolifération des tissus environnants, ainsi que l'angiographie - pour corriger la violation du réseau vasculaire, la fluoroscopie de l'œsophage avec baryum et radiographie de la trachée - pour déterminer la germination ou la pression de la tumeur.

Complications des kystes et des nœuds de la glande thyroïde

Un kyste thyroïdien est caractérisé par l'apparition d'un processus enflammé et d'un contenu purulent. Le kyste en développement peut entraîner des complications sous forme d'inflammation, la formation d'une hémorragie au milieu du kyste et la reformation du kyste en une tumeur de nature maligne.

Dans le contexte de cette inflammation, une sensation douloureuse apparaît dans la région du cœur, une augmentation de la température corporelle jusqu'à quarante degrés, une augmentation de la taille et de l'inflammation des ganglions lymphatiques, ainsi qu'une intoxication générale du corps.

Les nodules thyroïdiens et les kystes de taille élargie peuvent provoquer une sensation de compression des organes adjacents et des vaisseaux cervicaux.

Traitement des kystes et des nœuds de la glande thyroïde

Un patient présentant des formations nodulaires et kystiques se voit prescrire un certain traitement, dont le système dépend complètement de la présence d'une pathologie dans les tissus de l'organe, de sa taille et de l'âge du patient.

Si plusieurs nœuds sont détectés à la fois, dont le diamètre est inférieur à un centimètre, le patient doit être géré avec une observation dynamique, les manipulations médicales et l'utilisation de médicaments ne sont pas appliquées. Ce n'est que lorsqu'un seul petit nœud est détecté, il est possible d'observer un médecin, de consulter un endocrinologue tous les trois mois et de réaliser des tests de laboratoire.

La méthode de traitement d'un kyste est déterminée en se référant à la taille et à la dynamique des processus - les kystes de taille élargie, ainsi que les formations, qui peu de temps après la ponction sont à nouveau remplies de collodion, ne se prêtent qu'à un traitement chirurgical.

Observation de petits kystes

Les petits kystes après l'introduction d'une solution de sclérosants peuvent à l'avenir être traités avec une méthode conservatrice - un endocrinologue dans cette position peut prescrire l'utilisation de préparations d'iode et d'hormones téréoïdes. Le patient doit également subir une surveillance de la maladie tous les mois et une fois par trimestre, effectuer un examen des organes du cou sur un appareil à ultrasons. Selon de telles observations, une forte augmentation du taux d'hormones ou d'anticorps dans le sang nécessitera une action immédiate. Il sera nécessaire d'abandonner rapidement la poursuite du traitement et de l'examen du patient, dont l'action est de prévenir le développement d'une thyroïdite auto-immune. Si, lors de l'examen de la ponction, le contenu purulent de la glande thyroïde ou de sa partie est révélé, l'utilisation d'antibiotiques et de thérapie de désintoxication sera obligatoire dans le traitement. En outre, sur la base des résultats de l'examen microbiologique et bactériologique de la biopsie obtenue, une sélection minutieuse des médicaments sera nécessaire..

Chirurgie

L'ablation du kyste sera nécessaire si la formation augmente rapidement et dépasse déjà la taille d'un centimètre, ce qui entraîne une pression sur les organes du cou. Dans de telles situations, une hémistrumectomie est effectuée - ablation d'un lobe de la glande thyroïde. La fonction de la glande est généralement préservée lors de l'utilisation d'une telle opération. Si un kyste est trouvé dans les deux lobes, une stumectomie subtotale bilatérale est prescrite - excision complète de la glande.

Si la nature maligne de la formation est détectée, une strumectomie totale sera nécessaire. Pendant l'opération, la glande entière est retirée avec le tissu adipeux et les ganglions lymphatiques. L'opération est assez traumatisante, mais nécessaire pour l'élimination complète des cellules cancéreuses. La conséquence la plus fréquente d'une strumectomie est un trouble fonctionnel des cordes vocales. Après la chirurgie, le patient doit prendre des hormones thyroïdiennes. De plus, des préparations de calcium sont nécessairement prescrites, car avec une résection totale, les glandes parathyroïdes sont également retirées..

Dans tous les autres cas, l'intervention chirurgicale est une méthode qui permet au patient de ne pas ressentir tous les autres symptômes de la maladie et d'éviter les complications. Avec une nature bénigne de la maladie, une résection partielle du tissu thyroïdien est effectuée, cela ne viole pas le fond hormonal du corps du patient.

Pronostic des nodules thyroïdiens

Selon la structure histologique du néoplasme, le pronostic des nodules thyroïdiens et des kystes variera de négatif à positif. Les nœuds bénins donnent de bons indicateurs de guérison complète, contrairement aux formations kystiques, dans lesquelles une maladie récurrente et un processus pathologique se produisent souvent. Avec la formation de la nature maligne des formations, le pronostic se forme en se référant à la tumeur et à ses métastases dans tout le corps. La détection de la maladie à un stade précoce et l'ablation des tumeurs prédisent une guérison complète, mais avec un adénocarcinome avancé, la maladie est souvent mortelle. Les kystes thyroïdiens peuvent également réapparaître.

L'évolution thérapeutique des formations de gravité modérée de nature maligne, sans criblage cellulaire, est souvent menée à bien.

Prévention des nodules thyroïdiens

Pour éviter la formation de nœuds et de kystes, une utilisation quotidienne d'iode sera nécessaire dans la norme physiologique d'âge. Le menu devra inclure des vitamines et des produits contenant de l'iode; il est également utile de manger du sel iodé. En outre, une partie intégrante de la prévention de la formation de nœuds et de kystes de la glande thyroïde sera la prévention de l'insolation, l'évitement des radiations. Les procédures physiques sur le cou ont également un effet positif..

Après le traitement du kyste thyroïdien, une échographie de contrôle sera nécessaire une fois par an. Les patients avec de petites tailles de ganglions et de kystes de la glande thyroïde doivent être enregistrés et subir une observation dynamique par un endocrinologue.