Principal
Myome

Les fibromes utérins dégénèrent-ils en cancer?

Les fibromes utérins peuvent-ils se transformer en cancer? Bien que bénigne, c'est aussi une tumeur, n'est-ce pas? Il existe sûrement des facteurs de risque et des causes prédisposant à la transformation maligne.

Subtilement et souvent imperceptiblement, asymptomatique

Fibromes utérins et cancer

Bien que très rare, c'est tout à fait réel. Le myome utérin, qui se transforme en cancer, fait référence à des situations relativement rares (pas plus de 1% de tous les néoplasmes utérins bénins identifiés). Dans la plupart des cas, ce scénario défavorable se produit chez les femmes de plus de 60 ans. En postménopause profonde, les principaux types de changements suivants dans le nœud myomateux sont possibles:

  • Hyalinose (dystrophie des protéines dans les tissus) - 65%;
  • Myxomatose (dégénérescence fibreuse bénigne) - 15%;
  • Calcification (dépôt de calcium dans le nœud) - 10%;
  • Préservation de la structure musculaire lisse d'origine - 9%.

La dégénérescence maligne est une variante rare des changements structurels du myome: selon les statistiques, environ 0,7%. Et cette probabilité augmente avec l'âge - les femmes de plus de 60 ans sont 10 fois plus susceptibles que les femmes de 40 ans. Une variante typique de la malignité est la formation d'un foyer de léiomyosarcome dans le nœud myomateux.

Facteurs de risque

Il y a des raisons pour la plupart des types d'oncologie. Les facteurs de risque de transition des fibromes utérins vers le cancer comprennent:

  • Prédisposition héréditaire (présence dans la famille de parents par le sang de cas de cancer de l'utérus);
  • Déséquilibre hormonal avec des effets à long terme sur l'utérus de l'hyperestrogénie;
  • Caractéristiques de la fonction menstruelle (saignements utérins pendant la menstruation, cycle irrégulier, premières règles à 10-12 ans avec début de la ménopause à 55 ans et plus);
  • Refus de procréer avec des avortements fréquents;
  • Infertilité avec FIV infructueuse répétée;
  • Caractéristiques du comportement alimentaire (aliments riches en calories, beaucoup de sucreries et de produits de boulangerie) et d'un mode de vie sédentaire;
  • Obésité;
  • Diabète;
  • Hypertension artérielle;
  • Troubles endocriniens (thyroïde, glandes surrénales).

Tous ces facteurs créent les conditions de la formation du léiomyome utérin: ils provoquent également une dégénérescence maligne des tissus musculaires lisses du nœud myomateux.

Fibromes utérins et cancer: quels symptômes peuvent être?

La dégénérescence des fibromes utérins en cancer peut passer inaperçue. Au début, il est asymptomatique: dans le contexte d'une surveillance à long terme des ganglions myomateux, qui ne changent pas pendant des années (ne diminuent pas et n'augmentent pas), la femme s'habitue au fait que tout va bien et qu'il n'y aura pas de problèmes. J'avais l'habitude de consulter un gynécologue chaque année, mais après l'arrêt des règles, c'est bien si une fois tous les 3 ans.

Rien ne s'inquiète, alors pourquoi marcher. Déjà dix ans, comme sans dynamique. Alors j'ai oublié ce myome.

Les symptômes possibles d'une aggravation du léiomyome utérin comprennent:

  • Sensations de traction périodiques dans le bas de l'abdomen;
  • Une sensation de lourdeur au bas ou une sensation de pression sur le périnée;
  • Écoulement vaginal sanglant apparaissant de manière inattendue (faible, frottis).

Tous les types de saignements vaginaux chez les femmes ménopausées (en particulier après 60 ans) sont à la base d'une visite chez un gynécologue. Et il ne faut pas penser que cette «jeunesse est revenue»: le sang de l'utérus à la ménopause est l'un des symptômes de maladies dangereuses.

Tactiques de traitement et de diagnostic

Après avoir évalué les plaintes, les facteurs de risque et effectué un examen médical standard avec le prélèvement obligatoire de frottis pour l'oncocytologie, le gynécologue vous enverra pour une échographie. Le spécialiste en échographie fera attention aux caractéristiques suivantes:

  • L'épaisseur de l'endomètre (M-écho chez les femmes ménopausées ne doit pas dépasser 6 mm);
  • La taille de l'utérus;
  • La structure des nœuds myomateux;
  • État ovarien.

En cas de suspicion d'oncologie, il sera nécessaire de poursuivre l'examen (aspiration de la cavité utérine, hystéroscopie avec biopsie tissulaire). Dès confirmation de la transformation du léiomyome en cancer, le gynécologue vous référera pour un traitement chirurgical suivi d'une observation par un oncologue.

Oui, les fibromes utérins peuvent se transformer en léiomyosarcome. À risque chez les femmes ayant une prédisposition héréditaire, une obésité sévère, un léiomyome multinodulaire important et une hyperplasie de l'endomètre survenant dans la période précédant la ménopause.

Traitement d'une tumeur utérine bénigne

Chaque fois qu'un gynécologue informe une patiente de son diagnostic: une tumeur bénigne de l'utérus ", il est contraint d'observer le même tableau: panique, larmes, confusion, et une question figée dans ses yeux:" Combien de temps lui reste-t-il à vivre, c'est l'oncologie! " Je m'empresse de me calmer; «Non, pas d’oncologie, mais une tumeur bénigne très courante de l’utérus.

Nœuds mystérieux de l'utérus

Littéralement, le mot «myome» est traduit par «tumeur musculaire». C'est une tumeur bénigne du corps de l'utérus et appartient à des formations hormono-dépendantes.

Pourquoi une tumeur utérine apparaît-elle? Il s'agit de la réaction du corps à divers facteurs nocifs qui ont modifié de façon permanente le métabolisme des tissus et des cellules. En conséquence, un foyer de croissance et de reproduction de ses propres cellules apparaît, qui n'est pas contrôlé par le système immunitaire..

La cause la plus fréquente de la maladie est une prédisposition génétique congénitale. Autrement dit, si votre mère, votre grand-mère ou votre tante avait des fibromes utérins, il y a une forte probabilité que vous soyez également confronté à ce problème. De plus, le risque de développer une tumeur de l'utérus est plus élevé chez les femmes qui n'ont pas accouché que chez celles qui ont accouché, ainsi que chez les femmes obèses..

Une tumeur dans l'utérus ressemble à un nœud serré. De plus, le nombre de ces nœuds peut être très différent - d'un à plusieurs. Et la taille est également variée - de très petite - jusqu'à 1-2 cm de diamètre à très grande - plus de 5-6 centimètres.

Au départ, les nœuds apparaissent entre les fibres musculaires de l'utérus, mais se comportent ensuite de manière complètement différente. Ils peuvent rester dans l'épaisseur de la paroi utérine, se développer vers l'intérieur ou, en quittant les limites de l'utérus, continuer à se développer vers la cavité abdominale...

Symptômes d'une tumeur bénigne

Comment le myome se manifeste-t-il? Différemment. Cependant, la duplicité de cette personne est bien connue. Dans environ la moitié des cas, elle ne s'abandonne pas. Ou les sensations désagréables sont si faiblement exprimées que la femme n'y prête tout simplement pas attention. Découvert par hasard - lors d'un examen par un gynécologue ou lors d'une échographie prescrite pour d'autres raisons.

Dans l'autre moitié des cas, les fibromes, au contraire, ne pensent même pas à la conspiration. Il peut s'agir de périodes abondantes, prolongées et même de saignements abondants. Doit être alerté et le fait si le saignement persiste entre les règles..

Une autre sonnette d'alarme est l'anémie chronique, lorsque le niveau d'hémoglobine et d'érythrocytes dans le sang diminue en raison d'une importante perte de sang et, s'il n'est pas traité, l'activité du système cardiovasculaire est perturbée. Dans ce cas, la peau acquiert une teinte jaunâtre, les muqueuses deviennent pâles, l'œdème est déterminé sur les membres inférieurs.

Un autre symptôme de la maladie est la douleur paroxystique dans le bas de l'abdomen, y compris pendant la menstruation. Ils surviennent en raison du fait que les ligaments des ganglions utérins élargis sont étirés. La douleur peut également être associée à la torsion du nœud, qui se distingue par sa particularité - "sur la jambe", croissance tumorale, processus inflammatoires associés.

En augmentant de taille, l'utérus appuie sur les organes voisins - la vessie, le rectum, et donc de nouveaux problèmes peuvent survenir: mictions fréquentes, incontinence urinaire partielle, écoulement urinaire altéré avec le développement ultérieur d'une maladie rénale, constipation. Avec une pression sur la colonne vertébrale inférieure, une douleur intense n'est pas exclue, comme dans une crise aiguë de radiculite.

Mais, peut-être, les manifestations les plus désagréables des fibromes sont l'infertilité et les complications pendant la grossesse, y compris le fait de ne pas porter d'enfant..

Y a-t-il des caractéristiques liées à l'âge de l'évolution d'une tumeur utérine bénigne? Oui il y a. La maladie n'est pas observée chez les filles avant le début des règles. Quant aux jeunes femmes, de moins de 30 ans, le nombre de cas augmente de façon exponentielle d'année en année.

Cependant, l'âge le plus courant pour détecter les fibromes utérins est de 33 à 35 ans. Chez la moitié de ces patients, une croissance rapide des ganglions est observée, en règle générale, dans un contexte de troubles du métabolisme hormonal, de surpoids, de maladies hépatiques et intestinales, de processus inflammatoires prolongés des organes féminins, de règles abondantes et douloureuses...

L'âge et la préménopause sont dangereux pour le développement des fibromes (tumeurs) de l'utérus, c'est-à-dire environ 5 ans avant la ménopause. À ce moment, il y a un arrêt progressif de la fonction hormonale des ovaires et une nouvelle vague de troubles du métabolisme hormonal se produit, ce qui conduit parfois à des saignements utérins sévères, une croissance des ganglions, une anémie chronique, un syndrome climatérique sévère.

Et seulement avec l'apparition de la ménopause persistante, lorsque les ovaires se calment enfin, la taille des fibromes diminue. Si le fibrome ne devient pas plus petit au cours des deux premières années d'absence complète de menstruation, il nécessite une surveillance particulière afin de ne pas manquer la dégénérescence dans le processus oncologique.

Méthodes de diagnostic de la pathologie utérine

Comment diagnostique-t-on une tumeur utérine? Avec un parcours simple et une disposition typique des nœuds, le diagnostic n'est pas difficile. Le gynécologue demandera quels sont les soucis, s'il y a eu accouchement, avortement, chirurgie, inflammation, infections génitales, comment se déroulent les menstruations...

Ensuite, le médecin examine les glandes mammaires, le col de l'utérus, l'utérus, les ovaires, fait un frottis pour les infections, un frottis oncocytologique. Prescrire une échographie pelvienne.

En cas d'évolution compliquée - une disposition atypique des nœuds, une combinaison de fibromes utérins avec d'autres maladies des organes génitaux, un examen approfondi est recommandé pour établir un diagnostic. Premièrement, c'est l'échographie 3D-4D, qui vous permet d'obtenir des informations supplémentaires sur la présence et l'emplacement de la tumeur.

Deuxièmement, l'échystérographie, lorsque, pendant l'anesthésie, une solution stérile est injectée dans la cavité utérine pour l'étirer et la cavité est examinée à l'aide d'un capteur à ultrasons. Troisièmement, la tomodensitométrie et la tomodensitométrie en spirale (avec l'introduction d'un agent de contraste), qui vous permettent de déterminer avec précision l'état de l'utérus, des vaisseaux et des os pelviens.

Quatrièmement, l'imagerie par résonance magnétique, dans laquelle les nœuds et leur emplacement sont déterminés avec une grande précision. Cinquièmement, la laparoscopie diagnostique est l'introduction d'un système optique complexe dans la cavité pelvienne sous anesthésie, qui permet d'évaluer directement avec «l'œil» l'état, le nombre et l'emplacement des nœuds.

Traitement d'une tumeur utérine bénigne

Le traitement des fibromes utérins est très individuel et dépend de la tumeur où elle se trouve, si elle aggrave la qualité de vie. Si la tumeur de l'utérus évolue selon un scénario non compliqué (et cela se produit chez la moitié des patients), seule une observation régulière est requise: deux fois par an, examen par un gynécologue et une fois par an - échographie du bassin.

De plus, certaines restrictions doivent être respectées. Les procédures thermales et de physiothérapie, la boue thérapeutique pour le bas-ventre et le bas du dos, le massage de la colonne lombo-sacrée, l'exposition excessive au soleil sont interdites. Tout cela peut provoquer la croissance des nœuds..

C'est une autre affaire si le patient se plaint de saignements utérins sévères, d'anémie, de douleurs dans le bas de l'abdomen, le bas du dos. Ici, on ne peut se passer d'un traitement sérieux, qu'il soit médicamenteux ou chirurgical.

Le seul objectif du traitement médicamenteux est de soulager les symptômes associés aux fibromes utérins et de réduire la taille des ganglions. Les médicaments hormonaux les plus couramment utilisés sont le dépôt de lucrine, le zoladex, la diféréline, la buséréline-dépôt, qui suppriment la production d'hormones dans le cerveau, à la suite de quoi le corps entre en état de ménopause (ménopause).

Dans ce cas, le saignement s'arrête et la taille des nœuds diminue. En raison des nombreux effets secondaires complexes, un tel traitement peut être poursuivi sous la stricte surveillance d'un médecin pendant au plus 6 mois..

Pour les tumeurs d'étiologie bénigne de petite taille, les médicaments hormonaux contraceptifs combinés sont efficaces - Janine, Siluet, Bonade. Ils soulagent les sensations douloureuses, réduisent la perte de sang et arrêtent la croissance des ganglions. Attribué individuellement.

Je recommanderai Esmya à partir de nouveaux produits. L'acétate d'ulipristap, qui en fait partie, a un effet direct sur les ganglions myomateux, l'endomètre et également le cerveau. Avec une prise quotidienne du médicament à une dose de 5 mg pendant le cycle menstruel chez la femme, le prochain saignement menstruel se termine et le suivant ne se produit pas.

À la fin du médicament, le cycle menstruel est rétabli dans les 4 semaines. Pendant ce temps, l'anémie passe, la taille des ganglions diminue considérablement et, par conséquent, la taille de l'utérus lui-même.

Pour soulager la douleur, vous pouvez utiliser l'indométacine, l'ibuprofène, le méloxicam, le célécoxib - 1 comprimé 1 à 2 fois par jour (contre-indiqué dans l'asthme bronchique, les ulcères gastriques et intestinaux). Le tranexam et la dicinone en comprimés ou en ampoules pour injections intramusculaires aideront à réduire les saignements.

Une nouvelle direction dans le traitement des tumeurs utérines sans chirurgie est l'ablation FUS du myome. Le principe consiste en un chauffage pulsé de l'unité avec un faisceau ultrasonique. Une augmentation de la température dans un nœud conduit à une décomposition progressive des cellules des nœuds.

Et, bien sûr, la principale méthode de traitement des fibromes utérins est toujours chirurgicale. L'opération la plus radicale est l'hystérectomie, dans laquelle l'utérus est complètement enlevé avec la tumeur. Bien sûr, les douleurs et les saignements disparaissent immédiatement. Mais en même temps, la femme perd complètement la capacité d'avoir des enfants, ce à quoi tous les patients ne sont pas d'accord..

Une opération plus douce est la myomectomie. Ici, seul le nœud est retiré et le corps de l'utérus reste. Ses inconvénients: ce n'est pas possible avec tous les types de fibromes, de plus, cela ne donne pas une garantie complète qu'après un certain temps un nouveau nœud n'apparaîtra pas dans le corps de l'utérus.

Méthodes alternatives de traitement des tumeurs utérines

Avec une tumeur bénigne de l'utérus, la médecine traditionnelle peut également aider partiellement. Mais seulement lorsqu'il est combiné avec des traitements traditionnels.

Mère Nature a toute une liste de plantes médicinales qui aideront à calmer la douleur, à soulager l'inflammation, à réduire les saignements, à ralentir la croissance tumorale, à augmenter l'immunité... Parmi elles, l'achillée millefeuille, l'agripaume, la chélidoine, le plantain et les herbes dites féminines - ortie, calendula, fraise des bois, chardon-Marie, pharmacie de camomille... Voici quelques recettes.

Prenez 1 cuillère à soupe. une cuillerée de feuilles d'orties séchées broyées, versez 1 verre d'eau bouillante, laissez reposer 1 heure. Prenez comme styptique, un quart de tasse 3 fois par jour. Cours - 2-3 semaines.

Pendant longtemps, la chélidoine a été utilisée dans la lutte contre une tumeur - un guérisseur folklorique qui ne se cache pas des yeux humains, mais pousse à la vue de tous - dans les jardins, les jardins de devant, près de la maison... La plante est toxique, elle nécessite donc de la prudence, mais la recette pour en faire des teintures est simple.

Prenez un bocal en verre d'un demi-litre, remplissez-le à moitié avec de la chélidoine fraîche (de préférence avec des fleurs jaunes), remplissez-le jusqu'au sommet de vodka. Insistez dans un endroit sombre pendant 10 à 12 jours, puis filtrez la teinture. Après avoir égoutté le liquide brun foncé dans une bouteille en verre foncé, prendre 1 c. Cuillère 3 fois par jour trente minutes avant un repas.

Cours - 2 semaines, après quoi prenez une pause de 10 jours et répétez le traitement.

Physiothérapie

En ce qui concerne l'activité physique, elle se justifie notamment au vu du fait que la dépendance de l'apparition d'une tumeur utérine sur le fond de l'obésité a été prouvée. Par conséquent, les sports ne sont pas interdits! Une autre chose est de savoir quels exercices physiques peuvent être utilisés et lesquels ne le peuvent pas..

Pour éviter les complications, un médecin en thérapie par l'exercice doit être engagé dans la sélection individuelle d'un ensemble d'exercices, en tenant compte de la conclusion d'un gynécologue. Mais ce que je peux dire avec certitude, c'est que la natation et la marche nordique sont sûres. Mais les exercices de force - push-ups, squats, pull-ups sur la barre, balancer la presse, soulever des poids - sont contre-indiqués.

Myome de l'utérus - une tumeur bénigne du tissu musculaire de l'utérus

Des néoplasmes bénins de l'utérus ou des fibromes sont diagnostiqués chez 40% des femmes. C'est la tumeur la plus courante du système reproducteur féminin. Les signes de fibromes utérins ne se manifestent pas toujours clairement et la pathologie peut évoluer au fil des ans. Le diagnostic n'est pas une phrase; lors du traitement des fibromes utérins avec des méthodes modernes, vous pouvez sauver l'organe et restaurer la santé des femmes.

Causes et symptômes des fibromes utérins

L'utérus est un organe creux avec une paroi composée de trois couches de tissu: l'épithélium interne, le myomètre du muscle lisse et la périmétrie externe. Le myome est une croissance anormale, la formation de ganglions tumoraux du myomètre pouvant atteindre plusieurs centimètres. Il existe plusieurs types de fibromes selon l'emplacement du néoplasme et sa forme.

Les principales causes de pathologie sont les troubles hormonaux dans la production d'hormones sexuelles au cours du cycle menstruel. Facteurs de risque:

  • perturbations hormonales;
  • hérédité;
  • surpoids;
  • opérations gynécologiques sur l'utérus - avortement, césarienne;
  • puberté retardée et travail tardif;
  • stress;
  • contraceptifs hormonaux inappropriés.

Les principaux signes de fibromes utérins, par lesquels une pathologie peut être suspectée, comprennent:

  • perturbations de la menstruation - saignements abondants, prolongés (plus de 8 jours), douloureux, avec de gros caillots sanguins;
  • douleur dans l'abdomen, irradiant vers le bas du dos;
  • infertilité, fausse couche due à des anomalies hormonales et à une déformation de l'utérus;
  • perturbation de la vessie et des intestins avec une forte croissance tumorale et une compression des organes adjacents.

Il y a également une absence de symptômes de fibromes utérins. Dans ce cas, la pathologie est détectée par échographie gynécologique.

Comment traiter les fibromes utérins

Pour poser un diagnostic, en plus de consulter un gynécologue, ils effectuent:

  • Ultrason;
  • IRM;
  • hystéroscopie;
  • biopsie du tissu tumoral;
  • tests de laboratoire pour les hormones, la microflore, les infections.

Le gynécologue décide comment traiter les fibromes utérins, en tenant compte du nombre et de la taille des formations, de la gravité des plaintes. Dans les étapes initiales, des tactiques en attente peuvent être utilisées. La thérapie est effectuée:

  • méthodes conservatrices - médicaments hormonaux qui ralentissent le processus et aident à restaurer la fonction de reproduction;
  • opérations chirurgicales - hystérorésectoscopie, laparoscopie, embolisation artérielle ou ablation complète d'un organe.

Le traitement des fibromes utérins est inefficace et même dangereux avec des méthodes alternatives. Un gynécologue compétent est nécessaire pour effectuer le traitement et observer la nouvelle dynamique des changements. Des rechutes sont possibles, en particulier pendant la ménopause. La meilleure prévention des fibromes est les examens annuels d'un gynécologue avec une échographie.

Que sont les fibromes, leurs symptômes et leur traitement

Les néoplasmes bénins sont courants dans la pratique médicale. Les fibromes sont considérés comme l'une des pathologies les plus courantes. Qu'est-ce que la formation myomateuse? Quels sont les symptômes et pourquoi les fibromes sont-ils dangereux??

Ce que c'est?

Un fibrome est une tumeur qui se forme à partir de la couche musculaire des organes internes. Ce néoplasme se trouve dans différentes parties du corps. La lésion la plus courante de l'utérus et du sein chez la femme. Le léiomyome gastrique est également courant. Moins souvent, le processus pathologique couvre les intestins, les reins.

La maladie est diagnostiquée chez de jeunes patients. Le néoplasme est de nature bénigne, se transforme rarement en oncologie. La dégénérescence en cancer dépend des caractéristiques individuelles du corps humain et de la négligence de la pathologie.

Le myome est divisé en plusieurs types:

  1. Interstitiel. Il se forme dans le tissu musculaire d'un organe interne. Cela se produit le plus souvent, il peut être unique ou multiple, a un effet destructeur sur les parois de l'organe.
  2. Subéreux. Formé dans la couche extérieure. Le myome sous-séreux a un degré élevé de mobilité en raison de la présence d'un pédicule, ce qui entraîne une torsion de la tumeur, la mort des tissus.
  3. Sous-muqueux. Il se développe dans la membrane muqueuse. Souvent, le myome sous-muqueux atteint une grande taille, ce qui entraîne des conséquences néfastes.

On pose souvent la question au gynécologue: le myome peut-il se résoudre seul? Il y a eu de tels cas dans la pratique médicale. Le plus souvent, les tumeurs de la région génitale féminine régressent lorsqu'une femme est ménopausée.

Pourquoi la pathologie se produit?

Les principaux coupables, pourquoi les fibromes apparaissent, sont les déséquilibres hormonaux et le mauvais fonctionnement du système immunitaire, qui est incapable de résister aux processus pathologiques. Comme les facteurs de provocation sont notés:

  • Dommages au tissu muqueux ou musculaire de l'organe.
  • Pathologies inflammatoires et infectieuses régulières.
  • Maladies chroniques.
  • Mauvaise nutrition, carence en vitamines.
  • Maladies auto-immunes.
  • Perturbation des organes endocriniens.
  • Hérédité.
  • Mauvaises habitudes.

Les excroissances cutanées surviennent le plus souvent en raison d'un traumatisme cutané ou d'un coup de soleil.

Clinique de néoplasme

Les symptômes de fibromes à un stade précoce peuvent ne se manifester d'aucune façon. Cela interfère avec la détection rapide de la pathologie. Habituellement, les gens vont chez le médecin lorsque la taille du néoplasme est déjà grande et empêche l'organe de fonctionner normalement.

Dans tous les cas, les manifestations cliniques peuvent être très différentes selon l'organe situé myome sous-muqueux, interstitiel ou sous-séreux. Si lors d'un examen gynécologique une tumeur est trouvée dans l'utérus, la femme note les signes suivants:

  • Saignements abondants, pendant et entre les règles.
  • Douleur dans le bas de l'abdomen.
  • Échec du processus urinaire.
  • Infertilité ou fausse couche.
  • Constipation.
  • Développement de l'anémie.
  • Agrandissement de l'abdomen. La taille des fibromes est généralement comparée aux semaines de grossesse..

Si un néoplasme est apparu dans la glande mammaire, la pathologie est caractérisée par une prolifération tissulaire. Souvent, la croissance ne dérange pas les patientes, mais la taille du sein augmente sensiblement. Il est également possible une faible manifestation de la douleur avec les fibromes pendant la menstruation..

Rarement, mais il existe toujours un léiomyome de l'estomac et d'autres organes digestifs. La maladie se déroule sans aucun signe, mais avec la croissance de la tumeur, des douleurs, des saignements et des difficultés à avaler de la nourriture commencent à apparaître.

Chez les hommes, des fibromes peuvent se développer dans la prostate. De grande taille, le néoplasme exerce une pression sur les organes urinaires et les intestins. En conséquence, des symptômes tels que:

  • Constipation.
  • Difficulté à uriner.
  • Douleur dans la vessie.
  • Rétention d'urine.

Des excroissances se forment également sur la peau. Ils peuvent être distingués visuellement. Ils apparaissent sous forme de nodules rougeâtres ou bruns. La douleur peut être ressentie lorsqu'elle est pressée.

Si un néoplasme apparaît dans le muscle cardiaque, les patients se plaignent de manifestations similaires à celles d'une maladie cardiaque. Ceux-ci incluent des douleurs thoraciques, une pression thoracique, un essoufflement, une arythmie.

Avec le développement de fibromes dans le squelette, des douleurs surviennent dans le dos. Lorsque les terminaisons nerveuses sont pincées par une grosse tumeur, une personne est limitée en mouvement. Si la pathologie est commencée, avec le temps, les os s'effondreront et la colonne vertébrale perdra ses fonctions..

Le myome rénal sous-séreux se développe lentement, sans symptômes dérangeants. Par conséquent, il est généralement diagnostiqué complètement par accident..

Diagnostique

Le caractère insidieux de la maladie réside dans le fait que les signes de fibromes n'apparaissent pas. Cela complique considérablement la détection rapide de la pathologie. Lorsque le patient se plaint chez le médecin, le néoplasme a déjà une taille décente.

Pour poser un diagnostic, le médecin utilise les techniques d'examen suivantes:

  1. Procédure d'échographie.
  2. Biopsie.
  3. Histologie.
  4. radiographie.
  5. Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique.

Le diagnostic est posé par le spécialiste dont la compétence est la thérapie de l'organe affecté. Si un léiomyome gastrique est détecté, un gastro-entérologue est nécessaire, si le myome utérin sous-séreux est un gynécologue, et ainsi de suite.

Traitement

Le traitement des tumeurs est effectué de manière conservatrice ou chirurgicale. L'opération est le plus souvent utilisée, car la pathologie est détectée déjà à un stade tardif. L'élimination des fibromes est réalisée avec un scalpel ou des méthodes mini-invasives.

Avec un traitement conservateur, des médicaments sont prescrits. Ceux-ci inclus:

  • Les hormones.
  • Médicaments antibactériens.
  • Le fer dans le développement de l'anémie avec myome utérin.
  • Les vitamines.
  • Moyens qui stimulent le système immunitaire.
  • Médicaments contre la douleur.

L'hormonothérapie n'est prescrite qu'après un test sanguin préliminaire pour les hormones. S'il est faux de prendre ces médicaments, la pathologie peut au contraire se développer encore plus rapidement..

L'opération pour enlever le fibrome est réalisée par myomectomie, dans laquelle seul le néoplasme est retiré. Avec une forme avancée, une thérapie radicale peut être utilisée, au cours de laquelle l'organe affecté lui-même est retiré. Mais cela ne se fait qu'en dernier recours..

Médecine douce

La médecine alternative est largement utilisée dans le traitement de nombreuses pathologies. Le myome sous-muqueux, le léiomyome gastrique ne font pas exception. L'utilisation des fonds doit être coordonnée avec le médecin traitant. Malgré le caractère naturel des composants, certains produits présentent des contre-indications.

Remèdes populaires populaires pour les fibromes:

  • Décoction à base de plantes. Ils font un mélange de 25 g de boutons de pin, d'absinthe, d'achillée millefeuille, de calendula, de chélidoine, de racine de mariina et de propolis. Une grande cuillerée de collection est brassée avec un verre d'eau bouillante et infusée pendant 14 jours. Boire un verre 2 fois par jour dans une petite cuillère.
  • Infusion d'aloès au miel. Une plante de trois ans est utilisée pour la cuisine. Pendant 5 jours avant de couper les feuilles pour la décoction d'aloès, ne pas arroser. Ensuite, les feuilles sont écrasées et placées dans un verre vers le haut. Ajoutez ensuite 200 g de produit de la ruche, versez 400 ml de Cahors. Mélangez bien le tout, laissez infuser 5 jours dans un endroit sombre et frais. Prenez une cuillère à soupe d'infusion 3 fois par jour 60 minutes avant les repas.
  • Décoction de camomille. 10 g d'herbes sont brassés avec 200 g d'eau bouillante, mis au bain-marie pendant 10 minutes. Buvez toute la boisson en une seule fois. Le lendemain, ils préparent un nouveau remède.

La médecine traditionnelle aide à réduire la taille de la tumeur, à ralentir sa croissance et à éliminer les symptômes qui aggravent l'état des patients. Il est possible d'utiliser des méthodes non conventionnelles uniquement comme thérapie auxiliaire avec des médicaments ou après une intervention chirurgicale. En aucun cas, vous ne devez refuser les médicaments ou la chirurgie en faveur des méthodes traditionnelles, car elles ne sont pas capables de détruire le néoplasme.

Régime alimentaire des patients

Il est conseillé aux patients atteints de fibromes de respecter les règles alimentaires. Le régime alimentaire avec des fibromes vise à empêcher la poursuite de la croissance tumorale et sa transformation en oncologie. Avec les fibromes, aucun principe nutritionnel particulier n'est requis, il vous suffit de manger sainement.

Recommandations nutritionnistes pour les patients:

  • Le régime doit contenir des aliments qui ont des propriétés antitumorales et peuvent ralentir la croissance des fibromes.
  • Le menu doit être élaboré de manière à ce que le corps reçoive chaque jour toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires..
  • Un régime avec des fibromes nécessite d'abandonner les aliments qui contiennent un grand nombre de calories, ainsi que les aliments gras, épicés et salés.
  • Mangez plus d'aliments antioxydants.
  • Le régime doit être enrichi avec des aliments qui peuvent réduire le taux de cholestérol, normaliser le métabolisme.
  • Il est important de suivre le régime de consommation d'alcool. Boire au moins 2 litres d'eau par jour.
  • Mangez plus de fruits, légumes et baies frais.
  • Refuser les conserves, la restauration rapide.
  • Ne vous laissez pas emporter par les boissons alcoolisées.
  • Mangez au moins 5 petits repas par jour.

Si un petit myome sous-muqueux est trouvé chez un patient, il peut être complètement éliminé avec des médicaments et une nutrition appropriée. Une alimentation saine aide non seulement à supprimer le processus pathologique, mais également à empêcher son développement. Par conséquent, les personnes en bonne santé devraient également manger rationnellement..

Prévention des néoplasmes

Pour éviter les fibromes de toute localisation, vous devez surveiller attentivement votre état de santé et respecter les règles générales de prévention. Bien sûr, même en suivant toutes les recommandations, il est impossible de protéger pleinement le corps. Mais avec leur aide, le risque de développer des fibromes est considérablement réduit..

La prévention comprend les points suivants:

  1. Nutrition adéquat.
  2. Examen corporel annuel.
  3. Mener une vie active.
  4. Vie sexuelle régulière.
  5. Traitement en temps opportun des pathologies, en particulier infectieuses et inflammatoires.
  6. L'utilisation de médicaments hormonaux strictement sur recommandation d'un médecin.

Il est particulièrement nécessaire de surveiller de près l'état du corps des personnes à risque, par exemple avec une prédisposition héréditaire.

Avec un traitement rapide des fibromes, le pronostic est toujours favorable. Plus le néoplasme grossit, plus il est difficile de s'en débarrasser sans complications ni conséquences pour la santé..

Myome de l'utérus

Le myome de l'utérus est une tumeur bénigne de l'utérus, une maladie assez courante. La maladie est diagnostiquée chez 20% des femmes de trente ans. Pendant longtemps, le myome a été considéré comme une tumeur bénigne, qui ne peut devenir maligne que dans certaines conditions. Jusqu'à récemment, la seule méthode de traitement pour diagnostiquer les fibromes consistait à retirer la tumeur avec l'organe, c'est-à-dire avec l'utérus. Aujourd'hui, les experts considèrent les fibromes comme la réaction du corps aux dommages à l'utérus. Les facteurs de la maladie sont:

  • l'endométriose;
  • opérations gynécologiques;
  • grattage;
  • Avortement;
  • processus inflammatoires;
  • fluctuations hormonales.

Les fibromes sont formés à partir de tissu conjonctif ou musculaire. Sa taille peut aller de quelques millimètres à 1 à 8 centimètres. La tumeur peut être localisée sur le col de l'utérus ou sur le corps. L'examen révèle souvent plusieurs nœuds de tailles différentes..

Le myome est dû à la division active des cellules utérines, qui est stimulée par les œstrogènes. L'une des caractéristiques de cette maladie est que la détection d'un équilibre normal des taux de progestérone et d'œstrogène à la suite d'un test sanguin ne garantit pas l'absence de fibromes. Afin d'être sûr en l'absence de cette maladie, un examen sérieux est nécessaire à l'aide de méthodes de diagnostic modernes. Le diagnostic vous permet également d'identifier l'emplacement de la formation: dans la cavité utérine, dans la cavité abdominale, dans la paroi utérine.

Les fibromes ne sont presque jamais diagnostiqués chez les filles de moins de 25 ans et chez les femmes de plus de 50 ans. Les femmes sont les plus à risque après 25 ans et jusqu'à 50 ans. La probabilité de développer des fibromes pendant les périodes de diminution générale de l'immunité, pendant l'inflammation de la région génitale, pendant la grossesse est particulièrement élevée. Ces dernières années, le diagnostic de «fibromes utérins» est souvent posé aux filles de 17 à 18 ans.

Symptômes des fibromes utérins

Le fait qu'une femme développe des fibromes utérins, elle peut même ne pas le soupçonner, car les signes externes peuvent ne pas apparaître. Il arrive souvent qu'un gynécologue examine un patient pour des raisons complètement différentes (par exemple, un examen professionnel) et révèle au cours de l'examen un néoplasme. Les symptômes sont actifs dans les cas où l'utérus atteint une grande taille, mais si la tumeur est petite, les symptômes peuvent ne pas être présents.

Les fibromes utérins présentent des symptômes similaires à ceux de nombreuses maladies des organes reproducteurs. Parmi les symptômes les plus courants qui peuvent être utilisés pour déterminer la formation et le développement des fibromes sont:

  • l'apparition au milieu du cycle de décharge avec du sang;
  • longue durée et irrégularité des menstruations;
  • saignements utérins, et assez abondants;
  • en présence d'une grosse tumeur, la miction devient plus fréquente, la régularité des selles est perturbée en raison de la pression d'une grosse tumeur sur les organes;
  • il y a une sensation de constriction des organes pelviens;
  • des douleurs de traction apparaissent dans le bas de l'abdomen;
  • le volume de l'abdomen augmente, ce qui est associé à l'obésité.
  • Si le fibrome n'est pas détecté à temps, il n'y a pas de traitement nécessaire, la maladie peut entraîner les conséquences suivantes:
  • l'anémie se développe en raison de saignements abondants;
  • la prolifération du nœud tumoral entraîne une compression des organes, après quoi une constipation et des mictions fréquentes se produisent;
  • il est très difficile pour une femme de tomber enceinte et de donner naissance à un enfant.

La référence en temps opportun à un spécialiste vous permet d'identifier le problème à un stade précoce, évitant ainsi la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Causes des fibromes

La raison principale est les perturbations hormonales dues à une augmentation de la concentration d'oestrogène. Pendant la ménopause, la concentration d'œstrogène diminue et les fibromes peuvent disparaître d'eux-mêmes sans aucun traitement. Mais les experts ne recommandent pas de compter sur un tel résultat, conseillant aux femmes de consulter un médecin dès que possible lorsque les premiers symptômes apparaissent..

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer l'apparition de la maladie:

  • le métabolisme est altéré;
  • une femme a une prédisposition héréditaire;
  • le cycle menstruel est instable;
  • la femme a eu plusieurs avortements;
  • tension nerveuse constante (la relation entre le stress et le myome utérin, les scientifiques ont identifié relativement récemment);
  • obésité, poids corporel trop élevé;
  • utilisé des contraceptifs intra-utérins;
  • une femme ne tire pas satisfaction de sa vie sexuelle (anorgasmie);
  • une femme mène une vie inactive, ce qui entraîne une circulation sanguine insuffisante dans les organes pelviens.

Certains facteurs qui provoquent l'apparition de néoplasmes myotiques méritent une attention particulière..

Le groupe à risque comprend les femmes de moins de 35 ans qui ont reçu un diagnostic d'hypertension ou qui ont des problèmes d'obésité (métabolisme). En outre, la cause peut être une inflammation, qui a pris la forme de traumatismes chroniques et l'utilisation de contraceptifs oraux.

La probabilité de développer la maladie dépend dans une large mesure du nombre et de la fréquence d'accouchement de la femme, de la durée et de la disponibilité de l'allaitement, du nombre de grossesses à terme et du nombre de grossesses avortées. Une femme qui a accouché au moins une fois est moins susceptible de développer des fibromes qu'une femme qui n'a pas accouché..

Une mauvaise alimentation ou une alimentation déséquilibrée. Un manque de fibres dans les aliments, un pourcentage élevé d'acides gras et un excès de calories dans les aliments augmentent considérablement les chances de développer un néoplasme. Si la graisse corporelle est significativement plus élevée que la norme, l'équilibre hormonal peut changer et le nombre d'œstrogènes augmente, ce qui, à son tour, augmente le risque de formation de tumeurs..

Le manque d'orgasme pendant les rapports sexuels est également l'une des causes de la tumeur. L'excitation pendant les rapports sexuels entraîne une augmentation du flux sanguin. Si une femme n'obtient pas d'orgasme, le sang stagne avec une surcharge vasculaire excessive.

Diagnostic des fibromes utérins

Le moyen le plus simple et le plus fiable de détecter les fibromes en temps opportun est de consulter un gynécologue chaque année. La présence de fibromes en développement peut être établie lors d'un examen gynécologique vaginal - l'utérus est défini comme bosselé, dense, élargi. Si une maladie est détectée, un curetage diagnostique peut être effectué pour confirmer le diagnostic, après quoi le grattage est examiné par des méthodes histologiques. Le diagnostic de tumeur est également possible en utilisant les méthodes suivantes:

  • Ultrason. Un examen échographique est effectué pour confirmer les résultats d'un examen gynécologique. L'équipement révèle l'emplacement, la taille et le nombre de nœuds;
  • laparoscopie, au cours de laquelle l'utérus est examiné avec un instrument spécial à travers de petites ponctions préalablement pratiquées dans la paroi abdominale;
  • hystéroscopie, au cours de laquelle l'examen est effectué avec un dispositif optique inséré dans l'utérus par le vagin et le col de l'utérus;
  • en fonction des caractéristiques d'un cas particulier, il peut également être nécessaire de procéder à une culdoscopie, une colposcopie, une cervicoscopie;
  • si la tumeur est assez volumineuse, se développe rapidement et qu'il y a toutes les chances de la transformer en une tumeur maligne, le gynécologue peut donner une référence pour une IRM du bassin, ce qui implique l'introduction d'un agent de contraste. L'IRM vous permet d'obtenir des informations fiables non seulement sur la tumeur elle-même, mais également sur sa relation avec les organes voisins;
  • si, selon les indications et le patient, la meilleure option est une opération, avant de procéder, le spécialiste peut prescrire une urographie interne dont la conduite vous permet de connaître des données sur l'état des voies urinaires.

Dans certains cas, un spécialiste, en présence de certains symptômes, mais en l'absence de ganglions fibrome, recommande au patient de subir une échographie après 6 mois.

Quel médecin traite les fibromes utérins

Lorsque certains symptômes apparaissent, indiquant la présence d'un néoplasme (douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, règles instables, saignements prolongés, etc.), les femmes réfléchissent au spécialiste à contacter. Les fibromes sont traités par des gynécologues et des gynécologues-chirurgiens. Les gynécologues procèdent à un examen initial, donnent des rendez-vous pour le diagnostic et, sur la base des résultats du diagnostic, déterminent la méthode (méthode) la plus efficace pour restaurer la santé d'une femme. Si, selon les résultats du test, une opération est indiquée, elle est réalisée par des gynécologues-chirurgiens.

La clinique de JSC «Médecine» à Moscou fournit des services pour le diagnostic et le traitement des fibromes utérins. Les patients sont dotés de spécialistes hautement qualifiés qui possèdent les méthodes de traitement les plus modernes et utilisent efficacement les méthodes traditionnelles. La clinique est équipée d'un équipement diagnostique et thérapeutique moderne, qui permet aux spécialistes de l'institution médicale de traiter avec succès les cas les plus difficiles..

Afin de vous assurer des hautes qualifications des spécialistes dans le domaine de la gynécologie travaillant dans la clinique de JSC "Médecine", il suffit de visiter la section "Nos médecins" sur le site officiel de la clinique.

Méthodes de traitement des fibromes utérins

Lors du choix d'une méthode, le gynécologue prend en compte de nombreux facteurs, dont les principaux sont:

l'âge du patient (si le patient n'est pas en âge de procréer, un spécialiste peut recommander des médicaments);

  • la taille des néoplasmes;
  • localisation des néoplasmes;
  • gravité des manifestations cliniques.

Les patients diagnostiqués avec des fibromes utérins doivent être surveillés par un gynécologue, dans la plupart des cas, la fréquence des visites est d'une fois tous les trois mois.

En fonction de l'état de la tumeur et d'autres facteurs, le gynécologue choisit l'une des deux méthodes de traitement:

  • conservateur (thérapeutique);
  • chirurgical.

Traitement des fibromes sans chirurgie

Un traitement conservateur ou thérapeutique peut être prescrit par un spécialiste si:

  • le myome se développe lentement;
  • pas de symptômes graves;
  • la taille du fibrome ne dépasse pas 12 semaines;
  • l'âge de la femme approche du début de la ménopause.

Le traitement conservateur de la maladie implique l'utilisation de médicaments. Dans la liste des mesures de base, dont la mise en œuvre vous permet d'éliminer les fibromes sans chirurgie, des actions visant à atteindre les objectifs suivants:

Normalisation du métabolisme en corrigeant l'alimentation du patient.
Normalisation du cycle menstruel afin d'éliminer le risque de saignement prolongé.

Prévenir les symptômes de l'anémie.
Restauration de l'immunité afin d'augmenter les propriétés protectrices du corps.
Restauration de la microflore génitale et traitement des maladies diagnostiquées.

Le traitement conservateur est utilisé dans les cas où de petits fibromes sont diagnostiqués en l'absence de symptômes prononcés. Le traitement le plus courant est la médication hormonale. Ces médicaments sont des dérivés de la progestérone et agissent comme suit: ils normalisent simultanément la fonction ovarienne et empêchent le développement ultérieur de néoplasmes. Les médicaments sont administrés par injection une fois par mois pendant 6 mois. La prise de médicaments peut réduire la taille de l'utérus de 55% ou plus.

Cette technique est utilisée dans la plupart des cas lors du diagnostic des fibromes chez les femmes âgées, car l'ostéoporose est susceptible de se développer chez les jeunes femmes. L'inconvénient de cette technique est que les méthodes conservatrices ne peuvent que ralentir le développement de la maladie, mais pas l'éliminer complètement. Lors du traitement des femmes âgées de cette manière, il est fort probable qu'avec le début de la ménopause, le myome se résorbe de lui-même..

Méthode ultrasonique

La technique d'ablation FUS est une méthode de traitement progressive. La base de la technique est la coagulation des ganglions du myome par des impulsions dirigées d'ultrasons focalisés. Le processus est surveillé par IRM. Cette procédure présente de nombreux avantages par rapport à l'élimination des fibromes par chirurgie, mais elle n'est efficace que s'il existe certaines caractéristiques.Par conséquent, la décision d'utiliser l'ablation par FUS est prise exclusivement sur une base individuelle après un examen approfondi..

L'utilisation de la méthode d'ablation FUS présente de nombreux avantages:

  • la méthode élimine les saignements et les effets traumatiques sur les tissus;
  • l'utérus conserve son intégrité, par conséquent, la fonction reproductrice est préservée;
  • la probabilité d'effets secondaires est minime;
  • les périodes de rééducation sont courtes (dans la plupart des cas, l'hospitalisation n'est pas nécessaire);
  • la probabilité de récidive est minime.

Traitement opérable des fibromes utérins

Les opérations de diagnostic des fibromes utérins sont possibles dans les cas où tous les autres traitements sont inefficaces. L'option la plus bénigne de traitement opérable est la laparoscopie, qui est douce pour le corps et permet une préservation complète de la fonction reproductrice. Parmi les avantages de cette technique:

  • l'intégrité de l'utérus est préservée, par conséquent, une femme peut concevoir et porter un enfant;
  • la période de récupération du corps est plutôt courte.

Méthode d'embolisation de l'artère utérine (EAU)

L'EMA a commencé à être utilisée relativement récemment. La technique consiste dans le fait que la nutrition du nœud myomateux s'arrête, car le flux sanguin dans les artères s'arrête. Une fois que le chirurgien a découvert le vaisseau, un médicament y est injecté pour arrêter la circulation sanguine. Après l'arrêt de l'apport sanguin, les ganglions fibroïdes disparaissent complètement ou diminuent considérablement leur taille. L'un des avantages de l'opération est la disparition complète des symptômes. De plus, il n'y a aucun risque de récidive après la chirurgie..

Chirurgie fibroïde

La chirurgie est indiquée si:

  • les ganglions myomateux sont gros (plus gros qu'une grossesse de 12 semaines);
  • le myome augmente rapidement de taille;
  • le myome associé à l'endométriose ou à une tumeur ovarienne provoque un syndrome douloureux sévère;
  • il y a un soupçon de dégénérescence maligne.

En fonction des résultats de l'examen, de l'âge du patient et d'autres facteurs, le gynécologue peut prescrire:

  • chirurgie radicale (l'utérus est complètement retiré);
  • conservateur (l'utérus est préservé).

Un traitement chirurgical conservateur est prescrit aux jeunes femmes nullipares.

La myomectomie, qui est une procédure visant à l'exfoliation des ganglions myotiques, permet de préserver la fonction reproductrice:

  • la méthode la moins traumatisante pour effectuer une myomectomie est l'hystéroscopie, réalisée sous anesthésie locale et impliquant l'utilisation d'un laser pour l'excision des fibromes sous la surveillance d'un médecin;
  • myométrectomie, au cours de laquelle les ganglions myomateux envahis dans la paroi de l'utérus sont excisés, mais le tissu organique sain est préservé.

Si la patiente n'a pas l'intention d'accoucher et que les résultats de l'examen indiquent l'ablation complète de l'organe, les gynécologues utilisent l'une des méthodes de chirurgie radicale:

  • hystérectomie (l'utérus est complètement retiré);
  • amputation supravaginale (le corps de l'utérus est retiré sans le col de l'utérus);
  • amputation supravaginale, lors de l'écorce, la membrane muqueuse du col de l'utérus est excisée

Indications du traitement chirurgical des fibromes utérins

L'intervention chirurgicale est le seul remède contre les facteurs suivants:

  • les saignements utérins sont fréquents et abondants;
  • le myome augmente rapidement de taille;
  • il y a beaucoup de ganglions myomateux, l'âge de l'éducation est supérieur à 12 semaines, les organes pelviens sont comprimés;
  • un nœud sous-muqueux s'est formé;
  • la jambe du nœud sous-séreux est tordue;
  • myome sous-muqueux;
  • diagnostiqué avec une nécrose du nœud myome;
  • le myome est associé à l'adénomyose.

La méthode de myectomie est déterminée par le chirurgien en fonction de la localisation du néoplasme, de la gravité de la maladie, du type de fibromes, des caractéristiques individuelles du patient.

Contre-indications pour le diagnostic des fibromes utérins

Il existe plusieurs contre-indications, en particulier une interdiction catégorique de visiter les saunas, les bains, la plage - c'est-à-dire tout endroit où une surchauffe est probable.

Lors du choix d'une méthode de traitement, les méthodes suivantes sont contre-indiquées:

  • la laparoscopie est contre-indiquée: s'il y a 3 nœuds ou plus, dont le diamètre est supérieur à 5 cm; si le diamètre du nœud est supérieur à 15 cm; si la taille de l'utérus est de 16 semaines de gestation; s'il y a des maladies dans lesquelles il est dangereux d'augmenter la pression dans la cavité abdominale;
  • l'hystéroscopie est contre-indiquée: si les organes génitaux supérieurs et inférieurs sont infectés; s'il y a des maladies du foie, des reins, du cœur sous forme sévère; si l'utérus a plus de 12 cm de profondeur; si les tests indiquent la malignité de la tumeur;
  • l'ablation est contre-indiquée: si des tumeurs sont présentes; si le processus inflammatoire est devenu une forme aiguë; si des maladies des reins, du foie, du cœur sont diagnostiquées; si un dispositif intra-utérin a été installé; si des implants métalliques sont installés; s'il y a de grosses cicatrices rugueuses sur le corps de l'utérus.

Le coût de l'examen, du diagnostic et du traitement des fibromes utérins

La clinique de Medicina JSC offre des services d'examen primaire, de diagnostic et de traitement à des prix, qui peuvent être trouvés dans le tableau ci-dessous ou dans la section correspondante du site Web de la clinique.

Le coût total du traitement est déterminé après l'examen initial et la sélection du traitement le plus efficace. Les spécialistes du JSC "Medicine" (Clinique de l'académicien Roitberg) à Moscou utilisent les méthodes les plus efficaces, un équipement de diagnostic moderne de haute précision, des matériaux sûrs et des médicaments efficaces.

Avantages du traitement des fibromes dans la clinique de JSC "Medicine"

JSC "Medicine" (la clinique de l'académicien Roitberg) à Moscou offre les services de spécialistes hautement qualifiés possédant une vaste expérience dans le traitement des fibromes utérins et disposant d'un équipement moderne. Les facteurs importants en faveur du choix de la clinique de JSC «Medicine» pour le traitement des fibromes utérins sont:

  • la possibilité d'utiliser l'aide de gynécologues expérimentés membres d'associations médicales internationales;
  • la possibilité de recevoir un traitement complet en raison de la présence de spécialistes dans divers domaines médicaux dans la clinique;
  • disponibilité de salles confortables, équipées selon les normes mondiales;
  • l'utilisation de méthodes de diagnostic et de traitement extrêmement sûres;
  • choix impeccablement correct du déroulement du traitement, en tenant compte des souhaits des patients;
  • personnel poli et attentif;
  • curateur personnel pour chaque patient;
  • fournir aux patients des informations complètes, y compris l'accès aux antécédents médicaux;
  • organisation claire des consultations et des procédures;
  • sécurité totale des données des patients;
  • réaction immédiate de l'administration aux plaintes des patients.

En contactant la clinique de JSC "Medicine" à Moscou, vous êtes assuré de recevoir des soins médicaux hautement professionnels et un service de première classe.