Principal
Ostéome

Qu'est-ce que le méningiome cérébral, est-il possible de traiter sans chirurgie, méthodes d'élimination de la tumeur, pronostic de survie

À partir de l'article, vous apprendrez les caractéristiques du méningiome cérébral, les raisons du développement de la tumeur, les symptômes et le traitement, la prévention, le pronostic de la maladie.

Le méningiome est une tumeur bénigne qui se développe très lentement à partir des membranes et des vaisseaux du cerveau.

Où la tumeur est-elle localisée

Le méningiome peut paraître différent, mais il est toujours caractérisé par une forme ronde, une texture dense et une fixation de la base sur des surfaces dures. Dans des cas particuliers, il peut être calcifié, devenant encore plus dense.

Le méningiome bénin selon la CIM 10 a reçu le code C71 et malin - D33. Les médecins distinguent un grand nombre de types de tumeurs, car il peut avoir une composition et un lieu de formation différents.

En règle générale, le néoplasme est situé sur les parties superficielles du cerveau, mais parfois il peut survenir dans d'autres parties du crâne. Cela est particulièrement vrai lorsque le méningiome est un cancer. Le lieu de localisation peut être:

  • grands hémisphères;
  • foramen occipital;
  • sinus caverneux;
  • filet tendu;
  • les ailes de l'os sphénoïde;
  • angle de cerveletopontine;
  • pyramide de l'os temporal;
  • sinus parasagittal.

Il est assez difficile de détecter la présence d'une tumeur dans de tels endroits. Pour cette raison, on le retrouve souvent après une augmentation significative. Dans 97% des cas, le néoplasme est bénin.

Classification

Les médecins distinguent un grand nombre de types de méningiome. Cela est dû à la variété des localisations et des caractéristiques possibles du néoplasme. La classification principale implique une division en trois degrés:

  • Bénin. Les perspectives sont presque toujours favorables, la croissance est lente, facile à supprimer.
  • Atypique. Nécessite un contrôle de qualité, se développe rapidement, peut se développer dans la moelle, il y a une tendance à la rechute.
  • Malin (papillaire, anaplasique). Aussi appelé méningosarcome, il se développe très rapidement, le retrait ne donne pas l'effet souhaité, forte probabilité de rechute.

En outre, de nombreuses espèces supplémentaires se distinguent en fonction des caractéristiques locales. Qu'est-ce qu'un méningiome:

  • Falx - formé dans le processus de la faucille, se caractérise par des convulsions et de l'épilepsie, le patient peut être partiellement paralysé.
  • Type pétrifié - le patient est particulièrement fatigué, souffre de faiblesse et de vertiges.
  • Anaplasique - les raisons de ce type de méningiome ne sont pas exactement connues, symptomatiquement, la maladie n'est pas détectée, elle est maligne.
  • Parasagittal - il se distingue par l'apparition d'hypertension, de convulsions, il y a des problèmes d'activité motrice dont la manifestation n'affecte que le côté du corps opposé au côté du cerveau endommagé par la tumeur.
  • Méningothéliomateux - les symptômes sont extrêmement faibles et la tumeur se développe très lentement.
  • Méningiome convexital de la région temporale - les problèmes d'audition et d'élocution sont caractéristiques.
  • Méningiome du lobe frontal - les manifestations de ce type de tumeur affectent la psyché du patient, il ne peut pas se concentrer, se distingue par l'indifférence et la passivité, avec la croissance de la tumeur commence à montrer de l'agressivité, peut faire face à des hallucinations et à la dépression.
  • Méningiome calcifié de la partie pariétale - caractérisé par une orientation altérée dans l'espace, des échecs de la pensée associative, des troubles mentaux.
  • Méningiome cérébelleux - peut affecter le tentorium ou l'hémisphère, se distingue par une altération de la coordination des mouvements, des problèmes de vision, et ce dernier ne concerne qu'un seul œil.
  • Le méningiome du tubercule de la sella turcica est l'un des types de maladie les plus sûrs, une telle tumeur peut être traitée sans chirurgie; affecte négativement la vision d'un œil.

Il existe d'autres types de méningiome: fibreux, sécrétoire, transitionnel, mixte, psammomateux, microcystique, métaplasique, lymphotique, chordoïde, à cellules claires, rhabdoïde. Des espèces séparées sont également distinguées, correspondant au côté droit ou gauche de la tête. Tous ne sont souvent pas utilisés dans le diagnostic..

La plupart des types de tumeurs sont traitables, de sorte que les patients ont de grandes chances de guérison complète.

Formes histologiques de méningiome

En fonction de la structure du tissu, on distingue trois types de tumeur, qui caractérisent sa malignité..

Grade de malignitéCaractéristiqueVariante histologique de la tumeur
1er degré: jusqu'à 92-95%Caractère bénin, absence d'atypie et d'invasion dans les tissus environnants, croissance lente, pronostic favorable, faible taux de rechuteUne variante typique d'une tumeur, comprenant 9 sous-types: méningotélimateuse, fibreuse, transitionnelle, psammomateuse, angiomateuse, microcystique, sécrétoire, avec une abondance de lymphocytes, métaplasique
2ème degré: jusqu'à 4-5%Caractère atypique, croissance plus rapide et plus agressive, taux de récidive plus élevé, pronostic moins favorableVariante atypique d'une tumeur, comprenant 3 sous-types: atypique, chordoïde, cellule claire
3e degré: environ 1-3%Caractère malin, croissance agressive, accompagnée d'une invasion dans les tissus environnants, taux de rechute élevé, mauvais pronosticVariante maligne d'une tumeur, comprenant 3 sous-types: anaplasique, rhabdoïde, papillaire.

Les causes du développement de la tumeur

Les raisons exactes du développement du méningiome n'ont pas été identifiées. Il est difficile d'identifier ce qui sert exactement d'élan à son éducation, mais malgré les observations des patients, les facteurs de risque suivants ont été identifiés:

  • plus de 40 ans;
  • l'influence des hormones sexuelles. Les femmes sont sensibles à la maladie 3 fois plus souvent que les hommes, nous pouvons donc parler de l'effet des œstrogènes et de la progestérone sur la croissance tumorale. Cela comprend également la prise d'hormones et la grossesse. Il a été établi que la croissance tumorale s'accélère pendant la grossesse. Chez les hommes, la forme maligne du méningiome est beaucoup plus souvent diagnostiquée;
  • irradiation. Auparavant, on pensait que de fortes doses de rayonnement ionisant favorisaient la formation de tumeurs, mais les recherches actuelles confirment qu'il s'agit de faibles doses de rayonnement;
  • lésion cérébrale traumatique. La conséquence du traumatisme subi peut provoquer l'apparition d'un néoplasme;
  • facteurs génétiques. Le développement d'une forme maligne de méningiomes multiples est facilité par un défaut du chromosome 22. Il est situé à proximité du gène de la neurofibromatose de type 2 (NF 2).

Symptômes et manifestations cliniques

Les symptômes de la maladie dépendent de l'emplacement de la tumeur. Plus la masse occupant l'espace est située près du cortex cérébral, plus la maladie se manifeste souvent par des convulsions..

Avec la localisation parasagittale de la tumeur, il n'y a aucun symptôme de dynamique altérée du LCR, car avec un tel agencement, la compression des voies du LCR ne se produit pas. Étant donné que le méningiome se développe depuis longtemps, le tableau clinique se manifeste à des stades avancés et avancés..

De plus, les symptômes causés par la compression et le déplacement du cerveau sont mis en avant. Les nerfs crâniens sont le plus souvent touchés, des troubles oculomoteurs apparaissent, une double vision apparaît devant les yeux.

Lorsque la tumeur est située entre les surfaces internes des lobes frontaux, dans la projection du tiers antérieur du sinus longitudinal supérieur, les premiers symptômes apparaissent 10 à 15 ans après le début de la croissance tumorale et évoluent très légèrement.

Les troubles de la dynamique du LCR sont mis en évidence, ce qui se manifeste par le syndrome de l'hypertension artérielle. Il y a un mal de tête accompagné de vomissements au plus fort de la douleur. Les symptômes se développent progressivement, indiquant un déplacement du cerveau de l'avant vers l'arrière dans la cavité crânienne.

Si le méningiome est situé dans la fosse crânienne antérieure, où passent les nerfs olfactifs et optiques, une violation de l'odorat, de la vision et de la psyché se développe. Les troubles mentaux se manifestent par des éléments de la psyché frontale, caractérisée par l'euphorie, des blagues plates, une désinhibition sexuelle, une tendance au comportement antisocial, l'intelligence diminue progressivement.

Les nerfs optiques sont comprimés par une grosse tumeur, se produisant donc comme le dernier de tous les symptômes ci-dessus. Développe une diminution de la vision du côté affecté en raison de l'atrophie du nerf optique due à la pression.

Au début de la croissance du méningiome dans la région du tubercule de la sella turcica, les troubles visuels se développent en premier, ils sont importants, car l'intersection des nerfs optiques est située dans cette zone. Considérant que dans cette zone il y a une diencéphale et la glande pituitaire, des symptômes de dommages à ces zones peuvent se développer..

La lésion hypothalamo-hypophysaire est caractérisée par une violation de la thermorégulation, de l'eau, du sel, des minéraux, des graisses, du métabolisme des protéines. Les organes endocriniens, les glandes endocrines souffrent, la production d'hormones est perturbée, le sommeil et l'éveil souffrent.

Augmentation de l'appétit, hypertension artérielle, arythmie, difficulté à respirer, sensation d'interruptions dans le travail du cœur, dysfonctionnements sexuels sous forme de ménopause précoce, impuissance deviennent des symptômes courants..

Danger de méningiome

En l'absence du traitement nécessaire, si la tumeur continue de progresser, de graves complications commenceront à apparaître. Cela s'applique également lorsque le méningiome est petit mais malin. La plupart de ces tumeurs peuvent se développer rapidement à tout moment. Ils atteignent souvent des tailles critiques en quelques mois..

Les complications se manifestent par une augmentation marquée des symptômes. Si même après cela, la personne ne commence pas de traitement urgent, le risque de décès sera très élevé. Avec une augmentation de la tumeur, les structures individuelles du cerveau peuvent considérablement souffrir et être détruites. L'un des problèmes les plus graves rencontrés par les patients qui ont retardé une visite chez le médecin est l'hydrocéphalie - problèmes d'écoulement du liquide céphalo-rachidien et œdème cérébral.

Même après l'ablation complète du méningiome cérébral, les complications ne sont pas exclues. Ils sont particulièrement susceptibles d'apparaître dans les cas où la tumeur était maligne. Ils se manifestent par une activité motrice altérée et de graves problèmes mentaux. Ces personnes peuvent arrêter de marcher et perdre la capacité d'utiliser pleinement leurs capacités intellectuelles..

Avec la croissance rapide de la tumeur, le patient se voit attribuer un handicap.

Diagnostique

La croissance lente du néoplasme et les symptômes vagues compliquent considérablement le diagnostic précoce du méningiome.

Pour poser un diagnostic, vous aurez besoin de:

  • Conclusion du neurologue. Un examen neurologique complet révélera les moindres changements dans le fonctionnement du système nerveux. Le médecin vérifiera soigneusement tous les réflexes et, si nécessaire, les référera pour examen à d'autres spécialistes.
  • Imagerie de la tumeur avec CT ou IRM avec contraste. La tomographie montre la présence d'un méningiome, l'emplacement et la taille de la tumeur. L'IRM donne une image plus détaillée et est plus souvent utilisée pour le diagnostic. Dans la conclusion du tomogramme, la zone de localisation de la tumeur est toujours clairement indiquée. Par exemple, «méningiome parasagittal» signifie que le néoplasme est visualisé dans la zone du sinus sagittal.
  • Biopsie. La confirmation définitive du diagnostic n'est possible qu'après examen histologique du tissu tumoral. Dans certains cas, le médecin peut demander des tests supplémentaires (TEP ou angiographie).

Caractéristiques du traitement

Parmi les nombreux facteurs qui déterminent le choix du traitement, on peut distinguer les principaux: la taille du méningiome; variante histologique de la tumeur; lieu d'enseignement; symptomatologie; l'état général du patient; la capacité du patient à supporter l'effet thérapeutique. Les patients avec un diagnostic de méningiome peuvent se voir proposer plusieurs options de tactiques de traitement.

La chimiothérapie n'est pas utilisée pour traiter les méningiomes bénins. Tous les patients n'ont pas besoin d'une chirurgie d'urgence. Une surveillance sous contrôle IRM et TDM peut être recommandée pour les patients qui:

  • il n'y a pas de manifestations neurologiques;
  • la tumeur existe depuis longtemps et s'accompagne de symptômes mineurs qui n'ont pas d'effet négatif prononcé sur la qualité de vie;
  • les manifestations cliniques progressent très lentement et il existe des restrictions de traitement, par exemple liées à l'âge; le traitement comporte un risque élevé de complications.

Opération

La plupart des endothéliomes arachnoïdiens étant bénins, c'est la chirurgie qui constitue le traitement principal. La portée de l'opération et son résultat final dépendent en grande partie de la proximité de la tumeur avec des structures cérébrales fonctionnellement importantes et du degré d'implication des formations vasculaires et des nerfs dans le processus..

En cas d'ablation complète du méningiome, une guérison est pratiquement assurée et la probabilité de récidive est considérablement réduite. Mais avec certains méningiomes, l'opération n'est pas toujours possible dans un volume radical. Cela s'applique aux cas où les structures vitales du cerveau, les vaisseaux sanguins sont affectés. Bien que l'objectif principal de la chirurgie soit de retirer la tumeur, il est tout aussi important d'améliorer ou de préserver les fonctions neurologiques du patient..

En cas de risque élevé de complications lors d'une chirurgie radicale, une ablation partielle de la tumeur avec observation dynamique ultérieure est possible..

Radiothérapie

La technique utilisant la radiothérapie conventionnelle n'est pratiquement pas utilisée pour traiter la plupart des types de méningiomes en raison de sa faible efficacité. Il est possible d'utiliser une version stéréotaxique du rayonnement (focalisant le flux de rayonnement sur une cible spécifique) pour le traitement de tumeurs localisées dans des zones difficiles à éliminer par chirurgie ou adjacentes à des structures cérébrales fonctionnellement importantes.

L'association de la radiothérapie stéréotaxique à une méthode opératoire trouve également son application. Dans ce cas, la partie de la tumeur qui reste après le traitement chirurgical est soumise à des radiations. Cette tactique réduit le risque de rechute..

Embolisation endovasculaire

Procédure intravasculaire chirurgicale aux rayons X, qui consiste en un blocage sélectif des vaisseaux sanguins avec des emboles spéciales, ce qui permet d'arrêter le flux sanguin vers la tumeur. Elle est parfois pratiquée avant la chirurgie pour retirer le méningiome afin de réduire le risque de saignement. Pour les patients présentant des contre-indications absolues à une intervention chirurgicale, la méthode peut être considérée comme le traitement principal..

Régime

Pour les personnes souffrant de méningiome, la nutrition revêt une importance particulière. Si vous refusez certains aliments, le patient peut ralentir la croissance de la tumeur et réduire le risque de son développement. Un mode de vie sain est la meilleure prévention du développement du méningiome à la fois pour ceux qui en souffrent déjà et pour les personnes en bonne santé..

Le régime doit être composé des aliments les plus sains et les plus sûrs. Il est important d'en exclure les aliments gras et fumés, les bouillons de viande et tous les fast-foods. Il est également déconseillé de boire des boissons alcoolisées et de fumer des cigarettes. L'une des meilleures options nutritionnelles pour le méningiome est un régime alimentaire cru. Cela ne convient pas à tout le monde, mais cela donne un résultat positif presque toujours..

Il est également important de respecter les restrictions sur la prise de médicaments. Tous les médicaments susceptibles de provoquer une augmentation de la tumeur sont interdits. L'interdiction comprend les nootropiques, la vitamine B, ainsi que les médicaments qui améliorent le métabolisme. Il est important que les femmes prêtent attention à la composition des contraceptifs, car les options avec des hormones sont une contre-indication sérieuse. Il est également déconseillé de traiter les maladies avec l'homéopathie, il est préférable de privilégier les méthodes de traitement traditionnelles.

Remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires pour le méningiome cérébral rend le pronostic de la vie plus positif. Un traitement non traditionnel a un bon effet prophylactique sur le corps après l'opération principale. Le plus efficace:

  • Teinture de chélidoine - prise quotidiennement, une cuillerée. Un tiers d'une boîte de fleurs doit être versé avec de la vodka pendant 2 semaines, puis filtrer et ajouter encore 2/3 de boîte de vodka;
  • Teinture de trèfle - prenez une cuillère avant les repas. Il est fabriqué en infusant 20 g de fleurs dans 0,5 l de vodka pendant dix jours;
  • Teinture de pruche - des fleurs broyées et des racines de plantes sont utilisées, qui ont été infusées dans de la vodka pendant 3 semaines. Vous devez les prendre avant les repas, en ajoutant une goutte de teinture à un verre d'eau, et le nombre de gouttes doit être progressivement augmenté à 40;
  • Gelée royale - 250 g se prennent sous la langue 15 minutes avant les repas deux fois par jour.

Tous les médicaments aident à réduire le risque de récidive et ont un effet destructeur sur les tumeurs existantes. La durée de leur admission est d'un mois.

Prévention, pronostic

Il n'y a pas de mesures spéciales pour prévenir la maladie, mais le maintien d'un mode de vie sain est une méthode universelle pour la prévention de toute pathologie.

Dans la plupart des cas, le pronostic de la guérison est positif. Après l'ablation d'une tumeur bénigne, les patients se rétablissent complètement dans presque 100% des cas. Un risque significatif de récidive n'est présent qu'en cas de méningiome malin. Les patients atteints d'une telle tumeur après la chirurgie ne récupèrent que dans 25% des cas..

Il est également important de considérer que même un petit résidu d'une tumeur bénigne qui n'a pas pu être retiré peut repousser. De plus, pendant longtemps, tout peut aller bien, mais après quelques mois, le méningiome commencera à augmenter. En cas de rechute, une deuxième opération est prescrite.

Des risques

Il existe également d'autres dangers. Les méningiomes supprimés du cerveau entraînent des conséquences après une intervention chirurgicale qui peuvent être très graves. Les problèmes suivants sont possibles:

  • contracter une infection;
  • grande perte de sang;
  • perte de vision, d'audition;
  • gonflement du cerveau;
  • paralysie;
  • repousse de la tumeur à un rythme accéléré.

Le patient en période postopératoire nécessite une surveillance médicale sérieuse. Par conséquent, il reste à l'hôpital pendant plusieurs jours..

Réhabilitation

Le corps a besoin de temps après la chirurgie pour se rétablir complètement. Par conséquent, le patient subit une rééducation spéciale, qui peut durer jusqu'à six mois. La durée exacte dépend de l'état de la personne. La thérapie complexe comprend:

  • Acupuncture - aide à restaurer la sensibilité des membres;
  • Réception d'agents pharmacologiques - soutenir l'état du patient, réduire le risque de complications;
  • Cours de thérapie par l'exercice - restaurer les fonctions motrices, aider à renforcer l'immunité.
  • En outre, des méthodes de traitement spéciales peuvent être prescrites, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient..

Toutes les procédures doivent être effectuées régulièrement afin que la personne ait le maximum de chances de se rétablir complètement..

Méningiome cérébral: pronostic de vie sans chirurgie, ablation, rééducation, traitement

L'une des tumeurs cérébrales les plus courantes est le méningiome. Il est formé à partir du tissu de la fine membrane arachnoïdienne entourant le cerveau et la moelle épinière. Bien que ce néoplasme n'affecte pas directement le cerveau, il peut presser les tissus adjacents, provoquant des symptômes similaires à ceux des tumeurs cérébrales..

Dans la plupart des cas, les méningiomes se développent lentement et ne nécessitent pas toujours un traitement urgent.

Causes de la maladie

Les causes exactes d'un méningiome de la tête sont inconnues. Les facteurs de risque comprennent:

  • Hérédité. La propension génétique à l'oncologie peut être héritée.
  • Radiothérapie. Un traitement antérieur de radiation, en particulier dans la région de la tête, peut augmenter le risque de développer une tumeur.
  • Hormones féminines. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les femmes de plus de 30 ans. On pense que les déséquilibres hormonaux peuvent augmenter le risque de néoplasmes. Certaines études ont noté un lien entre le cancer du sein et le développement du méningiome.
  • Neurofibromatose congénitale. Ce trouble rare du système nerveux augmente considérablement la probabilité de développer des tumeurs cérébrales..
  • Obésité. La recherche confirme que les méningiomes sont plus fréquents chez les personnes en surpoids. Un indice de masse corporelle élevé est un facteur de risque pour de nombreux types de cancer.

Une tumeur des méninges arachnoïdiennes peut se développer à tout âge et sans aucune raison.

Classification du méningiome du cerveau

Le méningiome est formé à partir de la membrane arachnoïdienne (arachnoïde) qui recouvre le cerveau et la moelle épinière. Parfois, la tumeur se développe à partir de la pie-mère. Il se développe lentement, dans 90% des cas, il s'agit d'une formation bénigne (pas de cancer). Plus fréquent dans la membrane arachnoïdienne du cerveau, moins souvent dans la moelle épinière (méningiome spinal).

Les tumeurs sont classées en fonction du site de localisation: par exemple, méningiome de la région temporale, tentorium du cervelet.

Les méningiomes malins sont rares. En règle générale, ils se développent rapidement et se métastasent vers le cerveau, les poumons et d'autres organes internes. Certaines tumeurs sont classées comme méningiomes atypiques. Ils ne peuvent être appelés ni bénins ni malins, mais ils ont tendance à devenir malins et à se transformer en cancer..

Symptômes

Dans la plupart des cas, le néoplasme se développe très lentement et peut ne pas provoquer de symptômes cliniques pendant des années. Les symptômes dépendent de l'emplacement et apparaissent lorsque la tumeur commence à se développer dans les tissus adjacents: le cerveau ou la moelle épinière, les nerfs et les vaisseaux cérébraux. Ce processus s'accompagne de la compression des organes voisins..

Les principaux signes d'un méningiome:

  • problèmes de vision, en particulier une image fourchue, à l'envers ou floue;
  • attaques de maux de tête qui deviennent plus fréquentes et plus fortes avec le temps;
  • bourdonnements d'oreilles, perte auditive;
  • problèmes de mémoire;
  • manque d'odeur;
  • crises d'épilepsie;
  • faiblesse dans les membres.

La plupart des symptômes se développent progressivement, c'est pourquoi les patients atteints de méningiome les ignorent pendant longtemps. Si au moins l'un des signes énumérés est observé, vous devez vous rendre à un rendez-vous avec un neurologue. Les symptômes de déficience visuelle, de mémoire et de maux de tête sont particulièrement alarmants, ce qui est caractéristique du méningiome du lobe frontal du cerveau.

Diagnostique

La croissance lente du néoplasme et les symptômes vagues compliquent considérablement le diagnostic précoce du méningiome. Pour poser un diagnostic, vous aurez besoin de:

  • Conclusion du neurologue. Un examen neurologique complet révélera les moindres changements dans le fonctionnement du système nerveux. Le médecin vérifiera soigneusement tous les réflexes et, si nécessaire, les référera pour examen à d'autres spécialistes.
  • Imagerie de la tumeur avec CT ou IRM avec contraste. La tomographie montre la présence d'un méningiome, l'emplacement et la taille de la tumeur. L'IRM donne une image plus détaillée et est plus souvent utilisée pour le diagnostic. Dans la conclusion du tomogramme, la zone de localisation de la tumeur est toujours clairement indiquée. Par exemple, «méningiome parasagittal» signifie que le néoplasme est visualisé dans la zone du sinus sagittal.
  • Biopsie. La confirmation finale du diagnostic n'est possible qu'après examen histologique des tissus tumoraux.

Dans certains cas, le médecin peut demander des tests supplémentaires (TEP ou angiographie).

Méthodes de traitement

La tactique de traitement du méningiome est toujours développée individuellement et dépend de nombreux facteurs. Pris en compte:

  • la taille et l'emplacement de la tumeur;
  • dynamique de croissance et agressivité de la tumeur;
  • l'âge du patient et les maladies concomitantes;
  • symptômes neurologiques.

En présence de petits néoplasmes à croissance lente, le médecin peut conseiller de reporter le traitement et d'observer la dynamique de croissance s'il n'y a pas de troubles neurologiques. En règle générale, ces tumeurs sont découvertes par accident lors d'autres examens. Vous devrez subir une IRM planifiée et consulter régulièrement un médecin.

Si la tumeur se développe et / ou présente des symptômes neurologiques, la chirurgie est le traitement le plus efficace. Plus l'opération est effectuée tôt, meilleur est le pronostic..

La tumeur entière ou une partie de celle-ci est retirée si le méningiome est trop proche du cerveau ou de la moelle épinière. Le traitement postopératoire dépend de l'élimination de tous les tissus de la formation et de ce que la biopsie cellulaire a montré.

Si la tumeur bénigne a été complètement retirée, aucun autre traitement spécifique n'est nécessaire. Si le néoplasme n'a pas été complètement éliminé, il est surveillé ou une radiochirurgie stéréotaxique (couteau gamma) est utilisée.

Si la tumeur est maligne, une radiothérapie sera nécessaire. La chimiothérapie est rarement utilisée et n'est administrée que si d'autres méthodes ont échoué. Le méningiome atypique est traité de la même manière que le méningiome malin.

Radiothérapie traditionnelle

La radiothérapie est indiquée pour les formes atypiques et malignes de méningiome. Dans le processus de radiothérapie, les cellules du néoplasme sont détruites sous l'influence des rayons de rayonnement. Plus la cellule se divise activement, plus le rayonnement l'affecte. C'est pourquoi les cellules tumorales meurent et les cellules saines voisines ne sont pas trop endommagées. L'irradiation est la norme de traitement des lésions anaplasiques, en particulier celles à croissance agressive. La radiothérapie est associée à la chirurgie, bien que dans certains cas, lorsque la chirurgie est impossible, c'est la principale méthode de traitement.

Le cours de radiothérapie prend plusieurs semaines et plusieurs de ces cours peuvent être nécessaires. Les effets secondaires de la radiothérapie comprennent la faiblesse, la fatigue, la perte de cheveux, les nausées, les vomissements et la suppression temporaire de la moelle osseuse..

Radiochirurgie stéréotaxique (radiation)

La radiochirurgie (couteau gamma, cyber-couteau) est un type de radiothérapie, mais le rayonnement se produit une fois à très forte dose. L'utilisation de la radiochirurgie permet d'irradier directement les tissus tumoraux sans affecter les cellules saines. L'efficacité du rayonnement est plusieurs fois supérieure à la méthode traditionnelle de radiothérapie.

L'ablation radiochirurgicale du méningiome est possible pour les néoplasmes d'un diamètre ne dépassant pas 30 mm. Le plus souvent, la radiochirurgie est associée à la chirurgie classique et, à l'aide de radiations, les tissus tumoraux qui n'ont pas pu être excisés sont retirés..

Les inconvénients de la méthode comprennent le coût élevé de la procédure et l'effet retardé. Les cellules tumorales commenceront progressivement à s'autodétruire dans l'année. Cela vous permet d'éliminer les effets de l'exposition aux radiations sur le corps, mais en même temps, la radiochirurgie ne convient pas au traitement des formes agressives de méningiome.

Méthodes traditionnelles

Il n'y a pas de remèdes populaires pour traiter le méningiome. Une tumeur ne peut pas se dissoudre ou arrêter de croître si elle est traitée avec la médecine traditionnelle. Le traitement du méningiome du cerveau ou de la moelle épinière est impossible sans chirurgie.

Plus le traitement chirurgical est commencé tard, plus le pronostic est mauvais. Les traitements alternatifs ne peuvent être utilisés que pour soulager les symptômes désagréables. Les thés apaisants, l'acupuncture et les massages peuvent aider à soulager la maladie. Avant de commencer le traitement à domicile, vous devez consulter votre médecin, il peut y avoir des contre-indications.

Conséquences de la maladie et pronostic de l'espérance de vie

Les conséquences possibles et le pronostic dépendent de la qualité bénigne du processus et du degré de développement du méningiome..

Si une tumeur bénigne a été enlevée chirurgicalement, le patient récupère complètement, la probabilité de récidive n'est que de 3%. Les risques neurologiques après la chirurgie dépendent de l'emplacement et de la taille de la tumeur. Par exemple, après une intervention chirurgicale pour enlever un méningiome cérébral qui a comprimé le nerf optique (p. Ex., Méningiome pétroclival), il existe un risque de perte de vision permanente. Plus la tumeur s'est développée profondément, plus il est difficile de la retirer sans complications. De telles conséquences sont individuelles et seul un chirurgien peut les prévoir. Si vous avez les moindres questions ou doutes, vous devez les faire part à votre médecin..

Le groupe à risque de développement de complications après une chirurgie comprend les patients atteints de maladies cardiovasculaires, de diabète sucré et d'obésité.

Le plus dangereux est le méningiome anaplasique. Le pronostic pour un taux de survie à 5 ans est d'environ 30%. Plus la tumeur est détectée tôt et le traitement approprié est commencé, plus le pronostic est favorable.

Réhabilitation

La nécessité d'une rééducation après l'ablation d'un méningiome apparaît après le traitement des formes sévères et avancées. Si après le traitement, des symptômes neurologiques persistent ou des complications se développent, des cours de physiothérapie sont effectués pour restaurer la fonction cérébrale et améliorer l'apport sanguin.

La thérapie par l'exercice, l'ergothérapie et la mécanothérapie sont utilisées pour restaurer la motricité et la motricité fine des mains. La plupart des patients ont également besoin d'une aide psychothérapeutique pour retrouver une vie normale..

Complications: pourquoi le méningiome est-il dangereux?

Les formes malignes d'une tumeur métastasent au cerveau, aux poumons et à d'autres organes internes. Les néoplasmes bénins, s'ils sont retirés tardivement, peuvent se développer et rétrécir le tissu cérébral, provoquant des changements neurologiques irréversibles.

En cas de symptômes suspects, de vision, de mémoire altérée et de maux de tête constamment douloureux, vous devez immédiatement consulter un médecin.

"Quiet Cancer": comment le méningiome cérébral est traité à l'étranger

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous parlez de méningiome? Beaucoup de gens imaginent une tumeur de taille orange qui appuie sur le cerveau et provoque des convulsions. Pendant ce temps, il s'agit d'un petit sceau formé entre le crâne et le cerveau, qui se développe autour de la coque externe du cerveau ou de ses membranes, et ne se manifeste pas pendant longtemps. En règle générale, les gens ne soupçonnent pas la présence d'un méningiome jusqu'à ce qu'ils effectuent une tomodensitométrie ou une IRM de la tête pour des raisons externes - maux de tête sévères, en cas de commotion cérébrale ou après un accident.

Selon les statistiques de l'OMS, les méningiomes sont en tête (35,6%) parmi les néoplasmes oncologiques du cerveau. Les tumeurs de ce type se trouvent généralement chez les femmes de plus de 40 ans et sont supposées être liées aux hormones (progestérone et œstrogène), c'est pourquoi de nombreux patients découvrent le méningiome après avoir eu un bébé. Comment reconnaître et éviter une triste fin dans le temps?

Maux de tête et plus encore...

En plus des maux de tête douloureux, qui pendant plusieurs années peuvent déranger périodiquement une personne la nuit et le matin, le méningiome se manifeste par une faiblesse dans les membres, une vision floue. Ajoutez à cela des crises d'épilepsie, des troubles de la sensibilité du corps, une perte temporaire de la capacité d'écrire un texte. Les stades avancés de la maladie sont caractérisés par une forte augmentation de la pression intracrânienne, des maux de tête insupportables, accompagnés de nausées, de vomissements et de dépression de conscience.

Stades de croissance du méningiome

Les oncologues distinguent 4 degrés d'activité du méningiome, selon la nature de la malignité:

G1 - croissance lente de la tumeur, les cellules semblent saines.

G2 - croissance lente des tissus, on observe une pénétration dans les zones saines.

G3 - division active des cellules cancéreuses, croissance agressive.

G4 - la formation de nouveaux vaisseaux pour l'approvisionnement en tumeurs, nécrose et kystes, croissance rapide.

Les tumeurs de grade 1-2 sont généralement considérées comme bénignes. Cependant, sans traitement approprié, le néoplasme finit par dégénérer en un cancer malin, pas toujours opérable, il est donc préférable de ne pas retarder une visite chez le médecin.

Traitement du méningiome cérébral

Étant donné que la principale méthode de traitement est la chirurgie, le succès de la procédure dépend de la taille et de la résécabilité de la tumeur. L'opération d'un méningiome cérébral est réalisée sous anesthésie. La tête du patient est fixée sur la table d'opération, le crâne est ouvert, les méninges sont coupées et la tumeur est retirée avec une pompe à vide métallique. Si nécessaire, le fragment de crâne retiré est remplacé par une plaque de titane simulée en 3D. La durée de l'intervention ne dépasse pas 2 heures. Les mesures postopératoires comprennent l'irradiation de la zone touchée avec des unités de radiothérapie. S'il y a des contre-indications à la chirurgie ouverte, les médecins arrêtent la croissance tumorale en utilisant la méthode radiochirurgicale CyberKnife.

Une méthode de thérapie relativement nouvelle est l'ablation d'un méningiome cérébral avec un laser LISA installé sur une plate-forme assistée par robot DaVinci. La technique microchirurgicale élimine en douceur le néoplasme, sépare les vaisseaux sanguins endommagés et, ce qui est particulièrement précieux, préserve les fonctions vitales du cerveau.

Méningiome cérébral: traitement sans chirurgie

Une tumeur qui se développe à partir des cellules des méninges peut être traitée sans recourir à la chirurgie. Par conséquent, lors de la réception d'un tel diagnostic, la première chose à faire est de vous poser le sujet d'étude suivant: le traitement du méningiome cérébral sans chirurgie. Il existe différentes classifications de la maladie qui séparent les tumeurs par taille, forme, emplacement et autres paramètres. Dans l'article, nous examinerons quels sont les symptômes du méningiome, les raisons de son apparition, comment diagnostiquer le problème et quelles méthodes de traitement.

Symptômes du méningiome

Un gros inconvénient de l'apparition et du développement du méningiome est l'absence de symptômes prononcés. Une personne atteinte d'une telle tumeur peut ressentir des affections générales, mais ne pourra jamais comprendre qu'il s'agit d'une maladie cérébrale. Il est courant de faire la distinction entre les symptômes locaux du méningiome et les symptômes cérébraux généraux, qui dépendent du degré de pression sur les structures anatomiques ou les cellules cérébrales. Les premiers comprennent:

  • Violation de l'état mental du patient, troubles nerveux possibles.
  • En cas de méningiome de l'orbite, un œil ou les deux peuvent s'éteindre (état exofaltique).
  • Troubles possibles de la parole et des organes auditifs si la tumeur est dans la partie temporale.
  • La cécité de certaines parties des yeux peut commencer par un méningiome du tubercule de la selle.

Le principal symptôme qui peut exister dans tous les cas de cette maladie est le mal de tête, mais ce symptôme peut être le résultat de nombreux changements dans l'état du corps. Cela ne vaut la peine de sonner l'alarme que si les symptômes ci-dessus apparaissent, bien que légèrement, à côté de lui. Les signes cérébraux généraux de la maladie comprennent des changements plus radicaux de l'état du corps:

  • Troubles de la mémoire, échecs.
  • Cas possibles d'épilepsie, paralysie.
  • L'apparition d'un mal de tête sévère après un sommeil prolongé, au repos en position horizontale.
  • Nausées, parfois des vomissements sont possibles.
  • Perte d'acuité visuelle, vision double.

Causes d'occurrence

Les avis médicaux divergent sur cette question. Certains pensent que l'apparition d'un méningiome est associée exclusivement au code génétique, qui est prédisposé au développement de ce type de maladie. D'autres soutiennent que des facteurs externes sont fondamentaux pour que cette formation se développe dans le crâne. Considérez les causes courantes de leur apparition:

  • Tête, crâne, lésions cérébrales étendues.
  • Neurofibromatose de stade II.
  • De fortes doses de rayons X et de rayons radioactifs dans la région de la tête.
  • Travailler dans des conditions toujours mauvaises.
  • Influences environnementales agressives (mauvaise nourriture, grandes quantités de nitrates par exemple).

Diagnostique

Étant donné que les symptômes du méningiome sont très vagues, en particulier aux premiers stades de l'existence d'une telle maladie, il est très difficile de diagnostiquer la maladie. Dans de nombreux cas, la détection de la maladie se produit lors d'une IRM (imagerie par résonance magnétique) à d'autres fins. Mais s'il y a un soupçon de présence d'une tumeur, la première étape est un examen neurologique, qui consiste à vérifier les organes auditifs, visuels et la coordination des mouvements réflexes. En outre, peut être attribué:

  1. Imagerie par résonance magnétique, qui montre l'état du cerveau et de tous les organes sous le crâne.
  2. La tomodensitométrie, qui n'est pas si souvent utilisée récemment en raison de la disponibilité de méthodes d'analyse plus efficaces.
  3. Angiographie IRM, qui montre tous les vaisseaux alimentant la tumeur cérébrale analysée et leur état.
  4. Biopsie. Une méthode pour étudier une tumeur à l'aide d'un microscope spécial. Pour effectuer cette analyse, vous devez absolument prendre une petite partie de la tumeur qui se développe chez le patient. Avec l'aide d'un tel diagnostic, non seulement la tumeur elle-même est étudiée, mais également les moyens qui peuvent aider à s'en débarrasser..

Analyses et examens

Une analyse qui confirmera le diagnostic est l'imagerie par résonance magnétique (utilise des ondes magnétiques pour construire une image à l'intérieur du crâne). Comme élément supplémentaire de recherche, une angiographie (injections pour aider à isoler les vaisseaux sanguins du cortex cérébral qui alimentent la tumeur) peut être prescrite. Les médecins progressistes peuvent demander des tests sanguins, qui diagnostiquent également une mauvaise maladie. Dans de rares cas, un électroencéphalogramme peut également être prescrit, qui enregistre l'activité cérébrale à l'aide d'un courant électrique..

Méthodes de traitement des méningiomes

Dans la plupart des cas (selon les statistiques, environ 90%), les méningiomes sont des tumeurs bénignes, ils se développent donc lentement et n'affectent pas les organes importants pour l'activité vitale. Dans le cas des tumeurs malignes, leur taux de croissance est beaucoup plus rapide; des métastases peuvent survenir dans n'importe quelle autre partie du corps. Envisager des méthodes efficaces pour lutter contre la maladie.

Radiothérapie traditionnelle

La radiothérapie classique peut être une bonne méthode de guérison sans chirurgie. Une telle radiothérapie peut être prescrite pour améliorer l'état d'une tumeur maligne qui est difficile à localiser. Ce n'est pas considéré comme la méthode de traitement la plus efficace, mais avec le développement de très grandes formations dans le cerveau, c'est obligatoire.

Radiochirurgie par rayonnement

Le rayonnement est toujours préjudiciable aux cellules tumorales, à la fois bénignes et malignes. Pour le méningiome du cerveau, le traitement sans chirurgie par radiothérapie est très populaire. Une masse négative est irradiée à partir de la même position sur plusieurs séances. L'inconvénient de cette méthode est une possible perte de cheveux, l'apparition d'une dermatite. Mais dans certains cas, lorsqu'une intervention chirurgicale est impossible, il est conseillé de l'utiliser..

Observation dynamique

Cette approche n'est utilisée que pour les petits méningiomes bénins qui ne causent pas de problèmes de santé majeurs ou de symptômes graves. Ainsi, tous les six à douze mois, une IRM est réalisée, qui montre l'état du cerveau. La méthode peut être utilisée pour les patients à l'âge adulte ou ceux qui ont un état de santé instable..

Radiochirurgie stéréotaxique

Pour le méningiome cérébral, un traitement sans chirurgie est possible grâce à cette méthode efficace. La radiochirurgie stéréotaxique consiste à diriger un faisceau de rayonnement directement dans la formation pour la détruire, sans affecter les autres cellules et tissus du cerveau. L'inconvénient de cette méthode est la possible reprise de la maladie et l'apparition d'une nouvelle tumeur, ainsi que des lésions des terminaisons nerveuses à proximité. La méthode est utilisée en présence de petites formations qui n'entraînent pas de grandes violations.

Méthodes traditionnelles

La médecine traditionnelle utilise des méthodes traditionnelles de traitement du méningiome du cerveau afin de réduire l'enflure, les maux de tête et d'autres symptômes de la maladie. En utilisant les conseils de guérisseurs et d'experts sur les sources naturelles de santé, se débarrasser d'une tumeur devient beaucoup plus facile. Ces méthodes folkloriques comprennent:

  • Lotions sur le front, les tempes et l'arrière de la tête. Il est nécessaire de prendre de l'argile cicatrisante naturelle de couleur blanche ou grise, diluez-la avec du vinaigre de cidre de pomme dans des proportions de 1: 0,1 (il est permis d'ajouter un peu d'eau pour faire un liquide pliable). Appliquez ce mélange sur les zones indiquées du corps en une couche très épaisse. Après 2 à 2,5 heures, bien rincer à l'eau tiède.
  • Bandages à base de plantes sur le front. Pour les préparer, vous devez prendre les herbes appropriées (violette, tilleul, aiguilles de pin, sauge, genièvre), les cuire à la vapeur dans un bain-marie, les mettre sur plusieurs couches de gaze et les appliquer sur les zones indiquées. Le bandage peut être conservé sur la tête pendant environ 6 à 9 heures, ce qui est très difficile. Souvent, cette procédure est effectuée la nuit..
  • Avec le méningiome du cerveau, un traitement sans chirurgie est possible à l'aide d'infusions d'églantier, de myrtille, de menthe et de framboise. Pour que ce bouillon soit sucré, il est permis d'ajouter du miel naturel.
  • Des selles régulières et même de la diarrhée sont une caractéristique positive pour que le patient atteint de méningiome ne présente pas de symptômes. Le mal de tête sera considérablement réduit dans de tels cas, mais cette méthode ne doit pas être emportée..

Cliniques pour le traitement des maladies du cerveau

  • Clinique Sofia. Moscou, st. Mitinskaya, bâtiment 17 bâtiment 4. Effectue le diagnostic et le traitement des maladies vasculaires de la tête et du cerveau, tous types d'examens médicaux.
  • Département de neurochirurgie, Université d'État fédérale du Centre national de chirurgie médicale nommé d'après N.I. Pirogova. Russie, Moscou, st. Nizhn.Pervomayskaya, décédé 70. L'analyse et le traitement de tous les types de tumeurs cérébrales sont effectués. Les dernières technologies sont utilisées pour les analyses.
  • Institut humain RAS. Russie, Saint-Pétersbourg, rue Akademika Pavlova, 9. L'un des plus grands centres où sont réalisés non seulement le diagnostic et le traitement des méningiomes, mais aussi de nouvelles méthodes de lutte contre la maladie sont en cours de développement.
  • Centre médical Sheba, Israël. Hôpital d'État, qui dispose d'un service de réadaptation, d'un service pour enfants et d'une clinique clinique générale.
  • Centre de services médicaux de Rambam, Israël. La clinique, soutenue par les autorités de l'État, comprend Meyer MC, qui effectue tous les types de traitement pour les maladies infantiles.
  • Mon chéri. centre Ichilov, Israël. La deuxième plus grande clinique multidisciplinaire. Il existe un service de réadaptation, un institut de cardiologie, un hôpital général et une maternité..
  • Hôpital universitaire de Tübingen, Allemagne. Le traitement à l'étranger est possible avec l'utilisation des derniers médicaments et technologies. Cet institut développe de nouvelles méthodes de lutte contre les tumeurs cérébrales.

Régime alimentaire pour la maladie

La nutrition joue un rôle dans le traitement des tumeurs cérébrales complexes. À titre d'exemple, vous devez suivre les recommandations ci-dessous:

  1. Éliminez les aliments contenant du sel de table de votre alimentation.
  2. Les sources de sodium doivent être complètement éliminées de l'alimentation (faites attention à la composition des produits sur l'emballage).
  3. Augmentez votre consommation d'aliments contenant du calcium, du magnésium, du potassium.
  4. Les produits recommandés pour les méningiomes sont les algues brunes, les algues.
  5. Les aliments difficiles à digérer ne valent pas non plus la peine d'être mangés. Ceux-ci incluent le kvas, le kéfir, les viandes rouges, les légumineuses.

Vidéo

Pour déterminer indépendamment si un patient présente des symptômes indiquant la présence de méningiomes, il convient d'analyser tous les facteurs qui affectent cette maladie. Une tumeur cérébrale peut ne pas parler clairement d'elle-même, c'est pourquoi tout le monde devrait être au courant de cette maladie. Nous vous proposons de regarder une vidéo montrant les manifestations de la tumeur et les symptômes à l'origine du méningiome.

Commentaires

Victoria Steklakova, 56 ans, Moscou: a été traitée à la clinique de Moscou de Pirogov par radiothérapie traditionnelle. De plus, sans regarder le pronostic, il y a eu une rechute et le méningiome a commencé à se développer une seconde fois après 6 mois, mais après l'exposition secondaire, tout est devenu normal. C'est vraiment comme la 2ème année, il n'y a pas de signes et de manifestations de la maladie.

Ivan Georgievich, 48 ans, Saint-Pétersbourg: La fille a subi une tomographie par émission de positons, puis une radiochirurgie stéréotaxique, à la suite de laquelle le petit méningiome du cerveau a disparu. Désormais, les aliments indésirables ont été supprimés de l'alimentation et un régime rigide a été créé..

Victor Zakrelsky, 52 ans, Krasny Oskol: Pour le traitement du méningiome, des remèdes populaires ont été utilisés pendant 6 à 7 mois (leur coût est minime). Dans le même temps, une analyse continue et une tomographie magnétique ont été effectuées. La taille de la tumeur a diminué de quelques millimètres seulement, donc une radiothérapie a été utilisée plus tard, après quoi le méningiome a disparu.

Zarina Omelyanenko, 33 ans, Krasnoperekopsk: Personne ne sait mieux comment pratiquer une chirurgie cérébrale que les médecins israéliens, bien que le coût soit élevé. Après la visite au Centre Sheba, un diagnostic complet et une spectroscopie de résonance magnétique correspondante ont été effectués. Après 1 an, aucun symptôme de la tumeur n'a été trouvé.

Une erreur a été détectée dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

Méningiome du cerveau

Un méningiome du cerveau (code CIM 10 - D32.0) est un néoplasme qui survient à partir de la paroi arachnoïdienne (arachnoïde) du cerveau. Le méningiome du cerveau a morphologiquement des contours clairs et ressemble à un nœud en forme de fer à cheval ou sphérique, le plus souvent fusionné avec la dure-mère.

À l'hôpital Yusupov, des spécialistes qualifiés utilisent les technologies les plus avancées et des méthodes efficaces et éprouvées pour le traitement des méningiomes: radiothérapie, radiochirurgie stéréotaxique, élimination de haute qualité du méningiome cérébral. La récupération après la chirurgie est effectuée dans le service de rééducation de l'hôpital Yusupov sous la surveillance étroite de médecins de réadaptation compétents et d'un personnel médical attentif..

Méningiome: qu'est-ce que c'est?

En règle générale, un méningiome est bénin, cependant, comme toute autre tumeur localisée à l'intérieur du crâne, un méningiome bénin du cerveau est considéré comme relativement malin, accompagné de symptômes associés à une compression de la moelle épinière. Tumeur cérébrale maligne (méningiome), une maladie moins courante caractérisée par une croissance agressive et un taux de rechute élevé après la chirurgie.

Le plus souvent, le méningiome du cerveau est localisé dans la région du foramen magnum, des hémisphères cérébraux, de la pyramide de l'os temporal, des ailes de l'os sphénoïde, de l'encoche tentorale, du sinus parasagittal et de l'angle cerveletopontin.

Dans la plupart des cas, le méningiome est dans une capsule. La tumeur n'est pas caractérisée par la formation de kystes, elle peut être petite, seulement quelques millimètres, ou atteindre de grandes tailles - plus de 15 centimètres de diamètre. Si le méningiome se développe vers le cerveau, un nœud se forme, qui avec le temps commence à serrer la moelle. Si la tumeur se développe vers les os du crâne, au fil du temps, elle se développe entre les cellules osseuses et provoque un épaississement et une déformation de l'os. La tumeur peut se développer simultanément vers l'os et le cerveau, puis des nœuds et une déformation des os du crâne se forment.

Raisons de développement

Les causes directes du développement des méningiomes n'ont pas été étudiées de manière fiable à ce jour. Cependant, un certain nombre de facteurs peuvent provoquer leur apparition:

  • le plus souvent, le méningiome cérébral est diagnostiqué chez des patients d'âge mûr, après 40 ans;
  • On sait que les femmes sont plus susceptibles de développer des méningiomes cérébraux que les hommes. Cela est dû au fait que les hormones sexuelles féminines ont une grande influence sur la croissance tumorale;
  • l'apparition de divers néoplasmes dans le cerveau est souvent associée à des doses élevées de rayonnements ionisants;
  • l'influence de facteurs négatifs tels que les substances chimiques et toxiques, les traumatismes, l'exposition à un téléphone portable et autres;
  • un rôle important dans le développement du méningiome appartient aux maladies génétiques, dont l'une est la neurofibromatose du deuxième type, qui provoque de multiples méningiomes malins.

Symptômes et signes

Le méningiome cérébral (CIM 10 - D32.0) est caractérisé par une croissance relativement lente, de sorte qu'il peut se développer de manière asymptomatique pendant une longue période.

L'un des premiers symptômes est un mal de tête - terne, éclatant ou douloureux. Il diffère par son caractère renversé et sa localisation à l'arrière de la tête, du front ou des tempes..

L'apparition d'autres symptômes est associée à la localisation de la tumeur (compression de certaines structures du cerveau). Cette symptomatologie est appelée focale.

Un méningiome cérébral peut être suspecté si les symptômes suivants sont présents:

  • parésie des extrémités (faiblesse sévère, diminution de la sensibilité, apparition de réflexes pathologiques);
  • perte de champ visuel et autres troubles visuels (diminution de l'acuité visuelle, vision double). Un trait caractéristique est le ptosis - tombant de la paupière supérieure;
  • détérioration de la fonction auditive;
  • diminution ou perte complète de l'odorat, hallucinations olfactives;
  • crises d'épilepsie;
  • troubles psycho-émotionnels, troubles du comportement - ces symptômes se manifestent le plus souvent par un méningiome du lobe frontal du cerveau;
  • troubles de la pensée;
  • manque de coordination et de démarche;
  • augmentation de la pression intraoculaire;
  • nausées et vomissements qui n'apportent pas de soulagement.

En cas de violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien, on note la survenue d'une hydrocéphalie, un œdème cérébral, à la suite de quoi les patients développent des maux de tête persistants, des vertiges, des troubles mentaux.

Diagnostique

Les méthodes les plus informatives et les plus précises pour diagnostiquer le méningiome sont la tomodensitométrie (TDM) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM). En règle générale, ces études sont effectuées avec contraste. La tomodensitométrie et l'IRM peuvent déterminer la taille de la tumeur, son emplacement, le degré de lésion des tissus environnants et les complications possibles.

La spectroscopie par résonance magnétique (MRS) est utilisée pour déterminer le profil chimique et la nature du néoplasme. La tomographie par émission de positrons (TEP) peut identifier les foyers de méningiome récidivant.

L'angiographie est une méthode auxiliaire pour déterminer la nature de l'apport sanguin à la tumeur. Cette étude est souvent utilisée dans le processus de préparation préopératoire..

Il existe 11 types de méningiomes bénins:

  • méningiomes méningothéliaux - 60%;
  • méningiomes transitoires - 25%;
  • méningiomes fibreux - 12%;
  • types rares de méningiomes - 3%.

Une tumeur cérébrale peut être localisée dans différentes parties du cerveau:

  • tumeur convexitale - 40%;
  • parasagittal - 30%;
  • localisation basale de la tumeur - 30%.

Méningiome du lobe frontal

Un méningiome de la région frontale se forme très souvent, dans la plupart des cas, cela ne dérange pas le patient pendant longtemps. Si le méningiome est situé dans le lobe frontal droit, les symptômes apparaîtront du côté opposé du corps.

Les raisons du développement du méningiome de la région frontale sont différentes: lésion cérébrale traumatique, maladie inflammatoire des méninges, prédisposition génétique, alimentation riche en nitrates, neurofibromatose et autres raisons. La radiation est considérée comme une cause avérée de développement de la tumeur, toutes les autres causes sont des facteurs de risque.

Le méningiome frontal peut causer une vision floue, des maux de tête, une parésie des nerfs faciaux, des muscles des bras, de la léthargie et d'autres symptômes.

Méningiome anaplasique

Le méningiome anaplasique est une tumeur cérébrale de malignité de grade 3; dans les trois ans suivant le traitement, tous les patients présentent une récidive tumorale.

Méningiome parasagittal

Le méningiome parasagittal est situé dans la partie occipitale, pariétale ou frontale le long de la ligne médiane longitudinale. Souvent, cette tumeur s'accompagne d'une augmentation pathologique de la teneur en matière osseuse dans le tissu osseux. Les méningiomes parasagittaux qui se développent dans la partie frontale de la tête provoquent:

  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • développement de disques nerveux optiques congestifs dans le fond;
  • nausées et vomissements sévères, maux de tête;
  • crises d'épilepsie.

Le méningiome parasagittal de la région pariétale de la tête est caractérisé par une sensibilité altérée et des crises d'épilepsie. Le méningiome occipital est caractérisé par une augmentation de la pression intracrânienne, perturbée par des hallucinations.

Méningiome atypique

Le méningiome atypique du cerveau est une tumeur de grade 2; la récidive tumorale survient chez 30% des patients dans les 10 ans suivant le traitement.

Méningiome falx

Une tumeur se développant à partir du gros os du croissant du cerveau est appelée méningiome falx. Au fil du temps, la tumeur se développe dans le sinus veineux sagittal, il y a une violation de la circulation veineuse, une hypertension intracrânienne. La croissance tumorale provoque les symptômes négatifs suivants: crises d'épilepsie, altération de la sensibilité et de l'activité motrice des jambes, troubles pelviens.

Traitement

Le méningiome provoque très souvent le développement d'un œdème des tissus environnants, ce qui affecte l'apparition de divers symptômes négatifs. Les stéroïdes sont prescrits pour soulager l'enflure. Le traitement du méningiome dépend du type et de la taille de la tumeur, de son emplacement, de l'état de santé et de l'âge du patient.

Selon les statistiques médicales, dans 90% des cas, les méningiomes du cerveau sont des tumeurs bénignes, qui se caractérisent par un développement lent et l'absence de lésions concomitantes des organes vitaux..

Les formations malignes sont caractérisées par une croissance rapide, la présence de métastases dans tous les autres organes du corps humain.

Ablation de la tumeur

L'élimination d'un méningiome n'est pas toujours effectuée. Le plus souvent, une tumeur bénigne est surveillée. Une intervention chirurgicale est nécessaire si le méningiome est malin et augmente de taille.

Le traitement principal d'une tumeur bénigne et maligne en croissance est la chirurgie pour enlever le méningiome du cerveau. Il est très important d'éliminer correctement le néoplasme. Les conséquences d'une intervention chirurgicale incorrecte, dans laquelle le tissu cérébral environnant ou les sinus veineux ont été affectés, peuvent être très graves. Une telle opération peut entraîner une diminution significative de la qualité de vie du patient, c'est pourquoi les neurochirurgiens quittent souvent une partie du tissu cancéreux, surveillant constamment leur croissance..

Les méningiomes malins ont tendance à récidiver, nécessitant une nouvelle chirurgie.

Conséquences de l'opération

Selon la localisation de la tumeur et sa taille, des complications peuvent survenir après l'opération: altération ou perte de la vision, perte de mémoire partielle ou totale, parésie des membres, troubles de la concentration, changements de caractère, de personnalité, œdème cérébral, saignements.

Radiothérapie

Le traitement du méningiome cérébral sans chirurgie implique l'utilisation de méthodes de radiothérapie, qui sont utilisées en l'absence de possibilité d'ablation chirurgicale efficace de la tumeur. Les cellules pathologiques sont détruites par de fortes doses de rayons X. L'utilisation de la radiothérapie standard n'est pas appropriée pour le traitement des patients présentant un diagnostic de méningiome cérébral volumineux. Cependant, le traitement sans chirurgie dans de tels cas est inefficace..

Lorsque la tumeur est localisée dans un endroit difficile à atteindre pour un neurochirurgien, ou lorsque des zones en sont proches, dont les dommages peuvent entraîner une perturbation des fonctions vitales, les spécialistes de l'hôpital Yusupov préfèrent les méthodes stéréotaxiques. Ce type de thérapie peut être utilisé pour traiter les grosses tumeurs. La radiochirurgie stéréotaxique est basée sur l'irradiation ciblée d'une formation tumorale avec des faisceaux situés à différents angles.

Souvent, la méthode stéréotaxique est associée à un traitement chirurgical - s'il existe des contre-indications pour éliminer les tumeurs de la manière habituelle.

Aucune chimiothérapie n'est utilisée pour traiter les méningiomes bénins du cerveau.

Rechutes

Si un méningiome bénin et clairement limité est trouvé chez un patient qui ne s'est pas développé dans les tissus environnants, l'intervention chirurgicale assure le plus souvent une guérison complète..

Cependant, il faut se rappeler que même les méningiomes bénins peuvent rechuter après le retrait. Des récidives de méningiomes atypiques sont enregistrées dans près de 40% des cas, malignes - dans 80%.

Le développement de rechutes dans les cinq ans suivant la chirurgie dépend également de l'emplacement de la tumeur..

Les rechutes se produisent moins souvent dans les méningiomes localisés dans la voûte crânienne, plus souvent dans la région de la selle turque et du corps de l'os sphénoïde. Les tumeurs affectant l'os sphénoïde et le sinus caverneux réapparaissent le plus souvent.

Réhabilitation

La période de rééducation après la chirurgie dure généralement 7 à 8 semaines. Au cours de la première semaine épargnée, le patient a besoin d'une stricte adhésion au repos au lit, au sommeil et au repos, à l'élimination du stress, aux exercices thérapeutiques, à une bonne nutrition, au refus de l'activité physique.

Une surveillance médicale en milieu hospitalier est nécessaire pour les patients qui ont eu un méningiome cérébral atypique ou malin. La chirurgie stéréotaxique est réalisée pour augmenter la durée de la rémission en cas de rechute aux premiers stades du développement.

Le rétablissement complet ne peut être garanti que dans les cas où le méningiome cérébral est complètement éliminé. Le pronostic de la vie sans chirurgie est moins favorable.

Afin de raccourcir la période de rééducation après l'opération, les spécialistes de l'hôpital Yusupov mènent des activités qui contribuent au rétablissement plus rapide des patients: thérapie médicamenteuse (on prescrit au patient des médicaments qui réduisent la pression intracrânienne, soulagent l'enflure et l'inflammation, soulagent les manifestations neurologiques), physiothérapie, etc..

Vous pouvez subir un diagnostic et un traitement des tumeurs malignes et bénignes à l'hôpital Yusupov, qui est équipé d'équipements innovants. Des spécialistes hautement qualifiés travaillent uniquement dans le domaine de la médecine factuelle en utilisant les normes, les protocoles et les approches de traitement des principaux pays du monde. Vous pouvez vous inscrire à une consultation par téléphone ou via le formulaire d'inscription sur le site.