Principal
Angiome

Oncologie chez les enfants

Les néoplasmes malins de divers endroits sont diagnostiqués dans l'enfance. Jusqu'à la fin, les médecins n'ont pas été en mesure de déterminer les raisons pour lesquelles le cancer est pris chez les enfants. Le cancer à un si jeune âge est souvent le résultat d'une prédisposition génétique ou de mauvaises conditions environnementales. Les jeunes enfants ont plus de chances de réussir que les adultes, mais sous réserve d'un diagnostic et d'un traitement en temps opportun.

Raisons principales

Les parents ne parviennent pas toujours à reconnaître en temps opportun les symptômes du cancer chez un enfant, car les premiers signes de l'oncologie sont déguisés en d'autres maladies moins dangereuses. Les néoplasmes cancéreux sont diagnostiqués non seulement chez les bébés plus âgés, mais aussi chez les nourrissons et les nouveau-nés. Dans le même temps, la véritable cause de la maladie reste incertaine. Dans la plupart des cas, le cancer est de nature génétique et est héréditaire. Avec de telles pathologies, les risques de développer une oncologie chez les enfants augmentent:

  • Violation de Fanconi liée à des écarts de type rachitisme;
  • neurofibromatose - une maladie autosomique;
  • Le syndrome de Down;
  • ataxie télangiectasie;
  • syndrome de bloom.

Le cancer n'est pas toujours détecté en présence de conditions pathologiques. Il existe certains facteurs de risque dans lesquels un enfant est plus susceptible de développer une oncologie:

  • influence excessive sur le corps de l'enfant des rayons ultraviolets;
  • exposition persistante à la fumée de tabac associée à la fumée secondaire;
  • une alimentation déséquilibrée avec un excès de nourriture grasse, épicée et autre malbouffe;
  • hypovitaminose;
  • infection par virus.

Les enfants qui ont été traités par leurs parents pendant une longue période avec différentes préparations pharmaceutiques risquent de développer un cancer de localisation différente.

Variétés

Le cancer des enfants se manifeste par différents signes cliniques, qui dépendent du type de processus oncologique. Les types de violation les plus courants sont présentés dans le tableau:

ClassificationFonctionnalités:Vue
EmbryonnaireSont le résultat d'une division cellulaire incontrôléeTumeurs de type blastome
Formations germinales
Rhabdomyosarcome
JuvénileDes formations malignes se forment chez les jeunes enfants et adolescents à partir de cellules saines ou légèrement modifiéesCarcinome
la maladie de Hodgkin
Les lymphomes
Sarcome
Type d'adulteUne telle oncologie dans l'enfance est rare.Carcinome nasopharyngé et hépatocellulaire
Schwannome
Cancer de la peau
Retour à la table des matières

Quelles étapes passent par?

Les caractéristiques de l'oncologie pédiatrique diffèrent en fonction de l'emplacement du cancer. Dans la plupart des cas, le cancer passe par 4 stades, les changements se produisant au cours desquels sont présentés dans le tableau:

Puissanceune brève description de
jeLes cellules pathologiques sont dans une seule couche
L'oncologie ne se manifeste pratiquement d'aucune façon ou se déroule faiblement
IILes cellules cancéreuses se propagent, mais ne dépassent pas l'organe endommagé
IIIPropagation de métastases aux ganglions lymphatiques voisins
IVMétastases à distance avec dommages à de nombreux organes et systèmes
Intoxication sévère du corps de l'enfant causée par l'oncologie
Retour à la table des matières

Comment reconnaître les symptômes à temps?

Dès l'apparition d'un cancer chez les enfants, les parents ne sont pas immédiatement en mesure de remarquer des changements pathologiques dans le corps du bébé. Parfois, une déviation mettant la vie en danger est déguisée en grippe et en d'autres maladies moins graves. Pour différentes localisations de tumeurs malignes, des symptômes particuliers sont caractéristiques. Dans la plupart des cas, l'enfant a fréquemment des ecchymoses, des ecchymoses, des écorchures qui guérissent pendant une longue période. Il est possible de reconnaître l'oncologie grâce aux caractéristiques générales suivantes:

  • faiblesse fréquente et fatigue rapide chez les enfants;
  • peau pâle;
  • l'apparition d'œdèmes et de phoques sur l'épiderme;
  • une augmentation régulière de la température sans raison particulière;
  • gros hématomes après des blessures mineures;
  • douleur intense sur le site de la lésion;
  • position forcée du corps, associée au syndrome douloureux;
  • vomissements et nausées;
  • problèmes de fonction visuelle;
  • perte de poids.
Retour à la table des matières

Procédures de diagnostic

Le traitement de l'oncologie pédiatrique est sélectionné individuellement pour chaque enfant et dépend de l'emplacement et du stade de la maladie. En cas de problème, il vaut la peine de contacter un thérapeute qui interrogera le patient et l'examinera, après quoi il le dirigera vers un spécialiste au profil étroit. Pour diagnostiquer et déterminer l'oncologie, les procédures de diagnostic suivantes sont effectuées:

Pour déterminer la présence d'une pathologie, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin de laboratoire.

  • test sanguin général et détaillé;
  • examen de laboratoire de l'urine;
  • IRM et TDM de la zone touchée du corps;
  • diagnostic par ultrasons;
  • biopsie du matériel et analyse histologique.
Retour à la table des matières

Traitement nécessaire

Lorsque les enfants ont un cancer, il vaut la peine de consulter un médecin le plus tôt possible, car dans les premiers stades, les chances de guérison complète sont beaucoup plus élevées que pendant les stades avancés. Pour éliminer l'oncologie, il faut une thérapie combinée, y compris des médicaments et des méthodes chirurgicales. Le traitement est effectué en milieu hospitalier dans des cliniques spéciales pour enfants, où se trouvent des services d'oncologie. La chimiothérapie et la radiothérapie sont des traitements populaires. Au cours de la procédure, les cellules cancéreuses sont affectées par des médicaments chimiques ou des faisceaux de faisceau. Il est nécessaire de prendre en compte qu'après avoir effectué de telles manipulations, l'enfant perd la majeure partie de la racine des cheveux et d'autres réactions secondaires se produisent.

La principale mesure thérapeutique dans la lutte contre l'oncologie pédiatrique est la chirurgie. Le spécialiste excise complètement ou partiellement les organes internes affectés. S'il y a des métastases, un ou plusieurs traitements de chimiothérapie sont nécessaires avant l'opération pour supprimer l'activité des cellules cancéreuses.

Conséquences probables

Souvent, avec l'oncologie chez les enfants, il y a des déviations du système respiratoire, en particulier des poumons. Des troubles similaires sont déclenchés par la chimiothérapie et la radiothérapie..

Plus le cancer est diagnostiqué tôt dans l'enfance, plus la probabilité que de nombreuses conséquences désagréables soient évitées est élevée. Le cancer est souvent compliqué par les troubles suivants:

  • retard de croissance de l'enfant;
  • développement physique lent, en particulier du système musculo-squelettique;
  • travail perturbé des organes génitaux;
  • Difficulté à enseigner à votre bébé
  • risques élevés de rechute.
Retour à la table des matières

Quelles sont les prédictions?

Prédire les résultats de l'oncologie chez les enfants est assez problématique, car de nombreux facteurs doivent être pris en compte. On sait seulement avec certitude qu'une maladie similaire chez un bébé et un adulte est plus facile à traiter dans ce dernier cas. De nombreux troubles peuvent être complètement guéris et le patient peut vivre une vie bien remplie. D'autres types d'oncologie sont plus difficiles à traiter et peuvent ne pas être guéris du tout. Dans ce cas, une décision est prise sur la thérapie palliative, qui aide à maintenir l'état du bébé dans un état normal. Le tableau montre les résultats probables chez un enfant atteint d'oncologie de différents endroits.

Oncologie pédiatrique: diagnostic du cancer chez l'enfant, symptômes du cancer chez l'enfant, cancer chez l'enfant

Cancer chez les enfants

  • Le cancer est l'une des principales causes de décès chez les enfants et les adolescents dans le monde et est diagnostiqué chaque année chez environ 300 000 enfants âgés de 0 à 19 ans [1].
  • Les cancers de l'enfant comprennent de nombreux types de tumeurs qui surviennent chez les enfants et les adolescents âgés de 0 à 19 ans. Les catégories les plus courantes de cancers infantiles comprennent les leucémies, les tumeurs cérébrales malignes, les lymphomes et les tumeurs solides telles que le neuroblastome et le néphroblastome [1-2].
  • Alors que dans les pays à revenu élevé, plus de 80% des enfants sont guéris du cancer, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, seuls 20% des cas sont guéris [2-3].
  • Le cancer de l'enfance ne peut généralement pas être évité ou détecté par dépistage.
  • Pour améliorer l'issue de la maladie chez les patients atteints de cancer pédiatrique, un diagnostic précoce et précis, suivi d'un traitement efficace, est nécessaire..
  • La plupart des cancers infantiles peuvent être guéris avec des médicaments génériques et d'autres traitements, y compris la chirurgie et la radiothérapie. Les pays de tous niveaux de revenu peuvent parvenir à un traitement rentable du cancer infantile [2].
  • La mortalité par cancer infantile évitable dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRITI) est due à des raisons telles que le manque de diagnostic, les erreurs de diagnostic et les retards, les obstacles aux soins, les interruptions de traitement, les décès par intoxication et les taux de rechute plus élevés.
  • Des systèmes de données sur le cancer infantile sont nécessaires pour améliorer continuellement la qualité des soins et l'élaboration des politiques.

Le cancer est l'une des principales causes de décès chez les enfants et les adolescents dans le monde..

Alors que dans les pays à revenu élevé, plus de 80% des enfants atteints de cancer sont guéris du cancer, dans de nombreux PRFI, ce chiffre n'est que de 20% [2-3]. Les raisons de la baisse des taux de survie dans les PRFI comprennent l'incapacité à obtenir un diagnostic précis, l'inaccessibilité du traitement, les interruptions de traitement, la mort due à la toxicité (effets secondaires) et les taux de rechute plus élevés, en partie en raison du manque d'accès aux médicaments et technologies essentiels. Les mesures visant à résoudre chacun de ces problèmes augmentent la survie et justifient les coûts encourus [2-3].

Quelles sont les causes du cancer chez les enfants?

Le cancer survient chez des personnes de tous âges et peut toucher n'importe quelle partie du corps. Cela commence par des changements génétiques dans une cellule, qui commence alors à se multiplier de manière incontrôlable..

Dans de nombreux cancers, cela conduit à un néoplasme (tumeur).

S'il n'est pas traité, le cancer se développe généralement, envahit d'autres tissus du corps et entraîne la mort..

Les maladies cancéreuses chez les enfants, contrairement aux adultes, dans la grande majorité des cas n'ont pas de cause établie.

De nombreux chercheurs ont tenté de déterminer les causes du cancer infantile, mais seul un petit nombre de cancers infantiles sont causés par des facteurs liés à l'environnement ou au mode de vie..

Le principal objectif de la prévention du cancer chez les enfants devrait être la formation de modèles de comportement qui empêchent le développement d'un cancer évitable à l'âge adulte..

Certaines infections chroniques sont des facteurs de risque de cancer infantile très pertinents dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Par exemple, le VIH, le virus Epstein-Barr et le paludisme augmentent le risque de certains cancers chez les enfants..

D'autres infections chez les enfants peuvent augmenter le risque de cancer à l'âge adulte, ce qui explique l'importance des vaccinations et d'autres méthodes, telles que le diagnostic et le dépistage précoces, pour aider à réduire la prévalence des infections chroniques menant au cancer dans l'enfance ou plus tard..

Selon les données disponibles à ce jour, environ 10% de tous les patients atteints de cancer infantile ont une prédisposition génétique au cancer. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour identifier les facteurs influençant le développement du cancer chez les enfants..

Améliorer les indicateurs de résultats chez les enfants atteints de cancer

Puisqu'il est généralement impossible de prévenir le cancer chez les enfants, la clé de la stratégie la plus bénéfique pour réduire le fardeau du cancer chez les enfants est un diagnostic rapide et correct suivi d'un traitement efficace..

Diagnostic précoce

Le cancer détecté tôt est plus susceptible de répondre à un traitement efficace, ce qui augmente les chances de survie du patient avec moins de souffrance et un traitement souvent moins coûteux et moins intensif.

La détection précoce de la maladie et une assistance immédiate peuvent rendre la vie beaucoup plus facile pour un enfant atteint de cancer.

Un diagnostic correct est essentiel pour traiter ces patients, car chaque cancer doit être traité selon un schéma thérapeutique spécifique, impliquant souvent la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie..

Le diagnostic précoce comporte trois éléments:

  • détecter les signes de maladie chez les membres de la famille et demander de l'aide;
  • évaluation du tableau clinique, diagnostic et stadification (détermination de l'étendue de la propagation du cancer);
  • garantir l'accès au traitement.

Un diagnostic précoce est essentiel dans tous les contextes et améliore les taux de survie pour plusieurs cancers. Des programmes de développement de systèmes de diagnostic précoce et précis ont été mis en œuvre avec succès dans une grande variété de pays, quel que soit le niveau de revenu, souvent dans le cadre des efforts conjoints des gouvernements, de la société civile et des organisations non gouvernementales, avec le rôle central des groupes de parents. Le cancer chez les enfants s'accompagne d'un certain nombre de symptômes inquiétants que les membres de la famille et les prestataires de soins primaires qualifiés peuvent détecter.

Le dépistage n'est généralement pas une méthode efficace pour détecter le cancer chez les enfants. Dans certains cas particuliers, le dépistage peut être envisagé pour les populations à risque plus élevé..

Par exemple, certaines tumeurs oculaires chez les enfants peuvent être causées par une mutation héréditaire, et si une telle mutation est détectée chez les membres de la famille d'un enfant atteint de rétinoblastome, on peut leur demander de suivre un conseil génétique et de surveiller l'état des frères et sœurs de la personne malade avec des diagnostics oculaires réguliers dans les premiers stades. la vie. Les causes génétiques ne sont pertinentes que dans un petit nombre de cancers infantiles. Cependant, il n'y a pas de preuves de haute qualité pour justifier des programmes de dépistage pour l'ensemble de la population infantile..

Traitement

Un diagnostic correct est essentiel pour traiter les enfants atteints de cancer, car chaque cancer doit être traité selon un régime spécifique, qui peut inclure la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. La disponibilité de services de diagnostic efficaces, de tests de laboratoire d'échantillons, de produits sanguins, de radiothérapie, de technologie, de soins psychosociaux et de soutien varie à travers le monde et ne garantit pas l'équité.

Cependant, plus de 80% des enfants atteints de cancer peuvent être guéris, dans la plupart des cas avec des médicaments génériques bon marché inscrits sur la liste OMS des médicaments essentiels..

Les médicaments essentiels sont définis comme des médicaments qui répondent aux besoins de soins de santé primaires de la population; La liste de l'OMS pour les enfants comprend 22 médicaments cytotoxiques et adjuvants et quatre médicaments hormonaux pour le traitement du cancer chez les enfants..

Les enfants qui ont reçu un traitement ont besoin d'une surveillance constante pour surveiller une éventuelle récidive du cancer et surveiller tout effet toxique potentiel associé au traitement.

Les soins palliatifs visent à soulager les symptômes causés par le cancer et à améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille. Tous les enfants atteints de cancer ne peuvent pas être guéris, mais la douleur peut être soulagée dans tous les cas.

La prestation de soins palliatifs pédiatriques en tant qu'élément clé des soins complets devrait être fournie dès le moment où la maladie est diagnostiquée et devrait se poursuivre, que l'enfant reçoive ou non un traitement pour la guérir..

Des programmes de soins palliatifs peuvent être mis en œuvre dans la communauté et à domicile pour gérer la douleur et fournir un soutien psychosocial aux patients et à leurs familles. L'accès à la morphine par voie orale et à d'autres analgésiques doit être fourni pour soulager les douleurs cancéreuses modérées à sévères qui surviennent chez plus de 80% des patients cancéreux en phase terminale.

Réponse de l'OMS

L'OMS a lancé l'Initiative mondiale contre le cancer infantile avec des partenaires pour jouer un rôle clé dans la fourniture d'une assistance organisationnelle et technique aux gouvernements pour établir et maintenir des programmes de traitement du cancer infantile de qualité.

Son objectif est de porter le taux de survie mondial de tous les enfants atteints de cancer à au moins 60% d'ici 2030. Cela se traduit par un doublement du taux de guérison et par le sauvetage d'un million de vies supplémentaires au cours des dix prochaines années..

Les objectifs du plan sont:

  • le renforcement de la capacité des pays à appliquer les meilleures pratiques pour la prise en charge des enfants atteints de cancer;
  • accent accru sur le cancer infantile et financement accru disponible aux niveaux national et mondial.

L'OMS et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) collaborent avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et d'autres organisations et partenaires des Nations Unies pour:

  • un soutien politique croissant en faveur du diagnostic et du traitement du cancer infantile;
  • aider les gouvernements à créer des centres de cancérologie de qualité et leurs antennes régionales pour assurer un diagnostic rapide et précis et un traitement efficace du cancer infantile;
  • élaboration de normes et d'outils définissant la planification et la mise en œuvre de mesures pratiques pour le diagnostic précoce, le traitement, les soins palliatifs et les soins aux survivants du cancer, y compris pour répondre aux besoins des patients atteints de cancer infantile;
  • élargir l'accès à des médicaments et technologies essentiels abordables;
  • aider les gouvernements à protéger les familles avec des enfants atteints de cancer de l'appauvrissement et de l'exclusion sociale grâce aux soins contre le cancer.

Cette initiative fait partie de la mise en œuvre de la résolution de l'Assemblée mondiale de la Santé sur la prévention et le contrôle du cancer dans une approche intégrée (WHA70.12), qui exhorte les gouvernements à accélérer l'action pour atteindre les objectifs du Plan d'action mondial et du programme des Nations Unies. développement durable d'ici 2030 et visant à réduire la mortalité prématurée par cancer.

Bibliographie

  1. Steliarova-Foucher E, Colombet M, Ries LAG, et al. Incidence internationale du cancer infantile, 2001-10: une étude de registre basée sur la population. Lancet Oncol. 2017; 18 (6): 719-731.
  2. Gupta S, Howard SC, Hunger SP, et al. Traiter le cancer de l'enfant dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Dans: Disease Control Priorities, volume 3.http: //dcp-3.org/chapter/900/treating-childhood-cancers-low-and-middle-income-countries
  3. Howard SC, Zaidi A, Cao X et al. Le programme My Child Matters: effet des partenariats public-privé sur les soins pédiatriques contre le cancer dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Lancet Oncol. 2018; 19 (5): e252-e266.
  4. Zhang J, Walsh MF, Wu G, Edmonson MN, Gruber TA, et al. Mutations germinales dans les gènes de prédisposition dans le cancer pédiatrique. N Engl J Med. 10 décembre 2015; 373 (24): 2336-2346.

Oncologie chez les enfants

Les néoplasmes malins de divers endroits sont diagnostiqués dans l'enfance. Jusqu'à la fin, les médecins n'ont pas été en mesure de déterminer les raisons pour lesquelles le cancer est pris chez les enfants.

Le cancer à un si jeune âge est souvent le résultat d'une prédisposition génétique ou de mauvaises conditions environnementales..

Les jeunes enfants ont plus de chances de réussir que les adultes, mais sous réserve d'un diagnostic et d'un traitement en temps opportun.

Raisons principales

Les parents ne parviennent pas toujours à reconnaître en temps opportun les symptômes du cancer chez un enfant, car les premiers signes de l'oncologie sont déguisés en d'autres maladies moins dangereuses.

Les néoplasmes cancéreux sont diagnostiqués non seulement chez les bébés plus âgés, mais aussi chez les nourrissons et les nouveau-nés. Dans le même temps, la véritable cause de la maladie reste incertaine..

Dans la plupart des cas, le cancer est de nature génétique et est héréditaire. Avec de telles pathologies, les risques de développer une oncologie chez les enfants augmentent:

  • Violation de Fanconi liée à des écarts de type rachitisme;
  • neurofibromatose - une maladie autosomique;
  • Le syndrome de Down;
  • ataxie télangiectasie;
  • syndrome de bloom.

Le cancer n'est pas toujours détecté en présence de conditions pathologiques. Il existe certains facteurs de risque dans lesquels un enfant est plus susceptible de développer une oncologie:

  • influence excessive sur le corps de l'enfant des rayons ultraviolets;
  • exposition persistante à la fumée de tabac associée à la fumée secondaire;
  • une alimentation déséquilibrée avec un excès de nourriture grasse, épicée et autre malbouffe;
  • hypovitaminose;
  • infection par virus.

Les enfants qui ont été traités par leurs parents pendant une longue période avec différentes préparations pharmaceutiques risquent de développer un cancer de localisation différente.

Variétés

Le cancer des enfants se manifeste par différents signes cliniques, qui dépendent du type de processus oncologique. Les types de violation les plus courants sont présentés dans le tableau:

ClassificationFonctionnalités:Vue
EmbryonnaireSont le résultat d'une division cellulaire incontrôléeTumeurs de type blastome
Formations germinales
Rhabdomyosarcome
JuvénileDes formations malignes se forment chez les jeunes enfants et adolescents à partir de cellules saines ou légèrement modifiéesCarcinome
la maladie de Hodgkin
Les lymphomes
Sarcome
Type d'adulteUne telle oncologie dans l'enfance est rare.Carcinome nasopharyngé et hépatocellulaire
Schwannome
Cancer de la peau

Quelles étapes passent par?

Les caractéristiques de l'oncologie pédiatrique diffèrent en fonction de l'emplacement du cancer. Dans la plupart des cas, le cancer passe par 4 stades, les changements se produisant au cours desquels sont présentés dans le tableau:

Puissanceune brève description de
jeLes cellules pathologiques sont dans une seule couche
L'oncologie ne se manifeste pratiquement d'aucune façon ou se déroule faiblement
IILes cellules cancéreuses se propagent, mais ne dépassent pas l'organe endommagé
IIIPropagation de métastases aux ganglions lymphatiques voisins
IVMétastases à distance avec dommages à de nombreux organes et systèmes
Intoxication sévère du corps de l'enfant causée par l'oncologie

Comment reconnaître les symptômes à temps?

Les premiers signes du développement d'un processus oncologique dans le corps de l'enfant sont de grandes ecchymoses qui mettent longtemps à guérir.

Dès l'apparition d'un cancer chez les enfants, les parents ne sont pas immédiatement en mesure de remarquer des changements pathologiques dans le corps du bébé..

Parfois, une déviation mettant la vie en danger est déguisée en grippe et en d'autres maladies moins graves. Pour différentes localisations de tumeurs malignes, des symptômes particuliers sont caractéristiques. Dans la plupart des cas, l'enfant a fréquemment des ecchymoses, des ecchymoses, des écorchures qui guérissent pendant une longue période.

Il est possible de reconnaître l'oncologie grâce aux caractéristiques générales suivantes:

  • faiblesse fréquente et fatigue rapide chez les enfants;
  • peau pâle;
  • l'apparition d'œdèmes et de phoques sur l'épiderme;
  • une augmentation régulière de la température sans raison particulière;
  • gros hématomes après des blessures mineures;
  • douleur intense sur le site de la lésion;
  • position forcée du corps, associée au syndrome douloureux;
  • vomissements et nausées;
  • problèmes de fonction visuelle;
  • perte de poids.

Procédures de diagnostic

Le traitement de l'oncologie pédiatrique est sélectionné individuellement pour chaque enfant et dépend de l'emplacement et du stade de la maladie. En cas de problème, il vaut la peine de contacter un thérapeute qui interrogera le patient et l'examinera, après quoi il le dirigera vers un spécialiste au profil étroit. Pour diagnostiquer et déterminer l'oncologie, les procédures de diagnostic suivantes sont effectuées:

Pour déterminer la présence d'une pathologie, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin de laboratoire.

  • test sanguin général et détaillé;
  • examen de laboratoire de l'urine;
  • IRM et TDM de la zone touchée du corps;
  • diagnostic par ultrasons;
  • biopsie du matériel et analyse histologique.

Traitement nécessaire

Lorsque les enfants ont un cancer, il vaut la peine de consulter un médecin le plus tôt possible, car dans les premiers stades, les chances de guérison complète sont beaucoup plus élevées que pendant les stades avancés. Pour éliminer l'oncologie, une thérapie combinée est nécessaire, y compris des médicaments et des méthodes chirurgicales..

Le traitement est effectué en milieu hospitalier dans des cliniques spéciales pour enfants, où se trouvent des services d'oncologie. La chimiothérapie et la radiothérapie sont des traitements populaires. Pendant les procédures, les cellules cancéreuses sont affectées par des médicaments chimiques ou des faisceaux de faisceau.

Il est nécessaire de prendre en compte qu'après avoir effectué de telles manipulations, l'enfant perd la majeure partie de la racine des cheveux et d'autres réactions secondaires se produisent.

La principale mesure thérapeutique dans la lutte contre l'oncologie pédiatrique est la chirurgie. Le spécialiste excise complètement ou partiellement les organes internes affectés. S'il y a des métastases, un ou plusieurs traitements de chimiothérapie sont nécessaires avant l'opération pour supprimer l'activité des cellules cancéreuses.

Conséquences probables

Souvent, avec l'oncologie chez les enfants, il y a des déviations du système respiratoire, en particulier des poumons. Des troubles similaires sont déclenchés par la chimiothérapie et la radiothérapie..

Le processus malin affecte négativement le développement du corps, en particulier, la croissance de l'enfant est retardée.

Plus le cancer est diagnostiqué tôt dans l'enfance, plus la probabilité que de nombreuses conséquences désagréables soient évitées est élevée. Le cancer est souvent compliqué par les troubles suivants:

  • retard de croissance de l'enfant;
  • développement physique lent, en particulier du système musculo-squelettique;
  • travail perturbé des organes génitaux;
  • Difficulté à enseigner à votre bébé
  • risques élevés de rechute.

Quelles sont les prédictions?

Prédire les résultats de l'oncologie chez les enfants est assez problématique, car de nombreux facteurs doivent être pris en compte. On sait seulement avec certitude qu'une maladie similaire chez un bébé et un adulte est plus facile à traiter dans ce dernier cas..

De nombreux troubles peuvent être complètement guéris et le patient peut vivre une vie bien remplie. D'autres types d'oncologie sont plus difficiles à traiter et peuvent ne pas être guéris du tout. Dans ce cas, une décision est prise sur la thérapie palliative, qui aide à maintenir l'état du bébé dans la norme..

Le tableau montre les résultats probables chez un enfant atteint d'oncologie de différents endroits.

LocalisationPrévoir,%
Leucémie84
Système nerveux et cerveau71
Un rein89
lymphome de Hodgkin96
Lymphome non hodgkinien86
Rhabdomyosarcome68
Neuroblastome75
Oncologie des structures osseuses71

Cancer de l'enfant: symptômes (une note aux parents)

Quels symptômes devraient alerter les parents? Comment reconnaître une maladie maligne? Quels enfants sont à risque? Nous en avons parlé et bien d'autres avec Svetlana Rafaelevna Varfolomeeva, directrice de l'Institut de gestion et de médecine translationnelle du N.N. Dmitry Rogachev, directeur exécutif de la Société nationale d'hématologie et d'oncologie pédiatriques.

Quel est le problème du diagnostic précoce des néoplasmes malins chez les enfants??

Svetlana Varfolomeeva: Elle est partout dans le monde, pas seulement en Russie. Le taux d'incidence dans tous les pays est à peu près le même: 14 à 15 enfants sur 100 000.

Dans la plupart des cas - en particulier lorsqu'il s'agit d'une tumeur solide maligne dans laquelle il n'y a pas de signes brillants qui attirent l'attention - le diagnostic est posé tard. Et en général, à un stade plus avancé que les adultes.

Pour les adultes, il existe un système de prévention et de diagnostic précoce, mais avec les enfants, la situation est différente..

Le cancer est toujours une maladie d'exception.

Par conséquent, l'un des défis auxquels font face les oncologues pédiatriques aujourd'hui est la formation de groupes à risque. Si un enfant appartient à un tel groupe, alors pour le médecin auquel il vient pour un rendez-vous, cette information fonctionnera comme un drapeau rouge. Il saura que le patient a un risque plus élevé de développer un cancer et, par conséquent, le traitera plus attentivement..

Svetlana Varfolomeeva, oncologue-hématologue pédiatrique

Groupes à risque

Un oncologue pédiatrique devrait-il être engagé dans le diagnostic précoce du cancer chez les enfants??

S. V.: Il est impossible d'attribuer des questions de diagnostic précoce à un enfant ou à un oncologue adulte. Un patient avec une tumeur maligne suspectée vient chez l'oncologue.

Mais d'abord, ce soupçon doit naître chez quelqu'un..

En règle générale, chez le pédiatre, si nous parlons d'enfants. Et pour faciliter son travail, nous nous engageons dans la formation de groupes à risque.

Quels critères sont pris en compte?

S. V.: L'incidence chez les enfants de la première année de vie est relativement élevée - sur 100 000 enfants, 25 au cours de la première année de vie reçoivent un diagnostic de cancer. C'est plus élevé que celui des enfants d'autres groupes d'âge. Si les chiffres sont inférieurs, le diagnostic n'a pas été vérifié et sera établi plus tard.

Jusqu'à 90% des tumeurs chez les enfants de la première année de vie sont congénitales.

Ils apparaissent tôt, le diagnostic doit donc être posé dans la première moitié de la vie de l'enfant. Le plus souvent, il s'agit d'une tumeur embryonnaire associée à certaines malformations du fœtus..

Lors de l'observation, nous accordons une attention particulière aux bébés prématurés et aux enfants souffrant de certains syndromes d'immunodéficience congénitale..

Il y a beaucoup de ces enfants, souvent ils ont des maladies génétiques non vérifiées: le gène affecté n'est pas identifié même après de nombreuses études.

Néanmoins, l'ensemble du panel d'anomalies génétiques doit être examiné chez les patients suspectés de développer une tumeur. Pour comprendre s'ils ont un syndrome pouvant provoquer le développement d'un cancer.

Quels sont les signes, symptômes, les parents peuvent comprendre que l'enfant est gravement malade?

S. V.: En particulier, la leucémie est caractérisée par le fait qu'une hématopoïèse saine est perturbée, et cela s'applique à tous les types de cellules sanguines (seulement dans 4% des cas, il y a l'hypoplasie dite à une seule ligne, lorsqu'il n'y a des changements que par rapport à un germe d'hématopoïèse). Voici ce qui pourrait alerter les parents:

  • fièvre prolongée sans raison apparente,
  • la présence de modifications des tests sanguins: anémie, diminution du nombre de plaquettes (qui peut être accompagnée d'hématomes et d'ecchymoses sur le corps, une éruption cutanée sous forme de petites hémorragies),
  • changements dans les leucocytes.

Le problème est qu'il n'est pas toujours possible de voir des cellules tumorales ou "explosives" dans un test sanguin. De plus, leur présence n'est pas un critère obligatoire pour le diagnostic de la leucémie aiguë. Vous devez comprendre que le diagnostic est très difficile.

Quels autres signes peuvent alerter les parents:

  • Pâleur inexpliquée;
  • changements dans le comportement et l'activité de l'enfant;
  • refus de manger, surtout à un âge précoce,
  • suspension de la prise de poids;
  • absence de réactions émotionnelles, indifférence.

En général, si la mère pense que l'enfant est devenu étrange, qu'il se comporte différemment, c'est un signe qu'il vaut mieux voir un médecin..

«Comment pouvons-nous aider un enfant atteint de cancer? C'est très simple: donner du sang, ça lui sauvera la vie "

Quelle est la prochaine étape?

S. V.: Lorsque des changements sont identifiés, l'enfant est référé pour consultation à un hématologue-oncologue pédiatrique ou hospitalisé. Par exemple, si vous soupçonnez une leucémie ou un certain nombre d'autres conditions, il est nécessaire de procéder à une ponction de la moelle osseuse, ce qui est fait dans un hôpital.

Sans un examen détaillé, le médecin risque de mal évaluer la situation et de commencer le traitement d'une autre maladie..

Par exemple, si ce ne sont pas des modifications du test sanguin qui viennent en premier, mais des douleurs dans les os et les articulations, la maladie peut être interprétée comme une polyarthrite rhumatoïde et un traitement aux hormones glucocorticoïdes peut être instauré, ce qui, dans le cas du cancer, peut aggraver considérablement son évolution et entraîner le développement de complications graves..

Ce que les parents doivent savoir sur les symptômes de la thymphe?

S.V.: Si un enfant n'arrête pas de tousser pendant une longue période et une fièvre prolongée, que les antibiotiques ne peuvent pas supporter, c'est une raison d'être sérieusement méfiant.

Expliquez ce qu'est une fièvre prolongée.

S.V.: Si, dans le contexte d'un traitement antibactérien ou autre anti-inflammatoire, la température reste élevée pendant 10 jours ou plus, cela signifie que la question de la santé de l'enfant devrait intéresser non seulement les parents, mais également le médecin traitant, qui doit être contacté.

Que faire si les parents découvrent eux-mêmes la tumeur?

S. V.: Si, lors du sondage de la cavité abdominale, une formation volumétrique est détectée, vous devez immédiatement consulter le médecin. Cependant, il convient de rappeler que si un enfant se plaint de douleurs abdominales en même temps, il peut être hospitalisé dans le service chirurgical, bien qu'en fait, les douleurs abdominales puissent être un symptôme d'un lymphome ou d'une autre tumeur..

À cet égard, il est extrêmement important que les chirurgiens aient une vigilance oncologique élevée. Mais avant tout, les parents doivent être sur leurs gardes..

Nous sommes confrontés à un gros problème, surtout en été, lorsque maman ou papa cherche un néoplasme dans la cavité abdominale de l'enfant, mais ils voient que le bébé se sent bien et que toute la famille part en vacances dans le sud..

Comment les tumeurs cérébrales se manifestent-elles??

S. V.: Soyez prudent si un petit enfant a une augmentation anormale de la taille de la tête - une manifestation d'hydrocéphalie. Les parents doivent être alertés des nausées et des vomissements, surtout le matin. Cela vaut la peine d'en informer immédiatement le médecin..

À quels symptômes faut-il prêter attention lorsqu'il s'agit de sarcomes?

S. V.: La présence d'une formation palpable (c'est-à-dire palpable). Très souvent, les parents associent cela à des blessures antérieures, surtout si la tumeur se trouve sur la jambe ou le bras.

[/ attention] Les procédures de réchauffement ou l'ouverture chirurgicale de l'hématome ou du phlegmon qui en résulte peuvent être dangereuses!

Tant que le diagnostic n'est pas vérifié, le traitement ne peut pas être démarré. Et la vérification commence par un examen aux rayons X, une radiographie standard. Mais alors d'autres études peuvent être nécessaires, y compris en laboratoire.

Dans notre pratique, il y a eu de nombreux cas où les médecins ont essayé de traiter une certaine formation avec des moyens locaux, puis il s'est avéré qu'il s'agissait d'une tumeur maligne. Toute formation de masse doit être étudiée, les raisons de son apparition doivent être clarifiées et un diagnostic posé.

Disponibilité de l'assistance

Que devraient faire les parents si, par exemple, un test sanguin de routine n'est pas disponible? Est-il essentiel de l'attendre quelques jours?

S. V: Si un médecin prescrit une prise de sang, il doit donner à l'enfant (à la famille) la possibilité de le faire. Il faut que l'analyse soit prête le lendemain. Les ressources ne sont pas toujours suffisantes, mais une aide doit être disponible pour chaque enfant. Il est inacceptable d'attendre le résultat du test sanguin pendant cinq jours.

Du moment du rendez-vous de l'analyse à la livraison, pas plus de 48 heures ne devraient s'écouler. Si ces délais ne sont pas respectés, toutes les cloches doivent être sonnées. L'incapacité à fournir une assistance en ambulatoire est une indication d'hospitalisation d'urgence de l'enfant.

Dans certaines régions, un simple test sanguin, par exemple pour l'alpha-foetoprotéine (un marqueur de certaines tumeurs) ne peut être effectué que moyennant un supplément. Ce n'est pas vrai. La famille trouvera sûrement l'argent et paiera.

Mais pour certains, c'est un montant insignifiant, mais pour quelqu'un, c'est beaucoup d'argent..

La famille ne doit pas s'empirer financièrement pendant la période d'examen ou après, surtout si l'enfant a souffert d'une tumeur maligne et doit maintenant être testé pendant une longue période. Si vous devez encore les payer...

Confiance

Les parents peuvent-ils faire entièrement confiance à un médecin?

S. V.: Il est impossible d'appeler à une confiance absolue. Bien que, bien sûr, les parents responsables devraient avoir un médecin en qui ils ont confiance. En effet, avant l'âge de 18 ans, le suivi de sa santé est toujours une question de communication entre un médecin et ses parents. De plus, un médecin d'une polyclinique ne se contente pas de traiter un enfant: il apprend aux parents à observer et à traiter.

Nous nous engageons pleinement pour l'intégration des parents et des médecins.

Et pour s'assurer que les médecins de différentes spécialisations sont intégrés dans le programme global de lutte contre le cancer infantile.

Les parents eux-mêmes peuvent comprendre ce qui est écrit dans l'analyse?

S. V.: Maman ne devrait pas déchiffrer les analyses. Elle doit parler au médecin qui a envoyé l'enfant pour examen, discuter des résultats avec un spécialiste du laboratoire ou appeler un médecin en qui elle a confiance.

En examinant le test sanguin, nous pouvons comprendre s'il y a des changements. Et le médecin doit décider quoi faire de ces changements: hospitaliser l'enfant, l'envoyer consulter un autre spécialiste ou continuer l'observation.

On me pose souvent la question: comment aider les enfants malades? Vous pouvez envoyer un SMS au numéro court du fonds «Give Life» 6162, ou vous pouvez faire un don de sang. Dans chaque interview, j'exhorte les lecteurs et les parents à faire un don de sang, ce qui peut vraiment sauver la vie d'un enfant atteint de cancer. Et l'état du mouvement des donateurs démontre l'attitude de la société face au problème du cancer infantile..

Kirill Kirgizov: "Les parents et les médecins doivent en savoir plus sur le cancer infantile"

Kirill Kirgizov, oncologue-hématologue pédiatrique, directeur adjoint de l'IUTM NMITs DGOI nommé d'après Dmitry Rogachev, Secrétaire exécutif, NODGO

«Il est extrêmement important de développer la vigilance oncologique et d'élargir les connaissances sur le diagnostic précoce des néoplasmes malins chez les enfants, tant chez les professionnels de la santé que chez les parents..

A cet effet, le Centre d'hématologie, d'oncologie et d'immunologie pédiatriques. Dmitry Rogachev et la Société nationale des hématologues et oncologues pédiatriques, avec le soutien de la Fondation Give Life et d'autres organisations caritatives, mettent en œuvre des programmes éducatifs, à la fois à distance et à plein temps..

Le site Web de NODGO fournit des informations sous la forme d'une brochure et d'une vidéo pour les parents, et un module de formation pour les médecins sur les premiers signes de néoplasmes malins chez les enfants est en cours de préparation pour être placé sur le site Web du ministère russe de la Santé. Ces formes de travail à distance et d'autres incitent les professionnels de la santé et les parents à ne pas oublier les cancers infantiles..

Nous soulevons ces questions dans le cadre du programme "Régions lointaines", lorsque nous présentons des informations aux médecins des régions de Russie lors de séminaires de formation à plein temps ".

Projet de la Fondation Diagnostics and Analysis

Le succès du traitement de toute maladie dépend d'un diagnostic rapide et précis. Plus tôt les médecins posent le bon diagnostic, plus les chances de victoire totale sur la maladie sont élevées..

Vous pouvez soutenir le projet ICI

Abonnez-vous à notre chaîne sur Yandex.Zen, si vous souhaitez vous tenir au courant de nos actualités

Partagez l'article avec vos amis sur le réseau social si vous pensez que les informations qu'il contient sont importantes et intéressantes pour eux.

Il est important pour nous de connaître votre avis, n'oubliez pas de laisser des commentaires. remercier.

Causes, facteurs de risque, caractéristiques, diagnostic et prévention du cancer chez les enfants

Contrairement au cancer chez l'adulte, l'oncologie pédiatrique a ses propres caractéristiques et différences:

  1. La grande majorité des tumeurs qui se développent chez les enfants sont des leucémies
  2. Le cancer est moins fréquent chez les enfants que chez les adultes
  3. Chez les enfants, les tumeurs non épithéliales prédominent sur l'épithélium
  4. En oncologie pédiatrique, il existe des tumeurs immatures capables de mûrir
  5. Certaines tumeurs malignes chez les enfants sont spécifiques de leur capacité à régresser spontanément
  6. Il existe une prédisposition génétique à certaines tumeurs, en particulier le rétinoblastome, la chondromatose osseuse et la polypose intestinale.

Causes du cancer chez les enfants

La cause de tout cancer chez les enfants est un dysfonctionnement génétique dans l'une des cellules saines du corps, ce qui entraîne sa croissance incontrôlée et l'apparition d'une tumeur maligne..

Mais un certain nombre de facteurs de risque peuvent provoquer ce dysfonctionnement génétique dans une cellule. Mais même ici, les tumeurs des enfants ont des caractéristiques..

Contrairement aux adultes, les enfants n'ont pas de facteurs de risque liés au mode de vie tels que le tabagisme, l'abus d'alcool ou le travail dans des travaux dangereux..

Chez un adulte, dans la plupart des cas, l'apparition de tumeurs malignes est associée à l'influence de facteurs de risque externes, et les facteurs génétiques sont plus importants pour l'apparition d'une tumeur chez un enfant..

C'est pourquoi, si un enfant a développé une maladie maligne, ses parents ne devraient pas se blâmer, car il était très probablement hors de leur pouvoir de prévenir ou de prévenir cette maladie..

Facteurs qui augmentent le risque de développer un cancer chez un enfant:

1. Facteurs physiques

Le facteur de risque physique le plus courant est l'exposition à long terme au rayonnement solaire ou à l'hyperinsolation. Cela inclut également les effets de divers rayonnements ionisants provenant d'appareils de diagnostic médical ou dus à des catastrophes d'origine humaine..

2. Facteurs chimiques

Cela comprend principalement la fumée secondaire. Les parents doivent protéger leur enfant contre l'exposition à la fumée de tabac. La malnutrition de l'enfant est également un facteur chimique..

L'utilisation de produits contenant des OGM, des cancérogènes, l'utilisation de la nourriture dans les restaurants fast-food.

Tout cela entraîne une diminution de la quantité appropriée de vitamines et d'oligo-éléments dans le corps de l'enfant et l'accumulation de substances cancérigènes dans celui-ci, qui, dans le monde moderne, se trouvent en abondance non seulement dans les aliments, mais aussi dans l'eau et l'air..

De plus, il existe un autre facteur de risque chimique, souvent dangereux pour les enfants. De nombreuses études scientifiques ont prouvé la relation entre l'utilisation à long terme de certains médicaments, tels que: les barbituriques, les diurétiques, la phénytoïne, les immunosuppresseurs, les antibiotiques, le chloramphénicol, les androgènes, avec le développement du cancer chez les enfants.

3. Facteurs biologiques

Les facteurs biologiques comprennent les infections virales chroniques, telles que: le virus d'Epstein-Barr, le virus de l'herpès, le virus de l'hépatite B. De nombreuses études étrangères ont trouvé une augmentation du risque de cancer chez les enfants atteints d'infections virales.

4. Facteurs de risque génétiques

Actuellement, l'oncologie pédiatrique compte environ 25 maladies héréditaires qui augmentent le risque de développer des tumeurs chez un enfant. Par exemple, la maladie de Tony-Debre-Fanconi augmente considérablement le risque de développer une leucémie.

Le syndrome de Bloom, l'ataxie-télangiectasie, la maladie de Bruton, le syndrome de Wiskott-Aldrich, le syndrome de Costmann, la neurofibromatose augmentent également le risque de développer un cancer chez les enfants. Risque accru de développer une leucémie chez les enfants atteints du syndrome de Down et du syndrome de Klinefelter.

Dans le contexte du syndrome de Pringle-Bourneville, une tumeur appelée rhabdomyome cardiaque se développe dans la moitié des cas.

En plus des facteurs de risque, il existe plusieurs théories sur les causes du cancer chez les enfants..

L'une des théories appartient au médecin allemand Julius Kongheim. Sa théorie embryonnaire est basée sur la présence chez les enfants de cellules ectopiques, rudiments qui ont la capacité de dégénérer en cellules malignes.

C'est pourquoi les tératomes, neuroblastomes, hamartomes et tumeurs de Wilms n'ont pas la structure maligne habituelle..

Ce sont plutôt des malformations dont la nature blastomateuse ne survient qu'à la suite d'une dégénérescence maligne des cellules.

La deuxième théorie appartient au scientifique Hugo Ribbert. Selon sa théorie, un foyer d'inflammation chronique ou d'exposition aux radiations sert de toile de fond à l'apparition de la croissance tumorale. C'est pourquoi il est si important de prêter attention aux maladies inflammatoires chroniques de l'enfance..

Symptômes du cancer chez les enfants

Les cancers de la petite enfance passent presque toujours inaperçus des parents de l'enfant malade..

C'est parce que les symptômes du cancer chez les enfants sont similaires à de nombreux symptômes de maladies infantiles inoffensives et que l'enfant est incapable d'exprimer clairement ses plaintes..

En outre, les blessures sont courantes chez les enfants, se manifestant par diverses ecchymoses, écorchures, ecchymoses qui peuvent lubrifier ou masquer les premiers signes de cancer chez un enfant..

Pour la détection rapide d'un diagnostic oncologique, il est très important pour les parents d'un enfant de suivre le passage obligatoire des examens médicaux réguliers à la maternelle ou à l'école.

En outre, les parents doivent porter une attention particulière à l'apparition chez l'enfant de divers symptômes persistants et inhabituels pour lui..

Les enfants dont les parents ont eu un cancer dans le passé sont à risque, car ils peuvent hériter de changements génétiques dans la structure de l'ADN de leurs parents. Ces enfants devraient subir des examens médicaux réguliers et être sous la surveillance vigilante de leurs parents..

Si un enfant développe des symptômes d'avertissement, consultez immédiatement un pédiatre ou un oncologue pédiatrique.

Les signes de cancer chez les enfants comprennent de nombreux symptômes, mais nous nous concentrerons sur les plus courants:

1. Apparence inexpliquée de faiblesse, accompagnée d'une fatigue rapide.

2. La pâleur de la peau.

3. Apparence déraisonnable sur le corps de l'enfant de gonflement ou de phoques.

4. Augmentation fréquente et inexpliquée de la température corporelle.

5. Formation d'hématomes graves à la moindre blessure et aux coups faibles.

6. Douleur persistante localisée dans une partie du corps.

7. Inhabituel pour les enfants, position forcée du corps, lors de la flexion, pendant les jeux ou le sommeil.

8. Maux de tête sévères accompagnés de vomissements.

9. Déficience visuelle soudaine.

10. Perte de poids rapide et déraisonnable.

Si vous trouvez un ou plusieurs des symptômes ci-dessus chez votre enfant, ne paniquez pas, presque tous peuvent accompagner diverses maladies infectieuses, traumatiques ou auto-immunes. Mais cela ne signifie pas que lorsque de tels symptômes apparaissent, vous devez vous soigner vous-même..

Pour tout signe qui vous alerte, contactez immédiatement votre pédiatre ou votre oncologue pédiatrique.

Diagnostic du cancer chez les enfants

Il est très difficile de diagnostiquer la présence d'une tumeur maligne chez un enfant à un stade précoce. Cela est dû au fait que l'enfant ne peut pas formuler clairement ses plaintes. Un cours particulier et des manifestations ambiguës de l'oncologie pédiatrique aux premiers stades jouent un rôle..

Tout cela complique le processus de détection et de diagnostic différentiel du cancer chez les enfants d'autres maladies infantiles courantes. C'est pour cette raison, dans la plupart des cas, qu'un diagnostic oncologique est posé alors que la tumeur commence déjà à provoquer divers troubles anatomiques et physiologiques dans le corps..

En présence de symptômes alarmants, afin d'éviter des erreurs médicales, déjà au premier stade de l'examen d'un enfant malade, le diagnostic de cancer suspecté doit être reflété dans le diagnostic, en plus d'autres maladies suspectées.

Une énorme responsabilité incombe au pédiatre ou au chirurgien pédiatrique du district, ils sont les premiers à examiner l'enfant et à proposer un algorithme pour d'autres actions. Lors du rendez-vous initial avec un pédiatre, il n'est pas toujours possible de détecter immédiatement une tumeur, par conséquent, la détection et le diagnostic du cancer chez les enfants sont beaucoup plus efficaces lorsque plusieurs types de tests de dépistage sont effectués à la fois.

En médecine moderne, toutes les méthodes de dépistage et de diagnostic disponibles sont utilisées pour diagnostiquer les maladies oncologiques chez les enfants, telles que:

Prévention du cancer chez les enfants

Pour prévenir le cancer chez les enfants, une attention particulière doit être portée aux aspects suivants du dépistage.

  • Le premier d'entre eux est d'identifier la présence d'une prédisposition génétique chez un enfant à certains types de tumeurs malignes héritées.
  • La seconde est la protection prénatale du fœtus, qui implique l'élimination de divers facteurs de risque pour le corps de la femme enceinte et du fœtus.
  • Le troisième aspect est l'élimination rapide des tumeurs bénignes (naevus, neurofibromes, ostéochondromes, tératomes), qui peuvent devenir un arrière-plan pour le développement du cancer.

Pronostic du cancer chez les enfants

Il n'est possible de parler d'un pronostic précis que s'il existe des données sur l'examen histologique de la tumeur, son évolution clinique et l'état général de l'enfant..

Actuellement, il existe une tendance à transférer les maladies oncologiques dans la catégorie des maladies chroniques. Ce ne sont plus une phrase, mais il ne sera pas facile de se débarrasser de cette maladie..

Si une tumeur est diagnostiquée à un stade précoce et que le traitement est commencé immédiatement, cela garantit presque toujours un résultat favorable..

En médecine moderne, il existe des normes qui visent à prolonger la vie d'un enfant même aux stades incurables de la maladie, et de nouvelles méthodes de traitement émergent également, plus efficaces et augmentent le taux de survie moyen de manière significative..