Principal
Cirrhose

Chimiothérapie

Une cellule cancéreuse n'a pas de programme de contrôle selon lequel son développement, sa division se produit, mais elle a la capacité de se rétablir et de se diviser chaotique. En raison de ces propriétés, la tumeur cancéreuse se développe rapidement, les cellules séparées de la tumeur pénètrent dans d'autres organes et tissus avec la circulation sanguine, où elles commencent par la suite à se diviser, créant une nouvelle formation maligne..

La chimiothérapie est prescrite pour le cancer pour combattre les tumeurs. La chimiothérapie est l'une des méthodes de lutte contre le cancer, qui est utilisée dans un traitement complexe, peut être effectuée avant ou après une chirurgie. À l'hôpital Yusupov, le cancer est traité à l'aide de méthodes et de médicaments innovants, d'immunothérapie, de thérapie ciblée et d'autres méthodes de traitement.

Qu'est-ce que la chimiothérapie

La chimiothérapie est un effet médicamenteux sur une tumeur maligne, elle peut être cytotoxique et cytostatique. Ces deux types de chimiothérapie diffèrent dans la façon dont ils agissent sur les cellules cancéreuses. Cytotoxic provoque une nécrose tumorale, la mort des cellules cancéreuses. La chimiothérapie cytostatique ralentit la division et la croissance des cellules tumorales. La chimiothérapie est effectuée pour prévenir les métastases tumorales, pour traiter les tumeurs malignes en association avec la chirurgie et la radiothérapie.

À l'hôpital de Yusupov, le traitement de chimiothérapie est réalisé en administrant des médicaments de différentes manières (chimiothérapie systémique), en injectant dans la cavité séreuse (chimiothérapie locale), en administrant de fortes doses de médicaments de manière endolymphatique (chimiothérapie régionale). Les patients subissent une chimiothérapie après un examen complet. En cas d'effets secondaires, les médecins de l'hôpital procèdent à la correction de la formule sanguine.

Fonctions d'un chimiothérapeute

À l'hôpital Yusupov, des oncologues et des chimiothérapeutes sont impliqués dans le traitement du cancer. Le traitement avec des médicaments de chimiothérapie innovants avec des effets secondaires minimes et des effets toxiques sur le corps est effectué selon le protocole. Le chimiothérapeute est responsable de la sélection du protocole de traitement pour le patient. Les tâches fonctionnelles d'un chimiothérapeute comprennent l'évaluation de la santé du patient, l'identification des signes d'une maladie maligne, le diagnostic, l'examen et le traitement selon le protocole.

Contre-indications

Les contre-indications à la chimiothérapie dépendent de l'état du patient, souvent il n'y a pas de contre-indications complètes, mais la dose de chimiothérapie doit être réduite. La chimiothérapie ne doit pas être effectuée pendant la grossesse, en présence d'une maladie infectieuse, après une opération majeure, avec des violations graves du foie et des reins, du cœur, des poumons, avec épuisement, ainsi que chez les personnes âgées au corps affaibli, avec un faible taux de plaquettes.

Types de chimiothérapie

Il existe plusieurs types de chimiothérapie:

  • Chimiothérapie rouge. Possède une toxicité et une puissance élevées, contient des médicaments du groupe des antacyclines. Les médicaments de ce groupe sont rouges.
  • Chimiothérapie bleue. Réalisé avec la mitoxantrone et la mitomycine, qui sont bleues.
  • Chimiothérapie blanche. Réalisé avec taxol, takosela.
  • Chimiothérapie jaune. La chimiothérapie porte le nom de la couleur des médicaments - phénanthriplatine, cisplatine et autres. La toxicité des médicaments «jaunes» est inférieure à celle des médicaments de chimiothérapie rouges.

La chimiothérapie peut être:

  • Adjuvant. Ce type de chimiothérapie est effectué après la chirurgie. Il vous permet d'éliminer les métastases cachées, d'arrêter le développement des cellules cancéreuses.
  • Non-adjuvant. Il est effectué avant l'opération, avec son aide, la croissance d'une tumeur cancéreuse est arrêtée, la probabilité de métastases est réduite, la taille de la tumeur est réduite.
  • Ciblé. Ce type de thérapie cible des molécules spécifiques dans les cellules cancéreuses. Cela réduit le risque de mort des cellules normales du corps. Les médicaments thérapeutiques ciblés suppriment le développement du système microvasculaire tumoral.
  • Épargnant. Pour cette chimiothérapie, des médicaments sont utilisés avec des effets secondaires minimes..
  • Hyperthermique. Une telle chimiothérapie est réalisée en exposant les cellules tumorales à des températures élevées avec des médicaments anticancéreux..
  • Induction. Il est utilisé en présence de contre-indications à une intervention chirurgicale, avec une sensibilité modérée ou élevée du cancer aux médicaments de chimiothérapie. Avec l'aide de la chimiothérapie d'induction, ils réduisent les symptômes du cancer en traitement palliatif, utilisés pour la leucémie, les tumeurs germinales des testicules, les lymphomes et d'autres maladies.
  • À haute dose. Il est utilisé pour traiter divers types de lymphomes, caractérisés par l'introduction de doses plus élevées de médicaments.
  • Palliatif. La thérapie palliative peut améliorer la qualité de vie des patients cancéreux au dernier stade du développement de la tumeur, bloquer les symptômes d'une tumeur maligne, est prescrite aux patients pour soulager la condition après la chirurgie, pour soulager la douleur.
  • "Platine". La chimiothérapie contenant du platine est très efficace, conduisant souvent à de bons résultats après un traitement inefficace avec d'autres médicaments chimiothérapeutiques.

Formation

Avant la chimiothérapie, le patient est formé. Le médecin recommande d'abandonner les mauvaises habitudes et de limiter autant que possible l'activité physique - le patient bénéficie d'un congé de maladie pour la durée du traitement. La formation comprend la protection médicamenteuse du système digestif, des reins, du foie et de la moelle osseuse contre les effets des médicaments de chimiothérapie. Le patient est traité pour des maladies concomitantes, nettoyant le corps des substances toxiques qui se sont accumulées à la suite du cancer.

Comment se déroule la procédure

La chimiothérapie se fait de différentes manières:

  • Avec un compte-gouttes.
  • Les injections.
  • Oralement.

Compte-gouttes, l'injection peut être administrée des manières suivantes:

  • Sous-cutané.
  • Intramusculaire.
  • Dans le liquide céphalorachidien, pleural, cavité abdominale.
  • Directement dans un néoplasme malin.
  • Dans l'artère qui mène à la tumeur.
  • Localement.

Un traitement ciblé est effectué à l'hôpital Yusupov sous la supervision d'un oncologue, si le traitement est effectué à l'aide de la perfusion de médicaments. Il n'a pas d'effet grave sur le corps du patient et la plupart des patients restent actifs pendant le traitement. Souvent, une thérapie ciblée est associée à d'autres méthodes, ce qui augmente considérablement les chances de guérison. Avant de mener une thérapie ciblée, les médecins effectuent une étude des caractéristiques moléculaires d'une tumeur maligne - cela aide à affecter efficacement la tumeur et les métastases.

Effets

La chimiothérapie n'est pas seulement une tendance positive, lorsque la croissance s'arrête et la destruction de la tumeur se produit, mais aussi des effets secondaires qui surviennent chez différents patients à des degrés de gravité variables. Dans la plupart des cas, il y a chute de cheveux, nausées, étourdissements, vomissements, perte d'appétit, perturbation du tractus gastro-intestinal, modifications de la formule sanguine. Après la fin du traitement, les effets secondaires disparaissent au bout d'un moment, les cheveux poussent, les nausées et autres conséquences désagréables disparaissent. Si des effets secondaires graves se développent, le médecin réduira la dose du médicament ou arrêtera la chimiothérapie. La plus agressive est la chimiothérapie rouge, qui combine plusieurs médicaments aux effets intenses.

Efficacité

L'efficacité de la chimiothérapie réside dans la possibilité de répandre le médicament dans tout le corps, ce qui lui permet d'affecter non seulement le foyer principal du cancer, mais également les métastases tumorales. La chimiothérapie est réalisée en cours, ce qui permet aux cellules saines de se rétablir pendant la période de repos. Les médicaments sont sélectionnés individuellement en fonction du type de tumeur, de l'état de santé du patient et d'autres facteurs.

Puisque les cellules cancéreuses deviennent résistantes aux médicaments, la chimiothérapie est utilisée en combinaison avec d'autres méthodes pour traiter le cancer. La chimiothérapie constitue un danger pour la vie du patient lorsque des doses élevées de médicaments sont prescrites. Les médecins de l'hôpital Yusupov ont développé des schémas thérapeutiques efficaces avec des microdoses de médicaments chimiothérapeutiques, conçus pour plusieurs cours.

On pense que le patient est en voie de guérison, si l'appétit s'est amélioré, le patient a pris du poids, l'humeur s'est améliorée, la douleur a diminué, l'examen montre une diminution de la taille de la tumeur maligne.

Récupération du patient

Le corps du patient est restauré en fonction de la durée du traitement et des doses de chimiothérapie reçues. Les cheveux commencent à pousser, l'utilisation de suppléments vitaminiques aidera à une restauration rapide des cheveux. Pendant cette période, il n'est pas recommandé de teindre les cheveux d'une couleur différente - les produits chimiques contenus dans la peinture aggraveront l'état du patient. Un régime doit être suivi, les cornichons, les aliments frits et fumés, les aliments riches en graisses sont contre-indiqués pour le patient. Le café, le chocolat et l'alcool ne sont pas autorisés.

Après la chimiothérapie, le patient doit passer plus de temps à l'extérieur, se promener et, si nécessaire, demander l'aide d'un psychothérapeute ou d'un psychologue. À l'hôpital Yusupov, des patients atteints de cancer sont en cours de réhabilitation. Les patients sont assistés par des spécialistes multidisciplinaires - oncologues, psychologues, rééducateurs, thérapeutes. L'hôpital a une atmosphère amicale, des salles confortables sont à la disposition des patients. La récupération après la chimiothérapie se déroule dans une atmosphère d'attention et d'attitude chaleureuse du personnel hospitalier.

"Chimie" et vie. Mythes et vérités sur le traitement du cancer

Notre expert est un oncologue, hématologue, membre de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO), membre de la Société neuro-oncologique, candidat aux sciences médicales Mikhail Laskov.

Souvent, le traitement à venir effraie davantage les patients que le diagnostic lui-même. Après tout, si la majorité des patients n'ont pas d'idées préconçues sur l'opération (cela devrait être le cas), il y en a beaucoup à propos de la chimiothérapie. Parfois, à cause de cela, les gens refusent même le traitement, préférant les méthodes folkloriques, ce qui, bien sûr, entraîne des conséquences irréparables..

Mythe 1. La chimiothérapie tue non seulement les cellules cancéreuses, mais aussi l'immunité. Par conséquent, cela fait plus de mal que de bien..

Vrai. La "chimie" réduit l'immunité, mais pas autant que beaucoup de gens le pensent. La numération globulaire est principalement affectée - hémoglobine, leucocytes, plaquettes. Cependant, ils récupèrent assez rapidement. Cependant, les patients doivent se méfier des infections. Le cancer n'est pas une contre-indication absolue aux vaccinations, par exemple contre la grippe, mais cette infection en elle-même peut être dangereuse pour un corps affaibli. Par conséquent, les patients doivent consulter leur oncologue sur la possibilité de vaccination et le type de vaccin préféré. Bien entendu, il ne faut pas prendre de telles décisions de manière indépendante..

Les effets secondaires à long terme de la «chimie» sont extrêmement rares. Seuls 2 à 3% des patients peuvent présenter des manifestations à long terme d'insuffisance cardiaque, une insuffisance rénale, des problèmes associés aux terminaisons nerveuses. Le reste des dommages ne se produit pas du tout, ou la guérison se produit dans les quelques mois suivant la fin du traitement. Mais même si l '«effet secondaire» ne disparaît pas, il peut et doit être traité. Par exemple, parfois (selon les indications), il est nécessaire de stimuler le travail de la moelle osseuse pour restaurer la numération globulaire, et parfois il suffit d'attendre un peu - et tout revient à la normale tout seul. Mais la tactique de traitement ne doit être déterminée que par un médecin. Au fait, pas nécessairement un oncologue. Vous pouvez contacter des spécialistes spécialisés - en fonction de l'organe défaillant.

Mythe 2. La chimiothérapie est inutile. Il existe un lien sur Internet vers une étude de 2004 affirmant que la «chimie» n'augmente la survie que de 2,2%.

Vrai. De telles affirmations sont illogiques. En effet, pour chaque type de cancer, ainsi que pour le stade de la maladie et les caractéristiques de la tumeur elle-même, la chimiothérapie a une efficacité différente. Donc, parler de pourcentages, c'est comme mesurer la température moyenne dans un hôpital. La chimiothérapie s'est avérée efficace. De plus, dans certains cas, c'est le seul traitement. Et guérir. Par exemple, avec des tumeurs sanguines. Mais, malgré le fait que dans le traitement des tumeurs solides, la chimiothérapie n'est qu'une partie d'un traitement complet, il est prouvé que parfois le cancer ne peut être vaincu qu'avec l'aide de la chimiothérapie..

Mythe 3. L'efficacité de la «chimie» dépend de la gravité des «effets secondaires». Si les cheveux ne sont pas tombés et que l'état de santé ne s'est pas aggravé, ne vous attendez pas à l'effet. Et vice versa - si cela est mal toléré, tout se passe bien..

Vrai. Dans la plupart des cas, ce n'est pas le cas. La «chimie» est transférée individuellement: quelqu'un perd du poids sur le fond du traitement, d'autres, au contraire, prennent des kilogrammes, quelqu'un n'a pratiquement pas de symptômes désagréables, d'autres ont d'autres symptômes. Et même les manifestations peuvent être exactement le contraire. Par exemple, certaines personnes réagissent aux médicaments par la diarrhée, d'autres par la constipation. Mais tout cela ne signifie pas l'efficacité de la thérapie. Néanmoins, des conclusions indirectes peuvent parfois être tirées. Par exemple, il existe un groupe spécifique de médicaments qui provoquent des éruptions cutanées. Et le médecin comprend: si le patient, qui a reçu un tel médicament, est allé avec de l'acné, c'est bien, et s'il reste avec une peau propre, très probablement, le traitement ne fonctionne pas. Ou, par exemple, avec le cancer de l'ovaire, certains patients accumulent périodiquement du liquide dans la cavité abdominale, qui doit être pompé une fois par mois. Si, pendant le traitement, le fluide doit être pompé plus souvent, alors la «chimie» n'aide pas.

Mythe 4. La chimiothérapie est si difficile que tout le temps pendant que le traitement est en cours, et c'est au moins six mois, une personne est alitée. Je ne peux pas travailler, marcher ou, bien sûr, faire du sport.

Vrai. Les effets secondaires de la chimiothérapie ne durent que quelques jours, puis la guérison se produit et la personne se sent comme d'habitude. Certaines personnes ne ressentent pratiquement aucun inconfort. De plus, depuis quelques décennies, un traitement concomitant a été utilisé pour aider à maintenir une bonne qualité de vie pendant le traitement. Les médicaments antiémétiques modernes jouent un rôle important à cet égard. Grâce à cela, de nombreux patients pendant le traitement continuent de travailler, de prendre soin des enfants, etc. De plus, la science ne reste pas immobile. Par exemple, l'immunothérapie se développe activement aujourd'hui, promettant de rendre le traitement du cancer non seulement plus efficace, mais aussi moins toxique. De nouveaux cytostatiques sont apparus et continuent d'être testés - des médicaments, grâce auxquels le système immunitaire d'une personne combattra le cancer. Par exemple, dans le traitement du mélanome dans le monde, il y a aujourd'hui une place pour les virus oncolytiques. Ces médicaments sont injectés dans la tumeur et la détruisent. Grâce à eux, il a été possible de prolonger considérablement la vie des personnes atteintes de l'un des types de cancer les plus agressifs..

En ce qui concerne le sport, des charges élevées pendant la «chimie», bien sûr, ne sont pas montrées, mais l'activité physique, au contraire, aide à se sentir mieux et plus facile à tolérer le traitement et, par conséquent, à augmenter son efficacité. Le plus utile - exercice aérobie (marche, vélo, ski).

Mythe 5. Pendant le traitement, vous devez suivre un régime alimentaire spécial. Par exemple, pour tuer le cancer, vous devez arrêter de manger de la viande. Ou ne pas utiliser d'aliments sucrés et féculents. Jeûne, y compris sec. Boire du soda et des trucs.

Vrai. Tout cela n'a aucun sens. En effet, il y a une opinion selon laquelle pendant le traitement, il vaut mieux ne pas se laisser emporter par la viande rouge, mais cela ne signifie pas qu'elle ne peut pas être mangée du tout. Le fait que le cancer se nourrit de sucre et qu'il soit donc strictement interdit aux personnes malades de manger des sucreries n'est qu'un mythe. Bien sûr, vous n'avez pas besoin de manger uniquement des gâteaux - la nourriture doit être équilibrée. C'est bien si le régime contient beaucoup de protéines, y compris de légumes. Il est impossible de mourir de faim avec la «chimie», encore moins de faire des grèves de la faim sèches. Au contraire, vous devez boire beaucoup - cela aidera les reins à mieux faire face au traitement. C'est ridicule de parler des bienfaits du soda.

Mythe 6. L'efficacité de la «chimie» n'étant préservée que si le traitement est terminé et que les intervalles entre les cures sont strictement respectés, tout «effet secondaire» doit être toléré et ne pas se plaindre. Par souci de survie, tout peut être démoli.

Vrai. Non, tu ne peux pas faire ça. C'est pourquoi avant la «chimie», prenez toujours des tests sanguins généraux et biochimiques, des analyses d'urine, prescrivez un ECG. Si le traitement est administré à une personne dont la numération globulaire a considérablement diminué ou dont le foie et les reins ne peuvent pas faire face, elle peut mourir. Même une légère diminution ne doit pas être fermée, car si vous effectuez un cours de «chimie» dans un tel contexte, cela n'aidera pas le patient à subir un traitement supplémentaire, mais au contraire, le rendra probablement impossible. Par conséquent, il vous suffit de faire confiance à votre médecin et de discuter des questions qui se posent..

Mythe 7. Il n'est pas nécessaire d'arrêter de fumer et de boire pendant une chimiothérapie. Et maintenant - après tout, le pire est déjà arrivé.

Vrai. Le tabagisme et l'abus d'alcool pendant la chimiothérapie constituent une charge toxique supplémentaire pour le corps. Par conséquent, nous devons dire adieu aux mauvaises habitudes. Et c'est mieux non seulement pour la durée du traitement, mais aussi après, car même après avoir été guéri d'un cancer, vous pouvez tomber malade avec un autre. Par exemple, le tabagisme est l'un des principaux facteurs de risque de cancer du poumon. Mais un verre de bon vin rouge sec ou un autre alcool de qualité - pour l'appétit et l'humeur - peut être offert même à ceux qui suivent un traitement.

Mythe 8. Les femmes enceintes qui décident de garder un enfant ne reçoivent pas de «chimie».

Vrai. Pas toujours. Tout dépend de la maladie elle-même. Par exemple, en cas de cancer de la thyroïde, le plus souvent, le traitement peut être reporté jusqu'à l'accouchement - et rien de mal ne se passera. Dans certains autres types de tumeurs, la "chimiothérapie" est effectuée pendant la grossesse et le fœtus ne souffre pas d'un tel traitement. Maintenant, il y a de nombreuses façons dans n'importe quelle situation d'essayer de se battre pour la vie de la mère et de l'enfant. Mais parfois, les patients doivent faire des choix difficiles et décider: soit de sauver leur vie, soit de sauver l'enfant..

Chimiothérapie pour l'oncologie. Qu'est-ce que la chimiothérapie et comment ça marche?

La chimiothérapie est l'une des principales méthodes de traitement du cancer. Cette procédure implique l'utilisation de médicaments spéciaux qui détruisent et suppriment la croissance des cellules cancéreuses.

Presque tout le monde sait que la chimiothérapie n'est pas une méthode de traitement facile, et même en partie dangereuse. Cela peut entraîner des effets secondaires désagréables tels que perte de cheveux, peau sèche, perturbation du système digestif, détérioration de l'état général. De nombreux patients, craignant des conséquences négatives, refusent complètement la chimiothérapie, ce qui n'est pas tout à fait correct. De nombreuses tumeurs ne répondent pas à la chirurgie et à la radiothérapie, elles sont donc traitées par chimiothérapie.

Examinons de plus près ce que c'est, dans quels cas, pourquoi et pour quelle chimiothérapie est nécessaire..

À quoi sert la chimiothérapie??

Cette méthode de traitement du cancer consiste à utiliser des médicaments spéciaux qui ont un effet néfaste sur les cellules tumorales. Les agents chimiothérapeutiques tuent les cellules cancéreuses ou inhibent leur multiplication. Les premiers ont un effet cytotoxique, les seconds cytostatiques.

Cliniques de premier plan en Israël

Quand la chimiothérapie est-elle prescrite? Indications pour la conduite:

  • Tumeurs malignes, qui ne peuvent être éliminées qu'à l'aide de médicaments chimiothérapeutiques (carcinome chorionique, hémoblastose, leucémie, etc.);
  • Réduire la taille de la tumeur avant la chirurgie;
  • Il est utilisé en combinaison avec la principale méthode de traitement.

De nombreux patients ont une question: la chimiothérapie détruit-elle les métastases? La chimiothérapie est largement utilisée en présence de métastases, et si elles sont soupçonnées de se produire à l'avenir. Par conséquent, dans certains cas, un cours préventif de chimie est effectué..

Si les ganglions lymphatiques sont endommagés par des cellules cancéreuses, une chimiothérapie est nécessaire, malgré la taille des néoplasmes.

Chimiothérapie pour l'oncologie - quels sont les avantages?

La chimiothérapie présente plusieurs avantages, malgré le fait qu'elle soit toxique pour le corps. Le traitement de chimiothérapie permet de:

  1. Réduire la taille de la formation tumorale avant la chirurgie et détruire les cellules tumorales qui pourraient être restées après l'ablation chirurgicale, évitant ainsi le risque de récidive;
  2. Agir à distance sur les foyers secondaires d'oncologie (métastases) et les cellules cancéreuses qui sont entrées dans le sang.

Le principe de la thérapie est le suivant - les médicaments de chimiothérapie, entrant dans la circulation sanguine, sont transportés dans tout le corps. Cela permet d'affecter le corps de manière systémique, en détruisant les cellules cancéreuses et les métastases, quel que soit leur emplacement. Par conséquent, la chimiothérapie se fait sans faute en présence ou en suspicion de métastases aux organes voisins..

Malgré les effets secondaires après la chimiothérapie, il n'y a pas moins d'effet positif. Le chimiothérapeute vous aidera à choisir un schéma thérapeutique individuel, vous donnera des conseils sur la façon d'améliorer l'état général pendant le cours et déterminera le nombre de traitements de chimiothérapie que le patient peut tolérer..

Types de chimiothérapie

Il existe plusieurs types de chimiothérapie, selon les médicaments utilisés. Le médecin prescrit un traitement sous la forme d'un schéma composé de lettres latines. Il est plus compréhensible pour le patient d'indiquer la méthode de traitement par les couleurs des médicaments.

Alors, quels sont les types de chimiothérapie?

La chimiothérapie peut être des couleurs suivantes:

    Chimiothérapie blanche - médicaments blancs Taxotel et Taxol sont utilisés;

Mitomycine

  • Chimiothérapie jaune - réalisée avec l'utilisation de méthotrexate, fluorouracile, cyclophosphamide. Une telle chimiothérapie est la plus facile et la mieux tolérée par les patients;
  • Chimiothérapie bleue - utiliser des médicaments Mitomycine et Mitoxantrone;
  • La chimiothérapie rouge est la plus difficile de toutes. Il est réalisé avec l'utilisation d'antacyclines - solutions de couleur rouge prononcée. Ce type de thérapie supprime les forces immunitaires du corps..
  • En outre, les types de chimiothérapie suivants sont distingués:

    • Une chimiothérapie néoadjuvante est prescrite pour réduire la tumeur avant de la retirer chirurgicalement. Cette méthode de traitement réduira le risque de métastases;
    • Chimiothérapie adjuvante - réalisée après l'excision chirurgicale de la tumeur. En outre, la chimie adjuvante sert de prophylaxie pour le développement ultérieur d'une tumeur cancéreuse, élimine les foyers cachés et même les plus légers secondaires d'oncologie, qui ne sont pas toujours possibles à identifier. Cette méthode est utilisée en présence de toute tumeur cancéreuse;
    • L'induction ou la chimiothérapie thérapeutique est prescrite en cas de processus oncologiques inopérables, tels que leucémie, lymphome, tumeur germinale du testicule, formations trophoblastiques. En outre, la chimiothérapie d'induction agit comme une thérapie palliative pour prolonger la vie d'un patient dans les derniers stades de la maladie;
    • La chimiothérapie hyperthermique (dite à chaud) est une méthode d'influence sur les cellules tumorales par des températures élevées et une chimiothérapie. La tumeur est exposée à une température de 41 degrés. Cette méthode de thérapie aide à lutter contre les grosses tumeurs. La chimie à chaud est également efficace pour les métastases. L'avantage de cette méthode est qu'elle est moins toxique et son effet est bien meilleur que celui de la chimiothérapie traditionnelle;
    • La chimiothérapie au platine est prescrite lorsque les autres traitements sont inefficaces. Cette méthode implique l'utilisation de médicaments contenant du platine (Phenanthriplatin, Tsiplastin). Les indications pour l'utilisation de la chimie du platine sont le cancer des poumons, des ovaires, des testicules et de la vessie. Beaucoup de gens pensent que la chimie du platine se fait aux derniers stades du cancer, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Les médicaments à base de platine peuvent combattre les tumeurs difficiles à atteindre;
    • La chimiothérapie ciblée est l'une des méthodes les plus efficaces de traitement des tumeurs malignes en médecine moderne. La procédure est réalisée à l'aide de médicaments anticancéreux spéciaux qui agissent sur les troubles génétiques dans les cellules. Cette méthode de traitement est prescrite après une recherche génétique préliminaire;
    • Chimiothérapie douce - utilisée avec une chimiothérapie moins agressive avec moins d'effets secondaires. Ce traitement est moins efficace;
    • La chimiothérapie à haute dose est une méthode de traitement des tumeurs avec des doses élevées de médicaments chimiothérapeutiques. La nomination de chimie à haute dose est plus fréquente dans les cas de lymphomes (lymphome non hodgkinien, lymphome à cellules maintiques, etc.). Des doses élevées du médicament détruisent les cellules tumorales en peu de temps et évitent la résistance des cellules cancéreuses à la chimiothérapie. Cette méthode de traitement est plus toxique pour l'homme;
    • La chimiothérapie palliative est prescrite au stade terminal, lorsqu'il n'y a aucune chance de guérison. Cette méthode de thérapie vise à soulager la douleur régulière, à inhiber la croissance de la tumeur, à réduire l'effet toxique de la prise de médicaments et à prolonger la vie du patient. Les soins palliatifs sont indiqués pour les personnes capables de prendre soin d'elles-mêmes.

    Comment utiliser les médicaments de chimiothérapie

    La médecine moderne offre toute une liste de médicaments chimiothérapeutiques utilisés au cours du traitement. Ils inhibent les processus biochimiques dans les cellules cancéreuses, par conséquent, les processus de leur division et de leur croissance sont suspendus. Plusieurs médicaments sont prescrits à la fois avec des principes d'action différents. Le chimiothérapeute détermine le schéma thérapeutique, sa durée et la posologie des médicaments.

    La thérapie chimique peut durer d'un jour à plusieurs, puis une pause est faite pour une période d'une semaine à un mois, après quoi un nouveau cours est pris. En général, 6 à 8 cours sont dispensés, dont la durée prend en général de 3 à 9 mois. Des pauses sont nécessaires pour restaurer la force du corps en raison de la forte toxicité des médicaments et du risque d'effets secondaires.

    Avant de commencer la chimiothérapie, les patients se demandent comment ça se passe?

    Les médicaments de chimiothérapie se présentent sous forme de pilules et d'injections. L'efficacité du traitement dépend de la forme du médicament. Les meilleurs résultats sont obtenus avec l'administration intraveineuse de médicaments, qui se propagent rapidement dans tout le corps avec le flux sanguin, ne causant ainsi aucun dommage particulier au tube digestif. Les préparations orales conviennent au traitement à domicile, mais l'effet est pire et les réactions secondaires du tractus gastro-intestinal ne peuvent être évitées.

    L'administration de médicaments par voie intraveineuse sous forme d'injections et de compte-gouttes, ainsi que leur utilisation sous forme de comprimés, a une action de nature systémique. En outre, il existe des agents topiques sous forme de diverses pommades et applications pertinentes dans le traitement du cancer de la peau, de la cavité buccale, etc..

    La chimiothérapie peut agir comme une méthode de traitement indépendante et être utilisée en association avec la radiothérapie et la chirurgie. Avec une grosse tumeur, la présence de métastases et une mauvaise santé d'un patient cancéreux, l'opération n'a pas de sens. Dans ce cas, la chimiothérapie permet de soulager la douleur et de prolonger la vie du patient. Mais si le patient se sent satisfaisant, le traitement peut être effectué avant et après la chirurgie pour éviter les rechutes..

    La radiothérapie est souvent associée à une chimiothérapie. Les rayons agissent sur la tumeur elle-même à la place de sa localisation, tandis que la chimie agit de manière systémique sur tout le corps, prévenant le risque de métastases et de récidive du cancer.

    Avant la chirurgie, la chimiothérapie néoadjuvante est utilisée pour réduire la taille du néoplasme et créer des conditions confortables pour un traitement ultérieur..

    En raison de l'effet toxique des médicaments et des effets indésirables possibles, il peut être nécessaire de rester à l'hôpital, car l'aide du personnel médical peut être nécessaire. Si le patient se sent normal après avoir pris des médicaments, vous pouvez refuser le traitement hospitalier et le réaliser en ambulatoire..

    Se préparer au traitement

    Au cours de la chimiothérapie, l'activité physique doit être réduite. Par conséquent, il est recommandé de prendre des vacances pendant le traitement. Vous devez mener une vie saine et renoncer aux mauvaises habitudes, le cas échéant, car le tabagisme et l'alcool dans le cancer réduisent l'espérance de vie..

    Avant de commencer un cours de chimiothérapie, vous devez:

    • Suivez un traitement pour d'autres maladies;
    • Pour nettoyer le corps des substances toxiques, pour obtenir le meilleur résultat de la prise de médicaments de chimiothérapie;
    • Protégez le tube digestif, les reins et le foie des effets des médicaments anticancéreux avec d'autres médicaments.

    Le patient ne sera pas dérangé par la communication avec les personnes qui ont été aidées par la chimiothérapie. Cela aide à fournir un soutien psychologique et un moral significatifs pour le traitement..

    Vidéo sur le sujet - Chimiothérapie

    Comment la chimiothérapie est-elle administrée

    Il existe plusieurs méthodes de chimiothérapie. Il est possible d'utiliser des médicaments anticancéreux sous forme d'injections intraveineuses et de compte-gouttes, ils sont injectés par voie intramusculaire et sous-cutanée, ce qui ne fait pas du tout mal, et les médicaments sont utilisés par voie topique et interne sous forme de comprimés.

    Le traitement doit être effectué selon le schéma prescrit par le médecin, qui à son tour est prescrit en fonction du type d'oncologie et du stade de la maladie. Le complexe de médicaments de chimiothérapie est sélectionné en tenant compte de l'obtention de l'effet maximal de la procédure et du nombre minimum d'effets indésirables.

    Le schéma de traitement est composé des médicaments suivants:

    • Taxanes;
    • Préparations à base de platine;
    • Les anthracyclines;
    • Antimétabolites;
    • Médicaments alkylants;
    • Les antibiotiques;
    • Épipodophyllotoxines.

    Le schéma est prescrit individuellement par l'oncologue, car il existe des contre-indications à certains médicaments.

    Combien de temps dure la chimiothérapie??

    Les cours de chimiothérapie et le nombre de séances sont prescrits exclusivement par l'oncologue. Les agents chimiothérapeutiques sont pris quotidiennement et hebdomadairement, selon le régime prescrit. Un traitement dure en moyenne un mois, après quoi une pause est prise.

    Un bon résultat est obtenu grâce à la chimiothérapie, effectuée toutes les 2 semaines, mais tous les patients ne peuvent pas y résister, car c'est un lourd fardeau pour le corps. Des complications peuvent survenir et, par conséquent, il sera nécessaire de réduire la dose de médicaments ou d'interrompre le traitement, ce qui augmentera sa durée..

    Vous souhaitez obtenir un devis de traitement?

    * Uniquement à condition que des données sur la maladie du patient soient reçues, un représentant de la clinique sera en mesure de calculer une estimation précise du traitement.

    Contre-indications à la chimiothérapie

    La chimiothérapie est interdite dans les cas suivants:

    • Avec une teneur élevée en bilirubine dans le sang;
    • Avec des métastases dans le cerveau;
    • Avec des métastases hépatiques;
    • Avec intoxication organique;
    • Avec cachexie.

    Les contre-indications dépendent du type de tumeur, du stade de la maladie, de la présence de métastases et des caractéristiques individuelles du corps du patient.

    Exemples de traitement pour diverses tumeurs

    La chimiothérapie dans le traitement du cancer du poumon est réalisée avec l'utilisation d'agents ciblés qui agissent sur certains récepteurs du néoplasme. Cela minimise les effets secondaires et vous permet d'obtenir le résultat souhaité..

    Pour le cancer du sein, qui occupe la première place en oncologie chez la femme, la chimiothérapie (huile) est utilisée à la fois avant et après la chirurgie. Tout d'abord, à l'aide de la chimie, la taille de la tumeur est réduite et, après l'opération, à l'aide de la chimie, les cellules tumorales restantes sont éventuellement éliminées. Les méthodes modernes de chimiothérapie permettent à un patient cancéreux de mener une vie normale et d'effectuer un traitement à tout moment de la journée en oncologie ou à domicile, au lieu d'un traitement hospitalier.

    Pendant la chimiothérapie, des médicaments contre les nausées et les vomissements doivent être prescrits pour permettre au patient de supporter plus facilement la procédure..

    Pour les tumeurs de l'estomac, la chimiothérapie est utilisée en association avec la radiothérapie et la chirurgie car le cancer de l'estomac est moins sensible à la chimiothérapie. Un traitement complet aidera à obtenir de bons résultats si la tumeur est détectée à temps.

    Les exemples ci-dessus montrent clairement que la chimiothérapie ne peut pas fonctionner de la même manière pour toutes les formations tumorales et, dans certains cas, elle ne peut pas remplacer la radiothérapie ou la chirurgie..

    Effets secondaires

    La chimiothérapie ne peut pas être qualifiée de procédure sûre, vous devez donc tout savoir sur la procédure, pourquoi la chimiothérapie est dangereuse pour le corps, quelles conséquences peuvent être causées par la prise de médicaments anticancéreux et les méthodes pour les éliminer.

    Les effets indésirables les plus courants sont:

    • Nausée et vomissements;
    • Calvitie et détérioration des ongles;
    • Malaise général;
    • Déficience auditive;
    • Petit appétit;
    • Bruit dans les oreilles;
    • Changement de la composition sanguine;
    • Coordination altérée;
    • Dysfonctionnements intestinaux.

    Les symptômes secondaires peuvent se manifester de différentes manières. Pour certains, ils sont prononcés, pour d'autres, ils sont faibles. Le syndrome des vomissements peut apparaître immédiatement après l'utilisation du produit et la perte de cheveux survient quelques semaines après la fin des séances..

    Si des effets indésirables surviennent lors de la prise d'autres médicaments, vous pouvez arrêter le traitement. Ce n'est pas le cas de la chimiothérapie, car dans de nombreux cas, elle ne peut pas être remplacée par un autre traitement. C'est pourquoi le traitement doit être poursuivi selon les instructions du médecin. En cas de malaise, les patients sous chimiothérapie doivent être surveillés par un personnel médical.

    Une fois le traitement terminé, une restauration progressive de toutes les fonctions corporelles est observée, le travail du tube digestif revient à la normale et les cheveux sont restaurés.

    Test sanguin pendant le traitement

    Étant donné que la chimiothérapie affecte non seulement les cellules cancéreuses, mais également les cellules saines, cela se traduit par la production de cellules sanguines par la moelle osseuse rouge. En conséquence, un patient subissant une chimiothérapie souffre d'anémie, les forces immunitaires du corps s'affaiblissent. Les tests sanguins sont généralement caractérisés par un nombre réduit de leucocytes, d'érythrocytes et de plaquettes, de sorte que le patient se sent faible et ne peut pas résister aux infections.

    Pour augmenter le taux d'hémoglobine, il est nécessaire d'enrichir le régime alimentaire avec des aliments contenant du fer, tels que la viande, les légumineuses et les herbes. Dans certains cas, une transfusion sanguine est nécessaire. Il est recommandé de passer plus de temps dans la nature, de se détendre, de dormir huit heures par jour.

    Pour augmenter le taux de leucocytes, vous devez éviter l'hypothermie, vous rendre moins souvent dans des endroits bondés pour éviter les infections et boire des vitamines.

    Combien coûte la chimiothérapie?

    Le coût de la chimiothérapie à Moscou peut aller de plusieurs dizaines de milliers à un million de roubles. Tout dépend du type de tumeur, de son emplacement et de sa taille.

    Les médicaments les plus chers pour la chimie sont les anthracyclines et les vincalcaloïdes, et le traitement le plus coûteux est le traitement des tumeurs cérébrales, du pancréas et des cancers du sang, car une chimiothérapie localisée est effectuée..

    Nutrition après chimiothérapie

    Les patients subissant une chimiothérapie n'ont pas besoin de suivre un régime spécifique. Il est recommandé de limiter la consommation d'aliments gras, épicés, d'oignons, d'ail et d'épices. La consommation de légumes et de fruits sera bénéfique. Le régime alimentaire d'un patient atteint de cancer doit contenir des aliments tels que la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer, les légumineuses, les noix et les produits laitiers. Ils aideront à reconstituer l'approvisionnement perdu en énergie pendant la période de traitement..

    Réadaptation des patients cancéreux après chimiothérapie

    La récupération de la chimiothérapie est importante. Avec l'oncologie, au stade initial, il suffit de suivre 1 à 2 cours de chimie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la chimie devra être effectuée plusieurs fois. Les effets indésirables agissent comme une réponse défensive du corps aux médicaments de chimiothérapie. Un mode de vie sain, une alimentation équilibrée, marcher au grand air, prendre des vitamines aideront à restaurer.

    Il existe également des méthodes traditionnelles pour se remettre de la chimie. Mais avant de recourir aux remèdes populaires, vous devez vérifier auprès de votre médecin si l'auto-traitement des effets secondaires et des conséquences de la chimie est efficace ou non..

    Résumons. Après avoir étudié plus en détail ce qu'est la chimiothérapie, nous avons réalisé que ce n'est pas une méthode si dangereuse de traitement des tumeurs. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, à quel stade du traitement du cancer a été commencé. Vous ne pouvez pas refuser un traitement, même si une chimiothérapie a été prescrite au stade 4 de la maladie et être traité sans consulter un médecin. L'automédication peut être fatale. L'oncologue, en fonction de l'état du patient et du stade de la maladie, pourra prescrire le traitement nécessaire, étudier le nombre de cours qu'une personne peut supporter et après quelle heure organiser des séances de thérapie. Il est impossible de dire sans équivoque combien de temps ils vivent après la chimiothérapie, car cet indicateur peut varier de plusieurs mois à plusieurs années.

    Chimiothérapie

    La chimiothérapie est une méthode courante de traitement des tumeurs cancéreuses en introduisant dans le corps des produits chimiques ou des médicaments spéciaux, appelés agents chimiothérapeutiques antinéoplasiques (antinéoplasiques). La thérapie consiste à utiliser des agents qui ont un effet destructeur sur la formation maligne. Les cellules tumorales avec une structure spécifique sont détruites ou leur croissance s'arrête. L'action principale de la procédure est de réduire la tumeur avant la chirurgie, pour éviter la propagation des métastases après la chirurgie..

    La méthode de thérapie implique l'utilisation d'agents hautement toxiques qui affectent négativement le corps dans son ensemble. La chimiothérapie pour l'oncologie est de différents types et degrés d'impact. La procédure se déroule sous la supervision et la supervision du médecin traitant. Le chimiothérapeute décide du type de chimie à utiliser en fonction du stade du cancer et de l'âge et du sexe du patient. Les maladies concomitantes sont prises en compte.

    Avantages de la conduite de la chimie

    Les points forts de l'utilisation de médicaments chimiques pour éliminer les néoplasmes malins sont l'effet destructeur sur les cellules malignes, même dans les zones difficiles à atteindre de la tumeur. Un résultat similaire n'est pas obtenu lors de l'utilisation de l'irradiation radioactive. En chimiothérapie, il est possible d'agir sur le foyer du néoplasme malin au niveau local en injectant dans le site de la lésion.

    La chimie réduit la taille de la tumeur, ce qui réduit le risque et la complexité de la chirurgie. Après la chirurgie, l'utilisation de la thérapie réduit le risque de récidive, le retour des cellules malignes. Les produits chimiques affectent à distance les lésions secondaires, éliminent les métastases et le risque de leur apparition.

    Indications de la thérapie

    Cette méthode de traitement est prescrite dans les cas suivants:

    • Leucémie.
    • Hémoblastose.
    • Choriocarcinome.
    • Rhabdomyosarcome.
    • Cancer de la finale, quatrième étape.
    • Propagation rapide des métastases.
    • Rémission du cancer.
    • Traitement radiologique.
    • Opération chirurgicale.

    La chimiothérapie est utilisée comme une procédure distincte pour enlever la tumeur, et en plus de la radiothérapie ou de la thérapie chirurgicale. Un traitement antitumoral préopératoire est pratiqué, ce qui réduit la taille de la tumeur, ce qui réduit la complexité de la chirurgie.

    Test sanguin pendant le traitement

    Les produits chimiques et les médicaments affectent les cellules malignes des tumeurs cancéreuses et des micro-organismes sains. Le fait devient la cause d'une violation de la production de cellules sanguines dans la moelle osseuse humaine. Pendant la chimiothérapie, l'immunité en souffre et la résistance aux maladies virales et aux bactéries diminue. Le patient souffre d'anémie, de faiblesse musculaire, de manque de force physique.

    Pour contrôler la teneur en éléments vitaux du sang, un test sanguin systématique est effectué, qui est soumis à un examen clinique et de laboratoire. Pour restaurer une structure sanguine saine, le patient se voit prescrire un régime thérapeutique spécial, en mangeant une quantité suffisante de fruits et légumes frais. De plus, les promenades au grand air et les émotions positives auront un effet bénéfique sur la condition physique d'une personne oncologique..

    Thérapies

    La classification et les types de procédures sont appliqués en fonction du stade de l'oncologie, de la condition physique, de l'âge et du sexe du patient. La chimiothérapie est divisée en types:

    • Néoadjuvant. Un autre nom est l'induction. Il est utilisé avant la chirurgie afin de réduire le néoplasme malin. Une chimie systémique réussie peut réduire la complexité de la chirurgie. Il est prescrit si la tumeur est sensible à la substance. L'examen pathomorphologique vous permet de déterminer le degré de réduction du néoplasme malin, de sélectionner le schéma d'administration du médicament après la chirurgie ou en cas de rechute.
    • Adjuvant. Le but de ce type de chimie est d'éliminer les micrométastases après une opération chirurgicale, ainsi que d'empêcher la formation de nouvelles. La thérapie augmente la probabilité d'un pronostic sans rechute pour les patients.
    • Ciblé. Ce type a un effet bloquant sur les molécules membranaires et un foyer de cancer. La synthèse des protéines est perturbée et la division des cellules malignes s'arrête. La procédure est réalisée au niveau génétique et moléculaire. En calculant avec précision le métabolisme des cellules malignes, leur autodestruction est obtenue. Dans le même temps, l'effet sur les micro-organismes sains est minimisé, par conséquent, les complications après la chimiothérapie sont faibles. Pénétrant dans le sang, la substance se propage dans tout le corps, atteignant des sites distants de néoplasmes malins. Ces effets contribuent à un résultat positif du traitement..
    • Hyperthermique. Un médicament à haute température est injecté dans le foyer d'une formation de tumeur maligne. La procédure est utilisée pour les grosses tumeurs de nature maligne, ainsi que pour la propagation intra-organique des métastases. Grâce à la combinaison de températures de médicaments, le résultat souhaité est obtenu dans les plus brefs délais. Les effets sur le corps et les effets de la chimie sont en cours de développement.
    • Platine. Pour la thérapie de ce type, une substance de platine est utilisée. Utilisé lorsque d'autres traitements ont échoué. Laisser éliminer les néoplasmes malins dans la vessie, les poumons, les testicules. La méthode au platine est capable d'influencer les zones du corps humain où d'autres médicaments étaient impuissants. Diffère par une efficacité accrue, un pronostic positif après un traitement.
    • Épargnant. Pour la procédure, des produits chimiques sont utilisés qui ont un effet moins agressif sur le corps. Il est utilisé pour traiter les tumeurs malignes chez les patients âgés ou dont la condition physique est affaiblie, ainsi qu'aux premiers stades de l'oncologie. Cette méthode de traitement a des effets secondaires minimes pour le corps..
    • À haute dose. Ce type de chimiothérapie est utilisé en cas de récidive ou de résistance tumorale. À chaque étape de la procédure, des substances spéciales sont utilisées qui ne se croisent pas en résistance. La monothérapie est effectuée avec le médicament choisi dominant à un certain niveau.
    • Palliatif. Ce cours de chimiothérapie est administré pour prolonger la vie du patient et soulager les symptômes douloureux. Il est utilisé lorsque la récupération est impossible, aux derniers stades de l'oncologie. Une rémission stable est obtenue grâce à la chimie.

    Après chacune des options utilisées, du temps est alloué à la récupération du corps. Le patient reçoit la procédure prescrite par un chimiothérapeute professionnel, en fonction de la complexité et du stade de la maladie. L'objectif principal du traitement est de supprimer la propagation des cellules cancéreuses et de détruire le foyer malin. Sans avoir besoin d'interrompre une procédure non planifiée, il est fortement déconseillé.

    Classification des couleurs des composants

    Les types de chimiothérapie diffèrent dans la composition des médicaments utilisés pour arrêter l'activité du cancer. Aujourd'hui, ces types de procédures sont effectués, de couleur différente:

    1. Chimiothérapie rouge. Il est considéré comme agressif et impitoyable pour le corps humain. Après le cours, l'immunité est sensiblement réduite, la protection contre les infections virales et les bactéries s'affaiblit. Le but de la thérapie est de détruire les cellules cancéreuses malignes et d'arrêter leur croissance. Les médicaments pour la chimiothérapie de ce type sont utilisés dans le sous-groupe des anthracyclines et ont une teinte rouge. Ce fait explique le nom. La durée de l'intervention est fixée par le médecin, prenant des pauses entre les séances pour que le corps se remette de l'action des toxines.
    2. Chimiothérapie bleue. Les médicaments mitomycine et mitoxantrone sont utilisés, qui montrent une teinte de couleur bleue. L'effet sur le corps est moindre que la méthode précédente. Le but de la procédure est de prévenir la récidive et la prolifération des cellules malignes. Entre les sessions d'utilisation de substances, des intervalles sont faits pour qu'une personne puisse faire une pause avec des substances toxiques.
    3. Chimiothérapie jaune. Pour cette procédure, les substances médicinales suivantes sont utilisées: cyclophosphamide, fluorouracile ou méthotrexate. Ces substances sont épargnantes, elles sont plus faciles à transférer aux patients cancéreux, dont le corps est affaibli, épuisé par la maladie. La période d'auto-guérison après le cours ne dure pas longtemps.
    4. Chimiothérapie blanche. La substance contient du Taxol. Il est utilisé dans le traitement du cancer du sein chez la femme. Il est considéré comme le plus doux pour le corps humain et est facilement toléré.

    Les types de thérapie diffèrent par le degré d'impact sur le corps. Certains traitements présentent des effets secondaires accrus. En fonction de l'agressivité du cancer, de l'emplacement de la tumeur, de l'âge et de la condition physique du patient, des méthodes appropriées et une thérapie de soutien thérapeutique sont utilisées. Une chimiothérapie à haute dose est prescrite lorsque le corps est gravement intoxiqué et la prévalence de cellules malignes. La dose de la substance médicamenteuse est déterminée par l'oncologue.

    Préparation des procédures

    Avant de procéder à une chimiothérapie, il est nécessaire de se préparer, de subir un examen complet du corps. S'il existe des maladies chroniques de forme aiguë, la chimiothérapie est fortement déconseillée afin d'éviter les complications. Pendant la période de thérapie, le corps a besoin de nutriments et de vitamines. Par conséquent, une alimentation équilibrée et appropriée est importante. Pendant la chimiothérapie, il est important de maintenir l'équilibre émotionnel et mental, pour éviter les chocs et le stress..

    La préparation à la chimiothérapie comprend l'arrêt du tabac et la consommation d'alcool. Les substances nocives peuvent perturber le déroulement du traitement et entraîner de graves complications. Le soutien des proches et de ceux qui ont vaincu l'oncologie et sont revenus à leur vie habituelle est également important. Une attitude positive, ainsi que la motivation, donneront la force et la détermination de ne pas abandonner, de ne pas abandonner. Pendant les procédures chimiques, l'activité physique doit être limitée. Pour cette raison, certains patients prennent congé pour examen et traitement..

    Il est recommandé de procéder à un nettoyage préalable du corps des toxines avant de commencer le traitement. Nous devrons prendre soin de prendre des médicaments qui protègent les reins, le foie et l'estomac des effets agressifs de la chimie. Les médicaments seront prescrits par le médecin traitant, en tenant compte des besoins et des caractéristiques du corps du patient. L'automédication entraînera une interruption du traitement et augmentera les effets secondaires des médicaments.

    Principes de la chimiothérapie

    La méthode de traitement en oncologie est réalisée sous la surveillance étroite d'un chimiothérapeute. Dans certains cas, une irradiation corporelle est prescrite. La différence réside dans l'effet sur la tumeur. La radiothérapie a un effet localisé directement sur la lésion, tuant les cellules malignes. Contrairement à la radiothérapie, la chimie est capable d'atteindre des zones éloignées et difficiles à atteindre de néoplasmes dangereux. La durée du cours avec des intervalles de repos de plusieurs jours permet au corps de récupérer et de se reposer des substances toxiques. Pendant la procédure, le patient est généralement isolé du bruit et des stimuli externes.

    Selon la méthode d'application, la chimiothérapie est intraveineuse, intramusculaire. Les substances peuvent être appliquées par voie orale sous forme de comprimés, par voie sous-cutanée, ainsi que directement dans le foyer des lésions malignes. L'option pour l'utilisation de médicaments est choisie par l'oncologue après avoir étudié le stade de développement de l'oncologie, les maladies concomitantes du patient, la localisation de la tumeur. En outre, le médecin définit le cours et le schéma de traitement pour une personne spécifique, en fonction des caractéristiques et des besoins du corps. Le nombre de séances dépend du stade de l'oncologie, des caractéristiques et des besoins du patient. Dans certains cas, plusieurs sessions sont utilisées à la suite.

    Chimiothérapie et types de tumeurs

    Les méthodes de traitement dépendent de l'emplacement de l'oncologie. Voici les types de cancer et les traitements recommandés:

    • Cancer des poumons. Dans ce cas, des substances ciblées sont utilisées qui affectent les récepteurs d'un néoplasme malin. Le résultat positif est évident avec des effets secondaires minimes pour les cellules saines du corps.
    • Cancer du sein chez la femme. Ils utilisent la chimie de l'huile avant et après la chirurgie. La taille du néoplasme est réduite à l'aide du médicament injecté et, après l'opération, un traitement est utilisé afin d'éviter la propagation de métastases aux organes internes. La chimie sèche est utilisée pour vérifier le niveau de cellules malignes, à l'aide de quelle protéine dans le sang est mesurée. Le respect des recommandations du médecin avant et après le traitement aidera à survivre à l'élimination de la formation maligne sans conséquences négatives globales.
    • Cancer de l'estomac. Le traitement oncologique est associé à la radiothérapie. Les tissus de l'estomac ne sont pas sensibles aux médicaments chimiques, c'est pourquoi la thérapie est utilisée en association avec le rayonnement ionique. Pendant le traitement, des médicaments contre les réflexes de vomissement et les nausées sont nécessairement prescrits afin de lisser la tolérance de la procédure. Si nécessaire, une double dose de la substance est prescrite.

    La chimiothérapie est administrée par patient; il n'existe pas de traitement standard qui convienne à tous. En fonction de la localisation, ainsi qu'au stade de la maladie, une intervention chirurgicale, l'ablation d'une tumeur maligne, ainsi que des rayonnements, des rayonnements ioniques vers les cellules cancéreuses peuvent être nécessaires. Dans certains cas, un ensemble de méthodes appliquées est utilisé..

    Effets secondaires sur le corps

    La chimiothérapie est un traitement agressif qui nuit aux cellules saines des organes internes et des processus vitaux. Compte tenu de la composition chimique, le médicament ne peut pas être complètement inoffensif, sans effet négatif. La gravité et la gravité des effets secondaires dépendent du stade du cancer, de la condition physique du patient. Il existe des troubles du tube digestif, une perte de cheveux, un écoulement purulent. L'état émotionnel du patient, son esprit de décision et sa disposition à se rétablir sont d'une grande importance. S'accordant sur un résultat sciemment négatif, une personne se décourage, laisse tomber ses mains et arrête de se battre. Dans ce cas, la probabilité d'un résultat positif du traitement diminue..

    La réponse du corps à la chimiothérapie diffère chez l'homme. Les médicaments de dernière génération visent à minimiser les symptômes négatifs et les effets destructeurs sur les cellules saines des organes internes. Il est impossible de prédire à l'avance comment le patient se sentira après les procédures. Les symptômes peuvent être graves ou absents. L'état émotionnel d'une personne affecte le résultat du traitement, c'est pourquoi le soutien et la compréhension de la famille et des amis sont importants. Il est important d'éviter le stress et la détresse émotionnelle. En cas de soucis excessifs, vous pouvez demander l'aide d'un psychologue, boire des sédatifs sur une base naturelle.

    Nausée et vomissements

    Les médicaments introduits dans le corps ont une toxicité accrue, affectent les muqueuses, le foie et les fonctions cérébrales. Souvent, au cours du traitement, les patients ressentent des nausées et des vomissements. Plus une personne atteinte de cancer a peur d'un symptôme, plus la probabilité qu'elle en souffre est élevée. Le cerveau est en phase avec la réalisation de la peur en activant le centre de vomissement. Les développements modernes ont mis au point un remède présentant les symptômes de nausées et de vomissements les plus réduits que ceux utilisés il y a dix ans. Dans certains cas, les vomissements et les nausées peuvent être évités..

    Actions pour vomir

    Tout d'abord, vous devez informer votre médecin de la sensation d'inconfort. Le choix des médicaments qui soulagent les symptômes est effectué séparément pour chaque patient, en tenant compte des caractéristiques de l'organisme. Pendant le traitement, il est recommandé de suivre un certain nombre de règles:

    • Ayez une alimentation saine et saine. Éliminez l'utilisation de produits qui ont un effet irritant sur les fonctions corporelles. Vous devrez minimiser la consommation d'aliments gras, frits et épicés. Il est important d'éviter les additifs alimentaires chimiques et synthétiques. Avant d'acheter un produit, il est recommandé d'étudier d'abord attentivement la composition pour le contenu des composants nocifs.
    • Buvez beaucoup d'eau propre à température ambiante ou à température chaude tout au long de la journée. Cela accélérera votre métabolisme et votre métabolisme, aidant à éliminer les toxines du corps. Vous devez boire des liquides par petites gorgées pour éviter de provoquer des réflexes nauséeux. La nausée dans certains cas est due à des maladies des reins ou de l'estomac, du tube digestif. Par conséquent, il est important d'écouter les recommandations du médecin..
    • Après l'introduction de produits chimiques dans la circulation sanguine, la nourriture ne doit pas être consommée dans un proche avenir. Avant la procédure, avec une sensation de faim aiguë, il est permis de prendre une petite quantité de nourriture, à condition que la nourriture soit bien tolérée par le corps. Avant de manger, consultez votre médecin..
    • Dans certains cas, il existe une sensibilité et une intolérance accrues à l'odeur des produits. Par conséquent, il est préférable de sauver la personne malade du processus de cuisson en confiant cette tâche à un autre membre de la famille..
    • Il est nécessaire de respecter le régime médicamenteux prescrit par le médecin, même en l'absence de symptômes négatifs. Cela réduira la concentration des effets secondaires et des syndromes douloureux..

    Le respect des recommandations de l'oncologue et le manque d'auto-activité faciliteront le processus de conduite du traitement et obtiendront le maximum d'avantages pour le corps.

    Chute de cheveux, déformation des ongles et de la peau

    Les principaux effets secondaires des produits chimiques sont la perte de cheveux, les modifications de la structure de la peau, les ongles cassants. Ces phénomènes privent les femmes de force émotionnelle, car leur apparence change pour le pire. Chez l'homme, cette étape du traitement est moins douloureuse, mais une surveillance sanitaire est nécessaire.

    Avec la chimiothérapie, la calvitie est courante, mais tous les médicaments chimiques ne provoquent pas la perte de cheveux. Les cellules du follicule pileux sont dans un processus continu de division.Par conséquent, au cours de la thérapie, elles sont soumises à l'influence destructrice des médicaments. Si les cheveux ne tombent pas, la structure changera toujours. Ils deviennent minces, ternes et clairsemés sur la tête et d'autres zones velues du corps. La perte de cheveux survient deux semaines après le début du traitement et à la fin du traitement, ils repoussent.

    Que faire avec la calvitie

    Pour lisser le processus de perte de cheveux, il est recommandé de suivre un certain nombre de conseils:

    • Pour laver vos cheveux, vous devez sélectionner avec soin des types de shampooings doux à base d'ingrédients naturels. Essuyez vos cheveux doucement sans les serrer ni les tordre. Mieux vaut limiter l'utilisation de sèche-cheveux, fers et coussins à cheveux.
    • Lorsque le processus de perte commence, l'action ultérieure est inévitable. Il est recommandé de vous couper les cheveux courts ou de vous raser la tête chauve. Les cheveux repousseront après le traitement.
    • Il est nécessaire de porter un chapeau pour protéger le cuir chevelu de l'influence des facteurs externes et des influences néfastes.
    • Cela vaut la peine de prendre soin de la sélection d'une perruque à l'avance. Rechercher à l'avance un vêtement vous permettra de choisir un accessoire de masquage qui se rapproche le plus possible de la teinte naturelle des cheveux.

    Il a été remarqué que l'intensité de la chute des cheveux et les changements de structure capillaire dépendent directement de soins capillaires de haute qualité et approfondis avant la chimiothérapie. La restauration complète des cheveux se produit trois mois après la fin des procédures chimiques.

    Dans le traitement de l'oncologie avec la chimie, non seulement les cheveux en souffrent. Les ongles subissent une déformation: ils commencent à se casser, à exfolier, à changer de couleur et de structure. Pour éviter la déformation de la plaque à ongles, vous devez prendre soin de la santé des ongles avant le traitement. Il est important de surveiller la stérilité des instruments lors d'une manucure. Faites des travaux ménagers avec des gants de protection, en protégeant vos ongles et votre peau des effets des détergents nocifs. En été, il est important d'utiliser des écrans solaires, pour protéger la peau du corps des rayons ultraviolets directs.

    Trouble du tube digestif

    Les tissus muqueux et les membranes du corps sont continuellement renouvelés. Par conséquent, pendant la période de chimiothérapie, il y a une violation du fonctionnement de ces cellules. Une personne ressent des troubles sous forme de constipation, de ballonnements, de diarrhée et de troubles du tube digestif. La thérapie doit être accompagnée d'une alimentation saine et équilibrée. Une forte immunité et une force physique aideront à combattre le cancer. Les médecins recommandent de suivre une liste de recommandations:

    • Manger doit être régulier et nutritif. Il est préférable de manger par petites portions, jusqu'à cinq fois par jour. Évitez de trop manger, d'étirer l'estomac et de créer un stress supplémentaire sur la chimiothérapie.
    • Il est important de boire suffisamment de liquides tout au long de la journée. Le volume d'eau quotidien doit être d'au moins 2,5 litres.
    • Il est recommandé de se concentrer sur les aliments contenant des fibres. Ce sont des céréales, du son, des céréales.
    • Il est nécessaire d'exclure la consommation d'alcool et de tabac à fumer. Ces mauvaises habitudes détruisent le corps et pendant la période de thérapie créeront des difficultés, vous priveront de force physique..
    • Les médecins recommandent d'éviter les aliments gras, les bouillons de viande riches de viandes grasses, les additifs alimentaires chimiques et synthétiques.

    Le respect des conseils ci-dessus atténuera l'effet secondaire qui se manifeste sous la forme d'une violation du tractus gastro-intestinal. Le médecin traitant prescrira un régime et un régime adaptés.

    Schémas de chimiothérapie

    Auparavant, la monochimiothérapie était utilisée pour lutter contre l'oncologie, ce qui implique l'utilisation d'un seul produit chimique. Mais il s'est avéré que ce principe d'action crée une dépendance à la drogue et que l'effet sur les formations malignes est perdu. Aujourd'hui, les séances thérapeutiques durent jusqu'à un mois, avec une pause systématique entre les cours pour permettre au corps de se réhabiliter et de récupérer..

    La chimie diffère du rayonnement en ce que le médicament pénètre avec du sang dans des zones éloignées de la tumeur. Arrive à détruire la formation maligne directement au centre de la localisation des cellules cancéreuses. Dans ce cas, le patient souffre, l'oncologie de stade avancé la plus sévère provoque beaucoup plus de syndromes douloureux. Les schémas de chimiothérapie comprennent l'utilisation combinée de deux médicaments ou plus. Dans les maladies de l'oncologie, des médicaments sont prescrits qui agissent de différentes manières sur le foyer de la tumeur, ce qui permet de faciliter les processus destructeurs dans le corps.

    De nouveaux circuits sont constamment développés au cours de la recherche et du développement. Ainsi, pour le lymphome et le cancer du côlon sigmoïde, la chimiothérapie est utilisée selon le schéma AS, dont la substance principale est le fazlodex. Et le cancer de l'estomac, du foie, du tube digestif, ainsi que les tumeurs des cellules germinales testiculaires chez l'homme et le système génito-urinaire sont traités selon le schéma MCF. Dans certains cas, les médicaments sont administrés par trachiostomie, pour le cancer des voies respiratoires. Les produits chimiques traitent également des maladies autres que le cancer. Les médicaments sont utilisés pour traiter la tuberculose.

    Dans le traitement de la quatrième étape de l'oncologie, on utilise des médicaments qui ont un effet analgésique sur le corps, soulagent les syndromes douloureux de la maladie. Tout d'abord, vous devez discuter avec votre médecin de ce qu'il faut emporter avec vous lors de la procédure de chimiothérapie, cela vous aidera à mener à bien le traitement. L'application des recommandations du médecin, le respect de tous les points de préparation atténuera les aspects négatifs lors de la conduite d'une thérapie dangereuse.

    Durée du cours thérapeutique

    Le cours standard de chimie est l'introduction d'injections une fois par mois. Dans certains cas, avec un corps solide et une perception relativement stable des substances médicinales, la procédure est répétée toutes les deux semaines. L'intervalle d'utilisation des médicaments est attribué à chaque patient séparément, en fonction du stade de développement de l'oncologie, de l'âge et de la condition physique du patient.

    Après chaque injection dans le corps, des tests sanguins cliniques sont effectués pour étudier l'efficacité du médicament. En l'absence de résultats, un autre remède est prescrit qui sera efficace dans la lutte contre l'oncologie. Le cours standard de chimiothérapie dure six mois, avec un intervalle d'injection mensuel. Des pauses sont prises entre les séances pour permettre au corps de reprendre des forces et de reprendre son fonctionnement normal après une thérapie dangereuse.

    Le volume du médicament injecté dans le corps humain dépend de la taille et de l'agressivité de la tumeur. Le chimiothérapeute s'assure de ne pas brûler les organes et systèmes adjacents lorsque le produit chimique est injecté. Tout le temps pendant le traitement thérapeutique, le patient doit être sous la surveillance du médecin traitant pour contrôler l'évolution de la maladie, l'effet des médicaments sur les foyers tumoraux.

    Processus de réhabilitation

    Après chaque cours de chimiothérapie, il est nécessaire de prévoir du temps pour la récupération et la rééducation du corps. Le médecin traitant prescrit un ensemble de médicaments qui aident le patient à normaliser son bien-être et à retrouver sa vie habituelle. Les conséquences du traitement dépendent du stade du cancer, du degré de négligence de la maladie, de l'âge du patient. Aux stades primaires des néoplasmes malins, la chimie se déroule sans conséquences graves, l'auto-guérison est obtenue.

    Vous ne pouvez pas décider de refuser la thérapie. Même au stade terminal du cancer, le traitement peut conduire à une rémission complète et améliorer la qualité de vie. Si le traitement est refusé, les métastases se propagent dans tout le corps et les organes internes, entraînant la mort prématurée du patient.

    L'automédication en oncologie est interdite et extrêmement dangereuse! Lors du choix d'une méthode de traitement, d'un schéma de prise de médicaments, de la fréquence des séances de chimiothérapie, il est nécessaire de respecter les recommandations du médecin. Avec un traitement approprié et un diagnostic rapide, la lutte contre l'oncologie deviendra possible. Il est important de suivre le régime alimentaire établi, d'adhérer à une bonne nutrition, à un mode de vie sain. Les émotions positives et les promenades au grand air bénéficieront au corps et éviteront les rechutes après un traitement.