Principal
Angiome

Quels sont les symptômes de la cirrhose du foie

Au cours de la dernière décennie, l'incidence de la cirrhose a augmenté de plus de 10%. La maladie affecte des personnes de sexe et d'âge différents, principalement la population des pays développés.

La cause de la maladie dans 52% des cas est la consommation excessive d'alcool, qui est traitée par le foie. Là, l'alcool éthylique se décompose en composés dangereux pour l'organisme: l'acétaldéhyde et l'acide acétique.

Ces substances doivent être éliminées en temps opportun, sinon elles provoquent un empoisonnement toxique, qui se transforme ensuite en cirrhose.

La maladie a un pronostic très défavorable: en éliminant la cause et en un traitement rapide, une personne peut s'acheter 10 ans ou plus de vie dans la moitié des cas, dans d'autres cas - 3-5 ans.

Par conséquent, il est si important de connaître les symptômes de la maladie afin de consulter un médecin à temps et de commencer le traitement..

Symptômes de la cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie à long terme à évolution lente. Il se manifeste par la modification des hépatocytes - les principales cellules fonctionnelles du foie, la prolifération de tissu fibreux, l'apparition d'une structure nodulaire et, par conséquent, une modification du système vasculaire. Extérieurement, cela ressemble à une cicatrisation et un rétrécissement du foie..

En fin de compte, une insuffisance hépatique mortelle se développe. La cirrhose se transforme souvent en cancer.

Les symptômes de la cirrhose dépendent de l'étiologie de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient. Dans 20% des cas, le stade initial est asymptomatique, ce qui est défavorable, car la détection précoce permet d'éviter une insuffisance hépatique: à l'aide de médicaments et d'un régime alimentaire particulier, vous pouvez démarrer le processus de régénération cellulaire.

Mais dans la plupart des cas, vous pouvez déterminer cette maladie même à la maison grâce aux symptômes suivants:

  • Insomnie, troubles de la concentration, troubles de la mémoire, perte de performance.
  • Faiblesse, atrophie musculaire.
  • Démangeaisons - en raison du fait que l'acide biliaire n'est pas excrété par le corps.
  • Émaciation sévère: membres fins, pommettes bien en vue sur le visage, perte de poids importante.
  • Visage rouge en raison de capillaires dilatés.
  • Augmentation des nausées. Impuretés de sang dans le vomi, ce qui est un signe de saignement gastrique. Une épistaxis peut également survenir.
  • Articulations enflées, mobilité réduite. Gonflement des pieds et de la langue.
  • Température subfébrile - elle apparaît, puis disparaît en fonction de l'état du patient.

Comment déterminer la cirrhose du foie à un stade avancé:

  • Le blanc des yeux, la cavité buccale et plus tard tout le corps jaunissent. Il est déclenché par l'accumulation de bilirubine dans le corps..
  • Xentelasma - néoplasmes bénins sous forme de plaques jaunâtres sur les paupières. Se lever en raison de troubles du métabolisme lipidique.
  • Syndrome anémique. En raison d'une fonction hépatique insuffisante, une carence en vitamine B12 se développe. De plus, il existe un trouble circulatoire systémique..
  • L'ascite est une augmentation du volume de liquide dans le péritoine. Les organes internes ne peuvent pas faire face à l'excrétion du liquide abdominal, conçu pour réduire la friction entre les organes et combler les vides.
  • L'écoulement du sang vers le foie est altéré. Le réseau veineux est clairement visible sur l'abdomen.

Les premiers signes de cirrhose du foie

Même avec l'examen initial, le médecin peut reconnaître la cirrhose du foie par un certain nombre de signes:

  • À la palpation, une augmentation de la taille du foie et de la rate est déterminée. Cela se produit au stade où la cirrhose commence. Dans la dernière étape, le foie rétrécit de taille et devient plus dur..
  • La surface du foie est inégale, noueuse, le bord inférieur est arrondi.
  • Lors de la percussion de la cavité abdominale, un son de percussion sourd se fait entendre, indiquant la présence de liquide. Le volume de fluide peut être déterminé à l'aide d'ultrasons.
  • Diaphragme surélevé visible aux rayons X.
  • À l'échographie - un affaiblissement progressif du signal en raison de la progression de l'atrophie hépatique. La veine porte est peu visible, le schéma vasculaire n'est pas du tout visible.
  • Télangiectasie sur le visage. Dans le même temps, la peau a une teinte foncée spécifique..

Un test sanguin vous permet de diagnostiquer la cirrhose à un stade précoce selon les indicateurs suivants:

  • Diminution de l'hémoglobine en dessous de 120 g / l.
  • Diminution des leucocytes sous le niveau de 4,9 * 10 9 / l.
  • Diminution du nombre d'érythrocytes en dessous de 4,9 * 10 12 / l.
  • Baisse du nombre de plaquettes sous la normale 180 * 10 9 / l.
  • Augmentation de l'ESR chez les hommes de plus de 10 mm / h, chez les femmes de plus de 15 mm / h.
  • Augmentation des globulines.

Comment la cirrhose du foie se manifeste-t-elle à un stade précoce en termes de symptômes:

  • Amertume et bouche sèche le matin.
  • Diarrhée, flatulences, manque d'appétit.
  • Troubles du système nerveux: irritabilité, fatigue.
  • Saignement des gencives.
  • Parfois, des signes de jaunisse peuvent être observés à un stade précoce..

Autres signes de cirrhose

Il existe un certain nombre de symptômes externes, dont la combinaison peut diagnostiquer avec précision la cirrhose du foie:

  • Couleur foncée de l'urine, ce qui donne un excès de bilirubine dans le sang. Lorsqu'il est décomposé dans le foie, il est excrété par les reins..
  • Changer la couleur des matières fécales, d'abord en lumière, puis en blanc.
  • Colique dans l'hypochondre droit. La particularité de la douleur avec cette maladie est qu'elle s'intensifie après un effort physique ou des aliments gras. La douleur augmente proportionnellement au développement de la maladie.
  • Paumes rouges. Cela est dû à une circulation sanguine altérée. En plus des paumes, on note une rougeur des dernières phalanges des doigts de l'intérieur.
  • Les caractéristiques externes typiques sont les "baguettes": les doigts s'épaississent sensiblement vers la fin.
  • Les ongles deviennent cassants et cassants, ils acquièrent une forme arrondie, comme des «lunettes de montre». Il y a aussi des rougeurs autour des alvéoles des ongles..
  • Langue cramoisie brillante. La langue elle-même devient brillante, comme vernie.

Les manifestations de la maladie sont regroupées par troubles fonctionnels en syndromes. Il existe de tels syndromes dans la cirrhose du foie:

  • Syndrome cytolytique. Elle se caractérise par une cytolyse massive (destruction) des cellules hépatiques. La gravité est déterminée par le degré d'augmentation du taux des enzymes AST et ALT.
  • Syndrome cholestatique. Cela se produit lorsque la bile cesse de couler dans le duodénum. Elle s'accompagne d'une diminution du cholestérol et des protéines dans le contexte d'une insuffisance hépatique et d'une augmentation de la bilirubine et de la phosphatase alcaline.
  • Syndrome hépatorénal. Une perturbation de la fonction rénale s'ajoute au dysfonctionnement hépatique, le plus souvent dû à une toxicose.

Le foie fait-il mal avec la cirrhose

À un stade précoce, la douleur hépatique dans la cirrhose est absente. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans le foie. La douleur survient dans la deuxième étape, lorsque l'organe grossit et commence à appuyer sur les organes internes adjacents. Une personne peut ressentir des douleurs dans l'hypochondre, la colonne thoracique et cervicale. Au troisième stade, la douleur devient permanente, sévère, accompagnée de spasmes musculaires..

La différence entre les symptômes de la cirrhose chez les femmes et les hommes

La cirrhose du foie chez la femme est moins fréquente que chez l'homme. Les principaux symptômes de la maladie sont les mêmes, mais il existe des différences caractéristiques selon le sexe.

Les premiers signes de cirrhose chez l'homme sont:

  • Croissance mammaire, seins affaissés.
  • Rétrécissement des testicules.
  • Perte de poils pubiens et aisselles.

Symptômes de la cirrhose du foie chez les femmes:

  • Menstruations abondantes.
  • Violation du rythme ou absence de menstruation.
  • Manque de libido. Infertilité.

Les hommes dans 90% des cas souffrent de cirrhose alcoolique du foie. Les femmes souffrent principalement de cirrhose secondaire du foie due à des calculs biliaires, des tumeurs ou survenant comme une complication après une intervention chirurgicale sur les organes internes.

Vidéo utile

Plus d'informations sur les symptômes de la cirrhose dans la vidéo ci-dessous:

Cirrhose du foie: symptômes, traitement, durée de vie

La cirrhose hépatique est une maladie hépatique chronique et progressive dans laquelle les cellules hépatiques dégénèrent en un tissu similaire à celui à partir duquel se forment les cicatrices. La cirrhose hépatique n'est pas forcément le lot des alcooliques: cette pathologie est presque toujours le stade final de la maladie hépatique chronique. Parfois, la cirrhose peut également devenir une pathologie indépendante, développée, par exemple, à la suite d'une attaque de sa propre immunité sur les voies biliaires (cirrhose biliaire primaire) ou n'a aucune cause claire (cirrhose cryptogénique).

La pathologie complique grandement la vie d'une personne, imposant des restrictions non seulement à son alimentation, mais également à son régime moteur, à la prise de médicaments et à la chaleur des vêtements. Il appartient à ces maladies à cause desquelles ils meurent, car la fonction du foie ne peut être remplacée par aucun organe. Néanmoins, cet organe a des capacités régénératrices remarquables et peut passer d'un petit "morceau" à un volume complet. Mais cela peut arriver si vous y prêtez attention à temps et ne désespérez pas, mais trouvez la cause de la maladie et traitez-la avant que l'État ne décompense. Dans certains cas, la transplantation hépatique peut aider, mais elle ne doit pas non plus être reportée: lorsque le saignement augmente, l'opération ne sera plus possible.

À propos du foie qui souffre

Cette section est consacrée à une brève analyse de la structure et de la fonction du foie, afin de comprendre pourquoi certains symptômes de la cirrhose du foie apparaissent..

Ainsi, le foie est l'organe le plus grand et le plus lourd situé sous le poumon droit, sous le diaphragme, recouvert par le côté droit de l'arc costal. Il remplit de nombreuses fonctions. Il:

  1. purification du sang des substances toxiques ou malsaines formées par le corps lui-même, qui pénètrent immédiatement dans le sang ou y sont absorbées par les intestins ou les voies urinaires;
  2. synthèse des protéines:
    • dont certains retiennent la partie liquide du sang dans les vaisseaux, l'empêchant de quitter les tissus et provoquant un œdème;
    • d'autres sont à la base d'anticorps, de gamma globulines;
    • d'autres encore assurent la coagulation du sang;
    • les quatrièmes sont à la base des enzymes qui fournissent les principales réactions dans le corps;
  3. la formation de bile - un stimulateur de la motilité intestinale, une substance qui émulsifie les graisses (les décompose en petites gouttelettes) afin qu'elles soient mieux décomposées par les enzymes pancréatiques;
  4. stockage de "substrat énergétique" - glucose - sous forme de glycogène.

La structure interne du foie est constituée de lobules en forme de nid d'abeille avec un vaisseau sanguin (veine) à l'intérieur, séparés par du tissu conjonctif. Avec la cirrhose, un tissu fibreux (conjonctif plus grossier) apparaît à la place de ce lobule, et les «diviseurs» (tout ou partie) restent en place. Ces nouveaux «lobules» sont appelés «nœuds», qui peuvent être grands (plusieurs lobules, le nœud fait plus de 3 mm) ou petits (le tissu conjonctif sépare chaque nœud, comme avant le lobule).

Puisque les tissus non fonctionnels apparaissent à la place des cellules normales, toutes les fonctions hépatiques sont affectées. Des zones fibreuses progressivement développées pressent les vaisseaux situés dans les lobules. Cela conduit à une augmentation de la pression dans le système qui assure la sortie de sang du foie - hypertension portale. Pour soulager ce système, le sang commence à contourner le foie (pour cela, les veines sont fournies par la nature): les veines de l'œsophage, de l'estomac et du rectum se dilatent. Tout en maintenant la pression dans les vaisseaux, ces veines perdent leur tonus, devenant dilatées par des varices, des saignements se développent périodiquement à partir d'elles.

Statistiques

L'incidence la plus élevée de cirrhose est observée dans les pays développés: 14 à 30 cas pour 100 000 habitants; dans le même temps, au cours de la dernière décennie, la fréquence d'occurrence a augmenté de 12%. Cela est le plus souvent dû aux habitudes alimentaires: plus les plats sont frits et raffinés, plus il y a d'alcool dans l'alimentation, plus le risque de tomber malade est élevé.

La cirrhose est l'une des six principales causes de décès, là encore, dans les pays développés: 300 000 personnes meurent de cette maladie chaque année. Le plus souvent les personnes de 35 à 60 ans en souffrent, les hommes, en raison d'une plus grande susceptibilité à l'alcoolisme, souffrent 3 fois plus souvent.

Pourquoi ont-ils une cirrhose

Les causes de la cirrhose du foie sont multiples. Appelons-les par ordre décroissant:

  1. La consommation fréquente d'alcool est la cause de 35,5 à 50% des cirrhoses hépatiques. La cirrhose alcoolique ne se développe pas immédiatement, mais après 10 à 20% d'années à compter du début d'une alcoolisation fréquente (dans certains cas, quotidienne), lorsque 80 à 160 ml sont régulièrement consommés en termes d'alcool à 96%. Des études récentes indiquent que dans le développement de la cirrhose, ce n'est pas tant la toxicité de l'éthanol lui-même qui compte, qu'une mauvaise nutrition due au fait qu'une partie des besoins énergétiques est couverte par l'alcool, mais en même temps les acides aminés utiles, les acides gras insaturés et les glucides ne sont pas fournis..

Environ 12% des cas de cette maladie sont asymptomatiques. Cette caractéristique est typique de la cirrhose chez les hommes..

  1. L'inflammation chronique (moins souvent aiguë) du foie, c'est-à-dire l'hépatite, se termine souvent par une cirrhose. L'hépatite causée par des virus en est la plus capable. Le "leader" à cet égard est l'hépatite virale C - une maladie qui ne présente pratiquement pas de manifestations particulières. Heureusement, ça guérit bien pour le moment..

Les hépatites virales B, B + D, assez difficiles à traiter, peuvent provoquer une cirrhose. L'hépatite A, en revanche, ne devient presque jamais chronique et ne provoque pas de cirrhose..

  1. Cirrhose cryptogénique. Il s'agit d'une maladie dont la cause est inexpliquée, alors qu'aucune cause de la maladie n'a été trouvée sur la base des résultats d'études en laboratoire et instrumentales. Cette cirrhose du foie est plus fréquente chez les femmes, environ 20-30% dans la structure de toute l'incidence.
  2. L'hépatite médicinale peut entraîner une cirrhose. C'est une inflammation du foie qui peut survenir en réponse à divers médicaments. Les médicaments contre la tuberculose, le parkinsonisme, le cancer, les médicaments à base d'or, le mercure, le plomb, certains antiseptiques (à base de diméthylsulfoxyde) à usage prolongé sont particulièrement toxiques pour le foie..
  3. Inflammation toxique reportée du foie. Ainsi, le foie est endommagé par l'alcool méthylique, l'éthylène glycol contenu dans les substituts d'alcool, ainsi que certains champignons vénéneux. Si une personne n'est pas décédée des suites de lésions aiguës du tissu hépatique et après une période aiguë n'a pas permis au corps de se rétablir (a pris de l'alcool, des médicaments toxiques, a eu une hépatite virale), une telle maladie peut se transformer en cirrhose.
  4. Hépatite auto-immune. La dégénérescence du tissu hépatique en tissu fibreux peut être causée par ses dommages causés par des anticorps - des protéines de sa propre immunité, qui peuvent compter les cellules hépatiques comme des agents étrangers.
  5. Hépatite grasse non alcoolique. Cette inflammation du foie, conduisant à une cirrhose, se développe dans un contexte de troubles métaboliques, tels que le diabète, la galactosémie ou l'obésité.
  6. Cirrhose primaire ou cirrhose biliaire primitive. Il s'agit d'une inflammation auto-immune qui commence par l'attaque de ses propres anticorps sur les voies biliaires à l'intérieur du foie. Stagnation prolongée de la bile dans ces voies et conduit à la dégénérescence du tissu hépatique.
  7. Une maladie telle que la cholangite sclérosante primitive, lorsque, généralement dans le contexte de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, apparaissent des anticorps dirigés contre les voies biliaires intrahépatiques, qui cessent de fonctionner, ressemblant à une tige de verre.
  8. Cirrhose biliaire secondaire. Ceci est une condition qui se développe à la suite d'une violation du passage de la bile le long des voies biliaires (souvent intrahépatiques). Ici, contrairement au «frère» primaire, il n'y a pas de mécanisme auto-immun. La cause de la cirrhose biliaire secondaire est:
    • calculs dans les voies biliaires;
    • compression des voies biliaires par des tumeurs;
    • clampage des canaux par des ganglions lymphatiques hypertrophiés avec leucémie lymphocytaire, lymphogranulomatose;
    • une cirrhose biliaire secondaire peut survenir même chez les nouveau-nés. Ceci est causé par un sous-développement congénital ou une absence complète de canaux extra-hépatiques;
    • inflammation purulente des voies biliaires intrahépatiques;
    • rétrécissement des voies biliaires après une intervention chirurgicale sur les organes de la zone hépato-biliaire;
    • kystes des voies biliaires extrahépatiques.
  9. Lésions hépatiques avec des vers, par exemple des échinocoques ou des alvéocoques.
  10. Hémochromatose. Il s'agit d'une maladie dans laquelle le fer se dépose dans les tissus, y compris le foie.
  11. Maladie de Wilson-Konovalov. Dans ce cas, en raison de troubles génétiques des systèmes enzymatiques, le cuivre se dépose dans le cerveau et le foie..
  12. Syndrome de Budd-Chiari. C'est le blocage du flux sanguin dans les veines hépatiques.
  13. Insuffisance cardiaque, à la suite de laquelle les vaisseaux hépatiques débordent toujours, ce qui a un effet négatif sur le foie.
  14. Déficit de l'enzyme ɑ1-antitrypsine résultant d'un défaut génétique. Cela conduit au développement de la bronchite et de la cirrhose..

Comment se manifeste la cirrhose?

Les signes de cirrhose hépatique ne se manifestent pas chez tous les patients, 12 à 20% d'entre eux ont une évolution asymptomatique de la maladie jusqu'au stade où la coloration ictérique de la peau et l'ascite se produisent - une augmentation de l'abdomen due à l'accumulation de liquide dedans.

Les premiers signes de pathologie sont:

  • Sentiment d'estomac plein. Dans le même temps, les agents qui réduisent la formation de gaz améliorent le bien-être..
  • Diminution des performances.
  • Après avoir pris de l'alcool, rompu un régime ou soulever des poids lourds, une douleur apparaît dans l'hypochondre droit. Elle est causée par une circulation sanguine accrue et une distension de la capsule hépatique. Cette douleur disparaît d'elle-même, des médicaments comme No-shpa, Drotaverin, Spazmalgon n'aident pas.
  • Une personne mange rapidement: après de petites portions de nourriture, une sensation de plénitude de l'estomac apparaît.
  • La température corporelle augmente périodiquement à de faibles nombres.
  • Les gencives saignent lors du brossage des dents.
  • Périodiquement, sans raison apparente et à pression normale, des saignements de nez sont notés. Elle est associée à une augmentation de la pression dans les veines portes et à une diminution de la coagulation sanguine.

De plus, la maladie se développe de trois manières:

Au début, les flatulences, les nausées, les vomissements sont perturbés. Une personne se fatigue rapidement, son humeur est variable, elle est sujette aux caprices. Des saignements de nez fréquents apparaissent.

La période d'ascite dans la cirrhose. Tout d'abord, les douleurs apparaissent à un endroit de l'abdomen, puis à un autre. Après cela, une faiblesse sévère se produit périodiquement - des vomissements. Cela fait mal dans l'hypochondre droit, périodiquement dans l'hypochondre gauche (rate hypertrophiée). L'abdomen est agrandi, il ne peut pas être aspiré. Des veines dilatées sont visibles sur sa paroi avant. Après 6 à 24 mois, la période cachectique (épuisement) se développe. Le poids diminue fortement, la peau devient pâle, molle. Périodes de faiblesse, au cours desquelles une pression artérielle basse est déterminée, périodiquement - vomissements de contenu brun ou selles noires molles (saignements gastro-intestinaux).

La mort survient à la suite d'un coma hépatique ou de l'ajout de maladies infectieuses. La pénétration de bactéries dans le liquide ascitique - ascite-péritonite - si elle ne se termine pas par la mort elle-même, raccourcit considérablement la vie

Des signes d'augmentation de la pression dans la veine porte apparaissent et progressent rapidement: douleur dans l'hypochondre droit, saignement des gencives, saignement des veines hémorroïdales et du nez.

Dans ce contexte, une jaunisse, des démangeaisons, des taches jaunes sur les paupières (xanthélasma), un amincissement de la peau se développent.

Les symptômes ci-dessus vont de pair avec des troubles des selles, des douleurs abdominales, des nausées, des éructations, des sautes d'humeur, des vomissements.

La sensibilité est altérée - température, douleur, tactile - sur les bras et les jambes.

Au stade final, une encéphalopathie hépatique se développe. Il s'agit d'une humeur euphorique, alternant avec dépression, changement de personnalité, troubles du sommeil, discours flou, désorientation..

Les reins souffrent également, ce qui se manifeste par un gonflement du visage, un manque d'appétit, une diminution de la quantité d'urine, une peau pâle.

Options de débitUne variante où les symptômes d'augmentation de la pression dans les veines alimentant le foie prédominentLa variante dans laquelle les nœuds en croissance sont pressés en premier lieu, les voies biliairesOption mixte
Symptômes de la cirrhose du foieLes premiers symptômes significatifs sont:

  • diminution de l'appétit;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • peau - sèche et flasque;
  • une sensation d'amertume dans la bouche;
  • bouche sèche;
  • selles molles fréquentes provoquées par des aliments gras;
  • la peau qui gratte;
  • fatigue;
  • taches jaunes sur les paupières - xanthomes et xanthélasmes;
  • irritabilité.

Les symptômes apparaissent lentement, progressivement.

D'autres signes rejoignent plus tard:

  • les paumes deviennent spéciales: les zones autour du pouce et du petit doigt deviennent rouges, et les phalanges les plus éloignées des doigts du côté palmaire deviennent également rouges;
  • faiblesse sexuelle;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes;
  • sensation de rythme cardiaque rapide;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • des varicosités apparaissent sur la peau du visage et du corps;
  • les testicules diminuent, les seins chez les hommes peuvent se développer;
  • ascite;
  • saignement des gencives;
  • saignements de nez;
  • amincissement de la peau;
  • perte de poids;
  • les phalanges terminales des doigts s'épaississent. Ils deviennent comme des baguettes;
  • les ongles s'épaississent et se fanent, devenant comme des lunettes de montre;
  • atrophie des muscles des membres;
  • les dents se desserrent et tombent.

La mort vient d'un saignement

À la suite de quelles maladiesSyndrome de Budd-Chiari, après hépatite, suite à une insuffisance cardiaque, avec hémochromatoseCirrhose biliaire - cholangite sclérosante primaire et secondaireCirrhose alcoolique, éventuellement cirrhose post-hépatite

Il existe de telles étapes de la cirrhose du foie:

  1. Compensatoire. Il n'y a pas encore de symptômes, bien que certaines des cellules soient déjà mortes, les cellules restantes fonctionnent en mode amélioré.
  2. Subcompensatoire. À ce stade, les premiers signes de la maladie apparaissent: faiblesse, sensation de ballonnement, douleur dans l'hypocondre à droite, diminution de l'appétit. Des "mailles" apparaissent sur la peau; les cheveux tombent.
  3. La dernière étape de la cirrhose hépatique est la décompensation. Ici, une ascite, une jaunisse, des saignements et une atrophie des muscles des membres et de la ceinture scapulaire supérieure, ainsi qu'une hypothermie apparaissent..

Les patients atteints de cirrhose à ce stade ont une apparence caractéristique:

  • peau lâche jaune pâle;
  • avec des peignes;
  • les yeux jaunes;
  • sur la peau du visage, le corps, des "araignées" rouges et violettes des vaisseaux sont visibles;
  • bras et jambes minces et minces;
  • ecchymoses sur les bras et les jambes;
  • gros ventre avec un nombril saillant;
  • sur l'abdomen - un maillage de veines dilatées;
  • paumes rouges avec des phalanges terminales rougies et épaissies, ongles ternes;
  • gonflement des jambes;
  • seins hypertrophiés, petits testicules chez les hommes.

Complications de la cirrhose

Les complications de la cirrhose sont:

  1. Ascite: un élargissement de l'abdomen, qui ne disparaît pratiquement pas en position couchée, semble tendu, en appuyant sur l'abdomen, le volume se déplace sur le côté.
  2. Hypertension portale. Nous avons décrit ses symptômes ci-dessus..
  3. Une insuffisance hépatique aiguë se développe avec une progression rapide de la cirrhose. Dans ce cas, une altération de la conscience progresse rapidement, la peau jaunit, des nausées, des vomissements apparaissent, des saignements se développent - internes, gastro-intestinaux, utérins, hémorroïdaires.
  4. Insuffisance hépatique chronique. Le changement de personnalité se développe progressivement, le sommeil souffre, la jaunisse augmente, l'ascite se développe.
  5. Péritonite bactérienne spontanée. C'est une complication de l'ascite lorsque le liquide intra-abdominal est infecté par des bactéries dans l'intestin en raison de la perméabilité de la paroi intestinale. La maladie s'accompagne d'une forte détérioration de l'état, d'une augmentation de la température à un nombre élevé, de difficultés respiratoires, de douleurs abdominales, de vomissements, de diarrhée.
  6. Syndrome hépatorénal. C'est le nom des lésions rénales qui surviennent dans le contexte de l'hypertension portale. Symptômes: diminution du débit urinaire, augmentation de la faiblesse, nausées.
  7. Cancer du foie. Ses symptômes diffèrent peu de ceux de la cirrhose elle-même..

Comment le diagnostic est-il posé

Le diagnostic de la cirrhose du foie comprend plusieurs étapes. Le diagnostic lui-même est fait par la recherche instrumentale:

  • Échographie - comme méthode de dépistage. Il "permet" seulement de faire un diagnostic préliminaire, mais est indispensable pour le diagnostic de l'hypertension portale et de l'ascite;
  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique. Ce sont des méthodes plus précises que la première;
  • Biopsie. Cette méthode vous permet d'établir le type de cirrhose - petite ou grande nodulaire, ainsi que la cause de la maladie;

Une fois le diagnostic posé, si la cause n'a pas été trouvée sur la base des résultats de l'examen histologique, la recherche se poursuit. Pour cela, le sang est examiné pour:

  • ADN du virus de l'hépatite B et ARN du virus de l'hépatite C par méthode PCR;
  • anticorps antimitochondriaux;
  • les niveaux de cerruloplasmine et de cuivre;
  • alpha-foetoprotéine - pour exclure le cancer du sang;
  • le niveau de lymphocytes T, d'immunoglobulines G et A.

L'étape suivante consiste à déterminer à quel point le corps a souffert de lésions hépatiques. Pour ce faire, effectuez:

  1. Scintigraphie du foie. Il s'agit d'un test de radionucléide qui vous permet de voir quelles cellules hépatiques fonctionnent encore.
  2. Test sanguin biochimique pour des tests tels que protéinogramme, lipidogramme, ALAT, AST, bilirubine - totale et une des fractions, phosphatase alcaline, cholestérol, coagulogramme, taux de potassium et de sodium.
  3. Le degré de lésion rénale urée, créatinine.

La présence ou l'absence de complications:

  • l'échographie convient pour exclure les ascites;
  • les varices de l'œsophage et de l'estomac sont exclues par la méthode FEGDS;
  • les varices du rectum nécessitent un examen par sigmoïdoscopie;
  • l'élimination des saignements cachés et invisibles à l'œil du tube digestif est effectuée en analysant les matières fécales pour le sang occulte.

Quel est le foie avec cirrhose. Il peut être ressenti à travers la paroi abdominale avant. Le médecin sent que c'est dense, cahoteux. Mais ce n'est qu'au stade de la décompensation..

L'échographie montre des foyers de fibrose («nœuds») à l'intérieur de cet organe: moins de 3 mm - petits nœuds, plus de 3 mm - grands. Ainsi, avec la cirrhose alcoolique, les petits ganglions se développent en premier, avec une biopsie, une hépatose graisseuse et des modifications spécifiques des cellules hépatiques sont déterminées. Dans les derniers stades, les ganglions deviennent gros et mélangés, l'hépatose graisseuse disparaît progressivement. Dans la cirrhose biliaire primitive, le foie est hypertrophié, les voies biliaires inchangées y sont déterminées. La cirrhose biliaire secondaire est la cause d'une hypertrophie du foie, la présence d'une obstruction des voies biliaires.

Traitement de la maladie

Comment traiter la cirrhose du foie. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. éliminer la cause de la maladie;
  2. arrêter la progression de la dégénérescence du tissu hépatique en ganglions fibreux;
  3. compenser les violations qui se sont produites;
  4. réduire la charge sur les veines du système de portail;
  5. guérir les complications et prévenir le développement d'autres problèmes.

Élimination des causes de la maladie

Ce traitement dépend des causes de la cirrhose hépatique:

  • Avec la cirrhose alcoolique - éliminez la consommation d'alcool dans le corps.
  • Pour l'hépatite virale, des agents antiviraux spéciaux sont prescrits: interférons pégylés, ribonucléase, etc..
  • L'hépatite auto-immune est traitée avec des médicaments qui suppriment l'immunité.
  • La cirrhose résultant d'une hépatite graisseuse est traitée avec un régime pauvre en lipides.
  • La cirrhose biliaire est traitée en éliminant le rétrécissement des voies biliaires.

Créer les conditions de la récupération du foie

Immédiatement après le diagnostic, alors que la personne est examinée pour la cause de la maladie, on lui prescrit un régime pour la cirrhose:

Protéines: 1-1,5 g / kg de poids corporel. Ils sont annulés au stade terminal, lorsque la conscience est altérée;

Lipides - 80-90 g / jour (1: 1 d'origine animale et protéique);

Glucides - 400-500 g / jour.

Nombre de repas: 5-6 repas par jour, en petites portions

Règles généralesPouvezC'est impossible
  • soupes de légumes, mieux que les soupes en purée;
  • bouillie;
  • viande maigre bouillie;
  • Cottage cheese;
  • crème sure faible en gras;
  • pommes vertes;
  • légumes - cuits au four;
  • des œufs;
  • bananes et fruits secs - si les reins fonctionnent correctement.
  • café;
  • de l'alcool;
  • saucisses;
  • nourriture en boîte;
  • jambon;
  • champignons;
  • Ail;
  • tomates;
  • Chocolat;
  • jus de tomate;
  • produits fumés;
  • eau minérale;
  • produits contenant de la levure chimique et du bicarbonate de soude (pâtisseries, gâteaux, pâtisseries, pain);
  • Bacon;
  • pâté de viande ou de poisson;
  • Mayonnaise;
  • Olives;
  • cornichons;
  • crème glacée;
  • friture.

Avec ascite, exclure le jus

Le mode de vie avec cirrhose est également ajusté:

  1. vous ne pouvez pas soulever de poids, car cela peut provoquer des saignements gastro-intestinaux;
  2. reposes-toi plus;
  3. mesurer quotidiennement le volume de l'abdomen et le poids: une augmentation des deux indique une rétention d'eau;
  4. assurez-vous de prendre en compte le rapport entre l'apport hydrique (pas seulement l'eau) et le débit urinaire. Ce dernier devrait être légèrement inférieur;
  5. avec le développement de l'ascite, il est nécessaire de réduire le volume de liquide pris à 1-1,5 litre;
  6. contrôler les changements dans votre écriture: par exemple, écrivez une courte phrase tous les jours, avec la date dans un cahier.

Thérapie médicamenteuse

Avec la cirrhose, chaque médicament est prescrit de manière raisonnable, car le foie est endommagé et une charge supplémentaire de médicaments n'est pas utile pour cela. Mais vous ne pouvez pas vous passer de tels médicaments:

  • Duphalac, Normase ou Prelaxan. Ces préparations de lactulose se lient aux acides aminés toxiques pour le cerveau qui provoquent une encéphalopathie..
  • Hépatoprotecteurs - médicaments qui améliorent le fonctionnement des cellules hépatiques: Heptral, Ornitox, Ursohol.
  • Diurétiques - pour éliminer l'excès de liquide des tissus. Avec la cirrhose, le médicament Veroshpiron fonctionne bien à petites doses..
  • Dans certains cas, avec l'ascite, il est judicieux de prendre des antibiotiques qui nettoient les intestins: Kanamycine, Ampicilline. Il s'agit de la prévention de la péritonite bactérienne spontanée..
  • Molsidomin, bêta-bloquants: le propranolol, l'aténolol sont efficaces pour réduire la pression dans la veine porte. Cela nécessite un contrôle de la pression artérielle..

Traitement avec des remèdes populaires

Le traitement alternatif de la cirrhose du foie propose les recettes suivantes:

  • Mélangez 10 g, 20 g de rhizomes d'herbe de blé, 20 g d'églantier. 1 cuillère à soupe verser 200 ml d'eau dans le mélange, cuire 10 minutes. Ensuite, refroidissez le bouillon, prenez 1 cuillère à soupe. deux fois par jour.
  • Prenez 3 cuillères à soupe. avoine lavée, bourgeons de bouleau, 2 c. feuilles d'airelles hachées, versez 4 litres, insistez 1 jour dans un endroit frais. Faites séparément un bouillon d'églantier. Après une journée, mélangez les deux bouillons, ajoutez 2 cuillères à soupe chacun. stigmates de maïs et renouée. Faire bouillir toute l'infusion pendant 15 minutes, filtrer, conserver au réfrigérateur.
  • Vous avez besoin de 3 têtes d'ail, 4 citrons, 200 g d'huile d'olive, un kilogramme de miel. Coupez le zeste des citrons, retirez les graines, faites défiler les citrons et l'ail dans un hachoir à viande, mélangez avec le beurre et le miel. Mélangez la masse, mettez au réfrigérateur pendant une journée, puis conservez-y. Prenez une cuillère à café 30 minutes avant les repas trois fois par jour. Il faut tout manger, puis répéter cette manipulation trois fois par an.

Pronostic de la maladie

La cirrhose hépatique est incurable à moins qu'une transplantation hépatique n'ait été effectuée. Avec l'aide des médicaments ci-dessus, vous ne pouvez maintenir qu'une qualité de vie plus ou moins décente.

La durée de vie avec la cirrhose du foie dépend de la cause de la maladie, du stade auquel elle a été détectée et des complications qui ont eu le temps de se développer au moment du début du traitement:

  • avec le développement de l'ascite, ils vivent 3-5 ans;
  • si des saignements gastro-intestinaux se développent pour la première fois, de 1/3 à la moitié des personnes y survivront;
  • si un coma hépatique se développe, cela signifie presque 100% de mortalité.

Il existe également une échelle qui prédit l'espérance de vie. Il prend en compte les résultats des tests et le degré d'encéphalopathie:

Quels sont les symptômes de la cirrhose du foie chez les femmes, pourquoi cette maladie survient-elle et est-elle guérissable?

La cirrhose cryptogénique du foie survient à la suite de causes inexpliquées et inconnues. Dans ce cas, le patient développe tous les symptômes inhérents à cette maladie d'étiologie différente. Ceux-ci incluent un malaise général, une perte de poids, un jaunissement des muqueuses et de la sclérotique et des démangeaisons cutanées. La maladie peut être détectée en analysant les principales enzymes hépatiques, les fractions de bilirubine et l'examen échographique du parenchyme de l'organe.

Il n'existe pas de traitement étiotrope de la cirrhose cryptogénique.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la cirrhose du foie chez les femmes sont variés et dépendent de l'étiologie, de l'activité et du stade de la maladie. Des symptômes cliniques vifs sont caractéristiques des derniers stades, par conséquent, le plus souvent, la maladie est découverte par hasard lors d'examens préventifs ou lors d'une visite chez un médecin pour d'autres pathologies.

Chez 20% des patients, la cirrhose n'est diagnostiquée qu'après le décès..

Considérez ce qu'est la cirrhose et quels symptômes elle se manifeste chez les femmes.

Qu'est-ce que la cirrhose

La cirrhose hépatique est un processus pathologique grave caractérisé par le remplacement du tissu hépatique parenchymateux par du tissu fibreux, ce qui conduit finalement à une défaillance fonctionnelle des organes et à une hypertension portale..

Les causes de la cirrhose du foie chez l'homme et la femme sont les mêmes, et il y en a un grand nombre, c'est pourquoi cette maladie est appelée polyétiologique. La maladie évolue avec une intensité variable, bien que dans tous les cas l'organe entier soit impliqué dans le processus inflammatoire, seul le degré de lésion des lobules hépatiques diffère.

Premiers signes

Le diagnostic de la cirrhose au stade initial est difficile, en raison du manque de luminosité des symptômes cliniques et de l'absence de plaintes objectives. Les premiers signes de cirrhose du foie chez la femme ne sont pas spécifiques. Les patients se plaignent de flatulences fréquentes, d'une sensation de lourdeur dans la partie supérieure de l'abdomen, de douleurs dans cette zone. Ils notent également la perte de poids, la faiblesse, la somnolence et les performances altérées. Lors de l'examen, le médecin détermine l'élargissement de l'organe avec compactage, dans de rares cas avec déformation de surface.

Les symptômes de la cirrhose du foie chez les femmes ne dépendent pas de la cause de son apparition, dans tous les cas, la clinique est la même. À mesure que la maladie progresse, des symptômes plus prononcés apparaissent:

  • une augmentation du volume de l'abdomen;
  • douleur abdominale douloureuse;
  • sensation de satiété rapide après avoir mangé;
  • décoloration ou assombrissement des selles;
  • urine foncée;
  • saignement des gencives;
  • jaunissement de la peau et de la sclérotique;
  • symptômes dyspeptiques (diarrhée, constipation, ballonnements);
  • la peau qui gratte;
  • gonflement des jambes.

À l'examen, le médecin peut facilement voir les soi-disant «signes hépatiques». Ceux-ci comprennent des varicosités sur le haut du torse, une rougeur des paumes et une langue de framboise..

Comment cela se manifeste chez les alcooliques

Les symptômes de la cirrhose du foie chez les alcooliques sont généralement encore plus flous. Le diagnostic est compliqué par un processus inflammatoire lent. Nécrose tissulaire, la formation de nodules est lente, ce qui améliore le pronostic.

Les premiers signes et symptômes de la cirrhose du foie qui se développe chez une femme à cause de l'alcool sont assez divers. Habituellement, ils se plaignent de nausées, de fatigue, d'inconfort dans l'hypochondre droit. Au stade de la décompensation, une jaunisse, un œdème du visage, des membres et des troubles de la conscience apparaissent. Cette catégorie de patients a une caractéristique distinctive - la présence de «stigmatisation alcoolique», qui est comprise comme une expansion des vaisseaux du nez et de la sclérotique, une augmentation des glandes parotides. Il y a également une augmentation significative du foie..

Étant donné que l'alcool a un effet toxique sur l'hématopoïèse de la moelle osseuse, les femmes alcooliques souffrent souvent d'anémie.

La dernière étape

Le dernier stade de la cirrhose hépatique chez la femme est caractérisé par une décompensation parenchymateuse et vasculaire sévère. Elle se caractérise par un épuisement sévère des patients, le développement d'une insuffisance rénale, un syndrome hémorragique, une hyperthermie.

Les symptômes de la cirrhose du foie chez les femmes au stade 4 sont difficiles à confondre avec d'autres maladies. À ce stade du processus pathologique, le travail de tous les systèmes corporels est perturbé:

  1. Chez les patients, il y a une augmentation de la température corporelle, qui s'accompagne d'une jaunisse sévère. L'hyperthermie peut durer jusqu'à plusieurs semaines.
  2. En raison de l'augmentation de la pression dans la cavité abdominale, une œsophagite par reflux se développe. Les intestins, le pancréas et l'estomac sont affectés.
  3. Avec la cirrhose, des troubles mentaux sont toujours observés, causés par une intoxication du système nerveux central. Les patients deviennent méfiants, nécessitent une attention accrue envers eux-mêmes, sont sensibles, sujets aux conflits.

À la suite de violations du foie au dernier stade, des complications graves se développent - ascite, péritonite, thrombose de la veine porte, ainsi que rupture des veines œsophagiennes avec un symptôme potentiellement mortel tel qu'un saignement du tube digestif (de la bouche).

Au stade élargi, les mêmes manifestations se produisent qu'au stade initial, mais plus prononcées. En conséquence, une personne ne meurt pas de cirrhose, mais des conséquences auxquelles elle entraîne.


Stades de développement de la cirrhose du foie

Symptômes


Aux premiers symptômes, vous devez demander une aide qualifiée..
La cirrhose cryptogénique provoque l'apparition d'un tel tableau clinique caractéristique chez le patient:

  • malaise général et faiblesse;
  • perte de poids corporel;
  • augmentation de la fatigue et de la somnolence;
  • violation de l'appétit;
  • nausées suivies de vomissements;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen due à l'accumulation de liquide à l'intérieur de la cavité abdominale;
  • développement d'ascite;
  • jaunissement de la sclérotique et des muqueuses;
  • l'apparition au stade terminal de la maladie d'un teint jaune de la peau;
  • démangeaisons du corps entier.

Causes d'occurrence

Quelles sont les causes de la cirrhose du foie chez la femme? Dans la plupart des cas, la maladie survient à la suite des pathologies suivantes:

  • hépatite virale;
  • alcoolisme;
  • troubles métaboliques génétiques;
  • exposition aux produits chimiques et aux médicaments;
  • obstruction des voies biliaires extrahépatiques.

Dans la survenue de pathologie, le rôle des virus hépatotropes,,,, F, a été prouvé, ils représentent environ 40% de tous les cas. De nombreuses études montrent que l'hépatite est la principale cause de cirrhose du foie chez la femme.

En cas de blessure alcoolique, l'organe se développe en fines brins de tissu fibreux. Ensuite, il y a une perte de cellules hépatiques et le développement de nodules de régénération..

Le développement de la pathologie, en plus de l'hépatite chronique, est facilité par divers troubles métaboliques:

  • fibrose kystique;
  • porphyrie;
  • hémochromatose;
  • La maladie de Westphal;
  • intolérance héréditaire au fructose.

En présence de telles maladies, le foie est lentement recouvert de larges bandes de tissu fibreux, des nodules apparaissent de manière chaotique à la surface de l'organe et peuvent atteindre une taille de plusieurs centimètres.

Mesures de prévention et pronostic

La cirrhose cryptogénique peut être prévenue avec une alimentation équilibrée et régulière, en évitant les aliments gras, frits et épicés. Il est nécessaire de ne pas contacter les personnes atteintes d'hépatite virale, d'observer les règles d'hygiène personnelle et de ne pas visiter les dentistes, les manucures et les tatouages ​​à domicile. Il est nécessaire d'abandonner la consommation excessive de boissons alcoolisées, de ne pas fumer et de ne pas prendre de drogues. Avec des lésions hépatiques cryptogéniques, le pronostic pour la vie et le travail est défavorable, ce qui est dû à l'incurabilité de la pathologie. Dans le même temps, les actions du médecin visent principalement à prolonger la vie du patient..

Pourquoi se produit chez les jeunes

La cirrhose hépatique chez les jeunes femmes est généralement causée par un trouble héréditaire grave ou des anomalies congénitales des voies biliaires. De plus, les adolescents toxicomanes courent un risque élevé de développer une maladie du foie. De nombreux antibiotiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens ont un effet toxique sur le foie. L'utilisation fréquente de ces médicaments interfère avec la fonction hépatique.

Méthodes de diagnostic

La cirrhose du foie doit être distinguée des autres maladies traitables. La base du diagnostic sera la détection des foyers de cicatrisation tissulaire et le développement de la fibrose, ainsi que des modifications de la formule sanguine. En cas de suspicion de fibrose, un ensemble de tests instrumentaux et de laboratoire est prescrit:

  • test sanguin clinique et biochimique;
  • tests sérologiques pour détecter un pathogène viral;
  • angiographie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • CT, IRM;
  • biopsie hépatique si nécessaire.

RÉFÉRENCE. La principale difficulté dans le diagnostic des maladies du foie est liée aux particularités de l'emplacement de l'organe. La plupart du parenchyme est caché derrière l'arc costal, il n'est donc pas visualisé à l'échographie. Cependant, avec l'aide de la tomodensitométrie ou de l'IRM, vous pouvez obtenir une image de haute qualité du foie en projection tridimensionnelle..

Comment traiter

Les mesures thérapeutiques sont déterminées par des facteurs étiologiques et le stade de la cirrhose: la gravité des symptômes détermine la stratégie de traitement de la maladie. Le patient se voit attribuer un régime modéré, qui consiste à limiter l'activité physique et, lorsque le processus est actif, au repos au lit. Cela a un effet bénéfique sur l'apport sanguin à l'organe affecté. L'alcool et les médicaments hépatotoxiques sont exclus pour toutes les formes de la maladie.

Cette maladie est-elle guérissable?

La plupart des femmes ne savent pas si la cirrhose du foie est guérissable et ne comprennent pas tout le danger de la situation. L'ignorance conduit souvent au fait que les patients négligent le traitement et que le processus de destruction du foie se produit plus rapidement.

La destruction cirrhotique du foie est irréversible. Avec l'aide de médicaments, vous pouvez ralentir le développement de la maladie, mais il est totalement impossible de s'en débarrasser..

La prolifération du tissu conjonctif entraîne une altération de la lymphe et de la circulation sanguine, ce qui contribue à son tour au développement de l'hypoxie et de la nécrose.

La seule chance de guérir la cirrhose dans les derniers stades est une transplantation hépatique.

Traitement

Comment traiter la cirrhose du foie chez la femme pour éviter des complications graves? Le traitement de la cirrhose implique un impact sur la cause de sa formation, ainsi qu'une intervention symptomatique en fonction des manifestations cliniques.

Le traitement médicamenteux comprend les médicaments suivants:

  • agents étiotropes (interférons, ribavirine, lamivudine);
  • hépatoprotecteurs (Essentiale, Silymarin);
  • diurétiques (Veroshpiron, Furosémide);
  • vitamines (Undevit);
  • agents enzymatiques (Mezim, Creon).

Avec un processus actif et des symptômes sévères, le traitement implique la nomination de glucocorticoïdes, qui ont un fort effet anti-inflammatoire et antitoxique. Également pendant cette période, la thérapie de désintoxication est indiquée par perfusion intraveineuse d'une solution de glucose avec de la cocarboxylase.

Régime

Les patients atteints de cirrhose doivent respecter certaines restrictions diététiques et alimentaires. La nutrition doit être équilibrée - 4 à 5 fois par jour, ce qui améliore l'écoulement de la bile et la production d'enzymes.

Le régime alimentaire pour la cirrhose du foie chez la femme consiste à limiter les aliments protéinés. Vous pouvez cuire à la vapeur, mijoter, bouillir. Il est nécessaire d'exclure les aliments qui contribuent à la formation de gaz dans l'intestin.

Les variétés de viande et de poisson faibles en gras, les produits laitiers, à l'exception du fromage cottage gras et de la crème sure sont autorisées. Il est interdit de manger des conserves, des légumes marinés, des assaisonnements chauds.

Qu'est-ce que la cirrhose?

Le principal mécanisme de développement de la cirrhose est l'apparition de tissu conjonctif cicatriciel (fibreux). De tels troubles peuvent survenir à la suite d'une inflammation prolongée ou de l'apport constant de toxines dans le corps. Les fibres du tissu conjonctif forment des nœuds dans le parenchyme hépatique, modifiant progressivement sa structure. Le tableau clinique de la maladie dépend de leur taille et de leur localisation..

Le danger de cirrhose est que les modifications du tissu hépatique sont irréversibles. Malgré le fait que l'organe se régénère très rapidement et se rétablit complètement après l'hépatite et d'autres maladies, cela ne se produit pas dans ce cas. Pour la division des hépatocytes, de nouvelles cellules intactes sont nécessaires et avec la cirrhose, elles sont remplacées par un tissu cicatriciel dense.

Combien vivent avec cette maladie

Aucun médecin ne pourra répondre à la question de la durée de vie des femmes atteintes de cirrhose du foie, car les symptômes peuvent évoluer à un rythme variable. Après tout, l'espérance de vie dépend de plusieurs facteurs:

  • causes de la maladie;
  • stade de la maladie;
  • activité de processus.

Si la maladie est causée par un virus, environ 50% des patients survivent au jalon de 5 ans, avec une évolution inactive, le chiffre passe à 70%. Dans la cirrhose alcoolique, la durée de survie est de 5 à 7 ans après le diagnostic.

Avec un processus décompensé, seuls 10 à 30% des patients survivent à la limite de 3 ans. Avec les complications de l'ascite, l'espérance de vie ne dépasse pas 2 ans.

Chaque année, les méthodes de traitement sont améliorées, ce qui améliore le pronostic.!

Complications

La cirrhose cryptogénique peut entraîner des complications telles que:

  • Ascite;
  • Péritonite bactérienne.
  • Insuffisance hépatique et coma hépatique causés par un dysfonctionnement hépatique sévère. Pour une personne en état de coma hépatique, la perte de conscience, la mobilité, les troubles respiratoires et la circulation sanguine sont caractéristiques, on observe parfois des convulsions, un visage en forme de masque. Les pupilles sont dilatées, ne réagissent pas à la lumière;
  • Syndrome hépatorénal - insuffisance rénale;
  • Saignement des veines dilatées de l'œsophage;
  • Issue fatale.

Le handicap est-il autorisé

De nombreux patients s'intéressent à la question de savoir si un handicap est nécessaire dans la cirrhose du foie. En effet, la capacité à travailler chez de tels patients, même à un stade précoce, est limitée, dans ce cas, un handicap du groupe 3 est attribué.

Les groupes 2 et 1 sont constitués sous des formes décompensées, ainsi qu'en présence de complications.

Pour enregistrer un handicap, le patient doit subir un examen, y compris une échographie, des tests. Le groupe d'incapacité attribué dans chaque cas est déterminé par les médecins du VTEK sur la base des données disponibles.

Régime

Lors du traitement de la cirrhose, il est impératif de suivre un régime. Habituellement, ils adhèrent au tableau numéro 5, dans lequel la consommation d'aliments gras, de bonbons, d'aliments cholérétiques, d'aliments irritants pour le tractus gastro-intestinal est limitée. La préférence est donnée aux légumes et fruits, aux produits laitiers fermentés faibles en gras.

Si vous suivez le régime, suivez strictement les recommandations du médecin, il existe une possibilité d'évolution favorable de la cirrhose. Il faut garder à l'esprit qu'avec cette maladie, beaucoup dépend du patient lui-même..

Traitement

Il est impossible de guérir la cirrhose avec des médicaments. Avec l'aide d'une thérapie conservatrice, la fonctionnalité échelonnée de l'organe est maintenue, qui est fixée au moment du diagnostic de la maladie..

Médicaments appliqués:

  • médicaments à effet protecteur et réparateur - hépatoprotecteurs (synthétiques - Gepadif, Sirepar, Prohepar; à base de composants naturels - Essliver Forte, Essentiale Forte);
  • médicaments qui régulent la composition de la bile et son écoulement de haute qualité (Ursosan, Urosliv);
  • comprimés à base de chardon-Marie et d'extrait d'artichaut (Carsil, Silimar);
  • additifs biologiquement actifs et complexes vitaminiques et minéraux.

Pour faciliter le travail du tube digestif dans son ensemble, des préparations enzymatiques (Mezim, Créon, Pancreatin), des probiotiques et des prébiotiques sont prescrits.

En cas de développement sévère de l'hydropisie, le patient est obligé de retirer le liquide de la cavité abdominale - drainage par insertion chirurgicale d'un tube dans le péritoine pour la sortie d'exsudat (fluide).

Faire une biopsie hépatique

Ce type de diagnostic instrumental est réalisé sous anesthésie locale et sous contrôle échographique obligatoire. Pour la collecte d'un fragment hépatique, les deux types de biopsies suivants sont utilisés:

  • Laparoscopie, qui est réalisée par une petite incision. Cela se fait dans la paroi antérieure du péritoine.
  • Ponction, qui est effectuée en insérant une aiguille spéciale dans l'hypochondre.

Une biopsie établit une lésion prononcée de la voie biliaire, jusqu'à sa destruction complète. Aussi, grâce à cette étude, il est possible d'identifier la prolifération rapide des tissus des voies biliaires..

Tests en laboratoire

Dans le contexte de cette maladie, l'image suivante sera observée dans les résultats d'un test sanguin clinique et de la biochimie:

  • Niveaux fortement augmentés d'enzymes hépatiques et de phosphatase alcaline.
  • Augmentation du nombre de globules blancs et de la vitesse de sédimentation des érythrocytes.
  • La présence de troubles du métabolisme des graisses lipidiques.
  • Diminution de la fonction thyroïdienne, dans le contexte de laquelle il existe un faible taux d'hormones dans le sang.

L'un des principaux indicateurs est la présence d'anticorps antimitochondriaux..

Facteurs de risque

La cirrhose du foie se développe chez les personnes âgées de plus de 40 à 45 ans. Plus de 70 à 75% de tous les cas sont diagnostiqués chez des hommes.

Les spécialistes identifient certains facteurs de risque dont la présence augmente le risque de cirrhose:

  • Diabète sucré de type 2. Des niveaux élevés d'insuline provoquent une accumulation intracellulaire de lipides dans le foie et dans l'organisme dans son ensemble.
  • Obésité. La perturbation des processus métaboliques contribue à des changements dégénératifs dans le foie.
  • Une forte diminution du poids corporel. La dégradation active des réserves de graisse, provoquée par l'action de la nicotine, de la caféine et des hormones, favorise la libération d'acides gras, qui absorbent par la suite le foie.

  • Consommation excessive de glucose, fructose. Ces glucides sont le plus rapidement convertis en acides gras, qui sont stockés dans le foie..
  • Classification

    La classification moderne de la maladie considérée est basée sur la prise en compte de critères étiologiques, morphogénétiques et morphologiques, ainsi que de critères cliniques et fonctionnels. Sur la base des raisons, dans le contexte de l'influence de laquelle la cirrhose du foie s'est développée, les options suivantes sont déterminées:

    • cirrhose biliaire (primaire, secondaire) (cholestase, cholangite);
    • cirrhose circulatoire (sur fond de stase veineuse chronique);
    • cirrhose alimentaire métabolique (manque de vitamines, de protéines, cirrhose d'accumulation résultant de troubles métaboliques héréditaires);
    • cirrhose infectieuse (virale) (hépatite, infections des voies biliaires, maladie parasitaire du foie);
    • cirrhose toxique, cirrhose allergique toxique (poisons alimentaires et industriels, médicaments, allergènes, alcool);
    • cirrhose cryptogénique.

    Selon les caractéristiques cliniques et fonctionnelles, la cirrhose du foie se caractérise par un certain nombre des caractéristiques suivantes:

    • le niveau d'insuffisance hépatocellulaire;
    • la nature générale de l'évolution de la maladie (progressive, stable ou régressive);
    • le degré d'hypertension portale en rapport avec la maladie (saignement, ascite);
    • activité générale du processus de l'évolution de la maladie (cirrhose active, cirrhose modérément active, ainsi que cirrhose inactive).

    Quelques données historiques

    Depuis l'Antiquité, le foie est considéré comme un organe aussi important que le cœur. Selon les opinions des habitants de la Mésopotamie, le sang est produit dans le foie et l'âme vit. Même Hippocrate a décrit le lien entre la maladie du foie et la jaunisse, ainsi que l'ascite. Il a fait valoir que la jaunisse et un foie dur sont une mauvaise combinaison de symptômes. C'était le premier jugement sur la cirrhose du foie et ses symptômes..

    La cirrhose du foie et ses causes ont été décrites en 1793 par Matthew Baillie dans son traité "Morbid Anatomy". Dans son travail, il a clairement établi un lien entre la consommation de boissons alcoolisées et l'apparition de symptômes de cirrhose hépatique. À son avis, les hommes d'âge moyen et plus âgés étaient plus souvent malades. Les Britanniques ont baptisé la cirrhose du foie "gin peste" ou "gin liver".

    Le terme cirrhose vient du grec "kirrhos" qui signifie jaune et appartient à René Theophilus Hyacinth Laennec, médecin et anatomiste français. De nombreux scientifiques ont travaillé et travaillent toujours sur l'étude de la cirrhose du foie. Virkhov, Kuehne, Botkin, Tatarinov, Abellov et d'autres ont proposé de nombreuses théories sur ce qu'est la cirrhose du foie, ses symptômes, ses causes, ses méthodes de diagnostic et de traitement..

    Prévoir

    La détermination de l'étiologie, la préservation de la fonction hépatique et la formation de complications sont considérées comme déterminantes pour la détermination du pronostic. En médecine moderne, les méthodes de traitement sont améliorées, de nouvelles apparaissent et le diagnostic ne s'arrête pas, ce qui contribue à influencer le pronostic.

    Il consiste à éliminer l'effet indésirable des facteurs étiologiques, à un diagnostic précoce, le plus tôt possible, au début du traitement des maladies du foie et des maladies des voies biliaires, à la prévention des complications. Prévention des expositions répétées du foie à l'alcool, aux substances hépatotoxiques, aux virus.

    Statistiques médicales

    Selon les statistiques médicales, le taux de survie des patients opérés au stade compensé est d'environ 90%. Ces patients parviennent à prolonger la vie, en moyenne, de dix-sept ans. Si la maladie se voit attribuer une classe «B», ils parlent de la possibilité de prolonger la vie de dix ans. Au stade de la décompensation, on ne peut pas parler de plus de trois ans de vie. La principale caractéristique de la cirrhose cryptogénique du foie (code CIM 10 K74.3.) Est le caractère forcé du passage du premier stade au troisième stade.

    Cirrhose cryptogénique du foie en tant que cas complexe dans la pratique d'un thérapeute local G.D. Rezvetsov.

    Dans une série d'études basées sur les données de biopsie hépatique, la possibilité de progression de la stéatohépatite non alcoolique en cirrhose avec perte des signes histologiques caractéristiques de la stéatohépatite a été prouvée. La disparition de l'infiltration graisseuse peut être due à une altération de l'apport sanguin ou à une diminution de la perméabilité des veines sinusoïdales et à une violation du flux de lipoprotéines dans le foie cirrhotique. Un certain nombre d'études complémentaires suggèrent que la majorité des cas de cirrhose «cryptogénique», représentant un groupe très homogène, sont le résultat de processus similaires. Environ les deux tiers de ces patients, parmi les indications les plus courantes de transplantation hépatique, présentent des facteurs de risque majeurs de stéatose hépatique non alcoolique. Parmi les patients ayant subi une transplantation hépatique pour une cirrhose «cryptogénique», 17 patients sur 30 ont présenté les principaux signes de stéatohépatite non alcoolique et des critères supplémentaires ont été notés chez 10 patients supplémentaires. Une augmentation significative de l'incidence de la stéatose et de la stéatohépatite après transplantation hépatique pour la cirrhose cryptogénique soutient également cette théorie..

    Dans une série d'études portant sur des patients atteints de diverses formes de stéatose hépatique, où le diagnostic a été posé sur la base de méthodes de recherche aux rayons X, une stéatose focale a été notée dans environ 15% des cas et des zones de tissu hépatique normal dans le contexte de la stéatose - dans 9% des cas; deux ans plus tard, répétez la biopsie pour augmenter l'activité des enzymes hépatiques. Sur l'échantillon de tissu hépatique, une stéatose est perceptible, après trois ans une stéatose modérée l'a rejoint, quatre ans après l'opération, le patient a développé une ascite, avec une biopsie hépatique répétée, une cirrhose précoce avec une fibrose de pont et une diminution de l'infiltration graisseuse des hépatocytes est perceptible. La longue flèche indique les cordons fibreux.

    L'association entre les termes «foie» et «dépôt de graisse» se reflète dans la signification du nom latin du foie et du terme grec moderne correspondant, tous deux dérivés de termes désignant le foie des animaux engraissés. La première description scientifique de la stéatose a été faite au 19ème siècle, lorsque Virchow a développé une classification de divers types d'infiltration de foie gras. La couleur, la forme et la consistance du foie avec infiltration graisseuse ont été décrites et la présence de gouttelettes graisseuses dans les cellules hépatiques a été prouvée. Morgan a décrit le lien entre l'obésité et la suralimentation dans les années 1870. Beaucoup plus tard, ces observations ont été élargies, Zelman a rapporté des lésions hépatiques avec fibrose et cirrhose précoce chez des patients obèses sans antécédents de consommation d'alcool significative. Plus tard, ce concept a été confirmé lors de l'examen de patients subissant un pontage intestinal pour obésité sévère. À l'époque, les lésions hépatiques étaient associées à une carence en énergie protéique postopératoire ou à une prolifération de bactéries intestinales, et la relation entre l'obésité, le diabète et les lésions hépatiques n'était pas particulièrement significative..

    Aliments diététiques

    Sans faute, les patients souffrant de cirrhose se voient prescrire une correction du régime alimentaire, qui doit correspondre au tableau alimentaire n ° 5. Il est interdit de manger des aliments frits et fumés, des cornichons, des cornichons, des plats épicés, de la viande et du poisson en conserve, des muffins, de la pâte feuilletée, du pain frais, certains légumes (chou, légumineuses, tomates, oignons), fruits et baies frais, produits laitiers gras, cacao, bonbons, alcool.

    Le moyen le plus efficace de traiter la cirrhose cryptogénique est considéré comme une opération visant la transplantation d'organe, c'est-à-dire une greffe de foie. Cela vous permet de prolonger la vie d'une personne de plusieurs années..

    Nous avons examiné la prévention et le traitement de la cirrhose hépatique.

    Premiers signes

    Les premiers symptômes évocateurs d'une cirrhose comprennent:

    1. Une sensation d'amertume et de sécheresse apparaît dans la bouche, surtout souvent le matin;
    2. Le patient perd du poids, devient irritable, se fatigue plus vite;
    3. Une personne peut être dérangée par des troubles récurrents des selles, une augmentation des flatulences;
    4. Douleurs récurrentes avec localisation dans l'hypochondre droit. Ils ont tendance à se développer après un effort physique intense ou après avoir mangé des aliments gras et frits, des boissons alcoolisées;
    5. Certaines formes de la maladie, par exemple la cirrhose postnécrotique, se manifestent sous la forme d'une jaunisse déjà aux premiers stades de développement.

    Dans certains cas, la maladie se manifeste de manière aiguë et il n'y a aucun signe précoce.