Principal
Ostéome

Symptômes et traitement du tératome ovarien

Un tératome est une tumeur qui contient des dents, des cheveux et parfois des organes et des parties du corps complètement formés. Elle a fait peur aux chirurgiens du passé et surprend les médecins modernes. Gazeta.Ru raconte des cas médicaux intéressants

En découvrant des tumeurs avec des dents, des cheveux et même des organes formés séparés dans le corps des patients, les chirurgiens du passé lointain pourraient facilement accuser les patients de sorcellerie et de collusion avec le diable. Aujourd'hui, on sait depuis longtemps que de telles tumeurs - tératomes - résultent d'une violation du développement des cellules germinales..

La maladie est asymptomatique dans 60% des cas. Les problèmes ne commencent que lorsque les tératomes augmentent tellement en taille qu'ils commencent à exercer une pression sur les organes environnants. La grossesse est considérée comme l'un des facteurs de risque de leur activation, elle peut également entraîner des complications lors de l'accouchement..

Les tératomes les plus courants des ovaires, les enfants souffrent également de tumeurs - leurs tératomes se forment généralement dans la région de la tête. Dans la grande majorité des cas, les tératomes sont bénins. Cependant, malgré les connaissances, leur contenu ne cesse d'étonner.

Les pieds dans mon cerveau

En 2008, au Colorado, des médecins ont opéré un bébé âgé de trois jours à peine. Une petite tumeur a été trouvée dans son cerveau qui devait être enlevée. Cependant, lors de l'opération, les chirurgiens ont eu une surprise: dans le cerveau de l'enfant, ils ont trouvé deux pieds, dont l'un était entièrement formé, et l'autre partiellement, ainsi qu'une main partiellement formée..

«Même le pathologiste qui a ouvert la tumeur a été choqué», ont déclaré les médecins à la presse. «Les parties du corps parfaitement formées sont une découverte unique.».

Cependant, les chirurgiens ne pouvaient pas dire avec certitude si la tumeur était causée par une violation de la division cellulaire ou si c'était un jumeau parasite qui s'était développé à l'intérieur de l'hôte. Au stade initial d'une grossesse gémellaire monozygote, lorsque les deux fœtus ont un placenta commun, l'un d'eux «s'enroule» autour de l'autre. Le jumeau enveloppé vers l'intérieur devient un parasite et dépend de l'hôte jumeau pour sa survie continue. Le jumeau parasite n'a pas de cerveau et est incapable de survivre seul.

Des chirurgiens d'Arabie saoudite sont tombés sur une «découverte» similaire en 2000 -

dans le ventre d'un garçon de deux semaines, ils ont trouvé un néoplasme poilu dans lequel ils ont pu isoler deux pieds, deux bras, un intestin de 15 centimètres, du tissu cérébral et même un pénis avec des testicules.

Troisième oeil

Une autre tumeur a été découverte en 1997 en Allemagne, avant même la naissance d'un enfant, lors d'une échographie. Après avoir identifié un néoplasme géant dans la région du sacrum, les médecins sont arrivés à la conclusion qu'il serait plus sûr pour la fille d'avoir une césarienne et une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur que d'attendre la naissance. Le bébé est né à seulement 29 semaines de développement. La masse de la tumeur était de 4,5 kg, tandis que la fille elle-même ne pesait que 950 g.

Dans les tissus tumoraux, les chirurgiens ont trouvé des fragments de tissu osseux et cartilagineux, des muscles striés et lisses, des vaisseaux sanguins, une membrane intestinale.

Mais leur découverte la plus surprenante était un œil complètement formé..

La tumeur a été diagnostiquée comme un tératome sacrococcygien (sacrococcygien). Chez les nouveau-nés, l'incidence de la maladie est d'un enfant sur 35 000..

La fille est née vivante. Mais pendant l'opération pour enlever la tumeur, elle a développé une bradycardie et, en conséquence, le bébé est mort d'une insuffisance cardiaque..

Un autre œil, bien que sous-développé, a été retiré en 2016 en Allemagne du cerveau d'un garçon de trois ans. La famille est allée chez le médecin pour des plaintes d'affaiblissement musculaire d'un côté du corps de l'enfant, de fatigue et de retard dans le développement de la parole. L'IRM a révélé une masse inégale dans le cerveau. L'analyse des tissus après l'ablation de la tumeur a montré qu'il contient la vessie, l '«embryon» de l'œil, qui se forme normalement au cours de la troisième semaine de développement de l'embryon..

La tumeur a été complètement enlevée, après l'opération, les symptômes causés par sa pression sur le cerveau ont disparu.

Ovaires dentaires

En 2015, au Brésil, une femme de 25 ans a consulté un médecin au sujet de douleurs dans le bas du dos qui la tourmentaient depuis deux mois. L'examen initial n'a révélé aucune pathologie, mais l'échographie des organes pelviens a montré une grande formation de 10,3 × 9,2 × 8,6 cm dans la région ovarienne.

Après le retrait, les médecins ont déterminé qu'il s'agissait principalement de tissu adipeux, mais que des cheveux et des dents étaient également contenus dans la tumeur..

Les dents ne sont pas rares pour les tératomes ovariens, elles se retrouvent dans plus d'un tiers des cas. De temps en temps, ils se retrouvent même dans des découvertes archéologiques - par exemple, des fragments d'un néoplasme ont été trouvés parmi les os pelviens d'une femme de l'époque romaine antique en Espagne. Dans une petite boule parmi les os pelviens d'une ancienne femme romaine, il y avait quatre dents et un morceau d'os.

«Les parois externes de la tumeur se sont calcifiées et se sont exceptionnellement bien conservées étant donné que ces types de restes dans la structure du corps sont très, très fragiles», explique Assumpsio Malgosa, l'un des co-auteurs de l'étude..

Un autre tératome de l'ovaire avec des dents a été trouvé dans les restes d'une femme décédée au 15ème siècle au Portugal. La femme de 45 ans semble être décédée de maladie et a été enterrée dans un cimetière de Lisbonne. Ses restes ont été retrouvés par des archéologues lors de fouilles en 2010-2011. Après être tombé sur une petite tumeur de 4,3 cm de longueur, les chercheurs ont suggéré qu'il pourrait s'agir d'un fœtus non développé.

Cependant, une analyse plus approfondie a montré que la tumeur contient cinq dents presque entièrement développées - quatre molaires et une canine.

La femme ne semble pas souffrir de tumeur, notent les chercheurs. A en juger par le fait que son squelette n'était pas déformé, le tératome ne lui a causé aucun inconvénient..

Les tératomes représentent 24 à 36% du nombre total de tumeurs chez les enfants et 2,7 à 7% chez les adultes. Les tératomes ovariens sont l'un des plus courants; ils surviennent dans un tiers des cas, comme les tératomes qui se développent dans la région du sacrum. 10 à 15% des tumeurs se développent dans l'espace rétropéritonéal, 5 à 7% - dans les testicules, la même quantité - dans le rectum, environ 5% - dans la cavité thoracique. Les tératomes cérébraux sont les plus rares.

Tératome ovarien: types, que dangereux, symptômes, traitement, complications

Le tératome est une tumeur bénigne qui se forme au stade du développement embryonnaire humain. On pense que cela se produit lors de grossesses multiples si le développement de l'un des embryons est interrompu. Les particules de tissu à partir desquelles il était censé se former se trouvent dans le corps d'un fœtus plus fort sous la forme d'une tumeur. Chez la femme, elle est localisée principalement dans l'ovaire. Le tératome peut exister pendant longtemps à l'état embryonnaire, puis commence à se développer. Cela se produit à tout âge. En raison du risque de complications, il est supprimé.

Qu'est-ce que le tératome

Le tératome est une anomalie génétique dans le développement de l'embryon. C'est une capsule à coque solide, située sur le corps de l'ovaire. À l'intérieur se trouvent des particules de divers tissus corporels. On retrouve des cheveux, des éléments des glandes sébacées, des fibres musculaires et nerveuses, des fragments d'os, de cartilage et de dents.

Il existe 2 types de tératomes: matures et immatures (tératoblastomes).

Tératome mature

Il s'agit d'une tumeur bénigne dans laquelle des particules de tissus individuels (os, dents, cheveux) sont clairement visibles. En règle générale, il commence à se développer après le début du développement sexuel, lorsque la taille des ovaires augmente, la production d'hormones sexuelles augmente considérablement. Le tératome est le plus souvent trouvé chez les femmes âgées de 14 à 40 ans. La particularité est qu'il est impossible de prédire quand une tumeur commencera à se développer. Une fois qu'il a atteint une certaine taille (mûrit), sa croissance s'arrête. La tumeur se trouve dans l'ovaire droit ou gauche, elle peut être constituée de 1 ou 2 chambres. En plus des particules de tissu, de petites capsules contenant du mucus s'y trouvent..

Il existe 2 types de ces néoplasmes:

  1. Tératome mature de «structure solide». A une surface bosselée. La section montre un tissu grisâtre dense de composition hétérogène, qui contient des morceaux de cartilage, des os, de petites cavités avec du mucus.
  2. Tératome mature de «structure kystique». C'est ce qu'on appelle un kyste dermoïde. C'est une cavité à une ou deux chambres remplie d'un liquide trouble ou de graisse pâteuse, dans laquelle se trouvent des fragments de tissus organiques.

Tératome ovarien immature (cystome)

En règle générale, il dégénère en une tumeur maligne. Il diffère en ce qu'à l'intérieur de la capsule se trouve un mélange d'éléments de divers tissus qui ne peuvent pas être distingués les uns des autres. En coupe, le contenu est une masse brune panachée avec de nombreux kystes. Une telle tumeur grossit rapidement, ses cellules se développent à travers les parois de la capsule dans le péritoine, formant des métastases dans les ganglions lymphatiques, les poumons et d'autres organes. La taille de la tumeur peut être de 5 à 40 cm.

Vidéo: Qu'est-ce que le tératome ovarien. Comment c'est découvert

Complications et symptômes possibles

Les symptômes apparaissent lorsque la tumeur atteint une taille de 3 cm ou plus. Il y a des douleurs tiraillantes dans la partie de l'abdomen où il se trouve. Le tératome croissant exerce une pression sur la vessie et les intestins, interférant avec leur fonctionnement normal. Cela entraîne une miction violente et douloureuse, de la diarrhée, de la constipation et des ballonnements. Chez les femmes minces, vous remarquerez peut-être une augmentation de l'abdomen. Aucune irrégularité menstruelle ne se produit.

Pourquoi un tératome mature est-il dangereux?

Il ne se développe pas dans d'autres organes, mais une complication dangereuse est la torsion d'une longue jambe mince, à l'aide de laquelle la tumeur est attachée au corps de l'ovaire. Dans ce cas, l'apport sanguin à la tumeur s'arrête, la mort des tissus se produit. La conséquence peut être la survenue d'une péritonite et d'un empoisonnement du sang. Parfois, le kyste se rompt, tandis que son contenu pénètre dans la cavité abdominale, ce qui conduit également à une péritonite.

Si la capsule de tératome ovarien est endommagée, une hémorragie interne sévère se produit. Des signes d'anémie apparaissent (étourdissements, faiblesse, nausées, maux de tête). Avec de telles complications, une femme éprouve de graves douleurs abdominales, de la fièvre et une perte de conscience. De telles complications mettent la vie en danger, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

Complications pendant la grossesse

Si le tératome est petit (pas plus de 5 cm), il n'interfère pas avec le début de la grossesse, son évolution et le développement du fœtus. Mais en raison de l'augmentation de la taille de l'utérus, les organes adjacents sont souvent déplacés, les jambes de la tumeur sont tordues. Cela peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée. Les médecins recommandent, lors de la planification d'une grossesse, de subir un examen à l'avance, si un tératome est détecté, puis de le retirer.

Si un tératome ovarien est détecté pendant la grossesse et que son diamètre ne dépasse pas 3 cm, son développement est constamment surveillé. Sous l'influence d'un changement hormonal brutal caractéristique de cette période, il peut augmenter rapidement. Dans ce cas, il est retiré vers 17 semaines de gestation..

S'il n'augmente pas, il est éliminé lors de l'accouchement, qui est réalisé par césarienne. En cas d'accouchement, le tératome est éliminé de manière naturelle 2-3 mois après eux, lorsque le corps de la femme devient plus fort.

Symptômes et complications du tératome immature

Le principal danger est qu'avec une petite taille, le tératoblastome ne diffère pratiquement pas d'un kyste dermoïde. Les symptômes de transformation maligne apparaissent déjà à un stade ultérieur du développement de la tumeur. En plus de la faiblesse, de la fatigue, de l'anémie, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, des manifestations douloureuses se produisent dans d'autres organes (foie, poumons, cerveau) affectés par des métastases.

C'est pourquoi il est important, lorsque les premiers symptômes de néoplasmes apparaissent dans les ovaires, de subir un examen approfondi afin d'établir en temps opportun la nature du tératome ovarien..

Tératome des ovaires droit et gauche

Le tératome bilatéral est rare, dans environ 7 à 10 cas sur 100. Plus souvent, une telle tumeur se trouve sur l'ovaire droit, car divers processus y sont plus actifs en raison des avantages de son apport sanguin (le sang y pénètre à partir d'un vaisseau plus grand). Parfois, la croissance d'un tératome du côté droit est provoquée par une inflammation de l'appendice.

Remarque: les symptômes de torsion du pédicule sont similaires à ceux de l'appendicite aiguë et peuvent être mal diagnostiqués.

L'ovaire gauche fonctionne moins activement, de sorte que les néoplasmes y apparaissent moins souvent.

Diagnostique

Le médecin peut diagnostiquer la présence d'un néoplasme dans l'ovaire par palpation externe. L'examen utilise les méthodes suivantes:

  1. Examen aux rayons X de la cavité abdominale. Il permet de détecter une tumeur par la présence d'éléments de tissu osseux dans l'ovaire.
  2. Ultrason. Il permet non seulement d'établir la présence d'une tumeur sur le côté de l'utérus ou devant celui-ci, mais également de déterminer sa structure interne, le degré d'hétérogénéité du contenu, de détecter une violation du développement du réseau vasculaire. De par la nature des pathologies, le type de tératome peut être établi. La taille du néoplasme est déterminée.
  3. TDM, IRM des organes situés dans le petit bassin. Elle est réalisée s'il est nécessaire de clarifier la structure de la tumeur, sa localisation par rapport aux autres organes, pour détecter les métastases.
  4. Laparoscopie diagnostique. Elle est réalisée en cas de suspicion de transformation maligne. Dans ce cas, une biopsie est effectuée - la sélection du contenu du tératome ovarien pour l'étude des cellules.

Un test sanguin pour les marqueurs tumoraux est obligatoire. Il est nécessaire de confirmer la nature de la tumeur..

Vidéo: Symptômes et traitement d'un kyste ovarien dermoïde

Traitement

Compte tenu de la possibilité de complications et de dégénérescence maligne de la tumeur, elle est retirée chirurgicalement. La technique et la portée de l'intervention dépendent de la taille du néoplasme, du degré de risque de complications. Cela prend en compte l'âge du patient, la présence de maladies concomitantes.

Intervention chirurgicale

Les méthodes d'opérations suivantes sont utilisées:

  1. L'énucléation laparoscopique est l'ablation d'une petite tumeur sans envahir les tissus sains environnants. Cette opération est la moins traumatisante, réalisée par petites crevaisons. Les manipulations sont contrôlées par ultrasons. Cicatrisation rapide des plaies et restauration de la capacité de travail.
  2. La résection ovarienne partielle est une opération dans laquelle la tumeur et la couche de tissu non affecté la plus proche sont excisées. Une telle intervention est effectuée lorsqu'un tératome est trouvé chez les filles et les jeunes femmes et que la tumeur est petite, a un caractère clairement bénin. Cela permet au patient de maintenir sa fertilité.
  3. Ablation de l'ovaire (ovariectomie).
  4. Amputation de l'ovaire avec une partie de l'utérus. Avec annexectomie, les ovaires et les trompes de Fallope sont retirés. Dans certains cas, tout l'utérus est amputé à l'exception du col de l'utérus (hystérectomie subtotale). De telles opérations sont généralement effectuées sur des femmes en âge de ménopause..
  5. Ablation complète des ovaires ainsi que de tout l'utérus, ainsi que de l'épiploon (un élément du péritoine qui protège les organes internes des dommages accidentels).

Le tératome ovarien est retiré par une incision dans l'abdomen. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Avant d'effectuer un test sanguin pour la coagulabilité, la composition, la teneur en sucre, la présence d'hépatite, le VIH, les infections génitales. Le groupe sanguin et le facteur Rh sont établis.

Un électrocardiogramme est retiré, une analyse d'un frottis vaginal est effectuée pour déterminer la composition de la microflore bactérienne.

Chimiothérapie

Après l'ablation d'un tératome immature (cystome), 6 cours de chimiothérapie sont prescrits pour éviter la formation de métastases. Des médicaments à base de sels de platine (carboplatine, cisplatine) ou d'autres agents antinéoplasiques (Erbitux, Nexavar et autres) sont utilisés.

Tératome ovarien

Le tératome ovarien est une tumeur des cellules germinales. Le processus de pathologie est caractérisé par un caractère bénin. Le traitement doit être effectué en temps opportun et sélectionné individuellement. Afin d'éviter les stades avancés, vous devez suivre clairement les recommandations du médecin traitant.

Qu'est-ce que le tératome ovarien

La maladie est classée comme un processus tumoral plutôt complexe. Une, deux ou trois couches germinales de types différents sont devenues des dérivés des tissus qui composent le tératome. Les tissus peuvent ne pas correspondre aux zones anatomiques et aux organes dans lesquels le néoplasme s'est développé.

Le tératome est une anomalie génétique au cours du développement de l'embryon. La capsule à coque solide est située sur la paroi interne de l'ovaire. À l'intérieur se trouvent des particules de tissu, des poils et des éléments des glandes sébacées. En outre, des fragments d'os, de dents et de cartilages y sont fixés..

Causes du tératome ovarien

Parmi les principales raisons du développement de la pathologie figurent:

  • Perturbations hormonales dans le contexte d'une utilisation incontrôlée d'un grand nombre de médicaments et d'antibiotiques.
  • Changements menstruels. La pathologie est typique de l'apparition des règles et de la ménopause.
  • Utilisation à long terme de médicaments contraceptifs.
  • Intervention chirurgicale sur les organes génitaux féminins.

L'une des raisons présumées est considérée comme une violation de l'embryogenèse due à des anomalies chromosomiques. Un autre facteur provoquant est le développement de jumeaux identiques dans l'utérus..

Signes, symptômes et manifestations

Les petites tumeurs ne se font pas sentir et le patient peut ne pas être conscient du début du développement de la maladie. Après une augmentation de la taille du néoplasme à 7-10 centimètres, une pression se produit sur les organes et les tissus voisins, ce qui se traduit par les symptômes suivants:

  • Inconfort, lourdeur dans le bas de l'abdomen, douleurs récurrentes.
  • Violation du processus de miction, retard dans le flux d'approvisionnement ou une forte augmentation de celui-ci. En poussant, de la douleur et de l'inconfort peuvent apparaître.
  • Le processus de défécation est perturbé. Le patient a une constipation régulière ou, au contraire, la diarrhée devient plus fréquente.
  • L'abdomen augmente en taille.
  • En cas de torsion de la jambe, le patient ressent des douleurs vives irradiant vers le rectum ou les jambes.
  • Il existe une clinique prononcée de pélviopéritonite.
  • Les grosses tumeurs altèrent la circulation sanguine et provoquent une anémie.
  • L'appétit disparaît. La personne devient faible et perd rapidement du poids..
  • Une nervosité et une irritabilité sans fondement surviennent. Le patient entre dans des situations de conflit sans raison apparente.
  • Avec un kyste dermoïde, sujet à l'inflammation, à la suppuration et aux complications - fièvre, faiblesse, crises douloureuses.

Stades du tératome ovarien

  • "Structure solide" mature. Leur apparence a un tissu grisâtre dense de composition hétérogène. Des morceaux de cartilage, des os et de petites cavités contenant du mucus sont visibles..
  • "Structure kystique" mature. Il s'agit d'une cavité à une ou deux chambres, complètement remplie d'un liquide de composition trouble ou d'une graisse pâteuse. Il contient des fragments de tissu organique..

Il existe des tératomes unilatéraux et bilatéraux. Des deux côtés, la maladie se développe extrêmement rarement. Le plus souvent, le développement se produit dans l'ovaire droit ou gauche. Tératome moins courant de l'ovaire gauche.

Moins la charge sur l'ovaire est importante, plus le risque de développer une pathologie est faible. Les manifestations cliniques du tératome du côté gauche et du côté droit sont similaires. Les signes peuvent être nettement symptomatiques avec d'énormes tumeurs et une inflammation. Dans ce cas, une suppuration et une torsion du kyste dermoïde se produisent souvent. Tout cela indique le développement du processus oncologique et une éventuelle métastase..

Traitement du tératome ovarien

Afin de prescrire le traitement correct, il est nécessaire de réaliser un diagnostic complet. Le diagnostic comprend plusieurs étapes:

  • examen bimanuel de la cavité vaginale;
  • examen par un gynécologue à l'aide de miroirs;
  • Échographie de la cavité vaginale et leur dépistage;
  • fluoroscopie du principal organe localisé et des tissus voisins, dans lesquels les métastases pourraient pénétrer;
  • dopplerographie, CT, comme clarification après échographie et rayons X;
  • crevaisons sous contrôle ultrasonore;
  • biopsie;
  • histologie;
  • marqueurs de tumeur sanguine.

Un traitement individuel est prescrit en fonction de la composante morphologique et du stade de la maladie..

Dans les premiers stades, il est conseillé d'effectuer un traitement chirurgical de la maladie. L'opération est effectuée des manières suivantes:

  • Énucléation par laparoscopie. La tumeur est complètement retirée des parois affectées adjacentes.
  • Résection de l'ovaire affecté. Elle est réalisée de manière partielle pour préserver la fertilité des filles et des femmes.
  • Ablation de l'utérus de manière radicale. Dans ce cas, les appendices et les épiploon peuvent être enlevés, si la maladie survient pendant la ménopause.

La laparoscopie est réalisée dans 90% des cas. Pour la réalisation, le péritoine est disséqué et le développement de la tumeur est neutralisé. Dans le même temps, la fonction de conception et d'accouchement est préservée..

La chimiothérapie et la radiothérapie sont effectuées avec des médicaments tels que Cisplatin, Platinum et Platidiam. L'irradiation est effectuée uniquement à 2 à 3 stades du tératome ovarien.

Prévention du tératome

Pour prévenir la maladie, vous devez suivre les principes suivants:

  • surveiller l'hygiène personnelle des organes génitaux;
  • guérir les maladies infectieuses des organes génitaux en temps opportun afin d'éviter le développement d'une pathologie;
  • exclure les boissons alcoolisées de l'alimentation et ne pas fumer;
  • il est nécessaire de se protéger des maladies des organes génitaux en utilisant la contraception.

Le danger de la maladie de tératome ovarien réside dans sa manifestation asymptomatique au stade initial. Chez la femme, elle est localisée principalement dans l'ovaire. Le tératome peut exister pendant longtemps à l'état embryonnaire, puis commence à se développer. Cela se produit à tout âge. En raison du risque de complications, il est supprimé.

Kyste ovarien dermoïde (tératome)

Tératome, ou kyste ovarien congénital (dermoïde) - une cavité bénigne à l'intérieur qui contient des tissus et des liquides.

Le contenu à l'intérieur de la bulle peut être à la fois liquide et solide.

La défaite des ovaires affecte le travail de ces organes, en fonction de la taille de la tumeur, il y a une violation des fonctions des organes, par conséquent, un traitement médical et chirurgical peut être effectué.

Un kyste dermoïde fait référence à un type de formation qui nécessite l'intervention d'un chirurgien, car ils perturbent la fonction des ovaires.

Structure interne du kyste

Comme mentionné ci-dessus, un kyste est une cavité attachée à l'ovaire par un pédicule, à l'intérieur se trouve un fluide ou un tissu. Le plus souvent, la tumeur est bénigne. La structure est dense et rigide.

La particularité du kyste dermoïde, c'est-à-dire le tératome, est qu'il peut se former in utero, ce qui peut conduire à des pathologies fœtales. Initialement, un "rudiment" du kyste est formé, rempli d'un liquide gélatineux, au fil du temps, la cavité est remplie de particules de glandes, de cheveux, de cartilage, etc..

Les raisons

Le stress, la chirurgie, les traumatismes et les déséquilibres hormonaux sont les raisons de l'apparition d'un kyste ovarien. Étant donné qu'un déséquilibre hormonal se produit souvent à l'adolescence, ainsi que pendant la ménopause, on pense qu'un kyste apparaît souvent à cet âge.

Pour diagnostiquer un kyste dermoïde, une méthode par ultrasons est utilisée, si nécessaire, une méthode de radiographie est utilisée.

Quel organe souffre le plus?

Une formation pathologique affecte généralement l'un des ovaires, le plus souvent le bon. Statistiquement, un kyste dermoïde se développant sur l'ovaire gauche survient chez un quart des patientes, tous les autres cas concernent l'ovaire droit. Les médecins associent l'apparition d'un kyste dermoïde de l'ovaire droit à la structure anatomique des organes du système reproducteur. L'organe situé sur le côté droit se développe plus activement et est plus abondamment alimenté en sang, plus souvent il ovule. Beaucoup moins souvent, une tumeur se développe sur deux organes à la fois, dans environ 5% des cas.

Symptômes

Le patient peut être inconscient de la maladie pendant une longue période. Tant que le kyste ovarien dermoïde mesure moins de 5 cm, il n'y a aucun symptôme. Si la croissance continue, le diamètre du dermoïde augmente - puis le kyste de l'ovaire dermoïde donne un certain nombre de symptômes qui peuvent être troublants.

La pression, la distension et la lourdeur sont ressenties dans le bas de l'abdomen;

  • La nature de la douleur tire, mais sans trop d'inconfort;
  • Lorsque la tumeur serre les organes voisins, des mictions fréquentes, de faux désirs, des changements dans les selles apparaissent;
  • Une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • La pathologie ne perturbe généralement pas le cycle menstruel. Cependant, certains peuvent présenter des irrégularités du cycle et des saignements..

Un kyste ovarien dermoïde se développe progressivement et, au fil du temps, les tissus malades déplacent les tissus sains. Les vaisseaux commencent à être comprimés par la tumeur et l'apport sanguin à l'ovaire se détériore. Le deuxième ovaire, non affecté par la maladie, commence à remplir une partie des fonctions de l'organe affecté, le corps fait donc face à l'augmentation de la charge pendant une longue période.

Y a-t-il des complications?

Inflammation. Manifesté par une augmentation de la température corporelle (jusqu'à 39 ° C), des douleurs abdominales et une faiblesse générale.

Torsion du pédicule du kyste (dangereux!). Toute activité physique et sportive peut compliquer la condition: course à pied, fitness, saut, flexion avec virages. Il y a une douleur vive, irradiant vers la jambe, des crampes dans l'aine, pendant la miction et les selles, la douleur augmente, la température augmente (généralement à un nombre élevé).

Si la maladie est ignorée et que le traitement est retardé, par exemple en raison de la petite taille de la tumeur et de l'évolution asymptomatique, il existe un risque de suppuration. De plus, si l'ablation du kyste ovarien dermoïde n'a pas été effectuée, il peut dégénérer en une tumeur maligne..

Diagnostique

Lorsque le kyste ovarien dermoïde est petit, il ne présente pas de danger particulier pour la vie. Mais dans tous les cas, sa suppression est fortement recommandée. Il n'y a pas d'autre méthode de thérapie! Un diagnostic préliminaire peut être posé sur la base des plaintes du patient, de la palpation (sensation) et de l'examen du vagin. La palpation révèle une formation ronde ou ovale, le plus souvent du côté droit, indolore et mobile.

Avant de procéder au traitement d'un kyste ovarien dermoïde, il est impératif de procéder à des examens appropriés. Un kyste ovarien dermoïde est confirmé par échographie. Il s'agit d'une étude de haute précision qui permet de déterminer la pathologie (sa présence ou son absence), la taille, l'épaisseur de la paroi, le contenu. En outre, le médecin peut prescrire des études spécifiques en cas de suspicion de tumeur maligne. En supposant une grossesse extra-utérine ou une rupture ovarienne, une ponction (prélèvement par ponction) de la cavité abdominale est prescrite.

Traitement

Parfois, les symptômes d'un kyste ovarien dermoïde apparaissent brusquement. Une douleur intense peut survenir soudainement après l'exercice, la danse, la forme physique. Cette condition met la vie en danger et nécessite une aide d'urgence. Dans tous les autres cas, lorsqu'il n'y a pas de manifestations de la maladie ou qu'elles sont minimes, une opération est également effectuée.

La particularité de la maladie est telle que la chirurgie est la seule méthode de traitement. Plus l'opération est effectuée tôt, plus les chances de préserver l'ovaire et donc ses fonctions sont élevées. Le volume de l'opération est influencé par: l'état de santé général, l'âge du patient, la taille de la tumeur et sa localisation, la présence ou l'absence de complications.

Types d'opérations

Cystectomie. Il s'agit d'une intervention douce, après quoi la capacité de reproduction est rétablie dans les 6 mois. Le plus souvent, la cystectomie est recommandée pour les patients à un jeune âge, pour lesquels il est important de maintenir la capacité de concevoir.

Résection en forme de coin. Avec un diamètre allant jusqu'à 5 à 7 cm et une torsion de la jambe du kyste ovarien dermoïde, il est retiré avec la zone touchée. L'opération est réalisée de manière à assurer l'ovulation de l'ovule et sa libération du follicule. La fertilité est rétablie dans les 12 mois.

Ovariectomie. Pour les femmes préménopausées, les médecins recommandent de retirer tout l'ovaire. Cette opération est prescrite aux patients présentant des modifications du kyste (pus, nécrose, rupture, propriétés d'une tumeur maligne).

Annexectomie. Cette opération est utilisée si l'ovaire ne peut être conservé. L'annexectomie est unilatérale et bilatérale. L'ablation de deux organes affectés est indiquée si la tumeur s'est développée sur les deux ovaires, est maligne, les processus purulents ne répondent pas au traitement, une grossesse extra-utérine est détectée, etc. Le chirurgien préserve les tissus sains afin que la production d'hormones sexuelles se poursuive.

Récupération du corps après la chirurgie et pronostic

Si la tumeur est enlevée à temps, il n'y a pas eu de complications, alors le pronostic pour la restauration de la fonction menstruelle, reproductive et sexuelle est favorable. La laparoscopie traumatise au minimum les tissus environnants, donc la récupération est rapide.

Après le traitement - ablation chirurgicale du kyste de l'ovaire dermoïde - avec la planification de la grossesse, vous devez attendre 6 à 12 mois.

Le re-développement du tératome est rare. Un kyste ovarien dermoïde peut théoriquement se développer à nouveau si des fragments microscopiques du kyste restent.

Examens gynécologiques préventifs avec contrôle échographique - 2 fois par an.

Qu'est-ce que le tératome ovarien, les causes de son apparition et les méthodes de traitement?

Il existe de nombreuses maladies des organes reproducteurs féminins, qui peuvent affecter gravement non seulement la capacité de concevoir un enfant, mais également entraîner de graves complications. L'une des maladies les plus inhabituelles à l'heure actuelle est le tératome ovarien. Ce néoplasme frappe et effraie avec sa seule apparence. Des scientifiques du monde entier s'efforcent de déterminer la véritable cause de cette maladie inhabituelle..

Qu'est-ce que le tératome ovarien?

Un tératome est un néoplasme spécial qui est classé comme une cellule lipidique. Il est habituel de le référer aux tumeurs des cellules germinales qui se développent à partir des cellules germinales primaires des gonades. Sa particularité est sa structure hétérogène, car chacune des parties se développe à partir de différentes couches embryonnaires. En conséquence, de vrais cheveux et même des dents peuvent se développer à partir de cette formation de tumeur. En de rares occasions, les médecins ont trouvé des globes oculaires et des rudiments de membres, ce qui faisait que les tumeurs ressemblaient à un être vivant terrible et laid. C'est à cause de l'apparence terrifiante que ce néoplasme a reçu le nom de tératome, du mot latin teras - monstre.

Lorsque le tératome ovarien est enlevé, des dents, des cheveux et d'autres formations sont trouvés

Le tératome est considéré comme un néoplasme bénin et dégénère rarement en une tumeur maligne..

Il existe de nombreux synonymes de tératome ovarien:

  • embryome;
  • fœtus parasite;
  • tridermome;
  • tumeur cellulaire complexe;
  • formation terratogène mixte;
  • monodermome.

Un si grand nombre de noms indique que le tératome reste une maladie mystérieuse, dont les causes exactes n'ont pas encore été entièrement comprises..

Vidéo sur le tératome ovarien dans le programme d'Elena Malysheva "Vivre sainement"

Causes et facteurs de risque

Actuellement, les véritables causes de la formation du tératome ovarien n'ont pas encore été établies. Les scientifiques pensent que l'une des versions les plus courantes est une violation de l'embryogenèse due à des anomalies chromosomiques..

La cause la plus fréquente de tératome est considérée comme des anomalies chromosomiques.

Il existe également une théorie intéressante selon laquelle le tératome se développe au cours de processus pathologiques lors du développement de jumeaux identiques, lorsqu'un fœtus absorbe l'autre..

De plus, les raisons possibles suivantes de la formation de tératomes sont mises en évidence:

  • perturbations hormonales aiguës;
  • le début ou la fin du cycle menstruel;
  • l'utilisation de médicaments contraceptifs;
  • opérations chirurgicales sur les organes génitaux féminins.

Types de tumeurs et leurs caractéristiques

Le tératome peut être localisé sur l'ovaire gauche ou droit. Moins souvent, il apparaît des deux côtés à la fois. Le tératome droit le plus courant est dû à la structure anatomique particulière du système reproducteur féminin. C'est de ce côté que l'approvisionnement en sang est le plus actif. Le tératome du côté gauche se produit moins fréquemment, car l'ovulation se produit moins fréquemment dans cet ovaire. En raison de la charge réduite de ce côté, toutes sortes de kystes et de tumeurs se forment dans une bien moindre mesure..

Le tératome se forme le plus souvent sur l'ovaire droit

Conformément à la structure histologique, plusieurs types de tératomes sont distingués:

  • mature;
  • immature;
  • avec transformation en tumeur maligne.

Tératome mature

Ce type d'embryome se développe à partir de cellules germinales clairement différenciées. De par sa structure, il peut être de trois types.

  1. Simple généralement de petite taille, contient moins souvent des éléments de cheveux et d'os.
  2. Le tout ou le solide peut atteindre de très grandes tailles et, après un examen détaillé, on trouve du cartilage, du tissu osseux et des vésicules avec accumulation de liquide. Elle n'est pas uniforme et lorsqu'elle est examinée, sa surface est souvent bosselée et très dense au toucher..
  3. Le tératome kystique de l'ovaire est une grande accumulation de cloques remplies de liquide grisâtre et jaunâtre, des cellules des glandes sébacées et sudoripares sont également trouvées. Tissus nerveux, adipeux et musculaires, les cellules intestinales peuvent se trouver entre eux. Ce type de tératome présente un grand danger, car il peut atteindre des proportions gigantesques et contribue à la torsion de la base de la tumeur, ce qui conduit à une nécrose tissulaire. Il se produit généralement sur l'ovaire droit.

Tératome immature

Ce type d'éducation est considéré comme transitoire et a tendance à dégénérer en un tératoblastome malin. Se compose de cellules mal différenciées qui forment des sites mésenchymateux et nerveux. Le tératome immature est assez rare, seulement trois pour cent de tous les patients ont ce diagnostic après une évaluation histologique.

Le principal danger est la propagation rapide du processus tumoral lors de la dégénérescence en tératoblastome, qui est facilitée par le flux sanguin et le flux lymphatique. Le plus souvent, cette maladie touche les filles âgées de 17 à 26 ans. La surface de cette tumeur est lisse, sujette à une nécrose rapide et à saigner. Dans le même temps, le cartilage et les cellules épithéliales ne se trouvent pas dans la composition. Très souvent, un tératome immature apparaît avec une gliomatose et favorise la propagation de métastases aux organes voisins.

Tératome ovarien avec transformation maligne

Ce type de tératome est le plus rare et s'accompagne nécessairement d'un cancer. Après avoir prélevé un échantillon de tumeur pour l'histologie, les patients reçoivent un diagnostic de mélanome, d'adénocarcinome et d'autres types de maladies malignes. Les ovaires peuvent contenir des cellules caractéristiques du cancer de la thyroïde.

Symptômes et signes

Le tératome est généralement une formation unique aux contours lisses, dont la taille dépasse rarement 15 centimètres.

Le tératome ovarien mature a ses propres manifestations cliniques:

  • on les trouve souvent chez des filles d'âges différents, y compris même des nouveau-nés;
  • l'emplacement le plus courant est l'ovaire droit, devant l'utérus;
  • les petits tératomes sont difficiles à détecter avec les diagnostics échographiques;
  • évolution asymptomatique de la maladie;
  • des douleurs aiguës dans l'abdomen n'apparaissent qu'avec suppuration et torsion des jambes du tératome.

Le tératome reste très souvent asymptomatique jusqu'à ce qu'il atteigne une grande taille

Si le tératome a atteint une taille importante et mesure plus de sept centimètres de longueur, les symptômes suivants peuvent être trouvés chez les patients:

  • les organes pelviens sont déplacés;
  • douleur dans le côté droit ou gauche, sensation de lourdeur;
  • difficulté à uriner, jusqu'à dysurie;
  • troubles de la défécation, elle devient douloureuse, souvent tourmentée par la constipation;
  • à l'endroit où le tératome se développe, l'abdomen peut augmenter en taille;
  • anémie prononcée avec grosses tumeurs;
  • faiblesse, fatigue accrue, somnolence avec tératome immature;
  • augmentation de la température avec suppuration et nécrose.

Les manifestations avec tératome gauche et droit ne sont pas différentes, sauf pour la localisation de la douleur. Dans la plupart des cas, la maladie est asymptomatique jusqu'à ce que la tumeur atteigne une grande taille. Le plus souvent, le diagnostic établi est une surprise pour les patients et se révèle lors d'examens préventifs.

Parfois, la première fois qu'un tératome est détecté après l'accouchement, car le fond hormonal modifié est capable de stimuler la croissance de la tumeur.

Vidéo sur le tératome dans le programme "Monsters Inside Me"

Diagnostic de la maladie

Au premier soupçon d'apparition de tumeurs dans les organes pelviens, les femmes devraient consulter un gynécologue. Au début, le médecin recueillera l'anamnèse, clarifiera les plaintes existantes, les symptômes de maladies et procédera à un examen bimanuel du vagin et du col de l'utérus. Un examen sera également effectué à l'aide de miroirs gynécologiques spéciaux.

Ensuite, le diagnostic échographique des organes pelviens est obligatoire. Aussi, cette étude permet d'identifier les pathologies du développement intra-utérin du fœtus si une femme est enceinte.

L'échographie révèle de grandes évanouissements, ce qui peut indiquer le développement d'un tératome

De plus, les méthodes de diagnostic instrumentales suivantes peuvent être attribuées:

  • la fluoroscopie, dans laquelle d'autres organes sont également examinés pour détecter d'éventuelles métastases;
  • dopplerographie pour étudier l'apport sanguin au néoplasme;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée pour obtenir des images couche par couche d'organes internes;
  • ponction de la région abdominale avec prélèvement de matériel pour l'examen histologique des tissus tumoraux;
  • irrigoscopie ou examen du gros intestin à l'aide d'un agent de contraste spécial en cas de suspicion de tumeur dans cette zone;
  • sigmoïdoscopie, examen avec une caméra spéciale de la partie interne du rectum.

Un test sanguin peut également être prescrit pour déterminer la présence d'antigènes placentaires et de marqueurs tumoraux tels que la gonadotrophine chorionique, l'alpha-foetoprotéine.

Tératome mature à l'échographie

Traitement du tératome ovarien

Le tératome ne répond pas au traitement conservateur et la plupart des patients se voient prescrire une ablation chirurgicale de la tumeur.

Chirurgie pour enlever le tératome ovarien

Dans presque tous les cas de détection de tératome ovarien, les femmes subissent une opération chirurgicale pour l'enlever afin d'éviter une éventuelle dégénérescence en tumeur maligne. Il existe plusieurs options d'intervention chirurgicale:

  • énucléation laparoscopique, dans laquelle seules les cellules tumorales sont éliminées;
  • ablation partielle de l'ovaire avec un tératome, pour préserver la fertilité;
  • résection complète de l'utérus et des ovaires afin de réduire le risque de formation de tumeurs oncologiques à la ménopause.

Avant de fixer la date de l'opération, le patient doit passer les tests suivants et subir les études nécessaires:

  • test sanguin général avec étude du groupe et du facteur Rh;
  • chimie sanguine;
  • coagulogramme pour déterminer le taux de coagulation sanguine;
  • un test sanguin pour les anticorps anti-VIH, l'hépatite et certaines autres maladies sexuellement transmissibles;
  • ECG ou électrocardiogramme pour étudier le travail du cœur;
  • un frottis général du vagin pour identifier le processus inflammatoire et la présence de maladies sexuellement transmissibles;
  • examens complémentaires par des médecins de divers domaines en présence d'indications particulières.

Ablation chirurgicale du tératome

Pour les tumeurs particulièrement volumineuses, la chirurgie peut être réalisée avec une incision chirurgicale standard dans l'abdomen. Le médecin examine attentivement les organes pelviens à la recherche d'autres tumeurs, adhérences et inflammations. Après élimination du tératome, la cavité abdominale est désinfectée. La procédure prend environ une heure, après quoi le patient est cousu.

Après avoir retiré les tumeurs de cette manière, une cicatrice plutôt prononcée peut rester sur la peau et le temps de récupération du patient peut augmenter de manière significative. Augmente également le risque de saignement et de déhiscence.

Élimination du tératome laparoscopique

Dans la plupart des cas, une opération laparoscopique sera nécessaire, après quoi il ne reste que de petites incisions, pas plus de 2-3 centimètres de long. Cette méthode est peu invasive et se compose de trois perforations, à travers lesquelles une caméra et des instruments sont insérés pour l'opération. Si plusieurs tumeurs ont affecté la plupart des organes génitaux, les patients sont retirés non seulement du tératome lui-même, mais également des ovaires, des trompes de Fallope et de l'utérus..

Pendant la chirurgie laparoscopique, de petites incisions sont faites à travers lesquelles des instruments et une caméra spéciale sont insérés

Il y a de nombreux avantages à effectuer l'ablation de la tumeur laparoscopique:

  • plus susceptibles de préserver la fertilité;
  • traumatisme minimal de la peau;
  • période de récupération plus courte;
  • risque minimal de complications et de perte de sang;
  • examen supplémentaire des organes pelviens à l'aide d'un appareil optique;
  • risque minimal de formation d'adhérences en raison de l'absence de traumatisme intestinal.

Habituellement, l'opération est effectuée 5 à 10 jours après la fin de vos règles.

Chimiothérapie et radiothérapie

Si, après l'ablation de la tumeur, une tumeur maligne a été diagnostiquée lors de l'examen histologique, les patients peuvent se voir prescrire une chimiothérapie, une radiothérapie ou la prise de médicaments anticancéreux. En outre, les patients peuvent se voir prescrire une hormonothérapie si des récepteurs sensibles aux effets des hormones ont été trouvés dans le néoplasme. La chimiothérapie est réalisée à l'aide de médicaments spéciaux contenant du platine (Cisplatin, Platidiam, Platinol).

Récupération postopératoire

Deux jours après la chirurgie, les patients sont autorisés à sortir du lit et à se déplacer seuls. Les points de suture sont retirés environ cinq jours avant votre départ de l'hôpital. Les patients doivent suivre un régime doux pendant au moins une semaine à la maison, essayer de se reposer davantage et faire des promenades faciles. Il est préférable de s'abstenir de relations sexuelles pendant un mois et demi après l'opération pour éviter d'éventuelles ruptures et saignements internes.

Traitement et précautions pendant la grossesse

L'automédication pendant la grossesse est exclue, car elle peut entraîner une fausse couche et même la mort de la mère. Une femme doit suivre strictement tous les conseils d'un médecin. Les directives suivantes doivent être suivies:

  • subir un contrôle mensuel avec un gynécologue et effectuer des diagnostics échographiques;
  • éviter les mouvements brusques, les virages, les virages;
  • s'il y a une douleur dans l'abdomen due au tératome, consultez immédiatement un médecin.

Avec l'indication et la grande taille du tératome, au plus tôt à la dix-septième semaine de grossesse, il est possible de procéder à une ablation laparoscopique de la tumeur. Cependant, en cas de nécrose et de torsion de la base du tératome, l'opération est réalisée à tout moment.

Si la tumeur est petite, vous pouvez la retirer lors d'une césarienne, ou quelques mois après une naissance naturelle.

Conséquences et complications

Le pronostic pour le traitement du tératome est souvent favorable, dans 98% des cas, une guérison complète de la maladie apparue se produit. Seulement chez 2-3% des patients, il y a une dégénérescence de la tumeur en une tumeur maligne. À un stade précoce de la détection d'une tumeur cancéreuse, les chances de guérison sont assez élevées. En l'absence de traitement en temps opportun, les complications suivantes peuvent survenir:

  • dégénérescence d'un tératome en une tumeur maligne;
  • métastases à d'autres organes internes;
  • torsion des jambes de la tumeur;
  • nécrose tissulaire;
  • rupture du néoplasme;
  • hémorragie interne;
  • péritonite due à la pénétration du contenu du kyste dans la cavité abdominale;
  • dysfonctionnement des organes pelviens dû à la compression.

Impact sur la planification de la grossesse

Les grosses tumeurs peuvent affecter gravement la capacité de concevoir et de porter. Il y a très souvent des cas de mort fœtale intra-utérine et de fausse couche spontanée. Cependant, une grossesse avec tératome est possible si des conditions particulières sont remplies:

  • la tumeur est mature;
  • il n'y a pas d'autres néoplasmes des ovaires;
  • la taille du tératome ne dépasse pas cinq centimètres;
  • pas d'autres maladies concomitantes des organes internes.

Pendant la grossesse, si un tératome est détecté, un examen approfondi constant par un gynécologue et un diagnostic échographique sont nécessaires afin de répondre en temps opportun à tout changement de taille et de localisation..

Commentaires

J'ai été enlevé en février par laparoscopie. Tout d'abord, elle a passé des tests préopératoires (sang, frottis, échographie, FGDS, examen par un oncologue), puis après avoir collecté tous les papiers à l'hôpital. La veille de l'opération, ne pas manger après 14–00 + dans les visites du soir "Aunt Enema" + donner des somnifères. Le matin à 9 heures, il y a à nouveau des pilules, tu ne peux ni manger ni boire, un autre "Tante Enema". Toute la matinée était comme un brouillard à cause des pilules. Puis la salle d'opération, l'anesthésie (environ 10–00). Je me suis réveillé à 13h00 avec un compte-gouttes et un drainage. Pendant la journée, ils injectent un anesthésique (je ne me souviens pas beaucoup). Le temps passé à l'hôpital étant limité en raison du travail, elle essaya de se lever ce soir-là, mais en vain. Le lendemain, ils ont enlevé le drainage et ont fait un pansement. Le troisième jour après l'opération, j'ai été renvoyé chez moi. Après l'arrêt des injections analgésiques, des douleurs sont apparues dans la région des côtes, des épaules (gaz après laparoscopie), une faiblesse. Après 10 jours, mes points de suture ont été retirés. Il y a de petites cicatrices sur les côtés, dans le nombril ce n'est pas visible.

l'invité

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4419034/

Je l'ai enlevé en 2008, j'avais 32 ans. Le premier jour après l'anesthésie a été un peu difficile, faiblesse, etc., j'ai marché le long du mur, donc ça m'a harcelé. Puis j'ai commencé à récupérer brusquement, et 4 jours après le lapar j'ai quitté l'hôpital. L'anesthésie a pris beaucoup de temps, ils en ont beaucoup donné, vous voyez.. Toutes les fonctions des ovaires sont en ordre, le kyste mesurait 1 cm. Là, ils pincent simplement le tissu ovarien jusqu'à ce qu'ils atteignent le tératome, et entre-temps cet organe se rétablit - je l'ai vu dans la vidéo de mon opération. En général, après d'autres opérations, je considère que cela n'a aucun sens: au sens cosmétique, personne ne voit mes points de suture à moins d'un centimètre)

Œil

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4419034/

à qui a été diagnostiqué, n'ayez pas peur, ne croyez qu'au meilleur. l'essentiel est de trouver un bon chirurgien (avec une vaste expérience) qui enlèvera le tératome avec des conséquences minimes pour les organes féminins. Je vais raconter mon histoire. Je l'ai également trouvé à l'échographie des organes pelviens. ne le croyait pas et a passé une échographie similaire dans un autre endroit. le diagnostic était similaire, seule la taille du tératome différait. envoyé pour une IRM, il y a un diagnostic plus précis avec des mesures plus précises. le seul symptôme était des mictions fréquentes la nuit pendant deux semaines, 4 à 6 fois (il s'est avéré que la taille du tératome appuyait sur les organes voisins). les douleurs et les picotements sont très rares comme avec la marche rapide. une semaine alarmante a été consacrée aux tests, après quoi ils ont été hospitalisés le matin. Toute la journée, ils se sont nourris intensivement (apparemment, des nutriments devraient encore être fournis), à 21 heures, ils ont fait un lavement. il n'y avait pas de pilules, il n'y avait pas de sédatifs (apparemment à la demande ou avec l'anxiété particulière du patient), il y a eu une conversation avec le médecin et avec l'anesthésiste, à 7 heures du matin le lendemain il y a eu un autre lavement, vous ne pouvez pas boire. dans deux jours, ce fut mon tour pour l'opération. prémédication et 2 heures sous anesthésie. après l'opération, deux heures plus tard, vous pouvez déjà manger (ils ont donné une infusion d'églantier et une cocotte). le lendemain matin, ils ont enlevé le drainage, sans cela, il est devenu beaucoup plus facile de s'asseoir et de se lever. le soir, je clopinais déjà dans le couloir. et le lendemain, ils ont été libérés. les points de suture ont été retirés au bout de 10 jours, pendant 10 jours supplémentaires, j'ai traité les plaies avec du vert brillant, et la dernière étape a consisté à enduire le contractubex pour que les points soient encore plus invisibles.

Mile

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4419034/

Filles, il y a une semaine, un tératome de 6 cm de l'ovaire droit a été retiré. Je vais commencer par le tout début. En janvier, j'ai été pris en charge par une ambulance avec suspicion d'appendicite, mais j'ai eu une apoplexie (probablement pas, juste les médecins de l'hôpital n'ont pas trouvé mon tératome). Puis elle a été observée sur l'écran LCD. Âgé de 3 mois, l'ovaire était encore enflé. J'ai décidé d'aller dans une clinique payante et ils ont immédiatement trouvé un tératome, je n'y croyais pas, peut-être qu'ils ne l'ont pas trouvée pendant 3 mois. Le même jour, je suis allé dans une autre clinique et là encore un tératome. Ensuite, j'ai trouvé un médecin où ils ont dû le couper pour moi, puis une série de tests, y compris la gastro et la coloscopie. Je vais tout de suite dire aux filles, n'ayez pas peur d'une coloscopie, la procédure n'est certainement pas très agréable, mais il n'y a rien de terrible. Au contraire, ils y verront tout. Puis l'opération, l'examen histologique et tout s'est déroulé comme un mauvais rêve. Les filles, je ne veux dire qu'une chose, pendant six mois j'ai mal au ventre, parfois même jusqu'aux larmes. J'ai lu sur Internet que cette douleur survient uniquement avec un tératome malin. C'EST TOUS LES DEUX! !! Et JE SUIS VOUS CONFIRMATION. Je n’ai simplement pas eu un tel commentaire quand j’étais malade, parce que les pensées les plus agréables ne viennent pas quand tout le monde écrit que quand ça fait mal, c’est un cancer. N'ayez peur de rien. Il suffit de consulter le gynécologue au moins une fois tous les six mois et tout ira bien.

Olesya

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4419034/

Le pronostic du traitement du tératome est souvent favorable, mais la plupart des patients ont peur de ce diagnostic en raison de l'apparition de la tumeur, qui n'est pas en vain nommée d'après un monstre ou une bête. Les dents, le cartilage, les cheveux, les tissus musculaires et nerveux et parfois même les globes oculaires pénètrent dans le néoplasme. À ce jour, le tératome suscite beaucoup de controverses sur les raisons de son origine. Presque tous les patients doivent subir une ablation chirurgicale de la tumeur pour éviter d'autres complications.