Principal
Ostéome

Types de fibromes utérins: sous-séreux, sous-muqueux, intramuraux

Il est impossible de répondre à ces questions sans ambiguïté, car les fibromes sont différents. Il est important de comprendre où se trouve le nœud, comment il se développe, quelle taille il est et combien de tels nœuds se trouvent dans l'utérus. Essayons de comprendre les principaux types de fibromes et parlons de la façon de les traiter.

Myome utérin sous-muqueux (sous-muqueux)

Ces nœuds sont situés sous la membrane muqueuse et se développent dans la cavité utérine. Les fibromes sous-muqueux sont les plus désagréables en termes de symptômes, car ils entraînent des menstruations abondantes, au cours desquelles une femme perd beaucoup de sang, des saignements utérins, l'infertilité, des fausses couches, une naissance prématurée.

Un petit nœud, de seulement 2 à 3 cm de diamètre, peut entraîner des symptômes graves. Parfois, le saignement est si grave qu'une femme doit être hospitalisée et recevoir une transfusion sanguine.

Des saignements chroniques avec des fibromes sous-muqueux entraînent une anémie. Manifestations typiques de cette affection: pâleur, sensation constante de fatigue et de faiblesse, maux de tête et étourdissements, essoufflement, acouphènes, évanouissements, palpitations cardiaques.

Myome sous-séreux

Contrairement aux nœuds sous-muqueux, les nœuds sous-séreux sont généralement «silencieux». Ils peuvent grossir sans provoquer de symptômes. Lorsqu'on parle de myomes géants, de la taille d'un «melon» ou d'une «pastèque», il s'agit généralement de nœuds sous-séreux. Ils poussent vers l'extérieur dans la cavité abdominale - il y a beaucoup plus d'espace que dans la cavité utérine.

Lorsque le nœud myomateux sous-séreux, qui peut être situé sur la paroi antérieure ou postérieure de l'utérus, atteint une grande taille, il commence à serrer les organes voisins: la vessie, le rectum. Une femme s'inquiète des mictions fréquentes, de la constipation.

Myome intra-muros

Le myome utérin intra-muros ou interstitiel est situé dans l'épaisseur de la paroi de l'organe. Dans l'ensemble, tous les nœuds se développent initialement comme intramurale, plus près de la cavité ou de la surface externe de l'utérus, mais commencent ensuite à faire saillie principalement dans la cavité utérine ou vers la cavité abdominale, selon la nature de la croissance.

Jusqu'à ce qu'un myome interstitiel atteigne une taille critique, il ne provoque généralement pas de symptômes. À l'avenir, il peut commencer à faire saillie dans la cavité utérine et entraîner des saignements utérins, comme des ganglions sous-muqueux.

Classification de la Fédération internationale d'obstétrique et de gynécologie

La division des nœuds myomateux en trois types - sous-muqueuse, intramurale et sous-séreuse - est une classification quelque peu simplifiée. En fait, les fibromes peuvent prendre différentes positions, faire saillie dans la cavité utérine ou dans la cavité abdominale à des degrés divers. Afin de couvrir toutes les options, une classification spéciale a été développée par la Fédération internationale d'obstétrique et de gynécologie. Conformément à cela, dix types de fibromes sont distingués:

Nœuds sous-muqueux:

  1. Type 0 - myome sous-muqueux sur le pédicule, situé dans la cavité utérine.
  2. Type 1 - le nœud fait saillie dans la cavité utérine de plus de la moitié.
  3. Type 2 - le nœud dépasse de moins de la moitié dans la cavité utérine.

Autres types:

  1. Type 3 - myome intramural, qui ne fait pas saillie dans la cavité utérine, mais est adjacent à sa membrane muqueuse.
  2. Type 4 - myome intra-muros, situé dans l'épaisseur des muscles.
  3. Type 5 - nœud sous-séreux intra-muros, qui dépasse de moins de la moitié de la surface de l'utérus.
  4. Type 6 - nœud sous-séreux intramural, qui dépasse de plus de la moitié de la surface de l'utérus.
  5. Type 7 - nœud sous-séreux sur le pédicule, qui est complètement au-dessus de la surface de l'utérus.
  6. Type 8 - myome, qui a une localisation spécifique (par exemple, dans la région cervicale).
  7. Ganglions hybrides qui affectent à la fois la muqueuse de l'utérus et sa surface externe. Ils sont désignés par deux chiffres..

Classification selon le nombre de fibromes

Selon le nombre de nœuds, il existe trois types de fibromes:

  1. Simple - 1-2 nœuds, qui peuvent être de différentes tailles.
  2. Plusieurs. Plus de 3 nœuds sont trouvés. Le traitement aide généralement à soulager les symptômes, mais l'élimination de tous les fibromes échoue souvent et certains d'entre eux peuvent grossir avec le temps..
  3. Mixte. Il existe de nombreux myomes, mais au moins l'un d'entre eux est grand et dominant. Par exemple, plusieurs fibromes avec un gros nœud sous-séreux peuvent être diagnostiqués. Il peut être supprimé, mais un autre nœud peut devenir plus grand à l'avenir. Les fibromes multiples et mixtes sont un problème particulièrement important chez les femmes en âge de procréer, jusqu'à la ménopause, car les hormones sexuelles contribuent à la croissance des ganglions.

Quels fibromes doivent être opérés?

Les femmes sont préoccupées par la question de savoir s'il est nécessaire de subir une opération et s'il sera possible de sauver l'utérus, quelles sont les tailles optimales de fibromes utérins sous-muqueux pour la chirurgie.

En fait, la taille n'est pas aussi importante que certains autres facteurs. Les principales indications de traitement:

  • Les fibromes provoquent des problèmes: saignements, fausses couches, infertilité, problèmes urinaires et constipation, hypertrophie abdominale.
  • Une femme veut tomber enceinte, mais le nœud, en raison de sa taille et de son emplacement, peut interférer avec le début de la grossesse, créer certains problèmes pour la femme enceinte et le fœtus.
  • Le nœud se développe selon les données de 2-3 échographies effectuées avec un intervalle de 4-6 mois.

Auparavant (certains gynécologues adhèrent encore à cette tactique), toutes ces femmes étaient candidates à la chirurgie. Si cela a fonctionné, le chirurgien n'a retiré que les fibromes, sinon, a retiré tout l'utérus.

Actuellement, il existe une méthode moins invasive de traitement des fibromes utérins - l'embolisation de l'artère utérine (EAU).

Au cours de la procédure, le médecin insère un cathéter spécial à travers une petite ponction sur la peau dans le vaisseau alimentant le nœud, à travers lequel le médicament embolisant est administré. Ce dernier bloque la lumière des vaisseaux, le myome cesse de recevoir de l'oxygène, meurt et se transforme en tissu conjonctif.

L'embolisation des artères utérines est indiquée pour la plupart des femmes atteintes de ganglions myomateux, elle vous permet de sauver l'utérus, de concevoir un enfant et de subir une grossesse à l'avenir. Contactez-nous pour en savoir plus sur cette méthode de traitement.

Myome sous-muqueux: symptômes, causes, diagnostic, traitement

En gynécologie, les fibromes sont divisés en plusieurs sous-espèces, dont l'une comprend les fibromes utérins sous-muqueux. Le néoplasme est formé de myocytes situés plus près de la couche muqueuse de l'organe utérin. La pathologie est caractérisée par un syndrome douloureux, des saignements, des menstruations prolongées. Les patients atteints d'une tumeur sous-muqueuse ont du mal à porter un fœtus.

Causes des fibromes sous-muqueux

Formation nodulaire sous-muqueuse - qu'est-ce que c'est? La tumeur myomateuse sous-muqueuse est un néoplasme gynécologique de nature non maligne. Le pourcentage de fibromes sous-muqueux et d'autres types de néoplasmes myomateux est de 1: 3. La pathologie est plus souvent détectée chez les patients appartenant au groupe d'âge 33-40 ans. Récemment, la maladie commence à rajeunir.

Le myome sous-muqueux se trouve même chez les femmes de 20 à 25 ans. La pathologie n'a pas été détectée chez les patientes avant le début de la ménarche (premières règles).

L'étiologie du nœud sous-muqueux comprend les points suivants:

  1. Hérédité - les changements dans les cellules au niveau génétique sont transmis par les générations précédentes.
  2. Pathologie de l'hypophyse - une violation de la synthèse des hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes de l'hypophyse, causée par des maladies vasculaires et organiques du cerveau.
  3. Perturbation de l'activité fonctionnelle des glandes sexuelles féminines (ovaires) - maladies inflammatoires du système reproducteur, traumatisme, formations tumorales.
  4. Lésion de la structure musculaire de l'organe utérin lors de l'avortement, mesures diagnostiques et thérapeutiques.
  5. Maladies non liées à la gynécologie (diabète sucré, pathologie thyroïdienne, obésité, insuffisance pondérale).
  6. Mauvaise utilisation des contraceptifs (modifications de l'équilibre hormonal, perturbation du cycle, diminution ou augmentation de la sécrétion d'hormones).
  7. Varices du petit bassin (varices, congestion).
  8. Trouble de l'alimentation.

Ces points sont des facteurs contributifs. La présence de 1 ou 2 raisons peut ne pas conduire à la maladie. Le plus souvent, l'apparition d'une pathologie est facilitée par plusieurs facteurs causaux..

Patogenèse

La maladie commence par des dommages au matériel génétique des myocytes de l'organe utérin. Les structures cellulaires commencent d'abord à changer de fonction, puis elles se divisent intensément. En conséquence, de petites formations nodulaires se forment. Au fil du temps, ils s'unissent en un élément tumoral, qui continue de croître en taille. La croissance de la formation de tumeurs sous-muqueuses est fournie par un apport sanguin accru aux artères de l'utérus. Le néoplasme réagit mal aux hormones. L'élément nodulaire réduit la fonction contractile de l'organe utérin. Les formations utérines avec croissance sous-muqueuse augmentent la durée des menstruations, provoquent des saignements.

K lassification d'une tumeur sous-muqueuse

Les fibromes utérins sous-muqueux sont subdivisés par taille, quantité, emplacement et nature des structures cellulaires.

Caractéristiques quantitativesTailles des nœuds tumorauxEmplacementSigne morphologique
  • Une éducation.
  • Plusieurs ou plus.
  • Petit - moins de 20 mm (4-5 semaines de gestation).
  • Moyen - 20-60 mm (4-11 semaines).
  • Gros fibromes - plus de 60 mm (12 semaines ou plus).
  • Corps (cela peut inclure un myome utérin interstitiel-sous-muqueux).
  • Cou.
  • Fibromes sous-muqueux simples.
  • Néoplasmes proliférants.
  • Formations pré-sarcomateuses.
  • Fibromes de l'utérus (a plus de tissu conjonctif).

Autres types de pathologie:

  • 0 - le néoplasme est attaché au pédicule, situé dans la couche sous-muqueuse, ne se développe pas dans la couche musculaire.
  • 1 - grandit un peu dans le cadre musculaire de l'organe utérin.
  • 2 - l'élément tumoral se développe pour la plupart dans la couche musculaire.
  • 3 - le nœud est situé entre les couches muqueuse et musculaire.

Les fibromes utérins sous-muqueux de type 2 sont caractérisés par une violation du fond hormonal, une complication de l'évolution de la grossesse. La présence de fibromes de type 0 et 1 est dangereuse en raison de la survenue de torsion, de nécrose. Sur la base des signes de classification, le gynécologue pose le bon diagnostic. En outre, le médecin est déterminé par les tactiques de traitement. La classification permet de déterminer le pronostic de la maladie.

Avec les symptômes des fibromes sous-muqueux

Les manifestations cliniques sont directement proportionnelles à la taille, à la localisation des formations, à l'âge et à l'activité de croissance du nœud pathologique. Au début de la formation d'une formation nodulaire, une femme peut faire attention à une augmentation de la durée des menstruations. Le saignement est abondant, il s'arrête mal. Un grand nombre de caillots apparaissent pendant vos règles. Le syndrome de la douleur pendant la menstruation est plus prononcé qu'avant.

Le saignement se produit avec le temps, même au milieu du cycle. Cela contribue au développement de l'anémie, qui se caractérise par une très faible concentration d'hémoglobine et de globules rouges. Le patient ressent une faiblesse sévère, des maux de tête, des étourdissements. La peau devient pâle. Blanchiment possible des muqueuses, modifications des plaques à ongles.

Le syndrome de la douleur peut apparaître pendant la menstruation ou au milieu du cycle. La douleur dans le myome sous-muqueux peut être notée dans le bas de l'abdomen, le bas du dos. La nature du syndrome douloureux est du type de contractions. Le myome sous-muqueux n'appuie généralement pas sur les autres organes du petit bassin, car il fait saillie dans la cavité de l'organe utérin.

Les patientes présentant un néoplasme sous-muqueux ressemblant à une tumeur peuvent ne pas être en mesure de devenir enceintes dans 10% des cas.

Ce groupe de patients a une fausse couche habituelle, des fausses couches fréquentes. Les patients présentant des ganglions myomateux de nature sous-muqueuse sont conduits d'une certaine manière.

À propos des complications d'une tumeur sous-muqueuse

Le myome sous-muqueux a plusieurs variantes d'un cours compliqué. Un utérus avec un nœud sous-muqueux peut provoquer de graves pertes de sang abondantes. Cette condition nécessite une aide d'urgence pour arrêter le saignement, reconstituer le volume sanguin circulant (BCC). Si la cavité utérine change de forme, la femme ne peut pas porter et donner naissance à un enfant.

Le myome sous-muqueux est capable de nécroser, ce qui est dangereux avec l'apparition de péritonite et de septicémie. Sur le site du nœud, se forment parfois des abcès, qui provoquent une hyperthermie, une intoxication. Les formations purulentes nécessitent des soins chirurgicaux et la nomination d'agents antibactériens.

La condition la plus aiguë est la naissance d'une tumeur myomateuse. Une femme éprouve des crampes très intenses lorsque la tumeur est située dans le vagin. Au cours de l'avancement de la formation nodulaire à l'intérieur de la cavité vaginale, la patiente tente de pousser comme lors de l'accouchement.

Diagnostic du myome utérin sous-muqueux

Les mesures diagnostiques comprennent un examen physique par un médecin, un laboratoire et des techniques d'examen supplémentaires. Le gynécologue recueille l'anamnèse à l'accueil, examine la femme sur la chaise (miroirs, palpation bimanuelle).

Lors d'un examen gynécologique, un spécialiste prélève un écouvillon. À la palpation, un utérus élargi est trouvé. Les tests de laboratoire comprennent: un test sanguin général, un test d'urine, ainsi qu'une analyse des infections génitales, la biochimie du sang selon les indications.

Méthodes de diagnostic instrumentales:

  • Examen échographique (échographie) (y compris hydrosonographie, dopplerographie).
  • Hystéroscopie.
  • Angiographie pelvienne.
  • Imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie (IRM, TDM).

En gynécologie, l'échographie est l'étude de choix, notamment pendant la grossesse. Sur la base des résultats de l'examen, le médecin établit un diagnostic et prescrit un traitement. Après le cours complet, une échographie de contrôle ou une autre méthode de recherche est effectuée. Les gynécologues effectuent des diagnostics différentiels avec des formes focales d'adénomyose, de sarcome, de grossesse, de polypes, d'endométriose.

Traitement des tumeurs sous-muqueuses

Les mesures de traitement des fibromes sous-muqueux comprennent des méthodes conservatrices et chirurgicales. Le traitement n'est effectué qu'après un examen complet.

Si le patient a des maladies concomitantes, le gynécologue effectue un traitement avec un thérapeute, un gastro-entérologue, un endocrinologue, un urologue et d'autres spécialistes.

Traitement médicamenteux des fibromes sous-muqueux

Le traitement combiné conservateur vise à soulager le déséquilibre hormonal, à réduire les pertes sanguines, à traiter l'anémie et à réduire la douleur. L'hormonothérapie consiste à prescrire des médicaments qui réduisent la formation de gonadotrophines.

Groupes hormonaux:

  • Androgènes.
  • Antigonadotropines.
  • Agonistes de la GnRH.
  • Contraceptifs hormonaux (spirale, médicaments oraux).

Pour la correction du syndrome anémique, une femme reçoit des préparations de fer:

Pour arrêter le saignement, des médicaments sont prescrits qui renforcent les parois du lit vasculaire, des agents hémostatiques:

Pour améliorer la défense immunitaire du patient, des complexes vitaminiques sont présentés. Le syndrome de la douleur est réduit par les analgésiques (ibuprofène, nise, paracétamol et autres anti-inflammatoires non stéroïdiens).

L'utilisation de remèdes populaires est autorisée (décoctions, infusions, teintures d'herbes médicinales: ortie, achillée millefeuille, camomille et autres). Un traitement conservateur est utilisé si la taille du néoplasme sous-muqueux est jusqu'à 12 cm.

En plus des méthodes conservatrices, des méthodes chirurgicales de traitement peuvent être utilisées. La méthode chirurgicale est utilisée si le néoplasme est plus grand que 12 cm. Les petites tailles de tumeur pour la chirurgie (moins de 12 cm) ne sont pas indiquées. Avec l'aide de méthodes chirurgicales de traitement, il est possible d'éliminer la tumeur. Si le patient a un grand nombre d'éléments, une opération radicale pour enlever l'organe utérin est indiquée.

G istorésectoscopie

L'hystérorésectoscopie fait référence aux techniques de préservation des organes. C'est plus sûr. La procédure est effectuée 5 à 7 jours après la fin des saignements menstruels. À la veille du traitement, le gynécologue prescrit un traitement hormonal pour réduire la taille du néoplasme. Avant le traitement, une anesthésie et un examen sur une chaise sont effectués. Un endoscope (hystéroscope) est inséré dans la cavité utérine. Pour augmenter la vue, du gaz, du liquide est injecté dans la cavité utérine, selon le choix de la technique.

Les méthodes par lesquelles l'élimination est effectuée:

  • Laser;
  • Gelé.
  • Couteau à ondes radio.
  • Boucle fournissant du courant.

À la fin de l'appareil, il y a une caméra spéciale avec laquelle le gynécologue-chirurgien voit le champ opératoire. Après avoir retiré le nœud, le froid est appliqué sur le petit bassin.

Hystérectomie

Une hystérectomie est une opération radicale pour retirer l'organe utérin. Avec l'utérus, les trompes de Fallope, les ovaires et le nœud lui-même peuvent être retirés. Après une telle opération, la femme devient stérile. Le prélèvement complet des organes génitaux n'est effectué qu'en dernier recours et avec le consentement de la femme.

Ablation par ultrasons F

L'ablation par FUS est une technique moderne de traitement des fibromes. Les nœuds sont supprimés par échographie. Les ondes ultrasoniques utilisent une intensité élevée. Ils, lorsqu'ils sont exposés au tissu du nœud, provoquent sa nécrose et sa mort. Pendant la manipulation, le médecin regarde le moniteur. L'image est fournie par un tomographe magnétique.

Laparotomie

La lapatotomie est une technique chirurgicale de cavité. Il est prescrit si une femme a de grosses tumeurs qui ne se prêtent pas à un traitement conservateur. Une incision est pratiquée dans la paroi abdominale antérieure, laissant une cicatrice. Pendant l'opération, l'utérus, les ovaires et les tubes peuvent également être retirés (si indiqué).

M iomectomie

La formation est éliminée à l'aide d'un dispositif chirurgical spécial. L'appareil est inséré à travers le vagin et le canal cervical. L'appareil saisit l'élément, le tord. La durée de la manipulation est de 60 minutes. L'intervention chirurgicale permet de préserver la fertilité de la patiente (la capacité de tomber enceinte et d'accoucher).

Grossesse avec myome sous-muqueux

Pour les patients qui vont donner naissance à un enfant, un élément tumoral de type sous-muqueux est traité de la manière la plus douce. Prescrire des médicaments. Si le traitement conservateur n'est pas efficace, le nœud continue de croître et un traitement chirurgical est prescrit. Pour les patients en âge de procréer, des techniques chirurgicales épargnantes sont prescrites. Ceux-ci comprennent l'embolie vasculaire nodulaire, la myoectomie et l'ablation par FUS. Ces traitements aident à augmenter les chances de grossesse pendant la planification..

Si le fibrome a été détecté pendant la gestation, le patient est tenté d'être traité de manière conservatrice. Ces mesures aident à prévenir les saignements, les fausses couches et les naissances prématurées. Les techniques invasives (dommageables) essaient de ne pas utiliser.

L'apparition d'une grossesse avec des fibromes est difficile, mais possible. Le déroulement de la grossesse avec la présence de l'éducation est difficile. Les patients atteints de fibromes ont aujourd'hui la possibilité de porter un enfant, car ils utilisent actuellement des méthodes de traitement modernes.

P rognose et prévention des tumeurs sous-muqueuses

Le pronostic pour le diagnostic précoce d'une tumeur sous-muqueuse de l'utérus est favorable. Lors de l'embolisation des artères, la récupération est observée dans 50% des cas. Si la patiente a subi une opération épargnante avec la préservation des organes reproducteurs, la femme peut devenir enceinte et donner naissance à un bébé.

Après l'opération, le temps de récupération est court (pas plus d'un mois). Si la tumeur a été retirée, la femme est enregistrée et surveillée pendant 5 ans. Avec l'ablation complète des organes génitaux, l'observation est effectuée tout au long de la vie.

Les mesures préventives comprennent l'utilisation de médicaments hormonaux (contraceptifs). Les gynécologues préconisent de réduire le nombre d'avortements, qui sont un facteur provoquant l'apparition de fibromes. Les interventions chirurgicales sont effectuées le plus précisément possible et uniquement selon les indications, afin de ne pas provoquer l'apparition d'un nœud myomateux. Le respect de toutes les règles de prévention permet de préserver au maximum la santé gynécologique du patient.

Caractéristiques et insidiosité des fibromes utérins sous-muqueux

Le myome utérin sous-muqueux est l'un des types de néoplasmes les plus difficiles en gynécologie. Il existe plusieurs types de tumeurs myomateuses. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques. Le nœud sous-muqueux fait face à la cavité utérine. Le deuxième nom de la maladie vient de l'emplacement - myome sous-muqueux du corps utérin. Il est situé sous la couche de myomètre tapissant la surface de l'organe génital principal de la femme. Le myome sous-muqueux est une pathologie liée aux tumeurs bénignes.

La forme sous-muqueuse des fibromes est considérée comme l'une des plus dangereuses en raison de ses taux de croissance rapides. Les médicaments ne sont possibles que pour arrêter l'augmentation et le développement de la maladie.

En fonction de la taille du fibrome, une opération est indiquée pour une guérison complète. Ces nœuds se développent rapidement, ils sont classés comme des tumeurs bénignes. Et aussi le myome peut être unique ou multiple - c'est quand il y a plusieurs nœuds en même temps. L'emplacement de la formation sous-muqueuse n'est pas exclu immédiatement dans différentes zones.

Parfois, une telle tumeur survient dans le col de l'utérus. À partir de fibromes avec une localisation sous-muqueuse, une tendance à la malignité apparaît plus souvent qu'avec d'autres types.

Selon les statistiques, les fibromes sous-muqueux de l'utérus se trouvent plus souvent chez les femmes de moins de 40 ans et occupent environ 26 à 30% de tous les types de fibromes..

Les médecins suggèrent que ce type de fibrome peut apparaître en cas de déséquilibre hormonal. Cependant, les raisons exactes n'ont pas encore été établies..

En outre, il existe un lien avec des facteurs tels que:

  • Conditions stressantes persistantes ou fréquentes
  • Épuisement du corps (mauvaise ou mauvaise alimentation, régime alimentaire)
  • Maladies qui provoquent un déséquilibre hormonal
  • Surpoids, obésité
  • Avortement
  • Génétique (prédisposition)
  • Contraceptifs (utilisation à long terme)
  • Maladies gynécologiques (inflammation)
  • L'absence d'enfants chez les femmes après trente ans
  • Charges excessives
  • Mode de vie sédentaire
  • Sexe promiscuité

Une tumeur myomateuse peut survenir à la fois sous l'influence de l'un de ces facteurs ou dans l'ensemble du groupe. Mais seul un médecin expérimenté peut déterminer correctement la cause de la maladie..

Symptômes

Il est à noter que les symptômes du myome utérin sous-muqueux à un stade précoce peuvent ne pas être détectés en aucune façon. Mais dès que le nœud atteint une certaine taille, toutes les manifestations spécifiques deviennent immédiatement perceptibles. Avec la formation de fibromes sous-muqueux, les symptômes ne tarderont pas à se manifester. L'évolution de la maladie fibrome utérine sans signes est presque impossible.

Les fibromes utérins avec croissance sous-muqueuse provoquent souvent des saignements utérins chez les femmes. De plus, ils se développent à la fois entre les règles et pendant.

La durée des menstruations augmente souvent (plus de sept jours), elles deviennent douloureuses. La quantité de sang perdu augmente également, ce qui est appelé polyménorrhée..

Avec les ganglions sous-muqueux, la sécrétion de sang avec des caillots à travers le tractus génital peut également passer entre les menstruations. Cela conduit à une perte de sang importante, qui à son tour entraîne une anémie. Les femmes commencent à se plaindre de fatigue rapide, de faiblesse, de palpitations, de cheveux et d'ongles cassants.

Lorsque les fibromes sont situés sous la couche muqueuse, des crampes se produisent souvent, irradiant vers le bas de l'abdomen et la région lombaire.

Une grosse tumeur exerce une pression sur la vessie et les intestins. Un effet similaire se manifeste à la fois par de multiples fibromes utérins et par des fibromes uniques. Le résultat peut être des violations telles que:

À l'extérieur, une augmentation de la taille de l'abdomen peut être observée, ce qui est dû aux taux de croissance rapides d'un nœud sous-muqueux typique..

Si une femme présente un risque prononcé de fausse couche pendant la grossesse, ou pire encore - il n'est pas possible de tomber enceinte sans raison apparente, vous devez absolument contacter un spécialiste au profil étroit..

Variétés

Il existe plusieurs types de fibromes sous-muqueux:

  • Type zéro: lorsque la tumeur est située sous la membrane muqueuse de la jambe sans se développer dans la couche musculaire
  • Le premier type: lorsqu'une formation sous-muqueuse pénètre dans la couche musculaire, seule une infime partie.
  • Le deuxième type: lorsque le nœud sous-muqueux fait saillie de manière significative dans le tissu musculaire de l'utérus
  • Le troisième type: lorsqu'il n'y a pas de tissu musculaire entre la membrane muqueuse de l'organe génital et la formation tumorale

Méthodes de diagnostic

Un nœud myomateux avec un emplacement sous-muqueux est facilement déterminé lorsqu'une femme est examinée par un gynécologue à l'aide de miroirs. Le médecin peut voir un motif vasculaire sur la masse blanchâtre. Dans ce cas, l'utérus est agrandi, la surface n'est pas lisse, mais bosselée. Les nœuds apparaîtront plus denses. Les toucher est douloureux en raison de troubles circulatoires.

Pour confirmer le diagnostic et déterminer la forme, la taille, le nombre de nœuds, les éléments suivants sont attribués:

  • échographie transvaginale - la procédure est effectuée à travers la cavité vaginale et permet de remarquer les nœuds même de petite taille, ainsi que leur forme et leur nombre
  • hystéroscopie - à l'aide d'un hystéroscope, un appareil inséré dans le vagin pour examen. Par cette méthode, une biopsie est effectuée et même les nœuds sont parfois supprimés. Et vous pouvez également identifier d'autres pathologies de l'utérus, par exemple, les polypes, les adhérences, les septa.
  • échographie tridimensionnelle - réalisée à l'aide de capteurs avec un utérus ouvert pour déterminer la taille exacte des fibromes, pour suivre la circulation sanguine.
  • Radiographie de la cavité utérine - donne une image complète de l'expansion ou de la courbure d'une tumeur insidieuse. L'image peut clairement voir les défauts et les contours des fibromes sous-muqueux.
  • Diagnostic laparoscopique

Traitement

Les fibromes sous-muqueux dans le corps de l'utérus ne peuvent être complètement guéris qu'en les retirant chirurgicalement. Comment les fibromes utérins sont-ils traités et comment se débarrasser de cette maladie?

Le traitement non chirurgical des fibromes utérins est possible à l'aide d'un traitement médicamenteux. Cela entraînera une diminution du taux de croissance du nœud dans l'utérus, soulagera les manifestations désagréables et douloureuses, aidera à réduire les fibromes, mais vous ne devez pas vous attendre à un rétablissement complet. La suppression du nœud sous-muqueux est dans tous les cas associée à sa localisation et n'est possible que pendant l'opération.

Le traitement médical des fibromes utérins sans chirurgie n'est autorisé qu'avec la formation de petites tailles. Le nœud ne doit pas dépasser deux centimètres de diamètre et la taille de l'utérus ne doit pas dépasser 12 semaines de gestation. Dans ce cas, les médecins, après l'examen, prescrivent des médicaments hormonaux. Le traitement conservateur des fibromes utérins vise un effet spécial sur le nœud myomateux afin de restaurer la fonction reproductrice du corps de la femme. Il est nécessaire d'enlever les fibromes utérins ou il n'y a aucune indication pour la chirurgie - le médecin décide en fonction des résultats du test.

Traitement chirurgical des fibromes

Parmi les méthodes modernes de traitement des fibromes utérins, l'option la plus avantageuse est l'ablation des fibromes utérins sous-muqueux pendant la chirurgie hystéroscopique. Ils la trouvent la plus sûre et la plus économe pour le corps. Ce que c'est? Il s'agit d'une opération des fibromes utérins, qui donne à une femme la possibilité, après sa convalescence, de tomber enceinte et de donner naissance à des enfants. Afin d'éliminer le myome sous-muqueux de cette manière, un hystérorésectoscope est inséré à travers la cavité vaginale. Il est équipé d'une caméra vidéo et d'accessoires spéciaux pour les interventions chirurgicales. Pour laisser l'utérus intact, la tumeur est retirée en couches.

L'embolisation est une autre méthode de traitement chirurgical. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Lors de l'embolisation, les artères de l'utérus sont bloquées, ce qui permet de couper l'apport sanguin au fibrome. En conséquence, la formation sous-muqueuse est réduite de moitié. Cependant, les médecins ne recommandent pas un tel traitement aux femmes qui n'ont pas accouché..

En outre, l'ablation FUS est utilisée, c'est-à-dire l'effet sur les nœuds myomateux avec des ondes ultrasonores. Le résultat dépendra de l'inaccessibilité du nœud, et l'effet matériel peut également être exercé sur les organes voisins, par exemple l'intestin..

Le traitement par myomectomie implique que 2 types d'incisions seront pratiqués. Le premier est sur l'abdomen pour ouvrir l'accès à l'utérus et le second sur la cavité utérine elle-même. L'opération est toujours réalisée sous anesthésie générale, après quoi une suture est appliquée. Avec des instruments chirurgicaux spéciaux sous forme de forceps, la tumeur est capturée et tournée dans le même sens jusqu'à ce que le fibrome soit complètement déconnecté de l'organe génital. La dernière étape de l'opération consistera à gratter la couche à l'intérieur de l'utérus.

Une hystérectomie est une intervention chirurgicale majeure qui retire l'utérus. Cette mesure est forcée, lorsque toutes les autres n'ont pas apporté le résultat escompté, et que la santé et la qualité de vie de la femme sont menacées par les fibromes et les maladies concomitantes. Même un seul mais gros fibrome, anémie chronique due à des saignements constants, endométriose, nécrose d'un ganglion de plus de 12 semaines, ménopause, etc..

La laparoscopie des fibromes utérins est une méthode d'élimination des excroissances dans la sous-muqueuse de l'utérus, ce qui évite les grandes cicatrices et les cicatrices sur l'abdomen. Les avis sur cette opération sont positifs..

Regardez la vidéo sur l'opération: myomectomie laparoscopique.

Dans cette méthode d'intervention chirurgicale, trois petites ponctions sont effectuées. Pendant la chirurgie laparoscopique, une caméra et des instruments spéciaux sont insérés à travers eux. À l'aide d'une caméra, les chirurgiens voient une image agrandie sur l'écran et, avec des instruments, retirent le nœud myomateux de l'utérus. Pour protéger les organes situés à proximité, ainsi que pour faciliter le travail du médecin, la cavité abdominale est remplie de dioxyde de carbone à l'aide d'une aiguille spéciale.

Ainsi, les principales méthodes de traitement des fibromes utérins comprennent:

  1. hystérectomie (ablation complète de l'utérus);
  2. embolisation des vaisseaux utérins;
  3. ablation du duvet;
  4. myomectomie (excision du néoplasme);
  5. laparoscopie.

S'il est nécessaire d'éliminer les fibromes dans la cavité utérine ou de suivre d'abord un traitement avec des médicaments hormonaux - le médecin décide.

Complications

Les symptômes de fibromes utérins aux premiers stades sont difficiles à détecter. Et en l'absence de traitement ou si elle est de mauvaise qualité, une tumeur myomateuse de l'utérus menace le développement de nombreuses complications.

Premièrement: l'anémie post-hémorragique, c'est-à-dire une condition où le taux d'hémoglobine dans le sang est considérablement réduit. Lorsque l'anémie atteint un degré sévère, de nombreux systèmes corporels et organes individuels commencent à souffrir d'un manque d'oxygène et de fer. Les saignements incontrôlés peuvent être si graves qu'une anémie ferriprive (IDA) se produit. Dans ce cas, la femme est tourmentée par des maux de tête, une faiblesse et une fatigue constante, une pression artérielle basse (TA), etc..

Deuxièmement: Souvent, le myome utérin sous-muqueux est capable de conséquences telles que provoquer une fausse couche ou provoquer une naissance prématurée.

Troisièmement: il y a une forte probabilité de détachement précoce de la place de l'enfant, si le placenta est fixé à côté du néoplasme.

Quatrièmement: Quand on voit que le myome sous-muqueux, selon les symptômes et les analyses, a atteint une taille importante, cela peut devenir un obstacle au développement normal de l'embryon, ainsi qu'interférer mécaniquement avec la livraison correcte.

Cinquièmement: le myome a tendance à s'enflammer ou à s'infecter. Dans une telle situation, le pus sera mélangé à l'écoulement de sang..

Si l'immunité est faible et l'activité infectieuse élevée, le risque d'apparition de septicémie est important..

Est-ce effrayant? Oui.

Une formation myomateuse peut survenir. Une telle image de l'évolution de la maladie est associée à un effort physique intense. Souvent, avec cette complication, une femme ressent des douleurs soudaines similaires aux douleurs du travail, le saignement s'ouvre.

La nutrition cesse de couler vers la formation myomateuse. Cette complication est associée à des facteurs mécaniques, qui sont la torsion, la flexion de la tige du fibrome et la compression tumorale. Le résultat est un tissu mort, le corps réagit avec une douleur intense. Dans ce cas, vous devrez appliquer une intervention chirurgicale de toute urgence..

Un nœud sous-muqueux dans l'utérus devient souvent la base de l'infertilité, de la fausse couche.

Un grand danger réside dans la rupture de la tumeur en raison de sa croissance intensive. Cela provoque une douleur intense, ainsi qu'une perte de sang si rapide que le patient peut ne pas avoir le temps d'économiser.

Avant et pendant la grossesse

Ce néoplasme est considéré comme le plus redoutable parmi les variétés de myomes. Étant donné que le myome utérin sous-muqueux crée des obstacles à l'apparition de la grossesse, il est rarement trouvé chez les femmes en position.

La prédisposition à l'apparition de fibromes utérins sous-muqueux pendant la grossesse doit être prise en compte dans la préparation à la naissance d'un enfant. En plus de l'hérédité, les maladies somatiques acquises (glandes surrénales, glande thyroïde traitée, curetage, avortement) peuvent également avoir une importance..

La formation sous-muqueuse myomateuse de petite taille (jusqu'à 2–5 cm) n'a pas d'effet particulier sur la fécondation. Autrement dit, la possibilité de tomber enceinte est grande. Un ovule fécondé, une fois dans la cavité utérine, doit se fixer à l'endomètre après environ cinq jours. Se fixant à la partie saine de la paroi utérine, il s'enfoncera dans la couche nutritive et commencera à se développer avec succès. Si le site d'attachement tombe sur le nœud myomateux, le tissu dense de la tumeur ne pourra pas assurer la croissance correcte du bébé à naître. L'embryon dans une telle situation est le plus souvent rejeté et la menstruation arrive (parfois avec un retard).

Les nœuds dans la couche sous-muqueuse de l'utérus provoquent l'infertilité pour des raisons telles que:

  • L'implantation d'ovules est difficile - un facteur mécanique;
  • Problèmes d'ovulation dus à un déséquilibre hormonal;
  • Les ouvertures des trompes de Fallope sont fermées, c'est-à-dire que, dans une large mesure, le mouvement d'un œuf fécondé est difficile;
  • Le risque de grossesse extra-utérine est élevé;
  • L'immunité est altérée, ce qui a un effet négatif sur le processus d'attachement de l'embryon à la paroi utérine.

Les fibromes pendant la grossesse avec l'emplacement du nœud sous la couche muqueuse en raison de la compression des organes reproducteurs et internes entraînent souvent des fausses couches spontanées. La libération de certains types d'hormones interfère avec la gestation naturelle. Le traitement de la maladie doit être débuté le plus tôt possible, car il laisse une empreinte significative sur le travail du système reproducteur, même pendant la ménopause.

En règle générale, un gynécologue surveille de très près la croissance et le comportement des fibromes, si une femme réussit à tomber enceinte, afin d'avoir le temps de prévenir d'éventuelles complications caractéristiques. Par conséquent, après avoir subi un examen complet et identifié toutes les nuances associées à la maladie, la question du traitement médicamenteux ou de la chirurgie est reportée après l'accouchement..

La prévention

Les principales mesures préventives pour la prévention et le traitement réussi des fibromes utérins sous-muqueux comprennent des visites régulières chez un gynécologue dans n'importe quelle clinique..

Évitez l'hypothermie et la surchauffe. Il est nécessaire d'exclure du mode de vie habituel la visite des hammams et des saunas, la prise de bains chauds. Les solariums et les rayons directs du soleil sont exclus. N'oubliez pas une alimentation équilibrée, faites attention aux niveaux hormonaux. Reconstituer le corps avec toutes les vitamines nécessaires, pour cela, vous pouvez utiliser des complexes de pharmacie. Prenez vos médicaments uniquement selon les directives de votre médecin.

La ménopause et la préménopause sont des moments difficiles pour les femmes. Dans le même temps, pour soulager la condition, il est impossible de sélectionner indépendamment le traitement. Le médecin rédige le schéma de prise de médicaments hormonaux individuellement pour chaque patient afin de guérir cette maladie. Pour ce faire, ils effectuent d'abord une analyse de la quantité d'hormones dans le sang. Pour éviter la formation de nouvelles tumeurs, excluez la prise aveugle de médicaments visant à modifier le fond hormonal. Il est possible d'utiliser des remèdes populaires pour le traitement, mais comme thérapie supplémentaire et après avoir consulté un médecin.

Sur la base des informations sur l'élimination réussie des fibromes sous-muqueux, il convient néanmoins de se rappeler de la probabilité de récidive jusqu'à l'apogée. Même après une cure complète, subissez des examens par un gynécologue et des diagnostics échographiques pour la prévention.
Candidate en sciences médicales, professeur agrégé du département d'obstétrique, de gynécologie et de médecine de la reproduction du FPK MR RUDN Babicheva Irina Alexandrovna répond aux questions sur les méthodes de traitement, les causes et les conséquences des fibromes utérins.

Le nœud sous-muqueux naissant

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Myome utérin sous-muqueux

Le myome sous-muqueux est une tumeur bénigne hormono-dépendante située dans la couche sous-muqueuse de l'utérus et formée par les cellules musculaires lisses du myomètre. Près de la moitié des cas sont asymptomatiques. Elle peut se manifester par une ménorragie, une anémie croissante, des crampes dans le bas de l'abdomen pendant la menstruation, une incapacité à devenir enceinte ou à avoir un enfant. Pour diagnostiquer la maladie, une échographie transvaginale, une hydrosonographie, une hystéroscopie, une dopplerographie et une angiographie pelvienne sont utilisées. En fonction des caractéristiques du cours, l'une des méthodes de traitement conservateur, combiné, chirurgical préservant les organes ou radical est choisie.

informations générales

Un myome sous-muqueux ou sous-muqueux (léiomyome) est diagnostiqué dans 32% de tous les cas de détection de ganglions myomateux. La maladie affecte les femmes en âge de procréer et ne survient jamais chez les filles avant leur première période menstruelle. Il est plus souvent détecté chez les patients âgés de 33 à 40 ans. Ces dernières années, il y a eu une tendance à «rajeunir» la pathologie et la détection des ganglions sous-muqueux chez les patients âgés de 20 à 25 ans. Après le début de la ménopause, les fibromes sous-muqueux ne se développent généralement pas et les ganglions déjà existants régressent. Il existe une relation étroite entre la maladie et le problème de l'infertilité - chez une femme sur cinq qui ne peut pas tomber enceinte, la présence de ganglions myomateux est la seule pathologie du système reproducteur.

Causes des fibromes sous-muqueux

Les causes les plus probables des ganglions sous-muqueux sont le déséquilibre hormonal et les modifications de la sensibilité des cellules musculaires lisses du myomètre à l'action des hormones sexuelles féminines. Le développement d'un léiomyome sous-muqueux peut entraîner:

  • Prédisposition héréditaire. La prolifération des cellules myométriales est provoquée par un changement génétiquement déterminé de leur sensibilité aux œstrogènes et à la progestérone.
  • Troubles hypothalamo-hypophysaires. Un déséquilibre hormonal se produit lorsque le niveau des hormones folliculo-stimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH) change. Le trouble peut être observé avec des lésions cérébrales vasculaires et traumatiques, un stress psycho-émotionnel important.
  • Modifications de la fonction endocrinienne des ovaires. Le niveau de sécrétion d'œstrogène, de progestérone et le rapport normal entre ces hormones est perturbé dans les maladies inflammatoires (ovariose, salpingite, annexite), les traumatismes, les tumeurs.
  • Lésion traumatique du myomètre. La sensibilité des cellules musculaires lisses change en raison des avortements fréquents, des procédures médicales et diagnostiques invasives.
  • L'action des facteurs extragénitaux. La violation de la production d'hormones sexuelles féminines est observée dans le diabète sucré, les lésions thyroïdiennes et certaines autres maladies endocriniennes. Le niveau d'œstrogène dans le sang peut augmenter avec l'obésité, car les cellules du tissu adipeux sont capables de produire cette hormone.
  • Utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux. Avec l'utilisation prolongée de médicaments contraceptifs, la sécrétion d'hormones sexuelles qui régulent le cycle ovulatoire peut être perturbée.
  • Stagnation dans le petit bassin. Selon plusieurs auteurs, les causes du déséquilibre hormonal sont la stase veineuse due au manque de relaxation sexuelle régulière et à un mode de vie sédentaire..

Il convient de noter que toutes ces situations chez les femmes ne développent pas de myome sous-muqueux. Par conséquent, la recherche de facteurs déclenchant le développement de la maladie est toujours en cours..

Pathogénèse

Premièrement, sous l'influence de facteurs provoquants près des microvaisseaux, une zone active se forme dans la couche musculaire de l'utérus, dans les cellules dont les processus métaboliques sont accélérés et la perméabilité tissulaire augmente. Par la suite, les cellules musculaires lisses de cette zone commencent à s'accumuler dans des nœuds définis microscopiquement et macroscopiquement. Au fil du temps, la sensibilité du tissu proliférant à l'action des hormones diminue et ses propres mécanismes de croissance autocrinoparacrine sont déclenchés. La nutrition des myomes sous-muqueux est fournie par les vaisseaux qui ont perdu leur membrane adventice. Le nœud sous-muqueux en croissance augmente la zone de rejet de l'endomètre et réduit la capacité du myomètre à se contracter, ce qui provoque des saignements menstruels plus abondants, prolongés et douloureux.

Classification

Les fibromes sous-muqueux diffèrent par le nombre de nœuds, la localisation, la taille et la structure. Les critères suivants sont utilisés pour classer la maladie:

  • Nombre de nœuds. Distinguer les fibromes sous-muqueux simples et multiples.
  • Dimensions. Les tumeurs sous-muqueuses jusqu'à 20 mm de taille (jusqu'à 4-5 semaines de gestation) sont considérées comme petites, de 20 à 60 mm (de 4-5 à 10-11 semaines) - moyennes, plus de 60 mm (12 semaines ou plus) - grandes.
  • Emplacement. Dans la plupart des cas, les néoplasmes sont localisés dans le corps de l'utérus, dans 5% - dans la région cervicale.
  • Morphologie. En fonction du type de cellules et de l'activité de leur prolifération, de simples fibromes sous-muqueux, des nœuds proliférants et des pré-sarcomes sont isolés..

Symptômes des fibromes sous-muqueux

Les symptômes dépendent de l'âge d'apparition, de la taille et de l'intensité de la croissance du nœud. Au stade initial, les symptômes sont généralement absents, le néoplasme devient une découverte accidentelle lors d'un examen gynécologique ou d'une échographie. Le premier signe le plus caractéristique de la croissance du nœud sous-muqueux est la ménorragie - des saignements menstruels abondants avec des caillots sanguins dont la durée dépasse la durée des règles normales. Un écoulement sanglant peut également être observé pendant la période intermenstruelle. En raison d'une perte de sang importante privée, l'anémie se développe avec un malaise général, une pâleur de la peau, des étourdissements, des maux de tête et une diminution des performances.

Selon les spécialistes du domaine de la gynécologie, une douleur à l'emplacement sous-muqueux du nœud est observée chez 20 à 50% des patients. Ils surviennent généralement pendant la menstruation, sont de nature crampe, localisés dans le bas de l'abdomen et peuvent être administrés au bas du dos. Contrairement aux fibromes sous-séreux, les tumeurs sous-muqueuses n'affectent généralement pas les organes voisins. Dans 10 à 40% des cas, il y a une violation de la fonction reproductrice - l'incapacité de tomber enceinte ou un avortement spontané.

Complications

Le myome sous-muqueux peut être compliqué par des saignements utérins massifs, le développement d'une anémie sévère. Avec une déformation importante de la cavité utérine, le risque d'infertilité, de fausses couches, de grossesse pathologique et d'accouchement augmente. Dans 7 à 16% des cas, le nœud subit une nécrose sèche ou humide. En présence d'une infection ascendante, le myome sous-muqueux peut s'infecter ou abcès, tandis que la température du patient augmente, des frissons se produisent, des douleurs dans le bas de l'abdomen et l'état général change. La complication la plus redoutable est la «naissance» du nœud sous-muqueux, qui s'accompagne de crampes «poignard» dans le bas-ventre, de saignements et de risques d'infection. La dégénérescence maligne d'une tumeur est rare (dans 1,5 à 3% des cas).

Diagnostique

Étant donné que les symptômes cliniques du myome sous-muqueux ne sont pas spécifiques et ne sont pas exprimés chez tous les patients, les études physiques et instrumentales jouent un rôle important dans le diagnostic. Le plan d'arpentage comprend généralement:

  • Examen par un gynécologue. La palpation bimanuelle révèle un utérus hypertrophié.
  • Échographie transvaginale, hydrosonographie, dopplerographie. Les techniques vous permettent de déterminer la taille, le type et la structure des nœuds, d'identifier la pathologie de l'endomètre, d'évaluer l'épaisseur de la couche musculaire lisse et l'intensité du flux sanguin.
  • Hystéroscopie. Dans l'utérus, on trouve une formation ovale ou arrondie avec une surface lisse rose pâle ou plusieurs nœuds sur les jambes suspendus sous la forme de «grappes» dans sa cavité.
  • Angiographie des organes pelviens. La visualisation du système circulatoire utérin permet de confirmer l'absence de néovascularisation en temps opportun pour différencier un ganglion bénin d'une néoplasie maligne.
  • Hystérosalpingographie de télévision aux rayons X. Révèle un changement de forme de la cavité utérine avec des zones d'illumination ou des défauts de remplissage. Actuellement rarement utilisé.
  • IRM et TDM de l'utérus. Des méthodes sont utilisées pour évaluer avec précision la topographie des ganglions du myome.

Étant donné que le myome sous-muqueux se caractérise par le développement d'une anémie, une érythropénie et une diminution du taux d'hémoglobine se retrouvent souvent dans le test sanguin général. La maladie doit être différenciée de la grossesse, des polypes, du sarcome, de l'endométriose interne du corps utérin. Si nécessaire, un oncologue gynécologique, endocrinologue est impliqué dans l'examen.

Traitement des fibromes sous-muqueux

Lors du choix d'une tactique médicale, l'âge de la femme, ses projets de préservation de la fonction reproductrice, la taille, l'emplacement et l'intensité de la croissance des ganglions, la gravité du tableau clinique et la présence de complications sont pris en compte. Les patients présentant des néoplasmes de dimensions stables en l'absence de ménorragies, de syndrome douloureux, de fonction de reproduction préservée sont recommandés une observation dynamique avec un examen annuel par un gynécologue. Dans les autres cas, choisissez l'une des méthodes de traitement conservateur, combiné ou chirurgical..

Le traitement médicamenteux est indiqué pour les tumeurs mesurant jusqu'à 3 cm, la ménorragie modérée, la croissance lente des néoplasmes. On recommande aux patients des médicaments qui inhibent la sécrétion d'hormones sexuelles féminines, éliminant l'une des principales causes de la formation de tumeurs - la stimulation de la croissance hormonale. Cette thérapie est généralement complétée par des agents symptomatiques. Le traitement conservateur est particulièrement efficace en préménopause, qui est suivie d'une ménopause naturelle. En règle générale, les patients sont prescrits:

  • Médicaments qui inhibent la sécrétion de gonadotrophines. Avec l'utilisation d'antigonadotrophines et d'agonistes des hormones de libération gonadotropes (A-GnRT), la taille des ganglions se stabilise, voire diminue, et la perte de sang pendant la menstruation diminue.
  • Contraceptifs hormonaux oraux ou intra-utérins. Montré chez les femmes en âge de procréer pour stabiliser l'effet obtenu avec l'inhibition de la sécrétion de gonadotrophines.
  • Hémostatiques et médicaments contre la contraction utérine. Utilisé pour réduire la perte de sang dans les ménorragies.
  • Agents fortifiants. Pour améliorer le bien-être général, des complexes vitaminiques-minéraux et des préparations de fer sont prescrits.

Le traitement combiné est la meilleure option pour les patients qui souhaitent préserver la fonction de reproduction en présence d'un seul nœud ou de plusieurs formations de 50 mm de taille avec des symptômes cliniques et une tendance à ralentir la croissance. Avec cette méthode, la nomination de l'A-GnRT précède et complète la myomectomie conservatrice. L'utilisation de médicaments hormonaux à la veille de l'intervention peut réduire la taille des ganglions sous-muqueux bénins, réduire la perte de sang, raccourcir la durée de la chirurgie et la récupération postopératoire.

Un traitement chirurgical est recommandé si le nœud atteint une taille importante (à partir de 12 semaines de grossesse), se développe de manière intensive (une augmentation de 4 à 5 semaines ou plus par an, en particulier pendant la ménopause et la ménopause), s'accompagne d'une augmentation de l'anémie, de la douleur et du développement de complications (y compris infertilité). En fonction de l'évolution de la maladie et des plans de reproduction de la femme, les types d'interventions suivants peuvent être sélectionnés:

  • Opérations de préservation d'organes. Les ganglions myomateux sont retirés par hystérorésectoscopie (myomectomie transcervicale) à l'aide d'instruments mécaniques, laser ou électrochirurgicaux, ou détruits à l'aide d'ultrasons focalisés à haute fréquence (ablation FUS) ou de cryomyolyse. L'embolisation des artères utérines peut limiter la nutrition de la tumeur et entraîner sa résorption.
  • Interventions radicales. En cas d'évolution défavorable de la maladie, il est recommandé à la femme une défondation transvaginale, laparoscopique, laparotomique de l'utérus, une hystérectomie subtotale (supravaginale) ou totale.

Prévision et prévention

Avec une détection rapide et un traitement adéquat, le pronostic des fibromes sous-muqueux est favorable. Pendant la ménopause, la tumeur régresse généralement. L'efficacité de l'embolisation de l'artère utérine peut atteindre 50%. La réalisation d'interventions de préservation des organes permet de restaurer la fonction reproductrice chez les femmes en âge de procréer. La période postopératoire, en fonction du volume de l'intervention et du type d'accès, dure de 7 à 24 jours. La période d'observation dispensaire après une hystérectomie est de 5 ans Après une myomectomie, les femmes sont observées à vie en raison de la possibilité de rechute. Les principales méthodes de prévention des maladies sont la nomination rationnelle de contraceptifs hormonaux, la limitation des interventions invasives, le traitement des maladies dans lesquelles une hyperestrogénémie est observée.