Principal
Ostéome

Analyse du diagnostic: marqueur tumoral CA-125

Avec toute maladie oncologique, il est important de déterminer rapidement et avec précision la présence d'une pathologie. La toute première balise lorsqu'une maladie est détectée sera précisément les changements dans l'équilibre des substances dans l'analyse biochimique et clinique du sang. Plus tard, le médecin pourra vous envoyer un test d'antigènes. Examinons de plus près le marqueur tumoral CA-125 et ce qu'il montre?

Importance en oncologie

Les marqueurs tumoraux (antigènes cancéreux) sont des substances protéiques qui sont sécrétées par la tumeur elle-même. C'est en dépassant une certaine valeur de marqueur que vous pouvez déterminer quel organe est affecté.

En fait, les marqueurs tumoraux ne sont pas si souvent utilisés dans le dépistage (la principale méthode de diagnostic) d'une tumeur, et en cas de suspicion directe, les médecins utilisent d'autres types de recherche. Souvent, des tests sont déjà effectués pendant le traitement de la tumeur elle-même. Ainsi, le médecin peut voir l'exactitude du traitement, le taux de croissance des carcinomes indifférenciés, ainsi que la façon dont les médicaments et la thérapie l'affectent..

REMARQUE! Malheureusement, il est impossible de détecter 100% de cancer lors de l'analyse des marqueurs tumoraux, car la quantité de ces antigènes peut être dépassée dans d'autres maladies. Et l'analyse elle-même n'est qu'un complément au diagnostic du cancer. Pour obtenir les résultats les plus fiables, vous devez subir une série d'examens: échographie, IRM, scanner, etc..

Marqueur CA 125

Oncomarker CA 125 - une combinaison de protéines et de polysaccharides, si la quantité dépasse la valeur normale, cela peut indiquer un cancer des ovaires. Généralement présent dans certaines cellules épithéliales du corps. Pensez au décodage et aux normes.

Norme

SolLa concentration du marqueur dans le sang
FemmesJusqu'à 35 unités ml
HommesJusqu'à 10 unités ml

REMARQUE! L'antigène glucidique 124 (CA 125) peut être dépassé normalement chez la femme, pendant la grossesse, pendant les règles, ainsi que chez les femmes âgées après la ménopause.

Tissus qui sécrètent ce marqueur

  • Épithélium péricardique.
  • Bronches.
  • Un rein.
  • Vésicule biliaire.
  • Dans l'utérus d'une femme faisant partie de l'endomètre dans le liquide séreux et muqueux.
  • Testicules.
  • Pancréas.
  • Doublure mésothéliale de la plèvre.
  • Estomac.
  • Intestins.

Marqueurs supplémentaires

Pas toujours, même dans le cancer, le niveau du marqueur tumoral CA 125 est augmenté, et étant donné que l'antigène lui-même n'est pas spécifique du cancer de l'ovaire, un marqueur tumoral supplémentaire est utilisé, qui est plus sensible. NOT 4 est un marqueur spécifique de la tumeur du cancer de l'ovaire. Il peut révéler la maladie même aux premiers stades, et contrairement à l'AC, il n'augmente pas dans diverses maladies associées à l'utérus et aux ovaires.

OrganeMarqueurs tumoraux supplémentaires
Les ovairesCA 19-9, Betta-hCG, AFP, CEA
UtérusCEA
SeinCA 15-3, REA, CA 19-9

Qui a besoin d'être testé?

  • Les femmes de plus de 55 ans, se font tester et consultent un gynécologue une fois par an.
  • Quiconque travaille avec des produits chimiques, cancérigènes, plastiques, produits pétroliers, etc..
  • Les personnes qui ont déjà eu des tumeurs malignes ou bénignes.
  • Les personnes à risque sont généralement des personnes qui ont une prédisposition génétique au cancer. Si un membre de la famille a eu un cancer.

Règles d'analyse

REMARQUE! Avant de donner du sang, il est préférable de se préparer plusieurs semaines à l'avance.

Comment faire un don de sang?

  1. Ne mangez pas pendant 8 à 10 heures avant le test. Mieux vaut prendre le matin.
  2. Vous pouvez boire de l'eau propre mais pas douce en 8 heures.
  3. Élimine les aliments très salés, gras et frits en 3-4 jours.
  4. Renoncez à l'alcool 2 semaines avant le don de sang.
  5. En général, selon les règles, vous ne pouvez pas fumer une demi-heure avant l'accouchement, mais pour des résultats plus précis, il est préférable de ne pas fumer pendant 2-3 heures.
  6. Ne peut pas être pris les jours menstruels.
  7. Louer 3-4 jours après la menstruation.

Il faut se rappeler que certaines procédures de diagnostic et méthodes de traitement affectent le résultat final et peuvent soit diminuer l'indicateur, soit l'augmenter. Ceux-ci inclus:

  • Procédure d'échographie.
  • Prendre des écouvillons vaginaux.
  • Bronchoscopie.
  • Examen aux rayons X.
  • Biopsie.
  • Gastroscopie.

Quand est exactement l'analyse du marqueur tumoral CA-125? Habituellement, l'accouchement se fait au tout début pour identifier le diagnostic. Ensuite, pour analyser l'efficacité du traitement. Et à la toute fin, le patient passe pour la prévention des rechutes.

Combien coûte le test CA-125? Vous pouvez prendre à la fois une clinique gratuite et un laboratoire payant. De plus, le prix peut varier de 300 à 1000 roubles.

Quand le résultat sera-t-il prêt? Dans les laboratoires payants, tout se fait en une journée, dans les laboratoires gratuits vous devrez attendre jusqu'à 10 jours. Le déchiffrement du test sanguin pour l'oncologie doit être effectué par un oncologue qualifié.

REMARQUE! L'analyse peut s'avérer être à la fois faux positif et faux négatif, vous devez donc la prendre plusieurs fois. De plus, le résultat lui-même peut dépendre de l'équipement sur lequel il est effectué. Il existe de nombreux cas où un patient dans différents hôpitaux a eu des résultats différents. Par conséquent, même si le marqueur est considérablement augmenté, vous ne devriez pas être très contrarié par la présence d'un cancer de l'ovaire..

résultats

Un marqueur tumoral élevé - plus de 35 unités par millilitre ne donne pas une prédiction précise qu'une femme a un cancer de l'ovaire. Il existe un grand groupe de maladies dans lesquelles le C 125 augmente.

Une liste d'autres pathologies qui augmentent ce marqueur à 100 U / ml.:

MaladieLa probabilité d'augmenter le marqueur CA-125
Hépatite68%
Processus cirrhotiques dans le foie (cirrhose)69%
Pleurésie70%
Hépatite68%
Cirrhose du foie67%
Pleurésie69%
Péritonite73%
Péricardite71%
Kyste de l'ovaire85%
L'endométriose87%
Pancréatite69%
Dysménorrhée72%
Inflammation de l'utérus81%
Maladie ovarienne inflammatoire90%

Résultats des tests de cancer

Si, en conséquence, le sang a montré plus de 100 unités, cela peut déjà parler d'oncologie. C'est pourquoi le médecin prescrit généralement des tests répétés après un certain temps..

L'antigène lui-même n'indique pas toujours un néoplasme malin dans les ovaires et peut être sécrété par des tumeurs dans d'autres organes. Considérez la liste des organes qui peuvent sécréter l'antigène CA-125 dans les tumeurs malignes.

OrganeProbabilité
Foie84%
Estomac87%
Poumons85%
Intestins89%
Pancréas91%
Appendices ovariens98%
Trompes de Fallope96%
Utérus92%
Autres65%
Sein90%

Kyste de l'ovaire

Habituellement, si une femme a un kyste ovarien, l'indicateur d'un marqueur tumoral peut être plus élevé que la normale - jusqu'à 60 à 70 unités / ml. Un kyste est une formation bénigne, qui peut ensuite se transformer en cancer, cette maladie doit donc être traitée de toute urgence.

Cela est particulièrement vrai pour les femmes de plus de 40 ans et celles-là? qui ont un déséquilibre hormonal. Il est impératif de subir et d'être testé pour l'antigène CA-125 tous les six mois, car à un âge plus avancé, le risque de cancer est plus élevé..

REMARQUE! Si, après une analyse répétée, la valeur elle-même est également dépassée 2 fois ou même augmente, cela augmente les chances de détecter des néoplasmes malins dans le corps. Dans ce cas, le médecin traitant mène des études et analyses complémentaires..

Que signifie le test sanguin CA 125?

8 minutes Auteur: Lyubov Dobretsova 1060

La détection des néoplasmes malins dans le corps est réalisée par microscopie de laboratoire du sang et de l'urine, et l'utilisation de méthodes d'examen matériel (IRM, CT, etc.). Dans la pratique clinique, des études spéciales sont utilisées pour déterminer le contenu des indicateurs des processus tumoraux - marqueurs tumoraux.

Il s'agit d'un ensemble de molécules dont la concentration dans les fluides biologiques (sang ou urine) augmente avec le développement de pathologies oncologiques. Le test sanguin CA 125 est une méthode informative pour le diagnostic en laboratoire des cancers de l'appareil reproducteur féminin et des changements pathologiques dans d'autres organes..

La valeur diagnostique des marqueurs tumoraux réside dans la capacité d'identifier (ou d'assumer) des processus malins et bénins dans le corps avant l'apparition des symptômes. La microscopie clinique identifie 15 à 20 principaux indicateurs de cancer hautement sensibles qui peuvent être facilement détectés dans le sang ou l'urine par une analyse spécifique.

Brève information sur le marqueur tumoral

L'antigène associé à la tumeur CA 125, sinon l'antigène du cancer (antigène du cancer) est une glycoprotéine protéique à deux composants, constituée de petits éléments de molécules protéiques (peptides) et d'hétéro-oligosaccharides (résidus hétérogènes de monosaccharides). Situé dans les cellules de l'endomètre (la surface interne de l'utérus), le mésothélium tapissant les membranes séreuses.

La présence d'un marqueur tumoral dans le sang est autorisée en quantité minimale chez la femme en phase folliculaire du cycle menstruel et au premier trimestre de la période périnatale. Une concentration élevée d'une substance est un signe clinique de la progression des processus oncologiques. C'est en raison du développement du cancer que la production de glycoprotéine augmente et que les barrières organiques sont détruites..

Ainsi, le niveau d'antigène du cancer dans le sang augmente. Le but principal du test sanguin de laboratoire sur l'antigène du cancer est le diagnostic rapide du cancer des organes génitaux féminins (ovaires, col de l'utérus et corps utérin, trompes de Fallope), ainsi que des tumeurs du sein et du rectum.

IHLA sur CA 125

Le sang pour CA 125 est examiné par la méthode IHLA (analyse d'immunochimioluminescence), basée sur l'étude de la réponse immunitaire antigène-anticorps. Le biofluide analysé est le sérum sanguin du patient isolé dans des conditions de laboratoire. La technique de microscopie par immunochimioluminescence est liée au dosage immuno-enzymatique (ELISA), mais a une sensibilité plus élevée aux agents sécrétés et ne nécessite pas un investissement de longue durée.

L'IHLA ne détecte pas de maladie spécifique, mais indique la présence de:

  • oncopathologie;
  • maladies héréditaires du système immunitaire;
  • infertilité;
  • maladies auto-immunes;
  • néoplasmes bénins;
  • pathologies hématologiques (maladies du sang);
  • processus infectieux et un type d'agent pathogène;
  • dysfonctionnements de la glande thyroïde;
  • réactions allergiques et un allergène spécifique;
  • des niveaux instables d'hCG (gonadotrophine chorionique humaine) et d'AFP (alpha-foetoprotéine) pendant la grossesse;
  • problèmes urologiques.

En fonction des indications de la recherche, le complexe immunitaire est déterminé dans le sang, l'urine, les excréments du patient. L'antigène cancéreux CA 125 est un indicateur de glycoprotéine, auquel du sérum sanguin contenant des anticorps est ajouté. Lorsque l'antigène interagit avec les molécules d'anticorps, un complexe immunitaire se forme.

Une substance spéciale ayant la propriété d'une lueur froide (luminescence) est "attachée" aux complexes formés. L'évaluation de l'intensité lumineuse et le comptage des particules obtenues sont réalisés sur un appareil de laboratoire. Le niveau de CA dépend de la luminosité et de la quantité de complexes immuns formés. Si initialement le complexe n'est pas formé, cela signifie un résultat négatif.

Indications des tests sanguins

Blood IHLA for oncomarker CA 125 est prescrit pour le diagnostic précoce des néoplasmes malins (en particulier, le cancer de l'ovaire et de l'endomètre chez la femme), en tant que contrôle du traitement des oncopathologies préalablement identifiées (présence de métastases et l'étendue de leur propagation), en prophylaxie (en cas d'hérédité oncologique défavorable ou potentiel danger lié à des conditions de travail défavorables).

Symptômes et signes cliniques dans lesquels il est nécessaire de réaliser un test sanguin chez la femme pour le marqueur tumoral CA 125:

  • kystes ovariens précédemment diagnostiqués, endométriose (croissance de la couche interne de la paroi utérine), IST (infections sexuellement transmissibles);
  • NOMTS chroniques (violation du cycle ovarien-menstruel);
  • sensations douloureuses avec intimité;
  • sanglant ou taches dans la phase ovulatoire du cycle menstruel;
  • douleur dans le bas de l'abdomen dans le contexte de résultats insatisfaisants d'un test sanguin clinique général, indiquant la présence d'un processus inflammatoire (augmentation des leucocytes, ESR élevée).

D'autres signes avant-coureurs comprennent une combinaison de symptômes:

  • CFS (syndrome de fatigue chronique);
  • violation de la thermorégulation (température corporelle instable);
  • gaz intense et constipation (constipation);
  • fausse envie de vider la vessie;
  • perte d'appétit et perte de poids (sans changement de régime);
  • dysanie (trouble du sommeil).

En période préménopausique et pendant la ménopause, l'analyse est recommandée comme procédure préventive. Il est nécessaire de donner du sang pour un marqueur tumoral, même en l'absence de changements prononcés du bien-être et de la prédisposition héréditaire. Une référence pour un test sanguin CA peut être prise auprès d'un médecin ou examinée indépendamment dans une clinique rémunérée.

Dans le cadre d'un examen professionnel et d'un examen médical prévu d'aptitude professionnelle, le test des marqueurs tumoraux n'est pas fourni. De plus, le test sanguin CA 125 ne doit pas être confondu avec le test Ca, qui détermine le taux de calcium dans le sang. Cela n'a rien à voir avec le diagnostic des maladies oncologiques des organes génitaux..

Préparation à la recherche sur le marqueur tumoral

Un prélèvement sanguin pour un marqueur tumoral est effectué à partir d'une veine le matin. Pour obtenir des résultats objectifs, le patient doit remplir un certain nombre de conditions de préparation préliminaire à l'étude: observer le régime de jeûne pendant au moins 8 heures, éliminer les aliments gras de l'alimentation en 2-3 jours et limiter l'apport en protéines (ces aliments affectent négativement la coagulation sanguine).

Il est nécessaire d'exclure les boissons alcoolisées trois jours avant l'intervention et la nicotine (une demi-heure), refuser de prendre des médicaments (cela doit d'abord être discuté avec votre médecin). Il est conseillé aux patientes de faire un don de sang les 7 à 10 jours de la phase folliculaire du cycle menstruel, c'est-à-dire après la fin du saignement..

Il est conseillé de s'abstenir de toute intimité pendant 4 à 5 jours avant la procédure. Ne pas combiner le même jour analyse d'un marqueur tumoral et examens instrumentaux gynécologiques (colposcopie, prélèvement d'un frottis du col de l'utérus ou du canal cervical, échographie transvaginale).

Valeurs normales et écarts

Le déchiffrement du test sanguin est réalisé en comparant les résultats obtenus avec les normes adoptées en microscopie de laboratoire. La mesure est en unités par millilitre (U / ml). La valeur de référence du marqueur tumoral pour les femmes en âge de procréer est de 15 U / ml. La norme de Ca 125 au premier trimestre de la période périnatale, pendant les menstruations et pendant la ménopause est de 35 U / ml.

Pour les hommes, l'indicateur normatif accepté est de 10 U / ml. Si le patient a subi une hystérectomie (chirurgie pour enlever l'utérus) ou une ovariectomie (résection des ovaires), l'indicateur ne peut pas être supérieur à 5 U / ml. Cela ne s'applique pas aux résultats anormaux. Le résultat de l'étude dans la plage de 30 à 40 U / ml est limite (à condition que la femme n'ait pas de grossesse et de menstruation).

Pour confirmer ou réfuter d'éventuels changements pathologiques, il est nécessaire de subir un examen supplémentaire. Le niveau de CA 125 dans la plage de 40 à 60 U / ml est une raison de soupçonner la présence d'un kyste ovarien ou un changement des taux hormonaux chez la patiente. Des valeurs d'antigène cancéreux supérieures à cent unités par millilitre (100 U / ml) sont à la base d'un diagnostic présomptif d'un néoplasme bénin ou malin.

Les valeurs de glycoprotéine supérieures à 1000 U / ml présentent un grave danger. Dans une telle situation, le médecin a le droit d'assumer non seulement le cancer de l'ovaire, mais également la pathologie concomitante de la cavité abdominale - ascite (hydropisie). Des résultats insatisfaisants de l'étude, c'est-à-dire que des taux élevés de marqueur tumoral nécessitent des diagnostics supplémentaires. Les procédures matérielles comprennent: l'échographie transvaginale, l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Les tests de laboratoire auxiliaires comprennent:

  • biochimie du sang;
  • analyse du marqueur tumoral HE-4 (glycoprotéine sérique);
  • examen histologique des frottis et des grattages;
  • biopsie (prélèvement d'un morceau de tissu dans une zone suspectée d'avoir un cancer).

Le dernier examen montre un résultat à 100% de la présence d'un néoplasme oncologique, et détermine sa nature (maligne ou bénigne). S'il est nécessaire d'évaluer la mise en scène du processus pathologique, une laparoscopie diagnostique (chirurgie mini-invasive) est prescrite.

Avec les pathologies oncologiques diagnostiquées des ovaires et de l'utérus, le niveau du marqueur tumoral est vérifié pour suivre la dynamique de la thérapie. Dans ce cas, un résultat élevé indique la progression de la maladie, une possible métastase aux organes adjacents du système génito-urinaire de la femme..

Maladies possibles

Un niveau élevé de marqueur tumoral indique principalement le développement de processus malins dans les ovaires et l'utérus. Le CA 125 monte dans le sang d'une femme environ six mois avant que le cancer ne puisse être détecté par échographie. L'antigène n'appartient pas à des marqueurs strictement spécifiques, par conséquent, le dépassement de la norme indique souvent une oncologie du sein et des poumons, de l'estomac, du pancréas, du rectum, du foie.

La raison de l'augmentation du taux de marqueur tumoral peut être d'autres pathologies:

  • l'endométriose et l'hyperplasie de l'endomètre;
  • une tumeur bénigne sur les ovaires (kyste);
  • cirrhose du foie et phase récurrente d'hépatite chronique;
  • inflammation aiguë ou chronique du pancréas (pancréatite);
  • inflammation de la membrane pleurale des poumons avec exsudat (pleurésie);
  • inflammation du col de l'utérus (cervicite), trompes de Fallope (salpingite), appendices (annexite).

Un marqueur tumoral peut se manifester lorsque du liquide s'accumule dans la cavité abdominale (ascite) ou dans la cavité pleurale (hydrothorax). Ces pathologies ne sont pas indépendantes. Ce sont des complications concomitantes de maladies du système digestif et des organes respiratoires..

Résultat

Un test sanguin pour le marqueur tumoral CA 125 est un moyen informatif et accessible de diagnostic précoce des pathologies cancéreuses du système reproducteur féminin. L'étude du biofluide est réalisée par la méthode IHLA (analyse d'immunochimioluminescence), basée sur la réaction de la dépendance de corrélation de l'antigène (marqueur tumoral) et des anticorps produits par l'organisme.

L'indicateur standard pour les femmes en âge de procréer est de 10 à 15 U / ml, pour les hommes - pas plus de 10 U / ml. Au premier trimestre de la période périnatale, pendant la ménopause et au cours des sept premiers jours de la phase folliculaire du cycle menstruel, l'augmentation des valeurs de CA 125 (jusqu'à 35 U / ml) ne sont pas des pathologies..

Une multiplication par dix des indices des marqueurs tumoraux indique le développement de processus oncologiques. Pour confirmer le diagnostic préliminaire, un examen approfondi est obligatoire, comprenant l'échographie, l'IRM et la biopsie. Seul un médecin spécialiste qualifié peut évaluer correctement les résultats obtenus après toutes les procédures de diagnostic..

La microscopie de laboratoire pour un marqueur tumoral est prescrite s'il y a des antécédents de kystes ovariens, d'endométriose et également à titre préventif pour les femmes en âge climatérique. Le test sanguin CA 125 a pour objectif principal le diagnostic précoce du cancer. Avec une détection rapide de l'oncopathologie, les chances de guérison augmentent plusieurs fois. La recherche ordonnée par un médecin ne peut être ignorée.

Test de CA 125 comme méthode de diagnostic du cancer de l'ovaire - transcription des analyses chez Oncoforum

L'apparition d'un cancer de l'ovaire métastatique (métastase tumorale) est due à la présence de tumeurs dans d'autres organes (avec oncopathologie du tractus gastro-intestinal, de la glande thyroïde, du sein, de l'utérus). Le cancer de l'ovaire s'accompagne souvent du développement d'ascite. La tumeur est caractérisée par une progression rapide. Le groupe à risque est composé de femmes ayant une fonction ovarienne altérée: après avoir utilisé des médicaments stimulant l'ovulation, subissant des avortements, avec infertilité.

Diagnostic du cancer de l'ovaire

L'établissement du diagnostic est effectué sur la base d'un examen par un gynécologue oncologue, de l'identification des symptômes, ainsi que des résultats des études instrumentales suivantes:

examen échographique transvaginal;

laparoscopie suivie d'une biopsie;

examen endoscopique d'autres organes (afin d'exclure un cancer primaire).

L'une des méthodes de recherche en laboratoire est l'analyse du niveau d'antigène glucidique CA 125, qui est le principal marqueur du cancer de l'ovaire..

Qu'est-ce que le marqueur tumoral CA 125

Le marqueur CA 125 est une glycoprotéine de haut poids moléculaire avec un poids moléculaire de 200 à 1000 kDa. Normalement, il peut être présent dans les tissus endométriaux normaux, ainsi que dans les fluides utérins mucineux et séreux. Si les barrières naturelles ne sont pas détruites, sa pénétration dans le système circulatoire est exclue. Pendant la menstruation et avec l'endométriose, il y a une augmentation de la concentration de CA 125 deux fois la norme. Une augmentation du marqueur tumoral CA 125 est également observée chez la femme enceinte au cours du premier trimestre.

Pourquoi l'étude de niveau CA 125 est-elle menée?

En mesurant les indicateurs du marqueur tumoral CA 125, l'évolution du cancer de l'ovaire est surveillée, ainsi que le diagnostic préclinique des métastases et l'efficacité du traitement de la maladie est évaluée.

Une étude du niveau CA 125 permet le diagnostic des pathologies suivantes:

néoplasmes de la plèvre et du péritoine;

épanchement séreux dans la cavité (pleurésie, péritonite);

Un test CA 125 est indiqué pour un cancer suspecté des ovaires, de l'utérus, des trompes de Fallope, de l'endomètre, des glandes mammaires, du foie, de l'estomac, du rectum, du pancréas et des poumons..

À l'aide du test de niveau CA 125, les performances des ovaires, des glandes mammaires, de l'estomac, du foie, du pancréas et des poumons sont vérifiées.

CA 125 augmenté: causes

Les femmes en bonne santé non enceintes ont des valeurs de CA 125 inférieures à 26,9 U / ml, ce qui est la norme.

Une augmentation de la concentration de CA 125 dans le sérum sanguin est observée en cas de carcinome épithélial de l'ovaire, d'adénocarcinome endométroïde de l'utérus et des trompes de Fallope. Une augmentation constante du taux de CA 125 chez les patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire et de l'endomètre peut indiquer que la tumeur progresse, ainsi qu'une réponse inadéquate au traitement. S'il y a une diminution du contenu du marqueur tumoral, le pronostic est favorable..

En cas d'augmentation de la concentration de CA 125 pendant la rémission, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi des patients afin d'identifier une rechute de la pathologie.

Un excès du taux normal de CA 125 peut être observé chez les patients présentant des pathologies bénignes, ainsi que chez les personnes sans problèmes de santé.

Dans certains cas, le taux de CA 125 est augmenté dans les néoplasmes malins non gynécologiques (cancer du poumon, pancréas, etc.), ainsi que dans les pathologies hépatiques (en particulier dans la cirrhose).

Le test n'est pas très spécifique, il n'est donc pas utilisé comme dépistage pour la détection d'une tumeur.

CA 125 est augmenté si la tumeur maligne est localisée dans les organes suivants:

Ce que montre le marqueur tumoral CA 125, sa norme, son décodage et les causes des écarts

Le marqueur tumoral CA 125 est une protéine spéciale qui se trouve sur les cellules épithéliales des ovaires qui ont subi un cancer. Cette protéine spécifique peut être sécrétée non seulement dans le cancer. Dans un état normal, il est également présent, mais en quantité minimale et ne pénètre pratiquement pas dans la circulation sanguine. Lors du diagnostic d'une tumeur oncologique, ils recourent tout d'abord à des analyses de certains marqueurs tumoraux, dont la concentration dans le sang augmente avec le développement de processus oncologiques.

Sa présence dans le sang d'une femme en bonne santé ne peut être due qu'à une grossesse au premier trimestre et au cycle menstruel. Dans d'autres cas, une augmentation de la concentration de cet antigène indique le développement de cellules malignes dans les ovaires. Dans certains cas, la valeur de ce marqueur tumoral peut augmenter en présence de tumeurs malignes dans d'autres organes, par exemple le foie, l'estomac ou l'endomètre, mais néanmoins, cette étude, qui se réfère principalement aux ovaires.

Que signifie CA-125

Peu de gens savent ce qu'est un marqueur tumoral, ce qu'il est et quand il est utilisé. Dans la médecine moderne, les marqueurs tumoraux sont des substances protéiques complexes qui sont libérées en raison de lésions cancéreuses d'un organe. La structure du marqueur CA-125 est une combinaison complexe de protéines et de polysaccharides. La détection de niveaux élevés d'antigène CA-125 dans le sang permet aux médecins de diagnostiquer le cancer de l'ovaire avec une probabilité élevée. Cet antigène cancéreux oncologique permet de détecter la maladie aux premiers stades de son développement..

Ce que montre le marqueur tumoral CA-125

L'analyse du marqueur tumoral CA-125 en oncologie est une méthode de diagnostic très efficace pour détecter les tumeurs dans les ovaires. L'étude du niveau des marqueurs tumoraux CA-125 permet non seulement de diagnostiquer l'utérus et les ovaires, mais également les processus cancéreux récurrents après traitement et contrôle des métastases, car cet indicateur se développe également lorsque les métastases affectent:

  • pancréas;
  • poumons;
  • glande mammaire;
  • muqueuse de l'utérus;
  • foie;
  • membranes séreuses.

Avec la propagation de cellules malignes dans les zones énumérées ci-dessus, l'indicateur de ce marqueur tumoral augmentera considérablement. Il convient de noter qu'en plus de la détection des lésions cancéreuses, un test sanguin pour le niveau de CA-125 peut être utilisé pour détecter l'endométriose, les tumeurs et la détection des kystes dans les ovaires..

Comment remettre correctement le CA-125

Des tests sanguins pour le marqueur tumoral CA-125 doivent être effectués lors du diagnostic initial ou de la suspicion de développement d'un cancer de l'ovaire. Mais pour que l'indicateur CA-125 soit aussi précis que possible, une préparation correcte de l'analyse est très importante. Vous devez donner du sang pour analyse le matin à jeun, au préalable, trois jours avant de devoir retirer les aliments épicés, gras et frits de la nourriture quotidienne.

De plus, le jour du test oncomarker, il est interdit de fumer et il est recommandé d'exclure tout stress physique et émotionnel possible sur le corps. Lorsque le sang est donné au niveau des antigènes, vous ne devez prendre aucun médicament, il est donc préférable d'arrêter de prendre des médicaments une semaine avant le don. Le jour où la procédure d'accouchement a lieu doit être noté dans le calendrier du cycle menstruel (quel jour du cycle il est préférable de faire l'analyse, dira le médecin).

Décoder les résultats

Si une femme a un kyste ovarien, après un test du niveau de marqueurs tumoraux CA-125, le décodage peut contenir des valeurs limites d'environ 35 U / ml, ou une légère augmentation. Après l'analyse du CA-125, le décodage en laboratoire est ambigu et peut également indiquer la présence d'autres néoplasmes malins dans le corps, par exemple des lésions de l'endomètre, de l'estomac ou la présence d'une tumeur bénigne. Après avoir reçu les résultats du niveau de marqueurs tumoraux ovariens CA-125, le résultat est déchiffré de manière exhaustive, en tenant compte des résultats de toutes les autres études.

Il faut également comprendre que même en l'absence d'augmentation du taux de cet antigène dans le sang, une lésion cancéreuse ne peut être exclue avec une garantie à 100%. Dans de nombreux cas, cet indicateur n'augmente pas aux premiers stades du développement de la pathologie. Par conséquent, seule la concentration de CA-125 n'est pas un diagnostic précis.

Norme

Normalement, il y a des marqueurs tumoraux CA-125 dans le corps de chaque femme, mais leur nombre devrait être minime. Lors de l'analyse du marqueur tumoral CA-125, la norme pour les femmes ne dépasse généralement pas 15-35 U / ml, cependant, chez les femmes après 40 ans (parfois chez les femmes après 50 ans), en règle générale, le niveau de cet antigène peut atteindre les valeurs limites, voire un peu plus... De plus, de légères augmentations de la concentration du marqueur tumoral sont possibles pendant la menstruation, avec ARVI ou au cours du premier trimestre de la grossesse.

Dans la table d'âge établie par le ministère de la Santé, cet antigène hormonal ne change pas de valeur en fonction de l'âge, hormis la ménopause, lorsque des changements hormonaux surviennent. Si les indicateurs dépassent la norme plusieurs fois, il est nécessaire de faire un test sanguin plusieurs fois afin de surveiller la dynamique de la maladie. Des examens supplémentaires, malgré les résultats de l'analyse effectuée, permettront d'identifier plus précisément la présence ou l'absence d'oncologie.

Raisons pour dépasser la norme

Les principales raisons de l'augmentation du niveau de CA-125 sont généralement le développement de néoplasmes. Une augmentation du marqueur tumoral CA-125 signale plus souvent la présence d'autres néoplasmes dans le corps qui se forment dans de tels organes:

  • le système reproducteur féminin - en particulier, cet antigène est utilisé lors du diagnostic de l'oncologie ovarienne;
  • pancréas et glandes mammaires;
  • le tractus gastro-intestinal (GIT);
  • poumons;
  • foie.

De plus, les raisons de l'augmentation du marqueur tumoral CA 125 peuvent ne pas être liées à l'oncologie, notamment:

  • kystes bénins dans les ovaires;
  • néoplasmes à faible taux de malignité (limite);
  • éducation de type mixte;
  • Tumeur de Brenner.

Le CA-125 peut devenir élevé en raison d'autres facteurs, par exemple:

  • maladies infectieuses et inflammatoires graves dans la région pelvienne;
  • les maladies qui s'accompagnent de la présence d'un épanchement séreux, par exemple une pleurésie ou une péricardite;
  • la présence de fibromes - une augmentation de la concentration de cette protéine dans le sang est également possible avec les fibromes utérins;
  • l'endométriose;
  • pancréatite;
  • hépatite chronique de tout type;
  • période de ménopause;
  • états d'immunodéficience.

Sur la base du fait qu'il existe de nombreuses raisons pour une augmentation du niveau de cet antigène dans le sang, un écart par rapport à la norme ne peut pas indiquer avec précision l'oncologie.Par conséquent, un test sanguin répété pour les marqueurs tumoraux est effectué. Si les résultats du test montrent une concentration plus de 2 fois supérieure à la normale, un certain nombre de mesures diagnostiques supplémentaires doivent être prises.

Sur la base des résultats d'études statistiques, une augmentation de ce marqueur tumoral dans le sang n'est observée que chez 80% des femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire. Par conséquent, si un néoplasme malin est suspecté, un diagnostic précis ne peut pas être posé sur la base des résultats de ce test. La conduite d'autres examens est d'une grande importance, grâce à laquelle il est possible de détecter le foyer de la lésion maligne avec une grande précision, ainsi que de déterminer son type et son stade de développement.

Parfois, cette protéine spécifique ne dépasse pas la valeur normale, mais en même temps, une femme a un risque accru de développer un cancer, par exemple en raison de l'hérédité, dans le cas d'un cancer chez des parents proches. Ensuite, elle doit être testée pour le marqueur tumoral HE 4. Il permet de détecter la présence d'un cancer de l'ovaire d'origine épithéliale en temps opportun, ainsi que d'identifier d'éventuelles rechutes de la maladie, et de débuter un traitement approprié.

Étant donné que l'oncologie ovarienne est plus souvent observée à l'âge post-ménopausique, il est important de surveiller tous les indicateurs dans le corps et de subir des examens médicaux réguliers. C'est le seul moyen d'identifier rapidement la maladie à un stade précoce de son développement, ce qui augmente considérablement les chances de guérison. Toute femme peut faire face à une pathologie, vous devez donc faire attention à votre santé, et si vous avez des symptômes suspects, contactez un médecin.

Valeurs normales du marqueur tumoral CA 125 chez la femme, interprétation des résultats d'analyse

En médecine moderne, de nombreuses méthodes d'examen sont utilisées pour diagnostiquer diverses pathologies de nature oncologique..

La recherche principale, peut-être, est précisément l'étude du sang du patient pour la présence de certains composants (marqueurs) et le niveau de leur concentration. Ce marqueur est CA 125.

Il est important de se rappeler que plus le cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison du patient sont élevées..

Que signifie CA 125

L'élément sanguin CA-125 est un marqueur tumoral spécifique qui permet aux médecins de diagnostiquer le cancer de l'ovaire avec une grande précision. Avec l'aide d'une telle étude, vous pouvez identifier la maladie à un stade précoce..

Oncomarker CA 125 est une combinaison très complexe d'un polysaccharide avec une protéine et, bien qu'en fait, il s'agisse d'un antigène spécial de l'épithélium d'une certaine catégorie (tissus fœtaux).

Normalement, le marqueur tumoral 125 peut être présent:

  • Dans la cavité utérine, en particulier, dans la composition du liquide séreux et mucineux, et dans l'endomètre (dans ses tissus inchangés), mais avec la conservation normale des barrières biologiques naturelles, l'élément ne pénètre jamais dans le sang, il ne peut donc pas y être déterminé pendant la recherche.
  • Une certaine quantité de cet élément est également produite par la muqueuse (mésothéliale) du péritoine, ainsi que par la plèvre, l'épithélium des bronches, le péricarde, les intestins, les testicules, la vésicule biliaire, les trompes de Fallope, les reins, l'estomac et le pancréas. Cependant, la synthèse de CA 125 par les membranes de ces organes est minime..

Un point important est que chez les femmes pendant la grossesse, en particulier dans le premier tiers de la période, il y a généralement un écart des valeurs du marqueur tumoral CA125 à la hausse. Le niveau discriminatoire de la substance peut être augmenté pendant la menstruation..

Il est important que le sang prélevé soit livré au laboratoire pour la recherche au plus tard 1,5 heure après son prélèvement, tandis que le tube à essai doit être conservé dans une boîte spéciale où la température est maintenue à au plus 8 ° C.

Le CA 125 joue un rôle important dans l'organisme, car sa concentration dans le sang est de nature diagnostique. Plus loin dans l'article, vous découvrirez ce que signifie un test sanguin pour CA 125, qui doit subir une telle étude et comment s'y préparer correctement, vous trouverez une transcription des résultats de l'étude pour un marqueur tumoral et quelles maladies la déviation des valeurs obtenues par rapport aux normes établies montre.

Indications d'analyse

Toutes les femmes doivent faire un don de sang pour l'étude du CA 125, un élément qui est l'un des marqueurs tumoraux, car ce n'est qu'avec la livraison régulière de ce test que l'on peut non seulement déterminer la maladie à temps dans les premiers stades et commencer le traitement en temps opportun, mais également prévenir une maladie dangereuse en identifiant la valeur limite dans le temps.

Le médecin prescrit une étude du marqueur tumoral CA 125 en cas de suspicion de la présence d'un cancer de l'ovaire, afin de diagnostiquer avec précision ou réfuter les soupçons. Si un cancer est détecté, le médecin prescrit un traitement spécifique, tandis qu'avant de commencer le traitement, l'étude est répétée et ses résultats sont enregistrés.

Pendant la période de traitement, une analyse d'un marqueur tumoral est prescrite assez souvent afin que le médecin ait la possibilité d'évaluer l'efficacité du traitement et de l'ajuster si nécessaire. Une fois le traitement complexe terminé, une étude du niveau de CA125 est également réalisée pour s'assurer que la maladie a été guérie avec succès..

Après un traitement réussi, le médecin prescrira périodiquement de telles études pour surveiller l'état du patient et détecter en temps opportun une rechute de la maladie..

Préparation à l'analyse

Pour l'étude, du sang veineux est nécessaire, ou plutôt son plasma, qui est pré-purifié à partir d'autres éléments sanguins. La procédure de prélèvement de sang est standard et s'effectue de la manière habituelle à partir de la veine ulnaire lorsqu'elle est serrée dans la partie médiane de l'épaule avec un garrot spécial.

Règles de préparation de l'analyse:

  • Le don de sang doit être effectué tôt le matin, tandis que l'heure optimale est de 7 h à 11 h. Il est important d'arriver à la procédure avec un peu de temps afin de pouvoir s'asseoir un peu calmement et faire une pause dans la montée des escaliers, la marche et d'autres moments, ainsi que pour ramener vos émotions à la normale..
  • Le prélèvement sanguin doit être effectué à jeun, par conséquent, la dernière prise de nourriture la veille de la procédure ne doit pas avoir lieu après 18 heures. Il est très important qu'au moins 8 à 10 heures s'écoulent entre la dernière collation et le moment de la procédure..
  • La veille de la procédure, il est recommandé de ne boire que de l'eau, à l'exclusion des autres boissons, en particulier des boissons gazeuses gazeuses, ainsi que du café et du thé, car ils peuvent affecter les résultats de l'étude..
  • Fumer, ainsi que boire des boissons alcoolisées, doit être exclu au moins 3 jours avant la procédure.
  • Il est important de se rappeler que certains des aliments peuvent affecter la concentration de CA125, ainsi que le niveau de nombreux autres éléments sanguins, vous devez donc exclure les aliments frits, gras, épicés, salés et sucrés de votre alimentation la veille du test..
  • Certains médicaments peuvent également avoir un effet, par conséquent, en cas de prise de médicaments, vous devriez consulter votre médecin sur la possibilité de leur annulation temporaire ou de leur administration continue..
  • L'activité physique doit également être limitée quelques jours avant la procédure prescrite, car les charges peuvent modifier la composition du sang et la concentration de plusieurs de ses indicateurs.
  • Il est important d'exclure au moins une semaine avant le prélèvement sanguin et diverses procédures médicales telles que la radiographie, l'échographie, l'IRM, la tomodensitométrie et d'autres méthodes de diagnostic, ainsi que le massage.

Norme CA-125

En l'absence de pathologies chez la femme à la suite d'une prise de sang, la concentration du marqueur tumoral CA 125 ne doit pas dépasser la valeur normale de 10 à 15 U / ml. Un point important est que si la concentration de CA-125 est comprise entre 15 et 35 unités, alors il n'y a rien à craindre, car les données de 35 unités sont la valeur limite de la norme admissible et n'indiquent aucune problème.

Bien entendu, une augmentation du marqueur tumoral n'indique pas toujours la présence d'un cancer de l'ovaire. Une augmentation de la concentration peut être observée dans diverses situations, par exemple pendant la menstruation ou lors du portage d'un bébé à un stade précoce..

Les résultats de l'étude peuvent s'avérer faux positifs dans d'autres circonstances:

  • En présence de tout processus inflammatoire dans le système reproducteur et reproducteur.
  • En présence de péritonite, lorsque l'inflammation est localisée dans la cavité abdominale.
  • En présence de pleurésie, qui est une maladie bénigne, inflammation de leur membrane séreuse.
  • Pour une maladie rénale sévère.
  • Avec l'endométriose.
  • En présence de maladies de nature auto-immune.
  • Avec des lésions infectieuses des organes génitaux.
  • S'il y a un kyste dans la cavité d'un ou des deux ovaires.

Il est impossible de poser un diagnostic uniquement sur la base d'une étude du taux de CA 125. Si une augmentation de la concentration est détectée, un examen détaillé supplémentaire doit être effectué afin de déterminer avec précision la cause d'une telle violation..

Décrypter les écarts

Une augmentation du marqueur tumoral CA 125 peut être observée pour diverses raisons, mais il est possible d'en établir certaines uniquement après des études supplémentaires sur les fluides corporels, l'échographie, l'IRM, la gastroscopie et la laparoscopie.

En règle générale, lors de la réception d'un résultat CA 125 augmenté, le médecin, en tenant compte des antécédents existants et des plaintes du patient, peut indiquer la cause approximative de ce phénomène et prescrire certaines études supplémentaires. Mais la situation où aucune raison particulière ne se voit attribuer un rôle dominant est beaucoup plus terrible, car dans ce cas, il n'y a presque toujours qu'une seule variante de la cause, qui consiste en la présence d'une tumeur cancéreuse dans le système reproducteur ou dans le système digestif..

Pour une définition plus précise du cancer de l'ovaire, l'indicateur CA-125 est déchiffré avec la prise en compte obligatoire d'autres éléments, tout d'abord, ce sont les marqueurs tumoraux CA 15-3, CA 19-9, CA 19-4, qui sont également des marqueurs spécifiques.

La norme du marqueur tumoral CA 125 est augmentée en présence d'un kyste dans n'importe quel ovaire ou dans les deux à la fois. Dans ce cas, la valeur du marqueur peut atteindre 60 U / ml. Cette condition nécessite non seulement un traitement rapide, mais également une attention particulière, car il existe une ligne très fine entre un kyste et l'apparition d'un cancer. Cette condition est la plus dangereuse pour les femmes en âge climatérique, lorsque, en raison de l'instabilité des hormones, les chances d'apparition et de développement rapide du cancer sont considérablement augmentées..

Une autre raison de l'écart des indicateurs CA 125 par rapport à la norme est l'endométriose. Aujourd'hui, cette maladie est observée chez de nombreuses femmes, mais le plus souvent, la maladie est notée dans le groupe d'âge de 20 à 40 ans. La maladie diffère en ce que la couche interne des parois utérines, appelée endomètre, commence à se développer à l'extérieur de la cavité utérine. Cette maladie provoque une augmentation significative de la taille de la cavité abdominale et une douleur intense constante dans cette zone. Le danger de la maladie réside dans le fait que les cellules de l'endomètre envahi peuvent facilement se transformer en cancer.

Avec les fibromes utérins, qui se produisent avec des perturbations hormonales fréquentes, l'indicateur CA125 atteint généralement 110 unités, mais une échographie ou une étude plus sérieuse (IRM) est nécessaire pour déterminer avec précision la présence de fibromes, leur taille et leur emplacement. Le myome est une tumeur de type bénin, mais une telle formation a souvent un caractère multiple..

Avez-vous aimé l'article? Partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux:

CA-125

Qu'est-ce que le CA-125?

Le CA-125 (Cancer Antigen 125) est une substance biologique spéciale (complexe protéine-glucide, glycoprotéine) qui est produite par les cellules tapissant la cavité abdominale, la surface entre la surface des poumons et les côtes (cavité pleurale), ainsi que les cellules de certains autres organes. Le CA-125 est utilisé dans la pratique clinique moderne comme marqueur tumoral (marqueur tumoral). Son augmentation est le plus souvent observée chez les patients présentant des tumeurs des ovaires, des trompes de Fallope ou du péritoine. La détermination de la concentration de CA-125 dans le sang est entrée en pratique clinique dans les années 1980, lorsque les chercheurs ont découvert que les changements de sa concentration pouvaient refléter l'évolution de la maladie chez les patients atteints de néoplasmes malins de l'ovaire. Le sang veineux est utilisé pour l'analyse.

Comment le CA-125 pénètre dans le sang et où se forme-t-il?

Dans le contexte de la présence d'une tumeur maligne des ovaires, il existe une multiplication active de cellules cancéreuses pouvant produire du CA-125; en outre, leur présence provoque une irritation significative du tissu tapissant la cavité abdominale (péritoine), ce qui conduit également à une augmentation de la concentration de CA-125. Il est à noter qu'une augmentation de la concentration de ce marqueur tumoral est également possible dans d'autres tumeurs malignes, par exemple, le cancer du poumon, du sein, du tractus gastro-intestinal..

Les tissus sains peuvent également produire du CA-125, par conséquent, sa valeur de concentration ≥ 35 U / ml a été choisie comme niveau diagnostiquement significatif. Chez 99% des femmes en bonne santé, la concentration de CA-125 dans le sang est inférieure à la valeur spécifiée. Les fluctuations de la concentration de CA-125 dans les valeurs normales (0-35 U / ml) ne sont pas un signe de présence de pathologie. Une augmentation de la concentration de CA-125 est observée chez 85% des patients diagnostiqués avec un cancer de l'ovaire, tandis que moins de 1% des patients sans tumeur ont des taux élevés de ce marqueur. Il convient de noter que dans les premiers stades du cancer de l'ovaire, la concentration de CA-125 ne dépasse pas la plage normale.. Cela signifie qu'une concentration normale de CA-125 n'empêche pas le diagnostic de cancer de l'ovaire..

Toutes les tumeurs ont une capacité différente à produire du CA-125. Pour cette raison, il est très utile d'évaluer non pas les valeurs individuelles de concentration de CA-125, mais la dynamique des changements de concentration de ce marqueur tumoral pendant le traitement..

Résultats faussement positifs de la détermination de la concentration de CA-125

De plus, la concentration de ce marqueur dans le sang peut augmenter dans les tumeurs ovariennes bénignes, ainsi que dans les maladies accompagnées d'une inflammation de la cavité pleurale ou abdominale. Cela est dû au fait que normalement une petite quantité de CA-125 est produite par des cellules saines tapissant ces cavités. L'irritation du péritoine ou de la plèvre (les membranes tapissant les cavités abdominale et pleurale) due à une inflammation, une chirurgie, un traumatisme ou d'autres facteurs peut entraîner une augmentation de la concentration de CA-125 dans le sang. Il convient de garder à l'esprit que lors de la détermination de la concentration de CA-125 des faux positifs sont possibles, ce qui signifie une concentration élevée de ce marqueur dans le sang en l'absence de tumeur maligne. Cela peut être observé dans les maladies suivantes:

  • Maladies infectieuses et inflammatoires des organes abdominaux: diverticulite, péritonite, tuberculose, pancréatite, ainsi que maladies inflammatoires de l'intestin (colite ulcéreuse, maladie de Crohn) et autres infections;
  • Maladie du foie;
  • Chirurgie récemment réalisée sur les organes abdominaux;
  • Maladies bénignes des organes génitaux féminins, y compris les fibromes, l'endométriose, les ovaires polykystiques, etc., ainsi que pendant la grossesse.

Pour cette raison, une augmentation de la concentration de CA-125 ne signifie pas un diagnostic de cancer. Seul le médecin traitant doit interpréter les résultats du test. Le diagnostic de cancer de l'ovaire n'est établi que sur la base des résultats de la conclusion histologique faite lors de l'étude du matériel postopératoire (ovaire prélevé et / ou autres organes suspects d'implication dans le processus tumoral).

Quelle est la définition de la concentration de CA-125 utilisée??

Actuellement, la détermination de la concentration de CA-125 est utilisée dans le processus d'examen des patients suspectés de cancer de l'ovaire, au cours du traitement de ce néoplasme pour évaluer la dynamique de l'évolution de la maladie et l'efficacité du traitement, ainsi qu'après la fin du traitement pour identifier les rechutes de la maladie:

1. Prédiction de l'évolution future de la maladie.

Un certain nombre d'études ont montré que si la concentration de CA-125 après le traitement revient à des limites normales, cela peut signifier un pronostic plus favorable pour l'évolution de la maladie. Il convient de noter que, comme toute autre statistique, cela ne s'applique qu'aux grandes populations de patients. Il est impossible de prédire l'évolution de la maladie chez un seul patient.

2. Identification des rechutes de la maladie après le traitement.

Le cancer de l'ovaire est une maladie chronique. Malheureusement, après le traitement initial, de nombreux patients développent des rechutes de la maladie, ce qui peut nécessiter une chimiothérapie ou un traitement chirurgical répété. Pour détecter les rechutes dans le processus de surveillance des patients, la concentration de CA-125 dans le sang est régulièrement déterminée. En règle générale, une concentration croissante de CA-125, en particulier lorsque cela est confirmé dans plusieurs études effectuées à des intervalles de plusieurs semaines, signifie une rechute de la maladie, ce qui peut nécessiter un examen plus approfondi et / ou une décision de commencer le traitement..

Il convient de noter que dans les cas où il n'y a pas de symptômes de la maladie et que leur apparition précoce est peu probable, une augmentation de la concentration de CA-125 ne nécessite pas d'initiation immédiate du traitement, car il a été démontré que l'initiation précoce du traitement n'entraîne pas une amélioration de ses résultats. La décision sur la nécessité de commencer le traitement doit être prise par le médecin traitant, en tenant compte des souhaits du patient. Il convient de noter qu'une augmentation de la concentration de CA-125 pendant le traitement ne signifie pas toujours une progression de la maladie. Chez les patientes traitées pour un cancer de l'ovaire, une augmentation de la concentration de CA-125 peut être observée pour les raisons ci-dessus.

3. Évaluation de l'évolution de la maladie pendant le traitement.

Le CA-125 est utilisé en conjonction avec des examens instrumentaux (tels que l'échographie, la radiographie ou la tomodensitométrie) afin d'évaluer l'efficacité du traitement. En règle générale, une diminution de la concentration de CA-125 pendant le traitement est étroitement liée à une diminution du nombre de cellules tumorales et de l'efficacité du traitement. Il est important de noter que dans certains cas, une augmentation à court terme de la concentration de CA-125 est possible avec un traitement efficace, par exemple, un «pic» est possible après le premier ou le deuxième traitement - ce phénomène est observé chez environ 30% des patients. La décision de poursuivre ou de modifier le traitement doit être basée sur un certain nombre de facteurs, y compris les données des examens instrumentaux, le bien-être du patient et doit être prise par le médecin traitant..

4. Diagnostic précoce du cancer de l'ovaire.

Comme pour les autres tumeurs malignes, le diagnostic précoce du cancer de l'ovaire conduit généralement aux meilleurs résultats de traitement. L'absence de symptômes spécifiques rend difficile le diagnostic précoce de la maladie, c'est pourquoi le CA-125 est parfois utilisé à cette fin. Cependant, le faible contenu d'information du test pour les petites tailles de tumeur limite son utilisation à cette fin..

Actuellement, des tentatives actives sont faites pour augmenter le contenu d'information et la faisabilité de l'utilisation de marqueurs tumoraux pour le diagnostic précoce des tumeurs ovariennes malignes. Le test de diagnostic le plus largement utilisé est appelé ROMA (Risk of Ovarian Malignancy Algorithm, un algorithme pour évaluer le risque de néoplasme malin). Il est basé sur l'évaluation du rapport entre la concentration de CA-125 et un autre marqueur tumoral, dont une augmentation est également observée dans le cancer de l'ovaire - HE4 (protéine 4 de l'épididyme humain). En cas de détection d'une masse dans les ovaires, l'indice ROMA permet d'estimer la probabilité avec laquelle la tumeur détectée peut être maligne. La valeur élevée de l'indice ROMA est une bonne raison pour un examen approfondi et la prise de contact avec un oncologue gynécologique afin de décider s'il faut effectuer une ablation chirurgicale de la tumeur détectée.