Principal
La prévention

Métastases hépatiques

Aujourd'hui, le cancer n'est malheureusement pas rare. Les formes avancées de cancer sont accompagnées de métastases. Les métastases hépatiques sont très fréquentes. C'est parce que l'organe est saturé avec le système vasculaire, une circulation sanguine riche et constante. Chaque minute, le foie passe jusqu'à un litre et demi de sang, qui est infecté par des cellules cancéreuses. Cela explique le risque élevé de métastases hépatiques. Des métastases hépatiques peuvent survenir avec divers cancers. Ce n'est pas forcément un cancer du foie. On ne sait pas exactement combien de temps ils vivent avec des métastases dans le foie. Les médecins font des prédictions basées sur les caractéristiques individuelles du corps du patient.

Types de métastases hépatiques

Les métastases hépatiques sont déterminées chez un tiers des patients atteints de cancer. Si le cancer est localisé dans l'estomac, les glandes mammaires, le côlon, les poumons, les métastases pénètrent dans le foie chez 50% des patients. Un peu moins souvent, des métastases hépatiques sont observées dans le cancer de l'œsophage, du pancréas. Dans le cas de tumeurs ovariennes ou prostatiques, les métastases hépatiques sont très rares.

Les experts disent que c'est un cancer du foie métastatique qui est beaucoup plus fréquent que la tumeur primitive. En médecine, il existe une classification des métastases hépatiques. Ainsi, la première classification est déterminée par la localisation et la pénétration de ces métastases:

  • Bilobar. Les deux lobes du foie sont touchés.
  • Unilobar. Un seul lobe du foie est touché (généralement le droit).

Les métastases de la glande sont également classées par le nombre de métastases hépatiques. Ainsi, plusieurs tumeurs et nœuds peuvent être diagnostiqués dans un organe. Dans ce cas, il y a jusqu'à dix tumeurs ou plus. Si la métastase est unique, il n'y a pas plus de 2-3 nœuds. Il s'agit de la classification standard du cancer du foie. De plus, parmi d'autres types de métastases, des métastases à distance peuvent être notées (le foyer principal est loin du foie).

Les métastases d'implantation dans le foie se produisent en raison du transfert de cellules cancéreuses vers des tissus sains du corps. Les métastases hépatiques lymphogènes apparaissent à la suite de lésions d'organes par la lymphe. Toute métastase est une complication dangereuse. Après tout, cela indique la présence d'une tumeur dans le corps pendant une longue période..

Raisons de l'apparition de métastases hépatiques

La formation de métastases dans le foie se produit dans le contexte de la propagation des cellules cancéreuses par le flux sanguin général. Si les métastases hépatiques sont distantes, la tumeur dans le corps du patient est négligée. Le plus souvent, un cancer de grade 4 survient. Dans de tels cas, le rétablissement du patient est presque impossible. Habituellement, les métastases hépatiques apparaissent en présence d'un cancer d'autres organes internes:

  • Estomac;
  • Glande mammaire;
  • Pancréas;
  • Vésicule biliaire;
  • Poumons.

Si la tumeur est localisée précisément dans ces organes, 50% de tous les patients cancéreux ont des métastases actives dans le foie. Un peu moins souvent, les métastases hépatiques se propagent dans le contexte du cancer de l'œsophage, des mélanomes. Un processus oncologique à distance provoque rarement des dommages à la glande.

Tumeur pancréatique

Cet organe est très important pour tout le système digestif. Avec le foie, l'organe produit la bile nécessaire à la digestion des aliments. Si un processus oncologique de la glande est observé, les métastases affectent très rapidement non seulement le foie, mais également la vésicule biliaire et les poumons. La raison en est l'emplacement anatomique proche. En médecine, la zone hépatopancréatoduodénale a même été identifiée. Avec cet emplacement de la tumeur, la métastase commence dès le stade 4 du cancer.

Cancer du rectum et du caecum

Ce type de cancer est appelé cancer colorectal. Au stade initial du développement du processus oncologique, le patient peut se plaindre d'un simple trouble du système digestif. Le cancer du rectum ou du caecum est caractérisé par des métastases uniquement au foie. Il convient de noter que ce type de maladie est curable. Le taux de survie peut atteindre 35% même en présence de complications sous forme de métastases. Mais tout dépend du degré de lésion tissulaire par les cellules cancéreuses.

Cancer du foie de stade 4

Le processus oncologique dans le foie est assez difficile à traiter. Le cancer du foie de stade 4 est considéré comme irréversible. Les traitements contre le cancer du foie de stade 4 ne peuvent être guéris. Tout est dû au fait que le processus oncologique se développe de manière incontrôlable, affecte les tissus de l'organe. Parce que le foie pompe le sang en permanence, les cellules cancéreuses se propagent rapidement dans tout le corps. La mortalité dans ce cas est très élevée. Un foie atteint de cancer peut cesser de fonctionner à tout moment. Les symptômes du dernier stade du cancer sont très vifs et intenses.

Métastase sans la présence d'un foyer primaire

Les métastases hépatiques sans détermination de la tumeur primaire ne sont pas rares. Cette variante de métastase survient très souvent en raison d'un cancer du sein. Les symptômes sont plutôt rares. Par conséquent, il est possible de déterminer la présence de métastases uniquement après une tomodensitométrie, une échographie.

Cette complication peut être de nature différente. Ainsi, les médecins notent une infiltration brillante de la stomie de l'organe malade. Il est à noter que les cellules cancéreuses peuvent pénétrer même à travers les parois des vaisseaux sanguins. Les métastases hépatiques quantitatives multiples ne sont pas si courantes. La deuxième place dans les métastases après le foie est prise par les poumons. Ce sont les principaux organes cibles du cancer..

Symptômes des métastases hépatiques

Le stade initial du développement de la maladie peut être absolument asymptomatique. Dans un premier temps, des manifestations non spécifiques sont notées. Ainsi, la léthargie, la perte de poids, la fièvre, l'anorexie peuvent être notées. La pathologie peut être reconnue à la fois indépendamment et à l'aide d'une étude professionnelle du corps. Lors d'un examen échographique, il montrera une augmentation de la taille de l'organe, certains phoques dans le tissu hépatique.

Rarement, mais toujours, il y a des signes de métastases hépatiques, tels que des souffles abdominaux, des douleurs thoraciques, une splénomégalie. Les symptômes caractéristiques et vifs des métastases hépatiques sont les suivants:

  • Douleur dans le quadrant supérieur droit;
  • Nausées Vomissements;
  • Lourdeur dans l'abdomen;
  • Jaunisse;
  • Décoloration des matières fécales, assombrissement de l'urine;
  • Augmentation de la température corporelle;
  • Démangeaisons de la peau;
  • Pâleur;
  • Ascite;
  • Saignement.

Il convient de noter que cette symptomatologie est considérée comme caractéristique de toute maladie hépatique sévère. Par conséquent, si l'une de leurs manifestations est détectée, vous devez immédiatement consulter un médecin. Étant donné que les métastases dans le foie sont souvent des métastases dans les poumons, il convient de connaître cette symptomatologie. Pour les métastases pulmonaires, la toux sèche constante, l'essoufflement, les expectorations et la production de sang lors d'une forte toux, une température corporelle élevée peut être qualifiée de caractéristique.

La douleur indique un processus complexe au cours de la maladie. Le syndrome douloureux survient en raison de l'étirement de la capsule de l'organe malade, ce qui indique une augmentation rapide du foie. Dès que le patient apprend la présence d'un cancer, le traitement doit être effectué immédiatement. Après tout, la phase initiale du processus oncologique est curable. Et seuls les cas avancés conduisent à des métastases et à la mort..

Diagnostique

Avant tout traitement, il est nécessaire de faire un diagnostic complet de tout l'organisme. Ainsi, le patient doit passer un certain nombre de tests, effectuer des études instrumentales. Ainsi, pour détecter les métastases hépatiques, les médecins prescrivent un test sanguin biochimique. En outre, il est nécessaire de donner du sang d'une veine pour les marqueurs du cancer. L'analyse biochimique montre des indicateurs si importants:

  • Bilirubin;
  • ALT, AST;
  • Phosphatase alcaline;
  • Test au thymol;
  • Haptoglobine;
  • Protéine C-réactive;
  • Albumen;
  • Urée;
  • Créatinine.

Ainsi, un niveau élevé d'ALAT et d'AST indique un dysfonctionnement du système hépatobiliaire du corps. Une bilirubine élevée explique l'origine de la jaunisse. La présence d'une tumeur et de métastases dans le foie est indiquée par un écart par rapport à la norme d'un indicateur tel que l'haptoglobine. L'insuffisance hépatique est définie par un test de thymol de haut niveau (plus de cinq).

Parmi les méthodes de recherche instrumentale, les médecins utilisent le diagnostic par ultrasons, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique. Sur ces préparations, les métastases hépatiques apparaissent sous forme de petits dépôts solitaires. En cas de suspicion d'une telle propagation de la tumeur, le plus souvent, des spécialistes effectuent une tomodensitométrie. Cette méthode est aussi informative et sûre que possible. L'image montrera le foie comme un organe nodulaire élargi..

Si un patient présente des signes prononcés d'un processus oncologique dans la glande, les médecins décident de procéder à une biopsie par ponction directe. Seul un examen histologique de l'échantillon de tissu permettra de déterminer avec précision le problème. La procédure d'échantillonnage est réalisée sous anesthésie locale, de sorte que le patient ne ressent pas de douleur. Parfois, une laparoscopie est effectuée pour détecter les métastases hépatiques. Ainsi, le médecin peut commencer l'opération immédiatement après le diagnostic. Après tout, les métastases peuvent être éliminées par résection et excision.

Traitement des métastases hépatiques

Les métastases hépatiques sont difficiles à traiter. Mais, la thérapie doit être effectuée sans faute. Le traitement anticancéreux doit être instauré immédiatement après le diagnostic. Avec les métastases, la chimiothérapie est une condition préalable au traitement du patient. Dans de tels cas, des médicaments cytostatiques sont prescrits: 5-fluorouracile, cisplastine, cyclofsofamide. Le choix d'un médicament particulier dépend entièrement des paramètres de la tumeur primaire. Et seul le médecin fixe la durée du cours de chimiothérapie.

Le traitement des métastases hépatiques par radiothérapie donne de bons résultats. La dose de rayonnement délivrée à l'organe affecté est déterminée individuellement pour chaque patient. La chimiothérapie et la radiothérapie vont bien ensemble. La chimiothérapie peut réduire la taille de la tumeur primaire et empêcher le cancer de se développer. Cela prolongera la vie du patient. La radiothérapie soulage la douleur et d'autres symptômes, mais ne prolonge pas la vie. Les métastases solitaires peuvent être traitées par résection.

Les tumeurs hépatiques secondaires et primaires se nourrissent de sang de l'artère hépatique. Parfois, la veine porte participe également à la nutrition. À cet égard, les médecins injectent souvent des médicaments cytostatiques directement dans l'artère veineuse. La présence de métastases implique l'ablation obligatoire de la vésicule biliaire. La chimiothérapie du cancer primitif du rectum ou du côlon donne un meilleur pronostic. Ainsi, l'espérance de vie des patients passe à 26 mois. La transplantation hépatique est rarement réalisée en raison du fait qu'il est très difficile de trouver un donneur approprié et qu'il n'y a pas de temps à attendre. Lors de la résection de métastases uniques, le chirurgien peut décider de couper une partie de l'organe..

Prévisions de vie

Le pronostic de la vie d'un patient dépend du nombre de métastases, de la nature de la tumeur primaire et de l'opportunité du traitement. En moyenne, le décès survient un an après la détection des métastases hépatiques. Une tumeur du rectum et du côlon a un pronostic plus positif. Ainsi, après la résection de l'intestin, le patient peut vivre avec des métastases pendant encore 12 à 18 mois. Si la majeure partie du tissu hépatique est remplacée par du tissu conjonctif, des ganglions, des métastases, le pronostic est extrêmement mauvais. Le résultat mortel se produit rapidement. Après tout, les métastases ne se propagent qu'au dernier stade du cancer.

Régime alimentaire pour les métastases hépatiques

En association avec un traitement médicamenteux, il est important que le patient suive un régime. Ainsi, le régime doit être aussi saturé de vitamines que possible, être équilibré. Le patient est obligé de manger quotidiennement des légumes frais riches en fibres. Avec des métastases dans le foie, la nourriture est divisée en plusieurs repas par jour. Tous les plats ne doivent être bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur. Les aliments frits sont strictement interdits..

Le régime alimentaire du patient doit être composé des aliments suivants:

  • Pain gris;
  • Céréales, céréales;
  • Pâtes de blé dur;
  • Soupes, bouillons, bortsch faibles en gras;
  • Baies et fruits frais;
  • Types de viande de régime;
  • Fruits de mer faibles en gras;
  • Kissel;
  • Thé aux herbes;
  • Produits laitiers.

Les aliments dangereux sont complètement exclus de l'alimentation. Ce sont des conserves, des épices, des assaisonnements, des marinades. En outre, le pain frais, la viande et le poisson gras, les légumineuses, de grandes quantités de sel et de sucre, l'alcool, le chocolat, les œufs de poule frits sont interdits. Les médecins recommandent de suivre un régime méditerranéen, qui aide à prévenir le stress sur le foie et aide le corps à combattre la pathologie. Dans la plupart des cas, il est impossible de guérir et de sauver le patient des métastases hépatiques. Mais, avec la bonne thérapie, la vie du patient peut être légèrement prolongée.

Trouvé des métastases dans le foie - d'où viennent-elles et quel est le pronostic

À la tomographie, une tumeur dans le tissu hépatique. Il est possible qu'il s'agisse d'une métastase hépatique détectée. Dans 90% des cas, le cancer hépatique est secondaire, car cet organe est le premier à subir le choc de la propagation métastatique du néoplasme malin.

Toute tumeur du foie peut être une métastase

Tumeur secondaire

Le sang de tout le corps circule dans le parenchyme hépatique. Quelque part au loin, le tissu tumoral est né, puis avec le flux sanguin, le carcinome a envoyé ses cellules en cours de route. Si des métastases sont détectées dans le foie, après leur détection, il est nécessaire de détecter le foyer principal aussi précisément que possible: si vous ne trouvez pas l'emplacement du néoplasme malin, toute action thérapeutique n'a aucun sens. Le cancer secondaire du foie nécessite également une intervention chirurgicale, mais sans éradication de l'objectif principal, il ne fonctionnera pas pour gagner la bataille avec l'ennemi.

Trouvé des métastases dans le foie - d'où viennent-elles

Même si aucune méthode de recherche ne montre la présence de lésions métastatiques du tissu hépatique, cela ne signifie pas qu'elles ne sont pas là. Chez un grand nombre de personnes, le pathologiste trouve des foyers métastatiques. Le plus souvent, le principal objectif de la croissance tumorale, l'envoi de ses cellules dans la circulation sanguine, est situé dans les organes suivants:

  • Sein;
  • Côlon;
  • Estomac;
  • Pancréas.

Le carcinome de l'un de ces organes est un adversaire mortel. Surtout en association avec des métastases à distance: si des métastases hépatiques sont détectées, il s'agit du stade 4 du cancer.

Comment identifier et quel est le pronostic des métastases hépatiques

Symptômes? Pas du tout: il se peut qu'il n'y ait aucun signe. Souvent une découverte accidentelle lors d'une échographie préventive des organes abdominaux. Mais seulement avec l'aide de l'échographie, il est impossible de trouver l'origine de la tumeur dans le tissu hépatique..

Si des métastases dans le foie sont détectées à l'échographie, l'étape suivante consiste à faire une tomographie avec contraste (TDM, IRM). Si possible, une ponction avec une biopsie. Si ces techniques ne permettent pas de poser un diagnostic précis, rien d'autre qu'une opération n'aidera - pendant la chirurgie, le médecin enlèvera la tumeur du foie et l'histologie des tissus indiquera l'objectif principal..

Malheureusement, le pronostic est triste: la présence d'un cancer métastatique est une forme avancée de tumeur. 4 étape de l'oncologie. Mais ce n'est pas un verdict, ni une raison de défaitisme. Il faut se battre dans toutes les conditions et avec toutes les prévisions. Au premier stade, une opération chirurgicale (pour supprimer le foyer primaire et secondaire). En outre, une combinaison de méthodes de traitement anticancéreux sélectionnées individuellement. Si des métastases dans le foie sont détectées, la probabilité de passer par la ligne de 5 ans est faible, mais tout le monde a une chance.

L'article a été publié sur la chaîne Yandex.Zen Onkos

Métastases hépatiques

Le foie agit comme un filtre dans le corps. Avec les néoplasmes oncologiques, les métastases se forment le plus souvent dans le foie, car cet organe a une circulation sanguine intense et un système vasculaire riche. Que sont les métastases, quelles sont les causes de leur apparition, les signes, le pronostic et aussi comment se remettre de cette pathologie?

Que sont les métastases

Les métastases sont des manifestations du processus tumoral résultant du transfert du matériel affecté du foyer de ce processus vers les tissus sains. Ils peuvent toucher plusieurs zones ou tout l'organe. Les métastases hépatiques sont classées selon différents critères..

En termes d'indicateurs quantitatifs, les axes secondaires sont:

  • unique (2-3 nodules);
  • multiple (dizaines de nodules).

Selon la localisation des métastases:

  • unilobaire, affectant 1 lobe;
  • bilobaire, affectant 2 lobes.

De multiples métastases hépatiques ont un effet négatif sur la fonctionnalité de l'organe. Cette pathologie est très dangereuse car elle indique la présence à long terme d'un processus oncologique..
Il est impossible de déterminer exactement quand des métastases peuvent survenir.

Causes des métastases

Une tumeur bénigne ne métastase pas. Par conséquent, des métastases dans le foie apparaissent à la suite du dépistage des cellules cancéreuses dans le système circulatoire..

Les métastases à distance, lorsque les cellules cancéreuses ont pénétré dans les tissus périphériques, indiquent un processus oncologique en cours. Lorsque le cancer atteint le stade quatre, il y a peu de chances de traiter de telles métastases hépatiques..

Une tumeur secondaire est généralement causée par un cancer:

  • intestins;
  • poumons;
  • pancréas ainsi que sein.

Les processus cancéreux dans les tissus gastriques peuvent également métastaser au foie..

Signes de pathologie

Si des métastases hépatiques sont présentes, le pronostic de l'espérance de vie dépend principalement de la période de détection de la maladie. La détection précoce des métastases hépatiques augmente les chances d'un pronostic positif. De nombreux signes peuvent indiquer l'apparition de foyers secondaires.

Les métastases hépatiques présentent les symptômes suivants:

  • perte de poids soudaine, parfois cachexie (émaciation);
  • faiblesse chronique, fatigue rapide et diminution des performances;
  • une sensation de lourdeur dans le côté droit, des sensations douloureuses de caractère;
  • hépatomégalie;
  • augmentation de la température corporelle;
  • tachycardie;
  • syndrome des nausées et vomissements;
  • troubles intestinaux;
  • ascite;
  • jaunisse.

Les métastases solitaires se produisent généralement et se poursuivent pendant une longue période sans grande manifestation.

Diagnostique

Afin de détecter en temps opportun les foyers secondaires, les patients cancéreux atteints d'un néoplasme malin qui peut métastaser au foie doivent être régulièrement examinés. Les métastases hépatiques uniques sont faciles à traiter.

Afin de poser un diagnostic précis et de déterminer comment traiter cette pathologie, le médecin vous prescrira un diagnostic:

  1. Analyse immunohistochimique. Aide à identifier les marqueurs tumoraux. Également prescrit pour clarifier la localisation du néoplasme primaire.
  2. Chimie sanguine. Détermine les modifications des paramètres de la phosphatase alcaline, des taux de protéines et des fractions protéiques, des transaminases, de la bilirubine et des fractions de lactate déshydrogénase.
  3. Échographie de la cavité abdominale. Cette étude permet de déterminer la taille des lésions.
  4. IRM et CT. Ces méthodes vous permettent d'en savoir plus sur la localisation des métastases..
  5. Biopsie du foie. Cette méthode aide à déterminer la nature des néoplasmes.
  6. Angiographie des vaisseaux du foie. Prescrit pour déterminer la connexion des foyers secondaires avec les artères et les veines.

Sur la base des résultats du diagnostic, le médecin élabore un plan de traitement des métastases hépatiques. De plus, l'analyse des données d'enquête aidera à prédire l'espérance de vie d'un patient atteint de cancer en présence de métastases..

Méthodes de traitement

Les tumeurs malignes secondaires du foie sont difficiles à guérir. Cependant, avec un diagnostic précoce des foyers, la thérapie est efficace. L'essentiel est un traitement rapide du cancer. Le choix des méthodes de traitement dépend principalement du degré de propagation des néoplasmes secondaires.

Chimiothérapie

Il est considéré comme une méthode très efficace qui peut sauver un patient cancéreux des métastases ou améliorer son bien-être.

Important! Le choix des médicaments anticancéreux cytostatiques dépend de la nature du néoplasme primaire. La durée du traitement est déterminée par le médecin.

Les néoplasmes malins secondaires dans le foie se nourrissent le plus souvent de sang, qui pénètre dans l'artère hépatique. Pour cette raison, les cytostatiques sont injectés directement dans la tumeur via un cathéter. Le médicament "Floxuridin" a fait ses preuves. Ce médicament est administré pendant 14 jours à l'aide d'un infuseur spécial.

Traitement opératoire

Le type de chirurgie le plus courant est la résection hépatique pour les métastases. Les néoplasmes secondaires sont caractérisés par une croissance très lente. Pour cette raison, dans certains cas, lorsque le nombre de métastases ne dépasse pas 4, une résection de la zone touchée est prescrite..

Pendant l'opération, une partie de l'organe est prélevée et l'artère hépatique est ligaturée.
Le traitement chirurgical n'est souvent pas en mesure de se débarrasser définitivement du néoplasme, cependant, il peut prolonger considérablement la vie d'un patient cancéreux.

Radiothérapie

L'essence de la méthode réside dans l'effet du rayonnement sur le néoplasme hépatique métastatique. La tâche principale de cette thérapie est de réduire les sensations douloureuses. Cette méthode détruit efficacement les métastases et préserve les tissus sains. Dans certains cas, il est associé à une chimiothérapie.

Lors du choix d'une méthode de traitement des néoplasmes, le médecin prend en compte tous les facteurs individuels afin de guérir les foyers secondaires sans nuire au corps.

Traitement avec des remèdes populaires

Le plus souvent, la formation de métastases dans le foie indique le dernier stade du cancer, lorsque la maladie est difficile à traiter.

Chélidoine

Pour soutenir le fonctionnement de l'organe, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. L'un de ces remèdes est la chélidoine. La plante contient une substance qui affecte le système hématopoïétique, ainsi que l'immunité.

Attention! Une teinture d'ortie, de calendula et de chélidoine a fait ses preuves. Pour préparer toutes les herbes, mélangez, hachez. Versez 200 ml d'eau bouillante sur 1 cuillère à soupe. cuillère du mélange. Prendre avant les repas deux fois par jour.

Les métastases sont très dangereuses. Ils grandissent de manière incontrôlable. En conséquence, le patient ressent une douleur intense..

Teinture de pruche

Pour atténuer cette condition, il est recommandé de prendre une teinture de pruche. Cette plante vénéneuse se caractérise par des effets analgésiques, antispasmodiques et sédatifs, ainsi que des effets antitumoraux..

Pour la préparation, vous avez besoin de 50 g d'herbes séchées et de 500 ml de vodka de haute qualité. La teinture est infusée pendant 3 semaines. Réception pour commencer avec une goutte, puis ajouter goutte à goutte tous les jours. Lorsque la dose atteint 40 gouttes, vous devez également commencer à la réduire goutte à goutte à une. Recommandé pour être pris le matin, dilué avec 200 ml d'eau. A boire pendant 79 jours. Après cela, vous devez faire une pause de 2 mois et reprendre le cours.

Jus de betterave

De plus, avec des néoplasmes secondaires dans le foie, il est recommandé de prendre du jus de betterave. Laissez reposer au réfrigérateur pendant plusieurs heures. Le jus peut être consommé toute la journée avant les repas. La dose recommandée est de 100 ml de jus 6 fois par jour.

Les remèdes populaires ne peuvent pas guérir le cancer du foie. Cependant, ils ont un effet positif sur l'immunité et permettent au patient atteint de se sentir mieux..

Prévoir

Lorsque la majeure partie de l'organe est affectée par des métastases, le pronostic est mauvais. Une tumeur maligne peut être guérie à ses débuts. Et lorsque des métastases se sont produites, elles deviennent plus difficiles à traiter. Les tumeurs secondaires sont dangereuses car elles peuvent provoquer des hémorragies internes. Dans de telles situations, le pronostic s'aggrave et le patient peut mourir..

Il est très difficile de prévoir la durée de vie des patients atteints de métastases hépatiques. Une fois le traitement terminé, s'il n'y a pas de rechute, les patients vivent en moyenne 5 à 6 ans. Les patients vivent sans le traitement nécessaire jusqu'à un an.

Les personnes atteintes de cancer ne doivent pas désespérer. Malgré les prédictions du médecin, il est nécessaire de vivre et de lutter pour la guérison. Il est très important de consulter un médecin au moindre symptôme afin de détecter et de commencer le traitement en temps opportun de cette pathologie grave.

Comment les métastases hépatiques sont-elles déterminées, les premiers symptômes

Le cancer primitif du foie (c'est-à-dire un processus oncologique qui a commencé initialement dans cet organe) est assez rare. Il ne représente que 10% de tous les cas diagnostiqués de lésions malignes de cette glande. Les 90% des cas restants sont des métastases dans le foie, qui y sont entrées à partir d'un autre foyer de cancer primaire situé dans d'autres organes internes. Les pays d'Afrique font exception, car ces pays ont une incidence élevée d'hépatite, à la suite de laquelle la tumeur primitive se trouve souvent dans les cellules hépatiques. Dans la plupart des cas, les métastases se propagent dans la circulation sanguine ou la lymphe à partir de:

  • Sein, c'est-à-dire la glande mammaire (chez les hommes et les femmes);
  • Estomac;
  • Pancréas;
  • Œsophage;
  • Poumons et plèvre;
  • Gros intestin;
  • Mélanomes (un type de cancer de la peau).

La plupart des lésions métastatiques proviennent du tractus gastro-intestinal. Cela est dû au fait que le tractus gastro-intestinal est à proximité anatomique du foie..

Quels sont les symptômes des métastases hépatiques

La réception de métastases hépatiques est l'un des phénomènes les plus insidieux de la pratique médicale. Cela est dû au fait que dans la plupart des cas, ils ont un tableau clinique délavé ou n'ont pas du tout de symptômes vifs. Par conséquent, le patient n'est même pas conscient de la présence d'un danger mortel. Il est souvent possible de ne l'identifier qu'au dernier stade difficile à traiter. En moyenne, les patients se rendent dans un établissement médical seulement 3 mois après la détection des premiers signes de la maladie. Les premiers jours, les patients vivent avec des métastases et ne connaissent même pas leur existence dans leur propre corps. 75% de ces patients notent en eux-mêmes:

  • Diminution ou manque complet d'appétit;
  • Perte de poids déraisonnable, jusqu'à l'anorexie;
  • Les changements de couleur de l'urine vers le côté sombre et les matières fécales, au contraire, acquièrent une teinte claire;
  • Ascite (accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale) - accompagnée d'une sensation de lourdeur dans l'abdomen et même de la présence d'un objet étranger;
  • Douleur dans l'hypochondre droit ou l'abdomen.

Les symptômes ci-dessus sont observés chez la grande majorité des patients souffrant de métastases hépatiques. Significativement moins fréquemment (25%), les signes de cancer suivants sont détectés:

  • Faiblesse, malaise général, diminution des performances;
  • Jaunisse (peau et sclérotique teintées de jaune);
  • Augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles;
  • Indigestion (nausées, vomissements, diarrhée);
  • Saignement de nez;
  • Syndrome d'œdème (œdème sous-cutané multiple localisé dans tout le corps).

Un tableau clinique objectif qui caractérise les métastases hépatiques est révélé lors d'un examen médical. Dans presque 100% des cas, les patients ont:

  • Une augmentation de la taille du foie (hépatomégalie) est déterminée par palpation. Le bord inférieur diminue de 5 à 10 centimètres et le bord supérieur s'élève au niveau de la quatrième côte. À la palpation, la surface hépatique acquiert un caractère dense et ferme, ressemblant tactilement à une pierre.
  • Une augmentation de la taille de la rate - souvent à la suite de la croissance tumorale, elle comprime les vaisseaux sanguins de la veine porte, ce qui conduit au développement d'une hypertension portale. Cela provoque par conséquent une hypertrophie de la rate et des veines œsophagiennes..
  • Douleur à la pression - associée à l'étirement de la capsule hépatique, riche en terminaisons nerveuses. Dans le même temps, la douleur au début de la maladie a un caractère paroxystique: elle survient sans raison et rapidement, après quoi elle disparaît d'elle-même. Au fur et à mesure que les cellules cancéreuses se développent dans l'organe, la douleur survient même avec un effort physique et un repos complet..

Comment est le diagnostic

Le diagnostic des métastases hépatiques, en règle générale, ne prend pas beaucoup de temps. Cela est dû au fait que chez toute personne diagnostiquée avec un cancer, tout d'abord, l'état du tissu hépatique est vérifié. Cela est dû au fait que c'est en lui que pénètre le plus grand nombre d'éléments métastatiques du foyer oncologique primaire. Lorsque des symptômes caractéristiques apparaissent ou au moindre soupçon de lésion cancéreuse de cet organe, le médecin prescrit un examen diagnostique de base:

  • Analyse générale du sang et de l'urine;
  • Chimie sanguine;
  • Réaction aux anticorps contre l'hépatite;
  • Détermination de la concentration de bilirubine, protéines, ALT, AST, créatinine, urée et phosphatase alcaline.

La recherche en laboratoire vous permet de confirmer les préoccupations ou de nier la probabilité de lésions métastatiques du foie. Cependant, ce n'est pas la principale méthode de diagnostic..

Les plus informatifs sont:

  • Examen échographique - une modification de la densité du tissu hépatique peut être un argument puissant pour confirmer le diagnostic. De plus, à l'aide de l'échographie, il est possible de déterminer l'emplacement exact et la présence de ganglions cancéreux secondaires..
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode informative, grâce à laquelle il est possible d'étudier la structure couche par couche d'un organe et de révéler la présence de changements cancéreux.
  • La tomodensitométrie avec administration intraveineuse d'un agent de contraste est une méthode de diagnostic qui porte le maximum d'informations. Cette méthode est préférée par la plupart des oncologues. L'introduction du contraste vous permet d'établir l'emplacement exact du néoplasme malin. Cela est dû au fait que la tumeur est très active, ce qui lui permet d'accumuler la plus grande quantité d'agent de contraste. Par conséquent, l'image montre clairement la lueur, ce qui vous permet de déterminer le nombre et la localisation des changements cancéreux secondaires..
  • Biopsie. En cas de métastase au foie, une ponction d'organe est réalisée avec un échantillonnage supplémentaire d'une petite quantité de tissu. La coupe de tissu résultante est envoyée pour un examen microscopique. Sous un grossissement multiple, il est possible d'envisager la transformation de cellules hépatiques normales en structures cancéreuses (même les plus légères et initiales changements).

Traitement des métastases hépatiques

Malgré le fait que lorsque des ganglions cancéreux secondaires sont détectés dans le tissu hépatique, l'espérance de vie des patients ne dépasse pas 5 ans, un traitement est conseillé. Le taux de survie à cinq ans n'est que de 5 à 10%, et la plupart des patients ne vivent même pas 1 an avec ce diagnostic. Une thérapie correctement sélectionnée permet de soulager les souffrances, d'éliminer les douleurs intenses et d'améliorer considérablement la qualité de vie. Néanmoins, malgré ces statistiques terribles, dans la pratique, elles diffèrent considérablement. Ainsi, en surmontant un an, le taux de survie augmente fortement à 50%. Cependant, cela dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, de l'état du système immunitaire, de l'âge, de la qualité du traitement et du maintien des recommandations médicales..

Le cancer du foie est traité de plusieurs manières:

  • Chimiothérapie - non utilisée comme méthode thérapeutique indépendante, mais prescrite après et avant la chirurgie.
  • La chirurgie est le seul moyen efficace d'éliminer les ganglions cancéreux secondaires. L'opération permet de réduire le nombre de métastases (il est quasiment impossible de s'en débarrasser complètement), ce qui affecte considérablement la qualité de vie du patient. De plus, le foie est un organe à haut niveau de régénération. Par conséquent, la réalisation d'interventions chirurgicales sur celui-ci se termine par une restauration rapide de l'intégrité structurelle de l'organe. Cependant, chacune de ces opérations est très difficile en raison de l'apport sanguin élevé. Nécessite une hémostase minutieuse.

En oncologie, les types d'opérations suivants sont utilisés pour lutter contre les métastases hépatiques:

  • Résection - ablation de la partie affectée de l'organe (généralement un lobe ou un segment, un ou plusieurs);
  • Hémighépatectomie - ablation de la moitié du foie (il peut être agrandi - encore plus de zones sont enlevées);
  • La transplantation est l'intervention chirurgicale la plus difficile avec une efficacité maximale. Cependant, il est effectué par un petit nombre d'hôpitaux et de cliniques nationaux, il est donc souvent nécessaire de voyager à l'étranger pour sa mise en œuvre. De plus, cette opération est coûteuse. Vous devez également passer un temps considérable pour obtenir un foie de donneur ou trouver votre propre donneur.

Les métastases hépatiques établies constituent un danger mortel qui nécessite un examen immédiat et rapide. Malgré le fait que la détection des métastases est un appel au réveil, un traitement régulier est nécessaire. Une thérapie correctement sélectionnée et de haute qualité est la clé pour améliorer la santé, ainsi qu'un moyen efficace de prolonger votre propre vie lorsque vous rencontrez un cancer.

Métastases hépatiques dans le cancer

Cet organe est plus susceptible que d'autres d'être affecté par des métastases tumorales hématogènes. Cette complication est typique pour différents types de cancer, dans la plupart des cas, des métastases sont dues à des néoplasmes malins dans la glande mammaire, le tractus gastro-intestinal, les poumons et le pancréas.

Qu'est-ce qu'une lésion hépatique focale

Ce terme, en règle générale, signifie des processus tumoraux pathologiques. Ce concept réunit de nombreuses pathologies de direction / origine différentes, interconnectées par la caractéristique principale - le remplacement du parenchyme hépatique par des formations de type pathologique. La lésion focale de cet organe est:

  1. Cavités multiples / uniques remplies de liquide, de sécrétions ou d'autres contenus.
  2. Excroissance de tissu constitué de cellules malignes / bénignes.

À quel stade du cancer les métastases apparaissent-elles?

Il est impossible de dire exactement quand les métastases commenceront à apparaître, car elles sont un marqueur d'aggravation de la maladie. Si nous parlons du système lymphatique, alors leur apparence parle de la transition du 1er au 2ème stade. La métastase des zones hématogènes au foie ou à d'autres organes transfère immédiatement la maladie au 4ème. Cela suggère que ce n'est pas le stade du cancer qui détermine l'apparition des métastases, mais ces formations indiquent la progression de la maladie..

Métastases hépatiques - pronostic de vie

Selon les statistiques, 1/3 de tous les patients cancéreux souffrent de cette complication. Il n'est pas encore possible de guérir complètement le cancer métastatique, donc tous les patients s'intéressent à la durée de leur vie avec des métastases dans le foie. L'espérance de vie est influencée par la thérapie choisie pour le traitement. Le pronostic devient plus favorable s'il est possible d'éliminer tout ou partie des métastases. L'espérance de vie moyenne avec un tel diagnostic est de 1 à 1,5 ans. Ce nombre est influencé par de nombreux facteurs:

  • nombre, taille des métastases;
  • quand le traitement a été commencé (à quel stade);
  • la présence de métastases dans d'autres organes;
  • localisation des néoplasmes.

Les raisons

L'apparition de complications est associée à différents types de pathologie oncologique. La cause est, en règle générale, des néoplasmes malins, le foie ne peut pas résister à la dissémination en raison d'un flux sanguin massif. Pour les tumeurs bénignes, les métastases ne sont pas typiques. La principale source de formation de cellules tumorales néoplasiques peut être le cancer:

  • côlon;
  • estomac, œsophage;
  • Sein;
  • poumons;
  • pancréas.

Beaucoup moins fréquent, mais peut provoquer des métastases, une tumeur des ovaires, des voies biliaires, de la prostate, un mélanome. Chez les patients chez qui on a diagnostiqué une cirrhose, cette complication se manifeste dans des cas isolés. Cela est dû à une violation du flux sanguin, de l'apport sanguin, qui empêche la pénétration des métastases. Avec la dissémination des cellules cancéreuses tumorales, les fonctions du foie et du corps dans son ensemble sont altérées.

Symptômes du cancer

La survie et un pronostic favorable augmentent avec une détection rapide de la maladie. De nombreux symptômes peuvent indiquer le développement de métastases, mais ils sont tous non spécifiques et similaires aux signes d'autres pathologies. Une combinaison des symptômes suivants peut être à l'origine de l'examen et des tests hépatiques:

  • une forte diminution du poids, atteignant parfois l'épuisement (cachencia);
  • douleur sourde, sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • faiblesse, fatigue accrue;
  • augmentation de la fréquence cardiaque, température corporelle humaine;
  • le foie augmente de taille (hépatomégalie);
  • symptômes de cholestase: vomissements, jaunissement de la sclérotique des yeux et de la peau, démangeaisons, assombrissement de l'urine, nausées, décoloration des matières fécales;
  • hypertrophie des glandes mammaires, troubles intestinaux (flatulences);
  • expansion des veines saphènes de l'abdomen, ascite, saignement des veines de l'œsophage.

La douleur devient un symptôme fréquent de métastases hépatiques chez les patients si la veine cave porte ou inférieure est comprimée, ce qui est associé à une augmentation de la taille des organes. Parfois, les sensations douloureuses prennent la forme de diverses pathologies, par exemple, lorsque le foyer est localisé sous le dôme du diaphragme, une personne peut se plaindre de douleurs lors de la respiration. Ce symptôme peut être confondu avec une pleurésie. Avec de multiples foyers, les symptômes sont toujours plus variés..

Cancer du côlon sigmoïde

Les principaux premiers signes du développement de cette maladie seront l'apparition de pus, de traînées de sang, de mucus dans les selles. Ce type de cancer peut créer des métastases dans différents organes, mais plus souvent dans le foie, les poumons et la colonne vertébrale. Cela conduit au développement rapide du syndrome douloureux, qui commence à se manifester lorsque la tumeur se développe dans les tissus d'autres organes (vessie, rectum, utérus), des nerfs, des vaisseaux sanguins ou des lésions d'organes distants.

L'image à différents stades du développement des métastases change: les troubles intestinaux sont remplacés par une constipation constante, ce qui entraîne une obstruction. Dans le même temps, il y a une progression d'autres symptômes oncologiques, associés à une augmentation du degré d'intoxication du corps:

  • augmentation de la température;
  • la faiblesse;
  • perte de poids;
  • fatigue accrue.

Cancer de l'intestin

Cette complication ne se développe pas immédiatement, cela prend des années. La croissance d'une tumeur peut commencer à partir d'un polype dans l'intestin, elle y restera plusieurs années sous une forme unique. Le néoplasme passera par 4 stades de développement, puis il commencera à pénétrer davantage, se déplaçant vers les ganglions lymphatiques et plus loin vers d'autres organes. Les métastases hépatiques se forment comme suit:

  1. Ils voyagent avec la lymphe jusqu'aux ganglions lymphatiques. Il y a une violation du système immunitaire humain, les métastases migrent vers d'autres organes.
  2. Le foie est chargé de filtrer le sang de tout le corps, les cellules cancéreuses doivent donc y pénétrer et y rester sous la forme d'une tumeur secondaire. Cela conduit à l'apparition de douleurs intenses, à une perturbation du fonctionnement de l'organe..

Métastases de mélanome au foie

Ce type de cancer, lorsqu'il pénètre dans le foie, ressemblera à des amas noirs - ce sont des zones endommagées par la mélanine. L'organe répond par des changements fonctionnels et physiques qui affectent le fonctionnement de tout l'organisme comme suit:

  • l'organe acquiert une structure grumeleuse;
  • des zones de phoques apparaissent;
  • l'organe augmente;
  • jaunisse, ascite, nausée, perte de poids;
  • la douleur est localisée dans l'hypochondre droit;
  • diminution de l'appétit;
  • les paramètres biochimiques du sang changent;
  • saignements de nez;
  • la rate est hypertrophiée.

Cancer mammaire

C'est un autre type de maladie qui donne souvent des métastases, différents organes peuvent être affectés. La complication peut rester latente pendant une longue période même après l'ablation de la tumeur. Le plus souvent, les métastases se développent dans les poumons, les os et le foie. Ils progressent rapidement, mais ne s'accompagnent pas de symptômes spécifiques (cliniques ou de laboratoire). Au fil du temps, la maladie acquiert les symptômes classiques:

  • l'apparition de la douleur;
  • diminution de l'appétit, puis du poids;
  • douleur à l'estomac;
  • augmentation du volume du foie, de la température corporelle.

Diagnostique

Si une personne a déjà été diagnostiquée avec un cancer des poumons, de l'estomac, du rectum, du sein, qui est capable de créer des métastases dans le foie, pendant et après le traitement, un examen régulier doit être effectué afin d'avoir le temps d'identifier l'apparition de foyers néoplasiques. La détection rapide des métastases augmente la survie, simplifie le traitement, car il est plus facile d'éliminer les petits complexes sans perturber les fonctions des organes. Pour le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen complet, qui comprend des méthodes de laboratoire instrumentales:

  1. Pour détecter une augmentation des transaminases, de la fraction de bilirubine, de la phosphatase alcaline, des protéines totales, un test sanguin biochimique est effectué.
  2. Etude immunohistochimique. Cette analyse est nécessaire pour identifier les marqueurs tumoraux: antigène prostatique spécifique, gonadotrophine chorionique, alpha-foetoprotéine. Cela aidera à clarifier l'emplacement de la tumeur primaire..
  3. Pour déterminer la connexion des foyers avec les gros vaisseaux, leur taille aidera les ultrasons (échographie).
  4. La tomodensitométrie (TDM) ou l'IRM (imagerie par résonance magnétique) est nécessaire pour obtenir des informations supplémentaires sur la localisation des métastases, ce qui est important pour les chirurgiens pour effectuer une opération.
  5. L'angiographie aidera à déterminer le réseau vasculaire des lésions, la connexion avec les veines principales, les artères.
  6. La nature des formations néoplasiques aidera à découvrir une biopsie hépatique.

Traitement du cancer du foie avec métastases

En règle générale, il est extrêmement difficile de traiter un cancer de stade 4; la thérapie comprend une approche intégrée, qui comprend l'immuno, la chimiothérapie et la radiothérapie, et l'ablation des ganglions. L'excision chirurgicale de ce dernier est désormais rarement pratiquée; dans les cliniques modernes, des méthodes moins traumatiques sont utilisées:

  • thérapie ciblée;
  • technique radiochirurgicale;
  • chimioembolisation;
  • ablation par radiofréquence;
  • radio-, chimioembolisation.

L'organe affecté par les foyers néoplasiques ne peut pas filtrer complètement le sang des toxines. Le régime alimentaire pour les métastases hépatiques est un point important pendant le traitement, une bonne nutrition réduira la charge sur l'organe. Dans ce cas, vous pouvez adhérer aux recommandations suivantes:

Aliments gras, frits et épicés

Sauces avec conservateurs

Produits laitiers gras

Radiothérapie

La tâche principale de ce type de traitement est de réduire la douleur. Il existe plusieurs types de radiothérapie, mais toutes visent à détruire les néoplasmes tout en maintenant des tissus sains. Les métastases hépatiques sont traitées avec les méthodes suivantes:

  1. Thérapie SRS. Élimination de tumeurs uniques avec un puissant rayonnement focalisé.
  2. Thérapie SIRT. Il signifie radiothérapie interne sélective. Pendant la procédure, les isotopes sont irradiés sous forme de capsules SIRT, qui sont injectées dans la veine hépatique par pontage.
  3. Cyber ​​Knife. Technologie qui aide à traiter efficacement les métastases de moins de 1 mm de diamètre avec des faisceaux de photons ponctuels.
  4. L'hyperthermie locale ou l'ablation par radiofréquence tue les lésions dont les températures dépassent 700 degrés Celsius. Avec la croissance de nouvelles métastases, la procédure est répétée.

Résection hépatique

L'essence de cette procédure est de retirer la partie de l'organe affecté qui contient la tumeur. En règle générale, il est effectué lors du diagnostic du cancer du foie, lorsqu'il est nécessaire d'éliminer complètement les cellules malignes du corps. Pour déterminer l'efficacité d'une résection, le chirurgien prend en compte les facteurs importants suivants:

  1. Pour un fonctionnement stable, la majeure partie de l'organe doit être préservée après la chirurgie. Sinon, la mort est possible en raison d'une insuffisance hépatique..
  2. Étape. Si les métastases sont situées dans différentes parties de l'organe, leur volume est important, l'ablation chirurgicale ne peut pas être effectuée.
  3. Localisation des tumeurs. Si les lésions sont proches des vaisseaux sanguins, elles sont inopérables. Dans de tels cas, la chimioembolisation, la chimiothérapie est utilisée pour le traitement.
  4. Cirrhose. L'hépaectomie pour les personnes atteintes de cette maladie n'est pas réalisée, le taux de survie est faible en raison d'une maladie concomitante.

Chimiothérapie

Selon des données récentes, la chimiothérapie systémique classique ne montre pas une efficacité élevée dans le traitement du foie avec métastases. La meilleure performance a été notée lorsque le médicament a été injecté directement dans l'artère hépatique, mais cette méthode a un certain nombre d'effets secondaires désagréables. Les cliniques modernes offrent une option moins toxique et plus efficace pour traiter les néoplasmes - la chimioembolisation. Il consiste à fermer la lumière (embolisation) de l'artère qui alimente la métastase ou la tumeur.

La procédure est réalisée à l'aide d'un médicament qui comprend un médicament antinéoplasique. Cette thérapie est de 2 types:

  1. Chimioembolisation avec des microsphères. En raison du matériau des microsphères, un contact à long terme des cytostatiques et de la tumeur est assuré. Fait d'un polymère qui a une capacité d'absorption élevée.
  2. Chimioembolisation de l'huile. Ce type d'emboliseur contient un médicament de chimiothérapie cytostatique. Il bloque les vaisseaux sanguins, pénètre dans la tumeur et libère progressivement un médicament anticancéreux. L'inconvénient de cette option est que l'emboliseur ne dure pas longtemps..

Traitement des métastases dans le foie avec des remèdes populaires

Il existe des recettes alternatives qui peuvent être utilisées comme options supplémentaires pour le traitement des métastases. Rappelez-vous que les plantes adaptées au traitement du foie sont toxiques, toutes les recommandations pour la préparation des médicaments doivent être suivies de très près. Rappelez-vous que cela ne fonctionnera pas pour guérir les métastases uniquement avec cette méthode, les fonds ne peuvent agir que comme un moyen auxiliaire pour renforcer le foie.

Pour préparer une teinture contre les métastases, vous avez besoin de 25 grammes de graines de plantes et de 0,5 litre de vodka. Conservez le remède hépatique dans un endroit sombre pendant 10 jours, en le secouant de temps en temps. Après exposition, le médicament doit être filtré. Les métastases sont traitées avec la pruche selon le schéma suivant:

  1. Vous devez prendre 30 minutes avant les repas.
  2. Le premier jour, 1 goutte, puis 2, et donc tous les jours pendant +1 jusqu'à ce que le dosage atteigne 40.
  3. Pendant les 12 premiers jours, diluez le produit avec 100 ml d'eau.
  4. Si des signes d'empoisonnement apparaissent, réduisez la dose.

Utilisé en violet et blanc. Placez 0,5 litre d'eau bouillante et une cuillère à soupe de fleurs dans un thermos. Après 4 heures, filtrer le produit. Pour le traitement des métastases, vous devez prendre 100 millilitres trois fois par jour. Le traitement du foie avec ce remède dure au moins trois semaines. Conservez la teinture de fleur de pomme de terre prête à l'emploi pour le traitement des métastases au réfrigérateur.

Cette plante est utilisée pour traiter le foie avec des métastases. Vous aurez besoin d'herbe fraîche, hachez-la soigneusement et mettez-la dans une bulle de verre (ou juste un pot), remplissez-la d'alcool (70%). Laissez le produit reposer pendant au moins une journée. Ensuite, vous devez prendre 1 cuillère à café pendant 5 jours, puis augmenter la dose à une cuillère à soupe et boire pendant encore vingt jours.

Métastases hépatiques

Des métastases hépatiques uniques ou multiples sont souvent diagnostiquées. Cela est dû au fait que l'organe est équipé d'un réseau vasculaire étendu, et c'est avec le sang que les oncocellules se propagent dans tout le corps, affectant les organes et les systèmes les plus vulnérables. Il est important de détecter la pathologie en temps opportun, il sera alors possible d'arrêter la croissance des métastases et d'améliorer le pronostic de récupération. Sinon, un résultat favorable est peu probable et réduit également considérablement l'espérance de vie du patient..

Variétés

Les métastases hépatiques (MTS) ont une variété de classifications. Compte tenu de l'emplacement de la tumeur, les types suivants sont distingués:

  • Bilobar. Dans ce cas, les métastases se propagent aux deux lobes de l'organe..
  • Unilobar. Un seul lobe affecté.

Et il y a aussi une caractéristique quantitative. La défaite du MTS dans le foie est:

  • Célibataire. Pas plus de 3 nœuds sont formés.
  • Pluriel. Des dizaines de néoplasmes tumoraux sont visualisés sur des tomodensitogrammes.
Retour à la table des matières

Raisons de l'apparition

Les lésions hépatiques métastatiques progressent en raison de la propagation des cellules cancéreuses d'autres organes par la circulation sanguine. Avec la nature éloignée des métastases aux structures hépatiques, nous pouvons dire que le processus oncologique a commencé et a atteint le dernier degré, 4, lorsque le foie affecté est inopérable, par conséquent, l'ablation chirurgicale ne peut pas aider.

Les métastases secondaires pénètrent dans l'organe avec la circulation sanguine à partir de tumeurs malignes primaires, qui sont le plus souvent localisées dans des structures telles que:

  • pancréas;
  • Tissu pulmonaire;
  • glande mammaire;
  • organes digestifs.

Le cancer de la vésicule biliaire, des intestins, de l'estomac dans plus de la moitié des cas s'accompagne de la propagation de métastases au foie. Par conséquent, lorsqu'une personne reçoit un diagnostic de processus oncologique dans ces organes, au cours de chaque étude diagnostique, l'état du foie est vérifié, car aux stades 2-3 de la maladie, des métastases individuelles apparaissent souvent dans l'organe.

Cancer hépatique

Il s'agit d'une pathologie grave et dangereuse, dont le pronostic de vie est défavorable, surtout lorsqu'il était possible d'identifier le problème à des stades avancés. Les premiers symptômes ne sont souvent pas exprimés, il est donc très rarement possible de diagnostiquer l'oncologie au tout début du développement. À 4 étapes, le processus pathologique se propage rapidement, des processus irréversibles se produisent dans le foie, les métastases se propagent rapidement dans tout le corps, l'état du patient s'aggrave chaque jour. Le foie touché par la tumeur refuse, une cure d'oncologie est impossible.

Cancer de l'intestin

Au stade initial de la progression du cancer colorectal, il n'y a pas de signes caractéristiques de pathologie. Une personne a des plaintes d'indigestion, de lourdeur dans l'abdomen et une détérioration de l'appétit. Cependant, à mesure que la pathologie progresse, les symptômes s'aggravent. Des douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen, des changements dans l'apparence du patient sont visibles. Le cancer intestinal provoque souvent des métastases hépatiques, plus il est diagnostiqué et éliminé tôt, plus le pronostic de guérison est favorable.

Oncologie pancréatique

Les métastases hépatiques du foyer primaire, localisées dans les tissus du pancréas, se produisent fréquemment. Aux stades avancés, les métastases dans les poumons et les tissus rénaux se développent et sont déterminées. Une telle prévalence des cellules cancéreuses est due à l'étroite relation fonctionnelle et anatomique entre ces organes. Les symptômes de métastases commencent à apparaître au stade 4 du cancer du pancréas.

Oncologie de l'estomac

Le cancer de l'estomac avec métastases hépatiques est souvent diagnostiqué dès la première visite. Une telle image indique la négligence de la maladie, lorsque la tumeur principale de l'estomac est devenue capable de propager des cellules pathologiques individuelles dans tout le corps. Dans ce cas, le traitement des métastases hépatiques dépendra de divers paramètres. S'il y a une chance de guérison, une approche intégrée est utilisée, qui comprend la chirurgie pour éliminer les foyers malins, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Aucun objectif principal

Les métastases hépatiques en l'absence du foyer principal sont également fréquentes. Souvent, les cellules pathologiques se propagent dans tout le corps à partir des tissus des glandes mammaires ou des organes du tube digestif, tandis que des signes inquiétants commencent à apparaître aux derniers stades de la progression de l'oncologie. Si les métastases hépatiques sont passées sans objectif principal, un traitement chirurgical est généralement prescrit, avant lequel une chimiothérapie est effectuée.

Symptômes oncologiques

Les métastases hépatiques uniques peuvent se développer et se propager dans tout l'organe pendant une longue période, tandis que la personne ne sera pas consciente de la présence d'une pathologie. Après un certain temps, il deviendra clair que le corps ne fonctionne pas comme d'habitude, le patient commencera à être dérangé par les symptômes suivants:

  • douleur sourde, puis vive dans l'hypochondre droit, aggravée après avoir mangé;
  • nausées, souvent accompagnées de vomissements;
  • un changement du teint de la peau en un jaune terreux ou sale;
  • faiblesse, détérioration des performances;
  • ascite.

Au fur et à mesure que le processus oncologique progresse, la température corporelle augmente, l'appétit s'aggrave, le patient perd rapidement du poids. La douleur dérange tout au long de la journée, la condition ne s'améliore pas avec le régime alimentaire et le rejet des mauvaises habitudes. Avec de tels symptômes, il est interdit d'essayer indépendamment d'améliorer la condition avec des médicaments ou des méthodes traditionnelles. Plus tôt le diagnostic des métastases est posé et le traitement prescrit, plus les chances de prolonger la vie d'une personne sont grandes..

Diagnostique

En cas de suspicion de métastases dans les tissus hépatiques, le patient est référé pour les mesures diagnostiques suivantes:

  • test sanguin clinique et biochimique, à l'aide duquel les indicateurs de l'activité des transaminases hépatiques, des marqueurs tumoraux, des leucocytes sont vérifiés;
  • examen en laboratoire d'échantillons de selles et d'urine;
  • biopsie par ponction;
  • IRM, TDM et échographie du foie.
Retour à la table des matières

Traitement oncologique

Ablation chirurgicale

Il est possible de guérir les métastases dans le foie avec une méthode opératoire, cependant, le succès de la chirurgie et le pronostic d'un rétablissement complet dépendent du degré de négligence de la pathologie, de l'état général du patient. Lorsque les métastases sont uniques, alors que le fonctionnement de l'organe n'est pas altéré, une laparoscopie est effectuée, au cours de laquelle les ganglions malins sont retirés, après quoi un traitement avec des produits chimiques et une radiothérapie sont prescrits. Et aussi l'opération est justifiée lorsqu'une métastase solitaire est trouvée en oncologie intestinale, mais une condition importante est l'opérabilité de la tumeur principale, l'absence de métastases vers d'autres organes et systèmes..

Avec une distribution étendue, une résection radicale est effectuée avec le retrait de la partie affectée de l'organe. Si l'oncologie a touché plus de 75% du foie, il est inutile de traiter le patient par chirurgie. Dans cette situation, une thérapie palliative est effectuée, dont le but principal est de soulager la douleur et d'améliorer le moral d'une personne avant la mort. Au dernier stade de progression, le patient a en moyenne 3-6 mois à vivre.

Greffe du foie

La transplantation ne permet pas de se débarrasser du cancer, mais de prolonger la vie du patient, cette technique est également parfois utilisée. Un pronostic favorable peut être obtenu avec un cancer de l'intestin non commencé et l'absence de métastases dans d'autres organes. Mais des complications surviennent souvent après la procédure..

Chimiothérapie, radiothérapie

L'objectif principal est de détruire les petites métastases et d'arrêter la croissance de grosses néoplasmes. Pendant la chimiothérapie, des produits chimiques hautement toxiques sont injectés par voie intraveineuse, qui se concentrent dans la tumeur et la détruisent. Lors de la réalisation d'un tel cours, les effets secondaires se développent souvent sous la forme de nausées, d'indigestion, de perte de cheveux. Les patients semblent émaciés, afin de maintenir l'immunité, des immunosuppresseurs et des complexes vitaminiques sont prescrits en parallèle.

La radiothérapie a également un objectif similaire: ralentir la croissance et le développement de la tumeur. La procédure se compose de plusieurs séances, au cours desquelles des substances radioactives sont introduites dans le corps, s'accumulant dans les tissus cancéreux. La chimiothérapie et la radiothérapie sont recommandées avant la chirurgie ou dans le cas où l'opération est inefficace, mais il est possible d'arrêter temporairement la croissance et les métastases d'une tumeur maligne.

Régime alimentaire pour MTS hépatique

La nutrition des métastases hépatiques doit être équilibrée et douce. Il est recommandé de renoncer à la viande, aux aliments épicés, gras et salés. Le menu doit être dominé par des produits d'origine végétale, cuits à la vapeur ou bouillis. Il est utile de manger souvent, mais petit à petit, pour que le foie ne surcharge pas.

Une thérapie et un régime complexes pour les métastases hépatiques aideront à améliorer le pronostic de guérison et à prolonger la vie du patient.

Méthodes traditionnelles

Si la maladie oncologique n'est pas commencée, en combinaison avec la thérapie traditionnelle, il est possible d'effectuer un traitement avec des remèdes populaires, après s'être préalablement mis d'accord sur les recettes et le schéma d'admission avec le médecin. Les herbes aideront à suspendre l'augmentation de la taille de la tumeur et la propagation des métastases:

Pour alcaliniser le corps, les guérisseurs traditionnels suggèrent d'utiliser du soda. Il est utile de boire un verre d'eau avec 1 cuillerée de soda diluée chaque matin à jeun. Selon les recherches, dans un environnement alcalin, les cellules cancéreuses ne sont pas capables de se multiplier et d'augmenter en taille, de sorte que la maladie cesse de progresser et que la condition humaine s'améliore progressivement..