Principal
Cirrhose

Chimie rouge pour le cancer du sein: avis

La chimiothérapie rouge est la forme la plus toxique de traitement médicamenteux de chimiothérapie. Le nom de chimiothérapie «rouge» reçu en raison de la couleur de la substance constitutive. Composants de la chimiothérapie rouge:

Tous ces médicaments sont de couleur rouge et hautement toxiques. La chimiothérapie rouge est réalisée en tant que méthode indépendante ou en traitement complexe après une intervention chirurgicale.

À l'hôpital Yusupov, tous les types de traitement du cancer sont utilisés, en fonction des indications. Le médecin dirige le patient vers des études diagnostiques par IRM, TDM ou échographie. Après un examen complet, un traitement est prescrit. La chimiothérapie rouge nécessite de prendre en compte toutes les caractéristiques individuelles du corps du patient, une sélection rigoureuse de la dose en fonction de l'âge, du poids et des maladies concomitantes. Pour réduire la charge toxique pendant le traitement par chimiothérapie rouge, des pauses sont prises. Il aide le corps à récupérer, favorise l'élimination des substances toxiques.

Pendant le traitement par chimiothérapie rouge, la température du patient augmente, très souvent l'appétit disparaît, des changements se produisent dans le système endocrinien, le cycle menstruel est perturbé, la fonction des ovaires est inhibée et une tendance à diverses infections apparaît. Pour réduire les effets toxiques de la chimiothérapie, des médicaments sont également prescrits, notamment des antibiotiques, des médicaments contre les nausées et les vomissements. La chimiothérapie rouge est indiquée en cas de forme de cancer agressive et difficile. Les indications pour la nomination d'une chimiothérapie rouge sont les conditions suivantes:

  • Pour éviter la propagation des métastases.
  • Lorsque la rémission survient uniquement après un traitement de chimiothérapie.
  • En tant que traitement préparatoire à la chirurgie.

Lors de la réalisation de ce type de chimiothérapie, le patient doit adhérer à un régime modéré, éviter l'hypothermie, le stress, bien manger, le jeûne peut aggraver l'état du patient.

Avis des patients

La chimiothérapie rouge a de nombreux effets secondaires. La plupart des patients parlent de la chimiothérapie rouge comme d'une méthode difficile mais efficace. De nombreux patients qui ont subi une chimiothérapie rouge disent que leur état général s'aggrave, les cheveux tombent, la coordination des mouvements est perturbée, souvent des étourdissements, des nausées, une gêne et des douleurs dans le tractus gastro-intestinal apparaissent, l'audition est altérée et des convulsions peuvent survenir. Dans certains cas, il y a une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang, les leucocytes, de graves problèmes de santé surviennent, la chimiothérapie doit être annulée, la méthode de chimiothérapie, les médicaments.

Lors de la chimiothérapie, il est important de suivre un certain régime alimentaire, de se reposer complètement et d'être à l'air frais. Les patients sous chimiothérapie doivent être exclus du régime:

  • Frit, salé, épicé, mariné, aigre, gras.
  • Mangez moins de viande en la remplaçant par du poisson.

Tous les produits doivent être fraîchement préparés, le menu doit contenir suffisamment de légumes et de fruits, des aliments riches en vitamines et en micro-éléments. Le régime alimentaire comprend des fruits de mer, du vin rouge sec, des jus de fruits fraîchement pressés. Le poisson, les légumes sont cuits à la vapeur, bouillis. Les examens après la chimiothérapie pour le cancer du sein en parlent comme une méthode difficile mais vitale de traitement du cancer. La chimiothérapie des métastases cancéreuses prolonge considérablement la vie des patients.

Traitement à l'hôpital Yusupov

Le cancer du sein de bas grade est une forme agressive de cancer avec un mauvais pronostic de survie. Le cancer du sein mal différencié se caractérise par des métastases rapides, des lésions rapides de l'ensemble du sein et est très difficile à traiter. La chimiothérapie du cancer de bas grade est indiquée pour tous les patients, que des métastases soient détectées ou non. Le traitement de chimiothérapie aide à arrêter la croissance des cellules malignes, le processus de propagation des métastases.

Tous les types de chimiothérapie, y compris la chimiothérapie rouge, sont effectués à la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov. L'oncologue calcule soigneusement la dose de médicaments, surveille l'état du patient, modifie le traitement en cas d'effets secondaires graves, remplace les médicaments. Le médecin décide du nombre de cycles de chimiothérapie que le patient doit suivre, s'il doit effectuer une chimiothérapie avant ou après la chirurgie, quels médicaments aideront plus efficacement à lutter contre cette forme de maladie..

Chimiothérapie anticancéreuse rouge - qu'est-ce que c'est?

Couleurs de thérapie anticancéreuse

Les médicaments de chimiothérapie détruisent les cellules cancéreuses, bloquent leur division, perturbant la structure interne. Mais pendant le traitement, non seulement les cellules «malades» meurent, mais aussi les cellules saines, c'est pourquoi après l'introduction de médicaments anticancéreux, un nombre suffisant d'effets secondaires se produit. Pour détruire les cellules cancéreuses, des médicaments de différents groupes sont administrés, que les patients divisent par la couleur des médicaments et... par la coloration de l'urine après les injections.

  1. La chimiothérapie est rouge. Médicaments utilisés: idarubicine, épirubicine, doxorubicine. Après cela, l'immunité générale est considérablement réduite..
  2. La chimiothérapie jaune est constituée d'ingrédients actifs: fluorouracile, méthotrexate, cyclophosphamide. Effets secondaires moins prononcés.
  3. Chimiothérapie bleue - mitoxantrone, mitomycine.
  4. La chimiothérapie blanche comprend Taxotel et Taxol.

Le traitement est effectué de manière complexe, car un effet global est nécessaire pour détruire les cellules cancéreuses. Après la fin du cours de chimiothérapie, les fonctions des cellules normales commencent à se rétablir. Le processus de régénération dépend du tableau clinique de la maladie, du type de médicament et de la réponse individuelle du corps du patient. Certaines complications persistent plusieurs années après la fin du traitement. Cela se produit si un effet secondaire se produit dans les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, excréteur et reproducteur. Le patient doit être préparé au fait que certaines complications n'apparaissent pas immédiatement après le cours de la chimiothérapie, mais plusieurs mois après son achèvement..

Complications après un cours de chimiothérapie

Le plus toxique est l'action des anthracyclines, c'est pourquoi, malgré l'efficacité antitumorale prononcée, elles sont administrées avec restriction, en abaissant la dose recommandée. Les médicaments de ce groupe ont un effet particulièrement destructeur sur le myocarde, provoquant une insuffisance cardiaque, qui est irréversible. L'effet secondaire de ces fonds peut apparaître déjà au stade du traitement ou après la fin du cours, même après plusieurs années. Les facteurs suivants provoquent l'apparition d'une cardiotoxicité chronique précoce:

  • l'âge du patient est de moins de 4 ans ou de plus de 65 ans;
  • maladies concomitantes: ischémie, hypertension, diabète sucré, hypertrophie ventriculaire gauche;
  • effectuer une radiothérapie avant la chimiothérapie;
  • combinaison avec des cytostatiques.

Si une chimiothérapie rouge est nécessaire, des médicaments spéciaux sont prescrits pour réduire les effets secondaires, dont le dexrazoxane. Malgré les nombreux effets secondaires qui surviennent après l'utilisation de la chimiothérapie jaune, le traitement est plus facile pour les patients. Les conséquences des médicaments de ce groupe sont, dans la plupart des cas, réversibles et disparaissent après la fin du traitement. Lors de l'utilisation de médicaments de ce groupe, il y a:

  • nausée et vomissements;
  • inflammation de la muqueuse buccale;
  • troubles et lésions intestinales érosives;
  • perturbation du système nerveux central;
  • exacerbation des maladies pulmonaires;
  • maladies inflammatoires du système urinaire;
  • violation des fonctions reproductives;
  • réactions cutanées;
  • calvitie.

Les médicaments de ce groupe bloquent la division de toutes les cellules à renouvellement rapide, ce qui explique ces effets secondaires. Un traitement concomitant peut aider à réduire la gravité des événements indésirables. Les complications de la chimiothérapie bleue et blanche sont presque les mêmes que lors de l'utilisation de la palette de couleurs jaune, mais si des effets secondaires apparaissent, alors dans les 6 à 14 jours après le début du cours thérapeutique. Une fois le traitement terminé, les fonctions des systèmes organiques sont restaurées. Il y a des instructions spéciales.

Après l'introduction des médicaments du groupe chimiothérapie bleue, un arrêt complet de la vaccination est nécessaire pendant un an. De plus, le patient lui-même et sa famille ne doivent pas être immunisés avec le vaccin antipoliomyélitique oral. En cas de contact avec des personnes immunisées contre la polio, un masque de protection doit être porté. Les complications les plus courantes de la chimiothérapie blanche surviennent dans le système hématopoïétique et sous la forme de réactions allergiques cutanées. Comme avec d'autres médicaments anticancéreux, un traitement concomitant est nécessaire. Il n'est pas nécessaire de s'accorder sur le fait qu'il y aura des effets secondaires pendant le traitement. Ils peuvent ne pas apparaître du tout ou apparaître légèrement.

Une attitude correcte face à la victoire sur une terrible maladie aidera à surmonter toutes les conséquences désagréables et à revenir à une vie normale et pleine..

La chimiothérapie jaune qu'est-ce que c'est

Chimiothérapie rouge et blanc

Si les oncologues séparent le traitement médicamenteux qu'ils effectuent pour une pathologie tumorale particulière en fonction de la composition des médicaments, les patients classent les médicaments en fonction de la couleur de la substance qui leur est administrée..

La chimiothérapie rouge, bien sûr, est reconnue comme la plus efficace, mais aussi la plus difficile - après cela, il y a une diminution significative des barrières immunitaires chez les patients.

Couleurs établies de la thérapie anticancéreuse

Le principal objectif de la chimiothérapie est de supprimer la croissance et de détruire les cellules cancéreuses. Cependant, les tissus sains sont également affectés lors du traitement anticancéreux. C'est ce que les experts expliquent le grand nombre d'effets secondaires d'un tel traitement..

À l'heure actuelle, il est d'usage de classer les médicaments capables de détruire les particules structurales mutées par leur composition pharmacologique, ainsi que par leur coloration, dans les sous-groupes suivants:

  • Pour la chimie rouge, l'indarubicine, l'épirubicine et la doxorubicine sont utilisées. Les médicaments ont un effet toxique général prononcé sur le corps du patient.
  • Pour la chimiothérapie jaune, le fluorouracile, le métatrexate ou le cyclophosphamide sont utilisés. Un tel traitement est moins toxique, a moins d'effets secondaires..
  • La chimie bleue est les médicaments mitoxantrone ou mitomycine.
  • La chimiothérapie blanche se démarque également - elle comprend Taxotel et Taxol.

En règle générale, le traitement d'un foyer cancéreux est complexe, car la destruction complète des cellules mutées nécessite un impact global..

Caractéristiques des procédures

La couleur de la solution, qui est administrée à un patient cancéreux, est donnée par une préparation spéciale - une teinte rouge prononcée. Après sa transformation, la coloration de l'urine change, elle acquiert également des nuances rouges.

Un tel traitement affecte négativement le bien-être du patient, il existe une toxicité importante des médicaments. Cependant, l'effet complexe sur le foyer tumoral, par exemple dans le cancer du sein, implique plusieurs séances de chimiothérapie. Il peut être utilisé comme méthode de monothérapie, ou cela peut être l'une des directions de la période postopératoire..

Avant de commencer l'administration de médicaments de chimiothérapie rouges, l'oncologue doit analyser soigneusement toutes les caractéristiques du corps du patient et calculer également les intervalles de temps entre les cours. Après tout, il devrait y avoir des pauses entre l'introduction des cytostatiques - ce temps est donné aux tissus pour se débarrasser des toxines, la formation de cellules et de tissus sans atypie.

Indications de base

L'utilisation de la chimiothérapie avec coloration rouge des solutions implique des examens préliminaires de laboratoire et instrumentaux - même au stade préparatoire. Après tout, les procédures de chimiothérapie ont un grand nombre de conséquences indésirables et sont difficiles à tolérer en raison de leur toxicité..

L'oncologue assume une énorme responsabilité, évalue donc soigneusement l'état de santé initial du patient afin d'élaborer le schéma de chimiothérapie optimal.

Les principales indications pour l'introduction de médicaments exactement rouges:

  • il n'est pas possible d'obtenir la rémission requise avec d'autres cytostatiques;
  • risque élevé de métastase d'un néoplasme malin;
  • la nécessité de l'utiliser au stade préparatoire pour une intervention chirurgicale ultérieure - pour réduire les paramètres du foyer tumoral.

En règle générale, la couleur rouge des médicaments de chimiothérapie indique la nécessité d'une approche intégrée du traitement du cancer identifié.

Avantages et inconvénients

Les avantages incontestables de la chimiothérapie sous le nom rouge incluent son efficacité maximale prouvée dans la lutte contre les lésions cancéreuses d'étiologie et de localisation diverses. Étant donné que des doses plus élevées de médicaments sont utilisées, la progression du processus oncologique s'arrête - la division et la propagation des cellules atypiques s'arrêtent.

A des tactiques de traitement et des inconvénients similaires. Le plus important d'entre eux est une toxicité élevée. Par conséquent, les patients avec des cytostatiques de cette lignée sont plutôt difficiles à tolérer. De plus, ils ont un effet néfaste non seulement sur les éléments mutés, mais également sur les tissus sains. En tant qu'option de traitement indépendante, la solution rouge est rarement utilisée..

Le plus grand mal causé par la chimiothérapie:

  1. follicules pileux - jusqu'à 85 à 90% des patients cancéreux perdent complètement leurs cheveux, qui repoussent ensuite pendant la période de rééducation;
  2. moelle osseuse - dans le contexte de l'abaissement des barrières protectrices, le risque d'infection augmente, une anémie grave se produit;
  3. structures du tube digestif - divers troubles caractéristiques dyspeptiques: diarrhée, nausées, nausées fréquentes.

Pour minimiser les manifestations négatives ci-dessus, les oncologues recommandent des médicaments supplémentaires. Ils aident le corps du patient à récupérer complètement. Le pronostic de survie et de capacité à travailler se multiplient si le patient suit toutes les recommandations qui lui sont données.

Effets secondaires à long terme de la chimiothérapie

En plus des effets indésirables à court terme de la chimiothérapie ci-dessus - alopécie, dyspepsie et anémie, une personne peut développer des effets secondaires à long terme:

  • Certains médicaments anticancéreux ciblent les cellules ovariennes, provoquant la ménopause et l'infertilité féminine. S'il n'y a pas d'ovulation, il est impossible de tomber enceinte. Cependant, chez de nombreux patients, la libération d'ovules se poursuit pendant la chimiothérapie. Il est recommandé de prendre en compte l'extrême toxicité des médicaments anticancéreux pour le fœtus et d'utiliser une contraception barrière.
  • Après plusieurs cycles de chimiothérapie, les gens commencent à remarquer une gêne dans leurs extrémités - il y a des dommages à la fibre nerveuse, diverses neuropathies. Parfois, cet inconfort persiste pendant plusieurs mois, mais progressivement sa gravité diminue.
  • En raison de l'utilisation de médicaments toxiques, le risque d'ostéoporose augmente chez les patients - il est nécessaire de procéder régulièrement à des examens de laboratoire et instrumentaux.
  • Des problèmes de mémoire et d'attention à court terme peuvent également être observés - de plusieurs mois à plusieurs années, jusqu'à ce que les neurocytes soient complètement restaurés..

Nous analysons les méthodes de traitement de l'oncologie: la chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement antitumoral qui détruit les cellules cancéreuses en injectant des produits chimiques spéciaux dans le corps humain ou la tumeur. Les médicaments eux-mêmes affectent directement non seulement les tissus tumoraux, mais également ceux partiellement sains. C'est pourquoi ce traitement a tant d'effets secondaires..

Qu'est-ce que la chimiothérapie pour l'oncologie?

  1. Fondamentalement, cette thérapie est un effet supplémentaire sur la tumeur afin de la réduire avant la chirurgie et de détruire les restes de cellules cancéreuses.
  2. C'est le principal type de traitement de la leucémie (cancer du sang), de l'hémoblastose, du carcinome chorionique, du rhabdomyosarcome.
  3. Fournir des cours pour prévenir les métastases, ainsi que la radiothérapie et d'autres traitements.

  • À 4 stades, il réduit la croissance tumorale. Prolonge légèrement la vie d'un patient atteint de cancer, détruisant partiellement les métastases du cancer.
  • Quand la chimiothérapie est-elle prescrite? Le plus souvent utilisé après et avant la chirurgie. Les cellules cancéreuses ont une structure et une apparence différentes des cellules saines.

    Dans le même temps, on injecte exactement ces médicaments qui tuent ou modifient les cellules cancéreuses..

    Par exemple: un patient a une grosse tumeur de stade II avec des métastases partielles aux ganglions lymphatiques voisins. Avant l'opération, le médecin suit un cours pour détruire certaines des cellules cancéreuses, réduire la taille de la tumeur et réduire le taux de croissance de la formation. L'ennemi est plus facile et plus facile à combattre lorsqu'il est affaibli.

    Après cela, le chirurgien enlève la tumeur et les tissus affectés à proximité, ainsi que les ganglions lymphatiques. Mais l'ennemi pouvait s'asseoir quelque part, et puis il y avait plusieurs cellules cancéreuses qui ont la capacité de division et d'immortalité sans fin. La tâche est de tuer les partisans restants. C'est ce que font les produits chimiques..

    REMARQUE! L'efficacité de la chimiothérapie est prouvée depuis longtemps et sauve chaque année un grand nombre de patients cancéreux de la mort. Donc, vous ne devriez pas abandonner, si vous craignez les effets secondaires - ils passent rapidement.

    Contre-indications à la chimiothérapie:

    1. Métastases cérébrales et hépatiques.
    2. Intoxication forte.
    3. Cachexie - forte perte de poids, corps affaibli.
    4. Augmentation de la bilirubine.

    Variétés

    REMARQUE! Les produits chimiques ciblent les cellules cancéreuses. Mais parfois, les cellules elles-mêmes sont déguisées en cellules saines et les réactifs chimiques deviennent alors inefficaces. Dans ce cas, les oncologues prescrivent d'autres médicaments..

    Couleur du médicamentDrogues
    Chimiothérapie rougeRéactifs très puissants qui affectent le système immunitaire. Ils comprennent: idarubicine doxorubicine, épirubicine.
    Chimiothérapie blancheTakosel, Taxol.
    Chimiothérapie jauneFluorouracile, cyclophosphamide, méthotrexate.
    Chimiothérapie bleueMitomycine, mitoxantrone.
    1. Adjuvant. Aide à détruire les foyers restants de petits tissus cancéreux après la chirurgie.
    2. Néoadjuvant. Traitement préopératoire - administré avant la chirurgie pour réduire l'enflure et réduire le risque de métastases.
    3. Palliatif. Il est prescrit dans les dernières étapes pour améliorer l'état du patient, réduire l'intoxication, la douleur, les symptômes généraux dans le contexte des métastases. Retient la croissance tumorale, la réduit en taille.
    4. Induction. La chimiothérapie thérapeutique est utilisée contre les néoplasmes tumoraux tek, qui sont très sensibles à la chimie. réactifs de ce type. Parfois, il est prescrit à la place de la chirurgie. Souvent utilisé au dernier stade des soins palliatifs pour améliorer le bien-être du patient.
    5. Ciblé. La chimie vise à détruire et à modifier l'ADN des cellules cancéreuses. Plus tard, ils commencent à vieillir et à mourir. Il n'est prescrit qu'après des recherches et des expériences sur le tissu cancéreux du patient.
    6. À haute dose. Les lymphomes non hodgkiniens à cellules du manteau sont généralement traités. Déterminé par un taux d'imposition élevé avec un grand nombre d'effets secondaires.
    7. Épargnant. Moins d'effets secondaires et moins de résultats de traitement.
    8. Hyperthermique. La méthode la moins toxique vise l'exposition à des médicaments et à des températures de 41 degrés Celsius. Il est réalisé avec de grandes formations tumorales.
    9. Platine. Les médicaments eux-mêmes, le cisplatine, le phénanthriplatine sont fabriqués à partir d'un métal coûteux et sont capables de détruire le cancer dans les cas où d'autres substances ne peuvent pas faire face. Traite souvent le cancer des testicules, de la vessie, des ovaires, des poumons.

    REMARQUE! Le schéma de chimiothérapie est choisi exclusivement par l'oncologue et dépend du stade, de la localisation, de l'agressivité, ainsi que de la structure des cellules cancéreuses et de leur sensibilité à l'un ou l'autre médicament.

    Formation

    1. À ce moment, des vacances sont émises si le patient travaille.
    2. Pas d'activité physique et d'éducation physique.
    3. Éviter complètement l'alcool et les cigarettes.
    4. Suivez un traitement avec des médicaments conventionnels, si nécessaire.
    5. Nutrition adéquat.

  • Nettoyer le corps des toxines et des médicaments restants.
  • Le médecin prescrit des médicaments pour protéger le tractus gastro-intestinal, la moelle osseuse, le cerveau, le foie, la rate. En général, il existe une protection complète contre l'influence des réactifs sur tous les organes à l'avenir..

  • Avoir un esprit combatif pour vaincre le cancer!
  • Comment faire?

    Où exactement le liquide lui-même sera-t-il injecté? Cela dépend de la maladie elle-même, de sa localisation, ainsi que de la classe et du type de médicament. Le plus souvent, elle se fait par injection classique ou par induction. L'introduction du médicament se fait par voie intraveineuse à l'aide de compte-gouttes. Avec le complexe, des comprimés sont également prescrits.

    1. Dans la cavité abdominale
    2. Directement dans la tumeur.
    3. Dans le liquide céphalorachidien.
    4. Dans l'artère menant à la tumeur.
    5. Intramusculaire.
    6. Par voie sous-cutanée - pour la tumeur maligne de l'adénocarcinome Basaliome.
    7. Oralement.

    L'oncologue sélectionne spécialement un ou plusieurs médicaments qui influenceront et détruiront au maximum les cellules cancéreuses. La tâche elle-même est de porter un coup dur au cancer, mais d'en réduire les conséquences pour les tissus et organes voisins.

    Durée de la chimiothérapie

    Habituellement, un cours de plusieurs injections est prescrit. Le médecin peut vous prescrire une pilule quotidienne. Mais souvent, la procédure elle-même est effectuée une fois par mois. Dans les cas plus agressifs, peut-être plus souvent (une fois toutes les deux semaines).

    Combien de cours de chimiothérapie sont nécessaires? Tout dépend du comportement de l'ennemi et de sa force dans son corps..

    Peut-être qu'après la première procédure, le médecin prescrira un autre médicament, car celui-ci ne sera pas efficace contre ce type de cancer.

    Après chaque perfusion, des recherches seront effectuées, des tests seront effectués afin d'examiner le résultat - et d'autres tactiques de traitement en dépendront..

    Combien de jours dure en moyenne un cours de chimiothérapie? Le nombre d'injections dans un cours varie de 3 à 8 et prend jusqu'à 6 mois. Après chaque cure, en particulier après des médicaments lourds, le corps a la possibilité de récupérer. Il existe également des médicaments qui doivent être pris quotidiennement sous forme de comprimés..

    La durée de la procédure elle-même peut être assez longue - cela est dû au fait qu'il ne faut pas brûler les artères internes avec des cytostatiques chimiques. Après, le patient doit être sous la stricte surveillance des médecins de l'hôpital. Le volume du médicament dépend de la zone endommagée par les cellules cancéreuses à l'intérieur de l'organe.

    Quels tests sont effectués après la chimiothérapie?

    1. Analyse sanguine générale.
    2. Analyse biochimique
    3. Du sang
    4. Urine

    L'IRM, l'échographie, la tomodensitométrie doivent être reliées à des études complémentaires. Pour que les médecins puissent voir clairement le comportement d'une croissance cancéreuse, s'il y a décomposition et réduction. Si ce médicament n'aide pas, le médecin prescrit le traitement suivant avec un réactif différent.

    POINTE! Après chaque intervention, il est impératif d'avertir votre médecin de tous les aspects négatifs, du malaise, de la douleur, etc..

    Chimiothérapie pour tous les organes

    OrganeComment utiliser
    Cancer de l'intestinHabituellement, il est effectué avant de retirer une partie de l'intestin avec la tumeur afin de détruire les foyers restants dans les ganglions lymphatiques. Réduit le risque de rechute de 50%.
    Cancer des poumonsIl est utilisé avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur. Injecté dans le sang et la lymphe du système pulmonaire.
    Cancer des testiculesLes médicaments sont injectés à la fois dans la tumeur elle-même et dans la cavité abdominale.
    Cancer du col utérinUtilisé après l'ablation de l'utérus d'une femme atteinte d'un cancer de stade 1, 2.
    Cancer des ovairesUn complexe de médicaments est injecté dans l'abdomen. Parfois utilisé après le retrait des ovaires.
    Cancer de la prostateInjecté dans la prostate elle-même ou dans la tumeur, si elle est déjà volumineuse. Chez les patients âgés, la formation elle-même peut être congelée, pour une destruction complète.
    Leucémie (sang blanc)C'est le traitement principal. Les enfants tolèrent plus facilement la procédure elle-même. Lors de la transplantation de moelle osseuse, l'ancien cerveau malade est complètement détruit avec des réactifs chimiques, puis la transplantation a lieu.
    Cancer gastro-intestinalUtilisé à la fois après et avant l'ablation de la tumeur avec une partie de l'estomac. Le système digestif est cousu avec des tissus sains.
    Cancer mammaireDirectement injecté dans la tumeur pour la rétrécir avant son retrait.

    Effets secondaires

    • Nausées, envie de vomir.
    • La diarrhée
    • Constipation
    • Refus de manger
    • Anémie
    • L'immunité s'aggrave
    • Perte de cheveux et d'ongles.
    • Dysfonctionnement digestif.

    À première vue, les effets secondaires sont très effrayants, mais en fait, le médecin donne un complexe de médicaments qui suppriment certains des effets. Et les ongles et les cheveux repoussent très rapidement.

    Si la réaction du corps et les effets secondaires sont trop forts, le médecin peut réduire la posologie..

    Complication

    1. Pneumonie.
    2. Lésions infectieuses anorectales.
    3. Typhlite.

    Toutes ces terribles maladies sont mortelles, mais avec un diagnostic et un traitement rapides, le pourcentage de patients cancéreux est beaucoup plus faible. Les pathologies elles-mêmes surviennent dans le contexte d'une faible immunité, c'est pourquoi pendant un certain temps après le traitement, le patient reçoit un service stérile.

    Un autre danger est la désintégration de la tumeur elle-même. De plus, les produits de désintégration sont toxiques pour le corps humain. C'est pourquoi, après la première procédure, le patient lui-même est sous la surveillance intensive de médecins et sous un appareil spécial, de sorte que les complications et les conséquences ne s'ajoutent pas..

    Conseils

    1. Suivez les instructions claires de votre professionnel de la santé. Administration correcte et opportune des médicaments. Si vous oubliez de prendre quelque chose, informez votre médecin.

    Ne refusez pas le traitement de chimiothérapie si votre médecin vous le demande. Seule cette méthode est capable d'achever les dernières cellules cancéreuses, qui peuvent alors se développer et se transformer en une nouvelle tumeur..

  • Manger un régime avant et après le traitement.
  • Régime alimentaire et nutrition après chimiothérapie

    Le plus important maintenant est de donner à votre corps tous les minéraux, oligo-éléments, vitamines pour restaurer et régénérer les cellules.

    • Fruits et légumes.
    • Baies.
    • Un poisson.
    • Viande.
    • Poulet et oeufs.
    • Porridge et pain.
    • Produits laitiers.

    (2 5,00 sur 5)
    Chargement…

    Chimiothérapie en oncologie: qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert?


    sh: 1: –format = html: introuvable

    Qu'est-ce que la chimiothérapie et à quoi sert-elle? Ce sont des méthodes médicales d'influence en oncologie sur le foyer d'un néoplasme malin afin de détruire ou de supprimer au maximum les cellules cancéreuses. Sa nomination et son évaluation du résultat sont la prérogative de l'oncologue.

    La chimiothérapie du cancer est réalisée selon un schéma spécifique, sélectionné individuellement par un spécialiste dans chaque cas. En règle générale, il s'agit de plusieurs cours de prise de certaines combinaisons de médicaments - cytostatiques, avec la présence obligatoire de pauses entre les doses, permettant aux tissus endommagés de récupérer.

    La chimiothérapie pour l'oncologie peut aujourd'hui être effectuée par les méthodes suivantes:

    • Non-adjuvant - réalisé avant l'intervention chirurgicale prévue. L'objectif principal des procédures est de réduire considérablement le foyer de la tumeur, ce qui lui permettra d'être éliminé aussi complètement que possible. La sensibilité des cellules mutées à la chimiothérapie est également révélée, pour leur nomination ultérieure en période postopératoire..
    • Adjuvant - après une intervention chirurgicale déjà réalisée. L'objectif principal est de prévenir l'apparition et la propagation des micrométastases. Aide à réduire considérablement le risque de récidive de la pathologie.

    En dépendance directe de la localisation et du type de néoplasme oncologique, la chimiothérapie est réalisée selon différents schémas, chacun ayant ses propres caractéristiques, nous avons donc consacré un article détaillé aux types de thérapie..

    Quelle est la différence

    L'utilisation traditionnelle d'agents pharmacologiques modernes et largement disponibles aide une personne à éliminer la source de la maladie - les agents pathogènes provocateurs. L'objectif principal des procédures de traitement dans ce cas est d'aider le corps à récupérer naturellement..

    La chimiothérapie en oncologie poursuit un objectif différent - détruire autant que possible une croissance cancéreuse ou supprimer sa croissance et ses métastases. Bien sûr, les cellules saines sont également affectées négativement, mais elles peuvent récupérer.

    À quoi sert la chimiothérapie:

    • aider à combattre le cancer;
    • éliminer les éventuelles infections fongiques;
    • avoir un impact multidirectionnel;
    • prévenir les métastases;
    • accélérer la récupération;
    • supprimer la croissance et la reproduction des cellules mutées.

    La chimiothérapie pour le cancer peut être prescrite par un spécialiste, à la fois avant la chirurgie, et simultanément avec elle et après le retrait du foyer pathologique. Être en monothérapie ou combinée à une radiothérapie.

    Une fois nommé

    De nombreuses personnes sont conscientes de l'utilisation de médicaments spéciaux pour supprimer l'activité des cellules mutées. Cependant, les patients apprennent ce qu'est la chimiothérapie de leur médecin. Cette méthode pour se débarrasser d'un néoplasme malin a de nombreux effets secondaires..

    Les gens se méfient beaucoup de la chimiothérapie. Leur principal argument est de savoir pourquoi prendre la chimie, si vous pouvez le faire avec la radiothérapie ou la chirurgie..

    Lorsque vous ne pouvez pas vous passer de chimiothérapie:

    • risque élevé de récidive de l'oncologie - par exemple, avec leucémie, hémoblastose, rhabdomyosarcome;
    • la nécessité de réduire la taille du foyer tumoral - pour son ablation chirurgicale ultérieure;
    • prévention de la propagation de cellules mutées vers des organes distants;
    • comme méthode supplémentaire à la radiothérapie.

    La chimiothérapie pour le cancer des structures lymphatiques est prescrite sans faute. Dans ce cas, la taille des néoplasmes n'a pas d'importance..

    Contre-indications possibles

    Après un examen complet du patient et la confirmation de la présence d'un foyer tumoral, le spécialiste décide en connaissance de cause si la chimiothérapie est indiquée pour une personne. Dans certains cas, des contre-indications peuvent être identifiées..

    Par exemple, la prévalence des métastases dans la structure du cerveau ou des paramètres élevés de transaminases dans un test sanguin biochimique. La cachexie, une intoxication grave et des lésions du processus de plusieurs organes à la fois peuvent justifier le refus de cette méthode de traitement..

    Les contre-indications, en général, dépendront des caractéristiques du corps du patient, de la sensibilité des tissus aux cytostatiques.

    S'il existe d'autres pathologies somatiques nécessitant une médication quotidienne, l'oncologue doit en être informé - il est nécessaire d'évaluer la compatibilité des médicaments de chimiothérapie.

    Avez-vous besoin de préparation

    Il est impossible de tout savoir sur la chimiothérapie. Surtout si une personne doit faire face à la maladie pour la première fois. Pour ce dont il est généralement nécessaire, il a été dit ci-dessus.

    Avant de procéder aux traitements, vous devrez vous préparer à l'avance à la possibilité d'effets secondaires négatifs. Par conséquent, les spécialistes donnent des recommandations générales - pour minimiser autant que possible votre activité physique, par exemple, délivrer un certificat d'incapacité de travail, abandonner les mauvaises habitudes existantes.

    La chimiothérapie du cancer nécessite également une préparation spécifique du corps:

    • traiter les tumeurs concomitantes et les pathologies somatiques;
    • pour nettoyer les toxines accumulées grâce aux médicaments;
    • pour assurer une protection maximale des structures du tractus gastro-intestinal, ainsi que de la moelle osseuse - commencez à prendre les médicaments recommandés par un spécialiste à l'avance.

    Il est optimal que toute la phase préparatoire soit réalisée dans un établissement médical, où le patient peut communiquer avec ceux qui sont déjà en chimiothérapie. Le soutien moral de la famille et des amis proches est très apprécié.

    Étapes de la

    Les médicaments antinéoplasiques sont généralement administrés par voie intraveineuse à l'aide de compte-gouttes ou sous forme d'injections traditionnelles. Cependant, il existe des schémas qui prévoient une administration orale de médicaments chimiothérapeutiques, leur administration sous-cutanée ou intramusculaire. Moins fréquemment, il peut être nécessaire d'injecter l'agent dans le liquide céphalorachidien, la plèvre ou l'abdomen.

    Le schéma de chimiothérapie optimal est sélectionné par un spécialiste dans chaque cas sur une base individuelle - en fonction du diagnostic, du stade du processus cancéreux, ainsi que des réglementations internationales.

    Aujourd'hui, dans l'arsenal des oncologues, il existe un grand nombre de médicaments de chimiothérapie efficaces - à la fois pour la monothérapie et pour les procédures combinées..

    Le principe principal est la suffisance minimale des fonds, en tenant compte du résultat maximal possible.

    Chaque schéma a ses aspects positifs et ses points négatifs, ses indications et ses contre-indications. Par conséquent, leur nomination est la prérogative d'un spécialiste hautement qualifié..

    Après la phase de préparation, qui comprend la réalisation des procédures de diagnostic nécessaires, la protection des structures du tractus gastro-intestinal et la miction, la phase d'introduction commence. L'oncologue évalue soigneusement toutes les manifestations du médicament - le patient décrit ses sentiments en détail. Si vous vous sentez moins bien, la chimiothérapie est arrêtée.

    Avec un état satisfaisant de la personne qui a subi la première procédure, le nombre total de séances de chimiothérapie nécessaires est sélectionné pour lui - elles sont différentes pour chaque type de néoplasme.

    En règle générale, les schémas thérapeutiques standard nécessitent un apport mensuel de cytostatiques, avec une surveillance obligatoire des paramètres sanguins: le taux de plaquettes, de leucocytes et d'hémoglobine. L'efficacité de la chimiothérapie ne peut pas être évaluée immédiatement - plusieurs cours seront nécessaires avec des pauses obligatoires entre eux..

    Effets indésirables majeurs

    Le principal inconvénient de la chimiothérapie est sans aucun doute la formation de diverses conséquences négatives. Il n'est guère possible de les éviter, mais il est tout à fait possible de réduire les symptômes désagréables..

    Les effets secondaires de la chimiothérapie pour le cancer comprennent:

    • manifestations épuisantes de dyspepsie - l'envie de nausées et de vomissements est 24 heures sur 24, divers médicaments antiémétiques sont recommandés pour leur soulagement et en suivant les conseils des médecins;
    • pour les représentants de la belle partie de la population, il est particulièrement désagréable de constater que leur coiffure s'est considérablement amincie - l'alopécie pendant la chimiothérapie survient dans 90% des cas;
    • les changements affectent à la fois la peau et les plaques à ongles - ils changent de couleur, de structure, deviennent plus fragiles, les microdommages guérissent plus lentement;
    • trouble des structures du tractus gastro-intestinal - il existe une tendance à la constipation, à la diarrhée ou à leur alternance, l'appétit est considérablement réduit.

    Pour soulager les symptômes ci-dessus, divers produits pharmaceutiques sont recommandés - ils atténuent considérablement le bien-être des patients, aident à mieux tolérer la chimiothérapie.

    Quel est le danger

    L'introduction de cytostatiques pour lutter contre les cellules cancéreuses entraîne des dommages aux tissus sains. Après un certain temps, ils sont restaurés. Cependant, dans certains cas, en raison de la chimiothérapie, les patients développent des complications assez graves..

    Les plus dangereux sont les suivants:

    • Dans le contexte de barrières immunitaires considérablement réduites dans le corps d'un patient cancéreux, des agents pathogènes pénètrent. Si un foyer d'inflammation s'est formé dans le tissu pulmonaire, cela conduit à l'apparition d'une pneumonie. Avec un diagnostic rapide et des procédures de traitement adéquates, des issues mortelles peuvent être évitées.
    • Les conditions septiques, également le résultat d'une lésion infectieuse du corps du patient, conduisent au fait que 25 à 40% des cas se terminent par la mort. Un tel résultat ne peut être évité qu'avec un contact opportun avec un établissement médical..

    Un autre phénomène très courant après la chimiothérapie est la désintégration du foyer de cancer. La condition humaine se détériore fortement - après tout, les produits de désintégration du néoplasme, leurs métabolites toxiques pénètrent dans la circulation sanguine.

    Il est impossible de prédire à l'avance comment la pathologie se déroulera, quelle sera la réaction de la tumeur à la chimiothérapie, si des complications se formeront. Chaque personne est unique, par conséquent, les spécialistes doivent naviguer lors du choix des tactiques de traitement optimales sur les informations statistiques.

    Les patients ne peuvent suivre toutes les recommandations aussi précisément que possible et signaler la survenue d'effets indésirables à temps.

    La clé d'un rétablissement complet sera les hautes qualifications d'un spécialiste, l'utilisation uniquement de cytostatiques modernes, ainsi que la croyance dans le succès des activités..

    NOUS ATTENDONS VOS COMMENTAIRES! De plus, l'article est discuté sur notre site Web pro-rak.ru

    Qu'est-ce que la chimiothérapie blanche

    Dans la pratique médicale, la chimiothérapie est classiquement divisée par couleur. La chimie peut être rouge, bleue, jaune et blanche. Les couleurs typiques indiquées correspondent aux couleurs du médicament utilisé.

    • La chimiothérapie rouge est la forme de traitement la plus puissante, qui s'accompagne également d'effets toxiques sur l'organisme. Avec cette «chimie», la doxorubicine, l'idarubicine ou l'épirubicine sont utilisées. Après un tel traitement, une faiblesse et une diminution du fonctionnement du système immunitaire se produisent..

    • La «chimie» bleue signifie l’utilisation de mitoxantrone ou de mitomycine.

    • La chimiothérapie jaune utilise généralement des médicaments appelés fluorouracile, méthotrexate ou cyclophosphamide.

    • La "chimie" blanche signifie l'utilisation de Taxol ou Takosel.

    En règle générale, le cours de chimiothérapie est combiné, c'est-à-dire il utilise 2 médicaments ou plus.

    Prescrire une chimiothérapie néoadjuvante

    Ce type de traitement avec des médicaments de chimiothérapie est prescrit aux personnes jusqu'à l'ablation chirurgicale radicale du néoplasme. Grâce à ce traitement, il est possible de ralentir la croissance du foyer oncologique primaire. De plus, cette approche réduit le risque de métastases.

    Chimiothérapie adjuvante

    Le type de chimiothérapie administré après la chirurgie. On peut dire qu'il s'agit d'une mesure préventive qui empêche la re-formation d'un foyer de cancer.

    La chimie adjuvante peut être utilisée pour tout type de tumeur.

    En utilisant cette technique, vous pouvez détruire les métastases cachées ou miniatures qui sont restées après la chirurgie ou qui n'ont pas été détectées lors des procédures de diagnostic..

    Induction "chimie"

    Un traitement par ce type de chimiothérapie est prescrit aux patients présentant une sensibilité accrue ou modérée de la tumeur aux médicaments anticancéreux. En outre, il est prescrit s'il existe des contre-indications à la chirurgie. En général, il existe de tels cas de nomination de l'induction «chimie»: • pour le traitement en présence de leucémie ou de lymphomes, de maladies des cellules germinales du testicule;

    • comme mesure palliative avec laquelle il est possible de prolonger la vie du patient; cette approche améliore la qualité de vie et réduit la gravité des symptômes.

    Médicaments ciblés

    Aujourd'hui, c'est l'une des approches les plus innovantes dans l'élimination du cancer. Avec l'aide de médicaments anticancéreux spéciaux, il est possible d'influencer les défauts génétiques moléculaires des cellules.

    L'utilisation de médicaments ciblés inhibe la croissance des masses tumorales ou provoque leur autodestruction.

    Avant de prescrire le type de chimiothérapie considéré, le patient doit subir une IHC (étude immunohistochimique).

    Chimiothérapie hyperthermique (chaude)

    Il s'agit d'une technique thérapeutique pour l'effet complexe sur la tumeur et les métastases, qui comprend dans la procédure des températures élevées de médicaments de chimiothérapie injectés dans la cavité abdominale pour (carcinose péritonéale).

    Cette thérapie est la plus efficace en présence d'ensemencement (métastase) du péritoine.

    Grâce à la "chimie" hyperthermique, il est possible d'éliminer les foyers de deux millimètres en les exposant à une température de quarante et un degrés Celsius.

    Chimiothérapie Platine

    Une telle «chimie» implique l'utilisation de médicaments anti-cancéreux qui ont une base de platine (signifiant cisplatine, phénanthriplatine). En règle générale, la technique du platine est utilisée en présence d'un cancer du poumon, au stade 4 de l'oncologie gynécologique.

    Parmi les patients, il existe un avis selon lequel la nomination de la chimie du platine parle de l'état déplorable. L'utilisation de médicaments à base de platine s'explique par leur capacité à affecter les parties du corps qui ne peuvent pas être influencées par d'autres agents chimiques..

    De plus, ce sont les médicaments au platine qui ont l'effet thérapeutique le plus prononcé dans certaines tumeurs malignes..

    Économiser la «chimie»

    Avec cette approche, on utilise des médicaments qui ont un ensemble minimal d'effets secondaires. Le principal inconvénient de cette méthode est son efficacité minimale. Prescrit aux patients: - ayant un âge considérable, - affaibli par des traitements antérieurs de chimiothérapie, - présentant une numération globulaire basse, - patients au stade 4,

    - lorsqu'il est impossible d'effectuer un traitement complet.

    Chimie à haute dose

    Ce type de chimiothérapie implique l'utilisation de doses plus élevées de médicaments anticancéreux. En règle générale, cette approche est utilisée en présence de tous les types de lymphomes..

    L'utilisation de doses accrues de cytostatiques conduit à une augmentation proportionnelle de l'efficacité dans l'élimination des lymphomes malins. De plus, cette approche évite la résistance des cellules cancéreuses aux effets des médicaments.

    Cependant, une dose accrue a un effet néfaste important sur les éléments cellulaires sains..

    «Chimie» palliative

    En l'absence de chance de guérison, même minime, la chimiothérapie dite palliative est prescrite. Il vise à: • inhiber le développement ultérieur du cancer; • blocage des symptômes de douleur; • augmentation de l'espérance de vie; • une diminution de la gravité des effets toxiques des médicaments anticancéreux et de la formation oncologique elle-même; • inhibition de la croissance du foyer oncologique.

    La «chimie» palliative peut également être prescrite avec un cours d'oncopathologie relativement favorable. En particulier, il est montré à des personnes capables de se servir seules. De plus, cette approche est recommandée pour les patients cancéreux capables de résister à une chimiothérapie visant à soulager la douleur et à améliorer la qualité de vie..

    Pour sélectionner une méthode de traitement efficace, vous pouvez demander

    - méthodes de thérapie innovante; - des possibilités de participer à une thérapie expérimentale; - comment obtenir un quota de traitement gratuit dans un centre d'oncologie;

    Après consultation, le patient se voit attribuer le jour et l'heure d'arrivée pour le traitement, le service de thérapie, si possible, le médecin traitant est nommé.

    La chimiothérapie est l'une des principales méthodes de traitement du cancer. Cette procédure implique l'utilisation de médicaments spéciaux qui détruisent et suppriment la croissance des cellules cancéreuses.

    Presque tout le monde sait que la chimiothérapie n'est pas une méthode de traitement facile, et même en partie dangereuse..

    Cela peut entraîner des effets secondaires désagréables tels que perte de cheveux, peau sèche, perturbation du système digestif, détérioration de l'état général..

    De nombreux patients, craignant des conséquences négatives, refusent complètement la chimiothérapie, ce qui n'est pas tout à fait correct. De nombreuses tumeurs ne répondent pas à la chirurgie et à la radiothérapie, elles sont donc traitées par chimiothérapie.

    Examinons de plus près ce que c'est, dans quels cas, pourquoi et pour quelle chimiothérapie est nécessaire..

    À quoi sert la chimiothérapie??

    Cette méthode de traitement du cancer consiste à utiliser des médicaments spéciaux qui ont un effet néfaste sur les cellules tumorales. Les agents chimiothérapeutiques tuent les cellules cancéreuses ou inhibent leur multiplication. Les premiers ont un effet cytotoxique, les seconds cytostatiques.

    Cliniques de premier plan en Israël

    Quand la chimiothérapie est-elle prescrite? Indications pour la conduite:

    • Tumeurs malignes, qui ne peuvent être éliminées qu'à l'aide de médicaments chimiothérapeutiques (carcinome chorionique, hémoblastose, leucémie, etc.);
    • Réduire la taille de la tumeur avant la chirurgie;
    • Il est utilisé en combinaison avec la principale méthode de traitement.

    De nombreux patients ont une question: la chimiothérapie détruit-elle les métastases? La chimiothérapie est largement utilisée en présence de métastases, et si elles sont soupçonnées de se produire à l'avenir. Par conséquent, dans certains cas, un cours préventif de chimie est effectué..

    Si les ganglions lymphatiques sont endommagés par des cellules cancéreuses, une chimiothérapie est nécessaire, malgré la taille des néoplasmes.

    Chimiothérapie pour l'oncologie - quels sont les avantages?

    La chimiothérapie présente plusieurs avantages, malgré le fait qu'elle soit toxique pour le corps. Le traitement de chimiothérapie permet de:

    1. Réduire la taille de la formation tumorale avant la chirurgie et détruire les cellules tumorales qui pourraient être restées après l'ablation chirurgicale, évitant ainsi le risque de récidive;
    2. Agir à distance sur les foyers secondaires d'oncologie (métastases) et les cellules cancéreuses qui sont entrées dans le sang.

    Le principe de la thérapie est le suivant - les médicaments de chimiothérapie, entrant dans la circulation sanguine, sont transportés dans tout le corps. Cela permet d'affecter le corps de manière systémique, en détruisant les cellules cancéreuses et les métastases, quel que soit leur emplacement. Par conséquent, la chimiothérapie se fait sans faute en présence ou en suspicion de métastases aux organes voisins..

    Chimie rouge pour le cancer du sein: qu'est-ce que c'est et comment la procédure est effectuée

    Ces dernières années, les maladies du sein ont été considérées comme l'une des plus courantes chez les femmes. Cet organe est très sensible aux effets de divers facteurs environnementaux et à toute modification du corps. Diverses formations tumorales peuvent se former dans les glandes, y compris malignes.

    La chimiothérapie est une façon de traiter le cancer du sein. Son utilisation contribue à la destruction des cellules malignes, arrête la propagation du processus pathologique dans le corps. Selon la couleur du médicament, la chimiothérapie est disponible en blanc, jaune, bleu et rouge. Les cancers du sein sont traités efficacement avec une chimiothérapie rouge.

    L'essence de la chimiothérapie rouge

    Les médicaments utilisés pour ce type de chimiothérapie sont rouges. Ils sont considérés comme l'un des plus efficaces, mais aussi des plus toxiques. Avant de commencer un cours d'une telle thérapie, le patient doit être soigneusement examiné. Il est nécessaire de prendre en compte la taille, le poids, les indicateurs de pression artérielle. Cela est nécessaire pour que les chimiothérapeutes puissent calculer avec précision la posologie du médicament..

    Les médicaments de chimiothérapie rouges comprennent les anthracyclines:

    Pour éviter les effets toxiques excessifs des médicaments, les oncologues recommandent de les utiliser en alternance. Par exemple, après un cours de doxorubicine, vous pouvez passer aux médicaments de chimiothérapie jaunes (fluorouracile). Cela vous permet de réduire la charge sur le corps dans son ensemble, pour éviter la destruction des cellules saines.

    En tant que méthode de traitement indépendante, la chimiothérapie rouge peut arrêter de manière significative la croissance du cancer du sein. Mais il est rarement prescrit en raison de sa forte toxicité pour l'organisme. Le plus souvent utilisé comme traitement néoadjuvant ou adjuvant.

    Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse en milieu hospitalier. Après la chimiothérapie, une femme peut reprendre sa vie habituelle, aller au travail.

    En fonction du stade du processus pathologique, plusieurs cours de chimiothérapie rouge sont prescrits, à la fois avant et après l'opération. Avant l'introduction des anthracyclines, il est nécessaire de passer un test d'urine, un test sanguin biochimique.

    Une pause est nécessaire entre chaque cours de chimie pour que le corps puisse se remettre des effets toxiques.

    Quelles hormones la glande pituitaire produit-elle et quel est le rôle des régulateurs importants dans le corps? Nous avons une réponse!

    La norme d'insuline dans le sang chez les femmes, ainsi que les raisons de l'augmentation du taux d'hormone, sont écrites sur cette page..

    Indications et contre-indications

    La chimiothérapie rouge est prescrite pour le cancer du sein, en tenant compte du stade et de la nature du processus malin. La durée moyenne du traitement est de plus de 3 mois.

    Un diagnostic approfondi de l'état corporel du patient est préalablement effectué:

    • Ultrason,
    • CT avec contraste,
    • sang pour marqueurs tumoraux,
    • détermination du statut hormonal.

    Indications de la chimiothérapie rouge:

    • avant la chirurgie pour résection d'une tumeur cancéreuse,
    • pour éviter les métastases vers d'autres organes,
    • en cas de rémission uniquement après l'utilisation d'une chimiothérapie.

    La chimie est contre-indiquée dans certains cas:

    • intoxication du corps,
    • métastase des cellules cancéreuses au foie, au cerveau,
    • augmentation de la bilirubine.

    Important! En présence de pathologies chroniques sévères ou d'autres conditions graves, il est recommandé de remplacer la chimiothérapie rouge par une autre. Avant le cours de la chimiothérapie rouge, l'oncologue évalue les effets attendus du traitement, les mesure contre d'éventuelles complications..

    Conséquences et complications possibles

    Les anthracyclines ont un fort effet antitumoral; en même temps, elles ont un effet destructeur non seulement sur les cellules cancéreuses, mais également sur les cellules saines. Le muscle cardiaque est particulièrement sensible aux médicaments de chimiothérapie rouges, qui peuvent provoquer une insuffisance cardiaque.

    Une cardiotoxicité précoce peut se développer dans certains cas:

    • âge à partir de 65 ans,
    • la présence de diabète sucré, d'hypertension, de cardiopathie ischémique,
    • pré-radiothérapie avant chimiothérapie,
    • combinaison avec des cytostatiques.

    Qu'est-ce que la radiothérapie pour le cancer du sein et quelles sont les conséquences de la procédure? Nous avons une réponse!

    Découvrez les symptômes caractéristiques et les méthodes efficaces de traitement de l'inflammation de l'épididyme chez l'homme à cette adresse.

    Sur la page https://fr-dc.ru/vnutrennaja-sekretsija/polovye/laparoskopiya-kisty-yaichnika.html, apprenez à éliminer un kyste ovarien chez les femmes en utilisant la méthode laparoscopique.

    Le plus grand mal que la chimiothérapie rouge a sur:

    • Les follicules pileux chez 90% des femmes après un traitement perdent complètement leurs cheveux. Mais c'est une complication temporaire, les cheveux repoussent avec le temps.
    • Organes gastro-intestinaux: nausées, vomissements, selles dérangées, érosion intestinale.
    • La moelle osseuse diminue la barrière protectrice, augmente le risque d'infection et l'anémie se développe.

    Les effets à long terme de la chimiothérapie pour le cancer du sein chez la femme peuvent être:

    • l'ostéoporose,
    • manque d'ovulation, infertilité,
    • neuropathies,
    • diminution de la concentration et troubles de la mémoire,
    • états dépressifs,
    • perte de poids rapide.

    De telles violations peuvent se manifester pendant des mois, voire des années. Des médicaments supplémentaires sont prescrits pour réduire les effets secondaires de la chimiothérapie rouge.

    Nutrition pendant la chimiothérapie

    Le corps qui a subi une chimiothérapie est très faible. Pour récupérer rapidement et gagner de l'énergie, vous devez suivre un régime alimentaire spécial. Le régime doit contenir une teneur élevée en protéines, en graisses végétales, en glucides.

    Assurez-vous de respecter un régime de consommation abondant (au moins 2 litres par jour). Les produits animaux et le sucre doivent être réduits au minimum. Les aliments en conserve, les viandes fumées, l'alcool et le café doivent être exclus.

    Vous devez manger souvent et en petites portions.

    La chimiothérapie rouge est une méthode efficace de traitement complexe du cancer du sein. Malgré l'efficacité des médicaments anticancéreux rouges, ils ont un effet toxique assez prononcé sur tout le corps. Avant de prescrire un cours de chimiothérapie, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi, de peser le pour et le contre.

    L'oncologue vous en dira plus sur ce qu'est la chimie rouge dans la pathologie du cancer du sein dans la vidéo suivante: