Principal
Tératome

Kyste du sinus maxillaire

Un kyste du sinus maxillaire est un problème assez courant. Une telle pathologie peut se dérouler sans aucun symptôme, mais dans certaines conditions, elle devient la cause d'un inconfort. De plus, parfois un kyste est vraiment dangereux. Et aujourd'hui, beaucoup sont intéressés par des informations supplémentaires sur cette maladie. Pourquoi un kyste se produit-il? Quels traitements offre la médecine? À quel point la chirurgie peut-elle être dangereuse? Les réponses à ces questions seront utiles à de nombreux.

Qu'est-ce qu'un kyste?

Bien sûr, tout d'abord, il vaut la peine de comprendre ce qu'est cette éducation. Ce n'est un secret pour personne qu'il existe des cavités d'air spéciales dans le crâne humain, appelées sinus paranasaux. Et les sinus maxillaires (ou maxillaires) sont les plus grands.

Le kyste du sinus maxillaire est une formation bénigne. C'est une petite poche avec une paroi à deux couches et un contenu interne liquide. La couche interne de la paroi kystique contient des cellules spéciales qui produisent des sécrétions muqueuses. Fondamentalement, un kyste se forme en raison d'un blocage de la glande productrice de mucus..

Selon les statistiques, une personne sur dix sur la planète a un néoplasme similaire. Mais dans la plupart des cas, le kyste ne préoccupe pas le patient. De plus, le plus souvent, il est découvert tout à fait par accident, à un moment où le médecin examine la cavité nasale et les sinus pour toute autre maladie..

Les principales causes de l'apparition d'un néoplasme

Il est extrêmement important de savoir pourquoi un kyste du sinus maxillaire s'est formé. Le traitement dans la plupart des cas en dépend. Comme déjà mentionné, la cavité du nez et des sinus paranasaux est tapissée d'une membrane muqueuse, dont des cellules spéciales produisent une sécrétion muqueuse. Sous l'influence de l'une ou l'autre raison, les canaux excréteurs de la glande muqueuse peuvent se boucher, à la suite de quoi le secret commence à s'accumuler dans sa cavité - c'est ainsi qu'un kyste se produit le plus souvent. Mais les raisons du blocage peuvent être très différentes:

  • Le plus souvent, la cause est des maladies inflammatoires fréquentes des voies nasales et des sinus paranasaux - il peut s'agir de rhinite, de sinusite, de sinusite et d'autres maladies.
  • Certaines personnes ont des caractéristiques anatomiques (telles que l'asymétrie faciale) qui les rendent plus sujettes à ce type de maladie.
  • En outre, les raisons incluent une augmentation du fond allergique du corps..
  • Il existe également une hypothèse selon laquelle la cause de la formation de kystes peut être certains changements ou caractéristiques des processus immunitaires dans le corps, bien que cette opinion n'ait pas encore été confirmée au cours de la recherche..
  • Il faut également mentionner le kyste odontogène, dont la formation est associée à la maladie des dents maxillaires..

Classification: principaux types de kystes

Aujourd'hui, les gens veulent savoir ce qu'est un kyste du sinus maxillaire. Symptômes, traitement de la maladie - tout cela intéresse également beaucoup. En outre, il convient de considérer que ces structures peuvent être différentes. À ce jour, il existe plusieurs systèmes de classification pour ces néoplasmes..

Par exemple, en fonction des causes d'occurrence et de certaines caractéristiques structurelles, il est habituel de distinguer les types de kystes suivants:

  • Un vrai kyste (de rétention) se forme à la suite du blocage des canaux excréteurs de la glande muqueuse. Dans le même temps, de l'intérieur, le néoplasme est tapissé de cellules typiques de la membrane muqueuse, qui continuent à produire un secret.
  • Faux, ou pseudokyste, en règle générale, se forme avec une exposition prolongée à un allergène. Les raisons de sa formation incluent des processus inflammatoires dans les racines des dents maxillaires. Cette formation n'a pas de cellules muqueuses..

De plus, un kyste peut avoir un contenu différent - par exemple, un néoplasme peut contenir des masses purulentes, des sécrétions muqueuses ou du liquide séreux à l'intérieur. Un kyste peut se former sur les côtés gauche et droit, ce qui doit également être pris en compte dans le processus de diagnostic.

Quels sont les symptômes de la maladie?

Il convient de noter que dans la plupart des cas, une telle maladie survient sans aucun symptôme. Le kyste n'interfère pas avec la respiration, ne cause pas de douleur et n'affecte pas la qualité de vie d'une personne malade - souvent un oto-rhino-laryngologiste le trouve tout à fait par accident lors du diagnostic de sinusite ou de certaines autres maladies.

D'autre part, l'inflammation ou la croissance rapide d'un néoplasme peut entraîner l'apparition de signes caractéristiques. Alors, quels sont les symptômes d'un kyste du sinus maxillaire? Souvent, l'un des premiers signes de pathologie est une douleur qui apparaît au-dessus du site du kyste, mais peut également irradier vers l'orbite ou les tempes.

De plus, de nombreux patients se plaignent de congestion nasale persistante et de difficultés respiratoires. Si le patient a un kyste du sinus maxillaire gauche, la congestion se fera donc sentir plus précisément du côté gauche. Dans certains cas, des écoulements rares d'origine purulente peuvent être observés..

Les symptômes d'un kyste comprennent des maux de tête sévères. La douleur est généralement caractérisée par une localisation frontale claire.

Pourquoi cette pathologie est-elle dangereuse??

Il convient de noter tout de suite que lorsque le traitement est commencé à temps, le risque de complications est minimisé. Néanmoins, un kyste du sinus maxillaire peut avoir des conséquences extrêmement désagréables. En particulier, l'une des complications les plus courantes est l'inflammation et la suppuration, qui s'accompagnent de douleurs, de fièvre, d'apparition d'écoulement purulent, etc..

Il existe également des cas connus où la croissance prolongée d'un tel néoplasme a conduit à une pression accrue sur les os et certains organes de la tête. Les os sous pression constante peuvent se déformer. De plus, dans certains cas, le kyste serre ces autres parties de l'analyseur visuel, ce qui entraîne une diplodie et d'autres troubles. Dans un état extrêmement négligé, une telle maladie peut entraîner un rejet ou une nécrose du tissu osseux. C'est pourquoi vous ne devez en aucun cas laisser cette pathologie sans surveillance..

Méthodes de diagnostic modernes

Aujourd'hui, il existe plusieurs méthodes assez importantes pour diagnostiquer une telle maladie. Seul un médecin peut diagnostiquer un «kyste du sinus maxillaire», donc si vous présentez des symptômes inquiétants, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Tout d'abord, le patient sera envoyé pour une radiographie, car c'est la méthode de diagnostic la plus rapide et la plus abordable. Les images dans deux projections aident à déterminer la présence de néoplasmes, à établir leur emplacement exact, ainsi que leur taille.

Des résultats plus précis peuvent être obtenus en utilisant l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. En outre, le médecin peut procéder à un examen endoscopique des sinus maxillaires, au cours duquel les cavités peuvent être soigneusement examinées de l'intérieur à l'aide d'un équipement spécial équipé de fibres optiques. C'est ainsi que se définit le kyste du sinus maxillaire. La chirurgie endoscopique, en passant, comprend une biopsie - les structures retirées sont envoyées au laboratoire, où elles sont utilisées pour des études cytologiques, biochimiques et microbiologiques.

Kyste du sinus maxillaire: traitement avec des moyens conservateurs

Il convient de noter tout de suite que le choix de la thérapie est la tâche du médecin traitant. Seul un spécialiste peut décider de la marche à suivre après avoir examiné les sinus maxillaires. Le traitement avec des médicaments n'est pas effectué. Comprimés, gouttes nasales, solutions de rinçage - le plus souvent, tous les médicaments sont tout simplement inutiles.

Si la présence d'un kyste n'affecte en aucune manière l'état du patient et qu'aucun processus inflammatoire n'a été détecté lors de l'examen, un traitement spécifique peut ne pas être du tout nécessaire - les patients ne sont recommandés que par une observation dynamique, ce qui donnera au médecin la possibilité de voir les changements pathologiques de ce néoplasme à temps.

Souvent, la thérapie dépend de la cause. Par exemple, pour éliminer le processus inflammatoire et la douleur apparus dans le contexte d'un kyste odontogène, il suffit de traiter correctement une dent malade - après cela, les symptômes disparaîtront d'eux-mêmes. Dans certains cas, le médecin effectue une ponction des sinus ou des néoplasmes, ce qui peut également avoir un effet, car le tissu peut être libéré du pus. Néanmoins, la membrane du kyste reste et, par conséquent, il existe une forte probabilité de rechute à l'avenir..

Dans certains cas, l'ablation du kyste du sinus maxillaire est la seule méthode de traitement efficace. La décision sur l'opération est prise par le médecin traitant.

Ablation du kyste du sinus maxillaire: quand c'est nécessaire?

Il existe aujourd'hui plusieurs techniques chirurgicales de base. Seul le médecin décide de la manière exacte dont le kyste du sinus maxillaire sera retiré. L'opération, ou plutôt la méthode de sa mise en œuvre, dépend à la fois des caractéristiques individuelles du corps du patient et du type de kyste, et de la disponibilité de l'équipement nécessaire dans la clinique.

Très souvent, l'opération dite Caldwell-Luke est effectuée. Cette procédure est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale, bien qu'une anesthésie locale soit également possible. Tout d'abord, le médecin fait une incision sous la lèvre supérieure, puis ouvre la paroi avant du sinus. À l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux, le spécialiste enlève le kyste à travers le trou.

Malheureusement, cette technique présente plusieurs inconvénients. Le fait est que le trou après l'opération n'est pas envahi par les os, mais par le tissu cicatriciel, ce qui entraîne certaines conséquences. En particulier, les patients après une telle procédure souffrent souvent de rhinite et de sinusite persistantes..

L'ablation endoscopique du kyste du sinus maxillaire est considérée comme plus efficace et moins dangereuse. Avec cette procédure, aucune incision n'est nécessaire - le médecin insère tous les instruments directement à travers les voies nasales. De plus, l'endoscope est équipé d'une fibre optique, ce qui permet au médecin de surveiller clairement le processus et d'effectuer les actions nécessaires..

L'ablation endoscopique présente plusieurs avantages importants. Pour commencer, il convient de noter qu'après la chirurgie, il ne reste plus de coupures ni de cicatrices. La procédure ne nécessite pas d'hospitalisation à long terme - le patient est généralement libéré après 1-2 jours. Le risque de développer des complications est minimisé. De plus, cette technique n'a pratiquement aucune contre-indication..

Un kyste odontogène nécessite un autre traitement. Dans de tels cas, l'ablation du kyste est réalisée par une incision sous la lèvre supérieure. La procédure est réalisée sous anesthésie locale.

Si l'inflammation est causée par l'activité de micro-organismes bactériens, le patient subit un traitement antibiotique avant et après l'opération (le choix du médicament dépend de la nature et des caractéristiques de l'agent pathogène). Un traitement antibiotique est dans tous les cas nécessaire après la chirurgie pour éliminer le risque de complications.

Est-il possible de traiter avec la médecine traditionnelle?

Bien sûr, la médecine traditionnelle offre de nombreuses façons non conventionnelles de traiter cette maladie. Mais il convient de noter tout de suite que l'on ne doit en aucun cas commencer un tel traitement indépendant sans consulter au préalable un médecin, car cela ne peut qu'aggraver la situation. Alors quels fonds sont considérés comme les plus efficaces?

Par exemple, les gouttes qui peuvent être préparées à la maison sont considérées comme assez efficaces. Vous devez mélanger une cuillère à soupe d'eau, une cuillère à café de glycérine et deux grammes de momie. Vous devez enterrer trois gouttes dans chaque passage nasal. La procédure est répétée deux fois par jour..

Un autre médicament efficace est le jus de la moustache dorée, qui doit également être instillé deux fois par jour, trois gouttes. Vous pouvez également essayer le jus obtenu à partir du tubercule de cyclamen forestier (il doit d'abord être dilué avec de l'eau dans un rapport de 1 à 4). Il est conseillé d'enterrer le nez le matin (pas plus de deux gouttes). Le cours du traitement dure environ une semaine..

Ces remèdes maison aident à soulager l'inflammation et sont également considérés comme une excellente prévention de la sinusite. Mais vous devez comprendre que les gouttes n'aideront pas à se débarrasser du kyste - une intervention chirurgicale est nécessaire ici.

Il y a un autre point important à retenir. L'inhalation d'huiles essentielles, le rinçage du nez, le réchauffement des sinus ne peuvent qu'aggraver la situation. Et l'utilisation d'extraits de plantes en présence d'hypersensibilité peut déclencher une réaction allergique intense. Par conséquent, vous ne devez pas vous soigner vous-même sans l'autorisation d'un médecin..

Existe-t-il des méthodes de prévention efficaces?

Malheureusement, à ce jour, il n'existe aucun moyen permettant de protéger en permanence une personne de l'apparition de cette maladie. Par conséquent, les médecins recommandent d'éviter l'exposition aux facteurs de risque les plus courants dans la mesure du possible. En particulier, toutes les sinusites, rhinites, sinusites et autres maladies du nez doivent répondre à un traitement complet à temps. Certains experts associent la formation de kystes à des réactions allergiques, de sorte que leur apparition doit également être évitée (prendre des antihistaminiques à temps, ne pas contacter l'allergène).

Dans tous les cas, une telle maladie, avec une détection et un traitement rapides, ne pose pas de menace particulière - il vous suffit de demander de l'aide et de suivre attentivement les instructions du médecin..

Symptômes et traitement des kystes dans les sinus maxillaires droit / gauche

Certaines personnes sont très imprudentes à propos du rhume, le considérant comme une maladie totalement inoffensive et uniquement parce qu'elles n'ont aucune idée de ce que peut entraîner l'absence de traitement approprié. Nous nous souvenons tous du vieux proverbe: "Une rhinite traitée disparaît en une semaine et une non traitée - en 7 jours". Mais cette pathologie ne passe pas toujours sans laisser de trace pour une personne et sans conséquences. Il y a des cas où une maladie non traitée de la cavité nasale provoque le développement de conséquences graves, qui comprennent principalement le kyste du sinus maxillaire ou, comme on l'appelle aussi, le kyste maxillaire.

Nous examinerons les raisons de la formation d'inclusions kystiques dans le sinus maxillaire, leurs types, symptômes et traitement, ainsi que les complications possibles et les mesures préventives..

Ce que c'est

De chaque côté du nez humain dans le crâne se trouvent des sinus, il y en a quatre. Visuellement, ils ressemblent à des pyramides qui communiquent avec la cavité nasale. La plupart des sinus sont occupés par les cavités accessoires, qui sont couvertes de l'intérieur par une couche muqueuse, des racines nerveuses et des capillaires.

Toutes les personnes sont caractérisées par des caractéristiques individuelles de la constitution des sinus en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du visage, en raison de changements liés à l'âge et en raison de l'épaisseur différente de leurs parois. Pour un certain nombre de raisons, un blocage des canaux de la glande qui produit du mucus naturel peut se produire.Au fil du temps, ce secret s'accumule et forme un kyste dans le sinus maxillaire, qui est une inclusion bénigne en forme de capsule avec des parois denses et un contenu liquide à l'intérieur. Il peut se développer en raison d'un œdème non résolu de la membrane muqueuse des sinus accessoires ou être une continuation de la formation kystique gingivale.De plus, il existe toujours un risque de formation de fistule dans les sinus maxillaires après l'extraction dentaire. Dans tous les cas, un kyste se forme le plus souvent chez les patients présentant une paroi inférieure mince de la cavité maxillaire.

Un néoplasme similaire peut apparaître à la fois à droite et à gauche. La maladie survient non seulement chez les adultes, mais également en pédiatrie, tandis que les signes de la maladie et les tactiques de traitement à tout âge seront similaires.

Classification

La classification standard divise les lésions kystiques dans les sinus de la mâchoire supérieure en 2 types:

  • vrai - ils sont formés par les tissus de la muqueuse nasale, de telles inclusions sont localisées dans le sinus maxillaire du nez, dans l'une de ses sections, pour de tels néoplasmes, la présence d'une capsule à deux couches est caractéristique;
  • les pseudo-formations sont des kystes qui se sont développés dans les sinus de la mâchoire supérieure à partir d'autres tissus. Il peut s'agir de kystes odontogènes, qui sont une continuation des formations gingivales, ou inclusions, dont le développement est provoqué par les particularités des réactions allergiques. Autrement dit, ce sont des tumeurs kystiques dans les sinus qui ont une origine différente. Pour les kystes du sinus maxillaire de ce type, la présence d'une capsule monocouche et la croissance à partir de la paroi du sinus inférieur sont caractéristiques.

Selon la zone de la lésion, la classification des néoplasmes peut être la suivante:

  • kyste du sinus maxillaire droit;
  • kyste du sinus maxillaire gauche;
  • kyste des deux sinus paranasaux.

En outre, les capsules kystiques peuvent différer en fonction de l'exsudat qu'elles contiennent. Il peut s'agir d'un liquide purulent, muqueux ou séreux..

Causes d'occurrence

Le kyste du sinus maxillaire est formé en raison du blocage des canaux glandulaires excréteurs situés dans la cavité nasale, le plus souvent dans le contexte de la sinusite, de la sinusite, de la polysinusite et de la rhinite de diverses étymologies, qui ont une évolution chronique. Les facteurs suivants peuvent provoquer la croissance de telles capsules:

  • courbure du septum dans le nez;
  • dents carieuses de la mâchoire supérieure, source d'infection constante;
  • inflammation des tissus à l'intérieur de la dent (pulpe);
  • polypose;
  • une morsure cassée et un palais dur tombant;
  • réactions allergiques;
  • caractéristiques personnelles de la constitution de la sortie des cavités maxillaires et de la symétrie faciale.

Symptômes de la pathologie

Les manifestations des symptômes dans un kyste du sinus maxillaire ne sont pas toujours associées à la taille de la capsule, comme c'est le cas des tumeurs dans d'autres organes et systèmes. Les grandes capsules sur la paroi supérieure peuvent ne montrer aucun signe de leur présence, et de petits kystes sur l'anastomose excrétrice, au contraire, peuvent provoquer une douleur intense dans la tête ou les dents.

Les symptômes des kystes du sinus maxillaire peuvent être plus intenses en cas d'inflammation aiguë, par exemple en relation avec une exacerbation d'une maladie chronique.

Plus le patient développe souvent une inflammation, plus le kyste se remplit de manière intensive et la vitesse de remplissage de sa capsule dépend des caractéristiques structurelles du sinus nasal de chaque individu.

L'un des principaux symptômes est un nez bouché. Si une tumeur s'est formée dans l'un des sinus, l'inconfort et les problèmes respiratoires ne se produiront que dans une narine; si les deux sinus sont touchés, une personne ne peut pas du tout respirer par le nez. Une telle situation n'est possible que lorsque le néoplasme s'est considérablement étendu et a rempli tout l'espace des sinus. Dans le même temps, le mucus s'écoule du nez, le patient est plus souvent atteint de maladies ORL, ils se déroulent plus sévèrement et plus longtemps.

La moitié des patients diagnostiqués par la suite avec un kyste des sinus se plaignent non seulement de congestion nasale, mais également de maux de tête dans la région de l'œil et des tempes. Chez les plongeurs, ce symptôme peut s'aggraver. La tête peut faire mal constamment et par intermittence, souvent en réaction à une situation stressante ou au changement climatique. De plus, des vertiges peuvent survenir.

Le patient peut également recevoir des plaintes concernant d'autres manifestations désagréables de cette pathologie:

  • inconfort et sensation d'un objet supplémentaire dans la zone maxillaire;
  • mucus ou drainage de pus dans la gorge;
  • douleur dans le contour des yeux et des joues, généralement une douleur unilatérale;
  • augmentation de l'indicateur de température;
  • le nez se produit;
  • perte partielle ou totale de sensibilité aux odeurs.

Méthodes de diagnostic

Les chances d'auto-détection de la maladie sont pratiquement nulles, car l'inclusion dans le nez ne présente aucun signe spécifique.

Si c'est le cas, cela signifie que la personne peut avoir des problèmes chroniques avec le système respiratoire et les dents. Le diagnostic d'un kyste dans l'espace de la mâchoire supérieure est le plus souvent effectué au moyen d'une radiographie, qui peut être dirigée par l'ORL ou les dentistes. Une radiographie révèle la présence d'une grande inclusion kystique. Ils peuvent être identifiés sur la photo comme des excroissances arrondies sur l'une des parois des sinus nasaux. Avant de subir cette étude, le patient reçoit une injection de produit de contraste intraveineux. Pour déterminer la présence d'un kyste odontogène, vous devez prendre une photo dans une projection différente.

Les meilleurs résultats sont obtenus avec l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. En IRM et en TDM, il est possible d'établir l'emplacement exact de la tumeur, l'épaisseur de sa capsule et sa structure interne. Ces méthodes sont utilisées à des stades anciens de la pathologie, elles vous permettent de déterminer la manière dont une intervention chirurgicale est nécessaire..

Pour clarifier le diagnostic, le médecin peut prescrire une ponction, au cours de laquelle une ponction de la capsule kystique est effectuée et son contenu est pompé. Si le liquide a une teinte orange spécifique, la pathologie est confirmée. Il s'agit d'une méthode de diagnostic peu fiable, car elle vous permet d'identifier uniquement les grandes formations susceptibles de se coincer dans le trajet de l'aiguille..

L'examen endoscopique - la sinusoscopie est l'une des mesures diagnostiques les plus informatives. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil vidéo spécial, un endoscope, qui est inséré à travers l'anastomose excrétrice dans la cavité nasale. Au cours de l'étude, vous pouvez en outre effectuer une biopsie ou un traitement. La sinusoscopie vous permet de détecter les polypes dans les sinus maxillaires et d'autres pathologies, y compris les kystes.

Quelle est la menace et à quoi elle peut conduire

Il est important de savoir ce qui est dangereux avec une tumeur kystique dans les cavités de la mâchoire supérieure et quelles complications cela peut provoquer.

La menace la plus terrible est l'infection de l'exsudat dans la capsule kystique, une infection chronique peut s'y développer, ce qui conduit à son tour à l'accumulation de pus à l'intérieur de la capsule. À un certain moment, les parois du kyste ne résistent pas à la pression du liquide purulent et éclatent, à ce moment un exsudat jaunâtre avec une odeur piquante s'écoule du nez du patient. Certains patients pensent qu'un kyste éclaté leur apporte un soulagement, mais cette condition est dangereuse, car elle peut entraîner une exacerbation des pathologies chroniques et entraîner d'autres conséquences tout aussi graves. Le contenu déversé de la capsule kystique contient un grand nombre de bactéries pathogènes qui peuvent pénétrer dans l'oreille et provoquer une inflammation de l'oreille moyenne..

Même si la capsule reste intacte, elle peut entraîner des complications et une détérioration de la qualité de vie du patient. Lorsqu'il se développe et occupe tout le sinus de la mâchoire supérieure, cela entraîne des difficultés à respirer par le nez et des conséquences tout aussi graves:

  • Maux de tête sévères;
  • vasospasme, y compris les vaisseaux cérébraux;
  • faible teneur en oxygène dans le corps, ce qui est lourd de complications pour les femmes enceintes et leur fœtus;
  • le développement de maladies cardiaques et vasculaires;
  • la respiration peut s'arrêter dans un rêve;
  • l'image devant les yeux peut doubler;
  • le bien-être général du patient s'aggrave.

En outre, la pression à l'intérieur du crâne peut augmenter, la température du corps augmente et les processus inflammatoires passent aux tissus voisins, ce qui, dans un état ancien, entraîne une nécrose osseuse..

Méthodes de traitement

Habituellement, le traitement d'un kyste du sinus maxillaire est effectué comme prévu sans intervention d'urgence, mais dans chaque cas spécifique, qui n'est déterminé que par le médecin traitant, en fonction de l'état général du patient, du degré de congestion de la maladie et de la présence de maladies concomitantes.

Si la tumeur est initialement petite, les conseils des médecins ORL sont réduits à des tactiques d'attente, au cours de l'observation, il est nécessaire de déterminer le taux de croissance de la formation et la nature des changements qui s'y produisent. À ce moment-là également, des examens supplémentaires sont effectués et les tactiques de traitement ultérieur sont déterminées..

Si un kyste odontogène est diagnostiqué, ce qui est la continuation d'une tumeur dans la dent, il y a de fortes chances qu'il puisse se dissoudre après le traitement de problèmes dentaires. Dans certains cas, des médicaments supplémentaires peuvent être recommandés.

Thérapie pharmacologique

La plupart des spécialistes ORL considèrent que l'utilisation de la pharmacothérapie pour éliminer les kystes est inefficace et, dans certains cas, même une méthode de traitement nocive, car certains médicaments provoquent l'émergence de nouveaux foyers infectieux et la croissance de tumeurs..

Dans tous les cas, seul le médecin traitant peut dire avec certitude comment traiter un kyste dans un cas particulier. Si une intervention chirurgicale est prescrite, il est impossible de la réaliser sans éliminer au préalable le processus inflammatoire. Le cours du traitement anti-inflammatoire comprendra les groupes de médicaments suivants:

  • solutions salines pour rincer les sinus;
  • médicaments qui aident à améliorer l'écoulement du mucus des sinus;
  • corticostéroïdes topiques;
  • agents antibactériens à usage local et systémique;
  • médicaments vasoconstricteurs.

Chirurgie

La procédure chirurgicale pour un kyste HP dépendra de la taille de la cavité kystique et de son emplacement. L'intervention chirurgicale est prescrite lorsque la tumeur nuit considérablement à la vie du patient, alors que les dimensions spécifiques de l'opération ne sont pas établies.

Auparavant, l'opération Caldwell-Luke était reconnue comme la principale méthode de thérapie. Pour le moment, cette technique est extrêmement rarement utilisée, car elle implique l'utilisation d'une anesthésie générale et ses conséquences sont la formation de cicatrices et le développement d'une sinusite ou d'une rhinite..

Désormais, les patients peuvent subir les types d'interventions suivants:

  • Sinusite de Denker. Pendant l'opération, l'accès à la croissance se fait par la paroi avant. Cette méthode peut être utilisée pour éliminer les kystes même dans des endroits difficiles à atteindre. C'est le seul type de chirurgie qui peut enlever la tumeur sur la paroi postérieure de la cavité maxillaire;
  • l'endoscopie. Le retrait endoscopique ne prévoit aucune plaie, un endoscope est inséré à travers l'anastomose et toutes les manipulations sont effectuées aussi indolore que possible en pas plus d'une heure. Cette technique ne provoque pas de complications, n'endommage pas les sinus maxillaires et ne conduit pas au développement de processus inflammatoires;
  • perforation. La ponction se fait avec une fine aiguille qui est insérée dans le nez et percé le sinus. Ce n'est qu'une mesure temporaire qui aide à aspirer le contenu de la capsule kystique, mais n'enlève pas ses parois. Peu à peu, la tumeur se remplit à nouveau et commence à fournir des symptômes inconfortables au patient..

ethnoscience

Le traitement sans chirurgie peut également combiner l'utilisation de méthodes de médecine alternative, mais lors de leur utilisation, il faut se rappeler qu'il est impossible de se débarrasser des kystes dans les sinus de la mâchoire supérieure exclusivement avec des infusions et des décoctions, ils ne peuvent être utilisés que pour soulager les symptômes inconfortables.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  • 3 gouttes de jus d'aloès sont instillées quotidiennement dans le nez du côté du sinus affecté, le jus ne doit pas être concentré, il est préférable de le diluer avec de l'eau;
  • prenez les racines de cyclamen, frottez-les sur une râpe, pressez le jus, puis diluez avec suffisamment d'eau. Avec le médicament résultant, enterrez 3 gouttes dans le passage nasal du côté du kyste;
  • vous pouvez inhaler avec des huiles essentielles;
  • vous pouvez éliminer le mal de tête à l'aide de jus de radis noir, il doit être instillé en 5 gouttes. dans le nez trois fois par jour;
  • à parts égales, combinez des feuilles de thé fortes, de l'eucalyptus et du miel, enterrez votre nez avec la composition résultante, 1 goutte trois fois par jour;
  • vous pouvez vous rincer le nez avec un mélange oignon-miel. Pour sa préparation, un gros oignon est frotté dans une bouillie sur une râpe. Ajouter 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillie chaude. miel et la bouillie d'oignon résultante. Le médicament est infusé pendant 5 heures, il est filtré et le nez est lavé avec cette composition deux fois par jour;

Certains médicaments traditionnels peuvent être pris par voie orale pour soulager les symptômes de la formation kystique:

  • infusion médicinale. L'églantier, les inflorescences de lilas, l'agropyre et la prêle sont mélangés dans des proportions égales. 2 table. mensonges. la collection résultante est versée avec de l'eau bouillante pendant une nuit. Prenez jusqu'à 5 roubles. par jour, avant utilisation, la dilution avec de l'eau est autorisée;
  • dans des proportions égales, du jus de raisin et d'aloès est mélangé, ainsi que du miel. Le médicament résultant est pris dans des boîtes de 1 c. avant de manger;
  • une teinture d'alcool ou de vodka est faite à partir d'une coquille de noix et prise à jeun dans 1 table..

La réception de tous les remèdes populaires doit nécessairement être coordonnée avec le médecin traitant, car leur utilisation incorrecte peut provoquer des réactions allergiques, un empoisonnement, une activation du processus inflammatoire ou une incompatibilité avec d'autres médicaments.

Prévision et prévention

Pendant longtemps, la pathologie peut se développer sans aucun symptôme, dans certains cas, elle peut diminuer progressivement de taille, jusqu'à disparition complète.

La méthode la plus efficace pour se débarrasser d'un kyste dans les cavités de la mâchoire supérieure, qui est la cause d'un écoulement nasal persistant, n'est que la chirurgie.Dans ce cas, une guérison complète se produit dans 85 à 90% des cas. Les rechutes ne sont possibles qu'en cas d'intervention chirurgicale mal réalisée ou en présence de sources cachées d'infection.

Pour le moment, il n'y a pas de mesures préventives spécifiques qui pourraient protéger une personne du développement d'un kyste dans les cavités de la mâchoire supérieure, les médecins recommandent donc, si possible, de traiter toutes les maladies de la cavité nasale à temps - sinusite, rhinite, sinusite, etc. Certains experts considèrent les réactions allergiques comme l'un des principaux facteurs de l'apparition de capsules kystiques dans le nez, ce qui signifie que leur apparition doit être évitée si possible. Si vous ne pouvez pas exclure le contact avec l'allergène, il est impératif de prendre des antihistaminiques. Mais même si une formation kystique dans le nez est détectée, vous ne devez pas paniquer, vous devez être soigneusement examiné et suivre toutes les recommandations du médecin.

Kyste maxillaire

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Un kyste maxillaire, également connu sous le nom de kyste du sinus maxillaire, est une croissance kystique bénigne dans l'une des cavités des sinus. Il est rempli de liquide et ses parois sont minces et élastiques.En apparence, un kyste ressemble à une bulle. Le kyste du sinus maxillaire est formé à la suite d'une violation de l'écoulement de la glande, qui est localisé dans la membrane muqueuse.

Code CIM-10

Causes du kyste maxillaire

La cause du kyste du sinus maxillaire est un blocage pathologique du conduit de la glande, dont la fonction principale est la production de sécrétions. La glande est située sur la membrane muqueuse et tapisse les sinus. Le kyste peut disparaître tout seul, cependant, il y a une très forte probabilité qu'avec le temps, il se remplisse à nouveau de liquide pathologique.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de développement de la formation kystique dans la cavité du sinus maxillaire peuvent être la sinusite chronique, la rhinite et d'autres maladies associées à la perturbation des sinus maxillaires. En outre, une violation de la structure de la sortie du sinus maxillaire, appelée anastomose, peut provoquer l'apparition d'un kyste. S'il est dilaté, le flux d'air, tombant dans le sinus, atteint systématiquement le même point, ce qui peut provoquer une pathologie de la muqueuse nasale.

En outre, la cause du kyste peut être des maladies des dents supérieures et des gencives - il s'agit de caries, de maladies parodontales et d'autres foyers d'infection de la cavité buccale. Par conséquent, il est extrêmement important de surveiller la santé de vos dents, d'observer l'hygiène bucco-dentaire, de consulter régulièrement le dentiste et de prévenir la formation de processus inflammatoires..

Pathogénèse

La pathogenèse d'un kyste maxillaire est que lorsqu'une infection pénètre, les cellules affectées sont séparées des tissus sains et leur formation est terminée, protégées par une membrane dense. Ainsi, le processus pathologique est limité dans le sinus maxillaire. Souvent, le patient ne soupçonne même pas qu'il a cette maladie, mais lorsqu'il se présente chez le médecin avec un rhume ou une sinusite, à la suite d'un diagnostic instrumental, la présence d'un kyste dans les sinus maxillaires est révélée. Un simple kyste, qui ne cause aucune plainte du patient et qui a été détecté absolument par hasard, peut être chez une personne sur dix. Habituellement, les néoplasmes kystiques dans le corps humain sont enlevés chirurgicalement, mais si cela n'apporte aucun inconfort, vous pouvez vous passer de la chirurgie..

Symptômes du kyste maxillaire

Le plus souvent, le kyste du sinus maxillaire se produit sans aucun symptôme. Comme mentionné précédemment, il n'est retrouvé après des tests et des radiographies que si le patient se rend à l'hôpital pour des raisons complètement différentes. Le kyste ne nécessite pas de chirurgie ni de traitement, s'il ne préoccupe pas le patient, il doit simplement être examiné périodiquement par le médecin traitant.

Mais il y a également eu des cas où le kyste maxillaire a provoqué une douleur intense dans la région des sinus maxillaires, des maux de tête sévères, un nez qui coule, y compris du mucus et une congestion nasale. Le kyste maxillaire peut provoquer de fréquentes exacerbations de la sinusite. Cela cause beaucoup d'inconvénients aux personnes engagées dans la plongée, car lorsqu'elles plongent sous l'eau, elles subissent une pression très désagréable dans le nez..

La taille du kyste du sinus maxillaire n'est en aucun cas liée à la gravité des symptômes. Par exemple, une grande formation dans la partie inférieure du sinus peut être complètement invisible pour le patient. Alors qu'un petit kyste dans la paroi supérieure du sinus maxillaire entraîne des complications et des maux de tête. Ce phénomène s'explique par la proximité dans cette zone des branches du nerf trijumeau.

Le kyste du sinus maxillaire droit, ainsi que le kyste du sinus maxillaire gauche, présentent dans de rares cas ses propres symptômes spécifiques, qui se manifestent par des maux de tête unilatéraux et une congestion nasale du côté avec lequel se trouve la formation kystique.

Parfois, le mal de tête chez les patients atteints de cette maladie prend un caractère constant ou périodique, le plus souvent associé à des changements des conditions météorologiques ou à la période printemps-automne. Ils peuvent également être perturbés par des difficultés respiratoires par le nez, des étourdissements, des spasmes dans la mâchoire supérieure, ce qui entraîne une fatigue rapide et une diminution des performances, ainsi que de l'irritabilité, un manque d'appétit, de sommeil et de mémoire. Ce groupe de patients est le plus sensible à la possibilité d'exacerbations fréquentes de la sinusite chronique et de la rhinite..

Parfois, les patients remarquent une décharge abondante d'un liquide jaune clair de la moitié du nez. En règle générale, ce phénomène se produit à la suite de la rupture et de la vidange d'une formation kystique..

Les kystes des deux sinus maxillaires apparaissent le plus souvent à la suite d'une violation de la respiration nasale et, lorsqu'ils atteignent de grandes tailles, peuvent provoquer des modifications anatomiques du crâne, causées par une douleur intense qui se propage à presque tout le visage, par conséquent les kystes douloureux doivent être enlevés.

Formes

Kyste de rétention du sinus maxillaire

Les kystes de rétention du sinus maxillaire sont également appelés vrais kystes. Ils sont formés à la suite d'une violation de la perméabilité des canaux des glandes de la muqueuse nasale. L'œdème, l'inflammation, le blocage des voies respiratoires, les changements hyperplasiques ou cicatriciels peuvent contribuer à l'apparition d'un kyste de rétention dans le corps du patient.

Lorsqu'un kyste se forme, la glande continue à produire un secret et, à cause de cela, le kyste grossit constamment et ses parois s'étirent. Le plus souvent, les kystes de ce type sont situés sur la paroi externe du sinus et sont tapissés de l'intérieur d'un épithélium cylindrique. Les gros kystes de rétention du sinus maxillaire à croissance progressive entraînent un étirement et ses parois deviennent plus minces, ce qui est très clairement visible sur une radiographie. Afin de prévenir l'apparition d'un kyste de rétention dans les sinus maxillaires, vous devez surveiller attentivement votre santé et traiter la rhinite à temps. Ne pensez pas qu'un rhume ou un ARVI disparaîtra d'eux-mêmes, car ils peuvent vous laisser un cadeau aussi "malheureux" qu'une formation kystique dans les sinus maxillaires. Et vous aurez de la chance si le kyste ne se développe pas, car sinon l'opération ne peut être évitée.

Kyste odontogène du sinus maxillaire

Un kyste odontogène du sinus maxillaire est un kyste du sinus maxillaire, qui est survenu à la suite d'une infection de zones pathologiques des racines des dents et des tissus adjacents. Les types de kystes les plus courants sont:

  • formations odontogènes folliculaires se développant à l'âge de dix à treize ans à partir d'une base de dent incluse insuffisamment développée ou dans des cas complexes d'inflammation des dents de lait.
  • les formations odontogènes péri-radiculaires sont formées à partir de granulomes à l'apex de la racine et, en cours d'élargissement, provoquent la mort du tissu osseux et pénètrent progressivement dans la cavité sinusale.

Complications et conséquences

À partir des informations ci-dessus, vous avez déjà appris que le kyste du sinus maxillaire peut vivre "en harmonie" avec le corps du patient, sans le lui montrer pendant de nombreuses années, et peut-être toute sa vie adulte, et en même temps la personne se sentira relativement en bonne santé.

Mais tous les patients n'ont pas cette chance. Les conséquences d'un kyste du sinus maxillaire peuvent être très mauvaises pour le corps humain. Cela peut provoquer le développement d'une sinusite chronique..

De plus, le kyste peut provoquer la mort du tissu osseux, ce qui entraîne la formation de vides dans les canaux dentaires. Il peut éclater de lui-même sans aucune intervention, puis tout son contenu se répandra dans les voies respiratoires, dont une partie sortira par le nez, et l'autre partie restant à l'intérieur du corps provoquera une infection des tissus sains..

Le kyste du sinus maxillaire peut augmenter en taille et entraîner des changements anatomiques dans le crâne - c'est le pire résultat.

Diagnostic du kyste maxillaire

Le diagnostic d'un kyste maxillaire comprend des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire. Une image radiographique montrera toujours le tableau clinique exact. Pour prendre une photo, un agent de contraste spécial est injecté dans les sinus, ce qui aidera à identifier une formation kystique, même si sa taille est relativement petite. Une bonne alternative aux rayons X est la tomodensitométrie, elle peut facilement déterminer la position et la taille du néoplasme. Il existe une autre méthode efficace pour diagnostiquer un kyste maxillaire, qui confirme le diagnostic après une radiographie est une ponction du sinus maxillaire, mais tout le monde ne décide pas de cette procédure, uniquement à cause de la peur de l'aiguille et de la ponction. Il existe également une fausse opinion selon laquelle si la ponction est effectuée une fois, vous devrez souvent recourir à cette procédure loin d'être désagréable à l'avenir. C'est une croyance complètement fausse. La ponction aide le médecin à déterminer les tactiques de traitement, car selon ses résultats, il identifie la nature du contenu et tire des conclusions sur le diagnostic.

Ce qui doit être examiné?

Comment examiner?

Qui contacter?

Traitement d'un kyste maxillaire

Le traitement d'un kyste du sinus maxillaire n'est pas nécessaire s'il n'y a pas de symptômes et que rien ne dérange, cependant, un examen périodique par le médecin traitant est nécessaire à titre préventif. Si le médecin décide que vous n'avez pas besoin de chirurgie, vous pouvez commencer à la traiter à la maison. Voici quelques recettes simples pour la médecine traditionnelle:

  • Vous devez prendre une feuille d'aloès fraîchement cueillie et en presser le jus. Mettez ce jus dans les narines 3-4 gouttes dans chaque.
  • Rincer soigneusement le tubercule de cyclamen forestier et le râper sur une râpe fine. Pliez l'étamine en quatre couches et pressez le jus avec. Mélangez une partie de jus de cyclamen avec quatre parties d'eau. Vous devez enterrer un tel médicament maison dans le nez tous les matins, deux gouttes. Après cela, vous devez vous allonger pendant 1 à 15 minutes. Vous devez effectuer cette procédure tout au long de la semaine. Deux mois plus tard, le cours est répété.
  • Le jus des feuilles de la moustache dorée vous aidera à vous débarrasser du kyste si vous l'enfouissez dans le nez le matin et le soir, 2 gouttes dans chaque narine.

Toutes ces procédures doivent être effectuées uniquement avec l'autorisation du médecin traitant, afin de ne pas nuire à votre corps et de ne pas provoquer de rechute et de rupture du kyste.

En outre, lors de l'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle, il ne faut pas oublier que certaines herbes et composants de médicaments peuvent provoquer une réaction allergique et aggraver la maladie. Par conséquent, soyez prudent et ne faites pas d'auto-traitement..

Ablation du kyste du sinus maxillaire

Seul votre médecin peut décider de retirer le kyste du sinus maxillaire, et seulement si le kyste a atteint une grande taille et interfère avec la vie normale du patient, provoquant des spasmes douloureux et d'autres symptômes. Le kyste est enlevé pendant la chirurgie.

La première option pour l'opération d'élimination du kyste est la plus simple, la plus abordable et la plus courante. Il ne nécessite pas un long séjour postopératoire. Seulement un maximum d'une semaine à l'hôpital et le patient est prêt à sortir. Pendant l'opération, un trou est pratiqué sur le patient sous anesthésie dans le pli entre la mâchoire supérieure et la lèvre d'un diamètre d'un demi-centimètre, et à l'aide d'un endoscope spécial de petite taille, le kyste est retiré du sinus. Après l'opération, il reste un petit défaut osseux, mais avec le temps, il est cicatrisé. Le seul inconvénient d'une telle opération est une sensation peu confortable et parfois douloureuse au niveau de la mâchoire supérieure. En outre, le patient, en raison de la membrane muqueuse endommagée pendant l'opération, peut être dérangé par les manifestations de la sinusite..

Ablation endoscopique du kyste du sinus maxillaire

L'ablation endoscopique du kyste du sinus maxillaire est une version plus moderne et plus douce de l'opération, qui est réalisée à l'aide d'une technique spéciale à fibre optique. Cette opération ne nécessite pas de dommages mécaniques à l'os, car l'accès au sinus maxillaire se fait par sa sortie naturelle. Sous le contrôle d'un équipement spécial, le kyste est éliminé par anastomose. L'ensemble de l'opération dure, selon la complexité, de vingt à quarante minutes. Après l'opération, le patient doit se reposer pendant environ trois heures à l'hôpital, puis il peut être libre. Actuellement, il s'agit de la méthode la plus inoffensive et la plus sûre pour éliminer le kyste du sinus maxillaire, qui n'implique pas de dommages mécaniques à l'intégrité du sinus. Et bien sûr, le résultat est un fonctionnement sain du nez et des organes auxiliaires, sans effets secondaires ni déviations..

La prévention

Afin de ne jamais affronter une telle maladie et de ne pas souffrir de ses conséquences, vous devez toujours vous souvenir de l'hygiène bucco-dentaire, consulter systématiquement le dentiste et traiter en temps opportun les processus inflammatoires du sinus maxillaire, des caries et des maladies parodontales. Il est également très important de surveiller votre santé et en aucun cas de déclencher des maladies telles que la rhinite, la sinusite et d'autres maladies des cavités nasales et paranasales..

Pour éviter la réapparition du kyste, il est nécessaire d'éliminer complètement les facteurs causaux de l'apparition, car le kyste maxillaire lui-même n'est qu'une des conséquences d'une maladie non traitée. Ne prenez pas de décisions indépendantes concernant le traitement des maladies des voies respiratoires et nasales, car cela peut entraîner une exacerbation de la maladie et une infection du corps par des cellules pathogènes contenues dans le kyste. Avec de telles maladies, il est toujours nécessaire de consulter un médecin, car les méthodes traditionnelles, au mieux, atténueront légèrement les symptômes et aideront à la guérison, mais elles ne pourront pas guérir complètement la maladie..