Principal
La prévention

Fibrome sur le corps

Le fibrome est une tumeur bénigne à croissance lente constituée de tissu fibreux et conjonctif. Les fibromes mous ou durs se développent partout où le tissu conjonctif est présent, y compris les os et les organes internes. C'est un nœud rond et lisse de peau sur la jambe, de couleur chair ou rose. À mesure qu'il augmente, sa teinte vire au marron ou au violet. Les fibromes gravement négligés peuvent atteindre une taille assez importante. Le fibrome est moins fréquent chez les enfants que chez les adultes.

Quelles sont les causes: les causes des fibromes

Le fibrome apparaît chez les hommes et les femmes avec la même probabilité, quelle que soit la catégorie d'âge, dans différentes parties du corps: sur le cou, le visage, les muscles, sur le dos, la région axillaire, la tête, les bras, les jambes, les pieds, les glandes mammaires, dans la région lombaire, en poumons, langue, etc. Il se développe à la suite de l'activation de la division cellulaire et se développe sous la peau dans l'épaisseur du derme ou dans la couche supérieure de l'épiderme. La médecine ne peut pas expliquer la cause de la division incontrôlée qui a commencé, mais on peut supposer que les facteurs suivants provoquent la croissance des fibromes:

  • hérédité;
  • problèmes avec le système endocrinien;
  • inflammation;
  • perturbation hormonale due à une infection de protozoaires - ces grappes stimulent la croissance tumorale;
  • la grossesse, lorsqu'il y a une augmentation de la quantité d'oestrogène et de progestérone, ce qui donne une impulsion à la formation d'une tumeur;
  • utilisation à long terme de bêtabloquants qui affectent la structure tissulaire;
  • cause post-traumatique;
  • perte de poids drastique.
Retour à la table des matières

Symptômes du fibrome

Les signes courants de fibrome sont l'apparition de tumeurs qui se détachent au-dessus de la surface de la peau.

Au début, c'est un nodule à peine perceptible, puis un petit phoque, et au bout d'un moment, une bosse prononcée. D'autres symptômes diffèrent selon le type de néoplasme et l'emplacement sur le corps. Habituellement, le fibrome est rarement douloureux, mais avec des blessures fréquentes, il devient sensible, démange et parfois fait mal. Un fibrome qui apparaît sur les organes internes ne montre aucun signe au début, il est donc détecté par hasard ou avec des exacerbations causées par son augmentation.

Variétés de fibromes

Les types de fibromes diffèrent par leur localisation dans le corps, leur taux de croissance, leur couleur, leur sensibilité au toucher, leur capacité à entrer dans le cancer, leur structure dure ou molle. Certaines masses saignent trop, comme le fibrome nasopharyngé (fibrome nasopharyngé juvénile).

Chondromyxoïde

Il s'agit d'une formation cartilagineuse bénigne rare qui affecte principalement les os des membres inférieurs (généralement l'extrémité supérieure du tibia). Il peut être trouvé dans le calcanéum et les métatarsiens, parfois dans les côtes, l'humérus ou les os pelviens. De rares cas de masses sur le crâne, le sternum et la colonne vertébrale ont été décrits. Dans l'enfance, une atrophie musculaire et une hyperthermie locale, une forte croissance tumorale, une douleur à l'endroit de sa localisation, par exemple, des douleurs à l'épaule, à la poitrine, à la jambe, etc. sont caractéristiques..

Le fibrome non ossifiant a un effet néfaste sur les os. Retour à la table des matières

Nonossifiant

En fait, formation indolore, représentant une lésion osseuse caractéristique, qui a une forme indéfinie et des bords sclérosés. Il s'agit d'une transformation pathologique du fémur et du tibia, exprimée par la résorption focale (destruction) de la couche corticale et son remplacement par du tissu fibreux. Le fibrome n'est pas traité, mais retiré en raison du risque de fracture. L'étiologie d'une telle tumeur n'a pas été clarifiée. Une petite tumeur fibreuse (environ 2-5 mm) est observée chez 35% des enfants de 4 à 10 ans, mais disparaît le plus souvent d'elle-même.

Fibromatose desmoïde ou agressive

Type de tumeur très rare, elle affecte principalement les tissus mous. Il est composé d'un excès de fibres de collagène et de fibroblastes matures. Il se caractérise par une croissance intense, mais ne se développe pas en une formation maligne. Il est très difficile de le traiter en raison de la croissance infiltrante accélérée (la capacité de la tumeur à se développer dans les tissus et organes voisins et à les comprimer). Surtout observé chez les femmes dans la paroi abdominale antérieure ou le muscle droit de l'abdomen, mais se forme parfois sur le cou.

Le fibrome desmoïde du cou, à première vue, est très similaire au goitre et seul un diagnostic correct permet de les distinguer.

Ostéogénique

Tumeur bénigne de la mâchoire inférieure (rarement supérieure). Le fibrome ostéogène se développe très lentement, mais détruit en même temps un os sain, ce qui peut entraîner une asymétrie faciale. Son type - le fibrome ossifiant, une tumeur agressive, s'observe principalement chez les enfants et les jeunes.

Odontogène

Une tumeur de ce type est associée au système dentaire. Il s'agit d'une formation fibroblastique bénigne rare qui se développe à partir du tissu dentaire (dentaire) mésenchymateux. Elle survient plus souvent chez les enfants de la mâchoire inférieure, se caractérise par une croissance expansive à long terme et apparaît près de la racine ou près d'une dent sans éruption. Pendant une longue période, il ne se manifeste d'aucune façon, mais, atteignant une taille importante, il entraîne une déformation de la mâchoire. Lorsqu'une infection provient d'une dent carieuse voisine, un processus inflammatoire se produit.

Améloblastique

Il appartient au type de fibromes odontogènes, parfois appelés odontomes mous. Elle est plus fréquente chez les jeunes hommes de plus de 20 ans, généralement localisée dans la mâchoire inférieure et se développe lentement. Une rechute est possible après le retrait. Cette tumeur a une analogie maligne - fibrosarcome améloblastique, par conséquent, une attention particulière est accordée au diagnostic.

Le fibrome péri-unguéal se manifeste souvent à l'adolescence. Retour à la table des matières

Périungual

Ce fibrome s'appelle la tumeur de Kenen. Il s'agit d'une formation semblable à une tumeur sur les tissus entourant l'ongle. La tumeur de Kenen est observée à l'adolescence et se situe le plus souvent sur les orteils, ce qui entraîne des désagréments lors de la marche. La sclérose tubéreuse est la principale cause du développement de la croissance péri-unguéale..

Lobulaire

Le type de cette tumeur est principalement formé dans la partie antérieure de la bouche sur la mâchoire supérieure. Beaucoup moins souvent observé dans la cavité buccale inférieure ou près du processus alvéolaire. Extérieurement, cela ressemble à une formation bosselée surélevée. Dans la plupart des cas, le fibrome lobulaire se développe en raison d'une prothèse amovible lâche, généralement ancienne, qui frotte la mâchoire avec ses bords.

Comment identifier les fibromes utérins?

Il est impossible de reconnaître rapidement les fibromes utérins, mais chaque femme doit écouter son corps et ne pas ignorer les symptômes désagréables qui signalent l'apparition d'une tumeur.

Le fibrome de l'utérus est la cause de la perturbation des cycles naturels qui se produisent dans le corps de la femme et sa présence s'accompagne de symptômes secondaires désagréables, par exemple, des règles prolongées douloureuses ou des saignements anormaux, à la suite desquels une anémie ferriprive peut se développer, ainsi que des douleurs dans le bas du dos, l'aine et la région pelvienne, envie fréquente d'uriner. Une grosse tumeur appuie sur les parois du rectum, ce qui provoque des ballonnements, de la constipation, des hémorroïdes, etc. Mais beaucoup laissent ces symptômes sans surveillance et souvent la tumeur est détectée lorsqu'une intervention chirurgicale est déjà nécessaire.

Bien que le fibrome n'interfère pas avec l'ovulation, la recherche montre qu'il peut affecter la fertilité (la capacité de tomber enceinte), aggraver la grossesse ou provoquer des fausses couches récurrentes. Les fibromes bénins apparaissent chez les femmes dans les ovaires. Signes typiques: ballonnements de la cavité abdominale, douleur dans le petit bassin, inconfort dans la région lombaire, fatigue, tachycardie, etc..

Parfois, lors d'un rendez-vous avec un gynécologue, une femme a un fibrome vulvaire. Il se trouve près des grandes lèvres et des grandes lèvres, de l'ouverture externe de l'urètre, du pubis, etc. Il peut être provoqué par une régulation neuroendocrinienne altérée, des contraceptifs hormonaux, une chlamydose, un herpès génital, un traumatisme des organes génitaux externes, etc. La formation est supprimée si elle est grande, il existe un risque de développer une forme maligne ou le patient éprouve une gêne physique.

Diagnostics et comment il est traité?

Si les excroissances gâchent l'apparence (fibromes sur le visage), interfèrent (rasage sous l'aisselle), sont souvent blessées (lieux de contact avec les vêtements), augmentent rapidement, saignent, alors elles doivent être enlevées. Lorsque la décision de le retirer est prise, avant l'opération, le patient a besoin d'un examen médical, d'une consultation détaillée et d'un diagnostic. Le médecin fera un examen visuel et une palpation pour poser un diagnostic..

Des données complètes sur la malignité bénigne de la formation sont obtenues après une biopsie (examen histologique). L'examen cytologique de la tumeur permet de la distinguer des néoplasmes, des infiltrats inflammatoires ou des ganglions lymphatiques ordinaires (souvent trouvés au-dessus de la clavicule). Pour diagnostiquer les organes internes, une échographie ou une radiographie est effectuée. Pour éliminer les fibromes, les opérations suivantes sont pratiquées:

  • excision chirurgicale;
  • destruction laser;
  • électrocoagulation;
  • cryodestruction;
  • chirurgie par ondes radio.
Il est impossible de se débarrasser des fibromes avec des médicaments seuls. Retour à la table des matières

Médicaments

Le traitement des fibromes avec des médicaments n'est pas efficace, il est donc recommandé de le supprimer. Les formations fibreuses individuelles sont accompagnées de douleur ou d'inconfort, par conséquent, un médicament antispasmodique ou anesthésique est utilisé pour les éliminer. Le traitement conservateur des fibromes utérins comprend la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, de médicaments hormonaux et de vitamines. Après le retrait des formations de la cavité buccale, des préparations cicatrisantes sont prescrites.

Remèdes populaires

Il est nécessaire d'être traité pour le fibrome avec des remèdes populaires parallèlement au traitement classique, et uniquement après avoir consulté un médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé.

  • Teinture de calendula. Versez une poignée de fleurs de calendula avec 0,5 litre de moonshine ou de vodka et laissez reposer environ 2 semaines. Prenez la teinture 2-3 fois par jour 30 minutes avant les repas, 1 cuillère à soupe. cuillère jusqu'à ce que la tumeur se dissout.
  • Versez la sophora japonaise tranchée avec 0,5 litre d'alcool ou de vodka, fermez le couvercle et mettez au réfrigérateur pendant quelques semaines. Puis filtrez l'infusion et prenez 1 cuillère à café 3 fois par jour.
  • Avec le fibrome utérin, la collecte des plantes suivantes aidera: racine de galanga, fleurs à cinq doigts, gentiane jaune et arnica de montagne. Moudre les plantes, mélanger et infuser comme du thé. Continuez le traitement pendant 15 à 20 jours. Faites une pause de deux semaines, puis répétez le cours.
  • Broyer l'écorce de chêne sèche à l'état poudreux et mélanger avec de l'écorce de grenade hachée et de la viorne. Versez de l'eau bouillante sur le mélange et gardez au bain-marie pendant 5 à 10 minutes. Après la cuisson, infusez le bouillon. Filtrer avant utilisation et consommer 3 fois par jour avant les repas.
Soyez attentif à votre corps, car les fibromes détectés à un stade précoce guérissent plus rapidement et sans complications. Retour à la table des matières

Mesures préventives et pronostic

Avec un fibrome diagnostiqué en temps opportun et un traitement correct, le pronostic est favorable. Des contrôles réguliers et un mode de vie sain peuvent aider à le prévenir ou à le détecter tôt. Pour éviter les formations sur les mains, le travail avec des produits chimiques agressifs doit être effectué avec des gants en caoutchouc. Une mesure préventive pour éviter la formation de fibromes desmoïdes sera de renforcer l'appareil musculaire, en particulier les muscles abdominaux chez la femme. Des soins dentaires soignés et des examens dentaires peuvent aider à prévenir les masses dans la bouche. Une alimentation saine, des légumes et des fruits riches en vitamines, de l'exercice et de l'air frais protègent des néoplasmes indésirables sur le corps.

Fibrome (peau, utérus, sein et autres organes) - causes, types, symptômes, diagnostic et traitement, photo

Le site fournit des informations de base à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Le fibrome est une tumeur bénigne provenant du tissu conjonctif. Le tissu conjonctif étant présent dans tous les organes et systèmes, les fibromes peuvent être localisés presque partout, cependant, ces tumeurs se retrouvent le plus souvent dans la peau, l'utérus, la glande mammaire, les tendons et sous les muqueuses du tube digestif (intestins, estomac, cavité buccale, etc.) ).

Le fibrome de n'importe quelle localisation peut être unique ou multiple. La tumeur a toujours des limites claires, n'est pas douloureuse à la palpation, se développe lentement et ne se développe pas dans les tissus des organes affectés et environnants. Les fibromes ne deviennent presque jamais malins, c'est-à-dire qu'ils ne dégénèrent pas en cancer.Par conséquent, du point de vue du risque d'oncologie, ils sont sûrs. En principe, les fibromes ne mettent pas la vie en danger, car ils ne modifient pas la structure des organes et des tissus. Cependant, à grande taille, ils peuvent presser les organes et tissus environnants, perturbant leur fonctionnement, ce qui se manifeste par les symptômes cliniques correspondants..

Malgré la relative sécurité des fibromes, ils doivent être traités dès qu'une tumeur est découverte. Le traitement des fibromes consiste en leur élimination de diverses manières - à l'aide de la chirurgie, CO2–Exposition au laser ou aux ondes radio. Après le retrait du fibrome, en règle générale, ne se reproduit pas.

Fibrome - informations générales

Le fibrome est une tumeur formée d'éléments de tissu conjonctif. La tumeur est bénigne, c'est-à-dire qu'elle est formée par des composants structurels normaux et inchangés du tissu conjonctif qui n'ont pas la capacité de former des métastases et une croissance rapide et agressive qui perturbe la structure des organes. Le fibrome peut être localisé dans n'importe quel organe (peau, tissu sous-cutané, espaces intermusculaires, médiastin, utérus, estomac, intestins, reins, poumons, péritoine, ovaires, glandes mammaires, etc.), car le tissu conjonctif se trouve partout. Les manifestations cliniques d'un fibrome dépendent de sa taille et de sa localisation.

Afin de comprendre clairement la structure et l'essence d'un fibrome, vous devez savoir ce qu'est le tissu conjonctif et comment une tumeur peut se former à partir de celui-ci..

Ainsi, le tissu conjonctif est l'un des plus courants dans le corps humain, car il sert, comme son nom l'indique, à relier les différentes parties des organes entre elles. Le tissu conjonctif se trouve normalement entre les parties structurelles de tout organe, par exemple entre des faisceaux de fibres musculaires, entre les lobes du poumon, entre le tissu adipeux sous-cutané et la peau, etc. En plus du fait que le tissu conjonctif maintient fermement les parties qui composent tel ou tel organe, les uns aux autres, il remplit une autre fonction très importante - il assure l'approvisionnement en sang..

Le fait est que les vaisseaux sanguins fournissant la nutrition et la respiration de toutes les cellules du corps ne passent toujours que par le tissu conjonctif, qui forme une sorte de couronne ramifiée d'un arbre à l'intérieur de chaque organe. Les zones du tissu conjonctif sont normalement très minces, de sorte qu'elles ne relient que les parties structurelles de l'organe les unes aux autres et fournissent leur apport sanguin.

Dans les processus inflammatoires chroniques ou les lésions traumatiques des organes, le tissu conjonctif se développe, occupant un volume beaucoup plus grand de surface et, par conséquent, réduisant l'activité fonctionnelle de l'organe affecté. Ce processus de prolifération du tissu conjonctif dans des organes spécialisés est appelé sclérose ou fibrose. Un exemple frappant du processus de la sclérose est la cirrhose du foie - une maladie qui est, en fait, le remplacement des cellules hépatiques par du tissu conjonctif incapable de remplir les fonctions d'un organe, auquel une insuffisance hépatique est associée..

Cependant, en l'absence d'inflammation ou de traumatisme, dans certains cas, le tissu conjonctif d'un organe pour diverses raisons commence à se développer dans une zone limitée, sans remplacer les cellules spécialisées de l'organe affecté. Dans ce cas, le tissu conjonctif forme une tumeur, limitée par la capsule et séparée des tissus environnants, qui est un fibrome..

Étant donné que le tissu conjonctif se compose de collagène et de fibres élastiques, ainsi que de plusieurs types de cellules - principalement des fibroblastes et des fibroclastes, le fibrome est formé par ces mêmes éléments. Et comme le collagène et les fibres élastiques, ainsi que les fibroblastes et les fibroblastes sont des structures matures, ils se multiplient lentement et de manière contrôlée. Cela provoque une croissance et une progression lentes des fibromes, ainsi que le fait que la tumeur n'envahit pas les organes, perturbant leur structure et leur fonction..

En raison du fait que le fibrome est délimité des tissus environnants, il ne viole pas la structure des organes et leurs fonctions. Cependant, avec une existence prolongée, la tumeur peut atteindre une taille significative, puis elle comprimera les organes environnants, perturbant leur fonctionnement normal et provoquant l'apparition de symptômes cliniques. Dans d'autres cas, le fibrome est généralement asymptomatique, sans causer d'inconfort chez une personne. Dans de telles situations, le principal danger des fibromes réside dans la possibilité de leurs dommages traumatiques, dans lesquels la tumeur saigne et fait mal..

Au microscope, un fibrome est une accumulation de faisceaux de collagène et de fibres élastiques de différentes longueurs et épaisseurs, disposés au hasard. Lors de l'examen de l'incision du fibrome à l'œil nu, la tumeur est un nœud avec des limites claires, ayant une consistance dense ou molle et une fibrillation prononcée sur l'incision.

Classification et variétés de fibromes

Fibrome mou

Dans les fibromes mous, les éléments cellulaires prédominent et le nombre de fibres est insignifiant. Pour cette raison, une telle tumeur a une texture douce et est facilement pressée par les doigts. En appuyant sur la peau autour de la tumeur, elle ne disparaît nulle part. Extérieurement, un fibrome mou est un petit polype de 1 à 10 mm de diamètre, suspendu à une jambe. La surface des fibromes mous peut être pliée ou lobée. En règle générale, les fibromes mous sont localisés dans les plis de la peau, tels que les aisselles, les zones sous les glandes mammaires, les plis de l'aine, les rides du cou, etc. (Figure 1). Les fibromes mous sont presque toujours multiples.

Figure 1 - Fibromes mous à la surface du cou.

Ce type de tumeur peut être endommagé par des vêtements, ce qui altère l'apport sanguin aux nœuds, provoquant une douleur et un gonflement dans la zone du néoplasme. Après une blessure, le fibrome généralement mou et les tissus environnants meurent et la tumeur disparaît. Cependant, une lésion traumatique aux fibromes mous peut entraîner la fixation d'une infection secondaire de la peau, par conséquent, il est recommandé d'éliminer les tumeurs par électrocoagulation ou CO2-laser. Après le retrait du fibrome peut réapparaître.

Fibrome dense

Dans les fibromes denses, au contraire, les fibres élastiques et de collagène prédominent, et il y a très peu d'éléments cellulaires. Par conséquent, la tumeur a une consistance élastique dense au toucher. Les fibromes denses ont la forme d'un champignon dont la taille varie de 0,5 à 10 cm de diamètre, sont plus courants que les fibromes mous et peuvent être localisés dans tous les organes et tissus.

Ce type de fibrome est une formation lisse et saillante, recouverte de peau ou de membrane muqueuse de couleur inchangée et à mobilité modérée. Autrement dit, le fibrome dense n'est pas fusionné aux tissus sous-jacents. En règle générale, les fibromes denses, contrairement aux fibromes mous, sont uniques. Si un tel fibrome est pressé avec vos doigts, il ira profondément dans la peau, laissant un petit trou à la surface. Ce comportement tumoral est une caractéristique des fibromes denses..

Cette tumeur peut exister pendant des années, augmentant très lentement de taille et ne disparaissant jamais spontanément. Les fibromes denses doivent être éliminés par excision des lésions avec un scalpel, un électrocautérisation ou du CO2-laser. Après le retrait, les fibromes denses ne se reproduisent jamais.

Certains scientifiques pensent que la forme molle du fibrome est plus jeune, ce qui finit par se transformer en une forme dense. En outre, il existe une opinion selon laquelle le fibrome n'est pas une tumeur primaire, mais un autre néoplasme qui a subi une sclérose..

Desmoïde

En plus des fibromes denses et mous, on distingue un type spécial de cette tumeur, appelé desmoïde. Le desmoïde est une tumeur de structure similaire à celle des fibromes denses et est généralement localisé dans la paroi abdominale antérieure. Le desmoïde, contrairement aux fibromes ordinaires, est capable d'une croissance rapide et agressive, ainsi que de métastases. Cette tumeur doit être retirée par chirurgie le plus tôt possible après la détection. Après le retrait, le desmoïde est capable de se reproduire.

Souvent, les fibromes sont formés par la prolifération non seulement du tissu conjonctif, mais également des muscles, des glandes, de l'épithélium et autres. Dans ce cas, le nom latin du tissu qui s'y trouve en plus du tissu conjonctif est également retiré au nom de la tumeur, par exemple:

  • Adénofibrome - une tumeur du tissu conjonctif et glandulaire (généralement trouvée dans la glande mammaire);
  • Fibromes - une tumeur du tissu musculaire conjonctif et lisse (localisée dans l'utérus);
  • L'angiofibrome est une tumeur du tissu conjonctif et des vaisseaux sanguins (généralement localisée dans les organes internes et sur la peau);
  • Dermatofibrome - une tumeur du tissu conjonctif et une petite quantité d'éléments cellulaires du derme (localisés sur la peau).

Ces types de tumeurs bénignes n'appartiennent pas aux fibromes proprement dits et sont considérés séparément comme des néoplasmes indépendants.

Fibrome (peau, utérus, sein, etc.) - photo

Cette photo montre l'accumulation de fibromes mous dans l'aisselle.

Cette photo montre un fibrome dense sur le nez..

Ces photographies montrent des fibromes mous simples.

Cette photo montre deux fibromes localisés sur le corps de l'utérus.

Cette photo montre l'apparence d'un sein atteint de fibroadénome.

Fibrome - causes

Symptômes tumoraux

Fibrome de l'utérus (caractéristiques générales, symptômes)

Le fibrome de l'utérus est une tumeur bénigne constituée de fibres de tissu conjonctif situées dans la couche musculaire de l'utérus. La taille des fibromes peut être différente - de quelques millimètres à 20 cm de diamètre. La tumeur peut être unique ou multiple.

Le fibrome de l'utérus ne se développe chez la femme que pendant la période de reproduction, c'est-à-dire à l'âge allant du début des règles au début de la ménopause. Cela est dû au fait que l'activation de la croissance tumorale nécessite une concentration relativement élevée d'oestrogènes dans le sang, qui est présente exclusivement pendant la période de reproduction. Avant le début des règles et après la ménopause, les ovaires ne produisent pas autant d'œstrogènes et, par conséquent, les fibromes ne se forment pas. De plus, chez la femme, après le début de la ménopause, les fibromes déjà existants peuvent diminuer de taille ou disparaître complètement. Pendant la grossesse, la tumeur, au contraire, se développe plus intensément et plus rapidement, car pendant la gestation d'un enfant, une femme produit une grande quantité d'œstrogènes.

En fonction de l'emplacement par rapport aux départements et aux tissus de l'utérus, les fibromes sont divisés en types suivants:

  • Fibrome sous-muqueux - localisé sous la membrane muqueuse de l'utérus (sous l'endomètre), qui peut être blessé et provoquer ainsi des saignements sévères. La croissance du fibrome de la localisation sous-muqueuse s'accompagne de crampes et de douleurs sévères dans le bas-ventre.
  • Fibrome sous-séreux - localisé sous la muqueuse externe de l'utérus (séreuse). Ces fibromes sont asymptomatiques jusqu'à ce que leur taille augmente tellement qu'ils pressent les organes adjacents (intestins, vessie, etc.).
  • Fibrome interstitiel - localisé dans l'épaisseur de la couche musculaire lisse de l'utérus. La croissance des fibromes provoque une augmentation de la taille et une déformation de l'utérus, ainsi que des douleurs et des spasmes.
  • Fibrome interconnecté - localisé entre les ligaments qui maintiennent l'utérus dans une certaine position dans le bassin. La tumeur comprime d'autres organes et modifie la position de l'utérus.
  • Le fibrome de la tige est une variante d'une tumeur pédiculaire sous-séreuse. En cours de croissance, la jambe de la tumeur est tordue, ce qui s'accompagne d'un syndrome douloureux très fort.
  • Fibrome parasite - localisé sur la surface externe de l'utérus et attaché par son extrémité libre à un organe voisin, par exemple l'ovaire, l'intestin, la vessie, etc..

Quel que soit le type de fibrome utérin, il se manifeste par les symptômes cliniques suivants:
  • Saignements menstruels abondants;
  • Saignements menstruels anormaux avec caillots;
  • Saignement du tractus génital pendant la période intermenstruelle;
  • Saignement chez les femmes du tractus génital pendant la ménopause;
  • Douleurs abdominales sévères et crampes pendant la menstruation;
  • Sensation de pression, de ballonnements et de lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • Envie fréquente d'uriner;
  • Douleur en urinant;
  • Sensation de plénitude dans l'estomac;
  • Flatulence;
  • Douleur pendant les rapports sexuels;
  • Douleurs abdominales aiguës et sévères, caractéristiques de la forme pédonculée des fibromes;
  • Douleur au bas du dos et constipation si le fibrome se développe vers la colonne vertébrale.

Fibrome de la peau (sur la jambe, le bras, le pied, les orteils, le cou et autres localisations)

Le fibrome de la peau peut être localisé sur n'importe quelle partie de la peau - membres, tronc, cou, visage, pieds, mains, etc. Cependant, quel que soit l'emplacement des fibromes, ils présentent les mêmes symptômes cliniques, qui ne sont déterminés que par le type de tumeur (molle ou dense). Autrement dit, le fibrome mou aura les mêmes symptômes sur la jambe, le bras, le pied, le cou et toute autre zone de la peau. Il en va de même pour les fibromes denses..

Ainsi, le fibrome dense a généralement une base large et très rarement une jambe. La tumeur s'élève au-dessus de la surface de la peau sous la forme d'un dôme ou forme une indentation. La masse est dense, indolore, avec une mobilité limitée au toucher. Si vous pressez le fibrome avec deux doigts, il plongera dans la profondeur de la peau, formant une dépression. Ce comportement de la tumeur s'appelle le symptôme de fossette et est la marque des fibromes denses, par lesquels il peut être distingué des autres néoplasmes cutanés. La peau sur le fibrome dense ne diffère généralement pas de l'environnement environnant ou est peinte dans une couleur légèrement rosâtre. La peau sur le fibrome est lisse ou légèrement squameuse.

Le fibrome mou a l'aspect caractéristique d'un petit sac ridé fermement attaché à la peau. La taille de la tumeur est petite, pas plus de 20 mm de diamètre. Le fibrome est coloré dans la couleur de la peau normale ou dans diverses nuances de brun. En règle générale, les fibromes mous sont multiples et localisés dans la zone des plis naturels de la peau, tels que la zone sous les glandes mammaires, l'aine, les aisselles, le devant du cou, etc..

Ni le fibrome ferme ni le fibrome mou ne causent généralement de douleur et ne dérangent en aucune façon la personne. Cependant, si la tumeur est blessée, elle peut devenir enflammée, enflée, rouge et douloureuse..

Fibrome du sein (sein)

Fibrome ovarien

Fibrome de la langue

Le fibrome de la langue est presque toujours mou, mais dans de rares cas, une tumeur dense est détectée. Extérieurement, tout fibrome de la langue est une formation en forme de demi-boule ou ovale, dominant la surface de la membrane muqueuse. La membrane muqueuse recouvrant la tumeur est généralement normale, de couleur rose inchangée. La surface externe de la tumeur est lisse, sans excroissances. Le fibrome ne dérange pas une personne, car il ne présente aucun symptôme, à l'exception de la sensation d'inconfort lors de la mastication, de la déglutition, de la parole et d'autres actions dans lesquelles la langue est impliquée.

Dans de rares cas, la surface de la tumeur peut s'ulcérer, puis il y a un gonflement, une rougeur et une douleur dans la zone de localisation du fibrome. Avec des blessures et des ulcérations constantes, le fibrome peut devenir malin.

Fibrome des poumons

Le fibrome pulmonaire se développe principalement chez les hommes. La tumeur est également fréquente dans les poumons droit et gauche et a une petite taille - 2 à 3 cm de diamètre. Cependant, dans certains cas, le fibrome peut atteindre une taille significative, occupant jusqu'à la moitié du volume de la cavité thoracique. Cette tumeur pulmonaire ne se transforme pas en cancer..

Le fibrome est un nœud dense dans une capsule avec une surface extérieure lisse, peinte de couleur blanchâtre. Avec la bronchoscopie, la couleur de la tumeur peut être rougeâtre en raison du grand nombre de vaisseaux sanguins dans la membrane muqueuse recouvrant l'extérieur du nœud. Dans certains cas, la membrane muqueuse du fibrome s'ulcère.

Un petit fibrome ne se manifeste pas cliniquement, c'est-à-dire qu'il ne dérange pas une personne présentant des symptômes. Les grosses tumeurs peuvent causer des difficultés respiratoires et des douleurs thoraciques.

Fibrome osseux

Le fibrome osseux est une tumeur bénigne rare. Le plus souvent, le fibrome se développe aux extrémités des os longs des bras et des jambes, mais il peut également se former sur d'autres os. La tumeur peut devenir maligne, ce qui est facilité par les fréquentes lésions traumatiques du néoplasme. Après le retrait du fibrome, l'os peut réapparaître, atteignant rapidement sa taille précédente.

Le principal symptôme du fibrome osseux est la douleur dans la zone de sa localisation. La douleur peut varier en intensité, de sévère à légère. Avec une petite taille de fibromes, la douleur ne survient que pendant le mouvement et avec des formations relativement grandes - également au repos. Dans les cas graves, le fibrome peut provoquer une atrophie musculaire dans la zone de localisation de la tumeur et une forte restriction de l'amplitude des mouvements dans une articulation voisine.

Fibrome des tissus mous

Fibrome chez les enfants

Pourquoi le fibrome est-il dangereux?

Le fibrome est une tumeur bénigne relativement sûre, car il ne devient presque jamais malin, c'est-à-dire qu'il ne dégénère pas en cancer. Cependant, le risque de tumeur maligne n'est pas le même pour différentes variantes de sa localisation. Ainsi, le fibrome de la peau ou des poumons ne se transforme jamais en cancer et une tumeur localisée sur les muqueuses de divers organes (joues, langue, utérus, intestins, etc.) peut dans de rares cas devenir maligne en raison d'un traumatisme constant. Par conséquent, le principal danger du fibrome est la transformation théoriquement possible d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne.

Le deuxième risque le plus important de fibrome est la compression des organes et des tissus environnants par une tumeur qui a atteint une taille significative. Dans ce cas, la tumeur comprime les organes et perturbe leur fonctionnement normal, provoquant des symptômes cliniques désagréables..

Le troisième danger du fibrome est la compression et la perturbation de l'organe lui-même, dans lequel il est localisé. Ceci n'est typique que pour les tumeurs situées sous les muqueuses de divers organes, tels que l'estomac, l'utérus, les intestins, etc. Le fibrome se développe et se déplace, provoquant des douleurs et des spasmes, et endommage également la membrane muqueuse, provoquant des saignements. Une tumeur bombée ferme la lumière de l'organe, ce qui interfère avec son fonctionnement normal et provoque divers troubles fonctionnels, par exemple, l'infertilité ou une fausse couche avec des fibromes dans l'utérus, etc..

Le quatrième danger du fibrome est la possibilité de ses dommages traumatiques et l'ajout d'une infection secondaire. En règle générale, une infection des fibromes de la peau et des muqueuses se produit, car ce sont eux qui peuvent être traumatisés par des vêtements, des rasoirs, des morceaux de nourriture, etc..

Diagnostique

Le diagnostic des fibromes de localisation différente est effectué en utilisant différentes méthodes. Ainsi, pour diagnostiquer les fibromes cutanés, il suffit d'examiner un médecin et de faire une biopsie, qui révélera si le néoplasme est un cancer de la peau. Le diagnostic des fibromes de la cavité buccale, comme la peau, est également effectué par un médecin sur la base d'un examen et d'un prélèvement d'une biopsie. Cependant, pour déterminer la profondeur de croissance des fibromes dans le tissu de la cavité buccale, des ultrasons (ultrasons) peuvent être utilisés en plus.

Pour diagnostiquer les fibromes situés dans les organes internes, une échographie, une imagerie par résonance magnétique ou une tomodensitométrie, ainsi qu'une endoscopie sont utilisées. La mammographie est également utilisée pour détecter les tumeurs du sein et les rayons X des os.

Échographie des fibromes. Habituellement, pour la première fois, une tumeur est détectée lors d'une échographie, cependant, cette méthode ne permet pas d'identifier clairement son appartenance à des fibromes, et à aucun autre, y compris les néoplasmes malins. Par conséquent, après avoir établi l'emplacement exact et la taille de la tumeur en fonction des données échographiques, les médecins ont recours à des examens diagnostiques supplémentaires. Le plus souvent, après l'échographie, des techniques endoscopiques sont utilisées pour diagnostiquer les fibromes, telles que la bronchoscopie, l'hystéroscopie, la gastroscopie ou la coloscopie.

Endoscopie des fibromes. En fonction de l'emplacement de la tumeur, le médecin choisit le type d'examen endoscopique conçu spécifiquement pour l'organe affecté. Par exemple, l'hystéroscopie - pour l'examen de l'utérus, la bronchoscopie - les bronches, la coloscopie - le rectum, la gastroscopie - l'estomac, etc. Lors d'un examen endoscopique, le médecin peut, à l'aide d'un système optique spécial, examiner la tumeur de ses propres yeux et vérifier son type, ainsi que faire une biopsie pour confirmation histologique du type de néoplasme. Si la tumeur «à l'œil» avec un degré de probabilité élevé est bénigne, alors directement pendant l'endoscopie, le médecin peut la retirer immédiatement, ce qui est généralement fait.

En plus de l'endoscopie et de l'échographie, une tumeur peut être détectée lors de la tomographie - imagerie par résonance magnétique ou calculée. Ces études diagnostiques vous permettent d'établir immédiatement le type de tumeur avec une grande précision et de choisir une méthode pour son élimination à l'avenir. Les fibromes faisant saillie dans la lumière de l'organe sont généralement éliminés par chirurgie endoscopique, et les tumeurs se développant dans la cavité corporelle sont éliminées au cours d'une opération chirurgicale normale..

Fibrome - traitement

Principes généraux de traitement

Ablation de la tumeur (chirurgie)

Élimination des fibromes au laser

Élimination par la méthode des ondes radio

Électrocoagulation

Cryodestruction

Fibrome de l'utérus - traitement

Le fibrome de l'utérus est courant et, en fonction de sa taille, de son emplacement exact et de sa vitesse de croissance, un traitement chirurgical ou thérapeutique peut être utilisé. Le traitement chirurgical consiste à enlever la tumeur et thérapeutique - à prendre divers médicaments qui peuvent réduire la taille et ralentir le taux de croissance des fibromes. En outre, le traitement thérapeutique comprend également la prise de divers médicaments afin de soulager les symptômes douloureux du fibrome..

Le traitement thérapeutique des fibromes est effectué lorsque la disposition des ganglions est petite (moins de 12 semaines), sous-séreuse ou interstitielle, ainsi qu'en l'absence de saignement sévère et de douleur intense. Dans d'autres cas, le fibrome doit être enlevé chirurgicalement..

Toutes les femmes, bien qu'elles souffrent de fibrome, se voient prescrire les médicaments suivants pour soulager les symptômes douloureux et maintenir le fonctionnement normal de tout le corps:

  • Analgésiques pour soulager les crampes et les douleurs pendant les règles (No-Shpa, Drotaverin, Indométacine, etc.);
  • Préparations à base de fer pour menstruations abondantes et saignements abondants (Sorbifer, Ferrum-Lek, Fenuls, etc.).

Si une décision est prise sur le traitement conservateur des fibromes utérins, les médicaments suivants sont prescrits à la femme pour réduire sa taille et arrêter la croissance:
  • Préparations aux androgènes (Danazol, Gestrinone) en cure continue de 4 à 8 mois;
  • Préparations avec des gestagènes (Dyufaston, Utrozhestan, etc.) en cure continue de 4 à 8 mois;
  • Contraceptifs oraux combinés Zhanin, Yarina et Regulon pendant trois mois en utilisant un schéma contraceptif;
  • L'introduction du système hormonal intra-utérin (DIU) "Mirena".

La prise de ces médicaments vous permet de réduire la taille de la tumeur, ce qui cesse de perturber le fonctionnement de l'utérus et de provoquer des symptômes cliniques désagréables. Après un traitement conservateur des fibromes utérins, en bonne santé, il est nécessaire d'être observé par un gynécologue et de surveiller la taille de la tumeur. Si à l'avenir l'état de santé ne se détériore pas et que la femme n'interfère pas avec le fibrome, ils continuent de la surveiller, car après la ménopause, la tumeur se résorbe généralement d'elle-même. Si l'état de santé s'aggrave ou si le fibrome commence à se développer rapidement, il est retiré chirurgicalement.

Si la tumeur est volumineuse, avant l'opération pour réduire sa taille, des analogues de l'hormone de libération des gonadotrophines (Buserelin, Zoladex, etc.) peuvent être prescrits pendant 4 à 6 mois. L'ablation chirurgicale des fibromes utérins est réalisée à l'aide des techniques suivantes:

  • Ablation de la tumeur pendant l'hystéroscopie;
  • Hystérectomie - ablation de la tumeur avec l'utérus lors d'une opération majeure de la cavité;
  • Myomectomie - ablation uniquement de la tumeur avec la suture de l'utérus lors d'une chirurgie abdominale majeure ou d'une laparoscopie;
  • Embolisation vasculaire - blocage des vaisseaux sanguins alimentant la tumeur, à la suite de quoi elle meurt progressivement;
  • Ablation par ultrasons - ablation d'une tumeur à l'aide d'ultrasons sous le contrôle de l'imagerie par résonance magnétique.

Le choix d'une méthode d'élimination des fibromes utérins est effectué par un médecin en fonction de la taille et de l'emplacement de la tumeur, ainsi que de l'âge de la femme et du désir de devenir enceinte à l'avenir..

Fibrome de l'utérus: causes et symptômes, diagnostic et traitement, complications, conseils d'un gynécologue - vidéo

Élimination des fibromes de la peau de la cuisse par chirurgie par ondes radio - vidéo

Élimination des fibromes des organes internes par méthode endoscopique - vidéo

Après l'élimination du fibrome

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.

Fibrome de l'utérus: symptômes et traitement

Le fibrome de l'utérus est un néoplasme bénin qui comprend les tissus conjonctifs. Le corps de la tumeur en diamètre peut atteindre trente centimètres. Souvent, le fibrome n'est pas malin, cependant, chez 3% des patients, il a subi un processus de dégénérescence en une tumeur maligne.

Malgré le pronostic favorable concernant le traitement des fibromes, de nombreuses femmes ont peur de ce diagnostic, car pendant de nombreuses années au cours de la chirurgie, le fibrome a été retiré avec l'utérus. Cette méthode de traitement de la maladie a privé une femme de la possibilité d'avoir un enfant. Si l'organe d'une femme n'a pas été amputé afin de préserver sa fertilité, et après un certain temps il y a eu une rechute, l'utérus sera enlevé.

Les méthodes modernes de traitement, en particulier si elles sont commencées aux premiers stades de la manifestation de la maladie, peuvent influencer le développement de la tumeur, empêchant sa malignité.

Raisons de développement

Les causes des tumeurs fibroïdes de l'utérus ne sont pas formulées avec précision, mais le lien de son apparition avec les fluctuations hormonales et l'hérédité a été noté..

Ainsi, les filles ne souffrent pas de fibrome avant la puberté et les femmes en ménopause, et s'il est détecté dans cette dernière, alors il existait probablement avant la ménopause et était asymptomatique. Pendant la grossesse, la croissance tumorale peut augmenter, et après l'accouchement, le fibrome retrouve sa taille d'origine. Ce fait parle également du rôle incontestable des hormones du corps féminin dans le développement de la maladie..

Parmi les facteurs prédisposants figurent:

  1. Formation tardive de la fonction menstruelle;
  2. Avortements fréquents et manipulations intra-utérines;
  3. Absence d'accouchement à l'âge de 30 ans;
  4. Prise à long terme et incontrôlée de contraceptifs hormonaux contenant un composant œstrogénique;
  5. Maladies inflammatoires chroniques du tractus génital;
  6. Pathologie d'autres organes - obésité, diabète, hypertension, etc..

Habituellement, le fibrome se développe sous la forme d'un seul nœud dense - la forme nodale de la tumeur, bien qu'une croissance diffuse dans l'épaisseur de la paroi utérine soit également possible. La taille varie de quelques millimètres à 2-3 cm, mais elle peut être plus grande - jusqu'à 20 cm de diamètre.

Fibrome et fibromes: quelle est la différence?

Les Directives nationales pour les gynécologues définissent les fibromes comme un proliférat sensible aux hormones bénignes composé de cellules anormales dans l'utérus. Myome, léiomyome, fibromes - tous ces termes sont déclarés comme synonymes. Dans la classification internationale des maladies, les fibromes et les fibromes vont ensemble sous le code D25. En pratique clinique, n'importe lequel de ces termes est autorisé. Pour plus de commodité, il est possible de désigner toutes ces formations utérines comme léiomyofibromes.

La seule différence entre les fibromes et les fibromes est la composition des cellules tumorales. Les néoplasmes conditionnels peuvent être divisés en trois groupes:

  • Le myome est une tumeur constituée principalement de cellules musculaires;
  • Fibromes - une formation dans laquelle le muscle et le tissu conjonctif sont présents en quantités approximativement égales (ou même avec une prédominance de ce dernier);
  • Fibrome - un nœud de cellules du tissu conjonctif.

Toutes ces subtilités ne sont importantes que pour un histologue étudiant une micropréparation au microscope. En fait, le type de tumeur ne peut être déterminé qu'après avoir été retiré et étudié en laboratoire. Alors que le néoplasme est dans l'utérus, sa structure n'a pas vraiment d'importance pour le médecin. Les principes du diagnostic et du schéma thérapeutique des fibromes et des fibromes ne diffèrent pas de manière significative..

On pense qu'un nœud avec une prédominance de tissu conjonctif est moins sensible au traitement conservateur et dégénère plus souvent en une tumeur maligne, cependant, des données statistiques fiables sur ce problème n'ont pas été obtenues..

Classification

Par l'emplacement du nœud, les options suivantes sont distinguées:

  • Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe du myomètre vers la cavité utérine;
  • Interstitiel ou intramurale - localisé exclusivement dans l'épaisseur de la couche musculaire;
  • Subséreux - atteint la coquille externe de l'utérus;
  • Intraligamentaire - situé entre les ligaments de l'utérus.

Les fibromes du corps et du col de l'utérus sont particulièrement distingués. Ces derniers nécessitent un retrait obligatoire à l'âge de procréer, car ils interfèrent avec la conception et le port du fœtus et peuvent interférer avec l'accouchement naturel.

Les fibromes pédonculaires méritent une attention particulière. Une telle tumeur est située à l'extérieur de l'utérus et n'y est reliée que par une jambe mince. C'est un type de fibrome sous-séreux. Lors de l'examen initial, il peut être confondu avec un ovaire hypertrophié ou une tumeur des appendices.

Dans de rares cas, l'examen révèle un autre type de myome sous-séreux - parasitaire. Le nœud se fixe aux organes adjacents et en reçoit l'énergie. Le diagnostic est difficile en raison du tableau clinique atypique. Souvent, une laparoscopie, un scanner ou une IRM sont nécessaires pour détecter une telle tumeur..

Les types de fibromes utérins suivants se distinguent par leur taille:

  • Cliniquement insignifiant - jusqu'à 2 cm;
  • Petites tailles - jusqu'à 2,5 cm ou 5 semaines (par rapport à l'augmentation de l'utérus);
  • Moyen - jusqu'à 5 cm ou 12 semaines;
  • Grandes tailles - plus de 5 cm ou 12 semaines.

Vous pouvez voir à quoi ressemble le fibrome utérin sur la photo.

Symptômes

À un stade précoce du développement des nœuds, il n'y a aucun signe. Les principaux symptômes apparaissent lorsque la taille du fibrome utérin atteint 5 cm ou plus.

  1. Troubles du cycle. L'un des premiers signes de la maladie est l'apparition d'anomalies menstruelles: les menstruations deviennent abondantes et douloureuses. Cela est dû au fait que la croissance tumorale contribue à la prolifération pathologique de l'endomètre. Avec une augmentation des ganglions, le tonus de l'utérus, sa contractilité diminue, en raison de laquelle la menstruation devient plus longue et des saignements utérins intermenstruels irréguliers se produisent.
  2. Saignement. Ils peuvent survenir à la suite de troubles menstruels et à la suite d'une blessure à la tumeur. Une perte de sang abondante entraîne des symptômes d'anémie (étourdissements, faiblesse, évanouissement, rythme cardiaque irrégulier).
  3. Douleur dans l'abdomen et le bas du dos. La torsion de la jambe, sa séparation, la compression des terminaisons nerveuses et une altération de la circulation sanguine entraînent des douleurs abdominales sévères, non associées à l'apparition des règles. En règle générale, la localisation de la douleur dépend de l'emplacement des nœuds des fibromes utérins. En présence de tumeurs sous-séreuses et interstitielles, il existe une douleur tirante dans la région pubienne et dans le bas du dos, associée à un étirement de la paroi utérine et du péritoine. Le fibrome sous-muqueux se caractérise par l'apparition de douleurs spasmodiques dans le bas de l'abdomen, aggravées pendant la menstruation, irradiant vers la vessie et le rectum.
  4. Nœud de naissance. Le grand fibrome sous-muqueux de l'utérus à travers le col de l'utérus pénètre dans le vagin, ce qui entraîne la rupture de la tumeur, la survenue de saignements graves. La douleur et l'inflammation se produisent.
  5. Impact sur les organes pelviens. La pression de la tumeur sur la vessie se manifeste par une difficulté à uriner. Un processus inflammatoire se produit qui peut se propager aux reins. Fièvre possible, apparition de pus dans les urines. Si le nœud est sur le mur du fond, il appuie sur le rectum. Cela provoque des flatulences et de la constipation..

Grossesse avec des fibromes

Le fibrome utérin est-il dangereux pendant la grossesse? Il est difficile de répondre sans équivoque. Comme déjà noté, en présence de cette maladie, des problèmes de conception et d'implantation sont possibles. Si la taille de la tumeur est petite, la grossesse se déroule généralement sans complications. Mais les fibromes utérins peuvent augmenter pendant la gestation, bien qu'après l'accouchement, ils reviennent à leur taille d'origine..

Les tumeurs fibroïdes de taille considérable, en particulier la sous-muqueuse, affectent négativement le déroulement de la grossesse. Le nœud occupe la majeure partie de la cavité utérine, ce qui ne permet pas au fœtus de se développer pleinement. Avec la taille des fibromes utérins de 10 semaines ou plus, il existe une forte probabilité de fausse couche tardive ou de naissance prématurée..

De plus, les gros nodules contribuent à un positionnement anormal du fœtus, ce qui complique à la fois la grossesse et l'accouchement. Avec la localisation cervicale de la tumeur, un obstacle à la naissance de la tête fœtale est créé et le risque de saignement pendant l'accouchement augmente. Par conséquent, avec de grosses tumeurs, la grossesse se termine généralement par un accouchement chirurgical..

Diagnostique

Les mesures diagnostiques incluent une enquête initiale du patient; ne pas oublier l'importance de la présence de maladies gynécologiques concomitantes. Après cela, les méthodes de diagnostic suivantes sont effectuées pour confirmer le diagnostic:

  1. À l'aide de l'examen échographique de la région pelvienne et de la cavité abdominale, des processus tumoraux possibles peuvent être identifiés. Si nécessaire, effectuez un diagnostic transvaginal. Cela est nécessaire pour considérer l'emplacement du nœud fibrome..
  2. L'échographie de la cavité utérine vous permet de déterminer avec précision le type de fibrome, le nombre de nœuds, la taille. Cette méthode détermine d'autres pathologies de l'endomètre..
  3. Une biopsie est réalisée à l'aide d'un instrument spécial qui est dirigé dans la cavité utérine.
  4. Une caméra spéciale est placée à travers le canal cervical dans l'utérus et un examen est effectué.
  5. Une substance spéciale pour l'examen de contraste aux rayons X est injectée dans l'utérus et les tubes. Cela vous permet de voir les contours des organes internes..
  6. L'examen Doppler permet d'examiner les ganglions fibromateux, et en particulier l'intégrité de leurs vaisseaux. La nécessité de la procédure se pose avant l'embolisation. C'est le nom de la méthode moderne d'élimination d'une tumeur sans chirurgie, en bloquant la circulation sanguine.
  7. L'IRM est réalisée avec la formation d'un fibrome impressionnant, lorsqu'il existe un risque que la tumeur se transforme en forme maligne.
  8. Examen laparoscopique - une procédure dans laquelle des instruments chirurgicaux spéciaux sont insérés à travers de petits trous.

Parfois, le fibrome utérin est diagnostiqué pendant la grossesse. La présence d'une tumeur pendant cette période crée un nombre important de problèmes pour le corps de la mère et le fœtus. Il existe un risque d'interruption prématurée de grossesse, d'insuffisance placentaire, une présentation du siège peut se développer.

Le fibrome utérin et la grossesse ne sont pas toujours compatibles. Cette maladie est dangereuse pendant l'accouchement, avec un déroulement compliqué du processus, une rupture de la paroi utérine, des saignements peuvent survenir. Dans la plupart des cas, les femmes en travail avec un tel diagnostic subissent une césarienne, car le passage naturel de l'enfant dans le canal génital est impossible.

Traitement des fibromes utérins

Pour répondre à la question de savoir comment traiter les fibromes utérins, vous devez connaître sa taille et son emplacement. De plus, les tactiques de traitement dépendent des symptômes de la maladie, de l'âge du patient, du désir d'avoir un enfant à l'avenir et de l'état de santé général..

De nombreuses femmes n'ont pas besoin de traitement contre le fibrome. Ceci est possible avec une petite tumeur, aucun symptôme ou après la ménopause. Si le fibrome provoque des saignements utérins, un grattage de la cavité utérine peut être nécessaire. De plus, un tel saignement peut être contrôlé avec des médicaments..

L'observation par un gynécologue est nécessaire pour déterminer la taille et la croissance des fibromes, ainsi que pour s'assurer que le processus est bénin. Une observation annuelle est généralement suffisante. Si une femme a des saignements irréguliers ou des douleurs, des examens de contrôle lui sont prescrits au moins une fois tous les 6 mois.

Un traitement conservateur

Un traitement médical des fibromes utérins sans chirurgie est prescrit en cas de saignement mineur ou de douleur abdominale, si la taille du nœud ne dépasse pas 3 cm de diamètre. Il peut inclure un ou plusieurs des médicaments suivants:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens analgésiques (ibuprofène).
  2. Contraceptifs oraux pour réduire la quantité de sang perdue pendant la menstruation et soulager la douleur.
  3. Le médicament anti-hormonal Mifepristone est prescrit pour réduire la taille des fibromes avant la chirurgie. Il réduit l'intensité de la douleur dans la région pelvienne et le bas du dos et normalise la miction. Les effets secondaires sont également associés à la suppression de la production d'œstrogènes. Le médicament provoque également une fausse couche, il doit donc être utilisé avec une extrême prudence chez les patientes prévoyant une grossesse..
  4. Les agonistes de l'hormone de libération de la gonadotrophine sont des médicaments qui inhibent la production d'œstrogènes dans l'hypophyse. Une diminution des taux d'œstrogènes entraîne une diminution de la taille des fibromes. Ce type de médicament est souvent utilisé en préparation d'une intervention chirurgicale pour réduire la taille du nœud et réduire la perte de sang. Dans les 3 mois suivant la prise de ces médicaments, le fibrome est réduit de 2 fois. Cependant, avec un long traitement, une femme développe des symptômes de carence en œstrogènes, rappelant la ménopause: bouffées de chaleur, fragilité des os, sécheresse vaginale.
  5. Le médicament Danazol provoque un arrêt complet des saignements utérins, c'est-à-dire de la ménopause artificielle. C'est une hormone sexuelle masculine (androgène). Il a des effets secondaires graves, notamment une prise de poids, des crampes musculaires, des seins plus petits, de l'acné, une pousse de poils indésirables, une peau grasse, des sautes d'humeur et une dépression, une baisse du bon cholestérol et des signes de dysfonctionnement hépatique..

Lors de l'utilisation des trois derniers groupes de médicaments, la menstruation s'arrête. Le traitement des fibromes utérins avec la ménopause conduit au fait que la menstruation ne reprend plus. Chez les jeunes femmes, des agents œstroprogestatifs combinés sont ensuite utilisés pour restaurer le cycle..

Si la patiente ne prévoit pas de devenir enceinte dans un proche avenir, pour restaurer le fond hormonal, elle peut se voir proposer l'installation d'une spirale Mirena, qui fournit un effet contraceptif et une libération locale de gestagènes. Les femmes qui fument, en particulier celles de plus de 35 ans et à risque de thrombose, sont invitées à prescrire le médicament contraceptif Charosetta.

Chirurgie

L'opération dans le cas de fibromes utérins est réalisée dans les situations suivantes:

  • gros fibrome (plus de 12 semaines);
  • une augmentation rapide de la taille de l'utérus (de 4 semaines ou plus par an);
  • échec du traitement conservateur;
  • symptômes sévères (douleur, saignement, conduisant à une anémie, perturbation des organes adjacents);
  • malnutrition (nécrose) du nœud;
  • nœud sous-séreux sur le pédicule, et dans le cas de sa torsion - une opération d'urgence;
  • localisation sous-muqueuse du nœud fibrome, le nœud "naissant";
  • localisation cervicale des fibromes;
  • hyperplasie endométriale, adénomyose ou autres tumeurs du tractus génital sur fond de fibromes utérins.

Le traitement chirurgical dépendra tout d'abord de la localisation du nœud fibrome et des propriétés de la tumeur. Le désir de la femme de maintenir la fonction reproductrice et la présence d'une pathologie gynécologique concomitante sont également pris en compte. La présence de fibromes utérins ne signifie pas toujours l'ablation de l'organe.

En règle générale, des chirurgies peu invasives sont réalisées:

  1. Myomectomie transhystéroscopique. Une intervention chirurgicale similaire est réalisée avec la localisation sous-muqueuse du nœud fibrome. Son retrait mécanique (dévissage), électrochirurgical ou laser est possible.
  2. Myomectomie laparoscopique. Les fibromes sous-séreux et intramuraux sont éliminés par voie laparoscopique. Dans le cas de l'emplacement du ou des nœuds dans l'épaisseur du myomètre, ils sont énucléés (exfoliés) de la paroi musculaire et, dans le cas d'un nœud sous-séreux, la formation est supprimée avec la jambe. Une telle opération vous permet de sauver l'utérus, ce qui est particulièrement important chez les femmes en âge de procréer (non seulement les menstruations sont préservées, mais aussi la capacité de mener une grossesse).
  3. Embolisation des artères utérines. L'essence de l'opération est d'injecter des substances dans les artères utérines (morceaux d'éponge en gélatine ou particules d'alcool polyvinylique), qui perturbent la circulation sanguine dans les artères, ce qui conduit à leur occlusion (fermeture) et à l'arrêt de la croissance du nœud.

Le traitement chirurgical radical consiste en l'ablation de l'utérus - hystérectomie et est réalisé sur des patients présentant des fibromes multiples et volumineux et qui ne souhaitent pas préserver la fonction reproductrice.

Traitement avec des remèdes populaires

Certains experts confirment que les formations fibreuses peuvent être guéries en utilisant des recettes de médecine traditionnelle. À cette fin, diverses teintures alcoolisées, préparations à base de plantes, décoctions, etc. sont utilisées..

Mais un tel traitement n'est autorisé qu'après un avis médical qualifié et l'approbation d'un gynécologue.

Sinon, au lieu d'un traitement, vous pouvez provoquer le développement de complications, pour éliminer lesquelles le patient devra retirer l'utérus.

Pourquoi le fibrome utérin est dangereux?

Si le fibrome a une jambe, le danger est sa torsion. Lorsque le nœud augmente en taille, la jambe peut se tordre et être pincée. Cela s'accompagne d'une douleur aiguë sévère, de saignements et d'une nécrose ganglionnaire. Les symptômes d'un «abdomen aigu» se développent. Les symptômes de la nécrose sont la douleur, la fièvre, la sensibilité du nœud.

Les fibromes présentant des saignements sévères provoquent une anémie ferriprive. Symptômes typiques de l'anémie: faiblesse, étourdissements, pâleur et sécheresse de la peau.

Pendant la grossesse, un gros fibrome provoque une position anormale du fœtus, ce qui complique le déroulement de la grossesse. Ces néoplasmes deviennent la cause de fausses couches systématiques, de fausses couches et de naissances prématurées. Le fibrome du col de l'utérus empêche le bébé de passer par le canal génital.

La prévention

Il est nécessaire de prévenir les maladies inflammatoires de la région génitale, cela nécessite:

  • surveiller le fond hormonal de votre corps,
  • utiliser la contraception pour éviter l'avortement,
  • pendant les rapports sexuels, éviter l'infection à la fois par une microflore banale et une microflore spécifique qui cause des maladies sexuellement transmissibles,
  • être régulièrement examiné par un gynécologue.

Ces mesures simples réduiront votre risque de développer des fibromes.

Un petit fibrome ne peut pas être enlevé, le maximum est de suspendre le processus et de contrôler l'état du corps. Le médecin et moi avons décidé d'abandonner l'opération et de voir comment le corps se comporterait pendant les mesures thérapeutiques et prophylactiques. Je prends le remède à base de plantes indole forte, des vitamines et des thés pour femmes. Par échographie, tout va bien, pas de développement de néoplasme.