Principal
La prévention

Adénomyose focale

L'adénomyose focale est une forme d'endométriose génitale. Dans la très grande majorité des cas, elle est retrouvée chez les femmes après 40 ans dans le contexte de multiples avortements instrumentaux et d'autres interventions intra-utérines chirurgicales.

Cette maladie chronique induit le développement d'un léiomyome utérin, réduit considérablement la qualité de vie d'une femme et reste un problème non résolu en gynécologie moderne..

Adénomyose focale de l'utérus - qu'est-ce que c'est?

Adénomyose ou endométriose interne - croissance bénigne de la couche basale de l'endomètre dans le myomètre avec formation de foyers endométrioïdes dans l'épaisseur de la paroi utérine.

L'adénomyose focale - une forme locale d'adénomyose - semble être un foyer unique ou multiple de glandes ectopiques et de stroma endométrial, entouré de fibres musculaires lisses altérées.

En d'autres termes, avec l'adénomyose focale, le tissu endométrioïde n'affecte pas tout l'utérus, mais une zone limitée de la paroi utérine.

Formes d'adénomyose:

  • Diffuser
  • Focal
  • Nodal
Prévalence de diverses formes d'adénomyose

Un certain nombre d'auteurs considèrent l'adénomyose focale comme un précurseur d'un processus diffus généralisé..

Forme focale diffuse d'adénomyose

L'adénomyose focale isolée est assez rare (pas plus de 7% de tous les cas de la maladie). Beaucoup plus souvent, une forme mixte d'adénomyose diffuse-focale de 2-3 degrés est observée, lorsqu'un grand foyer endométrioïde local est combiné avec de petites lésions dispersées dans le myomètre.

Pourquoi la germination de l'endomètre dans le myomètre est-elle dangereuse??

En augmentant leur viabilité, les cellules de l'endomètre ectopique développent des propriétés agressives pour les tissus environnants:

  • Pour affaiblir l'immunité locale, ils produisent de grandes quantités de prostaglandines - des substances bioactives qui induisent l'inflammation, l'œdème et la douleur.
  • Pour maintenir leur croissance active, les tissus du foyer adénomyotique synthétisent de manière autonome les œstrogènes et créent un déséquilibre hormonal local (œstrogénisme local).
  • Fuyant le contrôle hormonal total, le tissu adénomyotique devient insensible à la progestérone - une hormone qui supprime la croissance proliférative des glandes au centre de la maladie.

Dans le même temps, le tissu endométrioïde reste un analogue de la muqueuse utérine, par conséquent, pendant la menstruation, il «menstrue». Une partie du produit sanguinolent est excrétée par les voies endométrioïdes dans la cavité utérine, induisant un écoulement «chocolat», une menstruation abondante et prolongée, conduisant à une anémie secondaire. L'autre partie - s'accumule dans la lumière des glandes ectopiques, formant un gros kyste (forme kystique d'adénomyose focale).

Le tissu endométriosique est sujet à une croissance infiltrante. Même les lésions adénomyotiques minimes de l'utérus dans 40 à 50% des cas sont associées à une endométriose rétrocervicale ou extragénitale de l'intestin et d'autres structures du petit bassin.

L'invasion de l'endomètre ectopique désorganise le myomètre. L'inflammation chronique et l'oestrogénie associées induisent un épaississement, un élargissement et une transformation des fibres musculaires, la formation de nodules léiomyomateux et de cordons musculaires lisses.

L'adénomyose focale diffuse dans 80 à 90% des cas est associée à un myome multiple du corps utérin

Le processus pathologique intra-utérin viole le statut immunitaire et hormonal général d'une femme. Chez les patients atteints d'adénomyose, des troubles structurels et fonctionnels des ovaires, une hyperplasie de l'endomètre, un dysfonctionnement des centres de régulation neuroendocrinienne, des troubles auto-immunes, névrotiques et métaboliques sont révélés..

Causes de l'adénomyose focale

Parmi les nombreuses hypothèses de l'apparition de l'endométriose dans le développement de l'adénomyose, le rôle principal est joué par:

  • Prédisposition génétique - tendance congénitale à pénétrer les particules de l'endomètre dans le myomètre à certaines étapes du cycle menstruel.
  • Déplacement de l'endomètre à travers le myomètre lésé avec lésions mécaniques ou inflammatoires de la zone intermédiaire ou transitionnelle du myomètre (zone jonctionnelle, JZ), qui est la barrière tissulaire naturelle entre les couches muqueuse et musculaire de la paroi utérine.

95% des patients atteints d'adénomyose ont déjà subi des avortements médicamenteux. 75% - ont subi un curetage diagnostique séparé de la muqueuse utérine. 3% - utilisaient des dispositifs contraceptifs intra-utérins pendant une longue période, dont le port était compliqué par une endo- et / ou une myométrite chronique.

Facteurs augmentant le risque de développer une adénomyose focale:

  • Interventions chirurgicales gynécologiques: avortement instrumental, césarienne, hystérorésectoscopie, curetage diagnostique "aveugle", révision manuelle de la cavité utérine, etc..
  • Mise en place inadéquate et / ou port prolongé des systèmes contraceptifs intra-utérins.
  • Processus inflammatoires dans la région génitale.
  • Adénomyose «familiale» - prédisposition congénitale à la maladie, héritée de parents proches.
  • Troubles de l'immunité.
  • Stress chronique.
  • Troubles métaboliques, obésité.
  • Hypertension.
  • Maladies endocriniennes, y compris le diabète.
  • Pathologie gastro-intestinale.
  • Amygdalite chronique.
  • Mauvaise écologie, situation médicale et sociale insatisfaisante.
  • De l'alcool.
  • Hypodynamie.
Retour à la table des matières

Symptômes de l'adénomyose focale

  • Syndrome de douleur pelvienne: persistante, non associée à la menstruation, tiraillement dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos et / ou le rectum.
  • Règles douloureuses.
  • Rapports sexuels douloureux.
  • Détection de décharge sanglante (brune ou «chocolat») des organes génitaux: contact acyclique, avant et / ou après la menstruation.
  • Menstruations abondantes (hyperménorrhée).
  • Parfois: saignement utérin dysfonctionnel.
  • Parfois: anémie post-hémorragique (secondaire).
  • Fausse couche spontanée, naissance prématurée, hémorragie post-partum anormale.
  • Infertilité.

L'adénomyose focale peut-elle être asymptomatique??
OUI!
Chez 12% des patients, la maladie est détectée par hasard, par échographie, lors d'un examen de routine.

Diagnostic de l'adénomyose focale

Jusqu'à 80% des cas d'adénomyose focale sont diagnostiqués en âge de procréer tardif ou en préménopause. Mais la durée réelle de la maladie du début de son développement au moment de la détection est presque impossible à déterminer.

Le diagnostic de l'adénomyose commence par une collecte approfondie des plaintes et un examen gynécologique objectif du patient.

La principale méthode instrumentale pour détecter toute pathologie intra-utérine est l'échographie - échographie des organes pelviens à l'aide d'un capteur vaginal (échographie transvaginale).

La précision du diagnostic échographique des formes focales diffuses d'adénomyose de 1 à 3 degrés atteint 96%

Malgré le contenu élevé d'informations de l'échographie, un certain nombre de difficultés surviennent souvent avec l'interprétation des résultats de la recherche - il est difficile de distinguer l'adénomyose focale de l'adénomyose focale diffuse ou nodulaire, des fibromes ou de la malformation de l'utérus.

L'échographie de l'utérus avec adénomyose doit être réalisée en dynamique: quelques jours avant et après la menstruation.

Signes d'écho de l'adénomyose focale

Sur la base des résultats de l'échographie, la maladie ne peut être que supposée. Dans le cadre d'un examen complémentaire et d'une clarification du diagnostic, une IRM est réalisée.

Une direction prometteuse dans la vérification de l'adénomyose focale est la spectroscopie RM, qui évalue les caractéristiques du métabolisme au locus de la maladie..

Hystéroscopie avec curetage diagnostique séparé et examen histologique des tissus prélevés
en cas d'adénomyose focale, elle est principalement réalisée pour exclure / confirmer une pathologie endométriale bénigne (hyperplasie, polype) ou maligne (adénocarcinome) associée à une adénomyose.

Si l'hystéroscopie ne permet pas de visualiser les signes d'adénomyose, cela n'exclut pas la possibilité d'un processus endométrioïde focal dans l'épaisseur du myomètre.

Adénomyose focale de l'utérus - traitement

Le choix de la méthode de traitement de l'adénomyose focale est souvent un gros problème et dépend en grande partie de l'âge du patient, de la prévalence de l'adénomyose, de la gravité des manifestations cliniques, de la présence de maladies génitales et somatiques concomitantes.

Le stade ou l'étendue de la propagation de l'adénomyose

AdénomyosePrévalence
1er degré
minimal
L'invasion de l'endomètre dans le myomètre est limitée à la zone de transition (JZ)
2e degré
facile
La germination du tissu endométrioïde dans le myomètre est limitée à la moitié de l'épaisseur de la paroi utérine
3e année
modérer
La défaite de toute l'épaisseur de la paroi utérine à la membrane séreuse (externe) de l'utérus, sans germination dans celle-ci
4 degrés
lourd
Invasion du processus pathologique dans la membrane séreuse et à l'extérieur de l'utérus

La tactique de traitement de l'adénomyose est toujours coordonnée avec le patient et, tout d'abord, elle est basée non pas sur les résultats de l'échographie, mais sur les plaintes présentées et le tableau clinique objectif.

Adénomyose focale de 1 et 1-2 degrés - traitement

Un certain nombre d'experts estiment que si le patient n'a pas de problèmes de santé, il n'y a pas de manifestations cliniques de la maladie alléguée (non confirmée par l'histologie), alors le traitement hormonal n'est pas prescrit. Examen recommandé par un gynécologue et contrôle échographique 1 fois en 6 mois.

Dans le même temps, de nombreux chercheurs insistent sur l'opportunité d'un traitement suppressif à long terme des formes légères d'adénomyose avec des contraceptifs oraux monophasiques à faible dose ou des progestatifs purs (oraux, intra-utérins) avec une charge minimale (diénogest, lévonorgestrel) jusqu'au moment de la grossesse planifiée ou de l'apparition de la ménopause naturelle..

Adénomyose focale 2 et 2-3 degrés - traitement

La prise en charge de l'adénomyose focale légère et modérée dépend de la forme et de la gravité des manifestations cliniques de la maladie.

Pour le traitement du syndrome douloureux mineur, des analgésiques, des AINS sont utilisés.

En cas de symptômes plus importants, un traitement hormonal conservateur est effectué.

Médicaments pour le traitement de l'adénomyose focale

(selon les recommandations des communautés cliniques internationales, la consultation du médecin traitant est requise)

Le traitement de première étape ne nécessite pas de confirmation histologique du diagnostic. En vigueur:

  • COC monophasiques en mode continu:
    médicament de choix - «Janine» (diénogest + éthinylestradiol).
    Génériques: Siluet, Bonade, Dieziklen
  • Gestagènes continus:
    médicament de choix - "Vizanna" (diénogest).

Plaintes des patients: douleur pelvienne, règles abondantes prolongées.

Résultats de l'échographie: dans le coin gauche de l'utérus, plus près de la couverture externe (séreuse), une formation hétéroéchogène de 3,5 x 5,3 x 4,2 cm avec un contenu finement dispersé à l'intérieur, avec un bord périphérique hyperéchogène jusqu'à 2 cm a été trouvée. Déformation du myomètre externe. Signes d'adénomyose focale.

Résultats IRM: adénomyose focale confirmée.

Un traitement chirurgical a été proposé, ce que le patient a refusé.

Nommé: préparation "Vizanna" en mode continu.

Effet clinique: positif.

La thérapie de deuxième étape est prescrite lorsque la thérapie de première étape est inefficace ou intolérante:

  • LNG-Navy "Mirena" (lévonorgestrel)
  • Cours A-GnRH pas plus de 24 semaines:
    Choix des experts - Dipherelin (Triptorelin)
    Génériques: "Decapeptyl-depot", "Triptorelin-long"
    A-GnRH populaire: "Zoladex" (gozorelin), Buserelin.

Focale, focale diffuse
adénomyose 3, 3-4 degrés - traitement

L'adénomyose isolée modérée à sévère est extrêmement rare. Le plus souvent, il est associé à un myome utérin, une pathologie ovarienne, une hyperplasie de l'endomètre et / ou un myomètre, accompagné de symptômes sévères et est traité rapidement.

Plaintes des patients: douleur pelvienne sévère.

Résultats de l'échographie: Sur le bord gauche de l'utérus dans le tiers inférieur du myomètre, une formation hétéroéchogène mesurant 4,3 x 5,1 x 3,5 cm avec une zone externe d'échogénicité accrue a été trouvée. Déformation du myomètre externe avec renflement dans la cavité abdominale. Signes d'adénomyose focale.

Résultats IRM: adénomyose probablement focale.

Traitement chirurgical conservateur: laparoscopie thérapeutique réussie de préservation des organes avec excision du foyer pathologique et restauration ultérieure de la paroi utérine.

Diagnostic histologique: adénomyose focale.

L'opération est une nécessité?

Indications du traitement chirurgical de l'adénomyose focale:

  • Inefficacité de la thérapie conservatrice.
  • Saignements utérins menstruels ou acycliques liés à l'adénomyose conduisant à une anémie résistante au traitement médicamenteux.
  • Douleurs pelviennes chroniques, dyspareunie, abaissant considérablement le niveau de vie, résistant au traitement médicamenteux.
  • Adénomyose associée à une autre pathologie gynécologique nécessitant un traitement chirurgical.
  • Adénomyose nodulaire diffuse 3-4 degrés.
  • Dysfonctionnement associé à l'adénomyose des organes adjacents à l'utérus.

Si possible, des chirurgies plastiques reconstructives préservant les organes sont pratiquées chez les jeunes femmes intéressées par la préservation de la fertilité. Accès chirurgical optimal - laparoscopique.

Chez les femmes pré et post-ménopausées, une amputation supravaginale ou totale (complète) de l'utérus est pratiquée - hystérectomie.

Hystérectomie - résultat défavorable d'un diagnostic tardif ou d'un traitement médicamenteux inadéquat pour l'adénomyose

L'ablation totale de l'utérus est une mesure forcée, un triste résultat de la visite tardive d'une femme chez un médecin, un mauvais choix de thérapie conservatrice ou le refus du patient pour des raisons personnelles du traitement hormonal recommandé.

Toute femme qui ne suit pas le médicament prescrit par le médecin pour l'adénomyose doit être consciente des conséquences négatives possibles d'une telle décision..

Effets possibles à long terme de l'hystérectomie Retour à la table des matières

Grossesse avec adénomyose focale

L'adénomyose focale entraîne un dysfonctionnement de l'endomètre et du myomètre, par conséquent, elle devient souvent la cause d'une pathologie obstétricale: fausses couches spontanées aux premiers stades, naissance prématurée, hémorragie post-partum.

L'adénomyose joue un rôle non concluant dans le développement de l'infertilité chez la femme. Cependant, une grossesse avec ce diagnostic est possible. L'examen et le traitement chirurgical conservateur de l'infertilité chez les patients atteints d'adénomyose focale sont réalisés comme en cas d'infertilité d'origine inconnue..

La laparoscopie thérapeutique augmente la fertilité, augmente les chances de grossesse spontanée et améliore les résultats de la FIV.

Une grossesse avec adénomyose est possible

Notez que le traitement de l'adénomyose avec le diénogest et l'A-GnRH ne réduit pas la réserve ovarienne des ovaires, n'affecte pas la fertilité de la patiente après un traitement. Une prise de 3 à 6 mois de GnRH-A avant la procédure de TAR augmente de 4 fois l'incidence de la grossesse clinique.

Prévention de l'adénomyose focale

Compte tenu de la pathogenèse complexe et mal comprise de la maladie endométrioïde, il n'y a pas de méthodes préventives qui garantissent de soulager l'adénomyose focale.

Mesures pour réduire le risque de développer une adénomyose focale: prévention des maladies gynécologiques

  • Planification de la grossesse (pas d'avortement).
  • Évitez les interventions chirurgicales intra-utérines déraisonnables, les opérations sur l'utérus.
  • Traitement adéquat des maladies gynécologiques inflammatoires.
  • Mise en œuvre en temps opportun du plan de reproduction, accouchement naturel.
  • Contraception orale hormonale.
  • Contraception barrière (rapports sexuels protégés), hygiène sexuelle (éviter les infections sexuellement transmissibles).
  • Mode de vie sain.
  • Combattre l'obésité, maintenir un poids corporel normal.
  • Activité physique.
  • Examen dispensaire par un gynécologue 1 fois en 12 mois.

Adénomyose

L'utérus est un organe creux de muscle lisse non apparié. De l'intérieur, il est tapissé d'une membrane épithéliale muqueuse - l'endomètre, également appelé couche muqueuse. Un embryon est implanté dans cette membrane muqueuse en cas de grossesse. L'endomètre est régulièrement mis à jour. Normalement, les vieilles cellules sont rejetées pendant la menstruation et remplacées par de nouvelles. Cependant, lorsque le fond hormonal change, de nouvelles cellules peuvent dépasser la muqueuse utérine. Ce processus pathologique s'appelle l'endométriose. Et l'adénomyose est l'une des variétés de l'endométriose. Avec cette pathologie, les cellules endométriales se développent dans le tissu musculaire de l'utérus. La maladie peut entraîner la formation de kystes et d'adhérences et le développement d'autres complications, de sorte que plus tôt elle est identifiée et le traitement est commencé, mieux c'est. Les patients de la polyclinique d'Otradnoye n'ont pas besoin d'attendre dans les files d'attente ou de reporter les cas pour s'adapter à la date du rendez-vous. Vous pouvez vous inscrire à l'heure qui vous convient!

L'adénomyose du corps utérin est une maladie des femmes en âge de procréer, car son développement est associé à des baisses des taux d'œstrogènes: après la ménopause et avant la puberté, la maladie ne survient pas. Le plus souvent, la pathologie est observée chez les patients âgés de 27 à 30 ans. Si l'adénomyose se développe avant la ménopause, elle disparaîtra d'elle-même pendant la ménopause. Cependant, cela ne signifie pas que le patient n'a pas besoin de surveillance médicale..

Adénomyose de l'utérus: qu'est-ce que c'est chez la femme

La muqueuse de l'utérus (endomètre) se compose de 2 couches:

La couche fonctionnelle est soumise à une mise à jour constante. Et la couche basale, qui produit de nouvelles cellules, est responsable du renouvellement de la couche fonctionnelle. Ces processus sont régulés par les hormones œstrogènes et progestérone..

Le renouvellement de l'endomètre est le suivant. Dans la seconde moitié du cycle menstruel, sous l'influence des hormones, la circulation sanguine dans l'utérus augmente. La couche basale commence à synthétiser activement de nouvelles cellules. Lorsque la grossesse ne se produit pas, la couche fonctionnelle est complètement séparée et sort avec le sang menstruel et est remplacée par de jeunes cellules.

Normalement, de nouvelles cellules se développent vers la cavité utérine. Mais à la suite d'échecs, ils peuvent "se déplacer" dans la direction opposée - vers les tissus musculaires, se développant en eux. Ce processus pathologique est appelé adénomyose..

Classification de l'adénomyose

La maladie est classée par stade et par forme. La forme dépend de la nature de la croissance de l'endomètre. Et la scène - sur le nombre de couches affectées de l'utérus.

Il y a 3 couches principales dans l'utérus:

  • Muqueux - c'est l'endomètre.
  • Intermédiaire.
  • Myomètre - musculaire.

Il existe 3 stades (ou degrés) d'adénomyose:

  • Premièrement, les cellules de l'endomètre se développent dans la couche intermédiaire reliant l'endomètre et le myomètre.
  • Le second - le processus pathologique affecte jusqu'à la moitié du myomètre.
  • Troisièmement - tout le myomètre est complètement affecté, les cellules de l'endomètre atteignent la membrane séreuse utérine.

Référence! Certaines sources distinguent également le quatrième stade de l'adénomyose. Cela signifie un processus pathologique dans lequel les cellules de l'endomètre se développent en dehors du myomètre et affectent les organes pelviens: vessie, ovaires.

Il existe 4 formes d'adénomyose:

  • Diffuse - les cellules de l'endomètre sont uniformément réparties dans les tissus sur toute la surface de l'utérus.
  • Focal - des zones constituées de cellules endométriales se forment dans les tissus: foyers.
  • Nodulaire - les cellules endométriales forment des nodules remplis de liquide.
  • Combiné - est une combinaison de formes nodulaires et diffuses.

Causes de l'adénomyose

Les causes exactes du développement de la maladie n'ont pas encore été déterminées. On sait que le risque d'adénomyose est augmenté par:

  • Prédisposition génétique - présence d'adénomyose ou d'autres types d'endométriose chez des parents proches.
  • Dysfonctionnements du système immunitaire - ils se manifestent par des allergies, des pathologies infectieuses fréquentes.
  • Complication du travail.
  • Inactivité physique - un mode de vie sédentaire.
  • Stress.
  • Irrégularités menstruelles pendant la puberté.
  • Maladie hypertonique.
  • Utilisation à long terme de médicaments hormonaux: contraceptifs oraux ou médicaments.
  • Obésité.
  • Manque de réalisation de la fonction reproductrice: premier accouchement tardif, décision de ne pas avoir d'enfants du tout.
  • Dysfonctionnement hépatique.
  • Anémie.
  • Puberté trop tôt ou trop tard.
  • La présence d'un dispositif intra-utérin.
  • Activité physique intense régulière.
  • Début tardif de l'activité sexuelle (à 25 ans et plus tard).
  • Processus inflammatoires dans les organes pelviens.
  • Influence négative des facteurs environnementaux.

Les conditions préalables au développement de l'adénomyose sont également:

  • Intrusion de cellules endométriales dans les tissus adjacents pendant une intervention chirurgicale, une blessure ou un accouchement.
  • Occurrence intra-utérine de foyers de la maladie.

Référence! L'adénomyose est directement liée aux perturbations hormonales - elles sont détectées chez tous les patients atteints de cette maladie. La pathologie accompagne souvent les troubles immunitaires ou endocriniens.

Symptômes de l'adénomyose

Les signes d'adénomyose commencent à se manifester activement à partir du stade 2. Au début, ils sont presque invisibles. La patiente ne ressent aucune douleur, et seul l'allongement des règles et l'augmentation des saignements peuvent indiquer la présence d'une pathologie (cela ne se produit que dans certains cas).

À partir du stade 2, les signes suivants d'adénomyose utérine sont observés:

  • Douleurs abdominales basses qui surviennent quelques jours avant la menstruation et disparaissent 2-3 jours après la menstruation.
  • Rapports sexuels douloureux.
  • Décharge quelques jours avant et après la menstruation: frottis, brunâtre.
  • Manifestations d'anémie: pâleur et desquamation de la peau, maux de tête, faiblesse, somnolence, évanouissement.
  • Saignement au milieu du cycle menstruel.
  • Perturbations du cycle menstruel: en règle générale, le volume de décharge augmente et les règles elles-mêmes durent plus longtemps.

Référence! La douleur dans l'adénomyose est de nature coupante. Ils sont capables de donner au côté gauche ou droit de l'aine, du périnée, du rectum.

Complications de l'adénomyose

L'adénomyose n'est pas dangereuse pour la santé et la vie, mais elle peut entraîner le développement de complications graves, notamment:

  • Anémie.
  • Apparition d'adhérences dans les trompes de Fallope.
  • Infertilité.
  • Tumeurs malignes.
  • Développement de processus pathologiques dans les organes abdominaux.

L'anémie, ou anémie, comme on l'appelle également, se développe en raison de saignements utérins, qui peuvent être observés à la fois pendant la menstruation et au milieu du cycle menstruel - c'est l'un des principaux symptômes de l'adénomyose. Si le saignement est sévère, il y a une perte de sang importante. De ce fait, la qualité de vie d'une femme diminue: elle devient moins capable de travailler, léthargique et somnolente. Des maux de tête et des troubles de la mémoire peuvent également survenir.

Des adhérences se forment si l'endomètre se développe dans les trompes de Fallope. Si vous avez des adhérences, il y a un risque de développer une grossesse extra-utérine.

L'infertilité associée à l'adénomyose peut être causée par:

  • Au premier stade - troubles hormonaux.
  • Dans les derniers stades - en raison de processus pathologiques dans les parois utérines.

Les changements hormonaux provoquent des troubles de l'ovulation, ce qui rend la fécondation impossible. Les changements pathologiques dans la paroi de l'utérus n'affectent pas la conception, cependant, un ovule fécondé ne pourra pas pénétrer dans l'endomètre. L'infertilité est un compagnon facultatif de l'adénomyose. Certaines patientes atteintes de cette pathologie sont capables à la fois de tomber enceintes et de donner naissance à un enfant. Cependant, comme l'adénomyose peut provoquer une rupture de la paroi utérine lors de l'accouchement, la future mère souffrant de cette maladie doit constamment consulter le gynécologue tout au long de la grossesse..

Des tumeurs malignes peuvent apparaître dans 2 cas:

  • L'endomètre envahi dégénère en néoplasmes malins.
  • Des processus tumoraux se produisent en plus.

Au stade 4 de l'adénomyose, lorsque l'endomètre s'étend au-delà de l'utérus, des processus pathologiques dans les organes de la cavité abdominale et du petit bassin peuvent se développer, perturbant leurs fonctions. En règle générale, le patient ressent une douleur intense dans la zone de l'organe affecté..

Diagnostic de l'adénomyose

Le diagnostic de la maladie commence par la collecte de l'anamnèse et un examen gynécologique de routine. Les études suivantes sont également requises:

  • Échographie des organes pelviens - si possible, transvaginale, à travers le vagin, car elle est la plus informative.
  • Colposcopie - examen de la membrane muqueuse du col de l'utérus à l'aide d'un colposcope spécial.
  • Hystéroscopie - examen endoscopique de la cavité utérine, nécessaire pour exclure d'autres troubles gynécologiques.

Étant donné qu'un déséquilibre hormonal est observé avec l'adénomyose et que pour le normaliser, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer les défaillances du système immunitaire.De plus, les opérations suivantes peuvent être effectuées:

  • Analyses de sang et d'urine - générales et biochimiques.
  • Analyse des hormones.
  • Études générales des systèmes corporels.

Des tests de laboratoire des frottis vaginaux peuvent également être prescrits pour diagnostiquer d'éventuelles infections concomitantes..

Adénomyose: traitement et pronostic de la maladie

Le traitement de l'adénomyose peut être:

  • conservateur;
  • chirurgical;
  • combiné.

Le plan de traitement est élaboré en fonction du stade de la maladie, de la présence de complications et du désir du patient de maintenir la fonction reproductrice.

La thérapie conservatrice implique l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • les hormones;
  • anti-inflammatoire;
  • hépatoprotecteurs (soutenant la fonction hépatique);
  • médicaments pour l'anémie;
  • immunomodulateurs;
  • vitamines.

Référence! L'adénomyose est souvent accompagnée de névroses et de dépression, de sorte que le patient peut également nécessiter un traitement avec des tranquillisants ou des antidépresseurs.

Un traitement chirurgical est prescrit si le traitement conservateur a donné des résultats insuffisants ou s'est avéré impuissant avant la maladie.

Il existe deux types d'opérations pour l'adénomyose:

  1. Des chirurgies de préservation d'organes (laser, ondes radio, électrocoagulation) sont réalisées si le traitement conservateur ne donne pas le résultat attendu dans les 12 semaines. Il est utilisé en cas de contre-indications à l'hormonothérapie. Pendant l'opération, l'intégrité et les fonctions des organes du système reproducteur féminin sont préservées. Une intervention chirurgicale de ce type est efficace dans la progression des processus purulents et la présence d'adhérences.
  2. Les chirurgies radicales impliquent l'ablation de l'utérus. En règle générale, ce type de chirurgie n'est pas pratiqué sur des patients de moins de 40 ans. Une exception est lorsqu'aucune autre méthode n'aide ou qu'une tumeur maligne s'est développée à partir des cellules de l'endomètre.

Dans la plupart des cas, le pronostic pour le traitement de l'adénomyose est favorable. Plus les mesures sont prises tôt, plus leur efficacité est élevée. Cependant, en présence de pathologies endocriniennes, la maladie est susceptible de rechuter. Après le traitement, de nombreux patients sont capables de concevoir et de donner naissance à un enfant. Le pronostic est moins rose avec une adénomyose avancée et le développement de processus cancéreux. Dans ce cas, l'utérus est retiré et un traitement antitumoral est prescrit..

Adénomyose

L'adénomyose de l'utérus est une maladie courante du système reproducteur féminin, dont l'essence est la germination de la membrane muqueuse de l'organe génital dans le myomètre. Dans ce cas, la couche musculaire devient inégale, tubéreuse, avec une ou plusieurs zones de compactage. La présence de ces défauts entraîne une défaillance des organes, affecte négativement la capacité sexuelle et l'état reproducteur d'une femme. Malgré l'origine bénigne de la maladie, le risque de complications n'est pas exclu. Une rechute de la maladie est également possible.

Adénomyose et endométriose - quelle est la différence?

Dans la localisation du processus pathologique. Avec l'endométriose, la couche utérine muqueuse se développe à l'extérieur de l'organe. Il peut même se propager dans la cavité abdominale. Avec l'adénomyose, l'endomètre se développe dans les muscles de l'utérus. La profondeur de germination dans différents cas cliniques est différente.

Classification

Selon la profondeur de la lésion, l'adénomyose utérine est de 1, 2, 3 et 4 degrés. Les caractéristiques de chacun d'eux:

  • Étape 1 du processus - la germination de l'endomètre dans la couche utérine musculaire ne dépasse pas 1/3 de son épaisseur. Le facteur prédisposant est une violation de l'apport sanguin à l'organe génital féminin, qui est observée pendant la menstruation. Un facteur concomitant est une augmentation de la concentration d'œstrogènes dans le sang. Déjà au premier degré de la maladie, l'état d'immunité d'une femme est considérablement affaibli.
  • 2 degré du processus - la germination de l'endomètre dans la couche musculaire atteint la moitié de l'épaisseur du myomètre. Le symptôme prédominant de cette phase du processus pathologique est l'apparition de pertes vaginales brunes dans la période intermenstruelle. De plus, une femme présente plusieurs troubles du système autonome à la fois - maux de tête, nausées, augmentation de la température corporelle globale.
  • 3 degré du processus - la germination de l'endomètre dans la couche musculaire dépasse la moitié de l'épaisseur totale du myomètre. À ce stade, le patient remarque un inconfort prononcé dans la région sus-pubienne.
  • 4 degré du processus - l'endomètre se développe dans la couche musculaire de l'utérus, continue de se propager aux tissus de la cavité abdominale. Le symptôme prédominant est le syndrome douloureux de haute sévérité.

En fonction de la localisation du processus pathologique, une adénomyose du col de l'utérus et du corps de cet organe se produit. Selon le type de progression du processus pathologique, la maladie prend une forme focale, nodulaire ou diffuse. Dans le premier cas, les cellules endométriales contiennent des segments limités et séparés de la couche musculaire de l'utérus, dans le second, les néoplasmes ressemblent à de petits fibromes. La forme diffuse du trouble est caractérisée par l'absence de limites claires dans la germination de l'endomètre. À l'intérieur des parois utérines, des phoques étendus sont visualisés sans contours prononcés.

Symptômes

Les manifestations cliniques de l'adénomyose de l'utérus ne sont pratiquement pas différentes des symptômes qui surviennent avec l'endométriose. Le patient s'inquiète pour:

  • Douleur au repos, pendant l'intimité, pendant la menstruation.
  • Violation du cycle menstruel - la menstruation se produit dans un écart avec les dates habituelles, le volume de la perte de sang dépasse de moitié le taux autorisé.
  • La présence de gros caillots dans le sang sécrété. En apparence, les fragments ressemblent au foie.
  • Tous les signes correspondant au développement de l'anémie. L'anémie est la conséquence de périodes abondantes et prolongées. Symptômes d'anémie - diminution de la pression artérielle, faiblesse, plaies et gerçures près de la bouche, étourdissements, augmentation de la perte de cheveux.
  • Problèmes avec les selles et la miction (envie de pousser retardée ou accrue). Se produisent avec une adénomyose étendue, lorsque l'utérus hypertrophié, situé entre le rectum et la vessie, comprime les organes.

Les autres symptômes de l'adénomyose sont le déséquilibre hormonal et la diminution de la libido qui en résulte, l'irritabilité, les troubles du sommeil et d'autres symptômes neurologiques.

Les raisons

Il existe environ 10 facteurs principaux, dont la présence augmente le risque de développer une adénomyose. Mais les raisons directes de la germination de l'endomètre dans la couche utérine musculaire n'ont pas encore été établies. Les gynécologues ont déterminé que la pathologie survient avec la même fréquence chez les femmes qui ont accouché et qui n'ont pas accouché. Dans le même temps, la tranche d'âge des patients présentant des cas identifiés d'adénomyose utérine est de 18 à 55 ans. Ce facteur vous permet d'associer la probabilité de développer la maladie à l'état des niveaux hormonaux et à l'activité sexuelle..

Absence de grossesse de moins de 30 ans

Cela affecte négativement l'état de l'équilibre hormonal. Si une femme n'a pas d'antécédents obstétricaux et n'a pas de vie sexuelle régulière, le risque de développer une adénomyose double.

Excision des trompes de Fallope

Chez les femmes qui ont subi une intervention chirurgicale pour retirer une ou les deux trompes de Fallope en même temps, la probabilité de prolifération de l'endomètre dans la couche musculaire de l'utérus est élevée. Dans ce cas, le délai de prescription de l'intervention chirurgicale n'a pas d'importance..

Première naissance tardive

Après 30 ans, le corps d'une femme subit certains changements. Ils affectent également l'aspect de la structure des organes. En conséquence, une certaine restructuration peut se produire dans les cellules des tissus de l'utérus. La raison est la suivante: pour le corps des femmes de plus de 40 ans, l'accouchement est un fardeau..

Avortement ou fausse couche

Les cas d'avortement reportés affectent négativement la structure de l'utérus et le fond hormonal d'une femme. Le corps est prêt à porter le fœtus après la fécondation - les glandes saturent le sang avec une concentration élevée de substances biologiquement actives. Ces hormones contribuent à l'épaississement de l'endomètre et peuvent contribuer au développement de l'adénomyose. En outre, lors du grattage de la cavité utérine, des dommages à ses couches se produisent, ce qui constitue une condition favorable à la croissance de l'endomètre. Cela dépend en grande partie des actions du gynécologue lorsqu'il travaille avec l'instrument.

Opérations sur l'utérus

Les interventions chirurgicales transférées impliquent une violation de l'intégrité de l'organe génital. Directement pendant l'opération, les particules endométriales tombent sur les sites de dissection tissulaire, s'y fixent et s'y développent. Le processus dure de 2-3 mois à plusieurs années. Souvent, une femme apprend la présence d'une pathologie uniquement lors de l'examen d'infertilité ou d'autres problèmes associés au système génito-urinaire.

Travail traumatique et prolongé

Dans les deux cas, la structure de l'endomètre est perturbée, ce qui augmente le risque de sa croissance incontrôlée. En outre, un accouchement surchargé implique de multiples dommages aux tissus des organes génitaux - le corps de l'utérus, sa région cervicale, le canal cervical. La violation de l'intégrité de la membrane muqueuse de la muqueuse utérine et de la couche musculaire entraîne la pénétration de cellules endométriales dans les plaies résultantes. Là, les particules de l'endomètre se développent, divisent et épaississent les parois de l'organe..

Surpoids et obésité

L'excès de poids en lui-même ne constitue pas une menace pour le développement de l'adénomyose utérine. Le risque de prolifération de l'endomètre dans les muscles de l'organe génital augmente en raison d'un déséquilibre hormonal, de problèmes avec le système endocrinien, contre lesquels l'obésité se produit.

Kyste de l'ovaire

Un néoplasme bénin d'un organe féminin apparié contribue à un déséquilibre des œstrogènes dans le corps. La raison en est la défaillance des ovaires, qui produisent des substances biologiquement actives en quantités insuffisantes. Le déséquilibre hormonal est une condition favorable à la formation de foyers d'adénomyose.

Utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux

L'utilisation à long terme de contraceptifs oraux affecte négativement l'activité ovarienne. Les médicaments suppriment la production d'hormones, ce qui entraîne le développement de leur déséquilibre dans le corps. Cela devient une condition favorable à la germination de l'endomètre dans la couche musculaire de l'utérus. Pour minimiser le risque de développer cette complication, il n'est pas recommandé d'utiliser des contraceptifs oraux sans prescription médicale ou de dépasser la posologie prescrite..

Prédisposition héréditaire

L'un des facteurs responsables les plus courants du développement de l'adénomyose utérine. La maladie survient en raison d'une mutation génétique. Si des proches ont souffert d'une maladie gynécologique du type en question lors du rendez-vous chez le médecin, vous devez informer un spécialiste de ce facteur.

Complications possibles

L'adénomyose peut entraîner des conséquences aggravantes liées à l'état de santé de la femme ou au développement intra-utérin du fœtus. Dans le contexte de la germination de l'endomètre dans la couche utérine musculaire, le patient peut ressentir:

  • Processus d'adhésion à l'intérieur des organes pelviens et de la cavité abdominale. Favorise le développement de la grossesse extra-utérine, de l'obstruction intestinale.
  • Infertilité due à un déséquilibre hormonal, insuffisance utérine.
  • Diminution de la libido (conséquence de l'instabilité hormonale dans le corps).
  • Anémie suite à une perte de sang massive.
  • Fausse couche. Le résultat d'une capacité utérine contractile incorrecte, une insuffisance endométriale.

En outre, la maladie entraîne l'apparition de problèmes psychologiques, associés à une détérioration générale du bien-être, à l'infertilité. Rarement, la germination de l'endomètre dans la couche musculaire de l'utérus conduit au développement d'un néoplasme malin de cet organe. Cependant, les experts n'ont pas établi de relation directe entre l'apparition de deux processus..

Grossesse avec adénomyose

La présence de foyers de compactage à l'intérieur des parois utérines affecte négativement la contractilité de l'organe. Avec l'adénomyose, le risque de ne pas porter d'enfant augmente en raison du décollement placentaire. L'incapacité de l'organe génital à s'étirer en fonction de la croissance et du développement du fœtus conduit à la décoloration de la grossesse. Les femmes atteintes d'adénomyose, qui ont porté un enfant sans l'apparition de complications associées, subissent une césarienne. Souvent, les foyers pathogènes sont éliminés immédiatement après l'extraction fœtale.

Quel médecin contacter

Lorsque les principaux symptômes apparaissent - douleur, irrégularités menstruelles - vous devez consulter un gynécologue-endocrinologue. L'élimination des maladies du système reproducteur féminin, qui incluent l'adénomyose utérine, est prise en charge par un médecin de ce profil. Le médecin prescrira le montant des recherches nécessaires, puis composera le traitement. En plus d'utiliser d'autres méthodes, cela implique le passage d'une hormonothérapie.

Diagnostique

Pour exclure la présence d'autres pathologies et poser un diagnostic fiable, le médecin ordonne au patient de subir un diagnostic approfondi. Les types les plus informatifs sont:

  • Test sanguin clinique.
  • Analyse d'urine générale.
  • IRM ou CT.
  • Détermination de la coagulation sanguine.
  • Culture d'urine (permet d'identifier la microflore pathogène présente dans le corps sous une forme latente).
  • Test sanguin biochimique, détermination des niveaux d'hormones.
  • Examen sur une chaise gynécologique.
  • Échographie de l'utérus et des appendices.
  • Entrevue. A ce stade, il est important pour une femme d'informer sur toutes les opérations, maladies, cas d'avortement.
  • Hystéroscopie (examen de l'état de l'utérus).
  • Laparoscopie. Méthode d'examen de la cavité pelvienne en y introduisant des instruments spéciaux équipés d'une caméra microscopique.
  • Biopsie suivie d'un examen histologique. Le médecin rejette une petite particule du néoplasme, la place dans une solution spéciale, envoie un échantillon de tissu pour analyse. Le but de l'étude est d'exclure l'origine maligne des nœuds.

Le médecin peut prescrire d'autres types de diagnostics, qui sont associés aux caractéristiques du cas clinique..

Traitement

Dépend directement du stade de l'adénomyose, car lors de la planification du programme de traitement optimal, la profondeur de la croissance endométriale dans la couche utérine musculaire est prise en compte.

La thérapie conservatrice implique:

  • Passer un traitement hormonal. Des contraceptifs oraux sont prescrits.
  • Administration d'analgésiques.
  • Prendre des immunomodulateurs.
  • Thérapie vitaminique.
  • Utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La thérapie conservatrice vous permet d'arrêter l'inconfort dans la région suprapubienne, de normaliser le cycle menstruel et de renforcer les propriétés protectrices du corps. En outre, les médicaments utilisés dans le cadre du traitement médicamenteux, ajustent l'équilibre hormonal, suppriment les processus inflammatoires intra-utérins.

Pendant le traitement, il est conseillé au patient de suivre un régime. Son essence est le refus de la nourriture lourde, ce qui permet de ne pas surcharger les intestins (en cas de surpeuplement, il serre l'utérus et la douleur s'intensifie). L'élimination chirurgicale des lésions de l'organe génital féminin est une mesure nécessaire si l'action conservatrice sur le problème de santé est inefficace.

En outre, l'opération est réalisée avec la croissance rapide des néoplasmes intra-utérins. Pendant la chirurgie, seule la lésion est enlevée ou l'utérus complètement. Cela dépend de la forme de la maladie, de l'état de santé général de la patiente, de ses projets de naissance d'enfants. Malgré un traitement conservateur et des tentatives d'élimination de la maladie de manière peu invasive, dans 80% des cas d'adénomyose, il existe encore des indications pour l'ablation complète de l'organe..

La prévention

Pour minimiser le risque de développer une adénomyose, une femme doit:

  1. Avoir une vie sexuelle constante, ne pas permettre des intervalles excessifs entre les relations intimes.
  2. Évitez d'utiliser un dispositif intra-utérin plus longtemps que son utilisation prévue.
  3. Ne prenez pas de contraceptifs oraux sans consulter votre gynécologue-endocrinologue.
  4. Si vous ne souhaitez pas devenir enceinte, utilisez une méthode de contraception. Ne créez pas un besoin d'avortement.

L'adénomyose de l'utérus est une maladie courante du système reproducteur féminin. Les raisons de la croissance de l'endomètre ne sont pas exactement établies. Les spécialistes n'ont identifié qu'un certain nombre de facteurs, dont la pertinence fait que le patient appartient au groupe dit à risque d'un trouble. Avec une prédisposition héréditaire au développement de cette pathologie, une femme ne devrait pas deux fois par an, mais tous les 3 mois, consulter un gynécologue pour désinfecter l'organe génital. Le traitement peut être conservateur ou chirurgical, le type d'intervention spécifique est prescrit par le médecin.

Adénomyose

Mon blog

Pensée clinique

À propos des avantages de l'inspection technique

Intéressant

Comment ne pas tomber malade?

Comment ne pas tomber malade avec des maladies gynécologiques

Ordonnances de contraception

Tôt ou tard, toute femme est confrontée à la question: comment se protéger contre les grossesses non désirées?

«Vous avez une adénomyose utérine» - cette conclusion est souvent entendue par les femmes (surtout après 27-30 ans) lors d'une échographie ou après un examen sur une chaise. Très rarement, les patients sont expliqués en détail ce qu'est cette maladie..

L'adénomyose est parfois appelée «endométriose interne», l'assimilant à un type d'endométriose. La plupart des chercheurs pensent que bien que ces maladies soient similaires, il s'agit toujours de deux conditions pathologiques différentes..

Qu'est-ce que l'adénomyose?

Permettez-moi de vous rappeler que la cavité utérine est tapissée d'une membrane muqueuse appelée l'endomètre. L'endomètre se développe pendant le cycle menstruel en vue de recevoir un ovule fécondé. Si la grossesse ne se produit pas, la couche superficielle (également appelée «fonctionnelle») est rejetée, ce qui s'accompagne de saignements (ce processus est appelé menstruation). La couche de croissance de l'endomètre reste dans la cavité utérine, à partir de laquelle, au prochain cycle menstruel, l'endomètre recommence à croître.

L'endomètre est séparé de la couche musculaire de l'utérus par une fine couche spéciale de tissu qui sépare ces couches. Normalement, l'endomètre ne peut se développer que dans le sens de la cavité utérine, s'épaississant simplement pendant le cycle menstruel. Avec l'adénomyose, ce qui suit se produit: à différents endroits de l'endomètre, le tissu en division se développe (entre l'endomètre et le muscle) et commence à envahir la paroi musculaire de l'utérus.

Important! L'endomètre ne se développe pas dans la paroi de l'utérus partout, mais seulement par endroits. Pour plus de clarté, je vais donner un exemple. Vous avez planté des plants dans une boîte en carton et si vous ne les avez pas transplantés dans le sol pendant une longue période, des racines individuelles germeront à travers la boîte. C'est ainsi que l'endomètre se développe sous la forme de «racines» séparées pénétrant dans la paroi musculaire de l'utérus.

En réponse à l'apparition de tissu endométrial dans le muscle utérin, il commence à répondre à l'invasion. Cela se manifeste par l'épaississement réactif de faisceaux individuels de tissu musculaire autour de l'endomètre envahissant. Le muscle tente de limiter la propagation de ce processus de croissance..
Étant donné que le muscle augmente en taille, alors, en conséquence, l'utérus avec adénomyose commence à augmenter en taille, acquiert une forme sphérique.

Quelles sont les formes d'adénomyose?

Dans certains cas, le tissu endométrial pénétré forme des foyers de son accumulation dans l'épaisseur du muscle, alors ils disent qu'il s'agit d'une «adénomyose - une forme focale». S'il y a simplement introduction de l'endomètre dans la paroi de l'utérus sans formation de foyers, on parle d'une «forme diffuse» d'adénomyose. Parfois, il existe une combinaison de formes diffuses et nodulaires d'adénomyose.

Il arrive que l'endomètre, qui a envahi la paroi de l'utérus, forme des nœuds très similaires aux nœuds des fibromes utérins. Si les fibromes utérins, en règle générale, sont représentés par des composants musculaires et du tissu conjonctif, alors dans les nœuds de l'adénomyose, le composant glandulaire et le tissu conjonctif prédominent. Cette forme d'adénomyose est appelée «nodulaire».

Adénomyose et fibromes utérins

Il peut être très difficile avec l'échographie de distinguer le nœud fibrome utérin de la forme nodulaire de l'adénomyose. De plus, on pense que le tissu endométrial peut envahir les ganglions myomateux déjà existants. Assez souvent, vous pouvez voir une combinaison d'adénomyose et de fibromes utérins. Par exemple, dans le contexte d'une adénomyose diffuse, il y a des nœuds de fibromes utérins.

Il est très important, à la suite du diagnostic, de poser le bon diagnostic et de déterminer clairement ce qui est exactement présent dans l'utérus - fibromes utérins ou adénomyose - la forme nodale. Le traitement des fibromes utérins et de l'adénomyose est en fait le même, mais l'efficacité est différente et cela affectera le pronostic du traitement.

Quelles sont les causes de l'adénomyose?

La cause exacte de la formation de l'adénomyose n'est toujours pas connue. On suppose que tous les facteurs qui perturbent la barrière entre l'endomètre et la couche musculaire de l'utérus peuvent conduire au développement de l'adénomyose..

  • Curetage et avortement
  • Césarienne
  • Ablation des ganglions fibromes utérins (en particulier lors de l'ouverture de la cavité utérine)
  • Accouchement
  • Inflammation de l'utérus (endométrite)
  • Autres opérations sur l'utérus

Dans le même temps, mais très rarement, l'adénomyose est retrouvée chez les femmes qui n'ont jamais toléré les interventions et les maladies décrites ci-dessus, ainsi que chez les jeunes adolescentes qui n'ont commencé que récemment leurs règles.

Dans ces rares cas, deux raisons sont suggérées..

La première raison est associée à la survenue de troubles lors du développement intra-utérin de la fille et l'endomètre, sans aucun facteur externe, est introduit dans la paroi de l'utérus..

La deuxième raison est liée au fait que les jeunes filles peuvent avoir des difficultés à ouvrir le canal cervical pendant la menstruation. Les contractions musculaires de l'utérus pendant la menstruation en présence de spasmes cervicaux créent une très forte pression à l'intérieur de l'utérus, ce qui peut avoir un effet traumatique sur l'endomètre, à savoir sur la barrière séparant l'endomètre et la couche musculaire de l'utérus. En conséquence, l'introduction de l'endomètre dans la paroi de l'utérus peut se produire..

De plus, c'est précisément ce mécanisme qui peut jouer un rôle dans le développement de l'endométriose, car lorsque la sortie du flux menstruel de l'utérus est difficile sous l'influence de la haute pression, ces sécrétions à travers les tubes en grande quantité pénètrent dans la cavité abdominale, où se produit l'implantation de fragments de l'endomètre sur le péritoine..

Comment se manifeste l'adénomyose?

Chez plus de la moitié des femmes, l'adénomyose est asymptomatique. Les symptômes les plus courants de l'adénomyose sont des règles douloureuses et abondantes, souvent coagulées, avec une période prolongée de taches brunâtres, des douleurs pendant les rapports sexuels et parfois des taches intermenstruelles. La douleur dans l'adénomyose est souvent assez forte, spastique, coupante, parfois elle peut être «poignard». Ces douleurs sont mal soulagées en prenant des analgésiques conventionnels. La douleur pendant la menstruation peut augmenter avec l'âge..

Diagnostic de l'adénomyose

Le plus souvent, le diagnostic d '«adénomyose» est posé lors de la consultation d'un gynécologue lors d'une échographie. Le médecin voit "un utérus hypertrophié, une structure hétérogène du myomètre (ils écrivent aussi" échogénicité hétérogène "), l'absence de frontière claire entre l'endomètre et le myomètre, des" déchirures "dans la zone de cette frontière, la présence de foyers dans le myomètre.

Le médecin peut décrire un épaississement prononcé de l'une des parois de l'utérus par rapport à l'autre. Ce sont les descriptions échographiques les plus courantes de l'adénomyose, que vous pouvez lire dans votre rapport. Lors d'un examen sur une chaise, le médecin peut dire que l'utérus est agrandi, un mot très important est «utérus rond».

Le diagnostic d'adénomyose est souvent posé lors de l'hystéroscopie. Au cours de cette procédure, ils voient les soi-disant «passages» - ce sont des points rouges dans l'endomètre, qui correspondent exactement aux endroits où l'endomètre est entré dans la paroi de l'utérus.

Moins fréquemment, l'IRM est utilisée pour confirmer le diagnostic. Cette méthode est la plus indiquée dans les cas où l'échographie ne peut pas distinguer de manière fiable la forme nodulaire de l'adénomyose et les fibromes utérins. Ceci est important lors de la planification des tactiques de traitement..

Important! Étant donné que l'adénomyose chez plus de la moitié des femmes est asymptomatique et que la plupart des femmes vivent leur vie sans savoir qu'elles ont eu une adénomyose (adénomyose, comme les fibromes utérins et l'endométriose, régressent après la ménopause), vous ne devriez pas vous inquiéter immédiatement si pendant examen vous recevez ce diagnostic.

C'est une situation assez courante - vous venez pour un examen de routine ou avec des plaintes de pertes vaginales - en même temps, ils font une échographie et diagnostiquent une "adénomyose", malgré le fait que vous ne présentez pas de symptômes caractéristiques de cette maladie. Le médecin est obligé de décrire les changements qu'il a constatés, mais cela ne signifie pas que vous devez de toute urgence commencer le traitement.

L'adénomyose est une «condition» très courante de l'utérus, qui peut ne pas se manifester de quelque façon que ce soit pendant toute la vie et régresser indépendamment après la ménopause. Vous pourriez ne jamais faire face aux symptômes de cette maladie.

L'adénomyose se caractérise dans la plupart des cas par une évolution asymptomatique stable, sans progression de la maladie, si des facteurs supplémentaires ne sont pas créés à cet effet sous la forme d'avortement et de curetage.

Chez la plupart des femmes, l'adénomyose existe comme «arrière-plan» et ne nécessite pas de traitement sérieux, seulement des mesures préventives, que je décrirai ci-dessous.

L'adénomyose en tant que problème grave est moins fréquente.En règle générale, dans cette situation, elle se manifeste immédiatement sous forme de symptômes et évolue progressivement. Cette «adénomyose» nécessite un traitement.

Traitement de l'adénomyose

L'adénomyose ne peut être complètement guérie si l'ablation de l'utérus n'est pas prise en compte. Cette maladie s'auto-régresse après la ménopause. Jusqu'à ce point, nous pouvons réaliser une légère régression de l'adénomyose et empêcher le développement ultérieur de la maladie..

Pour le traitement de l'adénomyose, pratiquement les mêmes approches sont utilisées que pour le traitement des fibromes utérins.

L'adénomyose régressant après la ménopause, des médicaments agonistes de la GnRH sont utilisés (buséréline-dépôt, zoladex, lucrine, etc.). Ces médicaments créent un état de ménopause réversible, ce qui conduit à une régression de l'adénomyose et à l'élimination des symptômes de la maladie. Il est important de se rappeler qu'après la fin du traitement et la restauration de la fonction menstruelle, l'adénomyose récidive rapidement dans la grande majorité des cas, par conséquent, après le traitement principal, il est nécessaire de passer soit aux contraceptifs hormonaux, soit à installer la spirale Mirena.

Cela stabilisera les résultats obtenus par le traitement principal..

L'embolisation de l'artère utérine a un effet mixte sur l'adénomyose. Il existe des publications dans lesquelles la présence d'adénomyose est même appelée la raison de l'inefficacité des EAU, réalisée pour traiter les fibromes utérins. Mais il existe également des publications décrivant la haute efficacité des EAU contre l'adénomyose. Nous avons fait les EAU en présence d'adénomyose et avons obtenu de bons résultats. J'ai noté que si le tissu de l'adénomyose était bien alimenté en sang, les EAU étaient efficaces et si le flux sanguin dans la zone de l'adénomyose était faible, il n'y avait aucun effet..

Les méthodes chirurgicales comprennent l'ablation des tissus de l'adénomyose tout en préservant l'utérus et une solution radicale au problème - l'amputation de l'utérus. Il ne vaut la peine de recourir à des méthodes chirurgicales de traitement que dans les cas extrêmes, lorsque rien d'autre n'aide..

Le dispositif intra-utérin Mirena est efficace pour niveler les symptômes de l'adénomyose. Il est fixé à 5 ans. Dans le contexte de cette spirale, les menstruations deviennent rares ou disparaissent complètement, les douleurs peuvent disparaître.

Les contraceptifs hormonaux peuvent prévenir l'adénomyose et arrêter sa progression aux premiers stades de la maladie. Pour obtenir le meilleur effet, les contraceptifs sont mieux pris selon un schéma prolongé - 63 + 7 - c'est-à-dire trois paquets d'affilée sans interruption et seulement après cela, une pause de 7 jours, puis à nouveau 63 jours de prise du médicament..

Adénomyose et infertilité

Selon les auteurs occidentaux, il n'y a pas de lien prouvé entre l'adénomyose et l'infertilité, c'est-à-dire que l'on suppose qu'une adénomyose isolée n'affecte pas la capacité de devenir enceinte. Cependant, l'adénomyose est assez souvent associée à d'autres conditions pathologiques, par exemple avec l'endométriose ou le myome utérin, qui peuvent affecter la fertilité d'une femme..

  • L'adénomyose est une maladie assez courante, dont la fréquence atteint 60-70%
  • Dans l'adénomyose, l'endomètre envahit la paroi musculaire de l'utérus, conduisant à un épaississement réactif des fibres musculaires autour du tissu envahissant. Cela augmente la taille de l'utérus.
  • Le plus souvent, l'adénomyose est diagnostiquée chez la femme après 30 ans
  • On suppose que diverses manipulations médicales avec l'utérus conduisent au développement d'une adénomyose - curetage, avortement, césarienne, accouchement, opérations sur l'utérus, processus inflammatoire.
  • Plus de la moitié des femmes ont une adénomyose asymptomatique
  • Les symptômes les plus courants de l'adénomyose sont des menstruations abondantes, douloureuses et prolongées accompagnées de caillots et de douleurs pendant les rapports sexuels.
  • L'adénomyose est le plus souvent diagnostiquée par échographie et hystéroscopie
  • L'adénomyose est souvent associée au myome utérin, avec la forme nodulaire de l'adénomyose, il est difficile de la distinguer du nœud myomateux
  • Le traitement de l'adénomyose est réduit à la création d'une ménopause réversible, suivie d'une étape de stabilisation sous forme de prise de contraceptifs hormonaux ou d'installation du système hormonal intra-utérin "Mirena"
  • L'embolisation des artères utérines est dans certains cas une méthode efficace de traitement de l'adénomyose
  • L'adénomyose ne conduit probablement pas à elle seule à l'infertilité..