Principal
La prévention

Kyste ovarien - symptômes et traitement pour les femmes

La beauté d'une femme dépend d'un fond hormonal sain, du bon fonctionnement de tous les systèmes corporels. Un rôle particulier dans la production d'hormones est joué par des glandes spécifiques du système reproducteur - les ovaires. En tant qu'organes appariés dans lesquels la cellule reproductrice féminine mûrit, ils sont responsables des fonctions reproductives. Après avoir entendu des lèvres d'un gynécologue le diagnostic est un kyste ovarien, dont les symptômes et le traitement sont souvent très vagues, ne vous précipitez pas pour avoir peur. Quel est le danger de la maladie et quelles sont ses caractéristiques?

Symptômes des kystes ovariens chez les femmes

La maladie est caractérisée par l'absence de symptômes prononcés dans les premiers stades. Afin d'éviter le développement de néoplasmes, conduisant dans certains cas à l'oncologie, les visites chez le gynécologue doivent être une procédure régulière. Les intervalles recommandés entre les examens préventifs sont de six mois. Que signifie le diagnostic de kyste ovarien, quels sont les symptômes et le traitement?

La cystose est une maladie caractérisée par la formation d'une capsule ou d'une cavité à parois minces avec une substance semi-liquide à l'intérieur. Les dimensions d'un néoplasme bénin varient de quelques à deux dizaines de centimètres. Un kyste de l'ovaire gauche, ainsi qu'un kyste de l'ovaire droit, sont accompagnés de symptômes similaires, qui sont la raison d'une visite imprévue chez le gynécologue:

  • douleurs désagréables dans le bas de l'abdomen;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • symptômes de douleur pendant les rapports sexuels;
  • saignement de l'utérus, écoulement;
  • échecs / manque de règles.

Quels sont les signes d'un kyste ovarien chez les femmes qui nécessitent des soins médicaux immédiats (appeler une ambulance):

  1. Douleur abdominale soudaine et aiguë.
  2. Nausées, faiblesse sévère, étourdissements.
  3. Écoulement sanglant non lié au cycle menstruel.

Causes d'occurrence

Un kyste ovarien, avec des symptômes et un traitement spécifiques nécessitant une intervention conservatrice / chirurgicale, est une affection courante. Le mécanisme de son «lancement» reste un mystère pour les médecins et les scientifiques. La plupart des experts identifient les raisons suivantes pour la formation d'un kyste ovarien:

  1. Déséquilibre des hormones dans le corps. Les symptômes comprennent la fatigue, les sautes d'humeur.
  2. Processus inflammatoires. À la suite d'un traitement inapproprié, un kyste ovarien se forme, dont les symptômes et le traitement ont une image prononcée.
  3. Une histoire d'interventions chirurgicales: avortements, accouchement par césarienne, examen analphabète par un gynécologue.
  4. Hypothyroïdie - activité insuffisante de la glande thyroïde pour la production d'hormones, ainsi que hyperthyroïdie - un excès de cette dernière. Les deux options conduisent à la cystose.

Il y a des cas fréquents où un kyste ovarien est trouvé pendant la grossesse lors de l'examen. Jusqu'à 90% d'entre eux ne sont pas dangereux pour les femmes enceintes. Le médecin surveille tout changement de la tumeur à l'aide d'une échographie planifiée d'une femme enceinte. Sur la base des indicateurs de recherche, le spécialiste prend une décision. Il est possible à la fois de reporter l'ablation de la tumeur à une date ultérieure et de prescrire au patient un traitement conservateur par «Utrozhestan» ou «Duphaston».

Comment traiter un kyste ovarien sans chirurgie

La rétention, sinon, un vrai kyste, est un blocage des canaux par lesquels la sécrétion des gonades est sécrétée. L'évolution de la maladie kystique dépend du mécanisme et des causes de son apparition. Les médecins classent la plupart des types de tumeurs comme fonctionnelles. Ils se caractérisent par l'absence de symptômes spécifiques. Les néoplasmes rétentionnels comprennent:

  • tumeur folliculaire;
  • endométriosique;
  • kyste du corps jaune (lutéal);
  • paraovarien.

Options pour traiter un kyste ovarien, le médecin détermine par les résultats de l'échographie, dans certains cas - par un examen laparoscopique. Le plus grand danger est représenté par les tumeurs séreuses capables de transformation maligne. Le traitement hormonal des kystes ovariens consiste à normaliser les fonctions des glandes du corps, en "bloquant" le processus d'ovulation. Le complexe doit contenir des vitamines et des médicaments immunosupportants. La présence d'une inflammation chronique nécessite la prise d'antibiotiques.

Endométrioïde

La cause supposée de l'éducation, les médecins considèrent la pénétration de cellules endométriales dans le sang pendant la menstruation. S'accumulant dans la région des ovaires, ils forment une "poche" dont le contenu est le secret des gonades, du sang et de l'endomètre de la femme. Les principaux symptômes de la maladie: irrégularités menstruelles, règles abondantes, douleurs pendant les rapports sexuels. Lors du traitement avec des médicaments, la plupart des spécialistes adhèrent au schéma, prescrivant:

  • agents hormonaux qui augmentent les niveaux de progestérone;
  • contraceptifs oraux qui empêchent l'ovulation;
  • analgésiques - "Ibufen", "Paracetamol" et antispasmodiques pendant la menstruation.

Folliculaire

Formé au milieu de l'ovaire, il a tendance à se développer vers l'abdomen. Le follicule, "étiré" par le liquide, se prête bien à l'hormonothérapie et a une petite taille. Il est capable de s'auto-dissoudre. Les symptômes sous la forme folliculaire de la maladie sont presque imperceptibles. Comment traiter un kyste ovarien causé par la croissance des follicules:

  • avec une croissance insignifiante et des tailles à partir de 6 cm, un traitement hormonal est utilisé;
  • si la tumeur se dégrade / ne se développe pas, une observation attentive est utilisée pendant jusqu'à trois mois.

Dermoïde

Les rudiments embryonnaires existants, présents dans les ovaires de la plupart des femmes, s'accumulent parfois au même endroit, provoquant un kyste dermoïde. La tumeur a une forme ovale ou ronde, clairement visible sur la photo, et de petite taille (jusqu'à 7 cm). Le traitement de la maladie implique uniquement une intervention chirurgicale. Cela est dû au contenu interne du néoplasme, qui ne peut être éliminé d'aucune autre manière..

Kyste du corps jaune

Après la maturation de l'œuf, le corps jaune se forme, dont la tâche principale est de "produire" les hormones des gestagènes. Le corps jaune "inutile" se dissout tout seul (en l'absence du processus de conception). Cependant, dans certaines situations, les cellules se fixent à l'ovaire et commencent à se développer. Le danger est l'absence de symptômes. Le traitement conservateur comprend l'immunothérapie, les contraceptifs hormonaux.

Méthodes d'élimination des kystes ovariens

La taille importante de la tumeur, l'absence de résultats du traitement conservateur, la probabilité de rupture ou la présence d'une torsion du kyste sont des indications pour une intervention chirurgicale. Pour l'enlever, dans la plupart des cas, la méthode de la laparoscopie est utilisée - une opération réalisée avec un endoscope optique à travers de petites incisions dans le péritoine dans le nombril. Cette méthode a une faible probabilité de formation d'adhérences après la chirurgie.

Les conséquences

Un kyste de l'ovaire, dont les symptômes caractéristiques et le traitement ne sont souvent pas pris au sérieux, devient souvent le moteur de la dégénérescence d'une tumeur en tumeur maligne ou provoque une péritonite aiguë. Le diagnostic ne tolère pas une attitude de «diable peut-être»: un néoplasme sans surveillance médicale peut progresser et atteindre une taille significative. Que se passe-t-il si le kyste ovarien n'est pas traité?

Symptômes de rupture

La complication la plus grave est la rupture des parois du «sac» kystique et la pénétration du contenu dans la cavité abdominale. Le résultat est un processus inflammatoire qui progresse rapidement, menaçant la péritonite. Symptômes distinctifs d'un kyste ovarien éclaté:

  1. Douleur abdominale aiguë irradiant vers l'hypochondre, le bas du dos.
  2. Augmentation rapide de la température.
  3. Intoxication du corps: nausées, diarrhée, vomissements.
  4. Saignement utérin.
  5. Chute de la pression artérielle entraînant un évanouissement.

Torsion

Soulever des poids, s'entraîner intensément, faire du sport, travailler dur dans la cour arrière sont des tabous pour les femmes ayant des antécédents de kyste ovarien. Ces types d'activité physique peuvent provoquer une torsion de la tige tumorale, ce qui entraîne la mort des vaisseaux sanguins ou une nécrose du néoplasme. La détection de cette option à l'échographie par les médecins est considérée comme une indication directe de la chirurgie.

Vidéo

Les guérisseurs traditionnels gardent les secrets de l'utilisation des herbes dans le traitement de diverses maladies. Amoureux de l'hiver, l'utérus des hautes terres, le pissenlit sont des moyens efficaces de lutte contre les néoplasmes. Les décoctions curatives à base de ces plantes aident à inverser la dynamique de la croissance des tumeurs ovariennes. Mettez-vous d'accord sur la phytothérapie avec votre gynécologue, sans oublier de vous soumettre à des examens et échographies mensuels. Apprenez à traiter un kyste ovarien à la maison en regardant la vidéo.

Revues de traitement

Raisa, 28 ans Un médecin a découvert un kyste de l'ovaire gauche à l'âge de 25 ans lors d'un examen médical. Des analyses ont montré qu'il existe un processus inflammatoire dans le corps. Je n'ai ressenti aucun symptôme de douleur. Les antibiotiques ont aidé à guérir l'inflammation. Le néoplasme a commencé à diminuer après avoir pris "Logest". Après quatre mois de traitement, l'échographie de contrôle a montré qu'il n'y avait pas de tumeur. Un an plus tard, je suis devenue mère!

Elena Igorevna, 50 ans J'ai reçu un diagnostic de maladie polykystique de l'ovaire droit quand j'avais 45 ans. Je suis allé chez le médecin en raison de règles irrégulières, je pensais que la ménopause commençait. Prendre des hormones n'a pas aidé, le kyste a continué à se développer. J'ai subi une laparoscopie pour enlever la tumeur. Il n'y a plus de problèmes avec la partie féminine. Mon gynécologue m'a assuré que je suis encore loin de la ménopause, ce dont je suis très content.

Evgeniya, 32 ans Il y a six mois, des douleurs dans le côté gauche de l'abdomen ont commencé à me déranger périodiquement. Le gynécologue a diagnostiqué un kyste ovarien. Les dimensions se sont avérées supérieures à 10 cm, mais je ne voulais pas d'opérations. Je me suis trompé: une fois dans le pays, il y avait de graves douleurs abdominales. Le mari effrayé a été emmené d'urgence à l'hôpital, j'ai subi une opération dont la cause était la rupture des murs. Merci aux médecins qui m'ont sauvé la vie.

Kyste ovarien - causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour: 30.04.2019

Le contenu de l'article

Un kyste rompu est un risque pour la vie d'une femme.
Le kyste ovarien (Cysta ovarii) est un concept collectif et comprend un certain nombre de processus, de maladies ou de conséquences de certains changements dans le corps associés à l'inflammation, à l'âge, à l'exposition à des facteurs externes ou internes, à la prise d'un certain nombre de médicaments. D'un point de vue médical, les kystes ovariens sont des formations qui se produisent en raison d'une rétention d'eau ou d'une autre sécrétion dans l'une des cavités. Physiquement, un kyste peut être imaginé sous la forme d'une cavité ou d'une bulle qui a une capsule et est remplie de certains contenus (fluide, sang, graisse, etc.). D'où le nom de la maladie: «kystis» en grec signifie «bulle».

Distinguer les kystes des cystomes

Un kyste n'est pas une véritable tumeur ovarienne. Il peut être formé directement à partir de la structure de l'ovaire ou «l'accompagner» (paraovarien, endométrioïde). Il se produit à la fois sur un et sur les deux ovaires. La membrane (capsule) du kyste est constituée de tissu conjonctif, elle ne se développe donc pas, mais ne s'étire que par l'accumulation du contenu. Par conséquent, les kystes peuvent se rompre, se tordre.

Un cystome est une véritable tumeur de l'ovaire, il peut rapidement se développer de manière autonome, se développer dans d'autres tissus et également se transformer en une tumeur maligne.

Au moment de la naissance, l'ovaire est complètement formé et contient une réserve de follicules (Folliculus) dans la couche corticale, qui est consommée tout au long de la vie de la femme, et dans la couche médullaire - tissu conjonctif, vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses, ce qui assure le fonctionnement de l'organe.

Kyste folliculaire - schéma court

Avec le fonctionnement normal des ovaires, le processus de folliculogenèse se produit en continu, de la naissance à la période postménopausique. Certains follicules subissent un développement inverse - atrésie, et les autres subissent un cycle de croissance complet, une ovulation et une transformation en un «corps jaune». Dans l'atrésie, un rôle important appartient à un processus tel que l'apoptose - mort cellulaire programmée, à la suite de laquelle il y a une résorption complète de la cellule sous l'influence des propres facteurs du corps. Si ce processus est perturbé, le mécanisme de formation de néoplasmes est lancé.

L'émergence d'un kyste de l'ovaire droit ou gauche est le plus souvent due à des troubles hormonaux dans le corps féminin, cependant, jusqu'à la fin, le mécanisme de l'apparition des kystes n'a pas encore été établi.

Types de kystes ovariens

Les kystes ovariens sont divisés en plusieurs types, selon leur origine et la nature du contenu. Il faut garder à l'esprit que les kystes appartenant à la catégorie fonctionnelle (kystes folliculaires et du corps jaune), dans la grande majorité des cas, disparaissent d'eux-mêmes, sans nécessiter d'intervention dans l'organisme. Après l'apparition de tels kystes, ils se dissolvent simplement dans les 2-3 mois et ne posent aucun problème..

Quelles sont les causes des kystes ovariens?

Considérez les kystes courants:

Kystes ovariens fonctionnels

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est un type de formation fonctionnelle. Il se forme sur le site de la libération de l'ovule du follicule après l'ovulation. Normalement, la taille du «corps jaune» est de 17 à 25 mm, tout ce qui dépasse cette taille est appelé formation kystique ou «kyste du corps jaune». Ils peuvent atteindre un diamètre d'environ 5 à 6 cm. Avec un effort physique, des rapports sexuels intenses, une hémorragie dans le kyste ou une rupture de sa capsule peuvent survenir, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale d'urgence, car cela entraînera des saignements intra-abdominaux et un risque pour la vie de la femme. Dans une telle situation, il y a une douleur vive, des nausées, des vomissements, une perte de conscience.

Kyste folliculaire

Ce kyste appartient à la catégorie des formations fonctionnelles. Ce type de kyste ovarien apparaît le plus souvent à un jeune âge en raison de la non-ovulation, de la poursuite de la croissance du follicule et de l'accumulation de liquide dans sa cavité. Normalement, le follicule dominant mesure de 17 à 23 mm et ovule entre 11 et 14 jours du cycle. S'il existe plus longtemps, n'ovule pas et sa taille dépasse celles indiquées, il s'agit alors d'un kyste folliculaire (Cysta ovarii follicularis), dont le diamètre peut atteindre 8-10-12 cm.

Kyste paraovarien

Ce type de kyste "accompagne" l'ovaire, peut être situé entre les ligaments. Il se caractérise par la présence d'une capsule (sa taille est généralement de 2 à 10 cm), à l'intérieur contenant un liquide transparent, qui contient une petite quantité de protéines. Le développement du kyste est représenté par une évolution asymptomatique, les douleurs de traction dans le bas de l'abdomen sont moins fréquentes. Le kyste se développe lentement, grâce auquel son apparence ne peut être diagnostiquée que par échographie ou lors d'un examen gynécologique.

Kyste endométrioïde

Un kyste qui est une conséquence directe de l'endométriose dans les ovaires. Ce sont des «cellules endométriales perdues» qui obéissent aux lois générales de régulation du cycle menstruel. Pendant la menstruation, les cellules sont détruites et s'accumulent dans le foyer, délimité par la capsule. Avec le temps, le sang s'épaissit, se réduit et peut ressembler au chocolat. Parmi les symptômes de ces kystes, on appelle généralement douleur douloureuse dans le bas-ventre à la veille des menstruations, dyspareunie - douleur dans les relations intimes et peur de la douleur. Ces kystes sont bénins, mais ils peuvent se transformer en malins dans des conditions défavorables (cancer de l'endométrioïde). Dans ce cas, le traitement est souvent effectué rapidement. Il est important de le faire en temps opportun, car en cas de négligence de la maladie, des adhérences peuvent apparaître dans le petit bassin, l'infertilité.

Kyste dermoïde

Un tel kyste ovarien devient rarement malin. Il représente les rudiments des tissus adventifs, qui sont entourés d'une capsule épaisse. Cette capsule peut contenir du tissu adipeux, des rudiments de dents, des os, des cheveux. Le kyste dermoïde se développe très lentement, mais lorsqu'il atteint une grande taille, le kyste peut exercer une pression sur les organes voisins, perturbant leur fonctionnement normal, provoquer une atrophie et le remplacement du tissu ovarien fonctionnel.

Cytadénome (cystome)

Leur deuxième nom est de vrais kystes. Les cytadénomes sont une ou une série de chambres. Selon le contenu de ces chambres, les vrais kystes sont divisés en séreux et mucineux. Le diagnostic d'une telle formation est souvent une indication directe d'un traitement chirurgical..

Les causes des kystes ovariens

Quelles sont les causes d'un kyste ovarien?

Comme mentionné ci-dessus, les causes des kystes ovariens ne sont pas entièrement comprises. Les scientifiques notent un effet significatif du déséquilibre de l'apoptose et de l'équilibre des hormones sexuelles dans le corps d'une femme. Également dans l'anamnèse des patients chez qui on a diagnostiqué des kystes ovariens, des maladies inflammatoires des organes génitaux féminins, des maladies endocriniennes sont souvent notées. Parmi les facteurs supplémentaires qui provoquent l'apparition de kystes, on note:

  • tabagisme et abus d'alcool;
  • un surpoids ou, au contraire, un poids excessivement faible;
  • changement climatique;
  • conditions dépressives et stress, surmenage;
  • début précoce de l'activité sexuelle;
  • activité physique sérieuse.

Symptômes et signes du kyste ovarien

Si un kyste ovarien est suspecté.

La situation la plus courante est l'évolution asymptomatique du processus d'apparition et de résorption du kyste ovarien. En règle générale, ces néoplasmes sont détectés lors d'une échographie ou d'examens préventifs réguliers. Cependant, parfois, la présence d'un kyste se fait sentir par un certain nombre de symptômes:

  • douleurs douloureuses et tiraillantes localisées dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation de la douleur pendant les rapports sexuels;
  • une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • saignements utérins dysfonctionnels;
  • pression lors de la vidange de l'intestin ou de la vessie;
  • nausées ou vomissements, en particulier pendant l'exercice;
  • violation du cycle menstruel avant aménorrhée (aménorrhée).

En plus des signes ci-dessus, il existe un certain nombre de symptômes du développement de kystes, dans lesquels une visite chez un médecin doit être urgente:

  • un joint clair dans la cavité abdominale, qui peut être ressenti avec vos mains;
  • température élevée (supérieure à 38 ° C) tout en maintenant la douleur dans le bas de l'abdomen;
  • saignement utérin acyclique;
  • faiblesse, étourdissements, perte de poids, soif intense avec miction abondante.

Les symptômes ci-dessus peuvent être le signe d'un kyste ovarien rompu. Cela peut être une menace réelle pour la vie..

Kyste ovarien: vidéo

Docteur Herman Gandelman sur les causes des kystes ovariens. Source - JIt Zdorovo

Diagnostic du kyste ovarien - quels tests et études sont effectués?

Le médecin peut faire l'hypothèse de l'apparition d'un kyste ovarien même avec un examen manuel de routine. Cependant, une échographie est toujours prescrite pour poser un diagnostic précis d'un kyste. L'échographie des ovaires vous permet de déterminer avec précision la localisation et la taille du kyste, de faire des hypothèses sur son type et la nécessité d'une intervention chirurgicale ou l'utilisation d'un traitement conservateur. Habituellement, à l'échographie, un kyste ovarien se présente sous la forme d'une formation anéchogène - une tache sombre.

Comme mesures supplémentaires pour le diagnostic des kystes ovariens, la médecine moderne utilise:

  • laparoscopie;
  • tomodensitométrie des ovaires;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • des tests pour le niveau d'hormones sexuelles;
  • des analyses pour identifier le marqueur tumoral CA-125, qui reflète l'activité du processus, HE-4-cancer préclinique;
  • ponction de la poche de Douglas, utilisée en cas de suspicion de rupture de kyste et d'hémorragie interne.

Traitement du kyste ovarien

Étant donné que de nombreux kystes ovariens passent d'eux-mêmes, pour leur traitement, il suffit généralement de normaliser le fond hormonal du patient. Pour éliminer les kystes, le médecin traitant, sur la base d'analyses et d'échographies, prescrit certains médicaments hormonaux ou contraceptifs, anti-inflammatoires, antibactériens, physiothérapie, médicaments enzymatiques, qui conduisent à la résorption des kystes au cours de plusieurs cycles menstruels. Si la résorption du kyste ovarien n'est pas observée, une opération est prescrite.

Même le néoplasme le plus inoffensif nécessite une surveillance et une thérapie constantes pour éviter les complications..

En cas d'urgence, le médecin traitant décide du type d'opération: laparotomie (ouverte) ou laporoscopie (endoscopique), car la révision des organes et l'arrêt le plus précoce possible du saignement sont nécessaires.

La chirurgie programmée est le plus souvent réalisée en l'absence d'autres contre-indications par accès laparoscopique. L'avantage d'une telle opération est moins de traumatisme de la paroi abdominale antérieure, un effet cosmétique et une courte période de récupération après la chirurgie..

Pour que l'opération d'élimination du kyste de l'ovaire soit aussi réussie que possible, vous devez vous y préparer correctement. Pour ce faire, il est nécessaire de passer des tests sanguins et urinaires préliminaires, des tests sanguins biochimiques, des tests pour l'absence de sida, la syphilis (syphilis), l'hépatite B (hépatite B) et C (hépatite C), le coagulogramme, l'ECG et l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale, la fibrogastroduodénoscopie, coloscopie. La préparation intestinale est effectuée immédiatement avant l'opération.

Le volume de l'opération est déterminé par le type, l'emplacement et le diamètre de la formation. Peut être réduit à l'exfoliation du kyste, à la résection (excision) d'une partie de l'ovaire ou à l'ablation de l'ovaire entier.

En plus de la laparoscopie, il est possible de prescrire une opération abdominale pour enlever le kyste ovarien avec ouverture de la cavité abdominale. Habituellement, une méthode aussi radicale n'est utilisée qu'en cas de suspicion de la nature maligne du kyste ovarien, lorsque la taille de la formation est plus grande que la moyenne, les ruptures et les torsions.

Étant donné que le développement de kystes ovariens s'accompagne souvent de divers troubles hormonaux, l'huile d'onagre peut être utilisée pour normaliser les niveaux hormonaux afin de réduire les effets négatifs. L'outil a été développé par des spécialistes d'une entreprise pharmaceutique et dispose de l'ensemble nécessaire de documents et de certificats de qualité.

Traitement alternatif - comment traiter un kyste ovarien avec des herbes?

Beaucoup de femmes qui découvrent qu'elles ont un kyste se posent une question logique: comment traiter un kyste ovarien sans chirurgie et est-ce possible? Oui, en effet, dans certains cas, vous pouvez vous passer de chirurgie. Cependant, en aucun cas, vous ne devez décider vous-même si vous avez besoin d'une opération ou vous pouvez vous limiter à d'autres méthodes. Cette décision ne peut être prise que par votre médecin..

Bien que la pharmacothérapie traditionnelle soit la plus efficace aujourd'hui, la médecine traditionnelle fait également partie des méthodes efficaces de traitement des kystes ovariens. Nous parlons de phytothérapie - le traitement des kystes avec des herbes. Cependant, les préparations à base de plantes agissent sur le kyste beaucoup plus lentement que les préparations pharmaceutiques.Par conséquent, le traitement d'une maladie telle qu'un kyste ovarien prend plus de temps. Habituellement, les premiers changements positifs dans l'état du kyste se produisent après quelques mois..

Le kyste ovarien n'est pas une raison de désespérer

Si vous remarquez des symptômes de kyste, prenez rendez-vous avec votre médecin. Habituellement, un kyste peut être facilement traité: l'essentiel est de ne pas retarder le début du traitement et de suivre les instructions du médecin.

Sources:

  1. CARACTÉRISTIQUES DE LA CYSTYTHÉRAPIE DE L'ENDOMÉTRIOÏDE OVARIEN. Sidorova I.S., Unanyan A.L. // Obstétrique, gynécologie et reproduction. - 2011. - N ° 1. - S. 29-31.
  2. QUESTIONS DE GESTION DES PATIENTS AVEC DES ÉDUCATIONS OVARIALES. Khairutdinova M.R., Egamberdieva L.D. // Médecine pratique. - 2015. - N ° 4 (89). - S. 191-196.

Expression clinique de la leptine et de l'interleukine-6 ​​dans l'endométriose ovarienne. Davydov A.I., Strizhakov M.A., Orlov O.N. // Questions d'obstétrique, de gynécologie et de périnatologie. - 2004. - t. 4, n ° 2, pp. 40-46.

Encore une fois sur la terminologie des formations endométriosiques ovariennes. Savelyeva G.M., Solomatina A.A., Mikhaleva L.M., Pashkova A.V., Vorobieva N.N. // Obstétrique et gynécologie. - Numéro 6. - 2005 - P. 33.

Clinique, diagnostic et traitement de l'endométriose (manuel). Peresada O.A. // Minsk. - 2001.- S. 274.

Le kyste de l'ovaire est-il traité sans chirurgie: description des méthodes

Une croissance bénigne sur la jambe, à l'intérieur de laquelle se trouve un secret qui s'accumule dans les tissus de l'ovaire, s'appelle un kyste. Sa taille varie de un à vingt centimètres. Le kyste ovarien est-il traité? C'est la première question posée à un médecin après la détection d'un néoplasme. Selon le type, un traitement conservateur et chirurgical est utilisé. Dans la plupart des cas, les kystes sont traitables et ne causent pas de complications..

Causes de la maladie, conséquences

Les principaux facteurs de l'apparition d'un néoplasme sont:

  • déséquilibre hormonal;
  • stagnation de liquide dans le petit bassin;
  • processus inflammatoires de nature chronique;
  • diverses infections;
  • maladies endocrinologiques;
  • défauts dans le développement des organes reproducteurs;
  • début précoce des règles;
  • Avortement;
  • une mauvaise nutrition;
  • stress régulier;
  • mauvaises habitudes;
  • impact négatif de l'environnement social.

Un kyste se produit sur un ou les deux ovaires, dans ce dernier cas, il devient la cause de l'infertilité. De plus, les complications suivantes de la maladie sont possibles:

  • Torsion de la jambe - la septicémie est causée par une nécrose tissulaire. La capsule peut soudainement éclater et son contenu se répandre dans le péritoine, entraînant une péritonite. Dans ces cas, le tableau clinique suivant est observé: vomissements, douleur vive, c'est-à-dire symptômes d'un abdomen aigu.
  • La grande taille du néoplasme perturbe le flux sanguin, car elle serre les vaisseaux. La pression sur les intestins et la vessie rend leur fonctionnement difficile. Les signes n'apparaissent qu'après que le kyste a augmenté de taille à sept à huit centimètres de diamètre. Une femme commence à s'inquiéter des douleurs tiraillantes dans la région ovarienne, d'une augmentation de l'abdomen et de son asymétrie.

Le kyste ovarien est-il traité? Sûr. De manière conservatrice ou rapide, ils sont déterminés par la nature du développement et le degré de danger, qui dépendent de son type.

Classification des néoplasmes

Systématiser les kystes selon différents critères.

  • Corpus luteum - son apparition est associée au développement inverse du corps jaune après l'ovulation. La raison de la formation est un déséquilibre hormonal. Il n'a pas besoin d'être traité, il disparaît tout seul.
  • Folliculaire - formé sur le site d'un follicule qui ne s'est pas rompu. Un facteur provocateur est l'échec hormonal. Le kyste ovarien est-il traité? Dans la plupart des cas, il se résout tout seul..
  • Hammam - formé d'appendices, atteint de grandes tailles.
  • Endométrioïde - se développe à partir de particules de l'endomètre. La capsule est remplie de vieux sang.
  • Bio - ne disparaît pas tout seul.
  • Mucineux - multi-chambre, a une surface bosselée. Il y a du mucus épais à l'intérieur du kyste. Dans certains cas, son diamètre atteint trente-cinq centimètres..
  • Dermoïde - le remplissage interne est représenté par du mucus, des amas graisseux, des os, des cheveux.
  • Le fonctionnel est l'une des formes les plus courantes. La principale raison de sa formation est associée à un dysfonctionnement du travail des ovaires. Absorbe seul.
  • Papillaire - représente des excroissances sous forme de papilles.
  • Hémorragique - formé à la suite d'une hémorragie du kyste folliculaire ou du corps jaune.
  • Séreux - une tumeur remplie de contenu transparent, sa taille peut atteindre trente centimètres. Affecte le plus souvent les femmes de plus de quarante-cinq ans.

Médicaments et autres traitements

Comment traiter un kyste ovarien sans chirurgie? Au stade initial, lorsque le néoplasme ne dépasse pas un centimètre de diamètre et que l'état du patient est satisfaisant, le médecin choisit une tactique attentiste ou recommande de prendre des médicaments si le kyste détecté est apparu dans un contexte de déséquilibre hormonal.

Les médecins optent pour les médicaments suivants, dont le cours dure de deux à six mois:

  • Hormonale - «Duphaston», «Janine», «Terzhinan», «Novinet».
  • Vitamines - "Acide ascorbique", groupes A et B.
  • AINS - «Ibuprofène», «Acétaminophène».
  • Sédatifs - «Novopassit».

En outre, il est interdit aux femmes pendant cette période de faire des efforts excessifs, de fumer, de boire de l'alcool, de prendre des bains chauds, d'aller au sauna et de ne pas prendre de soleil. De telles précautions empêcheront le kyste de se rompre. En outre, le médecin peut conseiller le respect d'un régime, l'acupuncture, la prise d'eau minérale, des exercices physiques doux sous la supervision d'un instructeur expérimenté.

Comment déterminer si un kyste ovarien peut être enlevé sans chirurgie

Tout d'abord, si vous trouvez des symptômes désagréables, tels que des ballonnements, des douleurs compressives dans la région abdominale, une sensation de gonflement dans la région pelvienne, vous devriez consulter une femme médecin. Il procédera à un examen et enverra pour examen, car ce n'est qu'à l'aide d'une échographie que l'emplacement exact, la taille, la forme et le remplissage de la capsule sont déterminés.

Après avoir analysé les informations reçues, le médecin décide des tactiques de prise en charge du patient (observation, thérapie conservatrice ou chirurgie).

Traitement conservateur: caractéristiques

Les médecins assurent qu'il est possible de guérir un kyste ovarien sans chirurgie dans les cas suivants, si la capsule:

  • ne dépasse pas cinq centimètres;
  • se réfère à fonctionnel;
  • identifié il y a moins de deux mois;
  • ne présente aucun signe de croissance maligne;

Tous les marqueurs tumoraux doivent être dans des valeurs acceptables.

Avec une méthode conservatrice, le médecin peut recommander:

  • "Utrozhestan", "Dyufaston" - en cas de manque ou d'excès d'une certaine substance hormonale dans le corps d'une femme.
  • "Diane", "Janine", "Regulon" - suppriment les hormones qui sont synthétisées dans les ovaires et affectent la croissance de la formation kystique.
  • "Indométacine", "Longidaza" - pour soulager les processus inflammatoires.
  • "Lincomycine", "Vancomycine" - si la cause du néoplasme est une microflore pathogène.
  • "Wobenzim", "Timalin" - pour augmenter la résistance du corps aux maladies et aux infections.
  • Procédures de physiothérapie.

De nombreuses femmes laissent des critiques positives sur Internet sur le traitement des kystes ovariens sans chirurgie. Lors de l'utilisation d'un traitement médicamenteux pour les néoplasmes, les avantages suivants sont notés:

  • récupération du cycle;
  • améliorer l'état des cheveux et du derme.

Les inconvénients comprennent un long traitement et les effets secondaires de la prise de médicaments hormonaux.

Kyste folliculaire

Parmi tous les types de kystes, il est considéré comme le plus inoffensif et survient le plus souvent. Si, après l'ovulation, l'ovule ne quitte pas le follicule rompu, il se transforme et se transforme en capsule. Souvent, un tel kyste se résout tout seul après plusieurs cycles menstruels. Le kyste folliculaire ovarien peut-il être traité avec des médicaments? Ils sont recommandés s'il ne disparaît pas naturellement. Dans ce cas, le médecin recommande des agents hormonaux qui restaurent les fonctions de l'ovaire affecté, ainsi qu'une thérapie vitaminique. Si le néoplasme est petit, la femme est sous la surveillance d'un professionnel de la santé. L'échographie dans ce cas est réalisée à une certaine fréquence, recommandée par le médecin, afin d'analyser le taux de croissance du kyste.

Traitement du kyste endométrioïde

Le néoplasme survient à la suite de la prolifération de l'endomètre dans l'ovaire. La guérison du kyste de l'ovaire endométrioïde sans chirurgie est autorisée au tout début de la maladie. Le médecin traitant choisit l'hormonothérapie. Le plus souvent, le médicament de choix est "Janine".

Grâce à l'association réussie de principes actifs, à savoir le diénogest et l'éthinylestradiol, le médicament contribue au développement inverse du kyste. Pour soulager la douleur, des analgésiques et des AINS sont indiqués. De plus, si nécessaire, des médicaments sont prescrits pour augmenter l'immunité, y compris des vitamines. En l'absence d'effet au bout de trois mois, il existe un risque important de rupture de la capsule et de son augmentation de taille. Il peut se transformer en tumeur et se propager à la vessie et aux intestins. Dans ce cas, seule la chirurgie aidera..

Parfois, pour se débarrasser d'un kyste ovarien sans chirurgie, une ponction est réalisée sous anesthésie locale et son contenu est pompé. Ensuite, le secret est envoyé pour la recherche. Cependant, dans certains cas, la chirurgie est indispensable. Ceux-ci comprennent: l'apparition de signes de varices, des douleurs dans l'abdomen, des difficultés à uriner et à déféquer, ainsi qu'une augmentation rapide de la taille ou une torsion de la jambe du kyste, ou si un risque de dégénérescence en néoplasme malin.

Néoplasmes fonctionnels

Dans ce cas, il est possible de traiter les kystes ovariens sans chirurgie. Le médecin prescrit des médicaments hormonaux, lorsqu'ils sont pris, de petits néoplasmes lutéaux et folliculaires sont absorbés. La préférence est donnée aux médicaments à base de progestérone, tels que "Marvelon", "Regulon", "Janine". Ils réduisent la concentration d'œstrogènes dans le sang. Pour normaliser le rapport des hormones, Dufaston est souvent prescrit pour une durée allant jusqu'à trois mois. Le schéma et la dose sont sélectionnés individuellement en fonction des résultats des tests de laboratoire.

Il est important de savoir qu'après l'âge de cinquante ans, les kystes fonctionnels, qui ont la capacité de se résoudre d'eux-mêmes, ne se forment pas. Cela est dû au fait que les menstruations et les processus connexes dans les organes reproducteurs s'arrêtent. C'est à cet âge que le risque de dégénérescence en néoplasme malin augmente. Les kystes chez les femmes en position disparaissent généralement à la seizième semaine. À un stade précoce, il est possible de prendre Dufaston sous la surveillance d'un médecin.

Utilisation du médicament "Duphaston" en thérapie

Le kyste de l'ovaire est-il traité avec cet agent hormonal? La dydrogestérone, qui est l'ingrédient actif du médicament, remplace la progestérone naturelle, remplissant toutes ses fonctions. Lorsqu'il est utilisé pour le traitement des néoplasmes de nature folliculaire, il favorise la transition correcte de la première phase du cycle menstruel à la seconde et ne donne aucune chance à l'endomètre de se développer. Si le kyste est endométrioïde, l'administration à long terme de «Duphaston» est indiquée, car elle empêche l'apparition de nouvelles gélules.

Au cours de son utilisation, dans de rares cas, des réactions indésirables apparaissent - anémie hémolytique, éruptions cutanées sur le derme, migraine, hypersensibilité mammaire, saignements. Ce dernier disparaît après avoir augmenté la posologie. Le traitement avec ce médicament est effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin. Si pendant la période de traitement par "Duphaston" une femme tombe enceinte, il est alors nécessaire d'en informer immédiatement le médecin traitant, qui élaborera un schéma pour arrêter progressivement la prise de la pilule. Pendant la grossesse, l'utilisation du médicament est autorisée jusqu'à la douzième semaine, puis la dose est réduite et le traitement est arrêté.

Les médecins-gynécologues affirment que l'efficacité de ce remède est assez élevée. La dose et le schéma de traitement sont sélectionnés pour chaque patient individuellement, en tenant compte de la nature générale de la pathologie, des résultats des tests et des données d'examen. Après avoir pris le médicament, les femmes notent que le fond hormonal s'améliore, le cycle se normalise. Le médicament ne contribue pas à une augmentation de la masse et à la croissance des poils, le timbre de la voix ne change pas.

Traitement d'un kyste fonctionnel avec des remèdes populaires

Comment soigner un kyste ovarien sans chirurgie en utilisant l'expérience des herboristes? Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour se débarrasser de ce problème. En voici quelques uns:

  • Plongez le cœur d'un petit oignon dans du miel, enveloppez-le de gaze et insérez-le dans le vagin pendant une nuit pendant dix jours.
  • Versez cent grammes de cloisons de la coque de noix avec un litre et demi d'eau et laissez cuire une vingtaine de minutes. Prendre cent millilitres par jour pendant deux semaines.

Aliments diététiques

Les kystes ovariens peuvent-ils être traités sans chirurgie? Bien sûr, une alimentation bien composée peut aider à résoudre ce problème, mais uniquement à condition que le néoplasme soit insignifiant et ne constitue pas une menace pour la vie. Les professionnels de la santé recommandent un régime visant à normaliser les niveaux hormonaux avec l'inclusion obligatoire de:

  • légumes crus ou mijotés (aubergines, courgettes, choux);
  • Cottage cheese;
  • pommes;
  • baies;
  • produits laitiers fermentés;
  • viandes maigres;
  • poisson de mer.
  • thé, café, boissons contenant de l'alcool, ainsi qu'avec du gaz;
  • Fast food;
  • cacao;
  • pâtisseries riches;
  • Chocolat;
  • bonbons;
  • épices;
  • assaisonnements;
  • aliments gras et frits.

Au lieu d'une conclusion

Avant de vous demander comment enlever un kyste de l'ovaire sans chirurgie, vous devriez découvrir sa nature. Cela ne peut être déterminé que par un professionnel de la santé qui sélectionne le traitement nécessaire. Vous ne devez pas essayer de vous débarrasser du kyste par vous-même, car cela entraîne des conséquences négatives - infertilité, cancer des organes reproducteurs. En fonction du type et de la taille du néoplasme, ainsi qu'en tenant compte de l'âge de la femme, des caractéristiques du corps et du désir de maintenir la capacité d'avoir des enfants, le médecin sélectionne la meilleure option pour s'en débarrasser. Rappelez-vous que le traitement d'un kyste ovarien sans chirurgie est possible jusqu'à sa rupture ou jusqu'au moment de la perforation de la formation kystique.

Pourquoi un kyste ovarien survient-il chez une femme et pourquoi est-il dangereux?

Un kyste est un néoplasme bénin, c'est une poche à paroi mince sur une jambe, remplie de liquide. S'étant formé dans la cavité ovarienne, un kyste peut augmenter sa taille plusieurs fois. La taille du kyste peut atteindre 15-20 cm de diamètre. La maladie affecte principalement les femmes en âge de procréer, moins souvent de tels problèmes surviennent pendant la ménopause.

Variétés de kystes ovariens

Pour classer les maladies, les médecins utilisent un système spécial appelé la Classification internationale des maladies, ou CIM, où un code est attribué à chaque maladie. Selon ce système, le kyste appartient aux maladies non inflammatoires et à la classe des formations bénignes. L'apparition d'un kyste dans l'ovaire peut être déclenchée par diverses maladies. En fonction de la cause de l'événement, plusieurs types de kystes sont distingués:

  • folliculaire;
  • corpus luteum;
  • endométrioïde;
  • dermoïde;
  • hémorragique;
  • mucineux.

Pendant l'ovulation, un follicule avec un ovule mûrit dans l'ovaire, qui doit ensuite éclater, libérant la cellule pour la fécondation. Il y a des moments où l'on ne sait pas pourquoi la rupture du follicule ne se produit pas, mais sa croissance continue. C'est ainsi que se produit un kyste folliculaire, qui peut atteindre 8 centimètres de diamètre..

Si une rupture de follicule se produit, une glande temporaire qui produit de la progestérone se forme à sa place - le corps jaune. Un kyste peut également se former sur cette glande. Ses parois sont plus épaissies, par rapport au folliculaire, la cavité est remplie de liquide. Il n'est formé que d'un seul côté. Une telle éducation ne provoque pas de symptômes particuliers..

Avec une maladie appelée endométriose, le tissu endométrial se développe à travers les organes pelviens et peut même se propager dans la cavité abdominale et d'autres organes internes. Une telle formation peut également se produire dans l'ovaire, formant une capsule remplie d'un liquide brun foncé. C'est ainsi que se forme l'endométrioïde, ou comme on l'appelle en raison de son contenu caractéristique, le kyste du chocolat. En règle générale, il affecte les ovaires droit et gauche en même temps..

Le kyste dermoïde peut être rempli de tissu conjonctif, de particules des rudiments d'os, de cartilage, de cheveux. Il pousse sans trop inquiéter la femme. Il peut y avoir une certaine lourdeur sur le côté et une légère douleur douloureuse.

Le kyste hémorragique se produit à l'intérieur du follicule ou du corps jaune, alors qu'il y a rupture de nombreux vaisseaux sanguins, une hémorragie se produit. Dans ce cas, la femme ressent une douleur intense dans la région de l'ovaire. Il n'est retiré que par chirurgie.

Un kyste mucineux est constitué de nombreuses cellules séparées par des septa. Sa cavité est remplie de liquide muqueux. Cette forme de la maladie est dangereuse car elle peut dégénérer en une formation maligne. Il pousse rapidement et atteint des tailles énormes. Les femmes sont plus sensibles à cette maladie pendant la ménopause..

Tous les types de kystes constituent une menace pour la santé des femmes. Les formations dans les ovaires peuvent empêcher la grossesse, provoquer de fortes douleurs et perturber le cycle menstruel. La conséquence la plus difficile d'un kyste est sa dégénérescence en tumeur cancéreuse..

Complications possibles

La formation de kystes est directement liée à l'activité des organes reproducteurs. Par conséquent, avec le début de la ménopause, la probabilité de maladie est considérablement réduite. Dans la plupart des cas, les formations kystiques sont fonctionnelles et peuvent disparaître d'elles-mêmes au début du prochain cycle menstruel ou sont traitées avec une méthode non chirurgicale utilisant une hormonothérapie. Cependant, avec un diagnostic prématuré, des complications graves sont possibles, il est donc important de savoir quel est le danger d'un kyste ovarien:

  • suppuration;
  • écart;
  • compression des organes adjacents;
  • torsion du pédicule du kyste.

L'inflammation du kyste, accompagnée de la formation de pus, provoque une douleur intense de l'ovaire affecté, une augmentation de la température est observée.

La condition la plus dangereuse et la plus douloureuse est un kyste rompu. Dans ce cas, son contenu pénètre dans la cavité abdominale. Si la formation était enflammée, le pus qu'elle contient peut provoquer une péritonite aiguë et une septicémie. Dans de tels cas, lorsque la douleur apparaît brusquement et s'accompagne de fièvre, de faiblesse, de saignement ou d'autres symptômes, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance.

Symptômes et traitement

Dans la plupart des cas, les kystes ovariens chez les femmes sont découverts lors d'un examen de routine par un gynécologue ou une échographie. Cela est dû au fait que l'éducation peut exister de manière asymptomatique et ne pas tomber malade, sans déranger une femme pendant très longtemps. Ou bien, de nombreuses personnes reportent leur visite chez le médecin, espérant que le malaise est causé par une légère inflammation, une hypothermie ou un effort physique..

Le kyste de l'ovaire gauche est diagnostiqué par les premiers signes plus précisément que la formation à droite. Une douleur aiguë dans le bas-ventre droit peut être confondue avec une crise d'appendicite. Lorsque la maladie est déjà en cours et que le kyste a atteint une taille impressionnante, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • douleurs de traction sévères dans le bas de l'abdomen;
  • violation du cycle menstruel;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • envie fréquente d'utiliser les toilettes;
  • écoulement sanglant qui n'est pas menstruel;
  • douleur après un effort physique, haltérophilie;
  • hypertrophie de l'abdomen, souvent asymétrique;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse générale.

Les causes et le traitement des kystes sur l'ovaire ne peuvent être déterminés que par un gynécologue. Selon la taille et la nature de la formation kystique, le traitement est possible de trois manières: médicamenteuse, chirurgicale et traditionnelle.

Si l'éducation est limitée et ne constitue pas une menace pour la santé d'une femme, la pharmacothérapie peut être supprimée. Il vise principalement à réguler les niveaux hormonaux et à restaurer le cycle menstruel. L'utilisation de contraceptifs oraux est souvent pratiquée comme source d'hormones sexuelles féminines pendant 3-4 mois. Pendant le traitement, il est nécessaire de faire régulièrement des échographies afin de suivre l'efficacité des médicaments prescrits.

Après 3-4 cycles, la formation fonctionnelle commencera à se dissoudre. Si l'hormonothérapie ne donne pas de résultats, ils ont recours à une intervention chirurgicale. Au cours de l'opération, plusieurs solutions sont possibles, en fonction de la gravité de la maladie et de la taille de la formation.

La laparoscopie est l'ablation d'une tumeur à travers trois petits trous. Bien que la procédure semble peu traumatisante et n'implique pas l'imposition de points de suture multiples, il s'agit néanmoins d'une opération et le patient doit rester à l'hôpital pendant au moins 6 jours..

Résection - élimination de la formation avec une partie de l'ovaire affecté. Au fil du temps, l'ovaire opéré est restauré et continue de remplir ses fonctions.

Une cystectomie est l'ablation d'un kyste tout en préservant l'ovaire. Il est conseillé de réaliser une telle opération pour les femmes en âge de procréer afin de préserver les fonctions de tous les organes génitaux..

L'ovariectomie est l'ablation d'une masse avec l'ovaire dans lequel elle est présente. Une telle opération est effectuée, en règle générale, pour les femmes qui ne prévoient plus de devenir mère. Cette décision est également prise en cas de risque de tumeur maligne..

Il convient de noter que pour planifier une grossesse après la chirurgie, il est préférable d'attendre six mois. Pendant ce temps, le corps récupérera complètement et le niveau d'hormones sexuelles se normalisera.

Il est également recommandé de suivre un régime en période postopératoire. La nourriture doit être rationnelle et complète, excluant les aliments gras, fumés, salés, ainsi que ceux qui contribuent à l'augmentation de la production de gaz.

Remèdes populaires

Le traitement avec des méthodes alternatives nécessite une consultation préalable obligatoire avec un gynécologue. Les symptômes et le traitement d'un kyste ovarien chez une femme en âge de procréer peuvent différer de problèmes similaires pendant la ménopause. Le traitement de la maladie chez les femmes enceintes nécessite de la prudence afin que les conséquences ne conduisent pas à l'infertilité. À un âge plus avancé, il est important d'exclure la dégénérescence de l'éducation en tumeur maligne..

Parmi les moyens de la médecine traditionnelle, les plantes sont utilisées: pissenlit, utérus des hautes terres, Kalanchoe:

  • Hachez 2 cuillères à soupe de racines de pissenlit et versez dans un verre d'eau bouillante. Insister pendant une demi-heure et prendre 1/3 pendant la journée, en faisant une pause d'une heure avant ou après les repas. Prenez des racines de pissenlit pour un cours de cinq jours juste avant le début de vos règles.
  • L'utérus de Borovaya est considéré comme un remède pour de nombreuses maladies féminines. Il est utilisé sous forme de teinture: 30 g d'herbe sèche sont versés dans 300 ml de vodka et insistés pendant un mois. Prenez une teinture diluée 40 gouttes trois fois par jour avant les repas. La durée du traitement est de 30 jours.
  • Le jus de plusieurs feuilles de Kalanchoe est mélangé avec du miel, un tampon y est plongé et déposé pendant la nuit. Cette plante aide à dissoudre les formations et à soulager l'inflammation..

Pour éviter les conséquences graves de la maladie, il est important de procéder régulièrement à un examen gynécologique chaque année, d'avoir un partenaire sexuel permanent, de traiter les maladies inflammatoires en temps opportun et de suivre les règles d'une alimentation saine pour éviter l'obésité.

Kyste ovarien: symptômes, traitement et conséquences

Le kyste ovarien est une maladie féminine assez courante. Et si tu le rencontrais aussi?

Le mot kystis lui-même est traduit du grec par «bulle». C'est précisément cette bulle qui est - un néoplasme bénin rempli de liquide. Les kystes ovariens surviennent pour diverses raisons, telles qu'un déséquilibre hormonal ou une inflammation..

Kyste ovarien: symptômes et types

  1. Kyste ovarien fonctionnel (folliculaire ou corps jaune). En règle générale, il survient chez les femmes âgées de 16 à 45 ans souffrant de troubles hormonaux. La maladie peut ne pas se manifester pendant une longue période, elle ne peut être remarquée que sur une échographie. Les signes d'un kyste ovarien sont des irrégularités menstruelles, des douleurs pendant les règles, ainsi que des problèmes de miction, des douleurs pendant les rapports sexuels, des nausées et de la fièvre. Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux? Lorsqu'il commence à se développer, il peut se rompre avec la libération du contenu directement dans la cavité abdominale. Mais ne vous inquiétez pas, car une telle issue du problème est très rare et le plus souvent un kyste fonctionnel se résout en raison de la prise de médicaments hormonaux. Faites attention aux irrégularités menstruelles afin de remarquer un néoplasme à temps et de le prendre sous contrôle.
  2. Dermoïde. Un tel néoplasme se produit beaucoup moins souvent, mais cela arrive. Il pousse lentement et quand il atteint une grande taille, il commence à "appuyer", provoquant une douleur qui "donne" au bas du dos.
  3. Endomètre. Cela se produit lorsque des cellules qui ne se trouvent que dans l'utérus se retrouvent d'une manière ou d'une autre dans les ovaires. Une tumeur dangereuse qui peut devenir maligne si elle n'est pas traitée rapidement.
  4. Cystadénome. Une autre tumeur dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale obligatoire.

Kyste ovarien - conséquences

Comme déjà mentionné, une tumeur bénigne peut dans certains cas se transformer en une tumeur maligne. C'est pourquoi il est important de consulter régulièrement un gynécologue et de faire attention aux symptômes douloureux, car la rapidité du traitement est ici la plus importante..

Un autre danger est la rupture du néoplasme, qui nécessite une hospitalisation immédiate. Soyez attentif à vous-même pour guérir à temps et prévenir l'infertilité.

Kyste ovarien - que faire?

Tout d'abord, si vous suspectez un néoplasme, vous devez faire une échographie, ce qui vous permettra de connaître les détails de la maladie. Ensuite, il vous suffit de suivre les recommandations du médecin - en aucun cas vous ne devez être traité avec des remèdes populaires.

Kyste ovarien - traitement

Comment un kyste ovarien est-il traité? Le traitement dans chaque cas est choisi individuellement et consiste le plus souvent à prendre des médicaments hormonaux. Si les hormones n'aident pas dans les six mois et que la tumeur ne se dissout pas, une opération est prescrite, par exemple, par laparoscopie. Soit dit en passant, il s'agit d'une opération assez courante et ne présente aucun risque pour la santé. La fonction reproductrice est complètement préservée. N'oubliez donc pas d'aller chez le gynécologue tous les six mois et d'être en bonne santé.!

Article Précédent

Tumeur maligne