Principal
La prévention

Qu'est-ce que les fibromes utérins (symptômes et traitement)

Le myome (myomatose utérine) est une maladie courante qui survient à la suite d'une division cellulaire rapide. Le plus souvent, la pathologie affecte dans la période de 30 à 50 ans, mais maintenant, les cas de développement de la maladie à l'âge de procréation sont devenus plus fréquents. Chaque femme doit comprendre ce que c'est, comment la traiter et si elle est dangereuse afin de reconnaître rapidement la violation et de contacter un gynécologue.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses méthodes de thérapie et de diagnostic, vous ne devez donc pas paniquer, vous fâcher, sonner l'alarme. Ce n'est pas une formation maligne, la maladie répond bien au traitement et est déterminée avec précision par des méthodes matérielles. Ci-dessous, vous apprendrez tout sur les fibromes utérins, à partir de ce qu'ils apparaissent, des symptômes et du traitement, des types et des causes d'occurrence.

Ce que c'est

Une tumeur bénigne est constituée des tissus conjonctifs de la paroi utérine. L'éducation germe rapidement et il est extrêmement difficile de contrôler le processus. Plusieurs fibromes sont souvent diagnostiqués lorsqu'une femme a plus de 2 nœuds. La pathologie se développe en raison d'une augmentation de la production d'hormones sexuelles - œstrogènes.

Habituellement, la tumeur est située à l'intérieur du col de l'utérus ou de sa cavité. Les formations nodulaires sont de tailles différentes, atteignant plusieurs centimètres. Chez certains, la maladie se développe très rapidement, tandis que dans d'autres, elle ne se fait pas sentir pendant de nombreuses années, restant sur l'utérus sous la forme d'un petit nodule.

Certaines personnes croient à tort que s'il n'est pas traité, un myome malin se développe. Il y a eu des études en gynécologie, dont les résultats réfutent cette théorie. L'oncologie n'apparaît qu'à la suite d'une maladie antérieure, mais le phénomène est rare.

Le myome du corps de l'utérus se développe pour diverses raisons: l'âge de la femme, les maladies concomitantes, le déséquilibre hormonal. Le principal symptôme est des saignements périodiques, abondants ou persistants, parfois accompagnés de douleurs dans l'utérus. Dans les cas extrêmes, une anémie survient, entraînant une augmentation du rythme cardiaque, une sécheresse, une pâleur de la peau, une faiblesse sévère.

Le diagnostic est posé à tout âge, chez 20% la maladie est déterminée à 30 ans, chez 10% chez les vierges et chez 50% chez les femmes de plus de 50 ans. Pour éviter les conséquences négatives, il est recommandé, bien qu'une fois par an, de se faire examiner par un gynécologue. En outre, il est important de faire attention à toute irrégularité du cycle menstruel - augmentation de la quantité de sang, absence de grossesse et d'ovulation, douleur, etc..

Types de fibromes utérins

Les fibromes chez les femmes peuvent être de plusieurs types et de grandes ou petites tailles. La classification est déterminée par le nombre de nœuds, la nature de la croissance, le lieu d'origine. En fonction d'un emplacement spécifique, les types de nœuds suivants sont distingués:

Il y a des moments où 2-3 espèces sont trouvées chez une femme à la fois. De plus, en médecine, il existe un myome "sur la jambe", qui est relié aux parois de l'organe. Les complications et les conséquences de ce type sont tristes en cas de torsion. En fonction de la classification des fibromes, le médecin décide quoi faire et quel traitement choisir.

Interstitiel

Les fibromes utérins interstitiels sont les plus courants. Affecte généralement l'utérus, mais peut se développer dans le col de l'utérus. Il pousse à l'intérieur de l'organe, vers la cavité abdominale, fait saillie vers l'extérieur ou se développe dans le myomètre. La maladie est diagnostiquée entre 30 et 45 ans. Les nœuds peuvent être uniques ou multiples. Certaines formations atteignent plus de 10 cm et sont enlevées chirurgicalement.

Tant que le nœud est petit, la femme ne ressent pas beaucoup d'inconfort. Au début du processus inflammatoire, des douleurs dans le bas de l'abdomen et des écoulements muqueux en quantités abondantes sont observés. Lorsque la taille de la formation dépasse 4 cm, la vessie et les intestins sont comprimés, ce qui entraîne l'apparition de symptômes tels que des voyages fréquents aux toilettes, des mictions avec douleur, un trouble dyspeptique..

Intraligamentaire

Les organes internes du petit bassin sont maintenus en place par des ligaments, responsables de leur position normale. En présence de fibromes, des troubles graves peuvent survenir, caractérisés par une modification de la structure anatomique des organes. Les fibromes intraligamentaires ne sont généralement pas accompagnés d'irrégularités dans la menstruation, mais provoquent des problèmes de conception et de grossesse.

Ce type de maladie s'accompagne de douleurs dans l'abdomen ou dans le dos, des troubles de la miction, une hypertrophie des reins et de l'uretère. La nature des manifestations est influencée par la taille du nœud, leur emplacement, leur nombre. Les fibromes interconnectés sont rares. Pour le déterminer, une échographie de la cavité utérine est utilisée, puis une tomographie ou une imagerie par résonance magnétique. Le traitement optimal est l'ablation du tissu fibrome si les ganglions se développent activement.

Subéreux

Une tumeur bénigne est située à l'extérieur de l'utérus et se développe dans la cavité abdominale. Les gros nœuds sont faciles à identifier lors de l'examen, les petits sont détectés par ultrasons. Pendant la période de croissance active, la pathologie s'accompagne de constipation fréquente, de mictions fréquentes, d'hémorroïdes.

Après le début de la ménopause, la taille de la tumeur peut indépendamment diminuer (pour plus de détails, voir fibromes utérins avec ménopause). Dans d'autres circonstances, il est enlevé chirurgicalement. Le myome utérin sous-séreux le plus souvent chez la femme est activé après un avortement pratiqué ou spontané.

Sous-muqueux

Les nœuds sont situés dans l'endomètre. Les lésions progressent rapidement, se développent à l'extérieur du cou, provoquant de fortes douleurs de préhension. Pendant la période de croissance active, les nœuds provoquent les complications suivantes:

  • Fausse couche;
  • Incapacité de porter un enfant;
  • Saignement abondant;
  • Douleur intense, crampes.

Les fibromes sous-muqueux peuvent être causés par un excès d'œstrogène, des avortements fréquents, un accouchement difficile, des maladies inflammatoires, etc. Le traitement est effectué chirurgicalement après l'hormonothérapie.

Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux?

En entendant un diagnostic terrible, la fille commence à paniquer et découvre quel myome peut être dangereux pour la vie d'une femme. Il convient de noter tout de suite que la survenue d'un cancer est minime..

Le risque principal réside dans le développement ultérieur de complications, mais le respect des recommandations du médecin et une surveillance constante excluent les effets indésirables.

Si les fibromes ne sont pas traités, les conséquences suivantes surviennent:

  1. Saignements utérins sévères - le processus est dangereux par le développement de l'anémie, peut menacer la vie du patient.
  2. Inflammation purulente dans les nœuds et les tissus adjacents - sans traitement moderne, des complications septiques surviennent.
  3. Torsion du nœud "sur la jambe" - une rupture de la jambe, la survenue d'un saignement interne ou le syndrome de "l'abdomen aigu" est possible.
  4. L'incapacité d'avoir des enfants - une grossesse hors de l'utérus, une fausse couche, une infertilité, un accouchement difficile peut se développer.
  5. Nécrose - mort des nœuds.
  6. Naissance de l'éducation avec inversion de l'utérus.
  7. Malignité - lorsqu'une tumeur bénigne se transforme en une tumeur maligne. Le phénomène est extrêmement rare, mais cela ne vaut pas le risque.

Le développement de la pathologie s'accompagne de douleurs sévères, parfois insupportables. Le principal danger des fibromes utérins réside dans les complications possibles, pouvant aller jusqu'à la mort..

Causes d'occurrence

L'apparition de la pathologie est due à diverses circonstances, les causes des fibromes utérins ne sont toujours pas entièrement comprises. Le principal facteur est le déséquilibre hormonal qui se produit dans le contexte de maladies, de stress, d'une mauvaise alimentation, etc. Quelles sont les causes des fibromes, considérez ci-dessous:

  • Raisons héréditaires;
  • Déséquilibre hormonal - c'est-à-dire une violation de la quantité d'oestrogène et de progestérone;
  • Manque d'orgasme;
  • Adénomyose;
  • Diabète, hypertension;
  • Maladies gynécologiques, inflammation, diabète, ralentissement métabolique;
  • Avortements fréquents - la probabilité augmente 2 fois;
  • Stress qui affecte gravement la glande thyroïde, les glandes surrénales, etc.
  • Obésité, manque de mouvement;
  • Dispositif intra-utérin installé.

Les médecins ont prouvé que les femmes qui ont accouché sont moins susceptibles de développer des fibromes. Souvent, la maladie apparaît pendant la grossesse, en particulier si elle est tardive.

Excès d'œstrogène et excès de progestérone

Le fibrome est considéré comme une maladie hormonale, car des excroissances se forment lors d'un déséquilibre hormonal. C'est pourquoi les néoplasmes ne surviennent pas chez les filles en âge de procréer..

Avec des problèmes avec le cycle menstruel, il y a un déséquilibre dans la production de progestérone et d'hormone œstrogène. Les perturbations hormonales provoquent la croissance de tumeurs, donc la suspicion de fibromes (tout d'abord) doit être confirmée en examinant le statut hormonal.

Diabète et hypertension

Les femmes souffrant de ces conditions sont susceptibles de développer des fibromes à un âge précoce. S'il y a une forte accumulation de dépôts graisseux dans la région de la taille, cela indique une tendance à la croissance des formations. Le plus souvent, les filles vivant dans les villes sont malades. Ils ont un métabolisme altéré en raison du stress ou d'un mode de vie inapproprié, ce qui provoque l'apparition de pathologies gynécologiques.

Nutrition de la femme

Le régime joue un rôle important. Manger trop de gras trans ou d'aliments raffinés, ainsi qu'un manque de fibres, provoque un déséquilibre des hormones sexuelles. Une mauvaise nutrition provoque l'obésité.

Si une femme a une alimentation équilibrée, mange des céréales, des fruits de mer et des produits végétaux, évite les sucres et les graisses, le risque de fibrome est minime. Une personne qui mange bien a l'air jeune et en bonne santé.

Grossesse, accouchement et interruption de grossesse

L'avortement, la fausse couche, le travail difficile avec traumatisme, le curetage sont des causes courantes de maladies gynécologiques. Une femme qui a accouché est moins encline à développer des fibromes.

Manque d'orgasme

Des rapports sexuels rares et irréguliers ainsi qu'un manque d'orgasme entraînent une congestion dans le petit bassin. La stagnation chronique est la cause d'un déséquilibre hormonal et, par conséquent, du développement de fibromes.

Diagnostique

En médecine moderne, le diagnostic de la pathologie n'est pas difficile. Une tumeur nouvellement apparue est déterminée par examen par un gynécologue. Le patient a un utérus élargi, une déformation des parois et un épaississement.

Pour confirmer le diagnostic, de telles études supplémentaires sont effectuées:

  1. Ultrason.
  2. IRM, TDM - rarement utilisés.
  3. Hystéroscopie - extraction de tissu utérin afin de transférer ultérieurement le matériel obtenu pour la recherche.
  4. Laparoscopie.

La portée de la recherche est déterminée individuellement pour chaque femme. Un examen et une échographie sont généralement suffisants..

Symptômes fibroïdes

Les premières étapes passent inaperçues. La formation de tumeurs peut être détectée au fur et à mesure de leur croissance.

  • Violation de la menstruation;
  • Saignement;
  • Constipation, mictions fréquentes;
  • Fausses couches;
  • Infertilité;
  • Anémie;
  • Une augmentation soudaine de l'abdomen n'est pas fondée;
  • Écoulement sanglant pendant les rapports sexuels;
  • Douleur dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, lourdeur;

Avec la croissance, on observe des saignements constants, des crampes, de l'anémie et un gros ventre. La croissance des fibromes pendant la grossesse est dangereuse en raison d'un travail prématuré et prolongé, d'une hypoxie fœtale et d'un retard de développement.

Pour le médecin, les échos des fibromes utérins sont importants. Avec leur aide, la taille du myome en millimètres, l'emplacement, le type de croissance est calculé.

La nature de la douleur sous diverses formes

Avec le développement de la pathologie, les douleurs deviennent plus fortes et plus insupportables. Dans la forme interstitielle, la tumeur exerce une pression sur les organes environnants, ce qui provoque une sensation de lourdeur et de pression. La forme sous-séreuse est accompagnée de douleurs dorsales épuisantes, sous-muqueuses - crampes, qui sont permanentes.

Saignement et cycle menstruel

La forme sous-muqueuse, en développement, provoque des saignements constants et incessants, qui provoquent la survenue d'une anémie ferriprive et d'autres complications. La femme se fatigue rapidement, des maux de tête et une faiblesse apparaissent, ainsi que des changements dystrophiques dans le myocarde.

Est-ce traité ou non

La maladie étant courante, de nouveaux traitements sont activement développés dans le monde entier. Il y en a beaucoup, de la prise de médicaments hormonaux à la chirurgie. Une fois le diagnostic posé, une femme ne sait pas quoi faire avec les fibromes utérins.

Tout d'abord, vous devez consulter un bon gynécologue qui vous dira exactement s'il y a une maladie ou non et comment elle est guérie. Ensuite, un traitement individuel est prescrit, qui diffère en fonction de la taille et de l'emplacement de la tumeur, ainsi que de l'âge de la femme..

Dimensions de l'unité

Les nœuds fibreux sont à la fois petits et grands, atteignant des tailles supérieures à 10 centimètres. Petite éducation - jusqu'à 2,5 cm, moyenne - jusqu'à 13 semaines, grande - plus de 12 à 15 semaines de grossesse. Plus les nœuds sont gros, plus le risque de complications et de saignement est élevé.

Comment traiter les fibromes utérins

Il existe 2 méthodes principales de thérapie:

  1. Traitement conservateur des fibromes utérins - utilisation obligatoire de médicaments hormonaux, traitement symptomatique avec des analgésiques.
  2. La principale est l'intervention chirurgicale, qui est efficace dans les stades sévères.

La méthode est prescrite en fonction des symptômes, de la taille de la tumeur, de l'âge du patient, de l'intention de donner naissance et du taux de croissance des fibromes utérins. Il est préférable de traiter tôt lorsque la chirurgie n'est pas nécessaire. Le conservatisme est le plus efficace en âge de procréer.

Ayant trouvé une tumeur pendant la ménopause, le médecin limite son développement jusqu'à ce qu'elle soit complètement absorbée ou réduite en taille.

Agonistes de l'hormone de libération de la gonadotrophine

Cette méthode déclenche une ménopause temporaire, ce qui entraîne une réduction de la taille du néoplasme de 52%. Le groupe comprend des médicaments contenant de la triptoréline, de la goséréline, de la buséréréline et de la leuproréline. Le cours de la thérapie est de 4 à 6 mois. La taille des nœuds est réduite de 50%, mais le risque de récidive n'est pas exclu. Les médicaments pour le traitement des fibromes utérins de ce groupe sont souvent utilisés avant la chirurgie pour réduire les saignements en réduisant l'accumulation.

Antigonadotropines

Les médicaments sont rarement utilisés, car ils provoquent des réactions secondaires. Vous ne devez le prendre que lorsque les autres méthodes sont impuissantes, même avec une utilisation prolongée. Le groupe se compose de substances actives telles que la Gestrinone et le Danazol. Le remède élimine les symptômes, mais n'affecte pas la taille du fibrome, il est donc souvent prescrit en période préopératoire.

Gestagens

Médicaments efficaces et peu coûteux qui bloquent la synthèse des œstrogènes. Malheureusement, avec l'utilisation du remède, les fibromes ne sont pas complètement traités. Il y a eu des cas où l'état du patient s'est aggravé. Habituellement, les médicaments de ce groupe sont prescrits pour les maladies concomitantes, par exemple, l'hyperplasie de l'endomètre, car les troubles hormonaux peuvent être à l'origine de pathologies.

Antiprogestogènes

Mifépristone - se lie aux récepteurs progestatifs, bloquant l'effet de la progestérone. Les substances réduisent la taille de la tumeur, réduisant les symptômes. Le médicament est disponible sous forme de comprimés de 3 à 6 pièces, et est souvent utilisé avant la chirurgie.

Opérations

L'opération des fibromes utérins est réalisée de plusieurs manières. Les plus populaires sont l'hystéroscopie et la laparoscopie. Cela est dû à l'absence de cicatrices, à la préservation des performances reproductives et à une récupération rapide. Le médecin est guidé par l'âge de la femme, la taille de l'éducation, son emplacement et sa quantité.

Un laser est principalement utilisé, qui coupe la tumeur sans provoquer de saignement et ne laisse pas de cicatrices profondes. Aujourd'hui, la méthode des EAU est activement utilisée - l'embolisation des artères utérines. Au cours de la procédure, le médecin injecte un médicament spécial dans les vaisseaux, ce qui arrête le flux sanguin vers les tissus affectés.

Ils commencent à mourir, car ils sont privés d'oxygène, diminuant progressivement. La méthode est utilisée pour n'importe quel nombre de nœuds et leur emplacement. La chirurgie épargnée est impuissante dans les cas où il est impossible d'arrêter la croissance tumorale. Ensuite, le médecin enlève complètement l'utérus.

Quand la chirurgie est-elle prescrite?

L'opération est prescrite dans plusieurs cas:

  • Les nœuds ont plus de 12 semaines et exercent une pression sur les organes internes;
  • Combinaison de fibromes avec d'autres maladies gynécologiques;
  • Saignement utérin sévère;
  • Croissance active des nœuds ou de leur nécrose;
  • Naissance ou nécrose des nœuds.

En outre, une intervention est nécessaire (une intervention chirurgicale est nécessaire) avec suppuration dans la zone des fibromes.

Les méthodes populaires de traitement chirurgical des fibromes utérins seront décrites ci-dessous..

Embolisation

L'embolisation des fibromes utérins est une technique unique utilisée pour couper l'approvisionnement en sang des fibromes. Après l'opération, la croissance diminue et se dissout, car le sang cesse de s'y écouler. Les médecins donnent des prévisions positives, certains sont sûrs que la femme opérée reste capable de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé. Cela dépend de la taille et du type de fibromes, ainsi que de l'exactitude de l'opération..

  1. Normalisation des menstruations.
  2. Disparition des problèmes urinaires.
  3. Aucun risque. L'opération ne nécessite pas d'anesthésie, ne prend pas plus de 15 minutes, la rééducation prend jusqu'à 7 jours.
  4. Bonne efficacité.

La méthode exclut les rechutes et les traitements supplémentaires, il suffit d'effectuer l'opération une fois et la pathologie disparaît à jamais. Si les règles de rééducation ou de prévention ne sont pas suivies, la maladie se manifeste parfois à nouveau.

Hystéroscopie

Une méthode populaire, qui est effectuée à travers le vagin, en supprimant la croissance avec un instrument spécial. En règle générale, après l'élimination des effets indésirables et des complications ne surviennent pas, le risque de récidive est minime et une femme peut accoucher.

Souvent avant l'opération, le médecin prescrit une préparation préopératoire, qui consiste à prendre des médicaments hormonaux. La méthode est plus nécessaire pour normaliser la taille de l'utérus, mais la tumeur rétrécit également.

Myomectomie

La méthode laparoscopique est réalisée à l'aide de ponctions spéciales sur l'abdomen. L'élimination du myome par myomectomie est moins traumatisante, après l'extraction, le matériel est envoyé pour la recherche. Avec l'aide de la myomectomie, les fibromes utérins peuvent être guéris, préservant la capacité de la femme à donner naissance à un enfant en bonne santé et sans laisser de marques visibles sur le corps. Les inconvénients de la méthode comprennent une rechute possible et la nécessité d'une nouvelle intervention..

Ablation du fuzz

Les nœuds sont retirés sous contrôle IRM, la procédure est sûre et pratique pour le médecin. Les cellules sont chauffées avec une impulsion ultrasonique jusqu'à ce qu'elles soient détruites. L'ensemble du processus peut prendre 4 heures car il se compose de plusieurs étapes. Après l'opération, les symptômes de la pathologie disparaissent, les rechutes sont exclues, la taille de la croissance diminue. Malheureusement, la méthode ne convient pas à toutes les femmes et est sélectionnée individuellement.

La prévention

Pour prévenir la maladie et éviter le re-développement, il est recommandé de suivre certaines recommandations.

La prévention des fibromes utérins comprend:

  1. Respect du régime.
  2. Visites régulières chez le gynécologue.
  3. Traitement correct et rapide des maladies gynécologiques.
  4. Pas d'avortement.

Il n'est pas nécessaire de retarder la grossesse, le meilleur âge pour cela est de 22 à 25 ans. Il est conseillé de ne pas accoucher après 35 ans, cela aidera à réduire les risques.

Que se passera-t-il si vous ne traitez pas?

Beaucoup de femmes ne font pas attention aux premiers symptômes, éliminant la douleur avec un tas de pilules, ne réalisant pas que vous pouvez mourir d'une surdose. Les fibromes ne sont pas dangereux dans les premiers stades, mais s'ils ne sont pas traités, des complications graves surviennent, dont 1% des femmes meurent. Pensez à votre santé à l'avance, vous n'aurez pas à faire face aux conséquences.

Remèdes populaires pour aider

Il est possible de se débarrasser de la pathologie à l'aide de méthodes traditionnelles uniquement aux premiers stades, lorsque la tumeur est encore petite. Si la pathologie progresse, ne vous laissez pas emporter par les herbes. Les méthodes de «grand-mère» pour traiter les fibromes utérins comprennent la prise d'infusions d'ortie, d'aubépine, de menthe et de chélidoine.

  • Une décoction de feuilles d'achillée millefeuille et d'ortie. Pour cuisiner, vous devez prendre la même quantité de plantes avec des fleurs, ajouter du plantain séché et haché (un peu moins) et verser 0,5 litre d'eau bouillie. Le bouillon est cuit pendant 10 minutes à feu moyen, après quoi il est refroidi et pris dans 125 g quelques jours avant le début des règles. La réception dure environ 2 semaines;
  • Une décoction de plusieurs herbes. Vous devez prendre 25 g d'ortie, 75 g de poudre d'alpiniste de serpent, 50 g de millepertuis et de pattes de chat, 2 verres de miel et de vin rouge sec. Les ingrédients sont bien mélangés, transférés dans un bol, recouverts d'un couvercle et cuits au bain-marie pendant une demi-heure. Le bouillon se boit dans 1 cuillère à soupe. avant de manger.

Certaines méthodes non conventionnelles incluent la prise d'Esmya pour des fibromes. Le plus souvent, le remède est prescrit avant l'opération pour normaliser le fond hormonal. Il y a des cas où une prise de 3 mois soulage complètement une femme du problème. Le myome diminue de taille, ce qui fait disparaître tous les symptômes de la pathologie.

Examens des patients atteints de fibromes sur diverses méthodes de traitement

Elena, 27 ans

J'avais un fibrome de 9 centimètres. Saignement avec caillots, douleur intense dans l'abdomen et le bas du dos. Récemment, une hystéroscopie a été réalisée, après quoi la menstruation est revenue à la normale et les symptômes ont disparu. L'opération sauve l'utérus, je prévois juste d'accoucher. Le médecin dit qu'un an plus tard, vous pouvez vous préparer à la conception.

Victoria, 34 ans

Ils ont également trouvé une tumeur en moi, mais le médecin ne fait rien. Maintenant on attend, le myome est petit, si cela le gynécologue suggère une embolisation.

Diana, 47 ans

Ils l'ont enlevé par hystérorésectoscopie. Ne craignez rien, les méthodes modernes minimisent les effets secondaires et l'utérus est préservé. Le laser coupe parfaitement les fibromes, j'étais déjà chez moi depuis deux jours.

Avis des médecins sur la méthode de traitement

Trois méthodes de traitement sont aujourd'hui populaires: l'hystéroscopie, la myomectomie, l'embolisation. Tous sont sûrs, préservent l'utérus, ne laissent pas de cicatrices profondes. Le traitement des fibromes utérins est déterminé individuellement. Tout d'abord, le médecin détermine l'emplacement et la taille de la tumeur, après quoi le traitement est sélectionné, et pour chacun, il est unique. Parfois, vous pouvez vivre avec des fibromes utérins sans prendre de traitement..

Quelques mots sur la grossesse

Avec la maladie, le risque d'avortement spontané augmente. Si les fibromes sont petits, ils ne causent pas de problèmes et n'entraînent pas de complications. Plus la croissance est importante, plus il y a de chances de donner naissance prématurément. Mieux vaut planifier la conception après le traitement ou l'ablation d'une tumeur bénigne.

Est-il possible de tomber enceinte?

C'est possible, mais plutôt difficile. Cela est dû à la compression des trompes de Fallope et aux troubles de l'éjaculation. L'élimination de l'accumulation augmente la probabilité de fertilisation.

Quels sont les risques pour la santé du fœtus?

Ici, la taille et l'emplacement du fibrome sont importants. Parfois, une naissance prématurée ou un avortement spontané se produit. Une grosse tumeur affecte le développement du bébé et provoque une déformation du crâne.

Réponses aux questions courantes

Après avoir confirmé le diagnostic, les femmes posent les questions suivantes:

  • Pouvez-vous prendre des pilules contraceptives? S'il n'y a pas de contre-indications individuelles, l'utilisation de contraceptifs combinés et monophasiques est autorisée. Les remèdes oraux normalisent les menstruations, réduisent les saignements;
  • Puis-je mettre un dispositif intra-utérin? Le traitement habituel est impossible, dans certains cas Mirena est appliqué pour soulager les symptômes et réduire les saignements;
  • La tumeur se développe-t-elle pendant la grossesse? La croissance s'arrête au troisième semestre;
  • Puis-je aller au gym? S'il n'y a pas de saignement ni de douleur, vous pouvez.

Fibrome laid

Le myome de l'utérus n'a rien à voir avec le cancer, dit le docteur en sciences médicales, chef du département de gynécologie de l'hôpital clinique central du ministère des Chemins de fer Alexander Leonidovich TIKHOMIROV. Par conséquent, le traitement de cette maladie doit être abordé d'une manière nouvelle. Mais comme?

- Alexander Leonidovich, le myome est-il effrayant? D'une part, si une femme a un ganglion myomateux d'une taille correspondant à une grossesse de 7-8 semaines, alors on ne lui prescrit pas de traitement, mais on lui propose seulement de venir pour un examen tous les six mois pour vérifier s'il a augmenté. Mais, d'un autre côté, elle a peur que le fibrome puisse se transformer en une tumeur cancéreuse, et si le nœud se développe jusqu'à 12 semaines, ils suggèrent de le retirer - le plus souvent avec l'organe dans lequel il se développe.
- Les craintes que le myome puisse se transformer en une tumeur cancéreuse ne sont pas fondées. Cela n'a rien à voir avec le cancer, et il n'y a pas une seule cellule qui menacerait de devenir maligne. À cet égard, les cellules myomateuses ont une chance absolument égale avec les cellules saines. Si un sarcome apparaît dans l'utérus, il se développe généralement à partir de zéro et se produit trente fois moins souvent que toute autre tumeur cancéreuse de tout autre organe. Mais après avoir retiré l'utérus, le risque d'une véritable tumeur maligne augmente fortement, mais à un endroit différent - dans la glande mammaire.

- Qu'est-ce que le myome et quelles sont les causes des nœuds de myome?
- En termes médicaux, il s'agit d'une hyperplasie bénigne des tissus ou, plus simplement, d'une augmentation de sa quantité. Nous avons prouvé que les fibromes et les cicatrices apparaissent à la suite de toute lésion du tissu utérin. On les retrouve, par exemple, plusieurs années après un avortement, un curetage diagnostique, une intervention chirurgicale lors de l'accouchement. Quelque chose de similaire à l'apparition de nœuds myomateux peut être observé lorsque nous nous brisons un doigt. Si l'éclat n'est pas immédiatement retiré, un nœud de tissu protecteur se développe rapidement autour de lui..
Ces nœuds apparaissent souvent autour de foyers de maladies inflammatoires, dont les agents responsables sont transmis sexuellement. Se familiariser avec les antécédents médicaux de la patiente, nous demandons certainement combien de partenaires sexuels elle a eu dans le passé. Et ils ont révélé un schéma important: plus il y en avait, plus les fibromes étaient gros et plus ils apparaissaient tôt.
Il y a une autre raison possible à l'apparition de cette maladie. Dans des publications étrangères, il est suggéré que certains ganglions myomateux dans leur structure sont très similaires aux plaques athéroscléreuses qui obstruent les vaisseaux sanguins. Et il y a une explication à cela. Certaines femmes ont des relations sexuelles mais n'atteignent jamais l'orgasme. La masse de sang qui coule dans la région pelvienne aux moments d'excitation sexuelle ne se vide pas, mais continue pendant un certain temps à maintenir les vaisseaux en tension - une ou deux fois, et cela se produit pour eux depuis de nombreuses années. En fin de compte, une telle femme peut développer des fibromes utérins comme l'athérosclérose des vaisseaux veineux..

- Les ganglions myomateux peuvent-ils apparaître à la suite de troubles hormonaux?
- La grande majorité des femmes qui souffrent de cette maladie sont en parfaite santé hormonale - elles n'ont pas de cycle menstruel perturbé, elles peuvent devenir enceintes et donner naissance à des enfants. Néanmoins, il a été établi que les hormones sexuelles ont un effet significatif sur l'apparence et le développement des ganglions myomateux. Il existe une opinion selon laquelle les œstrogènes jouent un rôle de premier plan à cet égard, cependant, lors de la prise de médicaments qui suppriment l'action de ces hormones, les fibromes augmentent et, après leur annulation, ils diminuent. Nous avons réussi à prouver que le rôle clé dans le développement de cette maladie appartient à une autre hormone sexuelle - la progestérone.

- Les fibromes utérins peuvent-ils être hérités?
- C'est complètement hors de question. Il n'y a pas une seule fille atteinte de cette maladie qui n'ait pas encore eu ses règles, c'est-à-dire que la production d'hormones sexuelles n'a pas commencé dans son corps. Néanmoins, j'ai dû soigner une fille de quatorze ans qui venait de commencer ses règles. Elle n'a pas vécu une vie sexuelle, elle n'a pas fait de raclures - alors quel est le problème?
Lorsque ma mère a été interrogée, il s'est avéré que pendant la grossesse, au stade où le fœtus formait un utérus, cette femme prenait des médicaments hormonaux et, par conséquent, les cellules rudimentaires étaient endommagées. Au cours de la formation de la fonction menstruelle de la fille, ces cellules ont été exposées aux hormones sexuelles et elle a immédiatement commencé à développer des ganglions myomateux. Nous étions une fois de plus convaincus que l'hérédité n'avait rien à voir avec cela..

- Alors est-il nécessaire de traiter les fibromes ou suffit-il de vérifier une fois tous les six mois s'il a grossi?
- Bien sûr, il doit être traité. Dans certains cas, il peut être traité sans recourir à une intervention chirurgicale, dans d'autres, il est souhaitable de retirer certains ganglions, mais de sauver l'utérus, tandis que d'autres doivent être traités de manière conservatrice. Et ce n'est qu'en cas d'urgence qu'il doit être retiré avec l'organe. En prenant une telle décision, le médecin ne doit pas oublier qu'en plus du traumatisme chirurgical, la femme subit également un énorme traumatisme psychologique à la suite d'une telle opération. Après tout, ayant perdu l'occasion de donner naissance à des enfants, elle se sentira inférieure, et cela en soi est plus difficile que toute maladie physique..
Environ une femme sur cinq qui nous vient avec un diagnostic clinique de fibromes utérins a un adénomyome. En principe, ce n'est même pas un fibrome, mais une forme nodale et focale d'endométriose. L'endométriose est maintenant traitée avec succès, mais ces femmes disent que dans d'autres institutions médicales, on leur a demandé d'enlever des «tumeurs» avec l'utérus. La question est, au nom de quoi?
Dans tous les cas, la chose la plus importante, comme dit, est que les ganglions myomateux n'ont rien à voir avec le cancer, ce qui signifie que vous pouvez commencer à les traiter en toute sécurité sans craindre que cela n'entraîne des conséquences fatales. Et il est extrêmement nécessaire pour une femme de se débarrasser des fibromes, car sinon, le traitement hormonal substitutif sera contre-indiqué pour elle à l'avenir, ce qui permet d'éviter de nombreux problèmes associés à l'apparition de la ménopause..

- Qu'est-ce qu'un traitement conservateur?
- Récemment, partout dans le monde, les fibromes utérins ont été traités avec succès avec des médicaments qui excluent l'effet des hormones sexuelles sur ses ganglions. Un grand nombre de ces médicaments ont déjà été développés, ils sont maintenant disponibles dans les pharmacies russes, mais ils sont cependant assez chers..
Si une femme a entre 45 et 47 ans, après un tel traitement, les ganglions myomateux n'ont pas le temps de se développer à nouveau - la ménopause s'installe et la production d'hormones sexuelles qui stimulent leur croissance s'arrête. Les médecins savent que si les ganglions myomateux ne dépassent pas 7 à 8 semaines, ils disparaissent souvent même sans traitement dans les 2-3 ans après le début de la ménopause, et l'utérus devient petit, comme celui d'une fille..
C'est une autre affaire si des fibromes se retrouvent chez une très jeune femme. Enlever cette formation d'elle - de manière conservatrice ou rapide - ne signifie pas une guérison définitive. De nouveaux nœuds à la place des nœuds retirés ne se développeront probablement pas, cependant, de nombreux autres rudiments d'entre eux peuvent apparaître dans l'organe malade. Et pour qu'ils ne deviennent pas actifs, il est nécessaire de traiter l'organe dans son ensemble - d'effectuer une immunocorrection, d'utiliser non seulement un traitement antihormonal, mais également antibactérien.
Malheureusement, très souvent, les ganglions myomateux réapparaissent à la suite de tactiques de traitement incorrectes pour les maladies gynécologiques inflammatoires. Au stade initial du traitement, une femme se voit prescrire des médicaments faibles, et s'ils n'aident pas, ils passent à des médicaments plus forts. À la suite d'un traitement inefficace, le patient développe une immunodéficience, ce qui contribue à l'apparition des rudiments du myome. Il est nécessaire de commencer le traitement avec des médicaments puissants et d'utiliser des médicaments plus faibles pour le traitement d'entretien..

- Si une femme a des fibromes, peut-elle compter sur le développement normal de la grossesse?
- Il est préférable de ne pas deviner si vous êtes chanceux ou malchanceux, mais de guérir le myome avant la grossesse prévue. Il y a quelque temps, une femme m'a abordé avec une telle question et je lui ai prescrit un traitement de six mois. En l'espace de trois mois, son utérus a été considérablement réduit en taille, une partie importante des ganglions myomateux a disparu. À la fin du traitement, elle est tombée enceinte et pendant neuf mois, elle n'a eu aucune menstruation - en d'autres termes, le traitement s'est poursuivi, pour ainsi dire, mais sans le médicament. Après la naissance du bébé, je lui ai conseillé de l'allaiter le plus longtemps possible - non seulement pour la santé de l'enfant, mais aussi pour l'élimination finale des fibromes. Et en conséquence, cette femme n'avait aucune trace de ganglions myomateux..

- Que conseilleriez-vous à nos lecteurs à la lumière des nouvelles vues sur l'origine et le traitement de cette maladie??
- Tout d'abord, prenez soin de vous de l'avortement et des infections sexuellement transmissibles. Et si un fibrome est trouvé, même petit, alors n'acceptez pas l'attente passive, qu'il se développe ou non, mais cherchez un médecin qui sait comment le traiter. En particulier, vous pouvez contacter notre département, où il y a maintenant un centre spécial pour le traitement des fibromes utérins.

Anatoly PCHELKIN,
«Santé des femmes».

Intégrez Pravda.Ru dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des actualités opérationnelles:

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Va-t-il se résoudre tout seul? Gynécologue sur quand et comment traiter les fibromes

80% des femmes âgées de 30 à 50 ans développent une tumeur bénigne de l'utérus - un myome. Cependant, seul un tiers d'entre eux ont besoin d'un traitement, et ce n'est pas toujours une opération..

Est-il nécessaire de traiter les fibromes et quand, a déclaré l'obstétricien-gynécologue, chef du service de la 25ème maternité du First City Hospital Lira Karayanidi.

- Le plus souvent, les fibromes surviennent chez la femme pendant la ménopause, plus près de la fin de la fonction reproductrice. Lorsqu'il y a des changements hormonaux dans le corps, le risque de développer des fibromes est le plus élevé. Cependant, la maladie apparaît souvent chez les femmes plus jeunes. Et dans de nombreux cas, cela ne se fait pas du tout sentir. Tout dépend de l'emplacement du fibrome, de la taille, du taux de croissance. Par exemple, si les ganglions myomateux sont situés à la surface de l'utérus, s'ils sont petits, il n'y aura probablement pas de saignement, pas de douleur - pas d'inconfort du tout. Dans ce cas, les fibromes ne peuvent pas être traités, mais simplement observés. Bien qu'il y a dix ans, les recommandations aux obstétriciens-gynécologues concernant de tels patients étaient catégoriques: si vous voyez un nœud myomateux, vous devez le supprimer sans faute. Des tactiques plus clémentes sont maintenant utilisées.

Quand faut-il traiter les fibromes? Si elle provoque des saignements sévères et prolongés, qui s'accompagnent de développement d'anémie (et donc de fatigue, perte de cheveux, détérioration de la peau et des ongles, troubles du sommeil et de la mémoire), douleurs abdominales. Dans ce cas, il vaut la peine de contacter un gynécologue et de discuter des méthodes de traitement avec un spécialiste. De plus, les fibromes sont souvent la cause de l'infertilité. En déformant l'utérus, il agit comme un «contraceptif» et ne permet pas à l'œuf et à l'embryon de se fixer à la paroi de l'utérus. C'est aussi une bonne raison pour commencer le traitement..

Parfois, vous pouvez vous en sortir avec de la drogue. Par exemple, un dispositif intra-utérin hormonal donne un bon effet dans certains cas. Il peut être installé pendant cinq ans, puis remplacé. Il existe également une méthode peu traumatique moderne telle que l'embolisation de l'artère utérine. Le fait est que les ganglions myomateux sont très bien approvisionnés en sang: pour assurer leur croissance, ils absorbent beaucoup de nutriments. Des substances spéciales bloquent les vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur et celle-ci meurt. De plus, cette formation peut être simplement supprimée (les instruments sont insérés dans la cavité utérine par des voies naturelles, sans incisions dans l'abdomen) si cela déforme l'utérus et rend la grossesse difficile.

Les méthodes chirurgicales ne sont utilisées que si toutes les autres sont inefficaces. L'option extrême est lorsque non seulement les nœuds myomateux sont supprimés, mais tout l'utérus. Une indication pour une telle opération peut être une combinaison de fibromes avec adénomyose, processus hyperplasiques dans l'utérus (prolifération des tissus muqueux), qui sont considérés comme précancéreux. Soit la raison de l'ablation de l'utérus est une rechute d'hyperplasie (épaississement de ses parois), des polypes dans la cavité utérine, des douleurs intenses, des saignements abondants qui ne durent pas longtemps. Ensuite, les chirurgiens et la femme décident si l'utérus est important pour elle, par exemple à 50 ans, ou s'il vaut mieux l'enlever. Si les ovaires sont en bonne santé, même après l'ablation de l'organe génital, le vieillissement brutal ne se produit pas, car les ovaires produisent des hormones féminines. Dans les situations difficiles, lorsque les fibromes sont associés à des tumeurs ovariennes, il est nécessaire de retirer l'utérus avec des appendices. Ainsi, le choix de la méthode de traitement est toujours sélectionné individuellement..

La seule prévention efficace est de consulter régulièrement un gynécologue afin de diagnostiquer les fibromes à temps, puis d'observer. Si le flux devient plus compliqué, agissez.

Je tiens à souligner: le myome est une tumeur bénigne qui se forme à partir des cellules musculaires envahies de la paroi utérine. Presque jamais, à de rares exceptions près, il ne se transforme pas en un malin.

Les diagnostics échographiques modernes permettent de diagnostiquer une tumeur bénigne à temps et, si nécessaire, de commencer le traitement. Si une femme vient pour des examens médicaux une fois par an, elle a toutes les chances de rester en bonne santé..

Myome de l'utérus

Les fibromes utérins sont une maladie chronique du corps de l'utérus, qui se manifeste par la croissance d'un ou plusieurs nœuds ressemblant à une tumeur dans ses couches musculaires. En conséquence, la taille de l'utérus augmente, sa forme est déformée. Cela conduit à un symptôme désagréable - saignements pathologiques, mictions fréquentes, douleurs dans le bas de l'abdomen et dans la région pelvienne, altération de la reproduction. Mais cela ne se produit pas toujours - les signes de fibromes utérins chez les femmes dépendent du nombre de nœuds, ainsi que de leur taille. Dans plus de la moitié des cas, les ganglions myomateux sont de petite taille et ne se manifestent en aucune façon.

La maladie est très courante. Selon les statistiques, à 45 ans, jusqu'à 70 à 80% des femmes souffrent de myome.

Les tactiques de traitement dépendent du stade de la tumeur, de la vitesse de sa croissance et de l'âge du patient. Comprend les méthodes conservatrices et chirurgicales. L'évolution asymptomatique ne nécessite qu'une observation régulière par un gynécologue.

Causes de la maladie

Le myome est une maladie hormono-dépendante. Cela signifie que les ganglions se développent en réponse aux effets des hormones sexuelles féminines, en particulier la progestérone et les œstrogènes. Par conséquent, il ne survient que chez les femmes en âge de procréer. Cependant, il se développe le plus souvent à la fin de la période de reproduction et de la préménopause. Les ganglions de petite et moyenne taille avec l'apparition de la ménopause ont tendance à régresser ou, comme on dit, à se résorber. Chez les femmes, après le début de la ménopause, des fibromes peuvent apparaître en réponse à la prise de médicaments contenant des œstrogènes.

Il n'y a pas de données scientifiques qui confirmeraient de manière fiable que la cause du développement des fibromes est un trouble hormonal. Chez de nombreux patients, les ganglions apparaissent dans le contexte de niveaux hormonaux normaux. Cela signifie que cette maladie hormono-dépendante n'est pas hormonodépendante..

Une certaine dépendance héréditaire a été révélée, cependant, il est également impossible de parler de l'influence directe du facteur héréditaire de cette maladie..

Il existe des facteurs de risque:

  • ménarche tardive;
  • un grand nombre d'avortements;
  • flux menstruel abondant;
  • maladies inflammatoires de la région génitale;
  • Kystes de l'ovaire;
  • contraception analphabète à long terme;
  • dysfonctionnement hépatique;
  • absence d'accouchement et d'allaitement à 30 ans;
  • surpoids;
  • troubles du métabolisme des glucides;
  • mode de vie sédentaire;
  • stress.

Cependant, il est aujourd'hui impossible de déterminer de manière fiable la cause des fibromes et la probabilité de leur développement chez une femme en particulier..

Classification des formations myomateuses

Le corps de l'utérus se compose de la couche musculaire et de la membrane muqueuse qui tapisse sa partie interne.

Les formations myomateuses sont localisées dans le tissu conjonctif musculaire. Le foyer de leur croissance est une cellule défectueuse, qui subit certains changements, et commence à se diviser à un rythme plus rapide que les voisins.

Le résultat est un nœud myomateux - une accumulation locale de fibres musculaires lisses entrelacées de manière chaotique. En moyenne, ses dimensions vont de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Cependant, on trouve parfois des néoplasmes très volumineux. Certains atteignent plusieurs kilogrammes..

Les cellules myomateuses ne dégénèrent pratiquement pas en cellules malignes. Cela se produit dans moins de 1% des cas..

Attention! Même la croissance rapide des fibromes n'est pas un signe de sa malignité.

Les fibromes utérins peuvent être situés dans différentes couches. Pour ces raisons, les nœuds sont divisés selon les types suivants:

  • Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe dans la cavité utérine. Il peut dépasser complètement vers l'intérieur, de moitié ou moins.
  • Intramural ou intermusculaire - situé à l'intérieur de la paroi de l'organe.
  • Sous-séreux ou sous-péritonéal - fait saillie à l'extérieur (dans le péritoine).

Parmi ces types, il y a un fibrome qui pousse sur un pédicule.

Symptômes des fibromes utérins

Bien que la maladie ait un degré élevé de propagation, cependant, environ 35 à 40% des patients présentent des symptômes graves - dans le reste, ils sont asymptomatiques..

  • Règles lourdes et prolongées.
  • Caillots dans le sang menstruel.
  • Sensation de pression dans la région de la vessie.
  • Urination fréquente.
  • Douleur abdominale basse.
  • Hypertrophie abdominale.
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

Des complications surviennent avec de gros néoplasmes.

Le développement d'une anémie causée par des saignements menstruels abondants et prolongés est courant..

Trouble de la reproduction - survient généralement avec un site intramural. Dans ce cas, des difficultés surviennent avec le début de la grossesse, car les ganglions empêchent l'œuf fœtal de se fixer sur la membrane muqueuse de l'utérus. Cela peut également provoquer une fausse couche..

Une complication rare est le dysfonctionnement des organes voisins: la vessie et le rectum.

Diagnostique

Le médecin peut suspecter des fibromes utérins, sur la base des plaintes du patient, et après un examen gynécologique, en cas d'augmentation de la taille de l'organe.

Auparavant, le degré de développement de la maladie était corrélé aux semaines de grossesse, en fonction de l'augmentation de la taille de l'utérus de la patiente. Cela s'est produit depuis l'époque où il n'y avait pas de diagnostic par ultrasons. Or la définition du type "fibromes correspondant à 8-9 semaines de gestation" sert de marqueur de la taille du fibrome, mais pas de critère diagnostique.

La maladie ne peut être diagnostiquée de manière fiable que par les résultats de l'échographie. L'imagerie par ultrasons vous permet de déterminer avec précision la taille des nœuds, leur emplacement et leur type. Il est nécessaire que, lors de l'élaboration du résultat, le médecin en échographie fasse non seulement une description des nœuds, mais également un dessin schématique de l'utérus avec leur emplacement et une indication de la taille de chacun..

Ceci est important pour le médecin traitant lors de la planification d'un traitement ultérieur. Par exemple, afin de comprendre exactement comment les néoplasmes doivent être supprimés. Ou est-il possible pour une patiente de devenir enceinte avec un tel arrangement de nœuds.

Étant donné que l'échographie ne peut pas toujours faire face à des formations trop grandes et à un utérus très élargi, dans certains cas, en plus de l'échographie, une IRM est prescrite.

L'hystéroscopie est l'un des outils de diagnostic supplémentaires. Il s'agit d'un examen endoscopique, lorsqu'une sonde avec une caméra est insérée dans la cavité utérine et est examinée de l'intérieur. Cette méthode n'est pas souvent nécessaire.

Traitement des fibromes utérins

Embolisation de l'artère utérine (EAU)

Il s'agit d'une méthode peu invasive et assez sûre, qui consiste à bloquer le flux sanguin vers les ganglions myomateux. En conséquence, ils ne reçoivent aucune nourriture et régressent en quelques heures..

Dans ce cas, les coupes ne sont pas effectuées. Une substance contenant des emboles est injectée dans l'artère fémorale à l'aide d'un tube - de petites boules qui, comme un bouchon, bloquent la circulation sanguine.

C'est une méthode qui préserve complètement les organes. Le taux de complications graves lors de son utilisation est d'environ 1%.

Il y a des réactions secondaires prononcées. Ce sont des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen pendant plusieurs heures, qui nécessitent un soulagement avec un médicament anesthésique. Pendant plusieurs jours, il peut y avoir des nausées, des vomissements, de la fièvre, des troubles urinaires.

La méthode est indiquée pour les femmes en âge de procréer présentant des fibromes symptomatiques.

Méthodes chirurgicales

Le plus grand nombre d'opérations chirurgicales dans le domaine de la gynécologie concerne les fibromes utérins. Ablation chirurgicale des ganglions de l'utérus et de l'utérus lui-même, au cas où d'autres types de traitement seraient inefficaces.

Myomectomie

Élimination des ganglions myomateux avec préservation de l'organe.

La méthode de fonctionnement dépend généralement du type de nœuds:

  1. Hystéroscopique. Dans ce cas, l'incision n'est pas faite. Le retrait est effectué avec un résectoscope, qui est inséré dans le vagin. Ce type d'opération n'est possible qu'avec une localisation sous-muqueuse des nœuds..
  2. Laparoscopique. L'opération est réalisée à l'aide d'un laparoscope à travers plusieurs perforations dans la cavité abdominale.
  3. Abdominal. Des incisions sont pratiquées dans l'abdomen et l'utérus. Ce type d'opération est utilisé pour le myome multiple. Bien qu'il s'agisse de l'intervention la plus invasive avec une longue période de récupération, elle appartient également à la chirurgie de préservation des organes..

Il est préférable d'éliminer les formations myomateuses macroscopiques de taille moyenne (2 à 5 cm de diamètre), jusqu'à ce qu'elles atteignent de grandes tailles. Cela complique considérablement leur traitement et peut entraîner la nécessité d'une hystérectomie..

Hystérectomie (ablation complète de l'utérus)

Une mesure extrême qui ne doit être prise qu'en cas de symptômes sévères et d'organes de très grande taille, ainsi que si d'autres méthodes ne fonctionnent pas.

L'opération est également réalisée par voie laparoscopique, hystéroscopique ou abdominale.

Habituellement utilisé pour les femmes de plus de 40 ans qui ont déjà des enfants.

Tous ces types d'intervention chirurgicale sont réalisés sous anesthésie générale ou péridurale..

Thérapie médicamenteuse

Contraceptifs. Peut réduire les saignements abondants et stabiliser temporairement la croissance des petits nodules.

Médicaments qui provoquent une ménopause temporaire. En cours d'application (généralement 6 mois), les nœuds diminuent, cependant, après annulation, ils repoussent rapidement à leur taille précédente, et parfois à de grandes tailles. La régression complète des fibromes n'est possible qu'avec sa très petite taille.

Dispositif intra-utérin Mirena. Grâce à l'effet sur l'endomètre, il supprime le symptôme - saignements menstruels abondants.

Les médicaments énumérés sont symptomatiques et n'ont pas d'effet thérapeutique persistant..

Cryothérapie (congélation des nœuds).

Ablation FUS (évaporation à distance avec un faisceau ultrasonore étroitement dirigé).

Ce sont de nouvelles méthodes avec peu de preuves. Par conséquent, ils ne sont pas largement utilisés.

Attention! Compléments alimentaires, y compris indole, sangsues, réflexologie, phytothérapie - ne traitent pas les fibromes utérins.

Approches modernes du traitement

Les méthodes qui seront utilisées par le médecin dépendent de nombreux facteurs..

Concept de traitement moderne pour les fibromes utérins:

  • Les fibromes utérins ne nécessitent un traitement que s'il est indiqué.
  • Le traitement ne doit pas être plus grave que la maladie elle-même.
  • L'approche du traitement doit être aussi préservatrice que possible des organes.
  • Le traitement doit fournir l'effet le plus durable.
  • Concentrez-vous sur la préservation de la fonction reproductrice même si la femme ne prévoit pas de grossesse maintenant.

Les symptômes et le traitement des fibromes sont interdépendants. Lors du choix d'une thérapie, vous devez répondre aux questions suivantes:

  • Le fibrome interfère-t-il avec la vie d'une femme.
  • Quoi et où se trouvent exactement les nœuds?.
  • Grandissent-ils.
  • Une femme planifie-t-elle une grossesse et quand.
  • Âge du patient.

Étant donné que le myome ne dégénère pas en cancer et que dans environ 60% des cas, il ne se manifeste d'aucune manière ou que les symptômes sont insignifiants, il ne vaut pas la peine de soumettre une femme à un traitement, sans parler d'une intervention chirurgicale. Les recommandations de certains médecins pour éliminer les fibromes simplement parce qu'ils existent sont totalement injustifiées, sans parler de retirer l'organe entier. La santé du patient peut souffrir davantage d'un traitement radical que de petits fibromes.

Avec un parcours asymptomatique, il est recommandé de subir une échographie tous les 6-12 mois et d'observer la dynamique.

Cependant, si les nœuds croissent régulièrement de la mesure à la mesure, c'est aussi une raison de traitement..

Mais si une femme est préménopausée et que la croissance des fibromes et les symptômes sont modérés, le médecin peut choisir une position d'attente.

Après le début de la ménopause, la production d'hormones sexuelles s'arrête et le myome se dégrade. En cas de règles abondantes, dans ce cas, la spirale Mirena peut être prescrite comme traitement symptomatique..

Si une femme planifie une grossesse, il est important de comprendre comment les nœuds peuvent interférer avec cela - s'ils déforment la forme de l'utérus, s'ils interfèrent avec la fixation d'un ovule fécondé à ses parois, si des nœuds à croissance rapide interfèrent avec le développement du fœtus. Si ces facteurs sont exclus, vous pouvez devenir enceinte avec des fibromes.

Si les néoplasmes conduisent à l'infertilité et à une fausse couche, un traitement est nécessaire - embolisation ou myomectomie. Il est important de tenir compte du fait que les fibromes sont une maladie avec un risque de récidive. Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une telle intervention si une femme envisage une grossesse dans un proche avenir. Si elle le reporte de plusieurs années, il y a une chance que les nœuds se développent à nouveau..

La prévention

Pour la prévention de la maladie, il est important d'exclure tout ce qui met une femme en danger - stress, anémie, congestion veineuse dans la région pelvienne, contraception analphabète, inflammation, avortement.

Par conséquent, les mesures préventives seront les suivantes:

  • sommeil normal;
  • nutrition adéquat;
  • maintenir un poids optimal;
  • activité physique;
  • vie sexuelle régulière;
  • traitement rapide des maladies de la région génitale féminine;
  • maintenir la grossesse et l'allaitement pendant au moins 4 à 6 mois.

Aussi, pour la prévention des fibromes, il est important de réaliser la fonction reproductrice à temps. Il est optimal que la première naissance ait lieu vers 22 ans et la seconde à 25 ans. Les premières naissances tardives entraînent un vieillissement prématuré des myocytes (cellules musculaires), ce qui signifie une diminution de la capacité de l'utérus à s'étirer et à se contracter, et une tendance à former des ganglions.

Les fibromes utérins ne sont pas seulement susceptibles d'être corrigés, mais ils n'appartiennent pas à des maladies dangereuses. Pour que le traitement des fibroïdes soit le plus efficace, il est important de l'identifier à temps. Par conséquent, des visites régulières chez le gynécologue font également partie des mesures préventives..