Principal
Tératome

Que manger pour ne pas nourrir le cancer

Une révolution médicale est en cours autour de nous et elle nous aidera à vaincre les maladies qui causent des peurs massives, y compris le cancer. Le nom de cette révolution est l'angiogenèse. C'est le processus de l'émergence et de la croissance des vaisseaux sanguins dans notre corps. La question est: qu'est-ce que les navires ont à voir avec cela? Il y en a beaucoup dans le corps humain et chez l'adulte moyen il y en a près de 100 000 kilomètres. Les plus petits vaisseaux sont appelés capillaires et ils sont au nombre de 19 milliards. Ils peuvent être appelés vaisseaux de vie, mais parfois ils deviennent des vaisseaux de la mort. La capacité unique des vaisseaux sanguins est de s'adapter à toutes les conditions de croissance et de développement. Par exemple, dans le foie, ils forment des canaux de purification du sang, dans les poumons, ils tapissent des bulles d'air pour l'échange de gaz, dans les muscles ils se tordent en spirales pour ne pas interférer avec le contact des fibres musculaires, et dans le tissu nerveux, ils sont parallèles, comme des fils pour le maintien de la vie des neurones. (Qui est trop paresseux pour lire ci-dessous sous le spoiler, il y a une vidéo de 20 minutes)

Et la plupart de ces vaisseaux apparaissent même in utero. Chez l'adulte, il est normal que les vaisseaux ne se forment pas du tout, sauf dans des cas exceptionnels. Chez une femme, l'endomètre forme des vaisseaux dans l'utérus tous les mois. Et pendant la grossesse, le placenta, qui relie le fœtus à la mère. En outre, des vasodes sont formées pour guérir la plaie. Cela ressemble à ceci, des centaines de vaisseaux sanguins jaillissent vers le centre de la plaie. Le corps a la capacité à tout moment de réguler le nombre de vaisseaux sanguins, ce qui est effectué par un système raffiné complexe d'une sorte de débit et de crédit de stimulants et d'inhibiteurs de l'angiogenèse. Lorsque nous avons besoin d'une croissance massive et rapide des vaisseaux sanguins dans le corps, la libération de protéines de simulation, qui sont des facteurs d'angiogenèse.

Ils agissent comme engrais en stimulant la ramification des vaisseaux sanguins. Et lorsque les vaisseaux supplémentaires ne sont plus nécessaires, le corps les contracte à leur niveau d'origine à l'aide d'inhibiteurs naturels de l'angiogenèse. Lorsque le nombre de vaisseaux sanguins est inférieur à la normale et que vous devez les accumuler pour simplement atteindre un état neutre, par exemple après une blessure, cela est également à la portée du corps, mais uniquement au niveau normal..

Mais maintenant, la science sait que certaines maladies créent des défauts dans ce système, empêchant la suppression ou la stimulation de la croissance des vaisseaux sanguins dans certains organes et tissus. Dans de telles situations, l'angiogenèse est altérée et, lorsqu'elle est altérée, encore plus de maladies surviennent. Manque d'angiogenèse - mauvais apport sanguin, entraînant des plaies mal cicatrisées, des crises cardiaques, une insuffisance de l'apport sanguin aux membres inférieurs, des accidents vasculaires cérébraux, des lésions nerveuses.

Et la redondance de l'angiogenèse contribue au développement de maladies telles que le cancer, la cécité, l'arthrite, l'obésité, la maladie d'Alzheimer. Au total, il y a plus de 70 affections graves, qui touchent plus d'un milliard de personnes. Ces maladies à première vue ne se ressemblent pas, mais elles sont toutes associées à une violation de l'angiogenèse. C'est leur compréhension du dénominateur commun qui nous donne l'opportunité de repenser l'approche du traitement de ces maladies et d'utiliser le contrôle de l'angiogenèse. L'accent doit être mis sur le cancer, car l'angiogenèse est extrêmement importante dans tout type de cancer. Et donc, voici la tumeur. Une tache inquiétante dans le cerveau humain.

Au microscope, des centaines de petits capillaires sanguins sont visibles qui nourrissent les cellules cancéreuses. Ils transportent de l'oxygène et des nutriments. Mais ce n'est pas ainsi que le cancer commence. Le cancer ne commence pas par l'approvisionnement en sang. Il commence comme une grappe microscopique qui peut atteindre une taille maximale d'un demi-millimètre cube et s'adaptera à la pointe d'un stylo à bille.

Mais ils ne peuvent plus grandir sans apport de sang, ils ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène et de nutriments. En fait, il est possible que de telles tumeurs microscopiques se produisent constamment chez l'homme. Les autopsies des victimes d'accidents de voiture montrent qu'environ 40% des femmes âgées de 40 à 50 ans ont des tumeurs microscopiques dans leurs glandes mammaires et qu'environ 50% des hommes âgés de 50 à 70 ans ont un cancer microscopique de la prostate. Et à 70 ans, presque tout le monde a un cancer microscopique de la thyroïde. Cependant, sans apport de sang, aucune de ces tumeurs n'a pratiquement aucune chance de devenir dangereuse. Le Dr Judo Folkman, un pionnier dans l'étude de l'angiogenèse, l'a qualifié de cancer non pathogène. La capacité d'un organisme fonctionnant normalement à équilibrer l'angiogenèse empêche l'apport sanguin aux tumeurs cancéreuses. C'est l'un de nos mécanismes de défense les plus importants contre le cancer. Si vous bloquez l'angiogenèse et empêchez la germination des vaisseaux sanguins dans une tumeur, elle ne peut tout simplement pas se développer.

Mais lorsque l'angiogenèse se produit, les tumeurs se développent de manière exponentielle. C'est ainsi que le cancer passe d'inoffensif à dangereux. Les cellules cancéreuses mutent et acquièrent la capacité de sécréter de grandes quantités de facteurs angiogéniques, des stimulants naturels qui provoquent la prolifération des vaisseaux sanguins en direction de la tumeur. Lorsque cela se produit, le cancer est capable de se développer et d'envahir les tissus environnants. Les vaisseaux tumoraux permettent aux cellules cancéreuses de migrer le long du lit vasculaire - métastases.

Malheureusement, ils sont déjà diagnostiqués avec un stade avancé de cancer, alors que l'angiogenèse a déjà commencé et que les cellules cancéreuses se développent à un rythme effréné. Et comme l'angiogenèse est un lien de transition entre un cancer inoffensif et dangereux, l'aspect le plus important de la révolution angiogénique est l'approche du traitement du cancer en bloquant la circulation sanguine. Ils l'ont appelée thérapie antiandrogénique et elle est fondamentalement différente de la chimiothérapie car elle affecte sélectivement les vaisseaux sanguins alimentant la tumeur. Cela est possible en raison du fait que les vaisseaux de la tumeur ne ressemblent pas à des vaisseaux sanguins normaux du corps, ils sont pathologiques, ils ont une structure défectueuse, ils sont donc extrêmement sensibles à un effet spécifique.

Par exemple, lorsqu'un patient cancéreux reçoit un traitement anti-angiogénique, tel qu'un médicament expérimental contre le gliome. C'est une tumeur cérébrale à voir des changements colossaux dus à l'épuisement de la tumeur. Et voici une femme atteinte d'un cancer du sein.

Elle a reçu le médicament anti-angiogénique approuvé Avastin. La «couronne» de vaisseaux sanguins autour de la tumeur a disparu après le traitement

Ceci est un exemple de deux types de cancer très différents et ils sont tous deux très sensibles à la thérapie anti-angiogénique..

Il y a quelques années, des expérimentateurs se demandaient si d'autres cancers pouvaient être traités..

Voici un chien boxer de 9 ans avec une tumeur très agressive. Neurofibrome malin qui a commencé dans les épaules et s'est développé dans le poumon. Les vétérinaires lui ont donné 3 mois. Les expérimentateurs ont créé une combinaison de médicaments anti-angineux, ils ont été ajoutés à sa nourriture et appliqués sur la tumeur sous la forme d'une crème. Après plusieurs semaines de traitement, il a été possible d'épuiser la tumeur à tel point que le pronostic pour la durée et la qualité de vie du pauvre garçon a été multiplié par 6 par rapport au pronostic initial publié par le vétérinaire. En outre, plus de 600 chiens ont été soumis à une thérapie et dans 60% des cas, ils ont réussi et prolongé la vie des animaux qui étaient au bord de l'euthanasie. Des résultats similaires ont été obtenus dans le traitement de tumeurs apparemment sans espoir chez les dauphins, les chevaux et d'autres animaux..

Il est déjà clair qu'une thérapie anti-angiogénique peut être utilisée contre différents types de cancer. Les premiers essais cliniques chez l'homme et le chien sont déjà disponibles. 12 médicaments différents pour 11 types de cancer. Mais la question la plus importante est l'efficacité pratique..

Voici un tableau des taux de survie des patients pour 8 types différents de cancer..

Le graphique en violet correspond aux moments où ils ont été traités uniquement chirurgicalement par radiothérapie ou chimiothérapie, mais depuis 2004, lorsque le traitement anti-angiogénique est devenu disponible pour la première fois, on peut voir qu'il y a une augmentation de l'espérance de vie après le traitement.

Mais pour les autres cancers, les améliorations ont été modestes. La question s'est posée de savoir pourquoi nous ne pouvons pas faire plus. La réponse s'est avérée évidente, on commence à traiter trop tard, alors qu'elle s'est déjà développée et souvent déjà métastasée. Tout médecin comprend que le cancer à un stade sévère est difficile à traiter, voire pas du tout..

Les expérimentateurs se sont à nouveau tournés vers la biologie de l'angiogenèse et se sont demandé s'il était possible de combattre le cancer en empêchant l'angiogenèse et de gagner la course avec la tumeur. Ne permettant pas au cancer de prendre une forme dangereuse, cela aidera ceux qui ne sont pas encore malades et ceux qui ont déjà vaincu le cancer, y compris à plusieurs reprises, et ceux qui ne veulent pas le contracter. À la recherche de moyens de prévenir l'angiogenèse oncogène, les scientifiques sont revenus sur les causes du cancer. Ils ont été très intrigués par le fait que de tous les facteurs environnementaux, la nourriture est responsable de 30 à 35 pour cent des cas..

De toute évidence, vous devez réfléchir à ce qu'il faut exclure de votre alimentation, mais ils ont décidé d'adopter une approche différente. La question se posait, quel antiangiogène naturel ajouter à votre alimentation pour augmenter la protection et réduire les vaisseaux alimentant les tumeurs. En d'autres termes, de quoi manger pour ne pas nourrir le cancer. L'étude a emmené des scientifiques sur le marché et à la ferme, et là ils ont découvert que Mère Nature avait créé une variété d'aliments, de boissons et d'herbes contenant des inhibiteurs naturels de l'angiogenèse..

C'est ce qui se passe lorsque nous ajoutons de l'extrait de raisin rouge au milieu de croissance de la tumeur et que son ingrédient actif resvératrol se trouve également dans le vin rouge..

Il supprime l'angiogenèse pathologique de 60%

Mais le résultat de l'extrait de fraise, il inhibe encore plus puissamment l'angiogenèse

Extrait de soja

Et voici une liste croissante d'aliments et de boissons anti-angineux qui sont maintenant activement étudiés.

Il reste à calculer la combinaison optimale de thé vert avec de la confiture de fraise pour créer une alimentation efficace pour la prévention du cancer.

Il est intéressant de noter que la combinaison des thés pas les plus puissants est beaucoup plus puissante que chacun individuellement, c'est-à-dire qu'il existe une synergie alimentaire.

Voici plus de données provenant d'études de laboratoire qui comparent le pouvoir des médicaments anticancéreux avec les aliments. Les facteurs nutritionnels vont de pair avec les médicaments, sont modérément compétitifs et même plus puissants que les médicaments.

Soja, persil, ail, raisins, baies - cela peut être utilisé pour préparer un délicieux déjeuner!

Il a été constaté que les hommes qui consommaient des tomates transformées culinaires deux à trois fois par semaine réduisaient leur risque de développer un cancer de la prostate jusqu'à 50%. On sait déjà avec certitude que les tomates sont une bonne source de lycopène, qui a un effet anti-angiogénique..

Un fait intéressant est que parmi les hommes qui développent encore un cancer de la prostate, ceux qui ont mangé plus de sauce tomate ont moins de vaisseaux dans la tumeur..

Cette étude humaine est un excellent exemple de la façon dont les substances anti-angiogéniques présentes dans les aliments disponibles pour la consommation quotidienne peuvent influencer le développement du cancer..

Il est nécessaire d'aborder le sujet d'une autre maladie - l'obésité. Il s'est avéré que les adipocytes sont des cellules graisseuses extrêmement sensibles à l'angiogenèse. Comme une tumeur, le tissu adipeux se développe avec une augmentation du flux sanguin. La question est: pouvons-nous réduire la graisse en réduisant son apport sanguin?.

Courbe supérieure. affiche le poids corporel des souris génétiquement obèses. La pauvre souris mange jusqu'à ce qu'elle gonfle comme une balle de tennis à fourrure. La courbe de poids la plus basse est la souris normale. La ligne blanche, si vous donnez à une grosse souris un inhibiteur de l’angiogenèse, elle perd du poids, si vous arrêtez de la reprendre, nous lui redonnons elle perd du poids, nous ne la laissons pas grossir à nouveau. Ainsi, la prise de poids et la perte de poids peuvent être gérées en supprimant simplement l'angine de poitrine..

L'approche adoptée pour prévenir le cancer peut être extrapolée à l'obésité. Mais le plus intéressant, c'est qu'on ne peut pas faire perdre tellement de poids à une grosse souris que je laisse tomber son poids en dessous de la normale et que je ne peux pas faire de modèle de souris. Cela nous permet de juger du rôle de l'angiogenèse dans la régulation de la physiologie normale..

Affamez les cellules cancéreuses pour tuer le cancer avant qu'il ne vous tue

Après des décennies à affirmer que la chimiothérapie est le seul moyen d'essayer («essayer» est le mot clé), de vaincre le cancer, l'Université Johns Hopkins parle enfin d'un traitement alternatif..

Nouvelles données sur le cancer de l'Université de recherche Johns Hopkins

1. Les cellules cancéreuses sont dans le corps de chaque personne. Ces cellules cancéreuses ne sont pas détectées par les tests standard jusqu'à ce que le nombre atteigne plusieurs milliards. (Autrement dit, lorsque le cancer est déjà profondément enraciné dans le corps. Par conséquent, les méthodes de diagnostic traditionnelles, qui sont souvent positionnées comme un diagnostic précoce, en réalité, pas un diagnostic précoce, mais trop tardif. - Approx. MedAlternative.info). Lorsque les médecins, après le traitement, disent aux patients cancéreux qu'ils n'ont plus de cellules cancéreuses dans leur corps, cela signifie seulement que leurs tests ne peuvent pas détecter les cellules cancéreuses parce que leur nombre n'atteint pas un nombre détectable..

2. Les cellules cancéreuses apparaissent dans le corps de 6 à plus de 10 fois au cours de la vie d'une personne..

3. Lorsque le système immunitaire d'une personne est fort, il détruit les cellules cancéreuses, les empêchant de se multiplier et de former des tumeurs..

4. Lorsqu'une personne reçoit un diagnostic de cancer, cela signifie qu'elle a de multiples carences nutritionnelles. Elle peut être causée par des facteurs environnementaux et de mode de vie, des facteurs génétiques et nutritionnels.

5. Modifier le régime alimentaire et incorporer des suppléments nutritionnels permet de surmonter ces multiples carences nutritionnelles, ce qui renforce le système immunitaire..

6. La chimiothérapie consiste à empoisonner les cellules cancéreuses en croissance active, mais détruit également les cellules saines en croissance active dans la moelle osseuse, le tractus gastro-intestinal, etc., et peut endommager les organes internes tels que le foie, les reins, le cœur, les poumons etc.

7. La radiothérapie, en détruisant les cellules cancéreuses, brûle et endommage également les cellules saines, les tissus internes et les organes.

8. Le traitement primaire par radiothérapie et chimiothérapie réduit souvent la taille de la tumeur. Cependant, l'utilisation prolongée de radiothérapie et de chimiothérapie n'entraîne pas une destruction supplémentaire de la tumeur..

9. Lorsque le corps accumule trop d'effets toxiques des rayonnements et de la chimiothérapie, le système immunitaire est perturbé ou détruit et, pour cette raison, le corps est exposé à diverses infections et complications.

10. La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent faire muter les cellules cancéreuses et augmenter leur résistance au traitement, ce qui rend leur destruction difficile. La chirurgie peut également entraîner la propagation des cellules cancéreuses à d'autres tissus et organes..

11. Un moyen efficace de lutter contre le cancer consiste à affamer les cellules cancéreuses en les privant des substances dont elles ont besoin pour se reproduire..

Les cellules cancéreuses se nourrissent

A. Le cancer se nourrit de sucre. En coupant le sucre de votre corps, vous privez les cellules cancéreuses d'une ressource alimentaire importante. Les succédanés du sucre tels que Nutrasvit, Iqval, Spoonful et autres sont fabriqués avec de l'aspartame et sont donc nocifs. Des substituts plus utiles sont le miel de manuka ou la mélasse, mais seulement en très petites quantités. Un produit chimique est ajouté au sel de table pour lui donner un aspect blanc. La meilleure alternative est la sauce soja Bragg's Aminos ou le sel de mer.

B. Le lait amène le corps à produire du mucus, en particulier dans le tractus gastro-intestinal. Le cancer se nourrit de mucus. En supprimant le lait de votre alimentation et en le remplaçant par du lait de soja non sucré, vous mettez les cellules cancéreuses dans un régime de famine..

B. Les cellules cancéreuses prolifèrent activement dans un environnement acide. Un régime à base de viande est acide et il est donc préférable d'éviter la viande. S'il est difficile de le faire tout de suite, remplacez d'abord le bœuf et le porc par du poisson et une petite quantité de poulet. La viande contient également des antibiotiques pour le bétail, des hormones de croissance et des parasites nocifs, en particulier pour les personnes atteintes de cancer..

D. Une alimentation composée à 80% de légumes et de jus frais, de grains entiers, de graines, de noix et d'une petite quantité de fruits crée un environnement alcalin dans le corps. Les 20% restants peuvent provenir d'aliments transformés et cuits, y compris les légumineuses. Les jus de légumes fraîchement pressés contiennent des enzymes vivantes qui sont facilement absorbées et atteignent les niveaux cellulaires en 15 minutes, nourrissant et accélérant la croissance des cellules saines. Pour obtenir des enzymes vivantes (enzymes) pour construire des cellules saines, essayez de boire des jus de légumes fraîchement pressés (la plupart des légumes, y compris les haricots germés) et de manger des légumes crus 2 à 3 fois par jour. Les enzymes se décomposent à des températures supérieures à 40 degrés Celsius.

E. Évitez le café, le thé noir et le chocolat, qui sont riches en caféine. Le thé vert est une alternative plus saine et possède des propriétés anticancéreuses. En ce qui concerne l'eau, il est préférable de boire de l'eau purifiée ou filtrée pour éviter les toxines et les métaux lourds connus dans l'eau du robinet. L'eau distillée est acide, évitez-la.

12. Les protéines de la viande sont difficiles à absorber par l'organisme et nécessitent une grande quantité d'enzymes digestives (enzymes). La viande non digérée, s'accumulant dans le tractus intestinal, commence à pourrir et entraîne une augmentation de la toxicité dans le corps.

13. Les parois des cellules cancéreuses ont un revêtement protéique dense. Éviter ou réduire la consommation de viande libère des enzymes qui attaquent les parois protéiques des cellules cancéreuses et permettent aux cellules tueuses naturelles du corps de détruire les cellules cancéreuses.

14. Plusieurs compléments nutritionnels naturels soutiennent un système immunitaire sain (IP6, Flor-essence, Essiac, antioxydants, vitamines, minéraux, acides gras essentiels, etc.), permettant aux cellules tueuses naturelles de tuer les cellules cancéreuses. D'autres compléments alimentaires, tels que la vitamine E, sont connus pour induire l'apoptose ou la mort cellulaire programmée, la méthode habituelle du corps pour se débarrasser des cellules endommagées, indésirables et inutiles..

15. Le cancer est une maladie de l'esprit, du corps et de l'esprit. Une approche proactive et positive de la santé peut aider le combattant du cancer à surmonter la maladie. L'irritabilité, le ressentiment et l'incapacité à pardonner augmentent le stress dans le corps et créent un environnement acide en lui. Recherchez l'amour et le pardon. Apprenez à vous détendre et à profiter de la vie.

16. Les cellules cancéreuses ne survivent pas dans des environnements oxygénés. L'exercice quotidien et la respiration profonde aident plus d'oxygène à atteindre le niveau cellulaire. L'oxygénothérapie est un autre médicament utilisé pour détruire les cellules cancéreuses.

Source: Réseau des survivants du cancer
Traduction: Svyatoslav Makarov, (Unseen Matters!) Spécialement pour "MedAlternativa.Info"

Matériaux dans le sujet:

  • Les aliments transformés entraînent le cancer et la mort prématurée
  • Manifeste de la santé par Chris Carr
  • Dr Colin Campbell sur le facteur clé de la santé et du contrôle des maladies
  • Des fourchettes au lieu de scalpels - un film qui pourrait vous sauver la vie
  • Trouvé un remède contre le cancer et d'autres maladies! (livre)
  • La vérité sur le cancer. Film 5: Alimentation contre le cancer
  • Traitements naturels du cancer: 11 stratégies efficaces
  • 8 nutriments qui aident à bloquer les métastases cancéreuses
  • 25 aliments qui tuent les cellules souches cancéreuses sont meilleurs que la radiothérapie et la chimiothérapie
  • Les aliments fermentés peuvent être un ingrédient clé dans un régime de lutte contre le cancer

Attention! Les informations fournies ne constituent pas une méthode de traitement officiellement reconnue et sont de nature éducative et informative générale. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement les opinions des auteurs ou des employés de MedAlternative.info. Ces informations ne peuvent remplacer les conseils et la prescription des médecins. Les auteurs de MedAlternativa.info ne sont pas responsables des éventuelles conséquences négatives de l'utilisation de médicaments ou de l'utilisation des procédures décrites dans l'article / la vidéo. Les lecteurs / téléspectateurs devraient décider eux-mêmes de la possibilité d'appliquer les moyens ou méthodes décrits à leurs problèmes individuels après avoir consulté leur médecin..

Nous vous recommandons de lire notre livre:

Pour aborder le plus rapidement possible le sujet de la médecine alternative, ainsi que pour apprendre toute la vérité sur le cancer et l'oncologie traditionnelle, nous vous recommandons de lire gratuitement le livre "Diagnostic - Cancer: Traiter ou vivre. Une vision alternative de l'oncologie" sur notre site Web.

10 aliments qui combattent le cancer

Ils disent: "Vous êtes ce que vous mangez." D'où la conclusion simple: votre santé et vos maladies découlent de ce que vous mangez. Dans la lutte contre le cancer, en plus de la pharmacologie complexe, les produits alimentaires ordinaires aident, qui sont l'essence de la vie du corps humain..

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une liste de produits qui contribuent au renforcement global du système immunitaire, ont un effet antidépresseur sur le psychisme et augmentent le tonus général du corps. Mais la propriété la plus remarquable de ces aliments bénéfiques est qu'ils sont capables d'arrêter la croissance des cellules cancéreuses..

Les experts recommandent de respecter la règle suivante: il devrait toujours y avoir 2/3 d'aliments végétaux dans une assiette et pas plus de 1/3 de protéines.

Crucifère

Brocoli, chou-fleur, chou, choux de Bruxelles, bok choy, cresson et autres légumes réputés pour lutter contre le cancer.

Ces légumes contiennent des indoles, qui stimulent la formation de la puissante enzyme antioxydante glutathion peroxydase. Les scientifiques pensent que les indoles inactivent les œstrogènes en excès qui peuvent causer le cancer, en particulier les tumeurs du sein. Ces légumes sont également riches en vitamine C, un puissant antioxydant. Pour une conservation maximale des indoles, ces légumes doivent de préférence être consommés crus, ou après une courte cuisson à la vapeur..

Produits de soja et de soja

Le soja et tous les aliments à base de soja (tofu, tempeh, miso et sauce soja) empêchent la prolifération des cellules cancéreuses. De plus, ils contiennent des isoflavones et des phytoestrogènes qui ont une activité antitumorale. De plus, les produits à base de soja réduisent les effets toxiques de la radiothérapie et de la chimiothérapie.

Différentes variétés d'oignons et d'ail

L'ail a des propriétés chélatantes, c'est-à-dire la capacité de lier les toxines, y compris, par exemple, le cadmium potentiellement cancérigène de la fumée de cigarette, et de les éliminer du corps. Il active également les globules blancs, qui engloutissent et détruisent les cellules cancéreuses. Le cancer de l'estomac est l'un des types de cancer les plus courants, mais la consommation régulière d'ail et d'oignons réduit la probabilité de cette maladie. L'ail est également une source de soufre, dont le foie a besoin pour sa fonction détoxifiante..

L'arc fonctionne de la même manière, mais dans une moindre mesure. L'ail et les oignons contiennent de l'allicine, une substance contenant du soufre qui a de puissants effets détoxifiants. Étant donné que le foie est un organe universel qui nettoie notre corps de tous les cancérogènes et microbes pathogènes, l'importance des oignons et de l'ail ne peut être surestimée..

Algues brunes

Les algues brunes contiennent beaucoup d'iode, ce qui est nécessaire à la glande thyroïde, qui régule le métabolisme du sucre (énergie) dans le sang. On sait qu'à partir de 25 ans environ, la taille de la glande thyroïde diminue progressivement, et chez de nombreuses personnes, avec l'âge, sa fonction s'avère insuffisante (diminution de la production d'hormones). Si la production d'énergie est réduite, le métabolisme de la glycémie change en conséquence, ce qui crée des conditions favorables au cancer. Les algues brunes contiennent beaucoup de sélénium, un puissant antioxydant.

Noix et graines de fruits

Les amandes contiennent du leatril, une substance naturelle qui contient une substance semblable au cyanure qui est mortelle pour les cellules malignes. Les Grecs, les Romains, les Égyptiens et les Chinois de l'Antiquité mangeaient les graines et les noyaux de fruits tels que les abricots, croyant qu'ils supprimaient le développement du cancer..

Les graines de lin, de sésame, de citrouille et de tournesol contiennent des lignanes dans leur enveloppe extérieure dure. Ce sont les soi-disant phytoestrogènes (substances qui imitent l'hormone œstrogène dans leur action), qui aident à éliminer l'excès d'œstrogène du corps. L'excès d'œstrogènes est connu pour stimuler les cancers hormono-dépendants tels que les cancers du sein, des ovaires et de l'utérus.

Les lignanes se trouvent également dans le soja, le tofu, le miso et le tempeh, ce qui peut être l'une des raisons pour lesquelles les cancers hormono-dépendants sont moins fréquents dans les pays asiatiques..

Champignons japonais et chinois

Les champignons Maitake, Shiitake et Rei-shi contiennent de puissants stimulants immunitaires - des polysaccharides appelés bêta-glucanes.

Ils ne sont pas dans les champignons ordinaires, il est donc logique de rechercher ces médicaments orientaux naturels, même sous forme séchée, dans les supermarchés et les magasins vendant de la nourriture chinoise. Utilisez-les dans tous les plats où des champignons sont ajoutés..

Tomates

Ces dernières années, les tomates ont fait l'objet d'une attention particulière en raison de la découverte de leurs propriétés antitumorales. Les tomates contiennent du lycopène, un puissant antioxydant

Poissons et œufs

Ils sont une riche source d'acides gras oméga-3 qui inhibent la formation de cellules cancéreuses. Actuellement, la préférence pour les espèces de poissons est donnée à la plie.

Agrumes et baies

Les agrumes et les canneberges contiennent des bioflavonoïdes qui soutiennent et renforcent l'activité antioxydante de la vitamine C, dont ces fruits et baies sont particulièrement riches. Les fraises, les framboises et les grenades contiennent de l'acide ellagique, un puissant antioxydant qui prévient les dommages génétiques et ralentit la croissance des cellules cancéreuses. Avec les myrtilles, nous obtenons également des substances qui empêchent les processus oxydatifs et ralentissent le processus de vieillissement.

Condiments sains

Le curcuma (curcuma), une poudre jaune vif provenant des tubercules d'une plante de la famille du gingembre, est largement utilisé comme assaisonnement. Le curcuma a de bonnes propriétés anticancéreuses, en particulier dans le traitement du cancer de l'intestin et de la vessie. Il peut réduire la production par l'organisme d'enzymes spécifiques associées à l'inflammation, qui sont anormalement élevées chez les patients atteints de certains types de maladies inflammatoires et de cancers..

Le vert et le noir contiennent tous deux des antioxydants appelés polyphénols (catéchines), qui ont la capacité d'inhiber la division cellulaire cancéreuse. Le thé vert est le plus efficace à cet égard, un peu moins - le noir et les tisanes, malheureusement, n'ont pas montré cette capacité.

Selon un rapport publié dans le Journal of Cellular Biochemistry (USA) en juillet 2001, ces polyphénols, abondants dans le thé vert et noir, le vin rouge et l'huile d'olive, peuvent protéger contre divers types de cancer. Les feuilles de thé vert sèches contiennent environ 40% de polyphénols en poids, donc la consommation de thé vert peut réduire considérablement le risque de cancer de l'estomac, de l'intestin, du poumon, du foie et du pancréas.

Y a-t-il des aliments qui, au contraire, augmentent le risque de cancer ou aggravent l'évolution de la maladie? De tels produits existent, et ce sont principalement:

De l'alcool

Il a été constaté que l'abus d'alcool augmente le risque de développer des cancers de la bouche, du larynx, du pharynx, de l'œsophage, du foie et du sein. Les femmes à haut risque de développer un cancer du sein devraient éviter complètement de boire de l'alcool, car même prendre quelques verres par semaine augmente la probabilité de développer cette maladie..

Viande

La consommation de viande doit être limitée en cas de cancer ou à risque accru de le développer. Selon plusieurs études, un risque plus élevé de cancer du côlon et de l'estomac est observé chez les personnes dont le régime alimentaire se compose principalement d'aliments à base de viande préparés dans l'industrie alimentaire. Cela peut être dû à l'ajout de nitrites, largement utilisés en cuisine comme additifs alimentaires. De plus, la viande contient du cholestérol et la consommation d'aliments gras, riches en calories et en cholestérol entraîne le développement de l'obésité, qui est associée à un risque plus élevé de développer un cancer (cancer du sein chez la femme ménopausée, endomètre, côlon, vésicule biliaire, œsophage, pancréas, reins).

Les données des scientifiques de Stockholm ont été récemment publiées. Les médecins suédois ont résumé les statistiques de la recherche scientifique, à laquelle ont participé près de 5 000 personnes. Il a été constaté qu'avec une augmentation de la consommation de produits carnés transformés de seulement 30 grammes par jour, le risque de développer un cancer de l'estomac augmente de 1538%. Selon les scientifiques, le risque accru de cancer pourrait être dû à l'ajout de nitrates et de conservateurs à ces aliments. En grande quantité, ces substances sont cancérigènes. Le deuxième facteur important est l'effet des substances toxiques formées lors du fumage de la viande.

Sel et sucre

Il a été constaté que les personnes qui consomment de grandes quantités d'aliments préparés avec du salage sont plus susceptibles de développer un cancer de l'estomac, du nasopharynx et du larynx. Il n'y a pas de données sur les dangers du sel utilisé comme assaisonnement, mais la modération est ici nécessaire. Consommer beaucoup de sucre est dangereux pour développer un excès de poids, ce qui, comme déjà indiqué, augmente le risque de cancer. Mieux vaut le remplacer par du miel.

Traitement alternatif du cancer, ou ce que tout le monde devrait savoir

1. Tout le monde a des cellules cancéreuses dans son corps. Ces cellules ne sont détectées que lorsqu'elles atteignent plusieurs millions. Lorsque les médecins disent aux patients cancéreux qu'ils n'ont pas de cellules cancéreuses, cela signifie que les tests ne peuvent pas les détecter car leur nombre n'a pas atteint des tailles détectables..

2. Les cellules cancéreuses apparaissent dans le corps humain de 6 à plus de 10 fois dans la vie d'une personne.

3. Si le système immunitaire d'une personne est fort, les cellules cancéreuses ne pourront pas se multiplier et la tumeur sera détruite..

4. La cause du cancer peut être une mauvaise alimentation, ainsi que des facteurs génétiques, des changements environnementaux et d'autres facteurs vitaux..

5. Pour surmonter les carences nutritionnelles répétées, des changements alimentaires doivent être apportés pour manger des aliments plus sains et plus sains 4 à 5 fois par jour, y compris des suppléments pour renforcer le système immunitaire..

6. La chimiothérapie tue les cellules cancéreuses à croissance rapide, mais elle détruit également les cellules saines à croissance rapide dans la moelle osseuse, le tractus gastro-intestinal et peut également endommager le foie, les reins, les poumons et le cœur.

7. Les radiations, détruisant les cellules cancéreuses, causent des dommages aux cellules saines, ainsi que des brûlures et des cicatrices sur les tissus.

8. Le traitement initial par chimiothérapie et radiothérapie réduit souvent la taille de la tumeur. Cependant, leur utilisation plus longue ne conduit pas à la destruction de la tumeur et, avec une forte probabilité, peut même nuire à la santé humaine..

9. Lorsque le corps a une charge toxique trop importante causée par la chimiothérapie et la radiothérapie, le système immunitaire peut être compromis ou détruit. Par conséquent, une personne peut facilement être exposée à des infections ou à des complications.

10. La chimiothérapie peut muter les cellules cancéreuses résistantes à la chimiothérapie et difficiles à détruire. La chirurgie est également dangereuse car peut provoquer la propagation des cellules cancéreuses vers d'autres sites.

11. Un moyen efficace de combattre les cellules cancéreuses est de les faire mourir
de la faim. Autrement dit, ne leur donnez pas les aliments dont ils ont besoin pour se reproduire..

Les cellules cancéreuses se nourrissent de:

et. Substituts de sucre. Tels que Nutra Sweet, Equal, Spoonfuln, etc. à base d'aspartame; ils sont nuisibles. Il est préférable d'utiliser des substituts naturels tels que le manuka, le miel ou la mélasse, mais seulement en petites quantités. Le sel est également nocif s'il contient des additifs chimiques pour le rendre blanc. Les meilleures alternatives sont les acides aminés de Bragg ou le sel marin.

b. Le lait amène le corps à produire du mucus, en particulier dans l'estomac.-
tractus intestinal. Le cancer se nourrit de mucus. Remplacement du lait par du lait de soja non sucré. Cela entraînera la mort de faim des cellules cancéreuses..

dans. Les cellules cancéreuses se développent dans des environnements acides. Le régime à base de viande est un régime acide. Par conséquent, il est préférable de manger du poisson ou une autre viande, comme le poulet. La viande contient des antibiotiques et des hormones de croissance présents dans les aliments pour animaux, ainsi que des parasites particulièrement nocifs pour les personnes atteintes de cancer.

d) Une alimentation composée à 80% de légumes et de jus frais, de grains entiers, de graines, de noix et de fruits aidera à établir un environnement alcalin dans le corps. Les aliments cuits, y compris les légumineuses, peuvent fournir environ 20% de l'environnement alcalin. Les jus frais retiennent les enzymes qui sont facilement absorbées et atteignent le niveau cellulaire en 15 minutes pour nourrir les cellules saines et accélérer leur croissance. Pour maintenir des enzymes de construction cellulaires saines, essayez de presser du jus de légumes fraîchement pressés (la plupart des légumes, y compris les germes) et de manger une variété de légumes 3 à 4 fois par jour. Les enzymes sont détruites à 104 degrés Fahrenheit (40 degrés Celsius).

e. Évitez le café, le thé et le chocolat, qui sont riches en caféine. Le thé vert ou tisane est la meilleure alternative aux propriétés anticancéreuses. Eau - Il est préférable de boire de l'eau purifiée ou filtrée pour éviter les toxines connues et les métaux lourds dans l'eau du robinet. L'eau distillée est acide - évitez-la.

e) Les protéines de viande sont difficiles à digérer et nécessitent beaucoup d'enzymes. La viande non digérée laissée dans les intestins pourrit et conduit à de grandes accumulations toxiques.

yo. Les parois des cellules cancéreuses ont un revêtement protéique résistant. Éviter ou réduire la viande libère des enzymes pour attaquer les parois protéiques des cellules cancéreuses, tuant ainsi les cellules cancéreuses.

g. Le cancer est une maladie de l'esprit, du corps et de l'esprit. Un esprit actif et positif aidera le combattant du cancer à rester en vie. Les personnes vindicatives et bilieuses, par contre, placent leur corps dans un environnement stressant et acide. Apprenez à avoir un esprit joyeux et indulgent. Apprenez à vous détendre et à profiter de la vie.

h. Les cellules cancéreuses ne peuvent pas prospérer dans un environnement oxygéné. L'exercice quotidien et la respiration profonde à l'air frais permettront au corps de recevoir plus d'oxygène jusqu'au niveau cellulaire. L'oxygénothérapie est un autre médicament utilisé pour combattre le cancer.

- Pas de récipients en plastique au micro-ondes.
- Pas de bouteille d'eau dans le congélateur.
- Pas de pellicule plastique au micro-ondes.

La dioxine est un produit chimique cancérigène, en particulier le cancer du sein. Les dioxines sont hautement toxiques pour les cellules de notre corps.

Ne congelez pas les bouteilles d'eau en plastique. Plastique congelé
de la dioxine est libérée. Récemment, le Dr Edward Fujimoto, responsable du programme de bien-être à l'hôpital Castle, a participé à une émission télévisée pour expliquer les risques pour la santé. Il a parlé de la dioxine et de son danger pour nous. Il a mis en garde contre la cuisson des aliments au micro-ondes avec des ustensiles en plastique. Cela est particulièrement vrai pour les aliments contenant des graisses. Il a dit la combinaison de graisse,
la température élevée et la dioxine libérée du plastique contribuent au fait que ce dernier pénètre dans les aliments et, enfin, dans les cellules du corps.

Au lieu de cela, il suggère d'utiliser des récipients en verre ou en céramique pour chauffer les aliments. Vous n'obtiendrez les mêmes résultats que sans dioxine. Il y a aussi des choses comme dîner devant la télévision, chauffer des aliments instantanés, des soupes, etc. ne doit pas être effectué dans un four à micro-ondes. Utiliser des ustensiles en papier, c'est bien, mais nous ne savons pas ce qu'il y a dans le papier utilisé, il est donc plus sûr d'utiliser du verre trempé. Il nous a rappelé que certains restaurants de restauration rapide ont délaissé les plats en polystyrène pour les plats en papier il y a quelque temps. La dioxine est l'une des raisons de ce remplacement. Il a également noté qu'il est dangereux de recouvrir le récipient d'une pellicule plastique lors de l'utilisation d'un four à micro-ondes. Au fur et à mesure que les aliments se réchauffent, l'exposition du film à des températures élevées peut provoquer des toxines toxiques dans les aliments, car le film plastique peut fondre et couler dans les aliments. Couvrir le récipient avec une serviette en papier.

Cet article est important pour votre vie et devrait être envoyé à tout le monde.

Les cellules cancéreuses se nourrissent de graisses corporelles

Les cellules saines sont programmées pour s'autodétruire si elles quittent les tissus et organes dans lesquels elles devraient se trouver. Un neurone ne peut pas se séparer du tissu du cortex cérébral et commencer à se diviser, par exemple, dans le muscle cardiaque ou la peau. Les cellules cancéreuses, au contraire, le font constamment: le processus de leur migration vers de nouveaux endroits du corps s'appelle des métastases. La façon dont les cellules cancéreuses font leur voyage est depuis longtemps un mystère pour les scientifiques..

Si vous êtes une cellule cancéreuse, vous avez besoin de beaucoup d'énergie pour vous nourrir du long voyage à travers vos vaisseaux sanguins vers un nouvel endroit. Salvador Aznar Benita et ses collègues de l'Université de Barcelone ont découvert un mécanisme qui alimente les cellules cancéreuses en cours de route. Des scientifiques ont découvert dans une culture de cellules d'une tumeur buccale un type de cellules cancéreuses qui produisent une substance appelée CD36, grâce à laquelle ils pourraient extraire des molécules de graisse des cellules environnantes et les utiliser comme source d'énergie..

Dans des expériences avec des souris, le bloqueur de l'expression de CD36 a complètement arrêté les métastases. Incapable d'extraire les acides gras nutritifs des cellules saines, le cancer était impuissant face aux difficultés du long voyage à travers les vaisseaux sanguins, et la tumeur est restée là où elle est apparue à l'origine. Dans 15% des cas, le bloqueur CD36 a même stoppé le développement de métastases déjà propagées: les nouvelles tumeurs ont diminué de taille de 80%.

Les chercheurs ont vérifié les bases de données médicales et ont constaté que l'expression accrue de CD36 était un compagnon fréquent des cancers de la vessie, du poumon, du sein et d'autres chez l'homme..

Maintenant, un groupe dirigé par Benita recherche des anticorps anti-CD36 qui peuvent être utilisés pour tuer des gens. Selon les scientifiques, les premiers résultats devraient être attendus au plus tôt quatre ans plus tard..

En outre, le groupe de Benita a trouvé un lien direct entre la teneur en graisses alimentaires des souris et la taille et le taux de propagation de nouvelles tumeurs. Les scientifiques mènent actuellement une étude à grande échelle sur des milliers de patients atteints de cancer pour savoir si la même dépendance existe chez l'homme. Cependant, les biologistes préviennent que les patients atteints de cancer ne doivent pas modifier leur alimentation tant que l'étude n'est pas terminée: pour de nombreux patients, une alimentation riche en graisses est vitale..

Recherche publiée dans la revue Nature.

9 aliments qui tuent le cancer

Récemment, de nombreuses études et études ont été menées sur la manière dont les substances présentes dans les légumes et les fruits peuvent non seulement contribuer à un état sain du corps, mais également traiter les maladies. En particulier, une grande partie de ces recherches porte sur la lutte contre le cancer. De plus en plus de scientifiques arrivent à la conclusion que des produits tout à fait ordinaires peuvent être d'excellents moyens de prévention et de traitement. Il me semble que même un scientifique n'a pas besoin de comprendre que ce que nous mangeons maintenant est du poison. Et les vrais aliments normaux sont capables de normaliser le travail du corps. Et lorsque le corps fonctionne normalement, aucun mutant ne s'y développe..

Et à l'appui de cela, voici quelques résultats de recherche qui montrent de quoi les aliments les plus simples sont capables..

Les scientifiques pensent que de nombreuses protéines, enzymes et codages spéciaux dans notre système immunitaire peuvent être activés par certaines substances pour combattre les cellules cancéreuses. Ils croient que dans la nature, et dans notre corps en particulier, il n'y a pas de cellules cancéreuses, ou de «fausses» cellules en général, qui ne peuvent être vaincues par le système immunitaire humain. Au cours de la recherche, de nombreux scientifiques arrivent à la conclusion que la «pandémie de cancer» se produit en raison de l'inefficacité des protéines que nous mangeons. Peu d'inefficacité, et aussi un manque de certaines protéines. L'inefficacité des protéines survient en raison de la défaite de celles-ci par les toxines présentes dans les aliments, par la contamination chimique des aliments, la suppression de la fonction naturelle du système immunitaire, conduisant à des mutations d'ADN et à une construction défectueuse (mutée) des cellules qui, en l'absence de certains acides aminés, subit une croissance incontrôlée. De plus, nous ne mangeons pas les bonnes protéines et nous manquons constamment de 20 acides aminés essentiels pour construire les «bonnes» cellules de notre corps.

Il faut comprendre que dans le cas de la famine en acides aminés, les cellules se construisent encore (à droite, on ne meurt pas tout de suite) même avec un manque d'un, deux ou trois acides aminés. Mais, ils sont construits défectueux, ou comme on dit, mutés. Naturellement, ils poussent également plus rapidement que les produits à part entière (car moins de matériaux de construction sont nécessaires). Pour ainsi dire, les causes de l'apparition et du développement des tumeurs cancéreuses deviennent un peu claires et, en principe, il est clair comment les traiter.
Que ce soit le cas ou non, je ne sais pas. Mais les scientifiques déclarent maintenant que c'est possible. Presque tous les scientifiques "décents" (non achetés par l'industrie alimentaire) disent qu'en supprimant le sucre artificiel, les aliments raffinés de l'alimentation et en ajoutant les substances nécessaires contenues dans les aliments naturels, nous pouvons lutter.

A condition, bien sûr, que nous obtenions un ensemble complet d'acides aminés nécessaires à l'organisme. Et pour eux, un plus sont plusieurs autres substances qui, comme l'ont découvert les scientifiques, sont capables d'inhiber la croissance et même de tuer complètement les cellules cancéreuses..

En plus des avantages de certaines substances, les scientifiques au cours de leurs recherches ont découvert une chose étrange: les cellules saines endommagées par la chimiothérapie sécrètent plus de protéines, ce qui augmente la survie (!) Des cellules cancéreuses. Les scientifiques disent que la chimiothérapie tue temporairement un certain nombre de cellules cancéreuses, mais plus tard, elles sont beaucoup plus résistantes aux méthodes modernes de traitement et se multiplient encore plus, «protégées» par les cellules normales qui les entourent. Pourtant, les scientifiques ne disent pas à cent pour cent que la chimiothérapie devrait être annulée, mais ils ajoutent que la lutte contre le cancer ne peut être complète sans certaines substances contenues dans certains produits. Et avec une bonne nutrition, le traitement a toutes les chances de réussir..

Dans l'étude, dont les résultats sont publiés dans la revue Science Translational Medicine, les oncologues ont découvert une molécule appelée TIC10, capable d'activer les propres défenses de l'organisme et de déclencher un programme pour tuer les cellules cancéreuses. La molécule TIC10 active le gène de la protéine TRAIL (ligand inducteur d'apoptose lié au facteur de nécrose tumorale). Depuis longtemps, cette protéine fait l'objet de recherches par des scientifiques qui développent de nouveaux médicaments plus efficaces que les méthodes traditionnelles de traitement du cancer..
Protein TRAIL, qui fait naturellement partie du système immunitaire humain, empêche la formation et la propagation de tumeurs dans le corps humain. C'est pourquoi on pense que l'activité accrue de la protéine TRAIL ne peut pas avoir des effets toxiques sur le corps tels que la chimiothérapie..
Un autre avantage positif est que TIC10 active le gène TRAIL non seulement dans les cellules cancéreuses, mais aussi dans les cellules saines. Autrement dit, il relie ainsi les cellules saines adjacentes aux cellules cancéreuses au processus de lutte contre les mutants, ce qui est une différence fondamentale avec la chimiothérapie..

Mais pourquoi tous ces calculs scientifiques. Et au fait qu'un certain nombre de substances naturelles contenues dans des produits apparemment simples sont également un déclencheur pour la formation et l'activation de la protéine TRAIL. Les cellules saines reçoivent un coup de pouce pour augmenter le nombre de récepteurs TRAIL qui tuent le cancer.

Naturellement, la plupart des études et des expériences jusqu'à présent ont été menées principalement sur des animaux et, comme vous le savez, nous ne sommes pas très similaires dans nos processus biochimiques, mais ces études sont tout de même très encourageantes. Bon nombre des substances étudiées ne sont prévues que pour la recherche chez l'homme, et je pense que de nombreux patients cancéreux accepteront ces études. Par conséquent, nous attendons une confirmation à 100% de ces études..
En attendant, rien ne nous empêchera d'utiliser ces produits, et du coup ils fonctionnent vraiment, et plus tard, nous en aurons la confirmation scientifique.!
alors.

Voici 9 produits qui sont actuellement présentés par les scientifiques comme des produits qui favorisent l'activation de la protéine TRAIL, suppriment le développement de tumeurs dans le corps humain et même détruisent ces tumeurs..

1. Curcuma

La curcumine est considérée comme l'antioxydant le plus puissant que l'on trouve dans le curcuma épice populaire et présente d'innombrables avantages pour la santé. Une étude récente menée par un groupe de recherche à Munich a montré que la curcumine peut également inhiber la formation de métastases.

Il a été démontré que la curcumine exerce des effets anti-inflammatoires et anti-oxydants en inhibant le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha). On suppose que son effet sur la fonction endothéliale peut être médié par la suppression de l'inflammation et la régulation du stress oxydatif par une régulation à la baisse du TNF-alpha.

Un résumé de l'une des études les plus complètes sur le curcuma à ce jour a été publié par l'ethnobotaniste respecté James A. Duke. Il a montré que le curcuma est supérieur dans ses propriétés médicinales à de nombreux médicaments pharmaceutiques existants pour lutter contre le cancer et, en outre, comme il s'est avéré au cours du traitement d'un certain nombre de maladies chroniques, il n'a aucun effet secondaire..

2. Légumes de la mer

Nori, hijiki, wakame (undaria penné), arame, kombu et autres algues comestibles ne sont que quelques-unes des variétés de légumes de mer qui ont des effets puissants sur le cancer. Ils sont la source la plus riche de nombreux nutriments merveilleux, notamment le magnésium, le calcium, le fer, l'iode biologique, etc..

Les substances anticancéreuses récemment découvertes dans les plantes marines (les noms des substances ne sont pas indiqués dans l'article) ont d'énormes effets positifs dans le traitement du cancer du côlon et dans la prévention de plusieurs autres types de cancer. Ils jouent également un rôle important dans la prévention des inflammations indésirables et du stress oxydatif chronique, qui sont des facteurs de risque de développement du cancer. Les légumes de la mer sont déjà assez bien étudiés comme aliments riches en composés anti-inflammatoires et antioxydants. Les scientifiques disent que l'importance de ces aliments dans la lutte contre les cancers œstrogéniques, en particulier le cancer du sein, doit être soulignée..
Les substances contenues dans les algues modifient et régulent divers aspects du cycle menstruel normal d'une femme de sorte que sur une longue période (des dizaines d'années), la sécrétion d '«excès» d'oestrogène dans la phase folliculaire du cycle est réduite.

3. Raisins et resvératrol

Le resvératrol, substance récemment découverte, fait désormais l'objet de multiples études. C'est un composé phénolique présent dans les raisins rouges qui, selon les scientifiques, a le potentiel de devenir l'un des antioxydants les plus puissants au monde. Maintenant, sur sa base, ils essaient déjà de créer des «pilules» pour le cancer.

Le resvératrol est non seulement un antioxydant et un antimutagène, mais il réduit également le stress oxydatif, qui est la cause de la mort cellulaire (les pommes rajeunissantes, il s'avère, sont du raisin). Des études ont montré que le resvératrol inhibe la formation d'oxyde nitrique et de cellules de Kupffer stimulées par les lipopolysaccharides du facteur de nécrose tumorale du TNF.
* Les cellules de Kupffer sont des cellules macrophages produites par le foie. Une surproduction chronique d'oxyde nitrique et de TNF-A à partir d'une infection chronique peut entraîner de graves lésions hépatiques.
La maladie de la sarcoïdose, dont les causes n'ont pas encore été élucidées, est parfaitement prévenue par le resvératrol, selon les scientifiques.

La propriété la plus importante du resvératrol est peut-être sa capacité à inhiber la cyclooxygénase-2 (CoX-2). Cette substance, la CoX-2, est associée à la formation de cancers et de tumeurs anormales dans le tractus gastro-intestinal. La recherche a démontré que les inhibiteurs naturels de la CoX-2 tels que le resvératrol réduisent le risque de cancer et de lésions précancéreuses.

Une très grande étude avec un très grand nombre de termes abstrus. Mais son essence est que le resvératrol est un excellent agent prophylactique contre la formation du cancer et de diverses tumeurs mutationnelles, tue les cellules cancéreuses, combat le stress oxydatif «vieillissant» les cellules ordinaires (c'est-à-dire qu'il affecte la jeunesse du corps) et possède également une masse innombrable de propriétés utiles. L'un des scientifiques a déclaré: "Nous essayons de créer des médicaments à base de resvératrol, mais si c'est déjà dans les raisins rouges, alors, si je comprends bien, il suffit de l'utiliser quotidiennement pour prévenir avec succès de nombreux types de maladies, et pas seulement le cancer.".

Naturellement, n'oubliez pas que nous parlons de raisins naturels. À propos, comme je l'ai déjà écrit dans un article sur l'alcool, le resvératrol se trouve non seulement dans les raisins rouges, mais aussi dans les myrtilles, les arachides, les fèves de cacao et une plante médicinale Highlander Sakhalin.

4. Chlorelle

Des scientifiques de Corée du Sud ont récemment découvert que les caroténoïdes de la chlorelle peuvent être utilisés efficacement pour prévenir le cancer chez l'homme. Ils étudient C. Ellipsoidea, dont le principal caroténoïde est la violaxanthine, et C. Vulgaris, dont le principal caroténoïde est la lutéine..
Les scientifiques ont étudié l'activité d'extraits semi-purifiés de ces caroténoïdes contre le cancer humain et ont découvert qu'ils inhibent la croissance des cellules cancéreuses de manière dose-dépendante..

La chlorophylle neutralise les toxines et les polluants environnementaux. Il aide à transporter l'oxygène du sang vers toutes les cellules et tous les tissus. Le cancer ne peut pas se développer dans des cellules bien alimentées en oxygène. La chlorophylle joue un rôle important dans la capacité de Chlorella à détoxifier les métaux lourds et est un guérisseur naturel des plaies (rappelez-vous tout de suite notre plantain!). Il est prouvé que la chlorophylle réduit la capacité des cancérogènes à se lier à l'ADN dans les principaux organes. Ses propriétés anti-mutagènes en font un «défenseur» contre les toxines présentes dans de nombreux produits pharmaceutiques.

À titre personnel, je ferai un petit ajout: les caroténoïdes végétaux, dont les scientifiques parlent dans cette étude (p-carotène, lutéine, violaxanthine, néoxanthine, zéaxanthine), en plus des algues, sont principalement contenus dans les chloroplastes des plantes supérieures. Ils représentent 98% de la quantité totale de caroténoïdes dans les feuilles vertes..
C'est là, dis-moi, la sagesse populaire? La phytothérapie a toujours été l'un des remèdes populaires les plus importants..

Autrement dit, il s'avère qu'en mangeant correctement, en saturant correctement le corps en oxygène (le nombre écrasant de cellules mutantes naissent et se développent dans un environnement anaérobie) et en donnant au corps des substances «auxiliaires», nous pouvons vivre très longtemps, rester en bonne santé et jeunes!

À propos, cette chlorelle semble envahie par les bouteilles d'eau, que je structure avec diverses pierres..
Ok, passons à autre chose

5. Thé vert

Une énorme couche de substances étudiées par les scientifiques sont les catéchines liées aux flavonoïdes. Le thé vert a fait l'objet d'un examen attentif. L'épigallocatéchine-3-O-gallate (EGCG), la principale catéchine du thé vert, présente un intérêt particulier pour les chercheurs..
Par exemple, des chercheurs sud-coréens ont découvert que l'EGCG bloque le TNF en interférant naturellement avec le travail de certains produits chimiques pro-inflammatoires dans le corps, principalement dans le tissu musculaire lisse du système vasculaire..
Une étude réalisée en 2009 par la faculté de médecine de l'Université nationale de Chonbuk a noté que le principal mécanisme d'action de l'EGCG dans le blocage du TNF est d'inhiber la fractalkine, un agent inflammatoire impliqué dans la formation de l'athérosclérose et qui affecte la force et l'élasticité des artères..

6. Légumes crucifères

En plus de contenir des vitamines, des minéraux, des nutriments, etc., les légumes crucifères contiennent également de nombreux produits chimiques appelés glucosinolates. Ces produits chimiques sont métabolisés dans l'organisme en plusieurs composés biologiquement actifs qui sont déjà bien connus pour avoir des effets anticancéreux. Roquette, chou, asperges, brocoli, chou-fleur, chou-rave, tous types de salades, cresson, colza, raifort, radis, navet, rutabagas, chou chinois, graines de moutarde et légumes verts ne sont que quelques-uns des différents types de légumes crucifères riches nutriments, y compris les caroténoïdes susmentionnés (bêta-carotène, lutéine, violaxanthine, néoxanthine, zéaxanthine).

Les composés biologiquement actifs tels que les indoles, les nitriles, les thiocyanates et les isothiocyanates dans ces légumes préviennent le cancer en protégeant les cellules des dommages à l'ADN, en aidant à inactiver les cancérogènes, en provoquant la mort des cellules cancéreuses, en inhibant la formation de tumeurs dans les vaisseaux sanguins (angiogenèse) et en empêchant la migration des cellules tumorales (nécessaire pour les métastases).

Comme toujours, les Japonais sont en avance sur les autres. Ils savent beaucoup de choses et se cachent tranquillement du reste du monde. Selon les dernières données, les Japonais consomment en moyenne 120 mg. glucosinolates, et l'Européen moyen n'est que de 15 mg.
Quels sont les foies les plus longs de la planète et qui ont le moins de personnes atteintes de cancer? Cela vaut la peine d'envisager.

7. Tomates

De nombreuses études ont montré que la consommation régulière de tomates réduit considérablement le risque de certains types de cancer, et constitue également une excellente mesure préventive des maladies cardiovasculaires, en particulier les maladies coronariennes. De nombreuses substances présentes dans les tomates sont créditées de propriétés curatives, en particulier l'un des caroténoïdes, le lycopène (qui se trouve également dans les algues déjà mentionnées), est étudié de près..
Exposition modérée à un apport régulier de jus de tomate (naturel!) Fournit la quantité requise de caroténoïdes qui affectent la production de médiateurs inflammatoires tels que le TNF-alpha et la protéine TRAIL.
En outre, dans diverses études en cours sur les caroténoïdes, il a été établi que nombre d'entre eux (énumérés ci-dessus) affectent de manière significative non seulement les facteurs de risque de cancer, mais contribuent également au rajeunissement général et à la santé du corps, en incluant des facteurs «anti-âge»..

8. Champignons médicinaux

L'histoire dit que les champignons sont utilisés à des fins médicinales comme un excellent médicament depuis plus de 5000 ans. Les substances antivirales et anticancéreuses présentes dans 57 types de champignons sont activement étudiées (les noms des champignons, encore une fois, ne sont pas indiqués). Et en Chine et au Japon, 270 espèces de champignons sont encore utilisées à des fins médicinales.
Plusieurs études, selon le Cancer Center (MSKCC), ont déjà examiné six composants de divers champignons pour leur activité contre les cancers humains: le lentinane - un composant du shiitake, le schizophyllane, le composé actif hexose corrélé (AHCC), la fraction D des champignons de Maitake et deux composants des champignons Coriolus versicolor.

Coriolus versicolor (champignon Tinder, queue turque, Trametes) est un champignon amadou extrêmement commun trouvé dans le monde entier. En tant que champignon médicinal dans la médecine chinoise, il s'appelle Yun Zhi.

Trametes contient deux polysaccharides rares: le polysaccharide K (PSK) et le polysaccharide peptide (PSP), qui augmentent les défenses de l'organisme. Ceci est particulièrement important pour le cancer. Les préparations de champignons Trametes versicolor sont approuvées par le ministère japonais de la Santé depuis 1991 (depuis si longtemps (!), Et nous ne savons toujours rien) et sont utilisées avec succès dans la pratique médicale comme principal agent anticancéreux. Des études récentes ont montré que TRAMETES est un médicament très prometteur, car il a montré de nombreux effets anticancéreux sur le corps et montre une augmentation prononcée de l'activité des propriétés chimiothérapeutiques des médicaments actuellement existants. Ces médicaments sont aujourd'hui largement utilisés au Japon comme complément obligatoire dans le traitement du cancer du sein, du poumon, de l'œsophage, de l'estomac et du rectum..

Le polysaccharide K (PSK) est caractérisé par l'activité anticancéreuse la plus élevée, à la fois dans les études préliminaires in vitro, in vivo et dans les essais cliniques humains. Des études préliminaires d'autres laboratoires, en cours actuellement (et entre-temps, les Japonais l'utilisent depuis 25 ans), ont montré que K (PSK) peut réduire considérablement l'émergence et la croissance des cellules mutagènes, des cellules cancéreuses résultant des rayonnements, ainsi que la croissance de tumeurs cancéreuses déjà existantes. et leurs métastases.

Le Lentinan, une substance présente dans les champignons shiitake, est une molécule de glucane B-1,6-1,3-D qui a un effet multivalent sur l'organisme: elle augmente le taux de maturation des macrophages, des cellules NK et des lymphocytes T cytotoxiques (CTL); augmente leur durée de vie; induit et améliore l'activité lytique des macrophages, des cellules tueuses naturelles et des CTL (lymphocytes T cytotoxiques).
Les glucanes B-1 601,3-D activent les leucocytes afin qu'ils attaquent et détruisent plus activement et «habilement» les cellules cancéreuses. Le Lentinan stimule la production d'inhibiteurs tumoraux (cytokines, TNF, IL-1) par ces cellules.

Lorsque les cellules CTL et NK sont stimulées avec le Lentinan, la destruction des cellules étrangères à l'aide des protéines perforines et granzymes est activée. Lorsqu'ils sont reconnus, les leucocytes se rapprochent d'eux et projettent des perforines sur la surface cellulaire, qui sont instantanément incrustées dans la membrane externe. Dans ce cas, des espaces sont formés à travers lesquels la cellule perd du fluide et meurt. Avec une efficacité insuffisante des perforines, des granzymes sont libérées, qui détruisent le noyau de la cellule cancéreuse.

C'est ainsi que tout est compliqué, mais l'essence est simple - les champignons, ou plutôt les substances qu'ils contiennent, tuent les tumeurs cancéreuses.

Des études en laboratoire montrent que le polysaccharide Lentinan est absolument non toxique, il améliore les réponses immunitaires de l'organisme, stimule la régression tumorale et même sa disparition en cinq semaines avec l'hépatome ascite, le sarcome, le carcinome d'Ehrlich et d'autres tumeurs modélisées en laboratoire, entre autres, prévient la cancérogenèse chimique. Shiitake est particulièrement efficace contre les tumeurs de la peau, des poumons et du tractus gastro-intestinal. Supprime la croissance des tumeurs et empêche la formation de métastases. Au Japon, le Lentinan est utilisé depuis plus de 40 ans (on ne dit pas exactement combien, mais je pense que s'ils ne sont pas morts après les bombardements atomiques, et sont encore devenus les personnes les plus anciennes de la planète, alors pendant très longtemps).

Diverses études mentionnent de tels champignons: Chaga, Shiitake (Lentinula edodes), Meitake (Grifola frondosa), Reishi (Lingzhi), Coriolus Versicolor, Trametes versicolor, Ryzhiki (Lactarius salmonicolor, Russulaceae), dans certaines études même morilles comestibles (esculea Morchella) L.) Pers.) Et le miellat d'été (Kuehneromyces mutabilis).

9. Ail

Une étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research note que la médecine chinoise utilise l'ail depuis 2000 avant JC (et il existe un stéréotype sur les Russes selon lequel ils sentent toujours l'ail). Les auteurs de l'étude suggèrent que le principal ingrédient actif du disulfure de diallyle d'ail (DADS), en plus de ses propriétés antiseptiques, antivirales et antibactériennes bien connues et bien étudiées, possède également un large éventail de propriétés anticancéreuses..
Un certain nombre de scientifiques de différents pays ont commencé des recherches sur les effets du disulfure de diallyle sur le cancer. Des scientifiques de plusieurs instituts de recherche sur le cancer ont découvert, presque simultanément, que le disulfure de diallyle (DADS) supprime la prolifération (prolifération - prolifération des tissus corporels en multipliant les cellules par division) des cellules mutagènes dans de nombreuses lignées cellulaires. La capacité du disulfure de diallyle (DADS) à «tuer» diverses formes endogènes et exogènes de radicaux libres est également à l'étude. Les scientifiques ont découvert qu'un gène connu sous le nom de suppresseur de p53 est activé lorsqu'il est exposé au disulfure de diallyle (DADS). Le gène p53 activé tue les cellules cancéreuses après 24 heures d'exposition au disulfure de diallyle (DADS). La recherche n'est encore qu'un laboratoire.

L'allicine - un autre ingrédient actif de l'ail (elle donne en fait à l'ail son arôme et son goût) - agit comme l'un des antioxydants les plus puissants connus aujourd'hui.

La chose la plus surprenante à propos de la recherche sur l'allicine est qu'elle n'agit que naturellement, tandis que les formes artificielles synthétisées (ou mélangées à d'autres produits chimiques) perdent presque toutes leurs propriétés magiques. La recherche sur les propriétés anticancéreuses de l'allicine a commencé.

Ce que je voudrais dire en conclusion?
Toutes ces études ne prouvent qu'une chose: si nous mangeons correctement une variété NATURELLE, nous serons en bonne santé et jeunes pendant très longtemps! Que Dieu ou la nature ait créé tout le nécessaire pour notre vie saine avec vous, nous avons tous les médicaments à portée de main dans la nourriture la plus simple.!
Comme ça.