Principal
Tératome

Tumeurs bénignes des tissus mous. Tumeurs du tissu adipeux - lipomes et angiolipomes

Les tumeurs bénignes des tissus mous sont plus fréquentes que les tumeurs osseuses bénignes. Ils peuvent survenir dans presque toutes les parties du corps humain, à la fois à l'intérieur des muscles et entre les muscles, les ligaments, les nerfs et les vaisseaux sanguins. Ces tumeurs diffèrent par l'aspect et la nature de la formation. Certaines tumeurs peuvent être très agressives.

L'invasion des tissus voisins augmente le risque de retrait incomplet et la possibilité de récidive de la tumeur. Parmi les tumeurs les plus courantes pouvant être classées comme tumeurs bénignes des tissus mous, on trouve les lipomes, les fibromes, les angiolipomes, les histiocytomes fibreux bénins, les neurofibromes, les schwannomes, les neurolipomes, les hémangiomes, les tumeurs des tendons géants et les myxomes. Certaines conditions, telles que la fasciite noueuse, ne sont pas des tumeurs mais peuvent nécessiter un traitement similaire. Un petit nombre de ces tumeurs peut être associé à des maladies héréditaires.

Développement de tumeurs du tissu adipeux, leur diagnostic. Structure du lipome

Les tumeurs du tissu adipeux sont des lipomes et des angiolipomes. Ils sont bénins. Les lipomes se présentent le plus souvent sous forme de tumeurs molles et indolores sous le cuir chevelu, le cou, le tronc ou les extrémités. Les lipomes de la région thoracique sont également fréquents, les tumeurs du tissu adipeux des organes intra-abdominaux et du cordon spermatique sont moins fréquentes.

Figure 1. La structure du lipome

Les lipomes se développent lentement, ce processus prend plusieurs mois, voire plusieurs années. Le risque pour un patient atteint de lipome est très faible, il ne nécessite donc pas de retrait urgent. Cependant, la médecine occidentale et domestique utilise une méthode telle que l'ablation chirurgicale radicale des lipomes, car d'autres méthodes ne peuvent que freiner leur croissance, mais pas éliminer le néoplasme lui-même. Certaines des tumeurs du tissu adipeux se forment dans le fascia ou les groupes musculaires profonds, de sorte que les radiographies ou la tomodensitométrie peuvent aider à déterminer si elles sont présentes. De plus, sur l'image, ces tumeurs sont similaires aux formations malignes, par conséquent, des diagnostics supplémentaires sont nécessaires pour le diagnostic final du lipome..

Si, en plus du tissu adipeux, il y a un autre tissu dans la tumeur qui ressemble à une zone plus sombre sur l'IRM, une biopsie doit être réalisée.

La grande majorité des tumeurs bénignes des tissus adipeux peuvent être traitées avec une seule intervention chirurgicale avec un risque minimal pour les tissus musculaires environnants, les vaisseaux sanguins, les nerfs, les muscles ou les os. Cela offre au patient la meilleure qualité de récupération et les plus faibles chances de récidive tumorale. Le chirurgien orthopédiste effectue une biopsie avant de procéder à l'ablation de la tumeur. La résection sans biopsie n'est autorisée que dans de rares cas.

Caractéristiques des lipomes et angiolipomes

La particularité du lipome est que cette masse tumorale est généralement située entre la peau et la couche musculaire sous-jacente. Le lipome se déplace sous la peau en quelques centimètres. Il est plus souvent trouvé à l'âge moyen, mais se produit également chez les enfants. Les raisons de l'apparition de ces formations sont des violations du métabolisme des graisses, ainsi que des perturbations de l'activité des enzymes lipolytiques. Le plus souvent, les lipomes se trouvent dans l'abdomen, les cuisses, les bras, les jambes, la tête, le cou, le dos. Le lipome moyen mesure moins de 5 cm de diamètre, mais il y en a aussi de plus gros. Il existe un risque de dégénérescence du lipome en tumeur maligne, mais il est minime.

Si le néoplasme affecte les terminaisons nerveuses ou les vaisseaux sanguins, une personne peut ressentir des douleurs: picotements, brûlures, engourdissements. Une tumeur du cordon spermatique entraîne une infertilité (permanente ou temporaire, selon le degré de lésion du tissu environnant).

Caractéristiques de l'angiolipome

L'angiolipome est un type de tumeur bénigne qui contient des vaisseaux sanguins et du tissu adipeux mature. L'angiolipome est également connu sous le nom de lipome caverneux ou télangiectatique. Contrairement aux lipomes, les angiolipomes sont souvent douloureux. Les principaux composants des angiolipomes sont les muscles lisses et les cellules graisseuses. Variétés d'angiolipomes: lipomes de type cartilagineux (néoplasmes de type calleux), hibernomes (constitués de tissu adipeux brun). Angiolipome jaune.

Surtout chez les jeunes. Ils sont doux et douloureux ainsi qu'indolores. Ils ont tendance à se propager aux nerfs, aux muscles et aux os. Apparaît parfois chez les adolescents pendant la puberté.

Chez les personnes âgées de 20 à 60 ans, l'angiolipome est souvent multiple. Les tumeurs mesurent généralement moins de 2 cm de diamètre.

Les raisons de l'apparition de cette tumeur ne sont pas connues avec certitude. Les médecins sont enclins aux prédispositions héréditaires et aux troubles du métabolisme lipidique. Il existe également un certain risque de dégénérescence de l'angiolipome en tumeur maligne, mais il est très faible.

Symptômes des tumeurs du tissu adipeux, méthodes de traitement des lipomes et angiolipomes

Les tumeurs bénignes du tissu adipeux peuvent varier en apparence, mais la douleur est rare. Des sensations douloureuses apparaissent généralement à la suite de la compression d'une zone de tissu sain à proximité de la tumeur. Extérieurement, un lipome est un morceau de tissu de la même couleur que le reste du corps. Le plus souvent, il s'agit d'un tubercule mou indolore, qui s'élève légèrement au-dessus de la surface de la peau et a des limites floues et un diamètre différent. Les lipomes peuvent être petits ou très grands. Certaines personnes peuvent avoir plusieurs lipomes dans différentes parties du corps. Par exemple, sur le cou, la tête, la poitrine ou l'abdomen.

Les principales méthodes de traitement:

  • ablation chirurgicale (résection, excision au scalpel);
  • liposuccion (pompage du contenu de la tumeur avec une seringue);
  • prendre des stéroïdes (restreindre la croissance de la tumeur, mais ne pas la supprimer);
  • retrait au laser;
  • cryothérapie (utilisant de l'azote liquide).

Une combinaison de méthodes peut être utilisée, par exemple, une cure de stéroïdes suivie d'une élimination. La guérison prend environ deux semaines, selon l'emplacement et les dommages causés aux autres types de tissus. Il existe encore un faible risque de complications postopératoires: infections, saignements et lésions nerveuses.

Diagnostic des tumeurs du tissu adipeux, facteurs de risque de complications

Méthodes de diagnostic de base: biopsie, examen physique, diagnostic par ultrasons. Si le lipome ne se développe pas rapidement, les médecins ne recommandent pas de le retirer. Cependant, si un néoplasme se trouve dans des zones ouvertes du corps, les patients de tous âges peuvent ressentir un inconfort psychologique en raison du fait que le lipome est visible pour les autres..

La probabilité de dégénérescence du lipome en liposarcome est faible, mais elle existe. Les liposarcomes sont des cancers du tissu adipeux. Ils se développent rapidement et ne sont généralement pas douloureux. Si un liposarcome est suspecté, une IRM et un scanner sont nécessaires.

Facteurs de risque qui augmentent la probabilité de complications du lipome:

  • âge de 40 à 60 ans;
  • la présence d'autres maladies, par exemple l'obésité, le syndrome de Gardner, le syndrome myofascial de Doloros, qui augmente le risque de lymphome multiple;
  • prédisposition génétique et probabilité de transmettre la prédisposition aux enfants.

Basé sur les matériaux:
© 1998-2015 Fondation Mayo pour l'enseignement et la recherche médicale. Tous les droits sont réservés.
2014 Health Grades Inc.
2015 © Cèdres-Sinaï.

Quelle est la différence entre le lipome et l'athérome

Parmi les néoplasmes cutanés bénins, les lipomes, ainsi que l'athérome, sont les plus courants. Ce sont des maladies des glandes du système excréteur, à savoir, sébacées et excrétrices de sueur. L'athérome et le lipome sont très similaires l'un à l'autre, par conséquent, une personne éloignée de la médecine peut ne pas les distinguer l'un de l'autre et appeler ces deux formations wen. Ces deux formations surviennent en raison du blocage des glandes sébacées de la peau, mais la structure de ces tumeurs est différente. Seul le lipome est un vrai wen et l'athérome est un kyste épidermoïde (ou épidermique).

Le plus souvent, ces tumeurs commencent à se développer entre l'âge de seize et soixante ans, mais dans de rares cas, les deux pathologies peuvent être diagnostiquées chez les jeunes enfants. Étant donné que les causes, l'évolution des maladies et leurs caractéristiques, ainsi que la structure, peuvent différer, la thérapie des formations peut également être effectuée de différentes manières. C'est pour cette raison qu'il faut comprendre les symptômes de ces deux "wen". Quelle est la différence entre les deux formations, tout le monde doit savoir, car personne ne peut être protégé à cent pour cent de l'apparition de ces maladies.

Caractéristiques de l'athérome

Pour distinguer indépendamment une tumeur épidermique d'un wen, vous devez connaître les caractéristiques de l'athérome, ainsi que sa structure. C'est un néoplasme dense et mobile, composé de cellules épithéliales et adipeuses. L'éducation pousse rarement plus de cinq centimètres. Un kyste cutané peut apparaître n'importe où dans le corps où la transpiration est augmentée. Ce sont les zones dites séborrhéiques. Il y a souvent un blocage de la glande sébacée sur le visage.Dans la plupart des cas, le développement de l'athérome est souvent diagnostiqué au niveau du front, de la paupière supérieure, de la joue et de l'aile du nez. Il existe un risque de croissance épidermique derrière l'oreille ou sur le cuir chevelu. Le kyste épidermoïde du coccyx et d'autres parties du dos, de l'aine et de l'aisselle survient moins souvent.

Les tissus de l'athérome commencent leur développement dans la couche inférieure de l'épiderme - le derme. La tumeur a un petit trou qui dépasse vers l'extérieur et ressemble à un point noir. C'est par ce trou qu'une infection pénètre souvent dans le néoplasme, provoquant un processus inflammatoire. La croissance peut avoir une forme ovale ou arrondie, la base de la tumeur a une bonne adhérence à la peau, mais à l'intérieur des tissus elle bouge un peu lors de la palpation.

Caractéristiques du lipome

Un lipome est une tumeur bénigne qui s'est formée à partir d'un tissu adipeux envahi, il est donc conseillé d'appeler ce néoplasme un wen. Un néoplasme peut être dangereux car, dès les premiers signes, il est difficile de le distinguer d'une tumeur maligne de liposarcome. La formation se développe lentement, peut affecter le dos, les bras, les épaules et le cou. Le wen peut être de très grande taille (jusqu'à onze centimètres), il peut même se développer sur les organes internes. Par consistance, le néoplasme est souple-élastique, mobile à la palpation, car il n'a pas d'adhérence à la peau.

  • fibrolipome - dans une plus grande mesure, comprend le tissu fibreux;
  • lipofibrome - se compose principalement de tissu adipeux;
  • angiolipome - contient du tissu adipeux et musculaire;
  • myélolipome - se compose de tissu adipeux, ainsi que de tissu osseux;
  • myolome - contient du tissu musculaire et un grand nombre de vaisseaux altérés.

Les tumeurs graisseuses qui apparaissent sur les organes internes sont très dangereuses, elles doivent donc être diagnostiquées et immédiatement éliminées.

Caractéristiques communes

Le lipome et l'athérome ont un certain nombre de caractéristiques communes, ils sont donc souvent confondus.

Les caractéristiques communes de ces deux néoplasmes comprennent:

  1. Bénin - les deux excroissances ne sont pas malignes, mais avec une confluence de facteurs de risque, le lipome peut être une condition précancéreuse du liposarcome.
  2. Causes d'occurrence - les deux néoplasmes peuvent survenir en raison de troubles métaboliques, de dommages mécaniques, d'une prédisposition génétique.
  3. Localisation - ces deux tumeurs peuvent survenir sur n'importe quelle partie de la peau, à l'exception des paumes et des pieds.
  4. L'absence de symptômes - à l'exception d'un défaut visuel, le kyste épidermique et le wen n'apparaissent d'aucune façon - ne provoquent pas de douleur, de démangeaisons ou d'inconfort.
  5. Similitude visuelle - en apparence, ces deux néoplasmes sont pratiquement indiscernables l'un de l'autre.

Sur la base des caractéristiques générales, il est peu probable que le patient détermine indépendamment le type d'éducation. Seul un médecin peut poser un diagnostic précis puis prescrire le traitement approprié..

Diagnostic différentiel

Les principales différences entre l'athérome et le lipome sont la mobilité et la densité de ces néoplasmes. La graisse est plus douce, plus mobile.

Le médecin peut distinguer ces deux néoplasmes par les signes suivants:

  • le lipome est une accumulation de tissu adipeux et un kyste est une capsule avec un contenu graisseux et épithélial;
  • la formation kystique a tendance à l'inflammation et à la suppuration;
  • le wen a une consistance molle et la tumeur épidermique est dense, élastique;
  • le kyste épidermique est déplacé à la palpation;
  • le lipome peut être localisé sur les organes internes et l'athérome ne se produit que dans les couches de l'épiderme;
  • la formation kystique est soumise à une élimination obligatoire, car elle peut devenir enflammée et le wen peut être observé et non éliminé s'il n'y a pas de symptômes désagréables.

Malgré la similitude de ces maladies, leur apparition nécessite une consultation médicale.

Quelle est la différence entre l'athérome et le wen

Afin de connaître exactement le type d'éducation, vous devez consulter un médecin.Cependant, selon certaines caractéristiques distinctives, vous pouvez distinguer vous-même l'athérome du lipome:

  • le wen manque toujours de processus inflammatoire;
  • le lipome n'a pas de sortie;
  • le kyste est plus dur et plus dense;
  • le wen est facile à déplacer;
  • la formation épidermique adhère à la peau;
  • la croissance d'un néoplasme épidermoïde est plus rapide que celle d'un néoplasme gras;
  • un kyste épidermique ne se développe jamais à la surface des organes internes.

Raisons de l'apparition

En raison de l'événement, le médecin peut déterminer si le patient a un lipome ou un athérome. La graisse est due au fait que le tissu adipeux commence à se développer de manière intensive. Cela peut être dû à des facteurs tels que la traumatisation du site de localisation, des troubles métaboliques, l'hérédité. Un kyste épidermique se développe dans des endroits où il y a un grand nombre de glandes sébacées et se produit en raison du blocage de leur conduit par des détritus. Des particules de la couche supérieure de la peau ou des dommages mécaniques à la glande peuvent altérer la perméabilité.

L'apparition de l'athérome est souvent associée à des lésions cutanées, à l'introduction de particules de la couche supérieure dans les couches plus profondes de la peau, ainsi qu'à une augmentation de la densité des détritus. Les facteurs kystiques comprennent la prédisposition génétique, les troubles métaboliques, la négligence de l'hygiène personnelle, une mauvaise utilisation des produits cosmétiques.

Apparence et structure

Les manifestations visuelles d'un wen et de l'athérome (kystes) sont similaires, donc extérieurement elles peuvent être confondues, mais il existe quelques différences. Un néoplasme kystique est souvent plus petit qu'un néoplasme gras. Dès l'ouverture du kyste épidermique, le contenu purulent peut être libéré lorsqu'il est pressé, ce qui n'est jamais le cas avec un lipome. Si vous touchez le wen, il a une consistance plus douce, car il s'agit de la croissance du tissu adipeux sous la peau. Le kyste a une capsule dense, il est donc plus difficile au toucher. Si vous appuyez sur le wen, il se déplacera sur le côté sans aucun problème. Le kyste épidermoïde est fusionné avec la peau, il ne peut être que légèrement décalé par rapport aux tissus plus profonds.

Sentiments et symptômes subjectifs

Aucune différence symptomatique n'a été observée dans ces deux néoplasmes. Ils ne provoquent pas de douleur, de démangeaison ou d'inconfort. Le lipome ne s'enflamme jamais, ce qui arrive souvent avec l'athérome.

Symptômes d'un néoplasme épidermique enflammé:

  1. Rougeur de la peau sur le kyste.
  2. Gonflement des tissus autour du néoplasme.
  3. Syndrome douloureux à la palpation.
  4. Attribution de l'exsudat purulent avec un cours purulent.

S'il y a au moins un signe du développement d'un processus inflammatoire, vous devez immédiatement consulter un médecin et commencer le traitement.

Risques et complications

Le lipome peut avoir une complication. Très rarement, un wen renaît dans une tumeur maligne de liposarcome. La tumeur épidermoïde ne devient jamais maligne, mais elle est très souvent enflammée. Les détritus, qui se trouvent à l'intérieur de la capsule, sont un terrain fertile pour le développement de la flore bactérienne, de sorte que l'inflammation des kystes n'est pas rare. Le contenu purulent corrode la membrane du néoplasme et la peau qui la recouvre, et peut éclater ou pénétrer. Dans la deuxième option, le phlegmon des tissus mous se développe. Le processus inflammatoire peut se développer sans infection. Dans une telle situation, les médecins arrêtent d'abord l'inflammation avec la pommade de Levomekol ou de Vishnevsky, puis retirent le néoplasme épidermique.

Un kyste épidermoïde est dangereux pour sa rupture, ce qui peut provoquer le développement d'un abcès. Lorsqu'ils sont localisés dans la région génitale, un wen et un kyste peuvent perturber le processus de miction ou causer des difficultés pendant les rapports sexuels. Après une intervention chirurgicale pour enlever un kyste épidermique, il peut repousser. Lors du retrait d'un athérome enflammé, il est possible que le médecin ne puisse pas retirer toute la membrane du kyste, ce qui devient la principale raison du développement de rechutes.

Caractéristiques du traitement

Il est possible de retirer complètement et définitivement un wen ou un kyste cutané uniquement par chirurgie ou en utilisant des techniques de retrait de matériel. Les médecins recommandent de couper l'athérome, ainsi que le lipome, avant que des complications ne surviennent. La méthode d'élimination de l'athérome dépend de la taille de la tumeur. Les petits kystes sont éliminés avec une thérapie au laser ou par ondes radio. Le traitement de l'athérome par coupe avec un scalpel est effectué uniquement sur les zones fermées du corps, car après l'opération, il reste une cicatrice. Si le chirurgien n'enlève pas toute la capsule d'athérome, une rechute est possible, donc l'ablation chirurgicale est de moins en moins effectuée.

Prévention des kystes et du wen

En tant que prophylaxie de l'athérome et du lipome, il est nécessaire de surveiller le fond hormonal, de traiter les troubles métaboliques, de ne pas négliger l'hygiène personnelle et de laver les cosmétiques avec des moyens spéciaux. Une bonne nutrition peut aider à prévenir les changements dans la densité des détritus. Un examen périodique par un médecin vous permet d'identifier en temps opportun la présence d'une pathologie et d'effectuer un traitement.

Graisse ou cancer

Le lipome, ou en termes simples - wen, est une tumeur bénigne constituée de cellules du tissu adipeux. Le lipome ne présente aucun danger pour l'homme et ne se transforme pas en cancer. Mais le sceau situé dans la graisse sous-cutanée, dans certains cas, se transforme en liposarcomes - néoplasmes malins. Dans tous les cas, si des changements apparaissent sur le corps, vous devez consulter un médecin afin qu'il puisse établir un diagnostic et déterminer le cours du traitement.

Qu'est-ce qu'un wen?

Les petites bosses molles sous la peau sont appelées wen. Les lieux d'apparition typiques sont la ceinture scapulaire, la partie externe de l'épaule et de la cuisse et le haut du dos. Dans la plupart des cas, la maladie survient chez les femmes de plus de 40 ans, les hommes souffrent moins souvent. Même si vous appuyez sur l'éducation, une personne ne ressentira pas de douleur, à cause de laquelle elle peut même ne pas en être consciente. Cependant, l'apparition de lipomes peut gâcher l'apparence, car ils s'agrandissent parfois. Les médecins assurent qu'une tumeur du tissu adipeux ne présente pas de danger pour l'homme, n'a rien à voir avec le cancer et ne peut pas s'y développer. Quant aux raisons de l'apparition du wen, la médecine n'a pas encore trouvé de réponse exacte, mais tend à plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à leur apparition. Ceux-ci inclus:

  • fumeur;
  • faible immunité;
  • diabète sucré;
  • à partir de 30 ans;
  • rayonnement ionisant;
  • manque de protéines dans le corps;
  • violation du métabolisme lipidique;
  • traumatisme.

Tout néoplasme de la peau, même un lipome non malin, est une source potentielle de dégénérescence en tumeur cancéreuse. Retour à la table des matières

Peut se transformer en cancer?

Le lipome ne représente pas un danger terrible pour l'homme, mais malgré cela, les médecins persuadent les patients de faire une différenciation diagnostique afin d'être sûr à 100% qu'il n'y a pas toutes sortes de risques. La qualité et la maturité des cellules des formations sont déterminées à l'aide d'analyses cytologiques et histologiques, qui sont effectuées après élimination du problème ou sous la forme d'une biopsie. Des filaments fins et de petits capillaires sont inhérents aux échantillons sains. Bien que l'adipose ne se transforme pas en cancer, vous devrez vous débarrasser d'options compliquées, car elles menacent de se transformer en liposarcome. Dans ce cas, nous parlons de lipomes profonds situés dans les tissus des organes internes..

Similitudes et différences entre le lipome et le cancer

Le lipome ressemble à une tumeur maligne seulement extérieurement, car ils ressemblent tous les deux à un ganglion lymphatique enflammé. Par conséquent, beaucoup parviennent à imaginer les pires scénarios lorsqu'ils trouvent un sceau sur le corps. Mais, comme on peut le voir, sa présence ne signifie pas qu'il s'agit d'un cancer. Tout d'abord, l'éducation peut faire l'objet de recherches indépendantes. La graisse se développe lentement et la tumeur maligne se développe rapidement. De plus, sa surface est bosselée et les bordures sont très indistinctes, tandis qu'une surface bénigne est caractérisée par une surface lisse et des bordures claires. Le contenu de la tumeur maligne est élastique au toucher, mais dur, et le wen est doux, ce qui le rend mobile. En présence d'une formation maligne, il existe un lien avec la peau et, dans le cas d'un wen, ce n'est pas le cas, ainsi que des violations de l'intégrité de la peau. En outre, un patient atteint de cancer a des ganglions lymphatiques hypertrophiés..

Vaut-il la peine de traiter un wen non dangereux?

Si une personne ne ressent aucune gêne due à un wen sur le corps, elle ne peut pas être retirée. Ceci est le plus souvent respecté par les hommes, mais les femmes traitent les formations de plus près et ne veulent pas que quelque chose gâte leur apparence. Par conséquent, le beau sexe essaie de se débarrasser des tilleuls le plus tôt possible..

Ceci, bien sûr, est l'affaire de tous, mais si le wen cause de la douleur et augmente de taille à un rythme rapide, il doit être éliminé. Et aussi s'il est situé près des articulations, car cela conduit à une restriction des mouvements, la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins est inévitable si la formation apparaît à côté d'eux. Dans ce cas, il n'est en aucun cas recommandé de s'automédiquer à la maison, car de telles actions n'aideront pas à se débarrasser du problème.

Comment savoir si vous avez un lipome

Cet article a été co-écrit par Danielle Jacks, MD. Daniela Jax, MD est un chirurgien résident à la clinique Ochsner à la Nouvelle-Orléans. A reçu un diplôme de médecin de l'Oregon Health and Science University en 2016.

Le nombre de sources utilisées dans cet article: 16. Vous en trouverez une liste en bas de page.

Le lipome, ou wen, est une tumeur bénigne. Les tumeurs de ce type apparaissent généralement sur le tronc, le cou, les aisselles, les épaules, les cuisses et les organes internes. Heureusement, le lipome ne met généralement pas la vie en danger et peut être traité s'il provoque une gêne. Cependant, il est préférable de se préparer à l'avance et de comprendre à quoi ressemble un lipome et comment l'éliminer s'il se développe..

Attention: les informations contenues dans cet article sont à titre informatif uniquement. Veuillez consulter votre médecin avant d'utiliser toute méthode.

Conseil: dans de rares cas, un lipome peut pousser de plus de 3 centimètres. Les lipomes de plus de 5 centimètres sont appelés géants.

Lipome ou tumeur maligne: comment distinguer

Lipome

Le lipome est un néoplasme bénin, constitué de tissu adipeux. Dans la vie quotidienne, vous pouvez trouver le nom commun de la pathologie - un wen, d'une manière médicale, une tumeur s'appelle un lipome. La composition comprend du tissu conjonctif et cartilagineux en quantités minimales, ce qui rend le wen ferme au toucher.

La localisation de la tumeur est différente: des organes internes à la couverture sous-cutanée. Des formations lipomateuses uniques et multiples sont connues. Le wen se caractérise par une croissance lente. La pathologie diffère d'une tumeur maligne en ce qu'elle n'apporte pas de douleur et ne contient pas de cellules cancéreuses. La plupart des personnes qui ont atteint l'âge de 30 ans souffrent du phénomène. L'apparition d'un lipome ne dépend pas du sexe et du poids corporel.

Causes d'occurrence

Les facteurs suivants influencent la survenue d'un lipome sous-cutané:

  • Le non-respect des règles d'hygiène augmente le risque de gonflement si des boutons et des plaies à la surface de la peau sont ouverts avec des mains sales, ce qui provoque une infection sous la peau. L'infection provoque une inflammation sous-cutanée et la formation d'une capsule lipomateuse à l'aide de sécrétions sébacées.
  • L'hérédité est considérée comme une cause qui augmente le risque de pathologie..
  • L'apparition d'une tumeur dépend directement du mode de vie d'une personne. La présence de malbouffe, d'alcool et de tabac dans l'alimentation perturbe le métabolisme des graisses et augmente le taux de cholestérol, ce qui entraîne l'apparition de tumeurs graisseuses.
  • Le groupe à risque de formation de pathologie sous-cutanée comprend les personnes souffrant d'obésité, de maladies du système digestif, de la présence de toxines et de toxines dans le corps et d'un métabolisme lent.

Variétés de lipome sur le site de survenue

Un lipome des tissus mous se forme le plus souvent sous la couche cutanée. En prenant une taille solide, la pathologie pénètre à travers les couches épithéliales de la peau jusqu'au tissu musculaire et aux os. Il existe différents types de wen, en fonction de l'emplacement.

  • La graisse sur le visage et le front ne diffère pas du défaut cutané habituel - un bouton. Le fait de presser le liquide sébacé n'apporte pas de résultats favorables et le wen réapparaît, accompagné d'un processus inflammatoire et de sensations douloureuses, car la capsule reste à l'intérieur. À mesure qu'elle grossit, la tumeur devient molle et mobile, ce qui permet de distinguer un lipome d'un furoncle ou d'un autre défaut cutané. La lipomatose faciale semble inesthétique.
  • La graisse sur le dos ne présente pas de symptômes douloureux ou externes et se développe lentement. La peau du dos est sensible à l'apparition de telles pathologies en raison du travail actif des glandes sébacées. De plus en plus en diamètre, le tubercule sous-cutané appuie sur les terminaisons nerveuses, provoquant une douleur, et apparaît pour la première fois à un stade avancé de développement. Un lipome géant est sujet à un retrait rapide, apporte une gêne au patient.
  • Une formation tumorale sur la tête, dans la région du cou et des épaules a la forme d'une boule et survient principalement chez les femmes qui ont atteint l'âge de 50 ans. La présence d'une pathologie s'accompagne d'apathie, de somnolence et de perte d'appétit. La douleur de pression, la sécrétion de liquide et la décoloration du lipome provoquent une intervention chirurgicale. Les raisons de l'apparition de la lipomatose de la tête comprennent l'apparition de la ménopause, un traumatisme physique de la région du crâne, l'hypothermie, des brûlures et des maladies du système reproducteur.
  • La graisse sur la jambe, sur le bras, dans la région de l'avant-bras et de la cuisse est sujette à une progression rapide et à une inflammation fréquente due à la friction et à la compression des chaussures et des vêtements. L'activité physique, l'exposition physique et chimique sont les causes profondes de l'apparition de tumeurs sur les membres humains. De multiples excroissances lipomateuses se forment rarement sur les jambes.
  • La lipomatose du tronc implique la formation de croissances sous-cutanées dans l'abdomen, le dos et l'aisselle. Une cellule lipomateuse suffit à provoquer l'apparition de la maladie.
  • La pathologie buccale est une maladie rare qui atteint un maximum de trois centimètres de diamètre et a une teinte jaune. Les excroissances se trouvent sur le palais, la surface interne de la joue et à l'extérieur de la bouche. Au stade initial, la croissance ne fait pas mal et ne gêne pas le patient.
  • Le lipome fibreux est caractérisé par la présence de tissu conjonctif dans la composition. Il peut se former sur la peau de n'importe quelle partie du corps.

Localisation de la lipomatose interne

  • Le plus souvent, une femme qui a atteint l'âge de 40 ans peut trouver un nodule rond à l'intérieur du sein qui ne cause pas de douleur et n'apporte pas d'inconfort. Un mammologue est capable de diagnostiquer correctement la pathologie mammaire à l'aide de la palpation, des études aux rayons X et de la biopsie. Le lipome de la glande mammaire est doux au toucher et est capable de se déplacer dans les couches sous-cutanées. Le fibrolipome est une formation solitaire, composée de tissu conjonctif et cartilagineux, trouvée dans la région de la poitrine et présente des similitudes avec le lipome dans les symptômes. Il survient chez les femmes qui sont entrées dans la période postménopausique. Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux de la lipomatose. Les excroissances dures sont éliminées à l'aide d'une intervention chirurgicale en cas d'augmentation de taille, et une petite tumeur nécessite la surveillance d'un médecin. En raison de la négligence, la maladie peut prendre une forme maligne..
  • Le lipome cérébral est une maladie rare située dans le cortex frontal. La pathologie ne se développe pas en une forme cancéreuse. Une personne est incapable d'identifier une tumeur par elle-même - cela est possible à l'aide de la tomodensitométrie, des images aux rayons X et de la neurosonographie. Le stress mental, le stress, l'hérédité et les traumatismes crâniens sont les causes du wen. La pathologie du cerveau décrite est dangereuse en ce qu'elle contribue au développement de troubles mentaux, aggrave la qualité du sommeil et provoque des maux de tête, de la faiblesse, de l'apathie et de la dépression. Le traitement des tumeurs cérébrales comprend la chirurgie, la thérapie mini-invasive, la ponction et l'échographie.
  • La graisse abdominale est dangereuse car elle exerce une pression sur les organes internes, interférant avec le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal. En présence d'un wen interne, les reins, le foie, le pancréas et les intestins souffrent. De multiples tumeurs se développent rarement à l'intérieur de la cavité abdominale. La graisse de la paroi abdominale antérieure ne peut pas être diagnostiquée à un stade précoce par palpation et le patient demande de l'aide si elle se développe de manière significative. Le diagnostic est possible après avoir passé par un certain nombre de mesures diagnostiques. Par palpation, la détection est possible en cas d'augmentation de la taille de la croissance. Les méthodes efficaces sont l'échographie et la tomodensitométrie.
  • Le médiastin est situé dans la région du cœur, des poumons et de l'aorte. Pour détecter une tumeur, il est conseillé de subir un examen spécialisé chaque année. La graisse se manifeste à un stade tardif et s'accompagne d'essoufflement, de fièvre, d'arythmie, de douleurs dans la cavité thoracique et de tachycardie.
  • Le lipome de l'angle cardiodiaphragmatique survient dans la région prépéritonéale, principalement chez les femmes qui ont atteint l'âge de 50 ans.

Mythes Wen

Beaucoup de gens croient qu'en perdant du poids, la tumeur se résoudra d'elle-même. Malgré le fait que la structure de la tumeur suppose principalement du tissu adipeux, la perte de poids ne fait pas disparaître la pathologie..

Symptômes de lipome

Signes de lipomatose:

  • la présence d'un tubercule mobile arrondi sous la peau;
  • indolore;
  • absence de symptômes à un stade précoce de développement;
  • la présence de douleur si la pathologie affecte les terminaisons nerveuses;
  • une tumeur interne exerce une pression sur tout organe voisin;
  • perte de masse grasse et augmentation simultanée de la pathologie;
  • étirement de la peau sur le site de localisation;
  • ralentissement de la régénération cellulaire et pâleur évidente de la peau;
  • faiblesse, apathie, troubles du sommeil et maux de tête avec une tumeur au cerveau;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • brûlures d'estomac, éructations et vomissements avec lipome abdominal interne;
  • diminution de la contractilité des muscles en pathologie cardiaque;
  • pression sur les voies respiratoires et sur la région du larynx avec lipomatose cervicale.

La différence entre le lipome et l'athérome

Extérieurement, le lipome et l'athérome ne sont pas différents l'un de l'autre et le patient peut facilement les confondre. Le lipome diffère de l'athérome par son contenu interne, et la différence est détectée lors d'un examen par un médecin. La structure des pathologies est différente: le lipome n'a pas de capsule et est capable de mouvement, et l'athérome est une capsule qui se produit le plus souvent dans la zone du cuir chevelu.

L'athérome est une tumeur congénitale, mais un wen ne l'est pas. Des différences de taille des pathologies sont observées: le wen atteint 20 centimètres et l'athérome - un maximum de trois centimètres. À la surface de l'athérome, vous pouvez voir un petit trou à travers lequel le contenu de la tumeur sort. Le plus souvent, une infection y pénètre, provoquant une inflammation et une suppuration de la croissance cutanée. Le processus inflammatoire de l'athérome nécessite une intervention chirurgicale urgente. Contrairement à l'athérome, le lipome a une surface lisse, n'est pas relié par un conduit à l'environnement externe et exclut la possibilité de gonflement et d'infection. Les sécrétions de lipome ne sortent pas. Vous devez contacter un dermatologue professionnel qui peut facilement distinguer les types de pathologies.

Lipome chez les enfants

Malgré le fait que la lipomatose survient souvent chez les personnes d'un âge avancé, en médecine, des cas répétés de formation de cette pathologie chez les nourrissons ont été enregistrés. Une tumeur chez un enfant est congénitale et survient également à la suite d'une violation du métabolisme des graisses. Chez l'adulte et chez le nourrisson, les symptômes de la maladie sont les mêmes..

La localisation interne de la tumeur est rare: des excroissances se produisent dans la région lombaire, sur les membres, dans la poitrine et l'abdomen. La zone d'occurrence de la pathologie est la cavité pré-péritonéale. Une tumeur graisseuse chez un bébé peut atteindre dix centimètres. En outre, des cas de tumeurs malignes chez les nouveau-nés - liposarcomes - ont été enregistrés. Le traitement de la pathologie maligne est effectué par chirurgie et médicament.

Diagnostic et traitement des formations lipomateuses

Un diagnostic rapide peut rendre le traitement ultérieur rapide et indolore. Il est possible d'identifier un phénomène lipomateux aux premiers stades de développement lors d'un examen de profil. Il est impossible de poser un diagnostic par vous-même, car il existe un risque de confondre un wen avec une tumeur maligne, un athérome, un furoncle ou un liposarcome. La méthode de palpation n'est pas fiable dans la pratique médicale. Pour poser le bon diagnostic, le patient doit subir un examen aux rayons X, un balayage des organes internes par échographie, une imagerie par résonance magnétique, une tomodensitométrie et une biopsie pour clarifier la nature du néoplasme et poser un diagnostic final. Une fois le diagnostic posé, le médecin prescrit un traitement médicamenteux ou le retrait du wen.

Le cours du traitement médicamenteux

Les actions ultérieures du médecin dépendent de la taille et du type de lipome. Le traitement médicamenteux comprend des médicaments résorbables, des vitamines, des médicaments hormonaux, des anti-inflammatoires et un traitement avec des pommades. Les petits wen célibataires se prêtent à la méthode médicamenteuse. En cas de lipomatose multiple, le gros wen doit être retiré chirurgicalement. Il n'est pas conseillé de traiter la tumeur exclusivement avec une méthode médicamenteuse - l'utilisation de méthodes non conventionnelles doit être ajoutée au cours.

Traitement Wen par des méthodes folkloriques

La chélidoine, le jus d'aloès, la racine de bardane, le jus de pomme de terre, le millénaire, l'oignon, le miel et le Kalanchoe ont des propriétés curatives dans la lutte contre le wen. La décoction à base de plantes doit être prise par voie orale. Pour une meilleure efficacité, il est conseillé de faire régulièrement des compresses de miel et de poivre, de moustache dorée, de cresson et de sel avec de la crème sure.

Malgré la confiance des guérisseurs dans les méthodes traditionnelles de se débarrasser des tumeurs, vous ne devez pas négliger les médicaments et l'intervention chirurgicale. Les médecins sont sceptiques à propos de cette méthode et aux premiers signes de lipomatose, ils recommandent de consulter un médecin. Zhirovik ne passe pas à la suite de l'utilisation de remèdes populaires. Des cas de détérioration et d'excitation des processus inflammatoires de la tumeur après l'utilisation d'une telle thérapie ont été enregistrés! Les conséquences de l'ignorance des conseils médicaux peuvent être désastreuses.

Méthodes d'élimination des défauts corporels

L'ablation est souvent le seul moyen de se débarrasser de la tumeur..

Les cosmétologues utilisent activement la méthode de l'ozone dans la lutte contre les défauts cutanés. Suite à la thérapie à l'ozone, l'enflure sous-cutanée, les cicatrices, les cicatrices et les brûlures se dissolvent en cinq minutes.

Une tumeur douloureuse avec diverses inflammations dans la zone de localisation est soumise à une intervention chirurgicale.

Le lipome constitue-t-il une menace pour la vie humaine?

Malgré le fait que le code CIM-10 attribue cette pathologie à la section D17, la pathologie peut se transformer en cancer. La maladie se transforme en une forme maligne si vous ignorez l'apparition d'une pathologie sur le corps. Il est possible de déterminer les prérequis pour une telle transition par les critères suivants:

  • la tumeur commence à faire mal à la palpation;
  • le wen a augmenté de taille et est enflammé;
  • la présence d'une inflammation autour du wen;
  • la surface de la tumeur devient rouge;
  • éducation pression sur les organes internes.

Les médecins recommandent l'ablation radicale de la tumeur au moindre soupçon de présence de cellules cancéreuses.

En plus du danger, de telles excroissances apportent de nombreux inconvénients et sensations douloureuses. La restriction des mouvements, le risque constant de blessures causées par les chaussures ou les vêtements, la restriction de l'activité physique en raison du risque d'endommager le lipome aggravent la qualité de vie d'une personne et suggèrent une élimination radicale. Les médecins ne recommandent pas de supprimer les petites formations, car elles n'apportent pas d'inconfort physique ou esthétique. La grande pathologie sous-cutanée se développe dans les muscles, s'entremêlant avec les nerfs et les vaisseaux sanguins, atteignant la surface osseuse. Ainsi, le wen exerce une pression et apporte de la douleur..

Un wen interne interfère avec le fonctionnement normal des organes internes. En conséquence, il y a constipation fréquente, ralentissement du métabolisme, détérioration du système digestif, insuffisance du foie, des reins et du pancréas. L'effet négatif sur les organes internes dépend de l'emplacement du wen. Les pathologies qui se produisent sur la peau du visage, du cou et de la poitrine provoquent une insatisfaction esthétique chez la femme, qui se traduit par l'apparition de complexes et de dépression.

La prévention

Les médecins n'ont pas développé de méthodes préventives contre l'apparition du wen, car les causes de l'événement n'ont pas encore été définitivement élucidées. La prévention possible comprend le respect d'une bonne nutrition, l'élimination des mauvaises habitudes et le respect des règles d'hygiène.

Lipome ou tumeur maligne: comment distinguer

Le lipome est une masse bénigne qui ne présente pas de risque pour la santé, mais les médecins recommandent d'examiner toutes les bosses suspectes sur le corps. À l'aide de méthodes de diagnostic modernes, il est possible de déterminer un wen ou une tumeur située sous la peau.

Quand un lipome peut-il se transformer en cancer?

La graisse, entourée d'une capsule, ne se transforme jamais en tumeur cancéreuse, mais «l'errance» n'appartient plus à un vrai lipome, elle est dangereuse par ses mouvements dans tout le corps, se propageant à la pression. Plus comme un liposarcome - malin et potentiellement mortel.

Les raisons du développement peuvent être les facteurs suivants:

  • hérédité. S'il y a des cas de cancer dans la famille, la prédisposition se transmet au niveau génétique;
  • impact négatif de l'environnement écologique, caractéristiques de production des industries dangereuses;
  • mode de vie malsain, abus d'alcool, tabagisme, drogues;
  • la tumeur est située dans un endroit présentant un risque accru de dommages;
  • prendre des médicaments hormonaux pendant une longue période;
  • effet de rayonnement.

Comment distinguer

Il est presque impossible de distinguer un lipome au stade de la formation d'une tumeur maligne. La graisse est une masse sous-cutanée, constituée de fibres lipidiques, s'élève au-dessus du niveau de la peau. Une éducation indolore ne pose aucun problème, à l'exception de l'inconfort esthétique. Le liposarcome est une formation maligne qui se produit en raison d'une forte augmentation des cellules graisseuses immatures, sujettes à une croissance rapide, n'est pas complètement limitée par la capsule. Si le wen est mou au toucher, il peut bouger lorsqu'il est pressé, puis le cancer se développe avec le tissu musculaire et la peau, ne bouge pas lorsqu'il est pressé et a une structure dense.

On distingue le lipome du liposarcome par les symptômes caractérisant le début d'un processus malin:

  • augmentation rapide de la taille;
  • changement de forme, une tumeur maligne devient une croissance grumeleuse en surplomb;
  • décoloration de la peau dans la zone du tubercule;
  • il y a douleur, inconfort sur le site de formation.

Au fur et à mesure que l'oncologie se développe, les symptômes deviennent prononcés, car les cellules environnantes n'ont pas le temps de s'adapter aux conditions modifiées. Le plus souvent, le liposarcome se développe sur le cou, le dos, les épaules, les hanches, très rarement dans la glande mammaire.

Qui sont dangereux et doivent être vérifiés

Les tumeurs sont dangereuses:

  1. Angiolipome - tous ses types présentent un risque pour la santé, ont tendance à se développer rapidement et à affecter les tissus voisins. Ce comportement ressemble à un processus malin, l'éducation doit être soigneusement contrôlée, nécessite des recherches de haute qualité afin de trouver le bon traitement.
  2. Les formes polymorphes grasses ressemblent au liposarcome, ont une structure similaire, différant par des paramètres cytologiques atypiques pour le cours normal de la maladie.
  3. Cellules de broche. Une tumeur formée à partir du tissu de la couche sous-cutanée. Il a un grand nombre d'espèces, avec des caractéristiques pathologiques pour chacune. Les processus modifiés inquiètent les médecins, doivent être étudiés de près.
  4. L'hibernome pathologique est une lésion rare des tissus mous qui inquiète les médecins. Le phoque, formé de tissu adipeux de teinte brune, a un contour clair avec un noyau central.

Méthodes de diagnostic des formations douteuses

Seul un médecin peut découvrir une graisse ou un cancer, après avoir trouvé un sceau sur le corps, il est recommandé de se rendre à la clinique pour un examen approfondi. À la réception, le médecin examine la tumeur et prescrit un diagnostic complet pour poser un diagnostic final:

  1. Collecter les analyses nécessaires.
  2. Rayons X - vous permet de détecter l'emplacement d'une croissance potentiellement dangereuse, de déterminer le degré de sa propagation.
  3. Ultrasons - détermine l'emplacement exact, la taille, la structure, la présence de facteurs de complication par la pénétration d'ondes ultrasonores.
  4. IRM - une image complète du site de localisation avec une image précise de ce qui se passe à l'intérieur, autour de la tumeur, détermination des métastases.
  5. Biopsie - prendre du matériel pour un examen approfondi en introduisant une aiguille, en retirant le biomatériau. Au cours de l'histologie et de la cytologie, la nature de la formation, le stade de développement est déterminé.

Les tests aident à déterminer s'il s'agit d'un fibrosarcome, d'un liposarcome ou d'un lipome bénin.

Après l'étude, le médecin pose un diagnostic et prescrit un traitement. Il existe plusieurs traitements disponibles:

  • l'intervention chirurgicale est un moyen efficace de se débarrasser des tumeurs de toute nature. Pendant l'opération, le wen est complètement retiré avec la capsule, excluant la possibilité de re-formation. L'opération est un moyen efficace de se débarrasser des grandes pathologies, mais laisse une cicatrice;
  • méthode de liposuccion, lorsque, à l'aide d'un tube, l'accumulation est aspirée hors de la capsule. Une méthode d'élimination dangereuse, car il existe un risque élevé de réapparition, en remplissant la capsule de cellules graisseuses;
  • thérapie au laser - retrait du sceau avec un laser qui ne laisse pas de cicatrices après l'intervention. La méthode est efficace pour se débarrasser des petits spécimens;
  • méthode par ondes radio - élimination indolore des petits lipomes. Permet d'éliminer complètement la formation et les tissus adjacents.

Précautions pour éviter les conséquences

En soi, le wen ne présente pas de danger pour le corps. Pour réduire la probabilité d'occurrence, il est recommandé de suivre certaines mesures préventives, notamment:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • exclure la consommation d'alcool, de produits du tabac, de drogues;
  • protéger le sceau des blessures;
  • surveillance régulière de l'état de santé, réponse rapide aux changements;
  • si un petit wen apparaît, ne vous soignez pas avec la médecine traditionnelle.

Il est nécessaire de rechercher une aide qualifiée en temps opportun, en évitant l'automédication, en ignorant le problème peut conduire à une tumeur indésirable.

Comment distinguer un wen d'une tumeur maligne

Une tumeur graisseuse bénigne, qui est un lipome, diffère des tumeurs malignes par l'intensité de l'expansion. De plus, il ne se propage pas aux organes et tissus voisins, ce qui signifie que les cellules tumorales ne migrent pas dans la circulation sanguine et ne forment pas de colonies séparées dans le corps du patient. Autrement dit, les lipomes ne métastasent pas. Au niveau cellulaire, un wen bénin ne peut exister que là où il a commencé à croître, il n'est pas adapté pour exister dans un autre environnement. Les cellules malignes sont caractérisées comme mutées et peuvent s'adapter et se multiplier avec succès dans des tissus étrangers à ce type de cellules.

Différences fondamentales entre les lipomes et les tumeurs cancéreuses

Si plusieurs acides gras se forment sur les parois des organes internes ou dans la couche de graisse sous-cutanée, il s'agit d'une manifestation de lipomatose. Plus la personne est âgée et rassasiée, plus le risque de nouveaux foyers de lipome est grand. Mais on ne peut pas soutenir que ce phénomène est même à distance similaire au processus de métastase d'une tumeur maligne. Dans la plupart des cas, la lipomatose est déclenchée par l'héritage génétique, médiée par des changements spéciaux dans la couche de tissu adipeux sous-cutané chez un patient particulier.

La graisse peut commencer à se manifester activement, par exemple, passer rapidement à la croissance, commencer à causer de la douleur et de l'inconfort. Dans ce cas, une procédure d'élimination radicale est nécessaire, au cours de laquelle il est chirurgicalement excisé avec la capsule. Après l'opération, une analyse morphologique est effectuée, ce qui est nécessaire pour confirmer la qualité. S'il s'agit d'un lipome, aucun autre traitement n'est nécessaire..

Un lipome bénin a des limites claires, une consistance élastique et ne dérange pas le patient jusqu'à ce qu'il atteigne une taille à laquelle il peut pincer les nerfs et les vaisseaux sanguins à l'intérieur de l'organe. L'expansion maligne se poursuit même après l'ablation de la tumeur primaire, les formations se développent très rapidement, provoquant une gêne. Au sens figuré, le cancer inhibe les autres cellules saines à portée de main, et ce sont elles qui signalent au corps le problème par la douleur..

Dans les processus bénins, la tumeur se développe très lentement dans les tissus, de sorte que les cellules environnantes ont suffisamment de temps pour s'adapter aux conditions modifiées. Mais il y a aussi un inconvénient à l'asymptomaticité: un lipome peut être détecté par hasard, après avoir acquis sa taille maximale. Pour les patients, cela pose de nombreux problèmes fonctionnels. Par exemple, un wen avec une localisation dans la capsule articulaire - rend difficile le mouvement du membre. Ensuite, la question du retrait n'est même pas mise au choix du patient, dans ce cas seule une opération radicale aide..

En plus de tout ce qui précède, il existe plusieurs marqueurs biologiques qui permettent de distinguer le malin du bénin.

Un wen peut-il devenir malin?

En fait, un lipome, en tant que type de tissu adipeux bas, ne présente aucun danger. Mais pour clarifier les risques, il est nécessaire de procéder à une différenciation diagnostique. Pour cela, après prélèvement ou au moyen d'une biopsie, à l'aide d'analyses histologiques et cytologiques, le degré de maturité et la qualité des cellules de formation sont établis. Un échantillon sain aura peu de capillaires conducteurs et de fins filaments. Les éléments inflammatoires et les manifestations de la nécrose graisseuse deviendront perceptibles avec des traumatismes fréquents du lipome.

Des anomalies cytogénétiques sont détectées dans un tiers des lipomes, mais ces conditions ne sont pas le signe direct d'un processus oncologique. Pour établir avec précision le diagnostic, il est nécessaire de surveiller le développement de la tumeur au fil du temps. Dans certains cas, les différences entre les tissus sains et anormaux sont très faibles, car de nombreuses tumeurs malignes, par exemple, un liposarcome hautement différencié, imitent extrêmement souvent un wen commun.

Le lipome le plus simple ne dégénère pas en cancer, mais il existe des variantes compliquées de tumeurs graisseuses qui nécessitent une élimination immédiate, car elles augmentent le risque de développer un liposarcome. Ceux-ci incluent les lipomes profonds. Ils se trouvent dans les tissus des organes internes, se développent rarement, mais en même temps ils sont assez dangereux. Ces tumeurs peuvent réapparaître après la chirurgie. Les médecins insistent toujours sur un traitement radical, car le lipome de l'espace rétropéritonéal, par exemple, dans 5% des cas se transforme en un liposarcome hautement différencié.

Quels lipomes sont dangereux

Les angiolipomes pathologiques sont également classés comme dangereux. Ils poussent également à partir de tissu adipeux, mais les capillaires à l'intérieur sont obstrués.

  • L'angiolipome peut être de deux types: formation fermée et ayant des limites claires. Ils ont tendance à se propager aux tissus voisins, et c'est une condition limite avec une tumeur maligne.
  • Les formes polymorphes de lipomes induisent souvent les médecins en erreur. Ils ont des caractéristiques cytologiques atypiques et ont une composition similaire à celle des liposarcomes. Lorsqu'elle est agrandie, la formation ressemble à une fleur à plusieurs pétales, se compose de cellules géantes avec un noyau flou.
  • Lipome à cellules fusiformes. Formation avec des limites claires, poussant à partir de la couche de tissu sous-cutané. Il existe de nombreux types de telles tumeurs. Et chacun d'eux a ses propres signes pathologiques qui inquiètent les oncologues..
  • Hibernomes pathologiques. Il pousse dans la couche sous-cutanée ou les tissus mous, se compose de cellules graisseuses brunes. Formes très rares de wen, trouvées chez seulement quelques personnes sur un million.

La pratique consistant à évaluer le lipome en tant qu'état précancéreux ne se produit pratiquement pas en oncologie. Mais une masse graisseuse qui se forme à l'arrière du cou ou dans l'espace rétropéritonéal a souvent une pseudocapsule qui se développe sous la peau. Ces lipomes ont toutes les chances de renaître en cancer. La question de l'ablation dans une telle situation n'est plus considérée uniquement par les chirurgiens, mais par les oncologues. Après la détection de telles formations, le patient subit plusieurs études fonctionnelles, y compris l'échographie, l'IRM et la tomodensitométrie.

Pourquoi l'oncologie peut être confondue avec un lipome

Les idées fausses surgissent souvent à la suite d'études diagnostiques incorrectes, lorsque la structure de l'éducation n'a pas été établie de manière fiable, ce qui a conduit à un diagnostic incorrect. En règle générale, les foyers cancéreux dans les tissus mous sont représentés par le liposarcome, et il est à son tour de quatre types:

  • Avec une différenciation élevée. Pousse lentement, la structure est similaire aux cellules graisseuses normales.
  • Différencié, bas grade.
  • Myxoïde - est un liposarcome de type intermédiaire, mais pas encore agressif. Cependant, les cellules sont déjà très différentes des cellules ordinaires..
  • Pléomorphe - un sous-type rare avec des cellules très différentes de l'habituel.

Qu'arrive-t-il au patient après le retrait du wen

Dans de rares cas, à la suite d'une excision radicale de lipomes, certaines complications peuvent survenir, par exemple:

  • Saignement sur le site de prélèvement.
  • Infection de la plaie superficielle.
  • Séromes et hématomes.

Mais toutes ces manifestations sont assez simples à prévenir, il suffit juste de garder les sutures postopératoires propres, de renouveler régulièrement les pansements, de boire les médicaments recommandés par le chirurgien. Pendant un mois supplémentaire, vous devez renoncer à un effort physique excessif pour ne pas provoquer de rechute. Aussi, ne prenez pas de bains chauds. Un seul retrait de lipome suggère qu'une personne doit régulièrement subir des examens préventifs et être attentive à sa santé.

Méthodes sur la façon de distinguer un wen d'un ganglion lymphatique, de l'ébullition et du cancer

La graisse (lipome) est une tumeur graisseuse. Autrement dit, il se développe à partir du tissu adipeux. Extérieurement, il peut être similaire à d'autres affections cutanées. Par conséquent, il est important de savoir comment distinguer un wen.

Qu'est-ce qu'un wen?

Le lipome est un néoplasme bénin formé à partir de tissu conjonctif. La tumeur se forme dans le tissu conjonctif lâche sous-cutané. Il peut être interne et situé entre les muscles, mais il peut être bien ressenti.

Signes externes de la manifestation de la pathologie

Il n'est pas difficile de distinguer un wen d'une tumeur maligne. Un néoplasme bénin est caractérisé par un certain nombre de symptômes par lesquels il se distingue des autres pathologies:

  • Le lipome a une consistance molle, il ne provoque pas de douleur à la palpation. Elle est bien mobile, revient toujours à sa place d'origine.
  • Une tumeur bénigne se produit dans des endroits où il n'y a pas de grande couche de graisse - sur l'épaule, la cuisse, le dos.
  • Le joint peut être de différentes tailles - de 0,5 à 11-12 cm de diamètre. Dans les premiers stades, la tumeur est généralement petite. Mais s'il n'est pas traité pendant une longue période, sa taille peut augmenter..

Le lipome a une texture douce

Un tel néoplasme dégénère rarement en cancer. Mais si le wen est situé dans la graisse sous-cutanée, il y a une forte probabilité de malignité du processus.

Méthodes de diagnostic des néoplasmes douteux

Pour distinguer un lipome des autres pathologies, un diagnostic différentiel du wen formé est effectué. Il comprend un certain nombre de méthodes:

  • Inspection visuelle. Le médecin examine le néoplasme sur la peau, fait attention à l'état de la peau, à sa texture.
  • Palpation. Cette méthode fournit plus d'informations que l'inspection visuelle. Le spécialiste fait attention à la consistance du néoplasme, à sa mobilité.
  • Ultrason. Cette méthode vous permet de déterminer la composition interne de la tumeur, la présence de capillaires et de terminaisons nerveuses. En règle générale, un wen se compose principalement de tissu conjonctif..
  • Radiographie. Il est effectué pour déterminer la taille exacte du sac de wen et sa germination dans les tissus adjacents.
  • Examen histologique. Au cours de la procédure, une partie du tissu tumoral obtenu lors de la biopsie est utilisée. Il s'agit d'une étude informative qui vous permet de déterminer la composition cellulaire de la tumeur et de détecter les cellules atypiques. S'ils sont présents, le néoplasme est malin..

Échographie - une méthode pour diagnostiquer un wen

Un diagnostic différentiel est nécessaire pour distinguer le wen du cancer, de l'ébullition et d'autres pathologies.

La différence entre un wen et un ganglion lymphatique

Extérieurement, vous pouvez confondre un wen avec un ganglion lymphatique. Mais cela ne s'applique qu'aux endroits où il peut y avoir des ganglions lymphatiques - sur le cou, sous le bras, dans la région de l'aine.

Comment distinguer un wen d'un ganglion lymphatique? Un certain nombre de symptômes caractéristiques pour chaque pathologie aideront à cela:

  • Avec l'inflammation du ganglion lymphatique, sa taille commence à augmenter considérablement. Cependant, la consistance peut varier de douce à dense. Les ganglions lymphatiques sont généralement immobiles ou se déplacent très mal. La peau au cours du processus inflammatoire peut rester inchangée. Mais parfois elle gonfle et devient rouge.
  • L'inflammation du wen s'accompagne de son augmentation rapide de taille. La consistance du joint reste douce. La peau qui la recouvre devient rouge et lorsqu'elle est pressée, une vive douleur apparaît. Si l'inflammation est sévère, la douleur devient constante. Le néoplasme est mobile, facilement déplacé de sa position d'origine. Il peut également y avoir du liquide autour de la tumeur.

Mais il peut être difficile de distinguer indépendamment un ganglion lymphatique d'un wen sous le bras. Par conséquent, si un symptôme désagréable survient, il est recommandé de consulter un spécialiste..

Comment distinguer d'une ébullition?

Beaucoup se posent la question de savoir comment distinguer une ébullition d'un wen. Lorsqu'un lipome n'est pas enflammé, il ne ressemble pas à une ébullition. Mais si un abcès apparaît sur un wen, les pathologies acquièrent des symptômes généraux. Mais une ébullition se caractérise par un début brusque. Un bouton douloureux apparaît soudainement sur la peau. Mais le tissu adipeux peut rester sur la peau pendant une longue période sans déranger le patient. Mais sous l'influence de certains facteurs, un processus inflammatoire peut se développer..

À quoi ressemble un wen

Les symptômes suivants sont caractéristiques des furoncles:

  • Un gros bouton douloureux apparaît. Il y a une tête blanche au centre.
  • Les tissus qui l'entourent sont gonflés et douloureux. La sensation désagréable augmente lorsqu'elle est pressée.
  • Peut-être une légère augmentation de la température corporelle.

Un bouton peut apparaître sur n'importe quelle partie du corps. Il est interdit d'appuyer dessus - le pus doit sortir tout seul. Sinon, une partie du liquide purulent peut pénétrer dans la circulation sanguine, provoquant une infection.

Comment distinguer du cancer

Il est important de savoir distinguer un wen d'une tumeur maligne. Après tout, plus tôt le traitement du cancer est commencé, plus les chances de guérison sont élevées. Un néoplasme bénin ne se propage pas aux organes voisins et ne transporte pas ses cellules dans tout le corps, formant des métastases. Et les cellules malignes peuvent s'adapter dans d'autres tissus du corps. Par conséquent, il est nécessaire de déterminer dès que possible qu'une personne a un cancer..

Une croissance rapide est caractéristique des tumeurs malignes. De plus, le néoplasme provoque une gêne. Les cellules malignes suppriment l'action des cellules bénignes, donc elles signalent la douleur. Un tel néoplasme doit être retiré de toute urgence, car il existe une forte probabilité de métastase.

Ainsi, le lipome peut être confondu avec d'autres maladies. Par conséquent, l'autodiagnostic et l'automédication ne sont pas recommandés. Vous devez immédiatement consulter un médecin pour obtenir une aide qualifiée..