Principal
Myome

Kystes de l'ovaire

Un kyste ovarien est un néoplasme bénin qui se développe directement dans les tissus de l'ovaire ou dans l'épididyme supra-ovarien. C'est une capsule creuse remplie de liquide à l'intérieur (sang, séreux, etc.). Les kystes ovariens peuvent être détectés chez les patients de tout âge. Dans 15% des cas, ces néoplasmes sont diagnostiqués pendant la ménopause (dans les 5 premières années). Parfois, des kystes ovariens sont détectés même chez les nouveau-nés. Et pourtant, cette pathologie se développe principalement chez les femmes en âge de procréer. Souvent, ces néoplasmes sont diagnostiqués chez les femmes présentant des irrégularités menstruelles, bien qu'ils puissent se développer au cours de son évolution normale..

Types de kystes ovariens

Les kystes ovariens sont:

  • du côté gauche (se produisent sur l'ovaire gauche);
  • côté droit (sur l'ovaire droit);
  • bilatéral (se développer sur les deux ovaires à la fois).

En outre, ces néoplasmes sont divisés en types suivants:

  • chambre unique (représente une cavité sans cloisons);
  • multi-chambre (séparés par des cloisons à l'intérieur).
  • Petit - jusqu'à 2,5 cm Au début, les néoplasmes sont miniatures et n'ont pas de pattes.
  • Grand - plus de 5 cm La capsule augmente progressivement en raison d'une augmentation de la quantité de liquide qu'elle contient. Elle développe une jambe (le kyste commence visuellement à ressembler à un champignon).

Les kystes ovariens, qui ne ressemblent à une tumeur qu'en apparence (c'est-à-dire qu'ils ne sont pas des tumeurs au sens littéral) et qui surviennent à la suite de l'accumulation de liquide à l'intérieur de l'une ou l'autre formation de cavité, sont appelés kystes de rétention. Ils se développent exclusivement en raison de l'étirement des parois de la capsule (qui se produit lorsque la quantité de liquide à l'intérieur augmente). Aucune prolifération tissulaire ne se produit..

Les kystes de rétention n'ont pas tendance à être malignes (dégénérescence en tumeurs cancéreuses) et sont divisés en types suivants:

  • Folliculaire (diagnostiqué dans 73% de tous les cas de kystes de rétention). Se produisent le plus souvent en présence de perturbations hormonales mineures. Dans des conditions normales, l'ovule mûrit à l'intérieur du follicule ovarien. Puis le follicule éclate, l'œuf sort et se déplace le long des trompes de Fallope. En cas d'échec, le follicule ne se rompt pas. L'œuf reste à l'intérieur. Puis, à la place de ce follicule, un néoplasme se développe. Si plusieurs kystes folliculaires se sont formés, cette condition pathologique est appelée ovaire polykystique.
  • Kystes du corps jaune (lutéal). Après la libération de l'œuf à la place du follicule éclatant, un corps jaune se forme - une sorte de glande endocrine qui produit la progestérone, une hormone sexuelle féminine. C'est ainsi que le corps se prépare à une éventuelle grossesse. Si la fécondation ne se produit pas, le besoin de corps jaune disparaît et il se dissout progressivement. La menstruation commence. Dans certains cas, lorsque la grossesse ne se produit pas, le corps jaune ne disparaît pas et un kyste se développe à sa place.
  • Endométrioïde. Ils surviennent avec l'endométriose, à l'intérieur sont remplis de liquide brun (sang menstruel). L'endomètre est la paroi interne de l'utérus (un ovule fécondé y est attaché en cas de grossesse). Au cours du cycle menstruel, des changements se produisent. Dans la première moitié du cycle, sous l'influence d'un taux accru d'œstrogène, l'endomètre se développe et s'épaissit. En même temps, un ovule mûrit dans le follicule ovarien. Au milieu du cycle, il quitte le follicule. Si sa fécondation ne se produit pas, le niveau d'hormones féminines dans le corps diminue et la couche supérieure de l'endomètre est rejetée et laisse le sang menstruel. Au début du prochain cycle menstruel, l'endomètre est renouvelé. En cas de troubles hormonaux, l'endomètre commence à dépasser l'utérus et pénètre dans d'autres tissus et organes. Cette condition pathologique s'appelle l'endométriose. Un kyste endométrioïde peut se développer lorsque du tissu endométrioïde apparaît à la surface de l'ovaire. Une capsule est formée à partir du tissu, se remplissant de sang pendant la menstruation. Avec le temps, le sang s'épaissit et devient brun, c'est pourquoi les kystes endométrioïdes sont aussi parfois appelés chocolat.
  • Técalutéine. Ils proviennent de follicules contenant un excès d'hCG (gonadotrophine chorionique) avec dérive kystique (anomalies du développement de l'ovule pendant la grossesse) ou présence de choriocarciome (tumeur maligne). Les kystes tecaluteal sont bilatéraux dans la plupart des cas (se produisent sur les deux ovaires).
  • Paraovarien. Ils se développent à partir des tissus de l'épididyme ovarien (paro-ovarium, un organe rudimentaire composé de nombreux petits canaux non fonctionnels) en raison de l'accumulation de liquide dans le canal du paraovarium. Ces kystes sont situés entre l'ovaire et la trompe de Fallope. Habituellement à chambre unique.

Étant donné que les kystes folliculaires et lutéaux se forment en raison d'une violation du processus de libération de l'ovule par le follicule, ils sont également appelés fonctionnels. Ils ont tendance à s'auto-dissoudre pendant 1 à 3 cycles menstruels. Cependant, ils ne disparaissent pas d'eux-mêmes dans tous les cas, par conséquent, pendant cette période (le moment où le kyste est censé se dissoudre), le patient doit être sous la surveillance d'un médecin.

Si une hémorragie se produit dans la cavité d'un néoplasme fonctionnel, elle se transforme en un kyste hémorragique rempli de sang ou de caillots sanguins. Elle est dangereuse car il y a un risque élevé de rupture..

Il existe également des cystomes - de véritables tumeurs bénignes, souvent à chambres multiples. À l'intérieur, ils sont, comme les kystes de rétention, remplis de liquide, mais une prolifération tissulaire y est déjà en cours et ils sont capables de devenir malins (se transformer en néoplasmes cancéreux).

Les cystomes comprennent:

  • Cystadénome (tumeur épithéliale de l'ovaire, formée à partir des tissus de l'épiderme). Selon la nature du contenu, il existe des kystes séreux (kystes lisses avec liquide séreux), mucineux (avec contenu muqueux) et séreux-papillaire (avec surface papillaire et contenu séreux).
  • Kyste dermoïde. Appartient à la classe des tumeurs tératoïdes. La raison de la formation de tératoïdes est des violations du développement embryonnaire. La fille est déjà née avec le rudiment d'un kyste dermoïde dans le tissu ovarien. Cependant, ces néoplasmes se développent lentement et, jusqu'à un certain point, ils peuvent ne pas être détectés à la suite d'une échographie ou lors d'examens gynécologiques. Ils sont généralement diagnostiqués à l'adolescence (car les hormones commencent à croître plus rapidement) ou plus tard. Un kyste dermoïde est une capsule contenant divers tissus corporels - graisse, os, cheveux, cartilage et même dents. Le kyste dermoïde est formé à partir de l'exoderme - un rudiment embryonnaire.

Causes d'occurrence

Les principales raisons du développement de kystes ovariens comprennent les processus conduisant à un ralentissement de l'écoulement et à la rétention du sang veineux dans les organes pelviens:

  • troubles hormonaux;
  • maladie inflammatoire pelvienne.

Le risque de néoplasmes est augmenté par:

  • pathologies endocriniennes (par exemple, dysfonctionnement de la glande thyroïde);
  • cycle menstruel irrégulier;
  • obésité;
  • prendre des médicaments hormonaux (pour la contraception ou en préparation pour la FIV);
  • maladies inflammatoires chroniques de la vessie et des intestins;
  • fumeur;
  • Avortement;
  • certains médicaments prescrits pour les tumeurs malignes des glandes mammaires;
  • anomalies du développement des tissus congénitaux;
  • début trop précoce des menstruations (avant l'âge de 11 ans);
  • stress;
  • opérations sur les organes du système reproducteur.

En outre, le risque de développer des néoplasmes augmente chez les patients qui ont déjà reçu un diagnostic de kystes..

Symptômes

Dans certains cas, les kystes (en particulier les kystes fonctionnels) ne se manifestent avec aucun symptôme. Par conséquent, il est important de faire régulièrement des visites préventives chez le gynécologue (1 à 2 fois par an).

Les symptômes spécifiques dépendent du type de kyste et de la vitesse à laquelle il se développe. Des sensations douloureuses sont observées du côté sur lequel se trouve le néoplasme (à droite, à gauche ou les deux à la fois). La maladie peut se manifester par des signes tels que:

  • des douleurs tiraillantes ou douloureuses (ou une sensation de plénitude dans le bas de l'abdomen), aggravées pendant les rapports sexuels, l'effort physique, la miction ou la menstruation;
  • irrégularités menstruelles (les menstruations sont absentes ou leur période est allongée);
  • infertilité;
  • hypertrophie de l'abdomen (si le kyste est gros);
  • taches du vagin;
  • augmentation de la miction, constipation (avec croissance d'un kyste et, par conséquent, compression des organes internes);
  • une bosse (palpable) dans l'abdomen.

Les symptômes supplémentaires (peuvent survenir en plus de ce qui précède) comprennent:

  • une augmentation du volume du flux menstruel;
  • soif intense constante;
  • une forte diminution ou augmentation du poids sans raisons objectives;
  • violations de la pression artérielle;
  • croissance des poils du visage;
  • augmentation de la température corporelle (à partir de 38 degrés et plus);
  • nausées Vomissements.

Complications possibles

En l'absence de traitement et de la croissance progressive du kyste ovarien, les complications suivantes peuvent se développer:

  • Hémorragie dans la cavité du kyste et transformation subséquente d'un néoplasme fonctionnel en un hémorragique;
  • Torsion des jambes du kyste. Avec une torsion incomplète (progressive, de 90 à 180 degrés), il y a une violation de la circulation sanguine, une perte de mobilité des kystes et la formation d'adhérences. Avec une torsion complète (aiguë) (360 degrés), une nécrose (mort tissulaire) peut survenir, entraînant le développement d'une péritonite (inflammation du péritoine). Il s'agit d'une situation dangereuse dans laquelle des soins médicaux doivent être fournis immédiatement. La torsion complète de la jambe du kyste se manifeste par des symptômes tels qu'une diminution de la pression artérielle et une augmentation de la température corporelle, des nausées et des vomissements, de la diarrhée ou de la constipation, une douleur paroxystique aiguë dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos ou la jambe.
  • Rupture de la paroi du kyste (peut conduire au développement d'une péritonite). Le patient ressent une douleur unilatérale sévère dans le bas de l'abdomen (selon l'emplacement du néoplasme). La paroi abdominale est tendue. Une constipation peut survenir. La rupture du kyste peut survenir à la suite d'un traumatisme abdominal, d'un effort physique, d'un rapport sexuel, de maladies inflammatoires des organes pelviens, d'un déséquilibre hormonal, d'une torsion de la jambe du kyste.
  • Saignement intra-abdominal (peut survenir lors de la rupture d'un néoplasme).
  • Infertilité.

Diagnostique

Tout d'abord, le gynécologue recueille l'anamnèse et procède à des examens généraux et gynécologiques. Ensuite, les études suivantes sont attribuées:

  • Échographie des organes pelviens;
  • radiographie, tomodensitométrie;
  • test de grossesse ou test sanguin pour l'hCG (pour exclure une grossesse extra-utérine);
  • tests sanguins et urinaires généraux.

De plus, vous pourriez avoir besoin de:

  • tests sanguins pour les marqueurs tumoraux;
  • examen laparoscopique avec biopsie (au cours de laquelle le kyste peut être traité simultanément);
  • un test sanguin pour les hormones (pour identifier les causes du développement d'un kyste).

En présence de maladies concomitantes (pathologies endocriniennes, inflammatoires des organes internes), l'aide de spécialistes appropriés peut être nécessaire: endocrinologue, gastro-entérologue, urologue, thérapeute, etc..

Traitement

Le traitement des kystes peut être à la fois conservateur et chirurgical. En présence de néoplasmes fonctionnels, des tactiques en attente peuvent être utilisées, mais le patient est sous surveillance médicale constante pour éviter les complications..

La thérapie conservatrice implique la nomination de médicaments hormonaux. Si dans les 2-3 mois les résultats souhaités du traitement ne sont pas observés, une opération (cystectomie) est effectuée, au cours de laquelle le kyste est enlevé, en essayant de préserver le tissu ovarien autant que possible.

Il existe deux types de cystectomie:

  • Laparotomique (traditionnel). Une incision est pratiquée dans la paroi abdominale par laquelle on accède à l'ovaire. Le kyste et les zones pathologiques du tissu sont enlevés, puis l'incision est suturée. Il s'agit d'une opération traumatique avec une période de rééducation assez longue. Par conséquent, à l'heure actuelle, cette méthode est rarement utilisée, principalement en présence d'énormes kystes, d'adhérences, de malignité ou de rupture du néoplasme.
  • Laparoscopique. L'intervention chirurgicale est réalisée par des incisions ponctuelles dans la paroi abdominale à l'aide d'un laparoscope. Pendant l'opération, du dioxyde de carbone est pompé dans la cavité abdominale pour une meilleure vue. Tout d'abord, le kyste est ouvert, puis son contenu est retiré, puis la capsule vide est retirée. L'électrocoagulation des vaisseaux sanguins ("cautérisation" avec le courant) peut également être réalisée. La chirurgie laparoscopique est moins traumatisante que la chirurgie classique, le temps de récupération après elle est beaucoup plus court, mais elle n'est pas indiquée dans tous les cas. Elle est réalisée avec de petits kystes, l'absence de processus purulents et des changements dans la fonction des appendices.

L'ablation au laser des kystes ovariens est un type de chirurgie laparoscopique. Il est réalisé à l'aide de faisceaux laser et non d'un scalpel..

Dans certains cas (avec des kystes particulièrement volumineux, un risque élevé de cancer, des processus inflammatoires à grande échelle dans l'ovaire), la cystectomie peut ne pas donner le résultat souhaité. Ensuite sont effectués:

  • Résection ovarienne. Une opération au cours de laquelle, en plus de l'ablation du kyste, le tissu ovarien est également excisé.
  • Ovariectomie. Le kyste est retiré avec l'ovaire.
  • Annexectomie. Non seulement l'ovaire est retiré, mais aussi la trompe de Fallope.

Prévention des kystes ovariens

La prévention des kystes et des kystes ovariens comprend:

  • Un mode de vie sain (bonne nutrition, pas de mauvaises habitudes, activité physique régulière).
  • L'utilisation de méthodes contraceptives pour éviter les grossesses non désirées et, par conséquent, l'avortement.
  • Normalisation du poids.
  • Traitement opportun des maladies gynécologiques et autres maladies inflammatoires.

Si le cycle menstruel est irrégulier, il est nécessaire de contacter un gynécologue dès que possible. Des examens préventifs réguliers sont également importants - au moins 1 à 2 fois par an..

Invisible et insidieux. Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux?

Le kyste doit être diagnostiqué au moins afin d'exclure le risque d'une tumeur avec laquelle le kyste est très similaire.

Cavité mystérieuse

Un kyste est une cavité remplie de liquide. Il ne contient pas de cellules et ne pousse donc pas en raison de leur division (contrairement à une tumeur), mais en raison d'une augmentation de la quantité de liquide.

En règle générale, il se forme pendant le cycle menstruel: si l'ovulation ne se produit pas, le follicule dont le corps jaune était censé sortir continue de se développer et le liquide s'y accumule. Avec des ovaires fonctionnant normalement, le cycle est inversé: c'est-à-dire que le corps jaune devrait disparaître. Parfois, cela ne se produit pas - puis après l'ovulation, un excès de liquide s'accumule dans le corps jaune, ce qui conduit également à la formation d'un kyste.

Le kyste peut également se former à partir des appendices, puis cette bulle de fluide est tressée par les plus petits vaisseaux sanguins.

Le coupable est trouvé?

Le plus souvent, la perturbation hormonale est à blâmer pour la formation d'un kyste. C'est pourquoi il peut apparaître chez une très jeune fille, dont le cycle menstruel vient de s'établir, et chez une femme pendant la ménopause, lorsque les fonctions de fertilité commencent à s'estomper, et chez une femme enceinte, lorsqu'il y a un changement hormonal global..

Les femmes qui n'ont pas accouché ou qui ont subi un avortement sont à risque. Mais chez les grands enfants, un kyste dans les ovaires est extrêmement rare, car dans ce cas, la femme a réalisé son potentiel hormonal. La maladie des ovaires polykystiques survient souvent - de multiples formations kystiques chez les femmes souffrant de maladies endocriniennes (obésité, diabète sucré, tériotoxicose).

Les maladies inflammatoires et infectieuses des organes génitaux internes sont une cause fréquente de kystes ovariens. Même lorsque l'inflammation s'arrête, le tissu reste rigide, inélastique et forme facilement des cavités avec du liquide.

Dans la plupart des cas, le kyste se résout au fil du temps - contrairement à une tumeur, qui nécessite un traitement médicamenteux et parfois une intervention chirurgicale. Mais pour distinguer le type de tumeur d'une femme, fausse (kystes) ou vraie (il s'agit des néoplasmes bénins, borderline et malins), seul un médecin peut.

Découverte accidentelle

Le plus souvent, un kyste est diagnostiqué par hasard - lors du prochain examen gynécologique. Puisqu'il est impossible de la distinguer d'une tumeur par des signes cliniques ou par palpation, un examen échographique est nécessaire, qui révélera la nature de cette formation..

S'il s'agit d'un kyste fonctionnel, le traitement n'est généralement pas nécessaire: au cours d'un cycle menstruel - après un maximum de 3-4 - il devrait se dissoudre sans aucune intervention. Mais jusque-là, vous devrez être observé par un gynécologue et une activité physique modérée, afin de ne pas provoquer de complications.

Si la nature du kyste est mise en doute, il contient des structures pariétales denses, des papilles sont visibles dessus, il est nécessaire de réaliser un test d'oncologie possible (marqueur tumoral). Si des doutes persistent, une laparoscopie diagnostique est effectuée.

Gardez le contrôle

Si pendant plusieurs mois le kyste ne s'est pas résolu ou a augmenté de taille, un traitement avec des anti-inflammatoires, une immunocorrection ou une hormonothérapie est prescrit pour normaliser l'état des ovaires.

Lorsque la taille du kyste est supérieure à 6-7 cm, la question d'une opération peut se poser. Tout comme si le kyste avait la forme d'un champignon sur un pédicule. Dans les deux cas, un régime d'activité physique doux est nécessaire: tous les exercices sur les muscles abdominaux obliques sont contre-indiqués, la vie sexuelle doit être modérée et il est absolument impossible de soulever des poids. Tout cela vise à empêcher la rupture du kyste et la torsion de son pédicule.

Un kyste ne peut pas renaître en une véritable tumeur, ce qui n'annule pas la nécessité de le traiter et les raisons qui ont provoqué sa formation. Après tout, elle est une sorte de signal que quelque chose ne va pas dans le corps..

Au fait

Avec un kyste ovarien, vous devez faire attention:

  • à la vapeur ou au soleil. Toute surchauffe provoque la croissance de néoplasmes. Si le kyste a tendance à augmenter en taille, il est préférable de refuser les procédures thermiques;
  • avoir des relations sexuelles parce que des changements dans les ovaires peuvent causer des douleurs dans les relations intimes. Et des relations sexuelles trop intenses peuvent entraîner la rupture du kyste;
  • permettez-vous de faire de l'exercice. En fait, la seule interdiction dans ce cas concerne toute activité associée à une augmentation de la charge sur le bas-ventre. Dans ce cas, la circulation sanguine dans les organes pelviens augmente, ce qui peut également entraîner la rupture du kyste..

Comment reconnaître les symptômes d'un kyste ovarien?

Un corps de femme en bonne santé fonctionne comme une horloge, mais sous l'influence d'une raison quelconque, un dysfonctionnement se produit dans le travail bien coordonné des organes. Donc, l'une des raisons qui peuvent conduire à une violation de la régularité des menstruations est un kyste ovarien.

Qu'est-ce qu'un kyste ovarien?

Un kyste sur l'ovaire est une tumeur ronde et bénigne sous la forme d'une cavité contenant un liquide sécrétoire clair. De telles bulles peuvent apparaître à la fois dans l'ovaire lui-même et à sa surface..

La plupart des tumeurs disparaissent sans traitement en quelques cycles menstruels. Mais il existe de telles cavités kystiques qui ne se dissolvent pas, mais accumulent du liquide et se développent, atteignant une taille de 20 cm de diamètre.

Le plus souvent, la pathologie se développe chez les femmes en âge de produire. Après la ménopause, la probabilité d'un kyste fonctionnel est presque minime. Les exceptions sont les formations congénitales, elles peuvent être trouvées à tout âge.

Habituellement, à l'exception des règles irrégulières et douloureuses, le kyste ovarien ne se manifeste d'aucune façon. Les femmes découvrent son existence par hasard lors d'un examen médical. Souvent, de telles cavités interfèrent avec la conception et sont détectées lors de l'examen pour identifier les causes de l'infertilité..

Mais le kyste n'est pas toujours inoffensif. En grandissant et enflammé, il procure de fortes sensations douloureuses, serre les organes internes et perturbe le rythme habituel de la vie. Si la cavité éclate ou se tord, elle menace de saignement, de péritonite et de chirurgie.

Types de kystes ovariens

Le kyste peut se former à la fois à droite, à gauche et sur les deux ovaires. L'apparition de plusieurs formations kystiques est possible, puis une maladie polykystique est diagnostiquée.

Un kyste peut survenir en raison de perturbations dans le processus de maturation du follicule. Il s'agit d'un kyste folliculaire, hémorragique, lutéal (corps jaune). Une telle éducation est sujette à l'auto-absorption et avec une thérapie appropriée est facilement guérie.

Les formations non fonctionnelles constituées de tissus altérés (tumeurs dermoïdes, endométrioïdes) provoquent le plus souvent des complications et sont généralement éliminées après détection.

Kyste du corps jaune

Pendant l'ovulation, un follicule sain, ayant libéré un ovule, se transforme en glande (corps jaune), produit une hormone, puis meurt. Si le processus est perturbé, le follicule continue à accumuler du liquide et à se développer. Voici comment se forme un kyste corporel jaune.

Ce type survient souvent à la suite de changements hormonaux après la prise de Postinor ou de médicaments pour stimuler l'ovulation. En outre, le kyste lutéal peut se développer à la suite de l'abus de régimes hypocaloriques..

Les signes de ce type d'éducation sont un échec du cycle mensuel et des douleurs dans la région de l'aine..

Habituellement, la pathologie passe en plusieurs cycles mensuels..

Kyste folliculaire

Le kyste folliculaire est l'un des types les plus courants de formations ovariennes bénignes. Il est formé à partir d'un follicule mature en cas de processus d'ovulation perturbé et de libération d'un ovule.

La formation se produit uniquement dans l'un des ovaires et ne dégénère pas en un.

Un kyste folliculaire insignifiant s'accompagne de règles irrégulières, de frottis sanglants et de douleurs entre les cycles..

De plus grandes tailles se font sentir avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen lors d'un contact sexuel actif et d'un effort physique.

Une tumeur folliculaire survient à la suite de changements hormonaux causés par la grossesse, des médicaments pour l'infertilité et la prise de contraceptifs.

En outre, le développement du kyste est affecté par des processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur, qui sont dus à une chirurgie, à la pénétration d'une infection, à des troubles circulatoires.

De telles tumeurs peuvent également être une anomalie congénitale. Cela se produit si les hormones de la mère changent pendant la grossesse ou l'accouchement. Dans la moitié des cas, un kyste folliculaire congénital disparaît deux mois après la naissance.

Kyste hémorragique

La membrane de la formation kystique est pénétrée par de nombreux capillaires et, à la suite d'un contact sexuel ou d'un effort intense, une hémorragie dans la cavité kystique elle-même peut survenir. Un kyste hémorragique rempli de sang ou de caillots apparaît.

Kyste endométrioïde

Les cellules endométriosiques qui sont tombées à la surface de l'ovaire, à chaque cycle de menstruation, commencent à se développer vigoureusement et à accumuler du sang en elles-mêmes. Ces cellules envahies au contenu sanguin assombri sont le kyste endométrioïde..

Ce type d'éducation apparaît plus souvent chez les femmes nullipares en âge de produire..

Un kyste endométrioïde est diagnostiqué par imagerie par résonance magnétique ou par ultrasons pour le distinguer des tumeurs dermoïdes et lutéales. Vous avez également besoin d'un test sanguin pour l'oncologie..

Des signes symptomatiques de pathologie apparaissent sous la forme d'écoulement sanglant mineur dans les intervalles entre les menstruations, des sensations de douleur qui augmentent avec le contact sexuel ou avec un stress accru. Les tentatives infructueuses de conception peuvent également être attribuées aux symptômes d'une tumeur endométrioïde..

Kyste ovarien dermoïde

Un kyste ovarien dermoïde ressemble à un néoplasme ovale, moins souvent arrondi avec une membrane épaissie et contenant un liquide de type mucus avec des parties de cheveux, de graisse et de dents.

Une telle pathologie peut être trouvée à tout âge, mais le plus souvent, les adolescents et les femmes la rencontrent après la ménopause. Dans la plupart des cas, la cavité dermoïde est une anomalie congénitale et se forme au moment du développement intra-utérin..

Une telle tumeur se développe au fil des ans et passe généralement inaperçue jusqu'à ce qu'elle atteigne une taille impressionnante..

Ensuite, les signes suivants apparaissent:

  1. Violation de la motilité intestinale
  2. Envie fréquente d'uriner, accompagnée de douleur et de sensation de brûlure
  3. Sensation de lourdeur et de douleur dans le bas de l'abdomen.
  4. Il peut y avoir une augmentation de la taille de l'abdomen.
  5. Le kyste dermoïde n'a aucun effet sur le cycle menstruel.

Si la formation devient enflammée, la faiblesse de la femme augmente, une douleur aiguë se produit dans le bas de l'abdomen et une fièvre commence.

Kyste paraovarien

Le kyste paraovarien provient du tissu de l'épididyme et est situé entre l'ovaire et le tube de l'utérus. Il s'agit d'une anomalie congénitale et se retrouve chez les adolescentes et les femmes âgées de 25 à 40 ans.

Une caractéristique de cette formation est l'incapacité de la cavité à se dissoudre, mais le kyste paravarien ne peut pas non plus renaître en une tumeur cancéreuse..

Un petit néoplasme qui ne provoque pas de sensations douloureuses, en règle générale, n'est pas traité. Un kyste de taille significative est soumis à une élimination planifiée par laparoscopie.

Une exposition prolongée aux rayons ultraviolets et l'abus de bains chauds peuvent provoquer une augmentation de la taille d'une tumeur paravarienne.

Kyste ovarien droit

Une formation kystique dans l'ovaire droit peut apparaître à la suite d'une intervention chirurgicale lors du retrait de l'appendice et se caractérise par l'apparition des symptômes suivants:

  • volume insuffisant d'urine excrété avec envie fréquente;
  • l'apparition de douleurs abdominales à droite;
  • saignements entre les cycles;
  • augmentation du tonus de la paroi abdominale antérieure.

Kyste ovarien gauche

La présence d'une tumeur kystique sur l'ovaire gauche peut être déterminée par la présence de tels signes:

  • une sensation de lourdeur dans la cavité abdominale;
  • douleur de l'abdomen à gauche;
  • voyages inefficaces aux toilettes;
  • sang et douleur à mi-cycle;
  • développer la plénitude.

La maladie inflammatoire de l'intestin peut provoquer l'apparition d'une cavité dans l'ovaire gauche.

Pourquoi un kyste ovarien se produit-il??

La raison du développement de cavités kystiques dans les ovaires n'a pas encore été entièrement comprise, mais le plus souvent, la pathologie apparaît sous l'influence de facteurs tels que:

  • changements hormonaux avec production accrue d'hormones mâles;
  • maladies du système endocrinien;
  • facteurs héréditaires;
  • anomalie congénitale;
  • dommages à la cavité abdominale à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure;
  • processus inflammatoires ou infection des organes du système reproducteur;
  • faible résistance du corps aux infections;
  • altération de l'apport sanguin aux organes pelviens.

Facteurs de risque

Les femmes en âge de procréer sont plus sensibles aux pathologies. Avec l'apparition de la ménopause, le risque de néoplasmes diminue fortement.

La plus grande probabilité de développer une tumeur dans les ovaires est observée en présence des raisons suivantes:

  • puberté précoce;
  • l'utilisation du tamoxifène pour le traitement de l'oncologie;
  • en surpoids;
  • échec du système hormonal;
  • irrégularité du cycle mensuel;
  • stress psychologique prolongé;
  • infertilité, interruption de grossesse ou antécédents de kyste;
  • mauvaises habitudes et mode de vie sédentaire.

Symptômes du kyste ovarien

Le plus souvent, la présence d'un kyste ovarien devient une vraie surprise pour une femme, car beaucoup ne se doutaient même pas de la pathologie qui s'était développée en eux avant un examen médical accidentel. En effet, des signes significatifs indiquant l'apparition d'une pathologie ne commencent à être observés qu'avec une augmentation de la taille de la cavité. La plupart des kystes se développent imperceptiblement.

Avec des formations de petites tailles, les symptômes suivants se produisent:

  • la menstruation devient irrégulière et douloureuse;
  • au milieu du cycle, des douleurs peuvent apparaître et du sang est libéré;
  • l'envie d'uriner devient plus fréquente;
  • il y a une douleur dans la région de l'aine pendant l'activité physique et sexuelle;
  • gagne du ventre.

Si vous n'agissez pas à temps, la situation s'aggrave et des signes effrayants apparaissent:

  • menstruations abondantes;
  • syndrome de douleur sévère dans le bas-ventre;
  • faiblesse générale et forte fièvre;
  • soif insatiable et bouche sèche;
  • envie fréquente d'utiliser les toilettes;
  • croissance des cheveux sur le visage.

Torsion des kystes ovariens

Un sac kystique élargi peut se tordre autour de son axe. Une torsion de 360 ​​degrés est appelée complète, et un demi-tour est appelé incomplet. La torsion de la jambe interfère partiellement ou complètement avec l'apport sanguin à la tumeur, ce qui provoque sa nécrose et l'inflammation des organes voisins (intestins, appendices, utérus et trompes de Fallope).

Les raisons du développement d'une telle complication peuvent être:

  1. Tout mouvement brusque.
  2. Blessure à l'abdomen.
  3. Affaiblissement des parois musculaires de l'abdomen.
  4. Longue jambe de kyste.
  5. Débordement prolongé de la vessie ou de l'intestin.
  6. Période de grossesse.
  7. Perte de poids drastique.
  8. Problèmes avec les selles.

Symptômes de kyste de torsion

Les symptômes des deux types de torsion de la jambe de la poche ne diffèrent que par l'intensité de la manifestation. Avec un tour complet de la jambe tumorale, le symptôme de la douleur est plus prononcé.

La torsion peut être déterminée par les manifestations suivantes:

  • une douleur insupportable survient dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le dos, l'anus, le périnée ou la jambe;
  • une fièvre apparaît en combinaison avec une sueur froide;
  • la peau pâlit, la faiblesse augmente;
  • sèche dans la bouche et a constamment soif;
  • des crises de vomissements, de flatulences, de constipation peuvent apparaître;
  • la fréquence cardiaque augmente;
  • il peut y avoir une décharge de gouttes de sang.

Rupture du kyste ovarien

Si le kyste n'est pas détecté à temps, le liquide continue de s'y accumuler et le néoplasme augmente considérablement en diamètre. Sous l'influence de facteurs externes, la coque de la cavité ne résiste pas et se brise.

  1. Cela peut se produire à la suite d'une poussée ou de coups dans la cavité péritonéale..
  2. Soulever des poids, faire de fréquents virages profonds ou sauter peuvent provoquer un écart, en un mot, une surcharge pendant l'activité physique.
  3. Le contact sexuel est un autre facteur contributif..

Symptômes

Les symptômes accompagnant des dommages aux parois du kyste sont assez intenses et ne passent pas inaperçus.

Après avoir ressenti les signes caractéristiques de l'apoplexie (rupture de l'éducation), une ambulance doit être appelée d'urgence:

  • douleur aiguë dans la région de l'abdomen ou de l'aine;
  • faiblesse croissante;
  • arythmie
  • augmentation de la température à 38-39 degrés;
  • l'apparition de sang du vagin.

Si un kyste folliculaire commence à éclater, la douleur est douloureuse et se propage au rectum. La fièvre peut être absente, mais la migraine apparaît.

L'apoplexie du corps jaune s'accompagne de vomissements et la douleur augmente progressivement. La rupture du kyste dermoïde ou endométrioïde est particulièrement dangereuse, car tout ce qui se trouvait à l'intérieur de la cavité du néoplasme pénètre dans le péritoine. Il y a une forte augmentation de la température jusqu'à 39 degrés. Souvent, dans un contexte de douleur intense, des évanouissements peuvent survenir.

À la suite d'un saignement intra-abdominal, la pression chute, la moitié inférieure de l'abdomen devient bleuâtre.

Cette situation nécessite une intervention médicale rapide..

Diagnostics et analyses des kystes ovariens

En cas de suspicion de développement d'un kyste ovarien, un ensemble de tests diagnostiques est prescrit:

  1. Examen sur chaise gynécologique en association avec la prise d'anamnèse.
  2. L'examen clinique général de l'urine et du sang aide à détecter l'inflammation et les saignements cachés.
  3. Test sanguin pour les marqueurs tumoraux pour déterminer la probabilité de cancer.
  4. La grossesse extra-utérine est exclue avec le test.
  5. L'IRM et l'échographie sont effectuées pour détecter la formation kystique et déterminer le type de kyste.
  6. Dans les cas difficiles, une ponction est prescrite pour détecter le sang contenu dans le péritoine.
  7. Études à l'aide d'un laparoscope. Au cours de la procédure, si nécessaire, le kyste peut être retiré.

Sur la base de l'analyse des plaintes du patient et des résultats de l'examen, une décision est prise sur l'opportunité d'un traitement médicamenteux ou la nécessité d'une intervention chirurgicale..

Est-il possible de tomber enceinte avec un kyste ovarien?

Si la formation kystique sur l'ovaire appartient à des types fonctionnels de tumeurs (kyste du corps jaune, folliculaire) et qu'il n'y a pas de tendance à augmenter la taille, une grossesse est possible. Il est même possible que la poche se dissolve d'elle-même..

Mais en raison du risque de complications pendant la gestation, il est préférable de planifier la conception après l'ablation du néoplasme. Ce sera plus sûr pour la femme et le fœtus..

Kyste ovarien pendant la grossesse

Les femmes enceintes atteintes de kystes ovariens sont étroitement surveillées par un médecin et subissent des examens échographiques réguliers pour surveiller l'état des tumeurs.

Pendant la grossesse, les complications surviennent souvent sous la forme d'une torsion de la jambe d'une tumeur kystique ou d'une lésion de la membrane du kyste, ce qui est une indication chirurgicale.

Si, pendant la période d'observation, le kyste ne se dissout pas, mais au contraire a augmenté de taille de plus de 8 cm, ou si des taux élevés d'oncarer CA-125 sont observés dans les analyses, il est alors décidé de supprimer la formation pathologique..

L'opération est effectuée au plus tôt 4 mois de grossesse, afin de ne pas provoquer d'interruption. Avec une taille importante du sac, une laparotomie est réalisée avec excision de la paroi abdominale. Si les tumeurs sont petites, une laparoscopie est utilisée et le kyste est retiré par des perforations dans l'abdomen. Après cela, un échantillon du contenu de la cavité est examiné pour l'histologie..

Traitement du kyste ovarien

Il existe deux façons de traiter les kystes ovariens:

Méthode de médication

S'il n'est pas nécessaire d'enlever de toute urgence la cavité ovarienne pathologique et que la taille de la tumeur n'augmente pas, un traitement médicamenteux des formations kystiques est utilisé.

Le traitement peut inclure des médicaments pour réduire l'inflammation et soulager les symptômes. Nommez habituellement:

  1. Antispasmodiques (Baralgin, No-shpa).
  2. Médicaments anti-inflammatoires.
  3. Préparations pour augmenter l'immunité.
  4. Préparations contenant des hormones (Danol, Duphaston, Gestrinone).

La physiothérapie est activement utilisée:

  1. Thérapie au laser
  2. Magnétothérapie
  3. Enveloppements de boue.
  4. Phonophorèse
  5. Bains aux infusions médicinales.
  6. Douching

De plus, il est permis de recourir à des recettes de médecine traditionnelle.

Au cours du traitement, l'état de la cavité est régulièrement surveillé par ultrasons.

Élimination du kyste ovarien

L'indication de la chirurgie est:

  • absence de résultats du traitement médicamenteux;
  • la grande taille du kyste et sa mobilité;
  • polykystique
  • syndrome douloureux sévère;
  • grossesse planifiée ou infertilité due au développement d'une tumeur kystique;
  • un kyste qui présente un risque de dégénérescence en tumeur maligne (dermoïde, endométrioïde, mucineuse);
  • kyste éclaté, son inflammation ou sa torsion de la jambe.

L'ablation de la tumeur peut se produire sans excision de la paroi abdominale, à l'aide d'une sonde laparoscopique - laparoscopie. La chirurgie abdominale est également utilisée - laparotomie.

Laparoscopie de routine

Elle est effectuée au début du cycle mensuel. Cette opération ne prend généralement pas beaucoup plus de temps et dure environ 30 minutes. Après l'anesthésie, plusieurs ponctions d'un diamètre de 0,5 à 1,5 cm sont réalisées dans la cavité abdominale du patient.

Le dioxyde de carbone est pompé dans le péritoine à travers les trous et une sonde de laparoscope équipée d'une caméra est insérée. Après cela, le contenu de la tumeur et sa coquille sont retirés. Par la suite, le tissu kystique retiré est soumis à un examen histologique.

Après l'opération, le repos au lit est respecté pendant 10 jours. À l'avenir, la femme reçoit des recommandations pour adhérer à une alimentation appropriée et éviter une activité physique intense et des rapports sexuels pendant un mois..

Laparotomie

Il est utilisé lorsque la tumeur est volumineuse ou en cas de rupture de la membrane du kyste et de sortie du contenu dans la cavité abdominale. En outre, les indications de la laparotomie comprennent une tumeur maligne, un kyste purulent et des adhérences dans la cavité abdominale..

Cette opération nécessite une dissection de la paroi abdominale antérieure et dure de 1 à 4 heures, selon la complexité du cas. Réalisé sous anesthésie générale.

Situations pendant la chirurgie:

  1. Pendant la laparotomie, seule la tumeur peut être retirée - cystectomie.
  2. Si nécessaire, la partie affectée de l'ovaire est retirée avec le kyste - résection en coin.
  3. Si l'ovaire ne peut pas être conservé, il est complètement retiré - ovariectomie.
  4. Si le kyste est malin, il est nécessaire de découper non seulement les deux ovaires, mais également l'utérus et les tissus voisins - hystérectomie.

Élimination des kystes au laser

Ceci est moins handicapant, mais ne convient pas à tous les patients. Cette intervention est la même laparoscopie, mais au lieu de l'excision du kyste, elle est cautérisée avec un faisceau laser. Avec cette méthode, il n'y a même pas de saignement. Un courant électrique peut être utilisé à la place d'un laser.

Énucléation

Le décorticage d'une tumeur kystique se produit lors d'une laparotomie. Le sac est excisé sans endommager les parois du kyste et les tissus voisins. Seules les lésions bénignes sont supprimées de cette façon.

La méthode de ponction élimine les petites cavités kystiques à travers le vagin.

Est-il possible de guérir un kyste sans chirurgie?

Dans de nombreux cas, les formations kystiques folliculaires sont capables de se résoudre d'elles-mêmes en plusieurs cycles menstruels..

Une méthode efficace pour éliminer la pathologie est la nomination d'un traitement hormonal à l'aide de préparations médicinales contenant de la progestérone ou des contraceptifs oraux. Une telle thérapie hormonale doit être effectuée pendant au moins six mois..

Les remèdes maison peuvent également fournir un effet de soutien sous la forme de pommades et de teintures médicinales à partir d'herbes médicinales, de produits apicoles, d'huiles, ainsi que l'utilisation de tampons avec du miel, du jus d'oignon ou de l'aloès, et la décoction d'ortie est également efficace..

Toutes les méthodes énumérées ne doivent être utilisées qu'après avoir consulté un gynécologue.

Pourquoi un kyste sur l'ovaire est-il dangereux??

Un kyste ovarien en croissance qui n'est pas traité à temps peut entraîner de nombreuses complications:

  • torsion de la jambe conduisant à une nécrose tumorale;
  • des dommages aux parois du kyste, à la suite desquels des saignements et une péritonite sont possibles;
  • perturbations du cycle menstruel;
  • la formation d'adhérences dans la cavité abdominale;
  • changements hormonaux;
  • infertilité
  • dégénérescence en une tumeur maligne.

Le cycle menstruel est plus souvent perturbé dans le contexte du développement de tumeurs folliculaires et de kystes du corps jaune. Des retards de durée variable peuvent survenir et être accompagnés de douleurs douloureuses, d'un gonflement des glandes mammaires. Les règles sont généralement très lourdes.

Les tentatives infructueuses de concevoir un enfant dans le contexte de la formation kystique s'expliquent par une violation de la libération de l'œuf. Il s'agit d'une fausse infertilité et est complètement guérissable par hormonothérapie. Si le kyste est négligé et qu'une inflammation des ovaires et des organes voisins se produit, la grossesse peut ne jamais se produire. C'est ce qu'on appelle la vraie infertilité..

Des adhérences dans les trompes de Fallope et les ovaires peuvent survenir en présence d'un kyste ou après son retrait. Les adhérences sont un sérieux obstacle à la conception. Vous pouvez détecter leur apparence lors d'un examen médical. Aucun symptôme autre qu'un cycle irrégulier n'est observé.

Il existe plusieurs étapes de développement de l'adhésion:

  • 1 degré - le passage de l'œuf à travers le tube n'est pas difficile;
  • 2 degrés - une adhérence se produit entre l'ovaire et le tube, ce qui empêche l'ovule de bouger;
  • Grade 3 - le tube de l'utérus est complètement infranchissable.

L'élimination des adhérences se fait avec un laser, un couteau électrique ou un jet d'eau sous haute pression.

Contre-indications pour le kyste ovarien

La présence d'une formation kystique pathologique sur l'ovaire impose un certain nombre de restrictions dans la vie habituelle d'une femme.

Jusqu'à ce que la maladie soit guérie, de telles actions doivent être exclues:

  • effets dangereux de la température sur le corps, il est nécessaire d'éviter de visiter les saunas et de prendre des bains chauds;
  • l'utilisation de coussins chauffants et d'autres méthodes de chauffage de la cavité abdominale;
  • long séjour au soleil ou voyages au solarium;
  • serrer l'abdomen avec des vêtements serrés ou pendant la procédure d'emballage;
  • prendre des médicaments contenant des hormones;
  • soulever des poids, faire des flexions profondes et des exercices sur les muscles abdominaux;
  • contacts sexuels fréquents avec un homme.

La prévention des maladies

Afin de vous protéger au maximum de l'apparition de formations kystiques, il est nécessaire de se faire une règle de se soumettre à un examen annuel par un gynécologue.

Les mesures préventives supplémentaires comprennent:

  • ne pas déclencher et en même temps traiter les maladies des systèmes reproducteur et endocrinien à temps;
  • empêcher la pénétration d'infections par les organes génitaux;
  • ajuster le régime alimentaire, les aliments doivent être non nutritifs et contenir tous les nutriments nécessaires;
  • prenez des complexes de vitamines et des médicaments pour augmenter les défenses de l'organisme;
  • prévenir l'avortement et ses conséquences;
  • la prise de médicaments contenant des hormones doit être convenue avec votre médecin;
  • une observation dynamique et des examens réguliers sont nécessaires pour toutes les femmes qui ont reçu un traitement au cours de leur vie pour des kystes folliculaires et paraovariens, des kystes du corps jaune;
  • subir un contrôle par ultrasons;
  • ne pas s'automédiquer

Une attitude prudente envers sa propre santé, sans ignorer la manifestation des symptômes initiaux de la pathologie, empêchera le développement de complications et normalisera l'état et le travail des ovaires.

Le traitement d'une maladie à un stade précoce du développement est toujours plus rapide et plus facile que la correction d'une maladie avancée.

On pense que les contraceptifs oraux peuvent prévenir les kystes sur les ovaires, il vaut donc la peine de discuter du choix de ces moyens avec un gynécologue.

Il sera utile d'augmenter l'activité physique. Cela éliminera la congestion dans le petit bassin, améliorera la circulation sanguine et rendra le corps plus résistant à l'infection, ce qui réduira le risque de développer un kyste.

Kyste ovarien: symptômes, traitement et conséquences

Le kyste ovarien est une maladie féminine assez courante. Et si tu le rencontrais aussi?

Le mot kystis lui-même est traduit du grec par «bulle». C'est précisément cette bulle qui est - un néoplasme bénin rempli de liquide. Les kystes ovariens surviennent pour diverses raisons, telles qu'un déséquilibre hormonal ou une inflammation..

Kyste ovarien: symptômes et types

  1. Kyste ovarien fonctionnel (folliculaire ou corps jaune). En règle générale, il survient chez les femmes âgées de 16 à 45 ans souffrant de troubles hormonaux. La maladie peut ne pas se manifester pendant une longue période, elle ne peut être remarquée que sur une échographie. Les signes d'un kyste ovarien sont des irrégularités menstruelles, des douleurs pendant les règles, ainsi que des problèmes de miction, des douleurs pendant les rapports sexuels, des nausées et de la fièvre. Pourquoi un kyste ovarien est-il dangereux? Lorsqu'il commence à se développer, il peut se rompre avec la libération du contenu directement dans la cavité abdominale. Mais ne vous inquiétez pas, car une telle issue du problème est très rare et le plus souvent un kyste fonctionnel se résout en raison de la prise de médicaments hormonaux. Faites attention aux irrégularités menstruelles afin de remarquer un néoplasme à temps et de le prendre sous contrôle.
  2. Dermoïde. Un tel néoplasme se produit beaucoup moins souvent, mais cela arrive. Il pousse lentement et quand il atteint une grande taille, il commence à "appuyer", provoquant une douleur qui "donne" au bas du dos.
  3. Endomètre. Cela se produit lorsque des cellules qui ne se trouvent que dans l'utérus se retrouvent d'une manière ou d'une autre dans les ovaires. Une tumeur dangereuse qui peut devenir maligne si elle n'est pas traitée rapidement.
  4. Cystadénome. Une autre tumeur dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale obligatoire.

Kyste ovarien - conséquences

Comme déjà mentionné, une tumeur bénigne peut dans certains cas se transformer en une tumeur maligne. C'est pourquoi il est important de consulter régulièrement un gynécologue et de faire attention aux symptômes douloureux, car la rapidité du traitement est ici la plus importante..

Un autre danger est la rupture du néoplasme, qui nécessite une hospitalisation immédiate. Soyez attentif à vous-même pour guérir à temps et prévenir l'infertilité.

Kyste ovarien - que faire?

Tout d'abord, si vous suspectez un néoplasme, vous devez faire une échographie, ce qui vous permettra de connaître les détails de la maladie. Ensuite, il vous suffit de suivre les recommandations du médecin - en aucun cas vous ne devez être traité avec des remèdes populaires.

Kyste ovarien - traitement

Comment un kyste ovarien est-il traité? Le traitement dans chaque cas est choisi individuellement et consiste le plus souvent à prendre des médicaments hormonaux. Si les hormones n'aident pas dans les six mois et que la tumeur ne se dissout pas, une opération est prescrite, par exemple, par laparoscopie. Soit dit en passant, il s'agit d'une opération assez courante et ne présente aucun risque pour la santé. La fonction reproductrice est complètement préservée. N'oubliez donc pas d'aller chez le gynécologue tous les six mois et d'être en bonne santé.!

Causes et traitement des kystes ovariens chez les femmes

Un kyste ovarien est une tumeur bénigne qui apparaît à la suite d'irrégularités menstruelles. Le néoplasme accumule le contenu liquide au fil du temps, ce qui augmente. Dans certains cas, une transformation kystique est possible. La maladie se développe principalement chez les femmes de moins de 50 ans..

Caractéristiques de la tumeur

La néoplasie bénigne est élargie en raison de l'ajout de liquide et non en raison de la croissance de cellules comme une tumeur. Caractéristique anatomique - ressemble extérieurement à une poche, peut atteindre un diamètre de 150 mm à 200 mm.

Ressemble extérieurement à un sac, il peut atteindre un diamètre de 150 mm à 200 mm.

Souvent, les tumeurs de cette nature disparaissent d'elles-mêmes en quelques semaines - une seule cavité bénigne peut se dissoudre. La condition opposée est appelée ovaire multicystique et est diagnostiquée avec la formation solide kystique d'un ovaire ou de plusieurs types.

Le type folliculaire apparaît si la sclérocystose ovarienne se développe. En raison de la prolifération de nombreuses formations kystiques des ovaires d'un diamètre inférieur à 10 mm, le cortex des organes est affecté. La carence folliculaire provoque l'apparition d'un kyste folliculaire. Peut se propager aux gonades et à la muqueuse vaginale.

Quels sont les types de kystes?

Les néoplasmes kystiques sont d'au moins 8 types. Les tumeurs sont classées en fonction des raisons de leur apparition.

  1. Folliculaire - une tumeur rare lorsque le follicule grossit. La taille ne dépasse généralement pas un diamètre de 80 mm. La forme est uniforme, les murs sont fins et généralement lisses. La cavité contient un liquide séreux clair. Passe avec le temps même sans thérapie appropriée.
  2. Kyste ovarien paraovarien rempli de liquide séreux. Il est à chambre unique, a une forme ronde et des parois minces. Il diffère du fait qu'il ne se développe pas à partir des ovaires, mais des ligaments.
  3. Diamètre entre 20 et 70 mm.

Kyste du corps jaune. Cavité arrondie à paroi épaisse, le diamètre reste compris entre 20 et 70 mm. Le contenu est de couleur rouge-jaune et est un mélange de liquide séreux et hémorragique. Il se forme sur l'un des ovaires et persiste longtemps. Il ne diffère pas dans les manifestations cliniques, est asymptomatique dans les premiers stades. Bords lisses.

  • Kyste endométrioïde. Il se forme à la suite d'une mutation des cellules de l'endomètre - la membrane muqueuse. Peut avoir plusieurs lésions. Parfois, le nom «chocolat» est utilisé en raison de sa teneur en brun foncé. C'est un type avasculaire - le contenu est homogène, alors qu'il n'y a absolument aucune circulation sanguine.
  • Dermoïde - néoplasie bénigne asymptomatique.
  • L'hémorragie est une formation fonctionnelle caractérisée par la rupture des vaisseaux sanguins à l'intérieur du follicule, ou corps jaune. Un kyste ovarien avec hémorragie est dangereux car il se développe rapidement en raison d'un remplissage constant.
  • Le kyste de Paratubar est une formation à chambre unique avec du liquide séreux. Incapable de renaître, se forme des deux côtés des ovaires. À paroi épaisse, atteint une moyenne de 20 à 50 mm de diamètre, augmente en fonction du remplissage.
  • Mucineux - une cavité à plusieurs chambres remplie de mucus épais de la membrane - mucine. Ce kyste ovarien apparaît plus souvent chez les femmes ménopausées - après 50 ans.
  • La plupart des kystes sont volumineux, malins et à risque d'infertilité.

    Un kyste paraurétral chez la femme est un autre type de pathologie dans lequel le tissu se développe sur la membrane muqueuse de l'urètre. Le kyste urétral chez la femme est rarement diagnostiqué, caractérisé par une odeur désagréable due à un écoulement purulent.

    Les ovaires multicystiques sont caractérisés par un grand nombre de complications.

    Les ovaires multicystiques sont caractérisés par un grand nombre de complications. L'un d'eux est la sclérocystose ovarienne, à la suite de laquelle de nombreux kystes folliculaires se forment. Le traitement est nécessaire car plusieurs lésions sont plus susceptibles de se transformer en malignes.

    Le cystome ovarien papillaire est une affection pathologique caractérisée par des extensions papillaires des tissus épithéliaux sur toute la surface interne (parfois externe) d'un organe. À la suite du diagnostic de la maladie, il sera nécessaire de retirer l'ovaire ou les appendices utérins.

    Causes des néoplasmes

    La maladie kystique a deux origines: congénitale et acquise. Le contenu s'accumule à la suite d'une sécrétion accrue, de la rupture des vaisseaux sanguins ou de la production de liquide séreux.

    Les principales raisons du développement:

    Les avortements reportés peuvent entraîner.

    • Irrégularités menstruelles;
    • avortements reportés;
    • perturbation du système endocrinien (perturbation hormonale);
    • déficit en progestérone - déficit hormonal dans la deuxième phase de la menstruation;
    • mauvais style de vie;
    • infections génitales;
    • en surpoids;
    • maladies inflammatoires.

    La pathologie est diagnostiquée chez les femmes à un jeune âge. La formation se produit chez au moins 5 à 7% des femmes sexuellement matures. Le développement de la maladie dépend du cycle menstruel, elle apparaît donc rarement après la ménopause.

    Symptômes

    La plupart des néoplasmes kystiques sont asymptomatiques. La présence d'un kyste ovarien est diagnostiquée uniquement lors d'une échographie et d'un examen gynécologique prévu.

    Les symptômes apparaissent lorsque la formation atteint une grande taille et commence à opprimer les tissus et organes environnants. Le tableau clinique aux premiers stades de la croissance est le suivant:

    Mauvaise odeur dans l'aine d'une femme.

    • douleur intense pendant la menstruation;
    • cycle irrégulier;
    • nausées accompagnées de douleurs abdominales;
    • une odeur désagréable dans l'aine d'une femme;
    • douleur douloureuse dans le péritoine - intensifiée de manière caractéristique pendant la gymnastique ou les relations sexuelles;
    • tiraillement dans le petit bassin;
    • l'apparition de sang et de caillots purulents du vagin en dehors du cycle menstruel;
    • envie fréquente d'uriner, avec une petite quantité d'urine (sans cystite diagnostiquée);
    • une augmentation du volume de l'abdomen sans raison apparente (prise de poids, grossesse, etc.).

    La symptomatologie de la pathologie change si la cavité de l'ovaire éclate. Il n'est pas recommandé de faire un massage si une lésion kystique de l'ovaire est diagnostiquée - cela entraînera une rupture. L'état de rupture est appelé apoplexie. Elle se caractérise par les symptômes suivants:

    Avec une tumeur éclatée, une augmentation de la température corporelle est observée.

    • douleur dans le bas de l'abdomen, aggravée par le mouvement;
    • une forte augmentation de la fréquence cardiaque;
    • chaleur;
    • faiblesse musculaire;
    • abaissement de la pression artérielle en raison d'une perte de sang;
    • saignements abondants - à la fois internes et externes du vagin;
    • conscience floue, évanouissement.

    L'apoplexie est une condition dangereuse dans laquelle vous pouvez saigner à mort. Si des symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin. Il est important de subir un examen gynécologique en temps opportun..

    Les signes cliniques primaires suggèrent un kyste ovarien. Le diagnostic est effectué par un gynécologue, il prescrit les examens nécessaires.

    Diagnostic de la maladie

    Le diagnostic principal est effectué à l'aide d'un examen échographique de la cavité abdominale et du petit bassin. Les appendices élargis sont facilement identifiés par palpation. Les essais cliniques sont attribués:

    • test sanguin pour déterminer la perte de sang (augmentation du nombre de plaquettes);
    • analyse d'urine pour la présence d'agents infectieux (montre la présence d'un foyer d'inflammation);
    • ponction du fornix postérieur du vagin (la présence de liquide dans le péritoine ou un saignement interne est déterminée).
    À l'aide d'une ponction, la présence de liquide dans le péritoine ou une hémorragie interne est déterminée.

    Tout néoplasme peut s'avérer cancéreux, par conséquent, un test sanguin supplémentaire est effectué pour la présence de marqueurs oncologiques. Le sang contiendra l'antigène-125 s'il y a un kyste ovarien malin dans le corps.

    En outre, une tomodensitométrie et une laparoscopie diagnostique sont également prescrites. Un examen laparoscopique est utilisé si une torsion du kyste ovarien est suspectée. Un test de grossesse est effectué pour exclure une grossesse extra-utérine (les signes cliniques de la maladie sont similaires). Le traitement est prescrit sur la base d'une échographie du kyste ovarien et de la conclusion du diagnosticien, c.-à-d. selon le type, l'état et la quantité.

    Traitement

    Le traitement est effectué de manière conservatrice - à l'aide de médicaments et d'une intervention chirurgicale. Le traitement médicamenteux n'est effectué que si la taille de la formation est petite. Le cours du traitement consiste à prendre une préparation hormonale contenant de la progestérone, il élimine le risque de torsion. La durée d'admission est d'au moins 6 mois. Des médicaments directionnels sont également prescrits pour stabiliser les niveaux hormonaux..

    L'intervention chirurgicale est pratiquée plus souvent, surtout si une maladie ovarienne multicystique est diagnostiquée. Les indications de l'opération sont également des ruptures, des torsions des jambes et une nature maligne. Dans ce dernier cas, une biopsie tissulaire est réalisée avant l'opération..

    Plusieurs types d'intervention sont distingués:

    1. Cystectomie - ablation du kyste uniquement.
    2. Ovariectomie - l'ovaire kystique est complètement excisé.
    3. Annexectomie - ablation des appendices utérins.
    4. Laparoscopie opératoire - utilisée pour l'excision de la formation sans ouvrir la cavité abdominale.

    La chirurgie d'ablation est une procédure obligatoire, car la formation kystique exclut presque la possibilité de tomber enceinte, conduit à l'infertilité.

    Laparoscopie du kyste ovarien

    La méthode laparoscopique est utilisée comme diagnostic et traitement. L'accès à la zone opérée est ouvert par plusieurs crevaisons dans la zone du nombril. La laparoscopie est un traitement courant des kystes ovariens. La popularité est due à l'investissement en temps: la durée n'est que de 40 minutes. Pas de complications postopératoires telles que des adhérences ou des inflammations de suture. La récupération après une telle opération prendra 3 jours..

    Complications possibles

    Les conséquences d'un kyste ovarien se développent en cas de complications d'une croissance normale. La principale complication - la formation éclate, son contenu est versé dans la cavité abdominale.

    • infection de la cavité kystique;
    • suppuration autour du kyste;
    • adhérences dans les organes pelviens;
    • infertilité.

    Le tableau clinique est différent si la jambe du kyste ovarien est tordue:

    Lorsqu'il est tordu, des vomissements avec de la bile sont possibles.

    • les tissus commencent à mourir, la nécrose se propage rapidement dans tout l'organe;
    • péritonite - un processus inflammatoire dans la cavité abdominale à la suite de l'éclaboussure;
    • attaques aiguës de douleur coupante dans l'abdomen;
    • augmentation de la température;
    • vomissements avec bile;
    • tension musculaire abdominale (abdomen serré).

    Une condition particulièrement dangereuse lorsque le kyste se tord avec les trompes de Fallope - il est assez difficile d'éliminer un tel phénomène, cela conduit à l'infertilité.

    Toute complication nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

    La prévention

    Les ovaires doivent être examinés deux fois par an, car toutes les femmes en âge de procréer risquent de développer des kystes. Les perturbations hormonales et les infections génitales doivent être traitées à temps.

    Les mesures préventives sont efficaces avant et après l'éducation:

    1. Suivre un régime hypocalorique.
    2. Pas au soleil pendant longtemps, ne pas prendre le soleil.
    3. Consultez régulièrement votre gynécologue.
    4. Utilisez des contraceptifs oraux.

    Les kystes ovariens se développent pour des raisons physiologiques et, dans la plupart des cas, disparaissent en quelques semaines sans traitement. Mais toute formation kystique doit être examinée en raison du risque de complications, la possibilité d'un cancer de l'ovaire ne peut être exclue. Un changement de bien-être est une raison de consulter un gynécologue.