Principal
La prévention

Kyste paraovarien - quel est le danger de la tumeur, comment la traiter et quand l'enlever?

Les kystes sont des cavités remplies de liquide à l'intérieur. Leur localisation peut être différente. Ils affectent souvent le système reproducteur féminin. L'une des variétés est le kyste paraovarien, qui se forme dans l'ovaire.

Kyste ovarien paraovarien - qu'est-ce que c'est?

Un kyste ovarien paraovarien se forme dans l'espace délimité par les ligaments de l'utérus, de l'ovaire et de la trompe de Fallope. Il affecte non seulement la glande sexuelle, mais également les appendices utérins. Le kyste lui-même est une formation à parois minces d'une consistance ovale, moins souvent arrondie et serrée. Il est situé directement au-dessus de l'utérus ou sur le côté de l'organe génital. L'épaisseur des parois transparentes du kyste ne dépasse pas 1–2 mm.

À l'intérieur, le kyste est une structure homogène à paroi lisse remplie d'un liquide aqueux. Il contient une grande quantité de protéines et un peu de mucine. L'éducation se caractérise par une faible mobilité et une croissance lente. L'augmentation de la taille se produit à la suite de l'accumulation du contenu du kyste, de l'étirement de ses parois. Un kyste paraovarien de diamètre peut atteindre 10 à 15 cm. Ces formations ne sont pas sujettes à la malignité (transformation en cancer).

Kyste ovarien paraovarien - causes

La principale raison du kyste paraovarien, comme d'autres formations similaires, est une perturbation hormonale dans le corps. Cependant, en pratique, lors de l'examen et de l'établissement de la cause, les médecins sont confrontés à une situation où le kyste a une origine multifactorielle (développée sous l'influence de plusieurs raisons). En gynécologie, il est habituel de distinguer les facteurs de provocation suivants, dont la présence augmente le risque de formation de kystes:

  • violation du processus de maturation des follicules;
  • début précoce de la ménarche;
  • cycle menstruel irrégulier;
  • une histoire d'avortement;
  • traitement avec des médicaments anticancéreux (tamoxifène pour le cancer du sein);
  • infections et inflammation du système reproducteur (endométrite, ovariite, paramétrite);
  • situations et expériences stressantes fréquentes.

Kyste paraovarien de l'ovaire à gauche

Le kyste paraovarien de gauche se développe pour les mêmes raisons que celles énumérées ci-dessus. Une caractéristique de la pathologie est la localisation de la formation dans la zone de l'ovaire gauche, dans l'espace entre la glande et la trompe de Fallope. À cet égard, d'éventuelles sensations douloureuses et d'autres symptômes de pathologie seront enregistrés principalement dans la moitié gauche du corps..

Kyste paraovarien de l'ovaire droit

Il est à noter que le kyste paraovarien droit, dont les causes sont similaires à celles décrites ci-dessus, est plus fréquent que le gauche. Ce modèle est associé à la topologie et aux caractéristiques physiologiques de l'ovaire droit. Avec la maladie, des sensations douloureuses sont observées dans le bas-ventre à droite et peuvent être administrées à la région de l'aine.

Kyste paraovarien des deux côtés

Ce type de pathologie est rarement enregistré. Dans la plupart des cas, un kyste paraovarien de l'ovaire gauche ou de l'ovaire droit se développe d'abord, puis les cellules tumorales se déplacent vers la glande sexuelle saine. Cela est dû au bon apport sanguin à la cavité pelvienne, le système reproducteur dans son ensemble. Les symptômes sous cette forme sont de nature non localisée: des douleurs peuvent survenir d'un côté ou de l'autre de l'abdomen. De plus, les tailles de ces formations diffèrent souvent. Dans les derniers stades de la pathologie, une asymétrie de l'abdomen peut survenir..

Pourquoi le kyste paraovarien est-il dangereux??

Le kyste paraovarien, dont la taille peut atteindre 15 à 25 cm de diamètre, ne se manifeste pas aux premiers stades, de sorte que la maladie est enregistrée au milieu de la maladie. De nombreux patients apprennent l'existence d'un kyste uniquement avec le développement de complications. La torsion de la jambe est fréquente - un brin reliant la formation à l'ovaire ou au ligament de l'utérus. En conséquence, un clampage du ligament lui-même, des troncs nerveux et des vaisseaux sanguins se produit. Dans de rares cas, un clampage de la trompe de Fallope peut survenir. Cette condition peut entraîner une nécrose du kyste paraovarien, qui s'accompagne de:

  • crampes, sensations douloureuses dans tout l'abdomen;
  • tension de la paroi abdominale;
  • abaisser la tension artérielle;
  • une augmentation du nombre de battements cardiaques;
  • blanchiment de la peau;
  • sueur froide.

En cas d'absence prolongée de traitement, une suppuration du kyste peut survenir. Il survient à la suite de la pénétration de l'infection par le sang ou la lymphe à partir de foyers d'infection chroniques dans le corps. Un signe caractéristique d'une complication est une augmentation rapide et brutale de la température corporelle, qui peut atteindre 39 degrés. Les femmes remarquent une douleur diffuse dans l'abdomen, des vomissements, des signes d'intoxication (faiblesse, maux de tête).

La rupture du kyste paraovarien se produit lorsque la formation atteint un grand diamètre. Dans le même temps, des signes d'un état de choc apparaissent: une douleur aiguë au poignard, une diminution de la pression, une détérioration de la conscience, un mal de tête. Toutes ces complications nécessitent une intervention chirurgicale urgente. La portée de l'opération est déterminée par le tableau clinique (ovariectomie, annexectomie).

Kyste paraovarien et grossesse

Les femmes qui ont cette pathologie se demandent souvent si le kyste paraovarien affecte la conception. Les médecins disent que cette éducation n'est pas un obstacle à la conception. Ceci est confirmé par des cas de grossesse, dans lesquels un kyste paraovarien est détecté lors de la prochaine échographie. Si le diamètre de la formation ne dépasse pas 5 cm, les médecins adhèrent à la tactique de l'expectative: ils établissent une observation de la femme enceinte, effectuant une échographie toutes les 2 semaines.

Si le kyste mesure plus de 5 cm de diamètre et continue de croître, une réponse chirurgicale peut être décidée. Dans le même temps, les médecins essaient de combiner cet événement avec l'accouchement. S'il est encore loin de l'accouchement et que le kyste est volumineux, interfère avec le développement normal du fœtus, une laparoscopie est effectuée - une opération peu traumatique dans laquelle l'accès est effectué par trois ponctions sur la paroi abdominale.

Kyste ovarien paraovarien - symptômes

Les petites lésions kystiques sont asymptomatiques. Une femme peut marcher longtemps avec un kyste sans connaître son existence. La pathologie peut être détectée lors d'un examen de routine ou d'une échographie lors du diagnostic d'une autre maladie. Les premiers signes et manifestations cliniques de la pathologie sont notés lorsque le kyste atteint un diamètre de 5 cm. La croissance du kyste s'accompagne de l'apparition périodique de douleurs douloureuses et éclatantes sur le côté du côté de la lésion. Souvent, des sensations douloureuses sont données à la région du sacrum. Il n'y a aucun lien avec la menstruation et l'ovulation avec une telle douleur.

Une augmentation de la douleur se produit avec une activité physique accrue, du stress. Un trait caractéristique est un arrêt brutal et spontané de la douleur. Il existe d'autres signes cliniques de la maladie. Lorsqu'un kyste paraovarien se développe, les symptômes peuvent être les suivants:

  • compression de la vessie, des intestins - se manifestant par un trouble de la miction, de la constipation ou une envie fréquente d'aller aux toilettes;
  • une augmentation du volume de l'abdomen - se produit avec la croissance rapide du kyste;
  • violation du cycle menstruel (pas toujours observée).

Kyste ovarien paraovarien - traitement sans chirurgie

Dans un premier temps, les médecins effectuent de nombreux examens pour savoir si un hydrosalpinx ou un kyste paraovarien est observé dans un cas particulier. Avec l'hydrosalpinx, le fluide s'accumule dans la lumière du tube, ce qui entraîne également une modification de son volume. Les médecins disent que le traitement d'un kyste paraovarien sans chirurgie n'est pas possible..

Si l'éducation est de faible volume, une tactique attentiste peut être adoptée: les médecins font des tentatives d'hormonothérapie, à l'aide desquelles il est rarement possible d'obtenir des résultats positifs. En raison du fait que le kyste paraovarien survient souvent chez les femmes en âge de procréer et peut être compliqué, les médecins préfèrent suivre un traitement chirurgical. L'ablation systématique du kyste est obligatoire lors de la planification d'une grossesse avec FIV.

Kyste paraovarien - traitement hormonal

Lorsqu'un kyste paraovarien est détecté, un traitement hormonal est rarement effectué. Selon des études cliniques, l'utilisation d'agents hormonaux pour ce type de kyste est inefficace. Cependant, ils peuvent être utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe contre les kystes. Ces médicaments sont prescrits pour un traitement symptomatique, la normalisation du cycle menstruel, parfois perturbé par un kyste paraovarien. Dans de tels cas, des médicaments à base d'œstrogènes et de progestérone sont utilisés:

Kyste paraovarien - traitement avec des remèdes populaires

Avec une maladie telle qu'un kyste ovarien paraovarien, le traitement avec des remèdes populaires peut être considéré comme une méthode auxiliaire. Avec leur aide, il est possible de réduire la douleur, d'éliminer certains symptômes.

  • aloès - 50 g;
  • achillée millefeuille - 50 g;
  • Millepertuis - 50 g;
  • absinthe - 50 g;
  • miel - 50 g;
  • vodka - 500 ml;
  • eau - 1 l.
  1. Les herbes sont écrasées, versées avec de l'eau bouillante.
  2. Insistez pour un thermos pendant 1 jour.
  3. Ajouter le miel et la vodka, mélanger.
  4. Prenez 1 cuillère à soupe. cuillère trois fois par jour.

Ablation du kyste paraovarien

Lorsqu'un kyste paraovarien est détecté, le médecin décide s'il est nécessaire d'éliminer la formation. Une tumeur d'un diamètre inférieur à 5 cm n'est pas retirée. L'opération elle-même est réalisée par la méthode de la laparoscopie - une intervention chirurgicale dans laquelle l'accès à l'éducation est effectué par de petites ponctions sur la paroi abdominale antérieure. Avec de grands diamètres de la formation, l'opération peut être réalisée par laparotomie.

Kyste paraovarien - chirurgie

La laparoscopie du kyste paraovarien est la méthode chirurgicale préférée. En l'absence de complications lors de l'opération, la feuille antérieure du ligament large de l'utérus est disséquée et le kyste est exfolié. Dans ce cas, l'ovaire lui-même et la trompe de Fallope sont préservés. En raison des propriétés de rétraction, la trompe de Fallope, qui a subi une déformation, se contracte et prend sa forme antérieure. La fonction de reproduction n'est pas altérée.

Kyste paraovarien: symptômes et traitement

Un kyste paraovarien est un néoplasme bénin qui apparaît et se développe dans les tissus entourant les ovaires. Le kyste a une chambre remplie d'un fluide visqueux. Se produit le plus souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans qui sont sexuellement actifs, moins souvent diagnostiqués chez les adolescents.

Le mécanisme de développement et les causes de l'apparition d'un kyste paraovarien

Le néoplasme se développe à partir du paraophoron. C'est un organe résiduel dans le ligament entre l'utérus et l'ovaire. Il se compose d'un conduit et de petits tubules qui en sortent. Le paraophoron est impliqué dans la formation et le développement du système reproducteur chez les filles pendant la période embryonnaire, après quoi il n'exerce aucune fonction. La perturbation de la différenciation tissulaire dans le corps de l'embryon entraîne le développement d'un kyste. Pour cette raison, à la puberté, le liquide s'accumule dans la cavité entre les tissus et le néoplasme augmente. La plupart des médecins ont tendance à indiquer que les déséquilibres hormonaux sont la cause de ce phénomène..

Les niveaux d'hormones peuvent être causés par:

  • puberté prématurée;
  • échecs du cycle mensuel;
  • menstruation trop longue sans intervention médicale;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • avortements multiples;
  • maladies chroniques des trompes de Fallope et des ovaires;
  • inflammation lente et infections des organes génitaux internes, provoquées par des infections sexuellement transmissibles;
  • prendre des contraceptifs hormonaux mal sélectionnés;
  • surpoids;
  • régimes trop stricts et perte de poids soudaine;
  • passion excessive pour le bronzage naturel et artificiel;
  • analphabètes ont effectué des procédures physiothérapeutiques des organes pelviens;
  • activité physique insupportable;
  • stress prolongé fréquent.

Les symptômes de la maladie

Les kystes jusqu'à 2,5 cm de diamètre ne provoquent pas de sensations désagréables pour une femme et, par conséquent, ne sont souvent pas détectés pendant une longue période. Lorsque le kyste dépasse 2,5 cm, le tableau clinique est flou, typique de la plupart des maladies gynécologiques. Un kyste paraovarien d'un diamètre supérieur à 5 cm provoque des douleurs et une sensation de distension dans le bas de l'abdomen. La douleur irradie vers le côté et le sacrum. L'intensité de la douleur ne dépend pas des menstruations et de l'ovulation. La douleur augmente plusieurs fois après le travail physique et le sport, augmente et disparaît spontanément.

Un gros kyste comprime la vessie et les intestins. Cela provoque une envie fréquente d'uriner et de déféquer. Les deux processus sont difficiles et douloureux. Avec un kyste trop élargi, le volume de l'abdomen augmente.

L'aménorrhée et l'infertilité sont souvent des signes d'un kyste paraovarien. Dans des conditions compliquées par la torsion de la jambe ou la rupture de la capsule, on observe le tableau clinique d'un abdomen aigu: douleurs atroces aiguës, tension de la paroi abdominale, défaillance de la motilité intestinale. Cette condition nécessite une hospitalisation et une chirurgie immédiates..

Diagnostic du néoplasme paraovarien

Pour un diagnostic préalable, un examen en fauteuil gynécologique et une palpation de l'abdomen suffisent. Le kyste est ressenti comme une rondeur élastique, immobile lorsqu'il est pressé. Pour clarifier le diagnostic, une femme est envoyée pour une échographie transvaginale. Sur le moniteur, un kyste paraovarien ressemble à un néoplasme unicaméral à l'extérieur de l'ovaire, ce qui distingue ce type des autres kystes.

En cas de doute sur le type de néoplasme, une laparoscopie diagnostique est prescrite. Cette procédure est réalisée en milieu hospitalier sous anesthésie générale. La paroi abdominale est percée et un tube est inséré dans la ponction, à travers lequel du dioxyde de carbone est fourni pour agrandir l'espace. Ensuite, un dispositif en forme de long tube fin avec une caméra et une LED est placé sous le péritoine. En tournant cette caméra dans la direction souhaitée, le médecin examine la zone touchée. L'image est affichée sur l'écran du PC dans un format agrandi. Pour les petites néoplasmes, le kyste paraovarien peut être retiré immédiatement. S'il est très volumineux, une opération distincte est requise.

Il est important de différencier un kyste paraovarien avec appendicite, endométrite, excroissances cancéreuses, grossesse extra-utérine et autres types de kystes. Ce n'est qu'après la confirmation finale du diagnostic que le traitement est prescrit.

Comment traiter un kyste paraovarien

Ce néoplasme ne se résout pas par lui-même. Le traitement d'un kyste paraovarien sans chirurgie n'a pas de sens. Seul le traitement chirurgical du kyste paraovarien est efficace.

Quand l'opération est planifiée

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour les gros kystes, qui exercent une forte pression sur les organes internes et interfèrent avec leur travail complet. Le médecin choisit des tactiques en attente dans le cas où une femme ne prévoit pas de grossesse. S'il y a un désir de concevoir un enfant, l'opération est nécessaire pour toute taille de kyste.

Se préparer à la chirurgie

Avant l'intervention, une femme est envoyée pour examen:

  • test de coagulation sanguine;
  • analyse générale de l'urine et du sang;
  • dépistage de l'infection par le VIH;
  • analyse biochimique;
  • recherche sur l'hépatite;
  • test de frottis vaginal pour la microflore;
  • colposcopie;
  • Échographie du kyste paraovarien;
  • fluorographie;
  • ECG.

L'examen est nécessaire afin de confirmer l'absence de contre-indications et de protéger la femme des complications.

Contre-indications à l'élimination des kystes

L'opération ne peut pas être effectuée si:

  • des maladies infectieuses ont récemment été transférées;
  • diagnostiqué avec une insuffisance cardiaque;
  • il y a une hypertension sévère;
  • le poids du patient est extrêmement élevé;
  • il y a des adhérences et des hernies dans la cavité abdominale;
  • des néoplasmes malins se trouvent dans le petit bassin.

Laparoscopie du kyste paraovarien

En principe, cette opération est similaire à la laparoscopie diagnostique. Nécessite une hospitalisation et une anesthésie générale, qui est sélectionnée individuellement. Le déroulement de l'opération est similaire à celui de la laparoscopie diagnostique. La différence est que lors de la laparoscopie chirurgicale, le médecin effectue une ponction supplémentaire et y insère un instrument. Avec son aide, il coupe soigneusement la jambe du kyste et extrait son corps. Après cela, l'ovaire est également examiné pour exclure la présence d'autres petits néoplasmes. Ensuite, le gaz descend, les ponctions sont fixées avec du matériel de suture ou des pansements de serrage.

Les très gros kystes sont percés et dégonflés avec un appareil spécial. Cela est nécessaire pour un retrait plus facile - il n'est pas nécessaire de couper le kyste et de le retirer complètement. Une fois le liquide retiré, de l'alcool éthylique est versé dans le kyste, ce qui provoque une sclérotisation des tissus pathologiques. La durée de l'intervention est de 20 minutes à plusieurs heures, selon le volume et la complexité de l'intervention.

Les avantages de l'opération sont une récupération rapide. Dans les cinq jours, une femme peut retourner au travail normal et au rythme de vie. Les cicatrices et les cicatrices sur l'abdomen sont presque invisibles.

Laparotomie du kyste paraovarien

Cette opération d'un kyste paraovarien est nécessaire dans une situation où un très gros kyste doit être enlevé. Il n'est pas toujours possible de percer de tels néoplasmes. Pendant l'opération, une longue incision transversale est pratiquée dans le bas de l'abdomen, à travers laquelle l'accès est effectué. L'opération prend plus de temps et nécessite un long temps de récupération - plus de 10 jours.

Kyste paraovarien pendant la grossesse

Il est fortement conseillé de rechercher des kystes même lors de la planification d'une grossesse..

Après l'opération, vous devez attendre 6 à 12 mois et vous assurer qu'il n'y a pas de rechutes. Si la conception survient avec un petit néoplasme, les changements hormonaux peuvent provoquer une croissance rapide. En raison de la pression croissante de l'utérus sur les kystes, la torsion du pédicule du néoplasme, la suppuration et même la rupture sont possibles. Ces conditions nécessitent une intervention chirurgicale urgente. Cela peut avoir des effets négatifs sur le fœtus et même nécessiter une interruption de grossesse..

Dans de rares cas, lorsque les changements hormonaux n'ont pas provoqué la croissance des kystes, ils ne peuvent pas affecter la santé de la femme et de l'embryon. Ensuite, dans la période post-partum, un traitement urgent est indiqué.

L'accouchement peut avoir lieu naturellement, mais une surveillance médicale stricte est nécessaire. Lors de l'accouchement, la probabilité de rupture ou de violation du kyste est élevée. La rupture provoque une perte de sang abondante, qui peut entraîner un choc et même la mort. Pour éviter tout danger, de nombreux patients se voient prescrire une césarienne.

Pronostic et complications

Si l'opération est effectuée en temps opportun, les ovaires peuvent être préservés. La fonction reproductrice est préservée. Vous pouvez planifier une grossesse 4-5 mois après l'ablation du kyste paraovarien.

S'il n'y a pas de traitement, des complications surviennent.

  • Suppuration du kyste et de l'ovaire, causée par une inflammation prolongée. La condition est caractérisée par une douleur vive. Intervention chirurgicale urgente requise.
  • Rupture du kyste. Les raisons de la rupture peuvent être des blessures et une activité physique trop intense. Le liquide est versé dans la cavité abdominale, ce qui provoque une inflammation aiguë des organes internes. La pression artérielle de la femme baisse, des évanouissements sont observés. Le traitement n'est possible que par chirurgie.
  • Torsion des jambes du kyste. Le néoplasme tourne autour de son axe, ce qui provoque la torsion de la jambe. La compression des tissus conduit au fait que les vaisseaux cessent de fournir du sang dans le volume requis, la nécrose tissulaire commence. Dans cette condition, la douleur dans le sacrum, le bas du dos et le bas de l'abdomen devient atroce. Une opération urgente est nécessaire pour retirer le kyste, l'ovaire affecté et les tissus environnants.
  • Anomalies de l'anatomie de la trompe de Fallope. Les tuyaux sont déformés sous la charge d'un néoplasme élargi. Cela entraîne des difficultés à concevoir, de la douleur et de l'inconfort..

Prévention d'un kyste paraovarien

Le point clé de la prévention des kystes est des visites régulières chez le gynécologue et une échographie. Cela aide à identifier le néoplasme dans les premiers stades, lorsque la maladie est asymptomatique..

Les maladies infectieuses du système génito-urinaire doivent être évitées. Pour ce faire, vous devez respecter l'hygiène personnelle, porter des sous-vêtements en coton respirant. Il est nécessaire d'abandonner les relations sexuelles non protégées avec des partenaires non vérifiés.

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement!

Kyste paraovarien

Une formation bénigne de cavité qui se développe à partir de l'appendice périobital et a une origine embryonnaire est appelée kyste paraovarien. Elle est souvent asymptomatique et se retrouve à l'échographie pelvienne. Les plaintes surviennent avec une taille importante du néoplasme et le développement de complications. Le kyste ovarien paraovarien ne se résout pas seul, le traitement est chirurgical.

Comment survient un kyste paraovarien?

Les hommes et les femmes ont des organes qui sont pondus pendant le développement embryonnaire, mais qui ne se développent pas complètement. Ils sont rudimentaires ou ont perdu leur sens. Chez la femme, près de chaque ovaire, à la fois à droite et à gauche, dans le ligament large de l'utérus, il existe une formation liée aux organes rudimentaires - il s'agit de l'appendice périovarien, ou paraophoron. Il est représenté par un réseau de minces tubules déconnectés qui se terminent aveuglément. C'est à partir des tubules du paraophoron que les kystes paraovariens apparaissent lorsque les processus de développement embryonnaire sont perturbés..

Mécanisme de formation

La croissance de véritables tumeurs kystiques se produit en raison de la division des cellules épithéliales qui tapissent la surface interne de leur capsule. Ces cellules sont capables de dégénérescence pathologique. Le kyste du paraophoron n'est pas vrai, car il se forme d'une manière complètement différente: les tubules produisent un fluide qui n'a nulle part où aller, il s'accumule, formant une cavité. L'augmentation de volume se produit en raison de l'étirement des parois par le contenu liquide. En raison de ce mécanisme d'occurrence, l'éducation ne devient pas maligne..

Raisons de développement

La base de l'apparition de la formation kystique du paraophoron est une violation de la différenciation tissulaire au stade du développement embryonnaire. Contribuez à son apparition:

  • Irrégularités menstruelles;
  • puberté prématurée;
  • maladies endocrinologiques (hyperfonctionnement, hypothyroïdie, etc.);
  • processus inflammatoires chroniques de la région génitale féminine;
  • prise incontrôlée de contraception hormonale;
  • fausses couches spontanées;
  • interruption artificielle de grossesse;
  • bain de soleil prolongé, passion pour le bronzage artificiel;
  • procédures thermiques excessives (bains chauds, applications de réchauffement);
  • perte de poids soudaine;
  • obésité.

Une nutrition rationnelle, un bon sommeil, un mode de vie actif affaiblissent l'effet des facteurs de provocation. Stress émotionnel et physique excessif, les mauvaises habitudes conduisent à l'effet inverse.

Symptômes

Une formation de cavité peut être complètement asymptomatique et détectée par un gynécologue lors d'examens préventifs de routine ou d'un examen échographique des organes pelviens pour une autre raison. Les manifestations cliniques sont généralement dues à la grande taille de la formation et aux complications sous la forme de:

  • torsion des jambes;
  • rupture de la capsule;
  • suppuration.

Dans ce cas, les plaintes viennent au premier plan, signalant une catastrophe dans la cavité abdominale. Ceux-ci inclus:

  • crampes abdominales;
  • la faiblesse;
  • nausée et vomissements;
  • vertiges;
  • sentiment de peur;
  • frissons;
  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution du péristaltisme intestinal;
  • hyperthermie.

Lorsque la formation de l'appendice péri-ovarien atteint une taille significative et que, dans certains cas, son diamètre peut atteindre 20 centimètres, les symptômes de compression des organes adjacents apparaissent.

Orgue comprimé

Vessie, uretère

Mictions fréquentes, souvent accompagnées de douleurs d'intensité variable, de faux désirs, sensation de vidange incomplète de la vessie.

Ballonnements, inconfort, douleur lors des selles, tendance à la constipation ou augmentation de la fréquence des selles.

Douleur dans la région iliaque droite ou gauche, en fonction de la localisation de la formation, souvent aggravée par les rapports sexuels, l'effort physique; violation du rythme du cycle menstruel.

La formation de la cavité de l'appendice péri-ovarien ne répond pas aux fluctuations du niveau des hormones sexuelles, sa caractéristique est l'absence de dépendance de l'intensité de la douleur sur la phase du cycle menstruel.

Diagnostique

Un médecin peut détecter un kyste de l'appendice périoral lors d'un examen gynécologique: une formation arrondie d'une consistance élastique dense est déterminée le long du bord de l'utérus ou au-dessus de celui-ci, déplaçable de manière limitée, souvent indolore. Mais le diagnostic final est établi après une échographie. Les appareils modernes vous permettent d'obtenir une image volumétrique et de la démontrer au patient à la fois sur l'écran et sous la forme d'une photo, distribuée avec la conclusion.

Lors de l'examen échographique, le kyste paraovarien ressemble généralement à une formation anéchoïque à paroi mince, arrondie ou ovale, à une chambre, enfermée entre les feuilles du ligament large de l'utérus. Sa taille varie de quelques millimètres à 15-20 centimètres. L'identification visuelle d'un ovaire séparé est une caractéristique de la pathologie. Il est souvent possible de séparer le kyste de la glande génitale lors d'une échographie à l'aide du capteur de l'appareil.

Il n'y a pas d'échos spécifiques qui distinguent le kyste de l'appendice péri-ovarien des autres formations ressemblant à des tumeurs des glandes génitales féminines. C'est la présence d'un ovaire adjacent à la surface de la formation de la cavité qui est considérée comme un signe diagnostique lors de l'établissement du diagnostic final. Avec d'autres kystes, il n'est pas visualisé séparément.

Traitement

S'il n'y a pas de plaintes en présence d'une formation de cavité du paraophoron et que ses dimensions ne dépassent pas deux centimètres, une observation dynamique est possible. Dans le cas de la croissance des kystes, il faut recourir à la chirurgie, car les formations d'origine paraovarienne ne se résolvent pas d'elles-mêmes et cela n'a aucun sens de les traiter de manière conservatrice..

Méthode laparoscopique

Chez les femmes en âge de procréer, l'ablation du kyste par laparoscopie est optimale. Ce type de traitement chirurgical est doux. Lors de son utilisation, le traumatisme de la paroi abdominale antérieure est minime, la période de rééducation postopératoire est courte, la capacité de travail est rétablie rapidement.

Pendant l'opération, l'ovaire et la trompe de Fallope du côté de la lésion sont toujours essayés pour être préservés, et le volume d'intervention est limité par l'élimination de la formation de la cavité. Si l'opération est effectuée comme prévu, et non pour la torsion ou la suppuration du kyste paraovarien, cela est techniquement possible. La trompe de Fallope est capable de retrouver sa forme d'origine, même avec une déformation et un allongement importants. La bonne rétraction ou contractilité de sa couche musculaire permet de le faire. Cette tactique aide à préserver la fonction menstruelle et reproductive des patientes..

Attention! Photo de contenu choquant.
Cliquez sur le lien pour voir.

Accès opératoire laparotomique

Si, pendant la laparoscopie, un système optique est introduit par de petites incisions dans la cavité abdominale, ce qui permet d'afficher une «image» sur un grand écran, et des instruments spéciaux, contrôlant lesquels, le chirurgien effectue les manipulations nécessaires, alors avec la laparotomie, l'incision de la paroi abdominale antérieure est plus significative. Cet accès est utilisé dans les cas de kystes de grand diamètre et de leur évolution compliquée..

Cette technique élargit les capacités du médecin opérant lors de l'examen et de la révision des organes pelviens, permet un assainissement approfondi de la cavité abdominale, aide à éviter les difficultés lors du retrait de la formation de la cavité et de la suture des tissus..

Prévoir

L'ablation du kyste de l'appendice péri-ovarien fournit un pronostic favorable. Pendant le traitement chirurgical, les tubules du paraophoron, qui sont à la base de l'apparition de la formation de cavités, sont enlevés avec lui, ce qui signifie que la possibilité de rechute est exclue..

Le rythme du cycle menstruel ne change pas: le saignement menstruel attendu se produit à temps, car la glande sexuelle du côté affecté reste. Ce n'est que dans de rares cas, avec des volumes importants de kyste, compliqués par une suppuration, une torsion de la jambe avec une nécrose tissulaire, cela ne peut pas être fait.

La présence de l'éducation paraovarienne et la grossesse

En présence de formation kystique de paraophoron, il est nécessaire de décider quoi en faire et de planifier ensuite une grossesse. Si le kyste mesure 1 à 2 cm, il est possible de ne pas effectuer l'opération, s'il est plus grand, une laparotomie est indiquée. Il est préférable de planifier la conception au plus tôt 3 mois après la chirurgie.

La détection d'un kyste paraophoron chez une femme enceinte n'est pas une contre-indication à la gestation. Il est nécessaire de visiter régulièrement la clinique prénatale et de respecter les recommandations de l'obstétricien-gynécologue.

Le petit diamètre, le manque de croissance de la formation de cavités nous permettent de nous limiter au contrôle par ultrasons pendant la grossesse et à l'exception de:

  • effort physique excessif;
  • rapports sexuels en présence d'inconfort, de douleur pendant ou après l'intimité;
  • procédures thermales (saunas, bains chauds, etc.).

Il faut observer le régime de travail et de repos, porter un bandage en fin de gestation.

La croissance rapide du kyste et le développement de complications ne sont pas compatibles avec les tactiques conservatrices. Les technologies modernes permettent d'effectuer des opérations sans perturber le déroulement de la grossesse.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Kyste ovarien paraovarien: traitement, causes, symptômes, signes, photos

Un terme aussi complexe fait référence à une formation de type tumeur qui apparaît dans la région ovarienne. Il est formé à partir de ses appendices et est situé entre la trompe de Fallope et l'ovaire.

Maintenant, attardons-nous sur cela plus en détail..

Qu'est-ce qu'un «kyste paraovarien»?

Un kyste est une formation de cavité à chambre unique qui est apparue à la suite d'une violation de l'embryogenèse. Il commence à se développer pendant la puberté de la fille, par conséquent, la pathologie est détectée à l'âge de 15-30 ans.

La maladie peut être asymptomatique ou perturber gravement le bien-être du patient. Dans certains cas, un kyste paraovarien peut entraîner des complications, de sorte qu'une chirurgie est prescrite à une femme.

Le kyste paraovarien est bénin. Il s'agit d'une cavité ovale ou ronde avec des parois élastiques lisses, tapissées d'un épithélium à une rangée et très minces. À l'intérieur, il y a une cavité avec un liquide aqueux clair riche en protéines et avec une petite quantité de mucine.

Dans l'éducation, il y a un apport sanguin normal. Le kyste se développe lentement et peut être de petite taille pendant longtemps, ce qui ne fera apparaître aucun symptôme de la maladie. En accumulant progressivement le contenu, la taille du kyste augmente et est en moyenne d'environ 10 cm.L'une des caractéristiques importantes du kyste paraovarien est qu'il ne devient jamais malin.

La croissance d'un kyste se produit d'elle-même lorsque le liquide s'accumule, ainsi qu'après exposition à des facteurs provoquants, qui sont souvent des maladies gynécologiques.

À quoi ressemble un kyste ovarien paraovarien avec une photo

Une femme ne peut remarquer indépendamment un kyste qu'avec une éducation de grande taille. La pathologie est détectée après un examen échographique et ressemble à la photo:

Les premiers signes d'un kyste paraovarien

Avec une taille de kyste allant jusqu'à 2,5 cm, les symptômes cliniques n'apparaissent pas. L'éducation est présente chez une femme dès la naissance et se développe progressivement, de sorte que les premiers signes caractéristiques ne peuvent pas être distingués.

Souvent, la croissance d'un kyste est accélérée dans le contexte de maladies concomitantes (à la fois en gynécologie et dans d'autres domaines), puis la pathologie peut être identifiée avec un examen complet du patient.

Symptômes du kyste ovarien paraovarien

Les symptômes par lesquels on peut soupçonner la présence d'un kyste paraovarien apparaissent lorsque la formation atteint une taille de 5 cm ou plus. Sa croissance provoque des douleurs douloureuses et tiraillantes dans l'ovaire ou le sacrum. La particularité de la douleur est que son apparition n'est pas associée à une phase spécifique du cycle menstruel. L'inconfort peut augmenter avec l'activité physique et disparaître spontanément.

Avec une taille impressionnante du kyste, on observe une compression de la vessie et des intestins, ce qui entraîne des symptômes supplémentaires - constipation, diarrhée, augmentation du volume de l'abdomen, miction douloureuse.

Chez certains patients, en raison du kyste paraovarien, le cycle menstruel était perturbé et une infertilité s'est produite..

En tant que caractéristique congénitale, un kyste paraovarien peut être présent dans le corps d'une femme pendant une longue période. Cependant, dans certains cas, la formation entraîne des complications qui peuvent mettre la vie en danger. Par exemple, lorsque les jambes sont tordues, la probabilité d'une rupture du kyste augmente et les symptômes d'un «abdomen aigu» apparaissent avec des crampes sévères.

La maladie est plus souvent diagnostiquée sur l'ovaire droit, bien que parfois des formations soient détectées dans les deux ovaires à la fois.

Causes et prévention des kystes paraovariens

Le kyste se forme au cours du développement embryonnaire et peut disparaître et réapparaître au cours de la vie. Les raisons de l'apparition peuvent être très différentes - d'une mauvaise écologie aux maladies endocriniennes et même à la prise de certains médicaments..

Parmi les facteurs pouvant provoquer une forte augmentation du kyste paraovarien, on peut distinguer les suivants:

  • processus inflammatoires dans l'ovaire;
  • maladies des appendices utérins;
  • maladies endocriniennes (diabète sucré, hypothyroïdie et autres);
  • début précoce de la puberté et changements hormonaux;
  • interruption de grossesse de quelque manière que ce soit;
  • les infections sexuellement transmissibles;
  • utilisation excessive des lits de bronzage ou bains de soleil excessifs;
  • bains chauds;
  • grossesse et perturbations hormonales.

Chez les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux, le risque de développer un kyste est généralement réduit, car les ovaires pendant cette période ne fonctionnent pas et se reposent.

Si un kyste a été détecté et que sa taille est petite, la croissance de la formation peut être évitée en utilisant des mesures préventives simples:

  • limiter l'activité physique;
  • élimination des bains chauds et surchauffe du corps;
  • le choix des positions les plus confortables et les plus sûres lors de relations intimes;
  • respect du régime quotidien correct et assurer un repos adéquat;
  • élimination du stress et prise en charge de l'état psycho-émotionnel d'une femme.

Diagnostic du kyste paraovarien

Les petits kystes sont généralement découverts par hasard lorsqu'un patient est examiné par un gynécologue pour d'autres conditions médicales. La formation est détectée par les résultats de l'échographie ou de la laparoscopie diagnostique. Une anomalie peut également être détectée par un gynécologue lors de la palpation - une balle indolore avec des contours lisses et une mobilité limitée est ressentie sur le côté de l'utérus.

Pour poser un diagnostic correct, un kyste paraovarien doit être différencié d'une grossesse extra-utérine, de néoplasmes oncologiques et d'un kyste ovarien commun.

Sur la base des résultats de l'étude, le médecin peut diagnostiquer les types de kystes suivants:

  • Kyste paraovarien à gauche, à droite ou des deux côtés. Peut survenir chez les adolescentes ou les femmes en âge de procréer. La formation a une jambe et est située entre l'ovaire et l'utérus.
  • Kyste séreux paraovarien. La formation est mobile et remplie de liquide séreux à l'intérieur. La membrane du kyste est extrêmement mince.
  • Kyste paraovarien chez la femme enceinte. Habituellement, il est de petite taille et ne cause aucun inconvénient à la future mère. La maladie n'est pas transmise à l'enfant. Un kyste pendant la grossesse se forme plus souvent sans jambe..

Les formations de plus de 5 cm, en plus d'une cavité avec du fluide, peuvent avoir une jambe. Cela augmente le risque de complications, car avec une telle structure, le kyste est capable de se tordre. Si la pathologie est détectée au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé de la supprimer afin de réduire le risque de complications pour la mère et l'enfant..

Traitement d'un kyste paraovarien

La principale caractéristique du kyste paraovarien est qu'après son ablation chirurgicale, aucune récidive ne se produit. Cela est dû au fait que la formation est formée à partir des restes de tissus qui étaient pendant l'embryogenèse.

Avec une petite taille du kyste paraovarien et l'absence de symptômes cinétiques, le traitement n'est pas nécessaire. Dans ce cas, il est recommandé au patient d'être régulièrement examiné par un gynécologue afin d'évaluer la dynamique des changements, ainsi que d'observer les mesures préventives.

Au cours de la vie, le kyste peut diminuer de taille, mais ne disparaît pas complètement. La présence d'une éducation chez une femme en âge de procréer peut entraîner des difficultés à concevoir ou à porter un fœtus, de nombreux gynécologues décident dans le sens de l'ablation du kyste. La chirurgie élective a lieu avant une procédure de fécondation in vitro ou lors de la planification d'une conception naturelle.

Avec une évolution asymptomatique de la maladie, l'ablation est réalisée par laparoscopie opératoire. Il s'agit d'une procédure moderne et très efficace qui implique une intervention chirurgicale minimale et entraîne rarement des complications. Plusieurs tubes et une caméra sont introduits dans la cavité péritonéale par de petites perforations, qui affichent l'image sur l'écran du moniteur. La technique permet d'effectuer des manipulations de manière très précise et la récupération du patient se produit plusieurs fois plus rapidement qu'avec les opérations classiques. L'un des avantages est l'absence de cicatrices ou de marques minimes après les crevaisons. Moins fréquemment, le kyste est retiré par voie laparotomique, ce qui nécessite une incision dans la cavité du péritoine.

Après le retrait du kyste paraovarien, l'ovaire et la trompe de Fallope sont préservés et remplissent pleinement leurs fonctions. Si la trompe de Fallope était légèrement déformée en raison d'une formation pathologique, après l'opération, elle reprend rapidement sa forme et sa taille.

Avec une éducation de grande taille, une intervention chirurgicale est obligatoire. Dans les cas graves, le kyste doit être enlevé avec l'ovaire, par conséquent, un diagnostic rapide est très important pour maintenir la santé du patient. Une chirurgie d'urgence est effectuée si des complications se développent.

Complications du kyste paraovarien

Des complications en présence d'un kyste paraovarien peuvent survenir pour deux raisons:

  • une infection commencera à se développer dans le liquide qu'il contient;
  • le kyste commencera à se tordre, ce qui peut être très dangereux pour la santé.

Les complications provoquent des maladies concomitantes, ainsi que des mouvements brusques, une activité physique intense, une insolation excessive.

Lorsque les jambes sont tordues, le kyste peut comprimer les terminaisons nerveuses, le ligament utérin et les vaisseaux sanguins. Cela conduit à une perturbation des processus métaboliques et au développement d'une nécrose. Dans ce cas, le bien-être du patient s'aggrave fortement - des crampes apparaissent (elles ne peuvent pas être arrêtées par des analgésiques et des antispasmodiques), des tensions de la paroi abdominale, une tachycardie se produit, la pression artérielle peut diminuer et des évanouissements peuvent apparaître, une pâleur de la peau et des sueurs froides apparaissent. Cette condition est très dangereuse et nécessite une hospitalisation immédiate du patient et une intervention chirurgicale..

Dans certains cas, avec un développement normal et lent du kyste, des micro-organismes pathogènes y pénètrent par le sang ou la lymphe. Dans ce cas, le contenu séreux de la cavité est remplacé par du purulent et le processus inflammatoire commence par les symptômes suivants:

  • une forte augmentation de la température;
  • La jeune femme ne se sent pas bien et elle va vomir.
    nausées ou vomissements;
  • douleur dans l'abdomen;
  • intoxication générale (faiblesse, pâleur).

Si la suppuration continue d'augmenter, il existe un risque de rupture des parois du kyste, après quoi le contenu purulent s'échappera dans la cavité abdominale. Cela conduit à une péritonite et peut être mortelle chez le patient. Lorsqu'une rupture se produit, il y a une douleur vive, une infection des organes internes, des saignements, un choc. Une hospitalisation d'urgence est nécessaire de toute urgence. À ce stade, l'opération peut inclure non seulement l'ablation du kyste, mais également une ectomie des appendices ou des ovaires.

Le pronostic de la maladie avec la détection rapide de la pathologie est favorable. L'observation de la dynamique de la croissance des kystes vous permet de remarquer le début de la croissance active et d'éliminer la formation. Pendant la grossesse, l'utérus en croissance peut comprimer le kyste, il est donc recommandé d'enlever la formation. La rechute après la chirurgie ne se produit pas.

Kyste paraovarien

Articles d'experts médicaux

Malheureusement, le kyste paraovarien est assez courant. Ce type de kyste se produit sur les ovaires. Ils se développent généralement chez les femmes sexuellement matures en âge de procréer. Mais parfois, ces kystes surviennent également chez les adolescentes..

Il existe des kystes paraovariens dans environ dix pour cent de toutes ces maladies. Une bonne chose est que ce type de kyste ne dégénère jamais en formations malignes. Autrement dit, le risque d'oncologie ovarienne est nul..

Comparé à d'autres types de kystes ovariens, le kyste paraovarien peut atteindre une grande taille. Les kystes mesurent généralement entre 8 et 10 centimètres de diamètre. Mais il y a des cas où le kyste paraovarien se développe et remplit toute la cavité abdominale. Dans ce cas, la taille de l'abdomen augmente considérablement.

Code CIM-10

Causes du kyste paraovarien

Les causes d'un kyste paraovarien peuvent être différentes. À l'adolescence, l'apparition d'un tel kyste peut être due à une puberté précoce. À un âge plus avancé, la cause de l'apparition d'un kyste peut être diverses maladies ou avortements.

En outre, un kyste paraovarien peut survenir en raison de dysfonctionnements des ovaires et d'une mauvaise maturation des follicules. Des dysfonctionnements du système endocrinien ou de la glande thyroïde peuvent également provoquer un kyste paraovarien.

Certains médicaments ou maladies infectieuses peuvent également stimuler le développement d'un kyste paraovarien. Cette maladie peut être déclenchée par une mauvaise écologie ou une augmentation des niveaux de stress chez une femme..

Les symptômes d'un kyste paraovarien

Fondamentalement, tous les symptômes d'un kyste paraovarien sont inextricablement liés à sa taille. Les petits kystes peuvent généralement ne pas apparaître pendant une longue période. Le principal symptôme est la douleur. Il n'apparaît que lorsque la taille du kyste augmente considérablement..

Habituellement, les kystes paraovariens ne poussent pas plus de 8 ou 10 centimètres. Mais même un kyste de 5 centimètres peut causer de la douleur. Un tel kyste peut appuyer sur les intestins ou la vessie. La pression peut entraîner des douleurs lors de la miction. Cela peut également causer de la constipation ou des maux d'estomac..

L'un des symptômes d'un kyste paraovarien est une douleur dans le bas de l'abdomen ou dans le dos, dans la région du sacrum. Parfois, un tel kyste peut se manifester par des perturbations du cycle menstruel..

Kyste ovarien paraovarien

Le kyste ovarien paraovarien diffère des autres types de kystes par sa composition, sa taille et son type de membrane. En règle générale, ces kystes contiennent un liquide clair à l'intérieur..

De plus, la membrane du kyste paraovarien est mince, ce qui le distingue des vrais kystes. Un tel kyste est toujours monocaméral. Le kyste ovarien paraovarien peut être pédonculé ou non pédonculé. Habituellement, bien que le kyste soit petit, il pousse directement sur l'ovaire sans jambe. Mais à mesure qu'il grandit, le kyste peut former une jambe..

Une autre caractéristique distinctive d'un tel kyste est qu'il ne dégénère pas en une tumeur cancéreuse. Mais en même temps, des complications peuvent survenir. Par exemple, une torsion de la jambe du kyste, qui peut être accompagnée d'une douleur intense.

Kyste paraovarien à droite

Très souvent, le kyste paraovarien se développe sur l'ovaire droit. La plupart des femmes en âge de procréer sont sensibles à cette maladie. Mais ces kystes peuvent également apparaître chez les adolescentes..

Le kyste paraovarien de droite peut se développer entre l'utérus et l'ovaire. Les petits kystes sont sans pattes, mais les gros kystes peuvent former une jambe. Cette jambe peut être constituée d'une trompe de Fallope ou d'un ligament ovarien. Une telle jambe est lourde de complications, car elle peut se tordre, faire beaucoup de mal. Dans ce cas, des soins médicaux urgents ou une intervention chirurgicale peuvent être nécessaires..

Si le kyste grossit, il augmentera considérablement la taille de l'abdomen du patient. En outre, le patient peut être gêné par des douleurs dans le côté droit, dans le bas de l'abdomen ou dans le bas du dos..

Si le kyste se développe sans complications, la douleur ne sera pas forte et tirante. S'il y a une douleur paroxystique aiguë et sévère, cela peut indiquer une torsion du pédicule du kyste paraovarien.

Kyste paraovarien à gauche

Les kystes paraovariens se développent souvent sur l'ovaire droit, mais ils peuvent se former sur la gauche ou sur les deux ovaires en même temps. Ces kystes peuvent atteindre une taille assez grande, mais en même temps, ils éclatent et se rompent rarement..

Si le kyste est petit, la femme peut ne pas ressentir du tout l'anxiété causée par un tel kyste. Mais un kyste paraovarien peut entraîner un certain nombre de complications. Par exemple, il peut s'infecter. La suppuration provoque une douleur intense et nécessite une intervention chirurgicale urgente.

En outre, le kyste peut former un pédoncule et le pédicule peut se tordre. Dans ce cas, il peut également y avoir une douleur vive dans le bas de l'abdomen et irradier vers le dos, vers la région lombaire et le sacrum. Le traitement du kyste paraovarien à gauche est identique au traitement du même kyste à droite.

Kyste séreux paraovarien

Un kyste séreux paraovarien est un kyste mobile. Très souvent, un tel kyste forme un pédicule. En raison de sa mobilité, le kyste peut ne pas causer de douleur au patient. Par conséquent, il n'est pas toujours possible de diagnostiquer un tel kyste par symptomatologie..

Le plus souvent, un kyste ovarien séreux paraovarien est détecté par un gynécologue lors d'un examen gynécologique de routine. Il est palpable à l'examen. Un tel kyste est rempli de liquide séreux. La membrane du kyste est relativement mince et le kyste est élastique et mobile au toucher.

Mais si le kyste augmente considérablement en taille, il peut se manifester par une douleur non aiguë et douloureuse dans le bas de l'abdomen ou dans le bas du dos. Si le kyste est très gros, il peut appuyer sur différents organes abdominaux. Par exemple, sur la vessie ou les intestins. Ensuite, des symptômes supplémentaires apparaissent, tels que la constipation, des selles fréquentes ou des douleurs lors de la miction.

Beaucoup moins souvent, un kyste paraovarien entraîne des perturbations ou des perturbations notables dans le cycle mensuel de la femme. Ces troubles peuvent être exprimés par une forte augmentation ou diminution du volume de sang libéré pendant la menstruation..

Kyste paraovarien et grossesse

Si une femme a déjà eu ou a un kyste paraovarien pendant la grossesse, ne vous inquiétez pas. Après tout, un tel kyste n'est pas transmis à l'enfant au niveau génétique et n'affecte en rien le développement du fœtus dans l'utérus..

Si le kyste paraovarien n'est pas très volumineux, cette formation sur l'ovaire n'affecte en aucun cas la capacité d'une femme à avoir des enfants. De plus, une femme peut ne pas ressentir du tout la présence d'un tel kyste. Les petits kystes peuvent ne pas causer de douleur ou d'autres symptômes..

Un kyste paraovarien pendant la grossesse est dangereux car sa jambe peut se tordre. Une telle torsion peut provoquer une douleur intense et nécessiter une intervention chirurgicale urgente. Habituellement, les petits kystes se développent sans tige, par conséquent, une telle complication ne peut pas être.

Les gros kystes, cependant, ont tendance à former un pédicule et peuvent entraîner des complications pendant la grossesse. En effet, pendant la grossesse, tous les organes abdominaux bougent et se serrent, ce qui peut entraîner une torsion de la jambe du kyste.

Par conséquent, il est préférable d'enlever un gros kyste paraovarien avant la grossesse. Après l'opération, il est préférable de guérir, de récupérer et de planifier le début de la grossesse au plus tôt dans quelques mois.

Kyste ovarien paraovarien

Le kyste paraovarien est un néoplasme à cavité unique, qui dans sa structure ressemble à une tumeur. C'est une capsule ronde lisse avec des parois minces. Contrairement aux kystes ordinaires, les kystes paraovariens ne se développent pas à partir de l'ovaire, mais à partir des ligaments qui relient les ovaires et l'utérus.

Cette formation ne ressemble qu'à l'extérieur à une tumeur, mais ce n'est donc pas avec le temps qu'elle ne se développe pas en une forme maligne. Ils changent de taille en raison de l'étirement des parois dû au remplissage de la capsule, et non en raison de la division cellulaire, comme dans les tumeurs malignes. La maladie n'est pas héréditaire et ne dépend pas du fait que l'un des parents avait des troubles similaires.

Un kyste paraovarien est une maladie gynécologique qui ne disparaît pas d'elle-même, elle nécessite un traitement. Le taux de croissance de la capsule est imprévisible. La maladie se développe chez chaque femme d'une manière différente. Les processus inflammatoires dans les appendices et les ovaires, la perturbation de la glande thyroïde, les bains chauds prolongés, les bains de soleil, les avortements peuvent contribuer à la progression de la maladie..

Dans des conditions normales, la taille du kyste peut atteindre 10 cm, mais si la quantité de liquide augmente chaque jour, les parois de la capsule s'étireront et sa taille augmentera à 30 cm (maximum).

Table des matières:

  • Causes du kyste paraovarien
  • Les symptômes de la maladie
  • Diagnostic du kyste paraovarien
  • Complications possibles
  • Kyste ovarien paraovarien pendant la grossesse
  • Est-il nécessaire de traiter un kyste paraovarien?
  • Traitement d'un kyste paraovarien au centre médical "Clinic K + 31"
  • La prévention

Les raisons

Un kyste paraovarien survient pour les raisons suivantes:

  • surchauffe dans un sauna, un bain de vapeur, un solarium;
  • situation écologique défavorable;
  • a subi de forts chocs nerveux de la mère du patient pendant la période de naissance d'un enfant;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • mauvaise consommation de médicaments hormonaux;
  • processus inflammatoires des organes du système reproducteur féminin;
  • puberté trop précoce;
  • avortements fréquents.

Les symptômes d'un kyste paraovarien

Fondamentalement, la maladie est asymptomatique, leur manifestation ne dépend que de la taille de la capsule et de son type. Il existe les symptômes suivants de la maladie (gros kystes):

  • douleur douloureuse dans le dos, le bas de l'abdomen;
  • douleur dans le côté gauche (si le kyste paraovarien est à gauche) et douleur dans le côté droit (si le kyste paraovarien est à droite);
  • l'apparition d'une sensation d'inconfort dans le bas-ventre ou de douleur sans lien avec la période de menstruation et d'ovulation;
  • douleur vive ou son intensification lors d'activités sportives ou d'autres charges;
  • la capacité de tâtonner un kyste lors de l'examen;
  • constipation ou diarrhée fréquente (due à une compression intestinale);
  • miction douloureuse;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • une forte diminution ou augmentation du flux sanguin pendant la menstruation;
  • la présence de décharge étrangère pendant la menstruation.

Diagnostique

La manifestation des symptômes ci-dessus indique la nécessité de prendre rendez-vous avec un médecin. Le patient doit subir un examen initial, où dans 80% des cas cette maladie est déterminée. Le plus souvent, les symptômes de cette maladie n'apparaissent que si le kyste atteint une taille supérieure à 8 cm.Pour établir un diagnostic précis, le médecin prescrit une échoscopie, une laparoscopie et une échographie transinguelle des organes pelviens.

Complications

En ignorant de manière prolongée les symptômes de la maladie, des conséquences sous forme de complications peuvent être observées. Le catalyseur de la réaction est souvent le sport, l'haltérophilie, un changement rapide de la position du corps, qui menace par la suite de torsion de la jambe du kyste, de sa suppuration supplémentaire et de la rupture de la capsule.

Tout cela s'accompagne de douleurs dans le bas-ventre, similaires à des contractions, qui ne disparaissent pas sous l'influence d'analgésiques, d'une baisse de la pression artérielle, d'une augmentation du rythme cardiaque et d'une augmentation de la transpiration. La suppuration et la rupture de la capsule provoquent une intoxication du corps, une augmentation de la température corporelle avec des signes de fièvre jusqu'à 38-39 ° C, parfois des vomissements. Avec de telles complications, il est nécessaire d'appeler immédiatement un médecin ambulancier à domicile. Ensuite, les médecins effectueront une chirurgie d'urgence.

Kyste ovarien paraovarien pendant la grossesse

Les patients avec ce diagnostic nécessitent une attention particulière. Les médecins surveillent régulièrement l'état du patient. Si la maladie a été diagnostiquée avant la procédure d'insémination artificielle, il est impératif de retirer le kyste paraovarien.

Très souvent, un kyste est diagnostiqué après la grossesse. Les kystes jusqu'à 5 cm n'affecteront en aucun cas le déroulement de la grossesse, mais il est possible qu'en raison des changements des niveaux hormonaux, la taille du néoplasme augmente. Le changement de l'utérus entraîne souvent une torsion de la jambe du kyste, ce qui conduit à une intervention chirurgicale. Les femmes qui ont subi une telle opération ont toutes les chances de connaître la joie de la maternité..

Est-il nécessaire de traiter un kyste paraovarien?

Les kystes jusqu'à 3 cm ne nécessitent pas de chirurgie, car la maladie est asymptomatique. Un traitement est nécessaire lorsque:

  • le néoplasme augmente en taille;
  • Les diagnostics échographiques ont montré des contours inégaux du kyste, des foyers d'inflammation et des signes de rupture;
  • le patient ressent une gêne pendant les rapports sexuels;
  • la patiente a décidé de donner naissance à un enfant, il est donc d'abord nécessaire de retirer le néoplasme pour que la période de grossesse se déroule sans complications.

Traitement d'un kyste paraovarien

Les adeptes de la médecine traditionnelle peuvent ne pas essayer de guérir le kyste avec des herbes et des infusions. Cette maladie ne peut être traitée que par chirurgie. Dans le centre médical "Clinic K + 31", les médecins proposent deux moyens de se débarrasser d'un kyste paraovarien:

  • laparoscopie mini-invasive (utilisée uniquement pour les petits kystes). La chirurgie est réalisée sous anesthésie. La méthode consiste à introduire un instrument endoscopique dans la cavité abdominale, à l'aide duquel le kyste est excrété avec les restes de tissus rudimentaires. L'appareil n'affecte pas les organes sains, l'opération se déroule avec un minimum de sang, après cela, il n'y a aucune trace sur le corps;
  • laparotomie invasive médiane (utilisée uniquement pour les gros kystes). La chirurgie est réalisée sous l'influence d'une anesthésie générale. Le chirurgien enlève le kyste et les tubules fœtaux en pratiquant une incision dans l'abdomen. L'ovaire est souvent retiré avec le kyste. Après l'opération, le patient doit être à l'hôpital.

Prévention d'un kyste paraovarien

Pour se protéger de cette maladie, une femme doit suivre quelques règles simples:

  • consulter un gynécologue pour un examen de routine (au moins une fois par an);
  • observer les règles élémentaires d'hygiène personnelle;
  • éviter les changements fréquents de partenaires sexuels;
  • utiliser la contraception.

L'intervention chirurgicale est le seul moyen d'éviter les conséquences d'un kyste paraovarien. Les femmes qui ont subi une laparoscopie ont une chance de tomber enceinte et de porter un bébé en bonne santé. Ne vous soignez pas, afin de ne pas aggraver davantage la situation. Confier la prise en charge de la santé des femmes à des professionnels.