Principal
Cirrhose

Comment reconnaître les symptômes d'un kyste ovarien?

Un corps de femme en bonne santé fonctionne comme une horloge, mais sous l'influence d'une raison quelconque, un dysfonctionnement se produit dans le travail bien coordonné des organes. Donc, l'une des raisons qui peuvent conduire à une violation de la régularité des menstruations est un kyste ovarien.

Qu'est-ce qu'un kyste ovarien?

Un kyste sur l'ovaire est une tumeur ronde et bénigne sous la forme d'une cavité contenant un liquide sécrétoire clair. De telles bulles peuvent apparaître à la fois dans l'ovaire lui-même et à sa surface..

La plupart des tumeurs disparaissent sans traitement en quelques cycles menstruels. Mais il existe de telles cavités kystiques qui ne se dissolvent pas, mais accumulent du liquide et se développent, atteignant une taille de 20 cm de diamètre.

Le plus souvent, la pathologie se développe chez les femmes en âge de produire. Après la ménopause, la probabilité d'un kyste fonctionnel est presque minime. Les exceptions sont les formations congénitales, elles peuvent être trouvées à tout âge.

Habituellement, à l'exception des règles irrégulières et douloureuses, le kyste ovarien ne se manifeste d'aucune façon. Les femmes découvrent son existence par hasard lors d'un examen médical. Souvent, de telles cavités interfèrent avec la conception et sont détectées lors de l'examen pour identifier les causes de l'infertilité..

Mais le kyste n'est pas toujours inoffensif. En grandissant et enflammé, il procure de fortes sensations douloureuses, serre les organes internes et perturbe le rythme habituel de la vie. Si la cavité éclate ou se tord, elle menace de saignement, de péritonite et de chirurgie.

Types de kystes ovariens

Le kyste peut se former à la fois à droite, à gauche et sur les deux ovaires. L'apparition de plusieurs formations kystiques est possible, puis une maladie polykystique est diagnostiquée.

Un kyste peut survenir en raison de perturbations dans le processus de maturation du follicule. Il s'agit d'un kyste folliculaire, hémorragique, lutéal (corps jaune). Une telle éducation est sujette à l'auto-absorption et avec une thérapie appropriée est facilement guérie.

Les formations non fonctionnelles constituées de tissus altérés (tumeurs dermoïdes, endométrioïdes) provoquent le plus souvent des complications et sont généralement éliminées après détection.

Kyste du corps jaune

Pendant l'ovulation, un follicule sain, ayant libéré un ovule, se transforme en glande (corps jaune), produit une hormone, puis meurt. Si le processus est perturbé, le follicule continue à accumuler du liquide et à se développer. Voici comment se forme un kyste corporel jaune.

Ce type survient souvent à la suite de changements hormonaux après la prise de Postinor ou de médicaments pour stimuler l'ovulation. En outre, le kyste lutéal peut se développer à la suite de l'abus de régimes hypocaloriques..

Les signes de ce type d'éducation sont un échec du cycle mensuel et des douleurs dans la région de l'aine..

Habituellement, la pathologie passe en plusieurs cycles mensuels..

Kyste folliculaire

Le kyste folliculaire est l'un des types les plus courants de formations ovariennes bénignes. Il est formé à partir d'un follicule mature en cas de processus d'ovulation perturbé et de libération d'un ovule.

La formation se produit uniquement dans l'un des ovaires et ne dégénère pas en un.

Un kyste folliculaire insignifiant s'accompagne de règles irrégulières, de frottis sanglants et de douleurs entre les cycles..

De plus grandes tailles se font sentir avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen lors d'un contact sexuel actif et d'un effort physique.

Une tumeur folliculaire survient à la suite de changements hormonaux causés par la grossesse, des médicaments pour l'infertilité et la prise de contraceptifs.

En outre, le développement du kyste est affecté par des processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur, qui sont dus à une chirurgie, à la pénétration d'une infection, à des troubles circulatoires.

De telles tumeurs peuvent également être une anomalie congénitale. Cela se produit si les hormones de la mère changent pendant la grossesse ou l'accouchement. Dans la moitié des cas, un kyste folliculaire congénital disparaît deux mois après la naissance.

Kyste hémorragique

La membrane de la formation kystique est pénétrée par de nombreux capillaires et, à la suite d'un contact sexuel ou d'un effort intense, une hémorragie dans la cavité kystique elle-même peut survenir. Un kyste hémorragique rempli de sang ou de caillots apparaît.

Kyste endométrioïde

Les cellules endométriosiques qui sont tombées à la surface de l'ovaire, à chaque cycle de menstruation, commencent à se développer vigoureusement et à accumuler du sang en elles-mêmes. Ces cellules envahies au contenu sanguin assombri sont le kyste endométrioïde..

Ce type d'éducation apparaît plus souvent chez les femmes nullipares en âge de produire..

Un kyste endométrioïde est diagnostiqué par imagerie par résonance magnétique ou par ultrasons pour le distinguer des tumeurs dermoïdes et lutéales. Vous avez également besoin d'un test sanguin pour l'oncologie..

Des signes symptomatiques de pathologie apparaissent sous la forme d'écoulement sanglant mineur dans les intervalles entre les menstruations, des sensations de douleur qui augmentent avec le contact sexuel ou avec un stress accru. Les tentatives infructueuses de conception peuvent également être attribuées aux symptômes d'une tumeur endométrioïde..

Kyste ovarien dermoïde

Un kyste ovarien dermoïde ressemble à un néoplasme ovale, moins souvent arrondi avec une membrane épaissie et contenant un liquide de type mucus avec des parties de cheveux, de graisse et de dents.

Une telle pathologie peut être trouvée à tout âge, mais le plus souvent, les adolescents et les femmes la rencontrent après la ménopause. Dans la plupart des cas, la cavité dermoïde est une anomalie congénitale et se forme au moment du développement intra-utérin..

Une telle tumeur se développe au fil des ans et passe généralement inaperçue jusqu'à ce qu'elle atteigne une taille impressionnante..

Ensuite, les signes suivants apparaissent:

  1. Violation de la motilité intestinale
  2. Envie fréquente d'uriner, accompagnée de douleur et de sensation de brûlure
  3. Sensation de lourdeur et de douleur dans le bas de l'abdomen.
  4. Il peut y avoir une augmentation de la taille de l'abdomen.
  5. Le kyste dermoïde n'a aucun effet sur le cycle menstruel.

Si la formation devient enflammée, la faiblesse de la femme augmente, une douleur aiguë se produit dans le bas de l'abdomen et une fièvre commence.

Kyste paraovarien

Le kyste paraovarien provient du tissu de l'épididyme et est situé entre l'ovaire et le tube de l'utérus. Il s'agit d'une anomalie congénitale et se retrouve chez les adolescentes et les femmes âgées de 25 à 40 ans.

Une caractéristique de cette formation est l'incapacité de la cavité à se dissoudre, mais le kyste paravarien ne peut pas non plus renaître en une tumeur cancéreuse..

Un petit néoplasme qui ne provoque pas de sensations douloureuses, en règle générale, n'est pas traité. Un kyste de taille significative est soumis à une élimination planifiée par laparoscopie.

Une exposition prolongée aux rayons ultraviolets et l'abus de bains chauds peuvent provoquer une augmentation de la taille d'une tumeur paravarienne.

Kyste ovarien droit

Une formation kystique dans l'ovaire droit peut apparaître à la suite d'une intervention chirurgicale lors du retrait de l'appendice et se caractérise par l'apparition des symptômes suivants:

  • volume insuffisant d'urine excrété avec envie fréquente;
  • l'apparition de douleurs abdominales à droite;
  • saignements entre les cycles;
  • augmentation du tonus de la paroi abdominale antérieure.

Kyste ovarien gauche

La présence d'une tumeur kystique sur l'ovaire gauche peut être déterminée par la présence de tels signes:

  • une sensation de lourdeur dans la cavité abdominale;
  • douleur de l'abdomen à gauche;
  • voyages inefficaces aux toilettes;
  • sang et douleur à mi-cycle;
  • développer la plénitude.

La maladie inflammatoire de l'intestin peut provoquer l'apparition d'une cavité dans l'ovaire gauche.

Pourquoi un kyste ovarien se produit-il??

La raison du développement de cavités kystiques dans les ovaires n'a pas encore été entièrement comprise, mais le plus souvent, la pathologie apparaît sous l'influence de facteurs tels que:

  • changements hormonaux avec production accrue d'hormones mâles;
  • maladies du système endocrinien;
  • facteurs héréditaires;
  • anomalie congénitale;
  • dommages à la cavité abdominale à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure;
  • processus inflammatoires ou infection des organes du système reproducteur;
  • faible résistance du corps aux infections;
  • altération de l'apport sanguin aux organes pelviens.

Facteurs de risque

Les femmes en âge de procréer sont plus sensibles aux pathologies. Avec l'apparition de la ménopause, le risque de néoplasmes diminue fortement.

La plus grande probabilité de développer une tumeur dans les ovaires est observée en présence des raisons suivantes:

  • puberté précoce;
  • l'utilisation du tamoxifène pour le traitement de l'oncologie;
  • en surpoids;
  • échec du système hormonal;
  • irrégularité du cycle mensuel;
  • stress psychologique prolongé;
  • infertilité, interruption de grossesse ou antécédents de kyste;
  • mauvaises habitudes et mode de vie sédentaire.

Symptômes du kyste ovarien

Le plus souvent, la présence d'un kyste ovarien devient une vraie surprise pour une femme, car beaucoup ne se doutaient même pas de la pathologie qui s'était développée en eux avant un examen médical accidentel. En effet, des signes significatifs indiquant l'apparition d'une pathologie ne commencent à être observés qu'avec une augmentation de la taille de la cavité. La plupart des kystes se développent imperceptiblement.

Avec des formations de petites tailles, les symptômes suivants se produisent:

  • la menstruation devient irrégulière et douloureuse;
  • au milieu du cycle, des douleurs peuvent apparaître et du sang est libéré;
  • l'envie d'uriner devient plus fréquente;
  • il y a une douleur dans la région de l'aine pendant l'activité physique et sexuelle;
  • gagne du ventre.

Si vous n'agissez pas à temps, la situation s'aggrave et des signes effrayants apparaissent:

  • menstruations abondantes;
  • syndrome de douleur sévère dans le bas-ventre;
  • faiblesse générale et forte fièvre;
  • soif insatiable et bouche sèche;
  • envie fréquente d'utiliser les toilettes;
  • croissance des cheveux sur le visage.

Torsion des kystes ovariens

Un sac kystique élargi peut se tordre autour de son axe. Une torsion de 360 ​​degrés est appelée complète, et un demi-tour est appelé incomplet. La torsion de la jambe interfère partiellement ou complètement avec l'apport sanguin à la tumeur, ce qui provoque sa nécrose et l'inflammation des organes voisins (intestins, appendices, utérus et trompes de Fallope).

Les raisons du développement d'une telle complication peuvent être:

  1. Tout mouvement brusque.
  2. Blessure à l'abdomen.
  3. Affaiblissement des parois musculaires de l'abdomen.
  4. Longue jambe de kyste.
  5. Débordement prolongé de la vessie ou de l'intestin.
  6. Période de grossesse.
  7. Perte de poids drastique.
  8. Problèmes avec les selles.

Symptômes de kyste de torsion

Les symptômes des deux types de torsion de la jambe de la poche ne diffèrent que par l'intensité de la manifestation. Avec un tour complet de la jambe tumorale, le symptôme de la douleur est plus prononcé.

La torsion peut être déterminée par les manifestations suivantes:

  • une douleur insupportable survient dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le dos, l'anus, le périnée ou la jambe;
  • une fièvre apparaît en combinaison avec une sueur froide;
  • la peau pâlit, la faiblesse augmente;
  • sèche dans la bouche et a constamment soif;
  • des crises de vomissements, de flatulences, de constipation peuvent apparaître;
  • la fréquence cardiaque augmente;
  • il peut y avoir une décharge de gouttes de sang.

Rupture du kyste ovarien

Si le kyste n'est pas détecté à temps, le liquide continue de s'y accumuler et le néoplasme augmente considérablement en diamètre. Sous l'influence de facteurs externes, la coque de la cavité ne résiste pas et se brise.

  1. Cela peut se produire à la suite d'une poussée ou de coups dans la cavité péritonéale..
  2. Soulever des poids, faire de fréquents virages profonds ou sauter peuvent provoquer un écart, en un mot, une surcharge pendant l'activité physique.
  3. Le contact sexuel est un autre facteur contributif..

Symptômes

Les symptômes accompagnant des dommages aux parois du kyste sont assez intenses et ne passent pas inaperçus.

Après avoir ressenti les signes caractéristiques de l'apoplexie (rupture de l'éducation), une ambulance doit être appelée d'urgence:

  • douleur aiguë dans la région de l'abdomen ou de l'aine;
  • faiblesse croissante;
  • arythmie
  • augmentation de la température à 38-39 degrés;
  • l'apparition de sang du vagin.

Si un kyste folliculaire commence à éclater, la douleur est douloureuse et se propage au rectum. La fièvre peut être absente, mais la migraine apparaît.

L'apoplexie du corps jaune s'accompagne de vomissements et la douleur augmente progressivement. La rupture du kyste dermoïde ou endométrioïde est particulièrement dangereuse, car tout ce qui se trouvait à l'intérieur de la cavité du néoplasme pénètre dans le péritoine. Il y a une forte augmentation de la température jusqu'à 39 degrés. Souvent, dans un contexte de douleur intense, des évanouissements peuvent survenir.

À la suite d'un saignement intra-abdominal, la pression chute, la moitié inférieure de l'abdomen devient bleuâtre.

Cette situation nécessite une intervention médicale rapide..

Diagnostics et analyses des kystes ovariens

En cas de suspicion de développement d'un kyste ovarien, un ensemble de tests diagnostiques est prescrit:

  1. Examen sur chaise gynécologique en association avec la prise d'anamnèse.
  2. L'examen clinique général de l'urine et du sang aide à détecter l'inflammation et les saignements cachés.
  3. Test sanguin pour les marqueurs tumoraux pour déterminer la probabilité de cancer.
  4. La grossesse extra-utérine est exclue avec le test.
  5. L'IRM et l'échographie sont effectuées pour détecter la formation kystique et déterminer le type de kyste.
  6. Dans les cas difficiles, une ponction est prescrite pour détecter le sang contenu dans le péritoine.
  7. Études à l'aide d'un laparoscope. Au cours de la procédure, si nécessaire, le kyste peut être retiré.

Sur la base de l'analyse des plaintes du patient et des résultats de l'examen, une décision est prise sur l'opportunité d'un traitement médicamenteux ou la nécessité d'une intervention chirurgicale..

Est-il possible de tomber enceinte avec un kyste ovarien?

Si la formation kystique sur l'ovaire appartient à des types fonctionnels de tumeurs (kyste du corps jaune, folliculaire) et qu'il n'y a pas de tendance à augmenter la taille, une grossesse est possible. Il est même possible que la poche se dissolve d'elle-même..

Mais en raison du risque de complications pendant la gestation, il est préférable de planifier la conception après l'ablation du néoplasme. Ce sera plus sûr pour la femme et le fœtus..

Kyste ovarien pendant la grossesse

Les femmes enceintes atteintes de kystes ovariens sont étroitement surveillées par un médecin et subissent des examens échographiques réguliers pour surveiller l'état des tumeurs.

Pendant la grossesse, les complications surviennent souvent sous la forme d'une torsion de la jambe d'une tumeur kystique ou d'une lésion de la membrane du kyste, ce qui est une indication chirurgicale.

Si, pendant la période d'observation, le kyste ne se dissout pas, mais au contraire a augmenté de taille de plus de 8 cm, ou si des taux élevés d'oncarer CA-125 sont observés dans les analyses, il est alors décidé de supprimer la formation pathologique..

L'opération est effectuée au plus tôt 4 mois de grossesse, afin de ne pas provoquer d'interruption. Avec une taille importante du sac, une laparotomie est réalisée avec excision de la paroi abdominale. Si les tumeurs sont petites, une laparoscopie est utilisée et le kyste est retiré par des perforations dans l'abdomen. Après cela, un échantillon du contenu de la cavité est examiné pour l'histologie..

Traitement du kyste ovarien

Il existe deux façons de traiter les kystes ovariens:

Méthode de médication

S'il n'est pas nécessaire d'enlever de toute urgence la cavité ovarienne pathologique et que la taille de la tumeur n'augmente pas, un traitement médicamenteux des formations kystiques est utilisé.

Le traitement peut inclure des médicaments pour réduire l'inflammation et soulager les symptômes. Nommez habituellement:

  1. Antispasmodiques (Baralgin, No-shpa).
  2. Médicaments anti-inflammatoires.
  3. Préparations pour augmenter l'immunité.
  4. Préparations contenant des hormones (Danol, Duphaston, Gestrinone).

La physiothérapie est activement utilisée:

  1. Thérapie au laser
  2. Magnétothérapie
  3. Enveloppements de boue.
  4. Phonophorèse
  5. Bains aux infusions médicinales.
  6. Douching

De plus, il est permis de recourir à des recettes de médecine traditionnelle.

Au cours du traitement, l'état de la cavité est régulièrement surveillé par ultrasons.

Élimination du kyste ovarien

L'indication de la chirurgie est:

  • absence de résultats du traitement médicamenteux;
  • la grande taille du kyste et sa mobilité;
  • polykystique
  • syndrome douloureux sévère;
  • grossesse planifiée ou infertilité due au développement d'une tumeur kystique;
  • un kyste qui présente un risque de dégénérescence en tumeur maligne (dermoïde, endométrioïde, mucineuse);
  • kyste éclaté, son inflammation ou sa torsion de la jambe.

L'ablation de la tumeur peut se produire sans excision de la paroi abdominale, à l'aide d'une sonde laparoscopique - laparoscopie. La chirurgie abdominale est également utilisée - laparotomie.

Laparoscopie de routine

Elle est effectuée au début du cycle mensuel. Cette opération ne prend généralement pas beaucoup plus de temps et dure environ 30 minutes. Après l'anesthésie, plusieurs ponctions d'un diamètre de 0,5 à 1,5 cm sont réalisées dans la cavité abdominale du patient.

Le dioxyde de carbone est pompé dans le péritoine à travers les trous et une sonde de laparoscope équipée d'une caméra est insérée. Après cela, le contenu de la tumeur et sa coquille sont retirés. Par la suite, le tissu kystique retiré est soumis à un examen histologique.

Après l'opération, le repos au lit est respecté pendant 10 jours. À l'avenir, la femme reçoit des recommandations pour adhérer à une alimentation appropriée et éviter une activité physique intense et des rapports sexuels pendant un mois..

Laparotomie

Il est utilisé lorsque la tumeur est volumineuse ou en cas de rupture de la membrane du kyste et de sortie du contenu dans la cavité abdominale. En outre, les indications de la laparotomie comprennent une tumeur maligne, un kyste purulent et des adhérences dans la cavité abdominale..

Cette opération nécessite une dissection de la paroi abdominale antérieure et dure de 1 à 4 heures, selon la complexité du cas. Réalisé sous anesthésie générale.

Situations pendant la chirurgie:

  1. Pendant la laparotomie, seule la tumeur peut être retirée - cystectomie.
  2. Si nécessaire, la partie affectée de l'ovaire est retirée avec le kyste - résection en coin.
  3. Si l'ovaire ne peut pas être conservé, il est complètement retiré - ovariectomie.
  4. Si le kyste est malin, il est nécessaire de découper non seulement les deux ovaires, mais également l'utérus et les tissus voisins - hystérectomie.

Élimination des kystes au laser

Ceci est moins handicapant, mais ne convient pas à tous les patients. Cette intervention est la même laparoscopie, mais au lieu de l'excision du kyste, elle est cautérisée avec un faisceau laser. Avec cette méthode, il n'y a même pas de saignement. Un courant électrique peut être utilisé à la place d'un laser.

Énucléation

Le décorticage d'une tumeur kystique se produit lors d'une laparotomie. Le sac est excisé sans endommager les parois du kyste et les tissus voisins. Seules les lésions bénignes sont supprimées de cette façon.

La méthode de ponction élimine les petites cavités kystiques à travers le vagin.

Est-il possible de guérir un kyste sans chirurgie?

Dans de nombreux cas, les formations kystiques folliculaires sont capables de se résoudre d'elles-mêmes en plusieurs cycles menstruels..

Une méthode efficace pour éliminer la pathologie est la nomination d'un traitement hormonal à l'aide de préparations médicinales contenant de la progestérone ou des contraceptifs oraux. Une telle thérapie hormonale doit être effectuée pendant au moins six mois..

Les remèdes maison peuvent également fournir un effet de soutien sous la forme de pommades et de teintures médicinales à partir d'herbes médicinales, de produits apicoles, d'huiles, ainsi que l'utilisation de tampons avec du miel, du jus d'oignon ou de l'aloès, et la décoction d'ortie est également efficace..

Toutes les méthodes énumérées ne doivent être utilisées qu'après avoir consulté un gynécologue.

Pourquoi un kyste sur l'ovaire est-il dangereux??

Un kyste ovarien en croissance qui n'est pas traité à temps peut entraîner de nombreuses complications:

  • torsion de la jambe conduisant à une nécrose tumorale;
  • des dommages aux parois du kyste, à la suite desquels des saignements et une péritonite sont possibles;
  • perturbations du cycle menstruel;
  • la formation d'adhérences dans la cavité abdominale;
  • changements hormonaux;
  • infertilité
  • dégénérescence en une tumeur maligne.

Le cycle menstruel est plus souvent perturbé dans le contexte du développement de tumeurs folliculaires et de kystes du corps jaune. Des retards de durée variable peuvent survenir et être accompagnés de douleurs douloureuses, d'un gonflement des glandes mammaires. Les règles sont généralement très lourdes.

Les tentatives infructueuses de concevoir un enfant dans le contexte de la formation kystique s'expliquent par une violation de la libération de l'œuf. Il s'agit d'une fausse infertilité et est complètement guérissable par hormonothérapie. Si le kyste est négligé et qu'une inflammation des ovaires et des organes voisins se produit, la grossesse peut ne jamais se produire. C'est ce qu'on appelle la vraie infertilité..

Des adhérences dans les trompes de Fallope et les ovaires peuvent survenir en présence d'un kyste ou après son retrait. Les adhérences sont un sérieux obstacle à la conception. Vous pouvez détecter leur apparence lors d'un examen médical. Aucun symptôme autre qu'un cycle irrégulier n'est observé.

Il existe plusieurs étapes de développement de l'adhésion:

  • 1 degré - le passage de l'œuf à travers le tube n'est pas difficile;
  • 2 degrés - une adhérence se produit entre l'ovaire et le tube, ce qui empêche l'ovule de bouger;
  • Grade 3 - le tube de l'utérus est complètement infranchissable.

L'élimination des adhérences se fait avec un laser, un couteau électrique ou un jet d'eau sous haute pression.

Contre-indications pour le kyste ovarien

La présence d'une formation kystique pathologique sur l'ovaire impose un certain nombre de restrictions dans la vie habituelle d'une femme.

Jusqu'à ce que la maladie soit guérie, de telles actions doivent être exclues:

  • effets dangereux de la température sur le corps, il est nécessaire d'éviter de visiter les saunas et de prendre des bains chauds;
  • l'utilisation de coussins chauffants et d'autres méthodes de chauffage de la cavité abdominale;
  • long séjour au soleil ou voyages au solarium;
  • serrer l'abdomen avec des vêtements serrés ou pendant la procédure d'emballage;
  • prendre des médicaments contenant des hormones;
  • soulever des poids, faire des flexions profondes et des exercices sur les muscles abdominaux;
  • contacts sexuels fréquents avec un homme.

La prévention des maladies

Afin de vous protéger au maximum de l'apparition de formations kystiques, il est nécessaire de se faire une règle de se soumettre à un examen annuel par un gynécologue.

Les mesures préventives supplémentaires comprennent:

  • ne pas déclencher et en même temps traiter les maladies des systèmes reproducteur et endocrinien à temps;
  • empêcher la pénétration d'infections par les organes génitaux;
  • ajuster le régime alimentaire, les aliments doivent être non nutritifs et contenir tous les nutriments nécessaires;
  • prenez des complexes de vitamines et des médicaments pour augmenter les défenses de l'organisme;
  • prévenir l'avortement et ses conséquences;
  • la prise de médicaments contenant des hormones doit être convenue avec votre médecin;
  • une observation dynamique et des examens réguliers sont nécessaires pour toutes les femmes qui ont reçu un traitement au cours de leur vie pour des kystes folliculaires et paraovariens, des kystes du corps jaune;
  • subir un contrôle par ultrasons;
  • ne pas s'automédiquer

Une attitude prudente envers sa propre santé, sans ignorer la manifestation des symptômes initiaux de la pathologie, empêchera le développement de complications et normalisera l'état et le travail des ovaires.

Le traitement d'une maladie à un stade précoce du développement est toujours plus rapide et plus facile que la correction d'une maladie avancée.

On pense que les contraceptifs oraux peuvent prévenir les kystes sur les ovaires, il vaut donc la peine de discuter du choix de ces moyens avec un gynécologue.

Il sera utile d'augmenter l'activité physique. Cela éliminera la congestion dans le petit bassin, améliorera la circulation sanguine et rendra le corps plus résistant à l'infection, ce qui réduira le risque de développer un kyste.

Symptômes et traitement du kyste ovarien, signes de rupture, torsion


Un kyste ovarien est un néoplasme bénin, qui est une tumeur sur un pédicule, avec un contenu liquide à l'intérieur et enclin à se développer lorsque la sécrétion s'accumule. Il existe plusieurs types d'entre eux, de plus, souvent il n'y a pas de symptômes d'une telle maladie..

Mais avec un développement prolongé et une augmentation de la taille, les signes d'une tumeur peuvent se manifester par une violation du cycle menstruel, des problèmes de miction, des douleurs dans le bas de l'abdomen. En l'absence de traitement adéquat des kystes ovariens, la maladie peut être compliquée par sa rupture, la torsion de la jambe, ce qui est dangereux par le développement d'une péritonite, l'abdomen aigu. Dans cet article, nous nous attarderons sur la description des types de kystes ovariens, des symptômes et du traitement de cette maladie..

Types de kystes ovariens

Le terme kyste signifie un certain nombre de néoplasmes différents qui diffèrent non seulement par leur localisation - kyste du sein, kyste des reins, thyroïde et pancréas, etc., mais également par les causes de l'apparence, de la structure.

Les kystes ovariens peuvent apparaître à la fois chez les filles pendant la puberté et chez les femmes en âge de procréer, et chez les femmes pendant la ménopause (voir médicaments pour la ménopause chez les femmes). 30% des femmes avec un tel diagnostic ont un cycle menstruel normal, et 50% ont diverses irrégularités dans le cycle, la période de ménopause chez 6% des femmes sont retrouvées. Quels sont les kystes?

  • Kyste du corps jaune
  • Kyste folliculaire
  • Kystes endométrioïdes
  • Kystes dermoïdes
  • Paraovarien - appendice supra-ovarien
  • Mucineux

Quels sont les symptômes d'un kyste ovarien?

Chez la plupart des femmes, ils sont découverts par hasard, après un examen de routine ou un diagnostic d'autres maladies ou plaintes. Cela est dû au fait qu'avec les kystes ovariens chez les femmes, dans la plupart des cas, elles ne ressentent pas les symptômes. Ce n'est que dans les cas de leur grande taille, de l'existence à long terme d'un néoplasme, avec des ovaires polykystiques, les symptômes suivants peuvent survenir:

Avec un petit kyste, une femme ne ressent aucune douleur et à mesure que le néoplasme se développe, des douleurs sourdes dans le bas de l'abdomen peuvent apparaître, aggravées par les rapports sexuels (voir douleur pendant les rapports sexuels), avec un effort physique. Dans ce cas, la douleur est localisée le plus souvent d'un côté, là où se trouve le néoplasme. Ce n'est peut-être même pas une douleur, mais une sensation de lourdeur et de compression dans le petit bassin. Si une complication se produit, telle qu'une torsion ou une rupture du kyste, la douleur devient très intense, est administrée au rectum, la température corporelle augmente, des vomissements, des nausées apparaissent, les symptômes d'un kyste ovarien rompu ressemblent au syndrome abdominal aigu. Pour les néoplasmes dermoïdes, la torsion est caractéristique, pour les néoplasmes lutéaux - rupture, avec rupture du kyste folliculaire, il peut y avoir une douleur à court terme qui n'est pas dangereuse pour la santé.

  • Douleur pendant la miction, mictions fréquentes, symptômes de compression des vaisseaux sanguins et des organes

Des mictions fréquentes et des douleurs peuvent être causées par la pression du kyste sur la vessie. Et aussi un kyste ovarien en croissance peut exercer une pression sur les intestins inférieurs, cela se manifeste par la constipation (voir tous les laxatifs pour la constipation), une fausse envie de déféquer. Avec la compression des faisceaux vasculaires veineux, le développement de varices des membres inférieurs est possible (voir traitement des varices à domicile).

Les néoplasmes hormonalement actifs se manifestent par une aménorrhée (absence de menstruation), des règles douloureuses, des règles abondantes, des saignements utérins, ainsi que des irrégularités dans le cycle - retards, règles rares, irrégularités.

  • Croissance des poils du visage, voix grossière

Hirsutisme - lorsque les cheveux apparaissent sur le corps et le visage dans un motif masculin, une voix rugueuse, une augmentation du clitoris, cela est dû à la production accrue d'hormones sexuelles mâles, c'est-à-dire à une hyperandrogénisation du corps.

  • Asymétrie et élargissement de l'abdomen avec de gros kystes

Un phénomène tel que la croissance de la circonférence abdominale, ainsi que l'asymétrie se produisent soit en raison de l'ascite, lorsque le liquide s'accumule dans la cavité abdominale, soit à partir de gros kystes.

Symptômes de torsion et de rupture du kyste

Une activité physique excessive (virages, courbures, mouvements brusques, sauts, etc.), soulever des poids et des rapports sexuels trop actifs peuvent provoquer une rupture du kyste ou une torsion de la jambe du kyste. En cas de torsion ou de rupture d'un kyste ovarien, les symptômes indiquent si clairement une complication grave qu'une femme devrait de toute façon appeler une ambulance..

Rupture ovarienne

  • la rupture se caractérise principalement par des signes de saignement intra-abdominal (à condition qu'un vaisseau suffisamment grand dans le kyste soit endommagé lors de sa rupture)
  • douleur intense dans l'abdomen, irradiant vers la jambe, vers le rectum, alors que la douleur est plus grande du côté où se trouvait le kyste, si dans l'ovaire droit, puis du côté droit et la douleur irradie vers la jambe droite.
  • si un kyste sur l'ovaire éclate, les symptômes se manifestent également par une diminution de la pression artérielle, car des saignements dans la cavité abdominale se produisent, des signes d'intoxication générale, des étourdissements, des sueurs froides, une rétention de selles, une insuffisance vasculaire aiguë, c'est-à-dire des évanouissements apparaissent
  • symptômes d'irritation péritonéale, suggérant un syndrome abdominal aigu

Torsion ovarienne

En cas de torsion, la clinique dépend du degré de torsion (90, 180 ou 360 degrés). Plus la jambe est tordue, plus la douleur est intense. Le patient prend une position forcée (sur le côté, avec les jambes pliées vers l'abdomen). Dans ce cas, le syndrome d'intoxication se développe rapidement. La température augmente, des troubles dyspeptiques apparaissent (nausées, vomissements), si non traitée, une péritonite se développe (des signes d'irritation péritonéale apparaissent également). Une augmentation progressive des symptômes est caractéristique d'une torsion incomplète des jambes du kyste ovarien (90 degrés).

Lorsque les kystes sont tordus, les symptômes sont généralement également évidents, lorsque le kyste se retourne, la jambe sur laquelle se trouve le néoplasme est tordue, ce qui entraîne une altération du flux sanguin, entraînant des nausées, des douleurs abdominales et la douleur est également localisée davantage dans la direction du néoplasme endommagé. De plus, ces symptômes de torsion du kyste peuvent se développer progressivement et une femme peut ne pas comprendre la cause du malaise. Par conséquent, il est très important, si un néoplasme est détecté alors même qu'un léger malaise se produit, de consulter un médecin à temps et d'être examiné régulièrement jusqu'à ce que le kyste se résorbe ou qu'il n'y ait aucune indication pour son élimination..

Pourquoi un kyste ovarien se produit-il??

Étant donné que les raisons exactes de la croissance des néoplasmes chez une femme ne sont pas connues, de nombreux experts ne trouvent que des schémas généraux combinant plusieurs facteurs qui se produisent avec les kystes ovariens chez les femmes. Et souvent, il y a plusieurs raisons à la fois, hormonales et inflammatoires:

  • Interventions chirurgicales fréquentes - mini-avortements, conséquences des avortements (35% des cas de croissance de kystes après un avortement, car à la fois un processus inflammatoire et une perturbation hormonale se produisent)
  • Maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux féminins - IST, annexite, (salpingo-ovariose, voir symptômes, traitement de l'inflammation des appendices), endométriose, etc..
  • Déséquilibre hormonal, dysfonctionnement ovarien, menstruation précoce (jusqu'à 11 ans), manque d'ovulation et altération de la maturation folliculaire
  • Maladies de la glande thyroïde, le plus souvent avec une diminution de la fonction de la glande thyroïde, ainsi que d'autres troubles endocriniens.
  • Obésité, diabète sucré - cela entraîne une perturbation de la production d'hormones.
  • Souvent, un kyste préalablement guéri entraîne des rechutes.Par conséquent, même après le retrait ou la résorption, vous devez consulter régulièrement un gynécologue, suivre toutes les recommandations et effectuer un traitement de soutien.

En outre, chaque espèce a une raison commune spécifique:

  • Kyste folliculaire et du corps jaune - se produisent dans le contexte d'un déséquilibre hormonal
  • Le dermoïde est un type de kyste congénital qui existe chez les filles dès la naissance
  • Maladie des ovaires polykystiques, kystes endométrioïdes - se produisent dans le contexte d'autres maladies d'une femme
  • Le cystadénome est une tumeur bénigne qui atteint une grande taille
  • Carcinome ovarien - néoplasmes malins, comme d'autres maladies oncologiques, il existe de nombreuses causes et théories de la formation du cancer

Facteurs de risque de développement de kystes

  • âge jusqu'à 50 ans
  • fumer du tabac
  • antécédents d'avortement (dans 45% des cas chez les femmes nullipares de moins de 35 ans), césarienne, cholécystectomie, appendicectomie
  • dans 10% des cas, le principal facteur de risque est l'hyperpolyménorrhée - irrégularités menstruelles avec saignements utérins prolongés, règles douloureuses - dysménorrhée

Certaines sources indiquent les facteurs de risque suivants:

  • utilisation de la contraception intra-utérine - 8% des cas
  • utilisation de contraceptifs hormonaux - 16%
  • maladies somatiques - 16%
  • obésité - 15%
  • maladies du système cardiovasculaire, glande thyroïde 12%
  • système urinaire 21%
  • organes digestifs 21%
  • maladies bénignes du col de l'utérus - dans 50,9% des cas
  • inflammation chronique des appendices de l'utérus, l'utérus lui-même - 49, 1%
  • fibromes utérins dans 30% des cas
  • modifications dyshormonales des glandes mammaires dans 18% des cas
  • hyperplasie endométriale 6%
  • endométriose de l'utérus 39%,
  • infertilité primaire 19%

Kyste du corps jaune - qu'est-ce que c'est?

Après l'ovulation, la libération de l'ovule et la rupture du follicule, un corps jaune se forme dans l'ovaire, dans lequel la progestérone est produite pour la grossesse. Mais dans le cas où la grossesse ne se produit pas, avec un état normal des organes génitaux, le corps jaune est absorbé. En cas de violation, le corps jaune ne disparaît pas, mais est rempli de sang et de liquide, formant ainsi un néoplasme. Comment traiter un kyste du corps jaune? Il ne nécessite aucun traitement et doit se dissoudre dans les 2 mois, dans certains cas, le gynécologue peut prescrire des médicaments contraceptifs qui contribuent à sa dissolution plus rapide.

Cependant, très rarement, mais il existe des cas où le kyste du corps jaune atteint un diamètre de 7 cm, ainsi que des ruptures ou des torsions, cela peut survenir après un rapport sexuel ou après un effort physique intense. Ensuite, la femme a besoin d'une intervention chirurgicale urgente, car une telle situation peut mettre la vie en danger - la température corporelle augmente, des douleurs abdominales apparaissent et un syndrome abdominal aigu se produit. En savoir plus sur le traitement des kystes du corps jaune des ovaires droit et gauche dans notre article.

Kyste ovarien folliculaire

Les folliculaires, ainsi que les kystes du corps jaune, sont des néoplasmes de nature fonctionnelle, seul le folliculaire se forme sur le site d'un follicule non rompu. L'échec hormonal est au cœur de ces troubles. Les kystes folliculaires ne sont pas de grande taille et disparaissent d'eux-mêmes après la résorption de la sécrétion et l'effondrement de la cavité kystique.

Comment le kyste ovarien folliculaire est-il traité? Si un tel kyste persiste plus de 2 mois et qu'il mesure 5 à 7 cm, le traitement consiste à prendre des contraceptifs oraux, des pilules contraceptives. Dans le cas où l'utilisation d'un tel traitement n'apporte pas d'effet et que le kyste augmente ou ne se dissout pas, atteint plus de 10 cm, s'accompagne de douleur, afin d'éviter des complications sous forme de rupture ou de torsion, la question de son retrait chirurgical est envisagée.

Autres types dangereux de kystes ovariens chez les femmes

Tous les types de kystes énumérés ci-dessous ne nécessitent qu'un traitement chirurgical.

Ces kystes peuvent être de taille gigantesque, ils proviennent des appendices supra-ovariens, de sorte que les ovaires eux-mêmes ne participent pas au processus de croissance.

  • Kystes ovariens endométrioïdes et mucineux

Ce sont les types les plus dangereux de kystes ovariens qui nécessitent une intervention chirurgicale immédiate, car ces néoplasmes ont une forte tendance à devenir malins. Les kystes endométrioïdes sont constitués de morceaux de l'endomètre contenant du vieux sang. Les muqueuses sont généralement à plusieurs chambres, à l'intérieur desquelles se trouve un mucus épais.

  • Kyste ovarien dermoïde

Il s'agit d'une pathologie congénitale de l'ovaire. À partir des cellules souches restantes, en raison d'une violation de l'ontogenèse, un kyste dermoïde peut se développer (mais pas nécessairement se développer), qui contient des cheveux, du cartilage, des os, des dents, de la graisse. Autrement dit, le secret du kyste est la graisse, qui contient les dérivés de la peau. Il est pondu dans la période prénatale de développement, à un moment où il y avait des cellules souches qui donnent lieu à la formation de tout tissu. La croissance d'une telle formation bénigne est observée pendant la puberté de la fille.Par conséquent, avec un kyste de l'ovaire dermoïde, le traitement ne peut être opératoire, aucun remède populaire et aucun médicament ne l'aideront à s'autodétruire..

Traitement

Lors du choix d'un traitement pour un kyste ovarien, les médecins sont guidés par la nature diagnostiquée de la formation, l'intensité des symptômes cliniques, le risque de malignité du néoplasme, l'âge du patient, ainsi que le fait qu'il est important dans un cas particulier de maintenir la fonction reproductrice d'une femme..

Avec les kystes folliculaires et du corps jaune, des tactiques dans l'attente sont indiquées, ainsi qu'avec un cours non compliqué de kystes fonctionnels - thérapie médicamenteuse, qui consiste en un traitement homéopathique, une thérapie vitaminique (B6, B1, K, A, C), en prenant 2-3 cycles menstruels de deux phases ou monophasique orale contraceptifs. Pour accélérer la résorption des néoplasmes, vous pouvez utiliser des remèdes populaires pour traiter les kystes ovariens. En outre, les exercices thérapeutiques, l'utilisation de l'acupuncture, le régime alimentaire et le traitement aux eaux minérales ont un effet positif. S'il n'y a pas de dynamique positive après le traitement, l'ablation du néoplasme avec un examen histologique est indiquée..

Méthodes de traitement, élimination:

  • Maintenant, une méthode d'intervention chirurgicale telle que la laparoscopie du kyste ovarien est très largement utilisée. Ce n'est que dans les cas où il est connu de manière fiable qu'un processus malin se produit dans les ovaires qu'une telle opération est exclue. Dans ce cas, seule la chirurgie par bandelette est indiquée - laparotomie prolongée avec examen histologique urgent.
  • L'ovariectomie est l'ablation complète de l'ovaire entier, qui est souvent associée à une tubectomie, et collectivement, elle est appelée annexectomie. L'annexectomie est l'ablation des appendices, c'est-à-dire du tube et de l'ovaire.
  • Une cystectomie est l'ablation d'un kyste tout en préservant autant que possible le tissu ovarien sain. L'opération consiste en une exfoliation de la capsule kystique de son lit, après quoi le tissu ovarien est préservé et il continue à fonctionner normalement..
  • Résection ovarienne en forme de coin - ablation du kyste avec les tissus environnants.
  • Biopsie du tissu ovarien - réalisée en cas de suspicion d'oncologie, du matériel est prélevé pour examen histologique.

Non seulement les kystes dangereux, tels que les kystes endométrioïdes, dermoïdes et mucineux, sont soumis à une élimination obligatoire, mais également ceux qui se forment chez une jeune femme qui souhaite devenir enceinte, car le risque de torsion ou de croissance néoplasique augmente pendant la grossesse. Avec un traitement rapide et la détection d'un kyste ovarien, une opération planifiée pour éliminer la formation aide dans la plupart des cas à éviter les complications. Ainsi, par exemple, chez les jeunes femmes, les opérations préservent la fertilité, et chez les femmes en préménopause (voir comment se débarrasser des bouffées de chaleur pendant la ménopause) et en ménopause, l'ablation des appendices est la prévention de l'oncologie. Après la chirurgie, le médecin traitant prescrit un traitement réparateur, éventuellement un traitement postopératoire des kystes ovariens avec homéopathie.

Quelles sont les conséquences d'un kyste ovarien chez la femme

Le système reproducteur du corps féminin a une structure assez complexe avec de nombreux composants. L'ovaire dans ce système joue l'un des rôles clés - maintenir l'équilibre hormonal et la fertilité. La formation d'éventuelles caries ou cloques atypiques dans l'ovaire peut être dangereuse pour la santé des filles en général et leur future maternité en particulier..

De tels néoplasmes comprennent un kyste, dont l'apparition indique un déséquilibre dans le corps. Pendant longtemps, la déviation peut être invisible pour le patient et, dans certains cas, la vessie est même capable de passer d'elle-même. Cependant, les conséquences d'un kyste ovarien ne sont pas toujours aussi légères, dans la plupart des cas, un retard de diagnostic et un traitement rapide sont entachés d'un certain nombre de dysfonctionnements systémiques du corps féminin..

Raisons de l'éducation

L'apparition d'une formation bénigne est étroitement liée à la structure fonctionnelle de l'ovaire. Les follicules sont situés dans la cavité de l'organe, où se déroule la croissance et le développement progressif de l'œuf. Une fois l'œuf mûr, le follicule éclate, puis son tissu est réduit. Cette description de manière très simplifiée parle du cycle féminin, régulé par un complexe complexe d'hormones. Si un échec survient à l'un des stades de développement et de libération de l'œuf, une bulle destructrice se forme dans le corps, perturbant le fonctionnement normal du système reproducteur.

En fonction des raisons qui ont provoqué l'apparition d'un kyste sur l'ovaire chez la femme, les types suivants sont partagés:

  • folliculaire - le follicule augmente en taille, il y a un contenu liquide à l'intérieur. Une forme ronde uniforme est caractéristique d'une telle formation, le diamètre est rarement supérieur à huit centimètres;
  • lutéale - la vessie est remplie d'un liquide rouge jaunâtre, a également une forme ronde uniforme, mais un peu plus petit en diamètre qu'un kyste folliculaire, le patient peut même ne ressentir aucun symptôme d'un tel kyste ovarien;
  • endométrioïde - une formation formée en raison d'une mauvaise division de l'endomètre, la capsule a des parois scellées et l'intérieur est rempli de liquide brun;
  • dermoïde - une formation bénigne qui peut causer des douleurs et une gêne dans le bas-ventre;
  • hémorragique - apparaît en raison de l'éclatement des vaisseaux à l'intérieur du follicule, caractérisé par une douleur intense;
  • mucineux - les capsules sont remplies de mucus, ce type de maladie est typique des femmes du groupe d'âge plus avancé.

Les raisons provoquantes de l'apparition de kystes ovariens de différents types sont complètement différentes - accumulation de sécrétions, blocage des canaux, développement d'une nouvelle composition par la cavité à la suite d'une défaillance fonctionnelle. Ces phénomènes deviennent possibles grâce à:

  • un mode de vie destructeur - par exemple, le tabagisme provoque des perturbations du côté du système circulatoire, ce qui, à son tour, est chargé, entre autres, de maladies des organes reproducteurs;
  • dysfonctionnements du système endocrinien - manque d'hormones, interruption de grossesse, processus inflammatoires dans le corps;
  • perturbations du cycle menstruel.

30% des femmes en âge de procréer connaissent cette maladie de première main, car elles sont diagnostiquées avec cette maladie particulière. Et seulement 7% des femmes après la ménopause souffrent d'une telle maladie, car en général, l'apparition d'une capsule avec un liquide est associée à l'activité du système reproducteur, et non à l'âge..

La maladie est détectée dans de nombreux cas lors d'un examen médical de routine, car les patients ne ressentent aucun signe désagréable de la maladie. Cependant, la raison d'une visite imprévue chez le médecin doit être des menstruations douloureuses et une période ovulatoire, une violation du cycle menstruel habituel en termes de durée et de quantité de décharge, des saignements utérins. Même les nausées et les vomissements peuvent indiquer le développement d'une pathologie. Avec une grande taille de la formation, une pression supplémentaire apparaît sur les organes internes et les vaisseaux sanguins, par conséquent, une constipation ou une diarrhée, ainsi que des formations veineuses dans les membres inférieurs, peuvent survenir. Cette condition sera accompagnée de douleurs abdominales. Vous devriez également consulter un médecin avec une forte augmentation de l'abdomen, son développement asymétrique, de la fièvre et une perte de poids incontrôlée.

Conséquences et complications potentielles

La formation kystique est dans de nombreux cas asymptomatique, une femme ne change pas son rythme de vie habituel et n'apprend la maladie que lors d'un examen de routine. Il y a des moments où la formation se résout spontanément. Cependant, on ne peut pas toujours compter sur un tel résultat. Dès qu'une violation est constatée, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement, car les complications d'un kyste ovarien entraînent des conséquences désagréables, dont la plus terrible peut être appelée infertilité.

Si une femme a une petite vessie, jusqu'à 1 cm de diamètre, le médecin prescrira des examens réguliers pour éviter le développement de complications, qui peuvent être:

  • torsion de la jambe de formation;
  • écart;
  • adhérences;
  • destruction de la fertilité;
  • violation du cycle menstruel.

Lors de la prescription d'un traitement, le spécialiste sait à quel point un kyste d'un type ou d'un autre est dangereux et prête donc attention aux symptômes correspondants et à l'évolution du traitement..

Tordre les jambes

Avec de gros néoplasmes sur l'ovaire, se forment le soi-disant corps et la jambe du kyste, ce qui non seulement exerce une pression sur les organes internes et les vaisseaux sanguins voisins, mais peut également conduire à des conditions plus dangereuses. Si une femme avec une telle éducation subit un effort physique important, effectue un travail qui crée une pression sur la cavité abdominale, est enceinte, une telle capsule peut se tordre partiellement ou complètement..

La torsion entraîne une altération de la circulation sanguine, puis une nécrose tissulaire, une condition qui est extrêmement dangereuse pour la vie d'une femme. En cas de risque de rupture d'un kyste tordu, le médecin décide d'une intervention chirurgicale d'urgence pour éviter les saignements dans la cavité abdominale.

Les signes de torsion des jambes peuvent être:

  • douleur aiguë irradiant dans les jambes;
  • température corporelle élevée;
  • nausées Vomissements;
  • défécation incontrôlée.

Rupture de kyste

Le contenu du kyste dans l'ovaire, quel que soit son type, lorsqu'il est rompu, pénètre dans la cavité abdominale. Si les mesures ne sont pas prises à temps, une péritonite peut se développer. Le processus inflammatoire compliqué est beaucoup plus difficile à traiter.

Des mouvements brusques, un effort physique intense et même des rapports sexuels peuvent entraîner une rupture. Les principaux symptômes de cette complication sont typiques de l'état d '«abdomen aigu» - douleur aiguë dans la partie inférieure, tension des muscles du péritoine, violation du processus de défécation. Les sensations de douleur peuvent apparaître non seulement dans l'abdomen, mais également dans le bas du dos, donner aux hanches.

Les conséquences de l'ignorance de cette condition sont extrêmement difficiles, dans certains cas, non seulement le tissu affecté est retiré, mais également tout l'ovaire. Dans le même temps, l'élimination de l'écart et l'ablation chirurgicale de la formation ne garantissent pas une guérison complète de la maladie. Malheureusement, il est probable que des néoplasmes réapparaissent, de sorte qu'une femme devra constamment surveiller sa santé et consulter régulièrement un gynécologue.

Adhésions

Les adhérences sont la fusion de tissus les uns avec les autres. Un néoplasme kystique dans un état négligé peut entraîner la fusion des tissus de l'ovaire et des trompes de Fallope, qui est la principale cause d'infertilité. Une femme est incapable de détecter elle-même de tels processus dans le corps, car la formation d'adhérences ne présente aucun symptôme. Seul un gynécologue expérimenté peut détecter une telle complication lors d'un examen laparoscopique.

Il y a trois étapes de ce processus pathogène, comme les conséquences d'un kyste dans les ovaires:

  1. Les processus d'adhésion ont déjà commencé, mais l'œuf est toujours libre de se déplacer dans les trompes de Fallope.
  2. La libération des ovules est difficile en raison de la fusion de la trompe de Fallope et de l'ovaire.
  3. La trompe de Fallope est complètement fermée.

Plus l'adhérence est éliminée tôt, plus les chances de restauration complète du système reproducteur de la femme sont élevées, il sera plus facile de tomber enceinte à l'avenir. Les adhérences ne sont éliminées que lors d'une opération réalisée par un laser, un couteau électrique ou d'autres instruments modernes.

Afin de prévenir les adhérences, il est recommandé de commencer le traitement médicamenteux des néoplasmes le plus tôt possible..

Infertilité

Le retard dans le traitement de la maladie comporte de graves dangers, y compris une infertilité fausse ou vraie. La fausse infertilité pose certaines difficultés pour la conception, mais le problème peut être éliminé à l'aide d'un traitement médical opportun et d'une hormonothérapie. Le traitement accélérera le processus de résorption, et donc la conception d'un enfant.

La véritable infertilité, c'est-à-dire l'incapacité de concevoir, se produit dans les cas où le kyste est accompagné de processus inflammatoires, de nécrose tissulaire et de processus multiples. Les conditions négligées nécessitent une intervention chirurgicale et l'ablation des zones touchées du système reproducteur.

Un gynécologue expérimenté sera en mesure d'établir le degré de complication avec un kyste et la probabilité de conception après le traitement.Par conséquent, vous ne devez en aucun cas reporter une visite chez le médecin..

Troubles du cycle

La modification de la fréquence du cycle menstruel est l'une des complications possibles les plus courantes d'un kyste ovarien. Et même si cette complication n'entraîne pas une conséquence aussi terrible que l'incapacité de concevoir un enfant, à l'avenir, la complexité de prédire son cycle causera toujours beaucoup d'inconfort à une femme..

Les néoplasmes folliculaires et lutéaux sont les provocateurs les plus courants d'irrégularités menstruelles. Dans le premier cas, une bulle est formée à partir d'un follicule non ouvert dans lequel un œuf a mûri. La perturbation du processus normal du cycle menstruel entraîne un retard de décharge de plusieurs jours à un mois entier. Et après la menstruation, il y aura un écoulement abondant et persistant. S'il n'y a pas d'indicateurs critiques, la formation sera éliminée à l'aide de médicaments et non par chirurgie.

Avec un néoplasme lutéal (kyste du corps jaune), le follicule éclate, mais ne diminue pas. Ce processus stimule la production d'une dose excessive de gestagène, une hormone qui empêche le début du flux menstruel. Dans ce cas, une femme peut ressentir un léger malaise, des changements soudains d'humeur, ses seins augmentent légèrement - la condition est confondue avec le début de la grossesse. Cependant, ce trouble peut disparaître sans symptômes..

Traitement par chirurgie

Avant de prescrire un traitement, le médecin doit vérifier la présence d'un néoplasme, déterminer si le néoplasme est dangereux et dans quelle mesure. Pour cela, un certain nombre d'examens et d'analyses sont réalisés:

  • l'examen gynécologique aide à déterminer la présence de néoplasmes aux premiers stades, à établir le degré de leur mobilité et de leur douleur;
  • analyse générale de l'urine et du sang pour déterminer les processus inflammatoires dans le corps.
  • L'échographie du kyste, si elle est détectée, vous permet d'avoir une idée complète de la taille et de la localisation de la formation, l'examen peut être effectué non seulement à travers la cavité abdominale, mais également par voie transvaginale
  • CT - tomodensitométrie pour détailler la nature du néoplasme;
  • laparoscopie avec retrait ultérieur de la capsule - les tissus extraits sont soumis à un examen détaillé et à une analyse plus approfondie.

Étant donné que les symptômes d'un néoplasme sur l'ovaire et d'une grossesse extra-utérine sont assez similaires, un test de grossesse et un test sanguin pour la gonadotrophine chorionique humaine sont également prescrits pour confirmer la grossesse. Seulement en excluant toute conception possible, le médecin peut prescrire des médicaments ou une intervention chirurgicale.

Un patient avec un diagnostic de kyste ovarien peut se voir prescrire une hormonothérapie, un régime spécial, un complexe de vitamines et une correction du mode de vie sont recommandés. Cependant, dans certains cas, une opération sera effectuée pour supprimer la formation:

  • avec une croissance trop intensive du kyste ovarien;
  • la formation passe à un stade malin;
  • risque de torsion résultant.

À ce jour, un certain nombre de techniques différentes ont été développées pour éliminer les kystes ovariens:

  1. Laparoscopie - un instrument spécial, un laparoscope, est inséré à travers une petite ponction dans la cavité abdominale, il permet non seulement d'évaluer la situation actuelle, mais également d'éliminer le kyste. Un repas extrême doit être pris 22 heures avant l'opération, et vous devrez également nettoyer en plus les intestins avec du charbon actif.
  2. La ponction transvaginale est réalisée si le kyste ne mesure pas plus de 10 cm de diamètre.
  3. Élimination au laser - brûler un kyste à l'aide d'un laser à haute température comporte un certain nombre de contre-indications, donc tout le monde ne convient pas.

Le kyste peut également être enlevé avec un choc électrique ou une exfoliation. La méthode de destruction est choisie par le médecin en fonction de l'état de santé du patient. Dans le même temps, la chirurgie abdominale ne sera recommandée que dans les cas où le médecin a besoin d'une bonne vue des organes internes ou si la situation est amenée à un état critique lorsque l'intégrité du kyste a été compromise. Avant le début de l'opération, des examens supplémentaires seront également effectués - biochimie sanguine, fluorographie, cardiogramme, test de coagulation sanguine. L'excision d'un kyste peut être unique ou associée à une partie des organes génitaux - appendices utérins ou ovaire. Une biopsie du tissu excisé est obligatoire afin d'exclure le développement de tumeurs malignes.

La récupération après une chirurgie est généralement assez rapide. Pour une rééducation la plus rapide, le patient doit suivre strictement un certain nombre de recommandations médicales:

  • Bain chaud interdit pendant 2 semaines;
  • désinfectez les coutures après chaque douche;
  • s'abstenir de tout rapport sexuel pendant un mois;
  • systématiquement observé par un gynécologue.

Si le couple envisage de concevoir un enfant, il est recommandé de commencer à essayer au plus tôt six mois après l'opération. Et toute la période précédente devra être observée par le médecin.

Mesures préventives

L'impact négatif des kystes ovariens sur la qualité de vie d'une femme est indéniable. Même si à ce stade la maladie est asymptomatique, cela ne signifie pas qu'elle n'entraînera pas de complications. Pour réduire le risque de développer des kystes ovariens, il est conseillé aux femmes de surveiller leur alimentation et leur mode de vie - éviter les mauvaises habitudes, faire de l'exercice régulièrement et ne pas surmenage.

Une condition importante pour la prévention de la maladie est le maintien de la santé des organes pelviens - examens gynécologiques systématiques et traitement rapide des maladies identifiées. En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même. Les médicaments, en particulier les médicaments à base d'hormones qui ont aidé vos petites amies, peuvent ne pas fonctionner pour vous personnellement. Tout médicament utilisé doit être prescrit exclusivement par le médecin traitant..