Principal
La prévention

Fibromes utérins: symptômes et traitement

Les fibromes utérins sont une formation bénigne localisée dans la couche musculaire de l'utérus. Le nœud myomateux est une accumulation ronde de fibres musculaires, entrelacées de manière chaotique. Le diamètre du nœud est de quelques millimètres à 1 à 3 centimètres. Dans les cas avancés, il existe des néoplasmes plus importants. Les nœuds peuvent être uniques ou multiples..

Aujourd'hui, cette pathologie est la plus courante parmi les maladies gynécologiques et représente 12 à 25% du nombre total de visites de femmes chez les gynécologues. Plus souvent, les femmes y sont exposées en âge de procréer tardif - 35-40 ans et avant la ménopause 45-50 ans.

Causes des fibromes utérins

La médecine moderne ne dispose pas de données précises sur les causes des fibromes. On sait seulement que la croissance et le développement de néoplasmes dans l'utérus et les appendices dépendent directement des hormones. Les principaux sont la progestérone et les œstrogènes, leur déséquilibre et conduit à la formation de fibromes.

Plusieurs facteurs négatifs ont été identifiés qui contribuent à la perturbation des niveaux d'oestrogène et de progestérone:

  • Dysfonctionnements des ovaires;
  • Surmenage privé et travail physique pénible;
  • Dépression, choc nerveux;
  • Maladies infectieuses chroniques (pyélonéphrite, amygdalite);
  • Accouchement difficile avec blessures et ruptures de l'utérus;
  • Examen diagnostique mal effectué de la cavité de l'organe;
  • Manque de vie sexuelle complète;
  • Anorgasmie;
  • Hypertension artérielle;
  • Toutes les maladies endocriniennes;
  • Troubles du métabolisme des graisses et excès de poids;
  • Inactivité physique quotidienne;
  • Avortements et fausses couches fréquents;
  • Absence de grossesse et d'accouchement;
  • Refus d'allaiter;
  • Prendre des contraceptifs hormonaux mal sélectionnés;
  • Prédisposition génétique.

Les femmes à risque ont des antécédents de parents atteints de fibromes. Ces patients doivent accorder une attention particulière à la prévention. De plus, un lien a été noté entre l'apparition de fibromes utérins et l'inflammation d'autres organes pelviens..

Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux?

En lui-même, le fibrome est bénin, mais il comporte un risque de complications, notamment:

  • Torsion du nœud (possible si le néoplasme a une tige mince);
  • Mort des tissus;
  • Inversion de l'utérus;
  • Grossesses extra-utérines;
  • Infertilité;
  • Processus purulents;
  • Malignité (dégénérescence des cellules fibroïdes en oncologique).

Si le fibrome est plus gros qu'un embryon de 12 semaines, la fertilité ne peut pas être maintenue même après la chirurgie. Cela est dû à la déformation irréversible de l'utérus. Lors du retrait de gros fibromes, il existe un risque de saignement sévère, de sorte que l'utérus doit parfois être retiré.

Fibromes et grossesse

Avec les fibromes utérins, il est possible de tomber enceinte, mais les chances que cela se produise sont minces en raison du déséquilibre hormonal constant. De plus, de gros néoplasmes compriment les trompes de Fallope, ce qui rend difficile leur passage..

S'il est possible de devenir enceinte avec des fibromes, des complications sont probables dans les premiers mois, en particulier lorsque la tumeur est située très près du placenta. Au deuxième et au troisième trimestre, le risque de fausse couche augmente - le nœud myomateux nécessite un espace supplémentaire et ne permet pas à l'embryon de se développer normalement. Dans le même temps, de fortes contractions utérines sont possibles. Le risque est particulièrement élevé si le placenta repose contre le néoplasme. Plusieurs fibromes utérins ou un gros nœud peuvent nuire au développement du fœtus - provoquer une courbure du cou et même du crâne en raison d'une pression constante. Un cas courant de fibromes est le décollement placentaire.

L'accouchement naturel avec des fibromes est considérablement compliqué et retardé, ce qui rend nécessaire la réalisation d'une césarienne. Après l'accouchement, des saignements sont possibles, absence de contractions utérines, maladies infectieuses.

Types de fibromes

Le néoplasme est classé par emplacement. Il existe donc cinq types de fibromes utérins:

  • Myome utérin sous-séreux - se développe sur la surface externe de l'organe et s'élève au-dessus, reposant sur la cavité pelvienne. Entraîne une augmentation de la pression sur les organes voisins et une perturbation de leur travail;
  • Intramural (intramusculaire) - localisé dans la couche médiane de la paroi, provoquant son augmentation. Il provoque une douleur intense et une sensation de pression due à une violation de la structure musculaire de l'organe;
  • Myome utérin sous-muqueux (sous-muqueux) - se forme dans l'utérus sous une fine couche l'enveloppant de l'intérieur, provoquant la croissance des organes comme pendant la grossesse;
  • Myome utérin interstitiel - dans les tissus des parois entre les fibres musculaires. Avec une croissance accélérée, il provoque des douleurs, un œdème et une nécrose tissulaire sont possibles. Il a un effet négatif sur la vessie et le rectum;
  • Myome du col de l'utérus - affecte uniquement le col de l'utérus, se formant à partir de la couche externe de ses tissus et des fibres du tissu conjonctif.

Signes de fibromes utérins

Des symptômes sévères avec des fibromes ne sont pas toujours observés. Si le néoplasme est petit, soit il ne se manifeste d'aucune façon, soit il présente des signes plutôt maigres. Au fil du temps, les femmes notent:

  • Périodes pathologiquement longues (plus de 8 jours);
  • Douleur intense pendant la menstruation;
  • Douleur entre les règles, accompagnée d'une sensation de lourdeur et de pression dans le bas de l'abdomen;
  • Douleur dans les jambes et le dos;
  • Douleur pendant les rapports sexuels;
  • Croissance du volume de l'abdomen;
  • Urination fréquente;
  • Constipation.

Les deux derniers symptômes sont causés par la pression des fibromes sur d'autres organes. Ils sont particulièrement prononcés avec de gros nœuds myomateux. Une envie fréquente d'uriner se produit en raison de la compression de la vessie et de la constipation due à la pression sur les intestins.

Il est nécessaire de consulter un gynécologue même s'il n'y a qu'un ou deux signes. Le reste peut ne pas apparaître ou être intermittent..

Diagnostic des fibromes

Lors du premier rendez-vous, le médecin interroge le patient. Il est important de savoir à quel moment l'inconfort apparaît, après quoi les symptômes deviennent plus prononcés, après quoi l'anxiété disparaît. Ceci est suivi d'un examen dans le fauteuil gynécologique et d'un renvoi pour examen.

Le plus souvent, en cas de suspicion de fibromes utérins, une échographie pelvienne est prescrite. La méthode d'examen - transvaginale ou transabdominale - est choisie par le médecin. Parfois, vous devez effectuer les deux procédures. L'échographie permet d'évaluer la taille de l'utérus, d'étudier la localisation des nœuds, de voir leur nombre. Même si les néoplasmes ne dépassent pas un centimètre de diamètre, ils seront clairement visibles sur le moniteur de l'échographe.

Si un myome sous-muqueux est suspecté, la femme est référée pour une hystéroscopie. S'il est nécessaire de clarifier le diagnostic, une IRM du petit bassin est prescrite.

Des tests de laboratoire sont également nécessaires. Il est nécessaire d'étudier la composition chimique du sang, pour laquelle une analyse biochimique est effectuée, ce qui permet de connaître le niveau de protéines, de fer, de bilirubine et d'autres composants dans le sang. Selon les indications, un test de coagulation sanguine est prescrit.

Un examen hormonal est obligatoire. Ce sont des tests pour l'hormone folliculo-stimulante et lutéinisante, l'estradiol, la progestérone, la prolactine, l'hormone thyroïdienne - thyroxine. Sur la base des résultats, un traitement hormonal est prescrit, que la chirurgie soit pratiquée ou non.

Traitement des fibromes utérins sans chirurgie

Le déroulement du traitement dépend de plusieurs caractéristiques: l'âge de la femme, la taille des fibromes utérins au moment du diagnostic, l'attitude de la patiente face à l'accouchement futur et son âge. Le traitement médicamenteux des néoplasmes n'est efficace qu'avec de petits nœuds, de taille équivalente à un embryon de douze semaines, et leurs taux de croissance lents.

Les médicaments hormonaux sont le pilier du traitement. Ils peuvent réduire considérablement la douleur, normaliser le cycle menstruel, se débarrasser de l'anémie qui survient avec des périodes trop longues en raison d'une perte de sang. En fonction des résultats du test, les éléments suivants sont appliqués:

  • Contraceptifs oraux - Mersilon, Marvelon, Rigevidon, Logest, Lindinet;
  • Antigonadotropines - Danazol, Gestrinol;
  • Gestagens - Norkolut Duphaston 17-OPK;
  • Agonistes des hormones de libération gonadotropes - Zoladex, Nafarelin, Buserelin.

Le calendrier d'admission est généralement établi par les instructions d'utilisation et le médecin traitant. La durée du cours dépend de la taille du néoplasme et de la dynamique du traitement.

Traitement des fibromes avec la ménopause

Les femmes ménopausées présentant des fibromes utérins nécessitent un traitement hormonal substitutif. Il permet non seulement d'éliminer les symptômes des néoplasmes, mais également de réduire considérablement la gravité des signes de la ménopause. En outre, le THS réduit le risque de maladie cardiaque, de destruction du tissu osseux, de modifications atrophiques des organes génitaux. Souvent, dans de tels cas, les médecins recommandent des progestatifs avec un effet antiprolifératif - Trissequencing et Cliogest.

Si la maladie se manifeste avant même la ménopause, un traitement peut ne pas être nécessaire. En l'absence ou en diminution de la concentration d'hormones dont dépendait la croissance du néoplasme, la pathologie disparaît parfois sans intervention médicale. Cependant, la présence de fibromes nécessite au moins des tactiques d'attente avec une supervision professionnelle étroite..

Chirurgie des fibromes utérins

Une opération pour enlever les fibromes utérins est nécessaire pour les patients qui:

  • On observe de gros fibromes utérins (plus d'un embryon à 12 semaines);
  • Les néoplasmes se développent excessivement rapidement;
  • Les symptômes de la maladie sont extrêmement douloureux et potentiellement mortels (douleurs aiguës, pertes de sang abondantes).

Aujourd'hui, il existe plusieurs façons d'éliminer chirurgicalement les ganglions myomateux. Le médecin décide du déroulement de l'opération en fonction des résultats de l'examen.

Chirurgie laparoscopique des fibromes utérins

La laparoscopie est l'une des méthodes les plus modernes d'opérations pour les pathologies gynécologiques. L'opération est réalisée sans incisions en perçant la paroi abdominale. Un laparoscope est inséré dans la ponction - un tube miniature avec un élément lumineux et une caméra qui affiche une image sur un écran d'ordinateur. Lors de la deuxième ponction, un instrument médical est inséré, avec lequel les manipulations nécessaires sont effectuées. Les avantages de l'ablation laparoscopique résident dans la préservation de l'utérus et de la fertilité, ce qui est particulièrement important pour les jeunes femmes. Autres avantages: rééducation rapide, points de suture minimum et cicatrices sur le corps.

Myomectomie hystéroscopique

Cette opération est réalisée à l'aide d'un hystéroscope, un instrument fin qui est inséré dans la cavité de l'organe par le vagin. L'hystéroscopie est indiquée pour les ganglions sous-muqueux se développant dans la cavité utérine elle-même, et non dans ses parois. Les avantages de l'hystéroscopie en l'absence de cicatrices abdominales, une guérison facile et un retour rapide à la vie normale.

Ablation de l'utérus avec des fibromes

L'hystérectomie est prescrite pour les fibromes très volumineux et à croissance rapide chez les femmes qui ne souhaitent pas accoucher à l'avenir. Il existe plusieurs façons de retirer l'utérus:

  • Hystérectomie sous-totale - une opération avec préservation du col de l'utérus;
  • Hystérectomie totale - ablation en même temps que le cou;
  • Hystérosalpingo-ovariectomie - ablation de l'utérus lui-même, des trompes, des ovaires;
  • Hystérectomie radicale - ablation de l'utérus, du col de l'utérus et de la zone vaginale supérieure en une seule étape.

L'ablation est réalisée avec une incision de la paroi abdominale, par voie laparoscopique ou transvaginale. Le choix de l'accès dépend de la taille de l'utérus et des myomes localisés dans celui-ci, ainsi que des souhaits de la femme elle-même.

Embolisation artérielle

L'embolisation des fibromes utérins est l'injection d'un médicament dans l'artère utérine qui arrête la circulation sanguine. Cela conduit à la mort du tissu fibrome en raison d'un manque de nutrition. Les avantages de cette opération sont la préservation de l'utérus et des appendices, les inconvénients sont la douleur dans les premiers jours..

Ablation par FUS des fibromes utérins

Il s'agit d'une méthode non chirurgicale d'élimination des fibromes utérins, son essence réside dans l'effet sur l'organe d'ondes ultrasonores focalisées. La procédure est effectuée à l'aide d'un appareil spécial. Les tissus fibreux sont évaporés, aucun dommage n'est fait aux tissus sains. La durée d'exposition est de 3-4 heures. Le résultat de l'exposition est contrôlé par IRM. L'avantage est que l'opération n'est pas nécessaire, le côté négatif est que les néoplasmes grands et multiples ne peuvent pas être éliminés de cette manière.

Pronostic des fibromes à l'avenir

Après l'ablation des fibromes utérins avec la préservation de l'organe et la thérapie effectuée avec compétence, le patient a toutes les chances d'avoir des enfants et de mener une vie bien remplie. Dans ce cas, il existe une faible probabilité de rechute, bien qu'avec une prévention appropriée, les signes de pathologie chez les femmes ne dérangent plus.

Après l'ablation de l'utérus, il n'y a aucun risque de récidive des fibromes. Si les ovaires ont été retirés avec l'organe, un traitement hormonal substitutif est nécessaire.

Prévention des fibromes utérins

Les statistiques indiquent que chez les femmes qui ont accouché, les fibromes et autres néoplasmes se développent beaucoup moins fréquemment que chez les femmes sans enfant. Si la maternité n'est pas dans les plans, vous devez vous protéger correctement pour éviter l'avortement. La sélection des contraceptifs ne doit être effectuée qu'en collaboration avec le gynécologue en fonction des résultats de l'examen.

Il est conseillé d'éviter les chocs nerveux, la dépression, changer de travail trop fatigant pour un travail plus calme et facile. De plus, il est recommandé d'abandonner les mauvaises habitudes et de bien manger..

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement!

Fibromes utérins: pourquoi il est difficile de le détecter et comment il menace

Notre expert est le gynécologue Mikhail Omelchenko

L'incertitude des estimations s'explique par le fait que dans les premiers stades des fibromes, elle peut ne se manifester d'aucune façon et ne pas se soucier de quoi que ce soit. Néanmoins, plus la maladie est détectée tôt, plus il est facile de la guérir et de prévenir les complications possibles: infertilité, fausses couches, anémie ferriprive, dysfonctionnement de la glande thyroïde, des glandes mammaires et des glandes surrénales, ainsi que la transition d'une tumeur bénigne vers une tumeur maligne.

Eh bien tu es secret!

Le myome se développe à partir du muscle et des tissus conjonctifs de l'utérus et représente plusieurs tailles différentes de ganglions qui peuvent se développer à la fois à l'intérieur de l'utérus lui-même (comme cela se produit dans 90% des cas), et dans le col de cet organe, et se développer également dans la cavité abdominale (forme sous-séreuse de la maladie)... La taille des fibromes ou des fibromes multiples (comme cela se produit dans 80% des cas de la maladie) peut aller de quelques millimètres à 20-25 cm.

Les petits fibromes simples (jusqu'à 3–5 cm de diamètre) se développent de manière asymptomatique. Les gros nœuds myomateux sont capables de déranger leurs hôtesses avec diverses manifestations. Il peut s'agir de saignements menstruels abondants, souvent accompagnés de saignements coagulés..

Un grand myome se développant vers les organes pelviens - la vessie, le rectum, s'accompagne souvent de problèmes de miction (trop fréquente ou, au contraire, difficile), ainsi que de constipation. Un signe indirect de la maladie peut être une anémie, des perturbations du système endocrinien.

Groupe de risque

Le plus souvent, les fibromes apparaissent chez les femmes pendant la grossesse et pendant la période préménopausique. Cela est dû au fait que le myome est une tumeur hormono-dépendante et survient lorsque l'équilibre hormonal dans le corps est perturbé..

Chez certaines femmes, avec le début de la ménopause ou après l'accouchement, les ganglions fibroïdes diminuent fortement ou même disparaissent complètement. Cependant, compter sur une évolution favorable de la maladie est une affaire frivole, car la nutrition dans le nœud fibrome peut être perturbée à tout moment, ce qui entraînera des changements dangereux. La forme aiguë de la maladie se caractérise par une douleur, une croissance tumorale rapide (due à un œdème), des symptômes d'intoxication. Dans ce cas, une opération urgente est nécessaire pour retirer complètement l'utérus..

Plus le nœud est gros, plus le risque de changements pathologiques est élevé. La taille des fibromes - une maladie qui entraîne l'infertilité ou des fausses couches - est, par ironie amère, généralement mesurée en semaines de grossesse, par analogie avec la taille d'un fœtus en développement. La méthode de traitement dépend de la taille de cette tumeur..

Le meilleur traitement est la prévention

Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de se faire examiner régulièrement, au moins deux fois par an, par un gynécologue et de procéder à une échographie programmée. Cela est particulièrement vrai pour les femmes à risque. Le myome survient souvent dans le contexte de l'infertilité, des fausses couches répétées, des troubles menstruels, des infections génitales, de l'endométriose. L'excès de poids, un mode de vie sédentaire et une grande quantité de stress sont également des facteurs de provocation..

Dans une large mesure, le développement de cette tumeur bénigne est influencé par les maladies inflammatoires et l'avortement. On trouve beaucoup plus souvent des fibromes utérins chez les femmes nullipares. Dans 30 à 40% des cas, la tendance à former des fibromes utérins est héréditaire: de mère en fille. Il existe des «formes familiales» de fibromes, lorsque toutes les femmes de la famille souffrent de cette maladie.

Il est possible d'identifier les fibromes dans les première et deuxième étapes, lorsque les rudiments des futurs nœuds commencent à se former, uniquement à l'aide d'études microscopiques. Du début de la croissance des fibromes jusqu'à l'apparition des premiers symptômes, cela peut prendre de 5 à 8 ans. À la troisième étape, les nœuds peuvent déjà être détectés lors de l'inspection. Pour cela, le médecin sonde l'abdomen, procède à un examen vaginal. Une méthode plus informative - l'échographie des organes pelviens - vous permet de déterminer plus précisément l'emplacement, la taille et l'état des ganglions, ainsi que de classer le myome. Les fibromes utérins sont également détectés par tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM).

Trouver et neutraliser

En soi, la présence de fibromes n'est pas toujours une indication chirurgicale. Tout dépend de l'état du patient, de la gravité des symptômes de la maladie et de la taille de la tumeur..

Les indications de la chirurgie pour enlever les fibromes utérins sont:

● croissance rapide des nœuds,

● suspicion de dégénérescence du myome en tumeur maligne,

● violation de l'approvisionnement en sang dans les nœuds des fibromes et du processus inflammatoire en eux,

● dysfonctionnement des organes voisins (vessie, intestins),

● l'infertilité (si toutes ses autres causes ont déjà été exclues).

Pour les petits fibromes asymptomatiques, le traitement est prescrit avec des médicaments hormonaux, ils vous permettent d'arrêter le développement de la tumeur et de réduire sa taille, mais en même temps, un contrôle de l'évolution de la maladie est nécessaire: examens échographiques et examens gynécologiques réguliers.

Avec les gros fibromes, l'hormonothérapie n'est hélas pas la méthode la plus efficace, car après la fin de la prise de médicament, le fibrome recommence à se développer. De plus, cette méthode de traitement est contre-indiquée dans la thrombophlébite, les maladies du foie et des voies biliaires, les rhumatismes, l'hypertension. Le plus souvent, l'hormonothérapie est utilisée comme préparation à la chirurgie..

Mesures drastiques

Aujourd'hui, lorsqu'ils "> traitent des fibromes, les médecins essaient d'éviter une méthode aussi radicale que l'ablation de l'utérus (hystérectomie). Cet organe joue un rôle important dans le système endocrinien d'une femme. De plus, son retrait peut causer un traumatisme psychologique au patient. Après une hystérectomie, certaines femmes peuvent souffrir de troubles. niveaux hormonaux et régulation végétative-vasculaire, le risque de développer des maladies dangereuses augmente.

La myomectomie est une méthode alternative dans laquelle seule une partie de l'utérus est enlevée avec les ganglions myomateux. Le myome de moins de 10 semaines peut être retiré sans incisions - par voie laparoscopique (après 3 ponctions de la paroi abdominale). Malheureusement, dans 30% des cas après myomectomie, les ganglions réapparaissent.

L'embolisation des artères utérines (EAU) est une méthode efficace relativement nouvelle de lutte contre les fibromes, après quoi cette tumeur ne peut plus se réanimer.

Cette technique est utilisée pour les fibromes (fibromes) de presque toutes les tailles. Les avantages de l'embolisation comprennent une faible invasion et une courte période de rééducation. À la suite de cette procédure, les ganglions du myome sont réduits de 50 à 80% et ne se développent plus.

Aucun scalpel ou anesthésie générale n'est nécessaire - la procédure est réalisée sous anesthésie locale. Dans ce cas, l'utérus n'est ni retiré ni coupé, ce qui signifie que la patiente conserve sa fertilité. Le patient ne passe que trois jours à l'hôpital. En utilisant une ponction de l'artère fémorale, un cathéter de 1,5 mm est inséré dans le vaisseau et avancé dans l'artère utérine. Les plus petites particules d'embolisation (jusqu'à 0,5 mm) en polymère médical inerte sont transmises par le cathéter dans les artères utérines. Ces particules ferment les entrées et les sorties des vaisseaux alimentant le myome..

En conséquence, la tumeur est remplacée par du tissu cicatriciel et rétrécit ou disparaît. Dans le même temps, la partie saine de l'utérus ne souffre pas.

Trois approches principales du traitement des fibromes utérins

Le myome de l'utérus est un fibrome, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur ne dépassant pas quelques millimètres de diamètre; à mesure qu'elle grandit, son diamètre peut augmenter jusqu'à plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour estimer la taille du fibrome, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond utérin pendant la grossesse.

Causes d'occurrence

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (hérédité accablée).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles survient une hyperplasie de l'endomètre de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins et avortement, inflammation.
  5. Maladies des organes génitaux causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont la survenue est facilitée par des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète sucré, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. Utilisation de contraceptifs oraux (pilules).
  11. Rayonnement ultraviolet excessif.

Types de fibromes utérins

Il existe les types suivants de fibromes utérins:

  1. La formation pathologique intermusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche du myomètre.
  2. Le site abdominal (sous-séreux) de localisation du néoplasme se produit sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) pour ce type de pathologie, il est caractéristique que le néoplasme soit situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnectée (intraligamentaire) apparaît dans la région des ligaments utérins.

Symptômes

Dans les premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme au début du cycle menstruel a des crampes spastiques dans le bas de l'abdomen.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut avertir que les règles semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, un écoulement maculé d'impuretés sanguines apparaît.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou, au contraire, allongées.
  6. Le symptôme le plus alarmant est qu'une femme ne peut pas concevoir d'enfant..

Aux stades ultérieurs et ultérieurs de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. Augmentation de la douleur abdominale, qui irradie souvent vers les jambes ou la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'une augmentation du travail physique et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, tandis que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le fibrome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins), ce qui provoque chez la femme un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse.
  4. Un symptôme très inquiétant peut être l'apparition d'une image d'un abdomen aigu. De tels symptômes sont observés si la jambe du néoplasme est tordue et qu'une nécrose s'est développée à la suite d'une nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

Les fibromes peuvent être reconnus par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, une anémie se développe.
  2. Des maux de tête dans les régions temporales et des vertiges apparaissent.
  3. Des douleurs thoraciques peuvent apparaître.
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, combinés à un sentiment d'anxiété, de danger.

Pourquoi les fibromes sont dangereux?

Le myome de l'utérus ne constitue pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide n'est pas effectué, l'apparition de complications constitue une menace pour la vie du patient:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'un néoplasme bénin à un néoplasme malin, se manifestant sous la forme d'un cancer du col de l'utérus. Ce processus pathologique est facilité par une diminution de l'immunité. Une telle dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé. Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et vertiges.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Un évanouissement apparaît.
    • Perte de force et essoufflement.
    • Concentration et distraction altérées.
  • La nécrose tissulaire se produit en raison d'une altération du flux sanguin dans la jambe du nœud fibrome. Cela se produit le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë dans le bas-ventre.
    • La température corporelle monte brusquement à des niveaux critiques.
    • Des nausées peuvent apparaître, se transformant en vomissements.
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, les gros fibromes en croissance peuvent exercer une pression multiple sur les organes adjacents. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si une pression est appliquée sur la vessie, il peut être difficile d'uriner.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais la porter s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut interférer avec la sortie normale du fœtus du canal génital.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Le diagnostic exact des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. Avec lui, vous pouvez établir la taille du néoplasme, quel nœud, où se trouve son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite à des fins de biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure du fibrome.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux façons de traiter les fibromes utérins:

  1. Un traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, l'homéopathie, des herbes médicinales, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés..
  2. Chirurgie. La méthode implique des méthodes chirurgicales d'intervention.

Si une femme dont l'âge a dépassé la barre des 40 ans, qu'elle est en état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas le niveau de 12 semaines, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut être effectué sans chirurgie. Dans ce cas, il est très important qu'elle ne soit pas dérangée par la douleur et que le tableau clinique ne présente pas de symptômes aggravés..

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement contribue à la résorption des fibromes, à la réduction des néoplasmes, uniquement si le fibrome est petit et ne dépasse pas un cm et demi. Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire.

  • Le traitement avec des contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidon.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (non ménopausée). Dans ce cas, une diminution du niveau d'hormones est observée dans le corps de la femme et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Les premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser des infusions, des teintures et des décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Il est impossible de guérir complètement des fibromes utérins avec des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales..

    Lors du choix d'une telle méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, en fonction de leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, dont chacun exercera un certain effet thérapeutique:

    • Plantes antinéoplasiques. Ce groupe comprend les herbes:
      • Potentille des marais.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européenne.
      • Utérus de Borovaya.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Éleuthérocoque.
      • Schisandra chinensis.
      • Marais de Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes, dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • La tanaisie.
      • Herbe de rêve.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant la pause entre les cycles menstruels, il ne sera pas superflu d'utiliser les herbes suivantes:
      • Achillée.
      • Herbe de bourse de berger.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Les recettes suivantes sont utilisées pour la préparation de décoctions et d'infusions:

    • Prenez 30 grammes d'ortie et de millefeuille, versez de l'eau bouillante (250 ml) et versez dans un thermos. Insister sur le mélange obtenu pendant 3 heures et boire avant les repas 3 fois par jour, 80 ml.
    • Avec le diagnostic de fibromes, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, ils la boivent 3 tasses à café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de sanglier (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures alcoolisées, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour.
    • Broyez 10 grammes dans un hachoir à viande. racine de bardane, ajoutez un demi-litre d'eau chaude et laissez infuser pendant 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, il est possible de réappliquer la perfusion.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais également pour un usage externe, pour la douche et la mise en place de bains hygiéniques:

    • À cette fin, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y sont ajoutés. La solution est mélangée, un tampon imbibé est inséré dans le vagin pendant la nuit. Le lendemain, de l'huile de camphre est appliquée, un tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois.
    • L'herbe séchée de chélidoine dans le volume d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est filtrée et utilisée pour se doucher pas plus de deux fois par jour.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour sa préparation, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insistée pendant une nuit. Le matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Méthodes de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Une intervention chirurgicale devient une condition inévitable pour plusieurs raisons:

    1. Modifications de la taille de l'utérus âgées de plus de 12 semaines. Dans le même temps, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches..
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Mort et nécrotisation néoplasiques.
    4. Adhésion au myome utérin de l'adénomyose.

    Après un examen détaillé, le médecin décide d'opérer ou non le patient..

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie a lieu.
    2. Hystéroscopie. Pour une telle opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération est effectué par le vagin.
    3. Laparotomie. Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans laquelle une incision est pratiquée dans le bas de l'abdomen. Il est utilisé extrêmement rarement lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes d'un abdomen aigu (avec torsion du pédicule du myome suivi d'une nécrose).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, une méthode radicale est utilisée, l'ablation complète du corps de l'utérus (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est l'absence de sutures chirurgicales, la rééducation rapide d'une femme malade et la capacité de préserver la fertilité..

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps et d'observer les règles d'un mode de vie sain..

    Une femme a besoin de:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, maîtrisez les situations stressantes, si possible, gardez l'esprit tranquille et ne succombez pas à la panique dans un environnement difficile.
    • Adhérez aux règles d'une alimentation équilibrée. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes au grand air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforcer le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an, subir un examen médical et être examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, une fois par an, subir une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin.
    • Protégez-vous correctement des grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil.
    • En automne et au printemps, consommez en outre des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis des femmes sur les fibromes utérins:

    Quoi éviter avec les fibromes?

    Avec le développement de cette maladie, le respect de certaines règles est requis, ce qui ne permettra pas la progression rapide de ce type de pathologie:

    • Une femme malade ne peut pas utiliser de procédures basées sur un effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'un lieu de vacances, choisissez des pays au climat tempéré; en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Dormez au moins 8 heures par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Respectez toutes les prescriptions prescrites par le médecin.

    L'efficacité du traitement de cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et règlements sont respectés avant et après la chirurgie..

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et que le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas un bon résultat, et peut parfois nuire à la santé (utilisation déraisonnable et analphabète de plantes médicinales).

    Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux?

    Temps de lecture: min.

    Le myome de l'utérus est un néoplasme bénin de nature unique ou multiple, situé dans l'organe génital même d'une femme.

    Nom du servicePrix
    Stock! Consultation initiale avec un reproductologue et échographie0 frotter.
    Consultation répétée avec un reproductologue1 900 frotter.
    Consultation primaire avec un reproductologue, Ph.D. Osina E.A..10 000 RUB.
    Hystéroscopie22 550 rbl.
    Expert gynécologique en échographie3 080 RUB.
    Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (1 catégorie de complexité)65 500 roubles.
    Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (2 catégories de complexité)82 200 frotter.
    Programme de santé des femmes après 40 ans31 770 RUB.

    Comment les fibromes utérins affectent-ils le corps?

    Il y a une opinion que si les fibromes utérins ne sont pas traités, tout sera en ordre et aucun problème de santé ne se produira, car il ne s'agit pas d'une formation maligne. Cependant, cette opinion est tout à fait erronée. Bien sûr, au moment où le diagnostic de fibromes est vérifié, le danger du processus oncologique est faible, mais avec le temps, personne n'est à l'abri de la malignité d'une éducation pathologique, bien que bénigne. C'est le principal danger des fibromes utérins

    Pourquoi les fibromes utérins sont dangereux: la nécrose

    Le mal des fibromes utérins peut résider dans la malnutrition de ce néoplasme myomateux. Lorsque l'apport sanguin normal au nœud cesse, une hypoxie tissulaire (déficit en oxygène) se produit en premier, puis elle subit une nécrose.

    Est-il possible de mourir de fibromes utérins?

    La torsion et le diagnostic des fibromes utérins mettent la vie en danger?

    Il est sûr de dire que oui. La torsion est l'une des complications les plus dangereuses de la pathologie myomateuse de l'organe reproducteur féminin. Cela se produit lorsque les nœuds sont sous-séreux sur un pédicule mince. Lors d'exercices physiques, de course à pied, de rapports sexuels et d'autres activités physiques, la formation myomateuse elle-même peut être déplacée et tordue. En conséquence, il y a un arrêt soudain de l'apport sanguin à cette tumeur, une hypoxie et une nécrose du nœud myome. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale dès que possible..

    Le myome utérin est-il effrayant: ce qui menace la grande taille des nœuds?

    Pourquoi un grand myome utérin est-il dangereux? Les nœuds avec un tel processus pathologique peuvent être de petite taille ou atteindre des volumes gigantesques. Dans de telles circonstances, non seulement les déformations de l'utérus lui-même sont dangereuses, mais une violation de la fonction des organes adjacents due à la compression par un néoplasme. Tous les symptômes cliniques dépendent de l'emplacement du processus pathologique myomateux. Avec la croissance de néoplasmes le long de la paroi arrière de l'utérus, la tumeur comprime le rectum et l'intestin lui-même. Viole le passage du contenu intestinal à travers les intestins, provoque des symptômes d'obstruction intestinale, une constipation sévère. En même temps, la qualité de vie d'une femme est perdue. De plus, une tumeur à l'arrière de l'utérus peut appuyer son poids sur la veine cave inférieure. Dans ce cas, apparaissent des symptômes totalement non caractéristiques de la pathologie gynécologique: essoufflement, tachycardie, sensation de manque d'air jusqu'à perte de conscience. De telles plaintes commencent à déranger beaucoup plus dans la position d'une femme sur le dos. C'est le myome insidieux, qu'au début, vous pourriez ne pas penser que ce n'est pas un problème cardiaque. Si le fibrome est symptomatique, c'est-à-dire qu'il provoque des manifestations cliniques, nous devrions parler d'une méthode opératoire de traitement du néoplasme.

    À quel point les fibromes utérins sont-ils dangereux sur la paroi antérieure??

    Lorsqu'un gros nœud est situé sur la paroi avant, la clinique de cette pathologie ne tardera pas à venir. Tout d'abord, l'abdomen commence à se développer sensiblement et assez rapidement, à mesure que la pression sur la vessie augmente, des phénomènes dysuriques tels que des mictions fréquentes et parfois des douleurs peuvent survenir. Bien que lors de l'examen, aucune preuve de cystite ne soit trouvée. également, le processus de miction peut être perturbé lorsque la pression tumorale sur l'uretère, provoquant une hydronéphrose sévère et une fonction rénale altérée.

    Quelle est la dangerosité du myome de l'utérus de type sous-muqueux?

    Il s'agit d'une pathologie tout aussi dangereuse, car elle peut causer plusieurs problèmes de santé à une femme. Si le myome sous-muqueux provoque des menstruations abondantes allant jusqu'à des saignements massifs, qui peuvent se manifester non seulement les jours de menstruation. Et aussi dans la période intermenstruelle. De telles périodes sont accompagnées de sensations douloureuses importantes provoquées par un myome.

    Un autre gros problème pour la sphère reproductrice d'une femme atteinte de fibromes est le diagnostic d'infertilité. De plus, cette dernière situation laisse une empreinte significative sur la sphère psycho-émotionnelle d'une femme, ce qui augmente encore le déséquilibre hormonal et provoque la croissance de la formation myomateuse. l'essence d'un tel processus pathologique consiste en la localisation sous-muqueuse du nœud, ainsi que son emplacement par rapport à l'utérus. Lorsqu'il se développe dans le corps de l'organe, le processus d'implantation du blastocyste dans l'endomètre est perturbé. Soit la grossesse ne se produit pas du tout avec une invasion infructueuse du blastocyste ou son échec en raison de son attachement dans la région du nœud et de l'absence de conditions pour un développement normal. les fibromes peuvent également provoquer un décollement placentaire, la menace d'une naissance prématurée. Et aussi, une nécrose du nœud myomateux peut survenir, ce qui nécessitera une intervention médicale immédiate. Avec l'isthme ou la localisation cervicale de l'éducation, l'absence de grossesse est également souvent observée avec des tentatives actives de conception. Tout dépend du facteur barrière, c'est-à-dire que le myome empêche simplement la libre circulation des spermatozoïdes dans la cavité utérine et, par conséquent, ils ne fusionnent pas avec l'ovule.

    Que se passe-t-il si les fibromes utérins ne sont pas traités?

    Une autre complication des fibromes non traités est leur malignité, c'est-à-dire la dégénérescence en un processus malin.

    Myome de l'utérus

    Myome de l'utérus - qu'est-ce que c'est?

    La structure de l'utérus

    • externe (séreux, périmétrie);
    • moyen (musculaire, myomètre, interstitium);
    • interne (muqueuse, endomètre).

    Les fibromes sont formés dans le myomètre, donc sa structure mérite une considération plus détaillée. La couche musculaire se compose exclusivement de myocytes lisses en combinaison avec du tissu conjonctif. Selon la direction des fibres, trois couches du myomètre sont séparées. Les fibres extérieures et intérieures ont une orientation longitudinale des fibres, et la fibre médiane la plus puissante a une orientation annulaire des fibres. C'est lui qui assure la contraction de l'utérus, afin qu'il atteigne son épaisseur maximale dans la région cervicale. Cette couche est activement alimentée en sang, pour lequel elle est parfois appelée vasculaire.

    • le col de l'utérus est la partie inférieure rétrécie qui passe dans le vagin;
    • le corps de l'utérus - la partie principale;
    • fond de l'utérus - le dôme supérieur de l'organe entre les endroits où les trompes de Fallope se jettent dans l'utérus.

    Fibromes utérins: causes

    • Troubles du cycle menstruel, qui s'accompagnent d'un déséquilibre des hormones sexuelles. Dans le même temps, une attention particulière doit être portée non seulement à la durée et à la stabilité du cycle, mais également aux saignements abondants et aux douleurs pendant les menstruations. Tous ces signes peuvent être un symptôme de perturbation hormonale ou un fibrome déjà apparu;
    • Interruption de grossesse (avortement provoqué et spontané);
    • Climax - une augmentation de la fréquence des fibromes à la ménopause et à la fin de la période de reproduction a été prouvée, ce qui est associé à la restructuration du corps en relation avec l'achèvement de la fonction reproductrice;
    • Le stress entraîne souvent une perturbation du fonctionnement normal de nombreuses glandes endocrines (ovaires, glandes surrénales, glande thyroïde).
    La vie sexuelle régulière compte également. En son absence, la probabilité de développer des fibromes augmente. Les rapports sexuels sans atteindre l'orgasme sont également considérés comme un facteur de risque de développement de fibromes chez la femme. Cela est dû au fait qu'après un rapport sexuel, la stase veineuse persiste et que si cette situation se répète plusieurs fois, les conditions sont créées pour la formation d'une tumeur..

    En recueillant l'anamnèse, le médecin précisera certainement à quel âge la menstruation a commencé. Leur apparition tardive est le signe d'un possible déséquilibre hormonal et d'un risque plus élevé de fibromes. L'incapacité de concevoir ou de porter un bébé est également souvent le signe d'un déséquilibre hormonal..

    • Maladies inflammatoires fréquentes des organes génitaux féminins, en particulier de l'utérus (endométrite);
    • Traumatisme endométrial avec dommages possibles aux couches profondes (curetage diagnostique, avortements médicaux, interventions chirurgicales);
    • Endométriose de l'utérus (adénomyose);
    • Utilisation de dispositifs intra-utérins;
    • Maladies d'autres organes et systèmes: hypertension artérielle, diabète sucré, modifications du taux d'hormones thyroïdiennes;
    • Obésité et manque d'exercice;
    • Prédisposition génétique;

    Fibromes utérins: pathogenèse

    Classification des fibromes utérins

    • Myome utérin sous-séreux - le nœud est situé à la surface du myomètre, sous le péritoine.
    • Le myome utérin interstitiel (intramural) est un nœud dans l'épaisseur du myomètre. Ce type de fibrome est le plus courant et représente plus de la moitié des cas. Séparément, les fibromes utérins interstitiels à croissance centripète sont isolés, qui se développent dans la cavité utérine, modifiant ses contours.
    • Myome utérin sous-muqueux - le nœud est situé sous la couche muqueuse interne, peut faire saillie dans la cavité utérine, entraînant son rétrécissement. Quand ils parlent de myome à l'intérieur de l'utérus, ils parlent du nœud sous-muqueux. C'est le type de fibrome le plus rare.
    • Myome du col de l'utérus (cervical);
    • Fibromes utérins (corporels).

    Le plus souvent, un myome interstitiel du corps utérin est détecté. Rarement, mais il existe des formes atypiques de léiomyome: postérieur (rétrocervical), péri-cervical (paracervical), pré-cervical, rétropéritonéal, suprapéritonéal, interconnectif (intraligamentaire).

    • Le myome utérin nodulaire est typique, les myocytes lisses forment des nœuds arrondis de différentes tailles. Peut être simple ou multiple.
    • Forme diffuse de fibromes utérins - les nœuds limités sont absents, le tissu musculaire se développe de manière diffuse. Ce type de fibrome est souvent retrouvé après une inflammation chronique ou un curetage répété..
    • Par la taille des nœuds de léiomyome:
    • Petits (petits, petits) fibromes utérins: ganglions ne dépassant pas 2 cm (20 mm) de diamètre;
    • Fibromes moyens: 4–6 cm;
    • Fibromes gros ou gros: nœuds de plus de 6 cm.

    Parfois, la taille des nœuds peut devenir énorme lorsque le fibrome devient plus gros que l'utérus. Dans ce cas, il y a généralement une évolution asymptomatique ou une inattention de la femme à sa santé..

    Stades des fibromes utérins:

    • Étape 0: les nœuds ne se développent pas dans le myomètre. Le nœud sous-séreux dans ce cas est un myome utérin pédonculé - il est complètement situé dans la cavité abdominale. Le nœud sous-muqueux est un fibrome de la cavité utérine.
    • Stade I: les nœuds se développent dans le myomètre de moins de 50%.
    • Stade II: plus de 50% du nœud est intra-muros.
    • Stade III: il n'y a pas de couche de myomètre entre le nœud et la muqueuse.

    Fibromes utérins: dimensions en centimètres, millimètres et semaines

    En gynécologie pratique, il est habituel d'indiquer la taille des fibromes utérins à la fois en nombres spécifiques (centimètres, millimètres), qui sont déterminés par échographie (échographie), et en semaines, c'est-à-dire à quelle période de grossesse correspond une augmentation de l'utérus à la suite de la croissance des fibromes. Par exemple, les petits fibromes utérins (jusqu'à 2 cm) correspondent à une période de 4 à 5 semaines, un fibrome utérin moyen - de 4 à 5 semaines à 9 à 10. Les gros fibromes utérins (plus de 6 cm) correspondent à une période de 12 semaines ou plus.

    Fibromes utérins: symptômes

    Très souvent, les signes cliniques de fibromes utérins sont absents et ils sont détectés par hasard lors d'un examen gynécologique de routine. La non-spécificité des symptômes dans la plupart des cas complique également l'identification et le diagnostic. Une femme peut penser qu'elles sont associées à d'autres maladies ou ne pas y prêter attention du tout, car jusqu'à 5 à 6 semaines, les symptômes des fibromes utérins sont rarement très prononcés.

    Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence de fibromes utérins:

    • Douleur dans la région pelvienne (bas-ventre) pouvant irradier vers le bas du dos. Habituellement, la douleur dans les fibromes utérins est douloureuse dans la nature, elle est associée à un étirement de l'organe et à la compression des voisins.Par conséquent, plus le fibrome est gros, plus la douleur est forte. La douleur aiguë survient uniquement à la suite de troubles circulatoires dans le nœud ou lorsque les jambes sont tordues (avec un myome utérin sur la jambe);
    • Les saignements menstruels avec fibromes utérins deviennent plus abondants, leur intensité dépend de la taille du nœud. Un saignement particulièrement intense est noté avec un myome utérin interne. La durée des menstruations augmente également. Ce saignement est appelé ménorragie. Avec une augmentation des saignements, ils parlent de myome utérin avec syndrome hémorragique.
    • Certaines femmes présentent des saignements qui ne sont pas liés au cycle - métrorragie. Une perte de sang importante provoque souvent une anémie post-hémorragique, qui se manifeste par une faiblesse, une fatigue et une pâleur de la peau;
    • Avec le myome utérin, des retards de menstruation sont possibles en raison d'un déséquilibre hormonal;
    • La croissance des fibromes, en particulier les sous-séreux, peut comprimer les organes adjacents, perturbant leur fonctionnement normal. Compte tenu de la proximité de l'utérus avec la vessie et le rectum, ce sont eux qui souffrent le plus souvent, c'est-à-dire que des troubles de la défécation (constipation) et des mictions (fréquentes, par petites portions) se développent;
    • Avec de gros léiomyomes utérins, les patients se plaignent souvent que leur ventre se développe, alors que le poids corporel total n'augmente pas;
    • Incapacité de tomber enceinte;
    • L'écoulement avec myome utérin est rare et est généralement associé à l'ajout d'un processus infectieux, bien qu'avec un myome sous-muqueux, une leucorrhée jaunâtre et non abondante puisse être notée;

    Les fibromes sous-muqueux sur un pédicule mince, en particulier ceux situés dans ou près du col de l'utérus, peuvent apparaître dans la lumière du pharynx utérin pendant la menstruation, ce que l'on appelle la «naissance» des fibromes. «Naissance» s'accompagne de crampes. Après la fin des menstruations, le myome revient.

    Avec le léiomyome sous-séreux de l'utérus, la fonction reproductrice et le cycle menstruel sont rarement perturbés, mais la compression des organes voisins est plus caractéristique. Les fibromes sous-muqueux, en revanche, se manifestent principalement par la ménorragie et l'infertilité..

    Compte tenu de la non-spécificité des symptômes, si un fibrome est suspecté, un diagnostic minutieux est nécessaire pour la détection rapide de la maladie..

    Diagnostic des fibromes utérins

    • Le diagnostic de fibromes utérins ne peut être posé qu'après un examen physique et instrumental, qui comprend les méthodes suivantes:
    • L'examen et l'examen bimanuel sur une chaise gynécologique révèlent une augmentation de la taille de l'utérus, les ganglions sont parfois palpés, surtout s'ils sont situés plus près de la surface interne (sous-muqueuse);
    • L'échographie du petit bassin peut être réalisée par voie transabdominale, mais l'examen transvaginal à l'aide d'un capteur spécial est plus informatif. L'échographie transabdominale est effectuée uniquement lorsque la vessie est pleine. L'échographie vous permet de déterminer la localisation et la taille des nœuds des fibromes utérins, de suivre leurs changements au fil du temps;
    • L'imagerie par ordinateur et par résonance magnétique (TDM, IRM) est également informative, mais en raison du coût élevé des études, elles sont rarement prescrites, car l'échographie suffit largement à diagnostiquer les fibromes utérins;
    • Les tests de dépistage des fibromes utérins n'ont pas de signification indépendante, mais sont souvent effectués pour obtenir une image complète de la maladie. Un test sanguin pour les fibromes utérins peut révéler une diminution de la quantité d'hémoglobine (anémie). Une analyse d'urine est indiquée pour exclure une infection des voies urinaires, en cas de dysurie fréquente. Un frottis est effectué pour exclure les infections sexuellement transmissibles;
    • L'hystéroscopie des fibromes utérins est une méthode de diagnostic fréquente et informative. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil spécial, un hystéroscope, équipé d'une petite caméra qui vous permet d'inspecter la cavité utérine de l'intérieur et de surveiller toutes les procédures médicales et diagnostiques. L'hystéroscopie permet d'évaluer la taille des fibromes utérins, sa localisation, si nécessaire, effectuer une biopsie (prélever un morceau de tissu pour la recherche) ou un curetage. Le curetage diagnostique de l'utérus avec des fibromes est extrêmement rare, avec suspicion d'autres maladies ou malignité du ganglion (transformation en tumeur maligne). Considérant que le myome est localisé dans le myomètre, et dans la très grande majorité des cas a une évolution bénigne, cette opération traumatique est dépourvue de valeur diagnostique..

    Fibromes utérins: diagnostic différentiel et pathologie combinée

    Fibromes utérins et endométriose

    Fibromes utérins et adénomyose

    Fibromes utérins et endométrite chronique

    L'endométrite chronique est une inflammation de la paroi interne de l'utérus (endomètre) résultant de la persistance de divers agents infectieux. Pour différencier les fibromes et l'endométrite, les résultats d'échographie et de frottis le permettent. Avec un cours conjoint pour le traitement complet des fibromes, surtout s'il est opératoire, il est d'abord nécessaire de restaurer l'état de l'endomètre.

    Fibromes utérins et kystes ovariens

    Les fibromes utérins provoquent souvent des modifications des ovaires, dont la plus courante est la dégénérescence kystique. En plus des kystes, on trouve un fibrome ovarien - une tumeur bénigne hormonalement inactive qui a une étiologie similaire. Le myome de l'utérus, le kyste ovarien et le fibrome peuvent survenir en même temps, ce qui complique considérablement le début de la grossesse, car la fonction des ovaires est altérée, ce qui complique le processus de fécondation lui-même, et l'utérus ne peut pas fournir les conditions favorables à un ovule fécondé. Il existe également des combinaisons plus défavorables en termes de grossesse: fibromes, annexite (ou autres maladies ovariennes) et endométriose.

    Il est parfois difficile de faire la différence entre les kystes ovariens et les fibromes sous-séreux sur un pédicule mince poussant hors du fond de l'œil.

    Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux??

    • La croissance des fibromes peut entraîner la compression d'autres organes du petit bassin, ce qui s'accompagne de violations importantes de leur fonction;
    • Les vaisseaux du myome sont moins résistants aux dommages que les vaisseaux de l'utérus dans son ensemble, par conséquent, des hémorragies dans la cavité utérine ou avec la formation d'hématomes se produisent facilement dans les ganglions. Les hémorragies peuvent devenir enflammées, suppurées, provoquant une intoxication sévère. L'organisation d'un hématome conduit souvent à la formation de kystes, dans certains cas, une calcification des ganglions se produit;
    • Des saignements utérins sont possibles;
    • La torsion des jambes des fibromes sous-séreux provoque un tableau clinique d'un abdomen aigu et nécessite une intervention chirurgicale urgente;
    • Les tissus du nœud peuvent s'ulcérer, se nécroser, ce qui entraîne le développement d'une inflammation. Le myome utérin cervical est particulièrement sujet aux processus inflammatoires. La nécrose ganglionnaire survient souvent dans la période post-partum (jusqu'à 40 jours), lorsque l'utérus se contracte à une taille normale;
    • Le myome utérin interstitiel perturbe la fonction contractile du myomètre, ce qui conduit à l'impossibilité d'un accouchement indépendant;
    • Les fibromes dans la paroi de l'utérus près des orifices des trompes de Fallope peuvent interférer avec le mouvement des cellules germinales. Les fibromes cervicaux interfèrent avec le libre passage des spermatozoïdes. Tout cela complique grandement la fécondation et devient la cause de l'infertilité;
    • Le myome utérin sous-muqueux conduit souvent à un avortement spontané à 10–12 semaines;
    • La perte de sang chronique conduit inévitablement au développement d'une anémie post-hémorragique, qui, tout en maintenant les capacités d'adaptation du corps, est facilement corrigée par la prise de fer et de vitamines;
    • Dans de rares cas (1,5 à 3%), les fibromes utérins peuvent dégénérer en une tumeur maligne, qui peut mettre la vie en danger et nécessite des approches de traitement complètement différentes. Plus sujettes aux nœuds sous-muqueux de malignité, moins - sous-muqueuses.

    Fibromes utérins: traitement

    La réponse à la question de savoir comment traiter les fibromes utérins dépend de sa taille, de sa localisation et d'autres caractéristiques de la maladie et de l'état du corps de la femme dans son ensemble. Peut-être un traitement conservateur et chirurgical des fibromes utérins.

    Traitement conservateur du léiomyome utérin

    Conservateur signifie un traitement médical des fibromes utérins, qui vous permet d'arrêter sa croissance, de prévenir les complications et, dans certains cas, de réduire la taille des ganglions..

    Indications de la thérapie conservatrice:

    • fibromes jusqu'à 12 semaines de taille;
    • fibromes utérins sous-séreux et interstitiels;
    • manque de manifestations cliniques vives;
    • probablement le début imminent de la ménopause, après quoi le myome régresse;
    • la présence de contre-indications à la chirurgie.
    • Les contraceptifs oraux combinés (Yarina, Janine) avec de petits fibromes utérins arrêtent leur croissance et, avec des ganglions jusqu'à 1,5 cm, ils peuvent les faire diminuer. Le traitement par pilules contraceptives pour les fibromes utérins doit durer au moins 3 mois;
    • Les gestagènes aident à normaliser l'endomètre, mais ont peu d'effet sur les fibromes. Pour cette raison, ils sont le plus souvent utilisés pour les petits myomes sous-muqueux, accompagnés d'une hyperplasie de l'endomètre. Le cours du traitement est long - environ 2 mois. Préparations: dyufaston, utrozhestan, norkolut.
    • Ces dernières années, les gynécologues des fibromes utérins recommandent souvent un dispositif intra-utérin (DIU) «Mirena» contenant un gestagène (lévonorgestrel). Le médicament est libéré quotidiennement dans la cavité utérine, sans avoir d'effet général sur le corps, mais en arrêtant la croissance des fibromes. Le DIU est installé pendant 5 ans et protège en outre contre les grossesses non désirées;
    • Les antigonadotrophines suppriment la synthèse des hormones stéroïdes par les ovaires, ce qui aide à réduire la taille de la tumeur. Nommé par le cours pendant 2 mois. Ils sont rarement utilisés en raison de leur faible efficacité et d'un grand nombre d'effets secondaires. Préparations: Danazol, Gestrinone;
    • Les agonistes de l'hormone de libération des gonadrophines réduisent la quantité d'œstrogène dans le sang, qui joue un rôle majeur dans la pathogenèse des fibromes utérins. La durée du traitement est de 3 à 6 mois. Avec une utilisation plus longue, la ménopause peut survenir. Préparations: buséréline, zoladex, décapeptil, diféréline.

    Ablation par FUS des fibromes utérins

    • atraumaticité et absence de saignement;
    • pas besoin d'anesthésie;
    • réalisation en ambulatoire;
    • préservation de la fonction reproductrice;
    • la possibilité d'utiliser avec plusieurs et grands nœuds;
    • pas d'effets secondaires et de complications;
    • rééducation rapide;
    • pas de rechute.

    Traitement chirurgical du léiomyome

    • gros fibromes (plus de 12 semaines);
    • fibromes interstitiels sous-muqueux avec croissance centripète;
    • saignement sévère;
    • l'infertilité et l'incapacité de porter le fœtus;
    • croissance rapide des fibromes (de 4 semaines en 6 à 12 mois);
    • nécrose ganglionnaire;
    • Myome «naissant»;
    • tumeurs ovariennes, adénomyose en tant que pathologie concomitante.

    Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical des fibromes utérins, parmi lesquelles le médecin traitant choisit la plus appropriée:

    • L'embolisation des artères utérines avec un myome utérin est la méthode la plus moderne, qui consiste à introduire des substances spéciales dans les vaisseaux alimentant le myome en sang. En conséquence, leur blocage se produit, la nutrition du fibrome est perturbée et il se dissout. Les conséquences d'une telle opération pour les fibromes utérins ne sont pas bien comprises. Certaines femmes tombent enceintes et donnent naissance à des bébés en bonne santé, tandis que d'autres continuent à avoir des problèmes de reproduction;
    • La chirurgie pour enlever les fibromes utérins peut être réalisée en utilisant différentes méthodes:
    - Laparoscopie - une petite incision est pratiquée dans la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle les fibromes utérins sont retirés;
    - Hystéroscopie - l'accès à l'utérus se fait par le vagin. Ce traitement convient uniquement aux fibromes utérins sous-muqueux.
    - Laparotomie (chirurgie abdominale) - ablation des fibromes utérins par une large incision dans la cavité abdominale.

    Le plus souvent, les chirurgiens préfèrent retirer les fibromes utérins par laparoscopie ou par hystéroscopie. La chirurgie abdominale est choisie s'il est nécessaire de retirer complètement l'utérus (hystérectomie). L'ablation de l'utérus avec des fibromes n'est effectuée que dans des cas extrêmes: avec de très grandes tailles de tumeurs, plusieurs ganglions, un risque élevé de malignité, des manifestations cliniques sévères. Les conséquences d'une telle opération pour une femme sont assez graves - la grossesse et l'accouchement deviennent impossibles..

    La période postopératoire après l'ablation des fibromes utérins nécessite de limiter l'activité physique pendant au moins 3 mois. La vie sexuelle est autorisée au plus tôt 1,5 mois après l'opération. Il est nécessaire de consulter régulièrement le médecin pour ne pas manquer d'éventuelles complications.

    Méthodes alternatives de traitement des fibromes utérins

    • L'utérus de bore avec des fibromes montre une efficacité très élevée. Vous pouvez entendre des histoires sur la résorption complète des nœuds après le traitement. Avec le myome, une teinture alcoolique d'utérus au bore est efficace, qui peut être fabriquée indépendamment de l'herbe hachée;
    • La brosse rouge pour les fibromes utérins est efficace en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et de sa capacité à réguler le système endocrinien. Il est utilisé sous forme de décoction ou de teinture d'alcool. Un bon effet est l'utilisation simultanée dans le traitement des fibromes utérins d'infusions aqueuses d'une brosse rouge et d'un utérus au bore;
    • La chélidoine avec des fibromes utérins est prescrite sous forme de décoction, dont un verre doit être divisé en 3 parties et bu par jour, ou sous la forme d'une teinture alcoolique, prise selon le schéma;
    • Le calendula avec des fibromes utérins est brassé pendant la nuit (1 cuillère à soupe par verre d'eau bouillante) et bu le matin à jeun. L'herbe a une activité antitumorale;
    • La collection d'herbes utilisées pour les fibromes utérins est assez nombreuse. Ils sont composés de plantes aux propriétés antitumorales, immunomodulatrices, anti-inflammatoires, hémostatiques. Les herbes pour les fibromes utérins peuvent être utilisées pour préparer des décoctions, des infusions et des teintures alcoolisées.

    Il existe des recettes à base de propolis, de momie, de graines de lin. En plus de l'ingestion, des remèdes populaires contre les fibromes utérins sont utilisés pour la thérapie locale: douches vaginales, fabrication de bougies, tampons.

    À faire et à ne pas faire pour les fibromes utérins?

    Malgré les symptômes bénins dans la plupart des cas, le diagnostic de fibromes utérins impose certaines restrictions au mode de vie. Le respect de recommandations simples aidera à réduire le risque de complications et à faciliter l'évolution de la maladie:

    • Le régime alimentaire pour les fibromes utérins doit être complet et équilibré, avec beaucoup de fibres. La teneur en calories doit être contrôlée, car le surpoids est un facteur de risque de croissance des nœuds et de développement de complications;
    • Il est recommandé d'éviter la surchauffe - bains, saunas, exposition prolongée au soleil. Il est possible de prendre un bain de soleil avec des fibromes utérins, mais en observant la mesure - le rayonnement solaire augmente le risque de tumeur maligne;
    • L'exercice avec des fibromes utérins doit être régulier, mais la charge doit être dosée. Il aide à contrôler le poids corporel;
    • Le yoga pour les fibromes utérins est autorisé, mais la mise en œuvre de techniques qui affectent la presse, la région pelvienne et l'abdomen en général est limitée;
    • Il n'est pas souhaitable d'utiliser des tampons pour le myome utérin, en particulier avec l'endométriose concomitante.

    Grossesse et accouchement avec fibromes utérins

    Très souvent, les fibromes utérins provoquent une infertilité, et si vous parvenez toujours à tomber enceinte, divers problèmes sont possibles lors du portage d'un enfant: interruption spontanée, naissance prématurée, malnutrition ou altération de la formation fœtale, saignements après l'accouchement.

    Pendant la grossesse, les fibromes utérins dans environ la moitié des cas changent de taille, et son augmentation et sa diminution sont possibles, bien que les ganglions se développent plus souvent. Il a été remarqué que les gros fibromes sont plus sujets à la croissance que les petits.

    Il est possible d'accoucher avec des fibromes utérins, mais dans certains cas, c'est une indication pour une césarienne (nœuds moyens ou multiples petits). Cela est dû au fait que le myome perturbe la fonction contractile normale du myomètre, ce qui peut entraîner des complications lors de l'accouchement qui menacent la vie de l'enfant..