Principal
Angiome

Maladie pulmonaire bulleuse. Taureaux des poumons

L'emphysème bulleux des poumons est une pathologie courante du système respiratoire, qui se caractérise par l'apparition dans les poumons de cavités remplies de masses d'air, appelées taureaux. Les taureaux provoquent des tailles d'organes anormales, ce qui entraîne une accumulation de volumes d'air dans les tissus à un niveau surestimé.

Le plus souvent, la maladie survient chez les patients âgés et les fumeurs de tabac. Assez souvent, des lésions bulleuses sont observées à l'adolescence, lorsque la croissance des organes, en particulier les organes respiratoires, ne suit pas le développement rapide du corps. En plus de ce qui précède, les causes peuvent être des processus inflammatoires chroniques qui se produisent dans l'arbre bronchique ou la présence à long terme d'un processus pathologique correspondant.

L'essence et les facteurs causaux de la maladie

L'essence de la pathologie réside dans le fait que les bulles dans les alvéoles conduisent à l'expansion de ces dernières à la limite et par la suite elles, les alvéoles, perdent leur capacité à inverser la contraction. Cela devient la raison pour laquelle de petites quantités d'oxygène pénètrent dans la circulation sanguine et le dioxyde de carbone n'est pas excrété par le corps..

Cette condition provoque souvent le développement d'une insuffisance cardiaque. La maladie bulleuse (photo) est diagnostiquée lorsque les cellules du tissu pulmonaire, qui sont saines, sont directement adjacentes à la personne touchée.

Important! Le principal danger de la pathologie est que les parois bulleuses peuvent devenir trop minces. Cet amincissement peut provoquer l'éclatement des parois en cas de chute de pression importante dans la poitrine, qui survient lors du réflexe de toux et de tout effort physique..

Dans ce scénario, les masses d'air dans la vessie décrite se propagent à l'intérieur de la cavité de la plèvre pulmonaire. Et des accumulations importantes de masses d'air provoquent parfois un arrêt cardiaque. Sur la base des statistiques médicales, les hommes sont sensibles à deux fois la pathologie décrite par rapport aux femmes..

Pour la pathologie bulleuse, il est caractéristique de ne pas endommager complètement l'organe entier, mais uniquement certaines de ses parties..

Un étirement excessif du tissu pulmonaire se produit pour les raisons suivantes:

  • la bronchite chronique;
  • l'asthme bronchique;
  • tuberculose et autres maladies pulmonaires;
  • fumeur;
  • la pollution de l'air ambiant, typique des grandes agglomérations.

Étant donné qu'avec la bronchite chronique, l'arbre bronchique gonfle et le passage par lequel les masses d'air se déplacent se rétrécit, des processus inflammatoires des sacs pulmonaires peuvent se produire.

Dans l'air ambiant pollué, il existe une quantité importante de micro-organismes pathogènes qui, lorsqu'ils pénètrent dans le corps, ont un effet extrêmement négatif sur les systèmes organiques et les organes, ce qui provoque la formation de divers processus pathologiques, y compris l'emphysème bulleux du poumon.

La vidéo de cet article familiarisera le lecteur avec les principaux dangers de la maladie..

Caractéristiques cliniques de l'emphysème bulleux

Pour l'état pathologique décrit, la destruction des parois des alvéoles est caractéristique d'un étirement excessif ultérieur. En conséquence, des zones d'accumulation de masses d'air apparaissent dans les poumons, appelées bulles d'emphysème..

Ces vésicules pulmonaires pressent progressivement les zones inchangées, ce qui provoque l'effondrement du poumon. Une bulle peut atteindre plus de 10 centimètres.

La pathologie la plus fréquemment décrite est diagnostiquée chez les hommes âgés ayant une longue expérience du tabagisme. De plus, le groupe à risque comprend les fumeurs passifs dont le système respiratoire est affaibli..

La classification de l'emphysème bulleux est basée sur le degré de prévalence des bulles, considéré dans le tableau:

Prévalence du taureau
La formeLa description
Forme solitairePour cette forme de lésion, la formation caractéristique de bulles simples.
LocalLes taureaux se forment dans 1 à 2 segments du poumon.
Forme généraliséeLa formation de vésicules pulmonaires se produit dans plus de 3 segments de l'organe respiratoire.
Forme bilatéraleLes taureaux surgissent dans deux poumons.

La vessie pulmonaire résulte d'une combinaison de facteurs causaux, qui sont justifiés par l'influence de causes externes et internes. La véritable cause du processus pathologique n'a pas encore été diagnostiquée, cependant, les médecins spécialistes identifient certains facteurs qui sont potentiellement capables de provoquer l'apparition et la poursuite de la progression de l'emphysème bulleux..

Ces facteurs comprennent les suivants:

  • pathologies chroniques du système respiratoire;
  • air pollué sur le lieu de résidence;
  • fumer du tabac pendant de nombreuses années;
  • une variété d'infections pulmonaires;
  • prédisposition génétique;
  • travailler dans des pièces poussiéreuses non ventilées pendant une longue période.

Important! Selon les statistiques disponibles, des bulles pulmonaires surviennent chez 99% des fumeurs de tabac qui fument plus d'un paquet de cigarettes par jour. La formation de taureaux dans cette variante peut se produire à divers degrés d'intensité. La progression de la pathologie est la plupart du temps imperceptible.

Les bulles dans les poumons sont dues à une ischémie vasculaire de l'organe respiratoire. Les processus inflammatoires peuvent provoquer un affaiblissement et un amincissement des parois alvéolaires et des modifications des indicateurs de pression à l'intérieur de celles-ci. Ainsi, des vésicules pulmonaires se forment..

Les facteurs énumérés peuvent avoir un effet négatif complexe sur le corps humain, ce qui augmente considérablement les risques de progression du processus pathologique..

Les principaux signes symptomatiques de nature générale de la maladie sont les suivants:

  • les troubles du sommeil;
  • augmentation des taux de fatigue;
  • sentiment de faiblesse générale;
  • frustration et perte d'appétit.

L'emphysème bulleux des poumons présente également des manifestations symptomatiques spécifiques..

Ceux-ci incluent les signes suivants:

  1. L'apparition de l'essoufflement, qui, au fur et à mesure de la progression de la pathologie, commence à déranger de plus en plus le patient, y compris en l'absence d'effort physique.
  2. Attaques de toux violentes dans lesquelles de petites quantités d'expectorations sont libérées.
  3. Douleur de la poitrine.
  4. Changement de la forme de la poitrine et son augmentation des paramètres.
  5. Changement de la couleur de la peau en bleuâtre ou grisâtre.

L'emphysème bulleux des poumons peut rester silencieux pendant une longue période.

Important! Les manifestations symptomatiques apparaissent déjà dans le contexte des complications qui en résultent, parmi lesquelles un pneumothorax spontané est le plus souvent diagnostiqué.

Pneumothorax spontané

Le pneumothorax bulleux de nature spontanée survient le plus souvent comme une complication de l'évolution de l'emphysème bulleux. Pour le pneumothorax spontané, l'accumulation de masses d'air dans la cavité pleurale est standard. Le plus souvent, une complication similaire est diagnostiquée chez les hommes de moins de 40 ans..

Souvent, le pneumothorax spontané affecte le poumon droit. Chez une personne qui n'appartient pas à la catégorie des fumeurs de tabac, l'évolution de la maladie est bénigne et disparaît souvent d'elle-même. L'intervention chirurgicale et l'hospitalisation urgente nécessitent un pneumothorax extrêmement compliqué, qui peut entraîner des conséquences graves..

Avec un pneumothorax spontané, une augmentation de la pression pulmonaire à l'intérieur du taureau se produit et une percée se produit dans la paroi de la cavité avec de l'air, ce qui peut provoquer un collapsus pulmonaire.

Dans la plupart des cas, un tel développement d'événements est facilité par les facteurs suivants:

  • toux forcée excessive;
  • changer le rythme de la vie en actif;
  • soulever des poids.

Avec le pneumothorax de nature spontanée, les deux poumons sont rarement affectés, pour la plupart, il n'est déterminé que dans un seul organe. Lorsqu'un pneumothorax compliqué est détecté chez une personne, un exsudat séreux peut être observé dans la cavité de la plèvre pulmonaire.

Un pneumothorax spontané compliqué provoque souvent le développement de saignements intrapleuraux dangereux.

Un état pathologique peut se faire sentir par un tel nombre de signes symptomatiques:

  1. Dans la zone de l'organe respiratoire affecté, le patient ressent une douleur de nature lancinante, qui passe souvent dans le cou, le bras ou le péritoine. Le syndrome de la douleur devient parfois plus intense en toussant ou en prenant une inspiration extrêmement profonde.
  2. Le patient a un essoufflement, qui augmente progressivement, ainsi que des difficultés respiratoires.
  3. Il y a des attaques de toux improductive, c'est-à-dire de caractère sec. Après avoir toussé, la condition ne s'améliore pas.
  4. Lorsque le pneumothorax devient grave, l'état de la personne se détériore rapidement. La rupture pleurale entraîne souvent une perte de conscience. Parallèlement à cela, la pâleur du tégument de la peau et la fréquence des battements du muscle cardiaque sont déterminées.

Le pneumothorax léger disparaît souvent sans symptômes graves ou lorsqu'ils sont petits. La condition spécifiée peut entraîner de graves conséquences car les patients ne reçoivent pas de soins médicaux en temps opportun. Lorsque la maladie réapparaît, un hémothorax, une pleurésie réactive ou une pneumonie par aspiration peuvent se développer..

Diagnostic

Afin d'obtenir un vrai diagnostic, un certain nombre de mesures sont nécessaires..

Les méthodes suivantes peuvent aider à identifier la présence de bulles et à établir un diagnostic précis:

  1. Examen d'une personne et recueil de l'anamnèse, c'est-à-dire la présence ou l'absence de pathologies à caractère chronique, la situation écologique de la région de résidence, l'adhésion au tabagisme
  2. Lors de l'utilisation de la percussion, il devient possible de déterminer une zone spécifique des poumons avec une légèreté accrue.
  3. À l'aide de l'auscultation, une respiration sifflante, une respiration sifflante sèche est déterminée.
  4. Un test sanguin permet de déterminer le pourcentage d'oxygène et de dioxyde de carbone.
  5. La tomographie et la radiographie permettent de visualiser les organes respiratoires.
  6. La spirométrie aide à calculer les volumes courants des poumons.

Les mesures diagnostiques sont prescrites par le médecin traitant - un spécialiste dans le domaine de la pneumologie, qui continue de guider le patient. Lorsque des complications surviennent, le patient est supervisé par un chirurgien thoracique.

Traitement des maladies bulleuses

Le traitement complet de l'emphysème pulmonaire bulleux n'est possible que si le facteur causal qui a provoqué son développement est identifié.

L'instruction implique le respect des recommandations suivantes:

  • arrêtes de fumer;
  • ne faites pas l'expérience d'une activité physique intense;
  • plus d'être à l'air frais;
  • suivre les principes d'une bonne nutrition;
  • éviter l'hypothermie;
  • prendre des complexes multivitaminés.

La thérapie peut être médicale ou chirurgicale. À l'heure actuelle, le traitement chirurgical de l'emphysème bulleux des poumons est le plus efficace. Lors de l'intervention, les bulles sont éliminées, ce qui conduit à une amélioration de la fonction respiratoire du patient. Si l'organe est gravement endommagé, il peut être retiré ou transplanté.

Important! L'espérance de vie avec l'emphysème pulmonaire bulleux peut être supérieure à 10 ans, à condition que le patient suive toutes les recommandations d'un spécialiste.

Le traitement médicamenteux repose sur la prise des groupes de médicaments suivants:

  • agents pharmacologiques hormonaux - glucocorticostéroïdes;
  • groupe de médicaments bronchodilatateurs;
  • médicaments antibactériens lorsqu'une infection bactérienne est attachée;
  • médicaments diurétiques.

L'une des méthodes de traitement efficaces est l'oxygénothérapie, qui implique l'inhalation avec une composition gaz-air, dans laquelle un pourcentage élevé d'oxygène est concentré. Il est également possible d'utiliser des huiles essentielles aromatiques, des massages du sternum et l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle.

Il est important de se rappeler qu'il n'est possible d'obtenir des résultats positifs que dans des conditions d'interaction de haute qualité entre un spécialiste du domaine de la pneumologie et son patient. Le coût du non-respect de la technique décrite par le médecin est souvent assimilé à la vie du patient.

Sous réserve des recommandations décrites par le médecin, qui croit en premier lieu à arrêter de fumer, l'espérance de vie peut être considérablement augmentée. Dans les cas fréquents, il est recommandé d'effectuer des opérations pour éliminer les taureaux - la technique est assez simple, mais en même temps fiable, la méthode vous permet de revenir à une vie normale.

Taureaux dans les poumons comment traiter - ORL et rhumes

informations générales

L'emphysème bulleux du poumon est un emphysème limité dont la base morphologique est constituée de cavités aériennes (bulles) dans le parenchyme pulmonaire. En pneumologie étrangère, il est habituel de faire la distinction entre les bulles (anglais «bulles» - bulles) - cavités d'air de moins de 1 cm, situées dans l'interstitium et sous-pleural, et bulles - formations d'air d'un diamètre supérieur à 1 cm, dont les parois sont tapissées d'épithélium alvéolaire.

La prévalence exacte de l'emphysème bulleux du poumon n'a pas été déterminée, mais on sait que cette maladie provoque un pneumothorax spontané dans 70 à 80% des cas. Dans la littérature, l'emphysème bulleux des poumons peut être trouvé sous les noms de «maladie bulleuse», «poumon bulleux», «kyste faux / alvéolaire», «syndrome pulmonaire en voie de disparition», etc..

Emphysème bulleux du poumon

Le système respiratoire humain, semble-t-il, est idéalement adapté et «conçu» par l'évolution pour les processus d'échange gazeux, et la seule chose qui peut réduire son efficacité est une teneur insuffisante en oxygène dans l'air. Cependant, c'est malheureusement loin d'être le cas. Les organes respiratoires sont de structure complexe et sont sensibles à de nombreuses maladies, dont certaines sont associées non pas à un manque, mais à un excès d'air, l'aération des cavités internes du système d'échange gazeux pulmonaire-bronchique.

Beaucoup de gens connaissent le mot «emphysème», qui signifie un excès ou une accumulation d'air là où il ne devrait pas se trouver du tout - comme, par exemple, avec l'emphysème des poumons (expansion pathologique des alvéoles) ou l'emphysème sous-cutané (qui survient avec certains types de lésions pulmonaires). Parfois, ils parlent aussi d'emphysème bulleux, ou simplement d'une maladie bulleuse (bulles pulmonaires);

vous pouvez trouver les termes "bulles" (de l'anglais. bulles - bulles), "poumon bulleux", "faux kyste pulmonaire", etc. Au total, plus de 20 définitions nosologiques dont le sens est très proche sont utilisées - ce qui crée une certaine confusion, car chacun des termes implique certaines nuances de changements pathologiques similaires, mais pas identiques..

Selon l'une des définitions les plus précises, qui a été donnée lors du symposium international CIBA en 1958, un taureau devrait être considéré comme une cavité aérienne de plus de 1 cm (par opposition aux cloques plus petites, qui sont des accumulations d'air sous la plèvre et dans le tissu pulmonaire)... Ainsi, les bulles sont une expansion pathologique des alvéoles pulmonaires, qui ont largement perdu leur élasticité et leur capacité à se contracter à une taille normale;

Les données statistiques révèlent un certain nombre de tendances selon l'âge et le sexe dans la structure de la morbidité. En particulier, une prédominance presque double des hommes parmi les patients atteints de maladie bulleuse a été établie, une corrélation directe de la fréquence de détection avec l'âge de la personne examinée, etc..

Nécessaire pour lire!
Aide à l'hospitalisation et au traitement!

Traitement médicamenteux de la maladie

Au stade initial, la maladie est asymptomatique. La maladie bulleuse n'est détectée que lorsqu'un grand nombre de tissus d'organes sont touchés.

Dans ce cas, les symptômes suivants se produisent:

  • essoufflement qui ressemble à une suffocation;
  • fatigue et douleurs thoraciques, qui surviennent le plus souvent après l'exercice;
  • des réductions de poids significatives;
  • une augmentation significative de la taille de la poitrine;
  • élargir les espaces entre les nervures;
  • immobilité du diaphragme;
  • respiration sifflante;
  • respiration sifflante persistante;
  • toux humide;
  • la nausée.

En raison du manque constant d'oxygène dans le sang, des douleurs dans le cœur apparaissent. Les plaques à ongles en haut et en bas changent de couleur.

Si vous trouvez des symptômes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les retards, les traitements inappropriés et encore plus l'automédication peuvent entraîner de graves complications, notamment une invalidité et la mort..

Le traitement médicamenteux vise principalement à éliminer les causes de la maladie..

Dans le complexe du traitement médicamenteux, divers groupes de médicaments sont utilisés:

Si la maladie bulleuse est apparue en raison de problèmes de bronches, des bronchodilatateurs et des hormones glucocorticoïdes sont prescrits au patient.

Si des problèmes pulmonaires ont provoqué une insuffisance cardiovasculaire, le patient se voit prescrire des diurétiques - des médicaments qui éliminent l'excès de liquide du corps.

La théophylline est à la fois un bronchodilatateur et un diurétique. Après l'avoir pris, il est immédiatement et complètement absorbé. Sa concentration maximale dans le sang apparaît deux heures après la consommation..

Les contre-indications comprennent une hypersensibilité à certains composants du médicament, ainsi qu'un certain nombre de maladies. Le médecin traitant peut vous parler de la méthode d'application et des dosages, car ils peuvent différer en fonction des caractéristiques individuelles de chaque personne..

En plus de prendre des médicaments, vous devez complètement abandonner les mauvaises habitudes, qui ne peuvent pas être prises même après la guérison. Mener un mode de vie sain aidera également à renforcer votre corps et à le rendre immunisé contre tout type de maladie..

Une des conditions préalables à cela est la gymnastique de rattrapage, qui vise à restaurer la fonction respiratoire des poumons.Les patients sont encouragés à se promener régulièrement au grand air. Dans ce cas, vous devez surveiller votre respiration..

Les petites bulles dans les poumons ne nécessitent pas de traitement spécifique. Un traitement symptomatique est effectué, notamment:

  • antispasmodiques qui éliminent la douleur dans la poitrine;
  • médicaments antibactériens (en cas d'infection);
  • agents mucolytiques (pour éliminer les expectorations et produire une toux productive);
  • non stéroïdes anti-inflammatoires qui réduisent le catarrhe muqueux.

Pour éliminer l'essoufflement, les patients se voient prescrire des exercices de respiration thérapeutiques.

Les bulles géantes qui interfèrent avec la respiration nécessitent un drainage transthoracique évacué. Avec un traitement rapide pour une aide médicale, les processus destructeurs peuvent être arrêtés. Mais la maladie ne peut pas être complètement guérie..

La maladie pulmonaire bulleuse nécessite l'arrêt du tabac. Une bonne nutrition est d'une grande importance dans l'emphysème bulleux. Le régime alimentaire doit être dominé par des aliments contenant une grande quantité de vitamines et de minéraux. Il est impératif de manger des fruits et légumes frais..

Il est important de contrôler la quantité de calories consommées. Il n'est pas recommandé de consommer plus de 800 kcal par jour. En cas d'insuffisance respiratoire sévère, leur utilisation est réduite à 600.

C'est une condition pathologique causée par le développement d'une modification locale du tissu pulmonaire, qui se caractérise par la destruction des septa alvéolaires et la formation de kystes aériens (taureaux) d'un diamètre supérieur à 1 cm.

Les raisons

À ce jour, plusieurs théories ont été identifiées qui expliquent les causes du développement de la maladie bulleuse: mécanique, vasculaire, infectieuse, obstructive, génétique et enzymatique.

Les partisans de la théorie mécanique soulignent que la disposition horizontale des côtes I et II chez certaines personnes peut être accompagnée d'un traumatisme à l'apex du poumon, qui est le principal déclencheur de la formation de l'emphysème bulleux apical..

En outre, certains experts soulignent que les bulles sont une conséquence de l'ischémie pulmonaire, ce qui indique que la composante vasculaire joue un rôle important dans le développement de la maladie bulleuse..

La théorie infectieuse indique que l'origine de l'emphysème bulleux des poumons est parfois associée à des processus inflammatoires non spécifiques causés par une lésion infectieuse du système respiratoire.

Avec ce type de maladie, des modifications bulleuses locales se produisent dans le contexte d'une bronchiolite obstructive, accompagnées d'un étirement excessif des poumons.

Cette théorie est étayée par le fait que de fréquentes rechutes de pneumothorax spontané surviennent lors d'épidémies de grippe et d'infection à adénovirus. Parfois, le développement d'un emphysème bulleux local à l'apex du poumon survient après la tuberculose.

En outre, les experts soulignent une prédisposition génétique au développement de l'emphysème bulleux des poumons. Des cas de forme familiale de la maladie sont décrits, lorsque la maladie a été détectée chez plusieurs membres d'une même famille..

Les bulles acquises surviennent le plus souvent dans le contexte de modifications emphysémateuses existantes dans les poumons et de pneumosclérose. La plupart des patients atteints d'emphysème bulleux ont des antécédents de tabagisme de longue date.

Il a été constaté que même la fumée secondaire augmente la probabilité de développer une maladie bulleuse d'environ 43%.

Les facteurs qui augmentent le risque de maladie comprennent la pollution de l'air par des polluants aérogènes (gaz de combustion, composés chimiques volatils), les maladies respiratoires fréquentes, l'hyperréactivité bronchique et un système immunitaire affaibli..

Symptômes

Les personnes souffrant de maladie pulmonaire bulleuse ont souvent une constitution asthénique, des troubles végétatifs-vasculaires, une courbure de la colonne vertébrale, une déformation thoracique, une fonte musculaire.

L'évolution clinique de l'emphysème pulmonaire bulleux est principalement déterminée par la gravité des complications survenues, à cet égard, la maladie peut ne se manifester d'aucune manière.

Malgré le fait que les zones modifiées du tissu pulmonaire ne participent pas aux échanges gazeux, les capacités compensatoires des poumons sont capables de fournir un échange gazeux normal dans les poumons pendant une longue période..

Dans le cas où les bulles atteignent une taille importante, elles peuvent comprimer les parties fonctionnelles du poumon, ce qui s'accompagne d'une fonction respiratoire altérée. Les symptômes d'insuffisance respiratoire peuvent être détectés chez les personnes présentant des bulles bilatérales multiples, ainsi qu'une maladie bulleuse, qui s'accompagne d'un emphysème pulmonaire diffus.

Diagnostique

Lors du diagnostic de l'emphysème bulleux, les données des études cliniques, fonctionnelles et radiologiques sont prises en compte. La radiographie des poumons ne révèle pas toujours un emphysème bulleux des poumons.

Dans le même temps, la possibilité de diagnostics radiologiques étend considérablement l'utilisation de la tomodensitométrie des poumons. Sur les tomogrammes, les bulles sont définies comme des cavités à parois minces aux contours clairs et uniformes..

En cas de diagnostic douteux, des informations fiables peuvent être obtenues par thoracoscopie.

Parfois, il peut être nécessaire de procéder à une scintigraphie ventilation-perfusion des poumons, ce qui permet d'évaluer le rapport entre le fonctionnement et le tissu pulmonaire non participant à la ventilation, ce qui est extrêmement important pour planifier une intervention chirurgicale..

Traitement

Les patients présentant un emphysème pulmonaire bulleux asymptomatique et le premier épisode de pneumothorax spontané doivent être surveillés par un spécialiste. Ils doivent éviter le stress physique et les maladies infectieuses..

Les méthodes de rééducation physique, de thérapie métabolique, de physiothérapie peuvent empêcher la progression de l'emphysème pulmonaire bullosa..

Dans le cas d'une augmentation des signes d'insuffisance respiratoire, d'une augmentation de la taille de la cavité, de la survenue de rechutes de pneumothorax, de l'inefficacité des procédures de drainage pour élargir le poumon, la question se pose de la nécessité d'un traitement chirurgical de l'emphysème bulleux.

La prévention

La prévention de la maladie bulleuse est identique à la prévention de l'emphysème pulmonaire. Ces patients doivent arrêter complètement de fumer, entrer en contact avec des facteurs industriels et environnementaux nocifs, et il est également nécessaire de prendre des mesures visant à prévenir les infections respiratoires..

Pathogénèse

Le processus de formation du taureau passe par deux étapes successives. Au premier stade, l'obstruction bronchique, les processus cicatriciels-sclérotiques limités et les adhérences pleurales créent un mécanisme valvulaire qui augmente la pression dans les petites bronches et favorise la formation de bulles d'air tout en préservant les cloisons interalvéolaires.

Au deuxième stade, il y a un étirement progressif des cavités d'air. Avec un déficit en a1-antitrypsine, l'activité de l'élastase neutrophile augmente, provoquant le clivage des fibres élastiques et la destruction du tissu alvéolaire. Une expansion supplémentaire des cavités aériennes et due au mécanisme de la respiration collatérale conduit à un affaissement expiratoire des bronches. La surface respiratoire est réduite, une insuffisance respiratoire se développe.

Le processus de formation du taureau passe par deux étapes successives. Au premier stade, l'obstruction bronchique, les processus cicatriciels-sclérotiques limités et les adhérences pleurales créent un mécanisme valvulaire qui augmente la pression dans les petites bronches et favorise la formation de bulles d'air tout en préservant les cloisons interalvéolaires.

Au deuxième stade, il y a un étirement progressif des cavités d'air. Avec un déficit en a1-antitrypsine, l'activité de l'élastase neutrophile augmente, provoquant le clivage des fibres élastiques et la destruction du tissu alvéolaire. Une expansion supplémentaire des cavités aériennes et due au mécanisme de la respiration collatérale conduit à un affaissement expiratoire des bronches. La surface respiratoire est réduite, une insuffisance respiratoire se développe.

Diagnostics et procédures spéciales

Si des symptômes sont détectés, vous devez vous présenter pour un examen chez un pneumologue qui, à l'aide d'un équipement spécial, écoutera le fonctionnement des poumons du patient. En outre, un diagnostic par rayons X ou une tomodensitométrie est effectué, ce qui déterminera l'emplacement exact des taureaux et leur taille.

En moyenne, ils vont de 1 à 10 cm.

Les géants sont appelés bulles, dont le diamètre atteint 10 cm, les taureaux peuvent être localisés dans une zone et également répartis dans tout l'organe, en comprimant les tissus adjacents.

Le traitement de la maladie pulmonaire bulleuse vise:

  • pour éliminer les causes de la maladie,
  • restauration des échanges gazeux se produisant dans les poumons,
  • élimination de l'inflammation dans les alvéoles.

Le processus pathologique dans les poumons avec cette pathologie est irréversible, il ne sera donc pas possible de guérir complètement la maladie. Malgré cela, vous devriez consulter un médecin dès que possible - cela aidera à ralentir le développement de la maladie et à prévenir les complications..

L'élimination des symptômes nécessite un traitement complexe, divisé en:

Des remèdes populaires sont nécessaires pour soulager certains des symptômes de la maladie, et leur utilisation n'est possible qu'avec la coordination des actions du patient avec son médecin traitant..

Traitement chirurgical de la maladie

Le traitement le plus efficace est la chirurgie. Le fait est que le chirurgien enlève les bulles formées, ramenant les poumons à l'état normal dans lequel ils se trouvaient avant le début de la maladie. L'opération n'implique pas une grande incision dans le sternum. La procédure est réalisée par une petite ponction.

L'opération est mieux effectuée au stade initial de la formation de la maladie, car les cas particulièrement graves peuvent nécessiter l'ablation d'une partie du poumon ou de l'organe entier. Mais de tels cas sont assez rares dans la pratique médicale..

La méthode la plus efficace pour traiter l'emphysème bulleux des poumons est la chirurgie. Cette méthode consiste à retirer les bulles formées des organes, ce qui permet de réduire leur volume et de normaliser la respiration. Afin d'éviter le développement de complications, une intervention chirurgicale doit être effectuée le plus tôt possible..

L'opération n'implique pas de couper la poitrine. Seule une petite crevaison est nécessaire pour effectuer la manipulation. Dans de rares cas, une greffe ou un retrait pulmonaire peut être nécessaire.

Caractéristiques de la période postopératoire

Toute opération est, avant tout, un stress pour le corps. De plus, les indications d'une intervention chirurgicale sont généralement très graves, car les médecins tentent jusqu'à la dernière fois de résoudre le problème de santé du patient de manière non invasive. Cependant, le pneumothorax, causé par une maladie pulmonaire bulleuse, est presque toujours opéré - sinon personne ne peut garantir la vie du patient..

Il est important de noter que c'est une intervention chirurgicale qui permet d'éliminer la maladie bulleuse et de prévenir l'apparition de pneumothorax répétés. De plus, depuis l'introduction de la thoracoscopie dans la pratique, il est devenu possible de déterminer avec précision le foyer de la maladie, ce qui a permis de faciliter sérieusement le processus opératoire, tant pour le chirurgien que pour le patient..

Cependant, cela ne diminue en rien le fait que l'ablation des taureaux est une intervention chirurgicale au niveau de la poitrine, qui est un processus difficile et traumatisant. Par conséquent, la rééducation postopératoire est longue et difficile..

Après la sortie de l'hôpital, où le patient est observé pendant environ une semaine, donner ou prendre quelques jours: selon la façon dont son corps est restauré, il doit observer un certain régime pendant encore trois mois. Cette fois, le patient doit être protégé contre les efforts physiques graves, le stress.

En aucun cas, il ne doit soulever et, en outre, porter des poids - les objets pesant plus de cinq kilos ne peuvent pas être pris en main! Il est également impossible de revenir au sport, le cas échéant - la course à pied, la natation, la gymnastique sont interdites pendant plusieurs mois. De plus, vous ne devez en aucun cas vous exposer à des chutes de pression - c'est-à-dire que le parachutisme et la plongée peuvent causer de graves dommages aux poumons..

Vous n'aurez à suivre aucun régime - seulement à l'hôpital, après la sortie, tout le monde peut manger, mais il est préférable d'exclure la possibilité de malnutrition ou de prise alimentaire excessive. Il vaut également la peine d'exclure l'alcool du régime au moins pendant un certain temps..

La pathologie est caractérisée par la destruction des parois des alvéoles en raison de leur étirement excessif. En conséquence, des zones d'accumulation d'air apparaissent dans les poumons - des bulles emphysémateuses. Ces vésicules pulmonaires compriment progressivement les zones saines, provoquant l'effondrement d'une partie du poumon. Une bulle peut mesurer plus de 10 cm.

Le plus souvent, la maladie bulleuse des poumons est diagnostiquée chez les hommes plus âgés ayant une longue histoire de tabagisme. Le groupe à risque comprend également les fumeurs passifs dont le système respiratoire est peu développé..

Schéma de développement de l'emphysème

Forme solitaire - formation d'une seule bulle. Forme locale - localisation dans un ou deux segments du poumon. La forme généralisée est la formation de vésicules pulmonaires dans plus de trois segments du poumon. Forme bilatérale - des bulles pulmonaires apparaissent dans deux poumons.

La vessie pulmonaire est formée à la suite d'un ensemble de raisons justifiées par l'influence de facteurs internes et externes.

Maladies respiratoires chroniques. Tabagisme à long terme. Air contaminé. Diverses infections pulmonaires. Facteur génétique et héréditaire. Travail prolongé dans des pièces poussiéreuses et non ventilées.

Les statistiques montrent que des bulles pulmonaires se forment chez 99% des fumeurs qui fument plus d'un paquet de cigarettes par jour. La formation de taureaux, dans ce cas, peut se produire à divers degrés d'intensité. Le développement de la maladie passe inaperçu.

Les taureaux touchent principalement les hommes. Cela est dû aux particularités de leur vie: tabagisme, mauvaise alimentation, conditions de travail pas toujours favorables, hypothermie. Chez les adolescents, la maladie peut se développer en raison de la croissance anticipée de la poitrine.

Des bulles dans les poumons se forment également à la suite d'une ischémie vasculaire des poumons. Les processus inflammatoires peuvent entraîner un affaiblissement et un amincissement des parois des alvéoles et des changements de pression à l'intérieur. En conséquence, des bulles se forment dans les poumons.

Les facteurs ci-dessus peuvent avoir un effet complexe sur le corps humain. Cela augmente considérablement le risque de développer une pathologie. Les signes courants de maladie sont: fatigue, perte de sommeil et d'appétit, sensation de faiblesse.

Les symptômes spécifiques de l'emphysème bulleux sont:

    l'apparition d'un essoufflement qui, avec le développement de la maladie, commence à déranger une personne au repos; toux avec des mucosités légères; douleur dans la poitrine; une augmentation de la poitrine et un changement de sa forme; décoloration de la peau en gris ou bleuâtre.

La maladie peut être asymptomatique pendant une longue période. Les signes apparaissent déjà dans le contexte des complications, parmi lesquelles le pneumothorax spontané est le plus souvent diagnostiqué.

Méthodes traditionnelles de traitement

À ce jour, les remèdes populaires les plus courants pour traiter l'emphysème bulleux des poumons sont assez efficaces. Avant de commencer le processus de se débarrasser d'une maladie aussi grave, vous devez vous rappeler que la maladie bulleuse est l'un des types d'emphysème pulmonaire.

Il existe une définition officielle de cette maladie, qui a été adoptée il y a de nombreuses années dans les cliniques américaines, l'expansion pathologique des bronchioles. Leurs cavités sont remplies à 100% d'une substance qui agit directement sur le tissu des alvéoles. En présence d'inflammation, cette substance devient presque toujours plusieurs fois plus agressive..

Aujourd'hui, de nombreux médecins, considérant les causes de l'apparition d'une telle affection, comme l'emphysème des poumons, mettent en évidence une prédisposition génétique. Cela est dû à une mauvaise fonction hépatique. Une autre raison est la sécrétion d'une quantité insuffisante d'élastase dans le corps, qui est produite dans l'intestin directement par l'action des enzymes pancréatiques..

Un tel processus pathologique peut conduire à une détérioration assez grave de l'état des tissus et à un dysfonctionnement du système immunitaire. C'est pourquoi un patient souffrant d'une maladie pulmonaire doit essayer d'améliorer le plus rapidement possible le fonctionnement du foie et du tractus gastro-intestinal. Si le patient fume pendant la maladie, les troubles peuvent se développer beaucoup plus rapidement.

La médecine alternative et traditionnelle propose ses propres méthodes de traitement des maladies bulleuses. Ils peuvent être assez efficaces, mais vous devez comprendre que les méthodes de traitement traditionnelles fonctionnent mieux en conjonction avec la pharmacothérapie traditionnelle prescrite par un médecin. En outre, vous devez comprendre que la maladie bulleuse à un stade sévère et avancé, lorsque les bulles recouvrent la plupart des poumons, est en principe difficile à traiter. Dans ce cas, la seule mesure efficace est la chirurgie..

Mais alors que la maladie bulleuse est au stade de développement, il est tout à fait possible de ralentir le processus et d'atténuer les symptômes..

Voici les recettes proposées pour cela par la médecine traditionnelle:

  • jus de pommes de terre vertes;
  • teinture de fenouil, cumin, prêle et adonis printanier;
  • teinture de fleurs de sarrasin;
  • teinture de feuilles de bouleau, de fruits de genièvre et de racine de pissenlit;
  • teinture de racines de réglisse et d'anthea, de fruits d'anis, de feuilles de sauge et de boutons de pin;
  • décoction de feuilles de sauge, d'eucalyptus et de menthe, de racines d'élécampane et de thym.

Le jus des feuilles de pomme de terre est pris frais, le meilleur de tous - fraîchement pressé. Il est nécessaire de suivre strictement le schéma posologique, car les doses du médicament doivent être augmentées selon un calendrier spécifique. La première dose n'est que d'une demi-cuillère à café une fois par jour, puis elle est augmentée proportionnellement pour qu'au bout d'une semaine et demie, elle soit un demi-verre (environ 100 ml de jus) par jour.

Les teintures de toutes les préparations à base de plantes sont préparées de la même manière. Des parties égales de tous les composants sont mélangées et versées avec un verre d'eau bouillante, après quoi elles sont infusées pendant environ une heure et filtrées. Vous devriez boire un demi-verre trois fois par jour..

L'infusion de sarrasin est encore plus facile à préparer. Environ 3 cuillères à soupe de fleurs de sarrasin sont versées dans 500 ml. eau chaude bouillie. Insistez un peu plus longtemps - deux heures, buvez quatre fois par jour en petites portions (environ un tiers de verre à la fois).

La médecine traditionnelle propose également la méthode suivante: des pommes de terre coupées, bouillies en uniforme, en deux, graisser les coupes avec de la graisse de chèvre ou de la pommade à la térébenthine, puis mettre le côté graissé sur la poitrine et maintenir pendant 10 à 15 minutes. Cette méthode de traitement est considérée comme efficace par la population, bien que la médecine traditionnelle ait des doutes sur son efficacité..

Nous notons une fois de plus que tous les remèdes populaires visent plutôt à atténuer les symptômes de la maladie et à ralentir le développement de la maladie qu'au traitement. Il est nécessaire de boire des décoctions et des infusions pendant une longue période, au moins deux à trois mois, pour qu'elles aient un effet thérapeutique. De nombreuses préparations à base de plantes de ce qui précède, en particulier la collection de graines de fenouil et de carvi, ont un effet bénéfique sur le système circulatoire, améliorant la circulation sanguine.

En outre, en cas de maladie bulleuse, des décoctions et des infusions de plantes facilitant l'expectoration - plantain, romarin sauvage, tussilage, thermopsis, seront utiles. Les herbes Cholagogue - la tanaisie, l'élécampane, l'achillée millefeuille, la rose sauvage et autres auront un effet bénéfique indirect.

Les personnes atteintes d'une forme bulleuse d'emphysème peuvent utiliser des méthodes de traitement alternatives comme aide. Le plus souvent, ils ont recours aux pommes de terre. Il est appliqué sur la poitrine sous forme bouillie, ils boivent du jus de la cime des plantes, inhalent ses vapeurs.

Les recettes suivantes se sont également avérées efficaces:

  • Versez 300 ml d'eau bouillante sur 4 cuillères à café de pétasite et laissez reposer 1 heure. La perfusion est prise deux fois par jour, 2 cuillères à café.
  • Mélangez des quantités égales de racine de réglisse et de guimauve, d'anis, de sauge et de pin. Verser et filtrer après 3 heures.
  • Versez 0,5 litre d'eau bouillante avec 100 g de sarrasin. Prendre 0,5 tasse toutes les 4 heures.

Maladie pulmonaire bulleuse: causes, traitement, complications possibles

La maladie pulmonaire bulleuse est une maladie courante, généralement congénitale, accompagnée d'une hypertrophie anormale des poumons causée par l'apparition de bulles d'air spéciales en leur sein (les soi-disant taureaux) et caractérisée par l'accumulation d'une quantité accrue d'air dans les tissus.

L'une des conséquences principales et les plus dangereuses de la maladie bulleuse est le pneumothorax lui-même, c'est-à-dire la rupture de la plèvre - la membrane entourant le poumon. Dans le même temps, l'air ne peut pas être retenu dans les poumons. Il entre dans la cavité pleurale, le poumon s'effondre et ne peut plus fonctionner. Le liquide s'accumule dans l'espace pleural autour du poumon, ce qui empêche le tissu pulmonaire de se dilater. En fait, une personne ne peut plus respirer ce poumon.

Le pneumothorax est diagnostiqué pour une douleur thoracique sévère. La douleur augmente avec l'inhalation, le rythme cardiaque augmente fortement, le patient tombe dans un état de panique. Dans la plupart des cas, le pneumothorax nécessite une intervention chirurgicale urgente..

D'autres complications que la maladie bulleuse peut donner sont également possibles, par exemple:

  • pneumonie;
  • bronchite;
  • insuffisance cardiaque ventriculaire droite.

La plupart des complications proviennent d'une baisse générale de l'immunité locale. Les poumons deviennent très vulnérables aux infections. L'insuffisance cardiaque peut se développer en raison du fait que la pression artérielle dans les vaisseaux des poumons augmente - hypertension pulmonaire. La charge sur le ventricule droit augmente, ce qui entraîne son usure rapide. Par conséquent, l'insuffisance cardiaque est l'une des principales causes de décès chez les patients atteints de maladie bulleuse..

L'emphysème bulleux est une forme de maladie pulmonaire chronique. Cette condition pathologique est caractérisée par la destruction des septa des alvéoles pulmonaires avec la formation ultérieure de kystes aériens (taureaux)..

Maladie pulmonaire bulleuse: bulles et vésicules, quels sont-ils, symptômes

Les taureaux peuvent être simples ou multiples, simples ou multi-faces. Trouvé chez les adultes, rarement chez les enfants.

Pourquoi il y a des bulles dans le poumon

Facteurs externes

  • Fumeur;
  • la pollution de l'air;
  • infections pulmonaires.

Il a été prouvé que chez les personnes qui fument un paquet de cigarettes ou plus par jour, une formation de taureaux d'une intensité ou d'une autre est observée chez 99%. La maladie progresse imperceptiblement. Chez les fumeurs ayant 20 ans d'expérience, les bulles dans les poumons ne sont absentes que dans 1%. La fumée secondaire à long terme peut augmenter la probabilité de vésicules pulmonaires. Mais comme la fumée secondaire se produit rarement de manière continue et pendant des décennies, la probabilité que cela se produise est faible..

Il faut souligner que chez les non-fumeurs, même en présence de facteurs prédisposants, la maladie progresse légèrement.
Vivre dans des endroits écologiquement défavorables provoque des processus destructeurs dans les poumons. Ainsi que des infections pulmonaires fréquentes. Ces facteurs dans leur effet sont significativement en retard par rapport au tabagisme actif.

Les hommes souffrent plus souvent de taureaux. Cela est dû aux particularités du mode de vie:

  • La présence de mauvaises habitudes,
  • mauvaise alimentation avec prédominance de graisses et de sucres, carence en protéines, légumes, vitamines;
  • conditions de travail néfastes;
  • hypothermie fréquente, etc..

Raisons internes

Si le facteur destructeur de l'environnement extérieur se superpose à la prédisposition existante, la probabilité d'apparition de taureaux tendra à 100%. Parmi les facteurs internes figurent:

  • Héréditaire;
  • enzymatique;
  • impact mécanique;
  • manque d'apport sanguin au tissu pulmonaire;
  • inflammatoire;
  • obstructif.

Les cas génétiques de formation de taureaux surviennent à tout âge, sont souvent associés à des maladies du foie et sont associés à un manque de protéine antitrypsine et à des changements enzymatiques concomitants.

Les vésicules pulmonaires peuvent se développer dans le contexte d'une ischémie vasculaire du poumon. Des processus inflammatoires fréquents créent des conditions pour affaiblir les parois des alvéoles et altérer leur nutrition.

Ils entraînent un changement de pression dans certaines parties des bronchioles, ce qui redirige le mouvement de l'air et contribue à l'amincissement des alvéoles et aux changements de pression intra-alvéolaire. Tout cela conduit à une progression de la formation de bulles d'air dans les poumons..

La maladie obstructive dans de nombreux cas est un signe avant-coureur de formations bulleuses..

Les facteurs et raisons énumérés peuvent être présents en combinaison et affecter de manière complexe. Par exemple, l'effet d'un mauvais apport sanguin au tissu pulmonaire en conjonction avec une maladie des voies respiratoires antérieure est exagéré par le tabagisme - tout cela augmente considérablement la probabilité de développer une maladie bulleuse..

Quelles maladies surviennent?

  • Emphysème de nature différente;
  • faux kystes;
  • la dystrophie pulmonaire;
  • maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
  • autres maladies pulmonaires.

Les vésicules pulmonaires apparaissent comme le principal symptôme de l'emphysème, dans lequel des changements destructeurs se produisent dans la structure des parois alvéolaires, des changements pathologiques dans les bronchioles se développent.

Dans la pratique moderne, l'apparition de bulles est généralement attribuée au principal symptôme de l'emphysème bulleux des poumons..

Les principales manifestations de la maladie

La maladie bulleuse est souvent asymptomatique. Sous une forme avancée, les symptômes se manifestent sous la forme de complications:

  • Pneumothorax (y compris avec du sang, des liquides, un épanchement purulent-exsudat);
  • pneumomediastinum;
  • poumon rigide;
  • fistule pleurale (fistule);
  • insuffisance respiratoire sous forme chronique;
  • hémoptysie.
  • Douleur thoracique;
  • essoufflement, essoufflement;
  • respiration difficile;
  • toux;
  • crises d'asthme;
  • cardiopalmus;
  • pâleur de la peau.

De plus: avec l'hémoptysie, il y a un écoulement de sang écarlate des voies respiratoires, souvent sous forme de mousse.

De plus, la bulle peut atteindre une taille gigantesque de plusieurs centimètres et exercer une pression sur le cœur, le système circulatoire, déstabilisant leur travail..

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la maladie bulleuse comprend:

  • Examen aux rayons X;
  • tomodensitométrie;
  • méthodes physiques d'évaluation de la fonction respiratoire;
  • examen thoracique avec prélèvement de matériel pulmonaire.

Comment traiter

Au stade initial de la maladie, des méthodes de traitement de physiothérapie sont indiquées. Une attention particulière doit être portée au mode de vie et à la nutrition:

  • Éliminer toute activité physique grave afin de ne pas provoquer de rupture de bulle;
  • être plus souvent à l’air frais;
  • protéger les voies respiratoires des maladies, s'habiller plus chaudement;
  • enrichir le régime avec des aliments végétaux;
  • fournir au corps un soutien vitaminique;
  • arrêter de fumer.

Avec le développement du pneumothorax fermé, le traitement est traditionnel: ponction et drainage de la cavité pleurale afin de restaurer la fonctionnalité pulmonaire.

Avec la progression de la maladie - prolifération des bulles, inefficacité du drainage de la cavité pleurale, pneumothorax récurrent, insuffisance respiratoire persistante - une intervention chirurgicale est nécessaire.

Dois-je être opéré

L'opération pour enlever les bulles sur le poumon dans chaque cas peut être réalisée à la fois ouvertement et endoscopiquement. En médecine moderne, les méthodes thoraciques sont préférées. Cependant, l'ampleur et la localisation des taureaux nécessitent parfois une autopsie inconditionnelle..


La vidéo montre le processus de formation des taureaux dans les poumons

Emphysème bulleux des poumons: qu'est-ce que c'est, espérance de vie, symptômes et traitement

L'emphysème bulleux est une forme de maladie pulmonaire chronique. Cette condition pathologique est caractérisée par la destruction des septa des alvéoles pulmonaires avec la formation ultérieure de kystes aériens (taureaux)..

Caractéristiques cliniques de la maladie

La pathologie est caractérisée par la destruction des parois des alvéoles en raison de leur étirement excessif. En conséquence, des zones d'accumulation d'air apparaissent dans les poumons - des bulles emphysémateuses. Ces vésicules pulmonaires compriment progressivement les zones saines, provoquant l'effondrement d'une partie du poumon. Une bulle peut mesurer plus de 10 cm.

Le plus souvent, la maladie bulleuse des poumons est diagnostiquée chez les hommes plus âgés ayant une longue histoire de tabagisme. Le groupe à risque comprend également les fumeurs passifs dont le système respiratoire est peu développé..

La classification de l'emphysème bulleux est basée sur le degré de distribution des bulles:

  1. Forme solitaire - formation d'une seule bulle.
  2. Forme locale - localisation dans un ou deux segments du poumon.
  3. Forme généralisée - formation de vésicules pulmonaires dans plus de trois segments du poumon.
  4. Forme bilatérale - des bulles pulmonaires apparaissent dans deux poumons.

La vessie pulmonaire est formée à la suite d'un ensemble de raisons justifiées par l'influence de facteurs internes et externes.

  1. Maladies respiratoires chroniques.
  2. Tabagisme à long terme.
  3. Air contaminé.
  4. Diverses infections pulmonaires.
  5. Facteur génétique et héréditaire.
  6. Travail prolongé dans des pièces poussiéreuses et non ventilées.

Les statistiques montrent que des bulles pulmonaires se forment chez 99% des fumeurs qui fument plus d'un paquet de cigarettes par jour. La formation de taureaux, dans ce cas, peut se produire à divers degrés d'intensité. Le développement de la maladie passe inaperçu.

Les taureaux touchent principalement les hommes. Cela est dû aux particularités de leur vie: tabagisme, mauvaise alimentation, conditions de travail pas toujours favorables, hypothermie. Chez les adolescents, la maladie peut se développer en raison de la croissance anticipée de la poitrine.

Les facteurs ci-dessus peuvent avoir un effet complexe sur le corps humain. Cela augmente considérablement le risque de développer une pathologie. Les signes courants de maladie sont: fatigue, perte de sommeil et d'appétit, sensation de faiblesse.

Les symptômes spécifiques de l'emphysème bulleux sont:

  • l'apparition d'un essoufflement qui, avec le développement de la maladie, commence à déranger une personne même au repos,
  • toux avec peu de crachats,
  • douleur dans la poitrine,
  • hypertrophie de la poitrine et changement de forme,
  • décoloration de la peau en gris ou bleuâtre.

La maladie peut être asymptomatique pendant une longue période. Les signes apparaissent déjà dans le contexte des complications, parmi lesquelles le pneumothorax spontané est le plus souvent diagnostiqué.

Pneumothorax spontané

Le pneumothorax bulleux spontané se produit comme une complication de la maladie pulmonaire bulleuse. Le pneumothorax spontané est caractérisé par une accumulation d'air dans la cavité pleurale. Le plus souvent, une telle complication est détectée chez les hommes de moins de 40 ans..

Habituellement, le poumon droit est affecté par un pneumothorax spontané. La maladie pulmonaire bulleuse est la principale raison de l'apparition d'une pathologie.

Chez un non-fumeur avec des poumons sains, la maladie est bénigne et disparaît souvent d'elle-même. L'hospitalisation et la chirurgie immédiates nécessitent un pneumothorax compliqué, qui entraîne des conséquences graves.

  • toux forcée sévère,
  • soulever des objets lourds,
  • chez les femmes - changements dans le cycle menstruel.

Le pneumothorax spontané affecte rarement deux poumons à la fois, la plupart du temps il n'est déterminé que dans un seul. Lorsqu'un patient reçoit un diagnostic de pneumothorax compliqué, un exsudat séreux peut être présent dans la cavité pleurale de l'organe. Un pneumothorax spontané compliqué entraîne souvent des saignements intrapleuraux dangereux.

Les manifestations de la pathologie peuvent être les suivantes:

  1. Dans la zone du poumon affecté, le patient ressent une douleur lancinante sévère, qui irradie souvent vers le cou, le bras ou l'abdomen. Les sensations douloureuses s'intensifient parfois en toussant et en respirant très profondément.

Essoufflement et difficulté à respirer.

  1. La présence d'une toux sèche. Après avoir toussé, le patient ne se sent pas mieux.
  2. Si le pneumothorax spontané devient grave, l'état du patient s'aggrave. La rupture pleurale entraîne souvent une perte de conscience. Dans le même temps, la pâleur de la peau est observée et le rythme cardiaque augmente.

Le pneumothorax léger se résout généralement de manière asymptomatique ou avec des symptômes bénins. Cette condition menace de graves conséquences, car les patients ne demandent pas d'aide médicale à temps. Si la maladie réapparaît, des complications telles qu'un hémothorax, une pneumonie par aspiration, une pleurésie réactive peuvent se développer..

Diagnostic et traitement de l'emphysème pulmonaire bulleux

Des tests de diagnostic opportuns aident à poser le bon diagnostic. Les méthodes de diagnostic suivantes aident à déterminer la présence de bulles et à diagnostiquer avec précision:

Examen du patient et recueil d'anamnèse (présence ou absence de maladies chroniques du patient, situation écologique dans son lieu de résidence, adhésion au tabagisme).

  1. La méthode de percussion aide à déterminer la zone de légèreté accrue.
  2. L'auscultation révèle une respiration sifflante sèche.
  3. Tomographie et radiographie.
  4. Le test sanguin vise à déterminer le pourcentage de dioxyde de carbone et d'oxygène.
  5. La spirométrie aide à calculer les volumes courants.

Les mesures diagnostiques sont prescrites par un pneumologue, qui guide le patient tout au long de la maladie. En cas de complications, le patient est supervisé par un chirurgien thoracique.

Une guérison complète de la maladie n'est possible que lorsque la principale cause de son apparition est éliminée.

  • arrêter de fumer et faire de l'exercice,
  • Marcher plus,
  • mange correctement,
  • ne pas trop refroidir,
  • prendre des multivitamines.

Le traitement de la maladie peut être médical ou chirurgical. Dans certains cas, une thérapie alternative est possible..

À l'heure actuelle, l'intervention chirurgicale est considérée comme la plus efficace. Pendant la chirurgie, les vésicules pulmonaires sont retirées, ce qui permet au patient de mieux respirer.

Si le poumon est gravement endommagé, il peut être retiré ou transplanté.

La maladie pulmonaire bulleuse peut être traitée avec des médicaments. Le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  1. Bronchodilatateurs qui soulagent les spasmes. Divers aérosols sont souvent utilisés pour cela..
  2. Médicaments à base d'hormones (glucocorticostéroïdes).
  3. Diurétiques.
  4. Antibiotiques (s'il y a une infection bactérienne).

L'oxygénothérapie est un traitement efficace. Il s'agit de l'inhalation d'un mélange gaz-air à haute teneur en oxygène..

  • l'utilisation d'huiles aromatiques (bergamote et lavande),
  • massage thoracique,
  • l'utilisation de plantes médicinales (mère et belle-mère, camomille, tilleul, sauge) pour la préparation de décoctions.

Ces méthodes visent à détendre les muscles des bronches et des expectorations et ne sont qu'un complément au traitement principal..

Prévoir

Si vous n'effectuez pas de traitement pour éliminer la cause de l'emphysème bulleux des poumons, des complications graves peuvent se développer et contribuer au développement d'une insuffisance respiratoire, d'une infection, d'un stress supplémentaire sur le cœur, etc..

La complication la plus dangereuse et la plus grave est l'insuffisance cardiaque. Cela peut entraîner non seulement une perte de capacité de travail, mais également la mort d'une personne..

Avec l'élimination de la cause principale du développement de la maladie et un traitement rapide, le patient peut complètement guérir une maladie dangereuse. Par conséquent, lorsque les premiers signes d'une maladie apparaissent, il est important de contacter un spécialiste qualifié, de subir un diagnostic et le traitement nécessaire..

Qu'est-ce que l'emphysème bulleux - Espérance de vie

L'emphysème bulleux des poumons est une maladie chronique caractérisée par des modifications tissulaires locales, une destruction prononcée des cloisons alvéolaires et la formation de kystes aériens-taureaux d'un diamètre supérieur à 1 cm, c'est-à-dire que les parois des alvéoles sont détruites en raison de leur étirement.

Que sont les bules?

Une bulle emphysémateuse est une zone d'air accumulé dans les poumons. Les vésicules pulmonaires de tous les côtés pressent les zones saines et une partie du poumon s'effondre. La maladie est la cause directe du pneumothorax spontané dans 80% des cas.

La confirmation diagnostique de la maladie se fait par IRM, radiographie, TDM, scintigraphie ou thoracoscopie. Dans une évolution sans complication, les symptômes peuvent ne pas apparaître même avant le début du pneumothorax spontané.

Dans la forme asymptomatique, une observation dynamique est effectuée; avec une évolution compliquée ou progressive de la maladie, un traitement chirurgical est effectué.

Les raisons du développement de la maladie

Il existe plusieurs théories sur la maladie..

  1. La théorie mécanique suggère que l'emplacement horizontal de la première ou de la deuxième côte chez certaines personnes blesse l'apex du poumon, ce qui provoque le développement d'un emphysème bulleux.
  2. La théorie vasculaire suggère que Bula apparaît à la suite d'une ischémie pulmonaire.
  3. La théorie infectieuse suggère un lien entre l'emphysème bulleux et les infections virales des voies respiratoires. Les taureaux peuvent apparaître après avoir souffert de bronchiolite obstructive, souffrant de tuberculose. On remarque que des rechutes de pneumothorax spontané se produisent pendant les périodes d'épidémie d'infection à adénovirus et de grippe.

Les bulles dans les poumons sont congénitales ou acquises.

Des changements bulleux congénitaux se forment avec un manque d'inhibiteur de l'élastase - a1-antitrypsine, à la suite de quoi la destruction enzymatique du tissu pulmonaire se produit.

Les acquis se développent dans le contexte des changements emphysémateux existants dans les poumons. 90% des patients sont des fumeurs de longue date qui fument plus de 20 cigarettes par jour pendant 10 à 20 ans.

La fumée secondaire augmente la probabilité de développer la maladie jusqu'à 43%.

En outre, les facteurs de risque sont:

  • Maladies chroniques du système respiratoire - bronchite chronique, asthme, bronchectasie, pneumosclérose, pneumoconiose, sarcoïdose;
  • Tuberculose;
  • Pathologie de la circulation sanguine dans les poumons;
  • Facteur héréditaire;
  • Mauvaise écologie;
  • Travail prolongé dans des pièces non ventilées.

Classification

Les taureaux distinguent 3 types.

Les bulles se trouvent:

  • À la surface de l'organe sur une tige étroite;
  • Sur la surface du poumon et y sont attachés par une large base;
  • Profondément dans le tissu pulmonaire.

En outre, les bulles peuvent être multiples et uniques, une - (dans un poumon) et bilatérales (dans deux poumons), tendues et non tendues.

La forme de la maladie peut être localisée en un ou deux segments ou généralisée.

La taille de la bulle peut être:

  1. Petit - jusqu'à 1 cm,
  2. Moyen - de 1 cm à 5 cm,
  3. Grand - de 5 cm à 10 cm,
  4. Géant - 10 cm - 15 cm.

L'emphysème pulmonaire bulleux est divisé en:

  • Asymptomatique;
  • Avec des manifestations cliniques - toux, essoufflement et douleurs thoraciques;
  • Compliqué par un pneumothorax spontané et d'autres pathologies.

Symptômes

Le plus souvent, l'emphysématose est diagnostiquée chez des personnes de constitution asthénique, avec VSD, avec courbure de la colonne vertébrale, avec déformation de la poitrine.

Les signes courants d'une maladie comprennent: fatigue, perte d'appétit, interruptions de sommeil, faiblesse.

Les symptômes spécifiques comprennent:

  • Essoufflement même au repos;
  • Toux avec mucosités;
  • Douleur thoracique;
  • Transformation de la poitrine dans le sens de son élargissement ou de sa courbure;
  • Décoloration de la peau au bleuâtre ou au gris.

L'apparition de la maladie ne se manifeste généralement par aucun symptôme. Lorsque les bulles emphysémateuses deviennent énormes, elles commencent à comprimer des parties du poumon, provoquant un essoufflement.

Le plus souvent, la boulèse n'est déterminée que lorsque des complications sont détectées - par exemple, avec le développement d'un pneumothorax récurrent.

Pneumothorax spontané

Le pneumothorax bulleux spontané est la complication de la maladie bulleuse dans laquelle il est détecté. Habituellement, le poumon droit est affecté.

Avec un effort physique, une toux sévère ou la levée de poids lourds, le taureau se rompt, l'air pénètre dans la cavité pleurale et un affaissement du poumon se développe. Le patient note des douleurs aiguës dans la poitrine, irradiant vers le cou, la clavicule ou le bras.

Un essoufflement, une toux sèche paroxystique se développe, le patient est obligé de prendre une position plus confortable et ne peut pas respirer profondément. L'examen révèle une tachycardie et un élargissement des espaces intercostaux. En cas de pneumothorax compliqué, un exsudat séreux est présent dans la cavité pleurale du poumon.

Si le pneumothorax spontané continue à se développer, l'état du patient s'aggrave. Un pneumothorax compliqué peut entraîner des saignements intrapleuraux. La rupture pleurale peut entraîner une perte de conscience. Le patient a une fréquence cardiaque accrue et une pâleur.

Diagnostique

Le diagnostic est basé sur les résultats cliniques et radiologiques.

Les méthodes de diagnostic aident à déterminer la présence de bulles et à poser un diagnostic:

  1. Examen du patient.
  2. La percussion aide à identifier la zone de légèreté accrue.
  3. L'auscultation détecte des râles secs et sifflants.
  4. Un test sanguin permet de déterminer le rapport CO2 / O2.
  5. La spirométrie aide à obtenir des données de volume courant.

La radiographie ne permet pas toujours de révéler la maladie. Sur les tomodensitogrammes haute résolution, les bulles sont visibles sous forme de cavités à paroi mince avec des contours lisses.

La scintigraphie pulmonaire aide à évaluer le rapport entre le fonctionnement et le tissu pulmonaire anormal, ce qui est nécessaire lors de la planification d'un traitement chirurgical.

Le patient est traité par un pneumologue, avec le développement de complications, un chirurgien thoracique est impliqué dans le traitement.

Lors du diagnostic, il est important de différencier l'emphysème bulleux des maladies:

  • Bronchectasie;
  • La bronchite chronique;
  • Emphysème diffus du poumon;
  • Pneumothorax;
  • Pneumoconiose.

Traitement et prévention

Les patients chez qui la maladie était asymptomatique avant le premier épisode de pneumothorax spontané sont simplement suivis par un médecin. Ils sont affectés à la réadaptation physique, à la physiothérapie, il est recommandé d'éviter l'activité physique et les maladies infectieuses.

Une méthode de traitement efficace est l'oxygénothérapie, qui implique l'inhalation d'un mélange gaz-air oxygéné.

Comment traiter une maladie sans complication?

Un traitement médicamenteux est prescrit:

  • Bronchodilatateurs;
  • Glucocorticostéroïdes;
  • Les diurétiques;
  • Lorsqu'une infection bactérienne est attachée, des antibiotiques sont prescrits.

Dans le pneumothorax spontané, une ponction pleurale est réalisée ou la cavité pleurale est drainée pour dilater le poumon. Avec une augmentation de l'insuffisance respiratoire et une augmentation de la taille de la cavité, l'inefficacité des procédures de drainage, la récidive du pneumothorax, une opération pour enlever les bulles est réalisée: bullectomie, segmentectomie, lobectomie, résection marginale.

La prévention de la maladie bulleuse est la même que la prévention de l'emphysème pulmonaire.

Il est nécessaire d'arrêter de fumer, y compris de ne pas être dans la même pièce que les fumeurs, en excluant le contact avec des facteurs de production nocifs, en évitant les infections respiratoires.

Prévoir

Avec l'élimination de la cause principale de la maladie et un traitement rapide, le patient peut être guéri. Un pneumothorax pulmonaire léger peut passer inaperçu, avec des conséquences graves. En cas de rechute, les complications suivantes peuvent se développer: hémothorax, pleurésie réactive, pneumonie par aspiration.

Si elle n'est pas traitée et que la cause de la maladie n'est pas éliminée, des complications peuvent se développer qui contribuent au développement d'une insuffisance respiratoire et à l'ajout d'une infection. La complication la plus dangereuse est l'insuffisance cardiaque, qui peut être fatale..

Naturellement, de nombreux patients se posent la question: combien de temps vivent-ils avec un emphysème bulleux??

  • La réponse à cette question dépend de nombreux facteurs: avec quel degré de gravité la maladie a été diagnostiquée, à quel moment le traitement a été prescrit, etc..
  • L'espérance de vie a les statistiques suivantes:
  • Avec une forme légère, plus de 80% des patients franchissent le cap psychologique de 4 ans;
  • Sous forme modérée - environ 70%;
  • Sous forme sévère - jusqu'à 50%.

Maladie bulleuse (emphysème) des poumons: concept, signes, diagnostic et traitement

La taille des taureaux en diamètre peut atteindre 10 cm ou plus. Selon l'emplacement, il y a:

  1. bulles multiples - réparties dans tout le poumon;
  2. bulles simples - formées dans une zone spécifique.

Le danger d'une telle maladie est associé à la détérioration du processus d'échange gazeux dans les poumons causé par celle-ci, par conséquent, la détection et le traitement rapides de la maladie bulleuse.

Il existe différentes formes d'emphysème. Selon la nature de l'évolution de l'emphysème, il peut être:

  1. Tranchant. Cette forme nécessite un traitement immédiat..
  2. Chronique. Cette forme s'accompagne de modifications progressives des poumons. Une guérison complète est possible si vous consultez un médecin à un stade précoce.

Par origine, l'emphysème pulmonaire est:

  1. Primaire. Cette forme de la maladie est causée par des caractéristiques congénitales du corps, elle ne se prête pratiquement pas au traitement et se caractérise par des progrès rapides.
  2. Secondaire. Son apparition est associée à des maladies pulmonaires obstructives chroniques.

Selon le degré de distribution, on distingue les formes diffuses et focales d'emphysème. Avec le développement de la première forme, tout le tissu pulmonaire est affecté et avec la seconde, des lésions tissulaires sont observées dans certaines zones.

Symptômes

Le principal symptôme, indiquant le développement d'une maladie pulmonaire bulleuse, est l'apparition d'un essoufflement, qui peut être accompagné d'étouffement, de toux et de production d'expectorations..

L'emphysème bulleux est caractérisé par les symptômes suivants:

Avec une augmentation notable de la taille de la poitrine, elle devient cylindrique;

  1. Perte ou diminution de la mobilité du diaphragme;
  2. Perte de poids associée à une forte dépense d'énergie pour le processus respiratoire;
  3. Fatigue même en l'absence d'effort physique intense;
  4. L'apparition de sensations douloureuses, s'intensifiant de manière significative lors des crises de toux;
  5. Le développement d'une insuffisance respiratoire, accompagnée de ballonnements et de veines bleues dans le cou.

Dans la plupart des cas, les symptômes de la maladie bulleuse peuvent ne pas apparaître pendant une longue période. Un dysfonctionnement respiratoire est causé lorsque les bulles atteignent une taille gigantesque (plus de 10 cm), à la suite de laquelle les parties fonctionnelles du poumon sont comprimées.

L'une des complications les plus courantes de l'emphysème bulleux est le développement d'un pneumothorax récurrent..

L'apparition de cette maladie est due au fait que, pour diverses raisons, la pression intrapulmonaire dans les bulles augmente..

Les signes de la formation d'une telle complication sont l'apparition de douleurs vives dans la poitrine, un essoufflement, l'incapacité de respirer profondément, la présence d'une toux paroxystique.

Causes de l'emphysème pulmonaire bulleux

Les principales raisons contribuant à la formation de l'emphysème bulleux et à la perte d'élasticité et de résistance du tissu pulmonaire peuvent être altérées en raison de:

  • inhalation d'air contaminé par diverses substances nocives, par exemple des impuretés de fumée de tabac, de poussière de charbon, de smog, de toxines;

caractéristiques structurelles congénitales du tissu organique;

  • les changements liés à l'âge, associés à une augmentation de la sensibilité aux toxines atmosphériques avec l'âge, ainsi qu'à une récupération plus lente des tissus pulmonaires après des maladies;
  • Déséquilibre hormonal;
  • avoir une infection des voies respiratoires.

L'augmentation de la pression dans les poumons peut être causée par des raisons telles que:

  • La présence d'une bronchite obstructive chronique, associée à une altération de la perméabilité des bronchioles. Cela provoque un étirement des alvéoles et des petites bronches, qui à son tour contribue à la formation de cavités dans les poumons;
  • Obstruction de la lumière des bronches par tout corps étranger.

Diagnostique

Pour diagnostiquer et prescrire le traitement approprié de l'emphysème, vous devez consulter un pneumologue.

Le diagnostic comprend un examen initial consistant en un examen externe, en écoutant les poumons avec un stéthoscope, en tapotant sur la poitrine. Ensuite, à l'aide d'appareils spéciaux, des indicateurs respiratoires sont testés: le volume respiratoire des poumons, le degré d'insuffisance respiratoire, le degré de rétrécissement des bronches. Il est également nécessaire de subir un examen aux rayons X des poumons.

Si la radiographie ne permet pas de vérifier avec précision la présence de la maladie, une thoracoscopie diagnostique est recommandée.

Traitement

Après le diagnostic, le pneumologue prescrit un traitement, qui devrait viser à réduire le développement ultérieur de l'insuffisance respiratoire. Les traitements recommandés pour l'emphysème pour améliorer l'efficacité pulmonaire comprennent:

  1. Cesser de mauvaises habitudes, en particulier de fumer;
  2. Gymnastique respiratoire;
  3. Traitement des maladies qui ont provoqué le développement de l'emphysème. Ces maladies comprennent, par exemple, la bronchite chronique, l'asthme bronchique.

Si l'évolution de l'emphysème pulmonaire bulleux s'accompagne de complications graves, deux méthodes principales de traitement sont possibles:

  1. Chirurgical. Cette méthode implique une opération pour enlever les bulles résultantes, ce qui aidera à réduire le volume pulmonaire. Grâce à cela, les indicateurs de respiration reviennent à la normale. L'opération doit être effectuée aux premiers stades de l'apparition de l'emphysème afin d'éviter le développement de complications graves qui constituent une menace pour la santé humaine. La maladie la plus grave nécessite une greffe ou un retrait pulmonaire.
  2. Méthode de médication. L'application de cette méthode repose sur l'élimination des causes qui ont provoqué la maladie. Par conséquent, lors de la prescription d'un traitement, le médecin doit comprendre clairement ce qui a conduit au développement de l'emphysème. Dans la plupart des cas, le médecin prescrit des bronchodilatateurs et des hormones glucocorticoïdes au patient..

Étant donné que l'emphysème a provoqué une insuffisance respiratoire ou circulatoire, le médecin peut prescrire des diurétiques - des médicaments visant à éliminer le liquide. En outre, en fonction des caractéristiques du développement de la maladie, la nomination d'agents antibactériens et de théophyllines peut être nécessaire..

De plus, des recommandations générales sont recommandées pour l'emphysème pulmonaire. Les méthodes non médicinales suivantes sont largement utilisées:

Respect d'un régime. Le régime doit nécessairement contenir une quantité suffisante de vitamines et de minéraux. Utile de fruits crus, légumes, jus.

  1. Oxygénothérapie prescrite par un médecin. La durée de ce cours est généralement de 2 à 3 semaines..
  2. Procédures de massage, en raison desquelles il y a une expansion des bronches et des expectorations;
  3. Effectuer des exercices de physiothérapie visant à soulager la tension des muscles respiratoires, qui se fatiguent rapidement avec le développement de la maladie bulleuse.
  4. Faire de courtes promenades au grand air.

Des méthodes alternatives sont largement utilisées pour traiter l'emphysème, telles que:

  • Boire du jus de pommes de terre vertes;
  • Inhalation de vapeurs de pommes de terre bouillies;
  • Préparation d'infusions aux herbes;
  • L'aromathérapie, pour laquelle vous pouvez utiliser des huiles essentielles de diverses plantes, telles que: lavande, camomille, bergamote, eucalyptus.

Pour prévenir le développement de l'emphysème bulleux et les conséquences graves associées à cette maladie, il est nécessaire de subir un examen médical complet périodiquement et de prescrire un traitement en temps opportun..

Emphysème bulleux du poumon

L'emphysème bulleux du poumon est une modification locale du tissu pulmonaire caractérisée par la destruction des septa alvéolaires et la formation de kystes aériens d'un diamètre supérieur à 1 cm (taureau). Avec une évolution non compliquée d'emphysème bulleux des poumons, les symptômes peuvent être absents jusqu'à l'apparition d'un pneumothorax spontané. La confirmation diagnostique de l'emphysème pulmonaire bulleux est obtenue par radiographie, scanner haute résolution, scintigraphie, thoracoscopie. Dans la forme asymptomatique, l'observation dynamique est possible; en cas d'évolution progressive ou compliquée de la maladie pulmonaire bulleuse, un traitement chirurgical est réalisé (bullectomie, segmentectomie, lobectomie).

L'emphysème bulleux du poumon est un emphysème limité dont la base morphologique est constituée de cavités aériennes (bulles) dans le parenchyme pulmonaire. En pneumologie étrangère, il est courant de faire la distinction entre les bulles (eng.

"Blebs" - bulles) - cavités d'air de moins de 1 cm, situées dans l'interstitium et sous-pleural, et bulles - formations d'air d'un diamètre supérieur à 1 cm, dont les parois sont tapissées d'épithélium alvéolaire. La prévalence exacte de l'emphysème bulleux du poumon n'a pas été déterminée, mais on sait que cette maladie provoque un pneumothorax spontané dans 70 à 80% des cas.

Dans la littérature, l'emphysème bulleux des poumons peut être trouvé sous les noms de «maladie bulleuse», «poumon bulleux», «kyste faux / alvéolaire», «syndrome pulmonaire en voie de disparition», etc..

Il existe aujourd'hui un certain nombre de théories expliquant la genèse de la maladie bulleuse (mécanique, vasculaire, infectieuse, obstructive, génétique, enzymatique).

Les adeptes de la théorie mécanique suggèrent que la disposition horizontale des côtes I-II chez certaines personnes entraîne un traumatisme à l'apex du poumon, provoquant le développement d'un emphysème bulleux apical.

Il existe également une opinion selon laquelle les bulles sont une conséquence de l'ischémie pulmonaire, c'est-à-dire qu'un composant vasculaire est impliqué dans le développement de la maladie bulleuse..

La théorie infectieuse relie l'origine de l'emphysème pulmonaire bulleux à des processus inflammatoires non spécifiques, principalement des infections virales des voies respiratoires.

Dans ce cas, les modifications bulleuses locales sont une conséquence directe de la bronchiolite obstructive, accompagnée d'un étirement excessif des zones pulmonaires.

Ce concept est étayé par le fait que des rechutes de pneumothorax spontané surviennent souvent lors d'épidémies de grippe et d'infection à adénovirus..

L'apparition d'un emphysème bulleux local à l'apex du poumon après une tuberculose est possible. Sur la base d'observations, une théorie a été avancée sur la condition génétique de l'emphysème bulleux des poumons. Les familles dans lesquelles cette maladie a été retracée chez des représentants de plusieurs générations sont décrites.

Les changements morphologiques dans les poumons (bulles) peuvent être d'origine congénitale ou acquise.

Les bulles congénitales sont formées avec une carence en inhibiteur de l'élastase - a1-antitrypsine, entraînant une destruction enzymatique du tissu pulmonaire.

Une forte probabilité de développer un emphysème bulleux des poumons est notée avec le syndrome de Marfan, le syndrome d'Ehlers-Danlos et d'autres formes de dysplasie du tissu conjonctif.

Les bulles acquises se développent dans la plupart des cas dans le contexte des changements emphysémateux existants dans les poumons et de la pneumosclérose. 90% des patients atteints d'emphysème bulleux ont des antécédents de tabagisme à long terme (10 à 20 ans en fumant quotidiennement plus de 20 cigarettes).

Il a été prouvé que même la fumée secondaire augmente la probabilité de développer une maladie bulleuse de 10 à 43%. D'autres facteurs de risque connus sont la pollution de l'air avec des polluants aérogènes, des gaz de combustion, des composés chimiques volatils, etc..

; maladies respiratoires fréquentes, hyperréactivité bronchique, troubles de l'état immunitaire, sexe masculin, etc..

Le processus de formation du taureau passe par deux étapes successives. Au premier stade, l'obstruction bronchique, les processus cicatriciels-sclérotiques limités et les adhérences pleurales créent un mécanisme valvulaire qui augmente la pression dans les petites bronches et favorise la formation de bulles d'air tout en préservant les cloisons interalvéolaires.

Au deuxième stade, il y a un étirement progressif des cavités d'air..

Avec un déficit en a1-antitrypsine, l'activité de l'élastase neutrophile augmente, ce qui provoque le clivage des fibres élastiques et la destruction du tissu alvéolaire.

Une expansion supplémentaire des cavités aériennes et due au mécanisme de la respiration collatérale conduit à un affaissement expiratoire des bronches. La surface respiratoire est réduite, une insuffisance respiratoire se développe.

En ce qui concerne le parenchyme pulmonaire, il existe trois types de bulles:

  • 1 - les bulles sont situées extraparenchymateuses et sont reliées au poumon par une jambe étroite;
  • 2 - les bulles sont situées à la surface du poumon et lui sont associées par une large base;
  • 3 - les bulles sont situées intraparenchymateuses, dans l'épaisseur du tissu pulmonaire.

De plus, les bulles peuvent être solitaires et multiples, unilatérales et bilatérales, tendues et non tendues.

Selon la prévalence dans le poumon, l'emphysème bulleux localisé (dans 1 à 2 segments) et généralisé (avec plus de 2 segments) est différencié.

Selon la taille des bulles, elles peuvent être petites (jusqu'à 1 cm de diamètre), moyennes (1-5 cm), grandes (5-10 cm) et géantes (10-15 cm de diamètre). Les bulles peuvent être localisées à la fois dans le poumon inchangé et dans les poumons affectés par l'emphysème diffus.

Selon l'évolution clinique, l'emphysème bulleux des poumons est classé:

  • asymptomatique (aucune manifestation clinique)
  • avec des manifestations cliniques (essoufflement, toux, douleur thoracique)
  • compliqué (pneumothorax récidivant, hydropneumothorax, hémopneumothorax, fistule pulmonaire-pleurale, hémoptysie, poumon rigide, emphysème médiastinal, insuffisance respiratoire chronique).

Les patients atteints de maladie pulmonaire bulleuse ont souvent une constitution asthénique, des troubles végétatifs-vasculaires, une courbure de la colonne vertébrale, une déformation thoracique, une fonte musculaire.

Le tableau clinique de l'emphysème pulmonaire bulleux est principalement déterminé par ses complications, par conséquent, la maladie ne se manifeste pas pendant une longue période.

Malgré le fait que les zones bulleuses du tissu pulmonaire ne participent pas aux échanges gazeux, les capacités compensatoires des poumons restent à un niveau élevé pendant longtemps.

Si les bulles deviennent gigantesques, elles peuvent presser les parties fonctionnelles du poumon, provoquant une insuffisance respiratoire. Les signes d'insuffisance respiratoire peuvent être déterminés chez les patients présentant des bulles bilatérales multiples, ainsi qu'une maladie bulleuse survenant dans le contexte d'un emphysème pulmonaire diffus.

La complication la plus courante de la maladie bulleuse est le pneumothorax récurrent. Le mécanisme de son apparition est le plus souvent dû à une augmentation de la pression intrapulmonaire dans les bulles due à un effort physique, à soulever des poids, à tousser, à forcer.

Cela conduit à la rupture de la paroi mince de la cavité d'air avec la libération d'air dans la cavité pleurale et le développement d'un collapsus pulmonaire.

Les signes de pneumothorax spontané sont des douleurs aiguës dans la poitrine avec irradiation au cou, à la clavicule, au bras; essoufflement, incapacité à respirer profondément, toux paroxystique, position forcée.

L'examen physique révèle une tachypnée, une tachycardie, un élargissement des espaces intercostaux, une restriction des excursions respiratoires. Emphysème sous-cutané possible s'étendant au visage, au cou, au tronc, au scrotum.

Le diagnostic de l'emphysème pulmonaire bulleux est basé sur les résultats cliniques, fonctionnels et radiographiques. Le patient est supervisé par un pneumologue, et en cas de complications, par un chirurgien thoracique. La radiographie pulmonaire n'est pas toujours efficace pour détecter l'emphysème bulleux des poumons.

Dans le même temps, les possibilités de diagnostic radiologique sont considérablement élargies par l'introduction de la tomodensitométrie à haute résolution dans la pratique. Sur les tomogrammes, les bulles sont définies comme des cavités à parois minces aux contours clairs et uniformes..

Si le diagnostic est douteux, une thoracoscopie diagnostique peut être utilisée pour vérifier la présence de bulles..

CT OGK. Bulles multiples dans les deux poumons

La scintigraphie pulmonaire ventilation-perfusion permet d'évaluer le rapport de fonctionnement des tissus pulmonaires et de l'arrêt de la ventilation, ce qui est extrêmement important pour planifier une intervention chirurgicale.

Afin de déterminer le degré d'insuffisance pulmonaire, la fonction de la respiration externe est examinée.

Le critère des changements emphysémateux est une diminution du FEV1, du test de Tiffno et de la CV; augmentation du volume pulmonaire total et FRU (capacité résiduelle fonctionnelle).

CT scan de la poitrine. Bulle à paroi mince dans le lobe inférieur du poumon gauche

Les patients présentant une évolution asymptomatique d'emphysème bulleux et le premier épisode de pneumothorax spontané doivent être surveillés. Il leur est conseillé d'éviter le stress physique, les maladies infectieuses.

Les méthodes de rééducation physique, de thérapie métabolique, de physiothérapie peuvent empêcher la progression de l'emphysème pulmonaire bullosa..

Avec le développement d'un pneumothorax spontané, une ponction pleurale immédiate ou un drainage de la cavité pleurale est indiqué afin d'élargir le poumon.

En cas d'augmentation des signes d'insuffisance respiratoire, d'augmentation de la taille de la cavité (avec radiographie de contrôle ou TDM des poumons), récidive du pneumothorax, inefficacité des procédures de drainage pour dilater le poumon, la question du traitement chirurgical de l'emphysème bulleux se pose. En fonction de la gravité des changements, de la localisation et de la taille des taureaux, leur élimination peut être réalisée par bullectomie, résections anatomiques. Diverses opérations pour la maladie bulleuse peuvent être effectuées ouvertement ou en utilisant des technologies vidéo endoscopiques (résection pulmonaire thoracoscopique). Afin de prévenir la récidive du pneumothorax spontané, une pleurodèse (traitement de la cavité pleurale avec du talc iodé, un laser ou une diathermocoagulation) ou une pleurectomie peuvent être effectuées.

Sans traitement chirurgical, la maladie bulleuse s'accompagne d'un pneumothorax récurrent, ce qui limite l'activité quotidienne et professionnelle du patient. Après avoir subi un traitement chirurgical, toutes les manifestations de la maladie disparaissent généralement..

La prévention de la maladie bulleuse est généralement similaire à la prévention de l'emphysème pulmonaire. Il est nécessaire d'exclure inconditionnellement le tabagisme (y compris l'exposition à la fumée de tabac chez les enfants et les non-fumeurs), le contact avec des facteurs industriels et environnementaux nocifs, la prévention des infections respiratoires.

Emphysème bulleux du poumon: causes de la maladie, principaux symptômes, traitement et prévention

C'est une condition pathologique causée par le développement d'une modification locale du tissu pulmonaire, qui se caractérise par la destruction des septa alvéolaires et la formation de kystes aériens (taureaux) d'un diamètre supérieur à 1 cm.

Les raisons

À ce jour, plusieurs théories ont été identifiées qui expliquent les causes du développement de la maladie bulleuse: mécanique, vasculaire, infectieuse, obstructive, génétique et enzymatique.

Les partisans de la théorie mécanique soulignent que la disposition horizontale des côtes I et II chez certaines personnes peut être accompagnée d'un traumatisme à l'apex du poumon, qui est le principal déclencheur de la formation de l'emphysème bulleux apical..

En outre, certains experts soulignent que les bulles sont une conséquence de l'ischémie pulmonaire, ce qui indique que la composante vasculaire joue un rôle important dans le développement de la maladie bulleuse..

La théorie infectieuse indique que l'origine de l'emphysème bulleux des poumons est parfois associée à des processus inflammatoires non spécifiques causés par une lésion infectieuse du système respiratoire.

Avec ce type de maladie, des modifications bulleuses locales se produisent dans le contexte d'une bronchiolite obstructive, accompagnées d'un étirement excessif des poumons.

Cette théorie est étayée par le fait que de fréquentes rechutes de pneumothorax spontané surviennent lors d'épidémies de grippe et d'infection à adénovirus. Parfois, le développement d'un emphysème bulleux local à l'apex du poumon survient après la tuberculose.

En outre, les experts soulignent une prédisposition génétique au développement de l'emphysème bulleux des poumons. Des cas de forme familiale de la maladie sont décrits, lorsque la maladie a été détectée chez plusieurs membres d'une même famille..

Les taureaux peuvent être congénitaux ou acquis. Des changements morphologiques congénitaux dans les poumons se forment avec une carence en inhibiteur de l'élastase-a1-antitrypsine, à la suite de laquelle une destruction enzymatique du tissu pulmonaire se produit. Les patients atteints du syndrome de Marfan, du syndrome d'Ehlers-Danlos et d'autres types de dysplasie du tissu conjonctif risquent de développer un emphysème bulleux..

Les bulles acquises surviennent le plus souvent dans le contexte de modifications emphysémateuses existantes dans les poumons et de pneumosclérose. La plupart des patients atteints d'emphysème bulleux ont des antécédents de tabagisme de longue date.

Il a été constaté que même la fumée secondaire augmente la probabilité de développer une maladie bulleuse d'environ 43%.

Les facteurs qui augmentent le risque de maladie comprennent la pollution de l'air par des polluants aérogènes (gaz de combustion, composés chimiques volatils), les maladies respiratoires fréquentes, l'hyperréactivité bronchique et un système immunitaire affaibli..

Symptômes

Les personnes souffrant de maladie pulmonaire bulleuse ont souvent une constitution asthénique, des troubles végétatifs-vasculaires, une courbure de la colonne vertébrale, une déformation thoracique, une fonte musculaire.

L'évolution clinique de l'emphysème pulmonaire bulleux est principalement déterminée par la gravité des complications survenues, à cet égard, la maladie peut ne se manifester d'aucune manière.

Malgré le fait que les zones modifiées du tissu pulmonaire ne participent pas aux échanges gazeux, les capacités compensatoires des poumons sont capables de fournir un échange gazeux normal dans les poumons pendant une longue période..

Dans le cas où les bulles atteignent une taille importante, elles peuvent comprimer les parties fonctionnelles du poumon, ce qui s'accompagne d'une fonction respiratoire altérée. Les symptômes d'insuffisance respiratoire peuvent être détectés chez les personnes présentant des bulles bilatérales multiples, ainsi qu'une maladie bulleuse, qui s'accompagne d'un emphysème pulmonaire diffus.

Diagnostique

Lors du diagnostic de l'emphysème bulleux, les données des études cliniques, fonctionnelles et radiologiques sont prises en compte. La radiographie des poumons ne révèle pas toujours un emphysème bulleux des poumons.

Dans le même temps, la possibilité de diagnostics radiologiques étend considérablement l'utilisation de la tomodensitométrie des poumons. Sur les tomogrammes, les bulles sont définies comme des cavités à parois minces aux contours clairs et uniformes..

En cas de diagnostic douteux, des informations fiables peuvent être obtenues par thoracoscopie.

Parfois, il peut être nécessaire de procéder à une scintigraphie ventilation-perfusion des poumons, ce qui permet d'évaluer le rapport entre le fonctionnement et le tissu pulmonaire non participant à la ventilation, ce qui est extrêmement important pour planifier une intervention chirurgicale..

Traitement

Les patients présentant un emphysème pulmonaire bulleux asymptomatique et le premier épisode de pneumothorax spontané doivent être surveillés par un spécialiste. Ils doivent éviter le stress physique et les maladies infectieuses..

Les méthodes de rééducation physique, de thérapie métabolique, de physiothérapie peuvent empêcher la progression de l'emphysème pulmonaire bullosa..

En cas de pneumothorax spontané, une ponction pleurale immédiate ou un drainage de la cavité pleurale est indiqué afin d'élargir le poumon.

Dans le cas d'une augmentation des signes d'insuffisance respiratoire, d'une augmentation de la taille de la cavité, de la survenue de rechutes de pneumothorax, de l'inefficacité des procédures de drainage pour élargir le poumon, la question se pose de la nécessité d'un traitement chirurgical de l'emphysème bulleux.

La prévention

La prévention de la maladie bulleuse est identique à la prévention de l'emphysème pulmonaire. Ces patients doivent arrêter complètement de fumer, entrer en contact avec des facteurs industriels et environnementaux nocifs, et il est également nécessaire de prendre des mesures visant à prévenir les infections respiratoires..