Principal
Tératome

Restauration et protection du foie pendant la chimiothérapie

Quel que soit le type de médicament de chimiothérapie, le point final de son effet négatif est le blocage du système enzymatique des monoxygénases dépendant du cytochrome P450. Ils effectuent la 1ère étape de neutralisation des substances étrangères, convertissant les molécules lipophiles hydrophobes en molécules hydrophiles, qui ne sont plus dangereuses pour les cellules. Une autre conséquence du blocage des monooxygénases est l'accumulation d'espèces réactives de l'oxygène (radicaux libres), qui sont transportées dans tout le corps et endommagent les cellules de tout organe..

La plupart des médicaments anticancéreux ont de telles propriétés de peroxydase: antibiotiques anthracyclines, cyclophosphamide, préparations à base de platine. L'activation de la peroxydation est suivie d'une «explosion» d'activité dans les cellules de Kupffer et les neutrophiles, et des cytokines pro-inflammatoires sont libérées qui endommagent le parenchyme hépatique. L'insuffisance hépatique commence à se développer, la prochaine dose de cytostatiques est rendue inoffensive dans une moindre mesure et endommage à nouveau les organes. Cela ferme le cercle vicieux des lésions d'organes multiples dans la chimiothérapie anticancéreuse..

Symptômes de lésions hépatiques avec chimiothérapie

Bien sûr, le médecin procédera à un examen afin de comprendre avec quoi une personne aborde le cours de la chimiothérapie. Il s'agit d'une échographie des organes internes et des indicateurs biochimiques.

Au cours du traitement, il convient de prêter attention à l'apparition de lourdeur du côté droit, de selles dérangées ou de constipation, de nausées après avoir mangé, d'amertume dans la bouche, de plaque jaune ou brune sur la langue, de changement de couleur des selles en clair et d'urine en foncé.

Analyses: ALT, AST, phosphatase alcaline, bilirubine, GGT, analyse clinique (leucocytes, plaquettes, hémoglobine)

Les effets de la chimiothérapie sur le foie apparaissent en fonction de la dose et du type de cytostatique et vont de formes asymptomatiques légères à une insuffisance hépatique sévère. Il existe trois groupes de lésions:

  • Hépatopathies.
  • Hépatite toxique.
  • Cirrhose du foie.

Selon la classification de l'OMS, les manifestations d'hépatotoxicité sont divisées en 5 degrés de gravité: de 0 (aucun symptôme) à 4 (coma hépatique). Morphologiquement, cela se manifeste par les phénomènes de fibrose (remplacement par du tissu conjonctif), de nécrose, de dégénérescence graisseuse en petites gouttes des hépatocytes et de cholestase.

Les dommages aux hépatocytes se traduisent par un certain nombre de symptômes caractéristiques qui dépendent du mécanisme sous-jacent de l'hépatotoxicité. Si le médicament agit directement sur les hépatocytes, la personne présente une faiblesse, une perte d'appétit, une température fébrile, des frissons, des nausées, des vomissements. Puis la douleur dans l'hypochondre droit, l'urine foncée, les matières fécales claires se rejoignent. Si la stagnation de la bile prévaut, la jaunisse, des démangeaisons, une hypertrophie rapide du foie et de la rate apparaissent. Le plus souvent, les complications de la chimiothérapie sont de type mixte..

Si les médicaments de chimiothérapie déclenchent le mécanisme immunologique des lésions hépatiques, des éruptions cutanées, des télangiectasies, de la fièvre et des ganglions lymphatiques enflés s'ajoutent aux symptômes typiques. L'ascite, les saignements de veines œsophagiennes dilatées et l'encéphalopathie hépatique sont plus fréquents.

Aujourd'hui, il n'y a pas de réponse à la question de savoir pourquoi le même médicament peut déclencher différents mécanismes de dommages aux cellules hépatiques.Par conséquent, lorsqu'ils les arrêtent, ils adhèrent au diagnostic différentiel clinique..

Le foie joue un rôle important lors de la chimiothérapie des maladies oncologiques, car c'est cet organe qui porte la charge principale. Le foie remplit les fonctions les plus importantes, à savoir les processus de conversion de certains médicaments en une forme active, de neutralisation des toxines et de leur élimination du corps.
À la suite d'un traitement avec des médicaments de chimiothérapie, non seulement les cellules cancéreuses meurent, mais aussi les cellules saines, y compris les cellules hépatiques. La récupération du foie après une chimiothérapie est nécessaire pour chaque patient, sans exception. Dans le processus de traitement avec des médicaments anticancéreux et après, les paramètres biochimiques du foie sont nécessairement surveillés en effectuant un test sanguin. Au cours des activités quotidiennes normales, le foie régénère facilement ses cellules. Pendant la chimiothérapie, l'organe a besoin d'aide, surtout si les pauses entre les traitements anticancéreux sont courtes.

Médicaments de récupération du foie

Compte tenu de l'ampleur des effets des agents chimiothérapeutiques sur le corps, il est nécessaire de trouver des médicaments efficaces capables de neutraliser les effets nocifs du traitement du cancer. Le médecin prescrit des médicaments qui peuvent restaurer l'immunité, réguler les taux de plaquettes et nécessairement un médicament qui protège le tissu hépatique. Voici les médicaments que votre médecin pourrait recommander.

  • L'hépamine améliore la fonction hépatique, rétablit l'équilibre des acides aminés, active la synthèse des protéines et stimule la régénération cellulaire. Les composants du médicament sont des hépatoprotecteurs qui peuvent accélérer la neutralisation des toxines.
  • L'hépastéril contient des substances qui neutralisent les toxines, améliorent le métabolisme et protègent le foie. Le médicament compense la carence en acides aminés, oligo-éléments et vitamines. L'outil normalise les processus métaboliques dans le foie.
  • Le sirepar est considéré comme un hépatoprotecteur puissant, il nettoie bien les toxines, sert de prophylaxie contre les infiltrations graisseuses et assure la récupération du foie après une chimiothérapie. Les composants du médicament activent la maturation des globules rouges, régulant le processus d'hématopoïèse.
  • Erbisol active le système immunitaire, accélère la régénération des tissus hépatiques, détruit les cellules atypiques. Les composants du médicament normalisent la fonction des hépatocytes, présentent un effet antioxydant, améliorent l'effet des interférons et des antibiotiques.
  • Phosphogliv est une préparation moderne à base d'ingrédients naturels qui peuvent protéger le foie. Le médicament aide le foie à éliminer les toxines, est prescrit pour les lésions hépatiques graisseuses et toxiques, pour l'hépatite.
  • Ropren est un nouveau développement russe, qui est un médicament pour la protection du foie et la régénération de ses cellules.
  • La prednisolone est un médicament hormonal qui peut restaurer la fonction hépatique. Jusqu'à 6 comprimés sont pris par jour, lavés avec du lait. En parallèle, l'orotate de potassium est prescrit au patient, car la prednisone contribue à sa carence. Les soins hépatiques d'urgence sont fournis par injection intramusculaire de dexaméthasone 8 mg deux fois par jour.
  • Le gepabène est une préparation à base de plantes naturelles qui régénère les cellules hépatiques. Recommandé pour la violation à long terme des paramètres de biochimie.
  • L'héparcomposite est un hépatoprotecteur capable d'éliminer les toxines. Le médicament n'a aucun effet secondaire. Prescrit 1 ampoule par voie intraveineuse jusqu'à 3 fois par semaine.
  • Galstena est un médicament qui peut restaurer les cellules hépatiques. Ne donne pas d'effets secondaires. Lors de la prise du médicament, la tolérance aux aliments gras s'améliore, la sensation de ballonnement et de lourdeur dans l'abdomen est supprimée, les paramètres biochimiques sont normalisés, les nausées et l'amertume dans la bouche, la douleur sous les côtes est supprimée.
  • Essentiale est souvent prescrit avant la chimiothérapie si les résultats biochimiques du patient indiquent un dysfonctionnement hépatique. Le médicament est pris jusqu'à 3 mois, l'effet commence à apparaître quelques semaines après le début du traitement. S'il est nécessaire d'accélérer l'action, vous pouvez recevoir le médicament par injections intraveineuses au lieu de comprimés. Essliver forte a un effet similaire sur le foie..
  • L'hépastéril est prescrit dans les cas graves d'insuffisance hépatique. Le médicament est prescrit par voie intraveineuse, la plus grande efficacité est montrée en combinaison avec hemodez.

Régime qui améliore la fonction hépatique

Après avoir pris des médicaments de chimiothérapie, protéger le foie signifie ajuster son alimentation. Les nutritionnistes donnent un certain nombre de recommandations à ce sujet. En observant les recommandations médicales, vous pouvez mettre le foie en ordre.

Conseils de base:

  • exclure épicé, gras et frit. La viande et le poisson gras, les produits fumés et les saucisses, les cornichons et les marinades doivent être retirés de l'alimentation;
  • moins besoin de manger des épinards, des oignons, des légumineuses, de la rhubarbe et des navets;
  • choisissez la soupe végétarienne et au lait, la soupe aux choux comme premier plat;
  • comme deuxième plat sain, choisissez des viandes maigres ou du poisson (poulet, dinde, lapin, brochet, morue, sandre);
  • pendant la période de récupération du foie, il est utile d'utiliser des produits laitiers fermentés, du fromage cottage avec du miel, du fromage;
  • pour restaurer la microflore intestinale, il est nécessaire de prendre des compléments alimentaires contenant les bactéries nécessaires;
  • le régime devrait avoir plus de légumes et de fruits, les fruits secs et le son de blé sont également utiles;
  • tous les plats doivent être chauds, mais pas chauds;
  • il est interdit d'utiliser des sodas, des boissons alcoolisées;
  • après avoir mangé, il n'est pas recommandé de s'allonger, vous devez vous reposer assis pendant environ une demi-heure.

Correction du mode de vie après la chimiothérapie

Pendant la rééducation, les médicaments, le régime alimentaire et le mode de vie du patient sont des conditions importantes pour normaliser la maladie. Pour restaurer la fonction hépatique, il est recommandé de marcher souvent à l'air frais, en essayant de ne pas attraper un rhume - il sera difficile pour le système immunitaire de combattre les virus et le rhume après la chimiothérapie.

Pour soulager la condition après une intoxication avec des médicaments de chimiothérapie, il est nécessaire d'utiliser l'aromathérapie, la psychothérapie et de prendre des remèdes à base de plantes. La routine quotidienne correcte est d'une grande importance si elle prend en compte le rythme biologique du foie..

Il n'est pas facile de se remettre de la chimiothérapie, le processus prendra beaucoup de temps, il faudra de la patience et de la force..

Récupération après la chimiothérapie: prendre des médicaments et des remèdes populaires

Votre médecin vous expliquera comment récupérer de la chimiothérapie

Comment apparaissent les effets de la chimiothérapie?

La chimiothérapie a toujours des effets indésirables, chez les patients cancéreux, ils se manifestent de différentes manières: dans certains cas, elle est légère, dans d'autres elle est plus sévère.

  • indigestion;
  • nausée et vomissements;
  • faiblesse et fatigue;
  • perte d'appétit;
  • anémie;
  • l'apparition d'hémorroïdes.

Les effets secondaires désagréables mais caractéristiques sont des défauts cosmétiques: perte de cheveux, peau sèche et qui pèle, ongles cassants avec l'apparition de rayures longitudinales sur eux.

Combien de personnes se rétablissent après une chimiothérapie

La rééducation au niveau cellulaire commence immédiatement après la fin du cours de chimiothérapie, ce qui entraîne un affaiblissement et une réduction des effets secondaires. Mais la rapidité avec laquelle les symptômes désagréables disparaissent dépend de l'évolution de la maladie..

Selon le plan de rééducation du patient:

  1. améliore la composition du sang et de la moelle osseuse;
  2. les cellules hépatiques endommagées et la microflore intestinale sont réanimées;
  3. restaurer l'immunité et le métabolisme.

De plus, des soins cosmétiques de la peau et des cheveux sont nécessaires. Vous aurez également besoin de l'aide d'un psychothérapeute..

Les médicaments antitumoraux modernes prescrits pour le cancer sont plus doux, ce qui les rend plus tolérants. Après quelques mois, en l'absence de rechute, les patients peuvent reprendre leur mode de vie habituel. Mais parfois, le corps est tellement affaibli qu'un rétablissement complet peut prendre jusqu'à deux ans.

Quels médicaments accélèrent la rééducation

Pendant la période de récupération, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux pour soulager les symptômes désagréables. Cela peut inclure:

  • produits pharmaceutiques contre les vomissements;
  • hépatoprotecteurs pour la restauration des cellules hépatiques;
  • médicaments pour la stomatite;
  • entérosorbants pour le nettoyage des intestins;
  • les médicaments qui augmentent le taux de leucocytes;
  • remèdes pour l'anémie.

Après le traitement, le patient a un besoin aigu de vitamines, qui accélèrent le processus de récupération et normalisent les fonctions du corps. Pour augmenter les capacités régénératrices des structures cellulaires et faire face à la thrombocytopénie, des complexes contenant de l'acide ascorbique et folique, du carotène et de la vitamine B9 seront nécessaires..

Quoi inclure dans votre alimentation pour améliorer votre bien-être

Après le traitement, une attention particulière doit être portée au menu du patient. Lors de sa création, il faut partir des principes d'une alimentation saine, enrichissant le régime avec des vitamines et des micro-éléments nécessaires pour améliorer le fonctionnement de toutes les structures organiques.

Le menu quotidien du patient atteint de cancer devrait inclure:

  • produits laitiers fermentés;
  • fruits et légumes cuits, bouillis et frais;
  • œufs, viande maigre, poisson maigre;
  • des céréales.

Les baies bleues et rouges sont particulièrement bénéfiques - canneberges, mûres, groseilles, framboises, myrtilles, fraises des bois, airelles rouges. Ils ont un effet diurétique, ce qui aide à éliminer les substances nocives..

Les baies rouges et bleues aideront à nettoyer le corps des toxines.

Si le patient s'inquiète des accès de nausée, afin de réduire leur intensité, vous pouvez boire des boissons aux fruits de cassis ou du vin rouge sec en petites quantités.

Après une cure de chimiothérapie, les aliments en conserve, marinés et fumés sont interdits. Aussi, pour accélérer l'élimination des toxines du corps, il est recommandé de consommer plus de liquide: au moins deux litres par jour.

Quels sont les moyens de réanimer le foie

Les cellules hépatiques - les hépatocytes - sont les plus sévèrement endommagées, car cet organe est directement responsable de la neutralisation des substances toxiques et des composants médicinaux.

En plus de l'évolution des hépatoprotecteurs, il est recommandé d'utiliser de l'avoine. Les flavonoïdes et les composés polyphénoliques qui composent sa composition aident à améliorer le métabolisme lipidique, à normaliser les fonctions intestinales et hépatiques.

Pour que les hépatocytes se régénèrent plus rapidement, il est préférable de faire cuire la gelée de lait et d'avoine à la maison. Une cuillère à soupe de flocons d'avoine est versée avec un verre de lait et bouillie pendant 15 minutes, après quoi la même quantité est insistée. Boire en petites portions tout au long de la journée.

Comment augmenter le statut immunitaire

Pour augmenter la défense immunitaire, des agents antioxydants et des vitamines sont prescrits. Vous pouvez également avoir besoin d'activités pour aider à restaurer les forces immunitaires et accélérer l'élimination des toxines:

  • traitement spécial dans un sanatorium;
  • procédures de physiothérapie;
  • drainage lymphatique;
  • Thérapie par l'exercice.

La gymnastique thérapeutique vous permet de vous débarrasser des poches et de la douleur, stimule le corps à éliminer les cellules cancéreuses le plus rapidement possible. Les procédures de drainage lymphatique aident à arrêter les processus inflammatoires et à renforcer la défense immunitaire, ainsi qu'à stimuler le métabolisme cellulaire.

Qu'est-ce qui aidera à améliorer l'état des vaisseaux sanguins

Après un cours de chimiothérapie, les veines deviennent presque invisibles, ce qui entraîne des problèmes lors de la réussite des tests. Il est également difficile d'installer un compte-gouttes avec une solution saline, qui élimine les produits chimiques du corps. Les hématomes apparaissent aux points d'injection, ils démangent et démangent.

Après la chimiothérapie, la phlébite, une inflammation des parois vasculaires, devient fréquente..

Pour éliminer ces problèmes, des lotions alcoolisées, des compresses de feuilles de chou ou de plantain sont utilisées. Parfois, il est permis d'utiliser des pommades s'il n'y a pas d'allergie.

Que faire pour que vos cheveux repoussent plus vite

La calvitie est un effet secondaire courant du traitement, mais elle ne disparaît pas pour tout le monde. Certains patients ont une alopécie partielle, tandis que d'autres ont une perte complète de cheveux sur la tête et le corps. Si les cheveux restent ici et là, ils seront secs, cassants, sans vie..

Pour accélérer la croissance de nouveaux, vous devez:

  • ne pas sécher avec un sèche-cheveux chaud, mais laissez-le sécher naturellement;
  • lors du shampooing, utilisez des formulations pour cheveux secs, quel que soit le produit utilisé auparavant;
  • ne pas courber ou redresser;
  • peigne avec une brosse exceptionnellement douce;
  • éviter l'exposition directe au soleil;
  • inclure dans le menu des plats riches en micro-éléments utiles.

Pour renforcer et accélérer la croissance, vous pouvez appliquer des masques nourrissants, par exemple à base d'œufs, de miel, de pain de seigle ou de kéfir. Mais pas acheté, mais fait maison, exclusivement à partir de produits naturels.

La vitesse à laquelle les cheveux poussent dépend en grande partie de soins appropriés..

Le temps de récupération pour la croissance des cheveux dépend des caractéristiques individuelles de la personne. Mais les poils tombés repousseront sûrement. Fait intéressant, ils deviennent épais, épais et forts. Le ton peut légèrement changer, devenir plus clair et plus saturé.

Comment se remettre de la chimiothérapie avec des remèdes populaires

La médecine traditionnelle dispose d'un assez grand arsenal de recettes réparatrices. Les plus populaires sont les décoctions:

  • Le millepertuis et l'achillée millefeuille - vous permettent de nettoyer les intestins. Une grande cuillerée d'un mélange d'herbes médicinales est agitée dans un verre d'eau bouillante, insistée et bu deux fois par jour;
  • graines de lin - favorise l'élimination des substances toxiques. Insister un quart d'heure 15 g de graines de lin dans 250 ml d'eau bouillante. Ensuite, ils filtrent et consomment une cuillère à soupe cinq fois par jour, quelle que soit la nourriture;
  • Rhodiola rosea - pour restaurer l'immunité. Une grande cuillerée de matières végétales est versée dans 0,5 litre d'eau bouillante. Laissez infuser pendant six à huit heures. La teinture est filtrée et bu trois fois par jour un quart d'heure avant les repas;
  • aloès - comme remède contre l'inflammation. Le jus pressé des feuilles prendra 80 ml plus 10 ml de vodka. Les composants sont mélangés, le produit est pris dans une petite cuillère trois fois par jour pendant une semaine.

Pour améliorer le fonctionnement du système digestif, il est permis d'utiliser du jus de plantain fraîchement pressé. Si le sang ne coagule pas bien, un bouillon d'ortie ou du thé à base de pulmonaire aidera. Ce dernier normalise non seulement la coagulation, mais empêche également la formation ultérieure de cellules mutées. Pour éliminer les substances toxiques du corps, vous devez consommer des thés d'églantier.

Si vous savez comment faire, vous pouvez récupérer assez rapidement de la chimiothérapie. Il est important de choisir le bon cours de rééducation et de commencer les activités dès les premiers jours de traitement.

Aussi intéressant à lire: le cancer du poumon chez la femme

Comment restaurer votre foie après une chimiothérapie

Les médicaments de chimiothérapie affectent négativement non seulement les cellules pathogènes, mais également les organes non affectés. Il y a une diminution des forces immunitaires et une accumulation de substances toxiques. Seul le foie peut faire face à ce problème..

Contenu

Impact de la chimiothérapie

Dans le processus de mise en œuvre de mesures chimiothérapeutiques, cet organe joue le rôle de conducteur de médicaments, après quoi il assure une fonction protectrice contre les effets des toxines.

Avant la nomination de la chimiothérapie, le patient subit une analyse biochimique du liquide sanguin. En l'absence de facteurs défavorables (développement d'hépatite, activité professionnelle dans des travaux dangereux, consommation excessive de boissons alcoolisées, etc.), les résultats seront positifs.

Si des symptômes indiquant des dommages à la structure cellulaire de l'organe sont détectés, le traitement chimique est interrompu. Pour éviter cette situation, le patient se voit prescrire des médicaments pour restaurer le foie..

Pour restaurer les cellules d'organes endommagées dans les plus brefs délais, dans la plupart des cas, des hépatoprotecteurs sont prescrits et le respect d'un régime thérapeutique.

Nutrition

Après un traitement de chimiothérapie, des ajustements alimentaires sont nécessaires pour maintenir le fonctionnement normal du foie. Tout d'abord, vous devez vous rappeler que vous devez manger par petites portions. Il devrait y avoir au moins 5 repas par jour. Tous les repas sont servis chauds. Les aliments trop froids ou trop chauds ne devraient pas être autorisés.

Le spécialiste élabore le menu des aliments diététiques sur une base individuelle, en tenant compte des caractéristiques du corps et de l'état actuel.

Plats de viande

Le poisson et la viande doivent être inclus dans l'alimentation, car ils sont la principale source de protéines. Ces aliments ne doivent pas être trop gras. Vous devez les cuire à ébullition ou à la vapeur sans ajouter diverses épices. Le sel peut être utilisé, mais en quantités minimes. Si de la viande de poulet est utilisée dans le menu, elle est pré-nettoyée de la peau avant la cuisson..

Pour fournir au corps la quantité nécessaire de protéines, le filet de poulet est idéal. Vous pouvez également utiliser du lapin, de la dinde, de l'agneau maigre et du veau. Parmi les plats cuisinés, il est conseillé de privilégier les escalopes cuites à la vapeur, la cocotte, le soufflé ou la cuisson de la viande au four.

Produits laitiers

Les experts recommandent d'utiliser des produits laitiers fermentés et du lait entier à faible teneur en matières grasses comme source supplémentaire de protéines. Il est souhaitable de donner la préférence à des produits tels que:

  • fromage écrémé;
  • kéfir;
  • yaourt sans colorants ajoutés ni saveurs variées.
  • crème;
  • Crème fraîche;
  • caillé de fromage cottage riche en matières grasses;
  • lait cuit fermenté.

Les produits doivent être sélectionnés uniquement avec une durée de conservation minimale, car ils ne contiennent pas de conservateurs, ce qui est très important lors de la mise en œuvre de mesures thérapeutiques, dont la tâche principale est de protéger le foie des effets négatifs.

Produits de boulangerie

Ne mangez pas de produits de boulangerie frais. Seul le pain séché ou d'hier est autorisé. Il ne devrait y avoir aucune confiserie dans le régime. Pour la préparation de tels produits, une grande quantité de graisses végétales et animales, de conservateurs, de colorants et d'additifs supplémentaires sont utilisés, ce qui affecte négativement les cellules hépatiques et ne leur permet pas de récupérer.

Repas liquides

Pour la cuisson des aliments chauds, il est conseillé d'utiliser des bouillons de viande faibles en gras et des bouillons de légumes. Le saindoux, la friture et l'huile végétale ne sont pas non plus recommandés. Les soupes peuvent être préparées avec des pâtes ou des céréales. Les légumes frais sont également autorisés. L'utilisation de concentrés et de flans en conserve est strictement interdite.

Garnir

En accompagnement, les céréales, les pâtes, les légumes cuits au four ou cuits au four conviennent bien. Il est conseillé d'abandonner les aubergines, les radis, l'ail, les oignons, les tomates.

Huiles

Il est recommandé de consommer les huiles végétales en quantité minimale comme vinaigrette pour les salades de légumes. Il est souhaitable de privilégier les produits à base de graines de lin ou d'olive..

Vous pouvez faire des omelettes avec du lait écrémé ou des casseroles. Ces plats ne peuvent être consommés plus de deux fois par semaine..

Breuvages

Les sodas, la limonade, le thé fort et le café doivent être complètement exclus de l'alimentation. Tous les produits alcoolisés sont également interdits. Vous ne pouvez boire que des jus de fruits ou de légumes fraîchement préparés, des compotes et de la gelée.

Sans faute, le menu du jour devrait inclure plus de légumes et de fruits frais..

Médicaments

Pour nettoyer le foie de l'accumulation de substances toxiques après l'utilisation de médicaments de chimiothérapie, une thérapie de rééducation médicamenteuse est tout simplement nécessaire..

Le spécialiste ne prescrit que les médicaments dont l'action vise à restaurer le système immunitaire, à normaliser les taux de plaquettes et à protéger l'organe affecté.

Hépastril

La préparation contient des substances qui aident à neutraliser les toxines, à améliorer le métabolisme et à protéger le foie. Le médicament vous permet de reconstituer la concentration de vitamines, d'acides aminés et d'oligo-éléments dans le corps. En outre, l'action du médicament vise à normaliser les processus métaboliques dans le foie..

Erbisol

Il aide à activer le système immunitaire, à accélérer la récupération des tissus hépatiques et à détruire les cellules pathogènes. Les composants qui composent le médicament restaurent le travail des hépacites, ont un effet antioxydant.

Hépamine

Il vise à améliorer le fonctionnement de l'organe affecté, à restaurer les acides aminés et à activer la production de protéines. La composition du médicament comprend des hépatoprotecteurs, accélérant le processus d'élimination des substances toxiques du corps du patient.

Sirepar

Désigne les médicaments puissants du groupe hépatoprotecteur. Il est utilisé à titre préventif pour éviter les infiltrations graisseuses. L'effet du médicament vous permet également de restaurer le foie après les procédures de chimiothérapie. Les composants qui composent le médicament régulent le processus hématopoïétique.

Phosphogliv

C'est un médicament moderne dont les composants contribuent à la restauration du foie. Les indications d'utilisation sont l'hépatite, des lésions toxiques ou des organes graisseux.

Prednisolone

Fait référence aux médicaments du groupe hormonal. La posologie quotidienne est de six comprimés. Il est nécessaire de le boire avec du lait. Simultanément à l'utilisation de ce médicament, le patient se voit prescrire de l'orotate de potassium. Pour les soins d'urgence, la prednisolone est utilisée sous forme d'injections.

Essentiale forte

Dans la plupart des cas, il est prescrit avant même la chimiothérapie avec des résultats négatifs d'un test sanguin biochimique, ce qui peut indiquer un dysfonctionnement du foie. La durée du traitement est d'environ 3 mois. L'effet positif sera perceptible après 2 semaines. Pour accélérer l'action, l'utilisation d'injections intraveineuses est autorisée.

Correction du mode de vie

Le mode de vie joue un rôle tout aussi important dans la période de rééducation. Pour une récupération rapide du foie, les experts recommandent de passer plus de temps à marcher à l'air frais..

Dans le même temps, il est important de surveiller la météo et de s'habiller de manière appropriée, car le développement du rhume ne doit pas être autorisé, car cela alourdit le système immunitaire, qui aura du mal à faire face à un rhume après une chimiothérapie..

Si le foie fait mal, la prise de remèdes à base de plantes médicinales, des séances de psychothérapie et des procédures d'aromathérapie aide à soulager la maladie..

Comment restaurer votre foie après une chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement avec des médicaments puissants qui ont un effet néfaste sur l'agent causal de la maladie ou sur les cellules cancéreuses. Cette méthode est souvent utilisée dans les tumeurs malignes, lorsque les foyers pathologiques sont détruits. Cependant, les médicaments ont un effet négatif sur les tissus et organes humains sains, y compris le foie. La récupération du foie après la chimiothérapie est nécessaire, car c'est cet organe qui neutralise les substances toxiques après la prise de médicaments.

Effets de la chimiothérapie sur le foie

La protection du foie est essentielle avec la chimiothérapie. Les médicaments qui combattent le cancer sont les leaders dans la fréquence des effets indésirables associés à la fonction hépatique. C'est cet organe qui traite et conduit à la désintégration des médicaments de chimiothérapie. Les déchets de médicaments sont convertis en substances toxiques qui endommagent les cellules hépatiques. En conséquence, la fonctionnalité du foie est perturbée et des substances nocives commencent à s'accumuler dans le corps..

En raison de l'apport de cytostatiques (médicaments anticancéreux), la régénération cellulaire est bloquée, ce qui entraîne une régénération très lente du foie.

La gravité et la nature des dommages aux organes dépendent:

  • la durée de la chimiothérapie;
  • type de médicament et tumeur;
  • la présence d'autres maladies du foie.

L'hépatite cholestatique ou toxique est souvent diagnostiquée à la suite d'une chimiothérapie. Le niveau de bilirubine augmente, ce qui provoque un dysfonctionnement du système nerveux central, une encéphalopathie. Voici quelques autres effets secondaires de la chimiothérapie:

  • la jaunisse apparaît, une intoxication générale;
  • le métabolisme, l'apport sanguin aux tissus est perturbé;
  • des métastases peuvent apparaître dans le parenchyme;
  • il existe un risque de développer une stéatohépatite (accumulation de graisse dans les cellules hépatiques sur fond d'inflammation);
  • les lésions vasculaires, la fibrose, la stagnation biliaire, l'hépatite aiguë, la cholangite sclérosante ne sont pas exclues.
La conséquence la plus dangereuse pour le foie avec une longue cure de chimiothérapie est l'insuffisance hépatique.

Symptômes hépatiques

En cours de chimiothérapie, un complexe de symptômes apparaît. Leur gravité dépend de l'état général du patient:

  • constamment nauséeux;
  • faiblesse, malaise général est observé;
  • le foie fait mal;
  • les hémorragies sont visibles sur la peau.

Avec l'encéphalopathie, l'attention, la mémoire, le sommeil sont perturbés. Une personne est déprimée, l'agressivité envers les autres, l'irritabilité, l'apathie augmente. Avec la stagnation de la bile, la sclérotique des yeux et de la peau jaunit, une éruption cutanée se forme. Les ganglions lymphatiques peuvent grossir, fièvre, saignement des veines dilatées de l'œsophage.

Comment restaurer votre foie après une chimiothérapie

En raison de médicaments puissants, non seulement les tissus pathologiques, mais aussi sains meurent. Par conséquent, le foie doit être rétabli chez chaque patient pendant la chimiothérapie. Pendant et après la chimiothérapie, les médecins surveillent les paramètres biochimiques de l'organe grâce à des tests sanguins.

Pour normaliser l'activité du foie et améliorer l'état du patient, une approche intégrée est nécessaire.

La récupération de la chimiothérapie comprend:

  • prendre des médicaments;
  • normalisation des intestins;
  • une bonne nutrition diététique;
  • utilisation de remèdes populaires.

Parfois, le médecin augmente délibérément les pauses entre les cours de chimiothérapie pour restaurer la fonctionnalité hépatique.

Médicament

Le traitement après la chimiothérapie repose sur la prise d'hépatoprotecteurs - des médicaments qui protègent et restaurent la structure de l'organe. Le médecin peut prescrire des médicaments à base de plantes ou de synthèse, en fonction de la forme et du degré des lésions hépatiques:

  • Phosphogliv, Essliver - phospholipides essentiels, dont l'action vise à renforcer les parois cellulaires de l'organe et à se protéger des toxines. Pour restaurer complètement le foie, vous devez boire le médicament pendant une période allant jusqu'à 3 mois..
  • Hofitol est une préparation à base d'artichaut. Restaure l'écoulement de la bile, protège les cellules des organes.
  • Legalon, Gepabene, Karsil - médicaments contenant des flavonoïdes de chardon-Marie. Ils ont des propriétés anti-inflammatoires et raffermissantes. Normaliser la fonction hépatique, prévenir la dégradation cellulaire, empêcher la pénétration des toxines, stimuler la production de protéines.
  • Heptral est un médicament aux effets antioxydants et antitoxiques. Il contient des acides aminés qui protègent non seulement le foie, mais également les cellules nerveuses. Déjà 7 jours après le début de la prise, l'état psycho-émotionnel s'améliore.
  • Ursofalk augmente la résistance des cellules hépatiques aux effets négatifs des facteurs externes, abaisse le taux de cholestérol et prévient la stagnation de la bile.
  • LIV-52 est une préparation avec un complexe à base de plantes (achillée millefeuille, chicorée, morelle et autres). Indiqué pour la prévention de l'hépatite d'origine médicamenteuse pendant la chimiothérapie.

En plus des hépatoprotecteurs, il est impératif de prendre des médicaments qui restaurent non seulement le foie, mais tous les systèmes:

  • Immunostimulants (Erbisol, Polyoxidonium, Galavit) pour renforcer l'immunité et prévenir les infections.
  • Antihypoxants (Preductal, Meldonium, Cytoflavin) et antioxydants (Dibikor, Lycopene, Glutargin) pour la prévention de la privation d'oxygène des cellules et de leurs dommages lors des réactions oxydatives.
  • Sédatifs et antidépresseurs pour améliorer l'état général (Glycine, Afobazol).
  • Antispasmodiques (Duspatalin) pour élargir les voies biliaires et réduire la cholestase.
  • Vitamines des groupes B et C ou leur complexe (Vitrum, complexe B-50 avec C). Ils améliorent la santé globale, augmentent la fonction protectrice du corps.

Sont également utiles les compléments alimentaires contenant les oligo-éléments et les vitamines nécessaires (Antiox, Nutrimax, Coopers).

Régime

Pour protéger le foie pendant la chimiothérapie, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire doux, ce qui soulage la charge sur l'organe endommagé..

Il est important de surveiller la qualité des aliments, de manger équilibré, afin que le corps reçoive quotidiennement tous les oligo-éléments nécessaires.

Vous devez manger par petites portions toutes les 2,5 à 3 heures, uniquement des aliments chauds. Vous devez refuser les plats qui contiennent des aliments épicés, gras et épicés qui créent un stress supplémentaire sur le foie. Les éléments suivants sont complètement exclus du régime:

  • nourriture en boîte;
  • les légumineuses;
  • saucisses, fromages fumés;
  • boissons gazeuses et alcoolisées;
  • oignons, épinards.

Au stade de la récupération du foie après la chimiothérapie, il est nécessaire de manger des fruits, des légumes frais et des produits laitiers. Le son de blé, les fruits secs sont utiles, grâce auxquels les substances toxiques sont éliminées du corps.

Après avoir mangé, il est utile de s'asseoir pendant environ une demi-heure ou de faire une promenade tranquille.

Il est également important de garder une trace de la quantité d'eau que vous buvez par jour. Il doit être d'au moins 2 litres. Les décoctions de rose musquée, les jus fraîchement pressés sont également utiles..

Remèdes populaires

En plus de suivre votre régime alimentaire et de prendre des médicaments, vous pouvez également utiliser la médecine traditionnelle après une chimiothérapie, mais uniquement avec l'autorisation de votre médecin. Ce sont des décoctions et des infusions à base de plantes:

  • Gelée d'avoine. L'avoine a un effet bénéfique sur les cellules hépatiques. L'extrait de cette plante est inclus dans de nombreux compléments alimentaires pour le traitement de l'organe. 100 g de céréales sont versés avec 1 litre d'eau, bouillis pendant 20 minutes. Le bouillon est retiré du feu, refroidi. Il est nécessaire de prendre de la gelée tous les jours pendant un demi-litre par jour dans un cours général de 60 jours. Peut être dilué avec des fruits secs, des fruits, du sirop naturel sucré.
  • Infusion de stigmates de maïs. 40 g de matières premières sèches sont versées avec un verre d'eau bouillante, infusées pendant une demi-heure, filtrées. Prendre 1/3 tasse trois fois par jour avant les repas.
  • Cocktail de curcuma. 5-7 g de curcuma sont placés dans un récipient, 30 g de noix de cajou sont ajoutés, 150 ml de lait sont versés. Tous les composants sont bien mélangés. Le mélange doit être bu en une seule gorgée. Prendre une fois par jour.
  • Décoction de chardon-Marie. 30 g de graines sont écrasées, remplies d'un demi-litre d'eau bouillante, bouillies pendant 15 minutes, filtrées. Vous devez boire le produit dans 2 cuillères à soupe. pendant 30 jours 6 fois par jour.
  • Dans 1/3 litre d'eau bouillante, 1 cuillère à soupe est infusée pendant une heure. safran, filtré, pris dans 2 cuillères à soupe. 4 fois par jour.
  • La nuit, vous devez cuire à la vapeur 15 g de sarrasin. Le matin, une pincée de sel, de sucre, d'huile végétale est ajoutée à la bouillie. Après avoir pris ce médicament, vous devez attendre 2 heures, puis prendre votre petit-déjeuner.

Toutes les méthodes alternatives ne sont efficaces après une chimiothérapie que dans le cadre d'un traitement complet. En tant que méthodes indépendantes, elles peuvent être utilisées pour prévenir les problèmes hépatiques après un traitement primaire..

Combien de temps faut-il au foie pour récupérer?

La durée de la récupération hépatique dépend de l'état de l'organe, du nombre de traitements de chimiothérapie et du type de cytostatiques prescrits. Pour déterminer à quel point la glande est affectée, il est nécessaire de subir régulièrement des études biochimiques..

Le foie peut récupérer de quelques mois à plusieurs années..

La période de rééducation est également influencée par le stade du cancer, la présence de pathologies chroniques et l'efficacité des médicaments. Si le patient adhère à toutes les recommandations médicales, la récupération de la chimiothérapie est plus rapide. Sinon, la maladie du foie ne fait que progresser et la qualité de vie diminue considérablement..

Récupération hépatique après chimiothérapie: un cours de rééducation

Dans certains cas, le traitement des maladies oncologiques nécessite la nomination de médicaments anticancéreux, dont l'influence négative non seulement maligne, mais également des cellules saines du corps sont exposées. Le foie fait partie des organes cibles les plus stressés sur le plan toxicologique lors des séances de chimiothérapie. Apprenez à aider les hépatocytes à récupérer.

Qu'est-ce que la récupération du foie après une chimiothérapie

L'utilisation de toxines pour le traitement du cancer est une étape justifiée. La chimiothérapie interfère avec la division des structures atypiques, ce qui permet de ralentir ou d'arrêter complètement le processus tumoral. À la suite de la mort des cellules cancéreuses, des produits toxiques de nécrose pénètrent dans le sang du patient, le foie est engagé dans l'excrétion de ce dernier..

Dans le contexte de l'augmentation de la charge causée par l'utilisation de la chimiothérapie, l'organe ne parvient souvent pas à faire face à cette tâche et perd sa capacité de récupération. Ce phénomène s'accompagne de dommages massifs aux hépatocytes. Ces processus sont inévitables; par conséquent, un traitement hépatique après chimiothérapie est indiqué pour tous les patients. La durée de la récupération dépend de la gravité des lésions organiques, de la présence de pathologies concomitantes et de nombreux autres facteurs. En moyenne, un cours de rééducation dure au moins 30 jours.

Comment restaurer votre foie après une chimiothérapie

La mort des cellules malignes provoque des symptômes d'intoxication. Le patient subit une détérioration notable de son état: vomissements, fièvre, diminution des performances. Ces conditions sont particulièrement prononcées si une chimiothérapie rouge hautement toxique est utilisée, ainsi nommée d'après la couleur de la solution administrée aux patients pendant le traitement. Les organes cibles des médicaments anticancéreux sont le foie, les poumons, le tractus gastro-intestinal, la moelle osseuse.

Compte tenu de ce fait, les oncologues recommandent aux patients d'être attentifs à leur propre santé pendant la période de rééducation et de suivre systématiquement toutes les prescriptions médicales. Une attention particulière est portée à l'alimentation lors de la récupération hépatique après une chimiothérapie. Un traitement thermal est recommandé pour les patients. Le nettoyage des organes est effectué par:

  1. Régimes - la méthode suppose que le rétablissement du patient est effectué en suivant les principes d'une alimentation saine, le respect du régime de consommation d'alcool.
  2. Traitement médicamenteux - implique la nomination d'un patient cancéreux avec des hépatoprotecteurs - des médicaments qui contribuent à la restauration précoce des structures cellulaires du foie.
  3. Remèdes populaires - basés sur l'utilisation de décoctions, d'infusions d'herbes médicinales qui contribuent à la restauration des hépatocytes.

Drogues

Le foie remplit une fonction de filtrage, par conséquent, il souffre plus que les autres organes lors des séances de chimiothérapie. L'élimination des hépatocytes des toxines accumulées est la tâche principale du patient pendant la période de rééducation. À l'issue de cette étape, des mesures sont prises pour restaurer les structures cellulaires du foie endommagées par la chimiothérapie. Un patient cancéreux se voit prescrire des antioxydants, des vitamines, des hépatoprotecteurs. Parmi ces derniers, les plus efficaces sont:

Substance active du médicament

Indications pour l'utilisation du médicament

Dosage du médicament

Effets secondaires du médicament

Contre-indications à l'utilisation du médicament

Extrait sec de fruit de chardon-Marie

Le médicament favorise la restauration du foie, interrompt le processus de peroxydation lipidique

Dommages hépatiques toxiques et leur prévention

Le médicament doit être pris 1 capsule trois fois par jour après les repas.

Base à base de plantes du médicament, pas de cumul

Réactions allergiques aux ingrédients

Intolérance individuelle aux composants du médicament

Le médicament a un effet cholékinétique et cholérétique

Maladie du foie gras, hépatite chronique; lésions hépatiques toxiques de diverses étiologies, cirrhose, cholangite

Lorsqu'il est pris par voie orale, la dose quotidienne du médicament est de 800-1600 mg, avec administration intraveineuse ou intramusculaire - 400-800 mg

Impact complexe, haute efficacité

Nausées, douleurs abdominales, flatulences, insomnie, crampes musculaires, réactions anaphylactiques

Troubles génétiquement déterminés qui affectent le cycle de la méthionine et / ou provoquent une homocystinurie et / ou une hyperhomocystéinémie

Le médicament a un effet cholérétique, réduit la synthèse du cholestérol dans le foie

Cholélithiase, gastrite par reflux biliaire; cirrhose biliaire primitive

La posologie du médicament est de 10 mg / kg de poids corporel, le médicament doit être pris avant le coucher

Le médicament favorise une évolution favorable des réactions immunologiques dans le foie

Diarrhée, nausée, douleur dans l'hypochondre droit, augmentation de l'activité des transaminases hépatiques

Inflammation aiguë de la vésicule biliaire, insuffisance rénale, pancréas, grossesse, allaitement

Phospholipides, sel trisodique de l'acide glycyrrhizique

Le médicament a un effet antiviral et immunomodulateur, favorise la récupération du foie

Dégénérescence du foie gras, lésions hépatiques alcooliques et toxiques

2 capsules du médicament trois fois par jour

Le médicament réduit les coûts énergétiques du foie

Réactions allergiques, œdème périphérique, augmentation temporaire de la pression

Hypersensibilité individuelle, moins de 12 ans, grossesse, allaitement

Hépatoprotecteurs en chimiothérapie (classification par principe actif)

Phospholipides essentiels (composants de la paroi cellulaire des hépatocytes)

Essentiale N, Essentiale forte N, Essliver Forte, Fosfonziale, Gepagard, Phosphogliv, Rezalut

Préparations pour le foie d'origine animale

Legalon, Karsil, Gepabene, Silimar

Préparations d'artichaut

Produits avec une combinaison complexe d'extraits de plantes

Hépatotransit, Milona 10, Ovesol, Dipana, Hepatrin

Les vitamines

Le corps après la fin des séances de chimiothérapie subit une carence aiguë en nutriments. Des éléments biologiquement significatifs aident à accélérer le processus de rééducation. Ainsi, la récupération hépatique après une chimiothérapie est impossible sans la prise d'acide ascorbique, de rétinol, de tocophérol, de vitamines B. Une attention particulière doit être portée à

élimination des syndromes négatifs sous forme de thrombocytopénie, anémie.

Ces conditions réduisent la capacité de récupération de l'organe..

Effets pharmacologiques du médicament

Angélique, noix vierge, busserole, vitamines du groupe B, H, D3, PP, magnésium, calcium, fer

Le médicament a des effets anti-inflammatoires et antibactériens, a un effet antioxydant sur le corps, aide à restaurer les parois des hépatocytes après la chimiothérapie

Rétinol, tocophérol, vitamine B, biotine, acide ascorbique, bore, zinc, vanadium, iode, manganèse, nickel, calcium, sélénium, étain

Le médicament réduit l'effet néfaste de la chimiothérapie, élimine efficacement le phénomène de carence en vitamines

Fruits de chardon-Marie, feuilles de plantain et d'ortie, fleurs d'immortelle, 7-sulfate ferreux aqueux, stéarate de calcium, lactose.

Le médicament aide à nettoyer et à restaurer les cellules hépatiques après les séances de chimiothérapie

Nutrition

Un patient cancéreux pendant la période de récupération doit manger 6 à 7 fois par jour en petites portions. Le régime thérapeutique est choisi individuellement, mais il existe des principes nutritionnels généraux recommandés pour les patients ayant subi une chimiothérapie. Ainsi, les viandes maigres et les poissons sont des sources idéales de protéines, ils doivent donc être présents dans l'alimentation du patient pendant la période de récupération. Ces aliments doivent être cuits à la vapeur avec un minimum de sel..

Pour un accompagnement, les légumes cuits ou cuits au four, le riz, le sarrasin sont recommandés pour les patients pendant la période de récupération après la chimiothérapie. L'utilisation de produits laitiers fermentés sans matières grasses est autorisée. L'alcool, les conserves, les saucisses pendant la récupération après une chimiothérapie sont strictement interdits. Boire du thé noir fort, le café n'est pas souhaitable. Les boissons idéales pour les patients qui ont subi une chimiothérapie sont des boissons aux fruits de baies fraîches de la forêt ou du jardin, une compote de fruits secs avec un minimum de sucre.

Veau, poulet (poitrine), lapin, agneau maigre

Lait et produits laitiers fermentés

Lait d'une teneur en matières grasses inférieure ou égale à 2,5%, fromage cottage faible en gras, yogourt sans colorants ni conservateurs, kéfir 1%

Crème sure, lait cuit fermenté, crème

Pain de seigle, croûtons maison

Pâtisseries molles, confiserie

Soupes de légumes, bouillons de viande faibles

Premiers plats gras

Riz, sarrasin, pâtes de blé dur

Millet, orge perlé

Omelette, casserole d'œufs pas plus de 2 fois par semaine

Carottes, concombre, poivron, chou, salade

Oignon, ail, radis, radis

Remèdes populaires

La médecine alternative a dans son arsenal de nombreuses recettes pour nettoyer et restaurer les structures cellulaires du foie après une chimiothérapie utilisant des ingrédients naturels. Les remèdes populaires agissent doucement sur un corps affaibli, ne provoquent pratiquement pas d'effets secondaires. Néanmoins, toute prescription doit être sélectionnée individuellement, en tenant compte de l'état du patient, de la présence de maladies concomitantes. Les moyens suivants pour nettoyer et restaurer les structures hépatiques après une chimiothérapie peuvent être utilisés par les patients cancéreux sans restrictions:

  • Infusion de stigmates de maïs. 40 g de matières premières sèches sont versés avec un verre d'eau bouillante. La composition est insistée pendant une demi-heure. La perfusion filtrée est prise entre 70 et 80 ml trois fois par jour entre les repas. L'outil aide à améliorer l'écoulement de la bile pathologique, aide à restaurer les hépatocytes après la chimiothérapie.
  • Cocktail de curcuma pour nettoyer le foie. 5 à 7 g d'épice sont placés dans un récipient, dans lequel 30 g de noix de cajou et 150 ml de lait sont ajoutés. La masse est mélangée dans un mélangeur, puis bue à jeun. Le cocktail contient une dose quotidienne de curcuma. Les patients pendant la période de récupération du foie doivent le prendre une fois par jour..

Bouillon d'avoine

La protection du foie pendant la chimiothérapie avec cette plante est recommandée par les médecins. La recette populaire pour nettoyer et restaurer un organe après une chimiothérapie à l'avoine consiste à préparer une décoction dans n'importe quel récipient, à l'exception de l'aluminium:

  • Faites bouillir 2 tasses de graines végétales non raffinées dans l'eau pendant 30 minutes. Passez ensuite le bouillon dans une étamine ou un chiffon..
  • Mettez la solution à feu doux jusqu'à ce qu'elle épaississe..
  • Refroidissez la gelée obtenue pour restaurer les hépatocytes après la chimiothérapie et prenez 2-3 cuillères à soupe sans sucre / sel ajouté par jour avant les repas.

La chimiothérapie et le foie

Il y a même dix à vingt ans, les chimiothérapeutes niaient avec confiance la possibilité de développer des dommages médicamenteux au foie, estimant que le tableau clinique «hépatique» spécifique était dû à de petites lésions métastatiques focales. Dans les annotations des cytostatiques, cependant, l'hépatotoxicité (toxicité pour le foie) d'une partie des médicaments anticancéreux a été indiquée, les mécanismes qui l'initient étaient connus..

La raison de l'idée fausse des chimiothérapeutes était due aux capacités de diagnostic limitées. À ce moment-là, les analyses de sang échographiques et biochimiques étaient insuffisantes pour un diagnostic adéquat, et l'IRM et la tomodensitométrie n'étaient pas disponibles.

Hépatite médicinale

Aujourd'hui, les principaux critères de diagnostic des lésions hépatiques par les cytostatiques à la suite de la chimiothérapie sont également basés sur un test sanguin biochimique, mais des tests très sensibles peuvent exclure l'hépatite virale, l'imagerie par rayonnement - la tomodensitométrie et l'IRM révèlent les plus petites métastases dans le foie, des marqueurs spécifiques diagnostiquent l'hépatite auto-immune et des critères morphologiques de lésions hépatiques alcooliques ont été établis. Et quand tout est exclu, l'hépatite médicamenteuse toxique, qui se développe avec l'utilisation de doses standard de médicaments de chimiothérapie, reste à l'ordre du jour.

Les facteurs de risque d'hépatite médicamenteuse sont directement le potentiel toxique de l'agent cytostatique, et parfois les caractéristiques génétiques du patient, qui ne permettent pas une décomposition et une excrétion adéquates des métabolites. Le sexe et l'âge, l'histoire de la vie, une mauvaise alimentation et l'abus d'alcool sont affectés. Les médicaments pris non pas pour le cancer, mais en relation avec une autre maladie chronique, et leur quantité affectent. Les maladies concomitantes et la localisation du processus tumoral affectent.

Un complexe de facteurs dans diverses combinaisons ne permet pas au foie de résister aux assauts de la chimiothérapie, et il réduit ou perd sa fonctionnalité.

Lésions hépatiques après chimiothérapie

En cas de lésions hépatiques sévères, la chimiothérapie est impossible, mais avec des degrés légers et modérés, un traitement avec une diminution de la dose de chimiothérapie est possible. Seuls les avantages d'une telle chimiothérapie abrégée peuvent également être réduits. Que faire? Bien sûr, il est plus facile de prévenir que de guérir les dommages médicamenteux au foie, mais il est également possible et nécessaire de le traiter. Jusqu'à récemment, les chimiothérapeutes étaient sceptiques quant à la possibilité de développer une hépatite d'origine médicamenteuse aussi parce qu'il n'y avait pas de médicaments efficaces pour le traitement et la prévention. Aujourd'hui, à ces fins, un métabolite absolument physiologique est utilisé, qui est déficient dans toute pathologie hépatique..

Il y a un autre moment désagréable: les lésions hépatiques résultant de la chimiothérapie entraînent le développement d'une encéphalopathie hépatique, se manifestant par une asthénie et une dépression post-chimiothérapeutiques. Une encéphalopathie légère est notée chez au moins un tiers de tous ceux qui ont subi une chimiothérapie, mais comme les patients ne consultent pratiquement pas un neurologue, ils ne sont pas diagnostiqués avec cette maladie.

Il n'est pas nécessaire de dire à quel point la dépression est dangereuse. Le traitement de l'encéphalopathie est effectué selon une méthode en cinq étapes, qui comprend non seulement l'élimination du facteur provoquant et de ses moments aggravants, mais l'assainissement de l'intestin à partir de substances contenant de l'azote. Un régime alimentaire spécial et des médicaments sont prescrits pour aider à lier les produits toxiques et à les éliminer.

Les oncologues, hépatologues de la clinique européenne, sélectionnent le schéma optimal de traitement complexe de l'hépatite médicamenteuse. Notre tâche est de ramener le patient au niveau initial de performance et d'activité physique le plus rapidement possible, si possible en principe..

Méthodes de base de la récupération du foie après la chimiothérapie

Remèdes populaires

Les remèdes populaires aideront à accélérer le processus de récupération du corps et à éliminer les réactions secondaires après la chimiothérapie. La médecine alternative a de nombreuses recettes efficaces:

Vous pouvez éliminer les troubles intestinaux et la diarrhée avec une infusion d'achillée millefeuille et de millepertuis. Les herbes doivent être prises dans des proportions égales et mélangées. Ensuite, séparez une cuillère à soupe, versez de l'eau bouillante dessus et insistez. Prenez deux fois par jour au chaud. La collection d'agropyre, de trèfle des prés, de millepertuis, de menthe, de frêne blanc, d'origan et d'ortie a fait ses preuves. Tous les ingrédients doivent être pris dans des proportions égales et bien mélangés. Après cela, versez une cuillère à soupe de matières premières avec un verre d'eau bouillante, infusez et prenez le matin, le déjeuner et le soir une demi-heure avant de manger, 2 cuillères à soupe. Un tel remède aide à nettoyer le sang et augmente l'hémoglobine. Un remède efficace pour les patients atteints de cancer est une décoction d'herbe de saule. La plante a un effet immunostimulant et antioxydant, améliore l'hématopoïèse de la moelle osseuse, normalise les processus métaboliques. Doit être pris deux fois par jour, 30 minutes avant les repas. Le cours d'admission dure au moins un mois. Pour l'anémie, des feuilles d'ortie dioïque et des feuilles de bouleau sont utilisées. Pour préparer le bouillon, les feuilles en proportions égales doivent être écrasées et remplies de 1,5 tasse d'eau bouillante. Insister pendant une heure dans un endroit sombre, filtrer et ajouter 1/3 tasse de jus de betterave fraîchement pressé à l'infusion. Prendre au moins trois fois par jour avant les repas pendant deux mois. Le thé à la mélisse aidera à restaurer le travail du tractus gastro-intestinal. Il supprime efficacement les nausées et les vomissements.L'infusion d'écorce d'aulne et de cônes a des effets astringents, anti-inflammatoires, antibactériens et analgésiques. Pour préparer un tel produit, vous devez verser 2 cuillères à soupe de cônes d'aulne avec un verre d'eau chaude et insister au moins 2 heures. Boire 1/3 tasse trois fois par jour 30 minutes avant les repas. En cas de perte de cheveux sévère, un mélange de sève de bouleau, d'alcool et d'une décoction de racines de bardane peut être frotté sur le cuir chevelu. Tous les ingrédients sont mélangés en quantités égales.

À la question de savoir combien de temps dure la rééducation après la chimiothérapie, les experts ne donnent pas de réponse définitive. Pour certains patients, la période de récupération prend trois semaines et dure parfois des mois.

Les gens tolèrent la chimiothérapie différemment. Cela dépend de l'état général du corps. S'il n'est affaibli par rien, les effets secondaires seront beaucoup moins importants et la période de rééducation est plus courte..

Si l'état du patient n'est pas satisfaisant au départ, il faudra beaucoup de temps pour récupérer.

La rééducation après chimiothérapie à domicile joue un rôle important non seulement pour améliorer le bien-être d'un patient cancéreux, mais également pour qu'il puisse résister indépendamment aux virus et aux bactéries pathogènes.

La prise de tout médicament, à la fois médicinal et traditionnel, ne doit être utilisé qu'après accord avec le médecin traitant.

Le respect de toutes les recommandations pour restaurer le corps aidera le patient à se débarrasser rapidement des conséquences négatives et à revenir à une vie normale.

Http: // oncologypro. ru / himioterapiya / posle-himioterapii-plohoe-samochuvstvie. html

La chimiothérapie, ses caractéristiques et le développement d'effets secondaires

La chimiothérapie est le traitement du cancer avec des médicaments spéciaux qui inhibent la croissance tumorale. Ces médicaments sont des poisons et des toxines pour les cellules malignes, mais ont en même temps un effet néfaste sur les cellules saines. Le processus est toujours accompagné d'effets secondaires, mais tous les patients tolèrent ces complications de différentes manières: certaines sont relativement faciles, d'autres sont plus difficiles, ayant subi presque toutes les conséquences possibles.

l'exposition aux produits chimiques se manifeste à l'extérieur, par exemple, la perte de cheveux

Outre la réflexion interne sur le travail de tout l'organisme, l'irradiation chimique (c'est ainsi que l'effet des médicaments peut être caractérisé) se manifeste à l'extérieur:

  • chute de cheveux;
  • indigestion et diarrhée;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • faiblesse accrue;
  • manque d'appétit;
  • sécheresse et desquamation de la peau;
  • fragilité et fragilité des ongles, ainsi que l'apparition de rayures longitudinales sur la plaque à ongles;
  • anémie sévère.

Réhabilitation du travail des organes internes

La chimiothérapie du premier coup frappe le foie. Les agents chimiothérapeutiques sont utilisés depuis longtemps et sont à l'origine d'un dysfonctionnement hépatique dans le corps. Pour éviter cette condition, des médicaments qui protègent le foie sont prescrits au début du traitement. Le soutien du foie se poursuit après la chimiothérapie.

Pour améliorer la fonction hépatique, des médicaments hépatoprotecteurs sont utilisés. Ces médicaments protègent le foie des toxines, le guérissent et le réparent. Utilisation efficace de l'usine de chardon-Marie, qui fait partie du médicament "Karsil".

Vous pouvez restaurer le corps à l'aide de moyens tels que des adsorbants. Ils collectent et éliminent les toxines et, en même temps, ne provoquent pas le développement de nouvelles cellules cancéreuses. Les entérosorbants modernes (Enterosgel, Polysorb) ont une grande surface adsorbante. Dans le régime, il est nécessaire d'utiliser de l'huile végétale, qui a un effet bénéfique sur le foie, sature le corps en graisses et vitamines utiles.

Une exposition à long terme à des produits chimiques peut endommager et irriter les veines. Développement possible d'une insuffisance veineuse, thrombophlébite. Pour le traitement de ces conditions, des anti-inflammatoires (venotoniques) sont utilisés, prescrits uniquement par un médecin..

Pendant la chimiothérapie, la formule sanguine change. Pour le restaurer, une petite quantité de vin rouge est recommandée. Les autres boissons alcoolisées après la chimiothérapie ne sont pas recommandées.

Les agents chimiothérapeutiques réduisent la coagulation sanguine. La raison en est une diminution du nombre de plaquettes. En raison du manque de ces cellules sanguines, des hématomes et des saignements se produisent. Pour augmenter le nombre de plaquettes, des vitamines B sont prescrites, le médicament "Derinat" (à partir d'acides de saumon), "Sodecor" (à partir d'un mélange d'herbes) et d'autres..

Si les reins n'ont pas souffert de tumeur, qu'il n'y a pas d'œdèmes et de troubles circulatoires, une boisson abondante d'eau minérale aidera à restaurer le corps. Une eau légèrement alcaline sans gaz est recommandée. L'eau aide à rincer le corps, à éliminer les débris cellulaires. Il est nécessaire de s'assurer que la quantité bue est inférieure à celle excrétée dans l'urine. Souvent, les oncologues recommandent de boire des décoctions d'herbes diurétiques pour normaliser la tension artérielle.

Afin de restaurer la fonction intestinale et de normaliser la microflore, un traitement avec des probiotiques et des prébiotiques suffit. Les probiotiques sont des micro-organismes «pour la vie». Ceux-ci incluent les produits laitiers fermentés. Choisissez soigneusement le yogourt ou le kéfir. Le produit doit être naturel, contenant des bactéries vivantes. L'emballage doit indiquer la présence de probiotiques.

Sous l'influence de l'acide lactique, les micro-organismes meurent rapidement, il est donc nécessaire d'acheter uniquement des produits d'acide lactique frais. Il existe des préparations pharmaceutiques en capsules. Ils doivent également être choisis correctement. L'annotation doit indiquer que la capsule résiste aux acides et se désintègre après trois à quatre heures.

Les prébiotiques ne sont pas absorbés dans l'estomac, ils pénètrent dans les intestins et servent de «nourriture» aux bactéries «bénéfiques» qui vivent dans le gros intestin. Ils stimulent la croissance de «bons» microorganismes et améliorent la digestion. Les prébiotiques comprennent l'inuline, une fibre alimentaire soluble. Les prébiotiques se trouvent dans l'ail, les haricots et les oignons de chicorée. Des céréales enrichies en inuline sont apparues sur le marché. Tous ces aliments aident à restaurer le système digestif..

Traitement après chimiothérapie

La rééducation post-chimiothérapie est également vitale pour les tissus hépatiques endommagés, qui ont absorbé des volumes accrus de toxines nocives, ne permettant manifestement pas de les éliminer rapidement du corps. En général, le traitement avec des produits chimiques affecte directement trois fonctions hépatiques systémiques:

  • fonction métabolique;
  • fonction de lutte contre les substances toxiques;
  • fonction excrétrice.

Toutes ces fonctions sont activement impliquées dans le processus de chimiothérapie:

  • le foie active les substances médicinales;
  • le foie résiste activement aux toxines contenues dans le médicament;
  • l'interaction du foie et de ses maladies avec un médicament affecte gravement la qualité du traitement oncologique.

C'est en raison de cette participation active du foie au traitement, qu'un test sanguin biochimique est prescrit avant le traitement chimique de l'oncologie. Après un traitement chimique d'oncologie, les patients souffrent de diverses formes de dysfonctionnement du système digestif:

  • nausées récurrentes avec des épisodes de vomissements;
  • troubles de la miction;
  • troubles intestinaux;
  • douleurs aux os et aux muscles;
  • exacerbation de l'ulcère gastroduodénal, voire de tout le système digestif.

Les médicaments anticancéreux inhibent souvent la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse, entraînant divers troubles sanguins. Et les dommages chimiques à la membrane muqueuse donnent lieu à une stomatite et une inflammation de la vessie, la plupart des patients qui ont subi une chimiothérapie perdent abondamment leurs cheveux.

L'un des effets secondaires d'un tel traitement est l'effet néfaste de ces médicaments sur le système immunitaire du corps, qui découle naturellement de la fonction principale du traitement - supprimer l'activité de division cellulaire des tissus malins.

Sans immunité, le corps est sans défense, par conséquent, après un traitement en oncologie, il est important de prendre des mesures pour renforcer l'immunité

Récupération du foie après une chimiothérapie

L'évolution du traitement en oncologie avec des médicaments chimiques, éventuellement même répétés, entraîne de graves troubles du fonctionnement du foie. Même la capacité du foie à se guérir ne peut pas toujours résister aux effets nocifs du médicament, il est donc logique de prendre des pauses plus longues dans la chimiothérapie pour restaurer le foie autant que possible..

Le plus souvent, à la suite de la lutte chimique contre l'oncologie, ils sont confrontés aux complications suivantes:

  • lésions hépatiques toxiques;
  • changements dans la composition sanguine;
  • dysfonctionnement du système digestif;
  • réduction significative du cuir chevelu;
  • détérioration générale du bien-être.

Pour restaurer le sang, il est recommandé d'inclure dans l'alimentation des grenades, des pommes rouges, du bœuf, du vin rouge et d'autres aliments similaires qui n'endommageront pas le processus de récupération de l'hémoglobine..

Le foie affecté par le traitement a un besoin urgent d'une alimentation saine: un minimum d'aliments gras, du sel, des produits à base de farine, une consommation limitée d'épices chaudes

Une attention particulière doit être portée à la restauration de la racine des cheveux. Mais ce processus est très individuel, il ne sera donc pas possible de se passer de l'aide d'un spécialiste

Une attention particulière doit être portée à l'état de la cavité buccale et des dents, probablement affectés au cours du traitement. Il vaut la peine de choisir un dentifrice avec un niveau de protection accru de l'émail dentaire

S'abstenir de la nourriture rugueuse, de l'acide et du salé aidera à restaurer la muqueuse buccale. Les jus acides peuvent entraîner des problèmes dentaires. La nourriture sèche doit être lavée avec de l'eau.

Après la chimiothérapie, le corps accumule beaucoup de cellules malignes mortes qui doivent être retirées du corps afin d'éviter une détérioration périodique du bien-être général, ou du moins aider le foie à faire face à l'élimination de ces déchets inutiles.

Le traitement après la chimiothérapie devrait améliorer l'état général du patient, lui redonner la capacité de résister indépendamment aux virus et aux bactéries.

Il est extrêmement important de normaliser le fonctionnement de tous les systèmes du corps. Pour ce faire, il est recommandé de passer plus de temps à l'extérieur, d'être exposé à une activité physique légère et de consacrer du temps à la marche

En général, il est important de remettre votre vie sur les rails..

Le rétablissement de la chimiothérapie peut durer de six mois à plusieurs années. C'est le moment d'une attention particulière à votre santé et d'une mise en œuvre minutieuse de toutes les recommandations du médecin traitant.

Combien de temps dure le malaise après la chimiothérapie et comment s'en débarrasser

La chimiothérapie est l'un des principaux traitements du cancer. Malgré l'efficacité des actions, il convient de noter que les conséquences d'un tel traitement affectent tout le corps et se rappellent longtemps après le cours. Les organes internes souffrent de substances toxiques qui détruisent non seulement les cellules cancéreuses, mais aussi les cellules saines. Souvent, après la chimiothérapie, une mauvaise santé accompagne le patient pendant longtemps. La tâche du médecin traitant n'est pas seulement de suivre le traitement lui-même, mais également de surveiller et de soulager l'état après la chimiothérapie.

Les principaux indicateurs de la détérioration de l'état corporel:

  • nausées Vomissements; immunité réduite; faiblesse générale, malaise; réactions allergiques; gonflement; pâleur et démangeaisons de la peau; chute de cheveux; violation du système nerveux central, dépression; engourdissement des membres; violation des organes et systèmes internes.

Comment se remettre de la chimiothérapie

Le nettoyage du foie est nécessaire après la procédure, car une complication se produit en raison de l'effet puissant. Les médicaments sont utilisés pour traiter les néoplasmes malins, détruisant ainsi les cellules cancéreuses et arrêtant leur développement. Étant donné que le foie aide le corps à se débarrasser des substances nocives, il doit être restauré de toute urgence..

* Nutrition adéquat

Après la chimiothérapie, vous devez bien manger. Supprimez les aliments frits et épicés, les aliments gras et les mijotés du menu. Ajoutez du poisson et de la viande gras, des viandes fumées et des cornichons au menu. Limitez votre consommation de pois et de haricots. Mangez moins d'oignons. Préparez de la soupe aux choux et des soupes au lait. Mangez plus de viande maigre cuite. Ces types comprennent la dinde, le poulet et le bœuf, le poisson bouilli est également utile. Mangez des fromages, du fromage cottage faible en gras avec du lait. Prenez un complément alimentaire qui contient toute une gamme de bactéries intestinales. Ajoutez des baies et des fruits frais, des tomates, des carottes, des jus de fruits, des fruits secs à votre menu - ces produits aident à éliminer les toxines du corps.

* Thérapie médicamenteuse

Après la chimiothérapie, les médecins prescrivent des médicaments pour réparer le foie. Fondamentalement, le traitement consiste en l'utilisation de stéroïdes et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les spécialistes utilisent des analgésiques, des vitamines et des antioxydants. Tous ces médicaments ont un effet bénéfique sur le corps humain..

Le traitement du foie consiste en une nutrition et des médicaments appropriés..

Comment traiter la leucopénie

Comme mentionné ci-dessus, un bon remède dans ce cas est de prendre du jus fraîchement pressé à jeun. Ce n'est pas sufisant. L'oncologue traitant est obligé de contrôler strictement un tel phénomène, et lui seul peut prescrire des médicaments visant à augmenter le taux de leucocytes dans le sang du patient.

Les médicaments sont prescrits purement individuellement dans chaque cas, mais ils visent tous à atteindre les objectifs suivants:

  • stimulation de la production de nouveaux globules blancs;
  • restauration du niveau de leucocytes aux valeurs qui ont eu lieu avant la maladie et le traitement;
  • accélération de la maturation;
  • augmenter leur durée de vie;
  • stabilisation et compactage de la membrane de leucocytose;
  • stimulation de leur libération reproductrice dans la circulation sanguine du corps dans la bonne quantité.

Ces médicaments se distinguent par leur faible toxicité et ne s'accumulent pas dans le corps humain. De plus, ils maintiennent des érythrocytes normaux.

La posologie est également prescrite sur une base individuelle et dépend du degré d'effet de la chimiothérapie sur une personne et de son état général..

Il existe également des méthodes alternatives pour aider à augmenter le nombre de leucocytes après le traitement. Il est recommandé de consommer des aliments contenant des protéines, des vitamines ainsi que de l'acide folique et ascorbique. N'oubliez pas l'avoine bien connue et les fruits et légumes frais. Manger plus de légumes verts, de noix et de sarrasin sont très utiles.

Le rétablissement de la chimiothérapie peut être long et souvent désagréable. Mais si vous suivez toutes les recommandations de votre médecin et menez une vie correcte, l'inconfort peut être minimisé, voire complètement éliminé..

L'utilisation de l'avoine à des fins médicinales

Un nombre réduit de globules blancs est traité avec de l'avoine. Cette céréale a un gros bagage de vitamines, oligo-éléments.

Les grains entiers sont constitués de:

La teneur en silicium de l'avoine est très élevée. Les propriétés de cet élément chimique augmentent l'élasticité des tissus conjonctifs, la force. Il affecte les muqueuses, les parois des vaisseaux sanguins, les renforçant.

Les grains d'avoine soutiennent le métabolisme des lipides par leur action, améliorent la fonction rénale et hépatique et le fonctionnement du tractus gastro-intestinal. Les instructions sur la façon de se remettre rapidement de la chimiothérapie à l'avoine comprennent une recette facile pour faire une décoction de lait.

Recette de décoction:

Une décoction d'avoine à base d'eau peut améliorer la composition et l'état du sang. Les grains (200 g) sont lavés, remplis d'eau froide (1 l) et bouillis à feu doux pendant vingt-cinq minutes. Le bouillon fini est filtré et pris trois fois par jour, un demi-verre. Pour améliorer le goût, du miel est ajouté (s'il n'y a pas d'allergie).

Effets de la chimiothérapie sur le foie

La protection du foie est essentielle avec la chimiothérapie. Les médicaments qui combattent le cancer sont les leaders dans la fréquence des effets indésirables associés à la fonction hépatique. C'est cet organe qui traite et conduit à la désintégration des médicaments de chimiothérapie. Les déchets de médicaments sont convertis en substances toxiques qui endommagent les cellules hépatiques. En conséquence, la fonctionnalité du foie est perturbée et des substances nocives commencent à s'accumuler dans le corps..

En raison de l'apport de cytostatiques (médicaments anticancéreux), la régénération cellulaire est bloquée, ce qui entraîne une régénération très lente du foie.

La gravité et la nature des dommages aux organes dépendent:

  • la durée de la chimiothérapie;
  • type de médicament et tumeur;
  • la présence d'autres maladies du foie.

L'hépatite cholestatique ou toxique est souvent diagnostiquée à la suite d'une chimiothérapie. Le niveau de bilirubine augmente, ce qui provoque un dysfonctionnement du système nerveux central, une encéphalopathie. Voici quelques autres effets secondaires de la chimiothérapie:

  • la jaunisse apparaît, une intoxication générale;
  • le métabolisme, l'apport sanguin aux tissus est perturbé;
  • des métastases peuvent apparaître dans le parenchyme;
  • il existe un risque de développer une stéatohépatite (accumulation de graisse dans les cellules hépatiques sur fond d'inflammation);
  • les lésions vasculaires, la fibrose, la stagnation biliaire, l'hépatite aiguë, la cholangite sclérosante ne sont pas exclues.

La conséquence la plus dangereuse pour le foie avec une longue cure de chimiothérapie est l'insuffisance hépatique.

Processus d'émergence cellulaire

Les médecins parlent toujours de la façon de se remettre de la chimiothérapie après les procédures. Cependant, dans la plupart des cas, tout est de nature purement individuelle. Ce n'est un secret pour personne qu'un tel traitement peut avoir des effets secondaires désagréables et affecter négativement l'état des organes humains sains, en particulier le foie..

Pourquoi la science n'a-t-elle pas développé une méthode plus humaine que la chimiothérapie??

En effet, les cellules pathogènes apparaissent sur des cellules saines et ne sont pas pour notre corps un corps étranger. Contrairement aux ordinaires, ils se multiplient très rapidement. Cela est dû à une violation de la réglementation de leur division. La tâche du traitement est d'agir sur la cellule cancéreuse en cours de démembrement. Plus il se divise souvent, plus les médicaments agissent rapidement..

La chimiothérapie et le foie

Pendant la période de chimiothérapie du cancer, tout le corps en souffre et il faut beaucoup de temps et d'efforts pour récupérer. Le foie est soumis à presque le plus grand stress. Il est bien connu qu'il est responsable de l'élimination des substances nocives du corps. Ceux-ci incluent les toxines, les métaux lourds, les produits métaboliques.

Le foie perd rapidement sa fonctionnalité après une chimiothérapie. Il existe plusieurs façons de restaurer le fonctionnement normal du foie, qui a été perturbé par la chimiothérapie. Après avoir subi une chimiothérapie, le foie a un besoin urgent d'un nettoyage spécial..

Jetons un coup d'œil aux moyens d'aider notre filtre principal à nettoyer et à fonctionner normalement..

Régime ajusté

Après un cours de chimiothérapie, le patient doit suivre un régime spécial. Vous devez exclure les aliments épicés, frits et gras de votre alimentation. Il est interdit de manger de la viande fumée, de la viande et du poisson gras, des cornichons, des aliments marinés, des boissons gazeuses, de l'alcool. Il est recommandé de manger des soupes laitières et végétariennes, de la viande et du poisson bouillis faibles en gras, des fromages, du fromage cottage faible en gras ou faible en gras. Le menu du jour doit comprendre des baies mûres, des légumes et des fruits, une décoction d'églantier, des abricots secs, des pruneaux, du son.

Ces produits contribuent à l'élimination des toxines de l'organisme et renforcent le système immunitaire. Tout aliment doit être consommé chaud, très chaud ou froid n'est pas souhaitable. Après avoir mangé, il est recommandé de ne pas s'allonger pendant plusieurs heures.

Médicaments

Vous pouvez restaurer le foie avec des médicaments. Énumérons les médicaments les plus populaires:

  • Essentiale. La substance active de ce médicament est constituée de phospholipides essentiels, impliqués dans la division et la régénération cellulaires. Lorsqu'il y a une carence en phospholipides dans le corps, une violation du métabolisme des graisses se produit, en raison de laquelle le foie souffre grandement. Grâce à Essentiale, la régénération des membranes cellulaires est plus rapide et la fonction hépatique est progressivement normalisée.
  • Carsil. Ce médicament est d'origine végétale, la substance la plus active est la silibinine. Il empêche les toxines de pénétrer dans le foie, stimule le métabolisme cellulaire, inhibe la destruction des membranes cellulaires.
  • Flor Essen. Le mélange de huit herbes est à 90% biologique. Cet outil élimine les toxines et les toxines du corps, améliore l'appétit, a un effet tonique sur le corps..
  • Chardon-Marie. En médecine, on utilise des graines de chardon-Marie, ainsi que sa farine (tourteau après pressage d'huile). Ils protègent le foie de tous les types de toxines, réduisent les dommages causés par la chimiothérapie et améliorent les maladies du foie.

Remèdes populaires

Parmi les recettes folkloriques, l'infusion d'avoine est la plus populaire. Il est souvent recommandé par les médecins eux-mêmes à leurs patients, car il restaure efficacement le foie et n'a aucune contre-indication d'utilisation..

Recette: 250 grammes de grains d'avoine entiers sont versés avec trois litres d'eau chaude (l'eau bouillante ne peut pas être utilisée, laissez-la refroidir à 95-90 degrés), l'infusion est placée dans un four préchauffé pendant plusieurs heures, puis conservée dans un endroit chaud pendant au moins dix heures. L'infusion filtrée est consommée 20 minutes avant un repas, 100 grammes.

La récupération du foie après un traitement par chimiothérapie doit être effectuée sous la stricte surveillance d'un médecin..

L'automédication peut avoir des conséquences graves et désagréables..

Faites confiance à votre médecin qui a l'expérience et les connaissances nécessaires en la matière.

Meilleures réponses

Pour restaurer le foie - Essentiale Forte trois fois par jour après les repas, si la chimie de l'estomac a abandonné - vous pouvez boire de l'oméprazole... Augmentez le taux de leucocytes - méthyluracile. Et du folk - Si pour augmenter le niveau d'hémoglobine - jus de betterave dans un mélange avec carotte et pomme et un peu de crème sure Langue bouillie Bouillon d'orge Si les leucocytes sont élevés - Bière vivante avec de la crème sure (résultat à 100% - les médecins conseillent) Boire du thé avec une pincée de cannelle pendant la journée et le gingembre (en alternance) pendant quelques semaines, alors buvez. Eh bien, bouillie de sarrasin, flocons d'avoine, caviar rouge, c'est compréhensible)

Il existe un tel texte. À partir de là, vous pouvez prendre, sinon tous pour des raisons évidentes, quelque chose à noter. Vous pouvez consulter un médecin oncologia2.narod /

Dieu…. Je sympathise avec vous et encore plus avec votre nièce. Ayez plus de grenades. Celui qui restaure l'hémoglobine. Rouge. Foie, bouillie de sarrasin... Mais de la drogue - je ne suis pas un conseiller, désolé

Il est très bon de boire du bouillon d'avoine et des jus de légumes fraîchement pressés pendant le traitement et pendant longtemps après, ils éliminent bien les radiations et les toxines. Et pour l'un, ils traiteront le tractus gastro-intestinal, qui souffre grandement du traitement.

Application de l'ASD-f2 en oncologie

Médicaments de récupération du foie

Compte tenu de l'ampleur des effets des agents chimiothérapeutiques sur le corps, il est nécessaire de trouver des médicaments efficaces capables de neutraliser les effets nocifs du traitement du cancer. Le médecin prescrit des médicaments qui peuvent restaurer l'immunité, réguler les taux de plaquettes et nécessairement un médicament qui protège le tissu hépatique. Voici les médicaments que votre médecin pourrait recommander.

L'hépamine améliore la fonction hépatique, rétablit l'équilibre des acides aminés, active la synthèse des protéines et stimule la régénération cellulaire. Les composants du médicament sont des hépatoprotecteurs qui peuvent accélérer la neutralisation des toxines.

L'hépastéril contient des substances qui neutralisent les toxines, améliorent le métabolisme et protègent le foie. Le médicament compense la carence en acides aminés, oligo-éléments et vitamines. L'outil normalise les processus métaboliques dans le foie.

Le sirepar est considéré comme un hépatoprotecteur puissant, il nettoie bien les toxines, sert de prophylaxie contre les infiltrations graisseuses et assure la récupération du foie après une chimiothérapie. Les composants du médicament activent la maturation des globules rouges, régulant le processus d'hématopoïèse.

Erbisol active le système immunitaire, accélère la régénération des tissus hépatiques, détruit les cellules atypiques. Les composants du médicament normalisent la fonction des hépatocytes, présentent un effet antioxydant, améliorent l'effet des interférons et des antibiotiques.

Phosphogliv est une préparation moderne à base d'ingrédients naturels qui peuvent protéger le foie. Le médicament aide le foie à éliminer les toxines, est prescrit pour les lésions hépatiques graisseuses et toxiques, pour l'hépatite.

Ropren est un nouveau développement russe, qui est un médicament pour la protection du foie et la régénération de ses cellules.

La prednisolone est un médicament hormonal qui peut restaurer la fonction hépatique. Jusqu'à 6 comprimés sont pris par jour, lavés avec du lait. En parallèle, l'orotate de potassium est prescrit au patient, car la prednisone contribue à sa carence. Les soins hépatiques d'urgence sont fournis par injection intramusculaire de dexaméthasone 8 mg deux fois par jour.

Le gepabène est une préparation à base de plantes naturelles qui régénère les cellules hépatiques. Recommandé pour la violation à long terme des paramètres de biochimie.

L'héparcomposite est un hépatoprotecteur capable d'éliminer les toxines. Le médicament n'a aucun effet secondaire. Prescrit 1 ampoule par voie intraveineuse jusqu'à 3 fois par semaine.

Galstena est un médicament qui peut restaurer les cellules hépatiques. Ne donne pas d'effets secondaires. Lors de la prise du médicament, la tolérance aux aliments gras s'améliore, la sensation de ballonnement et de lourdeur dans l'abdomen est supprimée, les paramètres biochimiques sont normalisés, les nausées et l'amertume dans la bouche, la douleur sous les côtes est supprimée.

Essentiale est souvent prescrit avant la chimiothérapie si les résultats biochimiques du patient indiquent un dysfonctionnement hépatique. Le médicament est pris jusqu'à 3 mois, l'effet commence à apparaître quelques semaines après le début du traitement. Si vous avez besoin d'accélérer l'action, vous pouvez recevoir le médicament par injections intraveineuses au lieu de comprimés. Essliver forte a un effet similaire sur le foie..

L'hépastéril est prescrit dans les cas graves d'insuffisance hépatique. Le médicament est prescrit par voie intraveineuse, la plus grande efficacité est montrée en combinaison avec hemodez.

Restauration de la fonction hépatique

Le chardon-Marie aidera à restaurer sa force au foie

Le foie prend le premier coup après le traitement oncologique. Ce sont ses cellules qui traitent et éliminent les substances nocives, les produits métaboliques et la décomposition du corps, de sorte qu'elle ne peut pas éviter le contact direct avec les poisons qui font partie de la chimiothérapie.

La reconstruction du foie après une chimiothérapie doit faire l'objet d'une attention particulière, et en premier lieu, car

Pour aider le foie à retrouver ses forces, le médecin peut prescrire un médicament à base de plantes, par exemple, le «chardon-Marie», dont le principal composant actif se lie aux radicaux libres dans le foie, réduisant leur toxicité et prévenant également la destruction des cellules hépatiques. De plus, pour éliminer les traces d'intoxication et d'empoisonnement du corps avec des agents anticancéreux, le thiosulfate de sodium peut être prescrit, ce qui aide à éliminer les toxines et a un effet détoxifiant et anti-inflammatoire..

Le foie est l'un des organes humains les plus importants, tout en remplissant de nombreuses fonctions différentes. On sait que les cellules hépatiques sont les plus sensibles aux conséquences négatives de l'administration de médicaments chimiothérapeutiques à partir de tous les autres organes. Cela est dû au fait que le foie prend une part active aux processus métaboliques, ainsi qu'à l'excrétion du corps avec la bile et à la neutralisation de diverses substances nocives et toxiques.

De nombreux schémas de chimiothérapie ont une toxicité hépatique sévère. Certains patients subissent une exposition aux médicaments dans quatre-vingts pour cent de lésions hépatiques.

Le foie après la chimiothérapie peut avoir plusieurs degrés de dommages, il existe quatre degrés principaux - léger, modéré, élevé et sévère. Le degré de lésion de cet organe s'exprime par le niveau de modification des paramètres biochimiques de son fonctionnement.

Avec des lésions hépatiques, il y a une violation des processus métaboliques dans les cellules de l'organe, des changements toxiques dans les structures des cellules, une altération de l'apport sanguin aux cellules hépatiques et une exacerbation de maladies hépatiques déjà existantes. Dans ce cas, les capacités immunitaires de cet organe sont altérées. Il est également possible l'apparition d'une carcinogenèse - l'apparition de processus tumoraux dans le foie.

Après la chimiothérapie, un test sanguin biochimique est obligatoire, dans le décodage duquel vous pouvez voir à quel point le foie est affecté. Cela prend en compte le niveau de bilirubine et d'enzymes dans le sang. Les patients qui n'ont pas abusé d'alcool, n'ont pas toléré l'hépatite et n'ont pas travaillé dans des usines chimiques dangereuses peuvent avoir une numération globulaire normale. Parfois, chez les patients, les données d'analyse biochimique peuvent s'aggraver trois à cinq fois par rapport à la norme..

L'hépatite est un groupe de maladies inflammatoires du foie qui sont principalement de nature virale (infectieuse). La cause de l'hépatite peut également être des substances toxiques, qui sont en excès en cytostatiques..

L'hépatite après la chimiothérapie se produit dans le contexte de lésions des cellules hépatiques. De plus, plus l'organe est touché, plus la probabilité d'hépatite est élevée. Les infections pénètrent dans le foie affaibli, conduisant au développement de processus inflammatoires.

La possibilité d'une hépatite est également associée à un faible niveau d'immunité après la chimiothérapie, ce qui entraîne une faible résistance du corps aux maladies de nature infectieuse..

Les symptômes de l'hépatite sont:

  1. Fatigue et maux de tête.
  2. Perte d'appétit.
  3. L'apparition de nausées et de vomissements.
  4. La survenue d'une augmentation de la température corporelle, jusqu'à 38,8 degrés.
  5. Teint jaune.
  6. Changement de la couleur du blanc des yeux du blanc au jaune.
  7. Urine brune.
  8. Décoloration des matières fécales - elles deviennent incolores.
  9. L'apparition de sensations dans l'hypochondre droit sous forme de douleur et de constriction.

Dans certains cas, une hépatite peut survenir et se poursuivre sans symptômes.