Principal
Tératome

Quelle douleur survient dans le cancer du sein?

Pour répondre à la question de savoir si le sein fait mal avec le cancer, il est nécessaire de comprendre les processus physiologiques qui se produisent dans le corps lors du développement d'une tumeur. La douleur est une réaction protectrice du corps humain et le principal système de signalisation qui indique des lésions tissulaires dangereuses. Aux stades initiaux du développement d'un néoplasme, une gêne apparaît dans la région de la poitrine, en raison d'une augmentation du volume de la masse tumorale et de la compression des tissus environnants. Plus tard, la sensation d'inconfort se transforme en douleur mineure. À ce stade, le néoplasme commence sa croissance expansive - il détruit les tissus sains environnants, les empoisonne avec les produits de son activité vitale, provoquant une inflammation aseptique (stérile, non associée à des micro-organismes). Les sensations de douleur peuvent être d'intensité et de durée variables, se produire pendant l'activité physique ou au repos. Dans les derniers stades, en particulier lorsque le cancer se propage à la paroi thoracique avec germination des terminaisons nerveuses, la douleur est insupportable. Quelles sont les sensations de douleur avec le carcinome du sein, les causes et les méthodes de traitement de la maladie - nous examinerons dans cet article.

Causes du syndrome douloureux

  • En raison de l'augmentation de la taille de la tumeur cancéreuse, la peau est affectée et modifiée, sur laquelle se forment des plaies et des ulcères. Les sensations de douleur vont de légères à modérées.
  • À la suite de la défaite du corps par les métastases, un inconfort apparaît dans les organes affectés par les cellules cancéreuses, leur fonctionnalité est altérée.
  • Le syndrome de la douleur peut survenir à la suite de procédures médicales. Cela est dû à la réponse de l'organisme affaibli aux radiations ou aux médicaments hormonaux - le tissu tumoral est détruit et la poitrine fait mal. Un inconfort peut survenir pendant la chimiothérapie et la récupération.

Caractéristiques de la douleur dans différentes formes de cancer du sein

  • le cancer du sein nodulaire à un stade précoce survient souvent avec une absence totale de douleur. Le point principal est l'apparition d'inconfort ou de douleurs subtiles récurrentes;
  • avec le cancer de la forme œdémateuse, les sensations de douleur augmentent progressivement. En règle générale, en raison d'une violation de l'écoulement de la lymphe de l'organe, les douleurs éclatent dans la nature, comme si elles étaient «de l'intérieur» et sont localisées dans toute la glande;
  • L'érysipèle est caractérisé par un tableau clinique vif, où l'hyperémie (rougeur) de la peau au-dessus de la glande se manifeste, une température corporelle élevée - jusqu'à 40 degrés. Les douleurs sont de nature «brûlantes», réparties dans toute la glande. C'est avec cette forme que se produit le plus grand nombre d'erreurs de diagnostic;
  • Cancer de Paget - au stade initial de développement, un inconfort et une légère douleur dans la zone sève-aleolaire perturbent. Plus tard, la destruction du mamelon, la peau sur la tumeur se produit avec la formation d'ulcères, qui forment une douleur locale;
  • semblable à la mammite - une forme insidieuse de cancer, dans laquelle, tout d'abord, des changements externes de l'organe se produisent: une augmentation de la taille, une restriction de la mobilité, des taches rouges se forment sur la peau recouvrant la glande. Les douleurs éclatent.

En oncologie, il existe plusieurs types de douleurs dont la survenue nécessite un diagnostic..

La nature du syndrome douloureuxLa descriptionDuréeSoulagement de la douleur
ConstantDouleur douloureuse d'intensité variable. Se produit à tout moment de la journée, ne dépend pas de l'activité musculaire.Douleur quotidienne insatiable.Médicaments - Médicaments contre la douleur.
PerçantSensation de douleur spontanée (douleur déclenchée) qui survient pendant l'exercice.La durée de la douleur varie de 20 à 40 minutes.Ne peut pas être traité avec des analgésiques courants. Nécessite l'utilisation de médicaments puissants.
AiguIl survient à la suite d'une intervention chirurgicale, à la suite de la cicatrisation de la surface de la plaie.La durée de la sensation de douleur varie de quelques minutes à une journée.Peut être arrêté avec les AINS.

On sait que la manifestation de la douleur dans le cancer du sein aux premiers stades est extrêmement rare.Par conséquent, lorsque le cancer du sein est détecté, une attention particulière est accordée aux autres symptômes - l'apparition de bosses et de fossettes, la déformation des seins et un changement de forme des mamelons. Au fur et à mesure que les organes et tissus voisins sont endommagés, la douleur augmente. Habituellement, l'inconfort apparaît dans le cancer de stade 2. Avec un traitement intempestif, aux stades 3 et 4 du cancer du sein, la douleur devient permanente et se manifeste non seulement dans la région de la poitrine, mais également dans les organes et systèmes affectés par les métastases.

Syndrome douloureux dans les métastases du cancer du sein

Douleur avec métastases dans la moelle osseuse

La défaite des ganglions lymphatiques et la propagation des cellules pathogènes dans la circulation sanguine contribuent à leur pénétration dans le système squelettique du corps. En raison de l'ingestion de cellules atypiques, le fonctionnement des os est altéré, entraînant des fractures, qui sont plus fréquentes dans la région pelvienne et dans la poitrine. La douleur du cancer du sein est plus intense. Les os et les articulations, qui ont une circulation sanguine intensive, sont exposés à des effets pathologiques. Par conséquent, la douleur est localisée dans les os de l'épaule, du fémur, du bassin et du crâne..

Douleur avec métastases dans le cerveau

Les cellules cancéreuses envahissent le cerveau, provoquant une malignité secondaire. Dans 80% des cas, une tumeur cancéreuse se développe dans la partie pariétale et se caractérise par l'apparition de migraines. Avec des lésions cérébrales aux premiers stades, les patients se plaignent de douleurs intermittentes, dont l'intensité dépend de la position de la tête. Cependant, à mesure que l'évolution de la maladie s'aggrave, la douleur devient intense et constante..

Douleur avec métastases dans le foie

Dans les premiers stades des métastases hépatiques, les symptômes de douleur sont absents, lorsque la manifestation pathologique devient destructrice, le foie augmente en taille (hépatohémie) et un syndrome douloureux apparaît. Les douleurs sont constantes, douloureuses..

Douleur avec métastases dans les poumons

Les poumons sont l'un des organes les mieux perfusés, de sorte que les métastases pulmonaires se développent rapidement, mais sont pratiquement asymptomatiques. Avec la croissance intensive d'une tumeur cancéreuse, une gêne au niveau de la poitrine apparaît. Les sensations de douleur s'intensifient lorsque les poumons sont affectés et leur nature peut être à la fois permanente et temporaire.

Traitement

Afin de se débarrasser de la douleur associée au cancer du sein, un traitement médical doit être instauré immédiatement, y compris la prise de médicaments antinéoplasiques, immunostimulants et analgésiques. Pour soulager la douleur, les types de médicaments suivants sont prescrits:

  • Analgésiques narcotiques - Morphine, Tramadol, Promedol;
  • AINS - Kétoprofène, ibuprofène, nimésulide.

Le groupe de médicaments AINS a non seulement un effet analgésique, mais présente également des propriétés anti-inflammatoires et antipyrétiques. Les médicaments ne doivent être pris que sous surveillance médicale; il convient également de rappeler que les substances constitutives affectent négativement la muqueuse gastrique, ce qui conduit à une exacerbation de la gastrite ou à l'apparition d'un ulcère d'estomac.

Les analgésiques narcotiques doivent être utilisés à la posologie indiquée. Malheureusement, ces médicaments provoquent une dépendance physiologique et psychologique, ils doivent donc être pris sous la supervision d'un spécialiste du cancer du sein..

Les premiers signes du cancer: comment le cancer commence?

Les signes avant-coureurs de l'apparition d'un cancer peuvent être généraux, ne concerner qu'un organe spécifique ou peuvent être liés à la localisation de la tumeur.

La plupart des symptômes initiaux du cancer ne sont pas spécifiques au cancer. Pour cette raison, la maladie peut être ignorée par le patient (et même le médecin), se référant à d'autres troubles bénins possibles, ou ne prend pas en compte ces signaux..

Peu importe comment c'était, pour tout signe (même non logique), il est recommandé de consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Seul un examen clinique complet du patient avec des tests de laboratoire, une radiographie et une endoscopie peut aider à poser un diagnostic correct.

Symptômes courants du cancer

Les signes généraux de cancer peuvent être très différents d'un patient à l'autre et peuvent l'accompagner longtemps sans indiquer de cancer (notamment dans le cas d'un organe interne).

L'amplification et / ou la multiplication des signaux doivent pousser le patient à une consultation médicale.

Les premiers signaux de cancer courants les plus probables sont:

  • une légère augmentation de la température, qui n'est pas appliquée à un traitement médicamenteux et n'est pas le résultat d'une infection;
  • perte notable de poids corporel;
  • perte d'appétit (en particulier pour les aliments à base de viande);
  • fatigue inhabituelle qui ne fait qu'empirer avec le temps.

Signes importants de cancer

Les symptômes les plus importants des troubles oncologiques sont:

Saignement

Tout saignement (léger ou abondant) doit toujours être une alarme pour le patient..

Cela peut résulter de dommages aux vaisseaux sanguins d'une tumeur ou d'un vaisseau sanguin rompu à l'intérieur d'une tumeur..

Hémoptysie (sang de la bouche) et sang du nez

L'hémoptysie et le sang du nez peuvent servir de signal de tels troubles oncologiques:

  • carcinome oesophagien;
  • cancer des sinus;
  • cancer du larynx;
  • cancer de la cavité buccale;
  • cancer du poumon (présence de sang dans les expectorations).

Sang dans les urines (hématurie)

La présence de sang dans l'urine peut être un signe de tels cancers:

  • cancer de la prostate (chez les hommes);
  • cancer de la vessie;
  • cancer du rein.

Perte de sang caractéristique des femmes

La perte de sang chez les femmes en dehors des règles (menstruations) ou survenant pendant les rapports sexuels, ainsi que les saignements qui surviennent après la ménopause, peuvent indiquer de tels cancers:

Sang dans les selles

Ce signal peut être le premier symptôme du cancer de l'intestin..

Vomir du sang

Les vomissements de sang peuvent être un signe de tels cancers:

Bien entendu, la douleur est également un signal important des troubles cancéreux..

En règle générale, il est constant, spécifique à un endroit particulier et augmente, provoquant une insomnie chez le patient. Au fil du temps, il devient de plus en plus difficile à éliminer avec les analgésiques conventionnels..

Mal de crâne

Des maux de tête persistants peuvent être le seul symptôme pertinent du cancer du cerveau.

Douleur abdominale

Une douleur abdominale (persistante ou déguisée en colique) peut indiquer un cancer d'un organe interne (comme l'intestin).

Infection

Les infections répétées du corps qui sont très difficiles à traiter, même avec une antibiothérapie, peuvent être un signe de cancer.

Habituellement, les cancers contribuent aux infections bactériennes.

Cela est dû au fait que les tumeurs provoquent de tels changements dans le corps:

  • destruction des tissus;
  • ulcération des muqueuses de ces parties du corps:
    • organes génitaux;
    • cavité buccale;
    • larynx.
  • constriction des organes internes (tels que le système urinaire ou les bronches);
  • affaiblissement du système immunitaire.

Dans le contexte de ces changements, la probabilité d'infections bactériennes augmente..

Thrombophlébite

Dans certains cas, un caillot sanguin dans une veine (thrombophlébite) est le premier signe de cancer.

Les tumeurs du bassin ou de l'abdomen contribuent à la thrombophlébite des membres inférieurs.

Ce trouble peut être répété, affectant diverses zones (parfois inhabituelles). Les cellules cancéreuses sécrètent certaines substances qui entraînent la formation de caillots sanguins dans les veines.

Symptômes du cancer spécifiques à un organe

Les signaux d'alerte du cancer spécifiques à un organe peuvent aider à diagnostiquer la maladie plus rapidement.

Au niveau de l'œsophage, des sinus, de la gorge et de la bouche

Les principaux signes de cancer dans ces zones sont:

  • arrêt douloureux de la nourriture dans l'œsophage, accompagné de vomissements (en cas de lésion de l'œsophage);
  • changement notable de la voix avec respiration sifflante (cancer de la gorge ou de la bouche);
  • inconfort ou douleur lors de la mastication (la douleur irradie vers les oreilles).

Au niveau du système respiratoire

Des difficultés respiratoires soudaines ou graduelles, d'abord pendant l'exercice puis au repos, indiquent souvent un cancer du poumon.

Les personnes qui fument, lorsqu'une toux apparaît ou s'aggrave, il est recommandé de porter une attention particulière au traitement.

Au niveau du système nerveux central

Avec un cancer du cerveau ou des méninges, le patient se plaint des signes suivants:

  • maux de tête persistants;
  • changements de comportement;
  • problèmes de vue;
  • paralysie;
  • vomissements le matin au réveil.

Au niveau du système lymphatique

L'élargissement d'un ou plusieurs ganglions lymphatiques dans la région de l'aisselle, de l'aine ou du cou peut être un signe de cancer de l'organe interne ou du ganglion lymphatique.

Au niveau de la prostate et du système urinaire

Le cancer de la prostate ou du système urinaire chez l'homme peut être accompagné des symptômes suivants:

  • problèmes de miction;
  • rétention urinaire.

Au niveau du système digestif

Les premiers symptômes du cancer du système digestif sont:

  • sensation de lourdeur dans le haut de l'abdomen;
  • arrêt du transit intestinal (constipation).

Le ténesme rectal (sensations très douloureuses au niveau du rectum) peut parler de cancer rectal.

La jaunisse rapidement progressive peut être un signe de cancer du foie ou des voies biliaires.

Symptômes visibles du cancer

Certains signes de cancer peuvent être vus à l'œil nu.

Un nodule au niveau de la peau, du muscle, du testicule ou du sein

Si un nodule douloureux (voire simple) ou une autre anomalie se développe au niveau de la peau, des muscles, des testicules ou du sein, il est recommandé de consulter un médecin sur sa nature, surtout si elle augmente avec le temps.

Inflammation sévère et prononcée au niveau de la peau

Une inflammation sévère et prononcée avec des bords inégaux au niveau de la peau qui ne guérit pas et se dilate est un signal important de cancer de la peau.

Changements au niveau d'une verrue ou d'une taupe

Si vous remarquez des changements au niveau de la verrue ou du grain de beauté (décoloration, élargissement ou saignement), vous devez consulter immédiatement votre médecin.

"Je pense que le cancer est contagieux." Oncologue - sur les causes d'une terrible maladie

Les scientifiques de l'Institut canadien d'études avancées ont émis l'hypothèse que le cancer peut être transmis d'une personne à l'autre. Cela se produit, à leur avis, par le biais de colonies de microbes qui vivent sur la peau ou les muqueuses des organes internes. L'OMS nie catégoriquement cette hypothèse.

Oncologue, chimiothérapeute avec plus de quarante ans d'expérience, Yuri Mishin, auteur du livre "La Philosophie du Cancer, ou Notes d'un Oncologue Pratiquant", estime que cette maladie peut en effet se transmettre d'une personne à une autre. Mais le mécanisme de son infectivité est un peu plus compliqué..

"S'il n'y avait pas de cancer, il faudrait l'inventer"

Dmitry Pisarenko, AiF.ru: Yuri Borisovich, le cancer est effrayant pour son mystérieux et son imprévisibilité: on ne sait toujours pas exactement pourquoi une tumeur se produit. Votre hypothèse répond à cette question?

Yuri Mishin: Le cancer est une maladie psychosomatique, il ne peut donc se développer dans notre corps qu'à deux niveaux simultanément: physiologique et psychologique. Une personne semble avoir deux tumeurs: l'une est, par exemple, dans la glande mammaire ou l'estomac, et la seconde dans le système nerveux central. Bien sûr, il s'agit d'un néoplasme au sens figuré, mais en termes de force d'influence, il n'est pas moins important qu'une tumeur physique. C'est une sorte de cancer dominant.

Et le cancer, les ulcères d'estomac et l'hypertension se développent chez l'homme sur une base nerveuse. 50% des causes de cancer sont des modes de vie malsains: tabagisme, abus d'alcool, mauvaise alimentation. Plus le stress. Souvent, une personne tombe malade de sa propre faute..

- Qu'est-ce que tu racontes? Il existe de nombreux cas où une personne qui mène une vie saine tombe malade du cancer. Et oncologie pédiatrique?

- Par conséquent, je parle de 50% des cas, pas de 100%. Lorsqu'il est difficile de nommer la cause apparente de la maladie, nous devons nous rappeler que l'évolution existe et que ses objectifs ne sont pas toujours clairs pour nous. Le destin même de l'homme sur Terre est de servir l'évolution et ses intérêts. L'oncopathologie dans des conditions standard joue le rôle de sélection évolutive. Cela peut paraître cynique, mais s'il n'y avait pas de cancer, cela vaudrait la peine d'être inventé. Du point de vue de la moralité humaine, le cancer est un mal. Du point de vue de l'évolution, il remplit en fait une fonction créatrice.

Presque tout le monde a des cellules cancéreuses. Ils sont nécessaires à notre corps et ne sont pas très différents des cellules embryonnaires saines. La question n'est pas de savoir pourquoi cette personne a une tumeur, mais pourquoi la plupart d'entre nous ne l'ont pas..

- Et comment les cellules cancéreuses «comprennent» qu'il est temps pour elles de se transformer en tumeur maligne?

- La tumeur ne survient généralement pas dans des tissus sains, mais au centre d'une inflammation chronique, dans des érosions, des papillomes, des cicatrices, dans les endroits où l'apport sanguin est ralenti. Il peut s'agir d'une infection qui a affecté le foie ou un autre organe interne. Ces conditions défavorables sont un inducteur pour que des cellules cancéreuses uniques commencent à se transformer en tumeur..

"Le médecin devrait commencer par lui-même"

- Comment ne pas devenir patient d'une clinique d'oncologie? Est-ce suffisant pour mener une vie saine? C'est déjà évident.

- Au cœur de la croissance tumorale se trouve la destruction de l'harmonie et de la mesure dans nos vies. Et la restauration de la modération dans toutes les manifestations est un domaine productif non seulement du traitement, mais aussi de la prévention du cancer..

Vous n'avez pas à combattre la nature à l'intérieur et à l'extérieur de vous-même. Et en nous livrant à toutes sortes de mauvaises habitudes, nous nous battons constamment avec elle. Nous buvons et mangeons on ne sait pas quoi, et pourtant nous ne nous limitons pas à cela. Le corps réagit à ce comportement avec l'apparition d'une tumeur maligne..

- Quelle est l'importance de la foi en votre propre guérison?

- J'ai souvent remarqué qu'un patient qui fait confiance aux médecins et croit généralement au succès du traitement, la tumeur se développe lentement. Et vice versa: une personne qui a mis une croix sur elle-même brûle instantanément du fait qu'elle est dévorée par un ennemi intérieur. C'est notre système immunitaire: normalement il doit protéger le corps, et chez un patient cancéreux, il se transforme parfois en pire ennemi.

Une autre chose est importante ici. Souvent, les médecins eux-mêmes ne croient pas au succès du traitement, au résultat positif de leurs propres activités. Cela perturbe tout le processus de traitement et stimule même la croissance de la tumeur. L'optimisme du médecin est important pour le patient, il doit voir qu'il croit en un résultat positif. En effet, pour le patient, il n'est pas seulement oncologue, mais aussi psychothérapeute. C'est pourquoi, dans certaines circonstances, les patients se tournent vers les guérisseurs et les sorciers: ils lui promettent tous à l'unanimité de guérir le cancer! Et il les croit. Pourquoi les oncologues restent-ils à l'écart et n'inculquent-ils pas au patient la confiance en l'efficacité des méthodes de traitement traditionnelles??

En passant, je crois que le médecin devrait commencer la prévention du cancer avec lui-même et sa famille. Il doit établir des relations avec ses proches, abandonner les motifs égoïstes et parvenir à une harmonie complète avec eux..

"Jusqu'à 40% des proches des patients tombent également malades dans les 4 ans"

- Quelle est la méthode de traitement la plus efficace?

- Il ne suffit pas de ne guérir que le corps, il faut influencer la tête, la psyché. À la fin des années 1970, j'ai organisé le premier service de chimiothérapie dans la région de Volgograd sur la base de l'hôpital de la ville n ° 24. J'ai suggéré que les patients gravement malades subissent des séances de psychothérapie intensive, y compris l'hypnose. Les invités étaient 90 personnes atteintes d'un cancer du sein généralisé avec des métastases aux os, aux poumons et à la plèvre. Ils ont été divisés en trois groupes. Dans le groupe où la psychothérapie a été pratiquée, les personnes ont vécu pendant 10 ans ou plus. Les patients n'ont pas vécu dans les deux autres groupes pendant 5 ans.

Pour guérir du cancer, à la fois les effets locaux sur la tumeur (radicaux, palliatifs) et la destruction du cancer même dominant dans le système nerveux central, dont j'ai parlé.

- Est-il possible de déterminer à l'avance par le psychotype d'une personne si elle aura un cancer ou non?

- Il existe des signes psychologiques qui précèdent l'apparition d'une tumeur. C'est la dépression, l'épuisement nerveux, l'hypocondrie. Ils peuvent stimuler la croissance tumorale grâce à la suppression immunitaire.

- Autant que je sache, vous pensez que vous pouvez même avoir un cancer?

- En elle-même (à l'exception du cancer du col de l'utérus ou du pénis), cette maladie n'est pas connue pour être contagieuse. Mais le cancer a tendance à se propager d'une personne à une autre à la suite d'expériences. Si un parent d'un patient atteint de cancer voit l'inefficacité du travail des médecins, rencontre son incrédulité dans un pronostic favorable, voit la mort lourde d'un être cher, alors un grand potentiel de stress s'accumule dans son âme. Et en fin de compte, cela peut aussi conduire au cancer..

Selon mes observations, jusqu'à 40% des proches dans les 4 ans suivant le décès du patient développent également un cancer. Je crois que le cancer est contagieux. Mais il est psychologiquement contagieux.

7 bonnes nouvelles pour ceux qui ont peur d'avoir un cancer

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

Il ne sera peut-être pas exagéré de dire que le cancer est plus effrayant que d’autres maladies. Les gens perçoivent l'oncologie comme une condamnation à mort et la mention fréquente du cancer dans les médias alimente la carcinophobie croissante dans la société. De nos jours, beaucoup souffrent de la peur d'avoir un cancer et «trouvent» souvent des symptômes de la maladie, même lorsqu'ils sont légèrement malades.

Sympa a également rencontré une oncophobie. Mais nous pensons que vous devez vous débarrasser des peurs le plus tôt possible, nous avons donc préparé pour vous 7 faits réconfortants sur la pire maladie au monde. Nous ne vous encourageons pas à ignorer les symptômes d'avertissement et les conseils médicaux - nous voulons simplement que vous paniquiez moins..

1. Si les cheveux poussent à partir d'une taupe, il ne s'agit probablement pas d'un mélanome.

De nombreuses personnes atteintes de grains de beauté ont peur du mélanome. Il y a de bonnes nouvelles pour eux: si les cheveux poussent à partir d'une taupe, ils sont probablement bénins. Le fait est que si les cheveux ont pu germer, la structure de la peau n'est pas modifiée. En cas de formation maligne sur la peau, les canaux par lesquels les cheveux poussent ne peuvent pas se former.

Cependant, si les cheveux poussent sur le site de la taupe, puis s'arrêtent soudainement, cela n'est pas nécessairement dû à l'oncologie. Mais avec un voyage chez le médecin, il vaut mieux ne pas retarder.

2. Les néoplasmes bénins le restent dans la plupart des cas

Presque toutes les formations bénignes ne se transforment pas en malignes - à de rares exceptions près, qui sont, en particulier, des polypes intestinaux (il est préférable de les éliminer, car elles peuvent dégénérer en cancer). Mais de nombreux néoplasmes du sein, tels que les fibroadénomes, ne deviennent pratiquement pas malins, comme les kystes ovariens et les fibromes utérins.

3. Si vous avez une masse douloureuse, il ne s'agit probablement pas d'un cancer.

La plupart des tumeurs malignes ne font pas mal. Par conséquent, si vous avez une bosse douloureuse sur ou sous votre peau, il ne s'agit probablement pas d'un cancer. Mais il peut bien s'agir d'une infection dangereuse qui doit être traitée, vous devriez donc absolument consulter un médecin..

4. Il est peu probable que les symptômes qui durent des années soient le cancer

Si vous toussez depuis des années, si vous avez mal à la tête ou si vous avez des ballonnements, ce n'est pas un cancer. Si c'était un cancer, cela vous aurait tué il y a longtemps. Cependant, il peut s'agir d'une maladie différente, bien que moins dangereuse, mais désagréable, alors consultez un médecin.

5. Les symptômes qui vont et viennent suggèrent que la maladie n'est pas un cancer

Une bosse qui a bondi puis qui a disparu, une éruption cutanée qui a disparu après une semaine ou une décharge qui a soudainement disparu - ce n'est pas un cancer. L'oncologie implique des symptômes qui s'aggravent avec le temps. Le cancer de l'intestin fait exception: il provoque une diarrhée sanglante qui peut aller et venir.

6. Le cancer rajeunit - c'est un mythe

Il semble qu'il y ait plus de jeunes patients diagnostiqués avec un cancer, mais ce n'est pas le cas. En Russie, l'âge moyen des cas en 2007 était de 63,5 ans et de 64,5 ans en 2017. Aux États-Unis, l'âge moyen d'un patient atteint de cancer est de 66 ans, les personnes de moins de 20 ans représentant environ 1% de tous les diagnostics, et les personnes de plus de 55 ans sont les plus sensibles à la maladie insidieuse - elles représentent un peu moins de 80% des cas d'oncologie. C'est juste que maintenant nous avons commencé à recevoir plus d'informations sur les patients atteints de cancer grâce aux médias, aux réseaux sociaux et aux fondations caritatives..

7,30 à 50% des cancers peuvent être évités

Selon l'Organisation mondiale de la santé, 30 à 50% des cancers peuvent être évités en changeant simplement votre mode de vie pour un mode de vie plus sain. Voici quelques conseils factuels sur la manière de vous protéger du cancer:

  • Ne pas fumer.
  • Empêchez les autres de fumer à la maison et au travail.
  • Contrôlez votre poids.
  • Bougez plus, évitez un mode de vie sédentaire.
  • Mangez beaucoup de grains entiers, de légumes et de fruits. Limitez les aliments riches en calories, les boissons sucrées, la viande rouge et les aliments riches en sel.
  • Évitez l'alcool ou au moins limitez votre consommation.
  • Évitez le soleil et les lits de bronzage.
  • Évitez tout contact avec des agents cancérigènes au travail, suivez les consignes de santé et de sécurité.
  • Vérifiez le rayonnement de fond à la maison.
  • Vaccinez vos enfants.
  • Allaitez votre bébé.
  • Limitez votre utilisation de l'hormonothérapie substitutive.

Symptômes du cancer: les premiers signes de l'oncologie

Quiconque a déjà reçu une éducation sur le cancer dans sa propre famille ou parmi des amis proches sait à quel point il est important de poser un diagnostic à temps afin de commencer un traitement en temps opportun. Parfois, ceux qui ont côtoyé une personne souffrant de cancer développent une anxiété accrue, puis l'Encyclopédie médicale et la recherche des symptômes du cancer sont utilisées. Après tout, vous voulez vraiment prévenir la maladie, ou du moins la «attraper» au tout début.

Symptômes du cancer

Les symptômes non spécifiques du cancer comprennent souvent:

  • Perte de poids dramatique;
  • Somnolence;
  • Sueurs nocturnes;
  • Des ganglions lymphatiques enflés;
  • Malaise général.

Ayant remarqué de tels symptômes en eux-mêmes, les patients essaient parfois de se rendre immédiatement chez l'oncologue et, malheureusement, font une erreur, car le premier médecin qui examine une personne avec un diagnostic non encore établi est un thérapeute. Si les personnes traitées pour un cancer énuméraient les symptômes qui commençaient à les inquiéter, elles nommeraient en réalité à la fois une perte d'appétit et une sensation constante de fatigue. Mais les mêmes symptômes accompagnent les patients souffrant de névrose, parfois de gastrite. De nombreuses conditions désagréables sont accompagnées de tumeurs bénignes totalement inoffensives..

Par conséquent, la première chose à faire si vous trouvez des «symptômes de cancer» en vous-même est de contacter un médecin généraliste compétent, un thérapeute. Parce qu'un oncologue diagnostique quand il y a un soupçon raisonnable de cancer ou traite ceux qui ont déjà été diagnostiqués.

Comment confirmer le diagnostic si vous avez trouvé des symptômes de cancer?

Pour commencer, vous ne pouvez pas vous diagnostiquer. Si vous n'avez pas de formation médicale, il est probable que vous ayez confondu une autre maladie avec un symptôme de cancer. Le problème est que le cancer ne présente pas de symptômes spécifiques, sur la base desquels un médecin, sans regarder les tests et autres études, pourrait dire en toute confiance «c'est un cancer». Même le cancer de la peau (qui comprend non seulement le mélanome bien connu, mais également d'autres types, par exemple un carcinome basocellulaire beaucoup moins agressif) est placé non seulement sur la base de l'examen, même si un dermatoscope a été utilisé. Le médecin peut suspecter un mélanome, mais seulement après un examen histologique, un cancer est diagnostiqué ou non. Avec d'autres types de cancer, c'est encore moins évident.

Le fait est que le cancer de chaque organe et même les formations malignes d'un organe peuvent différer considérablement non seulement du point de vue histologique mais aussi du tableau clinique. De plus, très peu de maladies malignes se manifesteront d'une manière ou d'une autre au stade initial. La majorité commence à déranger le patient, ayant atteint une taille suffisamment grande, répandue et au stade de l'apparition de lésions métastatiques. Il convient de reconnaître que la médecine n'a aucun moyen fiable d'exclure absolument tout cancer à un stade précoce, par conséquent, la recherche des symptômes du cancer, et non un examen clinique raisonnable, n'est qu'un moyen de multiplier vos phobies..

Comment éviter de manquer les symptômes du cancer?

Il n'y a qu'une seule issue. Plus précisément, quelques points importants qui vous permettront de vivre avec la pensée «je fais tout pour ne pas rater une maladie grave» (et pas seulement le cancer est dangereux).

Contrôles réguliers avec un médecin généraliste. Idéalement, il s'agit du même médecin en qui vous avez confiance et qui connaît bien l'ensemble de vos antécédents médicaux..

Passer l'examen médical annuel. Recherchez un établissement médical où l'approche de l'examen clinique ne sera pas formelle. Et évitez ceux qui suggèrent simplement d'exclure les symptômes du cancer. Le conseil de «passer tous les marqueurs tumoraux» est un signe certain que vous communiquez avec un spécialiste non qualifié, car les marqueurs tumoraux, à de rares exceptions près, ne sont pas un critère diagnostique. En médecine, ils sont utilisés pour contrôler la maladie avec un diagnostic déjà établi, pour évaluer l'efficacité du traitement. Il n'y a pas de «norme» clairement établie dans les indicateurs d'un marqueur tumoral. Certains d'entre eux peuvent augmenter avec l'inflammation, certains seront votre norme individuelle..

Quelle devrait être la raison pour ne pas reporter la visite chez le médecin et y aller, quelle que soit la façon dont vous avez passé l'examen médical?

Quand voir un médecin?

Douleur. La douleur elle-même n'est pas un symptôme du cancer. Tout organe peut blesser pour diverses raisons, dont certaines ne sont pas toujours possibles à établir. Bien sûr, un cas isolé de douleur à la jambe parce que vous l'avez probablement enroulé la veille n'est pas un symptôme dangereux. Mais les maux de dos réguliers ont besoin de l'aide d'un spécialiste. Cela signifie-t-il que le mal de dos est un symptôme du cancer? Ne pas. La probabilité de rencontrer des protubérances ou des hernies est beaucoup plus élevée. Mais la douleur chronique régulière ne devrait pas être auto-médicamentée..

Néoplasmes. Les gens les appellent «bosse», «gonflement», «balle», qui «roule sous la peau». Une «bosse» fait-elle référence aux symptômes du cancer? Bien sûr que non. Dans le corps humain, un grand nombre de bosses «inoffensives» apparaissent, qui sont supprimées lors d'une opération planifiée ou observées. Athéromes, hygromes, lipomes, kystes - toutes ces "boules" ne menacent pas la vie humaine. Certains d'entre eux ne peuvent que temporairement, avant le début du traitement, en réduire la qualité. Mais chacun d'eux doit consulter un médecin. Le seul endroit où vous ne devriez pas rechercher vous-même les bosses est la glande mammaire. Récemment, les médecins ont abandonné la pratique de «l'auto-examen», car il est difficile pour une personne sans formation médicale de distinguer lors de la palpation (au toucher) la structure naturelle de la glande mammaire (lobule) d'un néoplasme. Dans ce cas, il vaut mieux faire confiance au mammologue. Si quelque chose vous dérange encore, le sein a radicalement changé de forme, la taille de l'écoulement du jus apparaît, une rougeur ou une "bosse" est visible visuellement, vous ne devez pas vous soigner vous-même et appliquer des feuilles de chou. Consultez un mammologue. Il convient de noter à nouveau que toutes les bosses mammaires ne sont pas des symptômes de cancer. Des kystes et des fibroadénomes s'y forment également. La nature de la tumeur ne peut être jugée qu'après tous les examens prescrits par le médecin. Si une maladie oncologique est suspectée, une opération sera prescrite et l'histologie donnera une réponse définitive..

Des ganglions lymphatiques enflés. Les ganglions lymphatiques enflés ne sont pas spécifiquement des symptômes du cancer, car les ganglions lymphatiques sont les filtres du corps qui peuvent s'enflammer (et le font le plus souvent) avec des virus ou des invasions bactériennes. Même un ganglion lymphatique gravement élargi, qui peut être très effrayant, parle parfois non de cancer, mais d'inflammation. Le cancer métastase le plus souvent vers les ganglions lymphatiques, mais ce n'est pas tant leur grossissement qui est dangereux qu'un changement de structure. Par conséquent, si vous cherchez un ganglion lymphatique, ne vous inquiétez pas, mais cela vaut la peine de le montrer au médecin..

  • Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont le plus souvent hypertrophiés en raison de problèmes dentaires ou de maladies chroniques, d'une exacerbation de maladies des organes ORL.
  • Les ganglions lymphatiques inguinaux peuvent agrandir en raison de problèmes dans la région génito-urinaire.
  • Les ganglions lymphatiques axillaires s'élargissent parfois en réponse aux virus.

Les ganglions lymphatiques élargis ne sont pas des symptômes du cancer! Mais une raison de voir un médecin.

Que faire si un être cher recherche constamment des symptômes de cancer?

  • Pour commencer, essayez de ne pas le juger. Beaucoup, confrontés à une situation stressante (il s'agit souvent d'un cancer chez un proche ou dans un cercle de connaissances), commencent à s'inquiéter. Parfois, cette anxiété devient incontrôlable. Mais la névrose défie le contrôle volontaire. Vous ne pouvez pas simplement prendre et arrêter de voir les symptômes du cancer dans n'importe quelle maladie..
  • Essayez de convaincre la personne de consulter un psychologue ou un thérapeute. La recherche constante des symptômes du cancer peut cacher des peurs profondes et une dépression. Tout a besoin d'être corrigé.
  • Dites à la personne que les symptômes du cancer ne sont pas spécifiques, même à un stade avancé, ils peuvent être différents chez les personnes déjà atteintes de cancer.
  • Avant de dire à un proche qu'il vient de penser aux symptômes du cancer et qu'il a besoin d'un soutien psychologique, assurez-vous qu'il n'a vraiment pas de tumeur maligne. Pour ce faire, commencez par un médecin généraliste..

Comment éviter que les symptômes du cancer ne vous affectent?

Malheureusement, aucun médecin ne vous donnera une garantie à 100% que le cancer vous contournera. La plupart d'entre eux sont de nature génétique, certains mécanismes sont inhérents à une personne dès la naissance. Mais il y a une chance de réduire la probabilité d'une tumeur maligne et, par conséquent, les symptômes du cancer..

  • Réduisez ou arrêtez de boire de l'alcool.
  • Arrêter de fumer.
  • Essayez de bouger plus et faites du sport réalisable.
  • Évitez la privation de sommeil prolongée et les situations stressantes.
  • Essayez de ne pas manger d'aliments «nocifs» (vous pouvez également consulter votre médecin pour savoir si une alimentation saine vous convient).
  • Subir un examen médical en temps opportun.
  • Ne remettez pas à plus tard une visite chez un spécialiste si quelque chose vous dérange.

Comment détecter le cancer à temps? Premiers signes avant-coureurs

Partagez cet article sur

Les liens externes s'ouvriront dans une fenêtre séparée

Les liens externes s'ouvriront dans une fenêtre séparée

Le lundi 4 février, c'est la Journée mondiale contre le cancer.

À proprement parler, il n’existe pas de maladie telle que le «cancer». Ce terme décrit plus de 200 maladies différentes dans lesquelles les cellules ordinaires commencent à se multiplier anormalement, forment une tumeur à croissance rapide et peuvent infecter les organes voisins..

Malgré le fait que le taux de mortalité par cancer diminue depuis un quart de siècle, le cancer reste l'une des principales causes de décès dans le monde..

Pendant que vous lisez ce texte, le cancer a déjà fait plusieurs morts..

En 2018, près de 18 millions de personnes ont reçu un diagnostic de cancer. Parmi ceux-ci, dans près de 5 millions de cas, la maladie a pu être détectée à un stade précoce, ce qui signifie que le traitement peut commencer plus tôt et le rendre plus efficace..

"Nous voulons que les gens sachent que de nombreux types de cancer sont traitables et même complètement guérissables, surtout si la maladie est détectée le plus tôt possible et que le traitement est commencé", a déclaré Carey Adams, responsable de l'Union pour la lutte internationale contre le cancer..

Par exemple, si le cancer du col de l'utérus est diagnostiqué à un stade avancé, les chances du patient de survivre encore cinq ans ne dépassent pas 15%. Cependant, si la maladie est détectée à temps, ce chiffre passe à 93%.

C'est pourquoi il est important d'être examiné régulièrement. Bien qu'en Grande-Bretagne, par exemple, selon des enquêtes, un patient sur quatre ne veut pas aller chez le médecin précisément parce qu'il a peur d'entendre un diagnostic terrible..

Le foyer de la maladie peut être localisé dans n'importe quel organe et prendre diverses formes. Cependant, il existe certains symptômes et signes avant-coureurs que vous devez consulter votre médecin le plus rapidement possible..

Causes de préoccupation:

Grumeaux inhabituels, gonflement et gonflement des tissus. Il faut se rappeler que les cancers sont souvent indolores, en particulier dans les premiers stades de la maladie. Une attention particulière doit être portée au cou, aux testicules chez l'homme et aux glandes mammaires chez la femme, ainsi qu'aux aisselles..

Toux persistante, essoufflement ou difficulté à avaler.

Changements dans les habitudes intestinales. Constipation soudaine ou, au contraire, épisodes fréquents de diarrhée - surtout si des traces de sang peuvent être vues dans les selles.

Saignement inattendu - y compris de petits saignements du vagin, du rectum, des urines sanglantes ou des expectorations lors de la toux.

Perte de poids inexpliquée. Si vous avez perdu beaucoup de poids de manière inattendue en un laps de temps relativement court (environ quelques mois), c'est un motif d'inquiétude et une visite chez le médecin. En plus du cancer, une perte de poids drastique peut signaler un trouble thyroïdien grave ou un diabète..

Fatigue chronique et manque d'énergie catastrophique pour les choses habituelles - malgré un sommeil normal et sain. Habituellement, si la cause de la fatigue chronique est l'apparition d'un cancer, le patient présentera d'autres symptômes..

Douleurs inexpliquées - de toute nature et fréquence: à la fois crises aiguës et douleurs; à la fois chronique et occasionnelle.

L'apparition de nouveaux grains de beauté ou la transformation de grains de beauté existants: changements de taille, de forme ou de couleur; durcissement de la surface de la tache de naissance ou tout écoulement.

Problèmes d'urination, y compris des mictions plus fréquentes ou aiguës, et difficulté ou douleur dans le processus.

Changements mammaires inhabituels. Un changement inattendu de la taille ou de la forme des seins, ou un changement de toucher, y compris la peau du sein, ou une douleur peuvent être préoccupants..

Perte d'appétit. Si votre faim s'émousse pendant longtemps et que vous mangez moins que d'habitude, c'est aussi un signal alarmant, même si vous ne présentez aucun autre symptôme..

Une plaie non cicatrisée ou une autre plaie - en particulier dans la bouche.

Brûlures d'estomac chroniques ou autres troubles digestifs réguliers - nausées, vomissements, ballonnements et autres.

Transpiration abondante la nuit.

Comment réduire votre risque de cancer

L'apparition d'un cancer peut être déclenchée à la fois par une prédisposition génétique et des facteurs externes - notamment les rayonnements ionisants, des substances cancérigènes (par exemple, l'amiante ou l'arsenic) ou des agents pathogènes.

Il est impossible de se protéger complètement du cancer, mais vous pouvez réduire considérablement le risque de cancer. Pour ce faire, les experts de l'OMS donnent cinq conseils.

Évitez de fumer et de fumer du tabac. Les avertissements, écrits en gros caractères sur les paquets de cigarettes, n'y figuraient pas pour rien. Fumer ou mâcher du tabac peut non seulement provoquer un cancer du poumon, mais également un cancer du larynx, de la prostate, du pancréas, des reins, de la vessie et d'autres organes..

Rapports sexuels protégés et procédures médicales. Les virus, qui peuvent augmenter le risque de certains cancers, sont transmis sexuellement et également par le sang - par exemple, à l'aide d'aiguilles partagées ou d'instruments médicaux réutilisables.

Faites-vous tester régulièrement. Idéalement, un examen préventif complet par un médecin devrait être effectué tous les six mois..

Se faire vacciner. Pour une somme modique ou même gratuitement, vous pouvez vous faire vacciner contre l'hépatite, le papillomavirus humain et d'autres maladies, qui réduiront en même temps considérablement le risque de certains types de cancer.

Alimentation saine et mode de vie actif. Une alimentation équilibrée avec une abondance de légumes et de fruits, un bon sommeil et au moins un peu d'activité physique régulière vous aideront à augmenter considérablement l'immunité et à éviter de nombreuses maladies, dont le cancer..

Les premiers symptômes du cancer: comment reconnaître l'oncologie à un stade précoce

Le cancer est un néoplasme malin qui ne cesse de croître et, par conséquent, peut métastaser d'abord dans les tissus, organes et ganglions lymphatiques voisins, puis à travers le sang vers n'importe quel endroit du corps..

Avant de considérer tous les symptômes du cancer, il y a un petit détail que les lecteurs doivent comprendre. Vous devez comprendre que même une combinaison de tous les signes ne peut pas nécessairement indiquer un cancer malin. Ce sont souvent des maladies courantes, des infections, des inflammations qui peuvent se manifester de la même manière.

Le cancer des organes uniquement aux stades initiaux est lié à un tissu spécifique, plus tard après le développement de la phase 4, la tumeur commence à propager des métastases qui peuvent couvrir tous les organes.

Pour savoir exactement si vous avez un cancer, vous devez passer une formule sanguine complète, la biochimie et les marqueurs tumoraux. Et après confirmation, connectez des méthodes de diagnostic supplémentaires: IRM, TDM, échographie, etc. Considérez tous les symptômes courants du cancer et comment reconnaître le cancer?

Mal de crâne

Si vous avez un mal de tête persistant sans raison apparente au même endroit, cela peut également indiquer un cancer du cerveau. Dans le même temps, faire un don de sang pour les marqueurs tumoraux ne vaut pas la peine, car la tumeur ne possède pas d'antigène spécifique et il vaut mieux passer immédiatement une IRM.

Marqueurs tumoraux

Taches de naissance inhabituelles et étranges

Habituellement, des grains de beauté étranges de forme irrégulière, ainsi que d'étranges taches de vieillesse, indiquent un mélanome ou un cancer de la peau. Vous pouvez commencer par donner du sang au marqueur tumoral S-100.

Température élevée

Si vous avez constamment des frissons, de la fièvre sans raisons supplémentaires - morve et autres signes indiquant un rhume. Il est impossible de dire quel cancer ce signe indique. Par conséquent, tout d'abord, vous devez passer un test sanguin général et biochimique. La température dans le cancer dure longtemps.

Bosses dans la poitrine

Indique généralement un cancer du sein chez la femme. À la palpation, il est nécessaire de marquer exactement les caillots durs à l'intérieur du sein. Collectivement, les seins peuvent évacuer tout liquide muqueux avec une odeur désagréable. Dans ce cas, vous devez vous rendre immédiatement chez le mammologue, qui, après examen, enverra à l'oncologue pour examen..

Marqueurs tumoraux

État détérioré des ongles et des cheveux

Lorsqu'une tumeur se développe activement, une grande quantité d'anticorps et de déchets est produite dans le sang et une inflammation sévère est possible. De plus, le néoplasme lui-même consomme beaucoup d'énergie et de nutriments pour sa croissance. Par conséquent, les ongles et les cheveux peuvent ne pas suffire. Dans ce cas, les cheveux peuvent tomber, leur couleur devient terne et les ongles deviennent cassants et s'écaillent constamment..

Saignement vaginal

Indique généralement un cancer du corps de l'utérus, des ovaires. De plus, le bas-ventre peut faire mal. Dans la période intermenstruelle, il peut y avoir des saignements sévères et il arrive également que du sang soit présent dans l'urine.

Marqueurs tumoraux

REMARQUE! Pour diagnostiquer rapidement le cancer de l'utérus, il vous suffit de consulter un gynécologue une fois par an, qui sera en mesure de reconnaître la maladie à temps. Dans le même temps, un néoplasme est très clairement visible sur le col de l'utérus.

Évanouissements fréquents

Si un évanouissement survient sans raison connue. Cela peut indiquer un cancer du cerveau. Dans ce cas, un test sanguin clinique et biochimique est effectué, puis le médecin examine déjà les indicateurs de test.

Bosses sur les os

Si vous avez des bosses dures sur les jambes, les bras, la cuisse ou l'épaule, cela pourrait indiquer un cancer des os. Mais vous devez comprendre qu'ils peuvent résulter de contusions ou de fractures. Vous devez voir un médecin immédiatement et prendre une radiographie osseuse.

Marqueurs tumoraux

Absentéisme et troubles de la mémoire

Indique qu'une tumeur cancéreuse a commencé à se développer sérieusement dans la tête. Cela est dû au fait que la tumeur utilise beaucoup de ressources pour sa croissance..

Diminution de l'appétit

Cela s'accompagne d'une perte de poids sévère. Peut indiquer un cancer gastro-intestinal et du côlon. À des stades ultérieurs, il peut faire référence à presque n'importe quelle oncologie.

Transpiration abondante

Si tout allait bien avec vous auparavant et que vous avez soudainement commencé à transpirer constamment, même dans une pièce fraîche, cela peut indiquer une violation du système nerveux. Fait généralement référence à un certain nombre de formations malignes dans la zone neuroendocrine.

Si vous ressentez des bouffées de chaleur dans votre visage et dans tout votre corps à différents intervalles, cela peut indiquer un cancer du système endocrinien..

Changement d'humeur

Peut indiquer à la fois un cancer du cerveau et certaines tumeurs qui affectent les hormones d'une femme.

Perte de vue

Indique des néoplasmes malins du nerf optique. Mais cela peut être dû à un stress sévère, à un choc physique ou à des facteurs externes. En outre, la vision diminue en raison de la génétique. Dans le contexte, la santé globale se détériore.

Douleur abdominale

Peut indiquer un cancer de l'estomac, du pancréas ou des intestins. Dans ce cas, le type de douleur est similaire à une gastrite ou à un ulcère. Dans ce cas, il est impératif de subir un examen de fibrogastroduodénoscopie (FGDS) et de fluoroscopie gastrique. L'inconvénient de ce groupe d'oncologie est que les premiers signes de cancer n'apparaissent qu'au stade 3.

Perte de poids perte de poids

Il convient de noter ici que le déclin est rapide et malgré le fait que la personne ne perd pas de poids, ne suit pas de régime et ne fait pas de sport. Il s'agit généralement d'un cancer du côlon, de l'intestin grêle ou du rectum. De plus, un acte difficile de défécation peut survenir, une sensation constante que les intestins sont pleins.

Changements de couleur de peau

La couleur jaune indique généralement des anomalies du foie et du pancréas. Dans le même temps, lorsque la couleur change, la couleur de la sclérotique de la langue peut changer et des démangeaisons cutanées peuvent apparaître. Je voudrais également ajouter que cela peut se produire au dernier stade de presque n'importe quel cancer, lorsque les métastases atteignent le foie..

Respiration difficile

Toux sèche, flegme apparaît plus tard. Au tout début, la toux peut être sans aucun signe. Après cela, des difficultés respiratoires, un manque d'air, un essoufflement peuvent apparaître. Indique un cancer du poumon, mais une toux due au cancer de l'estomac peut également être présente, mais dans des cas plus rares.

Dur à avaler

Peut indiquer un cancer du pharynx, de la gorge. Dans ce cas, la tumeur peut atteindre une taille telle qu'une personne ne peut tout simplement pas avaler ni respirer..

Brûlures d'estomac

Lorsque le suc gastrique pénètre dans l'œsophage en raison d'une tumeur. Dans le même temps, la personne ressent constamment de graves brûlures d'estomac. Peut indiquer à la fois un cancer de l'estomac et un cancer duodénal.

Des ganglions lymphatiques enflés

En soi, le gonflement apparaît principalement sur le visage. Cela est dû au fait que les ganglions lymphatiques réagissent à la tumeur. Cela peut indiquer un cancer de n'importe quoi, c'est pourquoi il est préférable de consulter immédiatement un médecin et de faire des tests sanguins.

Gonflement du haut du corps

La compression des vaisseaux lymphatiques et du système circulatoire près des poumons en raison de la croissance de la tumeur conduit au fait que des poches apparaissent sur le visage et dans le haut du corps. Se produit dans un contexte de tabagisme fréquent.

Fatigue

La tumeur contient des déchets qui sont produits de manière intensive dans le sang et, avec la croissance du cancer, la tumeur peut interférer avec le fonctionnement normal de l'organe, ce qui provoque la stagnation des substances. Intoxication, maux de tête, malaise, faiblesse constante en oncologie se produit.

Sang dans les selles

Indique un cancer du côlon. Elle peut également s'accompagner d'un acte difficile de défécation du fait que le cancer a déjà fortement augmenté. Dans le même temps, les selles deviennent plus sombres à cause du sang. Un besoin urgent de consulter un médecin, car plus tard en raison de la tumeur, le patient ne pourra pas du tout aller aux toilettes. Le sang apparaît à la suite de dommages vasculaires causés par une tumeur à la suite d'une croissance violente.

Constipation, diarrhée

Un trouble général du processus digestif, peut indiquer plusieurs zones oncologiques: du cancer de l'estomac aux intestins.

Difficulté à uriner

Pas toujours accompagné de douleur, il peut généralement commencer aux stades 1, 2 du cancer de la prostate. Cela est dû au fait que la prostate gonfle et rétrécit l'urètre. Ensuite, un homme doit faire tous les efforts et forcer ses abdominaux pour aller "petit à petit".

Dans les derniers stades du cancer, la miction peut ne pas être possible du tout et les médecins placent un cathéter. Le cancer transplante les nerfs responsables de la libido masculine et l'homme commence à avoir des problèmes sexuels.

Sang dans l'urine

Chez les hommes, il peut être associé à un carcinome de la prostate et, dans le corps de la femme, un cancer se développe dans l'utérus. De plus, au stade 3, ces maladies commencent à affecter les organes les plus proches, les reins, le foie et la vessie, à partir desquels il peut également y avoir du sang..

Gonflement du scrotum et du pénis

Cancer du testicule ou du pénis. Mais au dernier stade d'une tumeur de la prostate, ces symptômes peuvent également apparaître. De plus, il y a un gonflement des membres inférieurs.

Mal au dos

Cela n'indique pas toujours une ostéochondrose ou une inflammation de la colonne vertébrale. Parfois, il peut s'agir d'un cancer des vertèbres.

Décharge des mamelons

Il s'accompagne de douleurs dans la poitrine. Indique la défaite des cellules cancéreuses du sein avec des métastases. En outre, il est préférable de vérifier les seins eux-mêmes pour déceler des bosses et, s'ils le sont, consultez immédiatement un médecin. La décharge elle-même sent mauvais..

Quel pourrait être le cancer?

Les causes exactes du cancer n'ont pas encore été établies, mais il existe plusieurs facteurs et hypothèses.

  1. Mauvaise nutrition
  2. Écologie
  3. Travaux liés aux pesticides et à la chimie.
  4. Fumeur
  5. De l'alcool
  6. La génétique
  7. Rapports sexuels non protégés et maladies sexuellement transmissibles.
  8. Stress

Comment identifier une oncologie précoce?

Tous les symptômes de l'oncologie ci-dessus n'indiquent pas que vous avez une tumeur maligne. Mais s'il y a au moins 10 signes de cancer, cela vaut la peine de s'inquiéter. Mais vous devez comprendre qu'il est impossible d'identifier la maladie uniquement par des symptômes internes et qu'il vaut la peine de recourir à d'autres recherches.

Comment diagnostiquer complètement le cancer?

  1. Faites un test sanguin avec une formule leucocytaire
  2. Faire un don de sang pour la biochimie
  3. Tests de marqueurs tumoraux.
  4. Ultrason.
  5. IRM.
  6. Tomodensitométrie.
  7. Biopsie de tissu suspect.

Signes d'oncologie chez les femmes

Les maladies oncologiques chez les femmes apparaissent un peu plus claires dans les premiers stades que chez les hommes. Cela peut entraîner une fausse couche pendant la grossesse..

  • Douleur thoracique.
  • Caillots à la palpation du sein.
  • Sang vaginal.
  • Douleur en urinant.
  • Fatigue chronique.

5 signes d'oncologie chez l'homme

Les signes d'une maladie imminente peuvent apparaître tardivement au stade 2.3 du cancer.

  • Difficulté à uriner.
  • Sensation de brûlure dans l'aine.
  • Douleur en urinant.
  • Sang dans l'urine et le sperme.
  • Œdème génital.